Les actualités Malgaches du Vendredi 05 Octobre 2018

Modifier la date
Midi Madagasikara466 partages

Anomalies dans la liste électorale : Ultimatum de 24h à l’endroit de la CENI

Des membres du Collectif des 22 candidats devant la presse hier à Anosy.

Le boycott de l’élection du 07 novembre est dans l’air après la déclaration commune faite hier par un Collectif de 22 candidats.

Le cas du candidat André Mailhol dont le nom a été subitement rayé de la liste électorale a fait déborder le vase. Hier, 22 candidats à l’élection présidentielle du 07 novembre ont signé une déclaration commune où ils donnent 24 heures à la CENI pour « ouvrir la liste électorale viciée afin d’y inscrire tous les citoyens en âge de voter omis de la liste », d’ « entamer un toilettage afin d’y soustraire les doublons, les mineurs et les irrégularités inscrites dans cette liste », de « trouver une solution pour les citoyens qui n’ont plus de carte d’identité nationale, car il y a une pénurie », et de « publier et de permettre la vérification des listes des bureaux de vote dans chaque commune et Fokontany ». Ces 22 candidats demandent également à la Commission Electorale Nationale Indépendante d’ « inclure les dispositions obligatoires de la Charte de bonne conduite des candidats dans la loi électorale comme règles contraignantes avec des sanctions dissuasives pénales et pécuniaires en cas de violations », et de « prendre des sanctions sévères et exemplaires contre les candidats ayant déjà violé ces dispositions ».

Constats d’anomalies. Après avoir analysé l’évolution des électeurs inscrits entre 2013 et 2018, le Collectif de 22 candidats ne peuvent que constater des anomalies qui, selon eux, compromettent gravement la crédibilité et la sincérité du futur scrutin. « Avec seulement 9.913.599 électeurs, sur une population de plus de 25 millions d’habitants dont plus de 50% est en âge de voter, ce sont près de 3 millions de Malgaches qui sont privés de leur droit le plus fondamental, annihilant ainsi les dimensions crédible, inclusive et démocratique du processus, puisque la loi dispose que la liste n’est plus modifiable. », dénonce le Collectif. Avant d’enfoncer le clou : « L’augmentation des électeurs est la plus forte dans les régions peu peuplées et les plus enclavées, où le taux de participation est historiquement bas (Androy, Atsimo Andrefana, Ihorombe, Melaky et Menabe) alors qu’elle est la plus faible dans les régions les plus peuplées ou le taux de participation est nettement plus important (Analamanga, Antsinanana, Haute Matsiatra, Vakinankaratra, Vatovavy Fitovinany). Ces éléments sont totalement contraires aux dynamiques démographiques et sociales et procèdent de fait d’une manipulation que ne peut qu’en appeler d’autres et qui discrédite totalement la sincérité et l’intégrité de la liste électorale. »

Bureaux de vote fictifs. Un autre constat s’impose après avoir conclu que l’augmentation globale des électeurs s’élève à peu plus de 2.074.331. « En supposant que le taux fatidique de 40% de participation soit atteint (soit près de 4 millions de votants sur plus de 25 millions d’habitants, ce qui laisse perplexe au demeurant sur la légitimité future du président qui sera élu), cette augmentation correspond au nombre de suffrages pour obtenir la majorité nécessaire. Dans la mesure où, d’une part, des bureaux de vote ne peuvent qu’être considérés pour l’heure comme fictifs (4.787 bureaux de vote sont nouveaux et pour la majorité encore inconnus, alors que de nombreux ‘fokontany’ dans plusieurs communes ont été délestés des bureaux de vote pourtant actifs lors de toutes les élections précédentes), d’autre part, la pénurie d’imprimés de carte d’identité nationale sévit encore alors que 1 million d’imprimés aurait été distribué il y a un mois, la suspicion de fraudes massives est amplement avérée. Ces fraudes massives seraient perpétrées dans des bureaux de vote fictifs avec des électeurs factices répertoriés dans les régions enclavées qui ont anormalement fait l’objet des plus grandes augmentations d’électeurs, elles échapperont de fait à tout contrôle. », a dénoncé hier le Collectif de 22 candidats.

Boycott. Dans leur déclaration commune d’hier, les 22 candidats concernés déplorent leur « perte de confiance totale » dans le processus électoral qui est engagé, autant à l’égard des autorités que des institutions qui en sont chargées. « Nous leur demandons en conséquence d’assumer leurs responsabilités et de prendre en urgence toutes les mesures complémentaires de nature à garantir des élections libres, neutres, transparentes, inclusives et crédibles attendues par les communautés nationales et internationales, sauf à se rendre complices, en conscience, d’un processus qui ne peut que provoquer des crises chroniques malgaches. », ont-ils lancé. La question qui se pose est de savoir quelle mesure ces 22 candidats vont prendre si la CENI ne donne pas suite dans 24 heures à leurs desiderata. D’après nos sources, le boycott de l’élection du 07 novembre ne serait pas à exclure.

Recueillis par R. Eugène

Midi Madagasikara63 partages

Malnutrition à Analamanga : Le taux de malnutrition de 42% d’ici à 2021 maintenu

La baisse du taux de la malnutrition requiert la prise de responsabilité de tout un chacun.

Le point de départ du taux de malnutrition est de 51% pour la région Analamanga. Taux enregistré pour l’année 2017 suite à diverses enquêtes menées par les différents acteurs qui œuvrent dans le domaine de la lutte contre la malnutrition selon les dires du coordonnateur régional de la nutrition Analamanga James Odon Randriakotomihaja lors d’un lancement de l’atelier de suivi-évaluation organisé au Motel Anosy, mercredi dernier. Un évènement qui vise à réunir les acteurs de la région Analamanga. Mais également – et surtout – qui entend faire un état des lieux de la situation actuelle concernant la lutte. «C’est le moment de recueillir les données tangibles émanant des divers acteurs afin de mettre à jour la situation de la malnutrition dans la région Analamanga » a fait savoir le coordonnateur régional. Pour l’heure, la seule référence, pour ce qui est du taux actuel de malnutrition dans la région Analamanga, est le point de départ de 51%. Un taux qui « devrait baisser jusqu’à 42% d’ici à 2021 soit, une baisse annuelle de 2% » si l’on se réfère aux objectifs du PNAN III ou Plan National de la Nutrition III validé il y a juste un an. Handicap pour l’épanouissement de la population, pour le développement des communautés et par ricochet du pays tout entier, la malnutrition reste un problème majeur pour la Grande Île.

José Belalahy

Midi Madagasikara44 partages

Reggae : Mashmanjaka porte son «Hazavagna tour»

Pour Mashmanajaka faire de la musique est une mission, et non pas une compétition.

« Hazavagna veut dire lumière, lucidité, prise de conscience, ouverture d’esprit, la transparence. En gros, tout ce qui nous permette d’avancer et d’aller de l’avant. Ne plus se braquer sur les problèmes, mais essayer d’expérimenter des solutions» explique Mashmanjaka. La ville d’Antsirabe bénéficiera en premier du concert du reggaeman le 6 octobre. Ceci est une occasion à ne pas laisser filer pour tous les adeptes du reggae malgache. Le «Hazavagna tour» est non seulement un concert, mais aussi une volonté de réunir les Malgaches. Engagé dans ces textes Mashmanjaka ne cesse pas de prôner le fihavanana, ou la fraternité.

Manitou du reggae malgache, Mashmanjaka est adepte de l’harmonie dans la société. Jusqu’ici il n’a pas retourné sa veste. Pour ce jeune homme, la musique fait partie des moyens qui facilitent la communication. Convaincu que la musique est l’un des moyens pour éduquer les citoyens, Mashmanjaka qualifie les artistes comme des éducateurs et porteurs de lumière. «Le message passe mieux quand je chante. Les gens se plaignent, la pauvreté guette, alors la musique apaise ces inquiétudes. En écoutant le texte ils auront des solutions » dit-il.

Mashmanjaka continuera son périple musical du nord, au sud, de l’ouest à l’est. Il va porter la lumière dans tout Madagascar avec sa musique révolutionnaire. Pour lui, faire de la musique est une mission, et non pas une compétition.

Iss Heridiny

Midi Madagasikara14 partages

Salon TOP RESA : Une tendance vers le tourisme solidaire

Des visiteurs ont confirmé leurs réservations pour venir à Madagascar dès l’année prochaine.

Un rendez-vous positif. C’est le bilan de la participation de Madagascar à la 40e édition du salon TOP RESA qui s’est déroulé la semaine dernière à Paris Porte de Versailles en France.

Des Tours Opérateurs « malagasy » participants ont témoigné qu’il y a désormais une tendance vers le tourisme durable et solidaire. Pour « Omee Voyage »s, un Tour Opérateur réceptif dédié du groupe Kimony Lodge Resort, il a pu négocier avec plus d’une cinquantaine de Tours Opérateurs émetteurs dans le cadre de cet événement d’envergure internationale. « C’est pourtant notre première participation au salon TOP RESA. Nous ne nous contentons pas de convaincre les clients visitant le stand de Madagascar, mais nous avons en même temps créé des partenariats avec les autres Tours Opérateurs issus des différents pays en visitant leurs stands », a évoqué Mamy Andrianasitera de « Omee Voyages ».

Immersion communautaire. Quant à « Voyages Bourdon », « nous avons reçu une demande de clients qui vont envoyer des groupes de touristes étrangers à Madagascar pour l’année prochaine. En outre, plus d’une vingtaine de Tours Opérateurs émetteurs sont prêts à travailler en partenariat avec nous dans le cadre de la promotion de la destination Madagascar. Ils se sont renseignés auprès de notre stand afin d’acquérir des informations supplémentaires sur toutes nos offres touristiques », a expliqué Gisela Rambelomanana, le directeur du Tourisme au sein de « Voyages Bourdon ». La biodiversité de Madagascar notamment les lémuriens, les baobabs et le « Tsingy » ainsi que l’aventure et les randonnées sont les produits qui intéressent énormément les touristes choisissant cette destination. Mais ce n’est pas tout ! Les visiteurs étrangers veulent faire notamment une immersion communautaire dans le cadre d’un tourisme durable et solidaire. Un autre Tour Opérateur « malagasy », « Discover Madagascar », le confirme en racontant que les clients internationaux veulent vraiment retourner à la source. Ils veulent découvrir la nature et le mode de vie de la population locale tout en contribuant à l’amélioration de son niveau de vie.

Rassurer les clients. L’Office National du Tourisme de Madagascar, de son côté, ne ménage pas ses efforts pour rassurer les clients internationaux désirant visiter la Grande Ile. Le problème de sécurité et les élections présidentielles ont été évoqués par les visiteurs du stand de Madagascar durant cette 40e édition du salon TOP RESA. Mais en dépit de tout cela, bon nombre de clients ont manifesté leur volonté de venir à Madagascar. Certains d’entre eux ont déjà confirmé leurs réservations pour leurs prochaines vacances dans le pays. Les compagnies partenaires Air Austral-Air Madagasccar et la filiale Tsaradia qui assure les vols domestiques, ont d’ailleurs fait des promotions sur leur propre stand durant ce salon.

Navalona R.

Midi Madagasikara12 partages

Christian Ntsay : Stratégie de développement durable pour le Sud

Descente du PM Christian Ntsay dans le grand Sud, plus précisément à Ambovombe.

Le Premier ministre Christian Ntsay a honoré de sa présence la cérémonie de célébration de la Journée internationale de la réduction des risques et de catastrophes, qui s’est déroulée à Ambovombe Androy et qui a pour thème « Réduire les pertes économiques dues aux catastrophes». Lors de son allocution, le Chef du Gouvernement a annoncé que l’élaboration de la stratégie de développement durable pour le Sud de Madagascar est actuellement en cours de finalisation. Cette stratégie est divisée en trois grands axes dont l’eau, l’infrastructure et l’humanité. En conséquence, l’extension des installations de « pipeline » est programmée pour contribuer à la disponibilité de l’eau potable dans la région. S’ensuivra également la mise en place d’infrastructures de développement comme les routes. Le Premier ministre, de souligner également que l’humanité est le fondement du développement et que l’on doit capitaliser pour instaurer la culture de responsabilité. «Que les originaires du Sud élaborent eux-mêmes et concrétisent leur propre stratégie de développement », a-t-il conclu.

Appui des partenaires. Force est de constater que quelques districts de l’Androy sont actuellement frappés par la malnutrition. Devant une telle situation, le Gouvernement, avec l’appui des partenaires, a offert 115 tonnes de riz blanc, 20 tonnes de légumineuses et 3 citernes d’eau aux couches les plus défavorisées. Le Chef du gouvernement a lancé un appel à la solidarité, aux partenaires locaux et internationaux. Par ailleurs, le Premier ministre a procédé à l’ouverture officielle de la Foire « Volily Harea », deuxième édition. Une manifestation économique organisée par la Région Androy. Il a saisi cette occasion, pour dire que « nous devons exploiter nos propres ressources pour qu’elles puissent contribuer au développement de la Région».

Recueillis par Dominique R.

Midi Madagasikara11 partages

Grand Sud-Est : « Nous ne soutenons aucun candidat »           

Vue partielle des membres du bureau provisoire du Grand Sud-Est « Miray Hina ». (Photo Yvon RAM)

L’Association « Grand Sud-Est Miray Hina » (AGSEM) a procédé à la mise en place officielle de sa section pour le compte de Tanà. La cérémonie s’est déroulée, hier, à l’hôtel Panorama. D’entrée de jeu, le président de cette association, Pilaza Joreh, a fait savoir que l’AGSEM ne fait pas de la politique. « Nous ne soutenons aucun candidat », a-t-il soutenu, tout en soulignant au passage que même si certains d’entre eux sont originaires du Grand Sud Est. Il s’agit notamment de Jean Ravelonarivo, pasteur Mailhol, Tabera Randriamanantsoa et Jules Etienne. Il a, en outre, signalé que l’association œuvre plutôt pour des actions sociales. Notons que l’association est actuellement administrée par un bureau provisoire et que les 11 districts qui composent les deux régions, en l’occurrence Vatovavy Fitovinany et Atsimo Atsinanana y sont représentés. D’après toujours Pilaza Joreh, il y aura bientôt une Assemblée Générale qui va élire le bureau national de l’AGSEM. Il pense, par ailleurs, qu’il faudrait céder la place aux jeunes quant à la gestion de l’association. Faut-il rappeler qu’en janvier 2014, le club des jeunes cadres du Grand Sud-Est de Madagascar estime que les intellectuels ne devraient pas être laissés de côté. Soit leur donner la place les méritant. Il encourage ainsi les jeunes intellectuels à prendre part activement à la reconstruction du pays, mais en même temps, il invite les « raiamandreny » à tenir compte de cette relève.

Dominique R.

News Mada10 partages

Hery R – dons aux élus: la Ceni voit d’un mauvais œil

L’ancien président de la République, Hery Rajaonarimampianina, candidat à la présidentielle du 7 novembre, continue de mélanger les casquettes à travers ses tournées. Une situation qui inquiète.

Le candidat du HVM continue d’accumuler les bévues, quitte à passer outre les textes réglementaires.  En effet, suite à la distribution de motos à certains maires, dans la Commune d’Andilamena,  par le président du parti HVM, Hery Rajaonarimampianina, des voix s’élèvent. D’autant que l’ancien locataire d’Iavoloha continue d’alterner son statut de candidat à la présidentielle avec son ancien poste de président de la République.

Par rapport à la remise de motos à des élus locaux, une source auprès de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni), joint au téléphone mercredi dernier, a tenu à préciser que «ce genre de dons ne devraient plus se reproduire lors de la campagne électorale qui débutera lundi prochain».

Et de poursuivre, «cet acte insinue beaucoup de choses à part les sous-entendus, particulièrement lorsque des responsables étatiques sont concernés. La situation est assez compliquée et certaines dispositions devraient déjà être prises». Et pour cause, la voix des élus locaux dispose d’une légitimité et pas des moindres, auprès de leurs administrés.

Récidive

En tout cas, à entendre les responsables auprès de l’organe en charge des préparatifs des élections, «La Ceni a déjà proposé des textes régissant une telle situation mais malheureusement, ils n’ont pas été pris en compte», a déploré notre source. Et, malgré qu’aucune disposition des textes ne stipule ce fait, les candidats  ne devraient plus y avoir recours, particulièrement en période de campagne électorale.

 «Les lois ne sont pas claires, mais cela est fait dans un souci de différenciation. Les candidats ne devraient pas non seulement faire des dons à l’Etat, mais ne devraient pas également en recevoir», estime notre interlocuteur. Ce dernier craint ainsi pour la suite du processus électoral. «Des plaintes pourraient survenir et feraient obstacle à la bonne marche des élections», a expliqué notre source.

En tout cas, ce n’est pas la première fois que le candidat Rajaonarimampianina mélange ses activités de prétendant à sa propre succession avec ses prérogatives d’ancien Chef d’Etat. Récemment encore, il a provoqué un incident protocolaire à Ivato lorsqu’il est arrivé au salon d’honneur pour accueillir l’ancienne première dame, alors que l’équipe de la Primature était  déjà sur place pour accueillir le Premier ministre Christian Ntsay, en provenance de Boeny.

 

Rakoto

Midi Madagasikara9 partages

Gilbert Roméo Bezamanifary : Un ancien joueur de l’As Soavoanio vise la présidence de la FMF  

Roméo Bezamanifary un candidat discret.

Méconnu du public, Roméo Bezamanifary est l’un des neuf candidats à l’élection du président de la Fédération malgache de football (FMF). Il est très discret et aime travailler dans l’ombre. Parmi les neuf candidats, c’est celui qui a le plus d’expérience dans le monde du football. En 1996, il a joué avec l’équipe de l’As Soavoanio (D1), un an après, il a rejoint la formation du BFV (D1). En 1998, il s’est envolé pour l’Ile Maurice en intégrant l’équipe du Beau Bassin Rose Hill, puis à la Plaisance aux Seychelles (1999-2000). De 2001 à 2003, il a évolué avec la formation du Wasqual, niveau national en France, Orléans CFA (2004), Vineuil (DH France), Beaugency avant de terminer sa carrière au Chateauneuf/Loirt (DHR France).

Après le football, il s’est lancé dans l’entrepreneuriat en créant son label BR en 2008 en France. Actuellement, il a ouvert un showroom à Andraharo. Au-delà de son talent de footballeur, en 2006 il a participé à la formation d’entraîneur et a obtenu le diplôme « 1er  degré, initiateur ». Procurer aux six provinces un terrain synthétique ou de gazon naturel conformes aux normes internationales et capable d’accueillir des matchs nationaux et internationaux, accueillir la Coupe d’Afrique des Nations, offrir des voitures de fonction aux présidents de ligues figurent parmi le programme du candidat.

T.H

News Mada7 partages

Madagascar – Pays-Bas: pour la promotion des filières épices et huiles essentielles

Le Netherlands-African Business Council (NABC), en partenariat avec l’Economic development board of Madagascar (EDBM), a organisé du 18 au 24 septembre une mission commerciale dans la Sava et à Toamasina.

A travers ce partenariat,  le NABC, le principal acteur de la promotion des investissements entre les Pays-Bas et l’Afrique, s’intéresse au commerce équitable dans les filières épices et huiles essentielles.

En effet, le choix de ces deux localités n’est point fortuit étant donné que Toamasina abrite le premier port commercial de Madagascar, la principale fenêtre maritime du pays et la Sava concentre 70% de la production des produits d’exportation.

«Sur l’échelle internationale, Madagascar est le leader incontesté de la vanille, le principal fournisseur de cannelle, le premier exportateur mondial et le second producteur de girofle derrière l’Indonésie. Ces productions font la renommée du pays et constituent un grand atout pour son avenir», explique Grégorie Courme, directeur général d’Aromatum SAS, chef de la délégation NABC.

«Ce partenariat stratégique entre la NABC et l’EDBM est essentiel pour la proportion des filières épices et huiles essentielles à Madagascar. A plus d’un titre, c’est un levier de croissance sur lequel le secteur privé malgache peut s’appuyer pour contracter avec des acheteurs internationaux de premier plan», conclut pour sa part Andry Ravalomanda, directeur général de l’EDBM.

La mission de la NABC en terre malgache correspond ainsi à cette volonté de trouver des partenaires de qualité et de référence.

Arh.

 

 

News Mada6 partages

Collectif des 22 candidats-liste électorale: un ultimatum de 24 h donné à la Ceni

Devant la grogne par rapport à la liste électorale, un collectif des 22 candidats s’est créé et donne 24 h à la Ceni pour l’ouvrir à nouveau.

«Nous demandons l’ouverture de la liste électorale pour que les électeurs non inscrits y soient intégrés», a indiqué la porte-parole des candidats et non moins candidate à la présidentielle, Fanirisoa Ernaivo hier, à Anosy.

«Nous donnons 24 h à la Commission électorale nationale indépendante, au gouvernement et à la Haute cour constitutionnelle pour y remédier», a-t-elle ajouté. L’objectif étant de permettre à tous les électeurs de jouir de leur droit en tant que citoyen en âge de voter.

D’autre part, le collectif des candidats exige la publication de la liste officielle des bureaux de vote avec leur emplacement respectif. «La localisation des bureaux de vote doit être publiée au sein de la commune afin de faciliter le processus», a souligné Fanirisoa Ernaivo, tout en soutenant que certains fokontany n’existent plus à cause des attaques de dahalo, sans pour autant que les formalités n’aient été remplies.

Dans tous les cas, les revendications font suite à la cérémonie de signature de la charte de bonne conduite élaborée par le CFM. Mercredi dernier, plusieurs candidats ont soulevé le problème relatif à la liste électorale.

Fanirisoa Ernaivo avait même fait savoir qu’elle a le droit de contester les résultats des élections compte-tenu de la liste électorale actuelle. L’objectif du collectif consiste ainsi à garantir la crédibilité de la liste électorale en vue des élections apaisées.

Tahina Navalona

News Mada6 partages

Jeux olympiques de la jeunesse: Mireille Andriamifehy, fer de lance de la délégation malgache

A la recherche d’un exploit sur la scène olympique depuis des lustres, cette fois-ci Madagascar ne peut compter que sur la judokate Mireille Andriamifehy. Sous la houlette du directeur technique national (DTN) Jean Jacques Rakotomalala, elle aborde sous des meilleurs auspices les jeux olympiques de la jeunesse (JOJ) de Buenos Aires en Argentine du 6 au 18 octobre.

Forte de ses performances tant au niveau national que continental dont notamment une place de vice-championne d’Afrique chez les cadettes cette année, elle tentera de marquer une fois de plus les esprits sur le plateau le plus relevé de sa jeune carrière.

D’ailleurs, Mireille aura à cœur de faire mieux que sa sœur ainée. En effet, elle a emboîté le pas à Mihanta Andriamifehy qui a quitté précocement le tatami lors des JOJ de 2014 à Nanjing en Chine, après avoir été battu d’entrée.

En fait, Mireille sera bien épaulée dans sa mission par une légende vivante de la discipline à ses côtés en la personne de Jean Jacques Rakotomalala. Celui-ci sera son mentor durant sa croisade en terre argentine. Ainsi, après le championnat du monde, le lancement des néophytes de la scène mondiale se poursuit pour le judo malgache. Après Nazir Bin Abdou, Mireille Andriamifehy doit saisir cette opportunité pour faire valoir ses talents.

Une fois de plus

L’athlétisme sera la seule discipline dépourvue de coach aux JOJ par rapport aux trois autres disciplines à savoir le judo, l’haltérophilie et le badminton. Ainsi, la directeur du sport fédéral, Rosa Rakotozafy et non moins chef de la délégation se muera-t-elle une fois encore en entraîneur d’un jour comme elle l’a déjà fait aux jeux africains de la jeunesse ?

Rosa, qui a l’athlétisme dans le sang, n’a jamais renoncé lorsqu’il s’agit de prêter main forte aux athlètes en difficulté sauf dans le cas de Cléot Vavara.

A noter que la délégation malgache est composée de 8 personnes. Jean Aimé Ravalison, président de la fédération de badminton et vice-président du comité olympique malgache (Com) fait partie du voyage en tant que chef de mission

Naisa

Les athlètes en lice : Christel Rakotomalala (athlétisme – 400 m), Berthine Ravakiniaina (haltérophilie), José Rajaona (haltérophilie), Mireille Andriamifehy (judo).

Midi Madagasikara6 partages

Permis biométrique : Les pré-imprimés venaient de Slovénie

Erick Rajaonary apporte des éclaircissements face au problème lié à l’authenticité du permis de conduire biométrique. « C’est la société CETIS dd venant de Slovénie qui a signé un contrat de prestation avec l’Etat malgache pour la délivrance de ce permis de conduire biométrique en 2015. Elle se charge de la production des permis pré-imprimés dans son pays. Ces documents seront ensuite acheminés directement de Slovénie à Madagascar. Et c’est encore la société CETIS dd qui assure cette tâche jusqu’à la gestion de stocks de ces documents », a-t-il précisé, en tant qu’ancien gérant de la société CETIS Madagascar.

Vérification. En fait, « CETIS Madagascar n’est autre qu’un interlocuteur entre cette société slovène et l’Etat malgache. En tant que prestataire de service, elle exécute tout simplement le contrat entre les deux parties et ce, sans prendre aucune décision. Sa fonction se limitait essentiellement à la formation du personnel, à la maintenance du matériel et à la vérification des permis délivrés », a-t-il enchaîné. Et lui de rajouter que le Centre d’Immatriculation à Ambohidahy s’occupe de l’insertion des noms des demandeurs de permis sur les documents pré-imprimés venant de Slovénie. CETIS Madagascar vérifie tout simplement si les noms inscrits sur les permis de conduire biométrique correspondent bien à ceux des demandeurs avant leur délivrance et les détruit ensuite en cas de détection d’erreurs de saisie. Par ailleurs, « Je ne suis plus le gérant de CETIS Madagascar. C’est Joseph Rakotorahalahy qui assume cette fonction. Je souhaite ansi que la société CETIS dd s’exprime rapidement sur l’aspect technique de ce permis de conduire biométrique », a-t-il conclu.

Navalona R.

Midi Madagasikara6 partages

RN7 : Nisy taxi-brousse voatafika indray

Feno vatobe tampoka ny lalana izay tokony ho nolalovan’ilay taxi-brousse ; izay handeha ao Fianarantsoa (efa kilaometatra vitsivitsy  hidirana teo rahateo) raha niala taty An-drenivohitra. Efa nanomboka mahina ny olona tao anatiny, fa misy jiolahy mpanakan-dàlana indray eo amin’ny manodidina. Ny lehilahy iray izay isan’ny mpandeha no nanapa-kevitra avy hatrany ny nivoaka ny fiara ary nanala haingana ireo vatobe. Teo am-panatontosana an’izany anefa no tazan’ny mpamily tampoka ireo jiolahy izay nivoaka tsikelikely. Nahita izany itsy voalohany dia nanapa-kevitry ny nanetsika ny fiara avy hatrany. Noho ny hamehana sy ny fikoropahana, dia tsy voafehiny intsony ny familiana ka ilay lehilahy iray mpandeha izay nanala ny vato indray no voadona aloha. Tsy vitan’izany, fa nihemotra avy hatrany ilay fiara tao anatin’ny maizina ary dia nivarina tany an-kady. Toa nanamora ny asan’ireo jiolahy avokoa izany rehetra izany. Tsy niasa saina firy intsony ireo, fa dia niditra tao anatin’ny fiara izay tsy afa-nihetsika intsony ary naka izay nilainy tao. Nanam-potoana rahateo izy ireo. Notatazina tamin’ny satroka ny volan’ny mpandeha ary noborahina ny entan’izy ireo dia samy naka izay tiany teo ny jiolahy mpanakan-dàlana. Tebiteby hatrany ankehitriny ny fivezivezena amin’ny lalam-pirenena noho ny afitsoky ny jiolahy. Ny zon’ny olona halalaka amin’ny fivezivezeny izay zo fototra no voasembatsembana, raha mbola mitohy hatrany ny herisetra sy fandrobana eny amin’ireny làlana ireny. Efa betsaka ihany izay fepetra noraisina izay ary isan’izany ny fandefasana mpitandro filaminana mandeha amin’ny taxi-brousse, ny mpitandro ny filaminana izay mivezivezy amin’ny lalam-pirenena ary mijirika izay mety ho mpanakan-dàlana  sns. Mbola misy sahy hatrany anefa ny olon-dratsy ny manatontosa ny asany ary tsy iza fa ny olom-pirenena tsotra hatrany no mizaka ny fahavoazana.

D.R

Midi Madagasikara6 partages

Envoi de 330 bateaux de pêche : Le contenu de l’accord échappe à l’Ambassade de Chine

Lors du petit déjeuner de presse qui s’est tenu avant-hier au Palais d’Ambohitsorohitra, le président de la République par intérim Rivo Rakotovao a été questionné sur le protocole d’accord signé entre une société chinoise et l’AMDP portant entre autres volets, sur l’envoi de 330 bateaux de pêche à Madagascar.

Nous avons posé hier la même question à l’Ambassade de la République Populaire de Chine qui est « surprise d’entendre des bruits relatifs à un projet d’envoi de 330 bateaux à Madagascar ». Et d’ajouter même que « le contenu dudit accord échappe à l’Ambassade comme aux autorités compétentes de Chine ». Le porte-parole de l’Ambassade d’expliquer qu’ « en matière de coopération économique avec l’étranger, le gouvernement chinois demande toujours aux entreprises et opérateurs chinois d’agir dans le respect du bien-fondé scientifique, du modèle commercial adapté, des soucis socio-économiques et environnementaux, de l’attitude des populations riveraines par rapport à leurs projets pour que le résultat de la coopération avec leurs partenaires locaux soit soutenable, durable, intégré dans la société du pays d’accueil, partagé par les parties prenantes et profitable aux populations locales ».

Coopération gagnant-gagnant. Se référant aux résolutions du 3e Sommet du Forum sur la Coopération Sino-Africaine (FOCSA) qui a eu lieu début septembre dernier à Beijing, le porte-parole de réitérer que « l’Ambassade reste convaincue que la coopération gagnant-gagnant entre la Chine et l’Afrique en général, entre la Chine et Madagascar en particulier, portera des fruits concrets et tangibles au développement économique, au progrès social, au bonheur des peuples des deux parties ». En tout cas, a-t-il soutenu, « la Chine est prête à travailler avec tous les pays y compris Madagascar sur un pied d’égalité, dans un respect mutuel pour construire ensemble la paix du monde et la communauté du destin pour l’humanité ».

Propos recueillis par R. O

News Mada5 partages

JICA, PNUD, BIANCO: vers la bonne gouvernance dans le secteur maritime

«Minimiser les risques de corruption dans le projet de développement du port de Toamasina». Il s’agit d’un projet conjoint de l’Agence japonaise de coopération internationale (Jica), du Programme des Nations unies pour le développement (Pnud) et du Bureau indépendant anti-corruption (Bianco). La présentation des résultats a fait l’objet d’un atelier, hier à l’hôtel Colbert Antaninarenina.

Parmi les résultats du projet figure l’installation d’une Cellule anti-corruption et d’un Comité de veille informationnelle, notamment  au sein de la Société du port à gestion autonome de Toamasina (Spat) et de ses deux ministères tutelles, ceux des Finances et des Transports.

Ces unités opérationnelles sont chargées de soutenir les efforts de transparence et d’intégrité et visent principalement une meilleure sensibilisation et éducation en matière de lutte anticorruption. Elles auront également pour rôle de faciliter les dénonciations éventuelles auprès du Bianco.

Par ailleurs, une convention de partenariat de deux ans a été établie entre la Spat et le Bianco pour un meilleur suivi des activités.

Arh.

 

 

News Mada5 partages

Tenisy-« Open International »: Frantsay dimy sy Arzantin iray, handray anjara

Eo am-panombohana ny fandaminana amin’ny ankapobeny ny fifaninanana “Open International”, taranja tenisy, amin’izao fotoana izao, ny mpikarakara. Raha ny fantatra, miisa enina mianadahy ireo vahiny, handray anjara.

Hotanterahina, ny 9 ka hatramin’ny 14 oktobra ho avy izao, eny amin’ny kianja Country Club Ilafy, ny “Open International BMOI/Air France”, taranja tenisy. Hangotraka ny fihaonana satria mpilalao kalazalahy sy vavy miisa enina mianadahy, avy any Frantsa sy Arzantina ny handray anjara, amin’izany. Hifampitana amin’ireo mpilalao sangany sy efa manana ny lazany koa izy ireo. Anisan’ireny Rakotomanga Antso sy Rasolondrazana Jacob izay mila ravinahitra atsy Maorisy sy any Frantsa.

Raha ho an’ny vehivavy, andrasana ny fiverenan-dRazafimahatratra Zarah, manana ny fahaiza-manaony ihany koa. Eo koa ireo mpilalao zandriny efa manana ny toerany, toa an-dRadilofe Sariaka. Hivoaka, ny faran’ny herinandro ho avy izao, ny lisitra ofisialy mirakitra ny mpilalao rehetra, raha ny nambaran’ny mpikarakara.

Marihina fa afaka manatrika maimaimpoana ny fifaninanana avokoa ireo mpilalao tenisy nandray anjara tamin’ny “Allianz Vintage Cup”, notontosaina, ny faran’ny herinandro lasa teo. Toraka izany koa ireo nifaninana tamin’ny lalao fifanintsanana ho amin’ity “Open International” ity.

 

Mi.Raz

 

 

 Ireo mpilalao handray anjara :

-Lehilahy: Rakotondrasana Antso ; Quennessen Louis (Frantsay) ; Feitt Franco Matias (Arzantina) ; Reynet Florian (Frantsay) ; Rasolondrazana Jacob ; Giovanni ; Rasolomalala Ando ; Ratsimandresy Andriatoavina ; Rajaonarison Rado ; Rakotozafinirina Patrick ; Mbolanirina Hasina ; Radison Donné ; Randrianirina Hasina ; Rakotondramboa Miary Zo ; Rakotoson Solonantenaina.

-Vehivavy: Girard Rachelle (Frantsay) ; Busson Elodie (Frantsay) ; Ramalalaharivololona Nantenaina ; Razafimahatratra Zarah ; Radilofe Sariaka ; Tsantaniony Iariniaina ; Andriamadison Finaritra ; Rasoarilalao Faratiana ; Razakaniaina Maholy ; Rakoatohasy Elsie; Nomenjanahary Safidisoa ; Raoilison Miora.

News Mada4 partages

Taratry ny kanto

Voafidy ho filohan’ny Fikambanan’ny mpikabary malagasy maneran-tany (Fimpima maneran-tany, indray i Hanitriniaina Andriamboavonjy Ravaomalala. Izy no hitantana ity fikambanana zokiny indrindra eo amin’ny tontolon’ny kabary malagasy ity ao anatin’ny efa-taona. Raha tsiahivina, fifidianana inefatra misesy, izy hatrany no nametrahan’ny ankamaroan’ny mpikambana Fimpima maneran-tany ny fitokisana. Anio, any Antsiranana ny hanatanteraka ny fianianany izy.

HaRy Razafindrakoto

 

News Mada3 partages

Fanitarana ny seranan-tsambon’i Toamasina: ho afaka handray kaontenera 1,3 tapitrisa amin’ny 2035   ...

Mandeha ny fanitarana ny seranan-tsambon’i Toamasina. Tanjona ny ahafahany mandray sambo vaventy ka misy ny fanalavana ny toerana fiantsonan’ny sambo, hohalalinina ny halalin’ny rano ary ny fanitarana ny toerana fanatobiana ny kaontenera sy ny entana vaventy.

Natao ny 5 oktobra teo, tany Toamasina, ny varavarana misokatra fampahafantarana ny fanitarana ny seranan-tsambon’i Toamasina. Mihazakazaka ny fitomboan’ny entana mivezivezy ao amin’ny seranan-tsambon’i Toamasina. Tsy maintsy halehibeazina ny fotodrafitrasa mifandraika amin’izany ary efa tamin’ny taona 2008 ny namolavolana ny tetikasa, saingy tsy tanteraka noho ny krizy politika ny taona 2009. Mitohy izany, ankehitriny, vokatry ny fanohanana avy amin’ny Fiaraha-miasa japoney ho an’ny fampandrosoana (Jica). Nanomboka ny avrily 2018 teo ny asa, mizara lafiny maromaro. Hohalavaina hatrany amin’ny 470 m ny toerana fandraisana sambo vaventy (Molle C4) ary hohalalinina ho 16 m ny halalin’ny rano raha 9 m amin’izao fotoana izao. Hohalalinina koa ny halalin’ny rano amin’ireo fiantsonan’ny sambo efa misy, 14 m ny roa, manana halavana 220 m (C1) sy 134 m (C2) ary hatao 16 m ny fahatelo (C3) manana halavana 172 m. Nilaza ny talen’ny fampandrosoana sy ny fanajariana ny seranan-tsambo (DDAP) ao amin’ny Orinasa seranan-tsambo mahaleo tena Toamasina (Spat), Ranaivojaona Samuel, fa ho afaka handray ireo sambo vaventy amin’izay ny seranan-tsambon’i Toamasina, rehefa lehibe ny toerana fiantsonana sy lalina ny ranomasina.

Hotohizana koa ny fefy rarivato sy simenitra (béton) miaro ny onjan-dranomasina (brise-lame) ka hananganana vaovao, mirefy 345 m. Bolongana “béton” antsoina hoe “dolos” miisa 2 600 no hatao, milanja 50 t tsirairay avy, sy “béton” miisa 500, milanja 30 t avy. Ho vita amin’ny taona 2023 ity fotodrafitrasa ity.

Toerana fanampiny ho an’ny kaontenera

Hitombo hanaraka ny fidiran’ny sambo vaventy koa ny entana sy ny kaontenera ao amin’ny seranan-tsambo. Ilaina, araka izany, ny fanitarana ny toerana hanatobiana azy. Ao anatin’ny tetikasa tohanan’ny Jica ny hananganana toerana malalaka vaovao mirefy 10 ha, ho vita amin’ny taona 2022. Nambaran’ny DDAP fa hanangana toerana roa (5 ha sy 4 ha) hafa ny Spat, volany madiodio, mandra-pahavita ny iarahana amin’ny Jica. Efa mandeha ity asa ity.

Manodidina ny 240 000 kaontenera isan-taona ny mivezivezy ao amin’ny seranan’i Toamasina. Hitombo ho 295 000 izany amin’ny taona 2020, ho 392 000 amin’ny taona 2025, hiakatra ho 1,2 tapitrisa amin’ny 2030 ary ho 1,3 tapitrisa amin’ny 2035.

Hiova fitaovana lehibe (grue portique) ny hibatana ny kaontera, miisa valo, fa tsy toy ireo efatra ampiasaina amin’izao fotoana izao.

 

Njaka Andriantefiarinesy

Midi Madagasikara3 partages

Toamasina : Miaramila teo aloha isan’ny lehiben’ireo jiolahy

Isan-kerinandro, tato ho ato dia saika ahitana sy ahenoana trangam-panafihana mitam-piadiana hatrany eto Toamasina, nefa « opération » etsy, hetsika fitandroana filaminam-bahoaka eroa, no misy eto Toamasina tato ho ato izao ; izay anaovan’ireto andian-jiolahy ireto fanamby mihitsy izy ireo ao anatin’izany. Tsy milavo lefeno anefa ny mpitandro  filaminana ao anatin’izany, fa manao ny asa fiarovana ny vahoaka sy ny fananany hatrany. Ho an’ny polisim-pirenena nandritra ny fikarohana ireo jiolahy mpanao ity fanafihana mitam-piadiana eto Toamasina ity, dia voasambotra izy ireo tao Andranomadio amin’ny lalana antsoin’ny olona hoe « villa saphir » iny ity miaramila teo aloha antsoina hoe « Faby », izay tafiditra ao anatin’ny lisitra maintin’ny polisy momba ity asan-jiolahy sy fanaovana fikambanan-jiolahy eto Toamasina ity. Noho ireo fanangonam-baovao ataon’izy ireo sy fanomezam-baovao avy amin’ny olona tsara sitra-po ihany koa. Raha ny angom-baovao natao dia ity miaramila teo aloha izay voaroaka teo anivon’ny toby Betongolo noho ny  halatra basy, ny taona 2008 ity no isan’ireo telo lahy nitifitra ilay mpandraharaha hividy entana avy any Mahavelona Foulpointe teo Tanambao V lalana mihazo ny fiangonana fo masin’i Jesoa. Nisy nijoro ho vavolombelona teo anivon’ny polisy mihitsy izany, niaraka tamin’ireo porofo nentiny. Noho io angom-baovao io ihany koa no nahalalana fa moto scooter manga no fitondrany raha manao fikarohana ireo olona sy toerana hanaovany ny asan-jiolahy ity miaramila teo aloha ity, fa rehefa tonga ny fotoana dia miova ho moto scooter mainty. Fanaovana fikambanan-jiolahy, fihazonana basy tsy ara-dalana, fanaovana asan-jiolahy mitam-basy no heloka anenjehana azy ankehitriny ; izay tsy nisalasala ny teo anivon’ny fampanoavana namoaka didy mihazona azy am-ponja vonjimaika ao Ambalatavoahangy omaly.

Malala Didier

Midi Madagasikara2 partages

JMJ Mada 2018 : Derniers préparatifs et vigilance sanitaire  

Image extraite du clip de l’hymne des JMJ Mada IX à Mahajanga.

A J-3 du début des neuvièmes journées mondiales de la jeunesse à Madagascar (JMJ Mada IX) qui se tiendront à Mahajanga à partir du 8 octobre 2018, l’heure est aux derniers préparatifs pour accueillir la centaine de milliers de jeunes catholiques issus de tous les diocèses de Madagascar attendus dans la Cité des Fleurs.

Environ 100.000 personnes sont prévues de faire le déplacement vers la capitale du Boeny durant la semaine des JMJ Mada IX, si la huitième édition qui s’est tenue à Fianarantsoa en 2015 a vu la participation de 60.000 personnes. Pour l’édition 2018 à Mahajanga, les pèlerins sont prêts à vivre une semaine exceptionnelle, placée sous le thème tiré de l’Evangile selon Saint Luc 1:30 « Ne crains point, Marie, car tu as trouvé grâce devant Dieu ». Un thème bien illustré dans l’hymne des JMJ Mada IX dont le clip, haut en couleurs, tourné principalement à Mahajanga, du village touristique au Cirque rouge en passant par la cathédrale de Mahajanga et le bord (de mer), mais aussi à Ambohimanga Rova, à Manankasina et dans les domaines Akamasoa, circule déjà depuis plusieurs mois sur la Toile et les réseaux sociaux.

Valse des Sprinters. Sur les routes, principalement la RN4, la valse des cars et des « Mercedes Sprinter » brandissant le drapeau jaune et blanc du Vatican, a déjà commencé il y a quelques jours, transportant les pèlerins issus des quatre coins de la Grande Ile. Des jeunes venus assister à ce grand rendez-vous de la jeunesse catholique dont l’organisation incombe en grande partie au VPKT (Vovonam-pirenena katolikan’ny Tanora) et au diocèse hôte à savoir celui de Mahajanga qui, vingt ans après avoir accueilli les toutes premières JMJ Mada en 1998, accueille à nouveau ce grand rendez-vous. Rappelons que cette neuvième édition des JMJ Mada était initialement prévue de se tenir du 29 août au 2 septembre 2018, mais a dû être reportée au 8 au 14 octobre 2018 en raison du report des examens officiels cette année.

Recommandations. Devant ce grand flux de personnes et les rassemblements qui s’ensuivront durant la semaine des JMJ, les précautions et directives d’ordre organisationnel et sanitaire sont incontournables. Le ministère de la Santé publique a, de son côté, émis les siennes, à l’endroit des jeunes et participants aux JMJ Mahajanga. Un bulletin d’appel à la vigilance sanitaire qui s’adresse principalement aux décideurs au sein de l’organisation de l’événement. Il s’agit notamment d’un rappel en prévention des éventuels risques sanitaires, toujours à prévoir lors des grands rassemblements de foule. On y note entre autres les précautions à prendre face à diverses situations : circulation, baignade, alimentation, allergies, prolifération des moustiques, etc. (on y aborde même les volets « consommation d’alcool » et « rapport sexuel protégé », bien que ces chapitres ne soient pas à l’ordre du jour !) et les conduites à tenir en cas d’accident de la circulation, de noyade, de maladies diverses, ou d’incendie et autres risques possibles. Bref, il s’agit surtout de prévenir et de savoir agir en fonction des situations.

Hanitra R.

News Mada1 partages

Faravohitra: trano sivy kila hotohoton’ny afo, olona iray naratra

Nijoalajoala vao maraina ny afo nandritra ny haintrano teny Faravohitra, omaly tamin’ny 4 ora sy 30 mn. Trano fivarotana miisa sivy indray kila forehitra. Olona iray naratra teo am-pibatana entana…

Hatairana ny an’ny olona teny Analakely sy ny manodidina raha nahita ny fijoalajoalan’ny afo vao maraina teny Faravohitra Ambany, amin’ny lalana mihazo ny Jirama miakatra mankany Andohalo, nandritra ny firehetan’ireo trano ireo. Tsy nifankahitana ny setroka maintibe. Trano hazo sy trano biriky avokoa ireto nirehitra ireto. Trano fivarotana enta-madinika, saribao sady trano fipetrahan’ireo mpivarotra ihany koa ity nirehitra ity. Araka ny fanazavan’ireo niharam-boina, niainga avy ao amin’ny mpivarotra mofo gasy hanokatra tsena vao maraina ny afo satria tsy nahatandrina ny afo narehiny ilay mpanao mofo ka nitarika ny firehetan’ny trano. Nalaky ny fiitaran’ny afo ka niitatra tamin’ireo trano fivarotana teo amin’ny manodidina. Mpihavana avokoa ny ankamaroan’ireo mpivarotra ireo, araka ny fanazavan’izy ireo. Vokany, olona 30 mahery tsy manan-kialofana noho ity voina tampoka ity. Olona iray kosa naratra teo am-pibatana entana noho ny hatairana sy ny fikoropahana, saingy tsy naninona izy fa avotra soa aman-tsara ihany. Samy nanao izay ho afany tamin’ny famoahana ny entana izay azo navoaka ireo niharam-boina. Nisy tamin’ireo entana no tafavoaka, nisy ireo lasa lavenona ka tsy avotra intsony. “Tsy afaka nanao na inona na inona izahay fa ny aina aloha no navotana voalohany fa ny entana mbola azo soloina”, hoy ny fanazavan’ny renim-pianakaviana iray. Na teo aza anefa izany, tsy nisy kosa ny aina nafoy, na teo aza ny voina nihatra tamin’ireo niharam-boina.

Fotoana fohy taorian’ny firehetana, tonga teny an-toerana namono ny afo ny fiaraben’ny mpamonjy voina ka voafehy ara-potoana ihany ny afo. Soa ihany fa nalaky voafehy izany fa saika nahazo ny taribin-jiron’ny Jirama teo amin’ny manodidina.

Nifanesisesy hatrany ny haintrano tato ho ato, na tany amin’ny faritra, na teto an-dRenivohitra. Tandrevaka hatrany no mahatonga ny firehetana, koa aoka samy hitandrina ny tsirairay fa tampoka ny fiavian’ny loza ary patsa iray tsy omby vava rehefa ho avy ny loza, araka ny fomba fiteny izay.

J.C

News Mada1 partages

Madajazzcar: programme chargé ce jour

Pour la troisième journée du festival Madajazzcar, le comité d’organisateur annonce encore un programme chargé ce jour. Pour débuter la matinée, un atelier vocal ouvert à tous les musiciens et animé par la chanteuse américaine Denia Ridley sera à l’affiche au Fara West à Faravohitra. Ensuite, en collaboration avec les Orchidées Blanches, une conférence sur le thème «La musique et le développement cognitif des enfants en situation de handicap» aura lieu à Androhibe. Elle sera dispensée par deux éducateurs spéciaux, à savoir Noa Razanajatovo et Lucie Razanatsimiova, ainsi que des parents des enfants en situation de handicap. Et la séance sera suivie par un concert de Luis Ramarison Group.

Dans l’après-midi, le Sénégalais Ablaye Cissoko Quartet investira la grande salle de l’Institut français de Madagascar (IFM) Analakely, à partir de 19 heures. Juste à côté, à l’Hôtel de l’Avenue, le groupe Angroov sera à sous le feu des projecteurs, à partir de 21 heures.

Holy Danielle

Midi Madagasikara1 partages

Fjkm Ambohitantely : Hankalaza ny fetin’ny taranaka

« Fa nitondra anay nivoaka ho amin’ny fitahiana mahatretrika ianao ». Izany Teny avy ao amin’ny Salamo izany no entin’ny fiangonana Fjkm Ambohitantely, hanamarihana ny fetin’ny Taranaka amin’ity taona ity.  Toy ny fanao isan-taona, dia mankalaza izany izy ireo. Efa natomboka ny voalohan’ny herinandro teo ilay antsoina hoe  « Herinandron’ny taranaka » eny an-toerana, izay natao isan-kariva ary hifarana anio. Rahampitso kosa no hisy ny « Tsenaben’ny taranaka », izay hanomboka amin’ny sivy ora sy sasany ao amin’ny Akany. Hofaranana amin’ny fotoam-pivavahana lehibe izany, ny alahady ho avy izao. Hisy ny fiarahana mandray ny Fanasàn’ny Tompo aorian’ny fotoam-pivavahana. Arak’izany, ny mpitandrina sy ny vadiny ary ny fianakaviam-ben’ny fiangonana dia miantso ireo taranaka rehetra hifanotrona sy hifampitrotro am-bavaka mandritra izany fankalazana izany. Samia mifampilaza ary manantena ny fahatongavan’ny rehetra ireo mpikarakara, ho fanomezam-boninahitra an’Andriamanitra.

m.L

Midi Madagasikara1 partages

Port de Toamasina : Saturation des aires de dépôt de containers

Travaux d’aménagement d’une aire de stockage de containers au port de Toamasina, financés par la SPAT.

Face au besoin urgent en infrastructures au Grand Port, la SPAT a investi par ses fonds propres, dans la mise en place de plateformes de stockage de containers, en attendant la réalisation des travaux du projet d’extension mis en œuvre avec les Japonais.

Les flux de marchandises au port de Toamasina affichent une croissance de 16% par an. D’après Samuel Ranaivojaona, directeur de Développement et de l’Aménagement Portuaire auprès de la SPAT (Société du Port à gestion Autonome de Toamasina), le Grand Port traite annuellement, plus de 240.000 containers, soit environ 200 containers de plus, par rapport à la capacité actuelle des infrastructures. « Avec le projet d’extension, qui est actuellement mis en œuvre en partenariat avec la JICA (Agence japonaise de coopération internationale), cette capacité du Port de Toamasina passera à 550.000 containers en 2025 et ensuite à 856.000 en 2030. Madagascar disposera alors d’une des plus importantes structures portuaires, si l’on considère que port de Maurice a actuellement une capacité de 600.000 containers par an, et celui de La Réunion 450.000 », a-t-il indiqué. En effet, les travaux dans le cadre de ce projet sont en cours. Cependant, le terre-plein de 10ha, dédié à l’entreposage de containers ne sera opérationnel qu’en 2022, alors que les trafics augmentent davantage.

Urgence. Pour faire face à la situation et éviter une éventuelle crise, la SPAT a lancé, par ses propres moyens, un projet de mise en place de deux plateformes de 5ha et de 4ha. Le premier est déjà en construction et devrait être opérationnel en début 2019, si le second sera prêt en 2020, d’après les explications des ingénieurs responsables des travaux sur les lieux. Ces deux plateformes devraient avoir une capacité totale de 9.000 containers, ce qui résoudrait le problème de saturation. En 2022, le terre-plein de 10ha, prévu dans le projet d’extension, pourra également recevoir 10.000 containers de plus. A noter que ce grand projet est financé à hauteur de 638 millions USD ou 2042 milliards Ariary, dont 45,214 milliards de Yen équivalent à 411 millions USD, il est financé par un prêt concessionnel accordé par la JICA. En résumé, le projet prévoit l’extension du brise-lame d’une longueur de 345m ; de la construction d’un quai à containers dénommé C4, faisant une longueur de 470m et de 16m de profondeur ; d’un aménagement d’une aire de stockage sur 10ha ; et de l’approfondissement des quais existants C1 et C2 à 14m de profondeur et C3 à 16m de profondeur.

Antsa R.

Madaplus.info0 partages

Élection à Madagascar: Pasteur Mailhol est bel et bien dans la liste électorale

Après le refus du numéro un de l’Apocalypsy de signer la charte de la bonne conduite, qu’il qualifie de charte d’hypocrisie, il a expliqué que même la liste électorale manque de transparence. Lui de continuer que, même, son nom n’y figurait pas.
Face à cette affirmation du candidat bleu numéro 34, La Commission Electorale Nationale Indépendante a confirmé que le Pasteur Mailhol André Christian Dieu Donné est bel et bien dans la liste, sa femme y est aussi. Selon toujours la CENI, ce candidat a demandé une pièce justificative confirmant qu’il est dans la liste électorale. La CENI lui a octroyé cette pièce justificative, qu’il a, par la suite, utilisée pour ses dossiers de candidatures.
Madaplus.info0 partages

Paris: INAUGURATION SHOWROOM GALERIE 67HA: Samedi 6 octobre 2018 de 10h a 19h30

Samedi 6 octobre 2018 de 10h a 19h30 au 7, Rue Mederic 92110 Clichy La Garenne
Mr Solomon Rakotomanana, artiste Sculpteur Vice Président de la Chambre d’Artisanat d’Antananarivo exposera ses œuvres en live.
En présence du Consul honoraire de Madagascar Grand Ouest.
Venez découvrir cet artiste de renommée internationale après son passage au Grand Pavois de La Rochelle .
News Mada0 partages

Chronique: culte du formalisme

Malheureux candidats à l’élection présidentielle. Doit-on les plaindre ou les condamner d’avoir signé un pacte de bonne conduite ? Sous la férule de la comission ou du comité en charge de la réconciliation nationale, les candidats se sont soumis à prendre publiquement l’engagement de respecter des règles de savoir-vivre tout au long de cette période entourant l’élection, avant pendant et après. Éviter de signer ce pacte exposait à subir toutes sortes de procès d’intention, se résoudre à exécuter cette formalité pourrait pourtant signifier pour certains commettre d’entrée de jeu un parjure. L’opinion se gondole devant le spectacle, peu de gens pensent que cette cérémonie constituait un gage pour que ne se produisent des débordements. Pire «mauvaise conduite» n’existe autant que l’achat de suffrages, pour être plus net l’achat d’électeurs, et pourtant plus que jamais cette élection s’annonce sous le signe d’une grande braderie.

 Dans les états-majors se présentent toutes sortes de v.r.p. les uns mieux outillés que d’autres avec des épais dossiers pour justifier des factures atteignant des sommes effarantes, déclinant avec grande légèreté et familiarité millions et milliards. On croirait des professionnels à les voir faire le siège des sièges de campagne des différents candidats. Beaucoup ont investi dans de nouveaux vêtements, certains  respirant malaise dans leurs habits tout nouveaux, qu’importe tous proposent la même camelote, les suffrages des électeurs. L’élection apparait comme un grand marché, une grande braderie où les commerçants proposent leur prestation comme s’ils disposaient des âmes des électeurs dans leur stock. D’immoral le contrat se fait sans moral, le candidat n’achète plus les électeurs, il se libère de cette culpabilité en passant un contrat avec des intermédiaires qui promettent des résultats. Il ne s’agit pourtant pas d’un contrat de résultats, ni même d’un contrat de moyens puisque les moyens développés échappent à tout contrôle, prétendus moyens autant que prétendus être le monopole de ces v.r.p.. Un contrat de dupes dont le schéma se résume à dédouaner de leur responsabilité les candidats : C.R.A. Euréka ! Contrat pour Responsabilité Anonyme. Il faut arrêter de rigoler, les élections sont d’un domaine trop sérieux pour ne pas dire sacré, pour qu’on les laisse à des marchands et encore pire à des marchands à la sauvette. Évidemment que l’on peut avoir des experts et autres consultants spécialisés en ce domaine une considération identique, ce qui confine davantage les candidats dans une situation d’otages. Tant qu’une législation complète ne soit établie pour assainir et la pratique de l’activité politique et l’environnement des élections, ce n’est pas un pacte qui viendrait à bout des méthodes coupables et des modes condamnables.

Léo Raz

 

News Mada0 partages

Madagascar il y a 100 ans: inauguration du monument Galliéni

Hier à 16 heures, par un temps splendide et au milieu d’une nombreuse affluence, eut lieu l’inauguration du buste Galliéni. Après l’arrivée du Gouverneur Général et des autorités civiles et militaires, la Marseillaise exécutée par la fanfare du 2e Malgaches, Mlle Clarke vint découvrir le buste. M. Caucé le remit à la municipalité en retraçant élogieusement la vie du grand soldat et de l’administrateur hors pair que fut le général Galliéni.

À son tour, M. l’Administrateur-Maire remercia le Comité et son président et prononça un remarquable discours retraçant la vie de l’ancien gouverneur de Madagascar. Puis le lieutenant-gouverneur indigène Heurtevent, dans une allocution, vint dire tout ce que la France et Galliéni avaient fait pour Madagascar et pour les Malgaches.

Enfin, M. le Gouverneur Général prit la parole et, s’inspirant de la vie et des actes du grand Français que nous regrettons, prononça un magnifique discours-programme, où toutes les questions intéressant l’avenir de notre grande colonie furent magistralement traitées.

1° Tout le monde se mettra à l’œuvre pour prendre sa part du grand mouvement d’affaires qui se produira après la guerre.

2° Main-d’œuvre. Enseignement. Assistance médicale. Programme de grands travaux à exécuter à l’aide d’emprunts.

Il choisira, dit-il, des hommes adéquats aux fonctions, mais jamais il ne créera de fonction pour aucun.

Ce langage, qu’on n’était pas accoutumé à entendre, produisit une grande et excellente impression parmi les assistants.

Après ce discours, la musique se fit de nouveau entendre et chacun se retira emportant le meilleur souvenir de cette cérémonie.

La tranquillité la plus parfaite régna partout, grâce à un service d’ordre des mieux organisés.

Cercle de Tamatave

Les incidents que nous avons signalés n’ont eu aucune suite, un arrangement amiable étant intervenu entre le Cercle et M. Caubet.

« Sydney »

Le Sydney est parti mardi soir à 17 heures. Se sont embarqués à destination de France M. le gouverneur général Merlin, M. Hesling, de docteur Bouchez et de nombreux fonctionnaires.

Le Tamatave

www.bibliothequemalgache.com

 

News Mada0 partages

Hevitra mandalo; resaky ny mpitsimpona akotry: fanajana ny tahiry sy fikoloina ny rakitra ikambanana

Nodimandry ilay mpanakanto frantsay Charles Aznavour, fahavelony dia efa noheverina ho vatomitsangana mijoro eo amin’ny sehatra iombonan’ny fireneny izy io. Zara raha niamboho ilay andrarezina tamin’ny famoronana feo sy tononkalo ary ny fihirana dia nifaninana avokoa anome voninahitra azy ireo televiziona  maro any Frantsa tamin’ny fandaharana manokana mitantara ny fiainany sy ny fandrotsirotsina tamin’ny fampisehona sy fihainona azy mihira an’ireo sangan’asany voafantina. Afaka nisafidy tsara ny mpanomana an’ireo fandaharana natokana ho an’i Aznavour an’arivo mahery ireo hira noforoniny, nefa afaka heverina ihany ny fahasahiranana voatery nikaroka lalina hatrany amin’ny 60 taona lasa na mahery, nateza tokoa moa Aznavour na teo amin’ny fiainany 94 taona izy maty iny, na momban’ny fotoana niangaliny teo amin’ny sehatry ny hira.

Tsy mahataitra ny mpijery any am-pita angamba ny fahitana an’ireny fandaharana mivetsovetso ny lasa na ny omaly izany na ny efa tany amin’ny taona 50 teo amin’ny taon-jato lasa. Samy nanana ny safidiny teo amin’ny fampisehona an’ireo fandalovan’io mpanankato io tamina televiziona na an’ireo seho niakarany lapihazo. Ny tena kosa anefa raha nijery an’ireo fandaharana maro ireo dia lasa saina ihany, velom-panontaniana mikasika ny fikojakojana ny fitahirizana ny rakitra toy izany. Tsy mety ny saina fa mikitikitika ny fampitahina an’izany amin’ny fikajina ny tahiry eto an-toerana. Diso anefa izany, toy ny fampiadina biby tsy mitovy. Tanora vao misondrotra ny eto an-toerana, niverina nianatra nifehy ny sehatra maro karazana rehefa nahazo fahaleovantena tao aorianan’ny fanjanahana. Ny fandroson’ny toetr’andro eran-tany anefa nihazakazaka, ka tsy afaka ifanomezan-tsiny mikasika ny adidy tsy voafehy, ohatra fotsiny ny fitahirizana ny horonam-peo sy horonan-tsary tao amin’ny radio sy televiziona izay natao tsizarizary. Maro angamba ny raha nomena laharana nahamehana sy nahamaika kokoa. Ankehitriny efa tonga kosa ny fotoana tsy maintsy iandraiketana ny fanangonana ny vakoka atao rakitra sarobidy. Mbola ny toe-tsaina ihany no mitondra an’izany. Noho izany manomboka amin’ny fitaizana mikasika ny fanajana ny tontolo rehetra na ny voajanahary na ny zava-bita. Ny fanajana ny tahiry tsy hita atao peta-toko, mila fandaminana tsara rary izay iangalina olona nanoman-tena tamin’ny fandalinana fianarana manokana. Ny omaly moa no fanomanana ny ampitso, ary nohon’ny fihazakazaky ny fotoana izany ampitso izany dia efa nanomboka androany.

Léo Raz

 

News Mada0 partages

Us et coutumes: calme égal avec des armes inégales

Le public s’étonne du silence des candidats durant les derniers moments de «pré-campagne». La bonne gestion  budgétaire commande de réserver le plus gros des moyens pour la période légale de propagande et explique ce relatif calme, dans les Q-G ça bourdonne. Lundi un vacarme grandissant promet le début de nuisances sonores en escalade. Avec 36 écuries qui vont faire vrombir les chevaux la cacophonie sera au rendez-vous, même si les candidats ne disposent pas tous d’une puissance égale sous le champignon. Il en est qui ne possèdent pas de quoi faire le plein de carburant, pour économiser ils tenteront de rouler en roues libres dans les descentes, malheureusement pour eux le parcours accuse surtout des montées. Le mode actuel d’élection ne constitue pas un modèle d’équité démocratique.

 

News Mada0 partages

Fin du délestage: la Jirama ravitaillée en carburant

Suite à la grogne des usagers face au retour du délestage la semaine dernière, les têtes dirigeantes de la Jirama et du ministère de tutelle ont résolu le problème. En fait, le déficit de production, ayant obligé la Jirama à procéder à un délestage tournant, était principalement dû au problème d’approvisionnement en carburant.

Mais, d’après  le ministre de l’Energie, Lantoniaina Rasoloelison hier, à Ampandrianomby, la situation est revenue à la normale. Il a donc confirmé la fin du délestage tournant qu’il appelle «délestage économique», du moins pour la capitale et ses environs. Malgré tout, «les délestages techniques» dus aux pannes au niveau de l’infrastructure perdurent encore dans  les provinces.

L’Etat et les pétroliers ont en effet trouvé une entente sur le mode de paiement des factures énergétiques, que la Jirama doit à quelques compagnies pétrolières. «Ces pétroliers ont accepté de réapprovisionner en carburant de manière régulière la Jirama», a explique le ministre. Un approvisionnement qui devra permettre à toutes les centrales thermiques d’être opérationnelles et de produire selon leur capacité réelle. Un accord allant dans ce sens est prévu être signé, ce jour, à Mahazoarivo.

Par ailleurs, le ministre a touché un mot au sujet des subventions de cette société d’Etat.  Il se trouve qu’une partie a été utilisée pour apurer les stocks de dettes de la Jirama, évalués à 845 milliards d’ariary. A part cela, il reste encore quelques trentaines de milliards d’ariary que la Jirama doit aux pétroliers.

 

News Mada0 partages

Port Toamasina: une nouvelle  aire d’entreposage bientôt opérationnelle

La première phase de l’extension du port de Toamasina est sur les rails.

Actuellement, l’entreprise chargée des travaux procède à la construction d’une nouvelle aire d’entreposage d’une superficie de 5ha, qui devrait être achevée en mars 2019. Une autre sera également opérationnelle d’ici 2020, d’après les explications des responsables au niveau de la Société portuaire à gestion autonome de Toamasina (Spat).

«La grogne monte au niveau des opérateurs et des compagnies concernant la longue attente au port en matière de procédures d’importation ou d’exportation des marchandises. L’attente qui peut durer jusqu’à 5 jours, entraîne d’importantes pertes pour les compagnies. Le réaménagement du terminal containeurs règlera définitivement ce problème», a fait savoir le directeur du Développement et de l’aménagement portuaire de Toamasina, Samuel Ranaivojaona, à ce sujet.

Notons toutefois que la construction de l’aire d’entreposage de 5 ha accuse quelques mois de retard. Car, initialement, les travaux étaient prévus s’achever fin 2018. Par ailleurs, la construction de blocs de béton de cinquante tonnes, soit 2000 unités de béton pour prolonger la brise-lame au niveau du port, est également en cours en ce moment.

La compétitivité en jeu

Le désengorgement  du port de Toamasina est la première raison de ce projet d’extension du port. Mais la compétitivité de Madagascar par rapport aux autres îles de l’océan Indien est également pris en compte.

«Dans les années 1960, le port de Toamasina était largement plus performant que ceux de l’île Maurice et la Réunion. Aujourd’hui, le port de l’île Maurice a une capacité de 600 000 containeurs par an et celui de La Réunion de 450 000 containers, alors que le port de Toamasina ne peut accueillir que 240 000 containers par an», a poursuivi Samuel Ranaivojaona.

«Le port de Toamasina risque de devenir un port secondaire si l’extension de cette infrastructure d’envergure ne sera pas effective», a-t-il conclu.

Riana R.

 

 

News Mada0 partages

Cour des comptes: des anomalies dans la gestion administrative

La Cour des Comptes a présenté officiellement hier, à la Cour suprême Anosy ses rapports publics sur l’exercice 2016 et 2017. Des anomalies sont constatées.

«La publication de ces rapports fait partie des attributions de la Cour des Comptes qui sont fixées par la Constitution et par la Loi organique n° 2004-036 du 1er octobre 2004, mais elle a surtout pour objectif d’informer les citoyens sur la gestion des Finances publiques, à travers les contrôles effectués par les juridictions financières», a expliqué à cette occasion Jean de Dieu Rakotondramihamina, président de la Cour des Comptes de la Cour suprême, avant de rappeler un énoncé du Premier ministre disant : «La bonne gouvernance financière n’est pas une option mais une obligation».

D’après les informations fournies, l’ensemble des départements ministériels ou d’autres établissements publics enregistre des anomalies. Olivier Ernest Andriantsoa, commissaire général du Trésor public auprès de la Cour des Comptes de la Cour suprême a relevé, notamment le cas de la Jirama qui a fait l’objet d’audit relatif à  la production, la distribution et la commercialisation de l’électricité, malgré le fait que les problèmes de la Jirama ne datent pas d’hier.

Par ailleurs, il a également cité le cas des marchés publics au sein du ministère de l’Education nationale, ou encore le paiement des indemnités sans pièces justificatives.

A la différence du Conseil de discipline budgétaire et financière (CDBF), qui est un organisme administratif à titre juridictionnel, la Cour des Comptes contrôle en premier et dernier ressort les comptes des comptables publics principaux, de l’Etat, des budgets annexes et des établissements publics nationaux. Elle supervise aussi les comptes et la gestion des entreprises publiques, vérifie l’exécution de la Loi de finances et établit à l’attention du Parlement un rapport et une déclaration générale de conformité entre les écritures des ordonnateurs et celles des comptables de l’Etat…

 

Arh.

News Mada0 partages

Tresor public: une TPIC à Moramanga

La Trésorerie principale intercommunale (TPIC) de Moramanga est désormais opérationnelle. La cérémonie d’inauguration a eu lieu le 4 octobre dernier.

Ce nouveau poste comptable est chargé d’exécuter les opérations comptables et budgétaires de 22 Communes rurales (CR) du district de Moramanga. Concrètement, la TPIC de Moramanga exécute le budget de 11 CR et tient  les comptes de dépôts des 11 autres CR, dont la gestion relève d’un comptable public distinct.

Toutes ces CR ont disposé d’un compte auprès d’une banque primaire. Il a cependant été constaté que 68% d’entre elles éprouvent de la difficulté dans la production des comptes administratifs. Pourtant, le volume global des opérations réalisées par ces communes, incluant la Commune urbaine de Moramanga, a connu une augmentation d’environ 52% entre 2012 et 2016.

«La mise en place de la TPIC permettra ainsi de résoudre ces problèmes et d’assurer la régularité des opérations desdites communes», indique-t-on au niveau de la Direction générale du Trésor.

Riana R.

News Mada0 partages

 Ampidiro anaty lisi-pifidianana ireo tsy tafiditra: nanome 24 ora ny Ceni sy ny fitondrana  ireo kandid...

Nanambatra ny heriny ary namoaka fanambarana iraisana.  Tafiditra amin’ny paikady hanemorana  ny fifidianana sa tena finiavana an-kitsimpo izao fitakina ataon’ny kandidà 22  izao  ?

Takinay ny hanokafana indray ny  lisi-pifidianana mba ahafahan’ireo tsy tafiditra misoratra anarana indray. Homenay 24 ora ny Ceni sy ny HCC  ary ny governamanta hanao izany”, hoy ny fanambarana nataon’ireo kandidà miisa 22 tetsy Anosy,  omaly. Nohitsin’izy ireo fa fanitsakitsahana  lalàmpanorenana ny  tsy famelana  ny manana zo sy feno taona  hifidy nefa  tsy voasoratra anaty lisi-pifidianana. Notanisain’ireto kandidà ireto tamin’ny alalan’ny mpitondra teniny, ny kandidà Fanirisoa Ernaivo fa misy ireo tsy ampy taona voasoratra anaty lisitra. Ny efa maty sy ny anarana miverimberina,  tokony hodiovina sy jerena avokoa izany.

Ny momba ireo birao fandatsaham-bato

Tsy vitan’izany  fa anisan’ny tsy levon’ny vavonin’ireto kandidà ireto koa ny momba ny isan’ny birao fandatsaham-bato (BV)  sy ny toerana misy azy ireny. “Tokony havoaka lisitra sy atao peta-drindrina eny anivon’ny kaominina izany. Misy fokontany efa rava sy tsy misy mponina intsony noho ny asan-dahalo, ohatra, tsy misy BV intsony koa…”, hoy  ihany izy ireo.  Tsiahivina  fa anisan’ny mitarika ireto kandidà  ireto, ny mpitsara roa sady kandidà Fanirisoa Ernaivo sy Ramaroson Arlette.  Eo  koa ny Praiminisitra teo aloha, Beriziky Omer.

Araka izany, mitodika any amin’ny mpikarakara sy mpanomana ny fifidianana izany ireto  kandidà 22 ireto, ny hijerena izany rehetra izany. Tsy mbola fantatra kosa anefa ny fepetra, na  ny andraikitra horaisin’izy ireo rehefa tapitra ny 24 ora nomen’ireto kandidà ireto ny fitondrana sy ny  Ceni ary ny HCC. Na izany aza, mirona ho any amin’ny fanemorana fifidianana ireto kandidà ireto.

Synèse R.

 

News Mada0 partages

Hippisme-Bevalala: recours à la photo-finish

Après une journée d’anniversaire pimpante, celle des « Hippodromes », disputée dimanche dernier à Bevalala, comptant pour la 14e réunion sous la houlette de l’Autorité hippique pour les courses et l’élevage des chevaux (Ahcel) à Madagascar a également été époustouflante. A l’issue des 5 courses au programme, il a fallu recourir à la photo-finish pour établir l’ordre de classement des tiercés et même des quintés.

Pour l’heure, Patrick Rakotoarivelo continue à faire honneur à son statut. Auteur d’une véritable razzia lors de la course précédente, la cravache d’or malgache a ravi les deux dernier prix de cette journée. Mais force est aussi de constater la montée en flèche des autres jockeys qui, à chaque réunion disputée, n’ont qu’un seul objectif : damer le pion à Patrick.

Lors du prix Chantilly d’une distance de 1800 m, Negus, monté par Patrick R. s’est octroyé la première place suite à une course serrée, notamment dans la dernière ligne droite. La fougue d’Orchidée, pilotée par Gil Chézard Ralaivontsara n’a pas suffi à faire la différence à l’arrivée. Pharys de Michel Randriamanantena a occupé la 3e place devant Perle de Carmen de Jean Baptiste Rakotohanja, suivie de près par Lolita Star, confié à Nicot Ramiliarimanga qui a constitué le quinté gagnant.

La grande surprise de cette journée s’est produite durant la dernière course, le prix Longchamp, d’une distance de 2000 m. Autant dire que les favoris sont tombés de haut. Ni Nelly Fly monté par Nomenjanahary Falinirina, classé deuxième, ni l’Oiseau Bleu associé à Nicot Ramiliarimanga, constituant le tiercé gagnant, n’ont réussi à prendre  le dessus et à priver Osarus au galop Patrick R. de monter sur la haute marche du podium. Les jockeys et les chevaux disposent d’une semaine de repos avant d’attaquer la 15e réunion du 14 octobre, toujours à Bevalala.

RA

Les autres résultats

Prix Mahazina : 1-King of Star (Maminirina Randriamahenina, 2-Hasta-La-Best (Fenohasina Ralaiarijaona), 3-Royal Faniry (Heriniana Ramamonjisoa)

Prix Bevalala : 1-Auscar (Nomenjanahary Falinirina), 2-Prisca (Fenohasina Ralaiarijaona), 3-Nuage de Fanorona, 4-Osmi (Jean Charles Randriafaralahy),

Prix Saint Cloud : 1-Rosalinda (Rabearivelo), 2-Ringo Star (Patrick R), 3-Rose de Star (Jean-Baptiste Rakotohanja)

News Mada0 partages

25E anniversaires-jeux corporatifs: rien n’est laissé au hasard

Le 25 anniversaire des jeux corporatifs d’Antananarivo sera célébré sur les terrains du complexe sportif de Vontovorona ce week-end. Une fois de plus, l’événement offrira de belles affiches dans les cinq disciplines au programme, à savoir le foot à 7, le basketball, le tennis, la pétanque, le volley et la belote.

Mais mention spéciale à la pétanque et la belote qui regroupent le plus grand nombre d’équipes participantes. La première regroupe 54 formations prêtes à s’en découdre  sur le boulodrome de la Cnaps et la seconde verra la participation de 52 équipes.

Réservés aux sportifs du dimanche issus des différentes sociétés et entreprises de la capitale, les jeux corporatifs vont une fois de plus rameuter davantage de participants. Parmi les 22 sociétés engagées figurent entre autres Orange Madagascar, Total ou encore Air Madagascar.

Naisa

Les tirages au sort :

Foot à 7 :

A: Total, Sicma, Groupe Hermes conseil, Esitech, Value-IT

B: Cnaps, Jovena, Vivetic, Air Madagascar, Midi Madagascar

C: NSC, Etech, Ingedata, Orange, Filatex

D: Bolloré, Omapi, Vitafoam, Institut Pasteur, Ordre des avocats

Basket :

A: Etech, Ingedata, Bolloré, Midi Madagasikara, Filatex

B: Aro, Value-It, Orange, NSC

C: Jovena, Total, Ordre des avocats, Institut Pasteur,

D: Groupe Hermès Conseil, Cnaps, Vivetic, Air Madagascar

Volley mixte :

A: Orange, Institut Pasteur, Air Madagascar

B: Vivetic, Vitafoam, Ingedata,

C: Etech, Filatex,  Jovena

D: Value-It, Esitech, Ordre des avocats, Aro

News Mada0 partages

Feux de brousse: 10.000 ha de forêts partent en fumée chaque année

Benohery Wilson Andriambololona, directeur de la revalorisation des ressources forestières auprès du ministère de l’Environnement, a été l’invité de l’émission «Ambarao», animée par Prisca Rakotomalala, sur Alliance 92. 10.000 ha de forêts sont perdus chaque année à Madagascar, à cause des feux de brousse.

*Priscat Rakotomalala : D’après l’image satellite, il y a beaucoup de points de feux constatés, mais réellement ces points sont-ils dangereux ?

– Benohery Wilson Andriambololona : Quand des feux sont détectés par satellite, il s’agit de foyers de plus de 50 m de diamètre. Une catastrophe majeure pour la nation vu son impact au niveau des forêts et de la population, sans parler des effets négatifs sur la santé, l’environnement, les faunes et flores ainsi que l’économie.

* On dit qu’il y a une différence entre feux de forêt et feux de brousse. Pouvez-vous nous l’expliquer un peu?

– Les feux de brousse, comme son nom l’indique, sont des feux de savane. Et ceux de forêt sont plus vastes et difficiles à maîtriser car ils dévastent non seulement la savane mais également des hectares de forêt, par exemple, dans la partie ouest de Madagascar où les forêts sont denses et sèches. En général, le défrichement et la pratique de la culture sur brûlis sont à l’origine de ces feux.

* Quels sont les plus constatés, les feux de brousse ou les feux de forêt ?

– Les feux de brousse. Ils ravagent plus de superficies que les feux de forêt à Madagascar.

*On en perd combien d’hectares de forêts chaque année ?

– On évalue à plus de 10.000 ha par an de forêts disparues à cause des feux.

*Est-ce à dire que cet acte classé criminel s’intensifie ou diminue ?

– Le mois dernier, d’après les statistiques, les chiffres ont augmenté par rapport à l’année dernière à la même époque.

*En cette saison très sèche où  il y a beaucoup de vents, on n’arrive pas à maîtriser les feux ou ce sont les actes qui se multiplient ?

– Selon les expériences vécues, à la veille de la campagne électorale, les feux de brousse s’intensifient.

*Qu’est-ce qui explique cela ?

– Un mégot de cigarette jeté par un passager d’un taxi-brousse peut provoquer un départ de feu. Puis, il arrive aussi qu’en cette période électorale, des gens mécontents vis-à-vis des autorités ou des dirigeants allument le feux volontairement. Mais les pyromanes existent aussi à Madagascar.

*On parle d’acte criminel passible d’une peine d’emprisonnement…

– Effectivement, il s’agit d’un acte criminel. A titre d’exemple, récemment au niveau de notre direction, des auteurs de ces feux ont été appréhendés. Mais comme les preuves étaient insuffisantes, ils ont été relâchés.

. Qu’est-ce vous faites comme sensibilisation ?

– Pour combattre les feux, il y a deux sortes de lutte : préventive et active. Concernant la prévention, on mène des campagnes de sensibilisation auprès des structures paysannes, mais force est de constater que les feux persistent toujours. Donc, pour moi, il faut intensifier la lutte active.

Propos recueillis par Sera R.

News Mada0 partages

Processus redd+: vers l’implication des femmes

Comme les femmes jouent un rôle majeur dans l’éducation, le Bureau national de coordination Redd+ (BNC Redd+) a décidé d’exploiter cette opportunité, afin qu’elles puissent éduquer et sensibiliser la population locale au processus de la Redd+, en particulier les jeunes.

L’implication des femmes est une des réponses à la déforestation. «La Redd+ est soucieuse de faire bénéficier, de manière équitable, des avantages sur les carbones et non-carbones, à la population, notamment les femmes», a souligné la coordonnatrice nationale à Madagascar, Lydia Andrianina Rakotosoa.

Allant dans ce sens, cinq associations de femmes, issues des cinq régions mettant en œuvre le programme de réduction des émissions de carbones «Atiala Atsinanana», obtiendront l’appui du BNC Redd+, pour mener des campagnes de sensibilisation au niveau communal. Elles recevront d’abord des renforcements de capacités, avant leur mission sur le terrain.

Le plan d’action en étude

Un plan d’action sur l’implication et le rôle des femmes est en étude à partir de ce mois d’octobre, de source auprès du BNC Redd+. Sa réalisation a reçu l’appui du «The Forest Carbon Partnership Facility (FCPF)» et la Banque mondiale (BM).

Ce plan va reconnaitre et renforcer les droits d’accès des femmes aux terres et aux ressources forestières, assurer leur participation dans les consultations, permettre leurs représentativités auprès des différentes plateformes et promouvoir leurs réseautages.

Sera R.

 

News Mada0 partages

Cyclones: des perturbations intenses à l’horizon

Selon les prévisions de la météo, une à trois perturbations tropicales pourraient atterrir sur les côtes de la Grande île, durant la saison cyclonique 2018-2019 qui commencera à partir du mois de novembre pour se terminer fin mai 2019.

«Tout dépend de l’évolution des conditions atmosphériques et de la température de la mer», a indiqué la météo dans un communiqué d’hier. De préciser toutefois que la saison sera active et proche de la moyenne climatologique. Pour dire que les cyclones de passage dans la Grande île sont de plus en plus forts.

A propos des précipitations, elles seront légèrement supérieures aux valeurs normales saisonnières durant les mois d’octobre et de novembre, sauf sur la partie sud de l’île où elles seront normales à légèrement inférieures.

De décembre 2018 au mois de février 2019, la pluie sera supérieure aux valeurs normales sur les versants occidentaux et légèrement inférieure à la normale dans plusieurs régions, comme Sofia et Analamanga. Vers la fin de l’été, aux mois de mars et avril 2019, les précipitations se rapprocheront aux valeurs normales à légèrement supérieures.

Quant aux températures, elles seront plus chaudes que les valeurs normales durant l’été, du mois d’octobre 2018 au mois d’avril 2019.

 

Sera R.

News Mada0 partages

Trafic de drogue – Maurice: 23 ans de prison pour Hervé Michel R.

Le juge n’a pas été indulgent bien qu’Hervé Michel R. ait présenté ses excuses à la cour et à la société mauricienne. Verdict du tribunal : 23 ans de prison et versement d’une amende de Rs 100.000 pour le Malgache.

La cour d’assises mauricienne a condamné mercredi à 23 ans de prison Hervé Michel R., un ressortissant malgache qui, le 21 décembre 2014, a été arrêté par les hommes de L’Anti-Drug Smuggling Unit (ADSU) de l’aéroport de Plaisance pour port de 90 boulettes d’héroïne dans son estomac, soit 569 g, d’une valeur marchande de Rs 8,5 millions. Il a aussi écopé d’une amende de Rs 100.000.

Hervé Michel R. a expliqué dans sa déposition que les boulettes d’héroïne lui ont été remises par quelqu’un d’autre à Madagascar avant son départ pour l’île voisine, le 20 décembre 2014. On lui a fait croire qu’il s’agissait de poudre d’or.

L’inconnu lui a recommandé quel vêtement porter pour être identifié par celui qui devait recevoir les drogues. Pourtant, personne n’est venu prendre la livraison faisant l’objet d’un contrôle de la part des éléments de l’ADSU devant une auberge à Plaite-Verte. Le Malgache savait que ce qu’il faisait. Il  avait plaidé coupable lors de son procès.

Selon les informations recueillies, Hervé Michel R. a présenté ses excuses à la cour et à la société mauricienne pour espérer la clémence des juges. Toutefois, ces derniers ont souligné lors de l’énoncé de la sentence qu’ils ne pouvaient par faire preuve d’indulgence car ils ont le devoir de protéger la société. Néanmoins, le tribunal a ordonné que les 4 ans passés par l’accusé en détention provisoire, soient soustraits de sa peine.

Recueillis par ATs.

 

News Mada0 partages

Faravohitra: neuf maisons carbonisées

Neuf maisons situées dans le quartier de Faravohitra ont été la proie des flammes hier matin, vers 5 heures. D’après les explications, l’incendie provoqué par de l’huile versée sur le feu, s’est déclaré dans une des maisons, une petite gargote du coin.

Du fait que l’endroit se trouve en hauteur et  venteux, le feu s’est propagé rapidement sur les autres maisons dont des épiceries, un dépôt de charbon de bois…

Du côté des riverains, c’était la panique totale. «On craignait que les ruines des maisons incendiées tomberaient sur nos toits. Heureusement que les pompiers ont vite maîtrisé la situation», a déclaré un habitant. Une personne a été blessée au moment où elle a évacué les meubles de sa maison.

Ats.

 

News Mada0 partages

Sabotage de élection-aba: Matsiatra Ambony se mobilise

Les partisans du report de la présidentielle ne se découragent pas dans leur projet. Différentes manœuvres ont été enregistrées ces derniers temps pour tenter de torpiller l’élection, obligeant les adeptes du changement par les urne, à réagir.

La section du parti «Antokom-bahoaka» (Aba) de la province de Fianarantsoa, vu le contexte qui prévaut, a décidé de publier les résolutions adoptées par les membres de son bureau, à l’issue de sa réunion hebdomadaire, hier. Son vice-président et porte-parole, Edmond Randrianirina Mahandrisoa, a ainsi communiqué la décision du parti de s’opposer à toute tentative de reporter ou d’annuler les scrutins.

«Le peuple vit dans la misère et aspire au changement et le report ou l’annulation de l’élection équivaut à une volonté de prolonger sa souffrance», a-t-il martelé. La section fianaroise de l’Aba a rappelé que le retour à l’ordre constitutionnel, dans lequel on s’est engagé après le régime transitoire, signifie un retour à la légalité qu’il faut dorénavant préserver et respecter.

 «La tenue de l’élection est une des illustrations de cette légalité prônée devant la communauté internationale, et il est du devoir de tout parti politique d’obédience démocratique de s’y soumettre», a ajouté Edmond Randrianirina Mahandrisoa, après la lecture du communiqué.

Le parti condamne, de ce fait, toute velléité de sécession ou autres manœuvres destinées à s’opposer à l’organisation d’une élection démocratique dans l’intérêt du peuple.

 

Manou

News Mada0 partages

Sofia: l’adduction d’eau améliorée

La ville de Mandritsara améliore son réseau d’adduction d’eau potable. Le puits d’Ambalakaompania, réalisé sur financement de la Commune urbaine, est opérationnel actuellement.

Le forage de puits devient une solution pour résoudre le problème d’eau potable dans la ville de Mandritsara, dans la région Sofia. Le projet initié par la Commune urbaine, pour suppléer à la carence de l’approvisionnement de la Jirama, commence à être opérationnel après l’achèvement des travaux de forage du puits  d’Ambalakaompania, qui est mis à la disposition des usagers, en l’absence de la traditionnelle inauguration officielle vu l’urgence de la situation.

Le démarrage de la station de pompage installée sur la rivière Mangarahara dans un futur proche améliorera la situation, selon le maire Gérard Razafindradonga. Le chef secteur de la Jirama local a expliqué toutefois que l’approvisionnement dépend jusqu’à présent du château d’eau de Mandritsara Ambony, tiré du fleuve Manjolahely. Il a donc affirmé que le projet de la commune est d’une importance capitale pour l’adduction d’eau potable de la ville.

 

Manou

 

 

News Mada0 partages

Miarinarivo et Toliara: amélioration de la ration carcérale 

  Prévenir la malnutrition en milieu carcéral est une meilleure perspective d’humanisation de la détention. C’est l’un des grands objectifs du ministère de la Justice dans le volet «Amélioration des conditions de détention en milieu carcéral».

En fait, il a effectivement été démontré qu’améliorer  la ration carcérale était la meilleure solution, moins coûteuse, pour lutter contre la malnutrition à une échelle aussi importante, sans compter les retombées positives sur le plan sanitaire ou sécuritaire en général.

Ainsi, la Direction de l’humanisation de la détention et de la préparation à la réinsertion sociale (DHDPRS), au sein du ministère, estime qu’une diète améliorée devrait être testée sur un ou deux établissements pénitentiaires, à titre de projet pilote. Les maisons centrales de Toliara et de Miarinarivo ont été retenues pour la mise en œuvre du projet, les critères ayant porté sur la fiabilité et le dynamisme de l’équipe de l’Administration pénitentiaire locale.

Trois menus élaborés et validés

Le test à Toliara étant déjà en cours, celui de Miarinarivo a été effectué mercredi dernier. Les résultats de ce test serviraient de plaidoyer en faveur d’une augmentation substantielle du budget dédié à l’alimentation. Trois menus ont ainsi été élaborés et validés, prenant en compte les habitudes alimentaires mais également les ressources disponibles. L’idée est d’alterner les menus à base de manioc, de riz, et de manioc.

Les chiffres de la veille nutritionnelle collectés depuis plusieurs années montrent qu’en moyenne, 65 à 70% des cas de malnutrition se déclarent à l’intérieur des prisons. La cause est que la ration est composée d’une alimentation totalement déséquilibrée et insuffisante sur le plan calorique.

Dorénavant, les 524 détenus de cet établissement pénitentiaire pourront jouir de cette nouvelle diète carcérale, qui sera encore appelée à être perfectionnée, d’après les explications des techniciens, selon les besoins et les ressources qui pourront connaître une certaine augmentation et/ou variation, étant donné la politique de redynamisation des camps pénaux enclenchée par le Garde des Sceaux.

Arh.

News Mada0 partages

Voasambotry ny polisin’ny UIR: miaramila voaroaka lasa mpanao asan-jiolahy

Ela nitoratorana ary ela nanaovana fanafihana mitam-pidiana fa sarona ihany taty aoriana ny miaramila teo aloha, niasa teny Betongolo. Fantatra fa halatra basy no nahavoroaka azy teo anivon’ny tafika malagasy ka izao lasa manao asan-jiolahy izao, voarohirohy tamin’ny fandrobana vola be 380 tapitrisa Ar ary nitifitra ka nahafaty ilay mpandraharaha avy tao Foulpointe, ny 24 septambra lasa teo, tany Tanambao fahadimy.  Voatonontonona tamin’ireo fanafihana mitam-piadiana nifanesy tany Toamasina, tato ho ato, izy io, ary  saika dian-tanan’ ity miaramila teo aloha ity sy ilay zandary teo aloha namany izay mbola karohina avokoa ny fanafihana nitranga.

Raha ny angom-baovao, nisy olona iray sahy nijoro vavolombelona nahita sy nanatri-maso ny fanafihana nitranga, nahita tsara ny tarehin’ ity miaramila ity, ary nanaraka azy avy tao aoriana tamin’ny fiara taorian’ny fandrobana ary nahita ny trano nidirany tao Andranomadio tao amin’ny « Villa Saphir ». Ity farany, nilaza tamin’ny polisy ny zavatra natrehany rehetra. « Nijanona tao  anaty fiara fitaratra maizina aho tamin’io fotoana io, tsy misy mihevitra sy mahafatatra ny fisiako ao anaty fiarako ka hitako tsara avokoa ny zavatra rehetra. Efa-dahy tamina moto roa ireo jiolahy ary ilay miaramila mihitsy no nitifitra”, hoy ny fitantarana.  Miandry ny fitsarana azy ilay jiolahy.

Sajo sy Yves S.

News Mada0 partages

Asan-jiolahy sy fisandohana: karohina fatratra Randriamandimby Jean Joseph Angelito

Namoahan’ny zandary didy fampisamborana sy filazana fikarohana Randriamandimby Jean Joseph Angelito, teraka ny 30 desambra 1991, tany Moramanga, izay voarohirohy amin’ny asan-jiolahy, fisandohana sy fisolokiana. Zanaka zandary efa misotro ronono izy io. Tany Mahajanga izy no nipetraka farany ary tsy hita popoka rehefa nanao ny asa ratsiny.

Raha misy manana vaovao, na mahita ity tovolahy ity, afaka mampandre ny mpitandro filaminana akaiky azy indrindra.

Amin’ny tranga toy izao, ny fiaraha-miasa amin’ny mpanome vaovao no haingana amin’ny fahitana ny olona karohina. Mety ho mananosarotra ko anefa indraindray ny fikarohana satria mahatonga ilay olon-dratsy hisitrika. Andrasana ny tohin’ny raharaha.

Yves S.

J.C

News Mada0 partages

Kolo TV/FM –Yamaha: lasan’i Mahefa ny moto

Tena faly aho.  Efa nividy moto tato izahay fa tena tsara. Afaka amin’ny lalana rehetra ary mitsitsy solika sy matanjaka izy. Nanao io lalao io aho, saingy tsy nanampo ny hahazo kanjo izao lasako izao ity “Moto Cruxrev milay be” ity”, hoy Randriherisoa Mahefa, omaly tetsy Ankorondrano. Tonga naka izany tetsy amin’ny Socimex – Yamaha ny tenany. Lalao niarahan’ny Kolo TV/FM sy ity orinasa mpivarotra moto ity nandritra ny roa volana izany tany amin’ny “facebook”. Maherin’ny 13 000 ireo nandray anjara namaly ny fanontaniana dimy, saingy nitontona tany amin’i Mahefa ny vintana. Nampahafantarin’ny Kolo TV/FM ny herinandro teo tamin’ny alalan’ny antsapaka tao amin’ny fandaharana “Soa cool” ny nahazoany ity loka lehibe ity. “Mbola hitohy hatrany ny lalao iarahantsika fa jereo hatrany pejin’ny orinasanay”, hoy ny talen’ny Socimex – Yamaha, Rakotonarivo Joelle.

Synèse R.

News Mada0 partages

Andalantanosy: 23 ny zaza tsy ampy sakafo

“23 amin’izao fotoana izao ny zaza tratran’ny tsy fanjarian-tsakafo mahery vaika antonony raisina an-tanana ao amin’ny toby PNNC Seecaline ao Andalantanosy, kominina Andalantanosy, distrikan’Ambovombe”, hoy ny mpanentana Mahatsaky Tsimagnova Ida. Isam-bolana, misy ny fandrefesana ny sandrin’ny zaza sy ny fandanjana azy hanaraha-maso ny fivoaran’ny fahasalamany. 613 ny zaza karakarain’ny toby PNNC miaraka amin’ny ACN iray, Vola Tolotsoa Danyelah, ho an’ny fokontany Adalantanosy sy Behena. Ho an’ny kaominina Andalantanosy, ny volana janoary lasa teo no nirotsaka farany ny orana. Vidiana 50 Ar ny rano iray famarana eny amin’ny paompy iraisana.

Anisan’ny zaza manaraka fitsaboana ary omena plumpy net 15 isaky ny 15 andro i Georgette, zazavavy valo volana tratran’ny tsy fanjarian-tsakafo mahery vaika antonony. 1 km avy eo amin’ny renivohitry ny kaominina ny CSB. 82 km avy eo Ambovombe no misy ny kaominina Andalantanosy. Efa ampianarina manodina ny sakafo vokatra eo an-toerana ho azo tahirizina ny ACN.

Vonjy A.

News Mada0 partages

Kitra any Eoropa: resin’ny Naples ny Liverpool

Nitranga ny tsy nampoizina teo amin’ny andro faharoa amin’ny fiadiana ny ho tompondakan’i Eoropa, taranja baolina kitra “Ligue des champions”. Resin’ny Naples, tamin’ny isa tokana, 1 no ho 0, mantsy ny Liverpool. Tsy nisy nanampo mihitsy ny vokatra satria noheverina fa tsy hahatohitra ny Anglisy ry zareo Italianina. Na izany aza, niady hatramin’ny farany ny fihaonana. Efa tany amin’ny faha-90 mn vao nahatafiditra ny baolina tokana nahazoany fandresena ny Napolitains, tamin’ny alalan’i Insigne. Marihina fa nilalao avokoa ireo mpilalao sangany, ao amin’ny Liverpool, toy ilay Senegaley, i Sadio Mané, sy ilay Egyptianina, i Salah, ary ilay Brezilianina, i Firmino.

Teo amin’ireo vokatra hafa, voahaja ny lôjika satria nivoaka ho mpandresy avokoa ireo ekipa goavana rehetra, toa ny PSG, nanamontsana ny Crvena Zvezda, tamin’ny isa mavesatra 6 no ho 1. I Neymar avokoa no nahatafiditra ny baolina telo, ho an’ny Frantsay. Ny iray kosa, matin’i Mbappé.

Lavon’ny Barcelone, tamin’ny isa 4 no ho 2, kosa ny Tottenham Hotspur. Nahafaty baolina roa ho an’ny Barça ilay Arzantin, i Lionel Messi. Ny Schalk 04, nandresy an’ny Lokomotiv Moscow, tamin’ny isa tokana 1 no ho 0. Mbola tamin’io isa tokana io ihany koa ny nanilihan’ny FC Porto ny Galatassaray. Ny Borussia Dortmund, nandresy ny AS Monaco, tamin’ny isa mazava 3 no ho 0. Ny Atletico Madrid, nandavo ny Club Brugge, tamin’ny isa 3 no ho 1, ary ny PSV, niondrika teo anatrehan’ny Internazionale, 2 no ho 1.

 

Tompondaka

News Mada0 partages

Guide du week-end

Jao Piarakandro à l’Is’Art Galerie Ampasanimalo

Il s’est fait discret ces temps-ci. Jao Piarakandro, puisque c’est de lui qu’il s’agit, signe son retour sur scène à l’occasion d’une soirée à Is’Art Galerie, Ampasanimalo. Le groupe porte fièrement l’étendard du beko dans toute sa splendeur tout en apportant une innovation nécessaire pour le bien être de ce style. Accompagné de son marovany, Jao nous transportera dans un voyage où rythme et mélodie feront la paire ce soir, à partir de 19 heures.

Olombelo ricky à La Cabane Andavamamba 

Après avoir fait vibrer Ampasanimalo au rythme de ses percussions, Olombelo Ricky enchaîne les dates. Ce soir, il sera dans l’antre de La Cabane Andavamamba vers 20 heures. Pas de grand concert au menu mais un rendez-vous convivial durant lequel il sera plus proche de ses fans. Celui qui s’affirme comme le précurseur de la musique percussive va revisiter ses plus grands succès, à l’instar de «Tsy mety milaza», «Taratra hazavana», «Hozaraiko», «Napetrany», «Loharano» et bien d’autres.

Linos au Glacier Analakely 

Il porte le nom d’une figure emblématique de la mythologie grecque, ce qui l’amuse beaucoup. Mais son royaume à lui n’a pas de frontière et Linos ambitionne de révolutionner le monde de la musique tropicale. Il donnera un cabaret sous le signe du «degôly», un genre musical issu du sud-ouest de Madagascar ce soir, au Glacier Analakely  à 20 heures tapantes.

Toky As’n-Gitara Cover au Trass Tsiadana 

La vingtaine tout juste consommée, Toky As’n-gitara vont démontrer l’étendue de leur talent le temps d’une soirée empreinte de musique acoustique ce soir, au Trass Tsiadana. Un vaste répertoire riche et fort de plusieurs dizaines de chansons attendra le public lors de cette soirée, à l’image de «Nosy mamiko», «Ralehilahy» ou encore «Voron-tsaradia». Outres ses propres compositions, la formation ne manquera pas de proposer une série d’interprétations des œuvres des artistes qui l’ont fortement inspirée.

Une soirée électro acoustique avec Kiaka

Après avoir chauffé à bloc Trass Tsiadana la semaine dernière, le groupe Kiaka donnera de nouveau un rendez-vous à ses fans ce soir, à l’Amitié Fandian 67 Ha. Même si le groupe propose une soirée acoustique, il sera au grand complet. Au programme, la bande à Nini se lancera dans un répertoire nostalgique qui ravivera les anciens souvenirs des années 80 et 90.

Jeneraly en concert au Piment Café Behoririka

Pour finir en beauté la semaine, Piment Café propose une soirée avec le groupe Jeneraly. Connu pour ses textes assez directs et osés, le groupe n’interprétera que ses meilleurs tubes depuis le début de sa carrière. «Izany vehivahy zany», «Ny toaka», «Isika roa»… L’ambiance s’annonce déjà chaude et conviviale.

Dadi love et les natifs de la région Befandriana Avaratra

Le Fikambanana Tamingan’i Befandriana Avaratra organise une soirée de retrouvailles des natifs de Befandriana Avaratra, au Cemes Soanierana. A ce sujet, l’association a invité le groupe Dadi Love. Après avoir effectué une tournée marathon nationale, le chanteur sera ravi d’animer la soirée, en interprétant toutes ses compositions telles que «Anao tsara», «Ameza facture», «Ataoko sonia»…jusqu’au petit matin.

Le groupe Saramba et Jaojoby en duo

Actuellement de passage dans la capitale, le groupe Saramba propose une soirée inédite demain, en compagnie du roi du salegy, Jaojoby, au Jao’s Pub Ambohipo. La musique folklorique sera mise en avant. Les tenues traditionnelles, les danses traditionnelles, sans oublier les instruments typiquement malgaches, seront à l’honneur. Ainsi, des duos inédits entre les deux artistes issus de différentes régions de la Grande île seront au programme.

L’Univ Event à Ambomimanambola

Pour se défouler avant la rentrée, la plateforme des associations pédagogiques de l’université d’Antananarivo organise un évènement spécial dénommé «Univ Event» qui se déroulera, demain, jusqu’à l’aube, au Batou Beach Ambohimanambola. Le programme s’annonce chargé avec une piscine party, un zumba live, une séance de karaoké, un concours de beauté Miss et Mister et surtout un show case avec Malm Maritoira et Thiera Kougar. La fête se terminera dans une ambiance DJing.

Olo Blacky en live au Kudeta Urban Club

Depuis la diffusion de son clip intitulé «Tsy fantatro» en 2016, Olo Blacky est devenu l’un des artistes indépendants les plus appréciés des mélomanes. Ainsi, ce soir, il sera à l’affiche au Kudeta Urban Club, sis à Anosy. Il sera donc ravi de présenter au grand public ses autres compositions qui sont toutes aussi originales les unes que les autres. Entre le hip hop, le roots et le tribal, il jongle harmonieusement son style.

Angie Ambavilanitra au No Comment Bar Isoraka

Avis à tous les mélomanes de la capitale, avides de nouveaux sons et de nouvelles ambiances. No Comment Bar, sis à Isoraka, proposera demain, une soirée avec la nouvelle étoile de l’univers du reggae, Angie Ambavilanitra. Accompagnée de ses musiciens habituels, à savoir Lalaina à la guitare acoustique, Marcelo à la guitare électrique, Fabrijazz à la batterie et Alain à la guitare basse, la chanteuse interprétera ses titres extraits de son premier album intitulé «Maso adala» et proposera aussi quelques aperçus de ses nouvelles compositions.

Tolo-tanana pour Fanaiky au Glacier

La solidarité entre les artistes pour soutenir Fanaiky continue! Après le grand concert «Tolo-tanana» pour Fanaiky qui s’est tenu dimanche dernier au CCEsca, les artistes tropicaux veulent aussi apporter leur contribution. Dah Mama, Teta, Lego, Stéphanie, Mamy Gotso et Koezy donneront donc un cabaret au Le Glacier Analakely, pour récolter un fonds au profit de Fanaiky qui est gravement malade actuellement, victime d’une insuffisance rénale.

News Mada0 partages

Artisanat: une délégation malgache au Siao

La 15e édition du Salon international de l’artisanat d’Ouagadougou (Siao) se tiendra le 26 octobre, au Burkina Faso. La Grande île est l’invitée d’honneur.

«C’est le plus grand Salon de l’artisanat du continent qui existe depuis trente ans. Il est tout naturel que l’artisanat malgache s’épanouisse à l’échelle internationale vu la grande qualité des produits malgaches et surtout, la variété et la richesse de cette filière. L’idée n’est pas juste d’exposer, c’est surtout l’occasion de mettre en contact les producteurs avec les acheteurs venant des quatre coins du globe», précise Malik Saar, ambassadeur de l’Organisation internationale de la francophonie (OIF) à Madagascar, en marge de la signature de convention d’appui à la participation de Madagascar au prochain Siao, hier, à Antaninarenina.

«Artisanat africain, exigence du marché et développement technologique», c’est à travers ce leitmotiv que va se dérouler cet événement d’envergure, qui verra la participation de plus de 3 500 exposants issus de 27 pays africains. Pas moins de 250 acheteurs seront attendus.

La délégation officielle, conduite par le ministère de la de la Culture, de la promotion de l’artisanat et de la sauvegarde du patrimoine, Eléonore Johasy,  compte 12 artistes et artisans de tout horizon. Ceci étant,  d’autres exposants malgaches participeront à ce Salon pour leur propre compte.

«Il faut savoir qu’à Madagascar, nous avons plus de 2 millions d’artisans et que beaucoup d’entre eux produisent dans des conditions assez précaires. La participation au Siao sera pour eux un moyen d’améliorer leur pratique et aussi de faire valoir la richesse de  l’artisanat malgache», a fait savoir Eléonore Johasy.

 

Joachin Michaël

 

News Mada0 partages

Hira ara-pilazantsara: 40 taona namoronana ny pastera Rahaingonjanahary Rodolphe

« Mivavaha mba tsy hidiranareo amin’ny fakam-panahy », « Ity zanako ity », « Jehovah no mpiandry ahy », sy maro tsy ho voatanisa ireo hira fitoriana filazantsara noforonin’ny pastera Rahaingonjanahary Rodolphe. Tsy voatanisa tokoa izy ireny, satria nandritra ny 40 taona ny efa namoronany hira ary homarihina ny 14 oktobra izao izany tsingerintaona izany.

Efa tao anatin’ny ran’ny fianakaviana nitaiza ny pastera Rahaingonjanahary Rodolphe ny hira sy ny fitendrena zavamaneno, satria anisan’ny mpitendry harmonia tao am-piangonana ny dadabeny. Nahay nitendry « accordéon » kosa ny rainy ary samy mpilalao tantara an-tsehatra tao am-piangonana ny ray aman-dreniny. Ankoatra ireo anefa, mbola kely izy dia efa liana amin’ny hira, indrindra rehefa nahita ny tanana sy ny tongotry ny mpitandrina tao amin’ny FJKM Ambohibao, izay mpitendry bagasy. “Eo akaikiny hatarany aho nandritra ny famerenan-kira Krismasy ataon’ny Sekoly alahady. Ary tsy ela akory, nitendry harmonia tamin’ny fotoan’ny Krismasy hariva aho”, hoy izy.

Tsy nianona fotsiny tamin’izany anefa izy fa nandalina momba ny hira sy ny zavamaneno. Ny fianarana solfa no nanombohana izany, tao amin’ny Antoko mpihira Moria Zandriny, tao amin’ny FJKM Ambohibao Antehiroka. Nivelatra tany amin’ny fihirana “Negro Spirituals” sy “Gospels Songs”, teo anivon’ny Choeur d’hommes, izany. Niitatra ivelan’ny fiangonana ny asa ka nijoro ny tarika Vato Famonjena, ny taona 1977. Nanomboka teo ny namoronany hira voalohany, ilay hira mitondra ny lohateny hoe “He maniry ho eo ambany elatrao”. Niorina ihany koa ny tarika Ny Feo Dimy, ny taona 1983.

“Namolavola ny antso maha mpitandrina ahy ny hira”

Rehefa nijoro ny Tanora Kristianina Miray tao amin’ny FJKM Ambohibao Antehiroka, nandray an-tànana ny fitarihana izany ny pastera Rahaingonjanahary Rodolphe. Nanombohany namorona hiran’antoko mpihira teo. Niorina taorian’izay ny antoko mpihira Amboarampeon’ny Fahazavana (APF), niventy voalohany ny sanganasany. “Io taona io indrindra no nahavoaray ahy hianatra teolojia, tao amin’ny fakiolte Ambatonakanga”, hoy izy.

Nihira ny hira noforoniny ny antoko mpihira Antsan’ ny Ziona avy ao amin’ny FJKM Ziona Vaovao Betafo, hira hafa tsy nataon’ny APF mihitsy. “Voamariko fa fotoana manakaiky ny fety kristianina ny fotoana hamoronako hira ary saika ny feon-kira hatrany no voaforona voalohany vao ny tononkira”, hoy hatrany izy.

Raha fintinina, roa ny antoko mpihira niventy ny hira fanaon’ny antoko mpihira ireo hira noforoniny. Niangaly ny karazan-kira “Negros spirituals” sy “Gospels Songs” kosa ny tarika Ny Feo Dimy. Nanampy ireo ny fanolorana hira ho an’ireo antoko mpihira manao rindran-kira na antsan-kira, toy ny Anjomara FJKM Anosivavaka, ny Tsantan’ Imahamasina, ny Ezrahita FJKM Ambohimanandray, ny Feo Fiderana FJKM Ivato Seranana Vavahadin’ny Lanitra, Ny Feo Kanto.

Homarihina amin’ny fanompoam-pivavahana ny tsingerintaona

“Hisiaka hiantso azy Aho ka hanangona azy fa efa nanavotra azy Aho” (Zak 10: 8ab). Io tenin’ny soratra masina io ny entin’ny Pastera mitondra am-bavaka ny fanamarihana izao tsingerintaona faha-40 namoronany hira izao. Ankoatra izany, hisy ny fanompoam-pivavahana, hanasany ny rehetra, etsy amin’ny Aumonerie protestante FJKM Cenhosoa Soavinandriana, ny 14 oktobra izao.

Ho re amin’io fotoana io ny santionany amin’ireo hira noforoniny, hoventesin’ny antoko mpihiran’ny STK (Amik) sy ny antoko mpihiran’ny Sekoly alahady (Antsasoa). Fantatra fa hivoaka amin’io fotoana io koa ny boky voalohany ahitana ireo hira voasoratra “solfa”, azon’ny antoko mpihiran’ny fiangonana ampisaina.

Landy R.

News Mada0 partages

Kaonferansa momba ny soratra: fantatra ireo hitondra ny velakevitra

Tafiditra ao amin’ny andiany faharoa ilay hetsika lehibe fanaon’ny vondrona Koloiko sy Hajaiko ny Teniko (KHT), nampitondraina ny lohateny « Kaonferansa momba ny soratra » na ny « KMS ». Fantatra ireo dimy mianadahy hanatanteraka ny famelabelaran-kevitra ny 10 novambra izao. Andrianimerina Hobiana: « Ny areti-mifindran’ny tononkalo vokatry ny firaisana ara-nofy ao amin’ny “facebook” », i Na Hassi : « Fandinihana ny asa soratr’i Esther Nirina ao anatin’ny boky « Simple voyelle ». Fitarafana ny fifamatoran’ny aina sy ny reny », i Sitraka Feno Tanteraka : “Ireo teknika sy vahaolana mahomby entina hiatrehana ny fialan’ain’ny teny malagasy », i Misazo : « Ny fanigoran’ny tany sy ny tena amin’ny teny sy ny soratra mba hanajan’ny Manakasy ny teniny sy ny maha izy azy ». Nasaina manokana kosa i Riambola Mitia, hamelabelatra ny lohahevitra : « Ny haiforona mampiavaka ny literatiora malagasy ankehitriny ».

Tahaka ny andiany voalohany, ao amin’ny Haitsiron’Iarivo, eny Alarobia, no hanatanterahana ny « KMS » 2018. Hetsika hanasana ireo rehetra liana sy miasa ary mikirakira ny soratra sy ny tontolony. Anisan’izany ny mpianatra, ny mpikaroka, ny mpanoratra, sns. Miara-miasa sy anisan’ireo manohana ity hetsika ity ny Zoromanga.

HaRy Razafindrakoto

 

Ino Vaovao0 partages

FANAFIHANA TAO BONGATSARA : Mitohy ny fikarohana ireo olon-dratsy atidoha nikotrika

Miisa telo lahy ireo jiolahy nanao izany ka ny iray ihany aloha no mbola tratra. Ny roa hafa kosa dia mbola karohina fatratra ka  manao antso avo amin’ny  vahoaka ao an-toerana ny mpitandro filaminana mba hiara-hiasa akaiky amin’izy ireo. Raha tsiahivina kely ny zava-nitranga ny tolakandron’ny talata tokony ho tamin’ ny efatra ora no efa niandriandry ireo olona nitondra vola ny jiolahy. 

Nosintomin’izy ireo an-keriny ilay kitapo nisy ny vola teny an-tanan’ity mpitondra vola ity. Nitsoaka avy hatrany izy ireo taorian’izay. Niantso vonjy malaky ilay voaendaka ka nanenjika ireo nahita maso. Tsy lasa lavitra akory ny iray tamin’ireo mpanendaka ireo, dia tra-tehaka. Ilay nitondra ny sakaosy nisy vola mihitsy no voasambotra. Ireo namany kosa tafaporitsaka ihany. 

Nentina avy hatrany tany amin’ny biraon’ny mpitandro filaminana teny an-toerana moa ity farany ary teny no nosavaina ilay sakaosy. Soa ihany fa mbola tao avokoa ny vola rehetra. Notanana avy hatrany moa ity farany. Efa mandeha kosa ny famotorana azy, hitadiavana ireo namany tafatsoaka. Raha ny tatitra voarainay farany omaly tolakandro dia eo am-panaovana fikarohana lalina ny mpitandro filaminana hatreto.

Tatianà R.

Ino Vaovao0 partages

FAMONOANA MPIVAROTRA : Miaramila teo aloha voasambotra, zandary voaroaka karohina

Fanafihana mitam-basy izay namoizana ain’olona iray. Randriamanana Tsiriry Lorien Joël 39 taona avy any amin’ny Kaominina Betampona Fenoarivo-Atsinanana fa mila ravinahitra mivarotra ao Mahavelona-Foulpointe no voaroba sy namoy ny ainy tamin’izany. Vola 26 600 000 Ariary no najifan’ireo olon-dratsy.

Andro vitsy taorian’io, dia jiolahy miisa telo voalaza fa anisany nandray anjara tamin’ny fanafihana sy fandrobana an’io mpandraharaha io no voasambotra. Ekipan’i Dadalava ireto voasambotra ireto. Tsy nijanona teo ny fikarohana nataon’ny Kaomisaria Bazary Kely tarihin’ny Kaomisera Razafindahy Manitra Fleurys fa nitohy hatrany. Nisy mantsy ny fijoroana vavolombelona voarain’ny polisy fa anisany nandray anjara mivantana tamin’ iny fanafihana iny i Andrianarison Fabrice fantatry ny maro amin’ny anarana hoe Faby. 

Ireo nanatri-maso ilay fanafihana nitranga izay sahy nijoro vavolombelona fa nahita an’i Fabrice teo ambony moto nisy ilay mpitifitra.

Natao ny fikarohana ka ny alaraobia 3 oktobra lasa teo, dia voasambotry ny polisy tao Andranomadio parisela 11/43 i Andria- narison Fabrice (Faby). Mbola tratra niaraka taminy ny moto marika RS miloko manga nampiasaina tamin’ny fanafihana ny andron’ny alatsinainy 24 septambra io.

Ny angom-baovao no nahalalana fa miaramila voaroaka i Faby. Voaroaka noho ny resaka halatra basy. Fantatra koa fa efa voarohirohy tamina raha-raha goavana izy io. Tafi-ditra ao anatin’izany ny raharaha fakana an-keriny. Ny fanadihadiana nataon’ ny mpanao gazety teny amin’ny faritra Bazary Be Toamasina iny, dia nanamarina ireo manodidina fa nahita io moto RS manga io koa tamin’ny fanafihana niseho ny talata 18 septambra teo amin’ilay kioska anoloan’ny biraon’ny Jirama. Efa fampiasan’i Faby amin’ny fanafihana maro araka izany io moto RS miloko manga io.

Zandary teo aloha karohina

Mifamatotra amin’io raharaha Tsiriry Lorien Joël io hatrany. Re izao fa zandary iray teo aloha koa no karohina. Io zandary io izay voaroaka noho ny raharaha maromaro mampisaringotra azy, anisan’izany ny raharaha fakana an-keriny sy halatra basy. Naman’i Faby io zandary voaroaka io, izay fantatra fa anisany nandray anjara mivantana tamin’ny fandrobana sy famoanana an’ilay mpivarotra avy ao Foulpointe ihany koa. Niasa tamin’ny kaoperativam-pitaterana iray tao Toamasina no re farany io zandary teo aloha io. Vantany vao naheno fa nafana ny fikarohana ireo tompon’ antoka tamin’ny fanafihana niseho ny 24 septambra, dia tsy hita popoka intsony ny tenany ka izao karohina fatratra izao. Mbola mitohy arak’izany ny fitadiavana an’ireo rehetra tompon’antoka tamin’ny famonoana an-dRandriamanana Tsiriry Lorien Joël.

Ny Fanoratana

Ino Vaovao0 partages

FAHAMAIZANA TENY FARAVOHITRA : Trano fonenana miisa 9, fivarotana 4, entana an-tapitrisany levon’ny afo

Mazàna dia noho ny tsy fitandremana no tena antony niavian’ny loza. Araka ny loharanom-baovao voarainay, omaly  folakandro indray dia teny Faravohitra no nisehoana hain-trano nahatsiravana ary voalaza fa  an-tapitrisany maro no tombam-bidin’ireo entana levon’ny afo. Tsy nisy ny olona namoy ny ainy na koa naratra. Nanomboka tamin’ ny dimy ora maraina ny firehetana ka raha ny fanazavana voarainay hatrany dia avy ao amina mpivarotra mofo gasy nivoha maraina  nampiasa menaka fanendy no niantombohany.

Vokany,  trano fonenana miisa sivy   miampy fivarotana miisa efatra no ravaravan’ny afo. Tampoka tamin’izy ireo ny zava-nitranga ka teo vao samy nikoropaka nanaitra ny rehetra mba hifarimbona hamono ny afo. Avy hatrany dia nampandrenesina ny mpamomjy voina ary tsy ela akory dia tonga saingy efa somary nahazo hery ny  fivaivain’ny firehetana, hany ka tsy nisy avotra intsony ireo entana sarobidy be dia be manan-danja. Very fananana tampoka tao anatin’ny fotoana fohy ireo mponina niharam-boina ary  raha ny voalazan’ireo nahita maso ny zava-niseho teny an-toerana aza dia nisy  tamin’ireo olona tra-doza no nitahiry vola tao an-trano ka levona tao avokoa izany. 

Mila  mailo avokoa araka izany ny rehetra, indrindra fa ireo mpanao sakafo sy mpampiasa herinaratra efa misy tsy fahatomombanana. Saika avy amin’ireo hatrany mantsy no fototra niavian’ny hain-trano teto  Antananarivo sy ny manodidina tato ho ato. Raha tsiahivina izao dia  teny Ankazomanga, Ankasina , Anjanahary, La réunion kely no nisiana haintrano ny volana aogositra sy septambra lasa iny. Vao mainka mahazo vahana izany amin’izao fotoana ka tokony hitandrina ny tsirairay manoloana ny  zava-doza mandripaka fananana tampoka tahaka izao.

Tatianà R.

Ino Vaovao0 partages

TARAZO NAVELAN’I HERY RAJAONARIMAMPIANINA : Mitohy ny tsy fahazakana demokrasia

Niaraha-nahita ny tsy fahazakan’ity filoha teo aloha ity ny demokrasia sy ny fanosihoseny tanteraka ny fahafahana miteny. Porofon’izany, rehefa tsy mitovy firehana sy tsy mitovy fijery aminy eo amin’ny tontolo politika dia tsy mahazo sehatra ahafahana maneho hevitra an-kalalahana. 

Rehefa hitany fa manohintohina ny haja amam-boninahitra nananany dia nolazaina fa manelingelina ny filaminam-bahoaka ka hetsika maro no nokasain’ny mpanohitra natao fa nosakanan’ingahy Hery Rajaonarimampianina hatrany. Efa nametra-pialana amin’ny maha Filohan’ny repoblika azy izy saingy namela lova tamin’ny fitantanana namohehatra izay nanakianan’ny olona azy fatratra. 

Raha nikasa ny hamoaka ny valin’ilay fitsapan-kevitra amin’ ireo kandida nokaraka-rainy ny teo anivon’ny Fes ny amin’ izay fomba fahitan’ny olom-pirenena ireo kandidà ity farany dia nilatsaka ny didy avy amin’ny Fanjakana fa tsy azo atao ny mamoaka io valin’ny fitsapan-kevitra io fa manohintohina ny filaminam-bahoaka,hono. Napametra-panontaniana ny mpanara-baovao ihany ny zava-nitranga raha tena fitsinjovana ny filaminana tokoa no tanjona tao anatin’iny fanapahan-kevitra iny na mbola mitohy indray ny tsy fahazakana demokrasia izay tarazon’ny fitondrana teo aloha. 

Nafampana ny raharaha Morondava tamin’ity herinandro ity. Lasibatra hatrany ireo olona tsy mitovy fijery amin’ny fitondram-panjakana ankehitriny izay tarihan’ny filoham-panjakana Rivo Rakotovao. Fantatra fa nakaton’izy ireo ny radio tsy miankina ao Morondava izay fananana madiodion’ny solombavambahoaka voafidy avy amin’ny vondrona Mapar.

Novoizina fa mitaona ny olona hikomy sy hanakorontana tao Morondava ity radio tsy miankina ity kanefa miharihary ho hitam-poko, ho hitam-pirenena ny tarazo navelan’ny filoha teo aloha, Hery Rajaonarimampianina amin’ny tsy fahazakany demokrasia.

Ny Fanoratana

Ino Vaovao0 partages

FIFIDIANANA 2018 : Anisany andrandrain’ny vahoaka ny famahana ny olan’ny ady tany

Saika nahitana korontana manerana ny Nosy noho ny fisiana olon-tsy fantatra tonga mibodo tanin’ olona fotsiny tsotr’izao. Manginy fotsiny ny fitrandrahana tsy ara-dalàna nataon’ireo teratany vahiny ka nampihetsika ny hatezeram-bahoaka tamin’ny  Faritra maro. Anisany nanamarika ity taona ity ihany koa ny fitakiana ireo Nosy kely manodidina mba tsy ho eo ambany fitantanan’ny frantsay intsony. Marihina fa maro ireo kandidà hita matetika tao anatin’iny raharaha fitakiana iny. 

Amin’izao fotoana hiatrehana ny fifidianana izao dia anisany andrandrain’ ireo vahoaka madinika fatratra ny hamahana io olan’ny ady tany io ka maro amin’ireo kandidà no mihazakazaka amin’ izany. Anisan’izany, ohatra, ny kandidà Rabarihoela Bruno avy amin’ny antoko Faima. Amin’ny ankapobeny dia samy mametraka izay ho vinan’asa ireo kandidà ary samy manana ny fomba hoentina mandresy lahatra ny mpifidy ka ao anatin’ny fampielezan-kevitra no heverina fa tena hitondran’izy ireo izany.

Avotra Isaorana

Ino Vaovao0 partages

KANDIDÀ ANDRY RAJOELINA : Hampahafantatra ilay boky nosoratany eny Andohalo

Taorian’ny famoahana tamin’ny fomba ofisialy ilay boky nosoratany tany Parisy-Frantsa dia ho tonga hampahafantatra izany eto an-toerana indray ny tenany.Manome fotoana ny vahoaka malagasy rehetra tsy an-kanavaka ho tonga eny amin’ny zaridainan’Andohalo ny filoha mpanorina ny IEM sady kandidà hofidiana ho Filoham-pirenena, Andry Rajoelina rahampitso sabotsy 06 oktobra 2018. 

Hampahafantatra amin’ny fomba ofisialy ilay boky nosoratany “Par Amour de la Patrie” na “Noho ny fitiavana ny tanindrazana” izay mirakitra ny tantaram-piainany ity kandidà ity izay anasany ny rehetra mba ho avy eny an-toerana ahalalana misimisy kokoa izay rehetra voarakitra sy nosorotany tao anatin’ity boky ity. Efa nisy ny fanambaràna nataony tamin’ny fotoana nivoahan’ity boky ity noentiny indrindra nampahafantarana tamin’ny ambangovangony ny votoatin-kevitra voasoratra ao anatin’ny boky “Noho ny fitiavana ny tanindrazana”. 

Ny tantaram-piainany omban’ny tantarany nandritra ny nidirany teo anivon’ny tontolo politika ary ny finiavany hanarina ny firenena no anisany tena misongadina ao anatin’ ilay boky. “Ity boky ity dia entina hanazavana misimisy kokoa ny tantarako teo amin’ny sehatry ny politika ary mba ahafantarana bebe kokoa ny fivoaran’ny politika malagasy tao anatin’ny dimy ambin’ny folo taona farany”, hoy ny kandidà Andry Rajoelina raha nanazava fohy tamin’ny andro voalohany nivoahan’ity boky ity. Manana tanjona lehibe amin’ny fanavotana an’i Madagasikara ny Kandidà Andry Rajoelina, antony namoronany ilay vinan’ asa IEM ary anisany hampahafantariny ao anatin’ity boky nosoratany ity ihany koa ireo sedra maro nolalovany teo amin’ny tontolo politika ka nampitsiry ny hambom-pony hanavotra ny firenena. 

“Ao anatin’ny andinin-dalàna, dia mitantara ny tantaran’ny lehilahy iray izay nitraka hatrany mba hanorina vina ary hanatratra ny fahataran’ny fandrosoan’i Madagasikara na teo aza ny ady sarotra, ny sakantsakana, ny famadihana natao azy”, hoy hatrany izy raha nanazava.

Avotra Isaorana

Ino Vaovao0 partages

HERINANDRON’NY JMJ : Ketrehin’ireo mpitatitra ho 40 000 Ariary ny saran-dalana Antananarivo Mahajanga

Izay no fantatra tamin’ ireo mpitatitra eny amin’ny toby fiantsonan’ny fiara eny Aranta. “Betsaka amin’ ireo mpandeha hidina aty Mahajanga no tsy lasa intsony raha amin’ ilay andro andehanana no tonga any amin’ny Andohatapenaka”, hoy hatrany ny fanazavana. Tsy misy fiara intsony mantsy eny nefa ny mpandeha tena maro dia maro tokoa.

“Misy aza ireo fiara efa tsy mpanao zotra nasionaly fa mpanao fifanarahana mpitondra vahiny ao Antananarivo no lasa mameno eny amin’ny sisiny eny ary miandry izay olona handeha fotsiny”, hoy indray ny mpamily iray. Lasa ireo mpandeha efa mahazatra indray izao no sahirana raha hidina avy any Antananarivo izy ireo. “Nisy ny feo niely tamin’ireo tompon’andraikitra amin’ ny guichet tany Andohatapenaka, hoy ireo mpamily ireo fa mety hiakatra hatrany amin’ny 40 000 Ariary io saran-dalana izay efa 35 000 Ariary io mandritra ny herinandron’ny fihaonamben’ ny tanora katolika, izay hatao eto Mahajanga manomboka amin’ny alatsinainy ho avy izao”. 

Etsy andanin’izany dia tsy misy intsony ny fanarahan-dalàna ataon’ireo mpitatitra avy any Antananarivo fa izay hitan’izy ireo mety rehetra io ataony. Efa tsy nisy ny fifampiresahana tamin’ ny tompon’andraikitra tamin’ny fampiakarana ny saran-dalana ho 35 000 Ariary, izao indray miketrika hampiakatra 40 000 Ariary. Tena efa fanararaotana sy famonoana vahoaka mihitsy izao raha tena raikitra tokoa. Manaitra ny tompon’ andraikitra eo anivon’ ny minisiteran’ny fitaterana ihany amin’izao tranga izao fa efa gaboraraka loatra ary samy manao izay saim-pantany izany eto amin’ity firenena ity ary ny vahoaka madinika no mizaka ny vokany.

Papin  

Ino Vaovao0 partages

RAHARAHA BIOMETRIKA : Nilatsaka hofidiana ireo mpisoloky roa tompon-kevitra

Mpandraharaha ny iray ary tompon’andraikitra ambony eto amin’ny firenena kosa ny faharoa. Anisany tokony hanadinana azy ireo ity raharaha ity satria sady very fotoana ireo namadika ny azy ho biometrika, indrindra ireo tao an-drenivohitra no very vola ihany koa. Nisy mantsy ny filazana fa ho avy ny tena “permis” sy “carte grise” biometrika ka tokony mamadika izany indray ny rehetra… Midika izany fa sandoka ireo taloha nefa dia ny fanjakana no nanao azy ary noterena mihitsy ny fanovana izany ho biometrika. 

Lafo dia lafo ny fanovana ireo taratasy ireo ho biometrika. Fisolokiana ny vahoaka Malagasy ireo lazaina fa «  permis  » sy «  cartes grises » biometrika ireo. Volana maromaro izay dia Malagasy monina any ivelany no nanao fanairana fa tsy eken’ny tompon’andraikitra any amin’ny toerana ipetrahany ny fahazoan-dalana mamily biometrika avy eto amintsika. Mbola eken’izy ireo koa aza ilay fahazoan-dalana mamily fiarakodia taratasy mavokely miforitra telo iny.

Rehefa jerena amin’ny fitaovana mpamaky izany tokoa mantsy dia tsy misy soratra na ‘données’ avoakany fa maintimainty be fotsiny. Teo dia mailo ny rehetra ka izay manana fitaovana mpamaky ireny na ‘logiciels’ dia niezaka namaky ny azy avokoa ary dia nanamarina avokoa fa tsy misy ninoninona mivoaka. Rehefa nanomboka nampiaka-peo ny mpanjifa dia nisy tompon’ andraikitra niakatra tamin’ny fahitalavitra mbola nanamafy fa tena izy io, mandeha tsara ary manana fitaovana mamaky izany izy ireo. 

Tompon’andraikitra moa no niteny ka dia natoky indray ny vahoaka, na dia nimenomenona aza satria dia niniana nohasarotina ny fahazoana azy io. Intelo milahatra manomboka amin’ny telo maraina ny sasany vao vita ny fakana ny mombamomba azy sy ny fandoavam-bola. Avy eo mbola arirarira ihany koa fa misy volana maro mbola tsy azo ilay plastika. Hatramin’izao aza moa dia mbola misy ny tsy nahazo ny azy. Lasa nisy kolikoly manodidina ny fakana azy ireo noho ny dingana sady ela no nohasarotina, ka nahatonga ny Bianco nirotsaka an-tsehatra. Volabe tsy toko tsy forohana no azon’ireo nanao izany, an-jato tapitrisa maro araka ny tarehimarika heno teny Ambohidahy sy mandehandeha eny amin’ireo tambajotran-tserasera. Ankehitriny anefa dia milatsaka hofidiana ireo olona nanao izany fitaka sy fanambakana izany. Nefa dia tena tafiditra amin’ny fanambakana avo lenta noho izy ny fanjakana mihitsy no voarohirohy. Ho hita eo ny tohiny

Vanessa  

La Vérité0 partages

Football - Eliminatoires Can2019 - Pas d’avion spécial pour les Barea !

Simples passagers  sur un vol commercial. Les Barea de Madagascar se déplaceront à Malabo (Guinée Equatoriale) et retourneront à Antananarivo sur un vol commercial. Il s’agit d’un déplacement sportif dans le cadre des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN)2019 au cours duquel la sélection nationale malagasy affronte  son homologue de la Guinée le samedi 13 octobre ( match aller) et le 16 octobre à domicile pour le match retour.

Etant donné le laps de temps trop court entre les deux confrontations, la fédération malagasy de football (FMF) a envisagé d’affréter un avion pour assurer le transport des Barea. L’objectif c’est de réduire le séjour à Malabo et d’avoir un temps de récupération. Une bonne initiative qui s’est heurtée devant des murs infranchissables. Ayant approché la compagnie aérienne nationale, Air Madagascar, la FMF a eu comme réponse à sa demande la non-disponibilité de l’unique appareil capable de remplir les conditions demandées. La piste locale épuisée, une autre s’est ouverte avec la proposition de la fédération guinéenne. En effet , lors du séjour des représentants de Madagascar à la dernière  assemblée générale extraordinaire de la CAF en Egypte, une négociation a été entamée au cas où les Guinéens bénéficieront d’un avion spécial de leur Etat pour rallier Antananarivo. Il a été convenu ainsi que Madagascar aura à débourser 50.000$ en guise de partage de frais si l’option d’avion spécial est maintenue. Mais jusqu’à hier, date limite pour la réservation des places sur un vol commercial, aucune voix autorisée de Malabo n’a confirmé l’obtention de cet avion privé qui transportera les deux sélections nationales à Antananarivo. La FMF se trouve dans l’expectative. Ne pas faire de réservation sur le Kenya Airways équivaut à une entière dépendance à l’avion spécial des Guinéens.  Et si ces derniers ne bénéficieront pas un tel privilège, les Barea, faute de réservation à temps, risquent de ne plus trouver de place sur un quelconque vol commercial. Le dilemme est ainsi entre payer cher avec une arrivée à la veille de la rencontre à Antananarivo et payer moins cher en accompagnant les Guinéens dans leur avion spécial mais dont l’obtention est, du moins jusqu’à hier, aléatoire. Dur, dur pour un pays dont le sport est le dernier souci des autorités politiques…Rata

Tia Tanindranaza0 partages

Miteny ny teknisianinaMila finiavana ny fidirana amin’ny asa

Jean Jacques Rabako Ralambonirina, talen’ny fampianarana sy ny fikarohana ao amin’ny FIMPIMA (Fikambanan’ny Mpikabary Malagasy) sady mpampianatra amin’ny anjerimanontolo, efa niasa tamina banky saingy efa nisotro ronono no vahinin’ny Fandaharana “Teknisianina” tao amin’ny onjam-peon’ny Top Radio 102.8 fm ny alarobia teo.

“Ny tanora sy ny asa” no lohahevitra. Raha vao miresaka izany, ny alehan’ny eritreritra dia ireo tanora nandranto sy nahavita fianarana, hirotsaka amin’ny sehatry ny asa satria mahatsapa tena fa misy zavatra hatolotra, hoy izy. Mizara roa eo ny tanora, dia ilay nahazo fahaizana sy fahalalana, ka handeha hampiasa izany amin’ny alalan’ny fijerena asa any amin’ny orinasa. Ny lafiny iray indray dia ny nahazo fahaizana sy fahalalana, ka handeha hamorona asa ho an’ny tena satria ireny ilay antokon’olona tia fahalalahana, tia fandrosoana. Ny olona tia mamorona asa ho azy, dia efa nanana fahafahana sy fahaiza-manao, ary tsy tonga ho azy io fa zavatra efa nomanina taloha be. Tahaka izany ihany koa ireo hiditra amin’ny asa efa misy fa samy efa niomanana. Izay  no toetra takiana amin’ny tanora.  Zava-dehibe ny fahitana ny atao. Tsy maintsy efa nahavita ny “Etude de marché” na ny tsenan’asa sao hirotsaka amin’ny zavatra amin’ny zavatra tsy misy fidiram-bola intsony sy efa maro olana. Rehefa nahafantatra ilay tsena, dia anisan’ny zava-dehibe ny fitadiavana fanohanana. Azo atao ihany koa ny mitambatra maromaro eo amin’ny namana mitovy hevitra sy mitovy vina. Miditra amin’ny fanatanterahana ilay eritreritra ho zavatra azo tsapain-tanana. Maro no azo hifanampiana amin’ny resaka fananganana orinasa tahaka izany, ary efa misy ny sehatra maro samihafa manampy ny tanora amin’izany. Ny zavatra takiana amin’ny olona hiditra amina orinasa kosa ny fahavononana sy ny fahafantarana ny maha izy azy ny tena sy ny fahaiza-manao hahatanteraka ny zavatra takiana. Zava-dehibe ihany koa ny hoe: inona ny tombony sy fanavaoazana hoentiko amin’ity orinasa ity ?   Tsy misy ny olona sokajiana hoe: “incapable” na tsy manana fahaiza-manao sy hahavita zavatra, hoy izy, fa ny olona tsirairay rehefa nomen’Andriamanitra loha sy saina sy vatana, fa ny finiavana no mila atao mafy.

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fokontany Avaratanana Ambatolampy AmbohidroaNesorin’ny CUA sy SAMVA niaraka ny fako nisavovona

Mitohy ny asa fanadiovana sy fanesorana ny fako eto amin’ny tanànan’Antananarivo Renivohitra.

Ho an’ny boriborintany faha-6 manokana dia nesorina omaly 4 oktobra ny fako nisavovona teny amin’ny bakan-jaoridira tao amin’ny fokontany Avaratanana Ambatolampy Ambohidroa izay niarahana niasa tamin’ny SAMVA, ny CUA, ny minisiteran’ny rano ary ny fokontany teny an-toerana. Nisaotra ny  rehetra nanao ny ezaka fanadiovana ny delegen’ny boriborintany faha-6, Fehizoro Andriamananjezika, satria nisavovona loatra ny fako . Aoka kosa mba hohajaina amin’izay ny fotoana fanariam-pako nifanarahana, hoy izy, fa hiharan’ny sazy ireo  izay manary fako amin’ny andro antoandro. Ankoatra izay, ny BMH eny Isotry koa dia hiditra an-tsehatra hanadio ny tanàna sy hitifitra ranompanafody ireo toerana saropady amin’ny fahasalamàna araka ny toromariky ny ben’ny tanàna Lalao Ravalomanana. Ny depiote voafidy tao amin’ity boriborintany ity tamin’ny alalan’ny antoko TIM kosa, Rasoanoromalala Marie Horace,  dia nisaotra manokana ny ben’ny tanàna, Lalao Ravalomanana, tamin’ny fitsinjovany ny vahoaka eny ifotony amin’izao fijerena ny  fanesorana ny fako izao . Fanirianay vahoaka ety ifotony, hoy ity solombavambahoaka ity, ny hiverenan’ ny Kaominina hitantana ny SAMVA indray satria izay ihany no vahaolana hampilamina amin’ny fanesorana ny fako eto an-drenivohitra . Izy moa dia tonga teny Ambatolampy sy Ambohidroa niaraka tamin’ny mpikambana maro ao amin’ny  antoko Tiako I Madagasikara ao amin’ny boriborintany faha-6 nanara-maso ny fanesorana ireo fako teny an-toerana .

 

Ntsoavina Evariste

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Faritra AtsimoHezahina hisitraka rano fisotro madio

« Fampihenana ny fahavoazana ara-toekarena, vokatry ny loza sy ny tandindon-doza » no lohahevitra nentina nankalazana ny andro iraisam-pirenena ho fanalefahana ny vokatry ny loza voajanahary tamin’ity taona ity, izay natao tao Ambovombe-Androy.

 

 

Nanokatra tamin’ny fomba ofisialy ny lanonana ny praiministra Ntsay Christian omaly. Ho fanatanterahana ny fampandrosoana lovain-jafy dia «ny rano, ny fotodrafitrasa ary ny olombelona » no hevi-dehibe telo iantefan’ny Paikady ho an’ny faritra atsimon’ny Nosy manokana, ho fampihenana  ny loza sy voina voajanahary, araka ny nambaran’ny lehiben’ny governemanta, ka andalam-pandrafetana ny paikady. Hohatevenina ny ezaka fametrahana « pipeline », fantsona mitondra rano satria manan-jo hisitraka izany ny any amin’ny faritra atsimo,... Manoloana ny tsy fanjarian-tsakafo, toy ny hita any Beloha sy Tsihombe sy kaominina maromaro, dia nitondra fanampiana ho an’ny mponina ny governemanta niaraka tamin’ireo mpiara-miombon’antoka : vary 115 taonina ho an’ireo distrika tena mila izany, voamaina 20 taonina hozaraina amin’ny mponina tena marefo ary siniben-drano miisa telo. Nifanindran-dalana tamin’izao fankalazana izao koa ny nanatanterahana ny hetsika ara-toekarena ity Foire «  Volily Harea », andiany faharoa, izay natao indrindra hampahafantarana ny tanjaka ara-toekaren’ny Faritra Androy. Nambarany fa tokony hotrandrahintsika ny zavatra misy eto an-toerana mba hahafantaran’ny olona rehetra izany sy mba hitondra fampandrosoana marina ho an’ny faritra. Mikasika ny fifidianana, dia « fanomezana ny zo fototra ho am-pelatanan’ny vahoaka hisafidianany ny filoham-pirenena tiany hapetraka eto amin’ny firenentsika mandritra ny 5 taona ho avy », hoy izy. Ankoatr’izay, dia nentaniny hatrany ny mponina mba hitandro ny fahadiovana, indrindra amin’izao an-katoky ny fotoam-pahavaratra izao , izay mampirongatra ny aretina samihafa.

 

Toky R

Tia Tanindranaza0 partages

Fokontany FaravohitraNitrangana hain-trano koa

Nisesisesy mihitsy tato ho ato ny hain-trano teto Madagasikara. Niandoha tamin’ilay famaizan-trano niisa 400 tao Mananjary izany ary nitohy tamin’ny famaizan’ala mirefy 120 ha mahery tao Moramanga ny 2 oktobra teo.

Nitrangana hain-trano indray koa omaly maraina tetsy Faravohitra. Menaka raraka avy ao amina tranombarotra iray moa, raha ny fampitam-baovao, no niteraka ny afo. Na izany aza dia tsy nisy ny aina nafoy saingy miisa 9 kosa ireo trano may, raha ny fampitam-baovao voaray, ary nisy koa ny famaizan’ireo entana.

J. Mirija

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Karatra biometrika

Nahazo taratasy vorontsiloza daholo ireo mpamily fiara eto Madagasikara,

 

 hoy ny vazivazin’ireo maneho ny heviny ao anatin’ny tambajotran-tserasera manoloana ny vaovao izay nanambaran’ny avy eo anivon’ny minisiteran’ny atitany fa tsy maintsy soloina ireo permis sy carte grise biometrika teo aloha. Ny singa maha biometrika azy ireny mihitsy moa no tsy tao raha iverenana ny fanazavana.

Fanaovan-gazety

Nihena ny isan’ireo mpanao gazety nomena ny karatra maha matihanina tamin’ity andiany indray mandeha ity raha ny tarehimarika navoakan’ny avy eo anivon’ny minisiteran’ny serasera. Maherin’ny 1300 isa ireo nahazo teo aloha nefa zara fa 1100 mahery kosa izany ankehitriny.

Politika

Ity no fifidianana ratsy karakara indrindra. Voambolana saika fandre tato ho ato matetika io ary rah any fizotry ny fihetsiketsehana maro samihafa tato ho ato dia mampanahy be ihany ny amin’ny mety hisian’ny korontana, hoy ireo mpanao politika hafa.

Tia Tanindranaza0 partages

Famokarana horonantsary sy raki-peoMihetsika ihany koa ny eny Mahitsy

Tamin’ny faran’ny herinandro teo no nampahafantarin’ireo tompon’andraikitra ao aminy teny Ankatso ny fitsanganan’ny tranom-pamokarana ara-tserasera “Metatron production”

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fanitarana ny seranan-tsambon'i ToamasinaMizotra tsara ny asa

Mizotra tsara ny asa fanitarana ny seranan-tsambon'i Toamasina amin'izao fotoana.

 

 Eo am-panatanterahana ny dingana voalohany ny Spat ankehitriny, asa izay haharitra 30 volana. Velaran-tany mirefy  9Ha amina toerana roa samy hafa no totoran'izy ireo ankehitriny  hahafahana mamaha ny olana misy. Nitombo 16% ny filantsika eto Madagasikara amin'ny fampiasana ity seranan-tsambo ity kanefa tsy ampy ny halavan'ny “quai”, marivo koa ny rano ary kely ihany koa ny toerana. Fiaraha-miasan'ny fanjakana Malagasy sy ny fanjakana Japoney  io efa mandeha ankehitriny io.  Any amin'ny taona 2022 anefa vao hanomboka ny azy ny Jica ka ny 411 tapitrisa dolara amin’ny famatsiam-bola mitentina 639 tapitrisa dolara no hatolotr’izy ireo. Averina mandritra ny 40 taona ny vola saingy ny 10 taona ao anatin'izay kosa dia tsy handoavana zana-bola. Efa tamin'ny taona 2005 no nokasaina hatao ny asa fanitarana ity seranan-tsambo ao Toamasina ity. Noho ny disadisa ara-politika nisy teto amintsika tamin'ny taona 2009 anefa dia tamin'ny taona 2014 indray ry zareo Japoney vao niverina ka tamin'ny taona 2015 vao vita ny asa fanavaozana ny fanohizana ny tetikasa. Ny taona 2017 kosa vao niroso tamin'ny fifanarahana ara-bola ny fanjakana Malagasy sy ny fanjakana Japoney raha tamin'ny volana novambra taona 2017 no natao ny fifantenana ireo hanara-maso ny asa. Iray volana taorian'izay kosa no fantatra ny orinasa hanao azy. Marihina fa sambo madinika manana halavana 240 metatra ihany no mbola azo raisina eo amin'ny seranan-tsambon'i Toamasina, izay mitondra kaontenera  miisa 240.000 isan-taona raha atotaly. Efa mahatratra 600.000 kaontera isan-taona kosa anefa izany ho an'ny Nosy rahavavy Maorisy ka aleon'ireo sambo lehibe miantsona any amin'ireo Nosy kely manodidina ireo.

 

 

 

Pati

 

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Bodo, Rija Ramanantoanina, NanieHihaona amin’ny mpakafy any Paris

Mitohy hatrany ny fankalazana ny faha-30 taona niakaran’i Bodo sy Rija Ramanantoanina an-tsehatra. Hihaona amin’ny mpankafy izy ireo ary hanampy azy i Nanie izay efa mipetraka any Paris sady mankalaza ny faha-25 taona niakarany sehatra ihany koa.

 

Feo manga Malagasy 3 ary hisy feo lafika miisa 100 izay notsongaina tany amin’ireo antoko mpihira manana ny maha izy azy any an-toerana no hanomboka ny seho amin’ny alalan’ny hira fiderana. Nanambara i Rija Ramanantoanina izay efa miaraka manomana amin’i Nanie any an-toerana tamin’ny fidirana sy fitafana mivantana tamin’ny mpanao gazety fa hohiraina daholo ireo hira hain’ny mpankafy sy nanamarika azy 3 mianadahy. Nilaza ny mpikarakara ahitana an’ny Ivenco sy Ilomboary fa 1.000 eo ho eo ny olona handrasana amin’io seho amin’ny sabotsy 6 oktobra ho avy io ao amin’ilay toerana antsoina hoe “le millénaire” any Paris. Haharitra adiny 3 mahery ny fampisehoana ary hira malagasy miisa 45 no hovetsoin’ireto andrarezin’ny mozika Malagasy ireto manomboka amin’ny 9 ora sy sasany alina. Aorian’izay dia hisy ny alim-pandihizana iarahana amin’ny DJ Rodman sy DJ Erico ho fanomezana fahafaham-po ireo Malagasy any an-toerana. Nilaza ihany koa ny mpikarakara fa hisy fihenam-bidy ho an’ireo olona mividy tapakila amin’ny tambajotran-tserasera mialoha ka ho 25 Euro raha 30 Euro ny any an-toerana.

Tsirinasolo

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

TRANO MAY TENY FARAVOHITRA

Sivy ny isan’ny trano may teny Faravohitra, eo ambonin’ny Somagi. Raha araka ny heno dia niainga tao amin’ny trano fivarota-mofo ny afo rehefa niraraka ny menaka.

 

 Tsy tana izany ary vita amin’ny azo avokoa ny trano teo amin’ny manodidina hany ka niitatra faran’izay haingana. Ambony toerana rahateo ary vavarivotra ny toerana ka vetivety dia niely ny afo. Levon’ny afo ny fivarotana maromaro ary simba fananana tao anatin’izany ny fianakaviana maro. Saika mpihavana avokoa mantsy ny olona mipetraka eo. 

BILETA TOKANA

 

 Anio zoma amin’ny 2 ora tolakandro no higadona eny Ivato ny fiaramanidina mitondra ny  bileta tokana ampiasaina amin’ny fifidianana izay tokony hoe efa tonga tamin'ny alarobia teo. Mbola nisy isa tsy ampy tamin'ireo bileta tokana ka nahatonga ny fanotàna mbola tsy vita raha ny vaovao azo. Afaka mampiasa ny karazana biletà tokana mba hampahafantarana ny kandidà tsirairay moa ny komity mpanohana azy ireo. 

 

RIVO RAKOTOVAO

 

Tany Anahidrano Antsohihy nonanambaran’ny filoham-panjakana Rivo Rakotovao omaly fa mila filoham-pirenena hendry sy mahafantatra tsar any filan’ny mponina eny ifotony i Madagasikara.Manohy ny asa fanandratana ny firenena isika izao hoy izy ary atao izay rehetra hamisandratra an’i Madagasikara.Tsy maintsy miady amin’ny fampisamatsamahana sy fampizarazarana ny firenena ihany koa isika, hoy izy.

OLAN’NY SOLIKA ANY MAINTIRANO

 

Tsy tonga any Maintirano ny solika hatramin’ny 24 septambra lasa teo. Vokatr’izany dia tsy misy sahy mivezivezy mampitohy an’io tanàna io intsony fiara fitaterana. Betsaka ny olona no taraiky any ankehitriny. Tsy misy afa-tsy toeram-pivarotan-tsolika iray ihany no mba mivarotra ary ferana hoe fito litatra isan’olona ihany no azo vidiana. Mitoka-monina tanteraka ity tanàna ity noho ny tsy fahaizana mandrindra asa. Mandeha ny feo fa nalain’ny sinoa avokoa ny solika. 

 

 

 

 

MIARAMILA NOSAMBORINA

 

Miaramila teo aloha no nosamborina tao Toamasina rehefa voasaringotra tamin’ny fanafihana mitam-basy maromaro. Faby ny anarany ary izy no voatondro ho isan’ireo jiolahy mpandeha scooter izay mitifitra avy hatrany. Manao sesilany na izany aza, ny fanafihana ao an-drenivohitr’i Betsimisaraka. Miezaka misambotra hatrany ny polisy nefa tamin’ny herinandro teo dia toa nisy bala avy amin’izy ireo hita nitifirana ny tompon’ny kamiao iray izay nitondra vola iray gony. 

BIOMETRIKA

 

Azon’ny Mapar ny fikan’ny Hvm, izany dia mahakasika ny fanaovana « permis biométrique » sy « carte grise biométrique ». Izy ireo indray izany no hanao ny fanontana an’izany ary hanova tanteraka ny efa misy, avy amin’ny alàlan’ny minisiteran’ny atitany izay minisitra Mapar. Dia ny olona hatrany no hanaovana fisolokiana izany. Mampanahy ny fanapahan-kevitra amin’izao ankatoky ny propagandy izao. Sao dia hitadiavana vola omena ny lehiben’antoko indray ? 

 

ANY FRANTSA MIFANINANA

 

Manao sesilany ny hetsiky ny Diaspora ao Lafrantsa ary mifaninana mihitsy izy ireo. Taorian’ny fahombiazan’ny mpanohana an’i Dada dia tsy manaiky koa ny mpanohana an’i Rajoelina raha tsy hanao hetsika. Anio izy ireo no hiara-hisakafo sy hifandinika ary izany dia heverin’izy ireo ho valin-kafatra tamin’ny fihaonan-dRavalo tamin’ny mpomba azy ny herinandro lasa teo izay nahoraka eran-tany. 

NISAOTY TAMIN’NY TAKSIBROSY

Nisaoty tampoka teny ambony taksibrosy ny roalahy ary tsy fantatra izay anton’izany. Maty tsy tsa-drano ny iray vokatry ny fahavoazana ary mbola miady aman’aina ny faharoa. Fiara izay niainga tany Ambilobe ka hiakatra aty an-drenivohitra no nisy azy ireo. Tampoka teo dia nilaza ireo roalahy fa hamono azy ireo ny mpamily ary dia nisaoty tsy am-pihambahambana teo amin’ny varavaran-kely. Heverina no nifoka rongony izy ireo. Ny havany indray dia nilaza fa marary saina izy roalahy.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Mamiratra hatrany i ShynHifaninana an-kira any Etazonia

Handray anjara amin'ny "All African Magazine Music Award" izay atao any Etazonia ilay mpanakanto Malagasy Shyn anio 5 oktobra hatramin’ny 7 oktobra 2018 ho avy izao.

Tafiditra ao anatin’ny sokajy “Best male southern Africa”  na "mpanakanto lehilahy mendrika indrindra aty Afrika" ny tenany. Raha ny efa fantatra tany am-piandohana, dia miisa 10 izy ireo no mifaninana ao amin’io sokajy io, izay ahitana teratany Afrikanina Tatsimo miisa 5, mpanakanto avy any Zimbabwe 2, miampy 1 avy any Zambie, 1 avy any Namibie ary i Shyn izay hany tokana Malagasy. Ireo hirany roa anisan’ny malaza dia ny "Overdose" sy "Fitiavana Mafoaka" no hoentiny hisoloana tena an'i Madagasikara any ary manentana antsika rehetra izy hanohana amin'ny alalan'ny fifidianana ao amin'ny tranonkala. Ao amin’ny http://afrimma.com/ no misy ny andinindininy. Tsiahivina fa tamin’ny Afrima 2017, dia izy no nibata ny “Révélation 2017” tany Lagos Nigeria tamin’ny alalan’ilay hira hoe “Resim-pitia”. Hirariana amin’ity indray mitoraka ity ny hibatan’i Shyn ihany koa ny “Best male southern Africa” any Etazonia. \

 

Toky R

 

 

                                                                                                                                         

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Sendikan’ny Mpampianatra MalagasyFomba fiadin’ny tompon’andraikitra ny fampisarahana

Hifarana anio etsy amin’ny INFP (Institut national De Formation Pédagogique) Mahamasina ny fikaonan-doha nasionalin’ny mpampianatra mivodrona ao amin’ny SEMPAMA Nosy.

 Tonga eto avokoa ireo mpampianatra manerana ny nosy hiady hevitra sy hitondra ny soso-kevitra rehetra ho fanatsarana ny fiainan’ny mpampianatra. Haravona ho fehin-kevitra izany amin’ny farany ka hampahafantarina ny tompon’andraikitra. Hatao izao mba hialana amin’ny fitokonana lavareny sy ny fitakiana mety hiverimberina. Ny olana sedrain’ny mpampianatra eto an-drenivohitra sy ny any ambanivohitra mihitsy no hojerena mba hisy vahaolana maharitra. Nanambara ny filohan’ny SEMPAMA Nosy, Ratolojanahary Arsène fa ny 85%-n’ny mpampianatra dia mivondrona ao avokoa ary vitsy kely ireo namadika ny tolona noho ny fitiavana toerana sy vola. Nilaza ihany koa izy fa mianto-tena avokoa ireo mpampianatra tonga avy any amin’ny faritany ireo noho ny finiavana te hanatsara ny fari-piainany sy ny lafiny fampianarana. Ezahin’ny tompon’andraikitra ny fampizarazarana ny mpampianatra sy ny fitarazohana lavareny amin’ireo fitakiana, hoy ny filohan’ny SEMPAMA Nosy. Nanambara ny tenany fa nisy vokany ny tolona efa natao raha tsy hilaza fotsiny ny  fiakaran’ny mpampianatra nampidirina miisa  8000 raha efa nitotongana 4000 izany.

Tsirinasolo

 

Tia Tanindranaza0 partages

Ho sorona eto indray !

Tsy milamina ny tany ama-monina, ary tsy maniry loza fa toa mandindona ny loza ho an’ny firenena amin’izao.

Ny hamisavisana ny ratsy hiavian’ny soa, saingy raha ny zava-misy ara-politika dia aleo ihany miomana sy mailo fa mitady ho ratsy izy ity. Manomboka manangasanga sy miseho masoandro ny tsy fitovian-kevitra mahery vaika. Manomboka mamondron-kery ireo kandida filoham-pirenena sasany mihevitra sy milaza ho mahita zavatra tsy mangarahara. Misy ny efa milaza ankolaka na mivantana ny tsy fahatokisany ny rafitra mpikarakara ny fifidianana, toy ny fahatsapana fa misy ny kandida heverina fa kotrehina homena tombondahiny manokana. Mandeha ny vaky bantsilana momba ny lisi-pifidianana izay misy fanilihana ny zon’ny olom-pirenena tsy hifidy, ary misy ny fanabontsinana ny isa any amin’ny faritra mora hanambakana vahoaka, hoy ny kandida sasany. Ny mahagaga aloha dia mangina sy tsy re feo firy ireo rafi-panjakana voatonontonona, izay manaiky ny fahadisoana matoa tsy miteny sa efa milamindamina sa efa nivarotra fanahy ka tsy te hiraharaha izay menomenona any intsony ? Raha izao aloha no mitohy sy tsy voalamina dieny aty am-piandohana, dia azo antoka fa hikorontana ambony ambany ity tany ity. Ny tombontsoam-bahoaka no atao tsianjery maimbo ambara fa ambony indrindra, fa ny finiavana hitia sy hanarina ny firenena aloha, dia isaina amin’ny rantsan-tanana ireo mpanao politika tena manana izany fitiavan-tanindrazana izany. Na hatao tohatra fiakarana na hatao sorona hatrany amin’ny krizy politika ny valalabemandry e !

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Volley-Ball Asief NasionalyHiatrika ny 1/2-dalana anio ny Trésor sy Mdn ary ny Pzbt sy Men

Taorian’ireo lalao 1/4-dalan’ny taranja Volley-Ball tontosa omaly alakamisy 4 oktobra 2018 tao amin’ny kianja mitafon’ny CRJS

Tia Tanindranaza0 partages

Championnats nationaux du Sport Scolaire 2018Nahazoam-bokatra ny taranja Atletisma

Ny fifaninanana teo amin’ny taranja atletisma no efa tontosa hatramin’ny farany eo amin’ny fiatrehana ny Championnat Scolaire andiany faha-2 tontosaina any Toliara Atsimo Andrefana ankehitriny.

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fanaovan-gazetyHohavaozina ny tontolon`ny asa

Mpanao gazety miisa 1 145 no nahazo karatra matihanina raha 1 300 tamin`ny farany teo. Haharitra efa-taona ny fotoana azo ampiasana azy io.

 

Marigny A.

Tia Tanindranaza0 partages

Sanatria hiverina ve ?

Herintaona sahady izay ry voalavo no nandringanaMitsingerina sahady ary tsy mbola lany tamingana.Dia ho sanatria ve hiverina tokoa ianao ry Pesta ?Aty anaty propagandy mihitsy ianao no hizesta!!

 

 

 

 

Manahy mafy aho fa ndrao ianao handrava indray

Asa fotsiny angamba izay ahazo anay.

Ny loto ity efa miha mahazo vahana

Mila fanairana fa efa loza manambana.

 

Ireo kandida ho filoha samy tsisy mandraharaha

Fa izay ahalany azy ihany aloha no vaindohan-draharaha

Dia vahoaka marary ve sanatria no hovantanina ?

Mba jereo re ry fitondrana, tena mitalaho marina !

 

Tia Tanindranaza0 partages

KMMR AndoharanofotsyVonona ny hampandany ny filoha Ravalomanana

Efa vonona tanteraka amin’ny fiatrehana ny fifidianana ny Komity Manohana an’i Marc Ravalomanana ao anatin’ny kaominina Andoharanofotsy, distrikan’Atsimondrano.

 

 

Tafiditra ao anatin’izany ny faritra Atsimondrano ilany atsinanana, tarihin-dRadezy ao Iavoloha. Araka ny fanazavan’ireo mpikambana dia vao niala teo amin’ny fitondrana ity filoha teo aloha ity dia efa nivonona amin’ny fampandaniana azy indray ho eo amin’ny fitondrana ny KMMR.  Ho an’Andoharanofotsy manokana dia efa iray volana izao no nitsanganan’ny fikambanana ahitana ireo sokajin’olona rehetra manerana ny fokontany maro  ka ao amin’ny école Sissi  Mahabo no misy ny foiben’izy ireo. Mivoha isan’andro io ivontoerana io hahafahana mandray ireo olona  maniry ny hampandany ny filoha Ravalomanana. Toraka izay koa ny hetahetan’izy ireo ary tsy latsa-danja ny fahafahan’ny tsirairay mijery ny anarany ao anaty lisi-pifidianana amin’ny alalan’ny  tranon-kalam-pifandraisan’ny CENI. Tanjon’ny KMMR Andoharanofotsy ny mampandroso ny firenena amin’ny alalan’ny famerenana ny filoha Ravalomanana eo amin’ny toerany  hisian’ny tany tan-dalàna sy ny fampandrosoana mirindra.

Pati

Tia Tanindranaza0 partages

Kandidà ho filoham-pirenenaMaro no mivezivezy any ivelany

Ho raikitra ny fampielezan-kevitra ato ho ato ka manararaotra faramparany maka tsodrano any ivelany ireo kandidà “matanjaka”.

 Misy kosa ireo mbola mitady fanohanana ara-bola ary mitety ireo firenena maro any ivelany maka toky hatrany. Maromaro ireo kandidà nivoaka tany ivelany hanatsara ny endrika ivelan`izy ireo na koa mba mikaroka mpiara-miasa sy mpiara-miombon’antoka. Ohatra amin`izany i Serge Imbeh izay nihaona tamin`ny filoham-pirenena teo aloha Abdou Diouf. Andry Rajoelina, Jean Max Rakotomamonjy, Roland Ratsiraka, Emma Rasolovoahangy,Fanirisoa Ernaivo, Hery Rajaonarimampianina, Marc Ravalomanana… Tsy azo lavina fa manalokaloka ny fifidianana natao sy atao eto foana ny vahiny na dia tsy milaza izany mivantana aza. Samy manana ny tombontsoany eto mantsy ireo firenena vaventy, misy koa ny hafa te hisisika ka manezaka mafy sy manambitamby kandida any ambadimbadika any. Hiraradraraka ny fampanantenana amin’ny propagandy, saingy mila mitandrina sy mandinika tsara ny mpifidy fa tsy ho roboka amina kabary ambony vavahady fotsiny. Mila fantarina tsara amin’ireo kandida no mahay miasa-miaraka amin’ny vahiny ary mametraka ho ambony foana ny tombotsoan’ny firenena. Fiaraha-miombon’antoka no atao fa tsy ny vahiny no hibaiko.

Marigny A.

Tia Tanindranaza0 partages

Antoko FAIMANitondra am-bavaka ny fiatrehana fifidianana

Amin’ny alatsinainy izao hanomboka amin’ny 6 ora maraina ny fampielezankevitry ny fifidianana ho filoham-pirenena hotontosaina ny 7 novambra izao.

J. Mirija

Tia Tanindranaza0 partages

KMF/CNOE-Fanabeazana olom-pirenenaVaindohan-draharaha ny fampandrosoana an’i Madagasikara

Nampahafantarina tetsy amin’ny Hotely Astauria Antanimena omaly alakamisy 4 oktobra ny fanatontosana ny fanangonan-kevitra FAMAH (FAmpandrosoana an’i Madagasikara Ahoana ny Hevitrao) nokarakarain’ny KMF/CNOE-Fanabeazana olom-pirenena tamin’ny volana septambra teo.

 

 Tetikasa miompana amin’ny fandraisan’andraikitry ny olom-pirenena manoloana ny fifidianana ho avy ary nametrahana fanontaniana tamin’ireo olona ao anatin’ny distrika miisa 119, tanàna miisa 1767, fokontany 880 ary kaominina 273. Araka izany dia nisy ny fitetezana tanàna sy fidinana ifotony mihitsy, ary ny fanentanana maro samihafa sy fametrahana boatin-kevitra ny amin’ny tokony ho andraikitry ny filoham-pirenena nataon’ny KMF/CNOE ho fandraisana ny hevitry ny olom-pirenena. Tanjon’ity hetsika FAMAH ity moa ny hanairana ny hambom-pon’ireo olom-pirenena ny amin’ny maha zava-dehibe ny fifidianana filohan’ny repoblika hotanterahina eto Madagasikara afaka fotoana fohy. 63 ny isan’ny hevitra voangona ary olom-pirenena miisa 35.550 no nandray anjara tamin’ny famaliana ny fanadihadiana. 35 hatramin’ny 60 taona monina amin’ny tontolo ambanivohitra kosa ny no naneho hevitra ka nisongadina tamin’izany ny hetaheta hisian’ny fandriampahalemana, ny fanamboarana sy fanavaozana lalana ary ny fanafoanana kolikoly. Mifanindran-dalana amin’ny tanjon’ny KMF/CNOE ny tanjon’ny fampandrosoana haingana an’i Madagasikara.

Tsirinasolo

 

Tia Tanindranaza0 partages

Kandida filoha miisa 22Manome 24 ora hanavaozana ny lisi-pifidianana

Misy ny fangatahana napetrak’ireo kandida miisa 22 tetsy amin’ny Solimotel Anosy omaly alakamisy 4 oktobra. Manome 24 ora an’ireo fitondrana mahefa sy ny tompon’andraikitra manam-pahefana eto Madagasikara izy mba hanokafana indray ny lisi-pifidianana hampidirana ny lisitry ny olona tsy tafiditra ao kanefa efa feno 18 taona ary manan-jo hifidy.

Eo ihany koa ny tokony hanesorana ny zavatra rehetra tsy mety sy tsy tomombana ao anatin’io lisitra io. Anisan’izany ny tsy maintsy hanalana ny anaran’ireo olona efa maty voasoratra ao, ny fanafoanana ireo anarana miverimberina (doublons) ary misy ihany koa aza ireo anaran’olona tsy ampy taona voasoratra ao anaty lisitra. Ankoatra izay ny biraom-pifidianana izay mahatratra hatramin’ny 4.000 amin’izao dia tokony hampahafantarina ny vahoaka ka  mila hatao peta-drindrina amin’ny kaominina sy ny fokontany mba ahafantaran’ny olona ny fisian’ireo biraom-pifidianana ireo. Nanambara ihany koa izy ireo ny amin’ny fanahiana hisian’ny biraom-pifidianana foronina  fotsiny satria manjavozavo tanteraka ny momba azy amin’izao. Nangataka ihany koa ireto kandida ireto ny hanaovana lalàna ilay satam-pitondrantena mandritra ny fifidianana ho an’ny kandida (charte de bonne conduite)  ka asiana sazy famaizana ho an’ireo mandika izany. Nomarihin’izy ireo moa fa fandrika fotsiny ny fampanaovan-tsonia ilay sata lazaina  hitondra fitoniana iny kanefa mbola tena maro be ny tsy fahatomombanana ao amin’ny lisi-pifidianana. Mampalahelo ireo kandida ireo ihany koa ny fitenenana fa tsy azo kitihina intsony ny  lisitra kanefa nanambara  ny OIF fa nanala ny anarana miverimberina. Araka izany dia nametra-panontaniana  izy ireo hoe fa maninona  ny OIF no afaka mikitika  ny lisi-pifidianana tahaka izany kanefa nambara fa tsy azo hetsehana intsony ny lisitra ?

 

Tsirinasolo

Tia Tanindranaza0 partages

Ravalomanana tany Toliara“Tsy maintsy mandresy isika”

Tany Toliara ny kandida laharana faha-25 Marc Ravalomanana omaly alakamisy 4 oktobra. Vao tonga izy dia velom-panantenana ny vahoaka nitsena tamin-kafaliana, hany ka lava be ny kortezy nitsena azy teny amin’ny seranam-piaramanidina, efa ho 3 km. Samy namoaka sy niteny ny hetahetany ny olona.

Nijaly izahay dada taminao tsy teo ! Mila sakafo ny olona, mila mianatra, mila miasa,...ianao prezida Ravalomanana no hitanay fa nahavita ary mbola antenainay fa hanavotra anay, hoy ny olona. Resaka teny an-dalambe, teny an-tsena, fifandraisana mivantana tamin'ny vahoaka tahaka ny efa fanaony na mpivarotra na mpianatra no nanamarika ny fihaonan-dRavalomanana sy ny vahoaka. Nitsidika ny Bazar Sakama niresaka, nihaino ny hetahetan'ny olona,... Tonga aty aho, nijery anareo, nihaino anareo. Tantarao amiko tsara izay manjo anareo,… avy eo aho miverina amin'ny propagandy dia mitondra vahaolana, hoy i Marc Ravalomanana. Mijaly ny vahoaka eto Toliara fa tsy zakanay ilay vary 600 ariary ny kapoaka, ny vidim-piainana miakatra, ny asa tsy misy, ny karama tsy misy,… hoy kosa ny vahoaka. Mijery, mihaino, ho avy aho hitondra vahaolana fa mila milaza ny zava-misy marina ny vahoaka. Efa misy ny vahaolana harosoko. Kely sisa. Hiaraka hitondra sy hametraka fivoarana araka ny tokony ho izy sy amin'ny lafiny maro isika, hoy ny fampanantenany. Amboarina ny tsena, ny lalana, ary misy zavatra tena maika dia ny fametrahana ny fandriampahalemana, ny ady amin’ny tsy fisian’ny asa, manjary lasa tsy misakafo ny olona. Mila zavatra tena mety sy ara-dalàna tsara. Raha mivarotra trondro ohatra, dia mila manana « congélateur ».Ho an’ireo izay mbola misalasala, nanamafy i Dada tany Toliara omaly : tsy matahotra na iza na iza , ary tsy maintsy mandresy isika, hoy izy.Ho tohizana ny fanarenana ny firenena ary tsy maintsy atao izay hananan’ny Malagasy asa sy hananany sakafo ampy. Hatramin’ny fiverenany avy any an-tsesitany sy nisehoany vahoaka, izay ho feno 4 taona katroka amin’ny 14 oktobra izao no nidina tany ifotony nijery ny fiainan’ny vahoaka Malagasy i Marc Ravalomanana. Nihaino sy niresaka, eny fa nanokatra ny aty vilanin’ny olona mihitsy. Tsy vitan’izay fa namantatra avy eo miasa sy manatanteraka, ary tsy balarora fotsiny io, fa efa mipetrakapetraka ny fomba hanatontosana azy toy ny mpiara-miombon’antoka. Nitazona ny fifandraisany tamin’ireo rehetra heverina ho afaka manome tanana i Marc Ravalomanana na tsy teo amin’ny fitondrana intsony aza. Mbola hisy ny fihaonana any amin’ny Magro Toliara anio, raha ny fandaharam-potoana voafaritra mialoha.

 

Toky R

 

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fivoahana dosie malotoHamotika kandida filoha maromaro

Lasa fomba fiady ny famoahana ny dosie maloton’ireo kandida filoham-pirenena, izay fahita any ampitan-dranomasina tahaka ny any Eoropa.

Toky R

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Vondron’olon-tsotra« Aoka izay ny antsojay ! »

Mitohy hatrany ny fidinana ifotony tontosain-dry zareo avy eo anivon’ny Vondron’Olon-Tsotra (VOT), raha ny nambaran’ny filohany, Sarah Zoe.

 Antsirabe moa no nodiavin’izy ireo farany teo, raha tsiahivina. Fiaraha-mientan’ny Malagasy rehetra amin’ny fandraisan’andraikitra eo amin’ny raharaham-pirenena ary tsy miandry fidirana anatina antoko politika no tanjona, hoy ny tenany. Mila mahay miaro ny safidiny ny olon-tsotra mba tsy hatao tohatra fiakarana foana. Anisan’ny ezahanay voizina koa, hoy ity filoha ity, ny antony hanohananay ny kandida laharana faha-25 amin’ny fifidianana filoham-pirenena ho avy izao. Io kandida io ihany, hoy izy, no hitanay ho manana ny traikefa afaka hanarina ity firenena ity ao anatin’ny fotoana fohy. Miantso ny mpikarakara fifidianana koa izahay etsy an-kilan’izay. Aoka izay ny antsojay ! Hita ho lasa fanenjehana olona iray ireo lalàna foronina amin’ny fifidianana. Taiza no nisy hoe tsy azo hanaovana fampielezan-kevitra eny an-tsena ? Eny no toerana ahafahan’ny vahoaka mifanakalo hevitra, hoy izy.

J. Mirija

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Kandida ho filoham-pirenenaMety hisy ho sahirana amin’ny resaka taratasim-piara

Ilay singa maha biometrika ny taratasy fahazoan-dalana hamily fiara sy ny taratasim-piara mihitsy, hoy ny tompon’andraikitra avy eo anivon’ny minisiteran’ny atitany no antony tsy maintsy hanavaozana ireo taratasy rehetra teo aloha.

 

 Tetika hikapana ranjo kandida ho filoham-pirenena ve no anton’ity fanapahan-kevitra akatoky ny fifidianana ity ? Nalaza fa anisan’ireo kandida ho filoham-pirenena ny 1 amin’ireo mpampiasa vola be indrindra ao anatin’ilay orinasa tsy miankina nanamboarana ireo karatra biometrika teo aloha. Tsilo mirangaranga mety hanindrona azy raha sendra mahery fihetsika tampoka ve izao fanapahan-kevitra izao ? Toy ny milaza an-kolaka ilay fanambarana hoe hosoka avokoa tsinona ireo taratasy biometrika nozaraina teo aloha.

J. Mirija

Tia Tanindranaza0 partages

Lisi-pifidianana mampiahiahy Hitarika krizy vaovao

Maro ny olona tao anaty lisi-pifidianana nifarana tamin’ny 15 aprily 2018 no tsy anaty anaty lisitra farany. Tsy mitovy ny isan' ny mpifidy anaty lisitra avoakan’ny CENI isaky ny distrika sy ny fitambaran'ny isa anaty isaky ny lisitry ny birao fandatsaham-bato anaty distrikika, ary misy elanelany be satria misy nesorina na nampiana be dia be, hoy depiote Hanitriniaina Razafimanantsoa tao anatin’ny tambajotran-tseraserany.

 

Midi Madagasikara0 partages

Les chiffres de la semaine

145. Le nombre d’enfants du quartier d’Ankorondrano Andranomahery ayant bénéficié de kits scolaires de la part du rotary Club Antananarivo Vovonana. Enfants qui sont scolarisés auprès du centre « Mitsimbina » dirigé par Célestine Ravaoarimanana qui a offert sa maison afin de servir d’école pour la pérennité de sa cause. C’est-à-dire faire en sorte de donner aux enfants la chance d’avoir accès à l’éducation.

100 000. Le nombre de pèlerins estimés venir à Mahajanga durant les JMJ du 8 au 14 octobre 2018 prochain. 50 sites d’hébergements seront prévus pour accueillir les pèlerins venus de toutes les régions du pays.

63. Le nombre de missions effectuées par l’Association Médecins de l’Océan Indien dans la GrandeIle. Mission humanitaire qui a visé à donner aux plus démunis la chance de bénéficier de services de santé gratuits.

José Belalahy

Midi Madagasikara0 partages

« Great Talent 2019 » : Une troisième promotion se prépare

La culture entrepreneuriale sera développée par les formateurs..

Plus de deux ans de formation, ils envisagent une troisième vague meilleure que les précédentes  !

«Great talent» en collaboration avec le «cabinet profiler» forme les jeunes ayant un diplôme minimum de baccalauréat qui ont une esquisse de projet. Hier, à 10 heures, plus d’une vingtaine de personnes sont venues assister à la séance d’information qu’ils ont organisée à l’IKM. Le développement durable, le cinéma et le leadership, sont les principaux secteurs d’activités. La formation durera cinq mois, plus trois mois d’accompagnement. «Les personnes formées chez Great talent ont toujours réussi à réaliser leur projet et désormais, la plupart d’entre eux ont leurs propres stands dans des salons d’entreprises» confirme Nicole Randrianaivoarijaona, sortante de la deuxième promotion de  « Great talent ».

Depuis 2017, le «Great talent», un programme de formation visant à encourager l’émergence d’une nouvelle génération de professionnels compétents, engagés, capables de développer les technicités requises et aptes à diffuser de nouvelles et bonnes pratiques en cinématographie. « C’est un cabinet d’études et de diagnostic, on fait des études et des recherches, profiler, on soutient les candidats à réaliser leurs projets » affirme Bruce Rojosoa Ramasindray responsable du cabinet profiler.

Iss Heridiny

Midi Madagasikara0 partages

Genre : Promotion réussie de la Femme dans 4 communes du Sud

Les représentants des quatre communes de mise en œuvre du projet MEVA hier.

A l’issue de deux ans de mise en œuvre du projet MEVA- un projet de promotion des droits de la Femme- les droits de la Femme sont mieux respectés, dans quatre communes du Sud- Est et du Sud-Ouest.

Quatre communes à savoir : la commune d’Ambila à Manakara, la commune d’Ivato, district de Vohipena dans la région de Manakara, celle de Soamanova district de Vaingaindrano dans la région du Sud-Est et enfin celle de Sakaraha dans le district de Sakaraha dans la région du Sud-Ouest. Le projet a été mis en œuvre grâce au partenariat tripartite d’ONG locales et du partenariat technique et financier de l’Union européenne et du Programme des Nations unies pour le Développement. L’une des réalisations les plus louables du projet réside dans le fait qu’il ait réussi à mobiliser les communautés concernées dans leur intégralité, c’est-à-dire autant les femmes que les hommes, les simples membres de la communauté comme les autorités traditionnelles les « lonake ». Ainsi des avancées notoires ont été constatées en ce qui concerne le respect des droits de la Femme dans ces régions, notamment en ce qui concerne la succession et l’héritage, la participation effective aux prises de décision. La protection effective en cas de violences basées sur le genre (vbg), et une nette diminution de celles-ci de la part des hommes, qu’ils s’agissent de vbg physiques ou psychologiques.

Témoignages. En marge de la cérémonie de clôture du projet MEVA ( Miara-mientana ho an’ny vehivavy antsika) ( Mobilisons-nous ensemble pour la promotion de la Femme) hier au Le Pavé Antaninarenina, un lonake de la commune de Sakaraha a fait part de ses perceptions personnelles : « Désormais, une nette évolution des mentalités et des pratiques a été constatée. Le combat n’est pas gagné à 100% certes, mais un grand pas a été franchi. Notamment en raison de la prise de conscience chez la gent masculine que la promotion de la Femme n’est pas seulement un avantage pour Elle, mais qu’elle garantit également une société plus harmonieuse, une plus grande justice sociale. Si auparavant, les femmes étaient murées ou se muraient dans leur silence lors des réunions, ce n’est plus le cas désormais. Avant les femmes n’avaient pas droit à l’héritage, cette pratique profondément inégalitaire est désormais révolue ». Une voix féminine cette fois-ci, celle de la présidente de l’association des femmes du Sakaraha : « Nous nous réjouissons le plus de l’accès de la majorité des femmes à l’indépendance financière par la promotion des activités agricoles génératrices de revenus (qui collent mieux au contexte local) et de la diminution des VBG perpétrées par les hommes. Toutefois, nous aurions aimé que le TAZ ou Trano Aro Zo (Centre d’écoute et de conseil juridique à l’endroit des femmes victimes de VBG) soit entretenu et fonctionnel chez nous. Nous n’aurions pas non plus dit non, à une extension de la durée du projet MEVA, bien que nous nous réjouissons déjà du progrès accompli ».

Luz Razafimbelo

Midi Madagasikara0 partages

« Vendredi joli »

# Linos chauffera l’ambiance au Glacier

Pour le public lambda,  c’est un illustre inconnu pourtant Linos fait danser les adeptes de musique tropicale depuis 2015. Et ce soir, le jeune homme fera vibrer le Glacier Analakely. Un peu de « kilalaky », un soupçon de « batrelaky » et bien sûr comme tout chanteur de musique tropicale qui se respecte, le « salegy » est à l’ordre du jour. Une nouvelle tête qui apportera sûrement du neuf dans le berceau du « mozika mafana ».

# Kiaka à l’ « Amitié Fandian »

Kiaka promet plus de trois heures de rock à l’espace « Amitié Fandian » aux 67 ha parcelle sud ce soir à partir de 21 h 30. Ce sera donc plus de cinquante chansons que le rocker va lâcher vers les spectateurs. Selon ses propos, le  spectacle sera divisé  en deux parties. La première sera une partie acoustique et la seconde est une partie plus instrumentale, avec les riffs et les distorsions. Comme toujours, Kiaka ne privilégiera probablement pas les interprétations. Cela reste à voir. Pour les amateurs de rock soft, moins rebelle, mais plus musical, cette soirée à l’ « Amitié Fandian » leur permettra d’embellir leur nuit.

# « Full Destress » au “ In Square”

Déstresser et vivre le moment présent, tout en soutenant une bonne cause. C’est bien ce qu’on propose, ce soir, au « In Square » Ambatobe à partir de 19h pour une soirée « Full Destress » organisée par le Lion Club Ilohasina. Invitation à une totale décompression lors de la « dance party » et animation discothèque avec les magiciens des platines : DJ Tsong et Kuz Jay qui promettent une ambiance du tonnerre. Ainsi, pour joindre l’utile à l’agréable, la totalité des fonds récoltés sera intégralement allouée aux œuvres caritatives du club de service.

# Du jazz sénégalais à l’IFM

Dans le cadre du festival Madajazzcar, Ablaye Cissoko Quartet, une formation sénégalaise sera sur la scène de l’IFM Analakely ce soir à partir de 19 h. Ce « band » est expérimenté dans le domaine du jazz, il a déjà collaboré avec plusieurs groupes à travers le monde. Cependant, il tente toujours de porter haut les couleurs musicales de son Sénégal natal. Ce concert sera donc synonyme de voyage entre la noblesse de l’ancien et le dynamisme des nouvelles découvertes réalisées par le groupe durant ses déplacements. De plus, à part le jeu avec les différents instruments, le groupe agrémente ses prestations de chant.

# « Piment Café » reçoit « Jeneraly »

Le groupe « Jeneraly » sera sur la scène du « Piment Café » Behoririka ce jour à partir de 21 h. Pour les nostalgiques de « Izany vehivavy izany », « Ny toaka » et tous les morceaux qui ont fait la renommée de ce « band » dans les années 80/90 pourront profiter de cette soirée. Pour les noctambules, cette soirée pourrait être une occasion de s’évader en musique. Surtout pour ceux ou celles qui préfèrent les endroits de proximité comme le « Piment Café ». L’ambiance y est chaleureuse et conviviale. D’autant que la musique du groupe « Jeneraly » se prête parfaitement à ce cadre  Ce sera donc plus de deux heures de bonnes vibrations.

# Jao Piarakandro ramène le beko à l’Is’art

Multi instrumentiste, Jao Piarakandro animera la soirée à l’Is’art Galerie Ampasanimalo ce soir à partir de 19 h. Pour la petite histoire, cette formation pratique le beko, une technique de chant pratiquée dans le sud de Madagascar, dont les bouviers étaient des pratiquants invétérés durant leurs pérégrinations à travers les pâturages. Pour rendre contemporain le genre, Jao Piarakandro y a ajouté plusieurs apports modernes. L’artiste sera sûrement accompagné, de son « marovany », cithare traditionnel pour cette soirée. Cela fait un moment que ce groupe ne s’est pas présenté sur une scène de la capitale.

# Mamina investit le « Fil’inn » Antsakaviro

Mamina sera derrière le micro au « Fil’inn « Antsakaviro pour une soirée qui promet d’être à la fois une découverte et un partage d’émotion. Les premières notes seront lancées à partir de 20 h. L’intitulé de la soirée est « Feo sy gitara », ce qui veut dire voix et guitare. En effet, ce chanteur est connur pour mettre en avant des textes poignants dans ses mélodies. Il fait partie de cette génération de créatifs qui garde encore la flamme de la variété acoustique malgache avec un style particulier qui a conquis jusqu’à Eric Manana. Ce dernier ne tarit pas d’éloge envers ce jeune musicien qu’est Mamina.

Maminirina Rado

Midi Madagasikara0 partages

Ports D’Ankify et de Nosy-Be : Contrôle renforcé par l’APMF

Les techniciens de l’APMF (Agence Portuaire, Maritime et Fluviale) renforcent le contrôle des ports d’Ankify et de Nosy-Be. « Notre mission ne se limite pas seulement aux inspections des navires durant les événements culturels tels que les festivals « Somaroho » et « Donia » qui se tiennent chaque année dans l’Ile aux Parfums, mais il s’agit d’un contrôle systématique du secteur maritime et fluvial. Notre objectif est d’assurer la sécurité des navires et des gens en mer », a expliqué Rajaonary Floche, un cadre technique maritime au sein de l’APMF.

Sanctions. Au niveau du port d’Ankify, les techniciens de l’APMF effectuent un contrôle strict de tous les passagers qui vont partir à Nosy-Be. « La sécurité de leurs bagages n’est pas en reste. Mais face au nombre croissant des dockers qui veulent les porter au sein du port, le problème survient de nouveau, étant donné que nos techniciens qui sont moins nombreux pour assurer le contrôle de toutes les marchandises », a-t-il poursuivi. En dépit de tout cela, l’APMF renforce également l’inspection de toutes les vedettes effectuant la desserte maritime entre les ports d’Ankify et de Nosy-Be. « Des sanctions sévères seront infligées à l’encontre de ceux qui commettent des infractions surtout répétitives », a conclu Rajaonary Floche.

Navalona R.

Midi Madagasikara0 partages

Portrait : « Tokiky », le trio d’or de l’humour régional

Ronaldo, Don et Pingouin les ténors du groupe « Tokiky ».

De vraies stars du petit écran, le groupe d’humoriste « Tokiky » commence à se faire les grandes scènes. Lors de la 25e édition du Donia, Don et Pingouin ont fait rire les Nosibéens. Focus sur ce trio d’or de l’humour régional.

Trois comédiens dans la fleur de l’âge ont gravi les échelons petit à petit. En cinq ans, ils se sont fait une notoriété auprès des téléspectateurs de la capitale sous le nom évocateur de « Tokiky ». Don Christodule Vineray, Didier Aymard (Ronaldo /Jojoline) et Jaonarana Gildas Edhino (Pingouin) ont définitivement conquis le cœur des plus jeunes. Repérés par le chanteur Jerry Marcoss, ils ont allié le talent et l’osmose pour donner cette formule hors du commun. Depuis, l’on voit tantôt ce Monsieur médecin, cette « madame » « je-viens-tout-droit-de-l’ambany-tanàna » et ce grand bébé envahir le quotidien de ces enfants et adolescents à l’affût des dernières tendances. Les personnages varient selon les besoins et les inspirations, toutefois, ils ne manquent jamais de percer à jour les actualités, les faits de société  et la vie au quotidien.

« Tokiky » devant le grand public de Donia.

Dialectes multiples. Leur particularité qui fait leur force? C’est leur dialecte. Oui, si la majeure partie des humoristes malgaches sont issus des Hauts Plateaux, le trio s’exprime aisément en susurrant plusieurs dialectes de la région Sava, peaufinées subtilement par la langue officielle malgache. D’après Don Christodule Vineray de son vrai nom, « nos sketches touchent plus de monde. C’est un fait, le public se retrouve dans nos histoires. Comme tout communicateur, notre travail est d’informer, éduquer et divertir. Voilà pourquoi notre choix s’est porté sur l’utilisation de nos différents dialectes. Pingouin et moi parlons en dialecte et Ronaldo explique ou demande dans la langue officielle. Ceci est la dimension éducative de la chose. Habituellement, nos sketches tournent autour des actualités et de la conjoncture » relate-t-il lors d’une interview. Comme tout bon humoriste qui se respecte, le trio verse dans le satire et la rhétorique à souhait, sans pour autant faire dans le second degré.

Improvisation. Sortant des sentiers battus des « one man show », ils s’attellent plus aux court-métrages. Avec environs 24 épisodes par mois, ces comédiens ont développé leur jeu depuis tout ce temps. « En cinq ans, nous avons pu établir une complicité qui nous sert bien plus que les mots. » Un geste, un regard… tout cela suffit à ce qu’ils se comprennent les uns les autres. Champions de l’improvisation, les trois évoluent selon l’humeur, le moment et les circonstances. « Sans trop de préambules, quand nous montons sur scène, nous impliquons principalement le public, ce qui nous vaut de toujours improviser, en glissant évidemment des vannes et provoquant des hilarités. Avec l’expérience et le temps, nous arrivons toujours à mettre l’ambiance voulue sans pour autant être prévisibles» enchaîne Pingouin. Par ailleurs, ils ont démontré cela lors du festival Donia qui a soufflé ses 25 bougies la semaine passée à l’île de Nosy-Be.

Zo Toniaina

Midi Madagasikara0 partages

CNAM : La formation supérieure à l’ère du numérique

Assurer la promotion supérieure du travail, la formation professionnelle continue et les enseignements de formation initiale ; telle est la mission du CNAM (Conservatoire National des Arts et Métiers), la plus grande université française, à caractère scientifique, culturel et professionnel. Il met à jour régulièrement son offre de formation et de certification, selon les objectifs des intéressés, qui peuvent être des individus, des entreprises, ou des partenaires sociaux. Il s’agit d’une formation supérieure à l’ère du numérique.

Entrée gratuite. Présent partout dans le monde, c’est une structure en réseau qui accueille près de 100 000 élèves par an et est relayée, à l’étranger, à travers l’offre de formation proposée par une quarantaine de pays partenaires. Pour le CNAM Madagascar, il organise depuis hier jusqu’à samedi des journées portes ouvertes intitulées « EducCnam » à l’hôtel Carlton afin de mieux faire connaître au grand public ses particularités et ce, à travers des séries de conférences. D’ailleurs, ce sera une entrée gratuite durant ces trois jours, selon les organisateurs de l’événement. Lors de la première journée, une conférence sur « les outils de développement du CNAM » est développée par Thibaut Duchene, Adjoint de l’Administrateur Général de cet établissement d’enseignement supérieur. Ce jour, des conférences sur les thèmes « Etudier en France avec le CNAM », « Transition numérique dans le bâtiment », « Big Data : Mirage ou eldorado », « L’évolution du métier d’ingénieur : l’exemple de la transition numérique et la cybersécurité », auront lieu.

Navalona R.

Midi Madagasikara0 partages

DGI : Un nouveau centre fiscal à Moramanga

Le ministre des Finances et du Budget Vonintsalama Andriambololona a inauguré, hier le nouveau centre fiscal de Moramanga.

La Direction Générale des Impôts continue d’investir pour l’amélioration de la qualité des services. Dans le cadre de la vaste opération de mise aux normes des 111 centres fiscaux que compte le pays, la DGI a investi 187.995.400 Ariary pour la construction du nouveau centre fiscal de Moramanga. L’inauguration de cette infrastructure a eu lieu hier en présence du ministre des Finances et du Budget, Vonintsalama Andriambololona. Après ceux de Nosy-Be, Port-Bergé, Mitsinjo, Manja, Alasora, ce nouveau centre fiscal de Moramanga rejoint ainsi la liste des centres fiscaux configurés pour un meilleur accueil des usagers. Faut-il en effet noter qu’il faut que la mise aux normes de tous les centres fiscaux répartis dans toute l’île constitue une des priorités de la DGI conformément à son ambition de devenir une administration au service des usagers. «La DGI concentre ses efforts dans l’amélioration du traitement des contribuables de bonne foi et de faciliter au maximum l’accomplissement de leur obligation fiscale dans des bonnes conditions pour que leur comportement vertueux soit récompensé » a déclaré le DG Iouri Garisse Razafindrakoto. Ce nouveau centre fiscal de Moramanga traite près de 3.000 dossiers pour des recettes fiscales atteignant les 700 millions d’Ar pour l’année 2017 et avec un taux de réalisation de 114,73% pour cette année 2018.

R.Edmond.

Midi Madagasikara0 partages

Tsaratanàna : Fakana an-kery, ben’ny tanàna sy filoham-pokontany nidoboka am-ponja

Tsy nijanona fotsiny tamin’ny fahavotsoran’ireo mpiasan’ny kraoma sy ilay zazavakely izay nalain’ny jiolahy an-keriny ; izay niseho tany Andriamena sy Breville ny mpitandro ny filaminana any an-toerana fa niroso hatrany tamin’ny fanadihadiana ireo olon-dratsy sy ny dahalo ambony latabatra. Araka ny fampitam-baovao marim-pototra, dia misy dahalo  11 lahy anisan’ny ekipan’i Del no efa voasambotra, ary efa any amin’ny fonjan’i Marifoto any Mahajanga, raha ilay raharaha fakana an-keriny tany amin’iny faritra Tsaratanàna iny. Araka ny fanazavana azo hatrany, dia nanondro ny lehiben’ny ireo dahalo ; izay anisan’ny nandray anjara mivantana tamin’ny fakana an-keriny. Ny ben’ny tanànan’ny kaominina Bekapaika sy ny sefom-pokontany ao Antsirasira no voatonontonona ho mpiray tambajotra amin’ireo mpaka an-keriny. Araka ny loharanom-baovao hatrany mantsy, dia mpanome sakafo sy vaovao amin’ny antso an-telefaonina ny dahalo mpaka an-keriny an’ilay mpiasan’ny kraoma sy ilay zazavavy kely izy roa lahy voalaza etsy aloha ireto, ary tsy vitan’izany fa mbola miray tendro amin’ireo dahalo mangalatra omby any amin’ny disitrikan’i Tsaratanàna ihany koa izy ireo. Etsy andanin’izay dia fantatra, fa efa nosamborin’ny Zandary any an-toerana izy roa lahy mpitantana tanàna ireto, ary efa naiditra an-ponja vonjimaika any Mahajanga.

Ratantely

Midi Madagasikara0 partages

Betafo : Dahalo roa niaraka tamin’ny basy vita gasy voasambotra

Dahalo roa hafa indray no saron’ny zandary, tao amin’ny kaominina Ambohimanambola distrikan’i Betafo, mbola anatin’ny “Opération Mandio” hatrany. Fantatra, fa efa rain-dahiny amin’ny asan-dahalo izy roa lahy voalaza ireo. Niaiky ny heloka vitany rahateo izy ireo nandritra ny fanadihadiana natao azy, araky ny fanazavan’ny zandary. Nahatrarana basy rahateo tao an-trano fonenany nandritra ny fisavana ka basim-borona iray tsy misy taratasy no hita tamin’izany. Tao amin’ny fokontany Ambalamasina no nahatrarana azy roa lahy ireto ary hatolotra ny fampanoavana eto Antsirabe. Isan’ny faritra midadasika ny distrikan’i Mandoto, paikady nentin’ny zandarimaria ny nanaovana “Opération Mandio” nandritra ny 10 andro, niarahana tamin’ny faritra Menabe ka isan’izany ny vokatra toy izao. Hatreto aloha izany,  4 ny basy saron’ny zandary ka ny iray tamin’izy ireo no nisy taratasy ara-dalàna ka naverina tamin’ny tompony. Isan’ny sakana amin’ny fanadiovana ataon’ny zandary ihany koa ny fisian’ireo fikambanana zazamena sy zazamainty amin’ny ilany andrefan’Antsirabe iny, satria raha ny fanazavana, dia idiran’ny mpanao politika io fikambanana io ka lasa sarotra ny famehezana azy.

Andry N.

Midi Madagasikara0 partages

Jeux Olympiques de la Jeunesse : José Rajaona, le porte-drapeau malgache

La délégation malgache avant le départ à Ivato.

La Grande Ile sera bel et bien présente aux 3es Jeux Olympiques de la Jeunesse (JOJ) à Buenos Aires. La délégation malgache conduite par Rosa Rakotozafy, directeur du sport fédéral (DSF) au sein du ministère de la Jeunesse et des Sports est bien arrivée à Buenos-Aires après un long voyage via Paris. Les huit membres de la délégation sont bien installés au village olympique. Quatre disciplines sont représentées dans la capitale argentine. Il s’agit de Christel Rakotomalala en athlétisme (400 m), Berthine Ravakiniaina et José Rajaona en haltérophilie et de Mireille Andriamifehy en judo. Deux techniciens ont fait le déplacement en Argentine à savoir Jean-Jacques Rakotomalala, le directeur technique national au sein de la fédération malgache de judo et de Gilbert, coach en haltérophilie. Le coup d’envoi de ces 3es JOJ sera donné à l’emblématique Obélisque de Buenos Aires, demain, 6 octobre. José Rajaona, triple médaillé d’or aux Championnats d’Afrique en Egypte sera le porte-drapeau malgache au traditionnel défilé. Cette cérémonie d’ouverture sera la première à se dérouler en dehors d’un stade et à être ouverte au public. Plus de 4.000 athlètes de 206 pays vont participer aux Jeux et vont vivre le slogan de Buenos Aires 2018 « Respire le futur », slogan qui traduit les espoirs que l’union dans la diversité. La prise en charge de l’Etat concerne le déplacement, l’hébergement et les équipements. Jean Aimé Ravalison, président de la fédération de badminton et vice-président du comité olympique malgache (COM) officiera en tant que chef de mission.

T.H

Midi Madagasikara0 partages

Une campagne électorale propice à la sortie des dossiers de malversations

En cette avant-veille du lancement de la campagne électorale, les malversations et les faits de corruption sont dénoncés avec virulence dans les médias. Personne n’est épargné. Les responsables sont livrés en pâture au public et permettent ainsi de jeter l’opprobre sur le régime auquel ils appartenaient. La guerre de communication a commencé.

Une campagne électorale propice à la sortie des dossiers de malversations

Les régimes qui se sont succédé ont été émaillés de malversations et de faits de corruption qui n’ont pas été sanctionnés. Tous les scandales ont été étouffés par des responsables complices. Aujourd’hui, les dossiers sortent et donnent matière à dénonciation. On découvre aujourd’hui l’ampleur des détournements effectués. Il y a bien évidemment des visées politiques qui cherchent à fragiliser des adversaires. Même si on sait que cela n’est pas innocent, on se réjouit de voir la mise au banc des accusés des responsables de ces actes. Aucun camp ne sort indemne et on espère que des suites judiciaires y seront données. Les citoyens pour le moment y trouvent leur compte, mais ils doivent quand même s’assurer du bien-fondé des accusations. Pour le moment, aucune révélation n’a été réfutée par les personnes concernées. On peut se réjouir de cette volonté de transparence qui anime les responsables et qui, on l’espère, permettra d’assainir toutes les sphères du pouvoir. Jamais aucune élection présidentielle n’a donné lieu à cette succession de dénonciation de scandales. Les électeurs sont maintenant juges et malgré les belles promesses qui seront faites, ils choisiront en connaissance de cause. Les médias vont continuer à parler des affaires qui se sont déroulées durant les régimes qui se sont succédé. C’est à qui saura le mieux enfoncer le camp adverse. Le premier tour de l’élection présidentielle aura lieu le 7 novembre. D’ici là, beaucoup de dossiers sortiront de l’ombre où on les avait cantonnés.

Patrice RABE

Midi Madagasikara0 partages

Jeux Corporatifs d’Antananarivo : Du beau monde à Vontovorona !

Pari tenu pour les organisateurs des Jeux Corporatifs qui vont pouvoir réunir, durant le week-end au complexe de la CNaPS à Vontovorona, près d’un millier de sportifs issus des sociétés tananariviennes auxquelles on ajoute l’Ordre des Avocats qui est un fidèle parmi les fidèles de ce rendez-vous annuel de CRO, cette société qui décide de franchir le pas pour se mettre dans les rangs des organisateurs des événements sportifs.

Pour le rendez-vous du week-end donc la pétanque ravit la palme avec 174 boulistes dont 24 dames, mais le football à 7 se trouve au-dessus du lot avec 20 équipes contre 17 pour le basket-ball et 13 pour le volley-ball. La belote verra la participation de 96 équipes tandis qu’au tennis qui se tient sur une surface rapide, les hommes de moins de 45 ans sont devant avec 18 participants contre 6 chez les dames et 10 pour les hommes de plus de 45 ans.

Belle bagarre. Il y aura donc une belle bagarre en perspective même si la philosophie de ces jeux reste toute simple en se faisant plaisir. Le défilé est prévu à 8h samedi tandis que toutes les rencontres débuteront à 9h. La remise de prix est prévue le dimanche à midi. En attendant, voici la répartition des matches de football, de volley-ball et de basket-ball.

Foot à 7

Poule A : Total, SICMA, Hermes Conseil, Easy Tech et Value ITPoule B : CNaPS, Jovena, Vivetic, Air Madagascar et Midi MadagasikaraPoule C : NSC, E-Tech, INGEDATA, Orange, FilatexPoule D : Bolloré, OMAPI, Vitafoam, Institut Pasteur, Ordre des Avocats

Volley-ball

Poule A : Orange, Institut Pasteur, Air MadagascarPoule B : Vivetic, Vitafoam et INGEDATAPoule C : E-Tech, Filatex et JovenaPoule D, Value IT, Easy tech, Ordre des Avocats et ARO

Basket-ball

Poule A : E-Tech, INGEDATA, Bolloré, Midi Madagasikara, FilatexPoule B : Aro, Value IT, Orange, NSCPoule C : Jovena, Total, Ordre des Avocats, Institut PasteurPoule D : Hermes Conseil, CNaPS, Vivetic, Air Madagascar

Clément RABARY

Midi Madagasikara0 partages

Mahaiza Betafo : Basy vita gasy roa indray no saron’ny zandary

Tafiditra ao anatin’ny “Opération Mandio” ataon’ny zandarimariam-pirenena ny hetsika ahitam-bokatra toy izao. Basy vita gasy roa miampy fitaovana maromaro fanamboarana basy no saron’ny zandary tao amin’ny kaominina Mahaiza distrika Betafo. Ity faritra ity izay tena ifamezivezen’ny basy vita gasy tokoa ka tsy mahagaga raha anjakan’ny tsy fandriampahalemana. Vaovao azo avy tamin’ olona tsara sitra-po no nahafantarana ny fisian’ireo basy ireo, hoy ny kaomandin’ny kaompania Mandoto ny Cap Rakotoarimanana Jaona Marika. Taorin’ny fanadihadiana, niroso tamin’ny fisavana ny zandary ka sarona tamin’izany ny basy vita gasy roa, niampy Calibre 12 iray. Taorian’ny famotorana anefa, voamarina fa misy taratasy ara-dalàna ny tompon’ilay manana Calibre 12 ka naverina taminy ny basiny. Notazonina kosa ny iray ; izay nahitana basy roa sy fitaovana maromaro fanamboarana basy.  Nanamarika sy manentana ny olona manana basy tsy ara-dalàna  ny kaomandin’ny kaompania ao Mandoto mba hamerina izany any amin’ny mpitandro filaminana mandritra izao volan’ny famotsoran-keloka ho an’ny fitazonana basy tsy ara-dalana izao. Mitohy kosa ny « Hetsika Mandio » ataon’ny zandary ka ao amin’ny kaominina Manapa  no misy ireo mpitandro filaminana manatanteraka izany amin’izao.

Andry N.

Midi Madagasikara0 partages

Salon international de l’artisanat : Ouagadougou prêt à accueillir Madagascar

Le salon international de l’artisanat d’Ouagadougou se tiendra le 26 octobre au 4 novembre. Le pays des hommes intègres réunira les partisans de l’artisanat, que ce soit des vendeurs ou des acheteurs.

Lors de la signature du protocole d’accord entre le ministère de la Culture dirigé par Eléonore Johasy et l’ambassadeur du bureau régional de l’Organisation de la Francophonie de l’Océan Indien au siège de l’OIF à Antananarivo à Antaninarenina, Malik Saar annonce que la Grande Ile sera l’invitée d’honneur au salon international d’Ouagadougou capitale du Burkina Faso. Fasciné par les produits artisanaux malgaches, l’ambassadeur de l’OIF à Madagascar est convaincu que les produits malgaches sont compétitifs. Il a ajouté que les artisans malgaches ont un savoir-faire et un talent exceptionnel. C’est une grande opportunité pour Madagascar en général et les producteurs artisanaux. Un grand pas pour le secteur artisanal en particulier et la culture malgache.

Ce salon international va permettre aux artisans malgaches de fortifier leur expérience. A noter que les artisans malgaches seront accompagnés par la délégation du ministère de la Culture, de la Promotion artisanat et de Sauvegarde du patrimoine.

Créé en 1988, le salon international d’artisanat d’Ouagadougou fête ses 30 ans. Plus de 3.000 exposants venant de 27 pays africains, 400.000 visiteurs sont attendus pour cette 15e  édition. Ce salon est la foire la plus importante du continent noir. L’évènement est aussi bien une exposition des produits artisanaux qu’une activité culturelle et artistique.

Iss Heridiny

Midi Madagasikara0 partages

Qui est Jean-Omer Beriziky ?

Né le 9 septembre 1950 à Antsirabe-Nord, dans le district de Vohémar, région SAVA,

Jean–Omer Beriziky est issu d’une famille paysanne de 5 enfants et a toujours été scolarisé dans des établissements publics, de l’école primaire au baccalauréat.

Premier ministre, chef du Gouvernement de Consensus du 28 octobre 2011 au 11 avril 2014, il a travaillé avec toutes les mouvances avec pour mission principale, l’organisation d’élections libres, crédibles et transparentes pour sortir Madagascar de la crise. Mission qu’il a remplie avec brio.

Avant sa nomination au poste de Premier ministre, Jean-Omer BERIZIKY a été Ambassadeur de Madagascar au Royaume de Belgique et près l’Union européenne pendant plus d’une décennie.

C’est dans ce cadre qu’il a été président des ambassadeurs ACP et qu’il a dirigé des missions de médiations dans plusieurs crises en Afrique, pour ne citer que la Mauritanie et le Togo. Il a également participé à l’élaboration de l’accord de Cotonou.

Les rouages de l’Union européenne n’ayant pas de secrets pour lui, il a négocié les 9e et 10e Fonds Européen pour le Développement. Il a également négocié et a réussi à obtenir le reliquat du 10e FED, alors suspendu en raison de la crise de cinq ans que Madagascar a traversé de 2009 à 2014. JOB a ensuite participé aux négociations du 11e FED.

Par ailleurs, Jean-Omer Beriziky  a dirigé les missions d’observation électorales de l’Union  africaine aux Comores et au Burkina Faso et a déjà participé à différents sommets et conférences internationaux.

En dehors du domaine politique, Jean-Omer Beriziky  s’est voué à l’enseignement. Il a été successivement Professeur d’Histoire Géographie au Lycée d’Antalaha puis Proviseur du Lycée de Sambava et de Vohémar. Il enseigne l’Histoire à l’Université de Toamasina et est Directeur du Séminaire Diplomatie et Relations Internationales au CEDS.

Sa principale préoccupation : servir l’intérêt général.

Ses dix engagements se traduisent par quatre axes prioritaires : 

– Rétablissement de l’autorité de l’Etat : fin de l’impunité, du népotisme et lutte contre la corruption.

– Développement du monde rural : octroi de terres arables aux jeunes avec quelques conditions (si au bout de deux ans par exemple, ils ne produisent rien, les terres reviennent à l’Etat);

Sécurité ; garantie sur le plan foncier ;

Révision du système fiscal surtout sur la répartition entre l’Etat et les collectivités ;

Garantie au niveau du revenu, du financement et de la formation ;

Formation (lycée et collège agricoles pour les futurs exploitants) ;

Redéploiements des cadres (Ingénieurs et Techniciens agricoles et d’Elevage) ;

Augmentation de la productivité en Agriculture et Elevage par l’intensification et l’emploi des techniques modernes ;

Augmentation des surfaces cultivées et cultivables en mécanisant d’une façon intelligente et rentable ;

Favoriser l’installation de coopératives à vocation agricole ;

– Education et formation : retour à la gratuité de l’éducation + intensification des formations pour permettre un meilleur taux d’employabilité.

– Changement de la forme de l’Etat.

A cela s’ajoute bien sûr le volet social dont la gratuité des soins avec mise en place d’un fonds de solidarité nationale pour les couches les plus défavorisées.

Midi Madagasikara0 partages

Faravohitra : Trano sivy in-dray kila forehitra, olona iray naratra

Nisesisesy tanteraka tato ho ato izay ny hain-trano. Teny Faravohitra, omaly maraina, dia trano maromaro indray no lasa lavenona tao anatin’ny fotoana vitsy monja. Olona iray kosa no fantatra fa naratra tao anatin’izany loza izany.

Tokony ho tamin’ny efatra ora sy sasany maraina tany ho any no nitranga ny loza teo akaikin’ilay tohatohabato ambanikelin’ny Somagi iny. Araka ny angom-baovao azo avy eny an-toerana, dia niainga tao amin’ny trano iray fivarotana mofo izy io. Menaka latsaka tanaty afo, nahazo zavatra mora nirehitra no nahatonga izany. Noho ny toetr’andro, vetivety dia niitatra izany afo izany, nandrava ireo trano maromaro teny an-toerana. Marihana, fa trano somary lavalava eo amoron-dalana izy ireo, saingy mifandray ary samy manana ny tompony avokoa. Misy tsena tao anatin’izany ary misy ihany anefa trano nipetrahana. Vao nidonaka monja ny setroka dia efa mailo avokoa ireo teny an-toerana ary samy nikoropaka namoaka ny entany. Tao anatin’izany fisavoritahana tanteraka anefa, dia nisy raim-pianakaviana iray naratra. Raha mbola teo am-pikoropahana namoaka ny entany mantsy izy no nirehitra ny trano nisy azy. Teo amin’ny tanany no may raha ny vaovao hatrany. Ankoatr’ireto trano maromaro ireto, dia fantatra fa nisy fiara iray nipetraka teo amoron-dalana ihany koa no nolelafin’ny afo ary may tamin’ny ampahany.

Nanao izay ho afany tamin’ny famonoana ny afo ireo mponina, saingy tsy nahasakana ny firehetana tsy hiitatra izany. Soa ihany fa tonga fotoana fohy monja taorian’ny nitrangan’ny loza ireo  mpamonjy voina. Minitra vitsy monja taorin’ny nahatongavan’izy ireo, dia efa voafehy sy maty tanteraka ny afo. Am-polony maro ireo olona tsy manan-kialofana vokatr’ity loza ity ary tombanana ho an-tapitrisany maro ny fahavoazana naterak’izany trano may izany.

m.L

Midi Madagasikara0 partages

Hauts emplois de l’Etat : 28 nouvelles nominations en Conseil des Ministres

Malgré l’Avis n°07-HCC/AV du 07 septembre 2018 relatif à une demande d’avis sur les attributions courantes du Président de la République, le Conseil des ministres qui s’est tenu au Palais d’Ambohitsorohitra sous l’égide du président de la République par intérim Rivo Rakotovao a procédé à 28 nouvelles nominations aux hauts emplois de l’Etat. Au ministère des Affaires étrangères, Ratsimandao Tahirimiakadaza et Ranaivomanana Volatahiana sont nommés respectivement directeur général de l’Appui au Partenariat pour le développement économique et directeur général des Opérations et des Ressources.

« Fanjakana ». Au ministère de l’Intérieur et de la Décentralisation, l’INDDL (Institut National de la Décentralisation et du Développement Local) vient d’avoir son nouveau directeur des Affaires Administratives et Financières, en la personne de Botobe Jean Didier. A rappeler que le président de la République P.i Rivo Rakotovao ne cesse de réitérer qu’il y a toujours un « Fanjakana » à Madagascar après la démission du président Hery Rajaonarimampianina. Ces nouvelles nominations aux Hauts emplois de l’Etat s’inscrivent dans cet esprit. Elles entrent également dans le cadre de la continuité des services publics.

R. Eugène

Midi Madagasikara0 partages

Escroquerie : Un Sud-Africain en « MD » pour avoir extorqué 1 milliard d’ariary chez un opérateur ...

Poursuivi pour avoir escroqué près d’un milliard d’ariary chez un opérateur malgache, un ressortissant Sud-Africain est placé sous mandat de dépôt après avoir été déféré au parquet du Tribunal de première instance d’Antananarivo. L’affaire remonte à janvier 2018 quand la victime compte importer des matériaux de construction en Afrique du Sud à travers la société gérée par ce Sud-Africain à Madagascar. Selon les informations, les deux parties ont déjà collaboré depuis l’année 2017. C’est la raison pour laquelle, cet opérateur malgache avait confiance en son partenaire. En effet, le présumé escroc aurait mis à profit cette situation pour commettre son forfait.

Quand le marché est conclu, le Sud-Africain n’a cessé de réclamer de l’argent au plaignant pendant près d’un mois. En effet, la somme versée par ce dernier a atteint près d’un milliard d’ariary. Or, aucune marchandise n’est livrée à l’importateur malgache. Pour justifier sa  défaillance, le Sud-Africain avait toujours des excuses dont la grève des employés au Port de Toamasina. Ainsi, la victime a décidé de réclamer le remboursement de son argent. Le Sud- Africain a accepté de rembourser la somme qu’il avait reçue. Pour ce faire, il a remis un chèque au nom de sa société et signé par lui-même en tant que directeur général (DG) et par le Directeur administratif et financier (DAF) de la société. Le geste du suspect ne serait qu’un alibi pour tromper de nouveau sa victime, car il s’agit d’un  chèque sans provision.

Se sentant dupé par son partenaire, l’opérateur malgache a déposé une plainte auprès de la brigade de la gendarmerie qui a, tout de suite, ouvert l’enquête par l’arrestation du DG à Ambatobe. Durant son interrogatoire, ce dernier aurait reconnu avoir reçu la somme déclarée. Pourtant, il a dénoncé le DAF comme étant à l’origine de ce problème de chèque. Le plaignant affirme être dans l’embarras, car désormais, l’enquête tarde à avancer. L’audition de ce DAF n’a jamais eu lieu jusqu’ici à cause de son état de santé qui le contraint à être alité et sous sérum. Or, l’enquête au fond sur cette affaire est prévue pour le 16 novembre 2018. Le plaignant affirme être inquiet sur l’aboutissement de l’enquête en se référant au cas de l’affaire Arfa Houcine.

T.M.