Les actualités à Madagascar du Lundi 04 Novembre 2019

Modifier la date
Midi Madagasikara22 partages

Isotry : Un touriste chinois tabassé

Il venait de débarquer à l’aéroport d’Ivato en compagnie de dix autres chinois. « Ils étaient en voyage groupé et avaient comme première destination Antsirabe. En se référant à la déposition, ces ressortissants chinois sont des touristes », selon une précision de la police. Samedi dernier, les membres du groupe étaient partis dans la Ville d’Eaux comme prévu par leur plan de voyage. L’un des leurs, pour des raisons qu’on ignore encore, a décidé de rester dans la capitale. Il s’est logé dans un hôtel de luxe en plein centre ville. Accompagné d’un autre chinois, il est sorti de l’hôtel pour faire un tour de la ville et à pied. Une bien mauvaise option pour le jeune homme, surtout avec le quartier qu’il a visité : Isotry. Les deux hommes ont longé le long d’Ambalavao-Isotry et n’ont rien senti du danger qui plane. Le sac à dos qu’emportait le touriste a notamment attiré les convoitises d’individus méprisables  d’Isotry. Et ils l’ont pris par force. L’étranger a tant bien que mal résisté pour essayer de protéger son bien. Ce qui a pu envenimer la situation, puisque les voleurs à la tire ont fini par utiliser des armes tranchantes. Blessé au niveau de sa tête, il a été évacué à l’hôpital HJRA. Ses jours ne sont plus en danger après les soins d’urgences. Sur place, les témoins oculaires affirment que les deux hommes allaient prendre un taxi. Et c’était au moment de s’engouffrer  dans la voiture que les malfrats ont passé à l’acte. Son compagnon aurait sorti un pistolet pour se protéger. Un fait que la police ne confirme pas pour l’instant. Le malheureux spectacle s’est passé en quelques secondes juste et sous les yeux des gens qui arboraient les rues durant cette matinée de samedi, jour de marché à Isotry, qui plus est. Un tel acte qui est loin d’être isolé nuit fortement l’image du pays, surtout que les Asiatiques sont parmi les plus ciblés par le tourisme. Une camera, une tablette, une somme de 60.000 ariary et un passeport, tels sont les objets à l’intérieur du sac à dos.

D.R

Midi Madagasikara19 partages

Football- Arizaka Rabekoto Raoul : Le décor est planté avant la conférence nationale

Le président Arizaka Rabekoto Raoul aux côtés du président de Pro League, Arno Steenkist.

Invité à faire le bilan de ses trois premiers mois à la tête de la Fédération Malgache de Football, Arizaka Rabekoto Romain Raoul ne cache pas sa satisfaction d’avoir réussi à ouvrir de nombreuses portes pour les biens du football malgache dont l’avenir s’annonce radieux. Et le numéro Un du ballon rond à Madagascar s’en explique avec son franc parler habituel.

Midi Madagasikara : Monsieur le Président, où en êtes- vous après trois mois aux commandes de la Fédération Malgache de Football ?

Arizaka Rabekoto Raoul : « Ce n’était pas facile car il a fallu tout revoir mais Dieu merci, tout va dans le sens où j’ai voulu qu’il aille car bien avant la conférence nationale, la promesse que j’ai faite  lors des élections et qui va se tenir ce mois-ci avec toutes les personnes de bonne volonté pour mettre en place notre politique de développement, j’ai réussi à avoir le soutien des instances internationales mais également d’autres personnes telles le président de la Fédération Française de Football, Noël Le Graet. »

Midi : Pouvez-vous être plus précis ?

A.R.R. : « Quand je parle de soutien, c’est bien sûr celui du président de la CAF, Ahmad, avec qui je m’entends très bien et nous sommes restés de très bons amis. A titre de preuve, il n’a pas hésité à valider la réunion de la FIFA qui va se tenir vers la fin du mois à Mahajanga. C’est un honneur pour Madagascar d’accueillir cette réunion des sommités mondiales du football.

Ensuite, je me sens honoré d’avoir été choisi par le président de la FIFA, Gianni Infantino, pour intervenir dans la crise de la fédération comorienne. C’est non seulement une marque de confiance mais surtout une reconnaissance de mes capacités, puisqu’il faut savoir agir avec doigté dans ce genre de situation.

Dans les deux cas, c’est un plus incontestable d’être proche de ces deux présidents car cela va énormément faciliter nos relations et qu’à la  fin , le football malgache gagne au change pour peu qu’on respecte les règles d’usage. 

Avec le soutien du Président Andry Rajoelina et du ministre Tinoka Roberto qui vont investir dans la construction de nouveaux stades et de centres techniques en parallèle à la mise en place d’une ligue professionnelle, je suis certain que tout va aller pour le mieux. Mais je me réjouis tout particulièrement de la mise en place au niveau international d’un fonds de solidarité dénommé « Basket Found »

Midi : Et vos relations avec Noël Le Graet ?

A.R.R. : «Il ne faut pas perdre de vue que la France est championne du monde. Elle a donc la capacité à se maintenir au sommet et de fait une collaboration avec la fédération française ne pouvait qu’être bénéfique pour Madagascar.

A ma toute première rencontre avec Noël Le Graet, j’ai pu avoir l’assurance d’un soutien conséquent. Le mot est même très faible pour décrire notre collaboration car la FFF va nous aider à développer la médecine du football avec en filigrane la dotation de matériels destinés aux ligues régionales. Elle a également accepté d’intervenir dans la formation et l’amélioration de la qualité d’arbitrage incluant les matériels didactiques y afférents.

Il y a même plus car la FFF envisage des rencontres amicales entre les deux pays. C’est dire combien avoir rencontré le patron du football français était une bien bonne chose. »

Propos recueillis par

Clément RABARY

Midi Madagasikara14 partages

Affaire Ambohitrimanjaka : Les habitants vont porter plainte contre l’Etat

Les habitants d’Ambohitrimanjaka sont contre l’expropriation de leurs terrains. (Photo d’archives)

Le cas des habitants d’Ambohitrimanjaka qui contestent le projet « Tana-Masoandro », dans cette localité reste toujours d’actualité.  Ils s’opposent à la concrétisation de ce projet sur leurs propres terres.

L’affaire d’Ambohitrimanjaka fait encore couler beaucoup d’encre. Ainsi, avant-hier, les habitants de ladite localité ainsi que ceux d’Ankadimanga se sont réunis au terrain de football de Mahitsy Ambohitrimanjaka. A l’issue de cette rencontre, ils ont décidé de porter plainte   contre  l’Etat. Selon un des représentants de la population, « l’Etat n’a pas tenu ses promesses. Il a été convenu, lors de notre rencontre avec les représentants de la Présidence l’arrêt des travaux concernant le projet Tana-Masoandro jusqu’à ce qu’il y ait un accord entre les deux parties. Grande fut notre surprise quant à la mise en place d’un guichet unique. Nous estimons que c’est une façon détournée pour tromper le peuple. Notre réponse est simple, nous sommes totalement opposés à ce projet ».  

Délocaliser. Faut-il rappeler que les habitants touchés par ce projet avancent notamment comme arguments que ces rizières font vivre des briquetiers et des pisciculteurs, sans parler des riziculteurs. Ce projet prévoit notamment le remblayage des rizières, ce qui n’est pas du tout du goût de ces habitants. Ces derniers proposent, par ailleurs, de délocaliser le projet à  d’autres endroits sans rizières et qui appartiennent exclusivement à l’Etat.

Projet. De leur côté, les responsables étatiques font consulter aux habitants de ces différentes localités une carte où l’on peut voir toutes les communes et les quartiers touchés par ce projet. Selon toujours ces responsables, des individus   sont venus  pour voir et savoir si leur terrain et leur propriété sont réellement affectés par le projet. De ce fait, ils pourront être expropriés. Toujours est-il que le bras de fer entre le pouvoir central et les habitants d’Ambohitrimanjaka est loin d’être dénoué  dans la mesure où  chacun campe sur ses  positions. Malgré tout, les négociations sont loin d’être totalement coupées entre les deux parties.

Recueillis par Dominique R.

Midi Madagasikara8 partages

Andry Rajoelina à Abu Dhabi : Signature d’un financement de 35 millions USD

Andry Rajoelina à Abu Dhabi présent à la signature d’un financement de 35 millions de dollars pour Madagascar.

Un énorme bond de franchi pour la Diplomatie malgache . Le président Andry Rajoelina a assisté hier à la 18è Conférence générale de l’Organisation des Nations unies pour le Développement Industriel (ONUDI).

Pour sa première participation à cette conférence, le Chef de l’Etat malgache a été choisi par les organisateurs pour être le principal orateur de l’évènement. A noter que la Conférence générale, l’organe directeur suprême de l’ONUDI en matière politique, se réunit tous les deux ans pour définir les orientations et les politiques de l’Organisation et pour  approuver son budget et ses programmes de travail. Ce jour, l’ONUDI a annoncé le déblocage d’un financement de 35 millions de dollars pour Madagascar. Depuis l’adhésion de Madagascar en 1986, c’est la première fois que cette Institution accorde un financement au profit de la Grande île. Ceci témoigne le véritable retour en force de la Grande île dans le concert des Nations et prouve la confiance retrouvée vis-à-vis des bailleurs de fonds.

Jeune volontaire. Durant la rencontre d’hier, le Directeur général de l’ONUDI a exprimé la volonté de son organisation à collaborer avec Madagascar. Ce haut responsable se dit fasciné par le patriotisme et le leadership dont fait preuve Andry Rajoelina. Un jeune visionnaire qui représente un modèle pour la jeunesse et les dirigeants africains, selon ses dires. La signature de l’accord pour le déblocage de ce financement a été faite hier en marge de l’ouverture de la conférence générale qui se déroule jusqu’au 7 novembre à l’Emirates Palace Hôtel d’Abu Dhabi, entre la ministre de l’Industrie et du Commerce, Lantosoa Rakotomalala et un haut responsable au sein de l’ONUDI. La cérémonie de signature s’est déroulée sous l’égide du président Andry Rajoelina et du Directeur général de l’ONUDI, Li Yong. En tout cas, le déblocage de cette somme témoigne de la confiance de l’ONUDI envers le régime actuel. Dans son discours, le Chef de l’Etat a réitéré les « velirano » qu’il a faits envers le peuple malgache.

Industrialisation à outrance. Le développement passe par l’industrialisation,  et pour notre part, nous allons favoriser l’industrialisation à outrance, notamment à travers  la mécanisation de l’agriculture. Nous allons étendre notre secteur productif pour parvenir à l’autosuffisance alimentaire, a-t-il déclaré. Et de soutenir au passage que le premier défi  pour la Grande île est de diminuer le coût de l’électricité car actuellement c’est le plus cher en Afrique. Andry Rajoelina entend doubler voire  tripler la production en électricité. A noter que ce financement de l’ONUDI servira à financer entre autres, des sucreries à Mahajanga et à Fort- Dauphin ; la construction de centrales hydrauliques dans les régions Bongolava et SAVA, ainsi que des projets d’électrification de petites et moyennes entreprises. En marge de cette conférence, Andry Rajoelina a rencontré plusieurs opérateurs et hautes personnalités étatiques. Pour ne citer que le président du Niger, Mahamadou Issoufou,  le Vice-Premier ministre des Emirats Arabes Unis  Cheick Mansour Bin Zayed Al Nahyan ; ainsi que le ministre de l’Industrie et de l’Energie de ce pays.

Davis R

Midi Madagasikara4 partages

La légende de Mahaleo continue malgré la disparition de Dadah

Après la mort de Fafah et Dadah, c’est  tout un pan de l’histoire musicale malgache qui se referme.  Le groupe Mahaleo  est privé de  deux autres de ses piliers et  maintenant il  ne reste plus que Dama, Bekoto et Charles pour continuer à faire vivre la légende.  Les dizaines de milliers de fans se sentent aujourd’hui orphelins. Ils  ont l’impression  d’avoir perdu  des membres de leur famille.   L’un était la voix  inimitable et l’autre était le compositeur incomparable.  Aujourd’hui, c’est le moment du recueillement. Les hommages qui se multiplient sur les réseaux sociaux sont empreints d’une grande émotion.

La légende de Mahaleo continue malgré la disparition de Dadah

Il y a quelques jours, Dadah avait posté une vidéo  où  il parlait de Fafah. II le faisait avant son spectacle au  Plaza. Il avait la gorge nouée en évoquant le  souvenir  de son ami et frère.  Le vide qu’il laisse est immense. Mahaleo a plusieurs générations, et .  les sexagénaires  qui ont grandi avec eux considèrent qu’ils ont perdu un frère. Ils ont vécu l’épopée du groupe avec  une grande intensité. Il y a ensuite la  génération des enfants des années 90 qui lui vouent une admiration sans borne et comprennent parfaitement ce feeling folk bien malgache. Ils ont transmis leur passion aux jeunes des années 90    et 2000. Tous fredonnent des chansons qui sont indémodables    . Dans le florilège des œuvres de Mahaleo, les morceaux composés par Dadah ont une originalité qui ont enrichi le répertoire du groupe. On y retrouve tous les petits tracas de la vie de couple que  chacun a vécus. Sur  les réseaux sociaux, les mots qui reviennent sont les mêmes :   consternation, tristesse,  immense vide.  Les fans du groupe vont une fois de  plus se soudaient. L’’hommage qui a été  rendu  lors des funérailles de Fafah a laissé un souvenir poignant. Il y aura de nouveau beaucoup de gravité lors des obsèques de Dadah.  Reposes en paix, vieux frère. Tu resteras à jamais dans nos cœurs.

Patrice RABE

Midi Madagasikara2 partages

Mahaleo en deuil : Après Fafah, c’est Dadah qui nous a quittés

Le Chirurgien-musicien tire sa révérence.

Il y a  15 jours lui et ses compères  avaient fait leurs  adieux  à leur frère d’armes Fafah.  Hier,  Madagascar a perdu un  autre trésor national.  Rakotobe Andrianabela, connu sous le nom de  Dadah  Rabel, s’est éteint.  

« Il avait l’air en bonne santé lors de son concert au Plaza il  y a une semaine » affirme Feno Harivelo un fan de Mahaleo.  Tout le monde n’y croyait pas ! « La mort est un temps vraiment froid qu’aucune météo ne prévoit ».  Le 28 octobre dernier,  Dadah  a  offert un concert au Plaza Ampefiloha. Cœur rempli de chagrin,  il  a chanté,  les larmes aux yeux en pensant à  son frère  et ami Fafah qui venait  de mourir une semaine auparavant. Le public ne savait pas que c’était son dernier concert.  Hier, l’auteur-compositeur- interprète et  guitariste,  du groupe Mahaleo  est décédé.  Dama, Bekoto, Charles sont tétanisés. En vingt  jours ils voient deux  de leurs compagnons disparaitre.

Le Chirurgien-musicien. Il  était la pierre angulaire du collectif qui a vu le jour en plein mouvement  populaire de  1972.  Né à Antsirabe  en septembre 1954, cet homme  est connu pour ses textes d’amour.  « Gema » est l’une de ses premières chansons.  «  Ianao Zanako », « Zanako vavy » sont les morceaux qui ne quittent pas les lèvres des  Malgaches.  A part son groupe, Dadah a composé bon nombre de  chansons  pour  ses amis  artistes de la nouvelle génération. Icône de la musique malgache en général et celle de la région  Vakinankaratra en particulier,  Dadah travaillait comme  chirurgien à l’ hôpital HJRA.  Certainement, il  savait l’effet thérapeutique de la musique.  Désormais, les chansons de Dadah figurent dans le patrimoine de la musique malgache.  L’homme passe mais ses œuvres demeurent.

Iss Heridiny

Midi Madagasikara2 partages

Andilamena : Lavon’ny bala i Mbaza lehiben-dahalo 

Lehiben-dahalo iray malaza ratsy sy ikoizana amin’ny halatra omby arahina vono olona sy fanolanana any amin’ny distrikan’Andilamena, faritra Alaotra Mangoro, no lavon’ny balan’ny mpitandro filaminana, ny talata lasa teo. Araka ny vaovao voaray, dahalo am-polony no nifampitifitra tamin’ny Zandary tao amin’ny toby fieren’ireo olon-dratsy, ny narain’ny 29 oktobra teo, tokony tamin’ny dimy ora sy sasany, tao Mangabe, Kaominina ambanivohitra Antanimenabaka. Nandritra ny fifandonana no nahafaty an’i Mbaza na Shel. Dahalo telo hafa kosa naratra mafy, saingy nentin’ireo namany nandositra. Tra-tehaka niaraka tamin’ity lehiben-dahalo namoy ny ainy ity ny basy « Kalachnikov » iray izay efa tsisy bala intsony niaraka tamin’ny fanafody gasy maro sy fitazan-davitra (paire de jumelles) izay fampiasan’ireo olon-dratsy rehefa manao fanafihana izy ireo. Tetsy andaniny, raha ny fanazavana azo hatrany, dia tsy nisy naratra kosa ireo mpitandro filaminana.

Eric Manitrisa

Midi Madagasikara1 partages

Afrika Selekt-1ère édition : « la diversité est une force »

Malgaches, Sénégalais, Gabonais, Camerounais, Marocains, Congolais  sont venus au 4ème étage  de  l’Hôtel  Pietra Analakely  pour assister à la première édition d’Afrika Selekt samedi dernier.  A 13 heures 30,  l’organisateur Marcel Ousmanou  et  ses collaborateurs  ont ouvert   officiellement la cérémonie.  « Les discours, c’est fini.  On passe à l’acte. Il faut que l’Afrique soit solidaire . Aujourd’hui nous prenons conscience  de notre potentiel   » a expliqué l’organisateur de l’évènement. Une dizaine de Stands  ont exposé plusieurs activités d’origines diverses   touchant le domaine de la   cosmétique et  le  monde de la mode.  Deux stylistes, malgache et camerounaise ont aussi présenté leurs collections  lors d’un  défilé de mode.   Le concept souhaite impulser  une dynamique de développement  accès sur la richesse des identités  et la culture Africaine.  La seconde édition se tiendra le mois de mai. L’objectif des organisateurs  est d’installer  un solidaire réseau d’influence de personnalité africaine capable d’agir dans l’avenir.  Ils mettront la barre plus haute l’année prochaine, ils ambitionnent  que tout le continent noir sera représenté à la  prochaine édition.

Iss Heridiny

Midi Madagasikara1 partages

Antsirabe – Famarotana olona : 40 tapitrisa ny olona iray, olona roa no efa voasambotra

Tsy vao sambany akory no nisy ity resaka famarotana olona ity eto Vakinankaratra fa efa nisy tranga toy izao tany ankazomiriotra vao tsy ela akory izay.

Olona roa, mianadahy no voasambotry ny zandary  teto Antsirabe ny faran’ny herinandro lasa teo noho resaka famarotana olona. Efa ela no nandrenesan’ny teo anivon’ny zandary ny  fisian’ity famarotana olona ity eto Antsirabe ary efa ela  ihany koa no nanao ny  velam-pandrina ny mpitandro filaminana. Nahitam-bokany ny velam-pandrika satria sarona ny olona roa saika hivarotra olona. Raha ny fanazana nomen’ny teo anivon’ny zandary hatrany dia olona 7 mianaka no saika hamidy haondrana any Toamasina. Fantatra fa hamidy hatramin’ny 40 tapitrisa ny olona iray. Ireny fianakaviana sahirana ara-pivelomana ireny no tena lasibatra satria ambaran’ireo olon-dratsy fa misy asa  atao amina Hotely any Toamasina ka 120 000ariary no karama. Roboka ny ireo sahirana ara-pivelomana mitady asa maheno ny karama kinanjo efa zavatra hafa no ao ambadika.

Raha ny fanazavana hatrany dia efa nisy fianakaviana iray mihitsy no saika lafo tany Toamasina.

Andry N.

Madagate0 partages

DADAH tarika Mahaleo. Nodimandry ny 03 Novambra 2019

Tarika Mahaleho. 15 andro katroka taorian’ny nahalasan’i Fafah (ny Alahady 20 oktobra 2019) dia nandao ity tany fandalovan ity i Dadah Andrianabela Rakotobe na i Dadah R’Abel (ny Alahady 03 novambra 2019, tamin’ny 5 ora sy 20 minitra hariva tao amin’ny hopitaly atsimo ao Antsirabe) zandrin'i Nonoh (nodimandry ny 28 Aogositra 2014). Hatreto izany dia i Bekoto, Charle sy Dama sisa no tavela. Ontsa ny fo fa atao ahoana moa? Tsy azo everina na iray segondra ny sitrapon’Andriamanitra fa dia voarakitra ao anatin’ilay hiran’ny tarika « Voankazo voarara » ny hafatra :

(...)Mifankatiava raha mbola velona

Izany indrindra no maha-olombelona

MifanapiaMifanasoava (...)

Ho an’ireo izay tsy mino dia tsotra, tompoko :

Lahatra izany. Ny fahafatesana tsy mampilaza sy manome fotoana fa tonga toa mpangalatra. Mifankatiava foana dieny mbola velona fa tsy misy mahalala izay hiseho rahampitso e!

Raha ny fandaharam-potoana, izay nampitain'ny namana mpanao gazety Jean-Paul Randrianiaina, miasa ao Antsirabe, nialohan'ny nahatongavan'ny ferapara taty amiko, dia toa izao manaraka izao :

Ao an-tranony any Antsirabe ny razana amin'izao fotoana izao.

Ho entina miakatra eto Antananarivo ny Alarobia 06 Novambra 2019 maraina dia ho entina hiaretan-tory ao amin'ny Palais des sports ao Mahamasina.

Hiala ao ny Alakamisy 07 Novambra 2019 hanomezam-boninahitra an'Andriamanitra ao amin'ny Cathédrale Analakely, mialohan'ny hitondrana azy any Betafo, izay toerana misy ny fasan-drazany handevenana azy io andro io ihany.

Amin'ny anaran'ny ekipan'ny madagate aho no maneho ny fiaraha-miory amin’ny havan’i Dadah tsy vakivolo sy amin’ireo mpikambana ao amin’ny tarika Mahaleho sisa tavela ary koa amintsika mpankafy an-tapitrisany maneran-tany.

Jeannot Ramambazafy

Ino Vaovao0 partages

GARE ROUTIERE ANDOHATAPENAKA : Mirongatra ireo trangana fisolokiana, sarona ilay jiolahy ikoizana

 Tovolahy manodidina ny 27 taona  indray teto no voasambotry ny Polisy avy ao amin’ny CSP7 teny Andohatapenaka, ny alakamisy 31 oktobra 2019 lasa teo , tokony  ho  tamin’ny 06 ora maraina noho ny  resaka fisolokiana. Fotoana fanararaotan’ny olon-dratsy hanaovana ny asa ratsiny ny fotoana fahatongavan’ny fiara taksiborosy vao maraina eny an-toerana. Maro  araka  izany ny entana very raha tsy mailo ny tompon’entana.  

Tamin’ity  tranga iray  ity  izao  dia nilaza  ho mitsena ny havany tonga vao maraina eny an-toerana ilay  jiolahy ary mampiresaka ny manodidina azy izy. Mody  mindrana finday mba hiantsoany io havany io kanefa teti-dratsy  ny  ao ambadika. Mampanantena hampiditra fahana be amin’ilay finday moa izy ka dia tsy misalasala ny tompona finday manome azy. 

Somary variana tampoka ny tompon’ilay finday  tamin’izay  fotoana  izay ary nanararaotra nitsoaka ity  mpisoloky  saingy  tsy  ela foana dia saron’ny Polisy ity  farany  rehefa  niantso  vonjy  ity  farany.  Tratra teny  aminy tokoa  ilay  finday rehefa natao  ny  fisavana azy.  Vaky  bantsilana tamin’izay rahateo koa  fa   miisa 10 ny  fitoriana mahakasika azy  hita  tao  amin’ny  Kaomisarian’ny  Boriborintany  faha-07.

Tatianà R.

Ino Vaovao0 partages

ISOTRY : Sinoa naratra mafy teo amin’ny lohany, voaroban’ny jiolahy ny volabe teny aminy

Teratany sinoa iray mpivarotra bidao mavo eny Isotry indray no notafihin’ireo jiolahy mirongo fiadina tamin’ny alalan’ny basy tsy mipoaka mafy ireny  ny sabotsy 02 novambra lasa teo, tokony ho tamin’ny 12 ora sy sasany antoandro. Naratra mafy moa ity teratany sinoa ity tamin’izay fotoana izay ary lasan’ireo jiolahy nitsoaka  avokoa ny volabe tany anaty kitapony.

Nifamonjen’ireo  mpiantsena teo amin’ny manodidina ity farany ka noentina teny amin’ny toeram-pitsaboana alohan’ny handraisan’ireo polisy  ny  famotorana ny  zava-nitranga.

Tatianà R.

Ino Vaovao0 partages

ANKORONDRANO : Jiolahy nisintona findaina vehivavy mpamily fiara nifanenjehan’ny fokonolona

Raha ny loharanom-baovao voaray avy  amin’ny Polisim-pirenena dia  lehilahy iray no voasambotry ny fokonolona teny amin’ny faritra Ankorondrano ny zoma 01 novambra 2019 lasa teo noho ny antony halatra mita-piadiana. Findaina vehivavy iray teo am-pamiliana ny fiarany no nosintonin’ity jiolahy ity, teo Ankorondrano tamin’io zoma io tokony ho tamin’ny 06 ora sasany hariva.

 Nanararaotra ny fitohanan’ny fifamoivoizana teny an-toerana ity olon-dratsy ka raha sendra variana ilay vehivavy no nosintoniny ny finday avo lenta teny an-tanany. Niantso vonjy avy hatrany ity farany raha efa nanavotra aina nitsoaka ilay olon-dratsy. Ny manodidina izay nahita ny zava-nitranga kosa dia nanenjika ilay lehilahy avy hatrany, ka afaka fotoana fohy dia voasambotra izy. Nanapoaka basy moa ity mpanendaka ity nandritra ny fifanenjehana saingy tsy nampihemotra ireo fokonolona nisambotra azy izany.

Nentin’ny filoham-pokontany sy ny fokonolona teo anivon’ny Paositry ny polisy  Ankorondrano  izay raha efa niharan’ny hatezeran’ny fokonolona. Rehefa nosavain’ny polisy anefa ralehilahy dia tsy tratra teny aminy ilay basy, noho izany dia nisy avy hatrany ny fikarohana natao. Nentin’ny polisy nanaraka fitsaboana teo anivon’ny HJRA avy hatrany kosa anefa izy noho ny ratra nahazo azy. Tokony ho tamin’ny 10 ora alina no hita teny an-toerana ny basy vita gasy 01 fantantra fa napoakan’ ilay jiolahy. Natomboka avy hatrany  kosa ny fanadihadiana rehefa avy nahazo fitsaboana izy.

Tatianà R.

Ino Vaovao0 partages

FIVORIAMBEN’NY ONUDI ANY ABU DHABI : Voaasa manokana ny Filoha Andry Rajoelina

Fihaonana izay tsy hifarana raha tsy ny 7 novambra ho avy izao. Tonga manatrika izany aty an-toerana ny Filoha malagasy Andry Rajoelina. Izy rahateo no vahiny manan-kaja nasaina manokana amin’ity fivoriana ity. Tonga manatrika izany ihany koa ny Filohan’i Niger sy ireo tompon’andraikitra maro maneran-tany mikasika ny indostria. Ny Filoha Rajoelina araka izany no «  principal orateur  » ary dia noraisina tamin’ny fomba manetriketrika ny fahatongavany tao amin’ny ivon-toeram-pivoriana ao amin’ny Emirates Palace Hôtel tamin’ity maraina ity. Tena nanamarika ity fihaonana antampony eto Abu Dhabi ity moa dia ny fanaovan-tsonia ny fanomezan’ny ONUDI famatsiam-bola mitentina 35 tapitrisa dolara ho an’ii Madagasikara. Ny fifanaovan-tsonia mikasika izay dia nataon’ny Minisitry ny Indostria sy ny varotra Lantosoa Rakotomalala ary natrehan’ny Filohan’ny Repoblika Andry Rajoelina sy ny tale jeneralin’ ny ONUDI, Andriamatoa Li Yong. Hatramin’ny taona 1986 izay naha mpikambana any Madagasikara tao anatin’ny ONUDI dia voalohany ary sambany eo amin’ny tantara no nahazo famatsiam-bola avy amin’ity sampan-draharaha ao anatin’ny Firenena mikambana ity i Madagasikara. Araka ny nambaran’ny minisitra Lantosoa Rakotomalala dia ny fahatokisan’ny mpamatsy vola sy ny fahareseny lahatra amin’ny praograman’asa ary ny fomba fitantanana na leadership ananan’ny filoha Andry Rajoelina no naharesy lahatra ny ONUDI. Tao aorian’ny fifanaovan-tsonia moa dia nanambara tamin’ny Filoham-pirenena malagasy Andriamatoa Li Yong fa resy lahatra tanteraka izy tamin’ny fandraisam-pitenenana nataon’ny Filoha malagasy ny maraina. Filoha manana vina ary ohatra tsara alain-tahaka ho an’ny mpitondra sy ny tanora rehetra, indrindra ny aty amin’ny kaontinanta afrikana, araka ny nambarany. Naneho ny hafaliany ary nankahery sy nampirisika ny Filoha Andry Rajoelina ity tale jeneralin’ny ONUDI ity ary nilaza izy fa maniry mafy ny hitsidika an’i Madagasikara. Ny fahatanorana dia hery ary ianao dia mamafy tanjaka ho an’ireo mpitondra afrikana rehetra, hoy izy. Tao anatin’ny fandraisany fitenenana moa dia nanamafy ny velirano nataony tamin’ny vahoaka malagasy ny Filoha Rajoelina. 

Ny fampandrosoana an’i Madagasikara dia tsy maintsy mifototra amin’ny fampandrosoana ny lafiny ara- indostria. Marihina moa fa ity vola izay natao sonia teto Abu Dhabi ity dia hamatsiana tetikasa maro toy ny orinasa madinika mpanao siramamy any Mahajanga sy Fort Dauphin, ny fanamboarana ivo-toeram-pamokarana herinaratra any Bongolava sy SAVA ary ny famatsiana herinaratra ho ana orinasa madinika sy salantsalany. Nisy ny fihaonana tamin’ireo olo-manan-kaja maro izay notanterahina teto Abu Dhabi ka anisan’ireny ny Filohan’i Niger, Mahamadou Issoufou, ny praiminisitra lefitrany ny Emirats Arabes Unis Scheick Mansour Bin Zayed Al Nahyan, ary ny minisitry ny Indostria sy ny angovo ny Emirats Arabes Unis.

Ny Fanoratana}

Ino Vaovao0 partages

FIFIDIANANA : Hampandany ny kandida Naina Andriantsitohaina ny depiote R...

 Tsy misy fampandrosoana azo antenaina eto an-drenivohitra Madagasikara  raha sanatria ka mifanohitra amin’izany ny zava-hiseho. Mangetaheta fiovana ny vahoaka ary Antananarivo mamiratra sy mandroso no ilainy.  

Mitaky olom-baovao sy madio tsy mitondra «  casserole  » ny renivohitry Madagasikara mba hahafahana mamerina indray ny lazan’ity farany. Izany rehetra izany no naharesy lahatra ny depiote Rahasimanana Paul Bert na Rossy sy ny kandida ho mpanolotsain’ny tanàna Raharinirina Clémence ary fikambanana maro ao amin’ny Boriborintany faha IV hampandany ny kandida laharana fahefatra Andriantsitohaina Naina.

 Tao amin’ny kianjan’ny Kanto no nanaovan’ireto fanambaràna, ny sabotsy teo. «  Hanao izay hahalany an’ Andriantsitohaina Naina ho Ben’ny tanàna izay miray saina sy mitovy vina amin’ny Filoham-pirenena Andry Rajoelina izahay  », hoy i Rossy.                                                                  

A.Lepêcheur

Ino Vaovao0 partages

DEPIOTE TSARADIA MARCO : “Tsy tokony havela hiasa irery ny Filoham-pirenena”

Ao aminy ny tena fitiavan-tanindrazana marina. Tsikaritra anefa, hoy ny Depiote Tsaradia Marco, voafidy tao Ampanihy fa toa miasa irery ny Filoha raha oharina amin’ireo mpikambana sasantsasany eo anivon’ny Governemanta izay miraviravy tanàna sy variana mifampijery fotsiny. « Maro ny zavatra nifamahofaho tato ho ato, misy zava-baovao hatrany isan-kerinandro. Tena manao ny ainy tsy ho zavatra ny Floham-pirenena, Andry Rajoelina amin’ny fitantanana ny firenena saingy misy amin’ireo mpikambana eo anivon’ny governemanta sy ny manodidina azy no faly manipy hoditr’akondro fotsiny fa tsy mba mijery ny tombontsoan’ ny firenena », hoy ny Depiote Tsaradia Marco. Nambarany koa fa tsy mora ny manarina ny firenena efa latsaka an-katerena sy tsy mba nahita masoandro nihiratra nandritra ny taona maro. Mila mpitarika toa an’ny Filoham-pirenena izany, hoy izy. Mpitarika mavitrika ary mpitarika manana fanapahan-kevitra hentitra hampandrosoana ny firenena. Rehefa misy olona manolo-tena sy vonona ho an’ny firenena tahaka izao dia tokony mba ho maro koa ny manampy azy na aiza na aiza sehatra misy ny rehetra. Tsy vitan’ny olona iray ny fampandrosoanna ny firenena. 

Efa eo ny Filoha hitarika, ka isika sisa no andrasana. Anjarantsika ny manapa-kevitra na handroso isika na hiemotra” hoy hatrany ity Depiote ity. Ankoatra izay dia nomarihiny koa fa fotoana izao hanovana ny teotsain’ny Malagasy rehetra ho liam-pandrosoana. Tsy ho variana mifanaratsy na mifanimba an-toerana fotsiny. “Mila samy mandray ny anjara tandrify azy avy ny tsirairay amin’ny toerana misy azy. Isika rehetra miaraka no hampalaky ny fampandrosoana ny firenena.” Notsipihiny koa fa tokony hametra-pialana ny tompon’andraikitra iray rehefa mahatsapa fa tsy voafehiny ny asa sy andraikitra napetraka taminy.

N.A

Tia Tanindranaza0 partages

Lozam-pifamoivoizana RN2Teratany Srilankey 3 maty dobo-drano

Maty tra-drano teo noho eo ireo teratany Srilankey miiisa telo. Nivarina tany anaty hantasana misyrano ny fiara marika “Sorento” izay 39 km afaka an’i Manjakandrina, efa manakaiky iny faritra Anjiroiny.

Tia Tanindranaza0 partages

Fitadiavam-bola diso tafahoatraFaniriana handova no namonoan’i Tahina ny vadiny

Andro vitsy mialohan’ny nanafahan’i Tahina Ratovoniaina ny ain’ny andefomandriny, HanitriniainaAnnie Perle Randrianoely no nanontany ny rafozam-baviny izy raha maty Hanitra ka afaka mandovaazy.

Tia Tanindranaza0 partages

Sekoly ambony CNTEMADHanomboka ny 18 novambra ny fanadinana

Taorian’ny fanafoanana ny fanadinam-panjakana Cntemad izay nifanindry tamin’ny fanadinam-panjakana Bakalôrea fiodinana faharoa manokana farany teo dia fantatra fa hotanterahina tsy ho ela izany taorian’ny fandaminana

 

Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

Halatra gazoala an’ny JIRAMAOlona efatra indray no tratra tany Nosy Be

« Jerrican» mavo miisa 13 feno gazoala indray no tratra tao amin'ny tobim-pamokarana herinaratry ny Jirama Nosy-Be Hell-ville ny alin'ny 01 novambra teo.

Mpiasan’ny Jirama mpikirakira ity tobim-pamokarana herinaratra ity no nahatsikaritra mpiambina iray avy amin’ny orinasa EMFPRO, nivimbina « jerrican » mavo feno gazoala, tokony ho tamin’ny 9 ora alina.Nampandre ny mpitantana ny Jirama any an-toerana ity mpiara-miasa ity ka napetraka ny velam-pandrika niaraka tamin’ny zandarimaria hahatrarana ireo tontakely. Tamin’ny roa ora maraina vao raikitra ny fifanenjehana ka tafatsoaka ny mpiambina iray avy amin’ny orinasa EMFPRO, izay misahana ny fiambenana.Olona efatra kosa no notanana any amin’ny zandarimaria amin'izao fotoana izao ka mpiasan’ny Jirama ny iray, mpiasan’ny orinasa Henri Fraise ny iray, mpiambina avy amin’ny EMFPRO ny iray ary mpiambina karamain'ny Jirama ny iray. Olona telo hafa ihany koa no ahiana ho niray antoka tamin'izao halatra gazoala tao amin'nyJirama Nosy-Be izao ka hametrahan'ny mpitantana any an-toerana fitoriana.

 

Pati

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Halatra gazoala an’ny JIRAMAOlona efatra indray no tratra tany Nosy Be

« Jerrican» mavo miisa 13 feno gazoala indray no tratra tao amin'ny tobim-pamokarana herinaratry ny Jirama Nosy-Be Hell-ville ny alin'ny 01 novambra teo.

Mpiasan’ny Jirama mpikirakira ity tobim-pamokarana herinaratra ity no nahatsikaritra mpiambina iray avy amin’ny orinasa EMFPRO, nivimbina « jerrican » mavo feno gazoala, tokony ho tamin’ny 9 ora alina.Nampandre ny mpitantana ny Jirama any an-toerana ity mpiara-miasa ity ka napetraka ny velam-pandrika niaraka tamin’ny zandarimaria hahatrarana ireo tontakely. Tamin’ny roa ora maraina vao raikitra ny fifanenjehana ka tafatsoaka ny mpiambina iray avy amin’ny orinasa EMFPRO, izay misahana ny fiambenana.Olona efatra kosa no notanana any amin’ny zandarimaria amin'izao fotoana izao ka mpiasan’ny Jirama ny iray, mpiasan’ny orinasa Henri Fraise ny iray, mpiambina avy amin’ny EMFPRO ny iray ary mpiambina karamain'ny Jirama ny iray. Olona telo hafa ihany koa no ahiana ho niray antoka tamin'izao halatra gazoala tao amin'nyJirama Nosy-Be izao ka hametrahan'ny mpitantana any an-toerana fitoriana.

 

Pati

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Toekarena MalagasyHarenina amin`ny taona 2020

Fanapahan-kevitra telo lehibe manodidina ny toekarena no noraisina tamin`ny filankevitry ny minisitra ny alarobia lasa teo.

Nolaniana ny didim-panjakana manafoana ny komity iraisana amin`ny minisitera misahana ny fanadiovana amin`ny sehatry ny andramena. Manomboka izao dia ny minisiteran`ny tontolo iainana no hanara-maso izay sehatra izay. Etsy an-kilany, ny herinandro lasa teo, nisy ny tolo-kevitra tamin`ny fandaniana ny volavolan-dalàna manome ny famatsiam-bola manamboatra ireo tetezana ao amin`ny reniranon`i Mangoky. Volavolan-dalàna izay nolanian`ny filakevitry ny minsitra. Famatsiam-bola mitentina folo tapitrisa dolara izy io . Farany, voadinika tao ny volavolan-dalàna mifehy ny tetibola taona 2020 izay hatolotra eny anivon`ny antenimieram-pirenena sy ny antenimierandoholona, araka ny voafaritry ny lalàna. 11,5% ny tahan’ny fampidiran-ketra hotratrariny amin’ny taona 2020, 5,5% ny tahan’ny fitombon’ny harinkarena amin’ny taona 2020 ary 2,8% ny fitotongan’ny harinkarena faobe. 20,8% ny tahatombon’ny fampiasam-bola miankina sy tsy miankina amin’ny fanjakana heverina amin’ny taona 2020.

Marigny A.

Tia Tanindranaza0 partages

Fametrahana ny e-visaHisintonana mpizaha-tany

Hampitomboana ireo mpizaha-tany ho avy eto Madagasikara no antony hampiasana sy hikirakirana ny e-visa na ny visa elektronika.

 

Natao indrindra ho an’ireo mpizahatany mitsidika vetivety an’i Madagasikara ny e-visa.  Polisy miasa eo anivon’ny seranan-tsambo  sy seram-piaramanidina ary mpiasa tsotra mpandray mpizahatany miisa 240 no hahazo  fiofanana mahakasika izany mandritra ny herintaona. Seranam-piaramanidina iraisam-pirenena miisa 8 eto Madagasikara ihany koa no efa mampiasa ny e-visa hatramin’ny volana Novambra 2018 ka rariny raha ampahafantarina ireo mpisehatra amin’ny fizahantany izany. Tanjona ny hisintonana ireo mpizahantany vahiny handalo aty Madagasikara mba hahatrarana ny tanjona mba hisy akony amin’ny toekarena.

Tsirinasolo

Tia Tanindranaza0 partages

Kaompania Air MadagascarIlaina ny fividianana firamanidina vaovao

Tokony hitady vahaolana hatrany ho an’ny kaompania nasionaly Air Madagascar ireo tompon’andraikitra satria io no mitondra ny fanevan’ny firenena.

 

Taorian’ny faharesena teo anatrehan’ny fitsarana dia tazomin’ny Air France hatrany ny titra amin’ireo fiaramanidina nifanolanana hoy ny Filohan’ny Filan-kevi-pitantanana (PCA) Air Madagascar, Atoa Eric Koller. Ilaina  ny fanoloana na fividianana fiaramanidina satria hahazo tombony 8 tapitrisa dolara isan-taona i Madagasikara raha araka ny nambaran’ny teknisiana. Olana foana mantsy ny fahasimbana ara-teknika tahaka ny nahazo ny tao amin’ny Tsaradia izay niteraka fahatarana 15 andro be izao.  Mila fiaramanidina vaovao i Madagasikara mba hialana amin’ireo olana maro tahaka ny fahasimbana matetika sy ny fahatarana izay miteraka fatiantoka be ho an’ny kaompania. Rehefa misy tranga sahala amin’ireny mantsy dia tsy maintsy ampiantranoina sy omena sakafo hatrany ireo mpandeha izay mahatonga fatiantoka tsy hita noanoa hatrany ary izany olana izany no tokony hialana faran’izay haingana araka ny nambarany. Na izany aza anefa dia tena ilaina fitandremana ny fividianana fiaramanadina satria misy amin’ireny no tsy mety eto Madagasikara mihitsy indrindra ny mankany amin’ny faritany. Misy amin’ireo fiaramanidina eto amintsika izao no vao haingana sy tsara kanefa tsy afaka mandeha Toamasina, Sambava sy Diego kanefa raha hiala amin’izay fifanarahana izay dia mbola vola be indray koa no aloha. Misy ihany koa ny be masonkarena tahaka ilay fiaramanidina mihinana solika be indrindra ampian’ny hetra TVA ka na dia feno matetika aza ny toerana dia tsy misy tombony. Tsy afaka hifaninana eo amin’ireo kaompania hafa misehatra amin’ny iraisam-pirenena mihitsy ny Airmad raha tsy misy fiaramanidina vaovao kanefa mbola lavitr’ezaka ny fitadiavam-bola ny amin’izany.

Tsirinasolo

 

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Hopitaliben’Androva- MahajangaVelon-taraina ny mana-marary

Tsy misy azo ilazana azy ho hopitalim-panjakana ny ao amin’ny hopitaliben’Androva ao Mahajanga ao raha ny fitarainan’ny renim-pianakaviana iray niara-niala sasatra tamin’ny fianakaviany tao amin’ity renivohitr’i Boeny ity.

 

Tsy aiko, hoy izy, na noho ny fiovan’ny rivotra na tsy fahazakana toe-tany no antony fa narary ny zanako ary nasain’ny dokotera niditra hopitaly. Rehefa tonga tao amin’ity hopitaly ity dia mba naha velom-panantenana ihany ny fandraisana dokotera maro izay tsy hay anefa na mpiana-draharaha na tena izy fa dia nanandraman’izy ireo fitaovana vaovao tao amin’ny « urgence » tao ilay zaza vao herintaona monja ary lasa raikidrafana mihitsy na « traumatisé ». Ny toeram-pitsaboana dia tsy manana afa-tsy « berceau » tsy misy ondana sy lambam-pandriana fa avy hatrany dia kidoro « cuir ». Tsy nisy fitsaboana natao ity zaza ity akory, hoy ireo ray aman-dreny nitaraina ary tsy misy fanontaniana firy fa ny fanafody no nasaina novidiana avy hatrany. Ny fitiliana natao tamin’ilay zaza fotsiny no efa manodidina ny 60.000 ariary. 50.000 ariary mahery teo koa ny vidin’ireo fanafody nasaina novidiana kanefa dia “éferalgant” ihany no nomena ilay zaza tamin’ireo. Ny fanafody sasany nisy tonga dia niteraka tsy fahazakana sakafo. Vidiana daholo ny fitaovana hampiasain’ireo dokotera toy ny “gant” sy ny hafa. Mba hampihenana ny hafanana koa dia ny lamba teny an-tanan’ny ray aman-drenin’ny zaza ihany no nasaina nolemana sy natafy azy. Efa ana hetsiny maro no vola lany tamin’izany rehetra izany, hoy izy ireo, kanefa dia mbola nakana hofan-trano tapak’andro mitentina 15.000 ariary koa. Miantso ny tompon’andraikitra, araka izany, ireo ray aman-dreny mba handray ny andraikiny sy hanara-maso ny afitsok’ireo mpitsabo sasany eto amin’ity Madagasikara ity.

J. Mirija

Legende: Misy anefa ny famatsiana ara-bola sy fitaovana omena itony toeram-pitsaboana itony.

Tia Tanindranaza0 partages

AmbositraVadina filohana andrim-panjakana namono olona

Nitrangana lozam-pifamoivoizana indray tany Lajaky-Ambositra ny sabotsy teo tokony ho tamin’ny 01 ora folakandro.

 

 

Fiara 4x4 iray nentina vadina lehibe andrim-panjakana iray eto amin’ny firenena izay voalaza fa nandeha mafy no nifaoka mpivarotra amoron-dalana. Enina no fantatra fa voadona vokatr’izany ka olona roa namoy ny ainy. Tovolahy vao afa-panadinana Bakalôrea farany teo ny iray raha vehivavy bevohoka 5 volana kosa ilay faharoa farany. Raha ny vaovao hatrany dia toy ny niodina an-dalana no nahavoa ilay fiara 4x4. Nifangaro anefa ny fanitsahana ny hisatra sy ny hafainganam-pandeha nandritra izany ka nahazo hery tampoka ilay fiara ary namantana tany amin’ireo olona teo anoloany. Efa tonga nijery ireo naratra moa ireo solontenam-panjakana  isan-tsokajiny any an-toerana ary fantatra fa horaisiny an-tanana ny fitsaboana ireo maratra enina izay mbola tazonina ao amin’ny hôpitaliben’Ambositra hatramin’ny fotoana nanoratanay. Mbola notazonina  tao amin’ny  kaomisarian’ny polisy  ao Ambositra kosa ilay vadina lehibena andrim-panjakana nanitsak’olona, noho ny tahotra ny amin’ny  mety  hisian’ny fitsaram-bahoaka hatramin’ny omaly nanoratana ny vaovao. Nirotsaka nanampy ny fitandroana ny fandriampahalemana any an-toerana ihany koa ny zandarimariam-pirenena. Raha ny angom-baovao natao dia ny vadin’ny filohan’ny antenimieram-pirenena ity nitondra fiara ka nitera-doza tany Ambositra ity. Ho hita eo ihany ny fivoaran’ny toe-draharaha.

Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

Tsy maintsy hatrehina

Mba mandina kely aloha ny renivohitr’i Gasikara fa nirotsaka ny orana tamin’ny faran’ny herinandro.

Antenaina mba hieli-patrana manerana ireo faritra manerana ny nosy ihany koa izay rotsak’orana izay ho an’ity herinandro manaraka ity satria dia tsy nisy izay tsy nikolay manoloana ny hainandro migaingaina sy toetr’andro mivadibadika ateraky ny « krizy ara-tontolo iainana » mipoitra ankehitriny. Eo ihany izay resaka toetr’andro izay fa miara-dalana aminy dia tsy maintsy hatrehina koa ity raharaham-pirenena manahirana ny rehetra ity. Tsy mihemotra ny fitondram-panjakana fa hiroso amin’ny dingam-pifidianana ihany izany manomboka rahampitso na dia mbola tsy misy tokontaniny mazava aza ny fiainana an-davan’andron’ny vahoaka. Mazava ho azy rahateo fa tsy maintsy ho valin’izay fehezanteny izay avy aminy ny hoe tsy maintsy hampandehanina ny raharaham-pirenena na koa hoe tsy atao hampihemotra ny sakana. Mety mbola ahita valinteny hafa mitovy karazana amin’ireo koa aza izy. Andeha ho ekena fa zava-dehibe ny fifidianana satria fanavaozana ny fitantanana eto amin’ny firenena moa no lazaina fa tanjona aminy. Fanontaniana mipetraka anefa dia hoe rahoviana ihany izany anefa isika no mba hiatrika fifidianana am-pilaminana toy ny any amin’ireo tany demokratika filamatra? Tsy maintsy fifidianana tontosaina anaty fotoanan’ny orana foana ve? Tsy maintsy fifidianana hiteraka ahiahina hala-bato sy hosoka hatrany ve? Ity manaraka ity moa izay dia sady ho eo anivona fahasahiranana sosialy toy ny olana ara-tsolika sy jiro sy rano ary sondro-bidin’ireo entana ilaina an-davan’andro. Dia iza indray no ho soketaina sy omena tsiny avy eo amin’ny tsy fahatomombanana azo sorohana dieny izao? Azo antoka ve fa handeha amin’ny laoniny ary ho maty paika fa tsy ho sanatria ho toy ireny fikarakarana bakalorea ireny ny zotram-pifidianana hanomboka rahampitso? Tsy maintsy hatrehina e !

J. Mirija

Tia Tanindranaza0 partages

Amboaran’ny Rugby maneran-tany 2019Norombahin’ny Springboks Afrikanina Tatsimo fanintelony

Norombahin’ny Springboks Afrikanina Tatsimo ny amboara eran-tany “Webb-Ellis” eo amin’ny taranja rugby à XV.

Nomontsaniny tamin’ny isa mazava  32-12 tamin’ny sabotsy 02 novambra  teo, tamin’ny lalao famaranana natao tao Yokohama, ny XV de la Rose Anglisy. Tontosan’ny Springboks, araka izany, ny fanambiny handrombaka fanintelony toa an’i Nouvelle-Zélande an’ity amboara ity. Ny All Blacks no nitana ny laharana faha-3 tamin’ity fifaninanana ity rehefa nandresy an’i Pays de Galles 40-17 teo amin’ny lalao fiadian-toerana “petite finale” tamin’ny zoma teo.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Amboaran’ny Rugby maneran-tany 2019Norombahin’ny Springboks Afrikanina Tatsimo fanintelony

Norombahin’ny Springboks Afrikanina Tatsimo ny amboara eran-tany “Webb-Ellis” eo amin’ny taranja rugby à XV.

Nomontsaniny tamin’ny isa mazava  32-12 tamin’ny sabotsy 02 novambra  teo, tamin’ny lalao famaranana natao tao Yokohama, ny XV de la Rose Anglisy. Tontosan’ny Springboks, araka izany, ny fanambiny handrombaka fanintelony toa an’i Nouvelle-Zélande an’ity amboara ity. Ny All Blacks no nitana ny laharana faha-3 tamin’ity fifaninanana ity rehefa nandresy an’i Pays de Galles 40-17 teo amin’ny lalao fiadian-toerana “petite finale” tamin’ny zoma teo.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Basikety Iraisam-pirenenaTafita amin’ny dingana manaraka avokoa ny ekipa Malagasy

Nandresy fanindroany indray tamin’ny zoma 01 novambra 2019, teo amin’ny fifanintsanana CCCOI “Coupe des Clubs Champions de l'Océan Indien

 

Tia Tanindranaza0 partages

COHEN BERANindaosin’ny fahafatesana ny vady andefimandriny

Nindaosin’ny fahafatesana ny Alakamisy lasa teo Rtoa Volahanta Cohen, vady andefimandrin’i Cohen Bera, filoha mpanorina ny finoana Jodaisma Madagasikara Mesirima eto Madagasikara.

Herinandro teo ho eo no nitsaboana azy farany tetsy amin’ny hôpitaly Befelatanana raha efa nahatratra enim-bolana kosa ilay aretina nandavo azy no nikiky ity Renim-pianakaviana ity. 55 taona  Itompokovavy no nandao ny tany. Anisan’ny tena nahafantarana azy ny fijoroana vavolombelona nataony niaraka tamim-badiny mikasika ny tsiambarantelon’ny faharetan’ny tokantranon’izy ireo. Toraka izany koa ny fizarana fahendrena tamin’ireo Renim-pianakaviana tao anatin’ny finoana nisy azy, notronin’ireo tanora zazavavy marobe. Omaly Alahady moa no nalevina teny Ambohitsaratelo Andohatanjona ny razana. Namela kamboty roa sy zafikely iray ary mananontena iray Ratompokovavy.

Pati

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Hetsika ara-panatanjahantena AFIFABRaikitra ny fiadiana ny “Amboaran’ny filohan’ny FJKM”

Eny amin’ny kianjan’ny sekoly Paul Minault Androhibe, nanomboka tamin’ny sabotsy 02 novambra 2019 teo ka tsy hifarana raha tsy amin’ny faha-20 novambra ho avy izao, no hanatontosana ny hetsika ara-panatanjahantena

Tia Tanindranaza0 partages

Hetsika ara-panatanjahantena AFIFABRaikitra ny fiadiana ny “Amboaran’ny filohan’ny FJKM”

Eny amin’ny kianjan’ny sekoly Paul Minault Androhibe, nanomboka tamin’ny sabotsy 02 novambra 2019 teo ka tsy hifarana raha tsy amin’ny faha-20 novambra ho avy izao, no hanatontosana ny hetsika ara-panatanjahantena

Tia Tanindranaza0 partages

Loza tampoka tany AmbatolampyTsaboina any La Réunion ny minisitry ny Atitany

Nifanindran-dalana tamin’ny fahalasanan’ny mpanakanto Dadah tao amin’ny tarika Mahaleo dia fantatra ihany koa omaly alahady fa nalefa niatrika fitsaboana maika atsy amin’ny nosy La Reunion

 

 ny minisitry ny atitany sy ny fitsinjaram-pahefana Atoa Tianarivelo Razafimahefa.Raha ny fampitam-baovao ofisialy avy amin’ny fitondram-panjakana dia nianjera avy teo ambony sehatra tao amin’ny kianja monisipaly Ambatolampy-Antsirabe omaly alahady ny tenany.Naratra mafy ity minisitra ity noho izany ka misy fitiliana lalindalina kokoa tsy maintsy atao amin’ny vatany mba hahafantarana nytena manjo azy marina.Na izany aza anefa dia tsy misy atahorana ny ainy, hoy hatrany ny  fampitam-baovao ofisialy avy amin’ny governemanta.Tsy nisy fanambarana mazava kosa anefa hoe rahoviana no afaka hiverina handray ny asany ity minisitra ity, na hoe iza no hisolo vonjimaika ny toerany izay tena saropady tokoa satria anisan’ireo ministeran’ny fiandrianam-pirenena.Raha ny fanafantarana azy dia olona tomady sy matanjaka ny minisitra Tianarivelo Razafimahefa, izay anisan’ny tanora ao anatin’ny governemanta.Miandry ny fivoaran’ny toe-draharaha ny rehetra.

RTT

Tia Tanindranaza0 partages

Mialoha ny Tana-masoandro sy ny tariny“Jereo aloha ny sosialim-bahoaka !”

Mankahery ny vahoaka Malagasy isika manoloana ireo zava-miseho eto amin’ny firenena, hoy ny sekretera jeneralin’ny antokom-bahoaka Malagasy na Aba, Dany Rakotoson.

 

Tokony handray andraikitra haingana ny fitondram-panjakana satria na manana tetikasa maro aza isika dia tsy afaka ny handroso raha tsy milamina ny zava-misy ankehitriny. Mialoha ny Tana-masoandro sy ny tariny dia jereo aloha ny sosialim-bahoaka, hoy hatrany ny fanazavany. Voalamina tsara ny olan’ny anjerimanontolo, ny olan’ny solika, tsy hisy intsony ny fahatapahan-jiro, ny olan’ny rano, ny ankapoben’ny vahoaka, hoy izy, vao tokony hiroso amin’ireo tetikasa vaovao. Mila tadiavina ny politika tsara mikasika ny sosialim-bahoaka sy ny fandriampahalemana satria ny fikorontanan’ny saim-bahoaka dia anisan’ny hisatra amin’ny fampandrosoana.

J. Mirija

 

Tia Tanindranaza0 partages

Raharaha Ambohitrimanjaka“Mivadika amin`ny teny nomeny ny Fanjakana”

Mitohy ny tolona. Niray hina sy niray fo amin` ny fanoherana hatramin` ny farany ny hanotorana ny tanimbariny ny mponina ao anaty kaominina efatra

voakasika tamin` ny tetikasa Tanà-Masoandro tetsy amin` ny kianja filalaovam-baolina tetsy Ambohitrimanjaka ny sabotsy lasa teo. Nisy ny tatitra momba ny fihaonana tamin` ny Antenimierandoholona sy ny solontenan` ny mponina voakasika amin`ny tetikasa. Naneho ny alehelony amin`ny tery vay manta ataon` ny fanjakana amin`ny fananganana ny “guichet unique” ny mponina any an-toerana. Tsy nanaja ny teny nomeny ny teo amin` ny fiadiadin` ny repoblika mikasika ny fihatoan` ny tetikasa Tanà-Masoandro. Tsy manaiky lembenena sy manohitra hatramin`ny farany ny mponina amin`ny fanotafana ny tanimbarin` izy ireo. Miato daholo ny asa rehetra mandrampahavita ny fifampiresahana saingy mahagaga dia telo andro taorian` izay natsangana ny “guichet unique” izay miresaka ny onitra omena an` ireo voakasika amin` ny Tana`-Masoandro. “Mariky ny tsy fanajàna ny teny nomen` ireo tale eo anivon` ny fiadiadin` ny Repoblika mikasika ny fiatonana ny tetikasa ny fananganana ny birao manokana misahana ny Tanà-Masoandro etsy Village Voara”, hoy ny CRAD-OI, fikambanana mpiaro ny zon` ny maha-olona. Nanamafy ihany koa i Randrianaivo Eric, solontenan` ny mponina Ambohitrimanjaka, fa tsy tokony hiroso amin` izany satria mbola nisy ny dingana natao teo anivon` ny Antenimierandoholona izay tapaka fa hisy taratasy alefa mivantana any amin` ny Filoham-pirenena. Tsy hanaikiy lembenana ny mponina eny Ambohitrimanjaka sy ny manodidina ka hanamafisana ny tolona dia hajoro ara-dalàna ny vondrombahoaka manohitra ny fanotofana ny tanimbary eny Ambohitrimanjaka. Dingana manaraka moa ny hamolavolana fitarainana ary hanomana fihaonana mivantana amin` ny filoham-pirenena.

 

Marigny A.

Tia Tanindranaza0 partages

Haja AndrianavonyPorofoiny amin’ny asa ny fahavononany hitantana an’i Moramanga

Andrianavony Haja no natolotry ny Tiako i Madagasikara (TIM) ho Ben’ny Tanàna ao amin’ny Kaominina Ambonivohitra Moramanga, Alaotra Mangoro.

 Tsy niandriandry izy sy ny mpiaradia aminy fa tonga dia naneho fahavononana amin’ny asa, ka noporofoin’izy ireo tamin’ny alalan’ny asa mivaingana izay misy fiantraikany mivantana amin’ny fiainan’ny vahoaka andavan’andro. Asa fanadiovana ny manodidina ny Lapan’ny Tanàna, izay tena efa tsy azo nolalovana intsony fa feno fako namofona sy rano maloto. Teo ihany koa ny fanamboarana ny lalana manoloana ny EPP sy tatatra fandehanan’ny mpianatra sy vahoaka, izay efa tsy nisy nikarakara an-taonany maro, ary voatery tsy maintsy nampiasana fitaovana vaventy. Faly noho izany ny vahoakan’ny Fokontany Tsarafasina noho ny fahavitan’ity ampahan-dalana ity. Tao Ambohimadera koa dia nisy ny fanotofana ireo lavaka lehibe izay iandronan’ny rano sy fotaka ka matetika no mitera-doza eo amin’ny mpampiasa azy, toy ny fivadihan’ny posy mpitondra olona sy fianjeran’ireo mpandeha moto sy bisikilety, noho ny faharatsiany. Ny herimpon’ireo mpikambana sy ny tsara sitrapo noho ny fitiavana manokana an’i Haja Andrianavony no nahavitana ireo asa lehibe ireo.

Nangonin’i Jean D.

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

ANDRY RAJOELINA

Mandeha miafina sy an-tsokosoko mihitsy no azo ilazàna ny filoha Andry Rajoelina. Namonjy fihaonam-be tany Abou Dabi indray ity farany nandritra ny faran'ny herinandro.

 

 Fiaramanidina manokana mihitsy no nandehanany mba tsy hahafantaran'ny maro hoe lasa izy. Mbola tsy azon’ny mpitondra ankehitriny mihitsy fa ny vahoaka no nifidy azy ary koa ny vahoaka no manakarama ny fitondràna. Mila fantatry ny olona arak’izany ny asa ataon’ny filohan’ny Repoblika fa tsy izay tiany no hatao. Raha tsy izany dia rafitra mpanjaka no mety.

Tia Tanindranaza0 partages

Onitra ho an`ny Tanà-MasoandroVola avy aiza marina ilay “20 tapitrisa dolara” ?

Andro vitsy lasa izay dia noraviraviana vola ny mponina etsy Ambohitrimanjaka. Taorian` ny fisokafan’ilay« guichet unique » etsy amin`ny Village Voara izay, efa maherin` ny 300 ireo

tompon-tany nangatam-panazavana raha ny tatitra voaray. “Parcelle” miisa 44 amin` ireo 700 voakasiky ny dingana voalohany amin` ny tetikasa no fantatra ary avy hatrany nanasonia ny fanomezan-toky amin`ny fampivarotana (promesse de vente) eo amin` ny tompon-tany sy ny fanjakana Malagasy. Tsy midika kosa fa olona 44 no nanao izany fifanarahana izany fa misy olona iray manana « parcelle » maromaro amin` ilay tany 1000 ha voakasika, hoy Rahaingson Harifidy, talen` ny serasera eo anivon` ny ministeran` ny fanajariana ny tany. Mahakasika ny trano, tompon-trano efatra no nanamarina ny trano raha voakasika amin` ny tetikasa ka iray no efa nanasonia “promesse de vente”, hoy ihany izy. Noho izany, koa satria tsy dia nahomby loatra ny serasera nanodidina an` ny Tanà-Masoandro dia tadiavina ho saraham-bazana ny firaisan-kina amin` ny alalan` ny fanentanana an` ireo olona sasany ho eny amin`ny “guichet unique”. Fanapahan-kevitra tsy noresahina tamin`ny vahoaka anefa izany. Mipetraka kosa ny fanontaniana: Avy aiza io 20 tapitrisa dolara io izay voalaza fa hatokana amin`ny fanonerana onitra?  nahoana no tonga dia notoninina tamina vola vahiny (dolara) hatrany am-piandohana ilay izy fa tsy natao tamin’ny Ariary Malagasy ? Moa tsy efa mazava ve izany fa vola azo  avy amin’ny vahiny na Any ivelany io ?

Sao dia mba kitoatoa e ?

 Sarotra inoana hoe manana izany tetibola izany na koa afaka namoaka izany ny Fanjakana Malagasy kanefa ny firenena mandalo krizy amin`ny sehatra maro samihafa. Raha atao ny kajy tsotra dia 1000 ha = 10 000 000 m2. Izany hoe 2dolara /m2 na 7360,54 Ariary. Vao maika miseho ny maha kitotoa ity Tana Masoandro ity. Hatramin` izay tsy nisy resaka 20 tapitrisa dolara dia izao rabirabina vola ndray ireo olona marefo. Raha ny filazan’ireo tandapa dia 25 miliara ariary ny volan’ny fanjakana Malagasy ampiasana amin` ity tetikasa ity. Midika izany hoe tsy mahavita akory ilay « expropriation » izany.Noho izany, tsy azo hofaritana ho tetikasam-panjakana io. Tompon’andraikitra nomena ny fahefam-panjakana no mirotsaka an-tsehatra eo amin’ity voalaza fa tetikasan’ny Filoham-pirenena ity, kanefa tsy volam-panjakana, fa fiarahamiasa amin’ny tsy miankina. Tsy miankina iza, ary ahoana no votoatin’ilay fiarahamiasa? Efa nisy ny disadisa vao nilaza ny tompon’andraikitra fa tsy volam-panjakana no hanaovana ny tetikasa…  Mampitombo sy mampitombina ny ahiahy sy ny tsaho ny amin’izay, ary mampihena ny risipo raha tsy voazava tsara. Mahatonga ny vahoaka hilaza fa « lasan’ny vahiny » indray ny tany e !

Marigny A.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Ranary Lala Berthin Erckman« Tena hampandroso an’Andoharanofotsy aho »

Manoloana ny zava-misy ao Andoharanofotsy sy ny hetsika efa vitan’ny tenany ary ny famporisihan’ireo mpiara-monina amin’ny tena, hoy ny kandida ben’ny tanàna, laharana faha 3 ao anaty bileta tokana, ao amin’ny kaominin’Andoharanofotsy,

 

 izay natolotry ny antoko Tia Tanindrazana, Atoa Ranary Lala Berthin Erckman na Gasy, no naharesy lahatra ahy hilatsaka hofidiana ben’ny tanànan’Andoharanofotsy. Tsy mandroso ny tanàna nefa ny tena manana traikefa amin’ny resaka fitantanana ka tsy hay ny tsy handray anjara biriky ahazoana toerana hahafahana mampandroso ny tanàna, hoy ity kandida atolotry ny antoko politika, Tia tanindrazana ity. Nampahafantarina ny sabotsy teo tetsy Mahabo Andoharanofotsy moa ity kandida ben’ny tanàna ity sy ireo kandida ho mpanolontsaina 10 mianadahy miara-miasa aminy izay mitondra ny laharana faha 3 ihany koa. Ny fandriampahalemana sy ny sosialim-bahoaka no laharam-pahamehana. Hisy ny fanofanana arak’asa ho an’ny tanora sy ny tsy asa ary efa vonona ihany koa ny ekipa afaka manampy ireo izay nahavita izany fiofanana izany. Ho jerena ny foto-drafitrasa ilain’ny mponina mba hanamora ny andavanandrom-piainany. Hanokatra tranomboky ho an’ny kaominina ihany koa no isan’ny fikasan’ity kandida ity sy ny ekipany hanitarana ny ambaindain’ny fanabeazana. Santionany amin’ny vinan’ny kandida Gasy ireo ho fampandrosoana an’Andoharanofotsy, hoy hatrany ny fanazavan’ity kandida mitondra ny laharana faha 3 ity.

J. Mirija

 

Tia Tanindranaza0 partages

Rivo Rakotovao“Mila mihaino ny feon` ny vahoaka ny mpitondra”

Iaraha mahalala ny fahasahiranana ny vahoaka amin` ny tsy fahampiana ara-tsakafo. Tsy hianona fotsiny amin` ny fidradradradrana hoe mivelona amin` ny fambolena sy ny fiompiana ny 80%-n` ny Malagasy satria tsy mahavelona izany.

 

 Tsy afaka mamokatra ho an` ny vahoaka manontolo izy ireo. Laharam-pahamena tokoa ny fiezahana hahamatihanina kokoa ny tantsaha eo amin` ny sehatry ny fambolena hahatongavana eo amin` ny fahaleovantena ara-tsakafo. Noho izany, mila politika matotra amin` ny fivelarana ireo tanim-bary sy tanim-pambolena eto amintsika. Manamafy izany ny filohan` ny Antenimierandoholona, Rivo Rakotovao, saingy nilaza kosa izy fa tsy maintsy miaro ny Malagasy  koa ny fitondram-panjakana manoloana ireo orinasa lehibe hanaovana fotodrafitrasa izay mety ilaina. Tokony mijery fandanjalanjàna amin` ny fiarovana ny tantsaha sy ny hahahafahana manao fampandrosoana isiska, hoy izy. Eo amin` ny sehatry ny fananan-tany ihany koa dia fanamby iray tsy maintsy apetraka  mba hahafahan’ny tantsaha mamelo-tena sy manao ny asany am-pitoniana fa tsy hitaintain-dava, hoy izy. Raha tiana ho tratra izany fanamby izany dia mila mihaino ny feon` ny vahoaka ny mpitondra, hoy i Rivo Rakotovao. Marihana moa fa nanatrika ny seminera niarahan’ny Fikambanan’ny Antenimierandoholona mivondrona ao anatin’ny Association des Sénats, Shoora et Conseils Equivalents d’Afrique et du Monde Arabe (ASSECAA) tany Rabbat – Maraoka ity filohan` ny andrim-panjakana ity. Nanambara moa ny Filoha Rivo Rakotovao raha nanontanian’ny mpanao gazety Marokanina fa mila ny finiavan’ny rehetra ny fiadiana amin’ny tsy fanjarian-tsakafo. Niompana tamin’ny lohahevitra : “Les Parlements et les défis de la sécurité alimentaire” moa izany fihaonambe izany izay nifarana ny 01 novambra lasa teo.

 

Marigny A.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Tsindry hazo lenaFitarainana 100 mahery no voarain` ny HCDED

Nampifantarina tamin` ny herinandro lasa teo tany Mahajanga ny HCDED, ny filan-kevitra ambony miaro ny demokrasia sy ny tany tan-dalàna.

 Ho fampahafantarana ity andrim-panjakana ity dia maro ireo famelabelarana sy fampiratiana nandritra ny roa andro. Nisy ihany koa ny fihainoana sy fandraisana fitarainana avy amin` ireo mponina. Naharaisana fitarainana manodidina ny 100 mahery. Olona voan` ny tsindry hazo lena eny anivon`ny fiarahamonina sy eny anivon` ny fitsarana  no nitondra fitarainana tao amin`ny lapan` ny tanànan`i Mahajanga. Ny olan` ny ady tany moa no tena nandraisana fitarainana maro. Nilaza moa i Pierre Lenoble Navony, filohan`ny HCDED fa io ady tany io dia manerana ny nosy. Maro ireo tany tsy manana titra na dia manana titra aza fa dia misy mibodo. Nisy koa ny fitsidihana ny hopitalibe tany Androva sy ny fonja hijerena momba ny zon`ny olombelona.

Marigny A.

Tia Tanindranaza0 partages

ToamasinaMiteraka resabe ny fanendrena tompon’andraikitra

Malaza mahay mandray vahiny sy manaja ny soatoavina maha malagasy i Toamasina, ankoatra ny fanajana ny maha samy malagasy amin’ny fananana an’i Madagasikara iray tsy mivaky,

 hoy ny fanehoan-kevitry ny tompon’andraikitra ambony iray niasa tao an-toerana. Zava-dehibe izany raha eo amin’ny fomba sy ny fiarahamonina eo amin’ny  maha Malagasy saingy ny mifanohitra amin’izay no hita eo amin’ny fijery ivelan’ny  fitantanana ny raharaham-panjakana izay  fototra iray hampandrosoana an’i Madagasikara, raha ny fanazavana. Maro amin’ireo Talem-paritra misahana ny fitantanan-draharaha miankina sy  tsy  miankina amin’ny fanjakana  ao Toamasina no tsy zanaky ny faritra fa saika ireo avy amin’ny faritra hafa ka mahatonga resabe. Raha ho fampandrosoana ny firenena tokoa no tanjona dia tsy misy tokony hidiran’ny fiaviana sy ny foko na avy aiza na avy aiza ny sehatra fitantanana, hoy ny fanehoan-kevitra. Midika   ve izany fa tsy fitiavan’ny fitondram-panjakana ny zanak’i Toamasina tokoa ny tsy fananan’ny zanak’i Toamasina maro an’isa eo amin’ny fitantanana  eo amin’ny sehatra samy hafa ao an-toerana sa misy ireo efa mitady sahady hampikatso ny raharaham-pirenena ? Misy lalàna ihany koa ve milaza fa tsy maintsy ny zanaky ny faritra iray niaviany ihany no hisahana ny fitantanana ny raharaham-panjakana ao amin’ny faritra misy azy?

J. Mirija

 

 

  

 

Tia Tanindranaza0 partages

Misaona ny tontolon’ny zavakantoNodimandry i Dadah -Mahaleo

Hatairana tsy nisy ohatr’izany ny an’ireo mpankafy ny tarika Mahaleo omaly raha nandre fa nodimandry tampoka ihany koa i Dadah Rabel na Andrianabela Rakotobe tapa-bolana monja taorian’ny nahalasan’i Fafah.

 

 

Nifanontany sy niantsoantso tetsy sy teroa, nivoaka avy eo ny vaovao ofisialy izay nohamafisin’ireo akaikin’ny Tarika Mahaleo fa tena tsy namana intsony tokoa i Dadah.. Araka ny fanampim-baovao dia sondrovaka teo am-pisakafoanana ary tsy tonga tany amin’ny hopitaly intsony ny tenany. Mpamoron-kira sady mpitendry gitara ary mpihira ao amin’ny tarika Mahaleo i Dadah. Maty tany Antsirabe teo amin’ny faha-65 taonany ity anisan’ny mpamorona ny tarika sady andrarezin’ny famoronana ity. Taorian’ny Raoul tamin’ny Septambra 2010, Nonoh rahalahiny tamin’ny 2014 ary Fafah vao tsy ela akory, 20 oktobra dia lasa nandao ny tany ihany koa i Dadah Rabel. Ankoatry  ny fahaizany mamoron-kira izay tsy mety lefy mitantara ny fiainanam-pitiavana, ny fiaraha-monina eny hatramin’ny ara-panahy dia miavaka i Dadah Rabel satria izy ihany no manao ba gasy na ny “accord gasy” ao amin’ny tarika. Dokotera mpandidy mahay ihany koa ny tenany ivelan’ny  maha-mpanakanto azy. Hanaraka anao, iantrao, tsara tsodrano, manembona, ray sy zanaka ary maro be ny hira noforonin’i Dadah Rabel. Niara-miasa sy nihira tamin’ny mpihira matihanina maro be koa ny tenany. Anisan’ireny i Bessa, Rija Ramanantoanina, Bodo, Poopy, Inah, ny Sakelidalana. Manamarika ny lehilahy ny tsiky sy ny fihomehezany eny ambony lapihazo indrindra rehefa tsy mahatadidy tononkira izay ny namany Fafah. Hita ho tena nihetsi-po i Dadah tamin’ny fanaovam-beloma an’i Fafah tapa-bolana lasa izay maso manganohano, feo somary malefaka no nisaorany ny mpankafy sy ny maro nanohana sy nankahery ny tarika. Very olomanga ary tena banga ny tontolon’ny zavakanto Malagasy; namela mamy ho dimbiasan’ny taranaka faramandimby ihany koa anefa i Dadah Rabel.Mirary fiononana feno ho an’ny Fianakavian’ny Maty sy ny tarika Mahaleo ary mankahery ny rehetra tohina noho izao voina izao ny Gazety Tia Tanindrazana.

Tsirinasolo sy RTT

 

La Vérité0 partages

Football-Coupe de la CAF - Fosa juniors n’a pas fait le poids

L’équipe double championne de Madagascar fait définitivement une croix sur la compétition africaine de cette saison 2019-2020. La victoire de 2 buts à 0 à domicile n’a pas suffi pour se qualifier dans la phase de groupe, après les barrages de la Coupe de la Confédération africaine de football (CAF). En effet, malgré l’avantage lors du match Aller, les Malagasy n’ont pas su  le garder. Les hommes de Titi Rasoanaivo ont débarqué à Berkane Maroc dans l’espoir d’aller plus loin et de rompre cette série maudite qui empêche le football malagasy d’aller au-delà des 16èmes de finale, une étape que la CNaPS Sport a déjà atteinte.

Mais le cauchemar refait de nouveau surface. L’équipe malagasy a été humiliée par celle marocaine à domicile sur un score sans appel de 5 buts à rien. Dès la première mi-temps, la Renaissance Sport de Berkane a vite oublié sa défaite de 2 à 0 lors du match Aller dans la Grande île.

En effet, lors du match retour, Fosa n’a pas fait le poids contre RS Berkane qui réalise une juteuse opération pour se qualifier dans la phase de groupe. « L’accident » face aux malagasy, une semaine auparavant, a été vite oublié. La RS Berkane menait déjà 3 buts à 0 à la pause (6'-26'-36'(P). Les joueurs de Fosa juniors sombrent et ne se relèvent plus, ils n’ont pu imposer leur jeu. De leur côté, les Marocains reprennent la deuxième période comme ils ont commencé dans la première mi-temps. Les buts marqués sont des mauvaises passes et erreurs de contrôle dont les Marocains ont profitées. Bref, l’équipe malagasy n’a fait qu’encaisser. Une équipe totalement méconnaissable durant le match.

E.F.

La Vérité0 partages

Après la mort de Dadah - Le groupe Mahaleo menacé de disparition

« Nous ne sommes plus que trois dans le groupe et il n'est plus  possible de continuer. Sur ce, le groupe Mahaleo  n'existe plus », avance Bekoto durant une interview accordée, hier, à une station radio privée de la Capitale. La disparition subite des deux piliers incontestables de ce groupe emblématique de Madagascar, Dadah et Fafah, a bouleversé la vie du groupe Mahaleo. Ainsi, les trois membres restants ont décidé de mettre fin à leur aventure. D'ailleurs, lors du décès de Fafah, Bekoto a déjà avancé que personne ne peut remplacer sa voix.  « Par conséquent, personne ne peut plus utiliser ce nom dans un spectacle ou concert, dans le cas contraire, untel sera considéré comme un escroc », continue-t-il. Pourtant, les œuvres du groupe resteront toujours un  grand souvenir pour les fans, public et artistes.

Le groupe Mahaleo est né en 1972 à Antsirabe, durant les manifestations et grèves des étudiants. Il est composé de sept membres à savoir, Zafimahaleo Rasolofondraosolo ou Dama, Rakotobe Andrianabela ou Dadah, Honoré Rabekoto ou Bekoto, Famantanantsoa Rajaonarison ou Fafah, Rakotobe Andrianabelina ou Nono, Razafindranoa Raosolosolofo, connu sous son  nom d'artiste Raoul et enfin, Andrianaivo Charles.  Plus  proche de la population, le groupe mélange les musiques traditionnelles des hauts-plateaux, celles d'Afrique, de Polynésie, de Malaisie et les pays occidentaux. Outre porte-parole contestataire et revendicatrice, la majorité des chansons du groupe raconte les problèmes de la vie courante, l'amour et l'amitié, l'environnement, la pauvreté, l'éducation, la délinquance, jusqu' à la mort. Ces titres, exprimant les aspirations profondes du peuple en quête d'identité, sont  devenus une source d'inspiration  pour les jeunes malagasy et qui a valu une grande notoriété pour  le  groupe. D'une  part,  Mahaleo est devenu le groupe le plus populaire de Madagascar et de l'autre, une référence pour la  chanson malagasy sur la scène internationale comme à l'Olympia de Paris. C'était le premier groupe malagasy à monter sur cette scène.

Depuis 2010, quatre membres ont déjà quitté le groupe pour rejoindre l'au-delà. Il s'agit de Raoul décédé le 3 septembre 2010,  Nono le 29 août 2014, Fafah le 20 octobre 2019 et Dadah le 3 novembre 2019. Bien que la blessure provoquée par le décès de Fafah ne soit pas encore cicatrisée, Dadah a quitté ses proches, fans et rejoint son ami de toujours pour un duo éternel.

Anatra R. 

La Vérité0 partages

Ministère de l’Education- Société HITA - Des milliers de kits scolaires pour les écoliers de Toamasina

Fruit du partenariat public- privé (3P). La société HITA (Huilerie industrielle de Tamatave) vient d’octroyer 5300 kits scolaires pour les élèves inscrits auprès des Ecoles primaires publiques (EPP) dans la Circonscription scolaire (CISCO) de Toamasina. Chaque kit comprend un cartable contenant une trousse, une ardoise, des cahiers, un crayon en bois, une boîte de crayons de couleur ainsi qu’une éponge. « L’octroi de ces kits arrive au bon moment, avec la rentrée scolaire. Personnellement, j’en suis ravie puisque je n’ai pas encore pu acheter toutes les fournitures pour mes 2 enfants.

Pourtant, ils viennent de recevoir gratuitement des kits de qualité », se réjouit une mère de famille, dont les enfants ont bénéficié des kits. Comme elle, les bénéficiaires et leurs parents n’ont pas manqué d’exprimer leur reconnaissance envers le ministère de tutelle et le donateur.

La société HITA, en tant qu’entreprise citoyenne au service de l’industrie locale, contribue au développement de l’éducation des enfants malagasy. Sa contribution s’est déjà démarquée à travers sa participation lors du sport scolaire à Toamasina, en octobre dernier. Prochainement, d’autres Régions bénéficieront de ce 3P entre le ministère de l’Education nationale, de l’Enseignement technique et professionnel et ladite société. Ce partenariat touchera notamment le domaine des infrastructures.

Recueillis par Patricia R.

La Vérité0 partages

Costa Croisières dans l’océan Indien - Dernière saison cette année

Cela fait maintenant dix ans que Costa Croisières accoste les côtes de Madagascar. L’office régional du tourisme de Nosy Be a d’ailleurs annoncé vendredi dernier l’arrivée du navire « Costa Mediterranea » à Madagascar. Selon son itinéraire, le bateau saute d’île en île pendant quinze jours dans l’océan Indien. Ils partent de Port Louis à Maurice, visite Mahé au Seychelles pendant trois jours, reste une journée à Nosy Be Hell ville et à Toamasina, se séjourne ensuite durant deux jours à Saint Denis à La Réunion et revient à Port Louis. Pour cette saison, notre Grande île accueille le navire le 1ernovembre jusqu’au 6 mars 2020 et ce, deux fois par semaine.

 

Malgré l’effervescence de la population locale, cette année est surement la fin de cette croisière dans l’océan Indien. Costa Croisières s’oriente vers d’autres destinations à partir de 2020. Selon la déclaration dans zinfos974 de La Réunion, le géant touristique abandonne les croisières dans l’océan Indien pour se recentrer dans des zones plus rentables. « Pour l’hiver 2020/2021, notre objectif est de proposer aux habitants de La Réunion et de Maurice un éventail de nouvelles routes intéressantes et très appréciées telles que les Emirats, l’Asie ou les Caraïbes. Nous prévoyons également de renforcer notre offre dans la région méditerranéenne. Fin octobre, notre équipe rencontrera les agents de voyage de l’océan Indien pendant deux jours à bord du Costa Mediterranea afin de leur présenter notre vaste offre. Nous sommes sûrs qu’ils apprécieront notre proposition ».

Pourtant, le passage de ces croisiéristes apporte des bénéfices pour l’économie puisqu’un touriste dépense en moyenne 70 euros par jour soi environ 280 000 ariary. « Les touristes arrivent à 8 heures du matin et partent vers 19 heures du soir. Ils visitent en général les îlots de Nosy Be comme Nosy Iranja et Nosy Tanikely. On ne peut pas nier le fait que leur arrivée apporte des revenus pour la population locale que ce soit dans le domaine du transport, de la vente ou du tourisme » explique Damien Géraldo, assistant de direction de l’Office régional du tourisme à Nosy Be Hell Ville lors d’une conversation téléphonique. A titre d’information, le paquebottransporte 2680 passagers pour 897 membres de l’équipage.

Recueillis par Solange Heriniaina

La Vérité0 partages

Manipulation de l'opinion publique - Le Malagasy, à la fois naïf et incrédule ?

Paradoxalement en effet, on observe que d'une part, les fakenews se propagent à une vitesse grand V à Madagascar, alors que de l'autre côté, la population malagasy reste imperméable aux mises en garde qui leur sont adressées face à des arnaques mêmes cousues de fil blanc.

 

L'on a encore en souvenir la publication d'un facebooker farfelu, selon laquelle le tunnel d'Ambanidia se serait écoulé. Bien que la ficelle ait été grosse comme un câble sous-marin (l'olibrius est allé jusqu'à  donner le nombre exact d'ensevelis alors que, selon ses propos, le fait était censé s'être produit à l'instant), la fausse nouvelle s'est propagée comme une traînée de poudre dans la Capitale, au point de créer la panique au sein des proches de ceux qui avaient l'habitude d'emprunter cet ouvrage à grande fréquentation. Identifié par le service de lutte contre la cybercriminalité, l'auteur du fakenews a eu le temps de méditer au frais sur son acte qui, selon ses aveux, procédait d'un simple amusement.

Plus récemment, on a tous vu qu'une intox de pénurie de carburant, émise encore une fois sur les réseaux sociaux, a eu pour effet de tarir en un rien de temps tous les cuves de toutes les stations d'essence de la Capitale et les stocks destinés à cette dernière des 4 compagnies pétrolières, au point de créer une vraie pénurie. On aura remarqué à cette occasion que, paradoxalement,  les déclarations officielles rassurantes émises par toutes les entités concernées (ministère, OMH, opérateurs pétroliers) n'ont eu aucun effet sur l'opinion publique, contrairement aux simples publications sur facebook qui ont créé la psychose.

Modes opératoires de notoriété publique

Mais tout en étant naïf, les Malagasy demeurent cependant sourds aux alertes qui leur sont adressées, notamment face aux agissements d'arnaqueurs en tous genres, dont  les modes opératoires sont pourtant de notoriété publique. A titre d'exemple, le journal que vous tenez en mains, en juin de cette année, avait déjà attiré l'attention sur les risques encourus par les candidats aux voyages en groupe organisés par l'agence Sourc'In Voyage et ce, après avoir appris que celle-ci est dirigée par le nommé Jo Willy Rabe. A cette occasion, il a été bel et bien rappelé, extrait d'article à l'appui, que ce dernier était derrière deux précédentes escroqueries à grande échelle, à savoir les opérations « power balance » et « ordinateurs pour tous » (voir notre édition du 18 juin 2019).

Grande fut la surprise lorsqu'il est apparu que, postérieurement à cette sonnette d'alarme, des centaines de victimes ont encore mordu à l'hameçon de Jo Willy Rabe dont les offres, de surcroît, étaient pourtant trop belles pour être honnêtes par rapport à celles de ses concurrents. La crainte émise dans l'article suscité s'est révélée malheureusement fondée.

« D'aucuns craignent que ce dernier (Jo Willy Rabe) ne reste provisoirement correct que pour endormir la méfiance et attirer le maximum de candidats au voyage. Autrement dit, il attend que le pactole soit suffisamment conséquent pour frapper un grand coup et disparaître dans la nature, comme il l'a fait lors de l'escroquerie de l'ordinateur portable », avions-nous écrit à l'époque.

Les exemples peuvent être multipliés à souhait (transformation de simples papiers en billets de banque ; vente de mercure,…) mais force est de constater que ce trait de caractère des Malagasy, tantôt d'une extrême naïveté, tantôt d'une incrédulité à toute épreuve, est mis à profit par certains malintentionnés pour les manipuler sans vergogne.

Hery Mampionona

La Vérité0 partages

Naina, l’homme qu’il faut

Jour-J de la campagne électorale pour les élections des communales et des municipales qui auront lieu le 27 novembre 2019. D’emblée, il y a lieu de préciser que même si elles se passeront le même jour, dans le même bureau de vote, les communales et les municipales sont deux scrutins distincts. Nous nous focalisons souvent sur l’élection du maire et on a tendance à omettre celle du conseil municipal. Deux urnes différentes, deux isoloirs séparés et par extension, deux responsabilités différentes. Si le cabinet du maire est l’organe exécutif, le conseil municipal en est l’organe délibératif. Les deux sont appelés à travailler dans une parfaite synergie et cela dans l’intérêt général de la ville et de ses habitants.

 

Certes, les principales charges pour la gestion de la cité reposent sur les épaules du maire dans la mesure où il assure l’exécution de  l’orientation générale de la politique délibérée au conseil municipal. De ce fait, l’approche priorisant les égards vis-à-vis du maire n‘est pas forcément déplacée.  

A Antananarivo, la Capitale de Madagasikara, le scrutin des communales du 27 novembre se joue entre cinq candidats (tous de sexe masculin) dont Rakotoarisoa Faniry Alban alias Gangstabab de l’Antoko Politika Madio (APM), Naina Andriantsitohaina présenté par lsika Rehetra miaraka amin’i Andry Rajoelina (IRD), Randriamasinoro Tahiry Ny Rina du Tiako i Madagasikara (TIM), Ralaiarimanana Elias (indépendant) et Feno Harison (indépendant), à souligner que ce dernier fut le mandataire de Rajoelina à la CENI lors de la présidentielle de 2018.

Parmi ces cinq prétendants alignés au starting-block pour la course à la Mairie d’Antananarivo, Naina le candidat portant le dossard n°4 et présenté par l’IRD se détache du lot. Jusque-là, il est le seul qui parvient à adhérer autour de lui une pléiade de personnalités de divers horizons et de mouvements associatifs qui, au fait, épousent la stratégie qu’il entend mettre en œuvre pour redresser la ville en cas de victoire à la course. Le slogan-phare, « Antananarivo-Tananantsika » séduit ! En sa qualité de premier magistrat de la ville, Naina dirigera l’équipe de la Mairie en toute conscience et compétence. En réalité, le candidat de l’IRD dispose en lui toutes les qualités nécessaires pour mener à terme le combat.

Le facteur âge. Pour un homme, crédité d’un âge de 56 ans, c’est l’âge de la maturité. C’est le moment idéal, en pleine possession des capacités physiques et intellectuelles, pour assumer de lourdes et délicates tâches. Evidence à signaler que Rajoelina était beaucoup plus jeune quand il remportait la Mairie de la Ville des Mille en 2007 mais attention l’ « exception confirme la règle ». Cela demeure vrai !

Riches parcours intellectuel et professionnel. Ayant bénéficié d’une formation initiale en économie et en gestion, Naina maitrise les arcanes du management. A cela s’ajoutent les solides expériences en termes de direction des affaires en tant que PDG ou de président de banque. Issu d’une famille de capitaine d’industrie, Naina Andriantsitohaina hérite la faculté et la pertinence à gérer la ville.

Un homme nouveau et « propre » dans la politique. Un avantage non négligeable qui fait la différence entre tous. Faut-il marquer aussi le fait que Naina soit proche parmi les plus proches du Président Rajoelina faisant de lui l’homme providentiel pour « sauver » Antananarivo Tananantsika.

Ndrianaivo

La Vérité0 partages

Communales à Antananarivo - Des ténors du TIM roulent pour Naina Andriantsitohaina

Après le député Fidèle Razarapiera qui, dès le lendemain de l’annonce du candidat du Tiako i Madagasikara avait émis de vives critiques, voilà que d’autres ténors de ce parti se sont montrés pour affirmer leur soutien au candidat du Isika rehetra miaraka amin’i Andry Rajoelina à l’élection communale du 27 novembre prochain. Hier, Olivier Donat Andriamahefamparany, ancien Secrétaire général du TIM, Mamy Rajaonson et Felix Andriamandimbisoa, respectivement anciens députés du TIM dans le troisième et le quatrième Arrondissements de la Capitale lors de la dernière législature, regroupés au sein de l’association « Cercle de réflexion pour l’éveil, l’espoir et la renaissance » (CREER) ainsi que Frédéric Rabesahala du parti Fanorolahy, sont sortis de leur mutisme pour annoncer de manière officielle leur soutien sans conditions au porte- fanion des Orange dans la course à la municipalité d’Antananarivo, à Andrainarivo.

 

Ce soutien se veut premièrement être une réponse à l’appel au rassemblement lancé par le candidat Naina Andriantsitohaina aux partis politiques, aux associations, aux chefs d’entreprise et aux citoyens pour participer à la reconstruction de la Capitale, précise l’ancien numéro deux du TIM, Olivier Donat Andriamahefamparany. « C’est un grand appel qui montre sa volonté d’ouverture », renchérit l’ancien du parti de Marc Ravalomanana. Des propos corroborés par Frédéric Rabesahala, président d’honneur du parti Fanorolahy.  Les deux entités affirment par ailleurs avoir été convaincues par la vision du candidat numéro 4 sur le bulletin unique, une vision conforme à celle du Président de la République.

Affirmant être las des guéguerres politiques qui ont mis Iarivo à genoux, CREER et Fanorolahy martèlent que l’heure est aux actions pour le développement de la Capitale, d’où leur choix de soutenir et d’appeler à faire voter pour Naina Andriantsitohaina. Etant entendu que l’objectif est le développement de la Capitale, la différence de couleur politique ne devrait pas constituer un obstacle, estiment-ils. Et eux de souligner par ailleurs que quatre ans ont déjà été perdus à cause de la gestion de la Capitale par les hommes du Tiako i Madagasikara et de la guéguerre menée par ceux-ci avec l’Etat central.

La redaction

La Vérité0 partages

Tanà Masoandro – Audiences foraines – Référendum - Andry Rajoelina, un Président respectueux des lo...

Une décision ou une action équivaut une critique ! Tel semble être le credo de certains  opposants farouches au régime actuel. Le moindre fait et geste du Président Andry Rajoelina est minutieusement scruté par ses détracteurs qui ne tarissent pas d’imaginations pour lancer une nouvelle polémique. La dernière polémique en date est liée à sa récente visite à la prison d’Antanimora et durant laquelle il a accordé une grâce présidentielle à effet immédiat en faveur de 6 détenus. Certains critiques n’hésitent pas à affirmer que le Chef de l’Etat méprise les lois et la Justice en général. Il faut pourtant rappeler que dans toutes ses prises de décision, le Président a toujours fait en sorte de respecter les lois en vigueur.

 

L’on peut citer, à titre d’exemple, dans son projet de révision constitutionnelle qui a dû se faire cette année, le Président de la République s’est heurté au refus de la Haute Cour constitutionnelle. Bien que les juges d’Ambohidahy n’aient émis qu’un « avis » défavorable par rapport à une éventuelle révision de la Constitution, le Chef de l’Etat n’a fait aucun forcing et s’y est conformé sans problème.Rappelons que d’après son avis, la HCC a argumenté que « toutes les conditions ne sont pas réunies pour organiser un référendum dans le pays ». Malgré le droit d’initiative référendaire dont dispose le Président de la République en matière de révision de la Constitution, il est néanmoins tenu de respecter l’ensemble des prescrits constitutionnels à ce sujet.

Abstraction sur le forcing

Une autre preuve de respect de la législation, sa demande d’avis concernant la création d’une fondation durant son mandat actuel de Président. Le locataire d’Iavoloha a pu, effectivement, prendre une initiative en contournant les lois mais a préféré effectuer toutes les démarches légales en vue de mettre en place sa propre fondation à but strictement social.Il y eu également l’organisation d’audiences foraines à la prison d’Antanimora à laquelle s’est opposé le comité d’éthique au sein des magistrats de Madagascar. Le numéro un du pays n’a émis aucune objection. Du coup, les audiences foraines ont été finalement transférées au Tribunal d’Anosy. Et durant cette visite à la prison d’Antanimora, Andry Rajoelina a tenu à user ses prérogatives en donnant la liberté à trois vieillards par l’entremise de la grâce présidentielle. Un geste que certains ont pourtant encore critiqué en avançant des arguments fallacieux mais la majorité salue l’initiative de l’homme fort du pays.  « Là, je fais abstraction de toute divergence d'opinion sur ce jeune Président et lui donne un bon point comme à l'école. Les détenus sont des humains comme vous et moi, leurs droits en tant qu'être humain sont inaliénables. 36ans à l'ombre, malade, la remise de peine me semble raisonnable. Que la grâce du Saint Esprit continue d'illuminer et guider les pas et décision du Président », reconnait une personnalité dont la couleur politique n’est pas celle du parti présidentiel.

Il en est de même pour la très récente polémique liée au projet « Tanà -Masoandro » qui sera exécuté du côté d’Ambohitrimanjaka et ses environs. Etant donné qu’il s’agit d’un projet présidentiel, le Chef de l’Etat a bel et bien pu occulter toutes démarches de dialogue et procéder à une expropriation pour cause d’utilité publique. Pourtant, le régime a privilégié l’échange avec les riverains concernés qui bénéficieront sans exception d’indemnisation avant le coup d’envoi du projet. L’homme fort du pays a, une fois de plus, encore montré son statut de vrai homme d’Etat qui respecte la législation en vigueur. Une qualité rare chez un Président à Madagascar !

La Rédaction

Madagate0 partages

Abu Dhabi, 18ème Conférence de l’ONUDI. Discours intégral du Président Andry Rajoelina

Discours intégral de SEM Andry Rajoelina, Président de la République de Madagascar

18ème Conférence générale de l'ONUDI

Abu habi, le 3 Novembre 2019

Monsieur le Directeur Général de l'Organisation des Nations Unies pour le Développement Industriel (ONUDI)

Mesdames et Messieurs les chefs d’États et de gouvernements,

Messieurs les chefs de délégations et représentants d’institutions,

Honorables invités, chers participants,

 

Avant toutes choses, je voudrais vous exprimer ma profonde et sincère gratitude pour l’accueil chaleureux dont moi-même et ma délégation avons fait l’objet depuis notre arrivée à Abu Dhabi. Cela fait preuve de la légendaire hospitalité arabe et traduit toute l’estime que vous portez à l’égard de mon pays.

C’est un plaisir d’être parmi vous à l’occasion de cette 18ème Conférence Générale de l’ONUDI tenue sousle thème de « L’industrie, de l’innovation pour transformer notre avenir ».

Cette réunion de haut niveau nous offre l'opportunité de faire le bilan des progrès effectués en matière d’industrialisation mais aussi de relever les nombreux défis à venir.

 

Chère assemblée,

 

Dans le cadre de cette 18ème Conférence Générale, Madagascar va signer le tout premier « Programme Pays » de son histoire avec l’ONUDI. C’est un signe de soutien fort en notre plan d’actions pour rattraper notre retard de développement. Ce « Programme Pays » s’aligne avec la Politique Générale de l’État qui résulte des Velirano, serment en Malagasy, que j’ai fait auprès de mes compatriotes.

 

Mesdames et Messieurs,

 

L’industrialisation fait partie des stratégies qui permettront à Madagascar d’atteindre les objectifs de l’émergence et de rejoindre le rang des pays Africains à forte croissance.

A la vue de son potentiel, l’émergence de Madagascar, au même titre que celle de l’Afrique, passe inexorablement par son industrialisation : Madagascar doit produire localement tous ce dont le pays et la population ont besoin.

Les défis auxquels Madagascar fait face sont les mêmes queceux de nos pays frères d’Afrique. Des défis qui sont à la hauteur de notre potentiel.

 

Madagascar a 5.000 km de côtes, 5 ports, 22 régions dont 13 ont des façades maritimes : nous allons faire de Madagascar une plateforme multimodale, à la fois interface dans les pays de l’océan Indien, mais aussi un point d’entrée incontournable pour le continent Africain. A ce titre, Madagascar préside le COMESA, une grande organisation fédérant 21 pays africains. La Grande Ile est déterminée à faciliter les échanges commerciaux pour industrialiser les filières prioritaires pour le développement de ses pays membres.

 

En effet, pensez-vous qu’il est normal et acceptable que 50% des gisements mondiaux d’or se trouvent sur le continent Africain, alors que nous ne possédons aucune réserve d’or ?

Est-il normal que le continent Africain soit le premier exportateur de cacao alors que les plus grands pays producteurs de chocolat au monde ne possèdent même pas un seul tronc de cacaoyer ?

Aujourd’hui on dit que l’Afrique est riche pourtant sa population est pauvre. Cela est symptomatique d’un manque de vision et de savoir-faire auxquels nous devons remédier. Nous devons avoir une vision économique concrète, et transformer nos ressources dans nos territoires.

 

Cette plus-value permettra la création de valeur ajoutée et d’empois pour la population locale. Il est grand temps de changer le cours de l’histoire. Nous nous devons d’aller dans le sens d’une industrialisation plus réfléchie. Cette ambition implique l’intégration d’une logique de gestion durable et responsable.

Concernant Madagascar, des mesures ont été prises et des actions ont été initiées pour réussir ce développement industriel et atteindre l’autosuffisance alimentaire.

 

• Nous allons industrialiser notre riziculture pour atteindre l’autonomie alimentaire et reconquérir les marchés internationaux. Ce secteur représente plus de deux tiers des sources des revenus de la population malagasy en employant environ 78% de la population active. Dans ce sens, l’agriculture représente le fer de lance de notre développement.

Parmi les projets figure « l’aménagement des plaines du Bas Mangoky» au Sud-Ouest de Madagascar, qui permettront d’irriguer plus de 70.000 ha de terres cultivables.

Nous allons étendre nos surfaces cultivables de 100.000 ha en 5 ans. Notre premier objectif est de produire 500.000 tonnes de riz et redevenir le grenier à riz de l’océan Indien.

 

• Nous le savons tous, aucune industrialisation n’est possible sans l’accès à l’énergie suffisante et abordable. Le premier défi est de réduire les coûts de l’électricité à Madagascar.

Je me suis engagé personnellement auprès des Malagasy à raccorder et électrifier toute l’île car il est inconcevable qu’aujourd’hui que l’énergie produite à Madagascar soit la plus cher en Afrique. Elle varie de 20 à 40 centimes de dollars le KWh.

L’objectif est de produire d’avantage mais surtout plus intelligemment et durablement avec de l’énergie propre.

Depuis le début de mon mandat, nous nous sommes engagés à doubler, voire tripler, notre production énergétique – un minimum de 800 MegaWatt en 5 ans – en privilégiant les énergies renouvelables.

90% des infrastructures que nous allons développer produiront de l’énergie verte. Cela fera également l’objet d’une création de filières industrielles, de montage ou même de production d’intrants à Madagascar.

 

• Mon pays encourage et soutien également la recherche et le développement notamment dans le domaine de l’agriculture et de l’agroalimentaire. Tout pousse à Madagascar grâce à la diversité de nos sols et de notre climat. Nous devons donc faire preuve d’ingéniosité, de créativité et d’intelligence économique pour répondre à nos propres besoins. Ainsi, le Moringa, plante aux nombreuses vertus nutritionnelles sera transformé pour lutter contre la malnutrition.

A l’heure de la compétitivité mondiale, les pays doivent se positionner sur les marchés concurrentiels et à forte valeur ajoutées.

Je suis fier de vous dire aujourd’hui que Madagascar a lancé le premier caviar Africains, et il est devenu un incontournable des grands chefs dans le monde.

Mesdames et Messieurs

 

• L’une des plus grandes richesses du continent Africain est en notre jeunesse. On dit toujours que la jeunesse est l’avenir d’un pays. Mais que fait-on vraiment pour aider nos jeunes ?

Ils ont une idée mais n’ont pas de financement.

Ils ont des projets mais n’ont pas de formation.

Ils veulent réussir mais nous ne les accompagnons pas.

 

En ce qui concerne Madagascar; nous avons lancé le projet Fihariana qui signifie « prendre en main son avenir ». Il consiste à soutenir des porteurs de projet : les femmes, les jeunes, les agriculteurs, les artisans, en milieu rural ou urbain. Ce projet permettra à 50.000 jeunes d’accéder directement aux financements d’un montant de 500 dollars à 50.000 dollars. Ils pourront créer leur entreprise, se former et être autonome.

 

Je veux inculquer l’esprit entrepreneurial. Je veux inciter les jeunes à créer de l’emploi !

L’industrialisation de Madagascar est au premier plan de nos préoccupations. Nous veillons chaque jour à ce que cette industrialisation soit inclusive, qu’elle ait des impacts concrets dans la vie quotidienne du peuple Malagasy.

 

Mesdames et Messieurs,

 

L’Afrique est attractive mais cela n’est pas suffisant.

Nous sommes capables de plus et de mieux. Nous devons maintenir notre cadence et perpétuer notre croissance économique.

A ce titre, les nouvelles technologies, la révolution numérique et l’intelligence artificielle constituent des leviers de croissance exponentiel. C’est une porte qui s’ouvre pour l’Afrique.

Aujourd’hui, le continent accède à des marchés plus grands et plus denses. Il facilite ses échanges avec le monde. Apparaitra de nouvelles plateformes de « e-commerce ». Cela constitue une opportunité pour les PMA d’accélérer leur développement.

 

Chère assemblée,

 

Nous sommes ici, aux Emirats Arabe Unis, symbole de la transformation, de la modernisation.

Et qui figure aujourd’hui parmi les premières destinations mondiales.

Ce que Dubaï a pu réaliser marque l’esprit du monde entier.

Ce qui semblait être une faiblesse et une contrainte aux yeux de tous était, en fait, une source d’opportunité. A partir d’un désert… oui ! d’un désert ! en moins de 20 ans, ils ont réussi à construire un monument de l’économie moderne. Leur esprit d’avant-garde, cette imagination et cette audace inspire le monde. Ils nous montrent qu’avec de la vision, avec du travail et de la détermination tout est possible.

 

J’invite ici tous les dirigeants publics et privés, les acteurs sociaux à contribuer à ce grand mouvement pour la transformation de nos économies, le bien-être et l’épanouissement de nos peuples. Et cela doit passer par un changement de mode de pensée et de méthodologie.

Sachez que pour Madagascar, le leadership et la vision qui faisaient tant défaut à notre belle nation sont désormais présente et en action. Madagascar se redressera et deviendra un modèle de développement économique en Afrique.

 

Mes chers amis,

 

Travaillons plus et travaillons mieux pour éliminer la pauvreté dansnos pays et réduire les inégalités.

Les générations futures comptent sur nous.

 

Andry Rajoelina

Président de la République de Madagascar

Midi Madagasikara0 partages

Andrefan’Ambohijanahary : Deux morts dans un accident de voiture

Le sang a coulé à Andrefan’Ambohijanahary samedi dernier vers 18 heures 15. Deux personnes ont été tuées, une autre a été blessée dans un accident de la route. Roulant à tombeau ouvert   en direction d’Anosy, une voiture Peugeot 205 a fini sa course contre le mur d’un magasin bordant l’avenue  dans le quartier de Soanierana Paraky après avoir percuté un cycliste et un piéton. Résultat, la violence du choc a fortement endommagé le mur de la maison et la voiture. Le chauffeur a été tué sur le coup. Grièvement blessés, le piéton et le cycliste ont été évacués d’urgence à l’hôpital Joseph Andrianavalona Ampefiloha. Malheureusement, le piéton n’a pas survenu à ses blessures. Quant au cycliste, il a pu rejoindre son domicile après avoir obtenu les soins nécessaires. Pour le moment, la cause exacte de l’accident n’est pas encore déterminée. L’enquête est en cours.

T.M.

Midi Madagasikara0 partages

Football- Pro League : CNaPS Sport et JET Mada en tête !

Le JET Mada, bien pris en main par Roro Rakotondrainibe est en train de trouver sa voie pour faire partie des meilleurs clubs.

La seconde journée de la Pro League est une confirmation pour les ténors montrant ainsi que la hiérarchie est en train de prendre forme.

C’est le cas notamment de la CNaPS Sport qui a encore fait  voir de toutes les couleurs au Zanakala qui n’a pu trouver le rythme que dans les derniers quarts d’heure d’une rencontre bien prise en main par les caissiers qui menaient déjà par 4 à 1 à l’heure de jeu.

La CNaPS confirme. Un doublé de Niasexe après une ouverture du score par Arnaud puis Mando vint corser l’addition avant que Tolotra ne porte le score à 5 contre 3 pour les Fianarois.

Après le 7 à 0 infligé au FCA Ilakaka, la CNaPS Sport partage donc le fauteuil de leader avec JET Mada qui a battu à plate couture le Club M Mananara sur un score éloquent de 6 à 1 lors de la journée d’hier au Stade Elgeco Plus au By Pass.

L’AS Adema vient derrière les deux clubs de tête en réussissant à battre Elgeco Plus, samedi à Mahamasina.

Les gars d’Ivato ouvraient le score par Eric dès la 18e mn. Puis l’excellent Safidy égalisait d’une superbe tête (47e ).

Elgeco méconnaissable. Mais bien décidés à engranger des points après leur nul contre le 3FB lors de la première journée,   les joueurs de l’Adema finirent par trouver la faille par Onja Patrick (68e ).

Elgeco, quelque peu méconnaissable, a paru manquer  de solution pour bousculer l’AS Adema. Et ce n’est pas l’arrivée d’un illustre inconnu du nom de Christian Bucard au poste d’entraîneur qui y change quelque chose. On se demande même si le technicien en question a la licence A comme l’exige l’appartenance à cette Pro League. Toujours est-il qu’Elgeco a intérêt à trouver une solution car l’équipe a encore le potentiel pour réussir avec le grand défenseur Johnny, Dino qui n’a pas joué samedi, Bonnard, Tsilavina Bila et Safidy sans oublier le nouveau gardien Santos, un transfuge de Disciples FC de Betafo.

Les deux autres matches de cette deuxième journée se sont soldés sur un score nul et vierge entre le COSFA et le 3FB à Mahamasina d’une part et Tia Kitra et Ajesaia à Toamasina de l’autre.

Clément RABARY

Midi Madagasikara0 partages

Echecs- Juniors : Fy Rakotomaharo vice-champion d’Afrique

Fy Antenaina Rakotomaharo termine à la deuxième place du championnat d’Afrique chez les juniors.

Antenaina comme son deuxième prénom car il avait un réel espoir pour décrocher le titre de champion d’Afrique juniors. Fy Rakotomaharo, car il s’agit de lui, s’est fait coiffer au poteau par l’Egyptien Fawzy Adham.

C’était du 28 au 2 novembre à Accra, la capitale ghanéenne, où la crème des échecs en Afrique s’est retrouvée pour disputer ce titre tant convoité de champion du continent.

Mais autant le dire, la deuxième place de Fy est élogieuse car reflétant le parcours de ce jeune homme qui n’a pas ménagé ses efforts pour entrer dans la cour des grands. Et c’est mieux pour cette discipline trop longtemps confinée à quelques clubs à Madagascar.

Clément RABARY

Midi Madagasikara0 partages

Raharaha Ambodiazinina : Nanjavona ny sendika, tsy hita ny minisiteran’ny filaminam-bahoaka

“Sanatria ve ka fatim-biby ny fatin’ny havanay izay novonoina tamin’ny fomba feno habibiana tao Ambodiazinina…”, izay no tenin’ireo fianakavian’ireo inspektera telo maty noho ny fitsaram-bahoaka nataon’ny fokonolona azy ireo tao Ambodiazinina Fenerivo atsinanana. Mbola nohamafisin’ireto fianakaviana ireto hatrany fa “iraka ara-panjakana misy taratasy ara-dalàna sy karatra maha-polisy azy no nataon’izy ireo, nefa ny meloka indray ankehitriny no nomena rariny, aiza ny zon’olombelon’ireo polisy nisy namono.”. Isan’ny mampalahelo ireto fianakaviana ireto ny didim-pitsarana ady heloka tsotra nivoaka, satria raharaha samy vono olona ihany no niara-notsaraina tamin’ity raharaha ity, nahoana ny Ambodiazinina mahazo 05 taona fotsiny nefa ny hafa tao Brickaville sy Toamasina II nomena sazy 20 taona sy sazy mandram-pahafaty am-ponja. Ny tena mampanontany tena ireto fianakaviana ireto ihany koa araka ny nambarany dia vao nitranga ny famonoana feno habibiana tany Ambodiazinina dia nijoro ny syndikan’ny Inspektera ny polisy fa tsy hanaiky mora ny raharaha; toraka izany koa ny minisiteran’ny filaminam-bahoaka sy ny tale eto Toamasina. Noho ny tonga anefa ny fitsarana ny raharaha dia na iray aza tsy misy hita izy ireo, na mpisolovava iray aza tsy mba niantohana na nifanampiana tamin’ny fianakavian’ireo polisy maty akory nataon’ny syndika ny inspektera sy ny minisitera ary ny talem-paritra eto Toamasina. Mahita koa ireto fianakaviana ireto fa kitoatoa be ny fanadiadiana izay nataony polisy ihany ka nanadiso ny fitsaran’ny fitsarana ady heloka be vava tsotra, hany ka maro tamin’ireo heverin’ny fianakaviana fa meloka no nohafahana, ary misy mihintsy ireo olona tokony ho voaroiroy tsy nampidirina anaty antontan-taratasin’ady mihintsy. Manao antso avo amin’ny filoham-pirenena, ny praiminisitra, ny minisitry ny fitsarana ireto fianakaviana ireto mba hijery akaiky ity raharaha nahafaty inspektera na polisy telo lahy be izao ity.

Malala Didier   

Midi Madagasikara0 partages

Basket-ball : La GNVB qualifiée au tour suivant !

Le suspense n’a guère duré hier, dans un Palais des Sports quelque peu boudé par le public qui, pour une fois, n’a pas tort. Logique, car il s’attendait à voir les vaillants gendarmes se qualifier pour l’Elite 16, regroupant comme son nom l’indique les 16 meilleures formations de l’heure.

Qu’importe le vin pourvu qu’il y ait l’ivresse ! C’est le moins qu’on puisse dire de la dernière journée des éliminatoires du championnat d’Afrique des clubs. Une journée presque ordinaire où les Kenyans  du KPA n’ont pas eu à forcer leur talent pour battre les Comoriens de l’USONI.

Un réel problème. Mais apparemment le public était venu pour le second match d’hier pour sortir fier de ces gendarmes qui ont étouffé les Soudanais du Sud pourtant plus grands qu’eux. Mais mesurer plus de 2m sous la toise ne signifie pas tout. Il faut aussi la mobilité et l’adresse d’un Helly et de Fabrice, nos deux champions du 3 x 3 qui ont été, une fois de plus, exacts  au rendez-vous avec les tirs à mi-distance qui posaient un réel problème à leurs adversaires.

Certes, les Soudanais étaient moins agressifs que lorsqu’ils avaient en face les Kenyans au cours de la quatrième journée, mais c’était peut-être la fatigue de ce duel au couteau qui a bien profité à la GNVB plus fraîche et donc plus entreprenante.

Déjà à la mi-temps, l’écart était confortable pour les Malgaches qui ont pris de l’assurance au fil des minutes. Le temps pour Mamy d’organiser sa troupe en contournant les géants soudanais et la messe fut dite.

Le festival commença réellement à l’entame du quatrième quart-temps pour Helly et sa bande qui s’imposaient avec de la marge par 86 à 63.

Ils sont donc qualifiés à l’Elite 16. Autrement dit, les choses vont encore se corser car ils vont devoir se frotter aux deux premiers de sept autres zones en Afrique. Et un gendarme averti en vaut deux…

Clément RABARY

Midi Madagasikara0 partages

Conférence ministérielle de l’OMC 2020 : Les pays d’Afrique prêts à défendre leurs intérêts com...

Keith Rockwell, expert de l’OMC, lors de la Conférence organisée à Johannesburg par l’OMC et la FES, sur les défis du commerce international.

Le commerce international est largement dominé par les Etats-Unis, la Chine, le Japon et l’Union Européenne. Pour faire face à ces grandes puissances, l’Afrique se prépare pour défendre ses intérêts auprès de l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC).

Les pays comme Madagascar restent vulnérables aux aléas du commerce international. Cependant, chacun peut défendre ses intérêts et gagner avec des arguments soutenables, selon Vonai Muyambo, responsable auprès de l’OMC à Genève, présente à la Conférence sur les défis du commerce international, qui s’est tenue la semaine dernière à Johannesburg. Des représentants de la société civile, d’universitaires, des médias et du secteur privé des pays de l’Afrique Subsaharienne, ont participé à cet événement organisé par l’OMC en partenariat avec la fondation FES (Friedrich Ebert Stiftung), assisté également par des représentants de l’Union Africaine. « Les pays africains doivent élaborer une  stratégie pour défendre leurs intérêts communs. Certes, chaque pays a ses spécificités, mais les représentants des différents pays d’Afrique doivent parler au nom de toute l’Afrique pour défendre les intérêts des pays d’Afrique, à la Conférence ministérielle de 2020, qui représente l’organe de décision suprême de l’OMC », a affirmé Pr Randrianalijaona Tiana Mahefasoa, membre de la délégation malgache présente aux rencontres de la semaine dernière, à Johannesburg, Afrique du Sud.

Zone de libre -échange. A noter que l’OMC œuvre pour la facilitation du commerce et prône pour la libéralisation des échanges. Pour Madagascar, de nombreux accords d’intégration régionale ont été ratifiés et appliqués avec d’autres pays. Mais les résultats ne sont pas favorables à l’économie, si l’on se réfère à la balance commerciale qui devient de plus en plus déficitaire. Pour les experts présents à la rencontre de Johannesburg, il appartient aux Gouvernements de mettre en place les conditions nécessaires pour favoriser le commerce et les activités productives, afin que ces accords de libre -échange soient favorables. « Les consommateurs cherchent toujours à avoir les prix les plus bas, à cause de leurs contraintes sur le pouvoir d’achat. C’est le rôle de l’Etat de bien peser s’il faut favoriser le commerce ou appliquer une protection de la production locale. Pour le cas de Madagascar, les marges de manœuvre sont encore énormes, car les taxes douanières sont plafonnées à 30%, pour la plupart des marchandises considérées comme produits de première nécessité. L’Etat malgache  a le droit de taxer les produits qui pourraient concurrencer déloyalement la production locale, ou qui pourraient menacer la santé, l’environnement, etc. », a expliqué Keith Rockwell, expert auprès de l’OMC à Genève. Par ailleurs, la ZLECAf (Zone de libre- échange continentale africaine) fait l’objet de plusieurs débats. Les participants à l’atelier de Johannesburg ont soutenu l’utilité de cette zone de libre -échange. Pour le Pr Randrianalijaona Tiana Mahefasoa, Madagascar a encore le temps d’étudier les composantes de cet accord, qui doit encore être étudié auprès du Parlement. « Madagascar cherche à défendre ses intérêts, son industrie, son commerce, son économie. S’il faut prendre des décisions, il faut que cela s’oriente vers cette voie », a-t-il soutenu.

Voix de l’Afrique. En ce qui concerne la Conférence ministérielle à Genève, les représentants des pays d’Afrique Subsaharienne ont évoqué la nécessité d’intégrer le commerce électronique dans le système fiscal et douanier. Des propos confirmés par Vahini Naidu, représentant du département du Commerce et Industrie d’Afrique du Sud. D’après les participants, ce sont les économies occidentales qui bénéficient le plus de l’e-commerce. « Bien qu’elles se fassent en ligne, les transactions dans l’e-commerce est une activité commerciale. Il faut qu’elles soient formalisées et considérées par le fisc et la Douane. Pour l’heure, les pays d’Afrique sont lésés car l’e-commerce n’est frappé ni d’impôt, ni de taxe, ni de droit de douane », ont-ils affirmé.

Antsa R.

Midi Madagasikara0 partages

Sanctions commerciales : Des taxes compensatoires accordées à la Chine

« Chaque pays peut défendre ses intérêts auprès de l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC) », a martelé Keith Rockwell, directeur des informations et des Relations externes auprès de l’OMC à Genève. D’après ses dires, des pays en développement ont déjà gagné contre de grands pays. « Cela est difficile, mais c’est possible », a-t-il affirmé. Selon les explications, les sanctions préconisées par l’OMC se présentent sous forme de taxes compensatoires. D’ailleurs, la Chine vient d’être autorisée à taxer les produits provenant des Etats-Unis, suite à la guerre commerciale actuelle entre les ces deux grandes puissances commerciales. Selon les communications, ces sanctions seraient à hauteur de 3,6 milliards USD.

Dumping. A noter que cette décision est prise dans le cadre d’un litige intenté par la Chine contre les États-Unis, il y a près de six ans et qui découlait de prélèvements sur plus de 40 produits chinois. En effet, les droits avaient été imposés sous l’administration Obama, mais la pratique qu’ils visaient à réprimer demeure l’une des plus grandes préoccupations économiques de l’administration Trump concernant la Chine. La question en litige est celle des subventions que les États-Unis ont accusées à la Chine de fournir à ses entreprises pour leur permettre de vendre des produits moins chers à l’étranger. Pour empêcher la Chine d’inonder le marché américain de dizaines de produits chinois à bas prix – panneaux solaires, meubles, crevettes, tuyaux d’acier, pneus et machines à laver – les États-Unis ont imposé des « droits antidumping » à ces produits.

Autorisation. Une décision prise en 2017 par l’OMC a déjà indiqué que les États-Unis n’avaient pas suivi les règles de l’OMC, dans la manière dont ils imposaient les droits antidumping.  La semaine dernière, l’organisation mondiale a donné son feu vert à la Chine pour tenter de récupérer une partie des pertes subies, en imposant suffisamment de droits de douane sur les produits américains, afin de bloquer des exportations américaines d’une valeur de 3,6 milliards USD.

Antsa R.

Midi Madagasikara0 partages

ZLECAf : Un impératif pour le développement par le commerce

Vonai Muyambo, External Relations Officer, Information and External Relations, auprès de l’OMC.

Accélérer le commerce intra-aricain et renforcer la position commerciale de l’Afrique sur le marché mondial. Tel est l’objectif de la Zone de Libre Echange Continentale Africaine (ZLECAf), qui vise à accélérer de manière significative la croissance du commerce entre les pays d’Afrique et à utiliser plus efficacement cette approche, en tant que moteur de croissance et du développement durable. Cela peut être réussi en doublant le commerce intra-africain, renforçant ainsi la voix commune de l’Afrique et sa marge de manœuvre dans les négociations commerciales mondiales, selon les promoteurs de la ZLECAf. D’après les explications , les principaux objectifs de la ZLECAf sont de créer un marché unique pour les biens et services, avec libre circulation des personnes et des capitaux, ouvrant ainsi la voie à  la mise en place d’une Union douanière en Afrique. « La ZLECAf permettra également d’augmenter le commerce inta-africain grâce à une meilleure harmonisation et une meilleure coordination des politiques mis en place au sein des communiautés économiques régionales africaines », a noté Nadira Bayat, consultant de la Commission Economique pour l’Afrique, auprès des Nations  unies.

Croissance. Selon ses promoteurs auprès de l’OMC, la ZLECAf devrait également permettre de renforcer la compétitivité des entreprises des pays concernés, en leur permettant de produire à grande échelle, en leur facilitant l’accès au marché continental et en organisant de manière générale une meilleure réaffectation des ressources. Pour sa part, Vonai Muyambo, expert auprès de l’OMC a soutenu la nécessité pour les pays d’intégrer ce genre d’organisation. « Les autres pays vont bénéficier de la zone de libre échange et de ses avantages. Le commerce international évolue avec ou sans un membre isolé. Ce qu’il faut faire c’est de se préparer pour bénéficier au plus de ces structures internationales. C’est pour cela qu’on a mis en place le système MFN (Most Favoured Nations), a-t-elle indiqué. Bref, il s’agit d’un défi pour tous les pays, sans exception, souhaitant améliorer sa croissance via le commerce.

Antsa R.

Midi Madagasikara0 partages

Vaovy  au CGM : L’identité   et l’authenticité se rencontrent sur la scène

La nouvelle génération  Vaovy   a  offert un spectacle impressionnant samedi dernier au CGM  Analakely.  Les  successeurs de Gabin et Solange  ont  fait chavirer le public.

Le concert a permis à l’assistance de  redécouvrir  la tradition du Sud de Madagascar à travers la musique. Amour, faits sociaux , histoire,  tout est évoqué dans le répertoire de Vaovy. « Salakao », « Omeo rano », « Androy tany milevendrano » ont été interprétés. Les instruments malgaches tels que les lonkanga, tambour se faisaient entendre dans  la salle du  CGM.  Le « Tsinjaky  » a fait vibrer les planches.   Passionnée de la danse Tandroy et présente lors du concert de Vaovy,  Michèle Ange Ralaihelinarivony ,  a expliqué que « Chez les Tandroy le « Tsinjaky »  est plus  qu’un spectacle : c’est une manière d’exister, une façon de vivre et une intention de montrer la solidarité et fierté d’être Tandroy. Après toutes ces constatations observées. Donc,  le corps  humain est le premier outil nécessaire pour exprimer un message et transmettre différents sentiments et différentes intentions. Bref, c’est    un moyen  de  communiquer   avec  le public». Effectivement, Vaovy était en communion avec ses inconditionnels.  En sortant de la salle, les amoureux du « Beko » ont été satisfaits.

Iss Heridiny

Midi Madagasikara0 partages

Communales : Des plaintes sur certains candidats

A un jour du début de la campagne électorale (le 5 novembre), des gens commencent à élever la voix sur certaines pratiques des candidats aux prochaines élections municipales et communales. A cet effet, ils ses sont plaints au niveau de la CENI par voie orale en général, que parmi ceux qui postulent le poste de maire utilisent des moyens pas très catholiques. Certains d’entre eux n’hésitent pas notamment à puiser dans les caisses de la commune où ils se portent candidats. Sans parler de la précampagne profitant notamment que les textes restent flous sur ce point. Dans tous les cas, ils auront 20 jours à partir de demain pour convaincre les électeurs sur le bien fondé de leur propagande afin d’être consacré maire.

Dominique R.

Midi Madagasikara0 partages

Sambava : Mpivarotra lavanila, voafitaka tamin’ny vola sandoka Ar.40 tapitrisa 

Miparitaka ny vola sandoka any amin’ny distrikan’i Sambava amin’izao, ka miantso ny vahoaka mba ho mailo hatrany ny mpitandro filaminana. Ny alatsinainy lasa teo, tantsaha mpivarotra lavanila iray indray no lasibatry ny olon-dratsy tamin’ny vola sandoka mitentina 40 tapitrisa ariary. Raha ny vaovao voaray, tsy nijery akory ireo volabe vidin-davanilany nafatratra tao anaty sakoasy ity mpivarotra lavanila, fa nentina nody avy hatrany ireo vola. Nony tonga tany an-trano anefa vao ankona sy taitra, fa hay tsy vola tena izy ireto azo, satria nitovy avokoa ny ankamaroan’ny laharan’ny tarehimarika tamin’ireo roa alina ariary. Nametraka fitoriana teny amin’ny Zandary ity rangahy lasibatra, ka mbola karohina fatratra hatramin’izao ireo mpanao heloka bavava. Manoloana ny fiparitahan’ny vola sandoka any amin’ny Faritra Sava, dia nanambara nandritra ny valan-dresaka natao tamin’ny mpanao gazety, afak’omaly, ny Lietnà Christian Ramahaly Fanomezantsoa, Chef GAPJ (Groupe d’Appui à la Police Judiciaire), fa « hiezaka izahay avy ato amin’ny Zandarmaria hanatratra ny tompon’antoka amin’ny fanamboarana ireo vola sandoka. »

Eric Manitrisa

Midi Madagasikara0 partages

Ambositra : Deux morts et huit blessés

C’est le bilan tragique suite à un accident survenu  samedi dernier, en début d’après midi, dans le quartier populeux et populaire d’Iajaky Ambositra. 

Selon les informations  officielles recueillies, l’époux de la Présidente de l’Assemblée  nationale, revenait d’une visite de Talata Iary et se dirigeait vers Ambositra au volant de son véhicule, ce jour- là. Quand soudain à Iajaky l’époux de Razanamahasoa constata  que le pédale  de l’accélérateur s’est soudainement coincé. Le véhicule a donc pris de la vitesse, heurtant sur son  trajet les personnes qui s’y trouvaient, causant ainsi deux morts et huit blessés. Transportés d’urgence à  l’hôpital d’Ambositra, les blessés ont été aussitôt pris en charge.

Selon toujours notre source, des négociations  à l’amiable ont eu lieu aussitôt sur  place entre les familles des  défunts,  les victimes et le propriétaire du véhicule ce jour du marché hebdomadaire à Ambositra.

Anastase

Midi Madagasikara0 partages

Antananarivo : Trois incendies durant la nuit du vendredi

Le feu a de nouveau causé des dommages    dans la capitale vendredi dernier. Au total 29 maisons ont été détruites dans trois incendies différents. Heureusement aucun blessé ni perte de vie humaine n’est à déplorer dans ces accidents. Le premier a eu lieu à Andavamamba Anjezika vers 11heures. Deux maisons en briques dont l’une à étage ont pris feu. Le deuxième s’est produit à Antohomadinika Sud vers 21h30. Douze cases en bois et quatorze constructions en dur ont été dévorées par le feu. Le troisième est survenu à Ampandrianomby. Vers 22h40, une maison en bois servant de gargote était réduite en cendres. Selon l’information recueillie auprès de la caserne des sapeurs-pompiers à Tsaralalàna,  l’imprudence des propriétaires était à l’origine de ces tragédies. Elles étaient provoquées par des feux de charbon de bois non maîtrisés.

T.M.

Midi Madagasikara0 partages

Réunion des actionnaires de la BAD : Augmentation historique de capital de 115 milliards USD 

Assemblée extraordinaire des actionnaires de la BAD à Abidjan.

80 pays, dont Madagascar, ont été représentés lors de l’Assemblée extraordinaire des actionnaires du Groupe de la Banque Africaine de Développement (BAD), qui s’est tenue la semaine dernière à Abidjan, en Côte d’Ivoire.

La base de capital de la BAD a plus que doublé. Suite à la réunion des actionnaires, cette base est passée de 93 milliards USD à 208 milliards USD. En effet, il s’agit de la plus importante augmentation du capital de l’institution depuis sa création en 1964, ce qui témoigne d’un front uni des actionnaires.  La décision a été approuvée par les Gouverneurs de la BAD, représentant des actionnaires. Certes, cette augmentation de capital renforce le leadership de la Banque en matière de financement du développement sur le continent. L’augmentation des fonds propres permet à la Banque de conserver une excellente notation AAA – confirmant sa crédibilité – avec perspectives stables, de la part des meilleures agences de notation. A noter qu’il y a deux ans, la Banque africaine de  Développement a lancé des discussions en vue d’une augmentation générale du capital afin d’accélérer la mise en œuvre des stratégies de développement de ses 5 grandes priorités (High 5), des objectifs de développement durable et de l’Agenda 2063 de l’Union africaine. « En intégrant les priorités du continent à travers le programme des High 5, le Groupe de la BAD se révèle être un partenaire stratégique de premier plan pour les gouvernements africains », a avancé le président de la Côte d’Ivoire, Alassane Ouattara, lors de la cérémonie d’ouverture de la réunion.

Succès des High 5. Au cours des quatre dernières années, la BAD a obtenu des résultats tangibles sur le terrain, par l’intermédiaire de ses High 5, une stratégie qui a contribué à raccorder 16 millions de personnes au réseau électrique, à fournir à 70 millions de personnes des technologies agricoles en vue de la sécurité alimentaire, à donner à 9 millions de personnes un accès au financement par le biais d’entreprises privées, à offrir à 55 millions de personnes des services de transport améliorés et à 31 millions de personnes l’accès à l’eau et à l’assainissement. « Nous avons accompli de grandes choses, mais il reste encore beaucoup à faire. Notre responsabilité est de contribuer très rapidement à améliorer la qualité de vie des populations africaines. Cette augmentation générale du capital représente un engagement très fort de tous nos actionnaires à voir se concrétiser des projets de meilleure qualité qui auront un impact significatif sur la vie des populations en Afrique – dans les villes, dans les communautés rurales et pour des millions de jeunes gens et de femmes », a déclaré le président du Groupe de la BAD, Akinwumi Adesina.

Perspectives. Grâce à la nouvelle augmentation générale du capital, la BAD prévoit d’en faire plus. « Désormais, l’institution financière s’est fixée comme résultats : 105 millions de personnes auront accès à des branchements électriques nouveaux ou améliorés ; 244 millions de personnes bénéficieront d’améliorations dans l’agriculture ; 15 millions de personnes bénéficieront de projets d’investissement ; 252 millions de personnes bénéficieront d’un meilleur accès aux transports ; et 128 millions de personnes bénéficieront d’un meilleur accès à l’eau et à l’assainissement. Comme Madagascar est en train de mettre en œuvre son Plan pour l’émergence, le pays peut facilement bénéficier des appuis de la BAD », ont indiqué les membres de délégation de la Grande Ile  ayant assisté à l’Assemblée extraordinaire. De son côté, le président Akinwumi Adesina a avancé que la BAD continuera à jouer son rôle de chef de file dans le développement des infrastructures, le renforcement de l’intégration régionale, l’aide à la réalisation des ambitions de la Zone de libre-échange continentale africaine, l’appui aux États fragiles pour renforcer leur résilience, la gestion durable de la dette, la lutte contre le changement climatique et la stimulation des investissements du secteur privé.

Antsa R.

Midi Madagasikara0 partages

Cinéma : Bon « Retour à Zombieland »

Vous rappelez-vous de « Bienvenue à Zombieland » ? Eh bien, dix ans après le premier volet, Tallahassee et Columbus, le duo atypique  revient dans « Retour à Zombieland ». Sortie en avant-première jeudi au Cinépax, ce second volet ramène le spectateur dans un monde où les zombies connaissent une évolution constante. Heureusement, avec Wichita, la fiancée sexy de Columbus et sa petite sœur Little Rock, les  survivants s’adaptent à leur mode de vie contre les mort-vivants dont certains sont des bêtes féroces et que d’autres sont plus subtils, avec un brin de méninge qui fonctionne encore.

Mettant toujours en vedette Woody Harrelson et Jesse Eisenberg, aux côtés d’Emma Watson et Abigail Breslin, cette comédie horrifique relate un chaos depuis la Maison blanche jusqu’aux petites villes. Dans cette quête d’un havre de pays quasi-inexistant, les quatre tueurs affrontent non seulement des zombies intelligents mais ils doivent également gérer le conflit de génération au sein de cette famille improvisée et dysfonctionnelle. Si Whichita et Columbus travaillent sur la gamophobie de la jeune femme et sa peur constante d’engagement, Little Rock compte s’émanciper du cercle et tente l’aventure en fuyant Tallahassee, qui veut absolument assumer son rôle de père par substitution la « couve » trop à son goût.

Pendant 1h39min, le réalisateur Ruben Fleischer garde toujours le même esprit que dans le premier volet. Les même joutes, la même trame avec toujours autant d’aventures. Si la mort est leur lot au quotidien, l’humour est toujours au rendez-vous et la décennie n’a nullement atténué la dynamique des quatre compères, formant ainsi l’équipe de choc par excellence. Si vous avez aimé la première aventure, ou le mélange entre comédie, action et épouvante, n’hésitez plus, direction  Cinépax !

Zo Toniaina

Midi Madagasikara0 partages

Tagnamaro , journée citoyenne

A Miarinarivo les jeunes n’ont pas de maison de culture depuis longtemps, ils ont occupé alors un local de la commune qui servait aussi au CLAC (Centre de lecture et d’animation culturelle) qui est en ruines sans que personne n’a songé à réparer. Après des échanges entre le directeur régional de la communication et de la culture de la région d’Itasy et le député. Il a été décidé que le local va être réhabilité avec l’action Tagnamaro pour que les jeunes en jouissent. Aujourd’hui le personnel du MSK s’est donc attaché  pour remettre au plus vite l’endroit. La commune a accepté de de doter les associations de femmes sur place d’une salle pour leur service de salle de formation professionnelle. Ces associations ont été enregistrées légalement et on a leur remis le récépissé. La ministre Lalatiana Andriatongarivo a profité pour leur remettre des machines à coudre ainsi que les accessoires nécéssaires à l’apprentissage de la couture.

Enfin, des manuels scolaires ont été aussi offerts au CEG de Miarinarivo et le chef Cisco s’occupera de leur répartition. La cérémonie s’est terminée par festin traditionnel.

DR

 

 

 

 

 

 

 

Midi Madagasikara0 partages

Chronique de Mickey : Parce que l’Eternel n’existe pas …Dadah Rabel

« Parce que l’Eternel n’existe pas …Vivons ensemble ce jour comme si c’était le dernier

Parce que l’Eternel n’existe pas …savourons ensemble le doux jusqu’à la fin

Parce que l’éternel n’existe pas… les yeux se ferment pour ne pas voir le dernier souffle

Parce que l’éternel n’existe pas…Le sort détermine le voyage du lendemain, notre chemin peut se séparer parce que qu’il n’y a pas de demain. »

Une traduction très libre de cette chanson intitulée « Tsy misy ny doria » de Dadah Rabel. Prémonition ou spleen de chanteur-compositeur. Et dire qu’il n’y a pas si longtemps, partait son compère Fafah avec qui il la chantait. Andrianabela Rakotobe c’est le spécialiste des ballades langoureuses à nous faire frissonner. Si la mort est présente dans cette chanson le fait d’être de son état de chirurgien aiguise peut-être encore sa sensibilité d’artiste.

Mais ce que chante Dadah ne relève pas de la sensiblerie de bas étage. Par exemple, quand il chante Ny zanako vavy, qui a fait tant pleurer des pères  le jour du mariage de leurs filles, on est loin d’une simple adaptation de « A ma fille » d’Aznavour. Mais ce n’est pas le cas, même  si l’on parle du même thème de la joie mêlée  de tristesse d’un père, la fibre malgache voire nationaliste y est présente.

“Handeha ianao ry zanako vavy / Te voilà, ma fille, sur le point de partirF’efa io ilay fanilon’ny andronao hoavy / Car il est là, celui qui éclairera tes jours futursHandeha ianao, andeha ka mahereza / Tu vas partir, va et sois forteNy tokantranonao no iriko hateza / Ton ménage, je le souhaite éternel”– Extrait de Zanako vavy – Ma fille, Dadah, 1985 –

« Ce qui constitue le vrai talent pour un écrivain ou pour un artiste, c’est d’exprimer de façon rare des pensées communes, ou mieux encore de façon commune des pensées rares. »

La proie du néant, notes d’un pessimiste, Edmond Thiaudiere, édition Paul Ollendorff, 1886, chap. l’art et la science, p. 16. Le talent c’était  Dadah.

M.Ranarivao

Midi Madagasikara0 partages

CHU de Toliara : Mettre un coup  d’arrêt à la corruption

Lors de la signature de convention tripartite la semaine dernière au CHU de Toliara.

Un grand courage du directeur régional de la santé (DRS) et du directeur de l’hôpital principal de Toliara pour faire face aux ragots et rumeurs de toutes sortes à l’endroit du personnel de santé. Autant collaborer avec le Bureau Indépendant Anti-Corruption (BIANCO). Et que chaque entité prenne sa responsabilité.

Le propre d’un centre hospitalier universitaire (CHU), c’est d’avoir plusieurs professeurs pour faire marcher la faculté  de Médecine. Leurs consultations, en tant que spécialistes, varient entre 40.000 et 100.000 ar.  De leur côté, les médecins non spécialistes se sentent lésés, ne touchant que leur maigre salaire. Qui profite de la situation ? Il n’y a  pas de fumée sans feu, dit-on. Les gens en parlent entre eux, mais n’osent pas se plaindre à cause des représailles. Parfois, les chirurgiens font acheter tout un carton de médicaments pour une petite intervention. Les malades savent qu’ils n’en auront pas autant besoin. Il vaut mieux se taire et recouvrer la santé au plus vite, au lieu de se lamenter. Ces derniers temps, le bruit devient assourdissant sur le fait que la pratique de la corruption est exagérée à l’hôpital principal de Tanambao Toliara. La société civile, composée de trois associations (Za, Tafatafa et Fanavotana) est au courant. Elle s’informe auprès des malades et des victimes à l’extérieur de l’hôpital. Le doute s’éclaircit et se confirme. Elle sait comment s’y prendre et a ébauché un plan. De son côté, le Bureau indépendant anti-corruption (BIANCO) est impliqué pour éduquer, dans un premier temps pour prévenir et réduire la mauvaise pratique avant d’appliquer la loi. La convention fut signée le 29 octobre 2019 dans une salle de classe de la faculté  de Médecine de la ville de Toliara par les trois parties concernées, en présence du personnel de l’hôpital, des Professeurs, à la grande satisfaction de l’assistance.

Charles RAZA

Midi Madagasikara0 partages

Le  Petit  Salon Gourmand : Une première édition couronnée de succès

Le petit Salon Gourmand s’est déroulé au Pavé Antaninarenina samedi dernier. Beurre de cacahuète,  confitures, poudre de fruits, pâtisseries,  bonbons  ont été exposés par les jeunes entrepreneurs de la gastronomie. Une centaine de visiteurs sont venus pour admirer la gastronomie made in Madagascar.  Une première édition couronnée de succès. Les organisateurs  sont satisfaits.  «  Ce fut un énorme succès. Nous tenons à remercier les exposants, les visiteurs, nos partenaires. Nous allons   améliorer et affiner  cet évènement. Alors nous donnons rendez-vous  à la prochaine édition » a affirmé avec un sourire aux lèvres,   le coorganisateur Thonny Rakotomalala .

Iss Heridiny

Midi Madagasikara0 partages

Dernière heure : Fosa Juniors éliminé !

Coup de massue pour Fosa Juniors qui a été taillé en pièces par la Renaissance Sportive de Berkane lors du match retour d’hier au Maroc. Un naufrage qui s’est soldé sur un score sévère de 5 buts à 0 synonyme d’élimination pour Fosa Juniors qui avait nourri un espoir après sa victoire de 2 à 0 à Vontovorona. Mais à Berkane, les choses n’ont guère traîné avec un doublé d’Alain Traore (7 et 26e) puis un autre de Mohamed  Aziz dont un penalty à la 36e et un quatrième but avant la pause. Hamdi  Iaachr porta l’estocade  à la 69è mn et mettre fin au rêve de tous les Malgaches de voir leur équipe se qualifier dans les matches de groupe.Faisant partie des clubs le mieux armé de Madagascar ,Fosa Juniors à échoué montrant par la même occasion que nos formations auront encore du chemin à faire. Dur, dur…

Clément RABARY

Midi Madagasikara0 partages

Guerre commerciale : Impacts considérables sur l’Afrique

Les litiges commerciaux réduiront la croissance mondiale de 700 milliards USD en 2020, selon le Fonds Monétaire International (FMI). Cette projection est partagée par l’OMC, qui prévoit, pour cette année, une croissance de 1,2%, soit le niveau le plus bas, depuis la crise commerciale entre la Chine et les Etats-Unis. Keith Rockwell, directeur des informations externes et relations publiques de l’OMC a évoqué des impacts considérables sur le secteur commercial des pays africains. En effet, plus de 60% des exportations africaines sont destinées aux États-Unis, à la Chine et à l’Europe. Plus de 70% des importations africaines proviennent également de ces pays. Selon les estimations, une guerre commerciale qui touche ces grands pays pourrait entraîner une chute de 2,5% du produit intérieur brut des pays africains riches, en trois ans. De même, une récession économique mondiale aurait des conséquences désastreuses pour les pays africains. Selon les techniciens de l’OMC, l’aide à l’Afrique diminuerait considérablement, réduisant ainsi les investissements directs étrangers (IDE). Un faible IDE signifie moins d’emplois et moins de capitaux en Afrique, ont-ils souligné.

Menaces. Par ailleurs, les guerres commerciales entraînent une grande volatilité sur les marchés boursiers en Afrique, au Nigeria, au Kenya et en Afrique du Sud. A noter que la Chine est le premier partenaire commercial de l’Afrique, son commerce ayant été multiplié par 10 depuis 2000 (estimé à plus de 204,2 milliards USD en 2018). « Les droits de douane sur les produits de fabrication chinoise freinent la croissance dans les pays africains qui fournissent des matières premières. Les prêts chinois à l’Afrique dépassent 1 milliard USD. La chute de l’excédent du compte de capital chinois et des réserves de change signifie moins d’aide à l’Afrique. Tout cela a  des répercutions énormes sur l’Afrique », ont expliqué les responsables de l’OMC. Pour eux, le secteur de la production, ainsi que l’emploi sont fortement menacés par la guerre commerciale. Depuis le début de la crise, les pays qui exportent des produits minéraux ont déjà enregistré des impacts négatifs, à l’exemple de ceux qui opèrent dans le pétrole, le cobalt, le minerai de fer, le nickel, l’ilménite, etc.

Antsa R.

Midi Madagasikara0 partages

Deepskoolar fest : des retrouvailles   au CLT

« Deepskolar fest » est à sa troisième édition. Un évènement qui réunit les fidèles du rythme d’Attitude Positive . Une messe de rap s’est tenue au CLT Tsiadana samedi dernier à partir de 13 heures 30.  Pour cette année, l’organisateur a choisi trois  rappeurs engagés « pour conscientiser les jeunes ». Laureen Roona, Psykopasy, Doubl Enn ont fait transpirer  les adeptes du rap.   Les rappeurs comme Jim’dah, Soja Be,  sont également venus pour soutenir  leurs amis. « Ce genre d’ événement nous prouve que le rap est unificateur » a confirmé le rappeur Big Jim’dah.

La fille du  rappeur Shao Boana, Oashna Tess a  clôturé la fête avec ses punchlines tranchants.  Deepskoolar  donne un nouveau souffle au  rap malgache.  Selon l’organisateur, la quatrième édition sera un grand concert  et les invités seront plus nombreux que ceux  de cette année.

Iss Heridiny

Midi Madagasikara0 partages

Sur les Hautes Terres centrales : La chaleur s’installe, temps sec ce jour

Les prévisions n’annoncent pas encore d’orage sur Antananarivo, du moins, ce jour. (Photo d’archives)

« Fahavaratra ». La saison chaude et humide est définitivement là, mais pour l’instant, du moins sur les Hautes Terres, c’est la chaleur qui se fait davantage ressentir. 

Outre l’épisode caniculaire de la semaine dernière, on s’achemine vers la hausse des températures maximales avec une courbe montante des valeurs affichées sur les parties centrales de la Grande  Ile. D’après les prévisions émises durant le week-end, on connaîtra dès ce jour une hausse des températures maximales sur les régions des Hautes Terres.  Ainsi, les températures maximales se situent autour de 26°C sur la partie centrale de Madagascar, durant cette journée du lundi. C’est le cas, entre autres, dans les régions Vakinankaratra et Haute Matsiatra, tandis qu’Analamanga affichera 25°C. Dans environ deux jours, on pourrait s’attendre à des températures allant jusqu’à 30°C sur les Hautes Terres. Dans les régions côtières, les valeurs maximales se situeront ce jour entre 27°C dans la partie Sud- est du pays, à 36°C dans la région Sofia, notamment à Antsohihy. Toliara affichera autour de 32°C ; 28°C à Toamasina et 29°C à Antsiranana.

Temps humide. Les valeurs minimales sur les Hautes Terres, quant à elles, se situeront ce jour entre 14°C, localisés dans le Vakinankaratra, et 17°C autour de la région Alaotra Mangoro. 16°C à Analamanga et 15°C dans la Haute Matsiatra. Dans les régions côtières, les températures minimales se situeront entre 20°C – entre autres, à Toliara et à Toamasina – et 25°C à Mahajanga.

Dans la capitale en particulier, on ne renouera pas encore, du moins, pas aujourd’hui, avec les averses orageuses qui permettent de mieux respirer après un épisode de forte chaleur. Pour les belles ondées, les habitants de la capitale devront encore attendre un peu, contrairement aux régions SAVA et Analanjirofo qui auront droit à un temps plus humide. Il en est de même pour les régions DIANA, Sofia, Boeny, Melaky, Menabe, qui verront arriver cet après-midi des averses orageuses. Dans l’Anosy, ces averses seront peut-être encore observées pour les trois prochains jours. Ailleurs sur la Grande  Ile, ce sera une journée bien ensoleillée. Bref, c’est définitivement la saison chaude et humide qui s’installe : « Fahavaratra » et ses lots de bienfaits, mais également ses conséquences beaucoup moins enthousiasmantes, notamment pour les Tananariviens qui craignent de retrouver bientôt et beaucoup plus souvent, les rues inondées à chaque arrivée de l’orage.

Hanitra R.

Midi Madagasikara0 partages

Orientation professionnelle : Un forum à l’Hôtel de Ville les 8 et 9 novembre

Il arrive que des étudiants intègrent une université sans réellement savoir le métier qu’ils espèrent exercer, une fois diplômés.

En cette période de veille de rentrée universitaire, les étudiants auront une nouvelle occasion de bénéficier des conseils avisés des responsables d’entreprises et des conseillers d’orientation. Ce sera dans le cadre du Forum de l’orientation professionnelle, quatrième édition, qui se tiendra ce week-end à Analakely. Ce forum, dans le dessein d’aider les étudiants à préparer dès à présent leur avenir professionnel, propose des conférences sur divers métiers, notamment ceux dans les secteurs qui recrutent le plus actuellement, ou qui ouvrent à de belles perspectives. Une occasion pour les étudiants de mieux s’informer avant de se lancer dans une voie et un parcours universitaire, ou de les conforter dans leurs choix déjà fixés. Ce forum leur propose ainsi, à travers un programme bien étoffé, les outils nécessaires dans l’atteinte de leurs objectifs dans le domaine professionnel. C’est toujours dans ce cadre que seront proposés des ateliers de préparation à l’insertion professionnelle, permettant aux futurs diplômés d’être mieux armés et d’intégrer plus sereinement le monde professionnel. Les vendredi 8 et samedi 9 novembre 2019 à l’Hôtel de Ville Analakely. Entrée libre.

Hanitra R.

Midi Madagasikara0 partages

Exportation illicite : 21 sachets de pierres précieuses saisis hier, à Ivato

Les pierres précieuses ont été dissimulées  dans cette lampe de bureau.

Les trafics illicites de ressources naturelles de Madagascar se poursuivent. Samedi dernier, c’est un Sri-Lankais qui a été intercepté à l’aéroport d’Ivato, par les agents de la Douane. « C’était vers 14h30 lors du traitement du vol KQ 257 du 2 novembre 2019. Avec ce vol, le trafiquant devrait  faire une escale à Nairobi, Bangkok, pour arriver à sa destination finale à Colombo, Sri-Lanka). Mais ce Sri-Lankais n’a jamais pris ce vol malgré son départ prévu à 16h20. C’était parce que nous avons trouvé dans ses bagages 21 sachets dissimulés dans deux lampes de bureau. Ces sachets contenaient des pierres précieuses. 165g d’Apatite, 135g de Chrysoberyl, 40 de Hazanite, 45g de Grenat, 25g de Chrysoberyl, 10g d’Andulusite, 10g d’Apatite, 50g de Spinal, 40g d’Apatiten, 25g Spinal, 30g d’Apatite 30g, 5g de Zircon, 10g de Tourmaline, 10g de Zircon, 15g de Fancy, 25g de Saphir, 75g de Spinal black, 70g de Zircon, 5g de Saphir, 20g de Tourmaline et 5g d’Apatite », ont affirmé les responsables auprès de la Direction Générale des Douanes (DGD). Selon les informations, le trafiquant a été mis en garde à vue et les pierres saisies. Bien que l’acte du Sri-Lankais  soit qualifié de trafic illicite, celui-ci a la possibilité de reprendre ses pierres et les exporter, en acceptant de procéder à la « Transaction » avec l’Etat, en payant une certaine somme, suivant les textes de loi en vigueur.

Antsa R.

Midi Madagasikara0 partages

Manakara : Fiakaran’ny maripana, mpibata entana iray namoy ny ainy

Maro ny olana ara-pahasalamana misy ankehitriny ateraky ny fiakaran’ny maripana diso tafahoatra izay mampikaikaika ny rehetra, ka ireo ankizy marefo sy ny be antitra no tena lasibatra amin’ny findangan’ny hafanana. Afak’omaly, lehilahy iray voalaza fa manao asa an-tselika mpibata entana ao bazary Tanambao no namoy ny ainy vokatry ny hafanana nidanika loatra. Raha ny vaovao voaray, mamo avy namonjy fetin’ny maty ity tovolahy sahabo ho 30 taona eo ity. Zara raha nahazaka tena nody izy, ka rehefa tonga teo an-tokotaniny dia nitolefika. Nihevitra ny havany fa natory izy fa mamo. Afaka adiny roa taty aoriana, nofohazin’ny anabaviny izy mba homena sakafo sy ampisotroina rano, nefa tsy nisy aina intsony.

Eric Manitrisa

Midi Madagasikara0 partages

Evangélisation – « Ho avy Ianao » : Une mission accomplie pour Gas’in Praise !

Célébration, louanges et adoration étaient au rendez-vous au Tranompokonolona Isotry ce vendredi dernier. En chantant en chœur des louanges, Gas’inPraise et ses invités ont répondu aux besoins de leur public féru d’évangile.

C’est ainsi que se fut partagé au public, le vendredi 1er novembre, le message du « Ho avy Ianao » traduit littéralement par  « Tu vas revenir ». Dans un Tranompokonolona  quasi  plein, la communion était à son comble entre Gas’inPraise et  adorateurs du Seigneur, sans oublier  les amoureux du Pop-rock évangélique. Pour le coup d’envoi, Mia Praise a ouvert les festivités vers 14h. Une équipe de sept filles dirigée par Lova Ratobihasina, qui a bien su maîtriser les techniques vocales. Ces dernières ont su emporter  les spectateurs aux entrailles d’une ambiance    qui  les ont conduits vers   le Seigneur jusqu’à ressentir sa présence  par la chanson « Mila Anao ».

Après leur entrée en vedette , les quatre jeunes hommes du Gas’in Praise ont commencé le show par une interprétation de la chanson « God is here » de Darlene Zschech dans son album « Reveling Jesus ». La bande à Haja Ratobihasina a interprété, par la suite, « Our God is Greater » de Chris Tomlin. Pour passer au fond de la célébration, ils ont avancé leurs propres créations. La plupart des chansons sont déjà sur les lèvres des fans comme « Fa natrehanao », en passant par « Hazo fijaliana ». La chanson qui a fait mouche  incontestablement est celle intitulée « Ny foko rehetra », avec un refrain tout simple, mais tout évocateur.

La petite déception de la soirée était le délestage. Malgré ce fait, le Groupe Ba a rassuré la continuité de l’ambiance. C’était dans l’obscurité totale que  les membres ont commencé leur prestation. Mais par contre, le dirigeant a pu faire bouger la foule en chantant les chansons « Fanahy o » ainsi que « Izy ilay Mahery » qui sont déjà  des tubes dans le monde de la musique évangélique. D’ailleurs, les autres artistes invités en l’occurrence Karmela, Sic Praise et Youth Compact ont fait le bonheur des spectateurs. Enfin, un message de foi et d’espoir étaient partagés à tous ceux qui ont assisté à ce concert à Isotry.

Manjato Razafy

Midi Madagasikara0 partages

Alasora : Tokantrano iray niharan’ny sotasotam-piaraha-monina

Tranga hafakely no nitranga teny Alasora. Niakaran’ity raim-pianakaviana ity ny rindrim-bato manasaraka ny tranony amin’ny mpifanolobodi-rindrina aminy ka notapenany tamin’ny « béton » ireo bizo rehetra mitondra ny ranonorana avy ao amin’io tokantrano io. Ity farany no eo ambony ary izy ireo ihany koa no nanamboatra sy tompon’ny rindrim-bato sy ny bizo ary ny tatatra lehibe izay mipetraka eo amin’ny tehezan’ny rindrim-bato. Ilay raim-pianakaviana kosa no mipetraka eo ambany. Rehefa avy ny orana, dia ampifandraisin’ilay tatatra ny ranon’orana mivoaka amireo bizo ka mivarina mianavaratra. Nasian’ny tompony fefy biriky vita milalotra simenitra tsara ilay tatatra mba tsy hiparitaka any amin’ilay tanàna eo ambany ny rano. Araka  ny fantatra dia nifanaraka ny roa tonta, eo ambony sy ambany, fa halefa mivarina mianatsimo indray ny ranon’orana rehetra mianjera ao anaty tatatra ka ry zareo ao ambony, izay tompony ihany, no hanao ny asa. Ny sabotsy teo no tokony nanaovana izany. Tsy nahandry io andro io anefa ilay raim-pianankaviana fa tonga dia niakatra an-tsokosoko tao amin’ny rindrimbato izy ka nanao izao fanentsemana bizo izao. Tsy nipetra-potsiny noho izany, ilay tompon’ny rindrimbato fa nitondra ny raharaha eny amin’ny polisy. Fialonana tsotra izao, hoy ny mpitazana no mety nahatonga izao sotasota izao. Tsy azon’ity raim-pianakaviana ity an-tsaina tokoa angamba fa raha dibo-drano ry zareo ambony dia izy ao ambany ihany no ho voa mafy amin’izao fihetsiny izao.

T.M.