Les actualités Malgaches du Samedi 04 Août 2018

Modifier la date
News Mada4 partages

Pris de court par RAJOELINA : les proches du HVM s’attaquent  au PM

Affaiblis, les ténors du HVM s’attaquent au Premier Ministre de consensus, nommé par le président de la République. Les motifs avancés  ne tiennent, toutefois, pas la route pour évincer le Chef du gouvernement.

La réussite du show à l’américaine de l’ancien numéro un de la Transition, Andry Rajoelina reste en travers de la gorge de l’entourage du Chef de l’Etat, Hery Rajaonarimampianina. Pris de court par l’évènement et conscient de leur retard en matière de communication, les proches du président tirent à boulets rouges sur le Premier ministre de consensus que le Chef de l’Etat lui-même a nommé.

Ces temps-ci, en effet, les ténors du HVM, par le biais de leur media, ont qualifié de faute grave le fait que le locataire de Mahazoarivo serait intervenu auprès des responsables du «Tafita», sous tutelle du ministère de la Jeunesse et de la culture, pour que l’ancien président de la Transition puisse tenir son meeting au Palais des Sports.

En tout cas, si cette intervention aurait vraiment eu lieu, en tant que garant de la neutralité de l’administration, ce serait logique car au moment où le pays s’apprête à aller aux élections, tout le monde a le droit de s’exprimer dans le respect des règles.

Et, ce qui serait condamnable, c’est de faire pression sur le DG du Tafita ainsi qu’au ministre de la Jeunesse et des sports, sous la bannière du HVM, en passant, pour que l’évènement n’ait pas eu lieu.

Arroseur arrosé

D’ailleurs, le 7 avril dernier, le Président de la République ait pu faire son show de «rodobe fisandratana 2030» au même endroit, alors qu’il ne s’agit nullement d’un programme étatique, comme le «Programme national de développement» (PND) qui a été validé par le parlement et sur la base duquel a été élaborée la lettre de cadrage budgétaire.

S’il faut trouver un motif grave pour «destituer» un responsable étatique, il suffit de regarder de l’autre côté, à Iavoloha, plus précisement son locataire qui  mobilise l’ensemble du personnel de l’Etat  pour faire campagne avant l’heure. Un véritable abus des prérogatives de puissance publique. Que Rajaonarimampianina et sa clique ne viennent pas parler de «neutralité de l’administration» alors qu’ils sont bien les premiers à la fouler aux pieds.

A travers ces attaques, en effet, il apparait  que le HVM  n’arrive pas encore à comprendre que le président de la République a été sanctionné pour avoir violé la Constitution et qu’il ne peut plus prétendre avoir les mêmes pouvoirs totalitaires qu’il avait auparavant.

Le régime HVM ne peut plus dicter l’administration à sa guise, comme c’était le cas lors des élections communales. L’arrivée du Premier ministre à la tête du gouvernement du consensus a changé les choses, ce que le HVM et tous ses sbires n’ont pas compris. Et, il n’y a rien plus ridicule que de faire semblant de crier au scandale en accusant Christian Ntsay de ne pas respecter la neutralité de l’administration.

A vrai dire, aucune faute de grave ne justifie son limogeage. D’ailleurs selon la décision de la HCC le Chef de l’Etat ne peut rien faire sur ce sujet.

Le Premier ministre, en tant que numéro un de l’administration, est là pour garantir l’accès de tous les candidats, déclarés ou pas, à tous les sites appropriés à la tenue des meetings politiques, à la seule condition que l’ordre public soit assuré. Ce sera toujours le cas lorsque d’autres candidats se prononceront dans les jours à venir.

Rakoto

News Mada3 partages

Fiarovana ny tontolo iainana: miady amin’ny fako plastika ny orinasa Ambatovy

 

Nanao fampirantiana tao anatin’ny toeram-pitrandrahany ao Moramanga ny orinasa Ambatovy, herinandro vitsy lasa izay. Hizarana amin’ireo mpiasan’ny sampandraharaha rehetra mandrafitra an’Ambatovy, ireo ezaka ataon’ny orinasa ho fiarovana sy fikajiana ny tontolo iainana ao anatin’ny faritra misy azy. Mpiasa manodidina ny 1.108 no nandray anjara tamin’izany, tafiditra amin’ny fankalazana ny Andro iraisam-pirenena ho an’ny tontolo iainana, nafantoka amin’ny lohahevitra « Ady amin’ny fako plastika ».

Nisongadina nandritra izany ny fampirantiana ireo asa maro samihafa ataon’Ambatovy ho  fiarovana ny tontolo iainana. Efa hatry ny ela nanana sampana miandraikitra ny fitantanana ny fako ny ao Ambatovy, isan’izany ny fako plastika. Manaraka ny fomba fiasa mampihena ny fako, mamerina mampiasa izany raha azo atao, manodina ary manome lanja indray ireo fako.

Manofana ireo mpiantoka ho fanajana ny zon’ny ankizy

Mpiasa 6.500 mahery avy amin’ny orinasa 70 mpiantoka asa ho an’Ambatovy omena fiofanana momba ny fanajana ny zon’ny ankizy, nanomboka ny 26 jolay teo hatramin’ny novambra 2018. Any Moramanga sy Toamasina ny fampiofanana, mifantoka amin’ireo fotokevi-dehibe 10 momba ny zon’ny ankizy sy ny orinasa, ampiharin’Ambatovy hanamafisana ny andraikitra efa noraisiny amin’ny fanajana ny zon’ny ankizy.

Mifototra amin’ny fifanekena samihafa nosoniavin’ny firenena maro ireo fotokevi-dehibe 10 ireo. Tanjona ny fiarovana ny ankizy amin’ireo asa ataon’ny orinasa, handraisana anjara amin’ny fanafoanana na fampihenana ny tsy fanajana ny zony, toy ny fampiasana zaza tsy ampy taona. Mpiasa 100 mahery avy amin’ireo orinasa mpiantoka asa aloha no manaraka ny fiofanana ho mpanofana. Izy ireo indray avy eo no hampita ny fahaizana norantoviny amin’ireo mpiara-miasa rehetra ao amin’ny orinasa misy azy.

R.Mathieu

Madagate1 partages

Andry Rajoelina sur les traces de Macky Sall dans la gestion des finances publiques

Ce dossier n’est pas une publicité propagandiste mais le résultat d’un travail de recherches prouvant que lorsqu’un dirigeant respecte la parole qu’il a donnée, tout peut aller dans le meilleur des mondes dans la défense de l’intérêt du grand nombre. Et le pire arrivera toujours (il est déjà arrivé avec cette place de 4è pays le plus pauvre du monde, de 2017 à 2018, pour Madagascar) s’il manque à sa parole…

Palais des Sports à Antananarivo, le 1er août 2018. Lors de sa rencontre avec les citadins de la ville d’Antananarivo, l’ancien Maire de cette Capitale de Madagascar (2007-2009), également ancien président de la 6ème Transition que la Grande île a vécu (2009-2014), a révélé que s’il est élu président, il supprimera le Sénat malgache. Ses révélations : « Les dépenses annuelles du Sénat s’élèvent à 25 milliards d’ariary. Avec ce véritable pactole, il est tout à fait possible de construire des universités spécialisées avec un rythme de six universités -dont le coût unitaire est de 4 milliards d’ariary- construites par an ». Cette suppression de la chambre haute malgache m’a ramené en 2012 à New York, au siège des Nations unies. En effet, en septembre de cette année, dans le cadre de la 67ème Assemblée générale de l’ONU, Andry Rajoelina, alors président de la transition malgache donc, a rencontré Macky Sall qui venait d’être élu président de la république du Sénégal, le 25 mars 2012 (prise de fonction le 2 avril). Et ce n’était pas une rencontre dans un couloir mais un vrai tête-à-tête. La photo que j’ai moi-même prise en est la preuve.

A ce moment, le sujet était (déjà) axé sur les fonds publics mal utilisés et du projet du nouveau président sénégalais de supprimer le Sénat de son pays qu’il jugeait trop budgétivore. Peu après son élection, de retour d’un voyage en Afrique du Sud, le président Macky Sall avait déjà annoncé la suppression du Sénat. « L’argent devant être injecté dans le fonctionnement de cette chambre sera mis dans la lutte contre les inondations », avait-il alors déclaré, avant d’ajouter devant les membres de son gouvernement et les autres personnalités qui étaient à l’accueil : « La patrie passe avant le parti !».Le nouveau président sénégalais avait alors introduit un projet de loi à l’Assemblée nationale visant la suppression de ces deux postes jugés « inopportuns et budgétivores ». L’idée était de « permettre une meilleure affectation des ressources destinées à cette institution à d’autres priorités ».

Et Macky Sall a bel et bien fait supprimer le Sénat sénégalais à travers un projet de loi portant révision de la Constitution, qui a été adopté le 12 septembre 2012 par l’Assemblée nationale sénégalaise à une large majorité. Cette révision constitutionnelle a permis la suppression du Sénat, conformément à la décision du président Macky Sall. Décision visant à réaliser des économies afin de mieux lutter contre les inondations qui avaient sévi à l’époque, plutôt que d’attendre des aides de la part de la Communauté internationale, comme l’a fait un peu trop fréquemment à Madagascar le pouvoir Rajaonarimampianina/Hvm, dans la gestion du passage des cyclones Enowa (mars 2017) et Ava (janvier 2018).

C’est le 19 septembre 2012 que les parlementaires sénégalais, réunis en congrès, ont voté la suppression de leur Sénat et de leur vice-présidence, par 176 voix sur 250. Il importe de se rappeler et rappeler, ici, que le poste de vice-président faisait partie de la nouvelle constitution que l’ancien chef de l’Etat sénégalais, Abdoulaye Wade, a laissée au Sénégal avant son départ du pouvoir en 2012. En août de la même année, le nouveau président, Macky Sall, du parti Alliance pour la République (APR), avait déclaré : « La suppression du Sénat permettra d’économiser 12 millions d’euros par an. Ces économies financeront, dans l’immédiat, la lutte contre les inondations ». Il ne faut pas perdre de vue que la suppression de la Chambre haute au Sénégal a débouché sur la création d’un Conseil économique, social et environnemental. Pour la petite histoire, ce Sénat, créé en 1999, était dominé par les partisans de l’ancien président, Abdoulaye Wade. Comme il est dominé actuellement par le parti Hvm du filoha Hery, à Madagascar… Mais depuis septembre 2012 donc, puisqu’il s’agit d’une disposition constitutionnelle à effet immédiat (« tsy azo ivalozana », dirait-on à Madagascar), le Sénégal n’a donc plus de sénateurs. Pour votre culture personnelle, sachez que le Sénat du Sénégal, créé en 1999, a été supprimé en 2001, rétabli en 2007 et à nouveau supprimé en 2012.

Mais pour Macky Sall, les économies tirées de la suppression du Sénat et de la vice-présidence ont permis également de réaliser ce dont rêve tout Africain en voie de sous-développement avancé, en partenariat avec des investisseurs étrangers sérieux... Ainsi, en l’espace de deux ans, ce président qui, lui, semble bel et bien sur les traces du président rwandais Paul Kagamé, en matière de développement rapide, a inauguré deux centrales solaires photovoltaïques. Celle de Bokhol, d’une capacité de 20 mégawatts en octobre 2016 et celle de Sinthiou Mékhé, à 80 km de Dakar, en juin 2017. Cette dernière, avec ses 92.000 panneaux solaires pouvant alimenter 200.000 ménages (ils permettent d’injecter 30 mégawatts dans le réseau de la Senelec, la Jirama locale) est la centrale solaire photovoltaïque le plus grande de l’Afrique de l’Ouest.

Dans « Afrique Renouveau », une publication en ligne de l’ONU, il est noté que : « L’Afrique compte 7 des 10 pays les plus ensoleillés au monde : le Tchad, l’Egypte, le Kenya, Madagascar, le Niger, l’Afrique du Sud et le Soudan (Ndlr : le Sénégal n’est pas dans la liste). Quelques projets d’énergie solaire ont vu le jour ces dernières années ailleurs sur le continent, et l’intérêt pour la conception de nouveaux projets n’a cessé de croître. Le développement de l’énergie solaire en Afrique reste toutefois modeste ». « Afrique Renouveau » est la section Afrique du Département de l'information de l'ONU. Elle a pour mission de diffuser des informations et des analyses fiables relatives aux enjeux économiques du développement du continent africain. Lancée en 1987, « Afrique Renouveau » est la principale publication de la section. Il faut savoir que sur le continent africain, le Maroc est un des rares à vraiment jouer le solaire. Le royaume chérifien abrite la plus importante centrale solaire du continent. Il s’agit de la centrale Noor, centrale solaire thermodynamique entrée en service en février 2016 près de Ouarzazate. D’une capacité de 160 mégawatts (à terme 500 mégawatts), elle utilise la technologie du thermo-solaire.

Ainsi, 4 ans après la suppression du Sénat et de la vice-présidence au Sénégal, et à la veille de la fin de son mandat présidentielle, Macky Sall peut être fier de sa décision qu’il résume, lui-même ainsi : « Les ressources prévues pour cette institution, près de huit milliards, ont ainsi consacrées, entre autres, à la solution des inondations, à travers déjà le projet de gestion des eaux pluviales (PROGEP) (…) Le rêve de mon ambition pour le Sénégal demeure la satisfaction de chaque Sénégalais et de chaque Sénégalaise qui a droit à une vie décente et digne (…).« J’ai supprimé le Sénat et j’ai utilisé les fonds alloués à cette institution pour construire ces Centrales car mon peuple a plus besoin d’électricité que de Sénateurs qui ne servent à rien ! ».

Dans le même laps de temps et dans ce domaine de l’énergie solaire, le président Hery Rajaonarimampianina, élu en 2013, n’aura pas fait grand’chose, sauf privilégier des intérêts purement privés. Je fais allusion à la centrale implantée dans la région la plus froide et la moins ensoleillée de Madagascar. Ambatolampy, point de départ des milliards du filoha Hery. Quoi, je divague !? « Il faut des preuves, Jeannot ! ».Ah bon ? Chers amis lecteurs, parfois, le journalisme c’est de vous révéler des faits réels et véridiques qui aboutissent à des questions légitimes de votre part. Seulement, la preuve du contraire en incombe aux sujets incriminés. C’est aussi simple que çà et qui se sent morveux se mouche. Ainsi de la fameuse « ferme solaire » implantée à Ambatolampy, un des endroits le plus froid de Madagascar où le soleil n’est pas aussi souvent au rendez-vous que comme sur le plateau de l’Ihorombe ou toutes les régions du Sud.

Qu’est-ce qui n’a pas été dit de cette ferme photovoltaïque, « la plus grande de l’océan Indien », pour cacher les vrais enjeux qui, à terme, n’avantageront jamais le peuple malgache. Inaugurée le 23 juin 2018 par le président Hery en personne, elle est étalée sur une surface de 33 ha sur lesquels ont été installés 73.008 panneaux solaires. Il paraît qu’avec une puissance de 20 Mégawatts, « cette centrale solaire permettra de couvrir les besoins annuels en électricité de près de 50.000 ménages à Antananarivo et à Antsirabe. Elle permettra aussi de répondre à la demande croissante d’énergie liée au développement économique et industriel de la région de Vakinankaratra ».

Du côté de l’Etat, cette installation s’inscrit dans la ligne de la politique énergétique malgache et fait partie des objectifs fixés lors de la COP 21 à Paris. « Madagascar économisera ainsi jusqu’à 25.000 tonnes de gaz carbonique par an. Le projet a vu le jour grâce à la coopération de l’entreprise Green Yellow et l’Etat malgache et a nécessité un investissement de 25 millions d’Euros ». Lors de l’inauguration, Hery Rajaonarimampianina a assuré que « 30% de la production de cette centrale solaire fournira en électricité la région Vakinankaratra et ses industries. Les 70% restant approvisionneront notamment à Antananarivo et arriveront même dans la région Itasy et même Moramanga. Les infrastructures nécessaires étant déjà en place ». Bravo, bravissimo même et je voterai pour lui, s’il se présente à nouveau, s’il n’y avait pas une vérité toute autre derrière tous ces chiffres trop beaux pour être vrais et réalistes.

Déjà, le choix d’Ambatolampy, à 1.644 m d’altitude, alors qu’il existe des tas de site ensoleillés à longueur d’années à Madagascar, rend très perplexe. Au mois de juillet dernier, un foyer de tension sociale a pris feu autour du lac froid près d’Ambatolampy. Il couve et couvera encore et toujours…. Mais qu’est-ce qu’il y a dans ce bled perdu célèbre pour la fabrication artisanale de marmites en aluminium ? Eh ben, une société satellite de la STAR, la NBM (Nouvelle Brasserie de Madagascar) y a implanté une usine. L'achat de la NBM par la STAR a eu lieu en 2014, c’est-à-dire au début du mandat présidentiel rajaonarimampien/Hvm. Ainsi, la mise en place du parc solaire près d'Ambtolampy n'est pas le fruit du hasard. Une grande unité industrielle comme la NBM a besoin de beaucoup d'énergie. Enfin, sachez que l'Etat malgache possède des parts chiffrés à 34% dans la STAR qui se sent, ainsi, bien « protégée ». Je rappelle, enfin, que cette société a été créée en 1947 par le groupe industriel français La Rochefortaise.

Pour boucler ce dossier revenons sur Andry Rajoelina : il s’est donc officiellement porté candidat comme l’avait prévu tous les « analystes » du monde. Avec une bonne dizaine d’autres. Rendez-vous en 2019 et qui vivra verra !

Dossier de Jeannot Ramambazafy également publié dans « La Gazette de la Grande île » du samedi 4 août 2018

News Mada1 partages

Vatovavy : le RGPH3 revient sur le tapis

Les problèmes liés aux arriérés des salaires des agents employés lors du RGPH3 se poursuivent, malgré le début des paiements effectués actuellement. Le groupe Manakara-Politique a révélé sur les réseaux sociaux que des agents recenseurs du district de Manakara déplorent des manœuvres opérées par des cadres du projet contre le paiement de leur dû.

Les agents recenseurs continuent de souffrir le calvaire, des semaines après l’expiration de leur contrat de prestation. La plupart de ces employés dénoncent des tentatives de rackets dont ils sont victimes actuellement, suite au paiement des 60% de reliquat de leurs salaires auprès d’une banque de Manakara. «Le mode opératoire des auteurs de ces indélicatesses financières est très simplifié par leur position privilégié dans cette opération menée conjointement avec des employés la banque», ont-ils révélé, puisqu’ils connaissent le calendrier de paiement établi, en tant que responsables de la transmission de la liste des employés auprès de cet établissement financier chargé du paiement des arriérés de salaires des agents recenseurs dans le district. Le calendrier élaboré par les représentants de l’Instat de Manakara et cette banque partenaire a prévu initialement une liste de 70 agents par commune pour coordonner le paiement des 1.500 employés déployés dans le district. Des noms auraient été remplacés pour avantager ceux qui se sont soumis à ce système de racket et de corruption, selon le groupe Manakara-Politique ayant déniché l’information.

Manou

News Mada1 partages

Taorian’ny « Demi-Tour de vita »: hanao fanambarana goavana Ramora Favori

 Nanana ny akony ity tononkiran-dRamora Favori ity : « Tetik’asan’ny filoham-pirenena, vidin’ny vary tsy maintsy hahena (…). Raha resaka Jirama, ho ataoko ny remboursemà (…). Demi-tour de vita, Ramora ihany ny anay….. ». Ary ny ho tohiny ?

Tononkira somary mananihany, mifanaraka amin’izay koa ny rindran-tsary mandrafitra ny        « Demi-tour de vita », saingy mitondra sy mampita hevitra mafonja sy mifanaraka tsara amin’ny zava-misy atsy ho atsy, eto amin’ny firenena. Fotoana hanatanterahana ny fampielezan-kevitra. Hotanterahan-dRamora Favori tokoa ve ity nofinofiny hilatsaka hofidiana ho filoham-pirenena ity ? Andrasana izay ambarany satria milaza ny hanao fanambarana goavana ny lehilahy, ato ho ato.

Tononkira noforonin-dRamora Favori efa eny ambavan’ny maro, amin’izao fotoana. Tsy eto Madagasikara ihany anefa no malaza io vazo io fa hatrany ampitan-dranomasina mihitsy. Azo ambara fa nitondra avo an-dRamora manerantany izy io, satria vokatr’ilay rindran-tsary, nanao fandaharana manokana ho azy ny televizona vahiny, ny TV5 Monde.

Raha hiverenana ny mombamomba ity rindran-tsary ity, voalaza fa teo ho eo amin’ny 5 tapitrisa ariary ny lany tamin’ny fandrafetana azy. Naharitra tapa-bolana ny fakana ny sary izay notanterahana teny Ivato Tsena, Complexe Ampefiloha ary Ambohipo. Nahatratra 300 tany ho any ny mpandray anjara namelona ny rindran-tsary. Anetsiny ny mpanaraka ity rindran-tsary « Demi-tour de vita » ity amin’ireo rohy voalaza ireo.

Tsetsatsetsa tsy aritra no ilazana fa mahafehy ny filàn’ny sarambabembahoaka malagasy ny voalaza ao anatin’ny rindran-tsary ka tafita vetivety sy nahasarika ny sofina ary ny mason’ny mpijery ny nanaraka izany… Andrasan’ny olona fatratra ihany koa ilay fanambarana ataon-dRamora, atsy ho atsy !

HaRy Razafindrakoto

Madaplus.info0 partages

Andekaleka : un train déraille faisant 3 morts et plusieurs blessés

Les accidents de train ne sont pas du tout fréquents, comme les accidents de voiture à Madagascar, étant donné que nous avons peu de ligne ferroviaire. Mais, hier vers 17 heures, un train voyageur de la ligne TCE (Tananarivo –cote est) a subi un triste sort.
L’inattendu est arrivé pour le train et ses voyageurs qui ont quitté Brickaville pour rejoindre Moramanga, du côté d’Andekaleka, un crochet du train a lâché quand la locomotive a commencé à entamer une montée. Ainsi, les wagons, ont fait marche arrière et ne se sont arrêtés que dans les ravins. Bilan : 3 morts et plusieurs blessés. Est-ce le manque d’entretien qui a entrainé cela ou le fait de surcharger les wagons ?
Tia Tanindranaza0 partages

Raharaha halatra ombyOlona 145 no natolotra ny fitsarana

Nanao tatitra tamin’ny mpanao gazety tetsy amin’ny toby Ratsimandrava, Andrefanambohijanahary,ny tomban’ny zava-nitranga nandritry ny volana jolay teto Madagasikara, ny avy eo anivon’ny fitantanana ny fandriampahalemana sy ny fampahalalam-baovaon’ny zandarimaria, tarihin’ny kolonely Zafisambatra Ravoavy omaly.

  

 Nifantoka tamina zavatra miisa 4 ny tatitra dia ny resaka fakana an-keriny niisa 9 naha lasibatra olona miisa 16, ny asan-dahalo niisa 118 nahavery omby miisa 6.000 teo. Raha ny fanamarihana moa dia efa tafaverina ny omby maherin’ny 3.000 ary olona miisa 145 no efa nosamborina sy natolotra ny fitsarana. Nisy asan-jiolahy niisa 88 ihany koa tamin’iny volana iny ary noresahana farany moa ny fepetra horaisina mba hiatrehana fifidianana am-pitoniana. “operation” miisa 9, hoy ny fanazavana, no efa mandeha amin’izao fotoana izao any amin’ireo faritra mafampana indrindra. Nampiana 350 isa ireo zandary nalefa nanampy any ary vao ny alarobia teo no nisy 60 isa niainga indray. Efa hampiana ihany koa ny fanetsehana ireo fitaovana fanaraha-maso toy ny angidimby.

J. Mirija

 

News Mada0 partages

Chaines nationales : la censure revient en force

La déclaration de candidature de l’ancien président de la Transition Andry Rajoelina, mercredi dernier, n’a pu être diffusée sur la chaine nationale. Le ministre de la Communication et des relations avec les institutions a apposé son veto.

La censure revient encore sur les chaines nationales, notamment au sein de la TVM.  Des journalistes de la chaine nationale sont venus couvrir la déclaration solennelle du fondateur de l’IEM à la présidentielle au palais des Sports, mercredi dernier, mais personne n’a vu le reportage passer à la télévision.

Ce qui a amené des proches de cette plateforme à lancer des investigations. Et, il apparait alors que, selon des sources, auprès de cette chaine, le ministre de la Communication et des relations avec les institutions, Riana Andriamandavy VII, aurai fait pression, doublée d’une menace, à l’encontre des responsables de la chaine nationale, s’ils diffusaient l’information.

Chaine publique et non privée

Pourtant, la déclaration de l’ancien président n’a été teintée de haine, ni de trouble à l’ordre public, ni de menace à la sûreté nationale. Il s’agissait juste d’une déclaration de candidature comme tant d’autres à venir. Au moment où le pays s’apprête à choisir ses futurs dirigeants, il est inquiétant de constater que le climat d’apaisement, prôné par les responsables étatiques, soit ignoré par d’autres.

L’on se rappelle d’ailleurs de l’étonnement du monde des médias au moment de la nomination d’une personnalité, qui traine des casseroles et complètement étranger du domaine de la communication médiatique, à la tête du MCRI. La réponse semble se dessiner avec ce verrouillage alors que la campagne électorale n’a même pas encore commencé.

Pourtant, le parti au pouvoir accapare presque 95% des informations diffusées sur la chaine publique. Il suffit de revoir le reportage sur le chef de l’Etat qui a duré plus d’une vingtaine de minutes hier. A l’inverse des chaines privées qui ont la latitude de choisir leur ligne éditoriale, les chaines publiques ont vocation à transmettre des informations sans distinction d’idée, de formation politique ou de religion. Un traitement d’équité.

Rakoto

News Mada0 partages

Justice : la ministre en visite dans le Sud-Est

 

La Justice à l’honneur dans les régions V7V et Atsimo Atsinanana.

La Garde des Sceaux, Noro Vololona Harimisa, ministre de la Justice, a effectué, jeudi dernier, une descente inopinée au Tribunal de Première Instance de Manakara.

Selon les informations fournies par la communication du ministère de la Justice, elle a saisi cette occasion pour rencontrer les principaux responsables sur place, pour rappeler que les acteurs de la Justice doivent incarner une exemplarité de transparence et d’intégrité afin de revaloriser l’environnement judiciaire à Madagascar.

«En quittant la ville, la Garde des Sceaux a encouragé tout un chacun à redoubler d’effort dans l’exercice de ses fonctions, en rappelant que la rigueur conjuguée à l’intégrité est une assurance d’une justice efficiente», rapporte la note d’information parvenue à notre rédaction.

Outre la localité de Manakara, la Maison centrale de Vangaindrano nouvellement construite qui a remplacé l’ancienne Maison de sûreté, a également fait l’objet d’une visite par Noro Vololona Harimisa.

Rakoto

News Mada0 partages

Peregrination hebdomadaire : le vrai départ à chacun son la

Il manque encore la passion qui enflamme les débats et les conciliabules, de surcroît aucune règle ne normalise les initiatives et entreprises durant cette période qui précède l’ouverture du temps de campagne, chaque candidat éventuel fonctionne à sa guise, tous s’observent, ici l’un d’eux prend de l’avance alors qu’un autre tente de le marquer à la culotte, tous les deux obtenant ainsi la faveur des pronostics par cette impression de faire course en tête. Ouvrant ses portes pour le dépôt de candidature la Haute Cour Constitutionnelle a solennellement frappé les trois coups du lever de rideau. Par le truchement de son président, cette institution, appelée à jouer le rôle d’arbitre suprême, a montré un visage de carême afin peut-être de faire bénéficier d’une présomption de grand sérieux l’annonce qu’elle ne rigolait plus, que le temps de récréation était

Mine des mauvais jours pour signifier un arbitrage rigoureux

D’où que viennent les manquements aux règles la sanction tomberait tel un couperet, ainsi a parlé le président de la Haute Cour Constitutionnelle. Le ton est donné, même si aucun vent de frayeur n’a soufflé à la suite dans les rangs de candidats. Pour illustrer le sérieux de cette menace d’épée de Damoclès, il a été fait référence à une éventuelle hémorragie dans la liste des candidats, l’hypothèse de nombreux rejets de candidatures a été évoquée en sanction de constitution de dossiers non conformes aux règles, notamment par la présentation de candidature au nom d’une organisation politique en rupture avec la liste des organisations reconnues par le Ministère de l’Intérieur. Le président de la HCC a autant exprimé d’un ton ferme une détermination de ne tolérer aucune initiative propre à gêner dans leur responsabilité les organes juridictionnels, ne serait-ce qu’une petite gêne par la provocation d’une simple escarmouche.

Cette manifestation de volonté à faire loi la loi est accueillie avec satisfaction pour une reconquête du crédit au bénéfice des décisions de cette haute institution. Seule en effet l’application de la loi, en dehors des recours à des extrapolations faisant référence à des valeurs extra légales, garantit la neutralité de l’institution. Droit dans ses bottes elle requiert ainsi l’autorité à dire le droit.

Faire course en tête

Andry Rajoelina à l’évidence a adopté la stratégie de faire course en tête tant pour impressionner de sa force le public et convaincre de sa détermination les électeurs que pour décourager ses adversaires. Il imprime son rythme qui risque d’essouffler ceux qui tentent de rivaliser à suivre l’allure. Après avoir effectué un tour de chauffe en organisant des rencontres populaires dans de nombreux endroits de l’Île, égal à lui-même à la  vitesse qui lui a mérité l’appellation de TGV, celui qui sans besoin de le dire par le seul fait de mener course en tête endosse naturellement le maillot de favori, confirme ce statut et son ambition en figurant à la première place de la liste des inscrits à la course, pour avoir effectué la formalité à peine les registres ouverts pour le dépôt des candidatures. Une cérémonie festive ayant réussi à réunir en jour de semaine une grande foule au Palais des Sports à la fois signifie la fin du tour de chauffe et symbolise le vrai départ de la course, annonçant ainsi la mesure de la suite : de quoi tétaniser ceux qui pensaient pouvoir rivaliser sur le même terrain.

Pas bon de faire d’une cérémonie un simple non-événement

Profiter de la moindre cérémonie pour marquer sa présence dans l’esprit de la population aide peut-être à fixer sur soi l’attention des électeurs et ainsi peut faire partie d’une stratégie à l’approche des élections, sans doute à cette fin le président de la république en poste ne rate pas une occasion du genre pour apparaitre en public. Des petits signes qui prêtent à penser qu’il va être candidat à sa succession. Il semble même croire en l’efficacité de cette stratégie que l’on serait tenté de le soupçonner d’avoir émis dans son entourage le souhait de voir ces occasions se multiplier. C’est sans doute dans cet esprit que l’on a organisé ou plutôt bâclé la préparation d’une cérémonie au Mausolée des grands hommes afin d’y déplacer les restes de nouveaux célèbres disparus. L’opinion est partagée à reconnaitre ou non le bien-fondé de cette décision sans raison claire pour justifier cet hommage à ces personnalités décédés depuis plus de quarante ans. Les responsabilités importantes étatiques dont ces personnes avaient la charge et le fait d’avoir péri lors d’un accident aérien, ne suffisent pas à l’opinion pour se convaincre de la légitimité à faire de ses victimes d’une tragédie des sortes de héros nationaux. Le public a boudé l’événement et fait de la cérémonie un non-événement. Rien de pire que de se faire snober de la sorte. Pour se rappeler de l’incident les gens s’en souviendront mais pour l’évoquer comme un camouflet.

À l’évidence la fièvre monte à Iavoloha, le Président entretient le suspense sur sa candidature, mais en cultivant se suspense il a fini par semer le doute, pas dans la population mais dans son entourage. On raconte que certains fidèles échafaudent des tas de scénario et imaginent toutes sortes de plan B, qui à défaut de faire preuve d’infidélité traduisent une perte de confiance. La question de gagner ou perdre les élections ne se pose plus, on dirait que les militants sont à la recherche de deux « kamikaze » prêts à se sacrifier pour le parti, l’un pour remplacer le président dans la bataille électorale, l’autre pour prendre la tête du parti majoritaire qui subit pour l’instant une alarmante hémorragie de ses ténors et autres membres anciennement influents. C’est que l’opinion publique ne se fait plus de doute sur la candidature de Hery Rajaonarimampianina depuis que son compère président du Sénat a démissionné de sa fonction de président du HVM, rescapé d’un éventuel naufrage, la perspective de présider la République par intérim lui offre la chance de sortir par la grande porte.

Léo Raz

News Mada0 partages

ORTANA : hiragasy Makotrokotroka se décentralise

Cette année, Hiragasy Makotrokotroka en est à sa neuvième édition. Organisé par l’Office régional du tourisme d’Antananarivo (Ortana), ce festival musical se tiendra du 5 août au 9 septembre dans divers sites de la capitale.

Si auparavant le festival Hiragasy Makotrokotroka s’est déroulé en un seul lieu comme à Andohalo, cette année, l’Ortana a décidé de le vulgariser et de le décentraliser dans divers endroits de la capitale. «Nous avons décentralisé le lieu de spectacle afin d’élargir sa cible», a annoncé un des responsables de l’évènement.

Cette stratégie permet d’atteindre rapidement son objectif qui est de promouvoir le patrimoine culturel, dont le hira gasy, un genre musical typiquement malgache. Ainsi, les événements se déroulent dans plusieurs sites, à savoir, le marché d’Anosibe, le stade d’ Alarobia, le stade d’Alasora, Fidasiana à Ambohimanga Rova, et le jardin d’Ambohijatovo.

Que des troupes célèbres

Par ailleurs, cette année, le festival se déroulera durant un mois environ, si lors des précédentes éditions, il s’étalait jusqu’à trois mois. Plus précisément, l’Ortana propose six grands spectacles durant six dimanches successifs. Ainsi, au lieu de mobiliser une vingtaine de troupes, une dizaine seulement sera sous le feu des projecteurs.

«Par contre, nous avons choisi les perles qui brillent dans ce monde musical depuis plusieurs années», a souligné un des responsables. En effet, l’Ortana n’a fait appel qu’à de célèbres troupes, entre autres, Ramilison Besigara zokiny, Ramilison Besigara zandriny de Fenoarivo, Rafarahasimanga Georgine d’Ambohimandroso, Rakotomandimby Pierre Morarano Gara, Rasoahasimanga Berthine d’Ambohimandroso…

D’entrée

Ainsi, le festival débutera demain au jardin d’Ambohijatovo. Deux grosses pointures ouvriront le duel, à savoir Rafarahasimanga Georgine d’Ambohhimandroso et Ramilison Besigara zandriny de Fenoarivo. Ensuite, le 12 août, deux troupes Ramilison Besigara zokiny et Tsimakalagy d’Arivonimano, s’affronteront sur le marché d’Anosibe.

Holy Danielle

News Mada0 partages

Madagascar il y a 100 ans

Un projet fâcheux (1)

Il n’est bruit, en ce moment, à Madagascar, que d’un projet de réforme des assemblées élues de la Grande Île, qui se composent de Chambres consultatives du commerce et de l’industrie, de Comices agricoles, d’une Chambre d’agriculture.

D’après ce que nous croyons savoir, ce projet consacrerait une innovation vraiment singulière. Actuellement, les Chambres consultatives de commerce et d’industrie s’occupent des intérêts du commerce et de l’industrie ; les Comices agricoles, de tout ce qui touche à l’agriculture. Cette organisation, pour être parfaite, nécessiterait une séparation entre le commerce et l’industrie, mais dans l’état actuel, elle correspond déjà à une certaine division du travail, à une certaine spécialisation, et la compétence professionnelle des membres de chaque corps peut se manifester utilement.

Si quelques changements devaient être apportés à l’organisation actuelle, il semblerait tout naturel qu’ils soient orientés dans le sens de la division qui vient d’être indiquée. Or, au lieu de séparer le commerce de l’industrie, et de créer pour cette dernière un organe de représentation professionnelle, le projet en question se propose, au contraire, de grouper en un seul corps élu, comprenant commerçants, industriels, mineurs, agriculteurs, les représentants de ces diverses professions dont les intérêts, pour être connexes, n’en sont pas moins différents les uns des autres, voire même quelquefois en opposition.

En raison des conditions requises pour faire partie du corps électoral, et sur lesquelles il est inutile de s’étendre, le projet en question aura pour inévitable effet de sacrifier, pour le plus grand bénéfice du commerce, les intérêts des professions réellement productives, mines et surtout industrie, agriculture.

Cependant, le commerce ne peut exister et se développer que si les autres branches sont florissantes.

Les inquiétudes des agriculteurs sont tout à fait justifiées. En effet, l’assemblée unique, ainsi constituée au chef-lieu de chaque province, déléguera chaque année son président auprès du gouverneur général.

(À suivre.

A. Paris,

Membre du Comice agricole de Mananjary

Le Courrier colonial

www.bibliothequemalgache.com

 

News Mada0 partages

Urban Heart : « Un rêve qui devient réalité »

En collaboration avec l’association Oé Kop, le Cercle germano-malgache (CGM) organise, pour la première fois, un évènement spécial pour promouvoir la culture urbaine baptisée «Urban Heart», à l’affiche le 15 août au parking du Coliseum d’Antsonjombe. «C’est un rêve qui devient réalité», a annoncé Raboussa, un des artistes participants, hier au CGM Analakely.

« Au fait, ce sera une sorte de salon en art urbain», a expliqué un des responsables de l’évènement. En effet, toutes les disciplines seront représentées, entre autres, le rap, le deejaying, le graffiti, le beatbox, la danse hip hop, le slam, la poésie et même le sport de glisse.  Ainsi, plusieurs artistes de différents genres seront de la fête l’affiche, tels que Raboussa, Epistolier, Barry Benson, Clipse Tean, Vako urban muzik…

«Pour mieux présenter cette culture qui existe déjà au pays depuis plusieurs années, nous allons davantage présenter les anciens titres qui ont marqué l’univers du rap gasy», a expliqué Raboussa.

Et pour cette première édition, le CGM a invité l’Allemand Raphaël Hillebrand. «ll donnera un atelier pour enrichir les partages et les échanges entre les artistes. Notre objectif est non seulement de divertir le public et de donner plus de plateforme aux artistes, mais surtout de s’éduquer», a expliqué Ranja Raveloson, coordinatrice des activités culturelles du CGM. Ainsi, une exposition sur l’art urbain sera au programme.

Par ailleurs, Ranja Raveloson a profité de l’occasion pour présenter officiellement la nouvelle directrice du centre, Hanna Schuehle, arrivée au pays, il y a deux semaines. «Je suis ravie de soutenir ces jeunes et surtout, cette culture», a-t-elle annoncé.

Holy Danielle

News Mada0 partages

KEMPO : en attente d’un certificat de conformité

Après 4 mois d’attente, la Commission malgache de Kempo et Mixed Martial Arts (MMA) n’a pas encore reçu la réponse du ministère de la Jeunesse et des sports (MJS), relative à l’officialisation de la Fédération malgache de Kempo.

Et les récentes nominations  opérées au sein du MJS, n’ont pas arrangé les choses. Les dossiers déjà déposés, il y a belle lurette, attendent encore la validation et la signature du ministre en personne. Alors qu’une dérogation spéciale d’un an permettant d’organiser une l’Assemblée générale élective a été promise par l’ancien ministre Andriamosasoa, lors du dépôt de la requête le 6 avril 2018.

Cette demande a été déposée en présence des membres de l’International Kempo Federation (IKF) et le directeur du Sport fédéral, Rosa Rakotozafy.  «L’approbation du ministère de la Jeunesse et des sports est vraiment nécessaire car cela nous aide à officialiser l’existence de la Fédération de kempo à Madagascar et la reconnaissance auprès de l’international Kempo Federation (IKF)», a affirmé Parfait Rakotonindriana.

«Cette demande ne concerne pas seulement le Comité directeur mais également les combattants. Ces derniers espèrent que le kempo malgache soit reconnu officiellement», a-t-il continué. A noter que ce dernier a sollicité une audience auprès des responsables, mais sans retour.

En attendant, les formations et les stages sous la houlette de la Commission continuent à l’endroit des moniteurs et des arbitres, comme ce sera le cas ce week-end à Mahajanga.

Miarintsoa R.

News Mada0 partages

Run : pas d’adversaire à sa taille, John Elite quitte la compétition

Comme il n’existe aucun adversaire de sa taille sur la piste, le leader incontestable de la catégorie Prorun, John Randriarimalala a décidé de faire l’impasse sur les manches restantes du championnat national dont celle, prévue ce dimanche et organisée par son club.

«J’ai pris la décision de ne plus participer aux compétitions de run jusqu’à ce que quelqu’un arrive à battre mon temps de 10’’62», a-t-il expliqué. Autrement dit, sa saison prend fin après seulement trois participations au championnat de Madagascar.

Une situation inédite dans le monde du run malgache. Jamais, un pilote qui domine la course au titre n’a quitté la compétition au beau milieu de la saison.

Malgré tout, cette 4e manche du championnat national,  qui se déroulera au Batac à Arivonimamo, verra bien la présence de Tony Razafintsalama sur sa lancée dans la catégorie Run. En effet, pour ses premiers pas dans la discipline, le jeune pilote du club Runmada domine la joute nationale grâce à ses trois premières places, après trois manches disputées.

Bien installé au sommet de la hiérarchie, Tony ne lâche pas le morceau. Il sera de nouveau sur la ligne de départ à bord de l’intenable Renault Super 5. Ses adversaires sont avertis, Tony Razafintsalama prend chaque course au sérieux, contrairement à John Randriarimalala au volant de sa Smart Drag dans la catégorie Prorun.

Naisa

Liste des engagés :

Vaniala Andriantsoa (Peugeot 106), Lova Randriamialy (VW Corrado), Tiann Rahary (Renault Clio), Herizo Boarilaza (Ford Mustang), Dolcin Razafimandimby (Citroen Ax), Dimby Rakotomahenina (Kia Pride), Harimbolatiana Rasolofomarijaona (Renault Super 5), Tsanga Rasoanaivo (Peugeot 205 Rally), Harivola Rafaliarivony (Citroen Ax), Nouroudine (Peugeot 206 RC T8), Toni Trane (Renault Clio 16S), Jerry Rakotomalala (Peugeot 106 S16), Nirina Mamy (Renault Clio), Mathieu Rafiadanantsoa (Peugeot 205), Azuno Razafindrabe (VW Golf 4), Andry Caap Razafimbelo (VW Golf), Jean de Dieu Rafanomezantsoa (Subaru), Tony Razafintsalama (Renault Super 5), Andriniaina Randriamanantsoa (VW Golf), Nany Arianala (Citroen Saxo), Nix Ramananjato (Renault Super 5), Rivo Randrianary (Peugeot 205), Tahiry Ratovoson (Peugeot 205), Didy Rakotoarivelo (VW MK 2), Dylan Ramiakatrarivo (Peugeot 106), Marcellin Razanakoto (Peugeot 106), Liva Manjaka (Renault Super 5), Nix Randriamalala  (Renault Super 5), Tahina Rasolojaona (BMW M3), Tojo Rasolojaona (BMW M3).

News Mada0 partages

AIKI-JUJUTSU et IAI-DO :  Stage du Christian Barnavol

Christian Barnavol, un des experts les plus hauts gradés de la Fédération internationale de Takeda Ryu Marotokan dirigera une série de formations pointues, à partir de ce jour dans différentes régions du pays. Chef instructeur du Lipacat en France, 7e dan Aiki-jujutsu Kyoshi et 5e dan en Iai-do Renshi, Christian Barnavol dispensera ce stage avec Mamy Rastefano, 6e dan Aiki-jujutu Shihan et 3e dan Iai-do Sensei.

Des participants venant de Taolagnaro, Fianarantsoa, Toamasina et Antananarivo auront l’occasion d’affuter leurs armes et de découvrir également l’Aiki-jujutsu et l’Iai-do de l’école Takeda Ryu Maroto-Ha à Madagascar.

Miarintsoa R.

Programme des stages : 

– Taolagnaro : 4 – 5 août 2018, de 15h à 17h à la CCI.

– Fianarantsoa : 11 – 12 août 2018, de 15h à 17h au gymnase Ambatomena

– Antananarivo : 18 août 2018, de 09h à 11h au dojo Aska 67 Ha

-Toamasina : 24 – 25 août 2018, de 15h à 17h au lycée Stella Maris.

News Mada0 partages

«Rallye de Boina» : une bonne nouvelle de TMF

Même si le Team Mika Faniry (TMF) a déjà annoncé au mois de mai qu’une manche du championnat de Madagascar aura bel et bien lieu à Mahajanga au mois d’août, les inconditionnels de la discipline restaient dubitatifs devant le contexte qui prévaut actuellement. Mais, une fois que le club organisateur a confirmé récemment la tenue de cette 4e manche dans la ville des Fleurs, le suspense n’est plus de mise. «Rallye de Boina» se disputera du 24 au 26 août à Mahajanga.

Miarintsoa R.

News Mada0 partages

Kitra – «Poule des As»: hanala vela amin’ny Elgeco Plus ny Fosa Jr, anio

 

Hotanterahina amin’ity faran’ny herinandro ity, ny andro voalohany eo amin’ny fifanintsanana amin’ny “Poule des As”, dingana farany amin’ny fiadiana ny ho tompondakan’i Madagasikara, taranja baolina kitra. Hanokatra izany, amin’ity asabotsy ity, ny lalaon’ny Elgeco Plus Analamanga sy ny Fosa Jr Boeny. Fihaonana hatao etsy amin’ny kianjaben’ny Mahamasina.

Hampiantrano ny ekipan’i Boeny, amin’ity ny Elgco Plus. Fanindroany amin’izao, ny ekipa roa tonta no hifanehatra. Iray volana lasa izay, nikatroka teo amin’ny lalaom-bondrona, ho an’ity fifaninanam-pirenena, ity. Resin’ny Elgeco Plus, tamin’ny isa, 2 no ho 1, tamin’io ny Fosa Jr. Hanala vela izany, eto ry Dax sy ry Jean-Yves.

Andrasan’ny rehetra tokoa ity lalao ity, satria hiendrika famaranana mialoha ny fotoana. Ny fihaonana faharoa indray, ny fikatrohan’ny FC Vakinankaratra sy ny Cnaps Sport Itasy. Hanafika eny Vontovorona ry zareo Vakinà. Lalao hotontosaina rahampitso alahady 5 aogositra. Heverin’ny rehetra fa hanana tombony ny Cnaps Sport, izay hilalao eo amin’ny kianja mahazatra, azy ireo. Na izany aza, tsy maintsy hanohitra mafy ny FC Vakinankaratra, izay efa naneho ny fahavononany, handresy.

Tompondaka

 

News Mada0 partages

Noendahina, naolana, novonoina: fatin-dehilahy sy vehivavy feno ratra hita tetsy Tanjombato

 Razana roa (lehilahy sy vehivavy), samy nahitana dian’antsy, omaly maraina, no hitan’ny olona, teny Tanjombato, teo amin’ny toerana antsoina hoe Ranovaky. Raha ny tombantombana, noendahina, naolana, izay vao novonoina izy ireo. Habibiana…

Olona sendra nandalo teny an-toerana no nahita ny razana ka niantso ny polisin’ny Soavina. Tonga teny an-toerana ireo nanao ny fanadihadiana avy hatrany. Araka ny nambaran’ny polisy, hita faty niboridana tao anaty rano ilay vehivavy tokony ho 30 taona, raha somary nihataka teo akaikin’ny fanaovana biriky kosa no hita ilay lehilahy, manodidina ny 30 taona. Voalaza fa voatsindrona zava-maranitra ny vatan’izy roa ireo satria misy ratra hita toa ny dian’antsy eo amin’ny nonon’ilay vehivavy havia, raha manodidina ny fito kosa ny ratra hita teny amin’ilay lehilahy. Ity farany, izay mbola hita teny aminy ny akanjony.  Tokony ho 100 m teo kosa, nahitana sakaosy nisy ny lamba sy fotsimbary, izay mety azy reo. Marihina fa tsy nahitana kara-panondro na taratasy famantarana azy, izy roa ireto.

Nalefa eny amin’ny tranom-paty ny razana, ary mandray an-tanana ny fanadihadiana ny polisy. Ny olona teny an-toerana tsy nisy nahalala azy ireo. Mandeha ny tombantombana fa mety voaendaka izy ireo. Ilay vehivavy mety naoloana ary navarina tanaty rano. Ny olona monina eny an-toerana, maro ny milaza fa matetika isehoana fanendahana iny faritra antsoina hoe Cannibal iny. “Mafàna amin’ny asa fanendahana eny an-tanàna. Efa maromaro ny tranga niseho tety aminay, saingy tazanim-potsiny izany”, hoy ny filazan’ny mponina.

Mirongatra ny asa fanendahana

Tsy ny eny Tanjombato sy ny manodidina ihany no mirongatra ny asa fanendahana fa manerana ny renivohitra mihitsy. Ny loza, sahy mamono mandatsak’aina ireo olon-dratsy. Manao ny ezaka ihany ny polisy manoloana izany. Roa lahy voalaza fa mpanendaka sady mpanao haiady tratra teny Anjanahary, ny alarobia teo. Efa nifanenjehan’ny polisy ny iray, ny herinandro teo fa tsy tratra. Tamin’ity kosa, tsy afa-bela intsony. Anisan’ny mampitondra faisana eny amin’iny faritra Anjanahary sy ny manodidina iny ireo. Olana amin’ny firongatry ny asa fanendahana ny fahamaivanan’ny sazy azon’ireo olon-dratsy ireny. Vetivety ihany ny amitany sazy, mivoaka avy eo ary mamerina indray. Tranga toy izany, mahatonga ny fitsaram-bahoaka any amin’ny faritra any. Soa ihany fa tsy mbola mitranga loatra eto an-dRenivohitra ny fitsaram-bahoaka.

Yves S.

 

News Mada0 partages

Decouverte macabre à Tanjombato : un couple sauvagement assassiné

Les corps sans vie d’un homme et d’une femme, tous deux dans les trentaines, ont été retrouvés au lieudit Ranovaky, dans la commune de Tanjombato, dans la matinée d’hier.

Des promeneurs ont fait la macabre découverte vers 6 heures 30. «Le corps de la femme entièrement dévêtu flottait dans une rivière. Le mari, quant à lui, a été retrouvé à quelques mètres du premier corps, sur la berge, toujours vêtu, avec du sang sortant de sa bouche», a indiqué un riverain, totalement choqué par la découverte. Ce dernier a déclaré n’avoir rien remarqué d’anormal et d’ailleurs, les faits se sont déroulés dans un endroit assez éloigné des maisons.

Meurtre barbare

Sitôt l’alerte donnée, des éléments du poste de police de Soavina, accompagnés d’un médecin, se sont dépêchés sur place. Le corps de la femme a été repêché de l’eau et, à l’issue de l’examen de la dépouille mortelle , une blessure profonde due à l’arme blanche a été décelée au niveau de sa poitrine gauche. D’après les premiers éléments de l’enquête, la femme aurait même été abusée par les bandits. Ils l’ont ensuite tuée avant de jeter son corps dans l’eau.

Pour le cas du mari, les constatations ont permis de révéler sept traces de blessures, provoquées par un objet tranchant, sur son corps. Des faits qui relèvent d’un homicide volontaire commis dans des circonstances atroces, selon la police.

Non loin de la scène du crime, à environ 100 m, un sac qui appartiendrait au couple, dans lequel se trouvaient des vêtements et du riz, a été retrouvé par la police.

Une affaire de plus à élucider pour les policiers.

Ando Tsiresy

News Mada0 partages

Accident de train : quatre morts à Andekaleka

Un accident ferroviaire est survenu à Andekaleka, hier après-midi.

Au moins quatre passagers sont morts et une dizaine d’autres blessés. Le bilan n’est pas encore officiel car, hier encore, tard dans la soirée, les recherches d’éventuelles victimes se poursuivaient par le biais des secours composés des riverains, des rescapés et des gendarmes.

D’après des sources concordantes, la croche de rame reliant les wagons à la tête du train a subitement lâché alors que celui-ci allait négocier une montée. Les trois rames se sont lancées dangereusement dans une course à reculons.

A bord, les cris de panique des passagers se sont fait entendre, des personnes qui allaient regagner Moramanga et d’autres pour rejoindre Antananarivo. Malheureusement, il n’y avait plus rien à faire que d’attendre ce que leur réserverait le destin.

Le cauchemar a pris fin lorsque le wagon à l’arrière a déraillé pour se coucher sur le flanc.

ATs.

News Mada0 partages

SEMPAMA NOSY et SYFEMA :  « Nous n’allons pas perturber les examens»

Les examens officiels et les examens finaux dans les classes intermédiaires se dérouleront en toute sécurité et dans la sérénité. La déclaration des syndicats des enseignants dont le Sempama Nosy et le Syfema qui poursuivent la grève, permet de s’assurer que les épreuves seront mises à l’abri de toutes éventuelles déstabilisations.

Une victoire de plus pour les élèves. Après la reprise des cours, à 100% dans les établissements de la capitale et les périphéries, qui leur permet de s’atteler aux séances de rattrapage et de préparer les examens de fin d’année, ils peuvent faire face sereinement aux épreuves, contrairement aux craintes de certains parents relatives aux éventuelles déstabilisations qui pourront se produire durant les jours « J ». En fait, les enseignants grévistes, malgré leur décision de poursuivre leur mouvement, ont fait preuve de responsabilité en laissant les examens officiels, tout comme les examens finaux dans les classes intermédiaires,  se dérouler comme il se doit, sans être perturbés par leur manifestation, suivant la déclaration qu’ils ont faite, hier, à Anosy, à l’issue d’une concertation entre les représentants des syndicats issus des régions.

« Nous avons convenu de laisser les examens se tenir normalement, sans aucun dérangement de notre part », a souligné le président du Sempama Nosy, Arsène Ratolojanahary, toutefois  en faisant valoir que lui et ses partisans ne comptent y participer, surtout après que leur requête relative au report d’un mois sur les dates des examens officiels n’a pas eu d’écho favorable de la part du ministère de l’Education nationale (Men). En outre, ces syndicats ont annoncé qu’après la rencontre infructueuse à Mahazoarivo, ils vont poursuivre la bataille comme avant. Une décision qui n’engage que ceux qui veulent emboiter leur pas, à en juger leur déclaration, qui sous- entend qu’ils n’allaient faire ni pression ni obligation aux enseignants qui ont décidé d’honorer leur mission de mener cette année scolaire à bon port.

« Liste B »

Malgré cette annonce qui paraît accablante, le Men a tenu à rassurer les élèves et les parents que les ressources humaines qui vont assurer le déroulement des examens officiels, en passant par les épreuves jusqu’à la correction des feuilles de copies, sont en nombre suffisant. « Comme chaque année, il existe toujours une liste additionnelle, ou « Liste B », de personnel qui va prendre part aux examens officiels, notamment les surveillants et les correcteurs. En cas d’absence de certains d’entre eux, on a recours à cette « Liste B ». En outre, des enseignants des écoles publiques et privées se donnent la main pour ces différentes tâches, qui ne risquent pas d’être délaissées », a soutenu un responsable au sein du Men.  D’ailleurs, les enseignants grévistes sont minoritaires, aussi bien dans la capitale que dans les régions, dans la mesure où une bonne partie d’entre eux a décidé de reprendre le travail. En cas d’absence de personnel dans la liste principale ou « liste A », on fait recours à celui dans la « liste B ».

Fahranarison

News Mada0 partages

Sambava: navesatra loatra, latsaka tambany tetezana ilay kamiao

 

Kamiao iray nitondra fasika latsaka tambany tetezana tany Tanambao Daoud Sambava, omaly tolakandro. Vokatr’izany, naratra ny olona telo tao anatiny, tanatin’izany ny mpamily. Soa ihany fa tsy nisy ny aina nafoy. Araka ny voalaza, mety ho vokatry ny vesatra tafahoatra tamin’ity kamiao ity no nahatonga ny loza. Niala lalana ilay fiara ary nivarina tany ambany tetezana. Ilay tetezana antsoina hoe Andranojoby rahateo fantatra fa efa ratsy ihany. Ity faritra ity izay malaza amin’ny famokarana lavanila, kanefa tsy misy ny fikarakarana. Tapaka naharitra ora maro mihitsy ny lalana tany an-toerana. Tonga nanao ny fanadihadiana ny mpitandro filaminana.

Fiara nitondra manampahefana nifaoka ankizy roa

Nisehoana lozam-pifamoivoizana ihany koa tany Farafangana. Fiarana manam-pahefana handeha hitsena ny filoham-pirenena, nifaoka ankizy roa, naratra mafy izy ireo. Voalaza fa nandeha mafy ireo fiara, nandona zaza. Tsy nijanona anefa ireo na teo aza ny fahavoazan’ireo zaza ireo. Na izany aza, hitan’ny olona ny zava-nitranga, ary fantatra ny fiara nandona azy. Nisy ihany ny fandraisana andraikitra, noho izany, ka ny fanjakana no hiantoka ny fitsaboana rehetra.

Yves S.

News Mada0 partages

Jean Nirina R. : “Tsy misy porofo ny fitoriana ahy…”

 

 « Manoloana ny fitoriana ahy teny amin’ny zandary Ankadilalana, tsy misy porofo na dia kely aza, fitoriana tsy fanta-piaviana ary tsy misy sonia fa natao miendrika tracte fotsiny.  Ireo zava-misy ny taona 2014 no nanaovana fanadihadiana mahakasika ny projet exode urbain sy ny fitantanam-pirenena”, hoy ny filohan’ny antoko politika MSV, Rafanomezantsoa Jean Nirina, omaly nandritra ny valandresaka ho an’ny mpanao gazety momba ity raharaha fitoriana azy ity. Voalaza ao anatin’ilay fitoriana fa hoe nahazo famatsiam-bola manokana avy any ivelany izy ka nohitsiny, omaly fa latsakemboky ny fikambanana Hafari Malagasy no entin’izy ireo miasa fa tsy araka ny fieritreretan’ny maro azy.

“Momba ny filatsahan-kofidiana ho filoham-pirenena, tsy tratra ny daty 20 aogositra 2018 napetraky ny fitsarana avo momba ny lalam-panorenana (HCC) ho fanaterana ny antontan-taratasy satria hatreto, tsy mbola nahazo ny taratasy manamarina ny fitsanganan’ny antoko politika mijoro ara-dalàna ary tsy manana olom-boafidy miisa 150 isa voafidy izahay », hoy izy. Ao anatin’ny fitadiavam-bahaolana ny antoko politika MSV manoloana izany ary tsy ho anisan’ireo kandidà hirotsaka ho fidiana filoham-pirenena. Noho ny fametrahana ny fototra isam-paritra amin’ny alalan’ny rafitry ny fokonolona, hisy ny fitetezam-paritra hanatanterahana ny vina efa napetraky ny MSV hatramin’izay. Fametrahana ny rafitry ny fokonolona sy ny fifidianana sefom-pokontany. Azo antoka fa handray anjara amin’ny fifidianana solombavambahoaka izahay ary mikendry ny maro an’isa ary haka fahefana, araka ny voalazan’ny article 54 lalampanorenana hanendry ny praiminisitra.

J.C

News Mada0 partages

UCTU, RMDC, Mouvement des citoyens: hanao hetsika noho ny fiakaran’ny vidin-tsolika

 

Manoloana ny fiakaran’ny vidin-tsilika, saika ho isam-bolana, nanapa-kevitra ny fikambanana mpiaro ny zon’ny mpanjifa RMDC sy ny Mouvement des citoyens contre l’inflation ary ny fikambanan’ny mpitatitra ao anatin’ny UCTU fa hanao hetsika ho fanehoana firaisan-kina ho fanoherana izany. Voalaza fa hanao fitokonana manolana ny gara eny Soarano izy ireo, anio asabotsy, itakiana amin’ny fanjakana ny fampidinana ny vidin-tsolika sy ijerana manokana ny fitaterana amin’ny ankapobeny.

Tsy ho zakan’ny vahoaka ny saran-dalana na 500 Ar fotsiny aza ny fisondrotana ka any amin’ny vidin-tsolika no vahaolana. Ny UCTU kosa, manana kaoperativa mpikambana 54, hanao afisy isaky ny fiara, hiantso ny tomponandraikitra hampidina ny vidin-tsolika. Nandritra ny andro voalohany nampiakaran’ny zotra fito ao anatin’ny FMA ny saran-dalana ho 500 Ar, nanao hetsika nitondra soratra teny amin’ny fiantsonan’ny taxi 194 teny Mausolée ny mpiaro ny zon’ny mpanjifa nanambara fa tsy ho zakan’ny daholobe ny fisondrotan’ny saran-dalana.

Tsiahivina fa vao ny fiandohan’ity volana aogositra ity no nisian’ny fiakaran’ny vidin-tsolika farany. 4 100 Ar ny lasantsy raha 3 582 Ar ny gazoala. 50 Ar ny fisondrotana hita tamin’izany.

Vonjy

News Mada0 partages

Andekaleka: lamasinina nivadika, olona telo maty, ampolony naratra

 

 Mbola mitohy hatry ny omaly alina ny fikarohana ireo olona tra-doza tamin’ny fivadihan’ny lamasinina nitondra mpandeha tao akaikin’Andekaleka, omaly tolakandro. Olona telo indray namoy ny ainy, ampolony maro naratra mafy…

Lamasinina iray avy any Brickaville, nitondra mpandeha hihazo an’i Moramanga ity tra-doza tampoka tao akaikin’Andekaleka, omaly tolakandro, ity. Araka ny fampitam-baovao voaray, olona telo tamin’ireo mpandeha no fantatra fa namoy ny ainy, ampolony maro kosa ireo naratra. Mbola ahina kosa ny ain’ireo mpandeha sasany noho ny ratra naterak’ity loza an-dalamby ity, raha ny fampitam-baovao voaray. Teo amin’ny lalana somary miakatra no niendaka tampoka ny vy mampifandray ny lohan’ny lamasinina sy ny wagon nisy ireo mpandeha ka nihemotra avy hatrany ireo wagon taty aoriana raha tafajanona teo amin’ny lalamby kosa ny lohany. Vokany, nianjera tany anaty tevana ireo wagon nitondra ireo mpandeha. Toerana somary saro-dalana ihany vao tonga teo amin’ny faritra nitrangan’ny loza satria mbola miala 40 km eo ho eo miala an’i Beforona RN 2. “Tampoka be mihitsy ny fitrangan’ny loza satria samy tsy nisy nanampo na inona na inona ny mpandeha rehetra tao anaty lamasinina raha tsy ny wagon nivadika no nahataitra ny rehetra. Teo vao samy nikoropaka nanavotra aina ny olona rehetra tao anaty wagon”, hoy ny fitantaran’ny raim-pianakaviana iray isan’ireo mpandeha nahita ny fivadihan’ilay lamasinina. Mpandeha hody hiakatra ao Moramanga sy hiakatra aty Antananarivo ny sasany tamin’ireo niharam-boina. Efa niezaka nifanome tanana tamin’ny famoahana ireo niharam-boina ihany ireo mpandeha sasany avotra tamin’ny loza, niaraka tamin’ny fanampian’ny zandary. Mandeha, araka izany, ny fanadihadiana momba ity loza an-dalamby ity.

J.C

News Mada0 partages

Faritra arovana Tsimanampesotse: lasa « réserve de biosphère de l’Unesco »

 

Nosokajina ho « réserve de biosphèrede l’Unesco »  ny faritra arovana Tsimanampesotse- Nosy Ve Androka, araka ny tapaky ny filankevitra iraisam-pirenan’ny fandrindrana ny fandaharanasa Man and biosphère (Mab), nandritra ny fivoriana tany Palembang, Indonezia, ny faran’ny volana jolay lasa teo. Midadasika amin’ny velarana 1 777 019 ha ny valanjavaboary izay mandray ny distrikan’i Toliara III sy Betioky ary Ampanihy andrefana ao amin’ny faritra Atsimo Andrefana. Ahitana valanjavaboary telo ny faritra arovana : valan’i Tsimanampesotse, Nosy Ve Androka izay samy tantanan’ny Madagascar National park avokoa ary ny faritra arovana Amoron’i Onilahy. Fomba fiasan’ny MNP hatramin’izay ny mampifanindran-dalana ny fitantanana ny faritra arovana sy ny fampandrosoana eny ifotony ahitan’ny mponina tombony. Anisan’ny nahavoasokajy ireo valanjavaboary malagasy ho tafiditra amin’ny tambajotran’ny faritra arovana iraisam-pirenena io fomba fiasa ahitana vokatra mahomby io.

Rehefa voasokajy ho  « réserve de biosphère » ny valanjavaboary iray, telo ny andraikitra sahaniny. Eo ny fiarovana ny zava-mananaina ao anatiny, lasa toerana ahafahan’ny mpikaroka miasa ny valanjavaboary ary farany hitondrana fampandrosoana ho an’ny toekarena sy ny sosialy. Ho an’ny valanjavaboary Tsimanapesotse, mahatratra 90% ny tahan’ny zavamaniry sy ny biby  tsy hita afa-tsy eto amintsika. Manomboka izao, hampihatra ny fomba fitantanana manaraka ny fenitra nomen’ny fandaharanasa MAB ny ao an-toerana ary heverina fa hitondra fampandrosoana haingana ho an’ny faritra misy ny vala.

Vonjy A.

News Mada0 partages

Tsy hihemotra ny bakalorea: efa tonga ny laza adina avy amin’ny lycée 60

 

Hotontosaina ny alatsinainy 17 septambra ka hatramin’ny alakamisy 27 septambra ny bakalorea taona 2018, tsy miova intsony ny daty, araka ny fanambaran’ny tale jeneralin’ny fampianarana ambony, Randrianambinina Blanchard, omaly teny Fiadanana.

“Efa voarindra ny tetiandro sy ny lafiny vola ary ny olona ka sarotra ny hanemotra fanadinana izany, indrindra efa manakaiky ny fotoam-pahavaratra”, hoy ny tomponandraikitry ny fampianarana ambony amin’ny sekolim-panjakana sy ny tsy miankina, Razafimahatratra Dieudonné. Mbola manana iray volana sy tapany ny mpampianatra hamitana ny fizarana sy ny zavatra mila famerenana. Maro tamin’ireo sekolim-panjakana rahateo no nanohy ny fampianarana ho an’ny kilasy famaranana, araka ny fidinana ifotony hitan’izy ireo tany amin’ny faritra maro. Tonga ny laza adina avy amin’ny lycée 60, nahitana ny mpamolavola ny laza adina araka ny fandaharam-pianarana ka tsy misy ahina ny fanomanana ny fanadinana bakalorea.

Hozaraina ny 16 aogositra ny taratasy fiantsoana

Hozaraina manomboka ny 16 aogositra ho avy izao ny taratasy fiantsoana, nizarana andraikitra ireo lehiben’ny foibem-panadinana ary tomombana ny efitrano handray ny mpiadina, araka ny nambaran’ny filoha lefitra misahana ny fikarohana sy ny fanofanana eny amin’ny onivesiten’Antananarivo, Andrianarimanana Jean Claude. Andraikitry ny minisiteran’ny Fampianarana ambony ny fanomanana rehetra fa manome ny olona hampandeha ny fanadinana ny minisiteran’ny Fanabeazam-pirenena.

Momba ny adina fanatanjahantena kosa, omena baiko ny mpiandraikitra any amin’ny Dren hamita ny fanadinana ho an’ny bakalorea, manomboka ny 6 aogositra ka hatramin’ny 7 septambra ho avy izao. “ Ny Dren eto Analamanga sy ny manodidina sisa no tsy nahavita ny fanadinana. Ho an’ny BEPC, aorian’ny fiatrehana ny adina an-tsoratra, ny 6 septambra vao hotontosaina ny adina fanatanjahantena ho an’ireo tsy nanao izany”, hoy ny talen’ny fampianarana ambaratonga faharoa fototra  ao amin’ny minisiteran’ny Fanabeazana, Iberanandrasana Johna.

Vonjy A.

75 taona ny mpiadina zokiny indrindra

Nitombo 0,98% ny isan’ny mpiadina ho an’ny fanadinana bakalorea, taona 2018 raha mitaha ny tamin’ny taon-dasa. Mahatratra 184 708 ny mpiadina manerana ny Nosy. 175 526 ny mpiadina amin’ny fampianarana ankapobeny, 9 182 kosa ho an’ny fampianarana teknika. Nidina ny isan’ny mpiadina ho a’ny sokajy C 4874, 37 320 nisafidy ny sokajy D, 120 327 ny sokajy  A2 ary 13 005 ny sokajy A1. 11 taona ny zandriny indrindra, ho an’ny sokajy A2 ary 75 taona ny zokiny indrindra, ho an’ny sokajy D. Samy eto Antananarivo avokoa izy mianaka ireo.

Ahitana mpiadina 74 809 eto Antananarivo. Mampiavaka ny bakalorea amin’ity taona ity ny nanokafana foibem-panadinana vaovao ao amin’ny distrikan’i Beroroha (Atsimo) izay manana mpiadina manodidina ny 100 eo ho eo.

News Mada0 partages

Famokarana fary: fiaraha-miasan’ny CMCS sy ny Cirad

 

Miroso avy hatrany amin’ny fijerena ifotony ireo toerana heverina fa afaka mamokatra fary eto Madagasikara ny tale jeneraly vaovan’ny CMCS, Rakotomalala Miharisoa, rantsana eo anivon’ny minisiteran’ny Indostria.

Nandray ireo solontena avy amin’ny Cirad, avy any Montpellier, ity tompon’andraikitra ity.

Voaresaka tamin’izany ny hisian’ny fitsidihana  ireo toeram-pambolena fary ao Nosy be Hell Ville. Hojerena manokana amin’izany ny fambolena ireo zana-pary hafa karazana any amin’ireo  toerana voatokana izay hoentin’ ireo vahiny avy any ivelany.

Tanjona amin’izao fiaraha-miasan’ny Cirad sy ny CMCS ao Nosy Be izao  ny ho fanatsarana ny voly fary eto Madagasikara mba hahazoana vokatra tsara sy azo ahondrana mankany ivelany.

Haparitaka amin’ny toerana maro ny voly fary, manaraka ny kalitao sy ny fitakian’ny firenena hanondranana ny entana.

“Tanjona ny hamokaran’i Madagasikara siramamy ary hahaleo tena ara-bokatra isika ary ho afaka manondrana amina firenena maro mila izany  ka hanaraka ny kalitao izay tadiavina ny vokatra” , hoy hatrany ny tale, Rakotomalala Miharisoa.

Tatiana A

News Mada0 partages

Sempama Nosy: “Tsy hanakorontana ny fanadinana izahay”

 

Tsy hanakorontana ny fizotry ny fanadinam-panjakana rehetra ny mpampianatra mpikambana ao amin’ny Sempama Nosy, araka ny fanambarana nataon’ny filohany, Ratolojanahary Arsène, omaly. Nangataka fanemorana ny datin’ny fanadinana nefa izy ireo satria efa antomotra avokoa ny fanadinana CEPE sy BEPC ary naharitra ny fiatoana, indrindra ho an’ny kilasy hiatrika fanadinana. Manoloana ny fanambaran’ny minisiteran’ny Fanabeazana fa «  tsy azo ahemotra ny datin’ny fanadinana », nilaza ny tsy handray anjara amin’ny fampandehanana izany fanadinana izany, izy ireo. Tsy hiverina hampianatra ihany koa satria tsy mbola mahafam-po ny fitakiana samihafa. Tsy tompon’antoka amin’ny fanadinana hatao eo izy ireo fa ho mpitazana fotsiny koa. Tsy mitsahatra ny tolona fa mitohy ary hanao fanehoan-kevitra tsy tapaka, izy ireo. Miverina eny an-kianja eny amin’ny minisiteran’ny Fanabeazana indray hanohy ny tolona.

Ho an’ny any amin’ny faritra, anjaran’ny mpandrindra ny mandamina ny hetsika atao.

Ny ao amin’ny minisiteran’ny Fanabeazana efa nanome toky ny ray aman-dreny sy ny mpiadina fa vonona ary ampy ny isan’ny olona hanatanteraka ny fanadinana ka tsy misy ny ahina. Hilamina ihany koa ny fizotry ny fanadinana satria tsy hamboly korontana ireo tsy mahatsapa fa tsy nahafa-po ny valmin’ny fitakiana. Ny ankamaroan’ny fampianarana efa niverina avokoa.

Vonjy

News Mada0 partages

Telephonie mobile : tout terminal sans Imei interdit sur le territoire

Outre l’obligation des usagers d’identifier les cartes Sim, tout terminal de téléphonie mobile, ne possédant pas de numéro Imei, est interdit d’importation à Madagascar depuis le 1er janvier dernier. Ces terminaux sont également interdits d’utiliser les réseaux des opérateurs œuvrant dans le pays, à partir du 30 juin 2019.

«L’IMEI ou International mobile equipment identity est le numéro d’indentification d’un téléphone portable constitué de 15 chiffres, inscrits sous la batterie du téléphone ou sur le coffret obtenu lors de son achat. Pourtant, le quart du parc terminal connecté sur l’ensemble des réseaux de téléphonie mobile à Madagascar n’en possède pas», a expliqué Brillant Rakotoratsimanjefy, directeur de la Régulation des marchés de l’Autorité de régulation des technologies de communications (Artec).

L’autorité a tenu à rappeler, lors d’une rencontre avec la presse, hier, dans ses locaux à Alarobia, les dispositions concernant ces appareils non identifiés.

Ces dispositions sont en effet décrites par l’arrêté n°890/ 2018 du 17 janvier 2018, comme des mesures restrictives relatives aux terminaux de téléphonie mobile contrefaits, volés ou non conformes aux normes internationales. Elles complètent dans ce sens l’article 15 du décret n°2014-1651 du 21 octobre 2014, portant réglementation des réseaux et services des télécommunications au titre du ministère des Postes, des télécommunications et du développement numérique (MPTDN).

Interdit d’utilisation

L’article 2 dudit arrêté stipule que «Tout terminal de téléphonie mobile, notamment de type GSM, UMTS ou LTE, doit être identifié et identifiable par un numéro unique non modifiable, appelé International mobile equipment identity ou IMEI», comme l’a indiqué Franck Rabanoson, directeur des affaires juridiques et contentieux de l’Artec.

«Tout terminal de téléphonie mobile ne possédant pas de numéro Imei est interdit d’importation à Madagascar, depuis le 1er janvier dernier», a-t-il fait savoir. Ainsi, l’Artec se charge de délivrer l’autorisation d’importation et l’autorisation de dédouanement pour les terminaux en question.

«Du fait, tout téléphone mobile avec Imei non-valide est interdit d’utilisation sur les réseaux des opérateurs à Madagascar à partir du 30 juin 2019», a ajouté Franck Rabanoson tout en citant l’article 3 du même arrêté stipulant «L’opérateur d’un réseau mobile est tenu de refuser la connexion à son réseau de tout terminal qui ne comporte pas de numéro Imei valide, qui  utilise un numéro Imei déjà enregistré ou répertorié pour un autre terminal, et authentifié contrefait ou fait l’objet d’une plainte formelle pour vol».

Indentification et vérification

Ce numéro Imei permet à l’opérateur d’un réseau mobile d’identifier le mobile appelant et ainsi de l’autoriser, ou non, à se connecter au réseau. Son rôle le plus connu est de permettre le blocage d’un mobile, en cas de vol ou de perte, de le faire désactiver et de le retracer. Ce numéro peut être vérifié en composant le *#06#.

Selon les techniciens, les téléphones contrefaits sont dangereux pour la santé et l’environnement, perturbent les réseaux et dégradent la qualité de services des télécommunications.

L’Artec incite ainsi les usagers à vérifier ces identifiants ou du moins à effectuer les achats dans des magasins agréés possédant des licences d’exploitation. Laurent Rakotomalala, directeur de l’homologation et contrôle technique de l’Artec, a annoncé la publication prochaine de la liste de ces revendeurs.

Arh.

News Mada0 partages

Lemuriens de Mada : 95% de la population « sur le point de s’éteindre »

Les cris d’alarme ne cessent de se multiplier, à propos de la menace qui pèse sur les lémuriens de Madagascar.

95 % de la population de lémuriens est «sur le point de s’éteindre», a affirmé l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), un regroupement d’organisations de défense de l’environnement. «Ils sont désormais les primates les plus menacés sur Terre», selon les conclusions rendues, le mercredi 1er août, par le groupement.

«C’est sans aucun doute le pourcentage d’animaux menacés le plus élevé pour un groupe important de mammifères et même de vertébrés», a déclaré Russ Mittermeier, membre de la Commission chargée de la survie des espèces à l’UICN. Ce que confirme le Groupe d’études et de recherches sur les primates (Gerp) de Madagascar, en annonçant dernièrement que 105 espèces sur les 112 qui peuplent la Grande Ile, sont aujourd’hui menacées d’extinction.

20% des primates de la planète

Ces primates arboricoles, reconnaissables à leur museau pointu et à leur longue queue, sont uniquement présents à Madagascar où l’exploitation, la destruction de la forêt tropicale, la non-réglementation de l’agriculture et l’exploitation minière sont des activités néfastes à leur environnement et à leur existence.

Pourtant, les lémuriens de Madagascar représentent 20% des primates de la planète. On compte parmi eux le plus petit primate du monde, le Microcèbe qui pèse 30 grammes et le lémur aux yeux turquoise, cas unique chez les primates non-humains.

Parmi les facteurs d’extinction les plus inquiétants, figure également «l’augmentation de la chasse aux lémuriens, qui inclut la chasse commerciale à grande échelle», selon Christoph Schwitzer, le directeur de la sauvegarde des animaux à la Bristol Zoological Society. «Du jamais vu à Madagascar», a-t-il ajouté.

Selon l’UICN, il ne resterait plus qu’une cinquantaine de lépilémurs septentrionaux qui sont dorénavant l’espèce «la plus menacée», alors que ces animaux restent l’une des premières raisons de l’attrait des touristes pour Madagascar.

Arh.

 

News Mada0 partages

Famokarana angovo: miezaka miala amin’ny solika ny Jirama

 

Miezaka ny hanova sy hanatsara ny fitantanana ao aminy ny Jirama, amin’izao fotoana izao, miaraka amin’ny minisiteran’ny Angovo. Tanjona ny hanoloana vaovao daholo ireo milina efa antitra ao aminy, hialana miandalana amin’ny fampiasana solika.

Miditra amin’ny fampiasana angovo azo havaozina izany izao ny Jirama. Marihina fa amin’izao taona 2018 izao, mbola 70 % ny famokarana angovo mandeha amin’ny gazoala sy ny solika mavesatra, an’ny Jirama sy vidina amin’ny orinasa hafa.

Tsy misy afa-tsy angovo 200 Mw ny vokarin’ny Jirama, amin’izao fotoana izao ka ny tanjona napetraka, ny hahatrarana 1000 Mw, amin’ny taona 2026 na 2027, hialana tanteraka amin’ny fampiasana solika, raha ny voalazan’ny ao amin’ny Jirama. Afaka  roa taona, tokony efa hiakatra 300 Mw izany, ka ny fototry ny famokarana angovo avy amin’ny rano.

Mampanahy anefa ny famokarana herinaratra eto amintsika raha ny momba ny rano izay, noho ny fivadihan’ny toetr’andro mihamafana hatrany, ato anatin’ny 25  taona ho avy. Eo koa ny tsy fitandremantsika ny tontolo iainana manapotika ny ala, mampihena ny rano.  Na izany aza, efa misy ihany ireo orinasa tsy miankina mitrandraka ny angovo avy amin’ny masoandro, izay tokony harahin’ny Jirama ihany koa. Raha feno daholo izany ny fepetra, ho tratra ny 1.000 Mw an’ny Jirama, ny taona 2026 na 2027. Nefa ny tinady mila hatrany amin’ny 5.000 Mw ho an’ny fampandrosoana marina, na IEM na Vina 2030.

R.Mathieu

News Mada0 partages

Filatsahan-kofidina: Rroa ireo kandidà nanatitra antontan-taratasy teny amin’ny HCC

 

Somary malaindaina sy mihisatra na efa hiditra amin’ny andro fahefatra aza. Niampy  iray indray,  taorian’ny kandidàn’ny TGV, Rajoelina ny nanatitra ny antontan-taratasy filatsahan-kofidina ho filoham-pirenena.

Nahavita ny azy  ary efa nametraka  izany, teny amin’ny HCC koa,  omaly, ny avy amin’ny Antokom-bahoaka (Aba),  manolotra ny Praiminisitra teo aloha, Ravelonarivo Jean ho kandidà amin’ny fifidianana filoham-pirenena. “Miantso ny mpifidy izahay mba hijery sy hanamarina  ny lisi-pifidianana dieny izao… Aoka isika ho mailo mandrakariva. Natolotry ny  Aba ny Jly Ravelonarivo Jean, amin’izao fifidianana izao”, hoy ny iraka nametraka izany, Tata Ambroise teny Ambohidahy. Talen’ny fampieleza-kevitra kosa, Ramandimbiarison Zazah.

Tombanana fa mety hiandry fotoana farany tahaka ny mahazatra indray  vao hirodorodo hiaraka amin’ny mpomba sy mpanohana azy, ireo  kandidà, hametraka ny antontan-taratasy filatsahan-kofidiny. Efa fanao sy fahita ary fombantsika hatrany ny tahaka izany. Na izany aza, mety ho antony mampihisatra izany fanaterana antontan-taratasy izany koa ny  fepetra napetraky ny HCC fa tsy azo raisina ary ho voailika ireo kandidà tsy manana antoko politika  ara-dalàna.

Voailika sahady ny Hafari

Anisan’izany ary tsy afaka mifaninana sahady, Rafanomezantsoa Jean Nirina avy amin’ny Hafari satria tsy nahafeno izany mason-tsivana izany. Tara ny fijoroan’ny antokony na ny fikambanany ho ara-dalàna nefa koa tsy mahita olom-boafidy anjatony hanasonia ny haha  kandidà azy koa ny tenany.

Tsiahivina  fa hifarana  ny 21 aogositra izao ny fametrahana ny antontan-taratasy filatsahan-kofidina eny amin’ny HCC.

Synèse R.     

News Mada0 partages

Festival SOMAROHO : Daphné a fait vibrer Ambodivoanio

Il fallait s’y attendre. Dès la première soirée du festival Somaroho, les tickets d’entrée se sont écoulés à une vitesse ahurissante à Nosy Be.

Ce succès résonnant ne relève pas du hasard. En tête d’affiche du festival, Daphné, la chanteuse camerounaise d’afro pop qui a foulé les planches d’Ambodivoanio, aussitôt débarquée dans l’Ile aux Parfums.

Elle a inauguré sa tournée dans la partie septentrionale de Madagascar à travers deux soirées d’affilée, mercredi et jeudi derniers, à Nosy Be. Des rendez-vous qui ont connu un bel engouement vu le public venu nombreux. La star internationale a revisité ses plus grands succès, notamment son nouveau single «My Lover», fraîchement sorti le courant de cette année. Une occasion pour elle de chanter son titre fétiche «Calée» qui a été revisité par les soins de Mam’Be à la guitare.

«Quand je suis arrivée à Nosy Be, la première chose qui m’a marquée, c’est cet esprit de fête qui y règne en maître. Et puis bien sûr, l’accueil des gens, leur sourire inégalable», s’est réjouie la double lauréate de Balafon Music Awards, en marge de sa prestation.

Les grosses pointures de la musique de la Grande île ont également apporté leur lot d’ambiance, tout au long de la soirée d’hier, à savoir Stéphanie, Ariane, Ngiah Tax Olofotsy, Zara, Flash B ainsi que le benjamin du festival Lico Kininike.

Doté de l’une des sonorisations les plus puissantes de l’océan Indien, le festival Somaroho a fait exploser les décibels à Nosy Be. Comme à l’accoutumée, Telma Madagascar a apporté son soutien indéfectible à l’organisation de cet évènement d’envergure internationale.

Joachin Michaël

News Mada0 partages

Hanohana an-dRajoelina ny fikambanana Lafatra

Fikambanana hafa indray koa. Nanao fanambarana ny eo anivon’ny Lalana fampandrosoana ny  tanindrazana (Lafatra) fa resy lahatra amin’ny kandidà Rajoelina, amin’izao fifidianana filoham-pirenena izao. “Niofana  tany ivelany hahafahany mitondra vina hampandrosoana  ny firenena ny filoha Rajoelina ary voarafitra ao amin’ny IEM  izany. Vitany sy tanterany avokoa  ny nampanantenainy. Mino izahay fa ho  tahaka  izany koa ny  IEM sy ny fiaraha-miasany aminay manoloana ny  traikefanay sy ireo fotodrafitrasa maro efa voaomanay”, hoy izy ireo tetsy Anosy, omaly. Nanterin’ny Lafatra fa kandidà manana vina  sy fomba fijery amin’izy ireo ny mpanorina ny  TGV.

Tsy azo atao tery vay manta ny fanorenana  ifotony

Mihaino sy vonona hiara-kiasa ary koa mahafantatra ny olan’ny fiainam-bahoaka, araka ny fanambarana  ihany. “Hanome aina vao  amin’ny fanampiana sy fanohanana ny tantsaha hampiakarana ny harinkarenan’izy ireo”,  hoy ihany ny Lafatra.

Momba ny  raharaham-pirenena kosa, nohitsin’izy ireo fa  tokony ho laharam-pahamehana ny fifidianana filoham-pirenena.  Tsy azo atao tery vay manta koa ny  fanorenana  ifotony.  “Tokony ho vina  hoentin’ny  kandidà amin’ny fifidianana  filoham-pirenena izany”, hoy izy ireo.

Synèse R.

News Mada0 partages

Athletisme : Rija Gardiner loin derrière au Nigéria

L’exploit n’a pas eu lieu ! Aligné sur le 400m hommes au championnat d’Afrique au Nigéria, jeudi dernier, la nouvelle coqueluche de l’athlétisme malgache, Rija Vatomanga Gardiner, n’a pas été à la hauteur des attentes. Dans le couloir numéro 9, le jeune spécialiste du tour de piste a terminé sa série au cinquième rang. Un résultat insuffisant pour lui permettre de se qualifier aux demi-finales.

Olga Razanamalala prendra le relais, ce jour, sur le 400m dames. Après le changement de programme, elle ne foulera la piste d’Asaba qu’aujourd’hui. Intouchable dans la Zone océan Indien, elle se mesurera aux meilleures du continent cette fois-ci.

Contrairement à son homologue masculin, Olga a eu plus de temps de récupération après un parcours du combattant pour rejoindre la ville hôte de la joute continentale. De bon augure en vue de cette dernière sortie des athlètes malgaches en terre nigériane. Quoique, l’athlète malgache aborde la compétition sans ses moyens. En effet, elle a perdu ses bagages en cours de route .

Naisa

News Mada0 partages

« Hiragasy makotrokotroka »: hivoaka ny Renivohitra

 

Hetsika iray misongadina sy efa mahazatra ny maro, indrindra ny eto an-dRenivohitra, mandritra ny fotoam-pialan-tsasatra, ny « Hiragasy makotrokotroka ». Nampanantena ny mpikarakara, ny Ofisim-paritry ny fizahantany eto Analamanga (Ortana), fa hitohy izany ho fanomezan-kasina ity zavakanto malagasy ity sy ho fampiroboroboana ny sehatry ny fizahantany eto amin’ny faritra.

Hiavaka amin’ireo andiany efa nifanesy ny « Hiragasy makotrokotroka », manomboka izao. Tsy hijanona eto afovoan-tanàna intsony ny adin-kiragasy. Araka ny fanazavan’ny mpikarakara hatrany, ny lanonam-panokafana sy ny adin-kiragasy dingan’ny famaranana ihany ny eto. Ny ambiny kosa, hatao any Alarobia Ambatomanga sy eny Ambohimanga ary any Alasora.

Tsy vitsy ny mpankafy hiragasy ary maro koa ny tanora tokony hampahafantarina ny hakanton’ity vakoka ity. Ny hanomezana fahafaham-po ireo sokajin’olona rehetra ireo no antony nanaparitahana ny hetsika any amin’ny manodidina ny Renivohitra.

Hosantarina amim-pomba ofisialy, ny alahady tolakandro izao, ny « Hiragasy makotrokotroka ». Raha tsiahivina, tontosaina isaky ny alahady tolakandro ny fifanandrinana. Hatramin’izay, nanomboka ny volana jolay ary tsy nifarana raha tsy oktobra ny adin-kiragasy. Izany hoe, nahatratra 22 ny tarika nandray anjara. Amin’ity andiany ity, hifarana ny 9 septambra ny « Hiragasy makotrokotroka », izany hoe, nihavitsy kokoa ny adin-kiragasy ary lasa 10 ny isan’ny tarika mpandray anjara.

Na izany aza, hangotraka toy ny niainan’ny mpankafy, hatramin’izay, ny « fifandonana » tsirairay ary tsy maintsy hisy ny mpandresy, hosafidin’ny mpijery sy ny mpikarakara.

Landy R.

Tia Tanindranaza0 partages

Fampandrosoana an’i MadagasikaraTsy mety taitra ny fanjakana

Marobe ny dinika sy ny atrikasa efa vita teto Madagasikara nefa mbola miaina anaty fahantrana lalina hatrany ny Malagasy.

 Navoaka indray tamin’ny farany teo ny tatitra nasionalin’ny fampandrosoana ny  mahaolona sy ny vaindohan-draharahan’ny tanjon’ny fampandrosoana lovain-jafy. Matroka ny tarehimarika ary ahiana hatrany ny tsy ahatrarana ny tanjona. Aseho ireny rehetra ireny mba hanairana ny tompon’andraikitra, indrindra ny mpitondra, hoy ny mpahay toekarena miasa ao amin’ny tetikasan’ny firenena mikambana ho amin’ny fampandrosoana. Ny zavatra tsapa anefa dia toa rano atondraka amin’ny lamosin-gana izany ary ny fikarakarana atrikasa sy fangatahana famatsiam-bola hatrany no mahamaika. Efa mahamenatra mihitsy aza moa ny resaky ny mpamatsy vola sasany hoe firenena miankin-doha loatra amin’ny famatsiam-bola i Madagasikara. Ny atahorana dia ny hanidian’ireo mpamatsy vola ny paompiny eo ny farany ary izay vao tena taraiky ny firenena. Tsy misy intsony aloha ny zavatra antenaina amin’izao fitondrana izao fa ny amin’ny fanjakana manaraka eo angaha no mety mba ho taitra amin’ny tarehimarika ara-toekarena miiba sy latsaka isan’andro eto Madagasikara.

Tsiry

 

 

    

Tia Tanindranaza0 partages

Centre Malgache de la Canne et du Sucre - CIRADHiara-kiasa hampiromborobo ny voly fary

Miroso avy hatrany amin’ny fijerena ifotony ireo toerana heverina fa afaka mamokatra fary eto Madagasikara ny Tale jeneraly vaovan’ny Centre Malgache de la Canne et du Sucre (CMCS), Rakotomalala Miharisoa, izay rantsana eo anivon’ny minisiteran’ny Indostria.

Tia Tanindranaza0 partages

Hetsiky ny olom-pirenena leo vidim-piainana miakatra“Tsy mandeha irery izahay !”

Etsy amin’ny gara Soarano no hifampitaona amin’ireo rehetra mpanara-dia azy ireo anio ny avy eo anivon’ilay hetsiky ny olom-pirenena leo vidim-piainana miakatra na MCI.

 Nanentana farany omaly ny filohan’ity fikambanana ity, Lalaina Razafindralambo fa tsy hetsika politika ity fa sosialy ka manasa ireo mahatsapa fa mila ampidinina ny vidin-tsolika sy ny vidim-piainana, hoy izy, hiara-kilahatra aminay. Efa azo ny alalana ary tsy mandeha irery izahay fa ho avy eo koa ny mpiaro ny zon’ny mpanjifa na RNDC sy ny mpitatitra. Vao niakatra ny vidin-tsolika dia 400 ariary izao ny iray amin’ny voatabia. 550 ka hatramin’ny 650 ariary ny iray amin’ny atody. “Azo ekena ve ?”, hoy izy.

J. Mirija

Tia Tanindranaza0 partages

Fanomanana fanadinanaMahomby kokoa ny fianarana amin’ny horonantsary

Amin’izao ankatoky ny fanadinana CEPE, BEPC, BACC izao dia manolotra an’ireto « Films Educatifs » na horonantsary fanabeazana hoenti-manampy ny mpianatra ny Lycée Privé Fitarikandro Andravoahangy, izay ahitana ny taranja tantara, jeografia sy SVT ho an’ny kilasy faha-7, faha-3 ary ny kilasy famaranana.

Toky R

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Minisiteran’ny IndostriaHamaha ny olan’ireo orinasa madinika

Nanomboka omaly zoma 03 aogositra tetsy amin’ny Hotely Carlton Anosy ny hetsika fampirantiana orinasa madinika sy salantsalany. 2 andro ny hetsika ary hanome sehatra tanteraka ny tontolon’ny fandraharahana.

Ny minisiteran’ny Indostria sy ny fampiroboroboana ny sehatra tsy miankina moa no miahy ity hetsika ity noho izy misahana ny fampandrosoana ny fandraharahana. Araka izany dia anjaran’izy ireo no mametraka ny tontolo ahafahan’ireo orinasa indrindra ireo orinasa kely vao manomboka sy teraka ireo (startups) hivoatra haingana sy hiteraka fampandrosoana ara-toekarena. Eo ihany koa ny famahana ny olana amin’ny lafiny hetra satria mitaraina ireo orinasa vao miainga ireo ny amin’ny fitakiana hetra sahady amin’izy ireo. Tsy vitan’izay fa mbola hojerena ihany koa ny fanamorana ny paikady sy ny politika amin’ny famatsiam-bola hatao amin’izy ireo. Ankoatra izay moa dia nanambara ny tale jeneraly misahana ny fampiroboroboana ny sehatra tsy miankina, Ramatoa Raharinjatovo Noro Seheno fa miara-dalana amin’ity ezaka fampandrosoana ny orinasa madinika ity ny fampiroboroboana ny tontolo ambanivohitra. Mbola hitohy anio ny hetsika ary hisy ny fifaninanana karakarain’ny BNI Madagascar ho famolavolana tetikasa hananganana orinasa amin’ireo mpandraharaha tanora (startup TJE). Ao ihany koa ny torohevitra sy fanampiana amin’ny lafiny maro ireo tanora manana tetikasa mendrika ireo

Tsiry

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fikarakarana ny fahasalamanaMila manatona mpitsabo in-droa isan-taona

In-droa isan-taona ny olona iray no tokony hijery ny toe-pahasalamany eny anivon’ny tobim-pitsaboana na dia salama tsy marofy aza. Betsaka anefa ireo tsy manana fahafahana ny hanao izany noho ny hasarotan’ny fiainana,

 antony manosika ny “Espace médicale Saint Michel Andravoahangy” hanatanteraka fitsaboana maimaimpoana ho an’ny daholobe.  Manomboka amin’ny alatsinainy ho avy izao izy io, haharitra dimy andro ao anatin’ilay hetsika “Tsy mandrimandry manana aretina”. Hojerena maimaimpoana avokoa ireo karazan’aretina mpahazo ny olon-drehetra, manomboka any  amin’ny zazakely ka hatrany amin’ny reny mitondra vohoka sy ny zokiolona, hoy ny dokotera Rakotondratrema Hary, médecin chef ao an-toerana. Olona manodidina ny 50 isan’andro no andrasan’ity tobim-pitsaboana iray ity ankoatra ireo marariny efa mahazatra. Mivoha manomboka ny alatsinainy ka hatramin’ny alahady ny toby. Mandray marary amin’ny alina  ihany koa sady afaka mandray an-tanana ireo marary  tsy maintsy miditra hopitaly.  Efa manana  fitaovana hijerena maso ihany koa izy ireo ankehitriny, ankoatra ny ECG sy ny fanaovana échographie.

Pati

Tia Tanindranaza0 partages

Troupe JeannetteHiaka-tsehatra etsy amin’ny AFT Andavamamba rahampitso

Hamerina indray ao am-pon’ny olona ny fitiavana ny tantara tsangana ny Troupe Jeannette amin’izao fiandohan’ny volana aogositra izao,

fiandohan’ny fotoam-pialantsasatra  lehibe. Hiaka-tsehatra ao amin’ny AFT Andavamamba izy ireo rahampitso alahady 5 aogositra manomboka amin’ny 3 ora folakandro ka tantara tsangana  Malagasy miisa telo nalaza tamin’ny taona 30 no hanomezan’izy ireo aina ny sehatra mandritra izany. Ankoatra izay, hisy ihany koa ny hira  miisa  15 hanomezana  aina ny lanonana, izay  haharitra ora telo. Hampiavaka ity tantara an-tsehatra ity ny fisian’ilay tantaram-pitiavan-dRanarisisy sy Rahely  izay tena mahaliana ny maro tokoa. Anisan’ny hahazoana anatra sy lesona amin’ny fiatrehana ny fiainana ihany koa ny fampisehoana tahaka izao, antony nanosika ny mpikarakara hisafidy ny troupe Jeannette manokana. Raha tsiahivina, tamin’ny taona 1929 no niorina voalohany ny troupe Jeannette. Ireo taranaka fahatelo no efa mitondra sy manome aina ny tarika ankehitriny.

Pati

Tia Tanindranaza0 partages

Lamasinina nivadika tao AndekalekaMpandeha 2 maty, 8 naratra

Tra-doza teo amin'ny PK206+600, mifanandrify amin’ny Toby famokarana herinaratry ny Jirama ao Andekaleka ny lamasinina iray an’ny orinasa Madarail antsoina hoe “Diasoa”

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fanadinam-panjakanaMisy mbola tsy milamina…

Tsy nahafa-po anay ny vahaolana natolotry ny fanjakana mikasika amin'ny fitakiana izay nataonay efa telo volana mahery, hoy ny fanambaran’ny mpampianatra omaly 3 aogositra.

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Tsy tena izy ?

Kivadivady, kivarivary, kiantranoantrano, sy ny hafa koa dia samy hamaritana zava-mitranga na iniana hatranga ao anatin’ny fiarahamonina Malagasy avokoa raha toa ka vazivaziana na tsy raisina am-pahamatorana.

 Rehefa dinihina ny tetiharan-tantaran’io matoamboabolana “Ki” io sy ny voambolana miaraka aminy izay haverin-droa hatrany dia azo fehezina amin’ny hoe hilazana tranga tsy tena izy fa kilalao. Raha mijery ny zava-misy iainana eto amin’ny firenena ankehitriny ihany koa dia mahakivy ny mahita sy mahare izay tsy famatorana miseholany eo amin’ny mpanao politika sy mpitondra ary isika vahoaka izay. Miha mitotongana ny fitantanan-draharaham-panjakana saingy toa tsy maharototra antsika. Nandeha ny tolona isan-karazany sy famoriam-bahoaka tetsy sy teroa izay tsy tonga tamin’izay tena tanjony akory saingy toa ilay mihogahoga fotsiny angamba no nahafinaritra ary rehefa hampiononina hoe vita ny tolona dia samy manaiky avokoa fa hoe vahoaka madinika, hono ary tsy miditra amin’ny raharaha politika. Etsy an-kilany indray ireo mpanao politika dia manao fanambarana daholo izay te hanao fanambarana hoe hilatsaka ho filoham-pirenena. Tonga anefa ity ny fotoana tokony hanaterana antontan-taratasy dia samy mihazohazo daholo ary ny sasany aza moa efa niverina tamin’ny teny nomeny sahady. Mitotongana ny fanabeazana saingy tsy maha rototra ihany koa na dia mandeha aza ny feo hoe tsy hisy mpanabe handray anjara amin’ny fitsarana ireo fanadinana fa olona tsy natao hiandraikitra izany avokoa no hasaina misahana azy. Kifitondranafitondrana, kifampianaranafampianarana ary kifanabeazanafanabeazana koa ve izany no misy eto fa tsy misy tena izy na iray aza ?

J. Mirija

Tia Tanindranaza0 partages

BASIKETY

Miditra amin’ny andro faha- 24 sy faha-25  ny fifaninanani basikety faha-10 taonan’ny At2b “Andraisoro Tia Basket Ball” anio sabotsy 4 aogositra sy rahampitso alahady 5 aogositra 2018. Na dia hisy lalao ihany aza eny Andraisoro dia eny amin’ny kianjan’ny basikety Betongolo ambanin’ny dobo filomanosana no hanatanterahana ny ankamaroan’ireo lalao amin’ireo andro roa ireo ho an’ny senior lahy sy vavy, U 18G ary U 12G manomboka amin’ny 8:30-16:00.

 

 

RUGBY à XV

Hifanindran-dalana samy hotontosaina rahampitso alahady 5 aogositra ireo lalao rugby à XV “Finale Coupe de l’Indépendance 2018” miaraka amin’ny “Finale Face à Face ady omby mifahy » samy D-1 karakarain’ny Fikambanan’ny Tanora Mpanao Rugby hotontosaina eny amin’ny kianjaben’i Mahamasina sy ny « Finale Inter-Section ady omby mifahy » miaraka amin’ny « Super Coupe Analamanga » karakarain’ny Fikambanana Mazavaloha sy ny Analamanga Rugby etsy amin’ny kianja Malacam Antanimena. Lalao anisan’ny goavana ny an’ny Cnaps Sport # Tfa sy 3Fb # Tam.

Tia Tanindranaza0 partages

Lalao tsipy kanetibe eto AnalamangaHotohanan’ny Senatera Berthin sy ny Depiote Rastany

Hanatanteraka hetsika tsipy kanetibe goavana hanasany an’ireo mpilalao avy eny Atsimondrano sy Avaradrano ary Andrefan’Iarivo sy Antananarivo Renivohitra eo amin’ny Paddock Mahamasina indray anio sabotsy 4 sy rahampitso alahady 5 aogositra ry zareo eo anivon’ny ligin’ny tsipy kanetibe Analamanga tarihan’ny filohany,

Tia Tanindranaza0 partages

Baolina kitra « Poule des As 2018 »Niova indray ny fandaharan-dalao

Niova indray ny fandaharan-dalao fanombohana ny lalao baolina kitra « Poule des As 2018 » amin’ny fiadiana ny « Thb Champion’s League Malagasy ».

Tia Tanindranaza0 partages

Ajesaia U 16Handray anjara amin’ny “Gothia Cup China”

Handray anjara amin’ny fifaninanana iraisam-pirenena eo amin’ny baolina kitra antsoina hoe “Gothia Cup China”, hatao any Chine ny 7 ka hatramin’ny 21 aogositra ho avy izao, ny ekipan’ny AJESAIA- U16.

 

Tonga nangataka tso-drano tamin’ny ben’ny tanànan’Antananarivo Lalao Ravalomanana, tetsy amin’ny Lapan’ny tanànan’Analakely, izy ireo notarihan’ny filohan’ity klioba ity, Jasmina Ravelonarivo, omaly zoma 3 aogositra 2018. Sady nahazo ny tsodrano  niriany ny Ajesaia U 16 no nahazo hafatrafatra ny hitandroan’izy hatrany ny toe-tsaina ara-panatanjahantena “esprit Sporti” mendrika eo am-piarovana ny voninahi-pirenena Malagasy sady mbola nomen-dRtoa ben’ny tanàna vatsin-dalana ihany koa.

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Mpandefa sy mpandray vola amin’ny findayMifampisasaka amin’ireo mpandraharaha ireo mpanao “cash point”

Mihamitombo isa hatrany ireo olona misehatra amin’ny fandefasana sy fandraisana vola amin’ny alalan’ny finday amin’izao eto amintsika.

  Tsy mandeha irery anefa izy ireny fa matetika miaraka amin’ny antso an-telefaonina  hatrany mba hifameno. Raha ny fanazavana renim-pianakaviana iray mpitantana “cash point” eto an-drenivohitra dia tsy hahazoana tombony firy izy ireny. Mifampisasaka amin’ireo mpandraharaha telo hatrany ny ankamaroan’ireo mpanao “cash point” amin’ny vola azony fa ireo mpandraharaha no tena mahazo tombony. Ilay olona mandefa sy maka vola amin’ny sary kely  nefa maromaro no tena hahazoana raha oharina amin’ireo olona maka na mandefa volabe ana hetsiny.  Mikasika ny fiarovantenan’ireo mpanao cash point indray dia fantatra fa samy manana ny paikadiny izy ireo. Misy ireo maka vola tsikelikely any amin’ireo namany akaiky na any an-tokantranony  raha  alefa moramora mody ihany koa ny vola maty tao anatin’ny indray andro alohan’ny amin’ny 4 ora sy sasany hariva.

Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

Jean RavelonarivoKandida faharoa nanatitra antontan-taratasy

Niditra amin`ny andro fahatelo amin`ny fanaterana ireo antontan-taratasy filatsahan-kofidiana filoham-pirenana omaly. Kandidà faharoa nametraka ny azy tetsy amin`ny Fitsarana avo momba ny lalàmpanorenana (HCC) i Jean Ravelonarivo.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Andry RajoelinaManao ririnin-dasa tsy tsaroana

Nanongam-panjakana i Andry Rajoelina ny taona 2009, ary maro ny fahapotehana ara-toekarena sy ara-piarahamonina naterany, izay tsy voaarina ankehitriny ary tsy mbola voafafa ny ratram-po navelan’ny fandrobana sy ny faty olona.

Toky R

Tia Tanindranaza0 partages

Tabera Randriamanantsoa« Mba henoy ihany re izahay e ! »

Ratsy ny zava-misy eto Madagasikara amin’izao fotoana izao, hoy ny filohan’ny antoko politika Kintana sady filohan’ny komitin’ny fampihavanam-pirenena na ny CRN, Tabera Randriamanantsoa, raha naneho ny heviny mikasika ny raharaham-pirenena ankehitriny.

J. Mirija

Tia Tanindranaza0 partages

Dian-dRajaonarimampianina tany MadirovaloMahalasa saina ihany !

Ny taona 1972 no nalefa “stazy” tany Madirovalo, tanàna iray any Ambatoboeny, ry Dama ao amin’ny tarika Mahaleo sy ireo mpianatry ny oniversite niaraka taminy tamin’ny fotoan’androny, raha ny fanazavan’ity mpanakanto anisan’ny ho kandida filoham-pirenena ity.

J. Mirija

Tia Tanindranaza0 partages

Jean Nirina- HAFARITsy ho kandida indray

Tsy ho kandida amin’ny fifidianana filoham-pirenena hotanterahina ny 7 novambra ho avy izao indray Rafanomezantsoa Jean Nirina, filoha nasionalin’ny fikambanana HAFARI Malagasy.

 Ny tsy fananany  ilay taratasy manamarina ny fijoroan’ny antokony  ara- dalàna na ny nanoloran’ireo olom-boafidy miisa 150  azy ho  kandidà no antony, araka ny fanazavany tamin’ny mpanao gazety omaly ka aleony miandry amin’ny manaraka indray. Na izany aza anefa dia tsy hijanona hatreo ny fikambanana fa eo am-pitadiavana vahaolana mihitsy. Anisan’ny hisantarany izany ny fitetezam-paritra nanomboka omaly hametrahany ny  antokony isam-paritra ahafahany manana olom-boafidy  maro toy ny solombavambahoaka afaka hanolotra azy ho filoha amin’ny fotoan’androny. Nomarihin’ny filoha nasionalin’ny HAFARI fa tsy manohana kandida hafa izy ireo hatreto. Miisa 16 ireo kandida efa nihaona sy nifanatona taminy saingy  tsy mbola nanaiky hanatanteraka ilay rafitra fokonolona entina hampandrosoana ny firenena takiany hatreto. Ny 20 aogositra ho avy izao no fe-potoana farany napetraky ny teo anivon’ny fitsarana avo momba ny lalàmpanorenana (HCC) hametrahan’ireo kandidà ny antontan-taratasy filatsahan-kofidiana

Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

Kandida mampiasa volabeAhiana hanakorontana vao tsy lany eo

Tsy misy resaka ny fanaraha-maso ny vola hampiasain’ny kandida amin’ny fifidianana, ary tsy resahina intsony ilay soso-kevitra hametra ny vola azo ampiasaina, izay tokony hatao lalàna.

 

Mazava ho azy fa tsy hitovy mihitsy ny herijikan’ny kandida ao anatin’io satria hisy ny hampiasa volabe ary ao kosa ny eo ho eo ihany ary misy ny tsy dia hanana hatoraka. Tsy mbola ao anatin’ny propagandy anefa isika amin’izao fotoana dia efa tena mifafifafy ny vola, ka tsy fantatra intsony izay hitranga rehefa tena raikitra tokoa. Fa vola avy aiza ilay atao fafy katrana hividianana vahoaka hifidy ? Korontana tsy hifankahitana no aterak’io fampiasana volabe io satria tsy hipetra-potsiny ireo tsy lany noho ny volabe efa natontony tao, fa hanakorontana raha tsy homena seza. Aiza ho aiza ny sampandraharaha mpanara-maso ny famotsiam-bola na ny SAMIFIN ? Na inona na inona holazaina, misy tsy mangarahara ny loharanom-bolan’ireo kandida sasany, ary tsy tongatonga ho azy, ohatra, ny fitoriana napetrak’i Pety Rakotoniaina sy ny HFI mahakasika an’i Andry Rajoelina, izay lazain’izy ireo fa tsy mendrika ny hitondra firenena intsony satria sady mpangalatra no mpangoron-karena. Mba hisy hihaino sy hiraharaha ve ireny fitoriana ireny ? Toa efa maromaro ihany mantsy ny fitoriana mahazo ny olona ambony, toy ny nataon’ny depiote 73 ny praiminisitra teo aloha Mahafaly Solonandrasana Olivier noho ny resaka kolikolin’i Claudine Razaimamonjy tokony hahasaringotra azy saingy tsy voakitika ny tenany. Ankehitriny, malaza fa manam-bola be izy ary ho kandida. Vitavita ho azy izany ny fitoriana. Misy ilana azy ve ilay Fitsarana ambony na ny HCJ hitsara ireo tompon’andraikitra ambony sa rafitra takian’ny lalàmpanorenana sy ny mpamatsy vola dia mba natsangana fotsiny ? Hahavita hanara-maso an’io ve ny CENI?

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Vono olona sy fanolananaFaty 2 nariana teny Tanjombato

Olona roa izay lehilahy sy vehivavy no indray hita faty teny amin’ny Ranon’Ikopa teny amin’ny fefilohan’i Soavina manakaiky an’i Tanjombato omaly vao maraina.

 Ilay lehilahy dia teo amoron-drano ny fatiny, izay feno dian’antsy ny vatany ary niparitaka ny ra, indrindra fa ny manandrify ny lohany sy ny vavany. Ilay vehivavy kosa dia tao anaty rano, ary niboridana tanteraka, ka ny kibony sy ny nonony ary ny tanany no tena nipoitra, fa ny lohany kosa nilentika tao anaty rano. Rehefa nakarina ny razana, dia nahitana dian'antsy ihany koa tandrifin'ny fony rehefa avy nobatain'ireo mpitandro ny filaminana sy ireo mpitsabo avy ao anaty rano. Tombanana ho avy naolana izy io, izay vao notaperina ny ainy. Nahavory olona maro izay liana tamin’ny zava-nisy ity zava-doza ity, saingy tamin’ny ankapobeny dia tsy dia nisy nahalala firy ireto olona novonoina tamin’ny fomba feno habibiana ireto. Nisy ihany feo nivoaka fa mpivady izy ireo ary mipetraka eny Anosibe, saingy tsy mbola tena voamarina tamin’ny fotoana nanoratana. Nalain’ny fiara mpitondra marary teny an-toerana ireo razana ary nentina natao fizahana any amin’ny hopitaly. Mampametra-panontaniana ity zava-doza mahatsiravina ity : nendahina ny alina ve izy ireo avy eo novonoina ? Mbola hita teny amin’ny tanan’ilay vehivavy anefa ny vangovango na “bracelet” heverina ho volafotsy, izay toa mandefa ny saina hieritreritra ho vono olona niniana natao noho ny resaka valifaty na lonilonim-piarahamonina izy ity. Andrasana izay ho tohin’ny fanadihadian’ny mpitandro ny filaminana manoloana ity zava-doza  ity.

Toky R