Les actualités Malgaches du Mardi 04 Septembre 2018

Modifier la date
News Mada220 partages

Baolina kitra: hanomana hetsika ny Alefa Barea

Manao ny ezaka amin’ny hanohanana ny Barea ny fikambanana Alefa Barea, eo amin’ny fiatrehana ny lalao hifandonana amin’i Sénégal, ny alahady 9 septambra ho avy izao etsy  Mahamasina. Hisy ny fihaonambe hiantsoana ireo mpitia baolina rehetra vonona hanohana ny ekipantsika, hatao ao amin’ny EPP Antsahabe ny asabotsy 8 septambra ho avy izao. Hiarahana mamerina ny hiaka sy ny tehaka ary ny hira amin’izany fanohanana izany. Afaka mitondra ny heviny sy ny anjara birikiny na hevitra hanatsarana ny fanohanana ny Barea ny fikambanana Alefa Barea, hahazoana fandresena. Tsy manavaka ny Alefa Barea fa rehefa vonona hiara-dia amin’izy ireo, raisiny avokoa. Tsiahivina fa mbola mitohy ny fivarotana ny fanamiana Alefa Barea, jifaina 25 000 Ar ny loko fotsy ary 30 000 Ar ny menamena ary ny 8 000 Ar ny « écharpe », azo jerena eny amin’ny Botika Alefa Barea eny Antsahabe sy ao amin’ny « Facebook Alefa barea » ny andinindininy.

Torcelin

 

Midi Madagasikara113 partages

Fanirisoa Ernaivo : Une candidate qui s’est construite brique par brique

La course à la magistrature suprême est bel et bien lancée, et les candidats, tous décidés à sortir Madagascar de l’extrême pauvreté, usent de leurs expériences et de leurs visions de développement pour atteindre cet objectif. Dans cette élection, sur les 36 candidats, quatre sont des femmes. L’une d’entre elles, Fanirisoa Ernaivo, veut se démarquer à travers son parcours et ses ambitions pour la population. Portrait d’une femme qui a tracé son chemin pas à pas.

Les gauchers sont intelligents, dit-on, et Fanirisoa Ernaivo ne fait pas exception. C’est armée de connaissances, mais surtout d’une insatiable envie d’apprendre que Fanirisoa Ernaivo se construit et bâtit sa carrière.

Sa mère a toujours été fière d’elle, car en ramenant son bulletin de notes à la maison, Fanirisoa Ernaivo n’avait que de bonnes notes. D’ailleurs, la jeune fille a empoché son bac avec mention. Après ses études générales, elle s’est inscrite à l’université d’Antananarivo, et a obtenu le diplôme d’études d’universités générales de la faculté de l’ESDEGS. Elle se tourne ensuite vers les études à distance à l’université privée CNTEMAD pour obtenir le Magistère en droit privé en 2005. Elle devient magistrat en 2006 alors qu’elle est admise au concours d’entrée à l’Ecole Nationale de Magistrat et de Greffe. Sa première affectation l’emmène au Tribunal de Première Instance d’Ambatolampy. Elle est ensuite nommée substitut du Procureur pour devenir Magistrat Inspecteur au sein du Ministère de la Justice, puis Juge au Tribunal d’Antananarivo au poste de Substitut du procureur de cette même juridiction.

Par ailleurs, elle intègre la 8e promotion du Centre d’Etudes Diplomatiques et Stratégiques en 2011. Cela lui a permis d’acquérir des connaissances dans le domaine de la diplomatie, en découvrant successivement Dubaï, Washington, New York et New Dehli.

Fanirisoa Ernaivo ne s’arrête pas là, et continue à apprendre, encore et encore, en s’interessant au monde du travail et des lois sociales. Elle se tourne alors vers l’Organisation Internationale du Travail et décroche une série de certificats spécialisants, dont celui sur la migration des mains d’œuvre, un certificat sur les normes internationales pour juges, juristes et professeurs de droit. Elle dispose en outre de certificat de l’académie de genre. Ce qui lui donne l’envie de promouvoir et d’approfondir les questions de Genre, de la Promotion de la femme, de la Protection des droits des travailleurs immigrés, de lutte contre la Traite des personnes et des droits syndicaux.

Une meneuse de lutte syndicale. Fanirisoa Ernaivo aurait pu être un magistrat comme un autre, une femme comme une autre, une mère banale et sans histoire. Mais elle en est autrement. Son tempérament et ses ambitions sont tels qu’elle a dû tracer son chemin. N’ayant peur de rien, et surtout pas de marteler et de faire entendre la vérité, de mener des combats parfois difficiles, Faniry, que tout le monde connaît désormais grâce à ses actions de luttes syndicalistes, a été élue présidente du Syndicat des Magistrats de Madagascar en décembre 2016. Le défi a été de taille, car la jeune femme a dû s’imposer non seulement face aux plus hauts gradés dans le rang des plus anciens, mais aussi face aux médias qui ont depuis, fait monter sa notoriété, en parlant d’elle. D’ailleurs, toujours disponible et très réceptive, Faniry a toujours fait tout pour répondre au mieux aux questions des journalistes. Raison pour laquelle elle a fait de la presse un de ses amis proches.

En devenant présidente du SMM, Faniry a tout à prouver, pour honorer son statut de jeune et de femme. Son premier discours à l’époque était axé sur l’indépendance de la Justice, la nécessité absolue de l’Etat de droit, et le respect des valeurs et droits humains. Comme elle le dit souvent, « Nous avons comme mission de faire des réformes en profondeur pour que les justiciables aient confiance enfin aux juges, pour que l’Etat de droit soit effectif, pour que l’impunité soit abolie et pour que l’indépendance de la justice ne soit plus une lettre morte ». Et elle n’y est pas allée de main morte : une affaire politico-judiciaire éclatait au grand jour avec l’arrestation par le Bureau indépendant anti-corruption d’une Conseillère du Président de la République, mais qui a été exfiltrée par une EVASAN. Fanirisoa Ernaivo a lancé un ultimatum à l’endroit du régime pour que la conseillère soit rapatriée et ce fût exécuté. Elle gagne ainsi le respect du peuple avide de cette lutte pour l’égalité. Et cela même si de toute évidence, le combat est encore très long. Et elle ne s’arrête pas là, car elle a regroupé les 80 Syndicats issus des domaines privés et publics dans une même plateforme de solidarité des Syndicats de Madagascar dont elle est de nouveau la Présidente.

Améliorer les conditions de vie. Que Fanirisoa Ernaivo dépose son dossier de candidature à la course à la magistrature suprême, ce n’est plus étonnant. C’est même la suite logique de toutes les démarches qu’elle a effectuées depuis quelques années. De son background, l’égalité des droits devant la loi est légitimement son fer de lance. Dans sa vision, elle a mis en exergue quatre grands points de priorité. Et l’une d’entre elle est la décentralisation effective. Selon la candidate, « c’est déjà prévu dans la loi mais ce n’est pas appliqué ». Mais ce n’est pas tout. Cette épouse, mère de famille, et ancienne membre du cabinet du Ministère de la Population, de la Protection Sociale et de la Promotion de la Femme, a une pensée particulière à la famille, notamment aux conditions de la femme, mais aussi des enseignants. Certainement du fait d’être la fille d’un prof de maths. Son ambition est également de rendre gratuit l’accès à l’enseignement de base, l’accès aux soins pour les plus nécessiteux, et la mise en place d’un système de mutuelle de santé pour tous. Dans le secteur économique, elle aimerait voir des citoyens qui ont un pouvoir d’achat raisonnable pour améliorer les conditions de vie. Aussi, elle veut mettre en place une banque malgache qui prêterait à un taux plus ou moins bas, la promotion des petites et moyennes entreprises, l’allègement fiscal mais un meilleur recouvrement, un système d’alternance de travail étudiants, un accroissement des activités dans le secteur tourisme, agroalimentaire et minier. Enfin, et face aux grandes angoisses liées au changement climatique, elle prévoit de promouvoir l’utilisation de l’énergie durable et une meilleure gestion des exploitations minières et halieutiques.

Anjara RASOANAIVO

Midi Madagasikara27 partages

Guitare : Les frères Rakotozafiarison se partagent enfin la scène

Les frères Rakotozafiarison à redécouvrir absolument

Le même sang coule dans leurs veines et la même passion pour la guitare les anime. A eux deux, Joro et Anjara Rakotozafiarison se retrouveront pour la première fois sur une même scène.

L’ainé est  connu pour sa virtuosité, son calme et sa technique tandis que le cadet s’est fait remarquer pour sa témérité et sa fougue contagieuse. Joro et Anjara Rakotozafiarison, ces deux frères guitaristes paradoxales se retrouveront pour la première fois sur la même scène. Aussi différents que le jour et la nuit, c’est la même passion pour la musique qui les  rassemble et ils investiront l’Hôtel de l’Avenue Analakely vendredi.

Combinaison. Ce concert sera la combinaison de leur préférence en matière de musique. Deux mondes fusionnés pour ne faire qu’un seul, dans lequel le talent de l’un s’épanouit sans faire de l’ombre à l’autre. « L’idée est venue par notre grand frère Jery » avance Joro,  « après avoir assisté à chacun de nos concerts respectifs, il nous a demandé pourquoi ne pas faire quelque chose ensemble. De là, le projet frères Rakotozafiarison est né. Le concept est de montrer que le contraste entre nos musiques peut être conjugué en toute harmonie»,  relate-t-il. De ce fait, le répertoire se fera avec les chansons cultes du rock à l’instar des Sting, Neil Young ou encore Pink  Floyd. Côté Jazz, l’on peut compter sur du Pat Metheny, toutefois, l’idée de les voir performer du Olombelo Ricky n’est certainement pas à exclure, avec la participation des invités comme le trompettiste Rémi Bousquet, la chanteuse Inaha et la bassiste Manou Radonason.  En tout cas, ils les joueront à leurs façons pour emporter les mélomanes dans ce monde musical spécialement conçu à la pointure des deux frères.

Différents. Si tous les deux font partie de ces jeunes musiciens phares du moment dans la Grande île, leur style très différent enrichit encore plus cette formation furtive qu’ils forment avec leurs amis en commun Vatsiahy au Clavier, Tonny à la basse et Mihaja à la batterie. Partis dans les mêmes délires à leurs débuts, tâtonnant en écoutant des Santana et des « Guitar hero»,  leurs styles ont dévié quand Joro a découvert le jazz dans toute sa splendeur et en est définitivement tombé amoureux. Sur les pas de son frère et aidé par celui-ci, Anjara quant à lui, est considéré comme le plus jazzeur des rockeurs et les plus rock des jazzmen.

Cette différence de genre, bien qu’ils soient sortis du même moule, le Jazz club de l’Alliance Française leur a permis de se faire un nom chacun de leurs côté. Avoir la même passion sans être fagoté de l’étiquette de « frère de », le grand frère s’est forgé un nom avec sa formation Jazz quart, sacré lauréat du tremplin Madajazzcar 2013. Anjara, pour sa part est le grand gagnant du concours « Grande Ile guitare talent » de l’année dernière. Pour les voir, rendez-vous à l’Hôtel de l’Avenue Analakely. Amateurs de bonne musique, soyez aux aguets !

Zo Toniaina

News Mada24 partages

Tsimanampesotse-Nosy Ve Androka: tahirin-javamananaina « Biosphère » fahadimy eto amintsika

Fitambaran’ny tontolo mananaina maromaro manana ny lanjany manokana hikajiana ny tontolo iainana ny « Biosphère ». Ahitana izany ny any Tsimanampesotse-Nosy Ve Androka, any Toliara.

Ahitana tontolo mananaina an-tanety, morontsiraka sady miavaka ny zavaboahary Tsimanampesotse-Nosy Ve Androka, any amin’ny tapany atsimo andrefan’i Madagasikara ao aminy, toy ny akorandriaka, ny Nosy madinika maromaro, ny torapasika, ny ala honko, ny ala, sns. Anisan’ny mampiavaka ny any an-toerana ny vondron’ala misy tsilo tsy hita raha tsy eto amintsika, ny zohy na lavabato miavaka manana ny lanjany amin’ny lafiny fikarohana siantifika, amin’ny zahavoary tsy hita any an-kafa, sns. Noho ireo, nosokajin’ny Unesco ho Tahirin-javamananaina (Biospère) fahadimy eto Madagasikara ity toerana ity, nanomboka ny 28 jolay 2018 teo.

Mahatratra 90%

Toeram-ponenana voajanaharin’ny hazandrano maro ny any Tsimanampesotse-Nosy Ve  Androka, toy ny trondro, ny sokatra, ny hazandrano mampinono (feso, trozona, dugong, …). Anisan’ny tena fahita any amin’ny Nosy Ve Androka ny trozona misy trafo.

Ho an’ny zavamananaina an-tanety, manodidina ny 90%-n’ny tahan’ny biby na ny zavamaniry, tsy hita raha tsy any an-toerana. Azo faritana fa tena hamantarana ny any atiala ny sokatra Radiata, ny varika Lemur catta, ny vontsira, anisan’ny efa vitsy maneran-tany, miaina anaty lavabato amoron-dranomasina.

Manatsara ny fiveloman’ny mponina

Mandrafitra ny tahirin-javamananaina any Tsimanampesotse-Nosy Ve Androka ny Parka nasionaly Tsimanampesotse, ny Parka an-dranomasina Nosy Ve-Androka tantanin’ny Madagascar National Parks (MNP), ny Faritra arovana (AP) Amoron’i Onilahy, sokajy faha-IV, tantanan’ny Vondrona olona ifotony tohanan’ny WWF. Ahitana faritrala sy fanjonoana tantanin’ny mponina any any an-toerana manodidina ity tahirin-javamananaina ity.

Manatsara ny velon-tenan’izy ireo amin’ny lafiny fambolena, ny fiompiana ary ny jono. Marihina fa tena mitana ny fomba fianana nentin-drazana ny mponina.

 

Ireo toerana efa voasokajy ho “biosphere” eto Madagasikara: i Mananara Avaratra; ny  Nosy Radama, Morontsiraka Toliara; i Kirindy Mite-Belo sur Mer.

 

Njaka Andriantefiarinesy

Midi Madagasikara23 partages

ORTANA : A la découverte du site des Troglodytes

L’ORTANA poursuit son programme de randonnées.

L’Office Régional du Tourisme d’Analamanga (ORTANA) va faire découvrir aux touristes aussi bien nationaux qu’étrangers, un site culturel et historique faisant la renommée de la commune d’Ambalavao. Il s’agit du site des Troglodytes à Amboniandrefana. Cette commune qui est le point de départ de la randonnée est localisée à 26km au sud du centre-ville d’Antananarivo. Durant un parcours de 8km, les randonneurs auront l’occasion d’apprécier la beauté du paysage de cette partie de la région d’Analamanga, d’après les explications des organisateurs. Notons que le site des Troglodytes renferme une caverne constituée de plusieurs étroitures, des abris sous-roche et des tombeaux alignés. C’est le principal attrait des touristes. La visite des grottes d’Amboniandrefana n’est pas en reste. Les randonneurs auront également une opportunité d’acheter des produits du terroir à titre de souvenirs quand ils feront une pause à Ambatofotsy. Il faut savoir que cette prochaine découverte organisée par l’ORTANA aura lieu ce samedi 08 septembre 2018.

Recueillis par Navalona R.

News Mada21 partages

Projet « UPOPS »: remise de dons aux hôpitaux

Dans le cadre du « Projet de réduction des émissions non intentionnelles de polluants organiques persistants (Upops) et de mercure dans le secteur santé à Madagascar », une cérémonie de remise officielle d’équipements et de matériel à six centres de formation sanitaire publique de la région Analamanga a eu lieu hier, au CHU-JRA Ampefiloha. Ce don inclut, entre autres, trois autoclaves, la meilleure technologie disponible pour le traitement sans incinération des déchets médicaux, des véhicules conformes aux normes européennes pour le transport des déchets à traiter ainsi que des matériels médicaux sans mercure. A hauteur de 325.000 dollars, ce don provient du Fonds pour l’environnement mondial (Fem) et du Pnud.

Faisant partie des pays signataires de la Convention de Stockholm sur les polluants organiques persistants et de la convention de Minamata sur le mercure, Madagascar bénéficie du projet Upops dont l’objectif est de réduire les émissions nocives issues du secteur de la santé. Cela se traduit par la mise en place de meilleures pratiques environnementales, en introduisant des technologies de traitement des déchets médicaux sans incinération et les matériels médicaux sans mercure.

Sera R.

 

News Mada13 partages

Report de la présidentielle: le Conseil d’Etat endossera-t-il la responsabilité ?

Les tractations en vue d’un report ou de l’annulation de l’élection reprennent à mesure que les échéances électorales approchent. Cette fois-ci, le régime joue sa dernière carte.

Après les tentatives du Hetsika ho fanorenana ifotony (HFI) qui n’ont pas abouti, le régime passe à une vitesse supérieure. En effet, le 7 septembre approche à grands pas et l’on sait tous que le président en exercice, candidat à sa propre succession, doit démissionner à cette date. Cependant, cette démission n’est pas bien accueillie dans son clan. Le report ou l’annulation de l’élection est la seule option pour que cette démission n’ait pas lieu.

Il faut rappeler que Tabera Randriamanantsoa a déposé récemment une requête aux fins de sursis à exécution et l’annulation du décret de convocation des électeurs sorti le 29 juin dernier et qui officialise le début du processus électoral. Le fait que cette requête ait été déposée au Conseil d’Etat a étonné plus d’un car, nul n’est sans savoir que seule la Haute cour constitutionnelle (HCC) est habilitée à trancher en matière électorale. De plus, la HCC a préconisé l’élection du 7 novembre comme étant une sortie à la crise.

Non respect du délai imparti

Autre point à souligner dans ce micmac, c’est le non respect du délai imposé par la loi pour attaquer ces actes administratifs. La loi organique 2004-036 du 1er octobre 2004 dispose dans son article 187 que «la requête aux fins de sursis à exécution d’un acte administratif, sous peine d’irrecevabilité, doit être déposée dans un délai de 48 heures à compter de sa mise en connaissance par le public». Pourtant, le décret en question a été publié dans les médias dès sa date d’adoption le 29 juin dernier, et également dans le journal officiel le 10 juillet. La demande aux fins de sursis en exécution a dû donc être déposée le 12 juillet 2018 au plus tard.

Le Conseil d’Etat a programmé l’audience pour cette requête ce jour. Une décision qui serait déterminante pour le pays si jamais les magistrats accèdent à la demande des requérants.

Car, à l’aube d’une nouvelle ère démocratique pour la Nation malgache, trancher en faveur de ceux qui optent pour un report ou une annulation de l’élection exposerait Madagascar et le peuple à une nouvelle  crise, qui engendrerait une nouvelle transition et par conséquent, de nouvelles sanctions.

A quoi joue l’Amiral ?

Comme on s’y est attendu, l’entrée en lice à la dernière minute de l’amiral Didier Ratsiraka à la course à la présidentielle n’est pas fortuite. Des informations circulent actuellement que depuis la semaine dernière, cet ancien président est à la tête d’un groupe de candidats qui fomentent ce report ou cette annulation de l’élection. En effet, son domicile à Faravohitra est devenu, ces derniers temps, le quartier général de candidats qui seraient à la solde du team Rajaonarimampianina. Le candidat Tabera Randriamanantsoa ainsi que Guy Maxime Ralaiseheno ont été vus plusieurs fois sur place. Ces personnalités politiques seraient en train d’envisager des scénarios pour que Hery Rajaonarimampianina reste au pouvoir et prive ainsi le peuple de son droit absolu de choisir un président démocratiquement.

 

Rakoto

Midi Madagasikara10 partages

Conseil d’Etat : Le sort du scrutin du 7 novembre se joue aujourd’hui à Anosy

L’Amiral dirigerait-t-il la manœuvre de torpillage des élections ?

L’attention et la tension des 36 candidats à l’élection présidentielle se focalisent aujourd’hui sur le Conseil d’Etat où le sort du scrutin du 7 novembre prochain va se jouer. On croit savoir que c’est le président Denis Ratovonelimalala en personne qui va siéger.

Audience exceptionnelle ce matin du Conseil d’Etat qui est appelé à se prononcer sur le recours en annulation – assorti d’une demande de sursis à exécution – du décret portant convocation des électeurs pour la présidentielle du 7 novembre 2018. Aussi paradoxal ou illogique que cela puisse paraître, le requérant n’est autre qu’un des 36 candidats retenus, en l’occurrence, Tabera Randriamanantsoa qui avait déjà participé au premier tour du scrutin présidentiel du 25 octobre 2013 au soir duquel il avait récolté 0,89% des voix.

Date limite. Comptant sans doute améliorer sa performance, le candidat n°3 est pour l’annulation du décret attaqué dans le but inavoué d’obtenir le report de l’élection présidentielle. Et ce, faute de pouvoir se désister dans la mesure où « aucun retrait de candidature n’est plus admis après la date limite du dépôt des dossiers de candidature », d’après l’article 13 de la loi organique relative à l’élection présidentielle. Pas de remboursement non plus de la contribution de 50 millions d’ariary après la date limite du dépôt de dossier de candidature, c’est-à-dire après le 21 août dernier.

« Raikitra vao tera-kovitra ». C’est ainsi qu’on peut qualifier l’attitude de Tabera Randriamanantsoa et des autres candidats qui se sont réunis hier au domicile de l’Amiral. De 4 participants lors de la première réunion qui a eu lieu vendredi dernier à Mangarivotra, ils sont passés à 16 hier. Y compris le maître des lieux et le requérant susnommé. Ils comptent signer aujourd’hui une résolution commune demandant le report des élections après la saison des pluies, c’est-à-dire en mai 2019. Préconisant indirectement une nouvelle Transition de 9 mois alors que le motif avancé pour l’annulation du décret de convocation des électeurs est l’anticipation de la date du premier tour, comme si le report du rendez-vous avec les urnes serait plus légal et/ou constitutionnel. De toute façon, il y a déjà eu un précédent en 2006 lorsque la HCC avait, au nom de « la théorie des climats », donné son feu vert à l’élection présidentielle anticipée  du temps de Marc Ravalomanana.

Acte de gouvernement. On se souvient aussi qu’en 2002, la Chambre administrative de la Cour Suprême avait annulé le décret de nomination des membres de la HCC. Faisant ainsi tomber à l’eau, les résultats du premier tour proclamés sur les bords du lac de Mantasoa. Ceux qui attendent la suspension et/ou l’annulation du décret de convocation des électeurs par le Conseil d’Etat (anciennement Chambre administrative) espèrent torpiller le processus électoral en cours. On attend les conclusions du Commissaire Général de la Loi auprès du Conseil d’Etat, Benjamin Alexis Rakotomandimby qui en sait quelque chose car il faisait partie de la HCC dissoute en 2002. Le Conseil d’Etat va-t-il récidiver en suspendant et/ou en annulant un acte de gouvernement ? Les débats s’annoncent âpres par rapport à la recevabilité du recours d’une part ; et la compétence du Conseil d’Etat d’autre part.

Forclusion. Concernant la recevabilité ou plutôt l’irrecevabilité, on est en droit de souligner que le recours risque d’être frappé de forclusion dans la mesure où il n’a pas été déposé dans le délai légal de 48 heures après la sortie du décret attaqué le 29 juin 2018 ou à la limite après sa publication dans le Journal officiel du 12 juillet 2018. En effet, le recours a été seulement déposé le 24 août dernier. Pour ce qui est de la compétence ou de l’incompétence (c’est selon), la question se pose également, s’agissant d’un acte de gouvernement qui n’est pas susceptible de recours devant une juridiction.

Démission reportée. Le Conseil d’Etat va-t-il faire comme la Chambre administrative qui avait annulé un acte de gouvernement censé bénéficier de l’immunité juridictionnelle et alimenté du coup pour ne pas dire du… coût, toutes les rumeurs sur l’existence de pressions, interventions voire corruption. Cette fois-ci, la suspension ou l’annulation du décret portant convocation des électeurs pour le 7 novembre 2018 aurait pour conséquence de reporter non seulement les élections, mais aussi et surtout la date butoir du 7 septembre pour la démission du président candidat. Ceci expliquant peut-être tout cela.

R. O

News Mada9 partages

Antananarivo-Fianarantsoa: zotran-dalamby vaovao

Natao sonia tany Beijing Sina, ny 2 septambra teo, ny fifanarahana firaiketana an-tsoratra eo amin’i Madagasikara sy ny orinasa China Road and Bridge Corporation (CRBC). Voarakitr’izany ny hanokafan’ity orinasa sinoa ity zotran-dalamby vaovao hampitohy an’Antananarivo sy Fianarantsoa. Fantatra koa fa efa atao ny fanadihadiana hanavaozana sy hanarenana ny zotra Fianarantsoa mankany Manakara (FCE), sy ny Moramanga-Toamasina.

Manampy ireo, ny hananganana seranan-tsambo any Antsiranana. Hamatsy vola ireo asa ireo  ny banky sinoa Exim bank sy ny mpiara-miombon’antoka vahiny hafa. Avy amin’ity banky ity koa ny hanarenana ny lalana RN 5A (Ambilobe-Vohemar), ny rocade Ambohitrimanjaka-Ambohidratrimo, sns.

Voalaza koa fa efa vita sonia ny fifanarahana famatsiam-bola hanamboarana ilay arabe migodana (autoroute) mampitohy an’i Toamasina-Antananarivo. Hiaraka hanao ny asa ny orinasa Anhui Foreign Economic Construction Group Co (AFECC) sy ny Sogecoa.

Hanarenana ny lalam-pirenena fahadimy (RN 5), mampitohy an’i Toamasina-Fenoarivo Atsinanana ny Tahirim-boa hikojakojana ny lalana (Fer) sy ny mpamatsy vola hafa. Hivoaka mialoha ny faran’ny volana oktobra ny vola ary hanomboka ny asa avy eo.

Tena andrasan’ny vahoaka ny fanatanterahana ireo rehetra ireo ary tsy hanaovana azy ho fitaovana politika.

Randria

News Mada9 partages

Trafikana zava-mahadomelina – Maorisy: tovovavy gasy mpianatra tratra nitondra «héroïne»

Tovovavy malagasy iray, 23 taona, no tratra tany Maorisy, tao amin’ny seranam-piaramanidina Sir Seewoosagur Ramgoolam International Airport (SSRIA), nitondra « héroïne » milanja 216 grama, ny alahady maraina teo.

Avy aty Antananarivo io tovovavy io, nampiahiahy ny polisin’ny Anti-Drug and Smuggling Unit (ADSU) any ka nanaovana fisavana. Tratra tany amin’ny fivaviany ireo zava-madomelina nafenina ireo. Mbola nahitana “carte mémoire” tany aminy ka tamin’ny alalan’io ny nisamborana mpamily taxi iray, 51 taona, efa niandry azy. Nosamborina izy mianaka ireo. Nosavaina ihany koa ny tranon’ilay tovovavy any an-toerana, saingy tsy nahitana na inona na inona. Notanana am-ponja avy hatrany izy ireo, ary mbola mitohy ny fanadihadiana mikasika ny olona saika handray ireo zava-mahadomelina.

Efa faninefany nahatrarana vehivavy malagasy nitondra “heroine” izao ka nafenina tany anaty fivaviana. Mihazo an’i Maorisy hatrany ireo vehivavy ireo, ary mbola migadra any an-toerana hatramin’izao. Misy ihany koa ny lehilahy tratra, nitelina ireo zava-mahadomelina indray ireo. Amin’ny endrika isan-karazany ny isehoan’ny fanondranana zava-mahadomelina miala eny Ivato, mankany Maorisy. Any an-toerana hatrany vao tratra ireo Malagasy. Tsy misy fitaovana ahafahana mitily ny anaty fivaviana angamba ny eny Ivato.

140 kg sarona teto

Araka ny fanazavana, anisan’ny lalana andalovan’ny zava-mahadomelina mahery vaika eto amintsika, ary efa nisy 140 kg sarona, ny volana jona teo, niaraka tamina olona sivy, nahitana teratany afrikanina. Mitentina 300 000 Ar ka hatramin’ny 400 000 Ar ny grama amin’ireo karazana zava-mahadomelina mahery vaika ireo. Anisan’ny trafika lehibe indrindra tratra taty amintsika ity tamin’ny volana jona ity. Ny any Maorisy kosa anefa, efa ho isaky ny mihetsika, ahatrarana Malagasy hatrany. Hatramin’izao, tsy mbola nisy fanazavana mikasika ny tohin’ny fitsarana sy ny mety ho niavian’ireo zava-mahadomelina ireo. Mbola nisy ny olona nokarohina tany Toamasina, saingy tsy fantatra na tratra na tsia. Matetika, maty momoka na fanahy iniana totofana ny raharaha ary mangina ho azy tsy re intsony avy eo. Afaka ny olona voasambotra aorian’izay.

Yves S.

 

Midi Madagasikara6 partages

Parti Fanorolahy : Resto du cœur pour les familles nécessiteuses

Le parti Fanorolahy a organisé un resto du cœur pour les familles nécessiteuses d’Ampanataovana du district d’Ambohidratrimo.

Connu pour ses œuvres sociales, le parti Fanorolahy a fait une descente à Ambohidratrimo, plus précisément dans la commune rurale d’Amapanataovana, le week-end dernier. A cet effet, ce parti a organisé un resto du cœur pour les familles nécessiteuses et les paysans de la dite localité. Ce repas pris en commun a été placé sous la houlette du président de Fanorolahy dans la région Analamanga, Andriamanetriarivo, et du président national de ce parti, José Randrianary. Notons que 300 convives ont pris part à ce resto du cœur. Toujours est-il que la coopérative pour les cultures de contre-saison a été également mise en place. Ce parti  de rehausser le niveau de vie des paysans. A titre d’exemple, une coopérative agricole a été aussi mise en place dans le village d’Andringaringa, commune rurale Fanandrana, district de Toamasina II. A cette occasion, ce parti a initié le Fokonolona de ce village à cultiver des légumes dans le cadre de culture contre saison. Outre l’encadrement technique, Fanorolahy n’a pas manqué également d’octroyer des semences et des engrais. Selon José Randrianary «  si les politiciens œuvrent pour des actions sociales à l’encontre des paysans, le pays va sortir en si peu de temps de sa situation actuelle».

Dominique R.  

News Mada5 partages

Tsy milamina ny lisitry ny mpifidy ao Toamasina

Mipetraka ny ahiahy. Resabe eto Toamasina ny fiverenan’ny lisi-pifidianana nahavoafidy an-dRajaonarimampianina, ny taona 2013, ary hita eny anivon’ny fokontany. Nambaran’ny mpanara-baovao fa famitaham-bahoaka tsotra izany ka ahina hiteraka korontana. « Lany andro izahay nanavao ny lisi-pifidianana eto amin’ny fokontaninay. Efa nesorinay ireo maty sy nifindra trano ary nampiditra ny olom-baovao vao feno taona sy vao nifindra amin’ny fokontany. Tsy izany anefa ny zava-miseho amin’ny lisitra tonga ao amin’ny fokontany fa maro amin’ ireo vao nampidirina ny tsy tafiditra any amin’ny fanoratana izany sy eo anivon’ny Ceni« , hoy ny sefo fokontany maromaro nanaovana fanadihadiana. Nohamafisin’ny sasany amin’izy ireo fa izy irery ny mihazona biraom-pifidianana roa satria nasiana fanampiny ny biraom-pifidianana eo anivon’ny fokontanin’izy ireo. “Mety ho fomba entin’ny HVM hangalaram-bato izany”, hoy ihany izy ireo.

Etsy andaniny, hifarana anio ny atrikasa iarahana amin’ny Ceni sy ny fiarahamonim-pirenena ao Toamasina. Natao hampahafantarana ny didy aman-dalàna hifehy ny fifidianana izany ary ahitana solontena maherin’ny 50 avy amin’ny faritra telo eo anivon’ny faritanin’i Toamasina.

Sajo

Midi Madagasikara5 partages

Raharaha Imerintsiatosika : Tezitra ny zandary ary hisambotra ny mpanely tsaho

Isan’ny fanapahan-kevitra lehibe tamin’ny fanadihadiana nataon’ny zandary ny nanaovana ny fitiliana ADN izay tsy dia fanao firy eto amintsika noho ny halafony. Nisy indray ny nanely tsaho tamin’ny tambajotran-tserasera « facebook », raha araka ny fanazavan’ny zandary. Izany dia milaza fa noterena hanome vola ny havan’ny maty mba hanatontosàna izany fitiliana izany. Nandà tanteraka an’izany ny mpitandro ny filaminana avy ao amin’ny vondron’ny zandary ary nanambara fa volan’ny zandarimaria ao Itasy tanteraka no nanaovana ny fitiliana ary tsy naka vola na tamin’iza  na tamin’iza izy ireo. Notohizan’ireo mpitandro ny filaminana fa hanokatra fanadihadiana avy hatrany  momba ireo mpanely tsaho ny zandary. Hiasa indray izany ny sampana « cybercriminalité » eo anivon’izy ireo satria heloka avy amin’ny fampiasàna teknolojiam-pifandraisana no nitranga. Niteraka resa-be hatrany ity raharaha Imerintsiatosika izay mahakasika ny famonoana ankitsirano telo mianaka ity. Raha tsiahivina dia olona fito no nalaina am-bavany tetsy amin’ny fampanoavana Anosy ary nidoboka am-ponja eny Tsiafahy nanomboka ny harivan’ny asabotsy teo ny roa tamin’izy ireo. Mora tanteraka ankehitriny ny fandotoana olona na vondrona avy amin’ny alàlan’ny tambajotra sosialy. Efa nisy ny nidoboka am-ponja ary nisesisesy mihitsy aza izany, momba ny fanaovana io karazana heloka io. Saika sarona avokoa ny tompon’antoka rehefa tena nandeha ny fanadihadiana. Mbola betsaka koa anefa ny tsy fay sy mbola misetrasetra.

D.R

Midi Madagasikara5 partages

Maurice : Une étudiante malgache interceptée avec 216 grammes d’héroïne

Les tentatives d’introduire de la drogue à Maurice continuent de plus belle. L’Anti-Drug and Smuggling Unit (ADSU) et les services des douane des la Mauritius Revenue Authority (MRA) ont interpellé une jeune fille malgache avec 216 grammes d’héroïne au Sir Seewoosagur Ramgoolam International Airport (SSRIA) aux petites heures de dimanche matin.

Une fouille sur l’étudiante de 23 ans et originaire d’Antananarivo a permis de découvrir la drogue dissimulée dans ses parties intimes. Une carte mémoire trouvée sur elle devrait aider les enquêteurs à remonter jusqu’à ses contacts locaux. L’un d’eux, Sheik Mahmad Reza Ramjan, un chauffeur de taxi âgé de 51 ans et habitant Vallée-des-Prêtres a été arrêté. Une perquisition à son domicile n’a rien donné, mais il a quand même été placé en détention. La mule malgache et le chauffeur de taxi seront inculpés de trafic de drogue.

Ionnews.mu

News Mada4 partages

Banky Iraisam-pirenena: 60 tapitrisa dolara hampandrosoana ny any ambanivohitra

Nankatoavin’ny Banky iraisam-pirenena (BM), ny 30 aogositra teo tany Washington, ny famatsiam-bola mitentina 60 tapitrisa dolara, fanomezana avy amin’ny Fikambanana iraisam- pirenena ho an’ny fampandrosoana (Ida). Entina hanampiana an’i Madagasikara, hanamafisana ny fiatrehan’ny tokantrano malagasy ny tranga tampoka amin’ny lafiny toekarena, indrindra ny eny ambanivohitra, io vola io.

Tsara ny vokatra toekarena ankapobeny, tombanana ho 5% amin’ity taona 2018 ity, saingy tsy mipaka eny ifotony. Mahatsikaritra ny BM fa nahatonga izany ny fandrosoan’ny indostria sy ny anton-draharaha na tolotrasa nefa tsy voajery ny eny ambanivohitra. Nilaza Rtoa Coralie Gevers, solontenan’ny BM eto amintsika, fa fanamby ho an’i Madagasikara ity fandaharanasa ity, hiantraika any amin’ny isan-tokantranon’ny Malagasy ny vokatra tsara amin’ny toekarena ankapobeny. Ao anatin’izany ny ahafahana miatrika ny tranga tampoka tsy ampoizina, ny fampiroboroboana ny fampandrosoana.

Fanindroany ny nisian’ity fanampian’ny Ida ity. Hanamafy ny efa natao tamin’ny andiany voalohany ny fikarakarana ny sora-piankohonana, ny fiarovana sosialy, ny fahafahana miditra  amin’ny sehatry ny vola, ny lafin-tany, ny famatsiana herinaratra sy ny fikojakojana lalana eny ambanivohitra, sns.

Njaka A.

Midi Madagasikara4 partages

Election présidentielle : 16 candidats en conclave hier à Faravohitra

L’Amiral Didier Ratsiraka mobilise autour de lui les autres candidats dans l’objectif de réclamer le report du scrutin.

Si seulement cinq candidats étaient présents vendredi dernier au domicile de l’Amiral Didier Ratsiraka à Faravohitra, ils étaient 16 à avoir répondu hier à l’invitation du candidat n°21. « La troisième réunion aura lieu demain (NDLR : ce jour) au même endroit. Et je pense que les autres candidats vont nous rejoindre. », s’est contenté d’expliquer le candidat n°3 Tabera Randrianarisoa. En fait, les rencontres de Faravohitra sont tenues dans la discrétion totale. On a cependant appris hier que l’Amiral Didier Ratsiraka et les candidats qui se réunissent depuis vendredi à Faravohitra vont signer une résolution ce jour. C’est dans cette résolution qu’ils vont justifier les raisons qui les poussent à réclamer le report de l’élection présidentielle du 07 novembre prochain. Ce serait également dans cette résolution que ces candidats vont revendiquer la refondation de la Nation à partir d’une révision constitutionnelle.

Révélations. Visiblement, Faravohitra se prépare à une offensive politique, voire juridique, dans le cadre de l’élection présidentielle du 07 novembre. Depuis le dépôt de son dossier de candidature auprès de la HCC, l’Amiral Rouge s’abstient de faire des déclarations politiques. Ce silence entretient notamment le suspense sur les raisons de sa candidature. L’Amiral Didier Ratsiraka a fait plus de 20 ans au pouvoir. Actuellement, à l’âge de 82 ans, il se porte encore candidat à une élection présidentielle de tous les dangers. Le suspense sera levé demain. Le candidat n°21 organisera une conférence de presse qui aurait l’allure d’un grand déballage. Cette conférence de presse serait retransmise en direct par plusieurs chaînes de télévision de la place. D’après ses proches, « Deba » ferait des révélations fracassantes sur les trois candidats considérés comme les grands favoris de la prochaine course à la magistrature suprême du pays. A rappeler qu’avant d’avoir décidé de se porter candidat à l’élection du 07 novembre, Didier Ratsiraka a été reçu à Moscou par le président russe Vladimir Poutine.

R.Eugène

News Mada3 partages

Dinam-pifanarahana: ny mpifidy no hitsara ireo tsy manao sonia

Misy ny fanahiana korontana mialoha na mandritra na aorian’ny fifidianana? Amin’izany, misy ny famolavolana Dinam-pifanarahana ho an’ireo kandidà. Hotsarain’ny mpifidy izay tsy manao sonia izany.

« Tsy hifanerena ny fanaovan-tsonia fa ny mpifidy no hitsara izay manao izany na tsia », hoy ny avy amin’ny Komity iombonana ho amin’ny Dinam-pifanarahana ho an’ireo kandidà hisian’ny fitoniana sy fandriampahalemana mialoha sy mandritra ary aorian’ny fifidianana, Ramarosaona Faraniaina.

Nampahafantarina teny amin’ny foiben’ny Komitin’ny fampihavanana malagasy (CFM), Ampefiloha, omaly, ny fijoroan’ny Komity iombonana ho amin’ny Dina, hanandratra sy hanara-maso ny fampiharana ny Dina ara-pitsipi-pitondrantena sy fahitsiana ho an’ireo mpirotsaka  hofidina, ho fitoniana amin’ny fifidianana filoham-pirenena.

Nifarimbonana ny famolavolana ny Dina

Mifarimbona tamin’ny fandrafetana ny Dina ny avy amin’ny andry sy rafi-panjakana: ny CFM, ny Ceni, ny CNIDH, ny HCDDED, ny CSI, ny Bianco, ny Samifin. Eo koa ny avy amin’ny firaisamonina sivily: ny tetikasa Fandio, ny ONG Tolotsoa, ny Transparency Interanational-IM, ny Justice et paix, ny hetsika Rohy.

Resy lahatra izy ireo fa tokony hanaja ireo foto-kevitra iorenan’ny fifidianana demokratika ireo mpisehatra politika, indrindra ireo kandidà. Ao anatin’izany ny fahitsiana, ny tsy fitanilana, ny fanajana ny lalàna sy ny zo ary ny fahalalana. Tsy hisy ny krizy vaovao raha vonona hanaja ny zotram-pifidianana izy ireo, tsy hanao izay hisian’ny korontana na hampikatso.

Hatolotra ireo kandidà sy ireo antoko ny Dina hahazoan’izy ireo manatsara sy manao fankatoavana izany. Lanonana manetriketrika ny fanekena sy ny fanaovan-tsonia ny Dina. Hanara-maso ny fampiharana sy ny fanajana azy ny Komity. Amin’ny alalan’ny vaovao marim-pototra no hanaovana izany, hampahafantarina ny daholobe.

Fahendrena ho an’ireo kandidà ny manao sonia

 « Heverinay ato amin’ny Komity fa fahendrena lehibe ho an’ny kandidà ny manao sonia io Dinam-pifanarahana io satria tombontsoa ho an’ny firenena », hoy ny filohan’ny CFM, i Maka Alphonse. Raha olom-pirenena mirotsaka ho filohan’ny Repoblika, anisan’ny takina aminy voalohany ny fanajana lalàna.

Tsy misy, angamba, olom-pirenena na iray aza eto Madagasikara maniry ny hisian’ny korontana. Raha heverina fa olom-pirenena mirotsa-kofidina, manana ny maha izy azy: tsy tombontsoany ny hisian’izany korontana izany. Ny fitoniana sy ny fandriampahalemana no  kendrena voalohany amin’ny Dina.

R. Nd.

 

Midi Madagasikara3 partages

Ankadikely-Ilafy : Un père de famille mort poignardé par son épouse

Poignardé en plein ventre par son épouse, un père de famille a succombé à sa blessure dans la nuit du dimanche 2 septembre à Ankadikely-Ilafy. La tragédie s’est produite vers 20 heures 30 lors d’une dispute conjugale. Selon les informations émanant de la gendarmerie qui se charge de l’affaire, personne ne savait pas exactement ce qui s’est passé entre ce couple cette nuit-là. C’était l’appel au secours lancé par le mari qui a éveillé l’attention des voisins. Venus à la rescousse, ils sont tombés sur un homme grièvement blessé et agonisant. Aussi ont-ils alerté la gendarmerie.

Les témoignages des voisins ont révélé que ce couple ne s’entendait plus depuis des mois. En effet, leur union était toujours conflictuelle. Cette nuit-là, l’épouse n’aurait plus maîtrisé sa colère quand la rupture de leur mariage a été soulevée dans leur dispute. Ce qui est tragique c’est dans ce drame que la victime a laissé derrière lui un orphelin de quatre  ans. De plus, cet enfant aurait assisté à cette scène atroce. Arrêtée la nuit même du crime, la meurtrière est placée en garde à vue à la brigade d’Ankadikely-Ilafy pour enquête. Elle devrait être déférée au Parquet du Tribunal Anosy ce jour.

T.M.

News Mada2 partages

Fanadinam-panjakana: tsara fanombohana ny BEPC

Nisantaran’ny mpiadina ny fanadinana faharoa BEPC ny taranja malagasy, ny tapak’andro maraina, omaly. Namirifiry ny toetry ny andro hatramin’ny tapany hariva, mbola hitohy anio. Lahatsoratra avy amin’ny boky nosoratan-dRandriamamonjy Rasoloarimalala Esther, Ho avy ny maraina, no nohadihadian’ny mpiadina, miresaka momba ny firaisankina. Niompana amin’ny tsy fandriampahalemana kosa ny famoronan-dahatsoratra nangatahina. « Azoazo ihany amin’ny ankapobeny ny laza adina malagasy, omaly maraina », hoy ireo tanora  nanontaniana. Androany vao ho henjana ny taranja : mathématique sy nyfFrançais, araka ny nambaran’izy ireo ihany.

Nilamina ny fizotry ny fanadinana ho an’ny foibe lycée Ampefiloha, manana mpiadina 4 651 ka ny 3 828 no nisafidy ny sokajy A manana tenim-pirenena vahiny. “Tsy nisy ny olana goavana fa ny lafiny teknika madinidinika no novahan’ny mpikarakara”, hoy ny mpitantana ny lycée sady lehiben’ny foibem-panadinana rahateo, Razafindralambo Nirina, omaly. 11 taona ny zandriny indrindra, ho an’ny foibe lycée Ampefiloha, 38 taona ny zokiny indrindra, samy vehivavy avokoa. Toeram-pitsarana rahateo ny ao amin’ny lycée ka hatoby ao avokoa ny kopia sy ny laza adina ary ambenan’ny mpitandro filaminana andro sy alina.

“Efa nanomana ekipa fiandry ny minisiteran’ny Fanabeazana raha misy tsy fahampiana amin’ny mpanara-maso sy ny mpitsara ny kopia”, hoy ny minisitra Horace Gatien.

347 946 ny isan’ny mpiadina manerana ny Nosy, 171 715 ireo nisaifdy ny sokajy A raha 176 231 ny sokajy B. 9 taona ny zandriny indrindra raha 61 ny zokiny indrindra amin’ny foibem-panadinana 8 858. Mahatratra 29 ny manana fahasembanana, valo ny mpiadina vahiny. 167 ny foibem-pitsarana ny kopia rehetra.

Momba ny taham-pahatongavana tamin’ny andro voalohany, nahatratra 94, 66%  izany ho an’ny Antananarivo Renvohitra, Tana Sud: 94,88% tany Antananarivo Atsimondrano ary 95,64% ho an’Avaradrano. Ho an’ny Cisco Ambohidratrimo, 95, 31% ny tahan’ny mpiadina tonga nanatrika ny fanadinana BEPC. Tany amin’ny Cisco Andramasina, 95 ,60% , Anjozorobe  94, 82%, Ankazobe: 95, 20% ary ho an’ny Cisco Manjakandriana, nahatratra 96,92%. Ampahany amin’ny Cisco ihany aloha no nahazoana taham-pahatongavana.

Ho an’ny foibe LMA, 300 ny isan’ny mpiadina tsy nanatrika ny fanadinana.

Vonjy

Midi Madagasikara2 partages

Lim Sang-Woo ambassadeur de Corée : Pour des élections libres, inclusives et acceptées par tous

L’ambassadeur coréen Lim Sang-Woo est pour des élections libres, inclusives et acceptées par tous. (Photo Nary Ravonjy)

Double évènement, hier, au Carlton. Il s’agit notamment du 435e anniversaire du jour de la fondation de la Corée et de la célébration du 25e anniversaire du rétablissement des relations diplomatiques entre la République de Corée et la République de Madagascar. Lors de son allocution, l’ambassadeur de Corée à Madagascar, Lim Sang-Woo, a prononcé intégralement son discours en malgache. Une intervention qui a stupéfait et émerveillé l’assistance. Le diplomate a parlé ainsi des trois axes de la politique coréenne vis-à-vis de la Grande île. Le volet économique avec des projets qui sont mis en œuvre par l’Unicef. Il n’a pas manqué également de parler du business forum qui se tiendra au Carlton ce jour et qui verra la participation de grandes entreprises coréennes. Sur le plan politique, l’ambassadeur a indiqué que son pays va octroyer 100.000 dollars à la CENI pour la bonne marche des élections (lire article par ailleurs). Sur ce point, il a notamment soutenu pour la tenue des élections libres transparentes, inclusives et acceptées par tous. Le troisième volet est constitué par les échanges culturels tout en soulignant au passage la démonstration faite par Jinjo Crew qui a d’ailleurs remporté le championnat du monde de B-Boys.

Dominique R. 

Midi Madagasikara2 partages

Fournitures scolaires : 300 000 Ar par élève en moyenne

D’autres préparent encore la rentrée, alors que d’autres ont déjà repris l’école hier.

En moyenne, le coût des fournitures scolaires (avec les manuels etc.) s’élève dans les 300.000 Ar par élève. Une moyenne, un budget qui ne sont pas forcément à la portée de toutes les bourses.

Il s’agit effectivement d’une moyenne, car selon les établissements et les moyens, la somme peut facilement être réduite de moitié, comme elle peut être doublée, voire triplée, d’autant plus qu’elle n’inclut pas encore ni les droits d’inscription, ni l’écolage. En tous cas, la somme vaut son pesant d’or et ce quel que soit le niveau de vie des ménages concernés. Pour une famille de trois enfants à revenus intermédiaires par exemple, le calcul est vite fait et le compte pas forcément bon, compte tenu des autres charges fixes, telles que l’eau et l’électricité, l’alimentation ; le carburant et le loyer (éventuellement). Notons par ailleurs, que si pour la plupart des établissements englobés dans le système d’éducation nationale, la rentrée est programmée en octobre, voire en novembre, d’autres ont déjà repris hier, sinon aujourd’hui le chemin de l’école, avec plus ou moins de joie.

Alternatives et pistes de solutions. Face à ce flot de dépenses engendré par les vacances, la préparation de la rentrée scolaire et l’achat des fournitures, etc. ; nombreuses sont les entreprises- bancaires notamment- à avoir proposé des solutions aux parents. Des alternatives comme les crédits à taux plus ou mois avantageux et préférentiel. Citons aussi le cas des sociétés de grande distribution qui ne désemplissent pas en proposant des tombolas, des promotions sur des produits dont les consommateurs ont foi en la qualité, avec un prix pas « si cher que cela ». N’oublions pas non plus le cas des grossistes au Pavillon d’Analakely où des matériels de bonne qualité peuvent également être dénichés, dont notamment quelques uns qu’on ne trouve ni en grande surface ni dans les enseignes spécialisées. Toutefois, en général, les parents ont tendance à combiner grandes surfaces, grossistes et enseignes spécialisées, toujours dans le souci de privilégier un rapport qualité/prix intéressant. C’est le cas de Miora, jeune mère de famille : « J’ai privilégié pour cette rentrée une enseigne spécialisée et une grande surface, mais j’étais tout de même obligée de faire un tour chez les grossistes d’Analakely, pour trouver quelques matériels, au détail, que je n’ai trouvé nulle part ailleurs »

Luz Razafimbelo

Midi Madagasikara2 partages

Ambovombe Androy : Des dizaines de faux candidats découverts, à l’examen du Bepc

La ville d’Ambovombe comporte quatre  circonscriptions scolaires comptant 2.359 inscrits au BEPC. Le plus jeune a 13 ans, 47 ans pour le plus âgé. Les convocations ont été distribuées à temps. Hier lundi 3 septembre, jour d’examen. 85 inscrits n’ont pas répondu à l’appel à l’entrée de la salle d’examen.  D’autres plus malins se sont faits remplacer par des copains déjà titulaires du BEPC, sûrs de passer. « ‘A malin, malin et demi’, les professeurs du premier cycle sont déjà bien rodés pour les examens et ne se  font plus avoir », rapporte Mosa Denis de la Radio JM d’Ambovombe. En effet, plus de 15 remplaçants tricheurs ont été trahis par la photo d’identité tamponnée sur la convocation.  « De sévères sanctions les attendent, aussi bien pour ceux qu’ils remplacent » conclut le directeur du centre d’examen d’Ambovombe.

Charles RAZA, correspondant à Toliara

Midi Madagasikara2 partages

ABM Scholarship : Des bourses d’études offertes par Accès Banque Madagascar

L’équipe d’Accès Banque accueillant avec sourire les étudiants intéressés au programme. (Photo : Yvon Ram)

Une grande première à Madagascar. Accès Banque lance un nouveau programme intitulé ABM Scholarship à l’Alliance française Andavamamba,

Et ce, en marge de sa mission de fournir des services financiers diversifiés, permettant de répondre aux besoins des MPME (micro-entrepreneurs, petits et moyens entrepreneurs), ainsi que de leurs familles et des employés. « Il s’agit notamment de l’octroi de bourses d’études aux étudiants des universités publiques et privées dont les domaines d’études correspondent aux métiers de la banque afin que ceux-ci puissent terminer leurs cursus universitaires jusqu’à la fin », a annoncé Randrianarivelo Miary, le responsable du développement des ressources Humaines au sein de la banque, lors du lancement officiel de ce programme.

Trente étudiants. «Pour commencer, nous ciblons cette année les établissements universitaires dans la Capitale. Tous les étudiants intéressés peuvent ainsi déposer leurs demandes de bourses soit à l’Alliance Française, soit auprès de leurs universités respectives, soit au niveau des agences d’Accès Banque Madagascar, soit via des courriers électroniques. Le dépôt de candidature a débuté depuis samedi dernier et sera clôturé le 16 septembre 2018. Après une série de tests, nous allons sélectionner trente étudiants », a-t-elle poursuivi. Et parmi les critères évoqués, les universitaires entrant en L3 (Licence), Master 1 et Master 2, bénéficieront de ce programme ABM Scholarship. « Ils doivent être en même temps issus des familles à faible revenu, faisant preuve d’assiduité et ayant réalisé de bons résultats académiques durant leurs années universitaires », a-t-elle précisé.

Bourse mensuelle. Il faut savoir qu’Accès Banque Madagascar a initié ce programme dans le cadre de la mise en œuvre de ses activités en RSE (Responsabilité Sociétale d’Entreprise). En fait, « nous avons constaté que des universitaires ne parviennent pas à terminer jusqu’au bout leurs études, et ce, non pas en raison de leurs compétences mais plutôt faute de moyens financiers. C’est pourquoi, nous avons lancé ABM Scholarship afin de leur venir en aide financièrement. Ainsi, les bénéficiaires percevront une bourse d’étude mensuelle jusqu’à terme de leurs études. A titre d’illustration, si l’étudiant est encore en L3, il pourra en bénéficier jusqu’en Master 2, soit pendant trois ans. Ceux qui ont choisi les parcours de gestion, comptabilité finances, agronomie, communication, marketing, administration, juridique, commerciaux de banque seront les cibles de ce programme », a fait savoir Randrianarivelo Miary.

Recrutement. Outre l’octroi de bourses permettant d’alléger les charges estudiantines, Accès Banque Madagascar offre en même temps des formations aux étudiants bénéficiaires afin de compléter leurs compétences acquises dans les universités. « Nous les accompagnons aussi pour devenir opérationnels dans le monde du travail. D’ailleurs, ils seront priorisés en cas de recrutement de la banque. En fait, nous accueillons des stagiaires et nous procédons au recrutement de nouveaux diplômés tous les ans, compte tenu de l’extension de nos activités », a conclu ce responsable du développement des Ressources Humaines d’Accès Banque Madagascar.

Navalona R.

Midi Madagasikara2 partages

Nouvel an malgache : Fianarantsoa, un centre culturel

Leg la célébration de la fête du nouvel an malgache

Le nouvel an malgache sera célébré du 11 au 14 septembre

La deuxième édition du nouvel an malgache sera fêtée dans sept jours à Fianarantsoa. Le comité d’organisation a choisi cette ville car elle est en quelque sorte le point de l’identité malgache. Une conférence aura lieu et les chefs spirituels et traditionnels y participeront. Souvent marginalisée et délaissée, la coutume malgache doit être mise en valeur selon l’explication d’un membre du comité.

En principe, le jour de nouvel an est le 22 septembre, selon un chef traditionnel. La célébration du nouvel an reste encore timide à Madagascar. Toutefois, certains Malgaches commencent à honorer ce moment mémorable.

Iss Heridiny

Midi Madagasikara2 partages

«Festival 321 » la danse fait le tour dans capitale

LEG Bakomanga et sa troupe surchauffent le jardin Ortana

Une semaine de danse à Antananarivo. Ayant débuté hier le festival ne se terminera qu’au 8 septembre. La ville connaitra sept jours de gaité.

C’est reparti pour une troisième  édition ! Le festival « trio, duo, solo » a belle et bien commencé.   Le jardin Ortana  Antaninarenina, et celui  d’Ambohijatovo  ont baigné dans une ambiance sortant de l’ordinaire en donnant place à des danseurs hier. Le matin, cinq groupes de danseurs dont la compagnie Lovatiana et  la compagnie Rary ont surchauffé l’estrade. De belles chansons de « hira gasy » ont clôturé la matinée avec  Bakomanga, Rakoto Frah Junior et leurs troupes, alors que l’après midi deux jeunes filles chorégraphes embrasaient la scène à Ambohijatovo.

Selon les explications  des organisateurs, « le festival 321 se déroule à chaque édition à Antananarivo aux alentours des mois d’août et septembre. Le but est de promouvoir  la danse à Madagascar ».  Cette festivité durera une semaine. Toute la Capitale aura sa part, d’Antaninarenina, jusqu’à Androndra, d’Ampasanimalo en passant par Ankatso et  Ivato. Antananarivo sera une grande piste de danse.

Comme lors de toutes les éditions précédentes, des différents compositeurs de ballet participeront à cette festivité. Bon nombre de chorégraphes seront de la partie. Des jeunes talentueux, des  professionnels malgaches et même des danseurs mauriciens rivaliseront de prouesses. Ce projet a été initié en 2014 par deux compagnies de danse, les compagnies Rary et Lovatiana dans le but de lancer la chorégraphie contemporaine malgache par le biais d’un programme d’accompagnement de petites pièces d’où la dénomination 321. Au cours du festival des danseurs professionnels nationaux et internationaux sont invités à partager la scène.

Iss Heridiny

News Mada1 partages

Paysages durables dans l’est de Madagascar: secteurs public et privé à l’œuvre

L’adaptation au changement climatique s’avère incontournable pour les agriculteurs à Madagascar. C’est dans ce cadre que le projet « Paysages durables dans l’Est de Madagascar » a été lancé.

Renforcer la résilience des agriculteurs face au changement climatique, c’est dans ce cadre que le projet Paysages dans l’Est de Madagascar a été lancé. Ce projet, mis en œuvre depuis juin dans la région Atsinanana, se démarque par l’approche partenariat public-privé. Il est financé par le Green climate fund (GCF) (Fonds vert pour le climat), à hauteur de 53 millions US dont 18,5 millions USD pour la partie publique et 35 millions USD pour le secteur privé.

«Paysages dans l’Est de Madagascar» compte réduire les émissions de gaz à effet de serre dues à la déforestation et promouvoir les investissements privés dans la lutte contre le changement climatique. Le projet apporte ainsi deux solutions pour faire face au changement climatique. Il s’agit de la mitigation et l’accès au système d’adaptation des communautés vulnérables face au changement climatique.

Préservation des forêts naturelles

Concrètement, le projet intervient dans la préservation de 683.452 ha de forêts naturelles. Cela, à travers la réduction de 10 millions de tonnes d’émissions de gaz carbonique (tCO2), l’équivalent de 10 ans de gaz à effet de serre. Par ailleurs, il appliquera les techniques d’agriculture durable afin d’améliorer la résilience des communautés.

En outre,  les secteurs public et privé vont conjuguer leurs efforts pour la réussite de ce projet. D’une part, la Conservation internationale et le ministère de l’Environnement, de l’écologie et des forêts vont intervenir dans la préservation des corridors forestiers d’Ankeniheny-Zahamena et d’Ambositra-Vondrozo durant cinq ans. Et d’autre part, le secteur privé, avec la Banque européenne d’investissement (BEI) et l’Athelia Ecosphère, va intervenir dans tout le paysage de l’Est. Ensemble, ils soutiendront, sur une période de  dix ans, les projets des opérateurs économiques qui contribuent à la résilience des paysans situés dans cette zone.

Riana R.

News Mada1 partages

Présidentielle: le SMM exige l’application stricto sensu des lois

Se portant candidate à l’élection présidentielle, la présidente nationale du Syndicat des magistrats de Madagascar (SMM), Fanirisoa Ernaivo, a démissionné de son poste.  Désormais, la présidence sera assurée collégialement par les vice-présidents, en l’occurrence, Clément Jaona, Reagan Botovolanjara et Josiane Ralaivao Harisoa. Les affaires courantes seront tenues par le secrétaire général Sandro Ange Randrianasolo Randrasana.

Fidèle à son rôle d’interpellateur des affaires nationales au pays, le SMM a tenu à souligner certains points saillants dans le monde de la Justice et les élections.

Pour que les élections se déroulent dans un apaisement et afin d’éviter une crise postélectorale, le SMM réclame à ce que les lois en vigueur au pays soient appliquées. «Les candidats doivent respecter les lois qui régissent les élections. Et nous demandons à ce que les sanctions y afférentes soient prises envers ceux qui les enfreignent», a stipulé le SMM dans un communiqué datant d’hier.

 A ce propos, le SMM exige que la Commission électorale nationale indépendante (Ceni) et le ministre de la Justice nomment à l’avance les juges qui seront à la tête de la section chargée des recensements des matériels de vote, tel que le mentionne la loi organique relative au régime général des élections et des référendums.

«Nous exigeons également à ce que le budget et les matériels de fonctionnement des juges et des juridictions, relatives aux élections, soient aménagés préalablement par le ministère de tutelle», a poursuivi le SMM.

Annulation des examens

Par ailleurs, le SMM ne lâche pas prise sur la question relative aux concours nationaux au sein de l’Ecole nationale de la magistrature et des greffes (ENMG).

«Nous exigeons l’ouverture d’une enquête sur le cas de fraudes durant ce concours». Toujours d’après le SMM, les responsables auprès du ministère et de l’ENMG doivent en outre apporter des explications aux citoyens, surtout aux concurrents. Plus de lumière doit être faite à ce sujet.

 «Personnellement, le SMM propose à ce que les concours soient annulés. Ils ne doivent pas reprendre jusqu’à ce que le monde soit assaini complètement», a conclu le communiqué.

 

Nadia

 

News Mada1 partages

Rallye: Moramanga abritera le 39e Rim

Le 39e Rallye international de Madagascar (Rim) ronronne! La Fédération du sport automobile de Madagascar (Fsam), avec le soutien de Fanalamanga et d’autres partenaires, est actuellement en pleine préparation du Rim 2018, du 20 au 22 septembre, à Moramanga. Cette prochaine course figurera également dans la 5e manche du Championnat de Madagascar.

Suite aux amples succès du dernier rallye à Moramanga, au mois de juillet, les organisateurs du Rim 2018 ont choisi, encore une fois, la région Alaotra Mangoro comme piste d’accueil de la 39e édition et la 5e manche du Championnat national. A 15 jours du Jour J, le programme et l’itinéraire ont déjà été dévoilés, hier, lors de la conférence dirigée par le président de Fanalamanga et Fsam à Antaninarenina. Sur ce, l’inscription est déjà ouverte et s’achèvera le 14 septembre. Les organisateurs attendent 45 voitures sur la ligne de départ.

14 épreuves spéciales à l’affiche

La course se divisera en 3 étapes, avec 14 épreuves spéciales de 205,92 km à l’affiche. A savoir que le minimum de kilomètres au Championnat d’Afrique est de 200. La plus longue spéciale, allant jusqu’à 31,60 km, se fera en deux passages dont l’un sera en sens inverse. Au total, durant ces 3 étapes avec les liaisons, les équipages parcourront jusqu’à 458,62 km. A part l’augmentation du nombre des ES, des courses  nocturnes marqueront également cette compétition.

 

Miarintsoa R.

News Mada1 partages

Fampirantiana voka-pikarohana: tetikasa telo hahazo loka

Misy tetikasa roa lehibe karakarain’ny fivondronan’ny Malagasy mpandraharaha ho fanohanana ny voka-pikarohana ho azo trandrahina havadika ho vola amin’ny famoronana asa. Voalohany, ny fananganana ivontoerana iray fanangonana ny voka-pikarohana rehetra eo Analakely. Manoro hevitra ny mpikaroka amin’ny fiarovana ny sanganasany ny mpitantana sady manampy amin’ny fitadiavana lalam-barotra sy famatsiana ny tetikasa hiteraka fidiram-bola maharitra. Efa misy rahateo ny tahiry hanohanana ny fikarohana (Fiers).

Faharoa ny foibe fanofanana hitondrana fampandrosoana ho an’ny daholobe nahita hevitra azo ampiharina amin’ny fiainana andavanandro ka azo trandrahina. “Betsaka ny tanora na olona efa lehibe manana ny fahaizana fa mila fanampiana izy ireo hamadika ilay vokatry ny fikarohana ho azo ampiasaina hitondra loharanom-bola maharitra”, hoy ny tomponandraikitry ny foibe, Rakotoson Jacques, teny Ankatso omaly.

Mandritra ny fampirantiana ny voka-pikarohana hitondra fampandrosoana, eny Ankatso ny 6 sy 7 septambra ho avy izao, hisy voka-pikarohana 20 mendrika hifaninana ka ny telo sangany no hahazo loka. Hitsarana ny mpifaninana ny haavo teknikan’ny tetikasa sy ny fahafahan’ilay tetikasa ho lasa fihariana azo amidy sy trandrahina. Tanjon’ny fampirantiana rahateo ny hametraka rafitra maharitra ahafahan’ny mpikaroka sy ny mpandraharaha mihaona sy mifanampy ka hiteraka asa ho an’ny tompon’ny fikarohana sy ny tanora amin’ny ankapobeny.

Tao anatin’ny andiany telo voalohany, betsaka ny voka-pikarohana efa azo navadika ho loharanom-bola : fanatsarana ny fiompiana akoho, fanodinana ny voankazo ho azo tahirizina maharitra, ary tsy ho ela ny fiompiana sy famokarana tantely manomboka eto hatrany Toamasina amin’ny ala atsinanana. Iarahan’ny oniversiten’Antananarivo sy ny mpandraharaha mikarakara ny hetsika fa manohana ny fikambanana iraisam-pirenena momba ny asa (OIT).

Vonjy A.

Midi Madagasikara1 partages

Secteur bancaire : Mauritius Commercial Bank à Toliara

Mauritius Commercial Bank est la cinquième banque à Tuléar, cinquième région investie à Madagascar. La 6è MCB sera installée à Nosy Be vers la fin de l’année.

L’ouverture d’une nouvelle banque est un indicateur de santé économique de la région, c’est ce que Mauritius Commercial Bank (MCB) voudrait montrer au préfet de Tuléar, Andrianjafinaivo, le maire de la ville, Jean Rabehaja et d’autres invités de marque présents lors de l’inauguration du mardi 26 Août. La présence du port, le commerce florissant des produits locaux, attirent aussi les institutions de micro finances qui abondent à Tuléar.

La cérémonie officialle a été placée sous les bons soins de Jean Philippe Lebon, Directeur général ; Candy Andrianandrasantsoa, directrice commerciale ; et Gilles Brelu Brelu, directeur de projets venus spécialement pour la circonstance.

Selon Jean Chrysostome Rakotonjanahary , tous les moyens sont déployés pour avantager les clients. Ainsi presque tous les comptes ouverts à la MCB donnent droit à une carte, sans frais supplémentaire. Le plus, c’est que cette même carte permet de prélever de l’argent dans toutes les autres banques de Tuléar, toujours sans autre frais supplémentaire. N’est-ce pas nouveau ? Alors, il ne reste plus à tous que d’aller voir l’équipe d’Elvy Zafera, chargée de clientèle, juste devant Score.

Charles RAZA, correspondant à Toliara

Midi Madagasikara1 partages

Charte de bonne conduite des candidats : Pour une élection apaisée et garante de la stabilité

« Personne ne trouve aucun avantage à créer et à pérenniser des troubles ». Ce sont les propos du président du Comité pour le « Fampihavanana Malagasy » ou CFM, Maka Alphonse, et de la responsable de la lutte contre la corruption et les mauvaises pratiques dans le cadre du projet Fandio, Faraniaina Ramarosaona, hier à Ampefiloha, lors du point de presse marquant la mise en place du comité paritaire pour la Charte de bonne conduite et d’intégrité des candidats pour une élection présidentielle apaisée ; c’est cette charte qui va régir, d’une manière générale, le comportement des candidats avant, pendant et après le scrutin. C’est, donc, cette charte qui va décrire ce que les candidats peuvent faire, ne peuvent pas faire, ce qu’ils doivent faire et ce qu’ils ne doivent pas faire. L’objectif étant d’organiser et de produire une élection garante de la stabilité. Ce, en fonction des principes phares qui accompagnent ladite charte, en l’occurrence, l’intégrité, l’impartialité, le respect du droit positif, le respect des droits fondamentaux et des libertés fondamentales.

Au vu et au su de tous. La journée d’hier a été dédiée à la déclaration d’urbi et d’orbi marquant l’ébauche de la mission. Dans les jours et semaines à venir, les membres de ce comité paritaire vont visiter les candidats un à un, et les inviter à apporter les modifications qu’ils souhaitent. Selon Maka Alphonse, le président du Cfm, le même comité n’a pas à les contraindre à signer la charte, mais fait appel au dévouement de chacun pour l’intérêt supérieur de la Nation. Néanmoins, et d’après les explications fournies par Faraniaina Ramarosaona du projet Fandio, « le comité paritaire effectuera un suivi relatif à la mise en œuvre effective de la charte », grâce à des alertes et veilles médiatiques sur la base d’informations vérifiées dans tout Madagascar. Aussi, seront-elles opérées, au préalable, les communications relatives à l’ossature de la charte. La dernière étape avant sa mise en œuvre consistera en la signature qui s’effectuera au vu et au su de tous. Par ailleurs, « nous allons publier la liste de ceux et de celles qui ont procédé à la signature, et une autre qui établira les noms de ceux et de celles qui ont refusé de signer », ajoute Faranianina Ramarosaona. Notons que le comité paritaire est composé, d’une part, de représentants du Cfm, de la Ceni, de la Cnidh (Commission Nationale Indépendante des Droits de l’Homme), du Hcdded (Haut Conseil pour la Défense de la Démocratie et de l’Etat de Droit), du Csi (Comité pour la Sauvegarde de l’Intégrité), du Bianco (Bureau Indépendant Anti-corruption) et du Samifin (Service des Renseignements Financiers), et d’autre part, de représentants du projet Fandio, entre autres, l’Ong Tolotsoa, Transparency International Initiative Madagascar, Justice et Paix et le mouvement Rohy.

Recueillis par Aina Bovel

Madaplus.info0 partages

Hery Rajaonarimampianina à Pékin pour le sommet Chine-Afrique

Probablement, c’est la dernière visite à l’étranger d’Hery Rajoanarimampianina en tant que président de la République Malgache à l’occasion du Forum sur la Coopération entre la Chine et l’Afrique. En effet, d’ici la fin de cette semaine, la constitution l’oblige à passer les règnes à Rivo Rakotovao.
Ruée vers Pékin. C’est ce qui résume l’affluence des dirigeants du continent Africain en Chine actuellement, sous le regard du Secrétaire Géneral des Nations Unies Antonio Guterres. Seul le Swaziland manque à l’appel. Tous les différents représentants des pays Africains vont essayer de négocier le financement de leur projet. Pour la délégation Malgache, la signature d’un mémorandum d’entente sur deux projets d’infrastructures de grande envergure a marqué la première journée du Président Hery Rajaonarimampianina, à Pékin. Le premier concerne la construction de la ligne ferroviaire qui reliera Antananarivo et Fianarantsoa et le second, porte sur la construction également d’un grand port dans la région d’Antsiranana. Ces accords ont été signés entre le Gouvernement malgache et la CRBC, China Road and Bridge Corporation.
News Mada0 partages

Itasy: appui à l’économie rurale

Appui à l’économie rurale dans la région Itasy. Les travaux de rénovation de deux barrages dans la région Itasy sont désormais achevés. Il s’agit des barrages d’Antsapandrano et d’Andobonimanga (Commune rurale d’Ampahimanga, district d’Arivonimamo, région Itasy), qui irriguent jusqu’à 90 ha de terres dans la région.

Toujours dans le cadre de l’amélioration de la productivité agricole dans la région, six paysans formateurs seront identifiés par les techniciens du ministère de l’Agriculture et de l’élevage pour la campagne 2018-2019, dans le but de vulgariser la technique Papriz (projet d’amélioration de la productivité rizicole), initiée par les techniciens agricoles japonais dans plusieurs régions de l’île.

Par ailleurs, d’autres activités, comme l’aménagement du périmètre d’Ifanja et la mise en place de la banque de semences, ont déjà été menées dans la région depuis le début de l’année.

R.R.

 

News Mada0 partages

AGENCE IMMOBILIERE : Gas’Immo dans l’air du temps 

Depuis des années, Gas’Immo, en tant qu’agence Immobilière malgache, a su asseoir sa notoriété à Madagascar. D’après Frankiass Rakotobe, une des cogérantes de l’agence, Gas’Immo se différencie des autres par, « Sa qualité de service basée sur la clarté des informations nécessaires à la prise de décision d’un client, son approche en négociation entre acheteur et vendeur, son respect de l’éthique…Des points qui font de Gas’Immo un des leaders de la profession».

* Quels sont vos conseils pour bien choisir son agence immobilière?

-Frankiass Rakotobe : le choix d’une agence immobilière doit être basé sur plusieurs références.  Entre autres, une agence digne de ce nom doit disposer d’un formulaire de recherche contenant en quelque sorte les critères de choix des clients et de respecter dans ce sens leur préférence. Une agence professionnelle propose également des offres de biens correspondant aux demandes aussi bien en termes de proximité, de coût et de service…Pour dire qu’il convient d’avoir une connaissance approfondie du marché, notamment les cours en vigueur. Sans tous ces critères déterminants, la confiance immobilière entre l’agence, les vendeurs et les acheteurs aurait du mal à s’établir.

* L’expérience professionnelle de plusieurs années dans le secteur compte pour devenir cogérante de Gas’Immo, comme dans votre cas…

– Sans conteste, des connaissances spécifiques et étendues du métier d’agent immobilier comptent énormément. Mon expérience personnelle auprès de plusieurs agences immobilières de la capitale a apporté un plus à Gas’Immo. On offre une formation continue relative à l’évolution du marché à nos agents commerciaux, à savoir les prospecteurs et négociateurs.

* Comment voyez-vous l’avenir de l’agence immobilière à Madagascar ?

– L’avenir de l’agence immobilière sera meilleur si la recrudescence du secteur informel est maîtrisée. Car en ce moment, force est de constater que n’importe qui sans expérience en la matière prétend au titre d’agent immobilier.

*Et cela nuit à la crédibilité des vrais professionnels…

-Les agissements anticoncurrentiels du secteur informel ternissent l’image des agences opérant dans le formel. La clientèle est devenue méfiante face à l’explosion des transactions frauduleuses  comme des faux papiers ou des faux  propriétaires…

*Les mots de la fin 

-Au vu de la recrudescence de la corruption et de l’usurpation de tout genre concernant la  vente de terrains qui sévit partout à Madagascar actuellement, nous remercions l’administration compétente de se pencher encore un peu plus sur ce fléau. Nous conseillons à toute personne désireuse d’acheter ou de louer un terrain ou une maison de s’adresser directement à une Agence immobilière. Enfin, nous remercions notre aimable clientèle pour sa confiance qu’elle accorde à notre agence. Et nous restons également à l’entière disposition de nos éventuels clients.

News Mada0 partages

18 étrangers invités par la FSAM

La Fédération du sport automobile de Madagascar a invité 18 Réunionnais à cette compétition. A l’affiche, 8 pilotes réunionnais (3 juniors et 5 seniors) concourront à la course. En outre, 5 responsables de la ligue réunionnaise et 5 parents des pilotes honoreront ce 39e Rim. Pour la suite de cette collaboration entre Madagascar et la Réunion, les Réunionnais ont d’ores et déjà annoncé leur contribution au 40e Rallye international de Madagascar 2019. De son côté, Madagascar a fait part de sa participation au 50e Tour auto de La Réunion en 2019.

A noter que la participation de concurrents français à cette course est également attendue par les organisateurs.

News Mada0 partages

Tennis-BMOI/Air France: les noms des qualifiés dévoilés

Les matchs de qualifications pour l’Open international BMOI/Air France se sont terminés, dimanche dernier, au Country Club Ilafy. En se référant aux résultats, 7 raquettes en simples dames et hommes et 2 équipes en doubles hommes feront partie des compétiteurs à cet Open.

Après les 3 semaines de compétitions au tournoi de qualifications, les noms des meilleures raquettes sont enfin sortis. Chez les dames, Elsie Rakotohasy, Safidisoa Nomenjanahary et Maholy Razakaniaina ont réalisé de brillants parcours et passeront à l’Open international. Du côté hommes en simples, 4 représentants se sont qualifiés, à savoir, Donne Radison, Hasina Randrianirina et Solonantenaina Rakotoson et Miary Zo Rakotondramboa. Enfin, en doubles hommes, 2 équipes ont battu leurs adversaires et auront l’opportunité de participer à la compétition internationale. A noter que l’Open international organisé par BMOI/Air France se disputera du 9 au 14 octobre prochain.

Miarintsoa R.

Résultat final des matchs de qualifications

Simples dames : Elsie Rakotohasy 6/3 7/6 Charline Ravololoniaina – Safidisoa Nomenjanahary 6/3 6/2 Randy Rakotoarilala – Maholy Razakaniaina 6/3 6/4 Miora Andrianantoandro.

Simples hommes: Donne Radson 6/3 7/6 Nicolas Raharivony – Hasina Randrianirina 6/4 6/1 Dimitri Rabeson – Solonantenaina Rakotoson 0/6 7/5 6/1 Paulin Ralaivoavy – Miary Zo Rakotondramboa 7/6 6/2 6/3 Andritokiana Ratsimandresy.

Doubles hommes: Jacky Michel Ramananjatovo et Hasina Randrianirina 6/2 6/7 6/3 Dimitri Rabeson ey Tsiory Rakotoarilala – Hasina Mbolanirina et Patrick Rakotomahavonjy 6/3 6/3 Richard Rambinintsoa et Jérome Valentin.

News Mada0 partages

Tennis de table: les pongistes malgaches en difficulté

La première journée des Championnats d’Afrique en tennis de table, auxquels participe Madagascar, s’est déroulée, hier, à Maurice.

Des mauvaises portées en général! En se référant aux résultats, les représentants malgaches  ont eu quelques difficultés lors de la première journée. Dans la catégorie hommes, les garçons ont beau jouer leur va-tout, ils ont échoué face à l’équipes de l’Afrique du Sud en 3 sets à rien. En revanche, ils ont bien mené le combat devant les Seychelles. Setra Rakotoarisoa, Rado Marcel Rasolomalala, Zo Nandrianina Razafindralambo ont battu les Seychellois sur le score de 3-0. Il est à noter que Stephen Ravonison n’a pas été inscrit dans la liste des concurrents. Côté dames, les filles se sont inclinées face à l’Algérie en 3 sets à rien.

Les pongistes malgaches ont encore de l’espoir pour les 2 jours qui restent et comptent faire de leur mieux.

 

Miarintsoa R.

News Mada0 partages

Danse contemporaine: la capitale aux rythmes du festival 321

La 3e édition du festival 321 s’est ouverte hier à  l’Ortana Antaninarenina avec une ambition renouvelée, celle de promouvoir la création chorégraphique contemporaine sous toutes ses formes.

Sous la férule des compagnies Rary et Lovatiana, le festival 321 a vu le jour en 2014 dans le but d’accompagner les chorégraphes émergents à travers un laboratoire de création suivi d’une plateforme de présentation des travaux. La création chorégraphique est composée de trois courtes pièces (solo, duo, trio), d’où l’intitulé du festival 321. En amont de l’événement en question, un programme d’accompagnement chorégraphique a été initié depuis le mois de janvier pour les participants. Des chorégraphes professionnels nationaux et internationaux s’invitent cette semaine sur les planches du 321 à faire étalage de leur talent.

Pôles culturels

Pour le spectacle inaugural, les compagnies Lovatiana et Rary ainsi que les troupes Bakomanga et Rakoto Frah Junior se sont relayés à Antaninarenina. Un des piliers du «Vakodrazana», Rakoto Frah Junior participe pour la deuxième fois à ce festival .  «La mission fondatrice de la troupe est de promouvoir le vakodrazana dans toute sa diversité, sachant que la danse malgache fait face à l’influence des flux culturels venant des pays étrangers», avance François Raherinjatovo. Connue et reconnue pour le folklore des hautes terres, la troupe a dévoilé une toute autre facette de son talent en chorégraphiant sur scène la danse traditionnelle Tandroy et la danse populaire du Nord.  « Le vakodrazana, c’est tout Madagascar », argumente-t-il.

Au fil de ses éditions, cette biennale de danse contemporaine a su rester vouée à l’épanouissement du 6e art. S’affirmant comme l’un des pôles culturels majeurs de la capitale, le festival 321 est également sensible aux transformations du monde de la danse et réactif aux découvertes.

Joachin Michaël

News Mada0 partages

Programme onebeat: Tsanta s’envolera pour les Etats-Unis

Tsanta Randriamihajasoa vient d’être sélectionné pour le programme d’échange international de musique «OneBeat», qui se déroulera aux Etats-Unis durant un mois, à compter du 11 septembre.

«J’ai le cœur rempli de joie à l’idée de représenter mon pays sous d’autres cieux. Mon instrument de prédilection, une fois là-bas, sera la valiha marovany, originaire du Grand Sud et typique de Madagascar», rassure le jeune prodige.

Tsanta Randriamihajasoa est un jeune compositeur et multi-instrumentiste issu de la capitale. Descendant d’une lignée de musiciens, il maîtrise un certain nombre de styles, allant du jazz au folklore malgache. Pour Tsanta, la musique a toujours été une affaire de famille, d’où le groupe Sodiala qu’il a fondé avec ses parents et ses deux jeunes frères. La vingtaine tout juste consommée, il a réalisé une série de tournées internationales et s’est affiché auprès des grands noms de la musique malgache à l’instar de Samoela, Erick Manana et Lalao Rabeson.

Pour la 7e année consécutive, OneBeat fédère des musiciens âgés de 19 à 35 ans venant des quatre coins du globe au pays de l’Oncle Sam pendant un mois pour écrire, produire et interpréter de la musique originale ensemble et par la même occasion, de développer des stratégies pour un engagement social basé sur les arts. A l’issue d’une résidence de création, ces musiciens seront en tournée pour rencontrer un large éventail de publics américains. Ils bénéficieront d’une collaboration avec les artistes locaux et animeront des ateliers avec des jeunes de leur âge. Chaque musicien OneBeat sera amené à définir ses projets d’avenir pour son pays d’origine.

Joachin Michaël

News Mada0 partages

« Manonoke fanahy »: tantara holalaovin-dry Landy Volafotsy sy Lolita Monga

Hanatontosa fitetezam-paritra eto amintsika ny kaompania mpanao teatra, ny Lolita Monga, avy atsy Nosy La Réunion. Tafiditra ao anatin’izany indrindra ny seho hotanterahiny, miaraka amin’ny kaompania Landy Volafotsy…

… Etsy amin’ny Institut français de Madagascar (IFM) etsy Analakely, ny 15 septambra.

« Manonoke fanahy » ny lohatenin’ity piesy holalaovin’ny Lolita Monga sy ny kaompania Landy Volafotsy ity. Nalaina avy amin’ny horonantsarimiaina iray, mitondra ny lohateny hoe « Princesse Manonoke » an’i Hayao Miyazaki. Fihaonana, fifanakalozana, izany hoe, sehatra hifampitantarana sy hanehoan-kevitra amin’ny lafiny rehetra ny ambaran’ny tantara.

Ankilany koa anefa, karazana angano mikasika ny zavaboahary, izay tsinontsinoavina sy potehin-dRaolombelona, ny « Manonoke fanahy ». Mitaraina sy maneho ny hatezerany izy. Toy izany koa ireo « mahery fo » miady ho amin’ny fanajana azy. Olana iraisan’izao tontolo izao ny fahasimban’ny tontolo iainana, saingy amin’ny fomba fijery malagasy ny hanehoan’ny Landy Volafotsy sy ny kaompania Lolita Monga azy, ny 15 septambra izao.

Araka izany, azo lazaina ho fanentanana mikasika ny ady amin’ny fanapotehana ny tontolo iainana, amin’ny endriny hafa tsy toy ny mahazatra, ity piesy teatra ity.

Landy R.

News Mada0 partages

Manala azy vita BAC: Ricky mettra la barre haute

Manala azy vita Bac s’annonce encore une fois festif à plus d’un titre, à l’occasion duquel Olombelo Ricky foulera les planches d’Antsahamanitra ce 20 septembre.

«Work hard, play hard», voilà une expression qui trouve toute sa signification dans cet événement annuel bien établi. A l’aube de ses trois décennies, «Manala azy vita Bac» est devenu une tradition bien ancrée dans la capitale après le Bac, avec un public fidèle, de nouveaux venus et le même Olombelo Ricky qui n’a rien perdu de son enthousiasme ni de son art.

A chaque édition son lot de surprise. La Chorale et Angaroa vont s’inviter sur scène aux côtés du chanteur de «Mena masoandro» ce mois-ci, après le succès de Liva Andrianavalona et The Women  qui ont apporté une touche d’exception au spectacle de l’année dernière. La mise en scène sera confiée aux bons soins de Vazimba mpanazary et de la compagnie Rary.

 

Joachin Michaël

 

News Mada0 partages

Valorisation des produits de recherche: bientôt une «banque de projet» dans la capitale

Les innovations ne connaissent pas de limites. Elles comptent en permanence mettre la recherche en relation avec le monde économique. Les chercheurs et les opérateurs économiques envisagent de créer en ce sens un espace de rencontre pérenne entre les deux domaines, où des produits de recherches allant de simples trouvailles aux grandes inventions seront accessibles aux producteurs…

Les résultats de recherches sortiront des tiroirs. Les bases de données y afférentes seront déposées dans une «banque de projet», qui ouvrira ses portes prochainement à Antaninarenina. «Ces données seront mises à la disposition des producteurs, notamment des paysans, des artisans… et des opérateurs économiques pour être exploitées à des fins économiques, en créant des emplois et des valeurs ajoutées…», a souligné le directeur du Centre d’application de développement intégré (Cadi), Jacques Rakotoson, hier à Ankatso. C’est d’ailleurs le but ultime du Salon de la recherche au service de l’économie et de l’emploi (SREE), qui est actuellement à sa 4e édition. «Près de 70 stands seront à la disposition des exposants, représentant le monde de la recherche et le monde économique, lors de cet événement, qui se tiendra les 6 et 7 septembre à l’Esplanade Ankatso», a fait savoir le Pr. Panja Ramanoelina, de l’Université d’Antananarivo.

«Cette initiative a pour objectif de valoriser les produits de recherches qui répondent le mieux aux besoins des usagers. Lesquels, allant de simples trouvailles aux grandes inventions, seront proposés à des prix abordables selon leur niveau technique. Cependant, toutes les propriétés intellectuelles à intégrer dans cette banque de projet, seront placées sous la protection de l’Omapi», dixit Jacques Rakotoson. Cette fois encore, le SREE, co-organisé par l’Université d’Antananarivo et les opérateurs économiques tels que le Groupement des entreprises de Madagascar, bénéficie du soutien de l’Organisation internationale du travail (OIT), qui a constaté des bilans positifs sur les trois précédentes éditions.  Ledit groupement vise en effet à mettre la recherche en relation avec le monde économique.

Des bilans positifs

Les rencontres et échanges entre les acteurs du monde de la recherche et ceux du monde du travail lors des trois premières éditions du SREE ont, entre autres, permis de mettre en place la Plateforme nationale pour la recherche, l’innovation et l’emploi. Une structure qui promeut un partenariat évolutif entre les deux parties. Ce qui favorise la mise en commun des informations et des moyens, l’impulsion des projets partagés et d’actions concrètes en faveur de l’emploi des jeunes, des parcours professionnels, de la recherche et de l’innovation. En outre, sept plateformes régionales ont également été mises en place, dont celle de la région Analamanga en décembre dernier.

Comme lors des ces précédentes éditions, ce salon proposera un «espace affaires» dédié à la promotion des relations d’affaires et au développement de partenariats. Cet espace est mis à la disposition des visiteurs afin de favoriser davantage les rencontres entre chercheurs et entrepreneurs, chercheurs et étudiants, entreprises et étudiants ou encore employeurs et employés potentiels…

Fahranarison

 

News Mada0 partages

Fournitures scolaires: une envolée des prix pour les cahiers

Les prix des fournitures scolaires prennent déjà leur envol, notamment ceux des cahiers. Pourtant, on est encore en pleine période de vacances. Cette hausse de prix est de l’ordre de 40%, voire un peu plus pour certains articles de marques. Par exemple, auprès des pavillons d’Analakely et d’Anosibe Tsena, les cahiers de 100 pages, si le paquet de dix était de 9.000 ariary l’année dernière, on le vend actuellement entre 10 et 12.000 ariary. Selon les affirmations d’une marchande du pavillon d’Analakely, hier, «La hausse des prix des fournitures scolaires est presque toujours observée chaque année, mais c’est la première fois qu’elle atteigne un tel record cette année pour les cahiers». Il est à noter que les articles importés d’Europe sont les plus touchés par cette hausse, caracolant autour de 60%.

Les autres articles n’étaient pas en reste

Qualifiés de moindres, les autres articles n’étaient pas en reste. Cela à l’instar des stylos à billes dont le prix de la boîte est passé de 25.000 ariary l’année dernière à 30.000 ariary au moins actuellement. Il en est de même pour les crayons de couleur, dont le paquet s’achète actuellement à 6.000 ariary, contre 5.000 ariary auparavant. Quant aux autres founitures, comme les crayons et les ardoises, la hausse ne dépasse pas les 10%.

Interrogés sur les raisons de cette hausse, tous les marchands ont répondu à l’unanimité que «Nos fournisseurs ne nous donnent jamais la raison ou la source de cette hausse. Ces derniers se contentent seulement de nous dire que tels ou tels articles aient connu une augmentation».

Le sac à dos a remplacé le cartable

Le sac à dos est la tendance en remplacement du cartable. Il figure parmi les articles de la rentrée scolaire dont le prix n’a pas connu une hausse cette année, selon les marchands de fournitures scolaires. Il envahit leurs étals actuellement, au même titre que les cahiers et les stylos. Toujours selon ces marchands, les sacs à dos de seconde main se vendent mieux.

 

Sera R.

 

News Mada0 partages

BEPC: bon démarrage des épreuves

Le second examen officiel s’est déroulé dans le calme hier. Aussi bien dans la capitale que dans les régions, aucun incident majeur n’a été enregistré dans les quelque 1.023 centres d’examen du pays, d’après les données recueillies par la Cellule de suivi du ministère de l’Education nationale (Men). Le ministre Horace Gatien a fait valoir hier lors d’une visite qu’il a effectuée avec son équipe au Centre Lycée moderne d’Ampefiloha que, «des mesures de sécurité sont adoptées pour prévenir les éventuels problèmes organisationnels et techniques». Sur ce, «l’équipe B est prête à prendre le relais sur le champ en cas d’absence du personnel  qui se charge des travaux de surveillance ou de corrections des copies», a-t-il lancé.

Une bonne partie des  candidats de la capitale se sont sentis à l’aise lors des deux premières épreuves d’hier, à savoir le Malagasy et les Sciences de la vie et de la terre (SVT). Les quelques candidats qui ont accepté de partager leurs vécus ont même avoué être débordés d’idées sur le volet «rédaction» de la matière «malagasy», dont le sujet concernait «l’insécurité». Les Mathématiques, au programme ce matin, constituent la bête noire d’une  bonne partie d’entre eux. A titre de rappel, 347. 946 candidats sont inscrits à l’épreuve du BEPC à travers le pays, dont le cadet est âgé seulement de 9 ans tandis que l’aîné, 61 ans.

 

Fahranarison

News Mada0 partages

Chroniques: Étouffement des villes

Seuls les lieux de culte correspondent à l’essor du nombre de pratiquants pour accueillir les fidèles à participer aux cérémonies, et encore… ! Nombreuses nouvelles associations religieuses (sectes ainsi qu’on les qualifie) s’organisent par des baux (du genre commercial) à se satisfaire de «squatter» des bâtiments existants en fonction de leurs capacités financières, parvenant parfois à faire du définitif qui dure ce qui à l’origine semblait n’être qu’occupation provisoire, transformant ainsi des salles destinées à des loisirs en théâtres voués à des prières. Il en va pareillement des lieux d’enseignement, d’anciennes constructions d’habitation transformées cahin-caha en écoles. Le problème se pose autrement en ce qui concerne les établissement de santé, si ils n’affichent pas complet, c’est tout simplement parce que les petites gens (la majorité des habitants) ne s’y bousculent pas, non parce qu’elles bénéficient d’une bonne santé requérant rarement des soins, mais parce que leurs revenus ne leur permettent pas l’accès à des soins médicaux aussi onéreux qu’il se pratique. Le désordre des lieux affectés aux marchés témoigne sans doute le mieux de la désorganisation de l’administration municipale, administration dépassée de tous côtés par une croissance galopante de la population urbaine. Pas étonnant si à l’arrière plan et en sous-terrain les problèmes de voirie (en surface les ordures, en sous-sol les canaux d’évacuation…) rien ne fonctionne plus aux normes requises. Étonnant que les gouvernants du pouvoir central et les édiles municipaux persévèrent à utiliser avec de petits bras les mêmes solutions sans l’idée de faire appel à la réflexion ou à l’imagination.

Un constat s’impose, la ville (la capitale comme les autres centres urbains) étouffe et de plus en plus on y étouffe non seulement à cause de la pollution que l’on y respire mais par l’exiguïté de l’esprit et de la matière, à commencer par les voies de circulation, en passant par les espaces de verdure, jusqu’aux lieux destinés aux loisirs. De moins en moins il fait bon y vivre, bizarre même que cette manière d’exprimer ainsi cette idée.

Pourtant le propre des responsabilités des gouvernants consiste au contraire à inverser le sens du mal-vivre de la population. Ne témoignant pas d’une pareille réussite, la situation actuelle fait aux électeurs une obligation d’exiger des élus le devoir de changer et de comportement et de méthode avec en objectif de recréer les conditions d’un mieux-vivre dans le pays en ville comme à la campagne, ce n’est pas en bricolant qu’ils  y parviendront.

 

Léo Raz

News Mada0 partages

Madagascar il y a 100 ans

Circulaire au sujet des besoins irréductibles en denrées essentielles autres que métaux (2)

(Suite et fin.)

Vous voudrez bien les établir avec toute la précision possible et indiquer notamment avec soin les divers pays de provenance et les quantités à acheter chez chacun d’eux, en ce qui concerne les denrées à faire venir de l’extérieur.

Il y aura lieu également d’ajouter les articles ne figurant dans aucune des catégories indiquées sur les imprimés et que le commerce de votre province désirerait commander à l’étranger.

De même que pour les demandes de métaux, les intéressés ne seront pas tenus de faire connaître les noms de leurs fournisseurs qu’ils peuvent avoir intérêt à ne pas divulguer.

À ce point de vue, la même procédure que celle indiquée dans ma précédente circulaire pour l’instruction de ces dernières demandes, pourrait être adoptée en l’espèce, et la chambre consultative qui représente les intérêts commerciaux de votre circonscription pourrait se charger de centraliser les besoins des intéressés et de les résumer dans un état unique, établi suivant les formes des imprimés précités, qui me serait adressé par votre intermédiaire aux dates fixées.

*

* *

On ne saurait conclure des renseignements demandés par le Département à la certitude absolue que les denrées demandées pourront toutes être achetées et dirigées sur Madagascar. Cependant il est de la plus haute importance de les fournir aux dates fixées et avec la plus grande exactitude possible, sous peine de voir de nouveaux empêchements s’ajouter aux difficultés actuelles d’approvisionnement.

Je vous prie d’aviser les intéressés des dispositions qui précèdent et d’en assurer strictement l’exécution.

M.Merlin

Mort au champ d’honneur

Mondain (René), aspirant, n° mle 1253, 6e compagnie

du 11e régiment d’infanterie. – Cité à l’ordre du corps d’armée avec la mention suivante :

« Jeune aspirant, au feu pour la première fois aux combats du 27 mai 1918 ; a été magnifique d’entrain et d’énergie au cours de l’attaque ennemie, encourageant ses hommes par ses conseils et son exemple. Mortellement blessé au cours de l’action. »

M. Mondain (René) était le fils de M. G. Mondain, président de la Mission protestante française de Madagascar.

 

Journal officiel de Madagascar et dépendances

www.bibliothequemalgache.com

News Mada0 partages

Hevitra mandalo; resaky ny mpitsimpona akotry: fonenana mendrika

Mihasarotra hatrany ny fahafahana mipetraka amin’ny trano fonenana mendrika eny an-tanan-dehibe. Mitombo isan’andro anefa ny mponina manorim-ponenana andrenivohitra noho ny antony samihafa. Anisan’izany ny fahasarotan’ny fiainana any ambanivohitra na tsy mitsahatra aza ny filazana fa ny fambolena sy fiompiana no anisan’ny antoky ny hoavin’i Madagasikara. Asa ny fahamarinan’izany any aoriana any. Miankina amin’ny tetika pôlitika sy ny fahaizana manatanteraka azy izany.

Eo andaniny, mitaky ezaka fanajariana anio dia anio, toy ny zava-misy rehetra ny fahasahiranan’ny maro miharo korontana eo amin’ny lamin’ny fiarahamonina mikasika ny trano fonenana. Inona moa no afaka heverina hoe fonenana mendrika ? Tsotra ihany. Trano ialofan’ny tsirairay, ny ankohonany, hahafahany miketrika ny sakafony, hanadiovany ny tenany, misy toerana hanariany ny maloto, efitra hisakafoanany sy hatoriany, toerana sahaza hampirimany ny entany…

Mazava ho azy fa mifanipaka amin’ny tranga iainana ny fahafahan’ny olona sahirana miandrandra ny fahazoana hisitraka izany. Samy mahafantatra ny fidangan’ny vidin’ny tany an-tanan-dehibe ankehitriny. Arakaraky ny fandrosoana no manalavitra ny fahafa-mividin’ny maro an’isa eto anivon’ny mponina ny vidin’ny tany sy ny hofan-trano. Izany hoe raha tsy misy ny fehin-kevitra sy fahavononan’ny fitondrana hitondra vahaolana momba ny fanatsarana ny fonenan’ny vahoaka (izay mahantra ny maro) dia tsy hisy ny fiovana. Vao mainka ahiana hiharatsy aza ny fonenan’ireo sahirana indrindra.

Sarotra ny fiheverana hampidinana ny vidin’ny toerana fonenana anivon’ny tanan-dehibe, hany ka maro ny mpandinika no milaza fa ny hany fanafody dia ny famoronana «Tanana vaovao». Tsy vaovao ho an’ny Malagasy izany raha dinihina avy amin’ny tranga efa nisy toy ny fanomezana anarana hoe Tanambao izay maro eto amin’ny Nosy. Tsy vitan’ny fanapahan-kevitra fotsiny anefa izany raha fonenana mendrika no tiana hatao tanjona. Miankina amin’ny rafitrasa matanjaka ny fanorenana Tanana vaovao raha heverina atao ho fonenan’ny mponina miaina araky ny toetr’andro ankehitriny.

Vola aman-karena tsy toko tsy forohana no harendrika amin’ ny fananganana Tanana vaovao. Firifiry moa ny tanàna toy izany no ilaina mba ahafahana mamaha ny olana ankehitriny miseho any amin’ireo renivohitra eto Madagasikara ? Làlana tsy maintsy hizorana anefa izany. Tsy maintsy mazava ny tetika, na afaka heverina aza fa mety hahitana famantsim-bola entina anatanterahana an’izany. Sao indray lasa tetika ambony vavahady fotsiny. Ny vola tonga, ny asa tsy misy tokontaniny, ny trosa miavosa mamatotra ny taranaka.

Léo Raz

 

News Mada0 partages

Us et coutumes: les amis des ennemis

Le grand nombre de candidats à la présidentielle prête à toutes sortes de rumeurs fantaisistes. Certains candidats n’auraient de raison à participer à cette course qu’à provoquer une dispersion des voix. En bonne logique les alliés ne trouveraient aucun intérêt à se concurrencer, par contre les favoris selon les pronostics trouveraient profit à financer des petits candidats du bord de leurs adversaires dans l’espoir que les petits  mercenaires du bord de leurs gros adversaires mordent dans l’électorat de ceux-ci. Le mercenariat n’est pas regardant sur les missions contre-nature. Un coup d’oeil sur la liste des candidats, suffirait donc à sélectionner ceux sur lesquels pèse un doute.

 

News Mada0 partages

CEG Soavina: 250 enfants non scolarisés

Le maire de la commune de Soavina Atsimondrano interpelle les autorités compétentes. Actuellement, 250 enfants de cette commune ne peuvent pas intégrer le Collège d’enseignement général (CEG) de Soavina, suite à un manque d’infrastructures. «111 enfants issus de notre commune seulement peuvent être scolarisés. Nous avons besoin de trois salles de classe pour que tous les enfants puissent revenir au banc de l’école», s’est plaint le maire, Rigobert Rakotoarisoa.

L’appel a directement été adressé au ministre de l’Energie et des hydrocarbures, Lantoniaina Rasoloelison, descendu sur place hier. Ce dernier a offert des repas gratuits aux 279 candidats au BEPC de cette localité. Ils sont donc ravitaillés en «vary sy laoka» durant trois jours.

Nadia

News Mada0 partages

Acces aux études supérieures: le calvaire pour les étudiants handicapés

Les universités à Madagascar ne sont pas encore prêtes à accueillir les étudiants en situation de handicap. Ranaivoson, un handicap physique, raconte son calvaire durant ses études supérieures.

. Les Nouvelles : En quelle année avez-vous commencé vos études supérieures ?

– Ranaivoson : En 2008, à l’université de Barikadimy Toamasina. Actuellement diplômé de Master en sciences sociales, je poursuis encore mes études pour l’obtention d’un doctorat à l’université de Toliara, tout en alternant à la fois travail et études.

. Lors de ces dix ans d’études supérieures, comment trouvez- vous l’accès des personnes handicapées aux universités à Madagascar ?

– Le calvaire. Handicapé physiquement, je vous laisse imaginer les efforts que j’ai dûs fournir pour se déplacer d’une salle à une autre, distancées parfois de plusieurs centaines de mètres, sans parler du nivellement du terrain, pour suivre les cours. Sur les trois universités où je passe jusqu’ici mes études, à Toamasina, à l’UCM Ambatoroka et à Maninday Toliara, j’ai remarqué qu’aucune infrastructure n’a été adaptée à l’accueil des étudiants handicapés.

. Comment avez-vous procédé pour surmonter toutes ces difficultés ?

– En intervenant auprès de l’administration pour que les salles des cours soient rapprochées autant que possible et l’acquisition d’un logement universitaire à proximité. Allant dans ce sens, on a fondé avec des étudiants se trouvant dans le même cas que moi en 2011, une association dénommée Association des étudiants handicapés des universités (AEHU). Parmi les objectifs figure celui de plaidoyer, dans la mesure du possible, l’atténuation des problèmes auxquels nous devront faire face quotidiennement. Malgré les efforts fournis par l’administration, les résultats ne répondent pas toujours aux attentes car le fond du problème se trouve à la base.

. Quelles sont donc ainsi vos conclusions sur les établissements supérieurs vis-à-vis des étudiants handicapés ?

– Cela se résume en trois points. Absence de guide et d’accompagnement pour les étudiants handicapés, manque d’infrastructures adaptées à leur besoin si je ne parle que du déplacement ainsi que l’inexistence d’enseignants et de formateurs capables de dispenser des cours spécifiques à leur endroit. Sur ce dernier point, je cite ici comme exemple les étudiants sourds-muets, ceux qui sont malvoyants et les autistes.

. Quelles sont donc vos recommandations ?

– Madagascar avait signé la Convention internationale relative aux droits des personnes handicapées (CIRDPH) en juin 2015. Ainsi, je recommande particulièrement ici la mise en application des articles 9 et 24 relatifs à l’éducation et à l’accessibilité des personnes en situation de handicap.

Propos recueillis par Sera R.

News Mada0 partages

Inclusion des PSH: une affaire de tout un chacun

D’après Gaston Bachelard, « Rien ne va de soi. Rien n’est donné. Tout est construit. ». L’insertion sociale des PSH est observable sous cet angle de vue.

De 2010 à nos jours, l’on compte au moins 5 personnes en situation de handicap (PSH) qui étudient au Département de Sociologie de l’université d’Antananarivo. Trois sont non-voyants, un boiteux et une autre est dépourvue de main.

En dépit de la situation hors du commun que vivent ces groupes d’individus, la communauté estudiantine du département les accueille à bras ouverts, en les aidant tout au long de leurs parcours universitaires. A titre d’exemple, lors des devoirs de groupe, ils participent activement aux recherches de documents nécessaires ou aux descentes sur terrain avec leurs amis, tout comme les étudiants « normaux ». Et le président de l’Association des étudiants en situation de handicap de l’université de Tananarive (AEHUTE) fait partie des membres fondateurs du club environnemental dudit département.

En termes d’études, ces personnes physiquement inaptes sont aussi intelligentes que les autres. En effet, l’une d’entre elles a décroché le diplôme de Master en sociologie l’année dernière, et une autre vient d’être inscrite en M2. Par ailleurs, cette filière n’offre aucun traitement de faveur à leur endroit mis à part ceux qui les aident à se sentir à l’aise en classe. Leur réussite ou leur échec ne dépend que d’eux-mêmes. Certains d’entre eux ont en effet recalé à cause de leur manque de concentration ou d’assiduité.

Leur face cachée 

La société se doit de reconnaître ces PSH, certes. Ce sont des personnes un peu faibles par rapport aux autres et ont besoin de plus de soutiens pour réaliser leurs ambitions. Cependant, elles sont également tenues de se montrer. En fait, ces personnes en situation de handicap, notamment les non-voyants, disposent d’une capacité mémorielle plus extraordinaire. Ils se souviennent de la voix de leurs amis même après trois années de non-rencontre et ils peuvent distinguer cette voix parmi tant d’autres. Aussi, ils ont des talents, comme en matière de musique ou de sport.

Lova R.

News Mada0 partages

Madagascar et Corée: 25 ans de coopération

Une cérémonie de célébration de la fête nationale coréenne et celle du 25e anniversaire  des relations diplomatiques entre la Corée et la Grande île ont eu lieu, hier, au Carlton Anosy. A cette occasion, l’ambassadeur résident de la République de Corée, Lim Sang Woo, n’a pas oublié de souligner les trois principaux axes qui constituent la base de la politique et de l’engagement coréens vis-à-vis de Madagascar. Notons au passage qu’il a prononcé la totalité de son discours en malgache, une grande première.

En premier lieu, il y a le partenariat économique axé sur la promotion du développement durable par le biais des projets sociaux, comme la coopération avec l’Unicef dans le but d’améliorer le niveau de vie des jeunes malgaches dans le Sud. Quant au deuxième axe, il est d’ordre politique basé sur la démocratie. Sur ce point de vue, dans le cadre du soutien d’une élection crédible, transparente et inclusive, la remise de 100.000 dollars a été effectuée par la Corée au Ceni. Le dernier est d’ordre culturel, qui promeut le respect et la compréhension mutuelle entre les deux pays.

Sera R.

News Mada0 partages

Aeroport de Plaissance: 216 grammes d’héroïne saisis sur une Malgache

Les éléments de la Mauritius Revenue Authority (MRA) ont interpellé avant-hier une étudiante malgache, à l’aéroport de Plaisance, Maurice. 216 grammes d’héroïne ont été découverts sur elles.

Une étudiante malgache dénommée Miaritsoa fanny a été arrêtée dimanche dernier au petit matin à Maurice. Elle venait de descendre de l’avion à l’aéroport Sir Seewoosagur Ramgoolam à Plaisance lors que les officiers de la Customs Anti Narcotic Section (Cans) de la Mauritius Revenue Authority (MRA) l’ont interceptée avec 216 grammes d’héroïne d’une valeur marchande de 3,2 millions de roupies.

Une fouille sur l’étudiante de 23 ans a permis de retrouver la drogue dissimulée dans ses parties intimes, selon le site Ionnews. Mauriceactu, quant à lui, rapporte que la quantité d’héroïne a été découverte dissimulée dans la valise de cette étudiante malgache originaire d’Antananarivo.

Livraison contrôlée

 Après une opération de livraison contrôlée, un certain Sheik Mahmad Reza Ramjana a également été arrêté. Ce chauffeur de taxi de 51 ans, habitant Vallée-des- Prêtres, serait impliqué dans cette affaire qualifiée par les policiers de trafic de drogue.

Les enquêteurs au niveau de la Cans sont persuadés que la carte mémoire trouvée sur Miaritsoa devrait leur aider à remonter jusqu’aux contacts locaux de l’étudiante.

Miaritsoa et son complice, le chauffeur de taxi, ont été placés en détention préventive.

Selon les informations recueillies, la suspecte est arrivée à Maurice avec un visa d’étudiant.

 

Ando Tsiresy

News Mada0 partages

Befandriana Avaratra: impacts négatifs de l’enclavement

Le district de Befandriana Avaratra souffre de son enclavement. La dégradation de ses infrastructures routières se répercute négativement sur la vie économique de la circonscription, selon les élus locaux.

Une baisse progressive du niveau économique du district de Befandriana Avaratra a été enregistrée depuis des décennies, déplore l’adjoint au maire de la Commune urbaine, Chaussin Zwisler Ramaroson Bemandeha, en fin de semaine. Il a ainsi révélé la croissance négative de la production agricole due à la difficulté rencontrée par les ruraux à écouler les produits dont les fruits de la vente sont destinés à financer leurs besoins quotidiens. Cet élu communal de Befandriana Avaratra a d’ailleurs mentionné les fortes potentialités économiques de la circonscription, qui s’est singularisée dans la culture simultanée des produits de subsistance et de rente, en plus de ses ressources minières ayant garanti la prospérité du district durant ses périodes fastes, du temps de la première République où ses routes ont été bien entretenues. Ce problème de transport impacte aussi sur le taux de pression fiscale, d’après les analyses du maire adjoint Chaussin Zwisler Ramaroson Bemandeha, vu la diminution des ressources financières des ménages, les empêchant de s’acquitter régulièrement de leurs droits civiques.

L’adjoint au maire de Befandriana Avaratra sollicite le désenclavement de la localité pour remettre son économie sur les rails.

Manou

News Mada0 partages

Analamanga: le Cnapmad en redressement

Le Centre national de production de matériels didactiques (Cnapmad) croule sous les ans. « Sa  rénovation  devient prioritaire pour assurer son redressement », a déclaré son directeur, hier.

L’entrée dans la  phase de redressement urge pour sauver le Centre national de production de matériels didactiques (Cnapmad) de la débâcle, d’après son directeur Brysola Rajaonarivelo, qui a annoncé la mise en chantier des stratégies allant dans ce sens, hier, à Ankorondrano. Des projets de renforcement des partenariats avec les organismes internationaux et les opérateurs locaux ont été révélés par les responsables de cette société d’Etat, unique en son genre au pays, pour combler les lacunes dues à la vétusté de ses matériels vieux de plus d’une trentaine d’années. En plus de la conception des sujets d’examen officiel, le Cnapmad fabrique aussi des mobiliers en bois et des matériels didactiques, à partir de différentes matières premières dans ses locaux à Antananarivo.

Manou

 

News Mada0 partages

Vatoavo – Ambalavao: tratra ireo jiolahy nanafika fiara nitondra volan’ny orinasa iray

Notafihin’ny jiolahy nirongo fitaovam-piadiana teo amin’ny fiakaran’i Vatoavo, 9 km avaratr’Ambalavao Tsienimparihy, ny alakamisy hariva teo, ny fiara nitondra ny vola 8 tapitrisa Ar an’ny orinasa iray…

Tompon’antoka tamin’ny fanakanan-dalana ny jiolahy miisa sivy ka nikasa handroba ilay fiara nitondra vola tamin’io fotoana io. Fotoana fohy taorian’ny fanafihana, nahazo antso avy hatrany ny polisy ao amin’ny kaomisarian’Ambalavao ka niditra haingana teny an-toerana. Voasambotra tamin’io fotoana io ihany ny iray amin’ireo jiolahy antsoina hoe Laody. Tamin’ny famotorana nataon’ny polisy azy no nahafantarana ireo namany (mipetraka ao Fianarantsoa) niray tsikombakomba taminy nanao ilay fanafihana. Ny zoma maraina, niroso tamin’ny fisamborana ireo namany indray ny polisy. Ny telo tamin’izy ireo, tratra tao Fianarantsoa izay samy niaiky ny heloka vitany. Nandritra ny famotorana ireo voasambotra ireo, fantatra fa ilay mpamily sy ny vadiny ihany ny atidoha nikotrika ity asa ratsy ity. Voalazan’ny polisy fa efa enin-taona niasana tao amin’ilay orinasa ilay mpamily ka mahafantatra ny fisian’ny volabe entin’ny fiara miaraka aminy isan’andro. Nandritra ny famotorana ihany koa ny nahafantarana fa antony tsy nahatanteraka ilay fikasan-dratsin’ireo jiolahy ny fisiana taksiborosy iray mampitohy an’Antananarivo sy i Toliara nanaraka avy aorian’ilay kamiaon’ny orinasa ka tsy sahy nijanona ilay fiara na efa voatora-bato aza. Tsy sahy nijanona ilay fiara satria miharihary avy hatrany ny firaisana tsikombakomba ka naleony mody nandeha ihany. Voatora-bato ilay taksiborosy ka vaky fitaratra ary nisy mpandeha naratra tao anaty fiara.

J.C

News Mada0 partages

Fanahiana kolikoly: mitaky fanadihadiana momba ny fanadinana ENMG ny SMM

Tsy afaka ny hangina fotsiny. Namoaka fanambarana ny eo anivon’ny SMM momba ny fifaninanana hidirana ho mpianatra ho mpitsara eo anivon’ny ENMG. Mitaky ny minisiteran’ny Fitsarana sy ny sekoly hanatanteraka fanadihadiana lalina ary haingana momba ireo tranga ireo izahay ary hanazava amin’ny olom-pirenena tsy ankanavaka, indrindra ireo mpiadina, ny zava-misy marina ary handray fanapahan-kevitra matotra sy hentitra mahakasika izany fifaninanana izany”, hoy  izy ireo,  omaly.  Nitondra soson-kevitra koa anefa ity sendikà ny hanafoanana tanteraka izany fifaninanana izany hisorohana ny ahiahy rehetra ary ny famerenana azy rehefa hita soritra mazava ny vahaolana maharitra amin’ny fahadiovan’izany fifaninanana izany.

Mitaky ny hanajan’ny kandidà lalàna ny SMM

Momba ny fifidianana kosa, mitaky ny Ceni sy ny minisiteran’ny Fitsarana hanatanteraka ny fanendrena mialoha ireo mpitsara ho filohan’ny SRMV izy ireo. Takin’izy ireo koa ny minisiteran’ny Fitsarana hanomana mialoha ny vola sy fitaovana ary indrindra ireo mpitsara hanatanteraka ny asa, ireo rafi-pitsarana rehetra manana andraikitra amin’ny fikarakarana ny fifidianana. Nitodika amin’ireo kandidà ny SMM mba hanaja amin’ny antsakany sy andavany ireo andinin-dalàna rehetra mifehy ny fifidianana. “Manentana ny rafi-pitsarana manana andraikitra sy mahefa amin’izany hampihatra tsy am-pihambahambana ireo fehezan-dalàna ireo. Natao izao fanambarana izao ho fampanajana sy fampanjakana ny tany tan-dàlana”, hoy ihany izy ireo.

Fiaraha-mitantana eo anivon’ny SMM

Ankoatra izany, nisaoran’ny biraon’ny SMM ny filoha, i Fanirisoa Ernaivo, nametra-pialana noho ny maha kandidà azy amin’ny fifidianana filoham-pirenena. Hisahana izany asa izany mandra-pahatapitry ny fe-potoam-piasan’ny birao kosa ireo filoha lefitra am-perinasa.  Anisan’izany i Jaona Clement sy i Botovolanjara Reagan ary Ralaivao  Harisoa Josiane.

Synèse R.

News Mada0 partages

Tontolon’ny dihy – « Festival 321 »: hisongadina androany ny dihin’olon-droa…

Nosokafana, omaly etsy amin’ny Ortana Antaninarenina, ny andiany faha-3 amin’ny “Festival 321”. Raha somary niompana tamin’ny dihin’olona maro ny maraina, narahina dihin’olon-tokana ny tolakandro teny amin’ny studio KalaAmbohijatovo, ny seho, omaly, hisongadinan’ny dihin’olon-droa sy ny dihin’olon-telo kosa ny anio. Ao amin’ny CGM Analakely, ahitana ny « Trio » Kaompania Jiny, ny Trio Kaompania Leba ary ny Groupe Madagascar Mix Dance. Ny tolakandro, eny amin’ny Tahala Rarihasina Analakely kosa, dihin’olon-droa hiarahana amin-dry Lovatiana Rakotobe sy ry Géraldine Leong Sang, ny Kaompania Rary. Na izany aza, ho tazana eny an-toerana ihany koa ny talenta mandeha irery an’i Charline Tombo.

Tsiahivina fa ny kaompania Lovatiana sy ny kaompania Rary no mikarakara ny “Festival 321”. Anisan’ny tanjona lehibe tratrarin’izy ireo amin’izany ny hikaroka sy hamoitra ary haneho ireo tanora manan-talenta amin’ny dihy.

HaRy Razafindrakoto

News Mada0 partages

Fitsidiham-paritra famahana olana: nahavita nitety distrika maherin’ny 40 ny IEM sy Rajoelina

Niato noho ny fanadinam-panjakana BEPC ny fitsidiham-paritra nataon’ny kandidà Rajoelina, nampahafantarana ny IEM amin’ity herinandro ity. Mialoha ny hiverenana hidinana eny ifotony indray anefa, nahavita nitety distrika maherin’ny 40 ny hetsika natao tao anatin’ny telo volana, nanomboka ny volana jona teo ka hatramin’ny faran’ny aogositra. Nahomby izany ary maro ireo resy lahatra tanteraka fa hany vahaolana tokana sy mahomby ary hahitana vokatra ao anatin’ny fotoana fohy ny vina IEM, entin’ny mpanorina azy eny ifotony ireny. Vory marobe hatrany ireo vahoaka tamin’ireo toerana nolalovany sy nampahafantarana izany.

Fihainoana ny olana eny ifotony…

Naneho fahavononana ny hanohana azy ny maro amin’ireny vahoaka notsidihina ireny, indrindra taorian’ny nahazoany ny laharana faha-13 maha kandidà ny filohan’ny Tetezamita amin’ny fifidianana filoham-pirenena.

Anisan’ny fomba fiasa ataon’ny mpanorina ny IEM ny fihainoana mivantana ny olana sy ny hetahetan’ny mponina amin’ny sehatra rehetra. Misy ny vahana eo no ho eo. Eo koa anefa ireo nampanantenaina fa hotanterahina ary tsy  mivadi-belirano amin’izany ny tenany.  Noraisiny hatrany ireny olana ireny. Anisan’izany ny haratsian’ny lalana, ny tetezana, ny sekoly, ny toeram-pitsaboana, ny olan’ny tantsaha toy ny fambolena sy ny fiompiana… Manampy izany ny momba ny tanora eo amin’ny famoronana asa, ny fialamboly sy ny  fanatanjahantena, ny fotodrafitrasa ho azy ireny: toeram-piofanana sy kianja manara-penitra…

Tsodranon’ireo tangalamena…

Tahaka izany koa ny zokiolona sy ny fikambanam-behivavy, samy nitondra ny hetahetany sy ny olany avokoa. Efa ao anatin’ny IEM avokoa izany rehetra izany.

Ankoatra izany anefa, teo koa ny tsodrano avy amin’ireo tangalamena sy sojabe na koa ny raiamandreny amin’ireny toerana ireny amin’ny hiantsorohany ny andraikitra lehibe eto amin’ny firenena. Ambentin-tenin’ny kandidà laharana faha-13 koa ny tsy fahatahorany ireo kandidà ireo sy ny fanehoany fa mila tanora tia tanindrazana sy manana vina ary niomana ny firenena.

Randria

 

News Mada0 partages

Barea de Madagascar: namerina ny tanjaka ireo mpilalao 

Niatrika fanazarantena avy hatrany, tetsy amin’ny kianja Malacam, ireo mpilalao «expatriés» enina mirahalahy tonga voalohany, handrafitra ny Barea de Madagascar. Mpilalao efatra avy amin’ny Cnaps Sport kosa no nanampy azy ireo, tamin’izany.  

Nanomboka, omaly maraina, tao amin’ny kianja Malacam Antanimena, ny fanazarantenan’ireo mpilalaon’ny Barea de Madagascar. Mpilalao 10 mirahalahy ihany ny nanatrika izany ka avy any Frantsa ny enina: i William Gros, i Debakely, i Bôlida, i Metanire, i Faneva Ima, i Marco, sy i Toby sy i Leda ary i Ando, miampy an’i Boura, mpilalao avy amin’ny Cnaps Sport. Nifantohan’ny fanazarantena, nampanaovin’i Nicolas Dupuis, tamin’io andro voalohany io, ny famerenana ny tanjaka ho an’ireo mpilalao.

Nitohy teny amin’ny Futsal Andraharo izany, omaly tolakandro, ka fihaonana teo amin’ireo mpilalao samy mpilalaon’ny Barea ny natao. “Tsy misy resaka taktika natao aloha satria tsy mbola feno ny ekipa. Any amin’ny alarobia any vao manomboka mametraka ny paikady hoentina miatrika an’i Sénégal”, hoy i Nicolas Dupuis, mpanazatra. Tonga omaly kosa i Mario, mpilalaon’ny Fosa Jr, rehefa avy niatrika ny “Poule des as”. Maratra kosa i Baggio ka tsy ho anisan’ireo hiatrika ny fanazarantena.

Efa tonga  ireo mpila  ravinahitra avy any ivelany…

Nigadona, omaly alatsinainy ihany koa, ireo “expatriés” sasany, toa an’i Bapasy, i Njiva, i Dabo, i Dimitri, i Paulin, i Thomas Fontaine. Amin’ity talata ity kosa vao ho avy i Carolus sy i Zotsara ary rahampitso alarobia i Jérome Mombris sy i Ibrahim Hamada.

Marihina fa hitohy isa-maraina ao amin’ny kianja Malacam ny fanazarantenan’ny Barea ary eny amin’ny kianjaben’i Mahamasina, ny hariva manomboka amin’ny 4 ora.

Tsiahivina fa nanomboka ny fampivondronana tany Paris, omaly, ihany koa ny Lionan’i Téranga avy any Sénégal. Raha tsy misy ny fiovana, amin’ity talata ity izy ireo no hanainga ho aty Madagasikara.

 

Tompondaka

News Mada0 partages

“Rallye international”: hisy mpanamory reonioney

Hotanterahina any Alaotra Mangoro, ao amin’ny alan’ny Fanalamanga, ny 20 – 22 septambra ho avy izao, ny andiany faha-39 amin’ny « Rallye international de Madagascar », dingana fahadimy amin’ny fiadiana ny ho tompondakan’i Madagasikara. Hiavaka ity andiny ity satria hisy mpanamory reonioney dimy handray anjara ka eo amin’ny sokajy « junior » ny telo ary « sénior » ny roa  vokatry ny fiaraha-miasa eo amin’ny federasiona malagasy sy ny ligy. Hisy ihany koa mpanamory malagasy hifaninana amin’ny “Tour auto de la Réunion”, hatao amin’ny taona 2019. Tanjona ny fampifanatonana ny mpanamory zandriny, eo amin’ny fampiroboroboana ny “rallye”, ho an’ny Nosy roa tonta.

Hanana halavana 458, 62 km ity “Rim” ity ary misy dingana manokana « ES » miisa 14 ka ny 10 samihafa, mirefy 205, 92 km. Manana lanjan’isa 2, 0 ity fifaninanana ity.

Hotontosaina amin’ny alina…

Nambaran-dRakotofiringa Jimmy, filohan’ny FSAM, fa ny dingana tsara vitan’ny Fanalamanga, tamin’ny fikarakarana ka nahafahana nanatontosa ny “Rallye Mangoro” farany teo, sy ny fangatahan’ireo mpijery ka nahatonga ny federasiona hanome ny “Rim” hatao any amin’ny faritra Alaotra-Mangoro.

Na izany aza, tsy hitovy amin’ny lalana tamin’ny “Rallye Mangoro” ity “Rim” ity fa nasiam-panovana ary eo koa ireo « ES » vaovao, hotontosaina amin’ny alina, mirefy 7, 37 km, hiverenana indroa. Hirefy 31, 60 km kosa ny « ES » lava indrindra. Hahatratra 50 ny isan’ny mpifaninana. Hifarana ny zoma 14 septambra ny fisoratana anarana. Hanomboka ny 15-19 septambra kosa ny fizaran-dalana ka misafidy andro roa amin’ireo ny mpifaninana tsirairay.

Tompondaka

Ino Vaovao0 partages

THB CHAMPIONS LIGY : Nomontsanin’ny Fosa Juniors 3 sy 0 ny Fc Vakinankaratra

Ny alahady teo tao amin’ny kianja Rabemananjara ny fihaonana teo amin’ny Fosa Juniors sy ny Fc Vakinankaratra. Tahaka ny mahazatra dia tonga maro ireo mpanohana ny ekipa avy eto Boeny mba hahafahana manarina ny lesoka tamin’ny fihaonana tamin’ny Cnaps farany. Tamin’ity lalao ity dia niezaka namaly ihany ny ekipa avy any Antsirabe saingy tamin’ny fidirana voalohany dia efa nampiditra baolina iray ny Fosa Juniors tamin’ny alalan’i Jean Yves.

Io isa tokana io rahateo araka izany no nitondra ny roa tonta tany amin’ny fialan-tsasatra. Niverina teo ambony kianja indray avy eo hamarana ny 45 minitra farany ny ekipa roa tonta ireto izay samy mbola vonona handresy avokoa. Tsy izay anefa no nitranga fa mbola nahafaty baolina faharoa indray ny ekipa mpampiantrano dia ny Fosa juniors izany tamin’ny alalan’i Hery. Niezaka nanohitra hatrany ry zareo Vakinankaratra ary nisy baolina noheverina ho maty ka nampidongy azy ireo saingy tsy nanaiky izany hatramin’ny farany ny mpitsara.

Mbola nitohy ihany avy eo ny lalao ka nahafaty baolina faharoa i Jean Yves. Io baolina io no nahafeno ny isa telo matin’ny Fosa Juniors sady nitondra azy tany amin’ny fandresena. Mazava ny lalan’ny Fosa Junior izay manana isa 10 amin’izao fotoana izao.Papin

Ino Vaovao0 partages

FIATREHANA FIFIDIANANA : Manohy atrikasa ao amin’ny Hotely Calypso Toamasina ny Céni

Atrikasa izay iarahany mikarakara amin’ireo mpiara-miombon’antoka aminy, dia ny Pnud, Sacem, Hcc ary ny minisiteran’ny atitany. Atrikasa fampahafantarana ireo didy aman-dalàna momba ny fifidianana eto Madagasikara. Mandray anjara amin’ izany ny avy amin’ ny fiarahamonim-pirenena, ny antoko politika, ny rantsa-mangaikan’ny Céni aty amin’ny faritra ary ireo mpampahalala vaovao. Anisany manana solontena miatrika ny atrikasa ny gazety Ino Vaovao Faritra. Nisokatra, omaly alatsinainy izy io ary mifarana anio talata 4 septambra, izany hoe maharitra roa andro. Tanjona ny fampahafantarana ireo didy aman-dalàna mba hahafahan’i Madagasikara mahavita fifidianana madio sy mangarahara ary eken’ny rehetra.

Araka ny fanazavana nentin’ny filoha lefitry ny Céni, Andriamanantsoa Philibert Hervé dia tohin’ireo atrikasa efa natao tamin’ ny renivohi-paritany dimy io atao io ka i Toamasina no mamarana azy. Nandritra ny fanazavana nentiny ho an’ny mpanao gazety, dia nanipika mazava ny filoha lefitry ny Céni amin’izao roa volana alohan’ny fifidianana atao eto amintsika izao fa efa vonona tanteraka ny Céni. Efa tonga any Afrika-Atsimo ny delegasiona mikarakara ny biletà tokana. Efa mandeha ihany koa ny fanontana ny kara-pifidianana. Miroso ny Céni, hoy ny filoha lefitra. Ho an’ny Tale kabinetra ny minisiteran’ny atitany, dia nambarany fa manome tantsoroka ny Céni ny minisiteran’ny atitany amin’ny fiatrehana ny fifidianana  : tan-tsoroka aloha, mandritra ary aorian’ny fifidianana. 

Tafiditra amin’ny tantsoroka omen’ny minisiteran’ny atitany ny fiandraiketana ny filaminana sy fandriampahalemana manodidina ny fifidianana, mitantana sy mandrindra ny famoriam-bahoaka. Ny solontenam-panjakana eo ambany fiahian’ ny minisiteran’ny atitany no manome fahazoan-dalana na tsia momba izany famoriam-bahoaka izany. Io solontenam-panjakaka io koa avy eo no mandefa ny dika mitovin’ilay fahazoan-dalàna any  amin’ny Céni. Nanatrika ny fanokafana ny atrikasa ny préfet Toamasina Cyrille Benandrasana. 

Nisy ny fanontaniana nivantana taminy, napetraky ny mpanatrika momba ireo toerana azo na tsy azo anaovana famoriam-bahoaka ao Toamasina. Namaly avy hatrany ny tenany fa «  hiaraha-midinika amin’ity herinandro ity ny momba izany mba tsy hampisy olana eo amin’ny kandida sy ny mpomba azy avy  ».

Nahaliana ny maro izao atrikasa nokarakarain’ny Céni izao. Ireo mpandray anjara izay hizara ny fahalalana azony any amin’ny sehatra sy fiarahamonina misy azy avy. Fantatra ihany koa fa ho avy ao Toamasina ny Hcc ny 20 septambra izao hitondra fanazavana momba ireo didy aman-dalàna mifehy ny voka-pifidianana rehefa tonga eo anivon’ny Hcc.  

Kamy

Ino Vaovao0 partages

NTSAY CHRISTIAN TAO RANOMAFANA IFANADIANA : Nanentana ny mponina hiady amin’ ny kolikoly

Avoitrany ary atsidiny amin’ny vahoaka Malagasy hatrany fa ao anatin’ny fampandrosoana ny firenena ny fiadiana amin’ny fampanjakana ny kolikoly. Nanaporofo izany mivaingana ny fitsidiham-paritra nataony  tao Ranomafana Distrikan’Ifanadiana Faritra Vatovavy Fitovinany,  omaly nandritra ny fanokafana ofisialy ny andro iraisam-pirenena ny “décentralisation  et du développement local”. Nanentana ny mponina ny lehilahy mba tena hanatanteraka fa tsy hatao resaka am-bava fotsiny ny fiadiana amin’ny kolikoly avo lenta izay  vao mainka mahatonga ny filentehan’i Madagasikara ao anatin’ny fandrika. 

Nampahatsiahivin’ity farany tamin’ny lahateniny fa “efa nanomboka tamin’ny taona 2015 no napetraka avokoa ireo rafitra sy stratejia entina hanafoanana izany, indrindra fa ny any amin’ny  fampanjakana ny  kolikoly amin’ny sehatry ny asam-panjakana sy ny lafiny ara-pitsarana. Fototry ny fahantrana ny mbola hanaovana izany ary tsy hampandroso velively”. Izany hoe any amin’ny tsirairay ny vahaolana hamongorana azy ary tsy ny  “Bianco” irery ihany akory no tompon’andraikitra amin’izany raha ny fanazavana napetraky ny Lehiben’ny governemanta.

Etsy andanin’izay moa dia tsy nohadinoin’i Praiminisitra ihany koa fa andraikitra lehibe koa izao  famahana olana ara-politika izao ka ilaina ny fitoniana mandritra na aorian’ny fifidianana Filohan’ny Repoblika. Na dia ny tenany aza no voatondro ho lehibe hitady vahaolana eto amin’ny firenena dia miankina amin’ny rehetra rahateo koa ny fanamafisana ny ady amin’ny tsy fandriampahalemana raha toa ka miara-mientana ny rehetra.

Tatianà R.

Ino Vaovao0 partages

AKAIKY NY FIFIDIANANA : Miraradraraka ny vola avy amin’ny depiote Nasser Ahmed ho an’i Diego II

Tsy iza izany fa ny solombavambahoaka Nasser Ahmed izay isan’ny nivadika taty aoriana, voavidim-bola ka lasa nanohana fatratra ny filoha Hery Rajaonarimampianina sy ny Hvm. Tena marina efa lasa fahazarana ho an’ity depiote ity ny famadihana palitao ary baikon’ny tombontsoany manokana sy ny fianakaviany. Tamin’ny fotoana naha depiote voalohany azy tamin’ny lokon’ny Arema, izay nisolo toerana an’i  Betsimifira Fredo, izay lasa minisitra tamin’izany dia tsy misy afa-tsy ny havany ka anisan’izany ny zanany, ny zaodahiny, ny rahalahiny no notendreny ho mpanolotsainy. 

Mbola vadiny ihany koa no voafidy ho Ben’ny tanànan’ny kaominina ambanivohitra Sadjoavato amin’ny lokon’ny Arema. Nandritra ny fe-potoana naha depiote azy indroa misesy anefa tamin’ny andron’ny Arema tsy mbola nitsidika na indray mandeha ny faritra andrefan’Antsiranana II i Nasser Ahmed. Ny antony dia tsy maro mpifidy amin’iny faritra iny, ka tsy raharahainy nefa faritra malaza amin’ny famokarana vary sy ny hafa. Tsy misy afa-tsy ireny kaominina be mpifidy ireny no vangiany nefa solombavambahoakan’Antsiranana II ny tenany ary nahazo fiara 4X4 hahafahana mitety ny kaominina rehetra. Zavatra hafa no nampiasan’ireo fiara tsy mataho-dalana roa azony tamin’ny andron’ny Arema.

Mifono kajikajy politika

Tamin’ny herinandro lasa teo dia nilaza i Nasser Ahmed fa ho fanampiana ireo kaominina rehetra ao amin’ny distrikan’Antsiranana II dia homena vola mitentina 7 tapitrisa Ariary avy izy ireo. Marihina fa tsy volan’ingahy depiote manokana ity hozarazaraina ity fa vola avy amin’ny «  CLD  ». Isan’ny solombavambahoaka nandray 50 tapitrisa Ariary ingahy Nasser Ahmed fa tsy nozarainy tamin’ireo Ben’ny tanànan’Antsiranana II.

Mifono kajikajy politika izao fanomezana vola ireo kaominina izao satria akaiky ny fifidianana filoham-pirenena sy solombavambahoaka. Tsara ny manamarika fa nividianana solosaina tsy fampiasa intsony ny volan’ny «  CLD  » tamin’ny taon-dasa. Izay no hitan’ity depiote ity ho laharam-pahamehana. Nefa zara raha misy jiro any amin’ireny kaominina ireny. Tsy vitan’ny nitsipa-doha laka nitana ingahy Nasser Ahmed fa mikasa hamitaka vahoaka any Antsiranana II. Ho hitantsika eo ny fiafaran’ity solombavambahoaka mpamadika ity.

                                       A.Lepêcheur

Ino Vaovao0 partages

FAHATAPAHAN-JIRO : Nidiram-patiantoka ireo mpandraharaha miankindoha amin’ny Jirama tao Mahajanga

Nanomboka ny zoma kosa dia fokontany maro no nahitana fahatapahan-jiro. Ny sabotsy maraina niverina kely adiny iray ary dia tapaka tanteraka tsy niverina intsony raha tsy ny alahady alina. Voalaza moa fa ny tsy fisian’ny solika no mahatonga ity fahatapahana ity. 

Raha ny tokony ho izy dia zavatra azo sorohina tsara izany raha misy ny fahaiza-mitantana saingy ny olana dia anisany orinasa fakan’ireo mpanao politika vola ny Jirama, ka na mandoa  faktiora aza ny mpanjifa dia tsy ampy izany, indrindra fa amidy mora miohatra amin’ny masonkarena ny herinaratry ny Jirama ka mahatonga ny fanjakana manome fanampiana hatrany ity orinasa izay iankinan’ny aim-bahoaka sy ny toekarena ity. 

Nandritra ny ora maro nikatsoan’ny famatsiana herinaratra manerana an’i Mahajanga manontolo dia betsaka ny sakafo simba, amin’ireo mpivarotra sakafo sy trano fisakafoanana isan-karazany. Ny tao amin’ny shoprite, ohatra, dia tsy nanao sakafo masaka mihitsy na dia mampiasa milina mpanome herinaratra hafa aza, fa dia noferana tanteraka ireo tolotra nomena ny mpanjifa. Tsy nanao mofo ihany koa. Betsaka koa ireo tsy afaka nanao ny asa fitadiavam-bola fanaony andavanandro noho io fikatsoan’ny famatsiana herinaratra io.

Fiangonana maro no nirava tsy nisy toriteny tao Toamasina

Niverina masiaka ny delestazy ao Toamasina. Saika ho isan’andro, dia misy hatrany ny fahatapahan-jiro.

Ny alahady lasa teo, dia tapaka tao anatin’ny ora maharitra ny jiro tao an-drenivohitr’i Betsimisaraka. Vokany, nikorontana tanteraka ny fiatrehana ny fotoam-pivavahana tao anaty fiangonana maro misy ao an-toerana ho an’ireo izay tsy manana «  groupe électrogène  ». Tsy nandeha ny fanamafisam-peo tao anaty fiangonana. Misy tamin’ireo fiangonana noho izany nisafidy nirava aloha. Ho an’ny sasany, dia voatery najanona mihitsy ny toriteny.

«  Aoka isika tsirairay avy mba samy hivavaka any ampontsika avy any fa raha hitoriteny eto aho dia tsy handre izany ireo kristianina namantsika any afara ka ho lasa matiantoka izy ireo tsy mandre ny tenin’Andriamanitra  », hoy ny ray aman-dreny am-panahy iray tao Toamasina tamin’ireo mpino ao aminy nanoloana ny delestazynisy tao anaty fotoam-bavaka.

Vanessa sy Kamy

Ino Vaovao0 partages

SEMPAMA ANTSIRANANA : Mbola mitohy hatrany ny tolona ataon’ireo mpampianatra mitaky ny zony

Ny fahatsapana sy faharesen-dahatra amin’ny faharatsian’ny fiainan’ireo mpampianatra sy ny fananan’izy ireo fari-piainana ambany indrindra raha oharina amin’ny mpiasa rehetra eto Madagasikara no anton’ny tolona, hoy ny filoha nasionalin’ny Sempama. Nohamafisiny fa ny mpampianatra no namolavola ny olona iray tonga tompon’andraikitra eto amin’ny firenena.

Voalazany fa mbola mitohy hatrany ny tolona ataon’ireo mpampianatra mitaky ny zony araka ny rariny sy hitsiny, na efa nisy aza ireo nitsoaka an-daharana. Nampahatsiahy ny mahakasika ireo fitakiana natao ny filoha nasionalin’ny Sempama ny Nosy, izay iaraha-mahalala fa mbola tsy nahazoana valiny nahafa-po hatramin’izao. Nanamafy ireo mpampianatra fa tsy azo ekena ny zava-misy ankehitriny, ka noho izany dia tsy mijanona ny tolona.

Ankoatra izany, nampiomana ireo mpampianatra ao anatin’ny faritra Sava ny filoha nasionalin’ny sendikan’ny mpampianatra ny amin’ny fanatanterahana ny fihaonamben’ny mpampianatra manerana ny Nosy, izay hotontosaina any Antananarivo amin’ny faha 24-25-26 septambra ho avy izao. Mandritra izany no handravonana ny olana rehetra mianjady amin’ny mpampianatra. Amin’io koa no hanolorana soson-kevitra sy fehin-kevitra amin’ireo kandidà hofidiana ho filoham-pirenena mba tsy hiverimberenan’ny krizy eo anivon’ny mpampianatra eto Madagasikara, tahaka izay iainan’izy ireo amin’izao. 

Araka izany, izay kandidà vonona hamaha ny olana mianjady amin’ireo mpampianatra no ilain’izy ireo, fa tsy mitady izay manana fahazaran-dratsy amin’ny fanaovana fampanantenana poakaty sy manao amboletra amin’ny lafiny maro.

Mpanjono

Ino Vaovao0 partages

FANADINANA BEPC : Miisa 347.946 ireo mpiadina manerana an’i Madagasikara

Ny fiparitahan’ny valan’aretina, ny rivodoza, ny fitokonan’ny mpampianatra no nahatonga ny tsy fianaran’ireo ankizy saika ho manerana ny Nosy  tao anatin’ny volana maromaro. Raha ny tatitra avy amin’ny  minisiteran’ny fanabeazam-pirenena dia azo lazaina fa nirindra sy nilamina amin’ny ankapobeny ity fanadinana ity, izay nanomboka omaly  3 septambra 2018 ka hatramin’ny alakamisy 6 septambra ny andro anatanterahana izany.

Mahatratra 347.946 ireo mpiadina manerana ny Nosy ka saik navitrika sy vonona amin’ny fiatrehana izany avokoa ireo ankizy, na ny teto an-drenivohitra izany na ny tany amin’ny Faritra. Ho an’ny teto Antananarivo manokana dia  hita porofo mivaingana fa navitrika sy tonga daholo ireo mpiadina  niisa 4 651 teny  amin’ny Foibem-panadinana Lisea Moderna Ampefiloha. Saika hita teny amin’ny foibem-panadinana tsirairay avy moa ireo mpitandro filaminana miambina azy ireo mba hampizotra soa aman-tsara ny fanadinana. 

Etsy andanin’izay ny fahitana ireo ray aman-dreny be dia be tonga manotrona ny zanany. Tsy latsa-danja amin’izay ihany koa ireo foibem-panadinana tany amin’ny Faritra maro samihafa. Raha ny loharanom-baovao voaray avy any amin’ny Faritra Sava izao dia  tomombana sy ara-dalàna ny azy ireo ary tsy misy atahorana toy ny tamin’ny  fanadinana Cepe teo aloha teo.  Mpiadina miisa 8 138 no voasoratra anarana ato amin’ny Cisco Sambava manokana raha toa ka mahatratra 24 011 ny fitambarany ao amin’ny Dren Sava.  

Arahina akaiky hatrany moa ny fizotran’ity fanadinana ity manerana an’i Madagasikara ka ho fantatra miandalana  ny famoahana ny valiny raha ny angom-baovao voaray. Tsy mitsahatra manao ezaka rahateo koa ireo mpanabe sy tompon’andraikitra isan-karazany mba hampilamina tsara izany.

Nizotra am-pilaminana ny andro voalohany tao Toamasina

Na dia tao anatin’ny tebiteby aza ireo ray aman-drenin’ny mpianatra sy ny mpianatra nanoloana ireo fitokonana lava reny nataon’ny sendikan’ny mpampianatra nandritra iny taom-pianarana 2017-2018 iny, dia nizotra am-pilaminana ny fanombohan’ny fanadinam-panjakana Bepc, omaly alatsinainy 3 septambra. Ho an’ny faritra Atsinanana manokana, dia mahatratra 19 067 ny kandida voasoratra anarana. 

Mahatratra 56 ny foibem-panadinana ary 541 kosa ny efitranom-panadinana. Ho an’ny Cisco Toamasina I, dia miisa 5 789 ny mpiadina voasoratra anarana mitsinjara amin’ny foibem-panadinana 14. Ho an’ny Cisco Vatomandry, dia miisa 1 809 ny mpiadina voasoratra anarana. Brickaville mahatratra 2 411 ny kandidà. Ho an’ny Cisco Mahanoro, dia 1 440 ireo mpiadina voasoratra anarana amin’ny fanadinam-panjakana Bepc. Marolambo, miisa 1 419. Ho an’ny Cisco Toamasina II, dia miisa 5 546 izay mitsinjara amin’ny efitranom-panadinana 135. 

Ho an’ny fari-piadidiam-pampianarana faritra Atsinanana (Dren Atsinanana), dia 52 taona ny zokiny indrindra ka ao amin’ny foibem-panadinana Lisea Jacques Rabemananjara no misy azy.

Ao amin’ny Cisco Brickaville kosa no misy ny mpiadina zandriny indrindra, 9 taona. Avy ao amin’ny Ceg kaominina Fanasana fa ao amin’ny foibem-panadinana Ceg Anivorano izy no miatrika ny fanadinana. Ny marainan’ny alatsinainy 3 septambra, dia nitety ireo foibem-panadinana maromaro tao Toamasina ireo tompon’andraikitry ny fampianarana tao Toamasina isan’ireny ny tao amin’ny Ceg Ratsimilaho. Amin’ny ankapobeny, dia nizotra am-pilaminana ny fanombohan’ny fanadinam-panjakana Bepc ho an’ny Cisco Toamasina I sy ny fari-piadidiam-pampianarana Atsinanana. Tsy nahitana Sempama Nosy tonga nanakantsakana tahaka ny niseho tamin’ny adina ara-panatanjahantena bakalorea tao Toamasina farany teo.

Ny taranja malagasy no nanombohana izany ny marainan’ny alatsinainy 2 septambra ary ny taranja teny vahiny araka ny safidin’ny mpiadina no mamarana azy ny alakamisy 6 septambra izao. Maro tamin’ireo ray aman-drenin’ny mpianatra no tonga manatitra ireo zanany eny amin’ny foibem-panadinana. Ao ireo efa mivatsy sakafo, tsy mody fa miara-misakafo amin’ny zanany sady mankahery.

Tatianà R. sy Kamy

Tia Tanindranaza0 partages

Gidragidran’ny Toliara SandsAndry Rajoelina no fositra

Ny taona 2012 tamin’ny andron’ny tetezamita no nahazo alalana hitrandraka harena ankibon’ny tany eto amintsika ny orinasa Toliara Sands, mitrandraka fasimainty.

 Ny fanjakana tetezamita notarihin-dRajoelina no nanao ny fifanarahana sy nanome fahazoan-dalana, ary nanomboka ny 2012 ny fikarohana samihafa. Ny taona 2015 kosa no nivoaka ny fahazoan-dalana ara-tontolo iainana. Ry Andry Rajoelina sy ny ekipany izany no nandray ny volabe, toy izay efa natao tamin’ny orinasa Wisco nitrandraka vy tany Soalala raha dinihina ny tantara. 20 taona, ary mety azo hitarina hatrany amin’ny 60 taona ny fifanarahana ka mahatratra 600.000 taonina isan-taona ny tanjona amin’ny fasimainty novinavinaina ho azo, ary 65.000 taonina kosa ny Zircon/rutile. Lesoka voalohany tamin’ity raharaha ity hatrany am-piandohana ny fanjakana tsy voafidim-bahoaka fa nanongam-panjakana no nanao fifanarahana goavana mikitikitika ny harem-pirenena. Tsy manan-jo hanao izany velively ny mpanogam-panjakana, saingy nataony satria volabe io. Iaraha-mahalala anefa ny gidragidra sy fanoheran’ny mponina azy amin’izao fotoana izao, izay niafara tamin’ny fidinana an-dalambe mihitsy, ary olom-boafidy mihitsy no mitarika. Tsy manaiky lembenana satria ankoatra ny adihevitra ara-tsiantifika momba ny akora voalaza fa mety hitera-doza, dia eo ihany koa ny resaka fahapotehana tsy roa aman-tany, raha ny ambaran’ny mponina, toy ny fitrongisana ny alana Baobab,… Efa nandray vola be tamin’io ihany koa ve ny fanjakana HVM ka toa tsy afa-manoatra sy mihainohaino fotsiny ?

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fako eny amin’ny HopitalyAzo ahodina ihany koa

I Madagasikara dia anisan’ny nandray anjara tamin’ny fifanarahana tany Stockholm niompana tamin’ny fiarovana ny fahasalamana sy ny tontolo iainana miainga amin’ny fampihenana ny fampiasana ny mercure.

 

Nisitraka ilay tetikasa fampidinana ireo etona manimba ny tontolo iainana sy ny mercure manimba ny fahasalamana isika. Ho fanatanterahana izany dia nisy ireo fitaovana marobe mitentina 325 000 dolara na 1 089 042 500 Ar nomen’ny tetikasan’ny Firenena Mikambana ho amin’ny fampandrosoana (PNUD) sy ny fanampiana ho amin’ny tontolo iainana maneran-tany (FEM) tetsy amin’ny HJRA Anosy omaly. Ny ankabeazan’ireo fitaovana ireo dia ireny fanariana fako ireny ary navahana mihitsy ireo karazam-pako ariana ao satria misy ny anariana ny sakafo, ny taratasy ary ny plastika. Rehefa izay dia lanjaina aloha ireo fako avy eo dia ahodina amin’ilay fitaovana lehibe fanodinana (autoclave) mahazaka hatrany amin’ny fako 50 kilao. Ankoatr’izay dia nisy ny fitaovana ara-pahasalamana tsy misy mercure nozaraina ka tonga nitsidika ny hetsika ny minisitry ny tontolo iainana sy ny ala Randriatefiarison Guillaume sy  ny minisitry ny fahasalamam-bahoaka Rantomalala  Yoël Harinirina.

 Tsirinasolo

 

Tia Tanindranaza0 partages

Taom-baovao MalagasyHankalazaina ao Fianarantsoa

Hiditra amin’ny andiany faharoa ankehitriny ny fankalazana ny taom-baovao malagasy ho an-dry zareo avy eo anivon’ny fikambanana Malagasy Mampiray Firenena (MAMAFI) sy ny Komity Mikarakara Ny Taom-Baovao Malagasy (KMTM).

 

Efa nifanarahana tamin’ny Foko 22, hoy ny tangalamena Zakariasy Patrick fa tokony ho vanim-potoana lohataona no anatanterahana azy ary nofidiana manokana i Fianarantsoa tamin’ity amin’ny maha ivon’i Madagasikara azy. Izay no lojika. Tokony ho lohataona no ankalazana ny taom-baovao amin’ny maha lohan’ny taona azy. Tsy ilana fanandroana izany ary tsy misy idiran’ny resaka finoana. Ny 11 hatramin’ny 14 septambra moa no handeha ny fankalazana. Ankoatra ireo hetsika maro toy ny fananganana vato fehizoro sy fampisehoana ara-javakanto ary fanaovana vovonan’ireo raiamandreny hiresaka momba ny soatoavina sy raharaham-pirenena dia nofon-kena mitam-pihavanana hatrany no zaraina ao anatin’ny efatra andro, raha ny fanazavana hatrany. Hasaina ihany koa ireo mpitondra fanjakana sy raiamandreny ara-drazana tsy an-kanavaka ary ny vahoaka Malagasy.

 

J. Mirija

 

 

 

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fampiroboroboana ny fikarohanaAntoky ny fandrosoan’ny firenena

Nampahafantarina tetsy amin’ny efitranon’ny filohan’ny oniversite omaly alatsinainy 3 septambra ny fisian’ny Salon de la Recherche au service de l’économie et de l’emploi andiany fahefatra.

 

 Hotanterahina etsy amin’ny Esplanade Ankatso ny fampirantiana ny voka-pikarohana nataon’ny mpampianatra sy mpianatra mpikaroka ny alakamisy 6 sy zoma 7 septambra ho avy izao. Fiaraha-miasa izay tohanan’ny fikambanana iraisam-pirenena momba ny asa (OIT) ary niarahan’ny Anjerimanontolo, ny fikambanan’ny orinasa eto Madagasikara (GEM), ny fivondronan’ny mpandraharaha Malagasy (FIVMPAMA) namolavola ity fampirantiana hatao ity. Tanjona ny fiaraha-mientana hisian’ny fiaraha-miasa akaiky amin’ny mpandraharaha sy ny mpampianatra ary ny mpianatra mpikaroka mba hisitraka ny voka-pikarohana ny vahoaka Malagasy, indrindra ireo tanora. Izany mantsy no ahafahana manome asa sy mamoron’asa ary mahatonga ny fananganan’ny tanora ny orinasany. Ankoatra ny mpampianatra sy mpianatra dia hanome ny voka-pikarohana ihany koa ireo mpandraharaha hampiroboroboana ny orinasany. Hampiavaka ity andiany fahefatra ity ny hisian’ny fampiofanana manokana hatao ho an’ny asa fandraharahana. Ankoatra izay, ezahina ny fampandrosoana ny fikarohana izay hita ho mbola vitsy eto Madagasikara kanefa antoky ny fatanjahan’ny firenena. Azo ampiasaina sy amidy hivadika vola mantsy ny fikarohana ary misy akony amin’ny harinkarena sy ny toekarena izany, indrindra rehefa mahazo ny tsena iraisam-pirenena.

Tsirinasolo

 

Tia Tanindranaza0 partages

POLITIKA

Samy manana ny marika hanehoany ny maha izy azy izay daholo ireo mpanao politika goaikantitra sy nanana ny lazany teto Madagasikara.

Tsy dia mba miteny kosa ny filoha teo aloha Didier Ratsiraka raha tsy misy fanambarana matetika mifono sary manahirana izay. Izay no heverina fa hotanterahiny rahampitso amin’ny 8 ora sasany alina.

 

Fitaterana

 

Tsy dia mbola maro aloha, raha ny omaly no lazaina, ireo mpitatitra nampihatra ny saran-dalana 500 Ariary ary tsy raikitra ihany koa ilay fitokonana novinain-dry zareo tamin’ny herinandro. Manazatra tsikelikely tokoa angamba.

 

Fanadinam-panjakana

 

Ratsiratsy ny taham-pahatongavana tamin’ny fanadinam-panjakana BEPC amin’ity taona ity raha ny fanazavan’ireo tompon’andraiki-panadinana omaly. Ny adina ara-panatanjahantena no voalaza ho tena nisy tsy fahatomombanana ary nahitana izany koa ny fanadinana bakalorea.

Tia Tanindranaza0 partages

Bakalôrea 2018Manome “cours” maimaimpoana ny TIM

Manome “cours” maimaimpoana ho an’ireo mpanala fanadinana bakalôrea ny antoko Tiako i Madagasikara na TIM ao amin’ny Boriborintany faha-6 eto Antananarivo Renivohitra.

Nanomboka omaly alatsinainy ary haharitra hadimiana ny hetsika, hanampiana ireo tanora hiatrehany ny fanadinana. Fiaraha-miasan’ny antoko amin’ny sekoly tsy miankina, ny Lycée Privé Les Rossignols Ambohimanarina no ahatontosana azy ity. Tanora mpianatra manodidina ny 250 no tonga nisoratra anarana hanaraka izao “cours” maimaimpoana izao. Maro ireo mbola te hiatrika nefa voafetra ny toerana, hoy ny mpanolotsaina ny tanànan’Antananarivo sady filohan’ny tanora TIM ao amin’ny Boriborintany faha-6, Lalaina Rabezanahary. Araka ny fantatra, hahazo cours maimaimpoana toy izao ihany koa ny mpianatra hanala fanadinana CEPE sy Baccalauréat amin’ny taom-pianarana ho avy.

Nangonin’i Jean D.

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Tokony hanao “Jury BEPC”Nisy namono ilay madama

Ny tranony may vokatry ny “court-circuit”, izy maty novonoina. Rasoarilinina Marthe, mpampianatra ao amin’ny CEG Centre Morondava no niharan’ity loza mahatsiravina ity ny alin’ny alahady 2 septambra 2018.

 

 Miaina delestazy ny ao an-drenivohitry ny faritra Menabe, noho ny fikorontanan’ny famatsiana solika ho an’ny Jirama. Tapaka ny jiro ny harivan’io alahady io tao Tanambao misy ny trano fonenan’ilay ramatoa mpampianatra. Niverina tampoka anefa ny herinaratra ka niteraka ankoson’aratra (court-circuit) ary niteraka ny fahamaizan’ny tranony, izay vita amin’ny hazo rahateo. Levon’ny afo ny ilan’ny trano vao voafehy ny tsy fiitarany. May ny ampahan’ny entana, ny sasany nisy nangalatra toy ny subwoofer sy baffle. Nijanona natory tao amin’ny efitra tsy main’ny afo ilay mpampianatra ny alin’io alahady io. Nisy nanafika indray anefa fotoana fohy taorian’ny hain-trano, ary namoy ny ainy. Diam-pamaky telo teo amin’ny lohany no nitarika ny fahafatesany. Anisan’ireo mpiambina amin’ny fanadinana BEPC izay nanomboka omaly izy, no izao nindaosin’ny fahafatesana noho ny hetraketraky ny sasany izao. 56 taona, teraka tamin’ny 17 desambra 1962 tao Amboasary Moramanga, ity mpampianatra ity no izao maty nisy namono izao. Misokatra ny fanadihadiana, hikarohana ireo nahavanon-doza ka hamantarana ny anton’izao vono olona izao. Ankoatra azy dia nisy olona roa ihany koa naratra mafy voakapa famaky koa tao Ankisirasira ary daholo iray tamin'ireo efatra nanafika tao Namahora Atsimo no maty, samy trangana tsy fandriampahalemana niseho tao Morondava io alin’ny alahady io avokoa ireo.

Jean D.

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Vitrine du VakinankaratraNisongadina hatrany ny orinasa TIKO

Fahombiazana ho an’ny orinasa Tiko AAA ny fandraisan’anjarany indray tamin’ny “Vitrine du Vakinankaratra”, andiany faha-21 notanterahina ny faran’ny herinandro teo iny.

 

Nasehon’ity orinasa ity fa mbola izy aloha hatreto no matihanina amin’ny fanodinana ny vokatra avy amin’ny ronono. Nisongadina mantsy ny tranohevan’izy ireo na tamin’ny ravaka sy ny fanehoana ireo vokatra izany ka nahazoan’izy ireo ny laharana voalohany tamin’ireo tranoheva 172 nandray anjara. Tranoheva anisan’ny be mpitsidika indrindra ny an’ny orinasa Tiko AAA, ary nilaharana ny fanjifana ny vokatra natolony. Tamin’ity hetsika ity no nanehoana indray ny vokatra sakafom-biby voalohany, taorian’ny nikatonan’ny orinasa noho ny fanonganam-panjakana notarihin’i Andry Rajoelina tamin’ny 2009. Nambaran’Atoa Ramarijaona Andrianjafy ary fa tanjona ho azy ireo ny fanampiana hatrany ireo mpandraharaha mpikambana ao amin’ity Fivondronan’ny orinasan’i Vakinankaratra ity, ary ny tanjona ny fanomezan-danja bebe kokoa ireo tanora ho amin’ny famoronana sy fananganana orinasa.

Caius R.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Tsy mahita atao

« Tsy hita izay atao. Miambakavaka ny saina. Miferoferotra ny aina. Malotoloto ny maraina. Velon-taraina».

 

 Toy izay tononkirana mpanakanto mpiangaly mozika mavesatra iray izay mihitsy amin’izao fotoana no fiainan-dRamalagasy. Tsy mahita atao manoloana ny toe-draharaham-pirenena izay miha manahirana azy. Nandalo ny tolon’ny 1947. Hay, hono, izy natao fitaovana tamin’ireny fotoana ireny fa mbola sarintsarim-panjanahana ihany no nampiainana azy hatramin’ny taona 1972. Nitroatra indray avy eo taorian’io saingy hay mbola ilay efa tao ambadiky ny zava-nisy tamin’ny 47 ihany koa no voalaza ho nahatonga iny hetsika iny. Vokatr’izay dia mbola nandalo indray ny 1991, ny 2002, ny 2009 sy ireo hafa tsy hay intsony tao anelanelany tao saingy mbola izao isika ambivitry ny faharavana izao hatrany. Farany teo moa dia tsy mbola nahafa-po ihany koa ny tolon’izy 73 mianadahy kanefa dia niononana. 60 taona katroka isika izao no tsy nahita izay natao handresena ny fanabadoana. Ny hany vitantsika dia ny nandray sy ny nandairan’ireny « fanadontoloana » rehetra ireny ihany. Isan-taona dia tsy maintsy misy fitokonana sy fidinana an-dalambe na dia efa maro aza ny vavolombelon’ny tantara nanamarina ny tsy fahombiazany. Dia tsy mahita teknika sy fomba hafa hitakiana izay marary afa-tsy ny mifanao sorona ny samy madinika kanefa tsy mampiontsona ny any an-tampony toy izany hatrany ve ? Ireo any an-tampony izay fatra mpanao fitaovana ny madinika anefa dia mahay manatsara ny stratejia sy ny teti-dratsiny hampihena izay anjaranao sy ampitombo ny eo an-tanany foana isan-taona. Dia vaka ny saina raha nanontany ireo mijorojoro mitondra sora-baventy milaza ho tsy mila mpanongam-panjakana etsy Ambohidahy etsy hoe hihomehezan’ny olona, hono, izy ireo ary fantany fa tsy hahefa na inona na inona. Inona ary izany no mbola handaniana andro eo fa tsy mitady paikady hafa raha tena vonon-kanova tokoa ? Tsy aleo ve miandry fifidianana fotsiny ?

 

J. Mirija

Tia Tanindranaza0 partages

Basikety AT2B 10 taona isika’zaoHanao famarana avokoa ny Sénior AT2B lahy sy vavy

Tontosa teny amin’ny kianja Andraisoro ny lalao basikety 1/2-dalana telo amin’ny fiadiana ny fankalazana ny faha-10 taonan’ny At2b “Andraisoro Tia Basket Ball” araka ny vokatra :

 

 

Sénior lehilahy : Audacious 123 – 111 Fbc  ;  At2b 79 – 67 Bts.  Sénior vehivavy : At2b 83 – 75 Jcsa.  Tsy tontosa kosa noho ny lafiny teknika fa haverina amin’ny andro manaraka ny lalaon’ny Mb2All sy Fantastic vehivavy.  Rah any fantatra dia ho tontosaina eny amin’ny kianja At2b eny Andraisoro amin’ity faran’ny herinandro ity ireo lalao famaranana amin’ity fifaninana ity ka amin’ny sabotsy 08 septambra : Famaranana veteran vehivavy Team Play List # Jcsa ; Famaranana U 18 lehilahy Mb2All # Dream Team

Amin’ny alahady 09 septambra : Famaranana Sénior lehilahy At2B 1 # Audacious .

 

Ntsoavina Evariste

 

 

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fifaninanana scooterEfa miandahy miambavy

Tontosa tamin’ny alahady 02 septambra 2018 teo, teny amin’ny SRK Imerintsiatosika, ny dingana faha-4 farany amin’ny fifaninanana mitondra moto scooter fiadiana ny “Trophées des Elites-Red Dog Scoot 2018” sokajy rehetra.

Tia Tanindranaza0 partages

Rallye-RIM faha-39Hitorajofo any Moramanga

Araka ny fangatahan’ny FSAM (Fédération du Sport Automobile de Madagascar) tamin’ny orinasa Fanalamanga dia any Moramanga sy ao anaty alan’ny Fanalamanga no hanatanterahana ny andiany faha-39 amin’ny RIM “Rallye International de Madagascar” taona 2018 amin’ny 20, 21 ary 22

Tia Tanindranaza0 partages

Fako plastikaAzo avadika ho akora indray

Nidina teny Ambatomirahavavy nitsidika ny orinasa ADONIS ny minisitry ny indostria sy ny fampiroboroboana ny sehatra tsy miankina Guy Rivo Randrianarisoa sy ireo mpiara-miasa aminy omaly.

 

Orinasa manodina ireny solika na menaka efa avy nampiasaina ireny mba ho azo ampiasaina indray no nahafantarana an’ity orinasa ity hatrizay fa ankehitriny kosa dia efa miditra amin'ny fanodinana ireny fako plastika ireny ho lasa akora azo hampiasaina indray. Zava-dehibe ny ahafantaran’ny olona ny fisian’ny orinasa toy itony. Arian’ny olona fotsiny eny rehetra eny ny fako plastika nefa azo avadika ho akora sady mikajy ny tontolo iainana. Nirary soa ity orinasa ity moa ny minisitra mba hahavita be ary hanohy hatrany ny fiarovana ny tontolo iainana.

Nangonin’i Jean D.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fiatrehana fifidiananaManjavozavo ny tetibola

Mitentina 40 miliara Ariary ny tetibola natokan’ny fitondram-panjakana hanomanana ny fifidianana hitranga manomboka ny 7 novambra izao, raha ny voasoratra ao anatin’ny lalàna mifehy ny fitantanam-bola ho an’ny taona 2018.

 

Ampy hiatrehana ny fifidianana izany, hoy ny filohan’ny CENI, Hery Rakotomanana, tamin’ny volana jolay. Tsy nanazava tamin’ny antsipirihany ny fomba itsinjarana ny fampiasana azy io moa ny tenany fa dia hoe : ampy fotsiny ary izay mila fanazavana fanampiny dia afaka mitsidika ny tranokalam-pifandraisan’ity Vaomiera mahaleotena hisahana ny fifidianana ity. Ny antsasa-manilan’ny Malagasy anefa tsy mahay mamaky teny sy manoratra. Ankoatr’io vola avy amin’ny fitondrana io dia mbola nanome anjara fanampiana koa ny avy any ivelany, toy ny Frantsay, ny Japoney, ny Fandaharanasan’ny Firenena Mikambana momba ny Fampandrosoana, ny Vondrona Eoropeanina ary hanasonia ny azy koa anio ny Koreanina Tatsimo. Tsy mbola mangarahara nefa hatreto hoe : ohatrinona marina moa izany izao ny totalin’izay vola efa an-tanana izay ary ahoana no hitsinjarana azy ?

J. Mirija

Tia Tanindranaza0 partages

Jean Omer BerizikyNendahina avokoa ny sariny

“Tsy ananan-kavana ny fampiharana ny lalàna” ary “ny zanaka tiana tsy itsisiana rotsa-kazo”.

Niharan’io ny praiminisitra tamin’ny tetezamita iraisana sady kandida amin’ny fifidianana filoham-pirenena ho avy, Jean Omer Beriziky. Zanak’i Sambava izy, avy any amin’ny kaominina Tanambao Daoud. Toerana maro talaky maso tao Sambava no nahitana afisy misy sariny. Nendahin’ny tompon’andraikitra tao an-toerana avokoa izy ireny fa mipetaka amin’ny toerana tsy azo ametahana afisy. “Mihatra amin’ny kandida hafa ve ny fepetra toy itony sa misy fitanilàna ? ”, hoy ny fanamarihan’ny mponina manoloana izao fanadiovana izao. Hatreto, tsy mbola voafaritra ny toerana voatokana tokony hametrahana ny afisin’ny kandida filoham-pirenena, izay miisa 36 amin’ity indray mitoraka ity, hany ka samy mametaka ny azy amin’izay mahadiavolana ny sainy ny rehetra, manararaotra ny gaboraraka !

Jean D.

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fifidianana madio sy mangaraharaNanome 100.000 dolara i Korea Atsimo

Fety roa sosona no notanterahina tetsy amin’ny Hotely Carlton Anosy omaly alatsinainy 3 septambra dia ny fankalazana ny faha-4351 taonan’ny firenena Koreanina sy ny faha-25

 

 taona niverenan’ny fiaraha-miasan’i Korea sy Madagasikara. Raha tsiahivina, efa tamin’ny taona 1962 no niara-niasa ny firenena Malagasy sy ny Koreanina saingy ny fisian’ny ady mangatsiaka no naharava ny fifandraisana. Tamin’ny 19 mey 1993 indray vao nivitrana ny fifamatorana ary hatreto dia mandeha tsara ny fiaraha-miasa. Naneho ny heviny ny ambasadaoron’i Korea Atsimo miasa sy monina eto Madagasikara, Lim Sang Woo ny amin’ny tokony hisian’ny fifidianana madio sy mangarahara ary eken’ny rehetra. Hanolotra 100.000 dolara na 335.090.000 Ariary (1dolara=3350, 9Ar) izahay fanampiana homena ny Vaomiera mahaleotena misahana ny fifidianana (CENI), hoy izy. Tokony hifantoka tanteraka amin’ny fampandrosoana amin’izay ny Malagasy aorian’io fifidianana io ary vonona i Korea Atsimo hanohana, indrindra lafiny toekarena. Mila maka lesona amin’ny tantaran’i Korea i Madagasikara satria firenena tena efa potiky ny ady izy kanefa nisondrotra ary lasa manankarena noho ny finiavana sy ny fitiavan-tanindrazana nananan’ny vahoaka Koreanina.

Tsirinasolo

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Ntsay ChristianNifindran’ny viriosy koa ?

Niteraka adihevitra goavana ny nahatongavan’ny praiminisitra Ntsay Christian teo amin’ny toerany taorian’ny didin’ny Fitsarana avo momba ny lalàmpanorenana nivoaka ny 25 mey 2018, nandidy ny handravana ny governemanta.

 

 Teknisianina no nahalalan’ny maro an’i Ntsay Christian, saingy nahazo volontany amin’ny resaka politika izy, telo volana taorian’ny  nahatongavany ao Mahazoarivo. Hiantsoroka ny fifidianana madio sy tsy mitanila no  iraka lehibe nampanaovina azy, saingy toa tsy mahatafavoaka baolina raha jerena amin’ny fanehoan-kevitra politika. Lasa manana ny lohany ary mazava rahateo ny vovonana nanolotra azy, dia ny MAPAR tarihin-dRajoelina, fa eo ihany koa ny sehatra iraisam-pirenena. Izy no hanana ny fahefana lehibe indrindra aorian’ny fialan’ny filoha Hery Rajaonarimampianina ny 7 septambra izao. Ahoana ny resaka tsy fitanilan’ny fanjakana amin’ny alalan’ireo lehiben’ny distrika eo ambany fiahiany sy ny minisiteran’ny atitany ? Ny lehiben’ny fokontany dia notendren’ny lehiben’ny distrika ? Nifindran’ny « viriosy » politika ve ka tsy te homena baiko havia sy havanana ? Etsy an-kilany, toy izay tonga tao Mahazoarivo nanomboka tany amin’ny fitondrana tetezamita, dia te hitondra tanteraka ny baolina na te ho filoha, ka tratran’ny “viriosy” ihany koa ve i Ntsay Christian amin’izao fotoana ka manomboka miketrika ? Tsaroana ry Monja Roindefo, Jeneraly Camille Vital, izay praiminisitry ny tetezamita fa nirotsaka kandida filoha tamin’ny taona 2013. Io ihany koa ny praiminisitra farany tamin’ny tetezamita fa kandida amin’ity fifidianana 2018 ity. Ny praiminisitra roa tao anatin’ny fanjakana HVM, dia ny Jeneraly Jean Ravelonarivo sy Mahafaly Solonandrasana Olivier fa kandida filoha mifaninana amin’ny olona nanendry azy tamin’izany fotoana. Efa manomboka manana ny heviny manokana ny praiminisitra Ntsay Christian. Ho  kandida koa ve amin’ny maha olon’ny iraisam-pirenena raha toa ka tsy raikitra eo io fifidianana io ?

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Kandidà sasanyMaka toky any ivelany…

Mihazakazaka faramparany any andafy ireo kandida sasany amin`izao akaiky fifidianana izao. Maka toky any amin’ireo mpamatsy vola avy any ivelany angamba satria tsy mora ny miatrika fampielezan-kevitra ka mampanantena ny mpanome vola hanome vahana azy raha voafidy eo izy.

Marigny A.

Tia Tanindranaza0 partages

Manjakandriana Manantena azy hatrany

Tany Carion sy Manjakandriana ny kandida Marc Ravalomanana omaly nandalo sy nijery ny zava-mitranga eny ifotony. "Hamelona" no andraikitr'i Dada,

manangana fa tsy mandrava. Manàna fanantenana fa hiposaka ny masoandro. Minoa fotsiny ihany, hoy ny hafany tamin’ny vahoaka. Tetsy an-daniny, nisy ny fahadisoam-panantenan’ny vahoaka momba ny kandida iray notohanana tamin’ny taona 2013, izay namadika sy niova loko hatry ny ela, ka ambaran’ny olona ho tanalahy ara-poto-kevitra. Fantatro fa be alahelo ianareo, ary hesorintsika ireo, hoy i Marc Ravalomanana. Ny alahelonareo voalohany indrindra, dia ny hoe ianareo tsy mila tanalahy, ka tsy hitondra tanalahy aty akory izahay. Amin’ity tena izy amin’izay. Tena i Dada amin’izay izao, hoy izy. Nanantitrantitra i Marc Ravalomanana mba hitandremana tsara tsy hanimba zavatra. Niara-dia taminy ireo depiote sasany lany tamin’ny anaran’ny antoko Tiako i Madagasikara, toa an-dry Maitre Hanitra Razafimanantsoa, Félix Randriamandimbisoa, Mamy Rabenirina,… Hafaliana hatrany no nandraisan’ny vahoaka an’i Marc Ravalomanana, ka tamin-kafaliana sy tamin’ny fo feno fanantenana no niredonana ilay hira faneva “ka sahia handeha hiara-dia” !

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Ny Rado RafalimananaNy tanora no sarihiny

Nosokafana tamin’ny fomba ofisialy omaly ny birao fiasan-dry zareo avy eo anivon’ny Mahaolona izay tarihin’ny filohany, Ny Rado Rafalimanana etsy, Isoraka.

 

 Araka ny fanazavana, ao no toerana andraisana ireo tanora maniry hiara-dia amin’ity kandida ho filoham-pirenena ity. Ankoatra izay, ho QG na birao fiasan’ny antoko koa izy io. Hita ho misarika ny tanora fatratra, raha ny stratejia no lazaina, ity kandida izay efa namondrona ireo mpandraharaha tanora malagasy tetsy amin’ny minisiteran’ny indostria, andro vitsy lasa izay. Raha tsiahivina, ny fanazavana ilay tetikasany antsoina hoe : Vatoeka no nataony.

 

J. Mirija

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Tambajotram-pokonolona Tafo Mihaavo« Tsy hanohana kandida izahay ! »

Namoaka fanambarana omaly ry zareo avy eo anivon’ny tambajotran’ny fokonolona mitantana ny harena voajanahary na ny Tafo Mihaavo fa tsy foto-kevitr’izy ireo ny hanohana kandida na antoko politika.

 

Tsy hanao izany izahay, hoy izy ireo. Mihetsiketsika ao anatin’ity tambajotra mamondrona solontenam-pokonolon’ny Faritra 22 ity moa ireo mpanakanto vokatry ny tany toa an-dry Olombelo Ricky sy Théo Rakotovao ary ilay kandida ho filoham-pirenena, Zafimahaleo Rasolofondraosolo na Dama. Na izany aza, handray anjara hatrany amin’ny raharaham-pirenena ary manan-jo hifidy izay kandida maharesy lahatra azy amin’ny fifidianana amin’ny maha olom-pirenena azy ny mpikambana tsirairay. Vonona izahay hanampy ny fitondram-panjakana amin’ny fiarovana sy fitantanana ireo harena voajanaharin’i Madagasikara. Tafiditra ao anatin’izany ny fanampiana amin’ny ady amin’ny tsy fandriampahalemana toy ny fakana an-keriny.

 

J. Mirija

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Antoko Fanorolahy“Ny tantsaha no kandidanay”

Mitohy ny asa sosialy enti-manasoa ny mpiara-belona tanterahin’ny antoko Fanorolahy, tarihin’ny filoha nasionaliny Randrianary José.

 Na hisy na tsy hisy ny fifidianana, ho azy ireo dia laharam-pahamehana ny fikarakarana ireo tantsaha sy ny sahirana ara-pivelomana. Teny Ampanotaovana Ambohidratrimo izy ireo ny faran’ny herinandro teo nampisakafo tantsaha sy olona sahirana ara-pivelomana miisa 300. Ny antoko Fanorolahy Faritra Analamanga no nandray an-tanana ny fikarakarana ny sakafo sy ny vola lany tamin’izany, tarihin’Atoa Mandimby Andrimanetsiarivo. Tanjon’ny antoko ny hahafahana manatsara ny fari-piainan’ny tsirairay eny ifotony hahatanteraka ny teny filamatr’izy ireo manao hoe : rehefa ny tantsaha no manana ny ampy dia mandroso ho azy ny firenena. Tsy manana kandida tohanana ny antoko Fanorolahy amin’ny fifidianana filoham-pirenena. “Ny tantsaha no kandidanay”, hoy Randrianary José. Ho an’ny distrikan’Ambohidratrimo manokana, afaka roa volana no hiaka-bokatra ireo tantsaha mpamokatra eny an-toerana ka anisan’ireny ireo tena sahirana ara-pivelomana nangatahin’ny antoko tany tamin’ireo mpamboly efa za-draharaha izay notohanany masomboly sy zezika.

Pati

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

CFMZava-dehibe ny fananana etika politika…

Fampielezan-kevitra indray no hahoraka manerana ny tanàna afaka iray volana mahery. Hitety an`i Madagasikara ireo kandidà 36 amin`ny fifidianana filoham-pirenena mba handresy lahatra ny Malagasy mpifidy amin`izay paikadiny amin`ny fampandrosoana ny firenena.

Mba hisorohana izay mety hiteraka lonilony sy ratram-po eo amin`ny samy mpifaninana na koa fanaovana teny mandratra mandritra ny propagandy dia namolavola dinam-pifanarahana na “dina ara-pitsipi-pitondrantena sy fahitsiana ho an`ireo mpilatsaka hofidiana, ho fitoniana amin`ny fifidianana filoham-pirenena” ireo andry sy rafitra ara-panjakana ary fikambanana eo anivon`ny fiarahamonim-pirenena toy ny CFM, CENI, FANDIO, SAMIFIN… Zava-dehibe ny fifanarahana ary tsy maintsy mialoha ny fampielezan-kevitra io o sata ho amin`ny fitoniana io no hotanterahina, hoy i Maka Alphonse, filohan`ny CFM. Tokony ho hita ao anatin`ny fampielezan-kevitra fa lalao anatin`ny firahalahiana no hanatanterahana ny fifidianana fa tsy hifandrafy sy ho mpifahavalo ka tsy hanaiky izay resy eo. Rehefa mazava ny fitsipi-dalao amin`ny fifidianana, tsy tokony hampimenomenona sy hitroatra rehefa avy eo ireo mpifanandrina, hoy hatrany ny fanazavana. Hampahafantarina ireo kandidà 36 ny dinam-pifanarahana izany ary hiara-kidinika amin`izy ireo ny komity ny amin`ny foto-kevi-dehibe nanaovana azy. Na hisy ny tsy hanaiky hiara-kanao sonia amin`ny hafa dia zava-dehibe ny fananana etika politika. Manana andraikitra moraly amin`izany ireo kandidà hiditra ao anatin`ny fifidianana ary izay olona hitondra fanjakana dia raiamandreny, mandala ny soatoavina Malagasy. Omen`ny lalàna fahefana hanara-maso ny fizotran`ny fifidianana ireo olom-pirenena, indrindra ny kandidà sy ny mpomba azy, hoy hatrany ny filohan`ny CFM. Mipetraka ny ahiahy amin`io, hohajaina ve ? Inona ny fepetra ho raisina raha misy fiantsiana, indrindra amin`ny tambajotran-tserasera ? Misy ihany koa amin`ireo kandidà efa zatra tsy manara-dalàna sy mihevi-tena ho ambonin`ny lalàna. Ity dina ity anefa dia tsy ao anatin`ny lalàna fa eo amin`ny lafiny moraly toy ny soatoavina maha Malagasy, ny fifanajana… Tsy misy, araka izany, hery mpanatanteraka sady tsy misy ny sazy na fepetra raisina ho an`ireo izay minia mandika izay harakitra ao anatin`ny dinam-pifanarahana. Manantena ny etika politikan`ireo mpilatsaka ny komity iombonana ho an`ny dinam-pifidianana.

Marigny A.

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Didier RatsirakaHilaza loza

Hanao fanambrana ao amin’ny Carlton ny Amiraly Didier Ratsiraka rahampitso alarobia 5 septambra alina, raha ny loharanom-baovao azo.

 

 

Hisy kandida filoham-pirenena folo eo hiaraka aminy. Raha io loharanom-baovao io hatrany dia hitsipaka ny fifidianana hatao amin’ny 7 novambra no tanjon’izy ireo satria tsy eken’izy ireo ny hanovana fifidianana amin’ny fotoam-pahavaratra. Tsy ara-dalàna io fifidianana io ho azy ireo, ary re fa manolo-kevitra izy ireo ny hisian’ny tetezamita, ka Hery Rajaonarimampianina no atao lohany, ary ny volana mey 2019 ny fifidianana. Atao io mba hialana amin’ny ra mandriaka, raha ny hevitra manomboka voizina any ho any. Re ihany koa fa mandrisika ny Fitsarana Avo momba ny Lalàmpanorenana na HCC handray fepetra manoloana ny fihetsik’i Andry Rajoelina amin’ny famoriana olona manao propadandy izy ireo, izay iaraha-mahalala rahateo fa efa nisy ihany koa ny kandida nametraka fitoriana eny amin’ny HCC toa an’i Solo Norbert Andriamorasata, mitaky ny tsy hamelana an-dRajoelina hirotsaka noho izy efa nanongam-panjakana. Porofo mivaingana sy manamarina ny fitoriany ny Sata Afrikanina momba ny demokrasia, izay mandrara ny firotsahan’ny olona efa nanongam-panjakana amin’ny fifidianana demokratika. Vao ny sabotsy 1 septambra teo kosa anefa i Norbert Lala Ratsirahonana no somary nanome fampitandremana ireo mikendry ny hihemoran’ny fifidianana, fotoana izay nanambarany ofisialy ny fanohanana an-dRajoelina. Hifampitady izany ny samy galy fantsy ka i Didier Ratsiraka sy ny ekipany an-daniny ary ry Norbert Lala Ratsirahonana sy Andry Rajoelina an-kilany. Raha hiverenana ny tantara, ny volana aogositra 2015 no nanao valandresaka lehibe tao amin’ny Carlton Anosy ny Amiraly, ka anisan’ny noresahiny ny resaka fanonganam-panjakana tamin’ny 2009. Tsy levon’ny vavoniny ny tsy nisian’ny fifidianana fihodinana faharoa tamin’ny 2002. Niantso ahy ny Frantsay hoe : ampiana hanala an’i Marc Ravalomanana, ka nanaiky izany aho, hoy izy. Nampiako i Andry Rajoelina, ka nifanekena ny hoe : tsy misy ra latsaka. Rehefa vita ny fanalana an-dRavalomanana dia miverina ho Ben’ny tanàna i Andry Rajoelina, saingy tsy izay no niseho fa nisora-tena ho filohan’ny HAT, hoy ny Amiraly. Nametrahany fanontaniana ny hoe : nahoana no tsy voatifitra teny Ambohitsorohitra ry jeneraly Dolin Rasoloson ny 7 febroary izay teo aloha fa ny taoriany no voa ? Nanomboka teo no nisaraka ny dian-dRajoelina sy Didier Ratsiraka. Miketrika mafy indray ny Amiraly, izay tsy mety milavo lefona, ka ho hita eo ny tohiny.

 

Toky R

 

Midi Madagasikara0 partages

Salon de la recherche : La 4e édition les 6 et 7 septembre prochains

Le salon de la recherche au service de l’économie et de l’emploi est en son quatrième édition. Annoncée à Ankatso – durant une conférence de presse – hier, l’évènement voudrait mettre en place un cadre pérenne d’échange et de collaboration entre différents secteurs. Entre autres, celui de la recherche et de l’innovation, celui de l’entrepreneuriat et enfin celui de l’enseignement supérieur. Selon les explications de Rocky Rabemanantsoa, présidente du conseil d’Administration auprès de l’université d’Antananarivo, le salon de la recherche devrait permettre de raffermir le partenariat entre les chercheurs et les entrepreneurs. La présidente du conseil d’Administration auprès de l’Université d’Antananarivo de rajouter que, les produits des recherches devraient avoir des impacts sur la vie de la population en permettant la création d’emploi par exemple. Cette dernière devrait – selon toujours Rocky Rabemanantsoa – «être le fruit du partenariat entre les chercheurs et les entrepreneurs». Il convient de noter que la quatrième édition du salon de la recherche au service de l’économie et de l’emploi résulte de la collaboration entre l’université d’Antananarivo, du Fivmpama et du GEM avec l’appui du bureau de pays de l’Organisation Internationale du Travail à Madagascar, Comores, Maurice et Seychelles.

José Belalahy

Midi Madagasikara0 partages

Election présidentielle : 36 candidats, 36 portraits

Ils sont 36 candidats à l’élection présidentielle de 2018 et ils gagnent tous à être connus. Mais comme nous l’avons souligné à maintes reprises, certains d’entre eux occupent depuis un certain temps le devant de la scène. Les autres n’ont pas les mêmes moyens pour se faire connaître. Il est donc juste et équitable de les présenter aux électeurs. Nous allons consacrer un dossier par jour à chacun d’entre eux. Il s’agira d’un portrait dans notre édition du jour, couplé avec un reportage vidéo diffusé sur la page facebook de Midi Madagasikara.

Election présidentielle : 36 candidats, 36 portraits

C’est Orlando Robimanana qui a inauguré la série dans notre édition du lundi 3 septembre. Les lecteurs ont pu découvrir l’homme, son environnement familial et son parcours. Aujourd’hui, c’est l’univers de Fanirisoa Ernaivo que nous avons fait partager à ces derniers. Notre équipe a déjà approché d’autres candidats et nous les présenterons au fur et à mesure. Pour nous, il s’agit de permettre à tous d’avoir une visibilité dans le cadre de cette élection. Nous considérons que c’est notre devoir de faire connaître tous les candidats. La précampagne bat son plein et cela ne dispense pas ceux qui le veulent d’acheter des espaces publicitaires s’ils le désirent, certains d’ailleurs ne s’en privent pas. Les autres qui ne disposent pas des mêmes moyens ne le feront qu’à bon escient. Ce sont des portraits qui ne sont pas orientés et qui sont informatifs. Ils ont été tournés de manière très professionnelle. Nous voulons établir cette égalité des chances de tous ceux qui briguent le poste de président de la République. Il reste un peu plus d’un mois avant le début de la campagne électorale officielle. Nos lecteurs auront pu connaître ces femmes et ces hommes qui désirent agir pour le bien du pays.

Patrice RABE

Midi Madagasikara0 partages

CNAPMAD : Une société en redressement

Le directeur du CNAPMAD, Rajaonarivelo Brysola, est confiant à la redynamisation de cette société d’Etat.

Le Centre National de Production de Matériel Didactique (CNAPMAD) est l’une des sociétés d’Etat qui n’a pas été privatisée dans le cadre de la mise en œuvre de la politique de l’Ajustement Structurel imposée par les bailleurs de fonds.

Ayant actuellement 37 années d’existence, cet Etablissement Public à caractère Industriel et Commercial (EPIC) a pu s’en sortir malgré la crise qui a prévalu dans le pays durant le régime de la Transition. Après un certain « rebranding », « nous sommes en plein redressement. C’est pourquoi, nous continuons à améliorer nos infrastructures y compris les locaux, étant donné que bon nombre de nos machines industrielles sont en ce moment en état de désuétude », a expliqué Rajaonarivelo Brysola, le directeur du centre lors d’une rencontre avec la presse.

Tirage des sujets d’examens. Notons que cette société d’Etat se charge notamment de la réalisation des travaux d’imprimerie, ainsi que de la fabrication des mobiliers scolaires et des matériels didactiques, comme son nom l’indique. Elle se lance en même temps dans la diversification de ses activités, en effectuant entre autres, des travaux de menuiserie tels que la fabrication des meubles, et ce, dans le but de prospecter de nouveaux marchés. Elle fabrique également du verre. Et une des particularités du CNAPMAD, ce centre national assure l’impression et le tirage des sujets d’examens officiels comme le CEPE et le BEPC, et ce, depuis des années. « Et malgré les difficultés que nous rencontrons, nous avons encore pu effectuer les tirages des sujets d’examens pour cette année. Ensuite, nous comptons renforcer notre partenariat avec les organismes internationaux surtout les agences des Nations Unies dont entre autres, l’UNICEF et la FAO ainsi que les autres entreprises privées afin de redynamiser la société », a-t-il enchaîné.

Capital humain. Par ailleurs, le Centre National de Production de Matériel Didactique mise sur le renforcement de capacité de ses 170 collaborateurs. En fait, investir dans le capital humain constitue une condition sine qua none pour faire redresser  une telle société d’Etat qui a quand même des potentiels malgré ses grandes difficultés en termes d’infrastructures et de parc industriel. Le directeur du centre, Rajaonarivelo Brysola reconnaît également qu’il faut passer par plusieurs étapes pour atteindre à cette fin.

Navalona R.

Midi Madagasikara0 partages

ASIEF – Sommets nationaux : 8000 sportifs fonctionnaires attendus à Toamasina

Ce sera les grandes retrouvailles de la grande famille des agents de l’Etat.

Tous les ministères et institutions ont confirmé leur participation aux sommets nationaux de l’ASIEF dans la capitale de l’Est, du 26 septembre au 07 octobre 2018.

Plus que 22 jours avant la tenue des Championnats nationaux de l’Association Sportive Interministérielle pour l’Entretien des Fonctionnaires (ASIEF) qui se dérouleront du 26 septembre au 07 octobre 2018 à Toamasina. « C’est confirmé, il n’y aura plus de changement de date. Tous les ministères et institutions ont déjà envoyé la liste de leurs athlètes engagés. Cette année, on constate la hausse du nombre des participants. On a atteint presque le double, c’est-à-dire près de 8000 sportifs fonctionnaires seront attendus dans la ville du Grand Port » a expliqué Jean Aimé alias John Love, président de l’ASIEF.

12 disciplines. Comme annoncé précédemment, douze disciplines sportives seront au programme de ces joutes nationales à Toamasina. Il s’agit du basket-ball, du handball, du volley-ball, du rugby, du karaté, du kickboxing, de la boxe savate française, de la natation, de l’athlétisme, de la pétanque, et de la danse traditionnelle et sportive. La nouveauté, cette année est l’entrée du concours de « kabary ». Demain, une forte délégation de l’ASIEF conduite par son président Jean Aimé, fera une descente à Toamasina pour peaufiner la dernière ligne droite de la préparation. « Les infrastructures sportives devant accueillir les rencontres ont été déjà finalisées tout comme les sites d’hébergement. La piscine du Centre régional de la Jeunesse et des Sports (CRJS) abrite la compétition de natation, les gymnases de Soavita et du CRJS pour les tournois d’arts martiaux, le volley-ball, basket-ball et handball, les stades de Toamasina, Barikadimy, SOS Village d’Enfants pour le football et le rugby. A partir du 20 septembre, tous les préparatifs seront au top » a ajouté le président de l’ASIEF. L’ouverture officielle de la compétition est prévue pour le 29 septembre suivie d’une soirée animée par le groupe Big MJ à Stella Marris. Comme c’est une compétition qui réunira les agents de l’Etat, elle a bénéficié du patronage du Premier ministre, du président du sénat, du ministre de la Jeunesse et des Sports, du ministre de la Santé et du ministre de la Fonction publique.

T.H

Midi Madagasikara0 partages

Entrepreneuriat : Une banque de projets pour bientôt

Permettre aux chercheurs de rendre vendable et viable leur projet, tels seraient les objectifs premiers de la mise en place de la banque de projet.

Avancée. La recherche et l’entrepreneuriat sont deux composantes importantes du développement d’un pays. Un fait qui n’est plus à démontrer chez les pays développés, et dont la véracité semble être reconnue de plus en plus dans la Grande-Île. Le pays dispose en effet de nombreux chercheurs qui – tant bien que mal – proposent des produits de recherches pouvant améliorer la vie des communautés. On peut citer les produits de recherche dans le domaine d’agriculture, de la météorologie ou encore des nouvelles technologies de l’information et de la communication. Des produits qui échappent à la majorité des Malgaches d’un côté, mais qui sont difficilement vendables et viables de l’autre. La raison se trouverait dans le manque de connaissance entrepreneuriale des chercheurs. « Nous rencontrons parfois des produits de recherches d’assez haut niveau. Le défi se trouve toutefois dans leur rentabilisation, dans leur commercialisation afin que les produits en question puissent bénéficier au plus grand nombre » a fait savoir Jacques Rakotoson, membre du conseil d’Administration de l’université d’Antananarivo et membre du FIVMPAMA (Fivondronan’ny Mpandraharaha Malagasy) lors d’une conférence de prese organisée dans le cadre de la quatrième édition du salon de la recherche au service de l’économie et de l’emploi à Ankatso hier. La mise en place d’une banque de projets entendrait changer la donne. Selon toujours Jacques Rakotoson, « la banque de projet devra également être un endroit où les chercheurs pourraient bénéficier de formation entrepreneuriale ».

Sécurisation. Interrogé sur la question de sécurisation des projets auprès de la Banque, Jacques Rakotoson du FIVMPAMA de noter que « les instituts auprès de l’université d’Antananrivo ainsi que les centres de recherches nationaux et régionaux travaillent avec l’OMAPI ou Office Malgache de la Propreté Intellectuelle, pour sécuriser les projets des chercheurs ». Le membre du FIVPAMA et du Conseil d’Administration de l’Université d’Antananarivo de noter toutefois que « les chercheurs devront bénéficier de formations spécifiques, devant leur permettre de mieux exploiter et sécuriser leurs produits de recherche ». Par ailleurs, il convient de noter que pour jouir de la protection de l’OMAPI, les chercheurs malgaches devraient en être membres. Les produits de recherche malgaches sont méconnus du grand public. Leur connaissance pourrait, non seulement valoriser les chercheurs et la recherche en générale dans la Grande-Île, mais aussi et surtout permettre d’apporter des développements auprès des communautés. Les efforts menés par l’université d’Antananarivo pour arriver à cette reconnaissance de l’importance de la recherche sont plus que louables.

José Belalahy

Midi Madagasikara0 partages

MIDSP : Descente à Ambatomirahavavy du ministre Guy Rivo hier

Le ministre Guy Rivo Randrianarissoa, son SG et les responsables de la société Adonis hier à Ambatomirahavavy.

Il n’y a pas que la politique en cette période de précampagne électorale. Les affaires ministérielles poursuivent leur cours normal. C’est dans ce cadre que le ministre de l’Industrie et du développement du secteur privé Guy Rivo Randrianarisoa a effectué hier une descente à Ambatomirahavavy. Ce déplacement au cours duquel il a été accompagné de ses collaborateurs dont le secrétaire général du ministère Mirana Rivo Raharison, a permis à Guy Rivo Randrianarisoa de constater de visu les activités de la société Adonis, spécialisée dans le recyclage des objets usés. Le ministre a encouragé les dirigeants de cette société à poursuivre ses activités tout en investissant aussi dans la protection de l’environnement.

R. Eugène

Midi Madagasikara0 partages

BEPC : 1er jour sans incident majeur

(Photo fournie) Une salle d’examen du LMA hier, lors du premier jour du BEPC

Le premier jour du Brevet d’études du premier cycle (BEPC) s’est déroulé sans encombre pour les 347 946 candidats âgés de 9 à 61 ans et dont 29 sont porteurs de handicap.

Le ministre Horace Gatien s’est rendu hier matin au Lycée Moderne d’Ampefiloha (LMA) pour lancer officiellement le BEPC 2018, et constater de visu le bon déroulement des examens. Rappelons que les candidats en auront encore jusqu’à jeudi. Lors de son passage au LMA, Horace Gatien a souhaité pleine réussite à ces candidats et en a profité pour rassurer les prochains candidats au Baccalauréat que, toutes les conditions seraient déjà toutes réunies pour faire du Baccalauréat, comme c’est le cas avec le BEPC, duquel toutes les étapes de préparation ont été respectées et des mesures de précaution prises en cas d’impondérables de dernière minute. Rappelons que les 347.946 candidats au BEPC, dont 171.715 ont choisi l’option A et 176.231 l’option B, sont répartis sur 1.032 centres dans tout Madagascar.

Luz Razafimbelo

Midi Madagasikara0 partages

Organisation de rencontres internationales : Succès de Madagascar félicité par l’UPU et l’UPAP

La 5e Session Extraordinaire de la Conférence des Plénipotentiaires de l’UPAP, organisée à Madagascar, est un grand succès, selon l’UPU et l’UPAP.

Grâce aux divers engagements comme ceux de Madagascar, l’avenir du secteur postal s’annonce prometteur, face au développement technologique et aux défis de l’âge numérique, selon l’Union Postale Universelle (UPU) et l’Union Panafricaine des Postes (UPAP).

Une organisation de haute qualité qui a favorisé des débats riches et fructueux. C’est ce que le vice-directeur général du Bureau International de l’UPU, Pascal Clivaz, a indiqué dans sa lettre de félicitation pour Madagascar, suite au succès de la 5e Session Extraordinaire des Plénipotentiaires de l’UPAP, qui s’est tenu les 26 et 27 juillet dernier au CCI Ivato. « Nous tenons à remercier la ‘Paositra Malagasy’ pour la bonne qualité de l’organisation de ces Assises, appréciées par les délégués. Cette qualité a permis de créer les conditions optimales pour des débats riches et fructueux, et ainsi de renforcer les liens de coopérations entre les pays membres de l’UPAP… », a noté le représentant de l’UPU dans sa lettre adressée au ministre des Postes, des Télécommunications et du Développement Numérique, Maharante Jean de Dieu. Du côté de l’UPAP, son secrétaire général Younouss Djibrine a également envoyé une lettre de satisfaction. « Nous remercions et félicitons le président Hery Rajaonarimampianina pour la qualité de l’organisation et la participation active de Madagascar dans cette rencontre des Plénipotentiaires. Les conclusions de ces Assises de Madagascar contribueront à accompagner le secteur postal africain dans sa marche vers la modernisation, afin de faciliter la contribution effective de celui-ci au développement socio-économique inclusif de toutes les couches sociales de notre cher continent », a-t-il affirmé.

Performance. L’idée de la tenue de cette importante conférence à Antananarivo avait été amorcée lors du dernier Sommet de la Francophonie en 2016, qui a été aussi  l’occasion de la signature d’un accord-cadre entre l’OIF et l’UPU, ayant pour but de mieux réaliser les objectifs de développement durable 2030, selon le vice-DG de l’UPU. « Nous tenons à féliciter la Paositra Malagasy pour sa performance dans l’organisation des Assises, mais également pour la réussite du lancement de PosTransfer, qui témoigne de sa volonté de devenir une entreprise prospère, apte à jouer un rôle important dans l’économie du pays et au sein de la grande famille postale internationale », a-t-il indiqué. A noter que ces rencontres au CCI Ivato ont permis de réviser les actes de l’UPAP en réponse aux développements technologiques, aux défis de l’âge numérique, à la concurrence et aux changements dans la demande de services postaux. C’était également l’occasion pour l’Afrique d’harmoniser ses positions en prélude au Congrès Extraordinaire de l’UPU qui se tiendra ce mois de septembre, et qui donnera lieu à la prise, d’importantes décisions qui impacteront à long terme, l’avenir des services postaux, d’après les explications du secrétaire général Younouss Djibrine.

Antsa R.

Midi Madagasikara0 partages

Fun Quizz 27 Airtel : La Fiat Punto neuve à Ranaivoson Herivola

Airtel Madagascar continue les bonnes initiatives pour satisfaire au maximum ses abonnées.

Un heureux gagnant de plus pour le jeu Fun Quizz d’Airtel Madagascar. Un très heureux gagnant puisque, Ranaivoson Herivola a décroché une voiture neuve de marque Fiat Punto dans le cadre de la 27e édition de ce jeu très prisé par les clients de cette grande société de téléphonie mobile, d’Internet et de mobile money.

Pas de bluff. Après 90 jours de jeu, l’heureux gagnant s’est vu remettre les clés de sa nouvelle voiture, lors d’une cérémonie qui s’est déroulée au siège de la société au Galaxy Andraharo. Heureux, le gagnant, Ranaivoson Herivola ,à cette occasion,il a déclaré : « La persévérance est la clé du succès. Ce magnifique cadeau est le fruit de la constance, de la détermination et la soif de gagner que j’ai dévoué à ce jeu Fun quizz depuis des années » a également affirmé toute sa reconnaissance envers l’équipe d’Airtel et n’a pas hésité à encourager les abonnés d’Airtel à participer au jeu… « Ce n’est pas du bluff » a t-il rajouté.

Lancé en 2010, ce jeu a déjà fait le bonheur de plusieurs abonnés. Le troisième opérateur mobile mondial, compte continuer à combler de joie le cœur de ses plus de trois millions d’abonnés dans tout Madagascar. Plusieurs autres gagnants ont également été récompensés lors de cette 27e édition de Fun Quizz. Razafimandimby Lucien Anselme, Raveloarisoa Sahondra Lalao et Rakotomanana Rija se sont vus respectivement attribués : un réfrigérateur, un écran plat 32’’ et un ventilateur.«Il est de notre devoir de toujours innover et récompenser nos abonnés pour leur fidélité à la marque. Au-delà de notre activité commerciale, nous voulons, à travers ce jeu ludique et éducatif, permettre à nos clients de vivre leur rêve», a affirmé Maixent Bekangba le Directeur Général d’Airtel Madagascar.

28e édition. Le concept du jeu Fun Quizz est à la, fois simple, éducatif et ludique. Il s’agit en effet de se cultiver tout en s’amusant. Rappelons que les abonnés ont également la possibilité de gagner plusieurs lots intermédiaires durant la phase des 90 jours avant l’annonce du gros lot. Place maintenant à la 28e édition qui est déjà en cours. Pour y participer, il suffit d’envoyer le mot « FUN » par SMS au 033 56 000 30, ensuite suivre les instructions et répondre aux questions posées. Chaque bonne réponse vaut 50 points, tandis que chaque mauvaise réponse donne droit à 10 points. Tout a été conçu pour encourager les clients à s’instruire. Tous à vos sms puisqu’à la clé, il y aura une fois de plus de nombreux lots à gagner, dont une autre voiture neuve.

R.Edmond

Midi Madagasikara0 partages

Maevatanàna : Nankinin’ny mponina amin’ny mpimasy ny fitandroana ny filaminana

Efa very fanahy mbola velona tokoa angamba ireo mponina ao amin’ny fokontany Ambatofotsy ao amin’ny kamaominina an-drenivohitra  Maevatanàna ao. Nanapa-kevitra izy ireo nandritra ny fivoriam-be natrehan’ny ben’ny tanàna sy ireo raiamandreny ao an-tanàna notanterahina tamin’ny Alahady faha-2  septambra teo fa hankinina amin’ilay mpimasy malaza antsoina hoe Ramotra ny fitandroana ny fandriam-pahalemana ao amin’io fokontany io. Noraisina izao fepetra izao satria, araka ny fanazavana, tsy mahatoky ny zandary sy ny polisy  intsony ireo mponina. Ireto farany izay lazain’izy ireo fa tara foana vao tonga isaky ny misy trangam-panafihana iantsoana azy ireo. Mirongatra anefa ny asan-jiolahy any an-toerana nefa dia sahin’ireo mpitandro filaminana ireo ny milaza fa milamina ny tanàna. Nisafidy ity mpimasy ity ireo mpivory satria, araka ny voalaza dia malaza ho tena mahay tokoa io olona io. Efa ela izy no naneho ny fahavononany handray an-tanana izany raharaha izany ary tsy haka tambiny na ariary aza. Nanambara ireo mpivory fa tsy hiantso ny mpitandro ny filaminana intsony raha misy zava-miseho eo an-tanàna. Ny mampanahy amin’ity raharaha ity dia ny mety hampirongatra indray ny fitsaram-bahoaka.

T.M./Ratantely

Midi Madagasikara0 partages

Football – CAN 2019 : Les Barea sont arrivés !

Les joueurs des Barea sont là. Certains pour la première fois, d’autres pour un retour qu’ils espèrent gagnant. Le tout avec un moral au beau fixe car apparemment le groupe y croit. Sadio Mané ou pas.

Les membres des Barea sont arrivés dimanche avec l’intime conviction de gagner ce match contre le Sénégal de dimanche dans le cadre des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations 2019 au Cameroun.

Nouveau groupe. Sur le papier, le Sénégal part avec la faveur des pronostics mais à Mahamasina, cela ne veut rien dire, et Faneva Ima et ses hommes entendent bien jouer leur match à fond sans regarder les gars d’en face, furent-ils des Sadio Mané et autres Kalidou Koulibaly ou Cheick Ndoye.

Les Barea présentent en effet un nouveau groupe ou presque, mais qui a de toute évidence franchi un nouveau palier avec l’arrivée des joueurs des grands clubs dont les deux hommes du Stade de Reims, notamment Thomas Fontaine qui évolue dans l’axe et Romain Métanire sur le flanc droit de la défense.

Dans cette foulée, on citera aussi Marco Ilaimaharitra et Zotsara Randriambololona qui sont dans des équipes de la première division belge, mais aussi Ibrahim Amada qui joue au Mouloudia d’Alger.

Soutien. On notera aussi la présence des anciens cadres qui jouent en Ligue 2, notamment Faneva Ima Andriatsima qui vient d’atterrir à Clermont, mais aussi Bolida Nomenjanahary du Paris FC.

Parmi les arrivées d’hier, il y a le latéral gauche Jerôme Mombris mais également Bapasy qui évolue dans l‘axe sans oublier l’attaquant William Gros et le demi-défensif Dimitry Caloin.

Une sacrée troupe en fait à laquelle on ajoute les locaux dont les joueurs de la CNaPS Sport avec Ando, le gardien Leda, Boura, Mika et Toby, mais aussi le Majungais Mario puisque Baggio blessé, ne pourra pas venir.

Si Njiva Rakotoarimalala devait rallier la troupe dans la nuit d’hier, Carolus Andriamanitsinoro est prévu arriver ce jour.

Les Barea comptent bien entendu sur le soutien inconditionnel du public de Mahamasina pour faire douter ces Sénégalais. «Nous l’avions déjà fait une fois alors on ne voit pas pourquoi on ne pourrait refaire le même coup surtout avec l’arrivée des joueurs d’expérience et de haut niveau», commente un membre du staff technique avec un certain optimisme voire un optimisme certain.

Clément RABARY

Midi Madagasikara0 partages

Bepc teto Toamasina : Nilamina tamin’ny ankapobeny

Nilamina tsy nisy ny olana, afa-tsy ny resaka fanadinoana taratasim-piantsoana sy ny kara-panondrom-pianarana ary ireo mpiadina tsy nahazo taratasy fiantsoana teny amin’ireo sekoly tsy miankina sasany noho resaka saram-pianarana, izay voavahan’ny lehiben’ny Cisco Toamasina I sy ny Dren atsinanana avokoa, ny ny fanadinana BEPC teto Toamasina sy teo anivon’ny faritra Atsinanana. Raha ho an’ny faritra Atsinanana dia miisa 10.067 ny mpiadina izay miparitaka amin’ireo toeram-panadinana miisa 541 amin’ireo Cisco miisa fito eo anivon’ny Dren Atsinanana. Raha ho an’ny Cisco Toamasina I dia miisa 5.788 ny mpiadiana voasoratra anarana tokony niatrika ny fanadinana BEPC, saingy ny alatsinainy teo dia niisa 274 no tsy tonga. Rangahy 52 taona no zokiny indrindra ka ao amin’ny toeram-panadinana Lycée Jacques Rabemananjara no misy azy, 09 taona kosa no zandriny indrindra izay avy ao amin’ny Cisco Brickaville, mpianatry ny Ceg ao Anivorano izy ary ao Fanasana kosa izy no miatrika ny fanadinana BEPC. Navitrika ny mpampianatra niatrika ny fiambenana sy ny fanaovana sekretaria tamin’izao fanadinana faharoa ara-panjakana izao, efa tsy manana trosa amin’ny fanjakana amin’ilay tambin-karamana rahateo ireo mpampianatra eto Toamasina. Raha ho an’ireo Cisco hafa dia miisa 1.809 ny ao Vatomandry, Brickaville miisa 2.411, Mahanoro miisa 1.440, Marolambo miisa 1.419 ary ny ao Toamasina II miisa 5.546. Manomboka ny alakamisy izao ny fitsarana ireo taratasim-panadinana ka heverina ho vita ny faran’ny herinandro izao izany hahafahana mampiditra ny naotin’ny mpiadina anaty solosaina, satria mihevitra ny hamoaka ny voka-panadinana ny alatsinainy na ny talata izao fara-fahatarany ny Cisco Toamasina I sy ny Dren Atsinanana.

Malala Didier

Midi Madagasikara0 partages

Mahamasina : Fisotroan-toaka niafara tamin’ny vono olona, iray voasambotra

Soa ihany fa tonga haingana ireo mpitandro filaminana. Efa teo am-pelantanan’ireo fokonolona, vonona ny hanao fitsaram-bahoaka, ity lehilahy ity izay voalaza fa namono nahafaty ny namany. Izy ireo izay niaraka nisotrosotro teny amin’iny faritra Mahamasina iny ihany.

Nikorontana indray ny teny amin’iny faritra Mahamasina iny ny alin’ny « zoma manifika » teo. Lehilahy iray no naratra mafy sy namoy ny ainy rehefa nodarohan’ny lehilahy iray hafa teny an-toerana. Araka ny angom-baovao azo dia niaraka nisotrosotro teny amin’iny faritra iny ireo mpinamana vitsivitsy. Olona samy mipetraka eny amin’iny faritra manodidina avy izy ireo ka samy mifankafantatra. Tampoka teo anefa, niha-niakatra ny feo. Mazava ho azy fa samy efa navarimbarin’ny alikaola avokoa ka mora tohina ny sasany. Rehefa niha-niakatra mafimafy anefa ny fifamaliana dia niezaka niala ilay toerana ny iray tamin’ireo mpifamaly, angamba mba hoe hampilamina ny toe-draharaha. Tsy izay anefa no nitranga. Nony lasa lavidavitra dia nenjehin’ilay nifamaly taminy ity farany ary avy hatrany dia daroka mandrivorivo no nihatra teny amin’ny hatony. Tsy vitan’izay fa mbola nobataina ary nakapoka tamin’ny tany. Nandriaka ny rà ary tsy nahatsiaro tena intsony ilay io. Nihakazakaza namonjy azy ireo namany hafa ary avy hatrany dia nitondra azy tany amin’ny hôpitaly. Saingy indrisy fa tsy avotra intsony teny an-dalana ny ainy. Ilay namono kosa niezaka namonjy ny tokantranony. Tetsy an-danin’izay anefa, tezitra tamin’ity farany ireo nandre io vaovao ratsy io, ary niomana ny hamaly faty sy hanao fitsaram-bahoaka ary nirohotra nakany an-tranon’ilay namono. Ity farany mantsy, raha ny fantatra, dia efa malaza mpisetrasetra loatra eny amin’iny faritra iny. Soa ihany anefa efa nisy nampandre haingana talohan’io ny mpitandro filaminana ary tonga ara-potoana teny an-toerana. Efa noraisin’izy ireo an-tanana ny fisamborana ary ny fitazomana ity nahavanon-doza. Efa mandeha ihany koa ny fanadihadiana mahakasika ity raharaha ity.

m.L

Midi Madagasikara0 partages

Ambalavao : Fanafihana fiara nitondra vola, mpanakan-dalana miisa 6 voasambotra

Voasambotry ny Polisin’ Ambalavao ny enina tamin’ireo dahalo mpanakan-dalana miisa sivy, saika handroba ny fiaran’ ny Sipromad nitondra vola valo tapitrisa Ariary, teo amin’ny fiakaran’i Vatoavo, 9 Km avaratr’Ambalavao amin’ny RN7, ny harivan’ny alakamisy lasa teo, tokony tamin’ny 5 ora sy sasany. Taoriana kelin’ny fanafihana, nahazo antso an-telefaonina ny polisy, ka niroso avy hatrany tamin’ny fikarohana an’ireo olon-dratsy. Ny alin’io ihany, voasambotra ny jiolahy iray antsoina hoe : Laody. Tamin’ny famotorana natao azy, nanondro avy hatrany ny toerana misy ireo namany izay samy mipetraka ao Fianarantsoa avokoa izy. Ny ampitso narainan’io, niroso tamin’ny fisamborana ny polisy, ka jiolahy telo no voasambotra.

Ny mpamily sy ny vadiny no atidoha nikotrika ny fanafihana. Nandritra ny famotorana, nanondro ny olona naniraka azy ireo mpanakan-dalana, ka teo no nahafantarana fa ny mpamily ny fiara, izay efa enina taona niasana tao amin’ny Sipromad, sy ny vadiny ihany no atidoha nikotrika ny asa ratsy, satria mahafantatra ny fisian’ny volabe entin’ny « convoyeur » miaraka aminy isan’andro. Nilaza ihany koa ireo dahalo tra-tehaka, fa noho ny fisian’ny taksiborosy iray mampitohy an’ Antananarivo sy Toliara nanaraka tao afaran’ ny fiaran’ny Sipromad no antony tsy nahatanteraka ny fikasan-dratsy. Na dia efa voatora-bato aza ity « camionnette » ity, dia tsy sahy nijanona fa sao hita mibaribary be ny firaisana tsikombakomba ka naleony nandeha ihany. Androany moa no hatolotra ny fampanoavana ireo jiolahy izay samy niaiky ny fiampangana azy daholo, ary mitohy kosa ny fikarohana ny naman’izy ireo tafaporitsaka, hoy ny avy ao amin’ny polisim-pirenena nampita ny vaovao.

Eric Manitrisa

Midi Madagasikara0 partages

Revue MCI : La crise postélectorale et la défaillance de la justice au menu.

Raphaël Jakoba, Directeur de la publication de la Revue MCI

La Revue MCI est devenue une référence en matière d’analyse politico-économique. Le numéro 82 qui vient de paraître est riche en thématiques aussi bien en politique qu’en économie.

Conjoncture oblige, ce nouveau numéro aborde inévitablement les élections présidentielles où Raphaël Jakoba, Directeur Général de Madagascar Conseil International et en même temps Directeur de la Publication de la Revue, procède à une analyse de la crise préélectorale à laquelle Madagascar a fait face au premier trimestre de cette année. Il évoque notamment la main invisible de la communauté internationale dans la résolution de cette crise. « Même si la méditation internationale a été contestée, il n’en demeure pas moins que la sortie de crise a été guidée par la décision politique de la HCC, et un accord de cohabitation que tous les acteurs politiques ont dû respecter du fait de la pression de la Communauté Internationale ».

Dans son article intitulé : « L’OHADA, solution à la vindicte populaire ? L’opinion d’un magistrat », Nelly Ralambondrainy parle de la vindicte populaire à Madagascar et les éventuels apports que le système OHADA pourrait apporter pour lutter contre ce fléau. « La défaillance de la justice, et celle des autorités censées protéger toute personne et ses biens, l’absence de toute sanction à l’égard de ceux qui ne respectent pas le Droit à la vie, ne justifient en aucun cas une adhésion irréfléchie à l’OHADA », estime ce magistrat. « la défiance des justiciables envers le système juridictionnel constitue un problème persistant pour le climat des affaires à Madagascar, si bien qu’une réforme de la justice commerciale a été initiée depuis 2015 à travers le  circulaire du garde des sceaux Ministre de la Justice en date du 25 mai 2016, et la loi n°2016-039 du 25 janvier 2017 modifiant et complétant certaines dispositions du Code de Procédure Civile Malagasy. Iloniaina Randranto y consacre un article intitulé : « La réforme de la justice commerciale : une avancée pour les entreprises ? ».

Toujours, dans le cadre de la réforme de la justice, Boanary Raveloarijaona et Lalaina Ranaivosoa y consacrent un article sur : « La transformation digitale : Cas de la Cour des Comptes de Madagascar ». Le principal défi de cette juridiction est d’adopter le numérique en son sein dans les meilleurs délais, pour ne pas accuser un retard par rapport à son environnement de contrôle et pour pouvoir également comprendre le fonctionnement de son écosystème, et y apporter son expertise. La Cour des Comptes doit alors faire face à des défis politiques, techniques, culturels ainsi que juridique pour pouvoir se transformer digitalement.

Enfin, Nirina Andrianarimanana propose un commentaire du nouveau Code des Marchés Publics (loi n°2016-055 du 25 janvier 2017). Ce nouveau code a pour ambition le recadrage et la réorientation stratégique du système malgache des marchés publics vers plus d’efficacité, de transparence et en phase avec une gestion efficiente des dépenses publiques. Toutefois, selon l’auteur, malgré son caractère assez stricte, ses dispositions seraient facilement contournables dans la pratique et les garanties qu’elle offre sont insuffisantes pour assurer une réelle concurrence libre et ouverte.

Recueillis par R.Edmond.

Midi Madagasikara0 partages

Isotry : « Docker » voatsatoka antsy

Handeha hiasa vao maraina ary hamonjy ny toerana fibatàny entana no nisy nanindrona antsy teny an-dàlana ilay lehilahy. Efa-dahy no indray nibata azy ary nentina tao anelakelan-trano tsy mifanalavitra amin’ny tranom-pokonolona Isotry ny tenany. Teo dia nosavaina ny kitapony izay heverina fa tena nanintona ny sain’ireo olon-dratsy. Tsy nisy afa-tsy akanjo mafana ny tao ary kasikety iray. Nosavaina indray ny paosiny, tsy nisy na vola kely monja aza. Telefaonina faran’izay tsotra, « foza » no fiantson’ny maro azy, no hitan’ireo jiolahy. Tezitra mafy ireto farany vokatr’izany satria nahatsiaro tena ho niasa maina. Nentin-katezerana ka dia notsatohany tamin’ny antsy lava ny tanan’ilay lehilahy ary trobaka tanteraka. Nijininika ny rà. Ny olona izay mba nahita azy ho nijaly teo an-toerana no nitondra azy faran’izay maika teny amin’ny Hjra. Avotra ihany ny ainy saingy tena very rà betsaka ary tsy maintsy naiditra hopitaly. Marina fa olon-dratsy ireo efa-dahy fa ilay toe-tsaina mifofo ny ain’olona rehefa tsy misy azo nomena dia hita fa tena mirefarefa amin’ny tany. Na izany aza, azo heverina koa fa mety misy hafatra ampitain’izy ireo ao anatin’ny fanaovana herisetra tsy misy tanjona toy izao. Asa, mety hampihorohoroana ny saina angamba fa rehefa izy ireo no mangataka dia tsy maintsy omena…

D.R

Midi Madagasikara0 partages

Basket Fund Sacem : La Corée du Sud octroie 100 000 Dollars à titre de contribution.

Après l’Union Européenne tout récemment, la Corée du Sud apporte également sa contribution dans les caisses du Basket Fund  Sacem (Soutien Au Cycle Électoral de Madagascar), un fonds commun dirigé par le Pnud (Programme des Nations Unies pour le Développement) destiné à financer toutes les activités relatives aux élections jusqu’en 2019. Ainsi, la Corée du Sud a octroyé 100 000 Dollars pour ce faire. La cérémonie a eu lieu, hier dans les bureaux annexes de la Ceni (Commission Électorale Nationale Indépendante) à Nanisana, en présence de l’ambassadeur de la Corée du Sud, Lim Sang-Woo, la représentante résidente du Pnud, Violette Kakyomya et le président de la Ceni, Hery Rakotomanana. D’après les explications de ce dernier, moins d’un million de Dollar reste à combler, et en parallèle, l’État malgache a quasiment honoré sa part.

Recueillis par Aina Bovel

Midi Madagasikara0 partages

Festifoire 2018 : Redynamisation réussie sur les zones desservies par la RN9

L’ancien ministre Neypatraiky Rakotomamonjy au Festifoire 2018.

La 2e édition de la Festifoire s’est tenue les 31 août et 1er septembre derniers dans la Commune rurale d’Ankililoaka, devenu le point focal des circonscriptions traversées par la RN9 reliant Toliara à Analasampy. A l’occasion, les organisateurs ont invité avec les autorités locales, l’ancien ministre Neypatraiky André Rakotomamonjy, qui était coach très actif et qui a initié plusieurs projets dans la région Ihorombe.  En effet, en diapason avec son optique, la 2e édition du Festifoire avait pour objectif la redynamisation des zones desservies par la RN9, par la fluidification des échanges commerciaux et culturels. En effet, cet objectif a été facilité par le désenclavement des zones en question, suite à la réhabilitation de la RN9. Des animations culturelles, une manifestation économique, ainsi que diverses activités étaient au programme de cet événement organisé par l’association FIMARA (Fiherena Manombo Ranozaza). « Le sud dispose de richesses culturelles et économiques. Cela a été prouvé durant le Festifoire », a noté l’ancien ministre Neypatraiky Rakotomamonjy.

Antsa R.