Les actualités Malgaches du Lundi 04 Juin 2018

Modifier la date
Midi Madagasikara43 partages

Sortie de crise : Démission de Mahafaly ce jour, nomination d’un PM neutre

Hery Rajaonarimampianina a refusé de choisir parmi la première liste de trois noms déposée à Iavoloha le 31 mai dernier par le MAPAR.

La fin de la crise est proche. De source bien informée, le président de la République a enfin accepté de nommer un Premier ministre présenté par le MAPAR, conformément à l’article 54 de la Constitution qui stipule que « le président de la République nomme le Premier ministre présenté par le parti ou groupe de parti majoritaire à l’Assemblée nationale ». Hery Rajaonarimampianina a refusé de choisir parmi la première liste de trois noms déposée à Iavoloha le 31 mai dernier par le MAPAR. Hier, une nouvelle liste a été déposée. Ayant fait l’objet d’une forte pression nationale et internationale, le locataire d’Iavoloha a finalement accepté de se soumettre aux dispositions de la décision n°18-HCC/D3 de la Haute Cour Constitutionnelle. Il a cependant avancé quelques conditions, concernant le profil du Premier-ministrable. Neutre, apolitique, ne figurant pas parmi les ultras du MAPAR, maîtrisant le domaine de l’Administration publique et disposant d’énormes expériences dans l’organisation des élections, faisant l’unanimité au niveau de l’opinion et surtout non originaire de la Province d’Antananarivo. Ce sont, entre autres, les critères qui ont été avancés par le président Hery Rajaonarimampianina. Des critères auxquels le parti MAPAR s’est plié en formant la liste déposée hier auprès de la Présidence de la République. « Pour prouver notre bonne foi », a-t-on expliqué du côté de la Maison Orange.

Concessions. On constate en tout cas que les protagonistes ont quand même fait des concessions pour résoudre la crise. D’après les informations, le Premier ministre « sortant » Olivier Mahafaly Solonandrasana va déposer sa démission ce jour. Il annoncera son départ auprès de ses proches collaborateurs et des employés de la Primature lors de la levée du drapeau hebdomadaire qui aura lieu ce matin à Mahazoarivo. Ce sera certainement le cas aussi pour les autres membres du gouvernement, car vu la situation, aucun des ministres qui ont porté le « kravaty manga » pendant quatre ans ne sera reconduit au sein de la future équipe gouvernementale. Le nouveau Chef du gouvernement sera donc connu au plus tard demain soir. Si l’on s’en tient aux critères que Hery Rajaonarimampianina a, lui-même, imposés, ce sera un homme nouveau, neutre, apolitique et côtier. Pour ce qui est du gouvernement, les acteurs politiques disposent d’une semaine pour trouver une entente sur sa formation.

Davis R

News Mada5 partages

Nosy be : «la culture, un des piliers du tourisme»

L’Office du tourisme de Nosy Be a donné une conférence de presse, samedi dernier, au Village Voara Andohatapenaka, dont le but est non seulement de promouvoir la destination Nosy Be, mais surtout de démontrer que la culture est un des points importants pour attirer les touristes.

«Nous avons l’habitude d’oublier la culture et pourtant, c’est le seul domaine qui nous différencie des autres pays ou îles», ont expliqué les conférenciers. Ainsi, à part les habituels circuits marins et terrestres, l’Office a ajouté d’autres circuits culturels, tels que la visite de la ville Marodoka, première ville de Nosy Be, ou encore la visite de l’Arbre sacré…

Pour pouvoir augmenter le nombre de touristes, l’Office travaille aussi avec l’Ethiopian Airlines qui effectue trois vols directs d’Addis Abeba. «Depuis l’inauguration du vol direct au mois de mars dernier, nous avons constaté une légère augmentation du nombre de touristes dans l’île», a conclu, Henintsoa Ravelonario,  de l’Office du tourisme de Nosy Be.

Holy Danielle

News Mada1 partages

Star – monaco : deux projets en faveur des défavorisés

La Star, en partenariat avec le Consulat de Monaco, soutient cette année deux projets pour venir en aide aux enfants et familles des quartiers défavorisés. Anna Rabary, secrétaire générale de la Star et Niry Rabemanolontsoa, vice-consul de Monaco, viennent de renforcer ce partenariat, entamé depuis 2015.

Le premier projet consiste à distribuer 1000 couvertures aux enfants de moins de cinq ans dans dix fokontany de la capitale (Andohotapenaka II et Antetezanafovoany II  pour le 1er arrondissement, Androndrakely Saropody et Faliarivo Ambanidia pour le 2e arrondissement, Ambohimirary et Andraisoro (5e), Anosisoa Ambohimanarina et Ambohidroa (6e), Maibahoaka et Amborompotsy pour la commune de Talatamaty). La distribution a été lancée à Anosisoa vendredi dernier et se prolongera, jusqu’au 8 juin, dans les autres quartiers.

Le second projet contribue à la scolarisation des élèves méritants issus des familles démunies. Ces derniers ont été présentés à la presse. Lors des deux prochaines années scolaires consécutives (2017-2018 et 2018-2019), la Star contribuera à la scolarisation de 17 lycéens, pour une valeur totale de 20 millions d’ariary.

En 2015-2016, 5 millions d’ariary ont été alloués pour les frais de scolarité et 7,5 millions d’ariary en 2016-2017. Grâce à ces prises en charge, ces lycéens pourront continuer leurs études dans des établissements de renom, à savoir le Collège St Michel et le Collège St Antoine.

Arh.

 

Midi Madagasikara1 partages

Le MIDAC déployé dans plusieurs ministères et agences

Le MIDAC et les scanners mobiles font partie des initiatives destinées à accélérer les procédures de dédouanement.

Facilitation des échanges. Dans le dessein  de prévenir, détecter et de sanctionner les fraudes commises, tout en préservant le développement des commerces et échanges internationaux, un protocole d’accord pour la connexion de l’OMDA (Office Malgache des Droits d’Auteurs) au module MIDAC a été signé le vendredi dernier à l’Hôtel Le Palissandre entre l’Office malgache des  Droits d’Auteurs, la Direction Générale des Douanes,  et la société GasyNet.

 En fait, l’OMDA est  l’énième organisme public à intégrer le module MIDAC ou Ministères, Départements et Agences de Contrôle. Conçu, comme son nom l’indique aux ministères et agences de contrôle, le MIDAC est un module de guichet électronique Tradenet qui permet de dématérialiser les procédures d’octroi des autorisations, permis et certificats nécessaires aux opérations d’importation ou d’exportation. Il permet à l’opérateur de faire sa demande en ligne et d’en effectuer le suivi en temps réel. Puis, il permet aux  douanes d’y accéder au moment du dédouanement pour autant que le ministère ou l’agence de contrôle concernée a validé sa décision et que la référence MIDAC a été correctement mentionnée dans la déclaration en douanes.

Commerce extérieur. Le module MIDAC a été lancé en 2009 et la plupart des ministères et des agences de contrôle sont déjà connectés au système. On peut citer à titre d’exemple le ministère du Commerce et de la Consommation, le ministère de la Santé publique, le ministère des Affaires étrangères, le ministère de l’Industrie et du Développement du Secteur privé, le Ministère des Transports et de la Météorologie, le ministère de l’Environnement, de l’Ecologie et des Forêts, le ministère auprès de la Présidence en charge de l’Agriculture et de l’Elevage, l’EDBM, l’OMH, l’INSTN, l’ARTEC et l’OMDA. Par contre, un ministère ou une agence de contrôle peut émettre plusieurs types d’autorisations et de certificats dont certains ne sont pas encore dématérialisés. Mais l’objectif des autorités est actuellement de déployer davantage  le MIDAC afin de faciliter le commerce extérieur. Raison pour laquelle d’ailleurs les autorités, en partenariat avec Gasynet continuent de travailler sur ce projet de manière à pouvoir les intégrer tous dans le système. D’autant plus que cette démarche est en ligne avec les recommandations de l’Accord sur la Facilitation des Echanges que le pays s’est engagé à mettre en œuvre.

R.Edmond.

Midi Madagasikara1 partages

Réflexion : Zafy, Rajaonarimampianina, la HCC et les militaires

Au moment où l’on parle beaucoup de l’intervention des militaires par l’intermédiaire du ministre de la Défense, de celui de la Sécurité intérieure et du Secrétaire d’Etat à la Gendarmerie, il n’est pas inopportun de comparer l’attitude du professeur Albert Zafy victime d’une motion d’empêchement en 1996 et aujourd’hui Hery Rajaonarimampianina sanctionné par la Haute Cour Constitutionnelle pour violation de la Constitution. Il s’agit également de rappeler et de témoigner sur l’histoire récente de la Grande Ile.

Comme l’on sait en effet, après une motion de censure contre le Premier ministre Emmanuel Rakotovahiny, les premiers députés de la Troisième République ont voté une motion d’empêchement contre  le Professeur pour ne pas avoir promulgué à temps des textes de loi. Sur le plan politique, on peut dire que le fond est le même pour les deux chefs de l’Exécutif, c’est-à-dire de s’être basées sur un gouvernement minoritaire à l’Assemblée nationale en donnant le monopole à l’UNDD, parti politique fondé par les deux personnalités.

Il faut rappeler qu’après le vote de la motion de censure à Tsimbazaza, la Haute Cour Constitutionnelle de l’époque dirigée par l’ancien Premier ministre Norbert Ratsirahonana s’est empressée de valider  le vote. Le professeur a accepté le verdict alors que les chefs militaires venus le voir sans tam-tam  lui ont conseillé de refuser la situation et lui ont donné l’assurance de le défendre jusqu’au bout si nécessaire (Certains de ces chefs militaires sont encore en vie et peuvent confirmer ce que nous disons ici). Mais le grand démocrate a refusé, mais a seulement décidé de se soumettre à un nouveau suffrage universel où l’on a encore beaucoup à dire un de ces jours.

On sait ce qui ce passe actuellement  et même depuis 2015. La Haute Cour Constitutionnelle a traîné les pieds pour prendre une décision après avoir sorti un verdict digne d’un cours d’histoire des idées politiques après un vote en bonne et due forme par les députés il y a deux ans. Pourquoi ? La question se pose et se posera pour l’histoire, sans vouloir pour cela entrer dans des considérations régionales ou ethniques. Fautif et sommé de dissoudre son gouvernement, l’actuel Président cherche encore des manœuvres dilatoires en faisant intervenir l’armée publiquement pour prévenir la population de la mise en place d’une éventuelle situation d’exception. Comme si cela était facile à faire pour un chef de l’Etat en perte de crédibilité au niveau de la population et pour des forces de l’ordre dans la même situation. Une mesure d’exception nécessite une personnalité d’exception ; ce qui n’est vraiment pas le cas aujourd’hui quelle qu’en soit ce que dit la Constitution. Selon nous, il faut avancer pour arriver à une élection présidentielle qui seule départagera les concurrents ou les adversaires selon le cas. A charge pour celui qui sera élu d’engager effectivement les réformes nécessaires pour le progrès de la Nation.

Pr Henri Rasamoelina

Midi Madagasikara1 partages

Leader Fanilo : Le conseil national pour une alternance positive

Les 22 régions ont été toutes représentées, lors de ce conseil national du Leader Fanilo.

Plus de 600 congressistes ont participé à ce conseil national et les 22 régions du pays y ont été représentées.

Le Leader Fanilo a tenu son conseil national ordinaire les 1er et 2 juin dernier à Ambositra. Le président national de ce parti, Jean Max Rakotomamonjy a expliqué que le choix de ce chef-lieu de région a été dicté par le fait qu’il s’agit de la ville natale du feu Herizo Razafimahaleo, fondateur de cette formation politique. Il a, en outre déclaré que ce parti est pour une alternance positive, et ce, par le biais des élections. D’ailleurs, ce parti a été toujours présent à toutes les échéances électorales. Lors de ces assises nationales, l’on a procédé également à l’élection du président national de ce parti, Jean-Max Rakotomamonjy a été reconduit à son poste. Notons que le renouvellement du bureau  national se fera ultérieurement.

Décentralisation effective. Lors de son discours de clôture, le président national a martelé que seule la décentralisation effective est la solution pour le pays. « Il faudrait laisser à chaque région de prendre en main sa destinée » a-t-il soutenu. Il n’a pas manqué également de parler de la jeunesse qui représente 60% de la population, il a ainsi fait savoir qu’« il incombe aux ‘raiamandreny’ de penser à l’avenir des jeunes. Il ne faudrait pas les laisser livrés à eux-mêmes ». Et lui de souligner au passage qu’« il devrait y avoir un fonds d’appui et de soutien pour la jeunesse que ce soit dans le domaine de l’agriculture, de l’élevage et de nouvelles technologies ».  Il a touché mot aussi sur les affaires nationales, il prône notamment l’apaisement et le dialogue. « Le Leader Fanilo est prêt à apporter sa contribution », a-t-il indiqué.

Lutte contre la pauvreté. De son côté, le vice-président national Toto Vincent a déclaré que  pour le Leader Fanilo c’est « faire de la politique autrement ». Avant  de se demander « où en sommes-nous dans la lutte contre la pauvreté, l’insécurité, mais aussi l’éducation ». Pour en revenir au conseil national, il y avait eu trois commissions, lors de ces assises, commission politique idéologie et orientation, la commission vie de parti, redynamisation du parti et commission gouvernance et développement, social et économie. Toujours est-il que d’autres politiciens ont fait le déplacement. Il s’agit notamment de Voninahitsy Jean Eugène (Rpsd-Vaovao), Saraha Rabeharisoa (Parti Libéral et démocrate) et Tsaranazy Jean Emile (Arema).

Dominique R.

Midi Madagasikara1 partages

Rencontre au Sommet – CFM : Vers l’assemblage des deux résolutions

Si la rencontre au sommet devait être une mise à l’épreuve pour le CFM ou Conseil du « Fampihavanana Malagasy », force est de reconnaître qu’il a échoué. En effet, après les querelles virulentes qui ont eu lieu entre les politiciens congressistes au Centre de Conférences Internationales d’Ivato (CCI) vendredi dernier, le CFM tente de se rattraper. Samedi, sur les ondes de la Radio Nationale Malagasy (RNM), le vice-président de cet organe – en la personne de Gérard Ramamimampionona a essayé d’apporter quelques explications sur ce qui s’est réellement passé le 1re juin. Au micro, il explique : « Les congressistes étaient répartis en deux commissions. Après les travaux, ils ont désigné Simon Pierre au sein du comité de rédaction puis ils ont procédé à la lecture de la résolution. Tout s’est bien déroulé jusqu’à ce que l’autre commission se rende compte que les propositions qu’elle a avancées n’ont pas été prises en compte, car seules celles proposées par l’autre commission ont été lues urbi et orbi. C’est là que les chamailleries ont commencé. Par ailleurs, la plupart des participants se sont rendu compte que la résolution qui a été lue n’était autre que celle adoptée, le 29 mai, par les politiciens à l’issue d’une réunion à l’Hôtel Colbert Antaninarenina ». A titre de rappel, cette dernière requiert, entre autres, la mise en place d’une Haute Autorité pour la Refondation.

Assemblage. D’après ces explications, le CFM veut se dédouaner de toute responsabilité dans la mesure où il a été taxé par la plupart des politiciens d’avoir élaboré, au préalable, une résolution à la crise actuelle. « Pourtant, nous allons procéder à l’assemblage des deux résolutions proposées par les deux parties. Le CFM est impartial et aller à sens unique est loin d’être notre méthode », a précisé Gérard Ramamimampionona. Et pourtant, certains politiciens qui voulaient participer à cette rencontre au sommet ont été snobés par cet organe. Pour en revenir à ce qui s’est réellement passé vendredi, force est de se poser la question selon laquelle comment – quand l’on a procédé à la lecture de « l’unique » résolution – ne s’est-on pas rendu compte que d’un, elle datait du 29 mai, et que de deux, il s’agit d’une seule et unique résolution ?  Y a-t-il eu mauvaise foi quelque part ? Des questionnements et des faits qui font tomber de plus en plus le CFM en disgrâce.

Aina Bovel

Midi Madagasikara1 partages

Festival des Baleines : La 4e édition du 12 au 15 juillet à Sainte-Marie

Conférence de présentation officielle de la 4e édition du Festival des Baleines, au Toit de Tanà Carlton Anosy.

Les Réunionnais sont les principales cibles du Festival des Baleines 2018, selon le ministre du Tourisme Roland Ratsiraka. Une offre forfaitaire spéciale de 610 000 Ariary est également prévue pour les touristes locaux.

Une mobilisation autour de la protection des mammifères marins ! C’est le concept lancé par les organisateurs du Festival des Baleines, qui en est à sa quatrième édition pour cette année 2018. Comme tous les ans, cet événement de portée internationale rassemblera la communauté locale, les institutionnels, les entreprises et les touristes pour la défense d’une cause prioritaire. Cette fois, c’est l’Association « Drôles de Dames » qui est mandatée pour l’organisation de cet événement dans son nouveau concept en tant que fer de lance de la communication de la destination touristique de Sainte-Marie, tout en visant le développement durable de la Grande Ile. « Nous avons beaucoup à offrir aux touristes. Il serait dommage si ce ne sont que les hôteliers et les restaurateurs qui bénéficient de l’arrivée des touristes à Madagascar. Il faut mettre en avant notre culture. On peut avoir une multiplicité d’idées. Ici à l’instant, par exemple, je demande aux organisateurs d’organiser un concours de Romazava, dans le cadre du Festival. Je m’engage à donner des prix aux gagnants », a affirmé le ministre du Tourisme, Roland Ratsiraka, lors de la conférence de presse de lancement du 4e Festival des Baleines, vendredi dernier au Carlton Anosy.

Activités. Comme son nom l’indique, l’événement sera surtout marqué par les sorties baleines, qui permettront aux touristes d’observer ces mammifères marins. Des conférences, des foires d’exposition sont également au programme, outre les activités ludiques, tels que le tournoi « beach-soccer », la course de pirogues, le cinémada, les animations sur sable, le concours miss festival des baleines, les diverses soirées et également le grand carnaval. Appuyé par des partenaires comme la STAR et Telma, l’événement mettra en avant le potentiel touristique, culturel et économique de Sainte-Marie, selon la représentante de l’Association Cétamada, qui est également dans le Comité d’organisation. De son côté, l’Association Drôles de Dames a annoncé que cette édition 2018 sera différente des précédentes. Bref, les découvertes seront au rendez-vous.

Antsa R.

Midi Madagasikara1 partages

CNIDH : Enfin compétente pour la prévention de la torture !

La torture est un aspect du non-respect des droits humains et d’ailleurs, elle est condamnée par des instruments juridiques internationaux, en l’occurrence, le pacte international des droits civils et politiques, dont Madagascar est signataire. Justement, depuis toujours, la torture ou plutôt la condamnation de la torture s’est effectuée sur papier, jusqu’à ce que la CNIDH ou Commission Nationale Indépendante des Droits de l’Homme soit compétente en la matière. En effet, vendredi dernier, la proposition de loi n°02-2018/PL, modifiant et complétant certaines dispositions de la loi n°2014-007 du 22 juillet 2014 portant institution de la Commission Nationale Indépendante des Droits de l’Homme, a été adoptée en séance plénière par l’Assemblée ationale, nonobstant l’absence des 73 députés et de quelques éternels absentéistes. Quel appoint pour la CNIDH ? D’après les explications fournies, cette compétence permettra à la commission de procéder « à des examens réguliers et inopinés de la situation des personnes privées de liberté ou se trouvant dans des lieux de détention, pour mieux assurer leur protection ». En d’autres termes, le fait d’avoir érigé la CNIDH en une commission de prévention de la torture n’est autre qu’un renforcement de sa productivité et de son efficience, mais aussi une preuve que la lutte contre toute forme de torture peut être effective. Par conséquent et en vertu de cette compétence qui lui est attribuée, la CNIDH est en mesure d’élaborer des recommandations y afférentes et de les adresser aux autorités compétentes. Décidément, la CNIDH a du pain sur la planche !

Aina Bovel

Midi Madagasikara1 partages

Cosafa Cup : Les « Barea » en demi-finale

Après sa victoire par 4 tirs au but à 3 face au Bafana Bafana, les Barea ont obtenu leur ticket pour les demi-finales de la COSAFA Cup.

L’euphorie régnait dans le camp malgache au Peter Mokaba Stadium quand Toby marqua le tir au but de la victoire face aux Sud- Africains effondrés par ce coup de massue auquel ils ne s’attendaient pas.

4 tirs au but à 3. C’est par ce score que les Barea ont battu une sélection sud- africaine certes rajeunie, mais ce n’est pas une raison pour les Malgaches de faire la fine bouche devant cet authentique exploit. Battre les Bafana Bafana sur leur terre n’est pas donné à tout le monde, mais les protégés du tandem Franklin Andriamanarivo et Mamisoa Razafindrakoto l’ont fait. Avec brio il faut le faire  car les locaux ont tout tenté avec l’aide du public, mais les efforts furent anéantis par un très grand Leda auteur de deux arrêts de toutefois beauté (19 et 47).

Les « Barea » étaient à deux doigts d’ouvrir le score, mais Boura se fit contrer par l’imposant gardien Pieterse.

On n’avait d’ailleurs pas accordé le moindre crédit aux petits « Barea » lors de la séance de tirs au but.  Les garçons se sont ressaisis après le raté de Mika. Ando, Baggio, Dax et Toby n’ont pas tremblé pour qualifier l’équipe en demi-finale contre la Zambie pour mercredi. Pour l’instant, la pression serait plutôt du côté des Chipopolos zambiens, car pour les Barea, la suite c’est comme du bonus. Le même état d’esprit face aux Bafana Bafana en fait, car il n’y a pas de raison à ce qu’on fasse le même coup. Croisons les doigts.

Clément RABARY

Midi Madagasikara1 partages

Ma par ; Ma part, Ma part…

Dans la foulée de la réponse de la Haute Cour Constitutionnelle sommant le Président de la République de la République de nommer un Premier ministre de consensus. Le Mapar ne s’est pas fait prier en proposant l’ancienne ministre de la Justice  de la transition et égérie de  la contestation de la Place du 13 Mai comme la personne idoine pour incarner  et  mener à bien cette lutte. Mais les choses étant ce qu’elles sont en politique (lutte pour le pouvoir), cette désignation ne peut pas faire que des heureux. Des  frustrés parce que se disant pourquoi pas eux en ayant sué comme tout un chacun, ils méritent autant que celle-là, mais l’évidence de la loi (celle que ces derniers n’ont pas prévu) selon l’article  54 de la Constitution et invoqué par la HCC s’impose.

On a beau dire que ce nom ne se fera qu’après négociation, mais que croire à cette réplique vu l’enjeu qui est de conduire les élections futures. Ce qui veut dire que la bataille va changer de contexte , d’enjeux et de belligérants, qu’est-ce que vous voulez ! Ce n’est pas un conflit d’idées mais de postes d’abord. Ainsi va la politique chez nous, selon les circonstances, on vire de bord ou à bâbord selon le vent. Les jours à venir ne sont pas encore clairs, comme la fumée blanche ne sortira pas de si tôt du Vatican même si on a désormais un cardinal  là-bas (longue vie soit à François !). Des conciliabules comme des sommets de prétendus bien disant vont en encore se succéder à répétition pour aboutir à un semblant de compromis qui fera des demi-satisfaits et de futurs contestataires.

De l’autre côté, le train marche à grande vitesse vers l’Illusion et Mirages (IEM) et la masse amnésique et famélique comme toujours va applaudir jusqu’ à la désillusion et va jubiler parce que la lutte populaire a gagné.

Et dans quelques années, huit tout au plus, une nouvelle génération refera la même chose, puisque revivra les mêmes déboires  et on leur dira encore et encore que le pays est riche, mais que les Malgaches sont pauvres parce que leurs dirigeants s’empiffrent.

En fait, sommes-nous condamnés à subir les diktats de ces professionnels de la déstabilisation, toujours présents sur les tréteaux du 13 Mai, toujours ressassant les mêmes « méditations », mais qui en se présentant  aux  élections (s’ils osent)  ne récoltent que des  0,001% des voix, même pas celle de leur conjoint. Demandez-leur un peu les noms des premiers martyrs successifs du 13 Mai devant lesquels ils ont tant pleuré. Chiche !  Ils ne le sauront pas.

M.Ranarivao

Midi Madagasikara1 partages

Miandrivazo : Zandary iray rotiky ny balan’ny dahalo

Misesy ny fahafatesan’ny zandary teo am-panatontosana ny asany. Raha vao ny asabotsy teo no nisy roa izay nomem-boninahitra farany tamin’ny lanonana ara-miaramila mifandraika amin’izany, ny ampitson’iny dia efa nisy iray hafa  lavon’ny bala ny zandary. Tokony ho tamin’ny efatra maraina teo amin’ny kizo atao hoe Behoro (Miandrivazo) no raikitra ny fifampitifirana. Nanao fanarahan-dia, toY ny mahazatra, niaraka tamin’ny fokonolona ilay zandary sy ny namany rehefa nisy ny halatr’omby  nitranga tao amin’ny fokontany Antanambao. Adiny enina taty aoriana, voatery tsy maintsy nampiasa lakana ireo mpanara-dia ary teo am-pakàna izany indrindra no nohararaotin’ny dahalo izay niery tao anaty lobolobo notifirina. Voa teo amin’ny lohany, ny tongony ary ny vatany, izany hoe rakotra bala ilay zandary kilasy faharoa antsoina hoe Tsimiampiky. Tafaporitsaka tao anatin’ny haizina ny ankamaroan’ireo jiolahy. Na izany aza, tamin’ity ady ity dia nisy dahalo enina naratran’ny bala. Nisy koa anefa ny lehilahy iray izay avy amin’ny fokonolona, isan’ny namoy ny ainy rehefa voatifitry ny dahalo. Misesy araky ny voalaza etsy ambony ny fahafatesan’ny mpitandro ny filaminana any amin’ny faritra misy dahalo. Ny tsikaritra dia efa manomboka tsy mitovy intsony ny hery eo amin’ny roa tonta. Sady efa maro an’isa ireo dahalo no mitondra fitaovam-piadiana  tsy mifanalavitra amin’ny an’ny mpitandro ny filaminana koa.

D.R

Midi Madagasikara1 partages

Monja Roindefo : Pour le respect de l’Etat de droit

L’ancien PM a ses « maux » à dire.

« Le non- respect des principes des politiques publiques et la préséance accordée aux intérêts mafieux et crapuleux, tant nationaux qu’internationaux dans la gestion des affaires de l’Etat ; le non-respect des principes de l’Etat de droit et la prédominance du système de pensée d’Ikotofetsy et Imahaka pour remplacer l’éthique de responsabilité, aussi bien politique qu’administrative, voire économique ; l’absence des principes généraux de droit universellement reconnus qui se traduisent par la gabegie, la pauvreté et l’insécurité ». Tout cela est à l’origine de la crise actuelle selon Monja Roindefo qui trouve « normal que l’Armée qui est le dernier rempart de la Nation, déclare vouloir prendre ses responsabilités pour préserver la paix sociale à Madagascar et le vivre ensemble ». Il attire toutefois l’attention de nos forces armées sur le fait que leur prise de responsabilité est « ultra-sensible » pour la paix civile de notre pays. « Vous devez non seulement redoubler de vigilance, mais voire plus, pour une telle mission sacrée, car les événements de 2001 ne devraient plus se reproduire », souligne-t-il. En faisant remarquer qu’« il n’y avait ni menace contre la paix civile ni de risque de guerre fratricide au sein de nos forces armées ». L’ancien Premier ministre de faire savoir qu’il est disposé à mettre ses conseils au service de la Nation.

Recueillis par R. O

Midi Madagasikara1 partages

Partenariat : « Vivo Energy » réhabilite l’EPP d’Ankadivato

« Vivo Energy » et Leo Club Antananarivo ont aidé à la réhabilitation de l’EPP Ankadivato.

L’éducation fait partie des priorités de la politique de responsabilité sociale de « Vivo Energy ». Cette société qui distribue les carburants et les lubrifiants Shell à Madagascar vient encore de démontrer son engagement pour le développement socioéconomique du pays en œuvrant à la réhabilitation de la salle du préscolaire de l’EPP Ankadivato.

Une occasion pour l’entreprise de démontrer sa  volonté de contribuer à la promotion de l’éducation à Madagascar. Les travaux de réhabilitation consistaient notamment à l’innovation de la salle de classe et à l’octroi de mobiliers du préscolaire, de tables- bancs ainsi que de la construction d’une haie colorée et diverses illustrations dans la salle du préscolaire. L’inauguration de ces infrastructures a eu lieu samedi dernier en présence des représentants de « Vivo Energy  Madagascar » et des autorités locales.

Réalisé en partenariat avec  le Leo Club Antananarivo Tanàna Arivo, ce projet permettra d’améliorer les conditions de travail et l’environnement scolaire des enfants de deux à trois ans, issus essentiellement de familles défavorisées. « Le principal objectif est de mettre en œuvre un projet social et surtout le don de soi envers la communauté » a-t-on notamment indiqué, lors de la cérémonie d’inauguration. « L’éducation est une responsabilité collective, par ce geste, nous concrétisons notre volonté d’œuvrer pour l’épanouissement et le développement de nos enfants. L’école est aussi et surtout un lieu de vie dans lequel nos enfants doivent se sentir bien, et nous sommes heureux d’avoir pu apporter notre contribution à ce projet. » a pour sa part indiqué, un responsable de « Vivo Energy Madagascar ».

R.Edmond

Madaplus.info0 partages

Cosafa Cup 2018 : Madagascar bat l’Afrique du Sud et se hisse en demi-finale

La grande ile écarte les Bafana Bafana de l'Afrique du Sud aux tirs au but avec un score de 4-3 en quarts de finale de la Coupe Cosafa au stade New Peter Mokaba de Polokwane hier.
Les Barea ont été dominés par les Sud-africains lors de la première mi-temps. Mais les « omby » ont su structurer leurs jeux en deuxième période tenant en échec le pays arc-en-ciel. Jean de Dieu Randrianasolo dit Leda a stoppé le cinquième tir des Bafana Bafana, et c’est Tobisoa qui transforme le dernier tir qui envoie Madagascar en demi-finales. Les Chipolopolo de Zambie seront l’adversaire des Barea mercredi prochain, pour une place en finale le 9 Juin 2018 face au vainqueur du Lesotho et du Zimbabwe.
Madaplus.info0 partages

Madagascar: le président nomme Christian Ntsay au poste de Premier ministre

C'est une nouvelle étape pour sortir de la crise politique à Madagascar. Le chef du gouvernement a démissionné ce lundi matin. Olivier Mahafaly Solonandrasana dit partir « la tête haute ». C'est ce que demandait la Haute Cour constitutionnelle, la plus haute cour du pays, face à l'impasse politique depuis fin avril. Un nouveau Premier ministre a été nommé dans la foulée. Il s'agit du haut fonctionnaire Christian Ntsay.
La nomination du nouveau chef du gouvernement n'a pas tardé à Madagascar. Le président Hery Rajaonarimampianina a nommé le haut fonctionnaire Christian Ntsay au poste de Premier ministre. Il a donc désormais la charge de former un gouvernement d'union nationale.
La démission ce lundi matin d’Olivier Mahafaly, son prédécesseur, était la suite logique de la décision de la Haute Cour constitutionnelle. Elle avait ordonné la semaine dernière au président de la République de mettre fin aux fonctions du Premier ministre, au plus tard le 5 juin. Finalement, c’est Olivier Mahafaly qui a déposé sa démission. Dans une déclaration faite à la presse dans la matinée, il a indiqué accepter volontiers et avec joie de démissionner pour permettre au président de la République de choisir librement un Premier ministre de consensus.
Source RFI
Madaplus.info0 partages

Christian Ntsay: le premier ministre de consensus ?

La première question qui se pose tout de suite après cette nomination : est- ce qu’il répond réellement aux critères de consensualisme tant attendus par tous les partis politiques, mais surtout par les opposants ?
Quelques heures après la démission de Mahafaly Solonandrasana Olivier, le numéro un malgache nomme Christian Ntsay à la tête du gouvernement de consensus. Ainsi, aucun accord n’a été trouvé par les acteurs politiques, situation, qui pousse le président de la République à nommer un premier ministre comme indiqué dans la décision de la Haute Cour Constitutionnelle en réponse à la requête aux fins de déchéances du président de la République déposée par les députés de l’opposition. On attend pour cette semaine la constitution du nouveau gouvernement.
Même si le Président de la République a affirmé que Christian Ntsay est issu des propositions des différentes entités politiques, les députés MAPAR affirme que la liste qu’ils ont envoyée contient Brunel Razadintsiandraofa, Tinoka Roberto, Christine Razanamahasoa. Mais vers 20 heures le 04 Juin, les députés MAPAR ont affirmé qu’ils saluent la nomination de Christian Ntsay à la tête du gouvernement. Est-ce que la nomination de cet ancien ministre du tourisme de l’époque de Ravalomanana va résoudre le problème du pays ? A suivre...
News Mada0 partages

Faran’ny herinandro an-tsary

Samy tsy nisy diso anjara ireo mpankafy ny tarika Rossy. Niavaka ny fampisehoana natolony, tetsy amin’ny Carlton Anosy, ny zoma alina teo.

 

Niavaka tamin’ny hetsika tamin’iny faran’ny herinandro iny ny seho natolotry ny tarika Black Jack’s sy ny Jeneraly, tetsy amin’ny Dôme Ankorondrano, ny zoma teo.

News Mada0 partages

Kitra – «Cosafa Cup 2018» : tafakatra amin’ny manasa-dalana ny Barea de Madagascar

 Manohy ny lalany ny Barea de Madagascar, eo amin’ny fiadiana ny “Cosafa cup 2018”, taranja baolina kitra. Resin’ny Malagasy, teo amin’ny ampahefa-dalana, ny Bafana Bafana Afrikanina Tatsimo.

 Tafita hiatrika ny manasa-dalana, eo amin’ny fiadiana ny “Cosafa cup 2018”, ny Barea de Madagascar. Resiny, teo amin’ny lalao ampahefa-dalana, tamin’ny alalan’ny fandakana ny “tirs au but”, 4 no ho 3, ny Bafana Bafana Afrika Atsimo, mpampiantrano. Fihaonana, notanterahina, omaly alahady tao amin’ny kianja Polokwane Stadium.

Niady ny fihaonana teo amin’ny roa tonta na nanantombo teo amin’ny fanafihana aza ny Afrikanina Tatsimo. Tsy nihafihafy ihany koa ry Dax sy ry Baggio fa nanao izay ho afany tamin’ny fandrindrana ny lalao. Marihina fa nampijoro ireo mpilalao efa za-draharaha i Fancklin, mpanazatra malagasy.

I Leda avy hatrany no niandry ny tsatoby. I Johnny sy ry Toby kosa, niandraikitra ny fiarovantena. I Dax kosa ny teo afovoan’ny kianja, nampiaina ny fanafihana, ary ry Bora sy ry Sandratriniaina ny tany aminy lohalaharana.

Tetsy ankilany, mpilalao ao amin’ny ekipam-pirenena U23 ny antsasa-manilan’ireo niakatra kianja, ho an’ny Bafana Bafana. Tsy nisy ny baolina tafiditra teo amin’ny 90 mn, hany ka voatery niditra teo amin’ny fandakana ny “tirs au but” ny roa tonta. I Mika irery ny hany tsy nahafaty ny azy, ho an’ny Barea de Madagascar. Samy nahafaty ny azy daholo kosa i Ando, i Dax, i Baggio ary i Toby. Roa kosa ny tsy nahatafiditra ny an-dry zareo Bafana Bafana i Weber sy i Singh.

Amin’ny alarobia izao ny hanatontosana ny manasa-dalana ka hifandona eo amin’izay tafita amin’i Zimbaboe sy i Botsoanà ny Barea amin’izany dingana izany. Vokatra, izay tsy mbola azo tamin’ny fotoana nanoratanay.

Tompondaka

 

News Mada0 partages

Kitra Malagasy : haverina ny fifidianana ho an’ny ligim-paritra telo

Tapaka, nandritra ny fivoriambe tsy ara-potoan’ny federasiona malagasin’ny baolina kitra, notanterahina ny asabotsy lasa teo teny Ivato, fa haverina ny fifidianana amin’ny ligim-paritra telo : i Vatovavy Fitovinany, i Bongolava ary i Matsiatra Ambony. Tamin’izany koa ny nananganana ny vaomieram-pifidianana hisahana sy hitarika izany miaraka ny an’ny federasiona.

Ity vaomiera ity izay efa nasiam-panovana satria tsy neken’ny federasiona iraisam-pirenena  ilay teo aloha, araka ny taratasy nalefan’izy ireo, ny 17 mey lasa teo. Handrafitra ny rijan-teny sy ny pitsopitsony mahakasika ny daty sy ny toerana hanaovana ny latsa-bato ary ireo kandidà afaka mifaninana, amin’izany ity vaomiera vaovao ity.

Marihina fa tsy afaka nanatrika ny fankatoavana ireo filohana ligy telo voakasika ireo. Ligim-paritra 19 no nanontaniana ka nanaiky io vaomiera ion y 14 raha nitsipaka kosa ny dimy. Araka izany, afaka manatanteraka ny asa amin’ny maha vaomieram-pifidianana azy ireo mpikambana vaovao.

Ankoatra izay, nanao ny tatitra ny asa nataony, nandritra ny taom-piasana 2017, ny komity mpitantana  eo anivon’ny federasiona ka nahazoana ny fankatoavana “quitus” 100 isan-jato, avy amin’ireo ligim-paritra 22, izany.

Nambaran’Andriamiasasoa Doda, filohan’ny federasiona malagasin’ny baolina kitra (FMF) fa tsy afaka hiandry ny fahavitan’ny fifidianana  amin’ireo ligim-paritra telo ireo ny fifaninanana fa tsy maintsy vitaina. Nomarihiny fa tsy maintsy alefa any amin’ny kaonfederasiona afrikanina (Caf), amin’ny volana oktobra, mantsy ny anaran’ireo ekipa roa hisolontena an’i Madagasikara eo amin’ny fiadiana ny ho tompondakan’i Afrika sy ny fiadiana ny amboaran’ny Caf ho an’ity taona 2018 ity.

Mbola ireo mpitantana teo aloha ihany araka izany, no hisahana ny fampandehanana izany fifaninanana any amin’izy ireo, izany.

Tompondaka

News Mada0 partages

Basikety – “Smatch-in XXL” : resin’ny Degs ny Escame

Nanomboka, tetsy amin’ny lapan’ny Fanatanjahantena Mahamasina, ny asabotsy lasa teo nitohy omaly alahady, ny fifaninanana basikety “Smatch-in XXL”. Fihaonana, ho an’ireo oniversite sy ivontoeram-pampianarana ambony. Anisan’ny vokatra tsy nampoizina ny nandavoan’ny Degs ny Escame, tompondaka farany, teo amin’ny lehilahy. Niondrika, tamin’ny isa 62 no ho 47, teo anoloan’ireo mpianatra lalàna, ry zalahy. Azo lazaina fa niendrika famaranana kely ny lalao teo amin’ny roa tonta satria tena niady, saingy efa tany amin’ny fizaram-potoana fahefatra vao nanomboka nihataka tsikelikely ny Degs ka nandrombaka ny fandresena.

Tsara fanombohana ihany koa ny IFT, rehefa nanilika ny IS-Info, tamin’ny isa 65 no ho 52. Nahazo fandresena ihany koa ny Imgam, nanoloana ny GSI, tamin’ny isa 60 no ho 48. Nomontsanin’ny INTH, tamin’ny isa mavesatra 52 no ho 17, ny E-Media. Toy ny nanao fanazarantena fotsiny tamin’ireo tapa-potoana efatra nilalaovana ny INTH. Ho an’ny vehivavy, resin’ny St Michel, tamin’ny isa 49 no ho 33, ny Inscae ary lavon’ny ISPM, tamin’ny  isa 33 no ho 29, ny Iscam.

Torcelin

News Mada0 partages

«School tournament – Fiba 33» : nifampizaran’ireo sekoly ny fandresena

Tontosa, ny asabotsy 2 jona lasa teo tetsy amin’ny kianja Mahamasina, ny fifanintsanana ho an’ny faritra faharoa, eo amin’ny fiadiana ny «School tournament – Fiba 33», ho an’ny faritra faharoa. Fihaonana basikety lalaovina olona telo, natokana ho an’ireo sekoly. Nifampizarana ny fandresena, tamin’ity.

Anisan’izany ny sokajy U15 vehivavy, nandrombahan’ny St François Xavier 2 ny amboara rehefa nanilika ny Rossignols, tamin’ny isa 8 no ho 4, teo amin’ny famaranana. Afaka nanarina kosa anefa ry zareo Rossignols, teo amin’ny U18. Lasan’izy ireo ny fandresena taorian’ny nanilihany ny St François Xavier 1, tamin’ny isa tery 12 no ho 11. Teo amin’ny zazalahy indray, tompondaka ny CEG Antanimbarinandriana, ho an’ny U15, rehefa nandresy ny St François Xavier 2, tamin’ny isa 19 no ho 17. Ny St Antoine 2 kosa no voalohany, teo amin’ny U18, raha nandavo ny St Fraçois Xavier 1, tamin’ny isa 17 no ho 14. Samy hiatrika ny famaranana lehibe, hatao 16 jona ho avy izao, ao amin’ny kianja St Michel Amparibe, ireo mpandresy ireo.

Torcelin

News Mada0 partages

Tenisy – «ITF/Cat U14» : nahazo medaly volamena ny olon-droa lehilahy

 Tsy nitsanga-menatra ny ekipam-pirenena malagasy, eo amin’ny taranja tenisy, sokajy zandriny, satria nandrombaka ny medaly volamena, nandritra ilay “Tournoi ITF/Cat U14”. Fihaonana, notanterahina tatsy Kenya.

Nifarana, omaly tatsy Kenya ny fifaninanana “ITF/Cat”, sokajy U14 lahy sy vavy eo amin’ny taranja tenisy. Norombahin’i Madagasikara ny medaly volamena teo amin’ny sokajy olon-droa miaraka lehilahy. Azon-dRakotondrainibe Sampras sy Rakotomalala Finoana ny fandresena rehefa nandavo an’ilay Maorisianina, i Jake Lam Hau Ching, sy ilay Botsoaney, i Denzel Seetso, teo amin’ny famaranana, izy ireo. Tamin’ny seta, 2 no ho 1 (3/6 ; 6/3 ; 10/6),  ny nahazoan’izy mirahalahy ny amboara. Azo lazaina fa tsy nampoizin’ireo mpifanandrina taminy, izay efa manana ny lazany, ny zava-bitan’i Sampras sy i Finoana, tamin’ity.

Medaly volafotsy kosa ny azon’ny ekipa olon-droa vehivavy, niarahan-dRakotoarilala Randy sy Rasendra Miotisoa. Resin’ireo Kenianina, i Angela Okutoyi sy i Roselida Asumwa, teo amin’ny famaranana, izy mirahavavy. Nisaraka, tamin’ny seta 2 no ho 1, (7/6 ; 2/6 ; 5/10), izy ireo. Niezaka nanao izay ho afany ny solontena Malagasy, saingy nitaky tamin’izy ireo ny havizanana, noho ny fisian’ny lalao tsy ankiato. Efa manana traikefa ambony ihany koa ireo Kenianina nifanehatra tamin’izy ireo.

Ho an’ny famaranana olon-tokana vehivavy, resy teo amin’ny famaranana ihany koa i Miotisoa, lavon’ilay Kenianina, i Angela Okutoyi, tamin’ny seta 2 no ho 0 (3/6 ; 3/6).Lasan’i Randy kosa ny medaly alimo, taorian’ny nandreseny ilay Beninoà, i Gloriana Nahum, tamin’ny seta 2 no ho 1 (4/0 ; 4/5 ; 10/1).

Raha atotaly, medaly dimy  ny azon’ny ekipa malagasy ka volamena ny iray, volafotsy ny roa  ary  alimo ny roa.

 Torcelin

News Mada0 partages

Foot – COSAFA cup : les Barea en demi-finales

Une victoire qui restera dans les annales de l’histoire du football malgache. Les Barea ont battu l’Afrique du Sud en quarts de finale du Cosafa Castle Cup. Ainsi, Madagascar va jouer sa troisième demi-finale de cette compétition cette saison.

Le public du stade Polokwane à Limpopo, Afrique du Sud, n’en croyait pas ses yeux. Pourtant, les Barea l’ont bel et bien fait. Ils ont effectivement battu l’équipe hôte du Cosafa Castle Cup, hier, en quarts de finale, à l’issue des séances de tirs au but (4 à 3). Ando, Dax, Baggio et Toby ont tous réussi à inscrire leurs buts tandis que Weber et Singh ont raté les leurs. Une chose est sûre, Franklin Andriamanarivo a misé sur le coaching gagnant en titularisant les joueurs les plus habitués à ce type de rencontre. Sur le terrain, la troupe de Dax a su garder son sang- froid pour maîtriser l’équipe adverse.

Dans les cages, Leda a été très décisif sur sa ligne. Il a pu compter sur la barrière défensive dressée par Toby et Johnny. Boura et Santatra ont été bien servis en attaque grâce à la fougue des milieux de terrain comme Dax. De son côté, Stuart Baxter a élaboré un échiquier composé essentiellement de jeunes joueurs. Ces derniers ont mis du temps à suivre le tempo imposé par le camp malgache et ont évité le pire à plusieurs occasions.

Les deux formations se sont donc séparées sur le score nul et vierge au terme du temps réglementaire. Ainsi, la Grande île va disputer sa troisième demi-finale du Cosafa Cup, ce mercredi, face à la Zambie. Pour la petite histoire, Madagascar s’est placé à la 4e position en 2011 et s’est mis à la troisième marche du podium en 2016. Et cette fois sera peut-être la bonne.

Rojo N.

 

 

News Mada0 partages

Run : et de deux pour Tony Razafintsalama

Le club Runmada se frotte les mains ! Le premier pas de Tony Razafintsalama, à bord de la Renault Super 5 au Championnat de Madagascar, se déroule à merveille. Après deux manches courues, le jeune pilote trône en tête du classement général.

Hier, sur la piste de la Batac Arivonimamo pour le compte de la deuxième manche, la Super 5 a survolé la piste dans la catégorie Run. Malgré des passages difficiles lors des éliminatoires, grâce à la fiabilité de la puissance de son bolide, Tony Razafintsalama a dominé la phase finale pour s’offrir la victoire.

De retour dans la compétition après avoir raté la première manche, le champion de Madagascar en titre, Jimmy Andriamahenina (MK3 VR6), n’a pas fait le poids en finale face au leader du classement général actuel. Un mano a mano qui sera à coup sûr l’attraction lors des quatre dernières manches de la joute nationale entre deux as de la vitesse issus de deux clubs rivaux, que Runmada et Antananarivo moto auto (Ama).

Ce dernier a vu son week-end sauvé par la Smart Drag de Harijaona Randriarimalala. Vainqueur de la course dans la catégorie Prorun, celui-ci est plus que jamais le leader incontesté du championnat national.

Naisa

News Mada0 partages

Cyclisme : Emile reste inamovible

Le Championnat d’Analamanga a redonné espoir aux pensionnaires de l’équipe nationale, hier, pendant la course en ligne de 130 km sur la RN4. Emile Andranntenaina (FCSA) a devancé Mazoni Rakotoarivony (VCA). Le premier a signé un temps de 3h30’57 » contre  3h31’01 » pour Mazoni et 3h31’05 » pour Jean de Dieu Rakotondrasoa, alias RAvoatabia (FCSA), qui a complété le podium. Chez les cadets (60 km), le tableau a été dominé par les coureurs de l’UCJT Nanisana.

Thierry a pris le dessus sur ses équipiers Hajatiana et Santariniaina. Cette épreuve s’est déroulée sans aucun bémol, ou presque. En effet, Andry Fanantenana Randriambolanirina (FCA Avaradrano) a eu une fracture du bras droit après une chute sur le pont d’Andranovelona. La prochaine compétition est prévue le 24 juin sur le circuit du Maris Masay. Une course organisée par le club FCA Avaradrano, sous l’égide de la ligue d’Analamanga.

Rojo N.

News Mada0 partages

School tournament 3X3 : d’entrée, LSFX frappe fort

Les éliminatoires de la Zone 2 le week-end dernier ont souri au lycée Saint-Francois Xavier (LSFX) à Antanimena. Ses équipes sont montées sur le podium dans chacune des quatre catégories en compétitions, à savoir les U18 filles et garçons, les U15 filles et garçons.

 La moisson a été plus fructueuse chez les U15 pour LSFX. Si ce dernier a remporté le titre de la Zone 2 et la troisième place chez les filles, chez les garçons, ses joueurs ont arraché la deuxième et la troisième positions. Au total, quatre podiums chez les U15 contre trois chez les U18 pour les équipes de LSFX. Et, cerise sur le gâteau, la qualification de toutes les équipes de cet établissement scolaire pour la phase finale, tant chez les garçons que chez les filles.

Le collège Saint-Michel accueillera cette phase finale le 16 juin prochain. Les équipes qualifiées disputeront, primo, la phase de poule avant de poursuivre avec les quarts de finale. Sur les 12 formations en lice chez les garçons dans chaque catégorie d’âge, seules les 8 meilleures continueront l’aventure à l’issue de la phase de poule. Chez les filles par contre, toutes les 8 équipes qui participeront à la phase finale, disputeront les quarts de finale.

Naisa

Classement général de la zone 2

U15 Filles :

Championne : LSFX 2

Vice-championne : Rossignols

3ème place : LSFX 1

U15 Garçons :

Championne : CEG Antanimbarinandriana

Vice-championne : LSFX 2

3ème place : LSFX 1

U18 Filles :

Championne : Rossignols

Vice-Championne : LSFX 1

3ème Place : Lycée Andoharanofotsy

U18 Garçons :

Championne : St Antoine 2

Vice-Championne : SFX 1

3ème Place : Esca

Les qualifiées pour la phase finale :

U15 Filles :

1- LSFX 1 Antanimena

2- Rossignols Ambohimanarina

3- LSFX 2 Antanimena

U18 Filles :

1- Rossignols Ambohimanarina

2- LSFX 1 Antanimena

3- Lycée Andoharanofotsy

U15 Garçons :

1- CEG Antanimbarinandriana

2- LSFX 2 Antanimena

3- LSFX 1 Antanimena

U18 Garçons :

1- Saint Antoine 2 Ankadifotsy

2- LSFX 1 Antanimena

3- Esca Antanimena

 

News Mada0 partages

Basket-N1A : un mercato moins animé

Le règlement interdit le recrutement de plus de trois nouveaux joueurs par équipe en une saison. Pour autant, rares sont les équipes qui ont réussi à atteindre ce chiffre à l’heure actuelle. D’après la liste officielle des transferts, dévoilée par le secrétariat général de la Fédération malgache de basket-ball (FMBB), conduite par Tsiry Colombe Ralalaharison, force est de constater que le mercato a été moins animé en N1A.

Seules, les équipes qui ont besoin de recruter, sont obligées de suivre la vague de mercato en compagnie de formations déclencheuses.

Chez les hommes, le cas le plus retentissant a été celui de l’ASCB (Boeny). Victime de l’ambition de la GNVB Vakinankaratra qui lui a arraché trois éléments, elle a dû, de ce fait, colmater les brèches par l’achat de trois nouveaux joueurs.

Outre ces deux équipes, Cosmos (Diana) semble l’autre formation à acheter malin en débauchant deux joueurs talentueux. Le reste a joué la continuité ou s’est montré raisonnable par rapport aux moyens en sa disposition.

Plus surprenante est la valse des chaises chez les dames qui incluent plusieurs équipes. Animatrice principale du marché des transferts cette saison, Ascut (Atsinanana) a enrôlé des joueuses de première classe chez ses adversaires directs, à savoir, SBBC (Boeny) et de Fandrefiala (Analamanga). Des pertes rapidement remplacées par trois joueuses pour la première et deux pour la seconde.

Étrangement, Ascut s’est montré très active dans le mercato dans la catégorie féminine, alors que chez les hommes, l’équipe de la commune de Toamasina a brillé par son absence sur le marché.

Naisa

Les nouveaux transferts par club

N1A Hommes :

-Cosmos Diana : Toto Marcelin Fabient, Roberson Dalton Razafimanantsoa (Joma)

-SBBC Boeny : Fanambinana Onisoa Tsirinafafy Benjamin, Claudin (O’Neal) Razafinandrasana, Raymond Stanislas Andrianarison

-Sebam Boeny : Givano Raharison,

-ABBS Sava : Hanitriniaina Rakotovao

-AS Victoire : Fredou Oberlin Razafindratombo

-COSPN Analamanga : Germain Tahina

-ASCB Boeny : Stéphane Théodule Feno, Edzot Tsimihaso, Macias Vema Fenotsara

-GNBC Vakinankaratra : Rick-Ley Loubacky (Ricky), Mmadi Msaïdie Amed Rakotoson (Zezy), Elly Randriamampionona

-TMBB Analamanga : Anderson Brechard Razafimanantsoa

-Cosfa : Jean Léonel Rakotomiaramanana

N1A Dames :

-SBBC Boeny : Tokin’Iaina Sambatrarimiora, Ravaka Sarobidy Randriatahiana, Hantanirina Hasitiana Rasolofo

Fandrefiala Analamanga : Zo Nandrianina Rakotoson, Volatiana Herizo Ravelotsihoarana

-JEA Vakinankaratra : Ravakiniaina Gabrielle Rakotomavo, Zanah  Joëlle Raseliarimanana

-Ascut Atsinanana: Andoniaina Nancy Rakotomanana, Lydia Romaine Rasoanirina,

Rovanandrasana Claire Zanafera

News Mada0 partages

ITF/CAT U14 : les garçons sacrés en doubles

La délégation malgache n’a pas démérité lors de la seconde étape du tournoi ITF/CAT U14 grade 2 qui a pris fin, hier, à Nairobi, Kenya. Les Malgaches sont sacrés champions en doubles garçons. Finoana Rakotomalala et Sampras Rakotondrainibe ont effectivement remporté la finale contre Jake Lam Hau Ching (Maurice) et Denzel Seetso (Botswana) au terme des échanges en trois sets (3/6 ; 6/3 ; 10/6). Quant aux filles, Randy Rakotoarilala et Miotisoa Rasendra ont été battues par la paire kenyane Angela Okutoyi-Roselida Asumwa (7/6 ; 2/6 ; 5/10).

En finale simples filles, Miotisoa n’a pas pu se défaire des griffes d’Angela par3/6 ; 3/6. Cette dernière semble être la bête noire des Malgaches puisqu’elle a également vaincu Randy Rakotoarilala en finale de la première étape de ce circuit. La médaille de bronze est revenue à Randy qui a disposé de la Béninoise Gloriana Nahum en trois sets (4/0 ; 4/5 ; 10/1). Chez les garçons, Sampras Rakotondrainibe s’est incliné devant Omar (Egypte) par 1/4 ; 2/4. En tout cas, c’est un bilan satisfaisant pour les Malgaches qui ont pu obtenir de précieux points sur le classement africain.

Rojo N.

 

News Mada0 partages

FMF : trois élections à refaire

L’Assemblée générale de la Fédération malgache de football (FMF)  a tranché sur le litige autour des élections dans certaines ligues. Ainsi,  il a été décidé que les élections seront à refaire au sein de trois ligues, notamment Vatovavy Fitovinany, Bongolava et Haute Matsiatra. Et conformément aux recommandations de la Fifa, une nouvelle liste des membres des Commissions électorales et de recours a été présentée officiellement, samedi dernier, à Ivato. Notons que les trois ligues concernées par cette décision n’ont pu assister à l’assemblée et seules, 14 représentants des ligues l’ont approuvé si les cinq autres ont répondu par la négative.

On attend donc la date et les lieux du scrutin dans ces localités. Par ailleurs, le comité exécutif de la FMF a obtenu le quitus à 100% après

la présentation des rapports moral et financier. « Les noms des deux équipes représentantes de Madagascar aux compétitions africaines doivent être connus avant le mois d’octobre. Nous ne pouvons pas attendre la tenue de ces élections pour boucler l’exercice fédéral en termes de compétitions nationales », a souligné le président de la FMF par intérim, Doda Andriamiasasoa.

Rojo N.

Commission électorale :

-Njaka Rakotovao

-Lala Raherimanana

-Huguette Ravelomananony

-Haga Rabefitia

-Paul Dimasy

Suppléants : Patrick Betreafona, Jacques Benony, Johary Miandrisoa Rajohnson

Commission de recours :

-Velonjara Rakotonandrasana

-Manahy Randrianirina

-Hassan Bin Mohamad

Suppléants : Marisu Ramananjatovo, Josiane Bazezy

 

News Mada0 partages

Ambohidratrimo : jiolahy enina nampiasa basy kilalao nanafika

Nanafika teny amin’ny faritra Ambohidratrimo iny ny faran’ny herinandro teo ny jiolahy enina nitondra basy kilalao. Nanesy tokantrano dimy izy ireo, araka ny fanazavana azo. Tsy nisy sahy nihetsika ireo trano nandalovan’ireto jiolahy ireto noho ny tahotra basy. Fantatra fa lasan’izy ireo tamin’izany ny vola 600.000 Ar niampy finday 10. Tafaporitsaka ireo olon-dratsy ireo ary tonga teny amin’ny toerana nisehoan’ny fanafihana ny mpitandro filaminana.

Fantatra tamin’ny fanadihadiana natao fa basy kilalao ny nampiasain’ireo jiolahy. Tsy nisy rahateo ny basy nipoaka. Ny olona no efa mihorohoro raha vao mahita basy ka ts mahalala intsony ny tena izy sy ny kilalao. Manampy trotraka ihany koa ny tsipoapoaka mipoapoaka etsy sy eroa. Efa misy ny fandraràna ny fanapoahana azy ireny, saingy tsy mahasakana ny ankizy tsy hanao izany. Mety hohararaotin’ny olon-dratsy ny fisian’izany. Mirongatra na aiza na aiza rahateo ny asan-jiolahy.

Yves S.

News Mada0 partages

Maroantsetra : mandrahona ny ben’ny Tanàna hanaovana fitsaram-bahoaka ny olona

Ahina indray ny hisian’ny rà mandriaka ao amin’ny kominina ambanivohitra Andranofotsy, distrikan’ i Maroantsetra, faritra Analanjirofo, atsy ho atsy, raha ohatra ka tsy misy ny fandraisan’ny fitondrana fepetra maika sy haingana ho an’ i Totomanambina Zito, ben’ny Tananan’ ny kaominina ambanivohitra Andranofotsy. Fantatra izany nandritra ny valandresaka nataon’ny fikambanan’ny zanaka am-pielezana Andranofotsy monina sy mipetraka any Toamasina, ny asabotsy teo tany Ankirihiry.

 « Miakatra na maripana ny hatezeran’ny vahoaka ao Andranofotsy amin’ izao fotoana izao ary hatahorana ny hisian’ny fitsaram-bahoaka ataon’ny fokonolona ho an’ny ben’ny Tanana noho izy nivarotra  ny  ilan-tany ao Ampariambe, misy ny ankamaroan’ny fasan-drazan’ny  fokonolona, manodidina ny 3 kilometatra tsy mivadimandry  mahazo hatrany amoron-dranomasina”, hoy ny fanazavana.

“Tafiditra amin’ izany tany namidiny izany ihany koa ny ala ahitana hazo sarobidy toy ny andramena,  hintsina, antafana, varanto, ary voamboana”, araka ny nambaran’ ireto raiamandreny nitafa tamin’ny mpanao gazety ireto.  Foto-piveloman’ny mponina mihitsy no namidiny, misy ny volin’ny fokonolona, toy ny vary sy ny lavanila ary ny jirofo », hoy ireo fikambanan’ny zanaka am-pielezana. « Efa nisy ny hetsika fanairana, indroa miantoana nataon’ny fokonolona ny 25 sy 26 avrily teo tamin’ny alalan’ny filanjana sora-baventy sy fitakiana ny fialàn’ny ben’ny Tanàna tsy hatongavana amin’ny raharaha tena sarotra, saingy manao bemarenina  noho ny filazany fa manana mpiaro izy.

Ho an’ny fokonolona ao Ambodivoahangy, efa eo am-piomanana ny fametrahana sakana tsy hahatongavan’ny mpitandro filaminana sy tsy hahafahan’ny ben’ny Tanàna handositra izy ireo, raha ny tatitra voaangona hatrany.

Vokany  manao antso avo amin’ny fitondram-panjakana, noho izany, ireto oloben’ Andranofotsy Maroantsetra ireto tsy hisian’ny rà mandriaka sy  ny fitsaram-bahoaka ao an-toerana manoloana ity raharaha ity.

Sajo

 

News Mada0 partages

Halatra moto sy fisolokiana : tovolahy iray saika matin’ny fitsaram-bahoaka

Efa saika ny ainy no nanefa, saingy mbola teo ireo tsara sitrapo ka nisakana ny mpidaroka tsy nanao fitsaram-bahoaka ny jiolahy malaza amina fifohana rongony sy halatra moto tany Toamasina.

 Tratra am-bodiomby ny takarivan’ny alakamisy teo, tokony ho tamin’ny 5 ora sy sasany, teo anoloan’ny tranombarotra iray ao Bazaribe Ampasimazava, izy io. Raha ny loharanom-baovao, efa matetika misy moto very anoloan’ ity tranombarotra ity ka miantoka hatrany ny mpiambina. Niezaka nanao fanaraha-maso hentitra, noho izany, ireto farany ka tsy nanampo i Navaro, tovolahy 29 taona, fa nandray moramora ny moto lasibatra ary niakatra namelona moto tamin’ny fanalahidy efa teo am-pelatanany, fampiasa amin’ny halatra moto.  Izy saika handeha iny, voasakan’ny mpiambina tampoka ka raikitra teo sakoroka sy vono. Efa nisy mihitsy namoaka solika tamina moto saika handorana velona  ity jiolahy ity.

Nisy nahafantatra ny ray aman-dreniny ihany koa tamin’ny nanatri-maso ka niantso ny rainy. Tsy naharototra akory ny fahatongavan’ny rainy ny fahitany ny zanany efa difotry ny ratra fa niezaka nisaotra ny fokonolona ihany izy ny tsy nanaperan’ izy ireo ny ainy. « Efa maditra ity zanako ity ary rehefa mahazo zava-mahadomemina izy, lasa tia mangalatra. Efa avy niditra am-ponja tamin’ izao halatra izao izy ity fa misaotra anareo ihany tsy namono azy tanteraka », hoy ny rainy, sady namela azy hoentin’ny polisy nitondra azy ihany tamin’ny moto.

Ankoatra ity tranga ity, voaendakan’ny jiolahy ny alarobia 30 may lasa teo  tokony ho tamin’ny 6 ora hariva teo akaikin’ny paositra Anjoma ny polisy vavy manao fanamiana sivily miasa eny anivon’ny seranam-piaramanidina Ambalamanasy. Lasan’ ireo jiolahy mpanendaka avokoa ny firavaka volamena, ny finday, ny poketra misy vola. Raim-pianakaviana iray hafa indray koa voaendaka moto teo Depot, ny andron’ io ihany. Mirongatra izaitsizy ny asan-jiolahy any Toamasina any.

Sajo sy Yves S.

News Mada0 partages

Taorian’ny rainy… : nisy naka an-keriny i Rishi Chandarana

Nisehoana fakana an-keriny indray omaly tany Andakana, tany amin’ny lalam-pirenena fahefatra mihazo an’i Mahajanga iny. Araka ny fantatra, i Rishi Chandarana io nisy naka an-keriny io, raha vao nivoaka ny filalaovana golf eny Andakana, omaly tokony ho tamin’ny 4 ora hariva. Tsy mbola fantatra mazava ny tena zava-niseho fa tao anatin’ny fotoana fohy ny nitrangan’izany. Nitondra fiara ireo mpaka an-keriny.Fantatra fa zanak’i Pradeep Chandarana ihany izy ity. Tompon’ny hotely Mellis eny Tsaralalàna izy ireo. I Pradeep izay vao nisy naka an-keriny ihany koa ny 7 jona 2017 teny Behoririka. Efa ho iray volana taty aoriana vao votsotra izy. Izao indray ny zanany izao lasibatry ny fakana an-keriny izao. Tsy mbola misy ny vaovao momba azy io.Mipetraka ny fanontaniana, miverimberina hatrany ny fakana an-keriny eto amintsika, na eo aza ny antso avo ataon’ny CFOIM (Fikambanan’ny Karana frantsay monina eto Madagasikara) momba ny fakana an-keriny mahazo ireo karana. Efa ireto farany fa nanamafy fa nisy ny fakana an-keriny saingy tsy mbola nisy ny vaovao manodidina izany eo am-pelatanan’izy ireo.Manao inona ny mpitandro filaminana? Mbola variana mifanenjika amin’ny mpanohitra? Efa tsy azo iainana intsony ny rivotry ny tsy fandriampahalemana eto Madagasikara. Lasibatra avokoa na tompon-tany na vahiny. Miahiahy ny mpandraharaha, satria tsy azo antoka ny tontolon’ny fandraharahana eto Madagasikara, vokatry ny fakana an-keriny misesy.Andrasana indray ny fivoaran’ny toe-draharaha…

Randria.

News Mada0 partages

Fifandonana mahery vaika tany Isalo : zandary iray rotidrotiky ny balan’ny dahalo

Voatifitra teo amin’ny fihirifany, ny vatany ary ny tongony ny zandary G2C iray, nandritra ny fifandonana tamin’ny dahalo tany Isalo, ny asabotsy maraimbe teo. Dahalo enina kosa voatifitra ka latsaka tany anaty rano.

 Zandary iray avy ao amin’ny PA Isalo no lavo teo am-panatanterahana ny asany amin’ny ady amin’ny asan-dahalo, ny asabotsy teo tokony ho tamin’ny 4 ora maraina, tao amin’ny kizo atao hoe Behoro, fokontany Masiakampy, kaominina Anosimena, distrika Miandrivazo. Mbola nisy lehilahy iray tamin’ny fokonolona namoy ny ainy ihany koa tamin’izany. Ankilany kosa voan’ny balan’ny mpanara-dia tamin’izany ny dahalo miisa enina.

Araka ny fanazavana avy amin’ny zandary, ny zoma teo tamin’ny 11 ora alina, tonga tao amin’ny fokotany Tanambao, kaominina Isalo, distrika Miandrivazo, ny dahalo manodidina ny 20 lahy samy nitondra basim-borona, ary nangalatra omby miisa 35. Tsy nanaiky mora foana ireo mponina ka nanara-dia avy hatrany. Vao nivoaka tokony ho 200 m ny tanàna ireo malaso, efa nisy ny fifandonana teo amin’izy ireo sy ny fokonolona ka lavo, namoy ny ainy ny lehilahy iray zanaky ny tompon’omby. “Niantso ny zandary eny amin’ny PA Isalo, tokony ho  5 km miala avy eo, izy ireo izay namaly ny antso avy hatrany ka raikitra ny fanarahan-dia”, hoy ny zandary.

Tamin’ny 4 ora maraina, rehefa tonga teo amin’ny kizon’i Behoro ireo mpanara-dia, efa nahita ireo dahalo mampita ny omby halatra tamin’ny reniranon’i Tsiribihina. “Ireo dahalo moa, nitaingina lakana maromaro ka raha vao nahatsinjo ny fiavian’ireo mpanara-dia, nitifitra avy hatrany ka velona ny fifandonana. Dahalo manodidina eo amin’ny enina no voan’ny balan’ny mpanara-dia ka latsaka tany anaty rano. Tafita ny ranobe kosa sasany ary tafaporitsaka niaraka tamin’ireo omby”, hoy ny fanazavana.

Teo am-pakana lakana

“Raha nidina teo amoron-drano haka lakana hiampitana ireo mpanara-dia hanohizana ny fanenjehana ireo dahalo, nisy dahalo roa hafa tsy mbola tafita niaraka tamin’ny namany, izay niery tao anaty lobolobo eo amoron-drano ka nitifitra ary nahavoa ny G2C Tsimiampiky  teo amin’ny fihirifany, ny vatany ary ny tongony ka nahalavo azy teo no ho eo. Tafaporitsaka tao anatin’ny haizina moa ireo jiolahy ireo taorian’ny valy bontan’ireo mpanara-dia”, hoy ny fanazavan’ny zandary.

“Mankahery ny fianakavian’ireo mana-manjo rehetra ny fianakaviamben’ny zandarimariam-pirenena. Ratompokolahy izay namela manano tena iray sy kamboty telo mianadahy ary hanaovana ny fanomezam-boninahitra farany sahaza azy amin’ny nahafaty azy teo am-panatanterahana ny asany amin’ny ady amin’ny tsy fandriaapahalemana”, hoy ny  fanamafisana.

Yves S.          

 

News Mada0 partages

Mananara Avaratra : may ny gropin’ny Jirama miisa telo amin’ireo fito

Tsy nisy nandoro fa vokatry ny fahanterany, may ny milin’ny Jirama tany an-tampon-tanànan’i Mananara Avaratra, ny zoma 2 lasa teo. Kila forehitra ny gropy miisa telo amin’ireo fito any an-toerana.

Tsy maintsy hiantraika any amin’ny famatsiana herinaratra any Mananara Avaratra ity tranga ity. Mila mandray fepetra haingana ny fanjakana sy ny Jirama, sady efa sasatry ny mitaraina rahateo ny mponina any an-toerana ary efa nisy fotoana nampitroatra azy ireo. Mahavariana azy ireo ny tsy hanomezan’ny Jirama gropy vaventy iray na roa, fa tsy milina madinika sady efa antitra ny hampiasiana, ka miteraka loza toy izao.

Manan-karena amin’ny rano rahateo ny any Mananara Avaratra, ary efa nanolo-kevitra matetika ny teknisianina ny hananganana tohodrano manokatra herinaratra avy amin’ny rano.

Sajo sy Njaka A.

News Mada0 partages

Fokontany miisa 63 eto Antananarivo : « ampoules » efa niasa 2.000 voasivana

Manimba ny tontolo iainana ny singa akora simika merkiora na volavelona ao anatin’ny « ampoule » na takamoa. Nanolotra fitaovana manokana afaka manala ity singa ity ho an’ny  Samva, miandraikitra ny fandraofana fako eto amin’ny kaominina Antananarivo Renivohitra (CUA) ny fikambanana iraisam-pirenena miaro ny tontolo iainana, WWF. Nambaran’ny mpanampy amin’ny fanatanterahana ny fandaharanasa ao amin’ity fikambanana ity, Randriamanalina Thierry, fa tsara ho fantatry ny rehetra fa zava-doza ny fiparitahan’ny merkiora amin’ny tontolo iainana rehefa betsaka. Manimba ny rivotra iainana, ny fahasalaman’ny tany, ny rano, sns. Ilaina mihitsy ny fanivanana azy amin’ireo fako avy any an-trano sy eny amin’ny dabam-pako.

Miisa 63 ny fokontany eto an-dRenivohitra nametrahana daba-pako manasaraka ny “ampoules” efa niasa amin’ny fako mahazatra. Maherin’ny 2.000 ny “ampoules” voaangona ary efa hampandalovina amin’ilay fitaovana manokana manala ny singa merkiora. Anisan’ny fomba hanaovana azy ny fampiasana “filter à carbone”, apetraka amin’ny toerana manokana.

Njaka A.

News Mada0 partages

Ambohibola, kaominina Miary : zaza telo tsy ampy lanja raisina an-tanana

11 ny fokontany mandrafitra ny kaominina ambanivohitra Miary, distrikan’i Toliara II. Iray amin’ny fokontany ao Mihary Ambohibola, manana toby  PNNC/ Seecaline. I Chantal irery ny mpanentana mampihodina ny toby nanomboka ny taona 2006 momba ny fanjarian-tsakafo raha misy efatra ny mpanentana fahasalamana manampy azy rehefa misy fanaovam-baksiny na misy tolotra  fahasalamana tontosaina. 130 ny zaza karakaraina ao amin’ny toby. Ny volana janoary no betsaka ny ankizy latsaky ny 5 taona tratran’ny tsy fahampian-danja. Nandritra ny volana mey lasa teo, telo ireo noraisina an-tanana manokana satria tsy ampy lanja. Rehefa tratran’ny tsy fahampian-danja na koa tsy fanjarian-tsakafo ny zaza iray, lanjaina isan-kerinandro izy hanaraha-maso ny fitombony, araka ny fanazavan’ny mpanentana. Ampianarina mikarakara sakafo ara-pahasalamana  sahaza ny zaza ny reny. Atoro azy koa ny fomba fanamainana ny mangahazo, trondro, tsaramaso, ananambo mba ho azo ampiasaina hatrany amin’ny fotoana rehetra ilana ireo.

Tsy manam-bola hanovana ny sakafo 

Anisan’ny zaza tratran’ny tsy fanjarian-tsakafo mahery vaika antonony i Stéphanie, zaza 9 volana, monina ao amin’ny fokontany Ambohibola, efa ho herintaona izao. 116 mm ny refin-tsandriny rehefa norefesin’ny mpanentana ao amin’ny toby. “Vary sosoa tsy misy laoka ny sakafony isan’andro”, hoy ny reniny (17 taona) rehefa feno telo volana ny zanany. Mbola minono kosa i Stéphanie. Mivarotra katsaka ny asany ka tsy maharaka ny vola hividianana entina hanovaovana ny sakafon-jaza. Nentanina izy hanatona ny toby hampianarina ny fomba fanovaovana ny sakafo omena ny zaza amin’ny akora misy eo an-tanàna.

14 kg koa Raharison Judor, 2 taona. Mazoto manaraka ny torohevitra momba ny sakafo azo avy ao amin’ny toby PNNC i Medarline (20 taona) reniny. Ankoatra ny sakafon’ny mpianakavy, misy sakafo hafa omeny an’i Judor isan’andro. Niteraka teny amin’ny tobim-pahasalamana i Medarline raha tao an-trano ihany no niteraka azy ny renin’i Stéphanie.

Vonjy

News Mada0 partages

Faritra Atsimo Andrefana : niharatsy ny zava-misy momba ny tsy fanjarian-tsakafo

 47,3% ny tahan’ny tsy fanjarian-tsakafo mitarazoka ho an’ny zaza latsaky ny 5 taona, raha 9% ny tahan’ny tsy fanjaran-tsakafo mahery vaika manerana ny Nosy.

Ho an’ny faritra Atsimo Andrefana, niharatsy ny zava-misy momba ny antontanisan’ny ankizy tratran’ny tsy fanjarian-tsakafo mahery vaika raha mitaha ny tamin’ny taon-dasa, araka ny valin’ny fanadihadiana « enquête smart » taona 2018 niarahan’ny Ofisim-pirenena momba ny fanjarian-tsakafo sy ny Unicef nanatontosa. Nahitana fivoarany tsara kosa ny tahan’ny tsy fanjarian-tsakafo mitarazoka sy ny tahan’ny tsy fahampian-danja eo amin’ny zaza latsaky ny 5 taona. « Hivoaka tsy ho ela amin’ny fomba ofisialy ny valin’ny fanadihadiana », hoy ny mpandrindra ny fanaraha-maso ao amin’ny Ofisim-paritra momba ny fanjarian-tsakafo ao Atsimo Andrefana, Razafimahatratra Marie Aimée. Ny taona 2017, 8,5% ny tahan’ny tsy fanjarian-tsakafo mahery vaika, 39,4% ny tahan’ny tsy fanjarian-tsakafo mitarazoka ary 28,9% ny tahan’ny tsy fahampian-danja eo amin’ny zaza latsaky ny 5 taona. Nivoitra tamin’ny vokatry ny fanadihadiana fa mahazo vahana ny tsy fanjarian-tsakafo ao amin’ny distrikan’Ampanihy, manaraka ny ao Betioky sy ny ao Benenitra, araka ny fanazavan’ny mpandrindram-paritry ny Ofisim-paritra (ORN), i Sokorokana Christian. Miasa amin’ny kaominina 61 amin’ny kaominina 121 mandrafitra ny faritra Atsimo Andrefana ny ORN. 339 ny toby iasana ka ny 181 amin’ireo ihany aloha hatreto no mihodina miaraka amin’ny ORN sy ny Fandaharanasan’ny Firenena mikambana momba ny sakafo (Pam).

 Voamarina eny amin’ny toby PNNC Seecaline

Isaky ny telo volana ny fanatanterahana ny fitiliana ny tsy fanjarian-tskafo eny amin’ny fokontany. Ho an’ny distrikan’Ampanihy sy i Betioky, misy kaominina any ambanivohitra, 2 ka hatramin’ny 5% ny tahan’ny tsy fanjarian-tsakafo mahery vaika. Ho an’Ampanihy manokana,  kaominina15 amin’ny 30 misy ao anatin’ny distrika, ahitana ny tsy fanjarian-tsakafo mahery vaika antonony. Mbola voaporofo araka ny antontanisa nivoaka avy amin’ny toby PNNC/Seecaline fa miharatsy hatrany ny tahan’ny tsy fanjarian-tsakafo nanomboka ny volana janoary ka hatramin’ny marsa ho an’ny faritra Atsimo Andrefana.

Vonjy A.

News Mada0 partages

Mitohy ny fampianarana : manala tena izay manakorontana

“Mitohy toy ny isan’andro ihany ny fizotry ny fampianarana manerana ny Nosy”, araka ny fanambarana nataon’ny tomponandraikitra rehetra eo anivon’ny minisiteran’ny Fanabeazana, notarihin’ny sekretera jeneraliny, Rabeson Rolland, omaly teny amin’ny foiben’ny minisitera, Anosy. Miantso ny fahatsiarovan-tenan’ny tomponandraikitra isan’ambaratongany napetraka handrindra ny fizotry ny fampianarana ny minisitera. Raisina ho manala tena avy hatrany amin’ny asany ny mpiasan’ny minisiteran’ny Fanabeazana manelingelina ny fampianarana, araka ny fanazavana azo. Nanamarika ny minisitera fa zo ny hanao fitakiana, saingy tsy tokony hatao takalonaina ny zaza malagasy.

Raha sanatria ho tonga amin’ny taona fotsy, matiantoka voalohany ny ray aman-dreny lany vola sy ny mpianatra niezaka nandritra ny taom-pianarana, nefa ho maty momoka fotsiny. Efa miezaka mitady vahaolana ho an’ny sekoly voakorontana noho ny fisian’ny fitokonana ny minisitera, amin’izao fotoana izao.

Misy amin’ireo lycée sy CEG eto an-dRenivohitra no efa nampiato ny fampianarana tao anatin’ny iray volana mahery kely. Ny tena olana, voakorontana ireo mbola mampianatra any an-dakilasy ary misy ny herisetra toy ny niseho tany Ambositra ka naharatrana mpianatra sy mpanabe. Mitohy kosa ny fampianarana amin’ny lycée tsy miankina 150.

Vonjy A.

News Mada0 partages

Melaky : 64% ny tahan’ny ankizy manambady

Ho fanamarihana ny fanombohan’ny iray volana natokana ho an’ny ankizy amin’ity volana ity, nizara sakafo ho an’ny fianakaviana manan-janaka 0-5 taona monina eny amin’ny tanàna iva ny tomponandraikitry ny minisiteran’ny Mponina, niaraka amin’ny minisitra Onitiana Realy, ny faran’ny herinandro teo teny amin’ny foibe Seba Isotry. Nambarany nandritra ny hetsika fa nankatoavin’ny filankevitry ny governemanta ny faran’ny volana teo, ny paikady nasionaly iadiana amin’ny fampanambadiana ny zaza (SNMLE). Namolavolana ny paikady ny minisiteran’ny Mponina sy ny mpiray ombon’antoka aminy toy ny Unicef, ny minisiteran’ny Fahasalamana…Ilaina hatao arofanina ity paikady ity satria niakatra ho 64% ny tahan’ny fampanambadiana ny kilonga ho an’ny faritra Melaky raha manodidina ny 41,2% ny taha manerana ny Nosy. Tanjona ny hampidina izany ho 21,2% ny taona 2024.

Vonjy A

News Mada0 partages

Golf du rova : un jeune karana kidnappé

Le rapt reprend de plus belle dans la capitale. Alors que Navage Veldjee, enlevé jeudi, n’est pas encore libéré par ses ravisseurs, un autre jeune karana vient d’être kidnappé hier.

Mais que font les forces de l’ordre ? A l’heure où elles passent leur temps à courir après les opposants, les ravisseurs en profitent.  De nouveau, la communauté Karana est dans la tourmente.

Hier vers 16h sur la route de Mahajanga, plus précisément à la sortie du Golf du Rova à Andakana, le jeune Rishi Chandarana a eu la mauvaise surprise d’être accueilli avec force par des kidnappeurs. A titre d’information, le père Pradeep Chandarana a déjà été kidnappé le 7 juin 2017 à Behoririka. A noter que cette grande famille Hindoue est propriétaire de l’Hotel Mellis à Tsaralanana.

De plus amples informations sont attendues, mais la gendarmerie de cette localité a confirmé les faits. Selon elle, une enquête a déjà été ouverte.

Le 24 mai dernier vers 19 heures, un autre karana a été enlèvé à Ampasapito. Il s’agit de l’homme d’affaires Navage Veldjee, âgé de 46 ans, propriétaire de grands magasins de la capitale. Actuellement, le quadragénaire demeure toujours entre les mains de ses ravisseurs. Et selon les informations reçues, les kidnappeurs ont déjà précisé le montant de la rançon  à payer, le prix de sa liberté.

Du côté du Collectif français d’origine indienne de Madagascar (CFOIM), un appel à témoins a été lancé et le collectif promet une forte récompense à toute personne qui permettrait de retrouver Navage.

A titre de rappel, à maintes reprises, le CFOIM et la Société civile, ont lancé un appel de détresse à l’endroit des responsables, à travers la grande mobilisation nommée «Aok’zay». Mais, le régime a du mal à stopper la recrudescence du kidnapping dans le pays.

Ando Tsiresy

News Mada0 partages

Attaque de dahalo : deux morts, cinq maisons incendiées

De jour comme de nuit, les dahalo attirés par l’appât du gain continuent à semer la terreur dans la Commune urbaine de Tsaratanàna.

Les faits se sont déroulés vendredi dernier, vers 8 heures 30, quand une quarantaine de dahalo lourdement armés ont pris d’assaut le fokontany de Betafo. D’après les témoignages des villageois, la majorité des assaillants étaient équipés de fusils de chasse et d’armes blanches. Trois fusils Mas 36 ont également été repérés sur eux.

 «Au moment où nous travaillions dans les champs, les dahalo ont envahi le village tout en criant et brandissant leurs armes», selon une source villageoise. Ils se sont d’abord introduits de force dans les maisons et se sont emparés par la suite des bovins. Tenues sous les armes et menacées de mort, les victimes n’ont osé faire aucun geste.

Des villageois abattus

Comme aucun secours venant de l’extérieur ne se profilait, les dahalo ont totalement dicté leur loi dans le village. Selon la gendarmerie de la localité, les dahalo ont tué deux villageois durant l’attaque. Ils n’ont pas manqué de mettre le feu sur cinq habitations.

Après l’attaque, les bandits ont pris en otage deux membres du fokonolona pour couvrir leur fuite. Mais aux dernières nouvelles, les otages ont été relâchés.

ATs.

 

News Mada0 partages

Education-reprise des cours : le Men avertit les enseignants grévistes

La reprise des cours dans les écoles qui ont connu une perturbation, depuis le début de la manifestation des enseignants, devrait être effective dès ce jour. Les responsables de l’éducation à tous les niveaux sont appelés à faire preuve de responsabilité.

Tous les élèves scolarisés au sein des écoles privées et publiques devraient être sur les bancs de l’école à compter de ce jour, sans interruption, sauf durant les quelques jours de vacances, à l’occasion de la célébration de la Fête nationale, selon les programmes de chaque établissement.

«Le staff du ministère de l’Education nationale (Men) fera en sorte que ce soit le cas jusqu’à la fin de ce troisième trimestre de l’année scolaire», a rassuré le SG du Men, Rolland Rabeson, hier lors d’un point de presse organisé à Anosy. Une disposition qui n’a rien à voir  avec la revendication politique actuelle, mais prise uniquement pour l’intérêt supérieur de nos jeunes.

«Le droit de revendication syndicale ne veut pas dire qu’on a le droit de mettre les élèves en otage et de sous-estimer les efforts des parents qui ont tant investi dans la scolarisation de leurs progénitures dès le début de l’année scolaire», a-t-il fait valoir.

«C’est inacceptable, c’est pourquoi le Men prend les mesures nécessaires pour que cette année scolaire puisse se dérouler normalement». Dans ce sens, ce dernier lance un appel aux responsables de l’éducation à tous les niveaux de faire en sorte que l’enseignement dans leur circonscription se déroule comme il se doit.

«Ceux qui préfèrent aller à l’encontre de cette responsabilité, doivent se poser la question s’ils sont encore dignes d’occuper leur poste en tant que responsable, puisque l’enseignement est une mission sacrée», a-t-il lancé.

Avant de conclure que «pour le staff du Men, tous les responsables au niveau du ministère de tutelle et ses structures, quel que soit leur titre, qui manifestent pour la perturbation de l’enseignement, sont désormais considérés comme démissionnaires…».

Fahranarison

 

News Mada0 partages

Ecole des salines : un atelier d’initiation en journalisme

L’orientation professionnelle commence dès maintenant pour les élèves de l’Ecole des Salines, dans la commune d’Ankalika-Toliara. Dans ce cadre, un atelier de journalisme a été initié à l’égard des  élèves manifestant leur envie d’étudier dans ce domaine.

L’atelier, qui se déroule tous les mercredis après-midi, est ouvert aux classes de 10e à  la 1ere, avec comme objectif principal de donner aux élèves un espace pour s’exprimer librement sur des sujets divers et variés.

A cette occasion, les intéressés ont également pu effectuer des recherches sur des sujets proposés et commencer à rédiger des articles de presse, comme la pêche, le poisson, le sel, la culture, ou encore la fabrication de maison… des sujets liés à leurs  milieux quotidiens et qu’ils tentent d’analyser et d’apporter des réponses aux questions posées.

Une fois l’article écrit et corrigé, les apprenants ont été initiés à la mise en page. Bref, ils ont pu découvrir le métier de journaliste et mieux le comprendre. Leur journal accessible à tous qui porte le nom «Graines de Salines», sera également affiché à l’Ecole des Salines. Une initiative qui pourrait susciter d’autres élèves à s’inscrire à ce genre d’atelier, l’année prochaine.

Fahranarison

 

News Mada0 partages

Antsahamanitra : hafa no ho ny hafa ny seho natolotr’i Samöela

Manaitra, mahafinaritra, mampieritreritra… Ireo teny rehetra ireo, azo ilazana ny fihetseham-po ho an’ireo tonga nanatrika ny fampisehoan’i Samöela, tetsy Antsahamanitra, omaly tolakandro. Raha tsorina, hafa no ho ny hafa ny kanto natolony.

Izay tsy tonga no nanenina… Ny fotoana nomen’i Samöela ny mpankafy azy, tetsy Antsahamanitra omaly, no tian-kambara. Tsy hisy ny toa iny, satria hafahafa ihany raha haverina. Novaina endrika tanteraka, izay tsy mbola nisy nanao mihitsy hatramin’izay, ny lampihazo ao amin’ity toeram-pampisehoana ity.

Tranokely vita tamin’ny tafo fanitso, ahitana mpivarotra kafe sy mofo, toy ireny hita manerana an’i Madagasikara ireny ; lampihazo voarakotra vovoka sy fasika ; latabatra sy seza fisotroana kafe … Santionany amin’ny haingon-tsehatra, nanaitra ny maso avy hatrany ireo. Hita ho te hanakaiky hatrany ny mpankafy azy ny mpanakanto, izay miaina anaty fiarahamonina, mitantara an-kira ny zava-misy anaty fiarahamonina ary mampifaly sy mampieritreritra azy ihany koa.

Tsy ny hitan’ny maso ihany no namolavolana zavatra tsara fa izay natosaka teny an-tsehatra ihany koa. Raha tsiahivina, nentina nampahafantarana ny rakikira vaovaon’i Samöela, mitondra ny lohateny hoe « Radio-n’ambanivolo », ity fampisehoana ity. Araka izany, nitondra vazo vaovao be ny tarika, saingy raha ny hita teny, misy amin’ireo no efa tsy zovina amin’ny mpankafy intsony, toy ny « Mambabo ».

Mipetraka hatrany ny maha izy azy an’i Samöela ao anatin’ireo hira vaovao. Tsy mbola lefy laza koa anefa ireo hira nahafantarana azy hatramin’izay ka niarahany nihira tamin’ireo mpijery, nandritra ny seho omaly. Na teo aza ny hatsiaka namirifiry, toa tsy re akory izany, satria nafana ny fiarahana.

Landy R.

News Mada0 partages

Analakely : matihanina, nahaliana ny « Jazz@tohatohabato »

Ifanotofan’ny mpanakanto sy ny tsy mpanakanto ny mozika tropikaly, saingy mihabe mpankafy ary matihanina tanteraka ny jazz eto amintsika. Nanaporofo izany ny « Jazz@tohatohabato », tontosaina isan-taona ary miavaka amin’izay maha eny amin’ny tohatohabato azy izay.

Vita, omaly, ny andiany fahavalo. Nisongadina tao anatin’izany ny maha avo lenta ny talentan’ireo mpanakanto nandray anjara sy ny fikarakarana, izany hoe, ny hetsika amin’ny ankapobeny. Mikasika ny mpanakanto, eo hatrany ireo fanta-daza, toa an-dry Fanja Andriamanantena Na maimaimpoana avokoa aza ny seho, tsy notsinontsinoavin’ny mpikarakara ny lafiny rehetra (teknika, sehatra, feo, sns).

Mitombo hatrany ny mpankafy jazz, raha jerena amin’ireo andiany nifanesy tamin’ity « Jazz@tohatohabato » ity. Azo lazaina ho antony nahatonga izany ny fanatonan’ny mpanakanto kokoa ny olona. Na « @tohatohabato » aza ny hetsika, nezahin’ny mpikarakara naparitaka tamin’ny toerana samihafa (Analakely, Mahamasina, Analamahitsy…) izany.

Azo lazaina ho niavaka ihany koa ny omaly, andro famaranana. Nomena sehatra lehibe, ara-bakiteny mihitsy, ny mpilalao jazz, ho fanomezana fahafaham-po azy ireo sy ny mpankafy ary koa ireo tsy mbola nankafy, saingy nasaina hanandrana ny « tsirony ». Noporofoina hatrany fa tsy natao ho an’olom-bitsy ity karazana mozika iray ity. Tsy vitsy ireo tsy diso fanantenana ka miandrandra ny andiany fahasivy sahady.

Landy R.

News Mada0 partages

Star–Konsilin’i Monaco : mitohy ny fiaraha-miasa

Tetikasa roa avy hatrany. Mitohy ny fiaraha-miasa efa nisy an-taona maro, eo amin’ny vondron’orinasa Star sy ny konsilin’i Monaco. Mahakasika ireo asa fanasoavana ny fiarahamonina izy ireo, natao hanampiana ireo fianakaviana sy ankizy sahirana.Araka izany, nisy ny fizarana lamba firakotra miisa 1 000, ho an’ireo ankizy latsaky ny 10 taona, teny amin’ny fokontany Anosisoa Ambohimanarina, Imaibahoaka, Amborompotsy, Androndrakely Saropody, Faliarivo Ambanidia, Andohatapenaka II, Antetezana Afovoany II, Ambohimirary, Andraisoro ary Ambohidroa.Mbola hitohy hatramin’ny 8 jona ho avy izao ny fizarana ireo bodofotsy ireo. Efa hatramin’ny taona 2015 no mifampitantana tamin’ity tetikasa iray ity ny Star sy ny konsilin’i Monaco, hitondra ny anjara birikin’izy ireo amin’ny hafanana ao an-tokantranon’ireo sahirana.Mahakasika ny lafiny fanabeazana kosa ny tetikasa faharoa. Misy ireo mpianatra mamiratra any an-dakilasy kanefa avy amina fianakaviana sahirana. Mba ho azo antoka fa tsy ho maty momoka noho ny tsy fahafahan’ny ray aman-dreny ny ezaka ataon’ireo mpianatra, horaisina an-tanana ny fampianarana azy ireo. Hisitraka izany ny mpianatra 17, efa eny amin’ny lycée, ka mitentina 20 tapitrisa Ar ny saram-pampianarana azy ireo mandritra ny taom-pianarana roa misesy. Afaka manohy ny fianarany any amin’ireo sekoly malaza toy ny St Michel sy St Antoine izy ireo.

Zo ny Aina

News Mada0 partages

Musique classique : la musique malgache à l’honneur

Comme à chaque mois de juin, l’association Madagascar Mozarteum organise des évènements spéciaux qui mettent en avant la musique malgache. Ainsi, pour la 91e édition du concert du midi qui se déroulera, mercredi, à l’Institut français de Madagascsar (IFM) Analakely, elle invite l’ensemble Appasionata qui sera accompagné par le pianiste Vitou Razafitrimo.

Si l’on a l’habitude de n’entendre que des interprétations des grandes compositions internationales durant les concerts du midi, cette fois-ci, la musique malgache sera à l’honneur. Composé de Natacha Rajemison, Hoby Rasolohery, Rindra Rajeriarison, Arianala Ramanohisoa, Léance Hancel, Meja Rakotonirina, Lova Raoelison, Aina Rakotondrazafy et Nambinina Rabetoandro, l’ensemble Appasionata revisitera, à sa manière, les chants théâtraux des compositeurs, tels que Naly Rakotofringa, Wilson Ramaroson, RR Majunga, Ratianarivo Andrianary…

«Il existe une nuance entre interpréter un opéra et un chant malgache d’antan. Les deux exigent en fait une grande maîtrise vocale», a expliqué un des membres de l’ensemble. Ainsi, même si le  groupe réarrange de façon lyrique quelques titres, l’esprit des morceaux interprétés reste le même.

Ainsi, les portes seront ouvertes à partir de 12 heures et le spectacle débutera à 13 heures précises. Pour dire que les organisateurs ne laisseront plus entrer les retardataires. «Les fidèles du concert du midi sont déjà au courant de cette règle. Au fait, nous voudrions éduquer le public sur la ponctualité», a expliqué l’un des responsables du concert du midi.

Holy Danielle

News Mada0 partages

Echos du week-end

Le public présent malgré le froid

Plusieurs grands spectacles se sont tenus durant le week-end, à l’instar de l’évènement annuel Jazz Tohatohabato. Malgré le froid qui guette actuellement le pays, le public était présent dans certains spectacles.

Vendredi dernier, le groupe Rossy s’est produit sur la scène du Carlton Anosy. Même devant un public assez timide, il a choisi de rester professionnel en donnant le maximum. Accompagné par Miritsoka Production, qui célèbre sa 10e année d’existence, le groupe a fait vibrer Carlton. Grâce à l’existence de l’orchestre en cuivre, il a su chauffer le public avec ses titres phares, tels que «Mbola ho avy»… Les nouvelles compositions ont aussi été interprétées durant la soirée.

Chaudes retrouvailles avec Samoela

Malgré le froid, le public a répondu présent au concert de Samoëla qui s’est tenu, hier, à Antsahamanitra. En pleine promotion de son dernier album, l’artiste a surtout mis en avant les nouveautés. Par ailleurs, les anciens titres tels que «Soly» ou encore «Ikalakely» restent encore et toujours dans le cœur du public.

«Ecouter Samoëla et assister à son concert procurent davantage d’ambiance surtout lorsqu’il interprète ses anciennes compositions, a annoncé l’un des fans présents, hier, à l’amphithéâtre. D’après artiste, d’autres spectacles dans d’autres grandes villes seront au programme pour promouvoir surtout son dernier album.

Les musiciens se sont lâchés au Jazz Tohatohabato

Durant deux jours, une vingtaine de groupes se sont alternés sur la scène du Jazz Tohatohabato sis à Analakely, un évènement organisé par le Cercle germano-malgache (CGM). Le but a été de donner une plateforme musicale pour les jeunes talents émergents, dont la plupart sont issus du Jazz Club de CGM.

Sur ce, l’objectif est atteint, puisque chaque groupe s’en est donné à cœur joie sur scène et le public a été envouté. Par ailleurs, ce qui a surtout surpris l’instance était la participation de jeunes enfants durant le spectacle. «Bien que le jazz soit un genre de musique éclectique et difficile, ces petits arrivent merveilleusement à maitriser leurs instruments de prédilection», a annoncé un spectateur. Ainsi, des improvisations et des interprétations des jazz standards ont comblé davantage les mélomanes.

Holy Danielle

News Mada0 partages

Hetsika kianjan’ny 13 mey : « tsy maintsy Mapar ny hotendrena praiminisitra »

« Tsy misy ny adihevitra fa ny Mapar no maro anisa ao amin’ny any Antenimierempirenena. Manaraka azy ny Tim. Tsy misy HVM ao na iray aza, fa aza miady varotra an’izany. Nanolotra izay lisitra tany aminy ny Mapar. Izay no izy, tsy maintsy manaiky an’izay hoe ny Mapar no manolotra praiminisitra. »

Izay ny kabarin’ny mpitondra tenin’ny depiote ho an’ny fanovana teny amin’ny kianjan’ny 13 mey, afakomaly, manoloana ny hevitry ny HCC hoe rahampitso no farafahelany ny fanendrena praiminisitra. « Nifanarahan’ny depiote 73: iray aminay ny praiminisitra. Misafidiana ianareo, fa tsy manaiky praiminisitra ivelan’ny depiote 73 izahay », hoy izy.

Lohalisitra amin’izany ny depiote Razanamahasoa Christine. Raha tsy ekena ny anarana telo, mbola misy depiote 70. Raha te hifampiraharaha, miresaka amin’izy ireo. Tsy miady amin’ny Mapar amin’ny hanolorana praiminisitra ny Tim, fa manohana izay atolotra eo. Tsy olana ny And. 54.

« Aza ampihorohoroinareo miaramila izahay »

Olona vitsivitsy no nikononkonona ny fanambarana nataon’ny Foloalindahy. Midika izany fa efa misaratsaraka izy ireo, ary porofo fa tsy any intsony ny hery. Zavatra ambony latabatra iny. « Fantatray fa misy tambiny ny fanaovana ireny fanambarana ireny. Mbola mitohy ihany ny kolikoly. Efa niteny izahay: ampy izay, aoka izay », hoy izy.

Misy didin’ny HCC tsy maintsy tanterahina. Any an-kibon’ny omby ny fifanarahana politika terena atao. Rehefa tsy nanao fifanarahana toy izay, tsy misy intsony izany. Tsy manao ny depiote 73 ka inona na iza no antenaina amin’izany eo?

Anjaran’ny filohan’ny Repoblika fa tsy ny miaramila ny manambara sy manao toe-draharaha manokana, araka ny And. 61 ao amin’ny lalàmpanorenana. « Tadiavinareo hiady amin’ny mpitandro filaminana izany ny vahoaka? Aza ampihorohoroinareo miaramila izahay,fa ny filohan’ny Repoblika aza tsy nahavita an’izany », hoy ihany izy.

Tsy azo ivalozana ny didin’ny HCC

Tsy azo ivalozana ny didim-pitsaran’ny HCC. Sazy omena ny filohan’ny Repoblika nanitsakitsaka lalàna ny tsy maintsy hanoloana ny praiminisitra. Tsy azo itokisana ary tsy mendrika hitsara intsony ny HCC, ka aleo manangana fitsarana hisahana fifidianana fotsiny.

Araka izany, mbola mitohy ny hetsika tarihin’ny depiote ho an’ny fanaovana. Miandry ny fialan’ny filoha Rajaonarimampianina tanteraka?

R. Nd.

 

News Mada0 partages

Korontana teny Ivato : tsy avy amin’ny CFM

Rehefa novakina ny fandravonana ny hevitra tapaka tamin’ny fivoriana, nisy tsy faly. Tao no nilaza fa hevitra hafa no nentina teo ireny, fa tsy tao amin’ny fivoriana. Hevitry ny CFM iny. Teo no tonga ny korontana.

Izay raha aravona ny fanazavan’ny filoha lefitry ny Filankevitry ny fampihavanam-pirenena (CFM), faritanin’Antananarivo, Ramamimampionona Gérard, momba ny savorovoro teny amin’ny CCI, Ivato, tamin’ny fampihaonan’ny CFM ny mpisehatra politika, ny faran’ny herinandro teo.

Rehefa nodinihina, araka ny fanazavany ihany: ny tao amin’ny efitrano I ihany no voaravona ny hevitry ny mpivory. Ny tao amin’ny efitrano II, tsy fantatra hoe inona ny antony tsy nanomezana ny hevitry ny mpivory tao. Nivoaka ny CFM, satria hoe efa voavaky avokoa ny hevitry ny mpivory.

Somary sorena ny mpivory tao amin’ny efitrano II, fa hevitra tapaka tany amin’ny Colbert, Antaninarenina, tamin’ny  29 mey, no novakina tao. Tsy mety izany fa hevitra efa tapaky ny olon-kafa tany.

« Tsy manilikilika ny CFM ary tsy manana hevitra entina mialoha izany », hoy filoha lefitry ny CFM. Tsy maintsy haravona indray mandeha izany hevitra izany, sao ny CFM no lazaina  fa manodinkodina ny hevitry ny olona.

Mbola ilaina ireny hevitra rehetra ireny amin’ny fanarenana ifotony. Tsara ny hevitra tao amin’ny Colbert: ilaina fa amin’ny fotoana hafa sy fandaminana ilàna izany. Izay tapaky ny rehetra no entina. Manamora sy mampifanatona izay tsy mitovy hevitra amin’ny fifampiresahana no asan’ny CFM.

R. Nd.

News Mada0 partages

Hevitry ny HCC : « hatramin’ny 5 jona ny fanendrena praiminisitra »

Amin’izao, andrasana fatratra ny fanendrena praimnisitra. Rahampitso farafahelany, raha ny hevitry ny HCC.

« Ny fitsaharan’ny asan’ny praiminisitra sy ny governemanta aorian’ny fifanarahana politika, na raha tsy misy ny fifanarahana fa ao anatin’ny fanatanterahana ny fanapahana lah.18-HCC/D3, ny 25 mey 2018, amin’ny fampiharana izay voalazan’ny lalàmpanorenana: amin’ny 5 jona 2018 izany farafahelany. »

Io ny fanehoan-kevitry ny Fitsarana avo momba ny lalàmpanorenana (HCC), lah. 3 HCC/AV, ny 1 jona 2018, momba ny fangatahan-kevitra ny amin’ny dikan’ny fanapahana lah. 18-HCC/D3, ny 25 mey 2018, mikasika ny fangatahana ny fampiatoana ny filohan’ny Repoblika, araka ny fangatahan’ny filohan’ny Repoblika, ny 30 mey lasa teo.

Nambaran’ny HCC fa folo andro ny fe-potoana amin’ny fankatoavana ny fifanarahana politika. Raha tsy misy ny fifanarahana, hampiharina manontolo ny fanapahana, lah. 18-HCC/D3, ny 25 mey 2018.

Nambaran’ny HCC koa fa ao anatin’ny fahefany ny fandaminana sy ny fanasaziana amin’ny  fandikana lalàmpanorenana. Ho amin’ny tombontsoa ambonin’ny firenena izany ary hamaranana ny krizy politika, araka ny And. 167 amin’ny lalàmpanorenana.

Mazava ny amin’ny fanendrena praiminisitra

Hisy ve ny fifanarahana politika hatramin’ny rahampitso amin’izao toe-draharaham-pirenena izao? Ady saritaka ny fampihaonana nataon’ny Filankevitry ny fampihavanana malagasy (CFM) ny mpisehatra politika teny amin’ny CCI, Ivato, ny faran’ny herinandro teo. Eny, na nisy aza ny hoe karazana fehinkevitra, hanaiky izany ve ireo depiote 73 ho an’ny fanovana izay niaingan’izao toe-draharaha izao?

Raha tsy hisy ary ny fifanarahana politika, ahoana ny amin’ny fanolorana praiminisitra izay tendren’ny filohan’ny Repoblika? Tsy iadian-kevitra ny fiverenana amin’ny fampiharana ny And. 54 amin’ny lalàmpanorenana, araka ny And. 4 amn’ny didy fanapahan’ny HCC fanapahana lah. 18-HCC/D3, ny 25 mey 2018: miainga amin’ny fanapahana lah.11-CES/AR.14, ny 6 febroary 2014, mitondra ny fanambarana ofisialy ny voka-pifidianana tamin’ny fifidianana depioten’ny Repoblika IV.

Mba tsy ho vahaolana… hampiady 

Mazava amin’ny rehetra amin’izay ve ny amin’ny didy fanapahan’ny HCC momba ny fitoriana fampiatoana ny filohan’ny Repoblika noho ny tsy nananganany Fitsarana avo (HCJ)?  Na misy ny entin’ny haratsiam-panahy ka minia mikimpy amin’ny lalàna efa hita izao fa mazava… Manao izay hampitarazoka ny raharaha mba hitadiavana lalan-kafa hivoahana? Ho hita eo… Mba tsy ho vahaolana… hampiady.  

R. Nd.

News Mada0 partages

Famahana olana : miantso ny FFKM ny K 3F

« Mangataka ny FFKM handrindra ny fandraisana andraikitra hataon’ireo rehetra manao ny ainy tsy ho zavatra hahatongavana amin’ny fifanarahana politika. » Izay ny fanambaran’ny eo anivon’ny Komitin’ny fahamarinana sy ny fandriampahalemana ary ny fiadanana (K 3F), novakin’ny pretra Razafitoazaza Gervais, tany Fianarantsoa, ny faran’ny herinandro teo, manoloana ny toe-draharaham-pirenena amin’izao fotoana izao.

Manentana ny hery velona rehetra hiomana amin’ny fihaonambem-pirenena hahazoana manova ny rafitra tsy mahomby, izay mangeja ny Malagasy hatramin’izay, ny K 3F. Anisan’ny asa maika miandry ny rehetra amin’izany ny ady amin’ny tsy fandriampahalemana sy ny fikarakarana ny sosialim-bahoaka ary ny fanovana ny lalàmpanorenana, izay nivoitra tamin’ny hafatry ny Fivondronamben’ny eveka eto Madagasikara, ny 29 mey lasa teo, araka ny fanambaran’ny K 3F.

Manoloana ny savorovoro politika izay tsy mitsaha-mihamafy manapotika ny fiainam-bahoaka ankehitriny: araka ny And. 14 amin’ny didy fanapahana navoakan’ny Fitsarana avo momba ny lalàmpanorenana (HCC) farany teo, izay manome lanja ny soatoavina malagasy: ny fifampidinihana handraisan’ny ankolafin-kery rehetra anjara ihany no vahaolana azo antoka fa mahomby sy maharitra sady mitsinjo ny tombontsoa ambonin’ny firenena, araka ny fanambaran’ny K 3F.

Hatramin’izao, mbola tsy mampitovy hevitra be ihany izay tena lalan-kivoahana amin’izao krizy politika izao. Tadiavina amin’izany izay tena vahaolana iombonana, azo antoka, mahomby, maharitra…

R. Nd.

 

News Mada0 partages

Proposition du premier ministre : les 73 députés défendent leur pré carré

Face à la réticence d’Iavoloha, les élus pour le changement persistent et signent. Le droit de présenter le futur Premier ministre leur revient.

Une pression de plus de la part des élus de l’opposition. Samedi, lors du rassemblement quotidien sur le parvis de l’Hôtel de Ville à Analekely, les déclarations successives des députés n’ont pas changé d’un iota. Le droit de présenter le Premier ministre de consensus revient au groupe des partis majoritaires à l’Assemblée nationale. Entre temps, ils n’ont cessé de réclamer le départ du chef de l’Etat.

«Nous avons des personnalités compétentes à ce poste (Premier ministre, ndlr), quel que soit le niveau ou l’option que vous choisissez (…). Le Premier ministre sera issu de nos rangs. Si vous avez des problèmes avec deux ou trois d’entre nous, il y en aura encore soixante- dix autres», a fait savoir Maitre Hanitra Razafimanantsoa, lors de son allocution.

A l’instar de ses collègues, l’élue du Tim insiste également sur le fait que le Premier ministre de consensus devrait être issu des 73 députés, ou tout au moins, une personnalité qui a participé à cette lutte pour le changement depuis le début. «C’est nous, élus ayant tout réalisé depuis le premier jour, qui sommes légitimes», a-t-elle ajouté.

Droits acquis

Des voix s’élèvent auprès des élus pour le changement car le chef de l’Etat aurait refusé de nommer les noms proposés par le Mapar. C’est le cas notamment de  Christine Razanamahasoa, de Roberto Tinoka ou encore  Hanitriniaina Razafimanantsoa.

Selon les publications de «Jeunes Afrique», hier, le président du Sénat aurait dit : «Nous espérons que le président de la République nomme une personnalité politique neutre parce que c’est ça qu’on appelle un consensus, quelqu’un qui ne vient ni de l’un ni de l’autre camp».

La décision de la Haute cour constitutionnelle (HCC) du 25 mai, en son article 4, a été pourtant claire et sans équivoque. Le président de la République nomme le Premier ministre de consensus «sur une liste d’au moins trois noms, conformément aux dispositions de l’article 54 de la Constitution  et aux termes de l’Avis n°01-HCC/AV du 17 février 2014, portant interprétation des dispositions de l’article 54 de la Constitution et sur la base de l’Arrêt n°11-CES/AR.14 du 6 février 2014, portant proclamation officielle des résultats définitifs des élections législatives de la 4ème République». Il n’est pas écrit dans cet article que le président peut refuser, il a juste à faire un choix.

Lors de son intervention sur une chaine privée, la semaine passée, le juriste Imbiki Herilaza, a déjà d’ailleurs souligné sur ce point que le choix de proposer trois noms n’est pas fortuit. Car, à ce titre, le président devra au moins avoir à choisir parmi ces trois noms.

Rakoto

News Mada0 partages

Concours organise par la boa : 20 participants récompensés

Vendredi dernier, au siège de la banque à Antaninarenina, la BOA Madagascar a récompensé 20 participants du concours de questions-réponses, organisé durant un salon, qui s’est tenu du 3 au 6 mai dernier, au parc des Expos Forello à Tanjombato. La banque a ouvert à chacun des 20 gagnants un compte épargne «Tahiry» crédité entre 20 000 ariary à 100 000 ariary.

Ce jeu est organisé par la BOA chaque année pour inculquer la culture bancaire auprès de la population. Les participants ont juste à répondre à plusieurs questions sur les activités de la BOA à Madagascar.

R.R.

News Mada0 partages

Eaux et forets : le Scofafor réclame un dirigeant technicien

Les membres du Syndicat des corps forestiers de l’administration forestière (Scofafor) se sont réunis avant-hier, pour réclamer plus de rigueur dans la gestion des ressources naturelles du pays, notamment dans le domaine forestier.

A ce titre, ils ont particulièrement souligné l’importance de la compétence d’un technicien à la tête de l’administration forestière. «La non considération de cette requête par les gouvernants qui se sont succédé jusqu’ici, a conduit à cette dégradation continuelle de nos forêts que nous constatons actuellement. Elle est également la source des échecs des politiques de restauration des ressources naturelles», a affirmé le Scofafor.

Afin de concrétiser cette requête, le syndicat réclame, entre autres, l’adoption dans un bref délai du statut rénové du personnel des Eaux et forêts, le retour du ministère des Eaux et forêts non rattaché à d’autres départements, ainsi que la nomination d’un technicien maîtrisant ce domaine à la tête de ce ministère.

Dans ses autres revendications, le Scofafor prescrit également que les fonctions régaliennes de l’Etat reviennent totalement au ministère des Eaux et forêts, et par conséquent, la suppression des organes intermédiaires, comme le comité de pilotage et le secrétariat exécutif.

Sera R.

News Mada0 partages

ITM 2018 : des rencontres BtoB prometteuses

En dépit du contexte difficile que traverse le pays ces derniers mois, la septième édition de l’International tourism fair Madagascar (ITM) a été clôturée sur une note positive hier, au village Voara Andohatapenaka.,

Près de 13 000 visiteurs sont passés au salon ITM contre 10 000 visiteurs l’an dernier. Soit une hausse de 15%. Par ailleurs, le nombre de participants a augmenté de 30%. C’est le bilan dressé par les organisateurs de l’ITM.

Mais la plus grande réussite de cette rencontre porte sur les échanges BtoB entre opérateurs locaux et les tours opérateurs étrangers. 200 rencontres ont pu être organisées durant les deux premiers jours de l’ITM consacrés aux conférences et aux échanges entre professionnels du secteur du tourisme.

En effet, 75 professionnels venant de quelques pays étrangers ont été invités à Madagascar pour cette septième édition de l’ITM. «On a pu constater que ces opérateurs accordent d’importants intérêts à l’écotourisme à Madagascar. Quelles sont les offres ? Quelles sont les opportunités ? Ils ont pu parler sur ce domaine avec les opérateurs malgaches», a évoqué Vola Raveloson, directeur exécutif de l’Office national du tourisme à Madagascar (ONTM). «Ces tours opérateurs ont également rencontré des hôteliers malgaches et des partenariats potentiels pourraient naître après ces échanges», a-t-elle poursuivi.

La promotion se poursuit

Force est de constater que les opérateurs touristiques mettent tous les atouts de leur côté pour promouvoir la destination Madagascar sur le marché mondial. Après l’ITM, l’offensive se poursuivra au salon nautique de la Rochelle, en septembre prochain, où Madagascar sera l’invité d’honneur.

Il est évident que les foyers de tensions constatés dans le pays, depuis avril dernier, se  répercutent sur la fréquentation touristique à Madagascar. Mais pour le moment, les opérateurs restent optimistes en vue de cette nouvelle saison touristique. «On a pu constater que les clients mettent un peu plus de temps à confirmer leur réservation. Mais il n’y a pas encore eu d’annulation jusque- là», a fait savoir Vola Raveloson.

Riana R.

 

News Mada0 partages

Chronique : une part agréable de l’héritage

Entre diverses légendes urbaines, on laisse entendre qu’aujourd’hui les parents débordés n’ont plus le temps de consacrer à leurs enfants les doux moments où, une fois tous réunis pour le repas du soir, on raconte sa journée d’école ou de travail. On explique que les parents épuisés n’ont plus l’énergie de lire l’histoire du soir. On déplore que les parents démissionnaires ne partagent plus la sagesse ancestrale des contes des Anciens. La faute à qui ? Au rythme de vie, au stress, à la conjoncture politique et à internet qui incarne tous les travers de notre époque.

On a tort. Tous les parents ne sont pas démissionnaires, beaucoup consacrent du temps à leurs enfants et sont tout à fait conscients de leur rôle dans la transmission de l’héritage des oreilles. D’après de nombreux enfants, les parents aiment raconter les histoires que leur racontaient leurs propres parents et ils les racontent bien. L’indéniable attrait des réseaux sociaux ou de Youtube n’a pas sonné le glas des dessins animés créés au-delà des mers, pas plus qu’il n’a tué Darafify, Faramalemy ou Itrimobe. Nos jeunes que l’on dit sans culture et ignorants des usages apprécient les contes et les légendes des traditions malgaches autant que leurs aînés… quand ils sont bien racontés. Il n’est pas déraisonnable d’imaginer qu’ils les transmettront à leurs enfants avec autant de plaisir que le font les parents et les grands-parents d’aujourd’hui, peut-être pas sous l’arbre à palabre ni même à la veillée, peut-être sous une forme que nous ne connaissons pas encore. L’important n’est-il pas de transmettre ?

Ce qui est difficile à entendre, c’est que nous n’avons pas nécessairement envie de transmettre tout ce que nous avons reçu de nos aînés. Nous faisons des choix, pas toujours conscients, qui nous amènent à laisser de côté certains héritages encombrants. Manifestement, les contes et les légendes des Anciens sont une part agréable de l’héritage, même quand on est un parent débordé et épuisé.

Kemba Ranavela

 

News Mada0 partages

Hevitra mandalo ; Resaky ny mpitsimpona akotry : tsy fantatry ny voky

Tsy vitsy na amin’izao tonontaona fararano izao aza ny arabe amin’ireo làlam-pirenena mbola ahatazanana fery takaitran’ny fihotsahan’ny tany. Iza moa no tsy mahafantatra fa vokatry ny doro tanety sy ny fandorona ala ireny tranga fihotsahan’ny tany ireny izay mitory fahantran’ny tany izay kikisan’ny rano ny tampony. Tsy misy fakan-javamaniry igeja an’iny rakotra tampony iny, lasan’ny riaka noho izany ny herin’ny tany. Efa aman-taonany izao no nanaovana fanentanana momban’ny fanimban’ny doro tanety sy doro àla tany ambanivolo manerana ny nosy. Tsy nampitsahatra ny doro tanety izany na nampiato an’ireny fandripahana ny àla amin’ny fanaovana saribao sy fangalana kitay. Na mianatsimo na miatsinana mitanjozotra amin’ny sisin-dàlana ary mitombo an’isa hatrany ny kitapo feno saribao. Tsy zakan’ny tsenan’ny àla izay tazana mihena andro aman’alina nohon’ny tsy fisin’ny solofo ho dimbiny.

Raha sendra mijanona ka tafaresaka amin’ny mponina eny ambanivohitra mikasika ny loza ateraky ny doro tanety dia tsapa fa tsy miafina aminy izany, ary tsy misalasala mihitsy ny sasantsasany amin’ny filazana fa ao anatin’ny fahasarotana tsy misy intsony izany fieritreretana ny ampitso na ny lova avela ho an’ny taranaka izany : ny anio aza tsy efa ka ahoana moa no ahafahana itsinjo ny ampitso ? Resak’ianareo voky tsy mahafantatra an’izany hoe tsy fahampina mandava-taona ny fananarana anay mihafy aty an’efitra izany, hoy ilay vehivavy iray tena manambava sy fahasahina ilaza ny heviny izay iombonan’ny maro teo am-piarahana nifanapatapaka ahitra. Henonay matetika hoy ireo mponina ireo ny fanaovana fivoriam-be mikasika ny fahantrana, rehefa jerena anefa ny vokatr’izany tsy itanay soritra ny fahenon’ireo mpandray anjara tamin’izany ny akon’ny tena hetaheta sy hanoanan’ny olona mizaka ny fahantrana. Na ahoany na tsia dia ny doro tanety ny hany fomba anavotanay ny androany sady fomba anaovanay donan-tsetroka ho fanambaranay ny hatezeranay nohon’ny fitantanana tsy tandrify. Heverinay koa hoy ny sasantsany fa ny mahantra tsy manan-kohanina no tena manatevin-daharana rehefa misy ny fihetsehana an-dàlambe any andrenivohitra. Misy angamba hoy ihany izy ireo manamaivana an’izany fandraisan’ny vahoaka madinika anjara amin’ireny hetsika ireny, diso hevitra izay milaza an’izany, mety hono ho tsy ampy fahaizana mikasika ny fenitra mifehy ny fomba fitondrana izy ireny nefa kosa manam-panahy ahafantatra ny faharatsin’ny fitantanana izay izy no mizaka voalohany an’ireo voka-dratsin’izany.

Léo Raz

 

News Mada0 partages

Madagascar il y a 100 ans

Le tanin de Madagascar et l’industrie du cuir

Du Cuir :

Le choix qui a été fait en la personne de M. Fauchère, inspecteur principal d’agriculture à Madagascar, est des plus heureux.

L’essor qui va être donné, grâce à lui, au développement agricole et forestier de la Grande Île servira les intérêts de la France et de Madagascar.

Il existe dans cette riche colonie une plante contenant une excellente matière tannante.

Nul doute que l’extraction de ce tanin est l’un des nombreux problèmes auxquels s’attachera M. Fauchère. À l’heure où la fabrication des extraits tannants, en France, devient toujours plus compliquée et où les châtaigneraies sont assez appauvries, la mangrove de Madagascar peut être de la plus grande utilité à la tannerie française.

Les besoins de cette puissante industrie iront toujours en augmentant, même après la guerre, époque à laquelle il faudra beaucoup de cuir et où les tanneries des régions envahies, enfin libérées, auront besoin de fortes quantités de matières tannantes pour reprendre leur activité.

Le Courrier colonial

Le manioc

L’industrie du manioc prend dans les environs de Tamatave un grand développement.

Sur l’Ivondro, une des plus importantes féculeries de l’île fonctionne depuis plus de quatre ans. Une autre est installée sur l’Ivoloina.

Actuellement, on en construit deux près du Manangareza et une autre à Fénérive.

D’aucuns disent, et nous sommes entièrement de leur avis, que l’administration devrait mettre à la disposition des propriétaires de ces féculeries, pour y planter du manioc, et cela à titre gratuit, les terrains communaux qui avoisinent ces régions. Cela permettrait aux nombreux indigènes qui se trouvent sans travail à cause de la fermeture des exploitations de graphite de s’employer dans la culture du manioc, et par conséquent de payer leurs impôts.

La Colonie aussi bien que l’industriel y trouveraient leur avantage.

Le graphite

Nous apprenons qu’un groupe d’exploitants de graphite songe à constituer un syndicat professionnel. Le journal L’Action publie aujourd’hui les statuts de ce syndicat.

Nous ne pouvons que féliciter les personnes qui en ont eu l’initiative.

Le Tamatave

www.bibliothequemalgache.com

 

News Mada0 partages

Us et coutumes : on sort son carrosse !

La vie est dure, le prix du carburant s’envole, une tradition se crée.  A la fin du mois, le portefeuille bien bombé ne demande qu’à être allégé. C’est l’occasion de sortir la voiture qui se morfond dans le garage toute la semaine, parfois plusieurs semaines. Ce n’est pas moi qui le dis mais TOUS les chauffeurs de taxi qui sont, il faut le reconnaître, très bien informés. Dès le 20 du mois, expliquent-ils, le flux de véhicules s’intensifie et atteint son paroxysme autour du 30. Si vous estimez que la circulation était particulièrement pénible la semaine passée, regardez la date, prenez votre mal en patience,  sortez vos chaussures de marche et votre masque anti-pollution. Cela devrait aller un peu mieux dans quelques jours. Ah non, on est en juin ! Bientôt les fêtes et les embouteillages qui vont avec…

Ino Vaovao0 partages

" FOROCHES " AO ANTSIRANANA : Asan-jiolahy fa tsy ditran-jaza ny fandravana finday

Ny zavatra tsikaritra taty afara indray dia ny fisian’ny mpandrava finday amin’ny alina, izay ataon’ny andiana tovolahy efa ampy taona aty an-toerana. Ireo foroches no heverin’ny maro fa mahavanona izany asa ratsy izany . Raha nanao fanaraha-maso akaiky ny mpitandro filaminana dia efa tsy ditran’ireo zatovo ny tranga misy, fa asan-jiolahy mihitsy.

Araka ny fanadihadiana avy amin’ ireo mpitandro filaminana dia tsy manan’asa ny maro amin’izy ireo, midoroka zavamahadomelina, ka mivarina amin’ny asa fanendahana sy sinto-mahery. Maro koa ny fakam-panahy mahazo ireo, indrindra ny firobo roboan’ ny teknolojia ka mba te hitovy amin’ny namana nefa tsy an’asa. Eo, ohatra, ny fampiasana “wifi”, izay tena mihanaka tokoa aty an-toerana. 

Mahazo vahana ny fanendahana finday. Manararaotra araka izany ireo jiolahy miremby ny mandrava izay tandrify azy. Tsy mitazam-potsiny anefa ny mpitandro filaminana fa  manao fisafoana amin’ny toerana maro eto an-tampon-tanànan’Antsiranana mba hamongorana ireo  andian’olon-dratsy izay sahy manao fihetsika manaratsy ny tanàna.

Mpanjono

Ino Vaovao0 partages

FIAHIANA ARA-TSOSIALY : 52 ireo ankizy  zanaky ny lalana beazin’ny Le refuge d’Aina

Ireo ankizy teo amin’ny Score sy Shoprite Toamasina no nanombohany izany ny taona 2015. Eny amin’ny Pk 13 Antetezambaro lalam-pirenena fahadimy no misy ny Le refuge d’Aina. Nahatsapa Raholiarijaona Aina fa afaka mahita fiainam-baovao ireo zaza mpirenireny ireo raha omena fanabeazana feno. Ny volana mey 2015 izy no nanomboka nitaiza ireo zaza ireo tao Toamasina. 

Ny taona 2016, dia nifindra toerana ao Antetezambaro amin’ny tany midadasika 2ha 300. Tsy nijanona tamin’ireo zaza mpanjeny ihany ny Le refuge d’Aina fa nandray an’ireo zaza avy amin’ny fianakaviana sahirana ihany koa. Amin’izao fotoana izao, dia mahatratra 52 ireo zaza beazina, ka ny 20 amin’ireo no kilasy mandry fa ny 32 kosa mamonjy fodiana any amin’ny ray aman-dreny rehefa amin’ny hariva.

Roa taona ny zandriny indrindra raha 17 taona kosa ny zokiny indrindra. Beazina ara-tsaina, ara-batana sy ara-panahy ireo ankizy. Misy sekoly ao amin’ny Le refuge d’Aina  : garabola, CP-CE, CM1/CM2. Ankizy roa no efa mianatra eny amin’ny CEG Antetezambaro amin’izao fotoana izao. Mandray ireo ankizy zanaky ny mponina ao Antetezambaro sy ny manodidina ny sekoly Le refuge d’Aina. Fanambin-dRaholiarijaona Aina ny hamolavola ankizy afaka miatrika fiainana rahampitso. 

Ankoatra ny fianarana amin’ny ankapo- beny, dia misy ihany koa ny fianarana asa tanana sy fiompiana ary fianarana mamboly amin’ny alalan’ny fambolena mikajy ny tontolo manodidina (agro-écologie). Vokatra sy voankazo maro no hita ao. Ireo sakafo vokatra dia omena atao sakafon’ireo ankizy beazina. Torak’izany koa ny amin’ny fiompiana.

Nandritra ny fidinana nataonay tany an-toerana, dia ivon-toeram-panabezaina zaza sahirana mendrika hampiana ny Le refuge d’Aina, mikajy ny maha olona, mikatsaka ny fandrosoana amin’ny maha olona ary mamolavola olom-banona rahatrizay. Fiainam-baovao no iainan’ireo ankizy zanaky ny lalana ao amin’ny Le refuge d’Aina. Feno ny maha ivon-toeram-panabeazana azy  : beazina, ampianarina , ofanina, omena fialan-tsasatra. Toerana izay sady tsara, malalaka no misy rivotra madio. «  Retour à la terre pour la terre  », io rahateo ny teny manainga ny ivon-toerana Refuge d’Aina Antetezambaro.

Mahazo tombony amin’ ny fisian’io ivon-toerana ao Antetezambaro io ireo mponina ao an-toerana. Tao amin’ ny efitrano malalaka Le refuge d’Aina ireo mponina Antetezambaro no nitsoaka ny rivodoza Ava. Rehefa misy lanonana na fivoriana ataon’ ny fokonolona, dia omen’ny Le refuge d’Aina ampiasaina maimaimpoana ilay efitrano malalaka ao aminy.

Nangonin’i Kamy

Ino Vaovao0 partages

FITAKIANA TOMBONTSOA ISAN-KARAZANY : Mitokona ny mpanabe ao Ambato Boeny

Tsy politika hanala an’iza na hanala an’iza no tanjona, hoy ny mpitondra tenin’ny mpampianatra iray fa hanatsara ny fari-piainan’izy ireo. Mangirifiry ny mpanabe satria kely dia kely ny karama. Toy izany koa ny tambin-karama isankarazany. 14 000ariary ny “indemnité de logemement”, hoy hatrany izy, na tranon’akoho ary ve ho azon ‘izany  ? 

Mipaka amin’ireo rehetra mitondra na hitondra ny firenena ny fitakiana, hoy hatrany izy ireo, ary tsy marina ny filazana fa milamina ny any Ambato Boeny satria manohana tanteraka ny fitakian’ny Sempama ireo mpampianatra any. Tsy hijanona mihitsy ny tolona raha mbola minia manampin-tsofina ny fitondrana, hoy hatrany ireo mpampianatra.

Vanessa

Ino Vaovao0 partages

BARIKADIMY-TOAMASINA : Saron’ny mpianatra ilay tovolahy kely mpanendaka gaigilahy

Lasibatra ny moto, finday, solosaina. Mitondra zava-maranitra izy ireo eo am-panatanterahana ny asa ratsiny. Manoloana izany indrindra, nisy ny vela-pandrika nataon’ireo mpianatra. Ny alakamisy 31 mey tokony ho tamin’ny 7 ora hariva, mpanendaka efa-dahy no nihaodihaody teo amin’ny kianja basketball nikasa hangalatra moto nipetraka tsy lavitra teo.

Moto izay fanahinian’ny mpianatra napetraka teo amin’ilay toerana, natao vela-pandrika ho an’ireo olon-dratsy. Vokany, tratra ambodiomby hangalatra ilay moto izy efa-dahy. Raikitra avy hatrany ny fisamborana. Tafaporitsaka ny telo raha voasambotry ny mpianatra soa aman-tsara kosa ny iray. Ity farany izay vao 16 taona monja. Vokatry ny daroka nahazo azy, dia niteny ny anaran’ireo namany telo lahy izay tafatsoaka ilay tovolahy sarona. Nambarany nandritra izany fa any Ambalamanasy izy ireo no mipetraka.

Tsy notaperin’ny mpianatra kosa ny ain’ilay tovolahy kely mpanendaka fa niantsoana mpitandro filaminana. Tonga teny an-toerana naka azy ny avy teo anivon’ny Fip.

Kamy

Ino Vaovao0 partages

AMBOHIMITSINJO - ANTSIRANANA : Zazavavy 9 taona nisy nanolana ny sabotsy maraina teo

Zazavavy 9 taona izay handeha hamonjy toerana fijoroana na “madrassat” no nisy nanolana, ny marainan’ ny sabotsy 2 jona teo taty Antsiranana.

Araka ny voalaza dia norahonan’ilay lehilahy nahavanon-doza tamin’ny antsy ilay zaza raha saika hiantso vonjy. Nohidian’ity tsy mataho-tody tao an-trano ilay zaza ary nanamparany ny filan- dratsiny tao. Tamin’ny 10 ora antoandro vao navelany nivoaka ilay zazavavy raha tamin’ny 7 ora sy sasany maraina no niala tao an-trano fonenany. Araka ny loharanom-baovao dia namonjy fodiana avy hatrany ilay zaza. Nitomany izy teny an-dalana ary mbola nihamafy izany rehefa nahita ireo ray aman-dreniny izy, hoy hatrany ny loharanom-baovao.

Notantarainy tamin’ireo ny fampijaliana nataon’ ilay tovolahy azy. Taorian’izay dia nentina tao amin’ny hopitaly manarapenitra Tanambao ilay zaza ary mbola voatazona manaraka fitsaboana ao hatramin’izao. Araka ny voalaza dia mbola mitaraina marary ilay zaza noho ny fampiasan-kery nihatra taminy. Marihina fa tsy tamin’ny fivavian’ilay zaza no naolan’ilay rangahy nahavanon-doza fa tao amin’ny vodiny.

Tadidin’ilay zaza ny toerana sy ny tarehin’ilay lehilahy nanolana azy, araka ny fitantarany. Nilaza ireo fianakaviany fa mbola ao anatin’ny fitsaboana izy ireo amin’izao ary tsy hipetra-potsiny fa hametraka fitoriana mba hanafaizana izay nahavanon-doza. Amin’izao ora anoratana izao dia mbola tsy nanantona ny mpitandro filaminana ireo ray aman-dreny fa mbola sahirana amin’ny fitsaboana ilay zaza. Andrasana araka izany izay mety ho tohin’ity raharaha ity.

Mpanjono

Ino Vaovao0 partages

TSY FANDRIAMPAHALEMANA AO TOAMASINA : Mirotsaka an-tsehatra amin’ny fanendahana koa ny vehivavy

Tranga iray niseho ny herinandro lasa teo, tovolahy iray nandeha tuc-tuc hamonjy toeram-pilanonana no nisy nanendaka teo Ankirihiry. Raha ny fanazavany, dia vehivavy nandeha tuc-tuc niaraka taminy no tao ambadik’ilay fanendahana. Niala teo Ankirihiry ilay vehivavy, ary mody nisavasava paosy nitady saran-dalana. 

Teo indrindra, nisy nisintona azy avy tao anatin’ilay tuc-tuc. Tafatsoaka ilay tuc-tuc, tsy hita ihany koa ny nanjavonan’ilay vehivavy fa ilay tovolahy sisa no tavela teo niharan’ny daroka sy tsindrona sabatra teo ambany masony. Lasa ny vola sy finday, naratra mafy ilay tovolahy.

Ny fanadihadiana no nahalalana fa lasa fomba fanaon’ireo mpanendaka ao Toamasina indray io mampiasa vehivavy amin’ny asa ratsy io. Mody asaina manakana tuc-tuc ilay vehivavy, dia asaina miala amina toerana iray. Efa miandry amin’ilay toerana ialany ireo mpanendaka. 

Ny harivan’ny sabotsy lasa teo, dia tsy vehivavy natao fitaovana intsony no nisy fa ilay vehivavy mihitsy no nanakana sy nanendaka mpitondra tuc-tuc iray. Tranga izay niseho tao Ambolomadinika. Raha izao zava-misy izao, dia efa mampanjaka ny miralenta ihany koa ireo mpanendaka ao Toamasina amin’izao fotoana izao.

Kamy

Ino Vaovao0 partages

TONTOLON’NY FAMOKARANA : Tsara ny voka-bary eto Mahajanga, nihena ny vidiny amin’ny ankapobeny

Araka ny nambaran’ireo mpivarotra dia tsara sy maro ny vokatra no mahatonga ny fihenana. Ariary 5000 eo ho eo ny fihenana isaky ny gony. Vary bory, vary lava, vary x koay sy vary taya no karazam-bary misy eto Mahajanga ankehitriny.

Mbola 100 000 Ariary anefa ny gony 50kg amin’ny vary taya. 95 000 Ariary kosa ny vary koay, ary 90 000Ariary ny vary bory teo aloha. Avy any Manerinerina Mampikony, Amboromalandy ary Marovoay no akana ny vary amidy eto Mahajanga.

Vanessa

Ino Vaovao0 partages

FITSIDIHAN-DRAJAONARIMAMPIANINA TAO ANDRAMASINA : Noraofin’ny zandary ny sora-baventy

Hatrany amin’ny Distrika aza dia efa tsy mankasitraka intsony ny hijanonany eo amin’ny fitondrana ka mitaky ny fialan-dRajaonarimampianina. Porofon’izany ny zava-nitranga tao amin’ny Distrikan’Andramasina, omaly. 

Tonga tao amin’io Distrika io ny Filoha Hery Rajaonarimampianina mivady sy ireo mpiara-dia aminy. Anton-dian’izy ireo tany an-toerana tamin’izany ny fitokanana ny tranon’ny Birao Ifoton’ny Fananantany na ny Bif, etsy andanin’ izay ihany koa ny fizaràna karatany. Vao marainan’ny omaly io dia efa nigadona tao an-toerana ny fiaramanidina nitondra azy mivady, niaraka tamin’ny forongony mpisoleka. Araka ny fantatra dia fiavian-dramatoa andefimandriny ity tanànan’Andramasina ity, ka be fanantenana fa ho mamin’Andramasina sy vahoaka ao an-toerana izy ireo ka saika hiezaka haha ny fom-bahoaka aryu hanao fampielezan-kevitra sy hampiesona ny vahoaka tany indray saingy tsy nampoiziny ny tranga nisy nitsena azy ireo tany.

Notsenain’ny sora-baventy nitaky ny fialan’ny Filoha  

Tsy nanam-po inona na inona ireto vahiny raha toa ka sora-baventy marobe naneho fahatezerana sy fanamafisana ny fitakiana fialan’ny Filoha Hery Rajaonarimampianina eo amin’ny toerany no nandravaka ny tanàna. Noho ny fisolelahan’ireo tompo-menakely sasany dia nilatsaka tao amin’ny Zandarimariam-pirenena ny baiko mampanala ireo sora-baventy maneho ny tsy fankasitrahana intsony ny fitondrana HVM. Tsy akory nisy ny fifampiresahana tamin’ireo mpanao fitakiana fa tonga dia tery vaimanta sy didikofe lehibe ; araka ny fitenenana ny fanalana ireo sora-baventy feno tsy fankasitrahana an-dRajaonari mampianina. Rehefa nanontaniana ny antony nanaovan’izy ireo izao fihetsika izao ireo mpitandro filaminana dia namely fa “tsy maintsy nanao izany izahay satria izay no baiko azonay”. Midika izany fa mbola ampanjakain’ingahy Filoha ihany ny fanampenam-bava sy hery famoretana na dia efa miharihary ny tsy maha mamim-bahoaka azy intsony.

Noenjehina tsy havela hanao ny asany ireo mpanao gazety

Tonga tany Andramasina koa mazava ho azy ireo mpanao gazety mba hanatanteraka ny asany amin’ny fanangonam-baovao, tamin’io fotoana io. Tsy navela malalaka hanao izany anefa ireto farany fa noroahina sy nifanenjehana izy ireo mba tsy hampiely ny zava-misy sy ny vaovao tena marina amin’ny tsy fankasitrahana ny Filoha izao. Toa mizaka ny mafy matetika ny mpanao gazet y tamin’ity fitondrana HVM izao rehefa mafampana tahaka izao ny toe-draharaha eto amin’ny firenena. Na izany aza dia miezaka manao izay faraheriny hatrany izy ireo mba hampita ny zavatra miseho ho fantatry ny vahoaka malagasy.

Aiza ho aiza ilay atao hoe “Demokrasia” nodradradradraina hatramin’izay ? Ny mifanohitra amin’izany tsinona no mipoitra amin’izao fotoana ankahalan’ny Malagasy tanteraka azy ireo izao ary miezaka mamono afo amin’ny famoretana sy fizaràm-bola etsy sy eroa mihitsy aza ny antoko HVM.

Tatianà R.

Ino Vaovao0 partages

PASITERA MAILHOL : « Tsy tokony hanaiky ny fanapahan-kevitry ny HCC ny Depiote ho an’ny fanovana »

Manoloana ny didy navoakan’ny Hcc dia nanambara ny tenany fa vao mainka hitondra korontana sy gidragidra eto amin’ny firenena io fanapahan-kevitra nivoaka io. Iaraha-mahita fa toerana no tena mahamaika ny maro amin’ny mpanao politika eto Madagasikara fa tsy ny fanavotana ny firenena velively. Ho azy dia ny fidirana amin’ny rafitra tetezamita iaraha-mtondra no tena vaha- olana satria ilaina ny fanarenana ifotony, hoy ny fanazavany. 

Nambarany fa “ny fifidianana Filoham-pirenena no tokony handeha mialoha ny fifidianana solombavambahoaka”. Iaraha-mahita, hoy izy ny tsy fahombiazana raha mifamadika ny fanatanterahana ireo, porofon’izany ny zava-misy ankehitriny fa mividy solombavam- bahoaka hatrany ny Hvm rehefa hifidy lalàna satria tsy manana ny maro an’isa ao amin’ny antenimierampirenena. Noho izay fividianana depiote izay no nahatonga izao fangatahana ny fialan’ny Filoha Rajaonarimampianina izao. Manoloana ny hetsiky ny depiote ho an’ny fanovana indray dia “Tsy tokony hanaiky ny fanapahan-kevitry ny Hcc ny solombavambahoaka ho an’ny fanovana, raha tsy miala ny Filoham-pirenena”.

Ny fialan’ity farany no notakiana nefa any amin’ny praiminisitra no miantefa ny valin’ny fangatahana, hoy hatrany ny fanazavany. Araka izany, efa samy mahatsapa ny halemen’ity fitondrana ity avokoa ny vahoaka rehetra manerana ny Nosy. Ny zava-dehibe indrindra dia miala ny Filoha ary miditra amin’ny fikaroham-bahaolana iombonana mba tsy ho kitoatoa ny rafitra hitondrana ny firenena.

Manana paikady hanarenana ny firenena ny antoko Gffm

Kandida atolotry ny antoko Gffm amin’ny fifidianana izay ho Filoham-pirenena i Pasitera Mailhol. Manana ny vahaolana efa tsara petraka hamonjena ity firenena ity izy dia ny fanarenana hatrany ifotony. Mibaribary ho hitam-poko, ho hitam-pirenena fa ny fototr’izao olana eto amin’ ny firenena izao dia ny fampanjakana ny kolikoly, ny tsy fandriampahalemana miseho amin’ny faritra rehetra, ny fitomboan’ny tahan’ny tsy fananana asa. Zava-dehibe ny fanomezan-danja ny eny ifotony dia ny fametrahana paikady manome lanja ny eny anivon’ny Fokontany izany. Atao vaindohan-draharaha ny fanomanana tsara ny fifidianana fa tsy ny fanatanterahana izany no mahamaika. Raha efa izany dia irosoana ny fifidianana Filoham-pirenena, manaraka izany ny fifidianana solombavambahoaka, aorian’ireo manatanteraka fitsapan- kevi-bahoaka hanovana ny lalàmpanorenana.

Manohana ny hetsiky ny solombavambahoaka ho an’ny fanovana izy ary manaiky ny fampialana an’i Hery Rajaonarimampianina eo amin’ny toeran’ny Filoha. Zava-dehibe raha mandray ny andraikiny ny Ffkm amin’izao toe-draharaha izao. Manana adidy lehibe amin’ny famahana ny olana eto amin’ny firenena ireo raimandreny ara-panahy ireo. Ho an’i Pasitera Mailhol dia ny mpitondra fivavahana no vahaolana hanarina ity firenena ity, ka hahavaha ny olana ara-politika eto Madagasikara. Ady ara-panahy no ilaina amin’izany fa tsy misy resaka hafa. Tsy manana hery hoenti-miady amin’izany anefa ny mpanao politika eto Madagasikara.

Manaja sy mankato ny Ffkm i Pasitera Mailhol

Na mpitondra ao amin’ny Fiangonana Apokalipsy aza i Pasitera Mailhol dia manaja ny rafitra misy. Raiamandreny ara-panahy ireo ao amin’ny Ffkm ka io irery aloha hatreto no rafitra ara-pivavahana afaka miditra amin’ny famahana ny olan’ny mpanao politika eto Madagasikara. Tsy misalovana andraikitra izy ary mametraka fa zoky raiamandreny ireo ao amin’ny Ffkm ka tokony hohenoina sy hohajaina. Ny hany azony atao dia manentana ireo fiangonana zandriny rehetra mba hitondra am-bavaka ity firenena ity hatrany mba hirotsaka amin’ireo mpikambana ao amin’ny Ffkm ny Fanahy Masina, ka hahita vahaolana haingana mifandraika amin’izao olana sedrain’ny firenena malagasy izao. Ho azy manokana dia tsy misy afa-tsy ny vavaka no vahaolana hamonjena ity firenena ity.

Ino Vaovao0 partages

FAMPITARAZOHANA NY OLANA : Nikasa hampihaona ireo Filoha teo aloha telo lahy sy Rajaonarimampianina ny Ffm

Nasain’ny Ffm avokoa ireo Filoha teo aloha efa-dahy nitondra ny Firenena : ny Filoha Didier Ratsiraka, Filoha Ravalomanana Marc, ny Filoha Andry Rajoelina ary ny Filoha ankehitriny Hery Rajaoanarimampianina. Manoloana ny fanatanterahana izany anefa dia toa mahagaga ihany satria toa fombafomba fotsiny no tena antony anaovana izany raha ny tena marina.

Efa hita taratra loatra tsinona fa endrika iray hampikatsoana sy hampitarazoka ny fiainam-pirenena ny fivoriana lava natao hatramin’izay, ary efa fantatra fa tsy nahavaha olana ny hetsika nataon’ny fampihavanana  Malagasy. Vao mainka aza mety hampiteraka olana vaovao indray ny famoriana ireo lazaina fa ankolafy amin’izao fotoana. Ho an’ny antoko Mapar tarihin’i Andry Rajoelina manokana dia efa mazava ho azy fa tsy tonga hanotrona izany ary tsy hanaiky hatramin’ny farany noho ny fahalalana fa toa fandaniana andro sy tsy mahasoa ho an’ny Firenena akory. Efa mibaribary rahateo mantsy ny fiandaniana ankolaka ataon’ity filankevitra ity amin’ny Fitondrana misy ankehitriny sy ny fanitsakitsahana lalàm-panorenana nanimba ny Firenena. 

Eo anatrehan’izay dia hiara-hientana amin’ny sabotsy ho avy izao indray ny vahoaka miaraka amin’ny depiote ho an’ny fanovana miisa 73 ka hanohitra tanteraka ny fifanarahana politika kononkononina amin’izao fotoana.  Hihamafy kokoa, araka izany, ny fitakiana raha ny tatitra avy amin’ireo mpitolona satria tsy mety eto amin’ny Firenena velively ny fiaraha-mitantana kendren’ny fitondrana sy ny Hcc hatao, izay voizin’ny Filankevitry ny fampihavanana Malagasy hivoahana amin’ny krizy .

Tatianà R.

Ino Vaovao0 partages

BNI MADAGASIKARA : Nanome lanja ny sehatry ny Fizahantany eto Madagasikara

Efa nisy ny fiaraha-miasa hatramin’ izay ary mbola vonona ity banky ity ny hanamafy ny fiarahana mba ho fampivelarana ny lafiny ara-toekarena eto amintsika.  Nandritra ny efatra andro be izao ny hetsika ka fantatra tamin’izany ireo karazana tolotra avy amin’ity banky ity mba hahafahana mikirakira vola.

 Hita ao anatin’izany ny tolotra “soavadia”, izay natao ho an’ny rehetra, etsy andanin’izay ireo tolotra hafa omena ireo trano fandraisam-bahiny sy fanomezana asa ho an’ny tanora. Ho an’ny mpandraharaha manokana indray dia  misy ny fahazoana ilay atao hoe “TPE”, ka azo andoavana vola amin’ny alalan’ny Visa na mastercard. Manafaingana sy manamora ny asa izany eo amin’ny lafiny ara-bola, indrindra fa ny fanomezan-danja sy fampivoarana ny fizahantany eto amintsika.

Mikatsaka  ny mahasoa sy miezaka mfanakaiky amin’ny rehetra hatrany ny tetikasan’ny  Bni Madagasikara hatreto.

Tatianà R. 

Ino Vaovao0 partages

ATOUT PERSONA - RINDRAMBAIKO OPENFLEX : Miahy ny fampianarana ambony amin’ny fampiofanana informatika

Manaporofo izany ny fisian’ireo toeram-pianarana maro isan-karazany izay miahy ny ho avin’ny tanora eo amin’ny sehatry ny asa. Tsikaritra tokoa fa miroborobo izy ireo noho ny fisokafan’ny sekoly maro samihafa etsy sy eroa. Matetika anefa, mirona loatra amin’ny fampianarana teorika ireo sekoly ambony ireo na ny miankina na ny tsia. Azo atao hoe vitsy ny fampiharana, indrindra amin’ny lafin’ny informatika. Nefa maro ireo mpianatra ireo no maniry ny hitantana na hanorina orinasa. 

Izany indrindra no nahaliana an’ny Atout Persona, izay miandraikitra ny fanapariahana ny rindrambaiko Openflex, izay tena manamora ny lafin’ny fitantanana ny orinasa. Miaraka amin’ireo joro maro samihafa, na inona na inona ny sehatra misy, vita tsara foana ny asa rehetra ary mirindra arak’izay ny lamina izay atao. Mahavita zavatra maro izy toy ny fitantanam-bola, ny resaka varotra eny fa hatramin’ireo mpaninjara madinika, ny fitantanana ny mpiasa sy ny maro samihafa.

Tsotra sy mora ampiasaina izy ity ary mifanaraka amin’ny lalàna malagasy. Izany indrindra no nanatonan’izy ireo ireo toeram-pianarana ireo satria mahakasika azy ireo io na inona na inona ny lafim-pampianarana.

Ny tanjona amin’ity fiaraha-miasa ity dia ny fampianarana avy hatrany ny fomba fampiasa ity rindrambaiko Openflex ity, mba hahafahan’ny mpianatra miaina sy mahita ny lafin’ny fitantanana orinasa ka ho mora ho azy ireo ny hisedra ny sehatry ny asa.

Ho an’ireo sekoly ambony izay tafiditra ao anatin’ny programa «  Open flex Academy  » dia hozaraina ireo joro na «  modules  » maimaim-poana ho fanamorana sy fanatanterahana ny fiofanana.

Fandraisana anjara lehibe noho izany no ataon’ny ao amin’ny Atout Persona satria dingana iray mankany amin’ny fampivoarana ny fampitaovana kajy mirindra ny orinasa malagasy ity fandaharana ity.

La Vérité0 partages

Logiciel d'entreprise et formation supérieure - « Openflex », un partenaire de l’éducation

Madagascar, un pays qui se veut aujourd’hui éduqué est composé principalement de jeunes étudiants en quête d’un avenir meilleur. Ils se mettent à fond dans leurs études pour pouvoir par la suite trouver un emploi convenable et gagner leur vie. Cependant, le problème rencontré parfois par les recruteurs et par ces étudiants réside dans les compétences informatiques autres que le pack Office, pouvant pourtant permettre de faciliter leur travail, de s’organiser et être plus efficients.

En effet, la majorité de ces étudiants n’ont pas suivi de formation en logiciel de gestion d’entreprise, quel que soit leur domaine de prédilection. Et si des formations ont bien eu lieu, il ne s’agit, dans presque tous les cas, que des bases à connaître sur certains logiciels, de comptabilité par exemple, et en général, les formations ne sont réservées qu’à cette filière-là. La maîtrise du logiciel n’est cependant pas au rendez-vous, dû au fait de la courte durée ainsi que l’absence des fréquences de formation, ils n’apprennent donc qu’une seule fois et ils oublient rapidement. Mais qu’en est-il des autres ? Que diriez-vous si les étudiants en droit, en ressources humaines, en marketing, en médecine étaient tout aussi efficaces sur un ordinateur qu’un comptable ? C’est dans cette optique qu’Openflex lance son programme de partenariat avec les grandes écoles et universités de Madagascar pour permettre à ces jeunes d’anticiper le milieu professionnel, afin d’être plus compétitif sur le marché du travail. Des formations sur les logiciels sont alors proposées aux étudiants pour qu’ils puissent d’ores et déjà pratiquer par exemple l’édition d’un bon de commande, d’une facture, de calculer des impôts, des salaires etc… Quelle que soit la filière donc, il s’agira d’adapter les formations aux besoins en informatisation des données. Il s’agit également d’un premier pas vers la numérisation et l’informatisation des entreprises futures étant donné que l’avenir appartient aux jeunes. On pourra donc, à la source, leur faire comprendre l’importance d’une bonne gestion d’activité.

Tia Tanindranaza0 partages

Tanjon’ny CNaPS amin’ny 2022Ampiakarina 15% ireo mahazo fiahiana ara-tsosialy

Eto Madagasikara dia mbola vitsy dia vitsy ny mpiasa misitraka ny fiahiana ara-tsosialy satria dia eo ho eo amin’ny 7 % hatramin’ny 10% eo izany. Ny Tahirim-pirenena misahana ny fiahana ara-tsosialy (CNaPS) dia tsy mitsahatra ny manao ezaka hoentina hanatsarana ny fiainan’ny mpiasa eto amin’nyfirenena.

Ao anatin’ny politika fanakaikezana ireo mpanjifa, ny ekipa tarihin’ny lehiben’ny Sampandrahara miahy ny ara-pahasalamanan’ny mpiasa sy ny sosialy (Service d’Action Sanitaires et Sociales na SASS) dia nikarakara fiofanana hoan’ireo mponina manodidina ny tendron’ny CNaPS any Mitsinjo, izay toerana mitoka-monina any amin’ny 87 km Atsimon’i Katsepy, mankany Soalala, rehefa avy miampita baka avy eo amin’ny serananan’i Mahajanga. Io no tendro fahatelo anatin’ny delegasionam-paritra Mahajanga miaraka amin’ny Marovoay sy Maevatanana. Ny tendron’ny CNaPS Mitsinjo dia miasa ho an’ny kaominina 11 ao anatin’ny distrikan’i Soalala sy Mitsinjo. Naharitra telo andro eo ny fiofanana izay nanomboka tamin’ny 30 sy 31 mey ary nifarana ny zoma 1 Jona. Nahazo fiofanana avy amin’ny CNaPS ny orinasa tsy miankina, mikasika ny zon’ny mpiasa sy ny lalàna arak’asa, ny loza amperin’asa.Tanjon’ny Tahirim-pirenena ny hampitombo ny olona misitraka ny fiahiana ara-tsosialy izay zo fototra maha-olona. Raha mbola eo amin’ny 7% eo ny misitraka ny fiahiana ara-tsosialy eo amin’ny sehatry ny  asa eto Madagasikara, amin’izao fotoana izao dia tanjon’ny tahirim-pirenena no hampiakatra izany ho 15% hatramin’ny taona 2022. Izany dia mbola nohamafisin’i Razafindraibe Jean Jacques nandritrany kabary fanokafana nataony fa «  ny malagasy rehetra eo amin’ny sehatry ny asa dia tokony hisitraka ny fiahiana ara-tsosialy avokoa na mpanjono, na mpiompy, na mpamboly izy. Eto amintsika dia mbola latsaky ny folo(10) isan-jatony olona misitraka izany. Ary ny mpampiasa dia tokony hanao ezaka fanatsarana ny fiainan’ny mpiasa raha tiany handroso ny orinasa izay tantanany. Mampalahelo ny mahita mpiasa bevoho kanefa tsy misitraka ny zony amin’ny atsasa-karama,  ny fiterahana sns, ny mahita olona antitra nefa rehefa tonga ny fotoana fisotron-dronono dia tsy mahazo izany. Ezehin’ny CNaPS hatrany ny manaparitaka sy mampahafantatra izany », hoy izy nandritra ny fandaharan-teny izay nataony tamin’ny lanonam-panokafana.

Tia Tanindranaza0 partages

NIFONA I HERY RAHARISAINA

Nifona ampahibemaso taorian’ny fihetsika tsy voahevitra nataony teny amin’ny CCI Ivato ilay mpanao politika HeryRaharisaina izay nifamaly sy nifampisintona micro nandritra ny fivoriana an-tampony nokarakarain’ny Cfm.

 Tsy mendrika ny mpanao politika ny fihetsika nataony sady mahamenatra imasom-bahoaka mihitsy, hoy izy ka nahatonga azy hifona.  Nohamafisiny fa mila mifamela avokoa ny vahoaka malagasy rehetra ary ny mpanao politika no tokony hitarika izany.CFM

Mbola sahy milaza ihany ireo mpikambana ao amin’nyfilankevitry ny fampihavanana malagasy na Cfm fa nety sady nahomby ilay fihaonana teny Ivato na dia niafara tamin’ny sakoroka aza kanefa fampihavanana no natao. Nisy tamin’ireo mpanao politika nanatrika ny fihaonana no tsy nahazo fanasana akory kanefa dia navelan’ny Cfm niditra soa aman-tsara ka nahatonga ireny savorovoro ireny. Milaza ny mbola hanao fihaonana ny Cfm raha toa ka ilaina. Tsy tokony hotoraham-bato ihany koa ny Cfm fa asany no nataony, hoy ny mpampaka-tenin’ity andrim-panjakana ity. ANARANA PRAIMINISITRA

Efa nanome lisitra anarana hatolotra ho praiminisitra tany amin’ny filohan’ny repoblika ny Mapar, hoy ny filoha lefitra Augustin Andriamananoro saingy nolavin’ny filohan’ny repoblika ny anarana tao anatin’io lisitra io. Namerina nandefa lisitra iray hafa, araka izany, ny Mapar ary andrasana ny fanapahan-kevitry ny filoha hatramin’ny talata ho avy izao. Nanamafy ny Mapar fa avy amin’izy ireo ihany no tokony hivoahan’ny praiminisitry ny marimaritra iraisana raha ilay fanapahan-kevitry ny HCC no harahina. FEHIN-KEVITRY NY AREMA

Fehin-kevitra avy amin’ny antoko Arema no noterena novakiana teny amin’ny CCI Ivato ka  nahatonga ireo mpanao politika hafa tezitra. Tsy iny fehin-kevitra iny no  notapahina tao fa noteren’ny  kamaradin’ny filoha Didier Ratsiraka hovakiana fotsiny sy hatao fehin-kevitr’ilay fihaonana an-tampony. Voaresaka tao anatin’io ny hananganana ny Haute Autorité pour la Réfondation (HAR) izay miendrika tetezamita indray. Tsy neken’ireo mpizaika izany ka nahatonga azy ireo nisakoroka. NIAIKY I JAONA ELITE

Miaiky ny solombavambahoaka Harijaona Randriarimalala na Jaona Elite, mpanohana ny fitondrana fa ny Mapar no tokony hanendry ny praiminisitra ary hanaraka sy hanaja izany izy ireo. Mbola nanamarika anefa izy fa mbola misy ny Mapar 2 syMapar 3 ka tsy tokony hatao tsinontsinona. Mitaky ny tokony hampitsaharana ny tolona eny amin’ny kianjan’ny 13 mey amin’izay ity depiote ity hahafahana mametraka ny fitoniana eto amin’ny firenena mialoha ny anaovana ny fifidianana amin’ity taona ity.

NATELIN’NY FARIHIN’ITASY

Lehilahy telo nitaingina lakana no indray tsy hita popoka hatramin’ny omaly rehefa natelin’ny ranon’ny farihin’Itasy. Teo amin’ny tanàna antsoina hoe Antorapasika izy ireo no nandray lakana ary nanao ny asany andavanandro. Tamin’ny dimy ora hariva, ny sabotsy lasa teo, nanonja be ny rano ary nampivadika ny lakana. Ny alin’iny ihany dia efa natao ny fitadiavana azy ireo kanefa voatery najanona noho ny haizina ary notohizana omaly tontolo andro.

FANAFIHANA TENY AMBOHIDRATRIMO

 Enin-dahy nitondra basy kilalao no nahavita nanafika tokantrano dimy karazana tetsy Ambohidratrimo. Vola mitentina 600.000 ariary mahery kely no lasan’izy ireo niampy ny finday am-polony izay tao an’ny olona tao anatin’ireo tokantrano ireo. Efa lasa ireo jiolahy vao fantatra fa basy kilalao no nampiasainy satria tsy nipoaka akory rehefa nampiasaina. Tsy nisy ny naratra na ny aina nafoy satria tsy nisy sahy namaly ny olona vao nahita ilay basy.

ZANDARY MATY

Zandary iray indray no namoy ny ainy ny sabotsy teo. Raha ny andron’io ihany no nisy ny lanonana fanaovam-beloma ireo zandary roa hafa izay maty tamin’iny herinandro iny, ny alin’iny dia efa nisy iray lavon’ny dahalo indray tany Miandrivazo. Misesy, araka izany, ny fahafatesan’ny mpitandro ny filaminana izay manao fanarahan-dia ny dahalo. Ity iray farany ity dia rotiky ny bala tanteraka ny vatany iray manontolo ary teny ambony lakana izy, hiampita rano no efa nandrasan’ireo olon-dratsy ka tsy afa-niala intsony.

Tia Tanindranaza0 partages

QMM Tolagnaro4 andro izao no tsy nihodina intsony ny ozinina

Efa ho 4 andro izao no tsy nihodina intsony ny ozinin’ny QMM mpitrandraka fasimainty ao Tolagnaro satria tsy afaka namonjy ny toeram-piasana ny mpiasa.

 

Misy ny andian’olona manao barazy ary misakana ny lalana mankany amin’ny ozinina. Raha ny angom-baovao natao dia ilay resaka vola tambiny tamin’ny fakana ny tany no olana. Kely loatra ny vola nomena anay, hoy ireto olona ireto ka takianay ny hanamboarana azy io. Re fa efa misy ny fifampiresahana eo amin’ny an-daniny sy ny an-kilany mba hikarohana vahaolana satria tena hisy akony ratsy amin’ny orinasa ny fikatsoana. Tsy maintsy hajaina mantsy ireo kaomandina entana efa nohafaran’ny mpiara-miasa avy any ivelany kanefa mikatso ny asa eto an-toerana. Mifanandrify indrindra amin’ny savorovoro sy krizy politika misy eto amin’ny firenena no ipoiran’izao olana any Tolagnaro izao. Andrasana amin’ity fiandohan’ny herinandro ity izay mety ho fifanarahana eo amin’ireo olona manao ny fitakiana ka manao barazy sy ny mpitantana ny orinasa.

RTT

Tia Tanindranaza0 partages

FampianaranaHikatona ny sekolim-panjakana rehetra anio

Miha mafy hatrany ny fitakian`ny mpanabe manerana ny nosy ary nanamafy izany ny firaisankinan`ny sehatry ny fampianarana izay nahitana mpampianatra, filohan`ny CISCO, lehiben`ny DREN ny asabotsy lasa teo. Fitakiana izay miompana amin`ny famaritana ny fampitoviana mari-karama sy tambin-karama tokony hositrahan`izy ireo.

 

Marigny A.

Tia Tanindranaza0 partages

Fianarana ho matihanina amin’ny fahandroana sakafoMbola vitsy eto Madagasikara

Nifarana omaly alahady 3 jona ny hetsika International Fair Tourism Madagascar (ITM) andiany fahafito notontosaina tetsy amin’ny Village Voara Andohatapenaka.

Tsiry

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Tsy misy fanafany

Miala aina ny fanjakana Rajaonarimampianina, saingy toa mbola miezaka mitsipatsipaka mitady izay fomba rehetra hahitana rirany kely sisa.

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Rugby Association Les As 383Fb, Tfma, Tfa ary Ftm no hiatrika ny famaranana

Nikarakara lalao rugby teny amin’ny kianja Makis Andohatapenaka omaly alahady 03 jona 2018 ny fikambanana mpikarakara hetsika ara-javakanto ny “Association Les As 38” tarihan’ny filohany Herisoa Philippe Olivier.

Tia Tanindranaza0 partages

Fivoriamben’ny FMFNahazo fankatoavana i Doda Andriamiasasoa

Nanatanteraka AGO na Fivoriambe ara-potoana 2017 sy AGE na Fivoriambe tsy ara-potoana niaraka, teny Mandrosoa Ivato tamin’ny sabotsy 02 jona 2018, ny FMF na Federasiona Malagasin’ny Baolina Kitra niaraka tamin’ireo filohana ligim-paritry ny baolina kitra sy Sg-ny miisa 22 manerana ny nosy eo amin’ity taranja ity ary natrehan’ny solontenan’ny ministeran’ny fanatanjahantena mpanamarina ny fanarahan-dalàna rehetra sy ny solontenan’ny Com. Rehefa notaterin’ny filohan’ny FMF,

Tia Tanindranaza0 partages

Cosafa Cup 2018Tafita amin’ny lalao manasa-dalana ny Barea

Tafita amin’ny dingan’ny manasa-dalana amin’ny fifaninana Cosafa Cup 2018 ny Barea Malagasy rehefa nandavo nyBafana BafanaAfrika Atsimo tao amin’ny kianja Peter Mokaba Stadium tamin’nyTirs au but 4-3 omaly alahady 03 jona raha samy tsy nisy nitoko ny roa tonta teo amin’ny fotoana ara-dalàna.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fiangonana Loterana MalagasyMankahery hatrany ny mpino hiorina amin’ny finoana

Nofaranana teny Mahamasina ny alahady 27 mey teo teny Mahamasina ny jobily faha-150 taonan’ny Fiangonana Loteranina Malagasy na ny FLM.

 

Niarahaba ny rehetra tsy ankanavaka na lahy na vavy, na antitra na tanora, ny sokajy rehetra misy, ny mpitondra sy ny entina na ara-panjakana na ara-piangonana, ny Filohan’ny FLM Pastora Dr Rakotonirina David noho ny fahatrarana iny taon-jaobily izay nofaranana teny Mahamasina ny tenany. Nifandraika tamin’io ihany koa ny KMSL (Komity Mpiandraikitra ny Synoda Lehibe) andiany faha-138. Nivoitra tao anatin’ny teny fampaherezana fa Andriamanitra no miteny amin’ny fiangonana sy ny tsirairay amin’ny alalan’ny tenin’Andriamanitra hoe mandehana, ka ataovy mpianatra ny firenena rehetra. Nivoitra ny fankaherezana ny mpino sy ny Fiangonana hiorina hatrany amin’ny finoana, ka anisan’ny manome aina amin’izany ny fampaherezan’ny fanahy masina amin’ny alalan’ny teny sy ny sakramenta. Mitombo isan’andro ao amin’ny fiangonana mahatonga hery sy aina ho an’ny fiangonana io, hoy hatrany ny filohan’ny FLM. Indrisy fa ny tantara no milaza fa nisy ny atao hoe taon-jato maizina dia ny faha-6 hatramin’ny faha-16, izay arivo taona niainan’ny fiangonana tao anatin’ny fahamaizinina. Hita teo amin’ny fiainan’ny Fiangonana avokoa ny mety ho endriky ny tsy fahombiazana, fialana amin’ny tenin’Andriamanitra, fanaovana ny sitrapon’ny olona, eny  fa ny fanesorana ny Tenin’Andriamanitra hifikirana amin’ny fampianaran’olombelona. Teo anefa ny tenin’Andriamanitra, izay nanandratana izay nanatonga ny fiangonana niha hahery finoana, niala tamin’ny fanahin’ny fahamaizinana. Tokony hizara ny fahatokiana sy ny fiankinana amin’Andriamanitra ny rehetra, hoy ny hafatra anisan’ny lehibe.

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Maizim-pito i Mananara AvaratraNipoaka ny milina mpamokatra herinaratra

Miaina delestazy goavana nanomboka ny sabotsy teo ny mponina ao Mananara Avaratra.

  Ny zoma 1 jona nifoha ny sabotsy 2 jona tokony ho tamin’ny 2ora sy sasany maraina dia nirefotra ny fitaovana mpamokatra herinaratry ny Jirama any an-toerana. Niteraka tahotra ho an’ny mponina ny firedaredan’ny lelan’afo nivoaka avy amin’ity orinasa mpamokatra herinaratra ity. Efa nisy mihitsy ireo fianakaviana manodidina ilay orinasa no namoaka ny entany sao misy fiitarany noho ireto fitaovana ireto mandeha amin’ny solika. Naharitra ny famonoana ny afo. Taorian’ny fahafatesany dia fantatra fa milina mpamokatra herinaratra 3 no may kila forehitra, ny milina iray simba noho ilay fipoahana teo akaikin’ireto nirehitra. Milina telo amin’ny fito mpamokatra ny herinaratra ihany no miasa mamatsy herinaratra ny tanàna manontolo. Hatramin’izay dia milina madinika miisa 7 no miara-mandeha mamatsy ny tanàna nefa miasa tsy misy fijanonany ireto fitaovana ireto raha tsy amin’ny fotoana fikojakojana azy izay tsy misy afa-tsy indray mandeha isan-taona ho fitsinjovana ny mpanjifa sy hialana amin’ny fimenomenon’ny vahoaka. Mila soloina fitaovana goavana iray na roa farafaharatsiny izy ireo noho ny asany sy ny filan’ny mponina herinaratra, hoy ny teknisiana nanontaniana. Miteraka olana matetika ny fampiasana ireo fitaovana madinika tahaka ny misy ao Mananara avaratra ity, toraka izany koa ny ao Vavatenina izay efa manana olana ihany koa ankehitriny. Ankoatra izay, mitaky ny hananganana famokarana herinaratra amin’ny alalan’ny rano ny mponina any an-toerana taorian’izao fipoahana nitranga tamin’ny milina famokarana herinaratry ny Jirama izao. Manana rian-drano maro afaka mamokatra herinaratra matanjaka hamatsiana an’i Mananara avaratra sy Maroantsetra ary mety ho tonga ao Soanierana Ivongo sy ny Fenoarivo Atsinanana ary ny faritra Sofia mifanila aminy mihitsy, ny vokatra ho azo raha eo ny finiavan’ny Jirama sy ny fanjakana Malagasy. Mbola milamina aloha ny tanàna hatreto na henjana aza ny delestazy iainan’ny mponina, miankina amin’ny fahafainganan’ny fanoloana ireo fitaovana may ny mety ho tohin’ny raharaha.

 

Rakoutou

Tia Tanindranaza0 partages

Ny omby sy ny vintan’olombelonaMisy fifandraisany …

Anisan’ny biby iray manan-danja eo amin’ny fiainan’ny Malagasy ny omby. Ankoatra ny maha sakafo fihinana azy izay malaza hatrany isaky ny misy fety lehibe dia misy fifandraisany amin’ny vintan’olombelona ihany koa izy ireny ka tsy tokony ho ompiompiana fahatany, hoy’Atoa Victorio Andriamihanta.

 Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

Kaominina Alakamisy FenoarivoNahazo toeram-pivarotana akoho gasy sy legioma

Miroso hatrany ny sa fampandrosoana iantsorohan’ny Ben’ny tanàna Rakotobe Jean Christian na i Boni ao anatin’ny kaominina Alakamisy Fenoarivo izay iadidiany.

                          

  Fotodrafitrasa maro no efa vita ary notokanana tamim-pomba ofisialy ny sabotsy teo toy ny pavillon vaovao miisa 17 izay  vokatry ny ezak’ireo mpandraharaha ara-toekarena ao an-toerana. Hampanofain’ny kaominina 60.000 Ar isam-bolana isaky ny pavillon izy ireo saingy noho ny ezaka nataon’ireto mpandraharaha ireto dia hampiasa ny tsena maimaimpoana mandritra ny 12 volana izy ireo raha 20 taona kosa no fe-potoana hanofany azy aorian’ilay herintaona. Ao koa ny toerana misy ireo mpivaro-kena izay nohavaozina tanteraka,  ny toeram-pivarotana akoho gasy manara-penitra sy legioma tsy nampiasa akora simika entina hanatsarana ny fidiram-bolan’ireo tantsaha mpamokatra. Raha araka ny fanazavan’ity Ben’ny tanàna iray ity mantsy dia mampiditra 70.000 Ar isan-kerinandro isaky ny mpiompy ny fiompiana akoho gasy eny an-toerana raha tena mandeha tsara araka ny tokony ho izy. Toraka izay koa ny legioma izay ananan’ity kaominina iray ity be dia be tokoa. Tanjon’ny kaominina ny hahafahana manatsara ny fidiram-bolan’ny isan-tokantrano sy hahafahana mampitombo ny vola miditra eo anivon’ny kaominina. Raha mbola 600.000 Ar isaky ny alakamisy andro tsena amin’izao fotoana dia efa hiakatra 700.000 Ar atsy ho atsy. Anisan’ny nanampy ny kaominina tamin’ny fananganana ity fotodrafitrasa fiompiana akoho ity moa ny tetikasa Prodecid amin’ny alalan’ny masoivohon’i Alema.

 Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

Top Radio 102.8 FMHanomboka anio ny Bemiray amin’ny endriny vaovao

Hiova endrika manomboka anio alatsinainy 4 jona ny fandaharana vao maraina Bemiray amin’ny onjampeo Top Radio 102.8 FM. Fanatsarana no natao mba hanomezana fahafaham-po hatrany ny mpihaino sy hanakaikezana kokoa sady hanampiana ny mpiray tanindrazana.

RTT

Tia Tanindranaza0 partages

Manome krizy

Miala teo amin’izay ry Jean isany fa tsss..!! Angaha moa ianareo irery no mahay midrikina sy mitrerona rehefa lagy ? Tafahoatra ilay ataonareo e !

 Tsy ianareo ao an-dapa ao irery fa ianareo mianakavy mihitsy. Izaho aloha tena tonga dia naloto ny saiko hoe manao mody miady indray ireto e ! Efa niarahana naheno izao ny don-tandroka fa hampiasa sandry ianareo raha vao mbola be vinany eo ihany. Ianareo moa manam-bola afaka mitsoaka dia manao toy io ko ! Izahay foana no hiharan’ny fahoriana eto. Ianareo tsy haninona fa izahay no ianjeran’ny kininina, hoy ry zalahy mpanera eny ambony fiara fitateram-bahoaka izay. Tsy misy nataonareo afa-tsy ny nanome krizy teto. Miala amin’izay ho aho ianareo tahian’Andriamanitra e ! Tsy ampy anareo ihany ve ireny nahazo anareo tany Ibozaka sy Andramasira omaly ireny e ? Tsy aleo ve ry Jean mba manaja tena toy izay ho lasa tsy misy mpitia intsony eo ! Marina e !

Marco

Tia Tanindranaza0 partages

Tolona ho an’ny fanovanaTonga ihany koa ny mpitatitra

Tonga masiaka araka ny fomba fiteny ary nanatevina ny tolona ho an’ny fanovana teny amin’ny kianjan’ny 13 mey ny sabotsy lasa teo ny fianakaviamben’ny mpitatitra.

RTT

Tia Tanindranaza0 partages

Fikambanana Vahoaka ihanyHitolona mandra-pahatonga ny fiovana

Manoloana ny fivoaran’ny toe-draharaham-pirenena dia nampiaka-peo tetsy amin’ny kianjan’ny 13 mey Analakely indray ny sabotsy teo ny fikambanana Vahoaka ihany, notarihin’ny filohany, Bruno Ravelonanosy.

Ny 21 aprily izahay, hoy ny sekretera jeneraly, Adolph Randrianandrasana, dia efa teto ary tsy hiala teto mandra-pahatonga ny fiovana karohina ato anatin’izao tolona izao. Fotoana hanararaotana izao hitondrana ny feom-bahoaka satria teo foana ny vahoaka rehefa misy asan-dahalo, rehefa misy asa tanamaro, rehefa misy tolona saingy tsy nohenoina kosa izy rehefa nisy ny narary azy. Be dia be ny taniny sy tranony lasa tao anatin’ity fitondrana ity. Tsy tokony hiala andraikitra ireo mpitondra hoe tamin’ny tetezamita izany satria samy nitondra tao anatin’ny tetezamita avokoa ireo nitondra ankehitriny. Avereno moramora amin’ny vahoaka ny fahefana rehefa takiany, hoy hatrany ny vahoaka ihany. Tsy manambany ny komitin’ny fampihavanam-pirenena akory, hoy ny filohan’ity fikambanana ity, Bruno Ravelonanosy fa tokony hajanona ny asan’ny CFM rehefa hita fa vao mainka Manakorontana. Ity tolon’ny depiote 73 ity ihany no tena ekenay satria eto ny vahoaka no afaka milaza ny hetahetany.

J. Mirija

Tia Tanindranaza0 partages

Mahafaly SolonandrasanaHametra-pialana anio

Hanao valandresaka amin’ny mpanao gazety anio alatsinainy maraina amin’ny 7 ora sy fahefany eny amin’ny lapan’i Mahazoarivo, aorian’ny fananganan-tsaina ny praiminisitra Mahafaly Solonandrasana Olivier.

 

 Re fa nihaona tamin’ny filoham-pirenena Hery Rajaonarimampianina izy omaly tokony ho tamin’ny 4 ora sy sasany tolakandro. Tsy nisy resaka be fa manimanitra fifanaovam-belona ilay fihaonana. Raha ny resaka hatry ny halina dia tonga ny fotoana hanambaran’ny praiminisitra ny fametraham-pialany mba hahafahana miroso amin’ny dingana manaraka ho fandaminana ny krizy politika eto Madagasikara. Izy rahateo nandritra ny fametrahana ny vato fehizoro fanamboarana ny tsena teny Ivato ny faramparan’ny herinandro teo  dia efa nanambara fa afaka miala am-pilaminana sy am-pitiavana rehefa mazava ny kipitsopitsony fanajana ny lalàmpanorenana. Azo antoka fa efa nampitain’i Hery Rajaonarimampianina tamin’ingahy praiminisitra ny lalana tsy maintsy izorana. Tsy amin’ny toerana afaka mandon-databatra intsony mantsy ny fitondrana HVM fa tsy maintsy manaraka ny fandaminana sy ny fitakiana. Re ihany koa fa mialoha izao fihaonana omaly izao dia efa nihaona teny Iavoloha ihany koa ny sabotsy alina ny filohan’ny tetezamita teo aloha Andry Rajoelina sy ny filoha am-perinasa Hery Rajaonarimampianina ary nanatrika an’io fihaonana io ny solontenan’ny fianakaviambe iraisam-pirenena dia ny masoivoho Frantsay, ny solontena maharitry ny firenena mikambana ary ny avy ao amin’ny vondrona Eoropeanina, izay samy resy lahatra amin’ny fikarohana marimaritra iraisana eo amin’ireo mpifanandrina politika mba handaminana ny krizy sy hirosoana amin’ny fifidianana madio sy mangarahara ary hahafahan’ny rehetra mandray anjara.

RTT

 

Tia Tanindranaza0 partages

Praiminisitra avy amin’ny MAPARTsy olana aminay, hoy ny TIM

Ny fialan’ireo nangatahantsika hiala hatramin’ny farany hatrany no fetrany, hoy ny depioten’ny fanovana nandritra ny hetsika teny amin’ny kianjan’ny 13 mey ny sabotsy 2 jona teo.

  Nanakiana mafy ny fanambaran’ny  lehiben’ny mpitandro ny filaminana sasantsasany mbola mandrisika an-dRajaonarimampianina handika lalàna amin’ny resaka fametrahana ny fepetra amin’ny tany misy hotakotaka ny depioten’ny fanovana. Hevitra mety hialana amin’ny faharavan’ny fanjakana tanteraka io. Raha ny tokony izy dia efa mipetraka ny governemanta rahampitso talata, ary mametra-pialana avokoa ny minisitra. Nanome fe-potoana hatramin’ny rahampitso ny depioten’ny fanovana amin’ny hitsanganan’ny governemanta, ka ho avy ny barazy raha ilaina rehefa minia mafy loha ny mpitondra. Tsy hanaiky velively izay fifanarahana politika tian-kapetraka izany izy ireo. Mazava ny hafatra fa tsy maintsy avy amin’izy ireo ny praiminisitra ary misy amin’ireo depiote ihany koa no ho lasa minisitra. Ianareo izay hametraka minisitra tsy hifanarahana aminay dia tsy mipetraka eo ianareo, hoy ny mpisolovava Hanitra Razafimanantsoa. Nezahina nofendroina sy nampiadiana ny TIM sy ny MAPAR amin’io fanendrena praiminisitra io. Nivoitra tamin’ny lahatenin’ny solombavambahoaka Hanitra Razafimanantsoa fa tsy mametraka olana amin’ny ho fanendren’ny MAPAR ny anaran’izay ho praiminisitra ny TIM satria tolona niaraha-nanao io. Tsy hiadian-kevitra, hoy io depiote io fa ny MAPAR no maro an’isa  eo anivon’ny Antenimiera, arahin’ny TIM, ny VPM-MMM ny fahatelo, ary ny tsy miankina. Miankina amin’izay izany no mety ho fitsinjaran’ny toerana ao anatin’ny governemanta raha ny famaritana ny maro an’isa voafaritry ny lalàmpanorenana ao amin’ny andininy faha-54 no arahina. Mbola manazava io famaritana ny maro an’isa ny didim-pitondrana sady fandikana nataon’ny HCC laharana 01-CC/AV ny 17 tamin’ny febroary 2014, ary nohamafisin’ny didim-pitondrana 11-CES/AR.14 ny 06 febroary 2014, momba ny valim-pifidianana depiote. Mazava ho azy fa tsy misy HVM ao anatin’izany, ka rehefa tonga ao anaty fitondrana izany ny mpitari-tolona ho an’ny fanovana, dia tsy ho sarotra intsony ny mifehy na manala an-dRajaonarimampianiana, izay narovan’ny HCC, ka io ilay ambaran’ny depiote hoe “hotapahintsika ny lohany”. Tsy miato ny tolona, ary miantso ny vahoaka hatrany hiara-kisalahy hanatratra ny tanjona ny depiote satria mitohy anio ny tolona, ary vao mainka hihamafy mandra-pahatrarana ny tanjona.

Mitaky ny hametrahana fitsarana manokana momba ny fifidianana ihany koa ny avy amin’ny depioten’ny fanovana satria efa tsy mahatoky ny Fitsarana avo Momba ny lalàmpanorenana intsony, raha tarafina tamin’ny didim-pitsarana farany teo napetraky ny depiote nitoriana ny filoham-pirenena noho ny fanitsakitsahana lalàmpanorenana. Nivoitra ihany koa ny tsy fahatokisana intsony ny Vaomiera Mahaleotena misahana ny fifidiaanana na ny CENI.

Toky R

Tia Tanindranaza0 partages

Famahana ny krizyHo fantatra anio ny anaran’ny Praiminisitra…

Eo amin’ny fanendrena praiminisitra no tena ifantohan’ny adihevitra sy ny fifandresen-dahatra tato anatin’ny herinandro latsaka kely izao. Efa mazava ny an’ny depiote ho an’ny fanovana fa dia mitovy hevitra ny TIM sy MAPAR amin’izay praiminisitra ho avy eo.

 Raha ny siosion-dresaka re tamin’ny angom-baovao isan-karazany natao dia re fa anio alatsinainy no hahafantarana ny anaran’ ny praiminisitry ny marimaritra iraisana; maro moa ireo anarana re tetsy sy teroa, saingy ny faran’ny herinandro teo kosa dia nisy karazana anarana hafa nivoaka indray ka anisan’ny mbola tafaverina tao anatin’io ny solombavambahoakan’Ambositra Hary Andrianarivo, i Joseph Randriamampionona na i Dadafara izay mpanorina ny Discount Store Saturne sy efa kandida filoham-pirenena, eo ihany koa i Erick Rajaonary, ary anarana farany nivoaka ny an’ny jeneraly Rasolosoa Dolin.Re ihany koa fa sady tsy olon’ny Mapar, tsy olon’ny TIM ary tsy olona avy ao amin’ny HVM io ho praiminisitry vaovao io.Mazava ho azy fa tsy maintsy manana ny ho ambarany manoloana izany ireo mpianandrina politika amin’izao fotoana sy ny sehatra iraisam-pirenena.Na inona na inona adihevitra sy kabary atao mantsy dia fantatra tsara fa mbola lava tanana amin’ny raharaham-pirenena eto Madagasikara ny vahiny amin’ny alalan’ny firenena mikambana sy ny vondrona eoropeana ary ireo masoivohon’ny firenena matanjaka toa an’i Frantsa, Etazonia ary Alemaina.Etsy ankilan’izay re ihany koa fa hahazo ministera iray avy amin’ireo sokajiana ho ministeran’ny fiandrianam-pirenena ny TIM sy ny MAPAR…tsy tafiditra ao anatin’ny governemanta kosa ny AREMA raha ny tsiliantsofina re.Somary mimenomenona ihany kosa ireo vondron’antoko milaza fa mpanohana ny fitondrana satria tsy araka ny noeritreretin’izy ireo ny toerana voatondro ho azo ao anatin’ny governemanta vaovao hijoro eo.Ho hita eo izay fitrangany izany !

RTT

 

Tia Tanindranaza0 partages

Hery RajaonarimampianinaMihevi-tena ho nanao ny mety

Fony mbola notoriana ho nandika lalàmpanorenana sy tsy nahatafatsangana ny fitsarana avo na HCJ ara-potoana no efa tsy nahatsapa tena hametra-pialana mihitsy ny filoham-pirenena, Hery Rajaonarimampianina.

J. Mirija

Tia Tanindranaza0 partages

Gerard Noel Ramamimampionona“Tsy avy amin`ny CFM ny korontana teny amin’ny CCI”

Nisavorovoro sy nifanjevo ireo mpanao politika nifamory teny amin`ny CCI Ivato ny zoma lasa teo. Nambaran`ireo mpanao politika fa samy hafa ny hevitra niainga tany amin`ny asam-baomiera roa natao tamin`ny fivoriana.

 

 Tsy avy amin`ny CFM kosa no niavian`ny korontana teny Ivato raha ny nambaran`ny filoha lefitra, Gerard Noel Ramamimampionina fa olana tany amin`ny komitin`ny fanoratana izany. Tsy fifanarahana teo amin`ny mpizaika roa samihafa nandrafitra ny fehin-kevitra no nitarika ny fifamaliana, hoy hatrany ny fanazavana. Raha hiverenana ny fampihaonana tamin`ny zoma lasa teo, lohahevitra miisa telo no navoitra. Teo ny fanatanterahana ny didy navoakan`ny Fitsarana Avo momba ny Lalàmpanorenana, ny fifidianana eken`ny rehetra ary ny fanaraha-maso an`izany.  Anisan`ny teboka tsy niraisan`ny besinimaro ny tokony hanovana ny lalàmpanorenana mba hisian`ny fitoniana eto amin`ny firenena. Eo ihany koa ny hametrahana fahefana avo ho an`ny fanorenana ifotony. Na dia nirava maina aza ny fivoriana, hoy ny filoha lefitry ny CFM  dia efa voaray kosa ny tahirin-kevitr`ireo asam-baomiera roa ireo ary tsy maintsy hiroso amin`ny fifandravonana hevitra vaovao hivoahana mankany amin`ny fifanarahana politika mba hisian`ny fifidianana eken`ny rehetra.

Marigny A. 

Tia Tanindranaza0 partages

Jeneraly Rasolosoa DolinTsara toerana ho praiminisitra ?

Eo amin’ny fanendrena praiminisitra no tena ifantohan’ny adihevitra sy ny fifandresen-dahatra tato anatin’ny herinandro latsaka kely izao.

Re ihany koa halina fa anisan’ny tafiditra ao anatin’ny lisitr’ireo natolotra ho tendrena praiminisitra Atoa Tantely Andrianarivo, koa dia ho hita tsy ho ela ny ho fivoaran’ny toe-draharaha.

RTT

Tia Tanindranaza0 partages

Herisetra sy asan-jiolahyNisy naka an-keriny ny zanak’i Chandarana

Nisy naka an-keriny teny Andakana-Ambohidratrimo amin’iny lalam-pirenena faha-4 mihazo an’i Mahajanga, akaikin’ny toeram-pilalaovana Golf iny ny teratany Karana antsoina hoe Rishi Chandarana omaly, izay zanaka lahin’ny tompon’ny hotely lehibe Le Grand Mellis etsy Tsaralalana.

Toky R

 

 

 

La Vérité0 partages

Gendarmerie nationale - Un pseudo-lieutenant démasqué

Un inconnu de 46 ans fut arrêté par la Gendarmerie, le 3 juin dernier à Ranomafana-Est pour imposture. Ce jour-là, la Gendarmerie a été informée sur le compte d'un homme se qualifiant de lieutenant dans la Commune d'Ampasibe, située à 25 km de Ranomafana-Est. Les Forces de l'ordre s'étaient donc rendues sur les lieux et ont surpris le suspect dans un bar local. Cependant, celui-ci, lorsqu'il fut interrogé, a maintenu être lieutenant en service à la Direction des ressources humaines au « Toby Ratsimandrava ».

Le port du survêtement de la Gendarmerie par le concerné a risqué d'induire en erreur ceux qui croisent son chemin. Malgré donc la présence des gendarmes, les vrais, qui le questionnent, le suspect insiste encore qu'il peut s'occuper des recrutements, affectations ou autres procédures d'avancement pour tous ceux qui veulent son service. Mais les enquêteurs ont fini par le piéger. L'homme resta bouche bée quand ils lui ont alors demandé de citer les noms de certains responsables au sein de la Gendarmerie.Plusieurs personnes se sont déjà plaintes d'être victimes de cet arnaqueur. Pire, il venait à peine de purger une peine pour une autre affaire d'escroquerie où il s'est prononcé commandant de brigade dans la Région de Vakinankaratra. Il sera déféré au Parquet de Toamasina le 5 juin prochain. Face à cette situation, la Gendarmerie insiste sur le fait que personne n'a pas le droit de recruter, encore moins la possibilité d'aider les candidats à réussir à leurs examens d'entrée à la Gendarmerie. Seule la compétence de chacun lui permettra ainsi d'être recruté ou non.Franck Roland

La Vérité0 partages

Centre hospitalier public - Les vols à la tire prennent de l'ampleur

Une insécurité grandissante dans la Capitale. La population se plaint de la propagation des vols à la tire et des attaques dans les rues, ruelles et « Fokontany ». Outre les églises, les lieux de rassemblement et les centres de santé sont devenus les terrains privilégiés des bandits. Depuis quelques temps, des affiches annonçant l'existence des voleurs et escrocs occupent les murs du centre hospitalier Joseph Ravoahangy Andrianavalona à Ampefiloha. Beaucoup de patients et leurs familles ont déjà porté plainte sur l'existence des actes malveillants perpétrés par des malfaiteurs.

Pourtant, les responsables ne se sentent pas concernés. Jusqu'à maintenant, aucune mesure n'est prise dans cet établissement hospitalier. Les voleurs n'ont plus peur de rien ni de personne dans leurs agissements. Partout dans la Capitale, ils sont toujours là, et sévissent même dans la journée. D'après une mère de famille, cette situation favorise les vindictes populaires. « Même si la population se plaint, aucune responsable ne veut l'écouter. Sur ce, les gens ne font plus confiance à la Justice et exécutent tous les bandits qu'ils attrapent », avance-t-elle.Comme dans les « taxis-be » ou aux alentours des marchés, même si beaucoup connaissent  de visu ces malfaiteurs, ils n'osent pas les dénoncer, par peur de vengeance. Les affiches sont devenues les seuls moyens pour prévenir les passants, les voyageurs et les riverains sur l'existence des voleurs. D'après Ndriana, un chauffeur de bus reliant le centre-ville et Ambohimanarina, lui et ses collègues connaissent la plupart des pickpockets et leur mode opératoire. Pourtant, ils ne sont plus en mesure de communiquer avec les voyageurs. « Auparavant, j'ai prévenu les voyageurs, et ce geste a failli me coûter la vie. Trois larrons m'ont suivi jusque dans un coin. Ils m'ont alors frappé jusqu'à ce que je tombe inconscient », avance-t-il. Anatra R.

La Vérité0 partages

Mahafaly Slonandrasana Olivier - Bientôt un « combat » pour la Présidence ?

« Ce n'est qu'un au revoir ! ». Telle a été la dernière phrase prononcée par le désormais, ex - Premier ministre, Mahafaly Solonandrasana Olivier, pour conclure sa déclaration de démission, hier au palais de la Primature à Mahazoarivo. Une phrase remplie de sous entendu qui semble confirmer davantage les bruits qui courent concernant une éventuelle candidature de l'ancien chef du Gouvernement. Il est donc certain que l'ex - locataire de Mahazoarivo s'attèlera à la création d'un parti politique. En revanche, d'autres analyses tendent vers une autre hypothèse selon laquelle, l'ex - numéro deux de l'Exécutif pourrait devenir le candidat du HVM si jamais Hery Rajao narimampianina se désistait dans son ambition à briguer un second mandat.

En tout cas, plus d'un pense que durant ses deux années à la tête de la Primature, Mahafaly Olivier a pu amasser assez de trésor de guerre pour se préparer au scrutin présidentiel. Des mauvaises langues vont même jusqu'à créer un raccourci entre le pactole volé au domicile du Premier ministre et son ambition présidentielle.Echec cuisantDans son discours d'adieu à la Primature, Mahafaly Olivier a déclaré qu' « il est temps plus que jamais de prouver que je suis un Homme d'Etat ; il est temps de prouver à tous mes compatriotes et aux yeux du monde entier que je suis un Homme de parole ». A se demander si l'ex - patron de la Primature n'a pas eu l'occasion de faire ses preuves lorsqu'il était au poste. La seule occasion qu'il aurait trouvé fut donc en acceptant « volontiers et avec joie », selon ses termes, de démissionner pour permettre au Président de la République de choisir librement un Premier ministre de consensus.En dépit du fait d'avoir souligné que « malgré les critiques, mon gouvernement n'a pas démérité », l'opinion publique est définitivement convaincue que Mahafaly Olivier Solonandrasana a, bel et bien, échoué le combat qu'il voulait mener avec son gouvernement.  Malgré tout, il entend s'engager dans un nouveau combat pour la présidence. Si sa candidature se concrétise, il aura plusieurs ex - patron de la Primature comme concurrents !S.R.

La Vérité0 partages

Omnisport -UNICEF - Le mois de l’enfance célébré dans le sport

Ce mois de juin est le mois consacré à l’Enfant à Madagascar tout comme les autre pays du monde. Dans ce sens, le centenaire de Nelson Mandela ouvre le rideau de la célébration du mois de l’enfance à Madagascar. Ce choix ne vient pas du hasard car cette personnalité, source d’inspiration pour les peuples et les Nations était aussi l’un des plus grands « champions pour les enfants ». Nelson Mandela est un symbole de paix, de réconciliation, de fraternité, de démocratie et de liberté. Nelson Mandela a mentionné jadis que le vrai caractère d’une société se révèle par la manière dont elle traite ses enfants.

Et que selon toujours ses propres mots, « l’histoire va nous juger sur la différence que nous allons faire dans les vies des enfants ». Le stade des cheminots d’Antanimena a célébré ce week-end l’un des leaders les plus inspirants, Nelson Mandela. Un tournoi de foot a été co-organisé par l’association Gasyfoot et l’Ambassade de l’Afrique du Sud à Madagascar par le biais de la fondation Mandela dans le cadre du centenaire de sa naissance car il marque le premier des nombreux évènements célébrés pour l’héritage de Nelson de Mandela dans le monde mais surtout pour les enfants. L’UNICEF Madagascar a donné son appui au tournoi en offrant les trophées et 400 médailles pour tous les participants. Ce tournoi était couronné par la victoire de Netfoot chez les U11 et l’Eurofoot chez les U14. En effet, chez les U11, Netfoot a battu Fosa (1-0) en finale et chez les U14, Euro foot a gagné le titre en éliminant Elgeco Plus (2)0-0(1) après les tirs au but. Orange Madagascar aussi était bien présente durant le tournoi. Lors de la session extraordinaire des Nations Unies en faveur des enfants tenue en 2002, il a exhorté les chefs d’État à approuver l’augmentation des ressources en santé et en éducation dont bénéficient les enfants. En 2004, en partenariat avec l’UNICEF et la Hamburg Society, Nelson Mandela a lancé la campagne Des écoles pour l’Afrique par l’entremise de sa fondation. Cette campagne visait à scolariser deux millions de jeunes Africains incluant ici à Madagascar. 

E.F.

La Vérité0 partages

Ntsay Christian à la primature - Le Mapar déniche l’oiseau rare

Le Président de la République Hery Rajaonarimampianina a annoncé hier en fin d’après- midi qu’il avait choisi comme nouveau Premier ministre Ntsay Christian, proposé par le MAPAR.  Ntsay Christian est nommé après la démission de l’ancien Premier ministre et de l’ensemble du gouvernement hier dans la matinée. Une démission acceptée par le Président de la République Hery Rajaonarimampianina. Les ministres démissionnaires assureront les affaires courantes jusqu’à la formation du nouveau gouvernement. Ntsay Christian prend ainsi la relève à Mahafaly Solonandrasana Olivier, Premier ministre durant les deux dernières années. 

 

Lors d’une adresse à la nation, hier en fin de l’après-midi, Hery Rajaonarimampianina parle d’accord politique pour l’apaisement et indique également que le nouveau Premier ministre a été nommé conformément à l’article 54 de la Constitution parmi plusieurs noms qui lui ont été proposés. Ntsay Christian sera chargé de former un gouvernement de consensus destiné à emmener le pays vers des élections anticipées transparentes, inclusives et acceptées par tous. D’après des précisions, le nom du Premier ministre Ntsay Christian figurait dans la seconde liste comprenant trois noms de premiers ministrables remis par le MAPAR au Président de la République. 

Une première liste, où figurait trois noms issus des députés pour le changement, aurait été rejetée par le Président de la République Hery Rajaonarimampianina. Afin d’éviter un nouveau bras de fer et pour montrer sa bonne foi, le MAPAR a ainsi fait des concessions et proposé une deuxième liste au Chef de l’Etat. Cette fois-ci, elle comportait trois noms à savoir Florent Rakotoarisoa, un général retraité et l’heureux élu. Il faut dire que le MAPAR a ainsi déniché l’oiseau rare en la personne de Christian Ntsay. Preuve en est, le fait que peu de personnes savaient de qui il s’agissait à l’annonce de cette nomination. En effet, le nouveau Premier ministre n’est affilié à aucun un parti politique. Technicien pur et dur, ce natif d’Antsiranana a été Directeur général de la Secren et Dg du Solima au cours de sa longue carrière. 

Ancien ministre du tourisme entre 2002 et 2003, Ntsay Christian connaît également les rouages de l’Administration malgache. Haut fonctionnaire international, le nouveau locataire de Mahazoarivo a dans ses bagages une expérience non négligeable au niveau international. Il était avant sa nomination en tant que Premier ministre, représentant à Madagascar de l’Organisation internationale du Travail (Oit). Le choix de ce dernier semble également un clin d’œil au secteur privé. Pour les observateurs, Ntsay Christian devrait recevoir l’onction de la Communauté internationale. Le Tiako i Madagasikara (TIM) a annoncé en fin de semaine dernière que la proposition du nom du Premier ministre revenait entièrement au MAPAR et qu’il ne devrait également pas d’opposition à faire.

La passation de service entre le nouveau chef du gouvernement et son prédécesseur devrait avoir lieu dans les prochaines heures. Ntsay Christian dispose de 7 jours pour former la nouvelle équipe  gouvernementale, en application de la décision de la Haute Cour constitutionnelle du 25 mai dernier.  Il devra entamer les consultations pour la composition d’un nouveau gouvernement qui pourrait être installé avant la fin de la semaine, selon un certain nombre d’analystes.

La rédaction

La Vérité0 partages

Basket ball-School Tournament 3x3 - SFX gagne le doublé

L’ambiance était au rendez-vous en fin de semaine dernière, lors de la phase éliminatoire du tournoi « School Tournament 3x3 » au stade Annexe de Mahamasina. Un tournoi organisé par la commission de basketball à trois avec Mihary Randriana et Rina Randrianarisoa et soutenu par le 4G Telma, sponsor numéro un du basketball. L’établissement Saint-François Xavier (SFX) gagne le doublé en remportant respectivement les titres des U18 garcons (14-1) face à Saint-Antoine et U15 filles (08-04) devant les Rossignols, sur les quatre équipes qui se sont qualifiées en finale.

Mais le SFX a perdu le titre U15 garçons devant le CEG Antanimbarinandriana (19-17) et les U18 filles (11-12) devant les Rossignols. Au total, six équipes de cet établissement sont parvenues sur le podium sur les quatre catégories (U15 filles et garçons ainsi que U18 filles et garçons).Chez les U15 filles, l’établissement confessonniel complète le podium avec sa deuxième équipe. Et même si elles ont perdu le titre, celles des garçons de SFX ont complété aussi le podium et ce pour la deuxième et troisième place.Voici la liste des équipes de la Zone 2 qui rejoindront celles de la Zone1 pour la phase finale au Collège Saint-Michel Amparibe le 16 juin prochain.Elias Fanomezantsoa

La Vérité0 partages

« International tourism fair Madagascar » - Un réel succès pour Azura Golf Resort & Spa

L'« International tourism fair Madagascar » (ITM) est devenu le rendez-vous incontournable pour les acteurs majeurs du secteur touristique dans l'océan Indien. Il offre aux visiteurs nationaux et internationaux de nombreuses perspectives de voyages ainsi que la possibilité de s'informer et d'échanger avec des professionnels du tourisme. Pour cette édition, le salon s'est déroulé durant le week-end dernier, du 31 mai au 3 juin, au Village Voara Andohatapenaka.

Pour l'Azura Golf Resort Spa de Foulpointe mais aussi celui de Fort-Dauphin, ces quatre jours ont donc été un réel succès, d'une part pour les rencontres et d'autre part pour les échanges avec les divers professionnels nationaux et internationaux du secteur présents sur les lieux. Cet établissement hôtelier a particulièrement noté le professionnalisme de l'Office national du tourisme de Madagascar (ONTM), notamment avec l'organisation des rencontres « business to business » ou « B to B ». Les prestataires comme lui ont en effet pu échanger avec les différents prestataires et donner vie ultérieurement à des nouveaux contrats de partenariat. Azura Golf Resort Spa a également intéressé des visiteurs nationaux. Il se démarque surtout par son parcours de golf situé à Foulpointe, muni de 18 trous avec un arrosage automatique. Ce terrain procure un maximum de plaisir aux joueurs grâce à la qualité des services offerts sur place. Ainsi, le complexe hôtelier a pu renforcer sa notoriété autant sur le marché national qu'international.  Au programme de l’Azura Golf Resort Spa, une offre promotionnelle pour le long week-end du 26 juin et prochain tournoi de golf au mois de juillet. Pour rappel, le salon ITM  est une vitrine pour présenter les produits et services touristiques à l'endroit de 10 000 visiteurs de choix et à une centaine d'agents de voyages étrangers. Il s'agit aussi d'une plateforme pour créer de nombreux contacts tant auprès des visiteurs que des professionnels du secteur et nouer des partenariats commerciaux.

News Mada0 partages

Rugby – “Adin’ny samy ngeza” : hidona ny TFA sy ny FTM

Hihaona, eo amin’ny famaranana, ny FTM Manjakaray sy ny TFA Anatihazo ary ny 3FB sy ny TFMA. Ireo ny ekipa efatra tafavoaka teo amin’ny manasa-dalana, amin’ny lalao “Adin’ny samy ngeza”, nokarakarain’ny fikambanana Les As, notanterahina tetsy amin’ny kianja Makis Andohatapenaka, omaly alahady.

Teo amin’ny manasa-dalana voalohany, tsy nahatohitra ny 3FB ny JSTA Ambondrona, niondrika tamin’ny isa, 30 no ho 20. Lavon’ny TFA, tamin’ny isa 29 no ho 21, kosa ny Cosfa. Tsy nety nanohy ny lalao intsony kosa ny Uscar, raha nifandona tamin’ny FTM Manjakaray. Nirava teo amin’ny 3 mn tsy hifaranan’ny fotoana ny lalaon’ny roa tonta, rehefa nitarika tamin’ny isa 9 no ho 6 ny Manjakaray. Nilaza fa tsy mahita intsony mantsy ireo mpilalaon’ny Uscar, nitaraina fa maizina ny andro. Nahatsindry baolina tamin’izay fotoana izay ny FTM, ary neken’ny mpitsara ka nahalasa ny isa ho 16 no ho 6.

Na izany aza, tontosa avokoa ireo fihaonana, tamin’ity. Hotanterahina, ny alahady 17 jona ho avy izao, ny famaranana, amin’ity “Adin’ny samy ngeza” ity.

 Tompondaka

Midi Madagasikara0 partages

« Refuge d’aina » ao Antetezambaro : Mitaiza ireo ankizy ny lalana eto Toamasina

Isan’ny olana eto Toamasina renivohitra ny fahamaroan’ireo ankizy mirenireny an-dalam-be noho ny olana misy amin’ny fianakavian’izy ireo ; saika feno azy mangataka avokoa ireo toeram-pivarotana lehibe misy eto Toamasina, ary feno azy ireo ny tranom-barotra tera-tany « karana » isaky ny zoma fotoana fanaovana asa soa ho azy ireo. Mazana dia ireto ankizy mpirenireny ireto no ivoahan’ireo andian-jiolahy eto Toamasina araka ny fanazavana, noho izy ireo efa miditra amin’ny fidorahana zava-mahadomelina dien’ny mbola kely noho ireo mpananatra sy ireo mpanara-maso tsy misy. Izay no nahatonga an’ity mpandraharaha vehivavy malagasy, Rtoa Raholiarijaona Aina, nanokana ny fampiasam-bolany amin’ny fandraharahana ataony tamin’ny fananganana ny toerana fitaizana sy fanarenana ireo ankizy mpirenireny an-dalam-be eto Toamasina antsoina hoe « Réfuge d’Aina », izay nahorina ao Antetezambaro lalam-pirenena faha-5, 13km miala ny tampon-tananan’i Toamasina. Efa nanomboka ny taona 2015 no nisahanany ireto ankizy mpirenireny an-dalam-be ireto teto Toamasina, ka teo no nieritreretany amin’ny fananganana toerana manokana ho azy ireo mba hahazoan’izy ireo ny toerana mendrika azy. Misy 52 ireo ankizy taizany ankehitriny izay manomboka amin’ny 2 taona hatramin’ny 17 taona, ka a 20 amin’izy ireo no manao ny kilasy mandry raha  32 kosa ireo mamonjy ny ray aman-dreniny isaky ny hariva. Tezaina ara-batana sy ara-tsaina ary ny ara-panahy ireto ankizy sy zaza ireto, ka misy ny kilasy manomboka amin’ny garabola hatramin’ny taona faha-5 na CM2 amin’ity ivon-toerana fitaizana ity. Ireo tafiditra amin’ny dingana manaraka kosa na izy ireo mianatra eo anivon’ny Ceg Antetezambaro, na izy ireo mianatra amin’ny Ceg na Lycée eto Toamasina renivohitra. Ity mpandraharaha ity sy ireo mpiara-miombona antoka ary ireo mpiara-miasa aminy avokoa no miantoka ny fitaizana ireto zaza sy ankizy ireto ara-tsakafo sy amin’ny fanaramana ireo mpanabe samihafa, satria ny tanjony dia ny hahazoan’ny zaza sy ny ankizy malagasy ny fanabeazana sy fianarana izay hitondra azy ho olom-banona ; izay miantoka ny fampandrosoana eto amin’ny firenena.

Malala Didier

Midi Madagasikara0 partages

Ampefy : Telo lahy navadiky ny rano, tsy hita popoka

Hatramin’ny omaly, fotoana farany nanamarinana ny vaovao, dia mbola tsy hita popoka ireo telo lahy navadiky ny lakana. Ny asabotsy teo, manodidina ny tamin’ny dimy ora hariva no nitranga ny loza teo Antorapasika, tanàna iray manamorona ny farihin’Itasy. Avy nitoto vary izy ireo ary heverina fa handeha hamonjy fodiana no io niharan-doza io. Ny andron’iny ihany, dia efa natomboka ny fikarohana izay tsy maintsy najanona rehefa maizina ny andro. Nitohy omaly izany ary mbola tsy nahitam-bokany hatrany. Nanonja be ny farihin’Itasy ary izay hatreto no nahatonga ny lakana  nitondra azy ireo ho nivadika. Mponina eo Antorapasika, toerana nitrangan’ny loza ihany, izy telo lahy ireo, raha araka ny fanampim-baovao azo. Tsy dia mateti-pitranga ny toy izao ao amin’io farihy io, ary indrindra koa efa hain’ny tompon-tany ny fotoana fihetsehan’ny rano. Mitohy hatrany ny fikarohana ireo olona.

D.R

Midi Madagasikara0 partages

RN34 : Un enfant fauché à mort par un taxi-brousse

Samedi 2 juin 2018, un gamin de 11 ans a perdu la vie dans un accident de la circulation sur la RN34. Le drame a eu lieu vers midi au PK 43+85 quand un taxi-brousse de marque Mercedes Sprinter affilié à la coopérative de transport de voyageurs KoFiFi en provenance d’Antananarivo en direction de Morondava passait par le village de Tsarasaotra, commune rurale d’Antohobe, dans le district de Betafo. Roulant à vive allure, le chauffeur de la voiture n’aurait pas aperçu cet enfant qui traversait soudainement la route. Ainsi, la victime a été  tuée sur le coup.

RN4 : Cinq blessés dans une collision

Toujours un accident provoqué par l’imprudence, mais cette fois-ci, il est survenu sur la RN4 au PK-147, soit à l’endroit appelé Ambavaloza dans  la plaine de Manerinerina. Samedi vers 17 heures 30, un taxi-brousse Sprinter transportant des voyageurs en provenance d’Antananarivo pour rejoindre Mandritsara est entré en collision avec une camionnette de marque Mazda dans un virage. Le choc a projeté la camionnette dans un ravin.  En conséquence,cinq personnes ont été blessées.

T.M.

Midi Madagasikara0 partages

Crise politique : Les efforts économiques des dernières années compromis

Le commerce, les services et les transports font partie des secteurs qui ont boosté l’économie, mais la crise risque de freiner la relance.

Si elle persiste dans le temps, la crise politique actuelle va compromettre les acquis économiques de ces dernières années. Et la reconstruction sera, une fois de plus très difficile.

Une semaine après la décision de la HCC la sortie de  crise politique, les politiciens malgaches n’ont pas encore trouvé un terrain d’entente. Aucun accord politique n’a été trouvé jusqu’ici et le gouvernement de consensus attendu ne pointe pas encore son nez. En somme, la crise politique a tendance à se prolonger.  Une crise qui, pourtant,  compromet de jour en jour les acquis de ces dernières années sur le plan de la croissance économique.

Positive. Dans sa dernière note de conjoncture économique par exemple, la Banque mondiale annonce une amorce de retour à la croissance. « La croissance économique actuelle de Madagascar reste toutefois supérieure à sa moyenne sur dix ans (jusqu’en 2016), période marquée par une crise politique (2009-13) et une hausse annuelle du PIB réel limitée à 2,7 %. Aujourd’hui, le principal moteur de cette croissance est le secteur tertiaire, avec le soutien des travaux publics et des activités connexes telles que le commerce, les services et le transport ». Et 2018 est considérée comme l’année d’une vraie reprise.  La même note de conjoncture économique parle d’ailleurs de  croissance économique positive. « Globalement, malgré ces difficultés, les prévisions tablent sur une croissance économique positive à moyen terme, qui pourrait atteindre 5,1 % du PIB en 2018, avant de s’établir, en moyenne, à 5,3 % sur 2019-2022. L’intensification des activités de travaux publics devrait largement y contribuer ». En fait, le régime actuel a voulu faire mieux que cette projection de la Banque mondiale, en tablant sur une prévision de croissance de 5,9 en 2019.

Blocage. Des efforts qui risquent cependant de tomber à l’eau si la crise politique actuelle persiste et traîne dans le temps, comme c’était le cas après le coup d’Etat de 2009. Ce qu’il ne faut, en effet pas oublier, c’est que, à part les intempéries, c’est surtout le blocage né des dissensions politiques qui freinent la croissance. Depuis le retour à l’ordre constitutionnel en 2014, la situation s’est améliorée, notamment en matière de gouvernance. La preuve, un dossier spécial de la note de conjoncture économique, consacré à l’environnement institutionnel, fait état de l’amélioration de la situation, constatée dans la dernière Évaluation des politiques et des institutions nationales (plus connue sous son acronyme anglais « CPIA ») de la Banque mondiale. « Selon les indicateurs de la Banque mondiale, la qualité des institutions malgaches ne cesse de progresser, surtout en matière de protection sociale et de gestion budgétaire, depuis le retour à l’ordre constitutionnel en 2014. La notation CPIA du pays est passée de 3,0 en 2013, lorsque les performances du pays étaient au plus bas, à 3,2 en 2016 ».

Mais la crise actuelle risque de tout compromettre. Les analystes affirment d’ailleurs que l’atteinte des prévisions de croissance dépend de la détermination des autorités à préserver la stabilité politique et à poursuivre les réformes importantes. Les protagonistes de la crise actuelle ont-ils conscience d’une telle réalité ? La question se pose.

R.Edmond.

Midi Madagasikara0 partages

Denrées alimentaires : Zoom sur les normes d’hygiène et de qualité

L’intoxication alimentaire, pouvant être mortelle, est le danger résultant de la consommation de denrée alimentaire ne respectant pas les normes d’hygiène et de qualité. La journée nationale de la promotion de la sécurité alimentaire et de la qualité des denrées alimentaires, célébrée le 1er juin 2018 à Antsirabe, était une occasion de le réitérer. Cette journée nationale visait à sensibiliser et à responsabiliser sur le danger que représente la prolifération des denrées alimentaires qui ne respectent pas les normes. Des dispositifs de sécurité sanitaire et de la qualité des denrées alimentaires existent et sont en vigueur, touchant les produits agroalimentaires nationaux et les produits alimentaires importés. « Que chaque individu soit conscient et vigilant face à ces produits avant de les consommer étant donné qu’ils doivent être conformes aux principes de consommabilité et de mise sur le marché », a déclaré le directeur de l’Agence de contrôle et de suivi de la qualité des denrées alimentaires, Joelina Rakotovao Ravahatra. Les infractions sont passibles de sanctions allant de la saisie des produits à la fermeture des restaurants, ou des gargotes, ainsi que des amendes.

Hanitra R.

Midi Madagasikara0 partages

Ambohidratrimo : Cinq ménages attaqués par huit bandits avec des armes factices

Quand on est pris de panique, on se laisse facilement entraîner par la peur. Tel était le cas des habitants du « fokontany » d’Ambohitrinilahy, commune rurale de Fiherenana dans le district d’Ambohidratrimo dans la nuit du vendredi 1er juin au samedi  2 juin 2018. Vers une heure du matin, cinq ménages ont été les cibles d’une  série d’attaques perpétrée par huit bandits. Selon les informations émanant de la gendarmerie qui se charge de l’enquête, les malfaiteurs  ont réussi à s’emparer d’une somme de 612 000 Ariary et 10 téléphones portables chez leurs victimes qui n’avaient pas pu résister aux assaillants. En effet, les Forces de l’ordre n’étaient alertées que lorsque les malfrats ont évacué le lieu.

Pistolets factices. Selon les dépositions des familles victimes, l’attaque a eu lieu dans le village d’Avarabato alors que les habitants étaient tous dans les bras de Morphée. Pour s’introduire dans chaque maison cible, les prédateurs font sauter les portes avec des pieds-de-biche. Une fois à l’interieur, les uns  s’en sont pris à tous ceux qu’ils rencontrent dans la maison tout en brandissant des pistolets. Les autres  fouillent  la maison. Puisque les victimes n’ont  manifesté aucune  résistance d’autant plus qu’ils se trouvaient devant des hommes armés, aucun affrontement n’a eu lieu.  Selon toujours les informations, les victimes ne se sont rendues compte que les armes sur les bandits n’étaient que des pistolets factices quand ces  derniers sont partis. Cette situation est fréquente quand il y a attaque à main armée dans la mesure où, prise au dépourvu, la victime ne peut  plus distinguer une véritable arme à feu d’un jouet d’enfant.

T.M.

Midi Madagasikara0 partages

Tournoi – ITF/CAT U14 : Finoana et Sampras sacrés en « double garçons »

La délégation malgache à Nairobi, Kenya.

Une belle performance. Finoana Rakotomalala et Sampras Rakotondrainibe ont été sacrés champions du « double garçons » au tournoi ITF/CAT U14 grade 2 étape 2 samedi à Nairobi. Ils se sont imposés face à  Jake Lam Hau Ching (Maurice) et Denzel Seetso (Botswana) par deux sets à 0. Le duo Maurice-Botswana a remporté le premier set par 6 à 3. Finoana-Sampras ont enlevé le second set par 6 à 3 avant de s’imposer en 10 à 6. Du côté des filles, Randy Rakotoarilala et Miotisoa Rasendra se contentent de la deuxième place. Elles ont perdu contre les Kenyanes Angela Okutoyi et Roselida Asumwa (Kenya) par 7/6 -2/6 et 5/10. Engagée toujours dans la finale du « simple fille », Miotisoa Rasendra s’est inclinée devant la Kenyane Angela Okutoyi en deux sets à 0, 3/6 et 3/6. La médaille de bronze a été remportée par Randy Rakotoarilala après sa victoire face à la Béninoise Gloriana Nahum par 4/0- 4/5 et 10/1. En « simple garçons », Sampras Rakotondrainibe a perdu contre l’Egyptien, Omar en deux sets à 0, 1/4  et 2/4. Les jeunes raquettes malgaches ont pu saisir l’occasion pour rajouter des points à leur classement au niveau continental.

T.H

Midi Madagasikara0 partages

Jirama Mananara Avaratra : Nipoaka sy kila forehitra ny milina telo amin’ny fito mpamokatra herinaratra

Miaina ao anatin’ny tsy fahampiana herinaratra tanteraka ny vahoaka ao Mananara avaratra sy ny manodidina azy, nanomboka ny sabotsy teo, noho ny fipoahan’ireo fitaovana mpamokatra herinaratra any an-toerana, ka nahamay kila forehitra ny milina telo amin’ny fito misy any an-toerana. Efa nahitana olana ireto milina nirehitra ireto, ny zoma alina nifoha  sabotsy 2 jona teo, saingy niezaka ny nanamboatra azy ireo teknisian’ny Jirama any an-toerana nefa tokony  ho tamin’ny 3 ora maraina dia nirefotra izy ireo ka izao niteraka olana goavana amin’ny famatsiana herinaratra izao. Miezaka ny manazava ny zava-misy amin’ny mponina ny Jirama Mananara Avaratra sy ireo tompon’andraikitra any an-toerana nanomboka ny sabotsy niainan’ny mponina ny delestazy indray.Nefa raha ny angom-baovao avy any an-toerana ihany, dia manomboka miakatra ny feo satria saika simba avokoa ireo entana ho an’ireo mpivarotra, tsy mahazo herinaratra afa-tsy adiny roa na adiny telo isaky ny fokontany noho ny delestazy, misy anefa ireo tena tsy mahazo izany mihitsy araka ny fanazavana hatrany. Fotoana izao amin’ny fanoloana ho milina tokana na roa matanjaka amin’izay ny fitaovana famokarana herinaratra ao Mananara avaratra, hoy ireo mahay tsara ny olana misy sedrain’ny Jirama any an-toerana ; satria tao anatin’ny taona maro dia milina madinika  fito no miantoka ny famokarana herinaratra ao Mananara Avaratra, ka mazana miteraka olana lava izany noho ireo fitaovana madinika ireo miasa 24 ora amin’ny 24 ora sy 7 andro amin’ny 7 andro mandavan-taona. Tokony ho efa azo eritreretina ihany koa ho an’ny Jirama ny fananganana famokarana herinaratra azo avy amin’ny rano izao maro ny rian-drano ao Mananara Avaratra. Raha hiverenana anefa ny tantara, dia ny toe-javatra tahaka izao no niteraka sakoroka goavana tany an-toerana noho ny fahafatesan’olona notsaboina nila herinaratra tao amin’ny hopitaly ben’i Mananara Avaratra ; mila mandray fepetra haingana izany ny tale jeneralin’ny Jirama mba tsy hiverina hitranga ny sakoroka any an-toerana, amin’ny fanoloana maika ireto milina may kila forehitra ireto.

Malala Didier

Midi Madagasikara0 partages

Carlton : « Tapôlaka classe » avec Rossy

Rossy, toujours égal à lui-même.

Roi du « tapôlaka », il l’est ! Rossy passe aisément du « tapôlaka glady » au « tapôlaka classe » ! Une fois de plus, le mariage de Rossy avec Miritsoka semble bien réussir. Vendredi, toute l’équipe s’affaire au Carlton Anosy pour un des plus rares spectacles pour les inconditionnels de l’ambiance « tapôlaka ». Fort d’une carrière de plus de 30 ans de scène, Rossy se redécouvre devant un public moins habitué aux bals poussières.

Pour sa part, il reste fidèle à son image et fait danser ses spectateurs. Accompagné de ses fidèles musiciens, il se laisser envahir par cette envie de se surpasser encore. Avec les « tapany maitso » derrière lui, la sauce « vakodrazana » et le style bien malgache a résonné merveilleusement dans la salle Ravinala. Tout ceci étant dû à l’excellence des lieux et le standing du show, ce qui a fait monter d’un cran l’ambiance.

En dépit de quelques chaises vides, la joie et la bonne humeur ont régné en maître. Voyant les choses d‘un meilleur angle, Rossy de réitérer que le professionnalisme ne se mesure toujours pas au nombre de chaises vides, et que la qualité est inversement proportionnelle à la quantité. Une fabuleuse soirée pleine de surprises à revivre absolument.

Zo Toniaina

Midi Madagasikara0 partages

Nosy Be – Ethiopian Airlines : Pour faire découvrir Madagascar

Henintsoa Rabehefa, directrice de l’ORTNB et Michaël Bekele, Area Manager – Madagascar d’« Ethiopian Airlines ».

L’Office régional du Tourisme de Nosy-Be et la compagnie aérienne « Ethiopian Airlines » ont tenu une conférence de presse conjointe samedi dernier à l’ITM au Village Voara à Andohatapenaka. Une occasion de présenter le partenariat « win-win » entre les deux parties.

 Quand le bâtiment va, dit-on, tout va. A Nosy-Be, lorsqu’il y a de nouvelles constructions d’hôtels, cela ne présage que de bonnes saisons touristiques pour les années à venir. Avec 82 000 touristes enregistrés en 2017, l’Ile aux parfums a le vent en poupe. Cette année, avec la desserte directe d’ « Ethiopian Airlines », 6e  compagnie aérienne qui relie directement Nosy-Be aux grandes villes d’un peu partout dans le monde, l’Office régional du Tourisme de Nosy- Be est très optimiste. « Ce partenariat avec « Ethiopian Airlines » représente beaucoup pour nous, car si avec les autres compagnies aériennes, nous avons une ligne directe avec de grandes villes dans des pays comme l’Italie, la  France, mais aussi l’Afrique du Sud, avec « Ethiopian Airlines », nous espérons augmenter le nombre de touristes dans notre île. Il faut dire qu’Addis Abeba est un hub, qui relie beaucoup  de destinations, alors cela va certainement permettre à des touristes des pays de l’Est, de la Chine, d’Ireland, du Moyen-Orient… d’atterrir directement chez nous » explique Henintsoa Rabehefa, directrice de l’ORTNB.

450 touristes par semaine. De son côté, Michaël Bekele, Area Manager – Madagascar d’« Ethiopian Airlines » souligne l’importance de collaborer avec l’ORTNB, dans la mesure où il est important pour la destination d’assurer les infrastructures nécessaires pour accueillir ces touristes. « Nous projetons de faire venir 450 touristes par semaine » dit-il. Ce qui laisse entendre l’augmentation massive du nombre de visiteurs dans l’Ile aux parfums. D’ailleurs, à ce titre, des « road shows » seront organisés par les deux partenaires en Ethiopie afin de créer une plateforme de rencontre entre les opérateurs touristiques, les tours opérateurs éthiopiens, mais aussi l’ORTNB. « Avec ce partenariat, et tous les projets de promotion que nous entendons mener ensemble, nous pensons doubler le nombre de visiteurs à Nosy-Be cette année ».

Anjara Rasoanaivo

Midi Madagasikara0 partages

Energie dans les pays de la COI : L’association des régulateurs pour une pratique « régulatoire » ha...

La transition énergétique nécessite une base légale et des réglementations claires.

Une association regroupant les régulateurs de l’énergie dans les pays membres de la Commission de l’Océan Indien (COI) vient de voir le jour dans le cadre du premier Forum des énergies durables qui s’est tenu la semaine dernière à Maurice, complétant  les autres réseaux déjà existants dans l’espace SADC et le COMESA.

 L’idée émise lors du Forum des énergies durables a fini par se concrétiser par la création de l’Association des régulateurs de l’énergie des pays de l’Océan Indien. Une association, à laquelle adhère ainsi l’Office de Régulation de l’Electricité (ORE) de Madagascar, et appelée à se focaliser davantage sur les besoins et enjeux insulaires en matière de transition énergétique de ces pays. L’approche se traduit concrètement par le développement des énergies renouvelables, une démarche qui nécessite manifestement l’implication des opérateurs privés, si pendant longtemps et jusqu’à la période actuelle, ces pays sont dotés d’opérateurs électriques historiques qui dominent encore le marché de l’électricité.

 Pratique « régulatoire ». Cette association est ainsi une structure d’échanges de bonnes pratiques entre les régulateurs issus de chacun des pays membres et permet d’apprendre des expériences des uns et des autres. Dans un second temps, la démarche peut aboutir à un modèle commun de régulation. « Sur ce volet précis, il y aura probablement quelques points sur lesquels les pays membres devront s’accorder. Ces éléments permettront par la suite d’asseoir les bases de la pratique ‘ régulatoire’ dans l’Océan Indien », explique Aimée Andrianasolo, président exécutif du conseil de l’électricité de l’Office de Régulation de l’électricité (ORE) à Madagascar. Et à elle d’ajouter que la démarche de mettre en place cette association des régulateurs est bénéfique pour Madagascar dans la mesure où la Grande Ile se lance de manière plus poussée dans la voie de la transition énergétique. « Après l’adoption en avril dernier de notre nouveau code de l’électricité (ndlr, loi 2017-020 du 10 avril 2018), la mise en place, avec le ministère de tutelle, des notes d’application de cette loi est en cours. Celles-ci accordent aux régulateurs davantage de pouvoirs, impliquant aussi de nouvelles capacités », précise-t-elle.

Spécificité insulaire. Animés d’une volonté d’aller encore plus loin dans la voie de  transition énergétique, en tenant compte de la spécificité insulaire de leurs territoires respectifs, les régulateurs de l’énergie des pays de la COI, à travers cette association nouvellement créée, continueront à assurer leurs missions premières, en prenant en considération l’impact de cette spécificité sur l’intégration des énergies renouvelables dans les réseaux électriques. « La raison d’être d’un régulateur de l’énergie réside dans le fait que lors de la libéralisation du secteur de l’énergie, le régulateur va permettre une bonne intégration des nouveaux entrants sur le marché, en l’occurrence les opérateurs privés, vis-à-vis de l’opérateur historique – la société nationale d’électricité », a, pour sa part, déclaré Denis Levy, chef du programme COI-ENERGIES.

 « Grid code ». La COI, à travers son programme ENERGIES, financé par l’Union  européenne à hauteur de 15 millions d’euros, s’est engagée à soutenir les activités de cette association, dont l’établissement de « Grid code » (ensemble de consignes d’exploitation dans le domaine de l’électricité), le renforcement de capacités pour la définition d’indicateurs de performance ou pour la mise en œuvre du rôle de médiateur dévolu aux régulateurs.

Rappelons que les régulateurs de l’énergie des pays de l’Océan Indien sont membres de plusieurs autres réseaux régionaux, dont l’association régionale des régulateurs de l’énergie pour l’Afrique orientale et australe (AREFOA) du COMESA et l’Association régionale des régulateurs de l’électricité de la SADC (RERA).

Hanitra R.

Midi Madagasikara0 partages

Football – FMF : La nouvelle commission électorale validée par les ligues

De nouvelles têtes sont nommées à la commission électorale de la Fédération malgache de Football (FMF). L’organisation des élections dans les ligues de Bongolava, Vatovavy Fitovignany, de Haute Matsiatra et celle fédérale attend cette nouvelle commission.

19 ligues sur les 22 ont participé à l’assemblée générale ordinaire et extraordinaire de la FMF samedi à l’Hôtel Paon d’or. Les ligues de Bongolava, Haute Matsiatra et Vatovavy Fitovignany n’ont pas pu participer à l’AG faute de président élu légalement.

14 contre 5. Une des causes de la crise électorale au sein de la FMF est l’élection controversée du président de la ligue de Bongolava, cette élection sera à refaire. Une manière pour l’équipe de Doda Andriamiasasoa de jouer franc jeu. « Nous cherchons l’apaisement. L’élection à Bongolava sera à réorganiser » a-t-il fait savoir.   Après la médiation de ses émissaires, la FIFA a recommandé le changement des membres de la commission électorale et celle de recours. « Les recommandations de la FIFA avaient pour but de rétablir la confiance au sein du football malgache et de permettre la tenue d’élections apaisées et transparentes, la composition des commissions électorales ayant été précisément un souci pour éviter une mise en cause ultérieure de la validité des élections à venir, nous nous attendons maintenant à ce que le comité exécutif de la FMF nomme des membres qui n’appartenaient pas aux commissions électorales en place, au moment de la mission conjointe FIFA/CAF » a martelé la lettre de la FIFA. Sur les 19 ligues présentes, 14 ont donné leur feu vert à la nouvelle commission contre cinq  qui ont dit non. « Notre mission c’est d’organiser les élections selon le code électoral et le statut de la fédération » a indiqué Lala Raherimanana, membre de la commission électorale.

Organisations des élections. Le retour dans la course des candidats éliminés pour ne citer que « Maman’i Gan » à Haute Matsiatra, Giscard Andriano  à V7V et bien d’autres personnes sera très attendu. « C’est au ministère de veiller à ce que la recommandation de la FIFA soit respectée à la lettre lors de l’AG extraordinaire de la FMF. La FIFA a recommandé à la FMF de proposer une nouvelle commission électorale et d’organiser une AG extraordinaire afin de valider cette nouvelle commission et celle-ci aura pour rôle d’organiser en premier lieu les élections des trois ligues restantes ainsi que de procéder à l’élection des membres du comité exécutif et du président de la fédération. Cette recommandation devrait être respectée à la lettre afin d’éviter une quelconque sanction de la part de la FIFA. Le ministère va assister à toutes les élections » a souligné Rosa Rakotozafy, directeur du Sport fédéral. Avant cette AG extraordinaire, Doda Andriamiasasoa a présenté le rapport d’activités surtout sur le plan technique à travers la participation de Madagascar aux différentes compétitions internationales. Même si les trois ligues n’ont pas encore de président « légal », les compétitions se poursuivent. Comme la Confédération africaine de Football (CAF) va changer son programme de compétition, les noms des deux équipes malgaches engagées à la Coupe de la CAF et la « Champions League » seront envoyés au mois d’octobre.

T.H

Commission électorale

– Rakotovao Njaka.

– Raherimanana Lala.

– Rtoa Ravelomananony Huguette.

– Rabefitia Haga.

– Dimasy Paul.

Suppléants

-Betreafona Patrick.

– Benony Jacques.

– Rajohnson Johary Miandrisoa.

Commission de recours :

-Rakotonandrasana Velonjara.

-Randrianirina Manahy.

– Hassan Bin Mohamed.

Suppléants

-Ramananjatovo Marius.

– Bazezy Josiane.

Midi Madagasikara0 partages

Disparition : Emouvantes obsèquespour Dadagaby

«…Dans la vieillesse, la mort réclame » disait Anne Barratin ! Une citation qui marque bien la fin de la course de Dadagaby. En toute intimité, famille et proches de l’artiste l’ont accompagné à sa dernière demeure hier à Soatsimeloky Alatsianin’ Ambazaha. Avant la levée du corps, l’émotion a été à son comble. Devant sa descendance, le groupe « Gasy Mihanta » a chanté en son honneur le titre « Malagasy Tafaradia », accomplissant ainsi sa dernière volonté. Armé de sa flûte, Ra-Georges donne le ton devant la dépouille de ce grand homme. Les larmes au coin de l’œil, la tristesse se lit sur les visages dévastés. Cette disparition est une très grande perte pour la Grande Ile, ne serait-ce le fait qu’il ait été le premier Malgache déclaré représentant du patrimoine culturel immatériel.

Zo Toniaina

Midi Madagasikara0 partages

MAPAR – TIM : Entente sur la présentation du Premier ministre

« La solidarité entre les 73 députés pour le changement reste intacte ». C’est ce qu’a déclaré Me Hanitra Razafimanantsoa samedi dernier lors de la manifestation sur la Place du 13 Mai. Une déclaration qui se présente comme une sorte de démenti contre les médias pro-régime qui affirment que le MAPAR et le TIM se déchirent sur la nomination du Premier ministre de consensus. « Ce que stipulent la Constitution et la décision de la Haute Cour Constitutionnelle sont claires, la présentation du Premier ministre revient au parti MAPAR qui a obtenu la majorité des sièges à l’Assemblée nationale lors des élections législatives », a-t-elle soutenu. Pour enfoncer le clou, Christine Razanamahasoa d’ajouter que « la solidarité entre députés MAPAR et TIM est historique, car c’est la première fois que les MAPAR reconnaissent les Zanak’i Dada et les TIM évoquent les Zanaka MAPAR ». Quoi qu’il en soit, à travers ces propos, l’on peut constater que les parlementaires de l’opposition ont déjà trouvé un consensus par rapport à la mise en application de la décision de la HCC sur la nomination du Premier ministre. D’ailleurs, durant le meeting de samedi dernier, le député de Soanierana Ivongo Tody Arnaud a déclaré que « si le président Hery Rajaonariampianina ne procède pas à la nomination du nouveau PM d’ici au 5 juin, un nouveau Chef du gouvernement sera désigné sur la Place 13 Mai mercredi prochain ».

Démission. Les 73 députés pour le changement ont donc choisi de se conformer à l’Avis n°03-HCC/AV du 1er juin de la Haute Cour Constitutionnelle concernant la demande d’avis sur la signification de la décision n°18-HCC/D3 relative à la requête en déchéance du président Hery Rajaonarimampianina. Dans l’article 3 de cet Avis, les juges constitutionnels réitèrent que « La cessation de fonction du Premier ministre et du gouvernement a lieu suite à un accord politique ou, faute d’accord, dans le cadre de l’exécution de la Décision n°18-HCC/D3 du 25 mai 2018 prise en application des dispositions constitutionnelles, soit le 5 juin 2018 au plus tard ». Le gouvernement Mahafaly Solonandrasana Olivier a donc jusqu’à demain pour démissionner. Au-delà de ce délai, les membres du gouvernement agiront dans l’illégalité.

Bénédiction. Durant la manifestation de samedi, Me Hanitra Razafimanantsoa s’est aussi adressé à l’ancien président Marc Ravalomanana, Chef de file des « Zanak’i Dada » et à l’ancien président de la Transition Andry Rajoelina, président fondateur du MAPAR. « Les 73 députés pour le changement ont obtenu votre bénédiction pour diriger cette lutte populaire. Laissez-nous aller jusqu’au bout et finir ce mouvement », a-t-elle déclaré. Avant de lancer dans la foulée un appel à l’endroit des deux ex-présidents pour négocier et trouver un terrain d’entente afin de pérenniser les prochaines élections. Christine Razanamahasoa pour sa part a exhorté la HCC à prononcer la déchéance contre les députés qui ont retourné leur veste au profit du « Hery Vaovao ho an’i Madagasikara ».

Démonstration de force. En tout cas, les 73 députés pour le changement ont réussi leur démonstration de force samedi. La Place du 13 mai était noire de monde durant la manifestation. Mis à part les partisans du « Tiako i Madagasikara » et ceux du « Miaraka Amin’i Prezida Andry Rajoelina », de nombreux syndicalistes étaient également descendus sur le « kianja ». A noter aussi la présence très remarquable des transporteurs opérant au « Fasan’i Karana » qui ont effectué un long carnaval depuis Ankadimbahoaka. Le mouvement se poursuit ce jour sur le parvis de l’Hôtel de ville.

Davis R

Midi Madagasikara0 partages

Antsahamanitra : « Radion’Ambanivolo » de Samoela bien accueilli

Samoela en totale communion avec son public.

Si le froid a frappé la capitale hier, la communion a été au beau fixe entre Samoela et ses inconditionnels.  

Qu’il vente ou qu’il pleuve, rien ne peut gâcher la fête! Si un froid glacial a plané du côté d’Antsahamanitra, les inconditionnels de Samoela ont été au rendez-vous. C’est dans un théâtre de verdure bien rempli que Monsieur  « Bandy akama » et ses complices de scène ont fait  pour faire découvrir son dernier opus « Radion’Ambanivolo ».

Appointement tant attendu par les mélomanes, le spectacle d’hier a rassemblé des milliers  de personnes. A 15 h tapantes, toute l’équipe monte sur scène, chacun s’arme de son instrument de prédilection respectif et le show commence. Entouré de ses compères de toujours, l’on a pu voir entre autres Zix à la basse tandis que Roger joue ses riffs à la perfection. De même, Samoela, lui-même, s’installe confortablement sur sa chaise. Près d’une table où l’on remarque un petit gobelet et un thermos, faisant partie intégrante de la décoration. Un peu plus au fond de la scène, l’on constate un kiosque de taxiphone et une corde à linges remplie de t-shirt et de couverture  à sécher. Tout ce bric-à-brac ramène le public incontestablement à un paysage familier des campagnes malgaches.

Bonne ambiance. Pour chauffer l’ambiance, le crooner s’attaque à ses incontournables, tout de suite chantés en chœur, histoire de mettre tout le monde à son aise. Tandis que les spectateurs prennent place au fur et à mesure, les tubes comme « Malala » et « Vao matingy » sont chantés à tue-tête. Ceux qui ont eu le loisir de se mettre devant n’hésitent pas à danser et faire la fête sans retenue.

Vient alors le moment fatidique. Entre deux morceaux, Samoela intègre certains titres de « Radion’Ambanivolo » tels que « Mamirapiratra ». Plutôt bien accueilli par les mélomanes, ces derniers ont apporté leur attention à l’écoute pour s’imprégner de ces nouvelles chansons. Encore moins apprécié que le reste de la playlist, le retour s’avère toutefois positif si l’on croit Solofo Rabary, un inconditionnel. Par ailleurs, cette composition de Rola Gamana ne mettra pas longtemps à devenir un tube.

Zo Toniaina

Midi Madagasikara0 partages

« Basket- School Tournament 3×3 » : Les équipes de la zone 2 connues

Les éliminatoires de la zone 2 du tournoi de basket-ball inter-établissement scolaire « School Tournament 3 x 3 » ont permis de connaître les 20 équipes qualifiées pour la phase finale de la compétition du  16 juin, sur le terrain du Saint-Michel à Amparibe.  En U15 filles, l’équipe de SFX 2 a remporté la finale face à Rossignols par 8 à 4. En U15 garçons,  les basketteurs du CEG Antanimbarinandriana ont pris le dessus face aux  garçons du SFX 2 sur le score 19 de 17. En U18 filles, la formation du Rossignols a battu de peu SFX 1 par 12 à 11 et Saint-Antoine ont défait SFX 1 sur le score de 17 à 14 du côté des garçons.

T.H

Les équipes qualifiées

U15 filles1- SFX 1 Antanimena2- Rossignols Ambohimanarina3- SFX 2 Antanimena4- Pépite d’Or Ambohimanarina

U18 Filles1- Rossignols Ambohimanarina2- SFX 1 Antanimena3- Lycée Andoharanofotsy4- SFX 2 Antanimena

U15 Garçons1- CEG Antanimbarinandriana2- SFX 2 Antanimena3- SFX 1 Antanimena4- ESCA 1 Antanimena5- ESCA 2 Antanimena6- Chaperon Rouge Tsimbazaza

U18 Garçons1- St- Antoine 2 Ankadifotsy2- SFX 1 Antanimena3- ESCA Antanimena4- LTP Mahamasina5- SFX 2 Antanimena6- St- Antoine 1 Ankadifotsy

Midi Madagasikara0 partages

Golf du Rova Andakana Rishi Chandarana kidnappé hier

Le jeune Rishi Chandarana vient d’être kidnappé à la sortie du Golf à Andakana hier vers 16 h sur la RN4, route de Mahajanga. Au moment où nous rapportons cette information, les circonstances de ce kidnapping n’étaient pas encore bien retracées. Selon des témoins, les ravisseurs qui étaient au nombre de cinq, armés et à bord d’une voiture, ont enlevé Rishi Chandarana devant sa femme et son fils. Puis, ils ont laissé leur véhicule et sont partis avec celui de la victime. Le pire est d’entendre que cet acte est survenu alors qu’un autre « Karàna » d’origine indienne et propriétaire du magasin Veloptique au Tanà Water Front à Ambodivona, qui a été kidnappé il y a déjà presque 10 jours à Ampasampito, se trouve encore entre les mains de ses ravisseurs.

Âgé d’une quarantaine d’années, Rishi Chandarana est le fils de Pradeep Chandarana, propriétaire de l’Hôtel Mellis sis à Tsaralalàna. Le père a déjà fait l’objet d’un kidnapping, il y a un an, soit le mercredi 7 juin 2017 à Behoririka. Cette famille est membre de la communauté hindoue à Madagascar.

T.M.

Midi Madagasikara0 partages

Pauvre et sale

Manger sain et propre. L’idéal pour le Malgache d’en bas. Mais malheureusement, ceci reste un idéal dans la mesure où, d’une part, manger sain relève déjà de l’exploit vu le coût des aliments dits sains tels les légumes et les fruits, et d’autre part, manger propre n’est pas, hélas, la règle pour tout le monde.

Pauvre et sale

Que dire, en effet, de ces gargotes en bord de rue qui poussent comme des champignons et qui proposent dans des marmites au contenu savamment exposé aux passants, des « vary sy laoka » bien gras ? En y regardant de plus près, on se rend compte que dans ces cocottes en aluminium bien brillants ont été cuits des mets préparés dans une cuvette posée juste à côté, où l’on aperçoit une eau trouble qui a servi à rincer successivement des légumes, de la viande, des couverts ; et enfin, les mains de celui ou celle qui cuisine ! Que dire de ces mères de famille qui préparent à manger, mais qui vont directement toucher les légumes après avoir essuyé les fesses du petit dernier sans passer par la case lavage des mains ; et avec du savon ? « Beurk », diraient ceux qui sont dégoûtés de telles pratiques qui, chez le gargotier comme dans certains foyers, ne sont pas une exception. Mais si on demande aux clients du gargotier s’il apprécie son plat, ils répondent que celui-ci est succulent. Seul bémol : la quantité. Le client plaide pour davantage de « laoka » ou de riz, mais est peu regardant sur l’hygiène. A la question « trouvez-vous que ces aliments sont suffisamment propres pour être consommés ? », la réponse est majoritairement « pas de souci ! », avec une minorité de « on n’a pas le choix, ici c’est moins cher ». Bref, la propreté a manifestement un coût. Celui de l’eau propre de la borne-fontaine, achetée chez un approvisionneur à Ar 500, transport compris, le bidon jaune de 20 l ; celui du savon pour se laver les mains et pour la vaisselle, etc. Trop cher pour le gargotier. Le client, lui, s’accommode de la situation. D’aucuns penseront que l’habitué est sans doute déjà « immunisé » des germes qu’il a dû ingurgiter depuis. Toujours est-il qu’une multitude de maladies se propagent de cette manière. De la tuberculose à l’hépatite en plusieurs lettres, en passant par la gastro-entérite, sans parler des bactéries causant des ulcères d’estomac. Alors, si vendredi dernier, Antsirabe a abrité la célébration de la journée nationale de la promotion de la sécurité sanitaire et de la qualité des denrées alimentaires, jeudi prochain, ce sera au tour de la première journée internationale de la sécurité sanitaire des aliments. Autant d’occasions pour sensibiliser sur l’hygiène des aliments. Mais est-on, finalement, disposé à se laisser sensibiliser ?

Hanitra R.

Midi Madagasikara0 partages

Jazz @tohatohabato : Clôture en beauté de la 8e édition

Andry Michaël Randriantseva et ses complices de scènes en pleine action.

Du jazz, encore et toujours! On ne s’en lassera jamais, car les musiciens malgaches ont du talent à revendre. Hier, les mélomanes ont donné de l’envergure à la 8e  édition du Jazz@tohatohabato à Antaninarenina. Des « dream teams » de tout âge, des étoiles montantes et bien sûr, la star du « kilalaky » qu’est Tsiliva, ont bouclé la programmation.

Plus éclectique que jamais, Rainitelo ouvre la scène. Du « hira gasy » comme on les aime donne le ton. Un baume qui passe plutôt bien dans les oreilles des mélomanes. S’enchaînent alors les  formations de jazz comme les jazzmen venant tout droit de Miarinarivo, les jazz clubs, Trade Union, le tremplin Madajazzcar, tout un bon mélange qui ne laisse pas indifférent le grand public essentiellement constitué par de jeunes et des enfants. Parmi les plus appréciés, Anjara Trio, avec Anjara Rakotozafiarison à la guitare, Mihaja Rakotoarisoa à la batterie et Tonny Mahefa Razafiarison à la basse.

Durant la semaine, le microcosme a bougé d’un ton. Partant de la pépinière avec la surprenante prestation de « Jazz kids », jusqu’aux grosses pointures en passant par le « middle school », les shows et les ateliers ne manquaient pas. Bref un bon moment qui valait la peine de braver ce grand froid du mois de juin.

Zo Toniaina