Les actualités Malgaches du Vendredi 04 Mai 2018

Modifier la date
Midi Madagasikara254 partages

Marc Ravalomanana : Deux rencontres secrètes avec Hery Rajaonarimampianina

Hery Rajaonarimampianina a révélé, à la presse étrangère, avoir rencontré à plusieurs reprises Marc Ravalomanana.

Le « Tiako i Madagasikara aurait-il fait volte-face et renoncé à demander la démission du locataire d’Iavoloha ?

Bon nombre d’internautes se posent la question au vu de la publication du député Guy Rivo Randrianarisoa sur son compte facebook, hier. Il ne réclame plus expressément le départ du président de la République, mais demande à ce dernier de faire son travail comme il se doit. Et ce, tout en exigeant la non- application des lois électorales et la dissolution du gouvernement. Toutefois, on a entendu le même Guy Rivo demander le départ du chef de l’Etat sur une télé privée. Tout cela entretient le flou sur la position réelle du Tim. Qui plus est, Marc Ravalomanana aurait rencontré secrètement Hery Rajaonarimampianina à Iavoloha. Et ce, à deux reprises : vendredi et dimanche dernier à 13 heures.

Vidéo. L’ancien président se serait-il fait piéger ? Et pour cause, une vidéo le montrant sortir d’Iavoloha circule sous le manteau. D’ailleurs, durant son interview avec la presse étrangère, le Chef de l’Etat a confirmé qu’il a déjà rencontré à maintes reprises le patron du « Tiako i Madagasikara ». Pour le moment, l’on ignore s’il y a un « deal » entre Marc Ravalomanana et Hery Rajaonarimampianina. D’aucuns n’hésitent pas à accuser le propriétaire de Tiko d’avoir vendu le « tolona » en contrepartie de portefeuille(s) dans le gouvernement. Tout cela semble corroborer les bruits selon lesquels « Dada » aurait rencontré deux proches conseillers du Président de la République la semaine dernière à Mahajanga. En tout cas, le camp de Marc Ravalomanana gagnerait à clarifier sa position, pour infirmer ou confirmer tous ces on-dit et non dit.

Davis R.

Midi Madagasikara244 partages

Lois électorales : Le régime HVM désavoué par la HCC

Comme il fallait s’y attendre, la HCC a joint le contrôle de constitutionnalité soumis par le président de la République aux requêtes des députés représentés par Hanitra Razafimanantsoa qui a largement obtenu gain de cause. Un désaveu pour le régime représenté par le gouvernement qui a élaboré les trois lois organiques et les députés pro-HVM qui les ont adoptées bêtement.

« Les griefs de fond soulevés par les requérants, entrent de facto dans le cadre de ce contrôle obligatoire », selon la HCC qui s’est prononcée hier sur les trois lois électorales dont les dispositions et l’adoption sont à l’origine de la discorde entre le régime HVM et les 73 députés pour le changement. Après avoir passé au peigne fin la loi organique relative au régime général des élections et des référendums, le juge constitutionnel a déclaré non conforme à la Constitution les articles 12 et 43 alinéas 2 et 3 ; l’article 21 alinéa 3 ; l’article 22 ; les articles 57, 110, 111, 113 et 116 relatifs aux médias privés ; les articles 22 alinéas 2 et 3 ; les articles 74 et 75 ; l’article 114 alinéas 2 et 3 ; l’article 120 alinéa 2 ; l’article 243. La HCC a également jugé que « le délai de 7 jours prévu par l’article 56.2 de la loi déférée n’est pas conforme aux dispositions de l’article 17 alinéa premier de la Charte africaine de la démocratie, des élections et de la gouvernance ». En somme, 16 articles et 9 alinéas ont été censurés par Ambohidahy qui a décidé que « sous les réserves d’interprétation ou réserves /recommandations des Considérants 17, 20, 21, 22, 36,42, 45, 47 et 48, les autres dispositions de la loi organique n°2018-008 sont conformes à la Constitution et peuvent être promulguées ».

Bulletin n°2. La loi organique relative à l’élection du président de la République n’a pas non plus échappé aux fourches caudines de la  HCC qui a censuré les articles 10, 20 alinéa 3 ; l’article 22 alinéa 2 et la Section 3 du Chapitre VI. Et de décider également que « sous les réserves d’interprétation énoncées dans les Considérants 8, 9, 10, 11, 12, 13, 14, 28 et 29, les dispositions des autres articles de la loi n°2018-009 sont déclarées conformes à la Constitution et peuvent faire l’objet d’une promulgation ». La HCC a notamment jugé « la phrase « un extrait de casier judiciaire Bulletin n°2 délivré par le parquet compétent » de l’article 10 (…) doit être extirpée pour non-conformité au principe constitutionnel d’égalité entre les candidats aux différentes élections ».  Le juge constitutionnel de souligner qu’ « il y a inégalité devant  la loi pour les candidats soumis à des élections directes » puisque pour les législatives, seul le Bulletin n°3 est requis. Et de considérer également que « la limitation de la durée de la campagne électorale du second tour de l’élection présidentielle à 7 jours paraît déraisonnable ». Les bulletins de vote individuels au second tour ont été également déclarés non conformes à la Constitution. La HCC d’expliquer que « l’utilisation du bulletin unique depuis les élections de 2013 est considérée comme une avancée démocratique en matière de pratique électorale et permettant de mieux garantir la sincérité du vote »,

Procès-verbal. Dans sa décision portant sur la loi organique relative à l’élection des députés à l’Assemblée nationale, la HCC a aussi émis des réserves d’interprétation. Dans le Considérant 10, il est souligné que « l’établissement de ce procès-verbal de carence ne garantit ni protège l’effectivité du droit de vote et qu’un nombre conséquent de procès-verbal risque d’apporter de graves répercussions sur les résultats des élections ; que dans le souci d’éviter tout risque d’annulation partielle ou totale du scrutin due éventuellement au nombre important de procès-verbaux établis, l’Etat et la CENI doivent prendre toutes les mesures requises pour l’acheminement des résultats à temps ». Et d’ajouter dans le Considérant 11 que « les procès-verbaux de carence devraient être établis sur la base de l’indisponibilité objective de résultats dans les bureaux de vote, due à des situations précises comme la négligence des membres du bureau de vote, des faits imputables aux électeurs ayant refusé de prendre part au vote ou du fait de l’indisponibilité des documents électoraux dans les bureaux de vote le jour du scrutin, rendant impossible l’accomplissement des opérations de vote ».

Recueillis par R. O

Midi Madagasikara68 partages

Journée de la presse à Tamatave : Une stèle pleine de fautes !

La stèle de la honte. (photo partagée)

En un rien de temps, la photo de la nouvelle stèle avec toutes ses fautes d’orthographe a fait le tour des réseaux sociaux. Inauguré hier par le ministre de la Communication et le président de l’Ordre des journalistes, sous la tutelle du président de la République et du premier ministre, le monument constitue une véritable honte pour le journalisme malgache. « Journée mondiale de la Liberté de la Presse » peut-on lire sur la stèle. Il y est aussi inscrit : « (…) Monsieur Solonandrasana Olivier Mahafaly : Premier ministre de la République (…) ». Autant de bévues qui constituent une honte non seulement pour la presse nationale, mais surtout pour la République. Avec les fautes grammaticales à la hauteur de certains communiqués de presse du ministère concerné, l’on se demande depuis quand un chef de gouvernement, parmi les membres du pouvoir exécutif, est devenu un Premier  ministre de la République ? La fonction n’existe même pas dans la Constitution et d’ailleurs, partout dans le monde, un premier ministre de la République n’a jamais existé. A la place, il fallait dire Premier ministre chef du gouvernement. Autant de découvertes qui seront gravées dans les annales de la célébration de la journée de la liberté de la presse. Outre cela, la nature même de la journée du 3 mai reste encore incomprise dans le pays. Se référant à ce qui s’est passé à Tamatave, l’on a compris que c’était plutôt une fête du ministère qu’une journée favorisant la liberté d’expression.  Il est  normal si Harry Laurent Rahajason a sauté sur l’occasion pour faire du populisme. Plutôt que de rendre hommage aux journalistes qui ont perdu leur vie dans l’exercice de leur profession (18 depuis cette année dans le monde), ou encore de parler des problèmes locaux (cartes de presse, conditions du métier etc.), le maître d’œuvre a pris le devant de la scène pour faire des dons à la direction régionale de son ministère. Le président de l’ordre des journalistes et son secrétaire général, quant à eux, ont cautionné, comme à l’accoutumée, cet événement du ministère sans se soucier des autres membres du bureau dans les autres régions. Oui, cette journée est une date culte pour le métier et les autres membres du bureau font de leur mieux, quitte à payer de leurs poches pour rehausser la célébration. Mais ce n’est guère leur problème. Faut-il rappeler encore une fois que la liberté de la presse a  avant tout son indépendance par rapport à l’Etat ? Une situation déjà acquise depuis  très longtemps dans d’autres pays. Pour le nôtre, même l’octroi de la carte de presse revient au ministère. « Last but not least », l’on se demande la raison qui a amené le partenaire financier à soutenir un événement comme celui de Tamatave en sachant pertinemment que cela ne respecte pas l’esprit de la journée mondiale de la liberté de la presse ? Beaucoup reste à faire dans un système pourri…

T.M

Midi Madagasikara29 partages

Ambalavao : Un opérateur chinois retrouvé assassiné à son domicile

Quand on parle d’Ambalavao, un district de la région Haute-Matsiatra, la première chose qui revient à l’esprit de tous ceux qui ont déjà séjourné dans cette localité est le grand marché de bovidés qui s’y tient tous les vendredis. C’est le jour le plus animé durant lequel, les «mpibizina » de tous les secteurs se rencontrent et font de leur mieux pour conclure des affaires. Lo Twai Noël, propriétaire d’un hôtel et d’un grand magasin de distribution dans la localité aurait déjà été ciblé de près par des bandits. Ce sexagénaire a été retrouvé mort à son domicile hier matin.

Sa dépouille a été découverte dans sa maison d’habitation qui se trouve non loin de son magasin dans le quartier d’Antsinanamanda, hier vers six heures du matin. La maison était ouverte quand des voisins l’ont trouvé à l’intérieur. L’examen du corps a révélé qu’il a été tué d’une manière atroce. Les meurtriers l’auraient asséné de coups de marteau à la tête. Le constat a révélé que la caisse où se trouvait l’argent, recettes de son hôtel et de son magasin durant la journée du mercredi- dont la somme reste à déterminer- a été vidée. Selon les informations, cet opérateur chinois est rentré de son magasin quand cette attaque a été perpétrée. Ce qui signifierait que les malfaiteurs l’avaient déjà espionné avant d’agir. Ils savaient bien que la victime était seule dans sa maison. Ce jour-là, son épouse est sortie. Son fils qui devrait dormir dans la maison avec lui n’était pas là. C’est pourquoi, les malfaiteurs ont attendu que les deux employés qui étaient avec lui pendant la journée soient partis pour sévir. Pour le moment, aucun suspect n’est arrêté. Mais les enquêteurs ont dû s’en prendre aux deux employés de la victime en tant que les seuls individus censés être les derniers l’avoir vue. L’enquête est en cours.

T.M.

Midi Madagasikara28 partages

Talafaral, un saxophoniste de talent

Talafaral est à redécouvrir à l’HDA Analakely ce soir, dans le cadre du festival Madajazzcar.

Parti de la Grande Ile, il y a une vingtaine d’années, Talafaral revient au pays de temps à autre, comme c’est le cas aujourd’hui. L’occasion de revenir sur le parcours de ce talentueux saxophoniste qui, ce soir, est à l’affiche de l’Hôtel de l’Avenue, dans le cadre du festival Madajazzcar.

Né à Madagascar le 9 novembre 1965, installé aux Etats-Unis depuis 1994, Talafaral alias Ramiandrisoa Faralahiherivolanirina est un compositeur talentueux et un interprète. Il produit son premier album « Groove Suppa » avec son groupe basé à Bombay, Groove Suppa. A l’âge de cinq ans, il commence la musique à l’église avec son père Jean Style (compositeur, pianiste et directeur de chorale). Dans son école, il apprend d’abord le violoncelle, puis la trompette et le piano. Il commence à jouer du saxophone en 1990. Talafaral joue avec de nombreux groupes de styles différents pour ne citer que Jeneraly, Bodo, ou encore Johary. Il continue ensuite son petit bonhomme de chemin avec SDF. C’est là que lui vient l’idée de se consacrer entièrement au jazz. Depuis, il n’a cessé de voyager, notamment en Afrique et aux États-Unis. Il s’installe par la suite en Indonésie où il participe à l’époque au Javajazz de Jakarta. Il jouera d’ailleurs trois fois à ce festival. En 2014, son talent sera récompensé et il recevra le titre du « meilleur instrumentiste de jazz aux Indonesian AMI Awards », dans son pays d’adoption.  Les influences de Talafaral sont très larges : Oscar Peterson, Chick Corea, Herbie Hancock, Keith Jarret, Cecil Taylor, Kenny Garret, John Coltrane, Michael Brecker, Joe Lovano, Wadada Leo Smith, Tribal Tech, Dennis Chambers…) Talafaral joue toutes sortes de musique : modal, fusion, world music, funk, free et atonal jazz.

Mahetsaka

Midi Madagasikara20 partages

Réhabilitation de la RN6 : Circulation rétablie pour tous les trafics

La route vers Antsiranana est désormais praticable pour tous les trafics. Des déviations sont mises en place sur plusieurs points de la Route nationale 6, d’après les informations fournies par l’Union européenne. « Face à la situation de crise générée par les dégâts importants suite au passage de la tempête tropicale ELIAKIM au Nord de Madagascar, la Délégation de l’Union européenne a travaillé en étroite collaboration avec le Ministère des Travaux publics pour la réouverture des routes coupées. Comme convenu, les efforts de l’Union européenne, continuent sur la RN6 (Antsohihy – Ambanja – Ambilobe – Antsiranana). Dans le cadre du programme de l’Union Européenne, le Fonds Européen de Développement, l’entreprise SOGEA SATOM, titulaire d’un des marchés à bons de commandes d’un montant de 2 802 041 Euros, a été mobilisé pour les réparations des infrastructures de transport. Les travaux entrepris par l’entreprise passent par les communes de Beramanja, d’Ambilobe et de Tanambao Marivorahona aux Pk 317+067 (Pont d’Andobobe), Pk 499+200, Pk 577+300, Pk 579+900, Pk 580+400, Pk 581+100, Pk 581+800 »,a indiqué l’organisation dans un communiqué. Après ce rétablissement de la circulation, les prochains travaux financés par la Banque Européenne d’Investissement concerneront la réhabilitation intégrale de la route Ambanja-Diégo.

Antsa R.

News Mada16 partages

Hetsika etsy amin’ny 13 mey : mipoitra ireo mpanao politika mpijapy lamasinina

Nitranga ny efa nampoizina. Efa mirangorango ireo mpitady seza sy ny sakaizan’ny mpandresy manoloana izao tolona sy hetsika ataon’ny depiote ho an’ny fiovana izao. Anisan’ny efa niseho vahoaka sy tamin’ny alalan’ny haino aman-jery ireo mitonona ho « Hetsika ho an’ny fanovana ». Ao anatin’izany Ratefinanahary Emile “vazaha”, Raharisaina Hery, ny pasitera Tsarahame Edouard…  Efa fantatra tamin’ny nataony teto amin’ny firenena ny maro amin’izy ireo. Mpikarama an’ady politika sy zatra ny lalan-dririnina amin’ny kitapo latsaka amin’ny Tetezamita. Mpivadika palitao isaky ny mihetsika. Efa Tim ny sasany ary nanara-dia ny Tim Raharinaivo avy eo. Ny hafa indray, ahitana azy avokoa ireo hetsika fanoherana rehetra eto amin’ny firenena, nanomboka tetsy amin’ny Magro Behoririka sy ireo antoko na fikambanana hafa taty aoriana.

Hanaratsy endrika ny tolona…

Tsy sahy nisedra safidim-bahoaka na mba efa notsaraina teny anivon’ny fokontany anefa fa miketrika seza ny hidirana anaty governemanta ambaran’izy ireo fa ho an’ny fampiraisam-pirenena, hitsangana atsy ho atsy. Manaratsy endrika ny tolona izany ary hanimba izao hetsika ataon’ny depiote ho an’ny fiovana izao. Fotoana izao tokony hanilihana sy hanahavana ny vary amin’ny tsiparifary… Hafa indray raha fanohanana ankitsimpo noho ny firenena sy ny vahoaka tena mitaky ho an’ny fanovana. Araka izany, misaraka mazava tsar any depiote ho an’ny fanovana sy ny hetsika tarihiny sy ireo mitonona ho “Hetsika ho amin’ny fanovana”…

Randria

Midi Madagasikara15 partages

Betioky Atsimo : Fiarabe taksiborosy nivadika, mpandeha telo namoy ny ainy

Nitrangana lozam-pifamoivoizana indray ny RN10, tao amin’ny Kaominina ambanivohitra Ambatry, any amin’ny Distrikan’i Betioky Atsimo, omaly tamin’ny roa ora sy sasany maraina. Taksiborosy iray avy any Ambovombe Androy hihazo an’i Toliara no nivadika, ka mpandeha telo no maty voatsindrin’ny entana, ary ampolony ireo naratra mafy. Araka ny tati-baovao voaray, dia tsy nahazaka tena intsony ity fiarabe kamiao mitatitra olona sy entana, izay navesatra izaitsizy ity rehefa niaka-piakarana, ka nihemotra ary nitera-doza. Raha ny fanamarinam-baovao avy any an-toerana, dia matetika isehoan’ny loza foana eo amin’io toerana io noho ny haratsian’ny làlana, kanefa ny mpamily dia alaim-panahy hatrany mandeha mafy tsy miraharaha akory ny ain’ ireo mpandeha entiny.

Eric Manitrisa

Midi Madagasikara15 partages

Cite Haras Toamasina : Miaramila avy nanatitra sipa, notifirin’olon-tsy fantatra

Tranga hafa kely ity niseho tao amin’ny Cité Haras Toamasina renivohitra, nitranga ny alarobia alina nifoha ny alakamisy ity, satria dia miaramila kilasy faharoa miasa eo anivon’ny toby RM1/3 eto Toamasina avy nanatitra ny sipany no nisy nitifitra ka voa teo amin’ny feny. Raha ny fanazavana azo dia voatitra soa aman-tsara ilay tovovavy naterina, saingy ny fiverenany avy ao izao tranga fitifirana azy izao no nitranga ; izay tsy fantatra na andian-jiolahy nifanena taminy no nahatifitra azy, na ny ahiahin’ireo mponina manodidina nahita azy tao anatin’ny haizina mandeha irery tsy mponina an-tanana sy tsy mazava, dia nahatifitra azy. Soa ihany fa teo ny polisy misahana ny hery vonjy taitra, FIP, nanavotra azy tamin’izao nahavoatitra ity miaramila kilasy faha-02 miasa amin’ny RM1/3 Toamasina izao, satria raha vao nahazo antso tamin’ireo andrimasom-pokonolona nahita azy naratra ny FIP dia tonga avy hatrany nanampy sy nanavotra azy tamin’ny fitondrana azy teny amin’ny hopitaly be , sy nampandre ny lehibeny ihany koa tamin’ny zava-nisy nahazo azy. Ankoatra izay araka ny vaovao hafa andaniny kosa, dia mety nikasa hanao « opération » ihany ity miaramila voatifitra ity tamin’io fotoana alarobia alina nahavoatifitra azy tao amin’ny Cité Haras io, satria isan’ny faritra mena amin’ny fanendahana sy vaky trano ary asan-jiolahy ilay faritra nahavoatifitra azy. Ny fanadihadiana ihany no hamaritra izany sy ny marina mikasika ny raharaha, saingy mbola miatrika ny fitsaboana azy eo anivon’ny hopitaly be ity miaramila ity izao.

Malala Didier

Midi Madagasikara15 partages

Pour une résolution de la crise sans faux-fuyant

La déclaration faite par les responsables des forces de l’ordre, avant-hier, s’apparente à une mise en garde contre les dérives constatées ces derniers jours. Il n’en pouvait pas être autrement après le comportement malencontreux lors des passages dans les ministères. Ce coup de semonce lancé par les chefs militaires permet de mettre à l’index ceux qui ont des comportements outranciers.

Pour une résolution de la crise sans faux-fuyant

Après les propos assez virulents tenus par certains membres du mouvement des députés pour le changement  récemment,  le ton des dirigeants de la manifestation a changé. L’accent a été mis hier sur le libre choix laissé aux employés des ministères lors du passage des manifestants chez eux. Le ton utilisé a été courtois et  personne n’a été forcé de rejoindre ces derniers. Même si le leitmotiv des interventions sur les radios et les télévisions privées reste le départ d’Hery Rajaonarimampianina du pouvoir, les leaders du mouvement  répètent à l’envi que tout doit se faire dans la légalité, on comprend donc qu’ils ne veulent pas ternir l’action qu’ils mènent par des comportements irréfléchis. La pression exercée par les manifestants de la place du 13 mai est très forte, mais  pour arriver à une sortie de crise sans débordements, il faut  savoir garder une certaine réserve et rester ouvert à la négociation. La communauté internationale a compris que la médiation doit être malgacho-malgache et qu’il fallait laisser les acteurs politiques trouver une solution acceptable par tous. Le régime est certes critiqué de toutes parts, mais il ne peut pas être balayé sans ménagement. La décision de la HCC est attendue par tous, mais elle doit être fondée sur le droit uniquement. Les « députés pour le changement » l’attendent dans la sérénité, car ils sont sûrs de leurs arguments.  L’issue de la crise actuelle devrait être connue bientôt. Les Malgaches ont retenu les leçons du passé. Ils veulent des solutions pérennes et ne désirent aucun faux-fuyant.

Patrice RABE

Midi Madagasikara12 partages

FEPA : Les animaux extraordinaires en vedette

Lors de l’ouverture officielle de la 10e édition de la FEPA. (Photo : Yvon Ram)

Une forte affluence des visiteurs a été observée lors de la première journée de la Foire de l’Elevage et des Productions animales (FEPA) dans sa 10e édition qui se tient au Centre By-Pass Alasora.

Cette manifestation d’envergure internationale est organisée par le « Malagasy Professionnels de l’Elevage » (MPE) depuis hier jusqu’à  dimanche. « Plus de 160 exposants y participent si la prévision était de 100 exposants. Toutes les filières de l’élevage et leurs produits dérivés sont présentés à la FEPA. Et ce sont notamment les éleveurs professionnels qui exposent leurs produits. En effet, le secteur de l’élevage est en plein développement. Nombreux sont ceux qui le considèrent comme une activité principale source de revenus et non plus une activité secondaire en se professionnalisant », a déclaré André Ramilison, le PCA de MPE lors de l’ouverture de cette foire, hier.

Races importées. On y trouve entre autres, des poissons vivants, du miel de différents parfums, des produits laitiers, des saucisses, de la charcuterie et bien d’autres produits de transformation. Des grandes sociétés de renom à Madagascar comme Farmshop, Biochem et Agrivet proposent des poussins d’un jour de qualité et des provendes. « Si lors de la dernière édition, nous avons promu l’élevage piscicole, maintenant, des provendes pour les poissons sont lancées et commercialisées dans le cadre de la FEPA », a-t-il poursuivi. En outre, des animaux extraordinaires sont en vedette. On peut citer, entre autres, les oiseaux d’ornement dits faisan doré et faisan américain, la poule Brahma, le lapin géant de Flandres, l’oie de Toulouse et le mouton texel, tous de races importées, y sont exposés. Cette race d’oiseau d’ornement se vend à partir de 350 000 Ar tandis que le poulet s’acquiert à 150 000 Ar et le lapineau à 160 000 Ar. Par contre, le mouton texel est utilisé pour la production de laine destinée à la fabrication des vêtements.

Stratégie. De son côté, le ministre auprès de la Présidence en charge de l’Agriculture et de l’Elevage, Harison Randriarimanana a également reconnu lors de l’ouverture de cette cérémonie que  le secteur de l’élevage est en pleine expansion tout en évoquant que c’est interdépendant à l’agriculture. « L’amélioration génétique des cheptels et le contrôle sanitaire des animaux font partie des priorités de notre département. Une stratégie a été également mise en place afin d’atteindre le défi d’être un grenier alimentaire de l’Océan Indien dans le cadre de la vision 2030. Il s’agit notamment du soutien à l’agriculture familiale, à l’agro-industrie et à l’agri-business. La formation des éleveurs n’est pas en reste afin de les professionnaliser », a exprimé le ministre de tutelle. Notons que le MPE sollicite les jeunes à se lancer dans le secteur de l’élevage. Tous les acteurs concernés sont d’ailleurs présents durant la foire afin de les conseiller et de les appuyer pour démarrer leurs projets. Bref, « les animaux d’élevage constituent une réserve de richesse, une caution pour obtenir du crédit et un filet de sécurité pour les éleveurs. Une bonne pratique de gestion de la filière s’impose pour avoir une exploitation performante », a conclu le Représentant résident de la FAO.

Navalona R.

Midi Madagasikara12 partages

« Vendredi joli »

Jijih au Glacier Analakely

Ambiance 40/40 au Glacier Analakely! Ce soir, place à Jijih. Ayant à peine une année d’activité en tant que chanteur qu’il passera dans la cour des grands en matière de musique tropicale. Ce sera l’occasion pour les noctambules de le voir  performer en « live » les titres comme « Tsy ambelako », « Tsy digniko », « Tsy foiko rehe » et  « Ilalao » sans oublier le fameux duo avec Black Nadia « Ray sy ray ».

Rado Manantsoa et Rado Rakotorahalahy au « An-trano Lodge »

Avec son style « new soul », Rado Manantsoa a commencé à tracer son chemin. Mais ce n’est pas tout, car avec sa belle voix suave, le chanteur a conquis un public. Cette fois encore, Rado Rakotorahalahy le rejoint dans cette musique qui fait le bonheur des mélomanes. Découvrir ou redécouvrir le duo de Rado pour apprécier son charme et son style, c’est ce que propose au « An-trano Lodge » Nanisana pour son « afterwork » ce soir.

LohArano à l’Is’art Galerie Ampasanimalo

Musique traditionnelle et psychédélique, de quoi faire frémir les mélomanes. Et c’est à l’Is’art Galerie Ampasanimalo que LohArano donne rendez-vous aux amateurs de musique hors norme. Musique fusion à toutes les sauces, leur style touche un peu de tout. Du rock, au trash métal, en passant par le jazz, du genre symphonique et une bonne pincée de musique traditionnelle malgache, le tout se joue en une seule soirée. Un bon cocktail comme on les aime.

Mahery et Nanie au Trass Tsiadana

« Chanteurs de voix » Mahery et Nanie se rejoignent sur la scène du Trass Tsiadana. Avec  eux deux, les prouesses vocales ne manqueront certainement pas. Entre l’interprète de Hir’aina et le ténor de Johary, l’ambiance sera bonne enfant. Si elle  fait partie des voix sûres du style jazzy malgache avec Mahery, ils reprendront ce style jazzy avec lequel ils se sont fait une place considérable dans le paysage musical de la Grande Ile.

Iraimbilanja au Karibotel 26 Analakely

Du rock qui a fait l’âge d’or du groupe dans les années 80,  ce sera avec le groupe Iraimbilanja, ce soir, au Karibotel Analakely. Les inconditionnels auront l’occasion de partager une soirée nostalgique des années 80. Au programme, les tubes et les incontournables, sans oublier les bis et l’ambiance rockroll à l’Iraimbilanja.

Zo Toniaina

Midi Madagasikara11 partages

Anosizato : Mpitarika sarety maty voahitsaky ny kamiao

Nandriaka indray ny rà, teny amin’iny lalam-pirenena voalohany iny, omaly. Ary tsy lavitra akory fa vao tetsy Anosizato, niala kely ny tetezana. Fiarabe iray no nandona sarety. Vokany, maty voahitsak’ilay fiarabe ny mpitarika ity farany.

Tokony ho tamin’ny 10 ora maraina teo ho eo no nitrangan’ny loza, araka ny filazan’ireo nanatri-maso sy ny zandary tonga teny an-toerana. Teo amin’ny PK01, toerana antsoina hoe Ambodivona, kaominina Anosizato. Efa hiarahan’ny rehetra mahalala tokoa ny fitohanana amin’iny faritra izay hiandohan’ny lalam-pirenena voalohany, izay vokatry ny fahabetsahan’ireo mpampiasa làlana mifamoivoy eny an-toerana, ao anatin’izany ny fiara sy ireo sarety. Etsy andanin’izay moa ny fahateren’ny làlana. Ary izay mihitsy, raha ny fanazavazavana azo avy tamin’ireo mpitandro filaminana no azo heverina no nahatonga ity loza niseho ity. Handeha hiditra aty an-dRenivohitra ilay fiarabe tamin’io fotoana io, izay nifanena tamin’ilay sarety notaritin’ olona. Teo no tsy fantatra mazava na iza no nangalatra tany amin’ny lalan’iza na iza, fa ny zava-nitranga, araka ny filazan’ireo teny an-toerana hatrany dia voakasok’ilay fiarabe ity sarety feno entana. Vokatr’izay dona sy ny lanjan’ilay sarety izay, tsy voatana intsony dia nipitika ilay mpitarika azy. Ratsy fianjera anefa, fa avy hatrany dia nifatratra tany ambany kodiarana aorianan’ilay fiarabe ihany. Ity farany izay tsy tafajanon’ilay mampily ka dia nitety ny tapany ambonin’ity rangahy mpitarika sarety. Nijininika teo ny rà. Nanomboka nitangorona ny olona ary samy niezaka ny namonjy an’ilay ranamana tao ambany kamiao, saingy indrisy fa tsy nisy azo natao azy intsony. Tonga teny an-toerana nijery ifotony ny zava-nitranga moa ireo tompon’andraikitry ny filaminana ary niezaka nandamina ny fifamoivoizana. Taorian’ny fitsirahana ny razana izay nataon’ireo tompon’andraikitra amin’izany ,dia nomena ny fianakaviana izany nony avy eo. Satria nisy aina nafoy, dia nentina natao andrimaso tany amin’ny tobin’ny zandary ilay mpamilin’ilay fiarabe namono olona, mba hanaovana famotorana.

m.L

Midi Madagasikara10 partages

Ambassadeur coréen Lim Sang Woo : «Vous allez résoudre cette situation pacifiquement»

L’ambassadeur coréen à Madagascar Lim Sang Woo expliquant la rencontre historique entre les deux dirigeants de la Corée du Sud et de la Corée du Nord respectivement Moon Jae-in et Kim Jong-un. (Photo Kelly)

Le nouvel ambassadeur de la Corée à Madagascar, Lim Sang Woo, a tenu une conférence de presse, hier, à l’hôtel Colbert. Ce fut une occasion pour ce diplomate de toucher mot de la rencontre historique entre Moon Jae-in, Président de la République de Corée et Kim Jong-un, Président de la commission des Affaires de l’Etat de la République populaire de Corée qui s’est tenue le 27 avril dernier, à Panmunjeom. Les deux dirigeants ont solennellement déclaré devant les 80 millions de Coréens et devant le monde entier, que la guerre désormais est terminée dans la péninsule coréenne et qu’une nouvelle ère de paix a donc commencé.

Unification. D’après cette déclaration de Panmunjeom, « la Corée du Sud et la Corée du Nord retisseront les liens de sang du peuple et présenteront l’avenir de la prospérité et de l’unification menées par les Coréens en facilitant une avancée globale et révolutionnaire concernant les relations intercoréennes sont les désirs de toute la nation et l’appel urgent d’une époque qui ne peut plus être reportée ». Les deux pays ont également décidé qu’ils feront des efforts conjugués pour atténuer les tensions militaires aiguës et éliminer pratiquement le danger de guerre dans la péninsule coréenne. Par ailleurs, la Corée du Sud et la Corée du Nord coopéreront activement pour établir un régime de paix permanent et solide au sein de la péninsule coréenne. Mettre un terme à l’armistice actuel et créer un régime de paix  solide sur la péninsule est une mission historique qui ne doit pas être davantage retardée. Ils ont aussi confirmé l’objectif commun de faire de la péninsule coréenne un territoire dénucléarisé.

A la question des journalistes sur  la situation qui prévaut dans la Grande Ile, l’ambassadeur coréen a déclaré  : « Vous allez résoudre cette situation pacifiquement. Un dialogue s’avère nécessaire. La paix va s’instaurer ». Il n’a pas manqué de souligner au passage l’exemple de la Corée.

Dominique R.

Midi Madagasikara10 partages

Andodabe Toamasina : Voatifitra teo an-damosiny ny lefitry ny ben’ny tanàna

Hafa kely ny zava-nisy nandritra ny alim-padihizan’ny fankalazana ny  1 may fetin’ny asa sy ny mpiasa tao amin’ny kaominina Andodabe Toamasina II. Raha samy variana nirevo sy nirevy tao anatin’ilay alim-padihizana ny rehetra ka isan’izany ity ben’ny Tanana sy ny lefiny, dia nisy nitifitra tokony ho ny misasak’alina avy ao An-damosiny avy eny ivelan’ny tokotany tamin’ny alàlan’ireo lava kely tamin’ny rindrina fidiran-drivotra, ny lefitry ny ben’ny Tanana an-toerana. Loaka be vokatr’ izany ny lamosin’ity lefitry ny ben’ny Tanana ao Andodabe Toamasina II ity, ka ny alina io ihany dia nanao ny ezaka nitondrana azy teo anivon’ny hopitaly Morafeno, Hopitaly manara-penitra teo aloha, ny ben’ny Tanana sy ny ekipany ary ny fianakaviany niatrika ny fitsaboana azy, ny alarobia 2 may. Raha ny fanazavana, dia mety balam- basim-borona no nampiasan’ilay olona nitifitra noho ny fisehon’ilay lava be eo amin’ny lamosiny. Saingy efa miha-tsara ny fahasalamany raha ny fanazavana na mbola henjana aza ny fitsaboana ny ratra nahazo ity lefitry ny ben’ny Tanana ao Andodabe ity. Ho an’ny mpitandro ny filaminana misahana ny raharaha, satria tranga faharoa, ny voalohany ny taona 2016, nahazo ity lefitry ny ben’ny Tanana ity izao dia miahiahy ireto mpitandro ny filaminana ireto, fa tsy lavitra ilay olona nahavanon-doza teo aloha ihany no nahavita izany, satria nisy nilaza ho nahita azy ny mponina tany an-toerana nandritra ity alim-pandihizana ity sy nandritra ny fotoana nitrangan’ilay tifitra. Raha tsiahivina rahateo ny zava-nisy, dia efa namoaka vava ity lehilahy nitifitra ny lefitry ny ben’ny Tanana ity sy ny zanany vavy tamin’izay, dia namoaka vava raha tsy maintsy hamaly faty izy raha tafavoaka ny fonja dia izao tranga faharoa niseho izao. Ho hita eo ihany ny fanadihadian’ireo mpitandro filaminana ao Mahavelona Foulpointe misahana ny raharaha, izay tena tompo-marika tamin’izao zava-nisy izao…

Malala Didier

Midi Madagasikara9 partages

Antsalova : Maty notifirin’ny dahalo izy mianaka

Olona roa mpianaka, no maty tsy tra-drano ary telo hafa mbola miady amin’ny fahafatesana ankehitriny. Tao amin’ny fokontany Ambolatera, ao Antsalova no nitranga ity herisetran’ny dahalo ity. Tokony ho tamin’ny fito ora hariva, ny alarobia teo no nanao amboletra niditra tao amin’ny tokantrano iray ny dahalo marobe izay mitam-basy. Tsy nisalasala ireo farany ny nampiasa ny basiny ary nitifitra avy hatrany. Ireo mpianaka no voa voalohany ary avy hatrany dia maty teo an-toerana ihany. Tsy nijanona tamin’izay ny habibian’ireo jiolahy izay mbola nitohy nitifitra na efa nahita aza fa nisy namoy aina ireo tsy manan-tsiny voan’ny bala. Telo hafa indray no naratra mafy taorian’izay tifitifitra tsy an-kijanona izay. Tsy mbola alim-be akory no nitranga ny fanafihana, satria mbola misy olona miriaria teo amin’ny fokontany. Vao naheno ny feom-basy anefa ireo, dia nanapa-kevitry ny niafina avokoa aloha. Ny maraina vao nanomboka ny fanarahan-dia, raha araka ny fanazavan’ny olona izay naharaka ny zava-misy tao an-toerana. Ao an-toerana dia efa nampiana  isa ny mpitandro ny filaminana. Nahatohina ny fokonolona ihany, ny tsy fisian’ny fanenjehana avy hatrany, hany ka vao maraina dia nanapoaka sarom-bilany ny olona mba ho fanairana ny rehetra hanatontosa an’izany.

D.R

Midi Madagasikara9 partages

Gros plan sur les 11es Jeux de la CJSOI

Les handballeuses s’emparent du bronze.Le relais medley filles a été remporté par Madagascar.Le podium du 400 m garçonsLes pongistes filles engagées à Djibouti.Les pongistes filles engagées à Djibouti.Les pongistes filles engagées à Djibouti.Les pongistes filles engagées à Djibouti.Tendry, le double médaillé d’or en pétanque, a porté la pancarte lors du défilé de clôture.L’ambiance était au top lors de la finale du football.La réunion des ministres le vendredi 20 avril à l’Hotel Kempinski.Nadia Razanamady, « la maman » à Djibouti était au petit soin des jeunes lors des Jeux. C’est une femme très active et dynamique.La famille Marcel Razafimbelo a beaucoup aidé les journalistes lors du séjour en terre djiboutienne.Même les enfants ont été présents pour soutenir les athlètes.

850 jeunes âgés de 14 à 17 ans de la région Océan Indien ont été réunis à Djibouti à l’occasion des 11es Jeux de la CJSOI du 20 au 28 avril. Les sept pays membres sont tous présents, Madagascar, La Réunion, Comores, Maurice, Mayotte, Seychelles et Djibouti. Pour une grande première, Djibouti a su relever le défi. La communion, la fraternité et la cohésion ont été les maîtres mots au-delà de l’esprit de compétition. Madagascar a envoyé une délégation de 131 personnes conduite par le ministre de la Jeunesse et des Sports, également président de la CJSOI, Dr Jean Anicet Andriamosarisoa. Après  neuf jours de compétition, Madagascar finit deuxième au classement des médailles avec 6 « or », 7 « argent » et 9 « bronze ». Le rendez-vous est pris dans trois ans à l’Ile Maurice pour les 12es Jeux. Gros plan en photos des moments forts de ces 11es Jeux de la CJSOI.

Crédit PHOTO : facebook 11es Jeux de la CJSOI.

Les sportifs à l’honneur

La Grande Ile a été engagée dans les disciplines : athlétisme, handball filles, football, tennis de table et pétanque. Les athlètes malgaches ont remporté des médailles dans toutes les disciplines de jeu.

La diaspora était toujours là

La délégation malgache a été bien accueillie à Djibouti et surtout par la diaspora. Lors de la cérémonie d’ouverture, ce sont les Malgaches de Djibouti qui ont assuré la prestation artistique. Dans les différents sites de compétition, les supporteurs étaient toujours là. Une fête a été organisée vendredi 27 avril entre la diaspora et la délégation malgache participante aux Jeux.

Dossier réalisé par TANJONA HARIJAONA

Midi Madagasikara9 partages

Expo-photo : Pascal Maître met en avant le baobab !

« Baobab, l’arbre magique », sera exposé à l’IFM Analakely à partir du 7 mai.

A partir du 7 mai, Pascal Maître exposera ses photos sur cette espèce emblématique qu’est le baobab, dans les locaux de l’IFM Analakely. L’exposition s’étalera jusqu’au 26 mai.

Un des emblèmes du pays, le baobab est roi à Madagascar. Il en existe sept sortes sur les huit espèces existantes dans le monde. De ces titans qui peuvent atteindre trente mètres de hauteur et de circonférence, le photographe Pascal Maître a tiré des photos sublimes. Ces clichés ont été publiés dans la presse internationale notamment dans Géo hors-série et Paris Match. Il en a fait également un livre édité chez Lammerhuber. A partir du 7 mai, les Tananariviens auront également l’occasion de les découvrir dans les locaux de l’IFM Analakely à travers une exposition intitulée « Baobab, l’arbre magique ». L’évènement est un hommage à ces arbres majestueux et généreux considérés comme sacrés. Ils résistent au feu, servent à la fabrication de médicaments et peuvent stocker des milliers de litres d’eau. Elle met aussi en lumière la menace réelle de disparation qui le guette, la faute aux hommes, mais aussi au dérèglement climatique. Le photographe animera également un atelier/rencontre à destination des photographes malgaches.

Parcours fourni. Après des études de psychologie, Pascal Maître commence sa carrière de photojournaliste, en 1979, dans le Groupe Jeune Afrique. A partir de 1984, il rejoint l’équipe de l’agence Gamma. En 1989, il cofonde l’agence « Odyssey Images ». Il est actuellement représenté par l’agence Cosmos. Il a travaillé avec de prestigieuses publications internationales : Géo, Paris Match, Figaro Magazine, L’Express, Geo et Stern, ou encore National Geographic. Il a remporté diverses distinctions, a été nommé ambassadeur de Canon et  a exposé son travail à travers le monde. Dans plus d’une quarantaine de pays, il aborde les différents aspects de l’Afrique: les hommes et leur mode de vie, la politique et les conflits, les traditions. Depuis 1985, il couvre l’Afghanistan : les Moudjahidines contre les Russes, Kaboul en 1992, Bamiyan et les Grands Bouddhas en 1996, le commandant Massoud 1998… Si l’Afrique demeure son terrain de prédilection, Pascal Maître a également réalisé plusieurs photoreportages sur d’autres zones du monde : Proche-Orient, Amérique du Sud, Sibérie…

Mahetsaka

Midi Madagasikara8 partages

Sûreté : Une gamme de métiers qui attire les jeunes

Une séance de formation pratique pour les équipiers première intervention incendie.

Domaine professionnel assez peu connu du grand public, la sûreté commence aujourd’hui à susciter l’intérêt des jeunes.

La sûreté aéroportuaire, en particulier, attire depuis quelques années un nombre croissant de jeunes à la recherche d’une voie professionnelle. Domaine encore peu connu, jusqu’à ces dernières années, la sûreté aéroportuaire ouvre pourtant la voie à une multitude de possibilités en termes de métiers. Définie par l’Organisation de l’Aviation Civile Internationale (OACI) comme la combinaison des mesures et des moyens humains et matériels visant à protéger l’aviation civile contre les actes prémédités d’intervention illicite, la sûreté aéroportuaire relève d’un domaine hautement délicat où rigueur, savoir-faire et professionnalisme sont absolument indispensables. La formation constitue ainsi un volet essentiel dans ce secteur d’activité.

600 agents formés. A Madagascar, SAMADA, société d’exploitation de CSPI France, opère le dispositif de sûreté sur les huit principaux aéroports du pays dans le cadre d’un partenariat public-privé, et forme régulièrement le personnel local. Ce projet, initié en 2013, s’est matérialisé par la construction d’un centre de formation innovant pour la formation du personnel local mais est appelé à répondre aux besoins d’autres entités. L’ASECNA (Agence pour la sécurité de la navigation aérienne en Afrique et à Madagascar), par exemple, utilise déjà cette structure pour le perfectionnement de ses agents. Plus de 600 agents sont passés par ce centre et formés dans un cadre technique et logistique répondant aux normes internationales. Le projet comprend, par ailleurs, le déploiement de matériels « high tech » de radioscopie et de vidéo surveillance, ainsi que des équipes cynophiles de détection et de protection.

FIM. Installé suivant les normes édictées par l’OACI, institution spécialisée des Nations  unies chargée de l’établissement de normes internationales pour l’aviation civile, le projet de sûreté aéroportuaire de Madagascar fait figure d’exemple en Afrique. Son existence a en grande partie contribué au développement du trafic aérien avec l’arrivée de nouvelles compagnies aériennes, rassurées sur le plan de sûreté. Hier, à la foire Internationale de Madagascar (FIM), le public s’était manifestement intéressé à ce secteur relativement nouveau de la sûreté qui offre de nouvelles possibilités pour les jeunes avec un certain nombre de métiers. En effet, les diplômes délivrés par le centre de formation, une dizaine au total, vont du domaine de l’imagerie radioscopique de sûreté, à la cynotechnie, en passant par la radio communication, ou encore le service de sécurité incendie et d’assistance à personne (SSIAP). Ainsi, le centre délivre des diplômes d’EPI  (équipier première intervention incendie) ; de SST (sauveteur secouriste du travail) ; d’opérateur en imagerie sur appareils radioscopiques double vue (fret aérien), de Radio (utilisation d’un poste émetteur / récepteur) ; d’agent de sûreté cynophile (mordant, détection) ; de SSIAP 1 ; d’opérateur en imagerie sur appareils radioscopiques de sûreté ; d’opérateur en vidéosurveillance, ainsi que le diplôme d’aptitude à l’analyse et l’interprétation de l’imagerie radioscopique de sûreté. Autant de possibilités qui s’offrent aux jeunes désirant intégrer un secteur en plein essor.

Hanitra R.

Midi Madagasikara7 partages

5e réunion du CNR à Mahazoarivo : Le recensement de la population aura lieu du 18 mai au 10 juin !

Le choix de ces dates a été basé sur quelques critères optimaux, en l’occurrence, les critères météorologiques. Un critère prévu par le Code électoral aussi, mais ignoré par le régime.

Après quelques atermoiements ou quelques problèmes techniques, logistiques (c’est selon), le troisième recensement général de la population et de l’habitation aura lieu entre le 18 mai et le 10 juin 2018. C’est ce qui a été décidé, hier, lors de la cinquième réunion du Conseil national du Recensement (CNR), présidée par le Premier ministre, Mahafaly Solonandrasana Olivier, à Mahazoarivo. Les travaux se dérouleront en deux étapes : quelque 40 000 agents recenseurs et techniciens vont se répartir dans tout Madagascar pour procéder, dans un premier temps, à la numérotation des bâtiments laquelle aura lieu du 18 au 24 mai et puis réaliser, dans un second temps, le dénombrement de la population et des ménages du 25 mai au 10 juin.

Exclusion. D’après les communications effectuées par le gouvernement, le recensement « concernera toutes les personnes se trouvant sur le territoire national au moment de l’opération, à l’exception de quelques personnes telles que les membres du corps diplomatique résidant dans les Ambassades et Consulats, les militaires étrangers vivant dans les casernes ou camps ainsi que les marins et les passagers des navires et aéronefs étrangers en transit dans les ports et aéroports malgaches ». En réalité, il ne s’agit pas de recenser « toutes les personnes résidant sur le territoire malgache », mais plutôt de recenser ceux qui ont une demeure et donc, enregistrés dans tel ou tel « Fokontany ». Les sans-abri et ceux que l’on désigne communément par les « 4’mis » seront, tout simplement, exclus. Une faille de la mission constitutionnelle de l’Etat qu’est de « faciliter l’accès des citoyens au logement à travers des mécanismes de financement appropriés » (Article 35 de la Constitution). Mais ce n’est pas tout. La diaspora ne sera pas non plus prise en compte ; ce qui confirme l’hypothèse selon laquelle elle ne bénéficierait pas (encore) du droit de vote lors des élections futures. Et pourtant, le recensement de la diaspora est envisageable et faisable. D’ailleurs, d’autres pays comme le Kosovo ou le Mali l’ont déjà entrepris. Notons au passage que le troisième recensement de la population et de l’habitation consomme 26 millions de dollars.

Aina Bovel

Midi Madagasikara7 partages

Ligue Analamanga de pétanque : Place au tournoi « Vola iray sobika »

Et de deux ! Après une première édition qui a réuni un grand nombre d’amateurs, la ligue Analamanga de pétanque  réédite l’évènement qui se tiendra cette fois au terrain de la ligue Analamanga à Mahamasina. Ceux qui souhaitent prendre part à la manifestation sont les bienvenus. Les organisateurs ont d’ailleurs fait en sorte que tout le monde puisse participer. « Les frais d’inscription sont à la portée de tous. Il y aura également plusieurs catégories : élites, amateurs, vétérans, ou dames.  Chacun peut choisir la catégorie qui lui correspond le mieux ». Les inscriptions sont ouvertes dès 8 heures du matin. Le tournoi « Vola iray sobika » se tient les 5 et 6 mai à Mahamasina.Mahetsaka

Midi Madagasikara6 partages

Politique : Guerre déclarée entre le CRAM et Arlette Ramaroson !

Le torchon brûle entre le CRAM (Cercle de Réflexion pour l’Avenir de Madagascar) et le FPRM (Front Patriotique pour la Reconstruction de Madagascar). En effet, dans une déclaration en date du 1er mai dernier, Joël Harison Marie René, le président du cercle, a fait savoir « officiellement » que le CRAM « démissionne du FPRM et ne soutient plus la candidate Arlette Ramaroson à la présidentielle ». La raison en est que, d’après le président du cercle, « le FPRM dévie des principes fondamentaux, en l’occurrence, la recherche et la promotion de l’intérêt général et commun. Dans ses décisions et activités, le front patriotique favorise les intérêts particuliers d’une famille ; ce qui va totalement à l’encontre desdits principes ». Face à cette déclaration jugée « injuste » par l’ancienne juge internationale et non moins présidente du FPRM, Arlette Ramaroson ne peut garder le silence et tient à mettre les choses au clair.

Equité. Dans une déclaration en date d’hier, le FPRM accepte la démission du CRAM au sein du FPRM mais dénonce les diffamations que le cercle a lancées à l’endroit du front. Par ailleurs, ce dernier réitère et rappelle que « la promotion de l’Etat de droit, garantissant l’équité et la justice sociale, est la valeur défendue par le FPRM ». Mais ce n’est pas tout. Le Front Patriotique décide de supprimer de son projet de société toutes les propositions avancées par le CRAM ; une recommandation de celui-ci d’ailleurs. « Nous publierons le nouveau projet de société axé sur la sortie progressive de Madagascar de la pauvreté, au moment opportun », souligne le FPRM. Avec cette querelle entre le CRAM et le FPRM, l’on se demande comment seront les suites de la lutte pour la réintégration des îles éparses ; un défi que les deux parties tiennent coûte que coûte à relever, du moins quand ils étaient ensemble. Pour le moment, l’on sait que le FPRM va participer aux prochaines élections et projette relever ce défi. De son côté, le CRAM promet de toujours avancer des propositions optimales sur les problèmes de Madagascar…

Aina Bovel

Midi Madagasikara6 partages

BNI Madagascar dans le carré des sponsors

La BNI Madagascar confirme son statut d’acteur principal du développement du pays. Présente à la FIM dans le « carré des sponsors » la banque démontre sa politique de développement en assurant une proximité avec sa clientèle avec son réseau de 73 Agences et ses 102 GAB, le concept de « la banque digitale » et le mobile banking. Une manière pour la banque de confirmer son engagement pour être « la banque la plus proche de ses clients» grâce aux nouvelles technologies.  Des promotions « Spécial FIM », valables jusqu’au 31 mai 2018, sont offertes aux différents types de clients, particuliers, professionnels et entreprises qui visiteront le stand de BNI MADAGASCAR.

Pour les particuliers, outre les services gratuits de la banque digitale, une réduction de l’ordre de 5% sera accordée pour toute souscription au Crédit à la consommation VINA pour les personnes présentant le flyer Promotion FIM. En matière de Leasing pour les Entreprises, le coefficient de location est réduit de six points par rapport aux conditions standard ; la location de TPE pour les entreprises commerciales sera gratuite sur une période de trois mois.

R.Edmond

Midi Madagasikara6 partages

BFV- SG : Différentes offres à la FIM

Banque universelle et proche du public. La BFV- Société Générale l’est. Elle vient encore une fois de le démontrer à travers sa participation à la Foire internationale de Madagascar (FIM) où elle met à la disposition de tous les clients, des offres très intéressantes. On peut notamment citer un taux réduit de deux  points sur le crédit à la consommation « Soafeno Express », une remise de -20% sur les frais de dossier souscrit du 3 mai au 30 juin, ou encore un frais de package allégé de 20%. Evidemment, les différents packs (Ébène Or, Power Pro, Jeunes actifs, Mandrosoa) sont disponibles à la FIM où la BFV- SG propose dans son stand de 36 m2, avec un staff expérimenté, la possibilité de faire des simulations de  crédit sur place et de servir d’un distributeur automatique de banque.

R.Edmond.

Midi Madagasikara5 partages

Talafaral réédite «Saxo folie» à l’HDA

«Pour cette deuxième édition, je voudrai mettre en avant les talents de deux jeunes vocalistes. Isaia Ratsizakaina, un étudiant de retour du pays, avec lequel j’ai eu l’occasion de me produire lors de tournées en Chine et Fabre Rakotozafy, un multi-instrumentaliste issu de la famille Nary Arthur et dont la célébrité n’est plus à présenter .J’ai découvert une vidéo de Fabre postée sur les réseaux sociaux et ce fut un coup de cœur.» confie Tala. Soucieux de la relève, Tala compte ainsi présenter ces artistes en herbe dans le milieu musical. «La connexion est vite passée entre nous. Ces jeunes ont du potentiel et à moi de promouvoir leur talent»  lance-t-il au passage. Le thème principal de la soirée sera axé sur les instruments à vent. Aux côtés de Njaka Rakotonirainy, Tala revisitera les grands classiques du jazz, mais aussi des compositions travaillées avec ces jeunes musiciens. Ceux qui ont eu la chance de jouer aux côtés de Tala reconnaissent en lui ce sens de leadership. Une touche personnelle que le saxophoniste apporte pour renforcer cette alchimie sur scène. «La pratique des instruments à vent est sur la bonne voie à Madagascar. Une relève prometteuse qui a aujourd’hui accès à  divers instruments. Toutefois, il y a des améliorations à faire au niveau de la maîtrise.» précise Tala. Ce dernier se distingue de ses compères par une technique alliant à la fois justesse et modernité. « Guest »  surprise et Jam Session complèteront cette soirée jazzy de vendredi. Partenaire fidèle de grands événements culturels, le « Point d’Exclamation» au HDA donnera une fois de plus la scène aux talents malgaches. Le concert débutera à 21 h.Mahetsaka

Midi Madagasikara5 partages

Jubilé : Abel Ratsimba fête ses 55 ans de scène

Abel Ratsimba toujours au top du haut de ses 81 ans

Charmeur ? Il l’a toujours été et ce n’est pas ses 81 ans qui l’ont changé. Toujours aussi pimpant, Abel Ratsimba célèbrera ses 55 ans de scène demain !

Qui dit chanteur de charme dit Abel Ratsimba! Il fait incontestablement partie de ces tombeurs en nœud papillon  des années 50. Après avoir fait tourner les têtes de ces demoiselles,  le crooner est toujours sur le chemin de la scène. Pour marquer ses 55 ans de scène, le crooner donne rendez-vous à ces jeunes du troisième âge au CcEsca Antanimena, ce dimanche. Pour l’occasion, Henri Ratsimbazafy, Voahirana, Les frères Arthur et Rovatiana seront derrière Abel Ratsimba pour agrémenter l’après-midi. Côté répertoire, le chanteur promet les tubes comme « Hadisoako angamba » et « Ny foko vao nitia ».   On peut également compter la fameuse version malgache du « Paloma » traduite par Dox. Il reprendra un peu de disco, de rock et du sega histoire de parfaire la « playlist ».

Ses premiers pas sur scène, il les a  effectués en 1963. « Je me rappelle encore comme si c’était hier, quand l’animateur a prononcé mon nom j’ai failli m’évanouir en voyant le grand public qui m’attendait de l’autre côté du rideau » avoue-t-il lors d’une interview.   Heureusement, sa passion pour la musique lui a permis de continuer et il a finalement pris du plaisir à  partager ses compositions. Grâce à ses premiers 45 tours « Sahinao » sorti en 1969, Abel a pu se frayer un  chemin vers le succès. Encouragé par son producteur,  la Discomad, il gagne en notoriété, mais en 33 tours cette fois-ci. Ainsi, en  1984, il a sorti « Ry alina o » et son premier album en CD  audio en 2012, intitulé « Kinanjo » comprenant 10 titres dont « Samy  tia », ou encore « Sahinao ». D’autres albums s’ensuivent ainsi qu’un DVD. Actuellement, le chanteur travaille sur une bonne quinzaine de titres en vue d’un prochain opus. Mais en attendant, rendez-vous au CcEsca ce dimanche à 14h 30 !

Zo Toniaina

Midi Madagasikara5 partages

Assurances Aro : Des offres pour les entreprises à la FIM

La compagnie d’assurances Aro figure parmi les fidèles des fidèles des participants à la Foire Internationale de Madagascar (FIM).  Pour cette 13e édition, Aro  mise sur des offres taillées sur mesure pour les entreprises.  « Nous avons des produits capables d’assurer tous les aspects d’une entreprise qu’elle que soit sa taille »  explique Randrianantenaina Bien-aimé, chef du département Communication et Relations avec l’Extérieur de Aro. Notons qu’avec une notation AA dans le classement des compagnies d’assurances, Aro figure parmi les plus performantes en Afrique.  Certifiée ISO 9001 – 2015, Aro n’a jamais cessé de satisfaire sa clientèle. La compagnie poursuit actuellement l’extension de son réseau avec notamment deux nouvelles agences à Anosizato et Antsohihy.

R.Edmond.

Midi Madagasikara4 partages

Olivier Randriamahaleomanana : « Aux politiciens de trouver la solution qui s’impose »

A l’instar des politiciens, l’opérateur économique Olivier Randriamahaleomanana a apporté son point de vue concernant la situation qui prévaut dans le pays. Il estime ainsi que « c’est un problème politique qui subsiste actuellement, il relève ainsi aux politiciens de trouver la solution qui s’impose ». Et lui d’enchaîner que « seul le dialogue devrait prévaloir. Il ne faudrait pas instrumentaliser le peuple. Ce qui intéresse les gens c’est le développement ainsi que la sécurité, et ce, afin qu’ils puissent travailler dans la quiétude».

Séquelles. Cet opérateur économique tient à rappeler que « c’est la crise politique qui a engendré la misère du peuple. Il y avait encore les séquelles laissées par la crise précédente et en voilà une autre crise qui pointe son nez. Qu’adviendra-t-il ainsi au peuple ». Selon toujours Olivier Randriamahaleomanana, il faudrait tenir compte des avancées sur le plan économique, tels que le projet de réhabilitation du périmètre Bas Mangoky et le programme national bassins versants périmètres irrigués. Il pense notamment que pour la région Alaotra Mangoro « ce n’est pas les dissensions politiques qui vont entraîner l’essor économique de ce Faritra».

Recueillis par Dominique R.

Midi Madagasikara4 partages

« Beach soccer » : Intense préparation pour Madagascar

Jamais de mémoire, le « beach soccer » ne s’est autant préparé. Après le tournoi de Morondava qui servait de base pour la détection, les équipes sont allées à Manakara pour se donner ensuite rendez-vous à Mahajanga du 4 au 12 mai.

Madagascar va participer aux éliminatoires de zone pour la phase finale qui aura lieu au Caire au mois de décembre. Un engagement faisant plaisir au petit monde du « beach soccer » qui n’a pas attendu longtemps pour prendre en main son destin.

Une aubaine. C’est ainsi que des tournois privés se sont tenus à Morondava et à Manakara avec la présence de tous les meilleurs joueurs du moment.

La Fédération veut profiter au maximum de cette aubaine, puisque le président de la commission « beach soccer », Cyril Reboza, a pris le taureau par les cornes et envoie son staff technique pour superviser tous les matches et voir tous les joueurs susceptibles de faire partie  des Barea.

« Ces initiatives sont louables dans la mesure où elles permettent de ratisser plus large en vue d’établir la liste des sélectionnés », confie Cyril Reboza avec un brin d’optimisme.

Comment pouvait-il en être autrement lorsqu’on sait que ces mêmes acteurs vont se retrouver pendant une semaine à Mahajanga et qu’immédiatement après, la FMF a opté pour un premier regroupement d’une dizaine de jours.

Du sérieux en fait et qui ouvre des lendemains qui chantent, car on sait depuis que les Malgaches sont naturellement doués pour le « beach soccer » et pour peu que la FMF apporte le coup de pouce nécessaire pour une préparation dans les règles de l’art, il y a des raisons d’espérer un nouveau titre africain et dans la foulée, une très belle campagne mondiale. Croisons les doigts…

Clément RABARY

Midi Madagasikara4 partages

Education primaire : 559 940 candidats pour cette année

Les préparatifs du CEPE, premier examen officiel, vont bon train. Pour cette année, 559 940 candidats sont recensés sur l’étendue du territoire national. 559 940 étudiants répartis entre 1 874 centres d’examen, subdivisés eux encore en 13 801 salles d’examen (selon les données chiffrées émanant du Ministère de tutelle). La benjamine a 6 ans et vient d’Antanifotsy, le doyen quant à lui en a 65 et nous vient d’Ankazobe. Par ailleurs, 48 candidats sur ces 559 940 sont porteurs de handicap.

L.R

Midi Madagasikara2 partages

Startup weekend : Une réussite à Mahajanga avec 47 participants

Remise de prix aux lauréats du Startup Weekend Mahajanga.

« SakooLand », un parc d’attraction dans la ville de Mahajanga. C’est le projet qui a remporté le Startup weekend Mahajanga, qui s’est tenu du 27 au 29 avril dernier. Un autre projet de ferme agricole biologique baptisé « FaBio » a également été récompensé comme « coup de cœur ». Ces deux lauréats ont bénéficié d’un don d’un million d’Ariary chacun, en boissons STAR, valable sur un an. En effet, la STAR soutient la créativité des jeunes entrepreneurs à travers ce Weekend Startup, qui s’est tenu pour la première fois à Mahajanga.  47 participants, 15 mentors, 13 jurés et 15 staffs se sont réunis dans la Ville des fleurs, autour du thème « Improve your city », dans le cadre de cet événement. A noter que les participants ont eu 54 heures pour proposer leurs projets, former les équipes, étudier la faisabilité et la durabilité des projets, monter le projet en soi, créer un produit minimum, tester les prototypes, préparer le « storytelling » et enfin présenter le travail fourni devant un jury. Un concours qui a attiré l’attention des jeunes de Mahajanga, après son succès dans plus de 150 pays et 1 142 villes dans le monde.

Antsa R.

Midi Madagasikara2 partages

Tournée internationale de Kristel : Bientôt à l’Iomma et Sakifo

Le trio perce à l’international.

Dans le monde de la musique, tout semble sourire à Kristel. Figurant parmi les rares bassistes féminins malgache, c’est désormais dans les festivals internationaux qu’elle se retrouve avec ses complices de scène. Telle une lionne, Kristel Ratri  est connue pour sa fougue et son énergie. Suite à la sortie de son single « Tnm », le trio enchaîne les festivals et les apparitions à l’international. Le 7e Marché des Musiques de l’Océan Indien, « Sakifo festival » et « reggae sun ska festival » seront les terrains de prédilection du  groupe pour les mois à venir.

Avec presque cinq ans à côtoyer les grands noms de la musique malgache en tant que bassiste, Christelle Ratri a gagné en expérience, en tout cas assez de bagages pour démarrer une carrière de chanteuse. Toujours épaulée par les siens, c’est Andry Sylvano qui tient les baguettes tandis que Benkheli Ratri est à la guitare.

Ayant grandi dans une famille d’artistes, la musique a toujours été une évidence. Son coup de cœur pour Jaco Pastorius l’a influencé définitivement à faire de la basse.  Elle fait partie de la gent féminine que Silo a pris sous ses ailes. Le talent dans le sang, le meilleur des mentors et un bon environnement musical ouvrent définitivement des portes.

Zo Toniaina

Midi Madagasikara2 partages

Les Chiffres de la Semaine

8%.  Lors de la célébration de la Fête du Travail, le 1er mai dernier, le président Hery Rajaonarimampianina a annoncé une hausse de 8% pour le salaire des fonctionnaires. Une nouvelle plutôt réjouissante de prime abord, mais qui ne satisfait pas pour autant les premiers concernés. Vu l’inflation galopante des prix et le contexte socio-politique qui prévaut, ces derniers estiment en effet que cette hausse de 8% n’aura que peu d’impact sur leur vie quotidienne. Du côté syndical, le taux avancé est de 15%. Entre les travailleurs et l’exécutif, le compte n’est pas encore bon. Selon ces derniers, le salaire minimum devrait en effet être de 2 000 000 Ariary, pour une famille de cinq personnes.

13 généraux et colonels ont été interdits de caserne du côté des forces armées. Selon un article paru dans nos colonnes à ce sujet, tous les éléments des forces armées présents à l’établissement hôtelier La Rotonde le 11 avril dernier ont été concernés par cette mesure. L’objectif aurait été de préserver la sécurité et la sûreté.

800 000 000. La gendarmerie a confirmé le vol de 800 000 000 Ariary chez le Premier ministre, selon un communiqué émanant du service des Relations publiques auprès du commandement de la Gendarmerie nationale. Le même communiqué d’affirmer que l’affaire remonte à fin 2017 et que cette coquette somme ferait partie des « fonds spéciaux » octroyés aux chefs d’institution dans l’exercice de leur fonction, en cas d’urgence.

30 000. Afin de procéder au recouvrement des impayés, la JIRAMA a annoncé la distribution de 30 000 compteurs prépayés. Par ailleurs, 8 500 compteurs intelligents permettent déjà d’avoir un aperçu en temps réel de la  consommation des usagers. Pour rappel, les manques à gagner de la JIRAMA dépassent largement les 15% « internationalement acceptables ».

Luz Razafimbelo

Midi Madagasikara2 partages

Alimentation scolaire : Approvisionnement des cantines des EPP par Ambatovy et l’ONG “Love and Care”

La parcelle « Tsaralakana », mise à la disposition de l’association par Ambatovy.

342kg de légumes. C’est la récolte de l’an dernier, obtenue par l’ONG « Love an Care » sur la parcelle de terrain mise à sa disposition gratuitement par la compagnie minière Ambatovy pour en faire un jardin potager. Les légumes ainsi récoltés, entre autres, du petsaï, des courgettes et des tomates, ont permis d’approvisionner les cantines scolaires de trois écoles primaires publiques (EPP) prises en charge par l’association. Ce partenariat entre Ambatovy et l’ONG « Love an Care », lancé en 2015, continue à porter ses fruits au profit des enfants les plus démunis qui bénéficient des cantines scolaires dans ces EPP.

Tripartite. Le partenariat tripartite entre Ambatovy, « Love and Care » et la Direction Régionale de l’Agriculture et de l’Elevage (DRAE) Atsinanana qui a permis la mise en place d’une vitrine agricole sur ladite parcelle, est à l’origine de ces résultats. 120 parents d’élèves des écoles sous la responsabilité de l’ONG, ont contribué à l’aménagement du site, entre autres, l’installation des équipements et la construction du réservoir d’eau et des pompes. Ils ont reçu, parallèlement, des sessions de formation en techniques agricoles de la DRAE. Outre l’approvisionnement en produits agricoles des cantines scolaires, ce partenariat entre Ambatovy et l’ONG « Love and Care » assure également la sécurisation du patrimoine foncier autour des infrastructures d’Ambatovy contre les exploitations illicites.

Recueillis par Hanitra R.

News Mada1 partages

Depiote Tinoko Roberto : « misy nahazo vola ao amin’ny Tafika »

 Nitondra valin-kafatra manoloana ny fanambaran’ny fianakaviamben’ny Foloalindahy ny depiote ho an’ny fiovana, tamin’ny alalan’i Tinoka Roberto. Tafiditry ny resabola koa ny lehibe sasantsasany ao, araka ny nambarany.

 « Mifampatoky ve ianareo ao amin’ny Tafika ao nanao an’ireny fanambarana ireny? Fantatray fa misy olona nahazo vola ao. Henonay fa misy vola miliara mandeha tamin’ny alahady. Mifampatoky tanteraka ve ianareo Foloalindahy mitsangana tamin’iny fanambarana iny? Mahaheno zavatra maro izahay depiote. »

Io ny valin-tenin’ny avy amin’ny depiote ho an’ny fanovana, i Tinoko Roberto, tao amin’ny haino aman-jery tsy miankina iray, afakomaly, tamin’ny fanambaran’ny Foloalindahy. Efa nisafidy hoentina ao anatin’ny demokrasia ny vahoaka malagasy, nefa mampirangaranga izao fampitahorana rehetra izao ny Tafika.

« Raha tany amin’ny minisitera izahay, tsy nanery na iza na iza. Ianareo kosa manao herim-pamoretana ihany, te hampihatra ny lalàna amin’ireo olona efa tsy mazoto intsony hanompo izao fitondrana HVM izao », hoy izy.

Tsy vahaolana ny fampiasan-kery

   Tsy vahaolana eto amin’ny tany sy ny firenena ny fampiharana ny fehezan-dalàna famaizana, araka ny nambarany. Vahaolana ny fahatongavan-tsain’ny Foloalindahy sy ireo miziriziry eo amin’ny fitondrana, na efa mitsangana aza ny tena tompom-pahefana: ny vahoaka. Aro riaka farany natao hery hiaro ny vahoaka sy ny fananany sa ny fitondrana ny Foloalindahy?

« Teneninareo Tafika izahay hoe tia vola, tia seza… Efa efa-taona no nanananay seza, fa ianareo Tafika no soloiny isaky ny manao ny tsy mety ny fitondrana. Raha resa-bola, fantatrareo fa tsy nandray ary tsy voavidy vola izahay », hoy ihany izy.

Ny filoha no tokony horesen’ny FFKM lahatra

« Raha tena mila fitoniana eto amin’ny tany sy ny firenena ianareo, reseo lahatra ny filoha Rajaonarimampianina sy ny governemantany mbola miziriziry. Reseonareo lahatra izy ireo, dia vonona hifampiresaka izahay. Satria feom-bahoaka, feon’Andriamanitra », hoy izy momba ny fampihaonan’ny FFKM.

Fitaovana hiarovan-tena ny fandravana ny Antenimierampirenena. Tsy matahotra an’izany ireo depiote ho an’ny fanovana. Efa any amin’ny Fitsarana avo momba ny lalàmpanorenana (HCC) ny fitoriana ny fampiatoana ny filohan’ny Repoblika amin’ny asany. Tsy hahavita ny fandravana ny Antenimierampirenena izany ny filoha.

R. Nd.

News Mada1 partages

Kolontsaina sy fanabeazana : mivelatra amin’ny fifanakalozana ny Valiha Académie

Taona 1998, fanamby napetraky ny Zanabaliha ny hananan’ny mpianatra fisokafana amin’ny fahalalana ny kolontsaina malagasy. Sampana iray nentin’izy ireo nivoizana izany ny Valiha Académie, foibe fampianarana sy fikarohana momba ny mozika. Tafiditra ao anatin’ny fandaharam-pianarana eo anivon’ity foibe ity ny fifanakalozana traikefa eo amin’ny samy mpikaroka sy ny samy mpianatra.

Ireo mpianatra valiha vao miantomboka sy ireo efa ao anatin’ny dingana faharoa, hiatrika fikarohana tsy ho ela, no nanatanteraka ny fifanakalozana tamin-dRatovo (mpanakanto, mpitendry valiha, mpampianatra mpikaroka, anisan’ireo namorona ny valiha chromatique, sns). Niompana bebe kokoa tamin’ny fomba fitendrena sy fampiasana ny valiha « diatonique » sy ny valiha « chromatique » ny fifanakalozana. Fotoana nanamafisan-dRatovo fa « mbola malalaka sy midadasika ny fikarohana tokony hatao amin’ity zavamaneno malagasy ity ».

Fihaonana nahazoana vokatra

Anisan’ny nahaliana ny mpianatry ny foibe fampianarana Valiha Académie ny nahita sy naheno ireo karazan-kira na gadona fanao maneran-tany notendren-dRatovo tamin’ny valiha samihafa. Ho azy ireo, « fihaonana nahitana vokany iny natao iny satria nahafantarana zava-baovao hafa indray ». Fantatra fa hitohy hatrany ny fanatontosana atrikasa sy fihaonana amin’ny mpikaroka, tahaka izao, raha ny fanazavan’ny tompon’andraikitry ny fampianarana eo anivon’ny Valiha Académie izay manana ny toerana ampianarany ao amin’ny lycée Privé Daniel Andravoahangy Ambony, ho an’ny eto an-dRenivohitra. Marihina fa ankoatra ny fampianarana mitendry valiha, tafiditra ao anatin’ny taranja ianaran’ny mpianatra ao amin’io foibe io ihany koa ny fifamatoran’ny valiha sy ny kolontsaina malagasy.

HaRy Razafindrakoto

 

News Mada1 partages

Concours de dessin : les résultats dévoilés lundi

A l’occasion de la célébration du 60e anniversaire du partenariat entre Madagascar et l’Union européenne, plusieurs activités sont à l’honneur, dont le concours du meilleur essai en dessin, organisé uniquement pour les enfants de 7 à 13 ans. L’annonce des résultats ainsi que la remise des prix se dérouleront le 7 mai à l’Alliance française d’Antananarivo (AFT), à partir de 14 heures.

Cette année, le thème choisi est «Les 12 étoiles, l’Europe et moi». Le concours incite donc les jeunes candidats à créer des œuvres pour le bon développement de leur éveil personnel et à imaginer dans ce sens un dessin original véhiculant un message spécial.

Selon le communiqué relatif à l’évènement, les trois meilleurs dessins seront primés. Les heureux gagnants bénéficieront d’une tablette, d’un casque audio sans fil et d’autres lots proposés par l’AFR.

Holy Danielle

Madagate1 partages

Naina Andriantsitohaina. Lettre ouverte à ceux qui peinent à nous gouverner, mais qui excellent à nous h...

Alors que ma culture m’incite à garder le silence et à rester dans l’ombre. Alors que mon éducation et celle de plusieurs générations avant moi bannissent l’utilisation du « Je ». J’aurais dû me taire et laisser faire.

Mais quand chaque journée apporte son lot de brimades et de persécutions dès lors qu’on essaie d’élever le débat. Quand chaque jour constate la volonté d’imposer la pensée unique. « Mon devoir est de parler, je ne veux pas être complice » (Emile Zola).

Le contrôle du ministère du Commerce de trop qui arrive après la demi-douzaine de contrôles fiscaux annuels. Le contrôle qui utilise des prétextes fallacieux pour essayer de soutirer des prébendes indues. Ou encore mieux, qui va servir à mettre la pression. L’utilisation de prétextes grotesques qui font exploser de rire si ce n’est que le risque financier peut signer l’arrêt de mort d’une exploitation. Qui en supportera les conséquences ? Les collaborateurs qui perdront leur emploi, mais d’abord un pouvoir politique qui utilise la machine administrative à des fins peu recommandables et dont la manœuvre est éventée.

Combien sommes-nous à subir ces contrôles incessants qui monopolisent nos collaborateurs ? Chaque opérateur a sa petite histoire sur le sujet. Et tous savent combien de conteneurs passent les douanes chaque mois avec la bénédiction suprême. Tous savent qui n’est jamais contrôlé et qui ne déclare jamais rien. C’en est assez ...

Étant président du Conseil d’administration de TOA (Trans Ocean Airways), je suis bien placé pour savoir que l’avion qui devait transporter le Président Rajoelina à Majunga n’avait aucun problème technique, mais que c’est la « petite » politique mesquine qui l’a cloué au sol. Que la fois d’après, l’autorisation de voler n’est arrivée qu’au milieu de la nuit pour un vol qui devait l’emmener à Manakara au petit matin. Mais je constate que certains hélicoptères, eux, peuvent être importés et auront le droit de voler quand bon leur semble. Pourquoi ne pas laisser chacun se donner les moyens de convaincre et vaincre à la loyale ?

Le patron de presse que je suis, a subi, comme tous mes confrères, les foudres de l’administration fiscale. Sûrement à titre d’avertissement à l’aube d’une période politiquement mouvementée. Les médias sont publiquement et régulièrement menacés d’amende, de fermeture ou d’emprisonnement. Parce qu’ils ne partagent pas les mêmes choix éditoriaux que le ministre de tutelle ? D’autres, eux, ne se gênent pas pour diffamer et insulter à longueur de colonnes, sûrement parce qu’ils n’ont pas grand monde pour les lire.

Plus de quatre mois après l’enlèvement de mon fils et après le dépôt des plaintes, je n’ai pas vu l’ombre d’un gendarme ou d’un policier pour assurer la protection de ma famille. Malgré mes demandes répétées et les promesses creuses d’un ministre. Tout le monde sait le risque de représailles sur ma famille, que j’ai pris en menant ce combat contre le kidnapping. C’est une insulte de traiter les victimes karana de coupables parce qu’elles n’ont pas osé prendre le risque de porter plainte quand on ne prend pas la peine d’assurer leur sécurité. C’est une insulte pour toutes les victimes dans tout le pays, surtout dans les campagnes.

Quand le ministre des transports exige à ce que je vienne personnellement prendre l’autorisation qui permettra de fumer mes vitres pour assurer ma sécurité sinon il la refusera, c’est transformer le droit de chaque citoyen en faveur. À quel prix ou quelle compromission ? C’est la politique de la terreur qu’on veut imposer à ceux qui ne veulent pas se soumettre.

Est-ce ma participation au lancement de l’Initiative pour l’Émergence de Madagascar (IEM) à Paris qui gêne ? On ne peut donc pas avoir une démarche qui s’inscrit dans une volonté d’avoir un vrai débat ? Un état des lieux de la situation dans laquelle on se trouve, une réflexion sur l’avenir. Sur quel socle reposera le développement à venir, quels sont les principes de gouvernance qu’il faudra s’imposer ? Tous les candidats devront répondre à ces questions pour que le public, les citoyens et les opérateurs puissent se positionner librement. Museler le débat et ne brandir que la menace reviennent à bafouer les droits fondamentaux qui nous appartiennent.

Les opérateurs commencent à se regrouper pour exprimer leur ras-le-bol et réclamer le droit de travailler sereinement. Les citoyens exigent le droit de s’exprimer. Ils ne veulent plus subir le harcèlement administratif ou politique. En toute liberté et sans craindre pour leur sécurité. En tenant de tels propos, je n’ignore pas que je me mets sous le joug d’un Code de la Communication répressif habilement remanié qui réprime le droit fondamental à pouvoir s’exprimer. Il est certain que je m’expose.

J’en arrive hélas à la conclusion que le harcèlement n’est pas fortuit. S’il arrivait encore quelque chose à ma famille ou à moi-même, je saurais pourquoi et par qui. L’opinion publique également ...

Naina Andriantsitohaina

Citoyen, entrepreneur et patron de presse

Madagate1 partages

Madagascar Wednesday Morning Group. Le programme de Marcelle Robinson, Présidente 2018-2020

Midi Madagasikara1 partages

UTOP – 10e édition : Cinq invités de choix

Les bénévoles font partie des incontournables de l’UTOP.

Des milliers de gens se préparent pour l’UTOP de ce week-end et du week-end prochain. La distribution de dossards et la réunion technique se sont tenues hier, au Lycée français de Tana.

En tout donc, il y aura cinq pour cette 10e édition dont deux sur l’ultra avec Jean Smith de Héritage trail et Angélique Plaire de l’« ut4m ». Les deux autres sont pour le Xtreme avec Raphaele Meachen du Trail des Vosges (F) et Louise Classeau (F) du trail du Colorado. Enfin, on aura sur le semi, Freddy Thevein de Colorado la Réunion. 1230 coureurs ont répondu présents pour les grandes courses dont 64 en Xtreme, 320 en semi, 125 en x-trail, six en  relais, 160 en ultra. Les petites courses ne sont pas dans ces chiffres, il y a au moins 700 engagés dessus. Les bénévoles sont déjà à pied d’œuvre. Et en tout et pour tout, 14 nationalités seront en lice donc demain.

Anny Andrianaivonirina

Midi Madagasikara1 partages

Tennis : FMT et Orange, un partenariat « win-win »

Le président de la FMT et le DG d’Orange Madagascar avec les trois filles championnes d’Afrique des moins de 12 ans à Bulawayo.

Pour un partenariat mutuellement avantageux. C’est le moins qu’on puisse dire de ce partenariat entre Orange Madagascar et la Fédération Malgache de tennis conclu juste depuis février, mais avec des résultats qui sont allés au-delà de ce que les deux parties ont espéré.

Depuis ce mois de février en effet, et puisque le partenariat ciblait spécialement les jeunes, le tennis malgache a enregistré de bons résultats.

L’organisation d’un tournoi U14 s’enchaînait avec un événement CAT de la même catégorie toujours sur notre sol avec à la clé de nouveaux points pour nos jeunes qui se qualifient, dans la foulée, aux championnats d’Afrique.

Comme le partenariat portait aussi sur les moins de 12 ans, les trois filles engagées au championnat d’Afrique à Bulawayo a ramené le titre de champion par équipe sous la conduite de Harivony Andrianafetra.

Cerise sur le gâteau, la FMT a reçu le trophée 2018 des mains du président de la Fédération internationale en récompense des efforts consentis ces derniers mois. Un bonus, voire du pur bonheur pour le président Stéphane Rakotondrainibe devant une fière chandelle à Orange Madagascar et son Directeur Général. Lequel se réjouit plus particulièrement de ce partenariat « win-win » car on met en avant les valeurs véhiculées par cette société qui entend servir et bien servir le sport à Madagascar.

Clément RABARY

Madaplus.info0 partages

YALI RLC : le programme intéresse de plus en plus les jeunes malgaches

Après son mandat, le programme de l’ancien président des USA, Young African Leadership initiative, Regional Learn Center continue de former les jeunes leaders dans leur communauté.
De plus, ce programme intéresse de plus en plus les jeunes malgaches. Pour chaque séance d’information organisée par les alumni (ancien récipiendaire de cette bourse de formation), la salle est toujours pleine. En outre, en voyant les profils des jeunes sélectionnés, la compétition devient de plus en plus rude. Pour rappelle, YALI RLC est une ramification du programme YALI rebaptisé Mandela Washington Fellowship, qui est une bourse de formation chez l’Oncle SAM. Mais la formation d’YALI RLC se fait sur le continent africain. Pour Madagascar, les jeunes entre 18 à 35 ans peuvent postuler à la formation en Afrique du Sud, mais récemment, un projet pilote a également été lancé pour que les jeunes malgaches ne maitrisant pas l’anglais puissent jouir de formation, mais celle-là se trouve au Sénégal. 11 jeunes malgaches de divers domaines se rendront en Afrique du Sud Dimanche prochain.
News Mada0 partages

“Fepa 2018” : asongadina ny lafiny fiompiana rehetra

 Hita eny amin’ny “ Fepa 2018” avokoa ny seha-pihariana fiompiana rehetra sy ny vokatra manodidina azy. Anisan’ny vokatra vaovao tsy fahitan’ny mpiompy ny provandy ho an’ny trondro.

Nisokatra, omaly ary hifarana amin’ny alahady 13 mey ho avy izao, ny “Tsenaben’ny  fiompiana sy ny vokatra azo avy aminy” (Fepa), karakarain’ny Malagasy matihanina amin’ny fiompiana (MPE). Miisa 162 ny tranoheva, ahitana varotra fampirantiana, famelabelaran-kevitra, fihaonan’ny mpamatsy ny mpanjifa mivantana hifampiraharahana, fisakafoana, fialamboly, sns. Nanokatra ny fotoana ny minisitry ny Fambolena sy ny fiompiana, Randriarimanana Harison, nilazany fa niroborobo tokoa ny fiompiana maneran-tany tato anatin’ny 20 taona farany ary anisan’izany ny eto Madagasikara. Mpiompy avokoa ny 70%-n’ny tantsaha malagasy (80%-n’ny mponina). Tena maro amin’ireo ny manao fiompiana haingam-pihodina, satria tsy mila renivola betsaka.

Hita eny avokoa ny fiompiana mahazatra, akoho amam-borona, osy sy ondry, omby, kisoa, eo koa ny lafiny tantely, ny bitro, ny trondro, sns. Eo koa ny kojakoja ilaina amin’ny fiompiana, ny sakafom-biby, ny fitsaboana ny biby sy ny fanafody fiarovana na fanefitra.

Malalaka ny fihariana trondro

Anisan’ny zava-baovao tsy fahitan’ny mpiompy loatra ny sakafo ho an’ny trondro, vokarin’ny orinasa tsy miankina ary tsinjarain’ny Farmshop. Mampanao fiofanana koa ny orinasa ka efa namoaka mpianatra 25 tamin’ny andiany voalohany ary faharoa amin’ity taona ity. Nambaran’ny tompon’andraikitra fa olana amin’ny fiompiana trondro eto Madagasikara ny rotsak’orana kely. Tsy ampy fiofanana sady tsy matihanina ny ankamaroan’ny mpiompy trondro. Fihariana manana ny hoaviny ity sehatra ity satria mbola ambany ny fihinanan’ny Malagasy trondro, 7 kg/olona/taona.

Njaka Andriantefiarinesy

News Mada0 partages

BNI Madagascar : manosika ireo vehivavy mpandrahara

Manana anjara toerana lehibe ny banky amin’ny fampandrosoana ny toekarena. Ny BNI, ohatra, mandritra ny Fim 2018, mampahafantatra ny tolotra rehetra ao aminy. Anisan’ireo goavana mpiara-miombon’antoka amin’io hetsika ara-toekarena io ny BNI, manome toky ireo mpanjifa ao aminy sy miantso ireo hafa hiditra ao aminy.

Nomena ny toerany koa ny vehivavy mpandraharaha, nanasana manokana ny filohan’ny vehivavy mpandraharaha eran-tany (FCEM)*, Marie-Christine Oghly, notronin’ny filohan’ny vehivavy mpandraharaha eto Madagasikara, Razakaboana Fanja, manana andraikitra aty amin’ny faritra atsimon’i Afrika momba ny vehivavy mpandrahara. Vonona manome torohevitra sy manosika azy ireo ny BNI.

“Banque digitale” sy “mobile banking”, ireo indray izao no ampahafantarana bebe kokoa ny mpanjifa tonga mitsidika ny tranoheva misy azy, miampy ny tolotra hafa efa fantatra. Fanamby ny hoe manakaiky kokoa ny mpanjifa. Mandritra izany fotoana izany koa ny hamoaboasana momba ny “mobile banking”, mifandraika amin’izao vanim-potoana izao, ao anatin’ny fivoriana momba ny toekarena aty amin’ny ranomasimbe Indianina. Tsara ho fantatra fa miisa sivy ireo banky mandray anjara amin’ity Fim 2018 ity.

R.Mathieu

News Mada0 partages

BFV – SG : tolotra manokana ho an’ny mpanjifa

 Tranoheva miavaka ny an’ny banky BFV-SG eny amin’ny “Foara iraisam-pirenena eto Madagasikara” eny Tanjombato (3-6 mey), tafiditra ao anatin’ny faha-20 taony. Misy ny tolotra manokana eny an-toerana hanomezana fahafaham-po ny mpitsidika. Hita eny ny fikarakarana ny mpanjifa, ny findramam-bola, ny fakana vola mandeha ho azy (Dab). Anisan’ny tombondahiny ny fampihenana isa roa ny zanabola, ahena 20% ny saran’ny fikarakarana ny antontan-taratasy manomboka ny 3 mey hatramin’ny 30 jona ho avy izao.

Ahena 20% koa ny saran’ny tolotra maromaro miaraka (package), toy ny pack Ebène ho an’ny mpanjifa tsotra (ahitana tolotra 10 miaraka), ny pack Power pro (tolotra 11 miaraka) ho an’ny matihanina, ny pack Jeunes ho an’ny tanora ary ny pack Mandrosoa.

Njaka A.

News Mada0 partages

Gfem : miara-miasa amin’ny Maorisianina

Manamafy ny fiaraha-miasany amin’ny vehivavy mpandraharaha maorisinina (AMPCE) ny Vondron’ny vehivavy mpandraharaha eto Madagasikara (Gfem). Natao sonia, omaly teto Antananarivo, ny fifanarahana eo amin’ny roa tonta ary hisy ny fandaharanasa hiarahana manatanteraka. Ao anatin’izany ny fanamafisana ny fahaiza-manao, ny fifanakalozana amin’ny varotra, ny fizarana kolontsaina, sns.

Hampitombo ny fifehezan’ny mpikambana ao amin’ny Gfem ny toekarena sy ny fandraharahany avy ity fifanarahana ity. Hitondra vokatra sy hampiroborobo ny tsenam-paritra aty amin’ny ranomasimbe Indianina (Coi) sy ny Sadc ihany koa.

Njaka A.

News Mada0 partages

Antsalova : nirefotra ny poa-basy, mpianaka roa indray voatifitry ny dahalo

Nitrangana fanafihan-dahalo tao amin’ny fokontanin’Ambolatera, distrikan’Antsalova, afakomaly hariva. Mpianaka indray norarafan’ireo dahalo ny tifitra variraraka ka maty tsy tra-drano. Olona telo hafa naratra mafy…

 Niditra an-keriny tao an-tanàna ireo malaso tamin’io fotoana io sady nanapoapoaka basy. Niharan’ny fanafihana ny tokantrano iray ao amin’ity fokontany ity. Tsy nisy resaka fa tifitra variraraka avy hatrany no niantefa tany amin’ireo olona tao an-trano ary tsy nihambahamba mihitsy ry zalahy. Vokany, olona roa indray namoy ny ainy raha telo hafa kosa naratra mafy. Araka ny fampitam-baovao voaray avy any an-toerana, niaina tao anatin’ny horohoro ireo niharam-boina sy ireo mponina tao amin’ny fokontany. Tsy afa-nanao na inona na inona rahateo ny mponina manoloana ny poa-basy sesilany nataon’ireo dahalo. Lasan’ireo malaso tamin’izany  ny omby miisa valo. Nitsoaka avy hatrany ry zalahy rehefa nahazo ny omby.

Nentina haingana namony hopitaly kosa ireo naratra ka avotra soa aman-tsara ihany ny ain’izy ireo. Afaka nampandre haingana ny zandary ihany ireo mponina tao an-tanàna ka raikitra ny fanarahan-dia, omaly maraina. Nisy ny fiaraha-mientana teo amin’ny zandary sy  ireo fokonolona ary mbola mitohy hatrany ny fanarahan-dia ireo dahalo. Tonga nanampy tosika ireo mpanara-dia koa ny miaramila sady hifanampy amin’ireo efa ao an-toerana.

Miaina ao anatin’ny horohoro sy mandry andriran’antsy hatrany ny mponina ao amin’ny faritr’i Melaky. Tsy laitra iainana intsony ny asan-dahalo amin’iny faritra iny. Tsy misy vahaolana matotra raisin’ny fanjakana manoloana izany fa variana miady seza fotsiny. Aiza ilay vina ho amin’ny fandriampahalemana? Ny dahalo indray ity no mifehy ny tanàna ary tsy vitan’izany fa mandripaka ain’olona mihitsy. Misy ny ezaka ataon’ny zandary, saingy very maina izany raha tsy misy fepetra hentitra raisin’ny fanjakana hamongorona ity asan-dahalo ity.

J.C

News Mada0 partages

Ambalavao Tsienimparihy : teratany sinoa iray nisy namono tamin’ny fomba feno habibiana

Hita faty tao amin’ny toeram-pivarotany ao amin’ny distrikan’Ambalavao Tsienimparihy, omaly ny teratany sinoa iray tompon’ny tranombarotra lehibe iray sy hotely iray ao an-toerana. Araka ny fampitam-baovao voaray, ireo mpiasany no nahita ny fatiny nihosin-dra tao amin’ny toeram-pivarotany. Tsy fantatra mazava kosa izay tompon’antoka tamin’ity raharaha ity. Nandritra ny fanafihadiana savaranonando nataon’ny polisy, fantatra fa vonoan’olona tsotra izao ny ambadik’ity fahitana fatin’olona ity. Nihosin-dra ny vatany ary nahitana tsatoka antsy. Very rahateo ny volan’ity teratany vahiny ity nandritra ny fanadihadiana nataon’ny polisy. Tsy nahitana fahavakisana anefa ny tranombarotra, saingy nahavariana ny antony nahafaty ilay niharam-boina, araka ny fanazavan’ireo olona akaiky azy. Tsy nisy olona nahiahina na nosamborina tamin’ity raharaha ity fa mbola ao anatin’ny fanadihadiana rahateo ny polisy ao Ambalavao ka aorian’izay ny hamantarana ny marina rehetra.

Voalazan’ireo olona akaiky ity teratany sinoa niharam-boina ity fa efa nipetraka hatry ny ela tao Ambalavao izy ary tsy manana olana amin’ireo olona manodidina azy. Lasibatry ny herisetra hatrany ireo teratany vahiny monina eto amintsika.

J.C

News Mada0 partages

Ankazomanga : tratra ireo andian-jiolahy mpanendaka

Voasambotry ny polisy avy ao amin’ny PPA4 Antaniavo, ny herinandro teo ireo andian-jiolahy miisa dimy mpanao sinto-mahery sy mpanendaka amin’iny faritra Ankazomanga sy Antsalovana iny. Araka ny fanazavan’ny polisy, ry zalahy ireto no tompon’antoka tamin’ny fanafihana teratany sinoa iray teo Antsalovana tamin’io herinandro lasa io. Nametraka fitarainana avy hatrany ilay sinoa ka nanomboka teo ny fanadihadiana nataon’ny polisy. Loharanom-baovao no nahafantarana ireo jiolahy roa nanendaka ilay Sinoa. Hitan’ny polisy ihany koa taorian’ny fanangonam-baova rehetra ny toeram-ponenan-dry zalahy ireo. Niroso tamin’ny fisamborana azy ireo ny polisy saingy tsy tratra tao an-tranony ny jiolahy iray. Nisy ny vela-pandrika ka tratra teny Antsalovana ihany izy ireo. Nohamafisin’ny polisy hatrany fa maro ny fitarainana voaray momba ny fisian’ireto jiolahy ireto. Hatreny amin’ny Boulevard Antsalovana izy ireo no manao ny asa ratsiny. Nisy vehivavy iray hafa koa voaendaka teny Tsaramasay, ny herinandro teo ihany. Voalaza fa tarika iray ihany ireo jiolahy nanendaka ilay Sinoa sy ireto tratra farany ireto. Niaiky ny heloka vitany izy ireo nandritra ny famotoran’ny polisy.

J.C

News Mada0 partages

Anosizato : mpitarika sarety maty voahosin’ny kamiao

 Ny antsoantson’ny olona no nanaitra ny mpamily ilay kamiao. Efa tsy nahetsika intsony ilay rangahy mpitarika sarety. Maty tsy tra-drano voahosin’ny kodiarana aoriana. Tetsy Anosizato no nitrangan’ity loza nahatsiravina ity, omaly maraina.

 Rangahy iray tokony ho 50 taona, mpitarika sarety, no maty voadonan’ny kamiao mpitatitra biriky, teny Anosizato, teo amin’ny PK 1 RN1 Ambodivona, omaly tokony ho tamin’ny 10 ora maraina. Araka ny fanazavana, nifanena teo amin’ny lalana tery mankany Soavina ilay kamiao sy ilay sarety. Tery ny lalana ka voafaoka ilay sarety, izay tsy tazan’ny mpamily ilay kamiao akory. Tery tao amin’ny kodiarana aoriana ilay rangahy, ka ny antsoantson’ny olona ny nanaitra ny mpamily. Mavesatra ilay fiara, tsy tafahetsika ilay rangahy io, ary nitarika ny fahafatesany. Nanamafy ny zandary fa maty tokoa ilay rangahy voahitsaka io.

Nitangorona ny olona, tsy nisy afaka nanao na inona na inona. Tonga teny an-toerana ny mpitandro filaminana ary nitondra ilay mpamily notanana eny amin’ny birao.

Rehefa afaka kosa ilay rangahy tao ambany kodiarana, natolotra ny fianakaviana avy hatrany.

Araka ny fanazavan’ny olona eny an-toerana, tery ny lalana vatovato mihazo an’i Soavina iny, kanefa ifamezivezen’ny fiara, indrindra ny kamiao, ankoatra ny sarety tarihin’olona na omby koa aza. Manampy trotraka ny mpivarotra amoron’ny lalana. Misy ihany ny fandaminana amin’ny lalana, saingy tsy maharaka izany ny mampiasa azy, ary izao mamoa-doza izao. Eo izany ny tsy fitandreman’ny mpamily, ny sarety, fa eo ihany koa ny fahateren’ny lalana, izay mila fandraisana fepetra, raha tsy tiana hiverimberina ny loza tahaka ity.

Loza hafa teny amin’ny RN1…

Mbola nitrangana lozam-pifamoivoizana ihany koa teny amin’ny lalam-pirenena voalohany (RN1), ny voalohan’ny volana teo, tany amin’ny PK 10+500, teo Ambodiafontsy Ampitatafika. Nandona olona nitondra moto teny an-toerana ny fiara 4×4 an’ny tetikasa PSDR. Potika tanteraka ny moto ary tena voa mafy ilay nitondra azy. Handeha ho any Fenoarivo ny lalan’ity 4×4 nifaoka ilay moto ity. Naratra mafy izy io ary nentina teny amin’ny HJRA, saingy maty teny an-dalana. Efa eo am-pelatanan’ny mpitandro filaminana ny raharaha.

Amin’ny trangan-javatra tahaka izao, miafara amin’ny raharaham-pihavanana ny raharaha, raha tokony hiafara eny amin’ny fitsarana. Araka ny lalàna mantsy, diso ny mpamily mahafaty olona, ary mety hampiditra am-ponja azy izany. Rehefa mifanaraka anefa ny fianakavian’ny maty sy ny nahavanon-doza, mety hiravona izany.

Yves S.

News Mada0 partages

Enin-taona ny zandriny indrindra… : 559 940 ireo mpiadina CEPE manerana ny Nosy

Mahatratra 559 940 ny isan’ireo mpianatra hiatrika ny fanadinana CEPE manerana ny Nosy. Mitsinjara amina ivontoeram-panadinana 1 874 ary efitranom-panadinana 13 801 izy ireo. Misy 48 ireo mpiadina manana fahasembanana.6 taona ny mpiadina zandriny indrindra amin’ireo mpiadina, avy ao amin’ny Cisco Antanifotsy,  Dren Vakinankaratra, ary 65 taona ny zokiny indrindra, avy ao amin’ny Cisco Ankazobe, Dren Analamanga.

Eto Analamanga, miisa 100 895 ireo mpiadina hiparitaka amin’ny foibem-panadinana 254. Anisan’ny be mpiadina indrindra ny eto amin’ny faritra Analamanga. Manaraka izany ny ao Vakinankaratra izay ahitana mpiadina 51 239.

Mamaramparana ny fandaharam-pianarana ny mpanala CEPE amin’izao fotoana izao. Hotanterahina, ny talata 14 aogositra, ny fanadinana rehefa nisy ny fanemorana nataon’ny minisitera.

Mbola manana telo volana, araka izany, ny mpianatra hanamafisana ny fahaizana amam-pahalalana hiatrehana ny fanadinam-panjakana.

Tatiana A

News Mada0 partages

Lalana Rocade : nanaitra ny olona ny « casseur de vitesse » sesilany

Niteraka resabe na tamin’ny haino aman-jery na tamin’ny tambajotra sosialy, omaly, ny fisian’ny « casseur de vitesse » tampoka etsy amin’ny lalana Rocade hivoaka an’Ankazomanga.

Natao intelo miantoana, isaky ny 50 metatra eo ho eo, izany “casseur de vitesse” izany. Fanehoan-kevitry ny mpampiasa lalana ny tokony hanesorana izany satria natao handehanana mafy, hialana amin’ny fitohanan’ny fiara, iny lalana iny.

Ilaina, saingy matetika loatra kosa ny fahitan’ny hafa io « dos d’âne » vao napetraka io ka lasa manimba fiara, indrindra tsy misy fampahafantarana mialoha ny fisiany.

Manana ny heviny koa anefa ireo mponina mipetraka manodidina eny satria mirimorimo ny fiara mandeha amin’iny lalana iny ka tsy mitsinjo ny mpandeha an-tongotra sy ny ankizy miampita eny.

Matetika isehoan’ny lozam-pifamoivoizana iny toerana iny vokatry ny fandehanana mafy. Lasa anaovan’ny tanora fitsapana ny tanjaky ny fiara ihany koa eny an-toerana ka vao mainka mitera-toza ho an’ny mpampiasa iny lalana iny ka mety ny fisian’ireo « casseur de vitesse » ireo.

Tatiana A

News Mada0 partages

« Herinandron’i Eoropa » : manome lanja ny kanto mampiavaka azy

Manomboka androany hatramin’ny 12 mey izao ny « Herinandron’i Eoropa », hetsika efa fanao isan-taona. Tafiditra indrindra ao anatin’ny fanamarihana ny « Andron’i Eoropa », ny 9 mey, ahatsiarovana ny fifanarahana tany Roma, niteraka ny fijoroan’ny Vondrona eoropeanina, izy ity.

Fotoana iray hanomezan-danja ny fitoniana sy ny fivondronan-kery ny « Herinandron’i Eoropa ». Marobe ireo hetsika tontosaina ho fanehoana izany, toy ny mahakasika ny zavakanto mampalaza an-dry zareo Eoropeanina. Ho an’ny eto amintsika, seho roa lehibe no fantatra fa karakarain’ny delegasion’ny Vondrona eoropeanina.

Voalohany amin’izany ny etsy amin’ny FJKM Tranovato Faravohitra, ny tolakandron’ny alakamisy 10 mey izao. Kaonseritra mozika klasika izy ity, vokatry ny fiaraha-miasa amin’ny fikambanana Madagascar Mozarteum. Hampanakoako ireo sanganasan’i Georg Friedrich Haendel sy i Claudio Monteverdi ny Groupe lyrique et orchestre de chambre. Hihira ny sanganasan’i Johann Sebastian Bach sy i Arcangelo Corelli kosa ny Quatuor Musikanto.

Ny asabotsy 12 mey ny andron’ny « cinéma » eoropeanina. Hisy ny fandefasana ilay horonantsary mitondra ny lohateny hoe « La novia », etsy amin’ny Institut français de Madagascar (IFM) Analakely, ny harivan’io.

Landy R.

News Mada0 partages

Fimpima maneran-tany : hamoaka mpianatra ny any Alemaina

Volana marsa sy avrily ary mey, anisan’ny nioty vokatra lehibe tokoa ny Fikambanan’ny mpikabary malagasy maneran-tany (Fimpima maneran-tany) any ivelan’i Madagasikara. Iray amin’ireny ny rantsana Fimpima maneran-tany any Alemaina izay hamoaka mpianatra ny 12 mey izao, ao amin’ny Helene-Mayer-Ring 23 80809 München (Munich).

Tafiditra ao anatin’ny fandaharam-potoana ny fizarana mari-pahaizana ho an’ny andia « Tsimoka ». Fandraisana ho mpikambana tsotra ireo mpiofana vao navoaka ho mpikabary. Fanasaloran-damba sy fitokanana ny sampana Fimpima maneran-tany Alemaina. Ireo rehetra ireo, arahina lanonana sy seho samihafa manasongadina ny hasin’ny teny sy ny kabary ary ny kolontsaina malagasy.

Ho an’ny any Frantsa kosa, ankoatra ireo famoahana mpianatra maro nandritra iny volana avrily iny, hanatanteraka ny « Alin’ny mpikabary » ny Fimpima maneran-tany, rahampitso ao amin’ny efitrano « Le Millénaire » (Savigny le Temple). Fotoana hanehoan’izy ireo ny sakafo malagasy, filatroana amina fitafy malagasy, totoreboka malagasy, sns.

HaRy Razafindrakoto

News Mada0 partages

« Fako » : kanto … mampisaina

Tsy ankiato ny fampirantiana etsy amin’ny Is’Art galerie Ampasanimalo ary tsapa ho samy manana ny maha izy azy sy ny mampiavaka azy ireo mifandimby maneho ny talentany. Ny amin’ity volana mey ity, ohatra, mifantoka tanteraka amin’ny tetikasa iray enti-manentana ny tsirairay amin’ny fiarovana ny tontolo iainana sy ny fahadiovana ny ho hita eny.

« Fako » ny lohatenin’ity fampirantiana ity, iarahan’ny mpanakanto telo : mpaka sary sy mpiangaly kanto araka endrika amam-bika. Tsy iza izany fa i Loris Behanzin, i Mat Li ary i  Verena Konrad. Hanomboka ny 10 mey ny fampirantiana ary tsy hifarana raha tsy ny 16 mey izao.

Samy tompon’andraikitra amin’ny fahalotoan’ny tontolo iainana ny rehetra. Mandritra ity fampirantiana ity, manantena ireo mpanakanto fa samy hahatsapa ny habetsahan’ny fandotoana sy ny fako ariany ny tsirairay. Heverina fa hanova ny toe-tsaina sy ny fomba fiaina andavanandro izany.

Samy haneho ny maha izy azy izy telo mirahalahy, ao anatin’ny « fako ». Iraisana kosa ny fanehoana ny aingam-panahy amin’ny alalan’ireo entana sy ny kojakoja samihafa, heverina fa tsy azo ampiasaina intsony, kanefa azo anehoana ny kanto sy hanamboarana fanaka hafakely sy tsy fahita firy.

Landy R.

News Mada0 partages

Hira madinika : tia mikaroka, mitrandraka mozika samihafa i Sophie

Tsy mitsaha-mitombo hatrany ireo tanora vao erotrerony miditra eo amin’ny tontolon’ny mozika, amin’ izao fotoana izao. Iray amin’ireny i Sophie Cathya na i Sophie, amin’ny maha mpanakanto azy. Kintana vaovao hanampy ireo efa kalaza eo amin’ny sehatry ny  mozika “variété” ny tovovavy.

Zanak’i Mahajanga i Sophie, saingy monina sy lehibe eto Antananarivo. Efa ela ny naniriany ho lasa mpihira, kanefa tamin’ity taona 2018 ity izy vao tazana teo amin’ny sehatry ny kanto sy namoaka  hira.  Amin’izao voalohany izao, tsy mifidy mozika atao i Sophie fa saika ataony avokoa  rehefa mety hankafizin’ny maro, toy ny hira milamina, ny mihetsiketsika, ny RNB sy ny  maro hafa.

Ho hita ao anatin’ny vokatra vaovaon’i Sophie ihany koa ny mozika sy ny kolontsaina  mampalaza ny faritra niaviany, raha ny fanazavany. “Tsy ho ela io”, hoy izy. Mampiavaka an’i Sophie ny finiavana mikaroka fiaraha-miasa amin’ireo mpanakanto zoky, ho fanamafisana ny fahaiza-manao sy ho fanatevenana ny traikefa.

Mpanakanto nosafidiny ho mpamorona ny tononkirany, ohatra, i Odyai.  Na izany aza, nambarany fa miezaka ny tsy maka tahaka be ny ataon’ity tovolahy ity izy fa mampiseho ny mampiavaka azy.  “Noho ny fitiavako ny hiran’i Odyai ny antony nahatonga ahy nisafidy azy ho mpamoron-kirako”, hoy i Sophie.

Ankoatra an’i Odyai, miara-miasa akaiky amin’ny Sophie ihany koa i Dat’Kôtry. Amin’ny ankapobeny, mibahan-toerana ao amin’ny tononkirany ireo zavatra tena  iainany sy ny  tontolon’ny fitiavana. Tanjony ny hanatanteraka ny faniriany ho lasa lavitra eo amin’ny sehatry ny mozika.  Efa misy rakitsary roa mivoaka any, amin’ izao fotoana izao: “Tavela” sy “Positiveo”.

Ho vaindohan-draharahany, amin’ity taona ity, ny hamoaka sanganasa vaovao, izay efa maromaro, sy ny hampahafantatra izany, amin’ny alalan’ny haino aman-jery. Hatao haingana izany rehetra izany, satria, atsy ho atsy, tsy ho hita eto an-tanindrazana intsony izy fa hikopakelatra, hipetraka any ivelany any, araka ny nambarany. Na izany aza, hitohy hatrany ny filalaovany mozika fa tsy ho voafetran’ny toerana misy azy, araka ny fampanantenany.

Landy R.

 

News Mada0 partages

Les clichés de la semaine

Les 73 députés pour le mouvement du changement, accompagnés d’une foule immense continuent à sensibiliser le personnel des différentes entités. Hier, ils se sont rendus au siège de la Jirama à Ambohijatovo et au ministère de la Défense nationale.

Prime pour le kick boxing malgache qui a porté le flambeau national lors du championnat continental à Cameroun.

Devant le contexte politique, les forces de l’ordre tirent la sonnette d’alarme.

La 10e édition de la Foire de l’Elevage et des Productions Animales (Fepa) se déroule au centre By pass Alasora du 3 au 6 mai

Photo : Mamiherison et Tina R.

News Mada0 partages

Verdict de la HCC : les lois électorales à réviser

Le verdict de la HCC vient de tomber hier soir. Si la loi organique relative à l’élection des députés peut passer, celles relatives au régime général des élections et des référendums ainsi qu’à l’élection du Président de la République, doivent être réexaminées. Car « Non conforme » à la constitution.

C’est hier dans la soirée que la Haute cour constitutionnelle (HCC) a émis ses décisions par rapport aux textes électoraux qui ont alimenté une vive tension ces derniers jours. Et le verdict est un camouflet à l’endroit du régime et de ses proches qui ont défendu bec et ongles ces textes.

Il s’agit en tout cas d’une demi-victoire pour les élus de l’opposition. Que ce soit, par rapport au bulletin n2, à la restriction à l’inscription dans la liste électorale, au délai de campagne de 7 jours ou encore aux obligations des médias privés, le pouvoir a été débouté sur tous les lignes.

Les juges constitutionnels ont en effet énuméré une dizaine de dispositions de la loi organique relative au régime général des élections et des référendums  qui ne sont pas conformes à la Loi fondamentale. C’est le cas notamment  des articles 12 et 43 alinéas 2 et 3, 44, les termes relatifs aux médias privés dans les articles 57, 110, 111, 113 et 116 ainsi que les articles 22 alinéas 2 et 3, les articles 74 et 75, les sanctions et recours prévus par l’article 114 alinéas 2 et 3, l’alinéa 2 de l’article 120 ou encore l’article 243.

Sans oublier que «Le délai de sept (7) jours prévu par l’article 56.2» de cette même loi n’est pas conforme aussi aux dispositions de la Charte africaine de la démocratie, des élections et de la gouvernance. A cela s’ajoutent diverses dispositions qui ont été émises «sous réserve d’interprétation ou réserve/recommandation».

Immixtion du Gouvernement

Plus précisément, les dispositions anticonstitutionnelles concernent en effet les points évoqués par les élus de l’opposition avant l’adoption de ces lois. Sur l’établissement et la refonte des listes électorales, la HCC rappelle les attributions de la Ceni par rapport aux préparatifs électoraux.

«L’immixtion du gouvernement sous la forme d’initiative en matière d’établissement et/ou de refonte de la liste électorale et du Registre électoral national n’est pas conforme à la Constitution», rappelle la HCC.

Dans l’un de ses considérants, la HCC note que la durée de la campagne électorale de 15 jours à 7 jours n’est pas conforme aux dispositions de l’article 17 alinéa premier de la Charte africaine de la démocratie, des élections et de la gouvernance du 30 janvier 2007 qui dispose que «Les Etats parties réaffirment leur engagement à tenir régulièrement des élections transparentes, libres et justes, conformément à la Déclaration de l’Union sur les Principes régissant les élections démocratiques en Afrique».

Médias

Sur les principes régissant les médias publics et médias privés en période de campagne électorale, la HCC souligne que les médias publics et privés ne sont pas systématiquement soumis aux mêmes principes «qu’il échoit d’extirper tous les termes relatifs aux médias privés dans les articles précités», note la HCC.

Quant au financement et à la transparence de la campagne électorale, la Haute cour de rappeler que l’article 88 de la loi organique déférée interdit le financement des campagnes électorales par des éléments constitutifs de blanchiment de capitaux ou de toute autre infraction à caractère financier ; «qu’en cas de condamnation définitive en application de l’article 88 alinéa 2, la juridiction compétente saisit la Haute Cour Constitutionnelle pour constater la disqualification de l’élu».

Bulletin n°2

L’article premier de la décision des juges constitutionnels sur la loi organique n°2018-009 relative à l’élection du Président de la République constitue aussi un autre camouflet pour le régime car la mention «un extrait de casier judiciaire Bulletin n° 2 délivré par le parquet compétent» de l’article 10 de cette loi organique doit être extirpée pour non-conformité au principe constitutionnel d’égalité  entre les candidats lors des différentes élections.

La Haute cour d’indiquer qu’à travers cette disposition, «il y a inégalité devant la loi pour les candidats soumis à des élections directes ; que l’insertion de cette disposition sur le Bulletin n°2 dans l’article 10 de la loi déférée doit être déclarée contraire à la Constitution ; que pour respecter l’égalité entre les candidats des différentes catégories d’élections, le Bulletin n°3 reste la pièce exigée».

Rakoto

 

News Mada0 partages

Musique : Sa’Roy apporte le vent du Sud

Après une tournée africaine couronnée de succès l’année dernière, le trio Sa’Roy inaugure la saison dans la capitale à travers un concert, ce samedi, au CGM Analakely.

De Pretoria à Maputo, en passant par Durban, Cape Town, Harare et Zimbabwe, le groupe originaire du Grand sud a fait pas mal de chemin tout au long de l’année  2017. Une fierté pour la culture de la Cité du Soleil. En tout, la conviction qui anime chaque pilier de la formation a d’ailleurs «suscité l’attention de notre spectateur vis-à-vis de l’art et la culture topiquement malgaches. Car Madagascar recèle d’innombrables richesses qui ne sont pas exploitées au bon sens du terme».

Nouvelles sonorités

Le groupe Sa’roy, mot valise intégrant «Sairy» ou artiste et «Roy» ou épine, trouve sa genèse dans le district de Beloha, région Androy. Formé par Soaraza, Sambeto et Ando, le trio a tenté un coup de poker artistique lors d’un concours de chant, portant sur la protection de l’environnement intitulé «Hira maintso», qu’il a remporté de justesse grâce à son titre «Arovy ty ala».

«Le mensonge qui fait du bien vaut mieux que la vérité qui fait du mal, dit-on. Comme il a fallu l’enregistrement d’un titre afin de participer à ce concours, j’ai dû mentir à mes grands-parents pour qu’ils me donnent un peu d’argent  pour le studio. Je les ai persuadés de me soutenir financièrement pour un concours de la Fonction publique. Heureusement qu’on a gagné», se remémore Soaraza, le meneur du groupe.

C’est donc un désir commun d’expérimenter de nouvelles sonorités et de donner une couleur unique à sa musique qui a été à l’origine de ce subtil mélange de banaiky et d’a capella.

Porté par la dynamique des collaborations artistiques, Sa’Roy signe une série de concerts outre nos frontières avec les musiciens suisses de The Forest Jam Band depuis 2015.

Joachin Michaël

News Mada0 partages

Basikety – Mada «N1B lehilahy» : nahintsan’ny USF ny Chicago Diana

Tontosa, omaly tetsy amin’ny kianja mitafon’i Mahamasina sy teo ivelany, ny lalao ampahavalon-dalana, hiadiana ny ho tompondakan’i Madagasikara, taranja basikety, sokajy “N1B lehilahy”. Saika tafavoaka avokoa ireo ekipa goavana, saingy vokatra iray tsy nampoizin’ny mpijery ny nihintsanan’ny AS Chicago avy any Diana, izay noheverina fa andrarezina. Nosakanan’ny USF avy any Matsiatra Ambony, tamin’ny isa, 75 no ho 65 mantsy ny lalan’izy ireo.

Niady ny fihaonana, ary nifamaliana sy nifandimbiasana ny nitarika ny isa teo amin’ireo tapa-potoana telo voalohany. Teo amin’ny tapa-potoana farany vao nanomboka nisy ny elanelana teo amin’ny roa tonta. Saika valim-panafihana hatrany no namonoan’ny USF, ireo baolina tafidiny.

Ankoatra izay, nahatafita ekipa roa ny ligin’Analamanga : ny DTSC nanilika ny CBBU Vakinankaratra, tamin’ny isa mazava, 101 no ho 50. Teo koa ny nanilihan’ny ECBBA ny ABBS Analanjorofo, tamin’ny isa, 100 no ho 51. Manohy ny lalany ihany koa ny Cnaps Itasy, rehefa nandavo ny USBA Alaotra Mangoro, tamin’ny isa, 86 no ho 48, ary SBC Vakinankaratra, nanilika ny ASB Itasy, 81 no ho 67. Tamin’ny isa, 95 no ho 46, kosa ny nandresen’ny NCBB Boeny ny Team BB Betsiboka.

Torcelin

News Mada0 partages

Tenisy : nahitam-pahombiazana ny fanohanan’ny Orange ny FMT

Fahombiazana ! Izay no ilazana ny fiarahan’ny Federasiona malagasy ny tenisy (FMT) sy ny Orange Madagascar, araka ny tatitra voaray, ho fanohanana ny fanatanjahantena malagasy. 

Navoitran’ny filohan’ny FMT, Rakotondrainibe Stéphane, ny vokatra voalohany eo amin’ny fiarahana amin’ny Orange Madagascar. Matotra izany fiaraha-miombon’antoka izany eo amin’ny roa tonta ho an’ity taona 2018 ity. Tanjona sy fanamby amin’izany ny fampiroboroboana ny taranja tenisy malagasy, fanomezan-danja azy amin’ireo tanora amin’ny alalan’ny fampandraisana anjara azy ireo amin’ny fiadiana ny tompondaka eto an-toerana sy ny faritra, araka ny sokajiny avy.

Fifaninanana roa lehibe no efa natao hatramin’ny nisian’ny fiaraha-miasa eo amin’ny FMT sy ny Orange : ny fiadiana ny tompondakan’i Madagasikara U14, ny nahafahan’ireo mpilalao nahazo isa CAT ny tapaky ny febroary 2018. Ny faran’ny febroary 2018 kosa, nandray ny fifaninanana ITF/CAT Junior Circuit U14 grade 2 i Madagasikara. Nahafahan’ny mpilalao malagasy nahazo isa CAT io fifaninanana natao teto an-toerana io.

Niakatra sokajy CAT i Madagasikara avy amin’ireo fifaninanana roa ireo, nafahan’ny FMT nandahatra mpilalao maromaro tamin’ny fiadiana izay tompondakan’i Afrika U14 ; afaka nampiditra mpilalao maro tamin’ireo mpandray anjara U14 circuit ITF/CAT ihany koa ny FMT.

Tompondakan’i Afrika Atsinanana

Nambaran’ny FMT fa tompondakan’i Afrika Atsinanana ny ekipa malagasy isaky ny ekipa 2018 U12, lalao natao tany Bulawayo, Zimbabwe, ny volana marsa tamin’ity taona ity. Nandrafitra izany ekipa izany Andrianafetra Harivony (kapiteny), Rasendra Miotisoa, Rakotomalala Fikasana, Robinson Andrianafetra Miarana. Mbola handray anjara amin’ny fiadiana izay ho tompondakan’ny kaontinantan’i Afrika ireo ankizivavy ireo ny volana aogositra 2018.

Nahafapo ny vokatra ka nanambara ny tale jeneralin’ny Orange, i Michel Degland, fa “mahatsara vintana ny mpilalao malagasy hisalotra ny anaram-boninahitra ho reharehan’i Madagasikara eran-tany ny fanohanana ny federasiona, toy ny efa vitan’ireo zokiny. Mampitombo fanantenanana ho an’ny avy ireo vokatra hita voalohany ireo”. Manome lanja ny taranja eto an-toerana avy amin’ny Federasiona iraisam-pirenena ny tenisy (ITF) ny amboara 2018 efa azon’ny FMT.

Koa amin’izao fanohanan’ny Orange ny FMT izao, ao ny fanampiana amin’ny vola, mampakatra hatrany ity taranja ity eto an-toerana. Rariny raha manohana ity taranja ity ny Orange, noho izy mavitrika, mangarahara, manakaiky ny rehetra, izany hoe, ireo endrika voizin’ny Orange.

R.Mathieu

News Mada0 partages

Kitra any Eoropa – «Ligue des champions 2018» : 11 taona aty aoriana hiatrika famaranana ny Liverpool

  Liverpool avy any Angletera sy ny Real de Madrid avy any Espaina. Ireo ny ekipa roa hiatrika ny famaranana, hiadiana ny ho tompondakan’i Eoropa “Ligue des champions”, taranja baolina kitra. Fihaonana, hotanterahina ny asabotsy 26 mey ho avy izao, ao amin’ny kianja Olympique, Kiev, ao Okrainina.

Raha tsiahivina, tsy ampy niakaran’ny AS Roma ny fandresena, 4 no ho 2 azony, nanoloana ny Liverpool, nandritra ny fihaonana miverina, notanterahina ny alarobia lasa teo. Efa nanantombo, tamin’ny isa 5 no ho 2, mantsy ny Anglisy, nandritra ny lalao mandroso, herinandro lasa izay.

Ekipa efa zatra miatrika ny famaranana ny Real izay hiady fanintelony izany, amin’ity. Ry zareo rahateo no tompon’ny anaram-boninahitra farany. 11 taona lasa kosa ny niatrehan’ny Liverpool izany. Heverin’ny rehetra fa tsy hiady ny famaranana satria tsy hahasakana an-dry Ronaldo sy ry Marcelo ny Anglisy, amin’ity.

 Traikefa sy mpanazatra

Betsaka kosa ny maka an-dry zareo Liverpool satria tsara ny lalao rehetra nataony, ary mahabe fanantenana. Na izany aza, mety ho very eo amin’ny traikefa amin’ny fiatrehana lalao goavana toy izao ry zareo raha ny fijerin’ny teknisianina.

Lalaon’ny mpanazatra koa nefa ity famaranana ity. Mety ho manantombo i Zidane raha mitaha amin’i Jürgen Klopp. Hain’i Zidane mantsy ny manova ny taktikan’ny lalaony, arakaraka ny ekipa hifandonany. Fantany tsara ihany koa ny mpilalao tokony hajoro manoloana izany. Etsy ankilany, manana mpilalao mahay sy matanjaka ary fetsy koa anefa i Klopp. Anisan’ireny ireo lohalaharana afrikanina, i Mohamed Salah sy i Mané. Saika mahatafiditra baolina hatrany mantsy izy mirahalahy ireo, tamin’ny lalao rehetra natrehiny, tamin’ity “Ligue des champions”, ity.

Hatreto aloha, hanala vela ny Liverpool satria resin’ny Real de Madrid, tamin’ny isa, 1 no ho 0,  izy ireo nandritra ny lalaom-bondrona, ny 4 novambra 2014.

Tompondaka

 

News Mada0 partages

Chronique : sans « me culpa » pas de credo

Pasteurs et prêtres du FFKM à un moment ont exigé des acteurs politiques de faire une sorte de confession publique en préalable de l’onction de réconciliation qu’on leur aurait proposé en réparation de leurs fautes. Personne ne s’est soumis à cette procédure, trop fier pour faire des aveux, chacun suffisamment imbu de sa personne pour imaginer l’hypothèse d’avoir pu mal agir. Comment penser que des rivaux par nature puissent se réconcilier ou même en éprouver le besoin. Lors même qu’ils accepteraient de se soumettre à cette épreuve, ça risque de n’être que vanité, expédier une formule pour passer rapidement à autre chose. Pourquoi du reste se réconcilier serait indispensable, alors que naturellement les objectifs conduisent à se concurrencer entre centaines de personnes sans se faire de cadeaux, et que si ces candidats de demain avaient un peu d’humilité et de regret en raison d’actes commis dans le temps, c’est au peuple qu’ils doivent demander pardon. C’est devant la population que les politiciens doivent s’amender pour réconcilier le peuple avec la politique. Même pas après tout la population préférerait mille fois se priver des demandes de pardon par la classe politique, et qu’en retour ces gens-là fassent amende honorable, en se mettant autour d’une table et réfléchir sur les moyens qui interdirait à quiconque de passer outre les règles qu’ils poseraient ensemble afin de garantir les élections d’une crédibilité des résultats qui ainsi s’imposeraient à tous sans possibilité de contestation.

Des chants de sirène tentent pour le moment de détourner l’opinion vers l’œuvre de réconciliation, miroir aux alouettes, on ne ferait qu’y perdre le temps qui est précieux si l’on veut éviter au peuple d’avoir à subir les affres d’une crise, ça serait merveilleux de réussir à tenir les élections dans les délais que fixe la constitution, ce qui après avoir frôlé le grand risque actuel, permettrait de recouvrer un dignité pour s’en être sorti de soi-même, être resté dans les clous de la constitution en respectant le calendrier légal.

Le gouvernement a fait preuve de zèle en convoquant une nouvelle session parlementaire afin de réexaminer les lois électorales. Décidément pour l’absence de tact ces gens au pouvoir posent là. Par souci de ménager la susceptibilité à fleur de peau des «partenaires» il eut été plus habile d’éviter ce genre d’initiative unilatérale, même conforme au calendrier légal. De plus ils se sont d’eux-mêmes disqualifiés pour présenter des projets, laissez à d’autres d’avancer des propositions de loi.

Léo Raz

 

News Mada0 partages

Madagascar il y a 100 ans

Pasteurs et prêtres du FFKM à un moment ont exigé des acteurs politiques de faire une sorte de confession publique en préalable de l’onction de réconciliation qu’on leur aurait proposé en réparation de leurs fautes. Personne ne s’est soumis à cette procédure, trop fier pour faire des aveux, chacun suffisamment imbu de sa personne pour imaginer l’hypothèse d’avoir pu mal agir. Comment penser que des rivaux par nature puissent se réconcilier ou même en éprouver le besoin. Lors même qu’ils accepteraient de se soumettre à cette épreuve, ça risque de n’être que vanité, expédier une formule pour passer rapidement à autre chose. Pourquoi du reste se réconcilier serait indispensable, alors que naturellement les objectifs conduisent à se concurrencer entre centaines de personnes sans se faire de cadeaux, et que si ces candidats de demain avaient un peu d’humilité et de regret en raison d’actes commis dans le temps, c’est au peuple qu’ils doivent demander pardon. C’est devant la population que les politiciens doivent s’amender pour réconcilier le peuple avec la politique. Même pas après tout la population préférerait mille fois se priver des demandes de pardon par la classe politique, et qu’en retour ces gens-là fassent amende honorable, en se mettant autour d’une table et réfléchir sur les moyens qui interdirait à quiconque de passer outre les règles qu’ils poseraient ensemble afin de garantir les élections d’une crédibilité des résultats qui ainsi s’imposeraient à tous sans possibilité de contestation.

Des chants de sirène tentent pour le moment de détourner l’opinion vers l’œuvre de réconciliation, miroir aux alouettes, on ne ferait qu’y perdre le temps qui est précieux si l’on veut éviter au peuple d’avoir à subir les affres d’une crise, ça serait merveilleux de réussir à tenir les élections dans les délais que fixe la constitution, ce qui après avoir frôlé le grand risque actuel, permettrait de recouvrer un dignité pour s’en être sorti de soi-même, être resté dans les clous de la constitution en respectant le calendrier légal.

Le gouvernement a fait preuve de zèle en convoquant une nouvelle session parlementaire afin de réexaminer les lois électorales. Décidément pour l’absence de tact ces gens au pouvoir posent là. Par souci de ménager la susceptibilité à fleur de peau des «partenaires» il eut été plus habile d’éviter ce genre d’initiative unilatérale, même conforme au calendrier légal. De plus ils se sont d’eux-mêmes disqualifiés pour présenter des projets, laissez à d’autres d’avancer des propositions de loi.

Léo Raz

News Mada0 partages

Hevitra mandalo Resaky ny mpitsimpona akotry : aleo tsinjovina hatrany ny fisin’ny mangarahara

Olona mpiray dia izao indray ve dia hifampivarotra saka be loha ? Tsy todin’ireo mpitarika anie ny rodobe ankehitriny raha tsy tonga nanatevin-daharana ny olona tsirairay eto. Hitaky ny fanonganan’ireo tompon’andraikitra amperin’asa niaraka ihany koa nohon’ny tonga ny fametrahana rafitra hatao andimbiasana ny teo aloha, lasa misy akinafonafona, tsy mety aposaka ny tena izy fa angatahana ny vahoaka anana fahatokisana fotsiny, toy ny filazana aminy « vita teo ny nilana anareo, misaotra tompoko ». Izay ilay voalaza hoe fanaovana fitaovana ny vahoaka. Ampina amin’ny fanonganana dia rehefa voaroba ny fahefana hanao an’izay tiany ny mpitondra vaovao. Tsia, tsy izay ny demokrasy, ary iaraha-mahafantatra fa mody samy nanao rainikoto mpiasabe tsy tia aheno no tsy tia ahatazana fotsiny nefa mahalala fa tsy tena manaja lalàna iny làlana nodiavina iny.

Ny mponina tsy bado araky ny fiheveran’ny sasantsasany amin’ireo mpanao pôlitika na avy atsy andaniny na avy ato ankilany. Misy maro ny olona mahiratra eo anivon’ny fiarahamonina. Ny tsy fanomezana hasina ny vahoaka mety handoza, tsy mampipaoka ny ady isak’izay mandeha dia ny fandeferan’ny mponina izay malaina anao hetsika mitarika korontana tsy misy fitsaharana.

Na teto amin’ity toerana ity aza dia impiry impiry nampatsiahy ny fitondrana fa ny tsy fanomezana fahafahana ny olona, toy ny fandrarana ny fanaovana fihetsiketsehana an’arabe dia tsy fahaizana mijery lavitra, izany hoe tsy mendrika hitantana ny raharaha-pirenena sy hitondra vahoaka. Ny fihetsiketsehana madinika izay norarana omaly raha todiana jerena dia maivana faran’izay maivana ampitahaina amin’ireo rodobe isan’andro voatery ekena. Na izay fotsiny aza dia ampy ahatazanana ny fanaovan’ny mpitondra dia miverina izany hoe làlana fanaovana tari-dositra rehefa tsapa fa mananontanona ny faharesen’ny tena. Raha ny atsasan’ny zavatra ekena androany tsy ho nandeferana omaly midika mazava izany ny fihemoran’ny tena.

Torak’izany koa ny rahampitso, sao manantena ny mpitarika an’io hetsika ankehitriny io fa tsy manam-petra ny fandeferan’ny mponina. Efa mikotrika koa aza izao ny hevitra fa andeha ho fehezina dieny aty ampiandohana ireo mpitantana, efa tazana sahady mantsy ny fironany any amin’ny fitiavana manapaka irery sy mandidy ny maro ary tsy fanekena fanomezana sehatra an’izay tsy mitovy hevitra aminy na anisan’ny mpiray dia eo amin’ny fanoherana ny fanaon’ny fitondrana Rajaonarimampianina amin’ilay fomba kopo-soroka sy amboletra.

Léo Raz

 

News Mada0 partages

Us et coutumes : Zèle contre zèle

L’ouverture de la session parlementaire malgré la présence du gouvernement presque dans son intégralité, a perdu de son étincelle alors que l’examen des lois électorales devrait figurer à l’ordre du jour. Mauvaise ambiance pour zèle unilatérale. A Ambatondrazaka c’est l’inverse, lors de la cérémonie d’ouverture des jeux scolaires, les «révoltés» ont présenté le «dred» qu’ils ont nommé sans convenir avec le ministère qu’ils ont ainsi voulu coiffer au poteau.

 

News Mada0 partages

«Tsikonina 2018» : les enfants aux fourneaux

Les préparatifs du concours «Tsikonina 2018», organisé annuellement par la commune urbaine d’Antananarivo (CUA), sont lancés. L’inscription est déjà ouverte jusqu’à la fin du mois auprès des arrondissements d’appartenance ou au sein du département culturel et social de la CUA, sis au stade de Mahamasina, pour les enfants âgés entre 8 et 12 ans  de la capitale. Selon  les informations, les participants doivent se réunir en groupe de 5 personnes, comportant des filles et des garçons.

Ce type de concours est réédité chaque année pour atteindre le même objectif, qui est de valoriser les denrées alimentaires locaux et de promouvoir l’art culinaire typiquement malgache, chez les générations futures. Il favorise aussi  la cohésion et l’entraide entre les enfants participants, qui font partie des valeurs culturelles malgaches.

Le concours se déroulera le 6 juin pour les 2e et 4e arrondissements, le 13 juin pour les 5e et 6e arrondissements et le 20 juin pour les 1er et 3e arrondissements. La finale se tiendra le 29 juin à Mahamasina. De gros lots seront décernés aux trois premiers.

Fahranarison

News Mada0 partages

Ambalavao : un Chinois assassiné dans son magasin

Un ressortissant chinois d’une soixantaine d’années a été assassiné, avant-hier, dans son magasin à Ambalavao Tsienimparihy.

Découverte macabre dans un grand magasin de quincaillerie, sis à Ambanitsena, district d’Ambalavao Tsienimparihy, hier matin, aux premières heures. Un ressortissant chinois  a été trouvé sans vie dans son magasin.

Selon les explications, la victime, d’une soixantaine d’années, était également le propriétaire d’un hôtel renommé de la localité. C’est son fils qui a eu la mauvaise surprise de découvrir le corps de son père gisant dans un bain de sang.

Il semble que le Chinois a été tué à l’arme blanche. Ses agresseurs auraient utilisé des bâtons ou des barres de fer, d’ailleurs les enquêteurs n’ont retrouvé ni blessure de balle ni trace d’objet tranchant sur le corps de la victime.

Indice des enquêteurs

Les informations recueillies ont permis de savoir que le PDG a été tué la veille. Pourtant, personne n’a été témoin du déroulement de l’attaque malgré les appels effectués dans la localité. Une des premières pistes des enquêteurs serait sûrement d’interpeller les deux employés qui ont quitté le magasin à sa fermeture la veille. D’ailleurs, on sait que ce sont les dernières personnes qui étaient avec le Chinois avant sa mort.

Selon une source, la victime habitait la localité depuis des années. Personne n’aurait pensé qu’il allait mourir de cette façon du fait qu’il n’avait aucun problème avec les villageois.

D’après les dernières nouvelles, une grosse somme d’argent aurait disparu dans le magasin.

Ando Tsiresy

News Mada0 partages

Raid de dahalo a Antsalova : deux morts, trois blessés

La terreur s’est installée dans le village d’Ambolatera, district Antsalova, dans la soirée d’avant-hier. Aux environs de 19 heures, le village a été pris d’assaut par plusieurs dahalo équipés de fusils de chasse et d’armes blanches. Leur cible était la maison d’un villageois car une fois à l’intérieur de la maison, ils ont tiré des coups de feu sans prévenir.

Deux occupants ont été fusillés à bout portant et n’ont pas survécu. Trois autres n’ont pas échappé aux rafales de tirs des malfaiteurs. Ils ont été blessés. Les dahalo se sont emparés de huit zébus avant de prendre la fuite.

Impuissance des villageois

D’après les explications, au moment de l’attaque, les rues de la localité étaient déjà vides. Cela a permis aux assaillants d’entrer dans le village sans être repérés. De plus, en entendant les coups de feu, les villageois n’ont pas osé sortir de leur maison.

Ce n’est qu’après le départ des dahalo que les habitants ont décidé de venir au secours des victimes, en les évacuer à l’hôpital. Selon les informations obtenues, ces dernières sont aux soins intensifs à cause de la gravité de leurs blessures.

Hier matin, plusieurs éléments de la Brigade de la gendarmerie de la localité, avec l’appui des fokonolona, ont entamé l’enquête.

ATs.

News Mada0 partages

Journée mondiale de la prière : participation active des jeunes

Fidèle à leur engagement, la ligue pour la lecture de la Bible et la Société biblique à Madagascar (SBM) vont de nouveau célébrer le «Global day of Prayer (GDOP)», ou la Journée mondiale de la prière, ce dimanche 20 mai à Antsahamanitra.

«Cette année se distingue particulièrement par la participation active de jeunes chrétiens à travers une marche de prières partant de trois endroits clés de la capitale (Ankatso, Andohalo et Ampasika), du 5 au 19 mai, pour se terminer par un rassemblement devant le stade de Mahamasina», selon le président de la SBM, le pasteur Hubert Rakotoarivony, à l’annonce de cet événement devant la presse, hier, à Ampasampito.

En effet, trois activités sont au programme du GDOP. D’abord, chaque communauté chrétienne (famille, cellule, association, église…) sera en communion dans une chaîne de prières continue, dix jours avant la Pentecôte, comme c’est le cas de la marche de prières des jeunes.

Puis, dans l’après-midi du dimanche de la Pentecôte, tous les chrétiens vont élever leurs prières ensemble afin d’intercéder pour la Nation. Et enfin, durant les 90 jours après la Pentecôte, l’entraide et le soutien en faveur des nécessités seront priorisés.

Les organisateurs de cet événement invitent tout un chacun, allant des dirigeants aux simples citoyens, en passant par les politiques et militaires, à observer cette journée du GDOP à Antsahamanitra, le dimanche de la Pentecôte.

Sera R.

A noter que le GDOP est actuellement à sa 15e édition pour Madagascar, où plus de 200 pays de tous les continents s’unissent en prières pour leurs nations respectives. Ce mouvement a commencé à Cape Town, en Afrique du Sud, en 2001. Il s’est ensuite étendu à travers le monde.

 

News Mada0 partages

Antilin’i Madagasikara : dynamiser les jeunes à être acteurs du développement

L’association des scouts catholiques masculins de Madagascar, plus connue sous l’appellation «Antilin’i Madagasikara», dynamise les jeunes à être acteurs du développement de Madagascar. Dans cette perspective et conformément à la vision 2017-2020, 27 assistants des divers diocèses catholiques de la Grande île suivent une formation des formateurs, depuis le 27 avril dernier jusqu’au 6 mai prochain, dans les locaux des Pères carmes à Itaosy.

95 ans maintenant que l’Antilin’i Madagasikara (AIM) accueille les jeunes catholiques de l’île dans un climat fraternel de compréhension, d’estime et de respect réciproque.

L’année dernière, l’association a établi une vision de développement pour les quatre années à venir. Et dans cette optique de valoriser la progression personnelle et de contribuer au développement des jeunes, le renforcement de capacités des formateurs figure parmi les lignes de cette feuille de route, garante du succès de l’éducation scout.

Comme l’a expliqué Eric Jaonarana, directeur de formation de l’AIM, cela fait dix ans qu’une formation de ce genre n’a été tenue. «Le manque de ressources humaines étant assez important, cette formation devrait permettre à chaque participant de renforcer le dynamisme de l’association», a-t-il souligné.

95e anniversaire et vision du centenaire

Par ailleurs, Agathino Manankajaina, commissaire général de l’AIM, a tenu à souligner que cette formation devrait aboutir à l’établissement d’une multitude de stratégies afin d’atteindre cette vision de dynamisme.

Une aubaine donc pour ces formateurs et éducateurs de réitérer leur volonté de contribuer à l’éducation intégrale des jeunes en les aidant à exploiter pleinement leurs potentiels physique, intellectuel, social, spirituel, émotionnel, en tant qu’individus citoyens responsables. Ce que confirme effectivement le père Léon Fidélise, guide spirituel de l’AIM et comme en témoigne également Miza Rakotondrazaka,  assistant formateur du diocèse de Tsiroanomandidy, tout en soulevant la nécessité d’améliorer la qualité de l’éducation au niveau de l’association.

Ce genre d’initiative offre également une certaine vision pour le centenaire de l’AIM. Si l’ouverture officielle de ce jubilé a été effectuée les 24 et 25 février à Antsirabe, l’Assemblée générale de l’AIM prévue en novembre prochain devrait clôturer la célébration. Aussi, avec la tenue des Journées mondiales de la jeunesse à Mahajanga, l’organisation d’évènement national propre à l’AIM reste quelque peu limitée.

Arh.

 

News Mada0 partages

Analanjirofo : litige foncier à Amparihibe

Nouveau litige foncier dans la commune rurale d’Andranofotsy, dans le district de Maroantsetra, suite à l’opposition des occupants du terrain domanial d’Amparihibe à la décision de la commune.

Le projet de déplacement de 1.423 familles, issues de 4 fokontany de la commune, par le maire d’Andranofotsy, Zito Totomanambina, a dû être suspendu en prévision de l’ordre public dans la circonscription. Les occupants d’une partie du nouveau site d’accueil d’Amparihibe ont ordonné aux familles déplacées d’arrêter les travaux de débroussaillage du terrain que leur a alloué le maire, jeudi dernier. «Les autorités ont respecté les décisions des occupants illicites de ce terrain domanial en acceptant les négociations pour préserver la paix sociale», a annoncé le maire.

Il s’est déclaré toutefois inflexible sur sa décision pour satisfaire la demande formulée par ces familles subissant des inondations périodiques et devant être déplacées pour limiter les dégâts. Les victimes ont d’ailleurs décidé d’abandonner leur ancien village pour résoudre les problèmes liés à la montée des eaux.

Manou

News Mada0 partages

Diana : Nosy Be développe ses infrastructures

Le partenariat tous azimuts porte ses fruits dans la commune urbaine de Nosy Be, en région Diana. Les réalisations se poursuivent grâce aux appuis résultant des collaborations multilatérales, en plus des ressources propres de la collectivité, actuellement.

De retour d’un voyage de travail à l’île de La Réunion, où il a renforcé la coopération avec sa commune jumelle de Saint-Pierre, le maire Aly Aboudou de Nosy Be a ramené dans ses bagages des équipements nécessaires au développement de sa circonscription, en plus des échanges d’expériences sur la gestion communale. Il s’est rendu à Ambodivoanio pour constater de visu l’état d’avancement de la construction du nouveau bureau de ce fokontany au stade d’Ambodivoanio, dès son arrivée dans sa ville, lundi dernier.

Réalisé avec l’appui du National Park Tanihely, le bâtiment comporte deux pièces devant servir de bureau du fokontany et de bureau pour la section de football de Nosy Be. Le maire a encore réaffirmé la poursuite de sa politique de mise en place d’infrastructures pour le développement de sa circonscription.

En appui aux efforts déployés par la commune, les travaux de réhabilitation des routes desservant les différentes parties de l’île vont bientôt débuter, dans le cadre de la 2è édition du Pôle intégré de croissance (PIC 02). La réfection de la ceinture du nord et la route menant vers le cratère d’Andampy figure au programme du projet dont les études d’impact environnemental sont en cours.

Dans le cadre de l’administration territoriale de la collectivité décentralisée, Patrice Vigilant Horace devient le nouveau préfet de police de Nosy Be en remplacement de Louis Sabattin Rabenandriamanitra. La cérémonie de passation de services a été effectuée au bureau de la Préfecture locale le 30 avril dernier.

Manou

News Mada0 partages

Commerce extérieur : la Chine, premier partenaire bilatéral

La Chine reste le premier partenaire commercial bilatéral, la première source d’importation de Madagascar et la 4e destination des exportations malgaches. Au total, selon les données du Fonds monétaire international (FMI), le volume d’échanges entre les deux pays se chiffre à 776 millions de dollars en 2016, devant la France (43 millions de dollars).

Par ailleurs, de janvier à décembre 2017, le montant des échanges bilatéraux entre la Chine et Madagascar a atteint 931 millions de dollars, dont 755 millions d’importation et 176 millions d’exportation. Cela représente 14,4% du total du commerce extérieur malgache, avec une augmentation de 20,58% comparée à la même période de l’année précédente.

Selon les dernières statistiques, disponibles sur le site de l’Ambassade de France à Madagascar, la France se positionne au deuxième rang des fournisseurs, loin derrière la Chine qui a représenté 21,2% des importations malgaches en 2016. Toutefois, la France voit sa part de marché augmenter de 6,9% contre 6,1% en 2015. Viennent ensuite l’Inde (6,5%), les Emirats arabes unis (5,6%) et l’Arabie saoudite (5%).

En effet, en 2016, 44,6% des exportations malgaches se sont dirigées vers l’Union européenne, 12,6% vers l’Asie et 7,9% vers l’Afrique. Selon le FMI, la France demeure le premier client historique de Madagascar en absorbant 23,5% des exportations malgaches. La part des Etats-Unis progresse avec 12,8% des exportations malgaches, notamment grâce à la réintégration de Madagascar dans l’AGOA en 2015.

Arh.

News Mada0 partages

Denis Levy-Coi énergies : « Nous soutenons les Etats membres dans leur transition énergétique »

 

Du 28 au 30 mai, le premier forum régional des énergies durables se tiendra à Maurice. Madagascar, en tant que pays membre, sera de la partie. Le chef de programme de la COI-Energies Denis Levy, a développé les objectifs ainsi que les enjeux du programme.

* Les Nouvelles : Quelles sont les missions principales du programme COI-ENERGIES ?

– Denis Levy : COI-ENERGIES est un programme financé par le 10e Fed et mis en œuvre par la Commission de l’océan Indien (COI). L’objectif est le développement des énergies renouvelables et l’amélioration de l’efficacité énergétique dans tout Etat membre de la COI.

* Sous quelles formes ?

– A ce titre, plusieurs actions sont mises en œuvre afin de développer une stratégie énergétique. Comme celles de sensibiliser les acteurs aux énergies durables, de développer un cadre réglementaire et instaurer un climat des affaires favorable à leur intégration dans les systèmes électriques insulaires, de développer la capacité de conception, d’ingénierie de construction et de gestion de systèmes décentralisés de production électrique et d’énergie basés sur des ressources renouvelables pour les organismes gouvernementaux et les investisseurs privés. Et d’améliorer l’efficacité énergétique dans les bâtiments et chez les gros consommateurs d’énergie.

* Quels sont les enjeux du programme pour les pays membres ?

– Le mix énergétique de nos Etats insulaires est encore trop dépendant des énergies fossiles. 81% de l’énergie primaire est importée, pétrole et charbon. Il s’agit donc de soutenir les Etats membres de la COI dans leur transition énergétique renouvelables et plus efficaces.

* Toutefois cette transition pose des défis énormes…

– Nos Etats membres ont à faire face à différents défis pour assurer leur transition énergétique : mettre en place des structures appropriées et conformément au cadre réglementaire, instaurer un climat des affaires permettant aux opérateurs privés d’investir dans le développement des énergies renouvelables… Et nous soutenons les Etats membres dans leur transition énergétique.

* Quelles sont les résolutions attendues après le Forum ?

– En tout premier lieu et dans la suite logique de cette manifestation, qui réunira les professionnels de tous les Etats membres de la COI, créer un Cluster d’entreprises et de centres de recherche au niveau de nos Etats membres puis développer le dialogue qui sera renforcé entre les différents acteurs dans nos Etats membres. Ils ont beaucoup de choses à échanger et à apporter les uns aux autres dans des contextes différents mais qui, au fond, se rejoignent parfaitement.

Recueillis par Nadia

News Mada0 partages

Boxe olympique : suspension de toutes activités

La suite de la saison dépend de la Fédération malgache de boxe olympique (FMBO) ! Par le biais d’une déclaration faite par son président, Hery Mamy Rabarisoa hier, la fédération suspend toute activité sur tout le territoire national jusqu’à nouvel ordre.

«Vu la conjoncture sociopolitique qui secoue le pays actuellement, la Fédération malgache de boxe olympique annonce la suspension de toutes ses activités relatives au niveau national, de la ligue et la section», a-t-il déclaré.

«Cette décision a été prise afin d’éviter toute tentative de récupération politique. Ainsi, ceux qui tenteront de passer outre écoperont d’une sanction», a-t-il poursuivi.

Depuis un certain temps en effet, les politiciens se tournent vers le sport pour redorer leur blason. Le basket, le kick boxing en sont une parfaite illustration. Pour éviter que la boxe soit polluée par la politique, la FMBO a préféré prendre les mesures adéquates quitte à chambouler son programme d’activités de la saison.

Rakoto

 

News Mada0 partages

Tennis – Afrique : le championnat U12 dans le viseur

Les férus de la petite balle jaune malgache enchaînent les tournois sur le plan continental aussi bien chez les tout-petits que leurs aînés. Les jeunes championnes d’Afrique australe par équipe U12 prendront part au Championnat continental par équipe au mois d’août.

La machine est en marche et aucun signe ne montre qu’elle fera machine arrière surtout sur le plan de développement du tennis des jeunes. En effet, la fédération (FMT) venant tout juste de signer une convention de partenariat avec l’un de ses fidèles partenaires, Orange Madagascar, a dressé un bilan plutôt positif de sa conquête de l’Afrique. Ce fut également l’occasion pour l’équipe de Stéphane Rakotondrainibe de présenter officiellement la sélection malgache sacrée championne d’Afrique Australe par équipe U12 à Bulawayo, Zimbabwe, au mois de mars dernier.

Pour rappel, l’ossature de l’équipe nationale a été constituée par Miotisoa Rasendra, Fikasana Rakotomalala et Miarana Robinson Andrianafetra qui ont évolué sous les ailes du coach Harivony Andrianafetra. Ce dernier aura comme mission d’accompagner ces mêmes joueuses au Championnat continental par équipe, prévu se dérouler au mois d’août.

Par ailleurs, la FMT a remporté le trophée 2018 de la part de la Fédération internationale de tennis (ITF) de par ses actions pour le développement de la discipline à Madagascar. D’ailleurs, la convention de partenariat avec Orange Madagascar est axée surtout sur la vulgarisation et par le renforcement de la promotion du tennis au niveau des jeunes par le biais des compétitions nationales chez les jeunes.

Dans son allocution, le directeur général d’Orange Madagascar, Michel Degland, a indiqué : «Soutenir la fédération, c’est conforter les chances d’avoir des champions performants qui portent les couleurs de Madagascar à l’international comme l’ont fait leurs aînés. Et les premiers résultats sont porteurs d’espoirs». Notons que les deux parties ont été main dans la main pour organiser dans les règles de l’art le Championnat de Madagascar U14 et le tournoi ITF/CAT Junior Circuit U14 grade 2. Deux compétitions qui ont permis aux joueurs et joueuses malgaches d’ajouter des points à leur compteur sur le circuit africain.

Rojo N.

 

News Mada0 partages

Foot – ligue 1 Analamanga : Elgeco Plus à un pas de la victoire

Le Championnat d’Analamanga Ligue 1 sourit à Elgeco Plus cette saison. Effectivement, le club n’a plus besoin que d’une seule victoire pour se mettre aux premières loges du classement général à l’issue de la 15e journée, mercredi dernier, au stade municipal de Mahamasina. Elgeco Plus a fait l’essentiel devant Mi-20 (ndlr, lanterne rouge du classement) en s’imposant sur le score de 1 but à 0 et a ainsi 35 points à son actif (+22).

Pour sa part, AS Adema a tenu tête à Fosa Juniors FC et se positionne à la seconde place avec 28 points (+14) tandis que les Majungais complètent le trio de tête avec 28 points (+12).  Cosfa qui était l’un des sérieux prétendants, est monté à la 4e place après sa victoire tonitruante face à Mama FC (5-0). Il est suivi de près par l’Uscafoot qui vient compléter le top 5 avec 24 points. De son côté, Cnaps Sport Analamanga est dans la tourmente et se trouve actuellement à la 8 e place après sa défaite face à Tana formation par 4 buts à 2.

Rojo N.

 

News Mada0 partages

Basket – N1B : USF se réveille au bon moment

USF (Haute Matsiatra), faisant figure de favorite comme étant l’ancienne pensionnaire de la N1A, a mal débuté le Championnat national N1B hommes ! Le temps est maintenant au rattrapage.

Troisième au classement, derrière MBC (Atsinanana) et AS Fanalamanga (Alaotra Mangoro), dans la poule D, l’USF a hérité de la formation classée deuxième de la poule C, soit une adversaire au meilleur bilan qu’elle, en l’occurrence l’AS Chicago (Diana). Mais l’expérience a parlé en sa faveur, déjouant le pronostic lors des huitièmes de finale qui se sont déroulés au gymnase de Mahamasina, hier. Une victoire aisément acquise contre l’AS Chicag sur le score logique de 75-65.

Une autre paire de manches attend l’unique porte-fanion de la ligue de Haute Matsiatra en quarts de finale. Cette formation va devoir sortir le grand jeu contre l’équipe numéro deux d’Analamanga, en l’occurrence ECBBA. Facile vainqueur de l’ABBS (Analanjirofo), en huitièmes, cette dernière a étalé sa force offensive en marquant une fois de plus 100 points.

La course pour le sacre et la montée dans la division reine sont complètement relancées. Les huitièmes de finale ont accouché d’un résultat logique. Les huit meilleures formations auront le privilège  de poursuivre l’aventure.

Naisa

Programme des quarts de finale

SBC (Vakinankaratra – NCBB (Boeny)

Cnaps (Itasy)- MBC (Atsinanana)

ECBBA (Analamanga) – USF (Haute Matsiatra)

DTSC (Analamanga) – AS Fanalamanga (Alaotra Mangoro)

Résultats des huitièmes de finale :

DTSC (Analamanga) – CBBU (Vakinankaratra) : 101-50

CNAPS (Itasy) – USBA (Alaotra Mangoro) : 86-48

SBC (Vakinankaratra) – ASB (Itasy) : 81-67

USF (Haute Matsiatra) – AS Chigago (Diana) : 75-65

NCBB (Boeny) – Team BB (Betsiboka) : 95-46

AS Fanalamanga (Alaotra Mangoro) – NGB (Analamanga) : 66-62

ECBBA (Analamanga) – ABBS (Analanjirofo) : 100-51

MBC (Atsinanana) – BCO (Boeny) : 73-63

 

News Mada0 partages

Guide du week end

LohArano à l’Is’art Galerie Ampasanimalo

Révélation musicale de l’année 2016, le groupe LohArano poursuit son petit bonhomme de chemin. Ce vendredi, le chanteur de «K’aiza» donnera son premier concert de l’année à l’Is’art Galerie Ampasanimalo. «De manière plus précise, LohArano fait allusion à la source. Nous sommes convaincus que tout individu est source de vie, de pensée, d’inspiration… Nous sommes créateurs et devons aussi créer», c’est dans ce contexte que le groupe puise son inspiration et sa création.

Iraimbilanja au Karibotel Twenty Six 26 Analakely

Un avant- goût musical à l’occasion de ses 35 ans de scène, c’est ce promet le groupe Iraimbilanja, ce soir, le temps d’un concert au Karibotel Twenty Six 26 Analakely. Depuis le milieu des années 80, Niry, Batata, Papay, Roger et ses compagnons  prennent  la route et enchaînent les concerts. Plus de trois décennies après, cette formation de référence dans le domaine du rock est toujours indétrônable sur l’échiquier de la culture.

Saxofolie à l’Hôtel de l’Avenue Analakely

L’édition spéciale du festival Madajazzcar bat son plein. La formule Saxofolie mettra sous le feu des projecteurs, ce soir, à l’Hôtel de l’Avenue Analakely, Talafaral, accompagné entre autres de Njaka Rakotonirainy trio, Rakotozafy et Isaia Ratsizakaina.

Né à Madagascar, et installé aux Etats-Unis depuis 1994, Talafaral, alias Ramiandrisoa Faralahiherivolanirina, est un compositeur talentueux et un interprète «Killer». Malgré le fait que l’artiste habite à l’étranger, Madagascar est encore dans ses veines, comme il le dit. Il produit son premier album «Groove Suppa» avec son groupe basé à Bombay Groove Suppa en 2000.

Inah célèbre sa première année au Piment Café

Même si Inah est déjà dans le monde de la musique malgache depuis plusieurs années, elle n’a officialisé sa carrière en solo que l’année dernière en sortant son premier album intitulé «Ho Doria». Ainsi, pour célébrer ce premier anniversaire, elle donne rendez-vous à ses fans, ce soir, au Piment Café à Behoririka. La chanteuse interprétera donc non seulement tous les morceaux de cet opus mais dévoilera aussi un aperçu de ses nouvelles compositions.

Mahery et Nanie, le duo inédit

Pour la première fois, les deux chanteurs Mahery et Nanie seront les seuls à animer une soirée, aujourd’hui, au Trass sis à Tsiadana. Le répertoire sera riche en bonne musique où le duo vocal sera mis à l’honneur. Mahery et sa maîtrise vocale parfaite, et Nanie avec sa voix rock, tous les titres interprétés seront inédits.

Joachin Michaël/Holy Danielle

News Mada0 partages

Isalo raid : moins de kilomètres, plus de monde

Le parc national d’Isalo sera une fois de plus le théâtre d’une compétition sportive unique en son genre le 28 juillet prochain lors de la 12e édition d’Isalo raid. Comme à l’édition précédente, les participants auront le choix entre deux distances, à savoir les 25 km ou semi raid et les 45 km ou grand raid.

Une fois de plus, les organisateurs sont à l’écoute des coureurs. En effet, à l’issue de l’édition précédente, ils ont tranché dans le vif, en optant pour des distances moins longues. Dorénavant, les 100 km et 80 km, qui ont fait la renommée de l’événement à ses débuts, font place aux distances intermédiaires. «Depuis que nous avons adopté les deux distances de 45 km et 25 km, le nombre de participants a considérablement augmenté», ont constaté les organisateurs.

Bien que les deux courses aient une distance réduite, leur parcours permettra aux coureurs de contempler le paysage pittoresque du parc national d’Isalo. De Ranohira à la piscine naturelle, en passant par Namaza, Ambovo et Korobe, les participants seront bien servis en découverte.

Naisa

Ino Vaovao0 partages

LOZAM-PIFAMOIVOIZANA TENY ANOSIZATO : Lehilahy mpitondra sarety, maty voahosin’ny kamiao

Vokany, ny lehilahy iray nitarika ity sarety  ity no maty avy hatrany.  Voapotsitra tanteraka  tao ambanin’ilay kodiarana moa ny lohan’io lehilahy io  ka nandriaka dia nandriaka ny ra. Notombanana ho 30 taona eo  izy io raha ny filazan’ireo mponina teny amin’ny manodidina ary mpikarama eny  akaiky eny ihany.

Mbola tsy fantatra mazava hatreto ny tena nahatonga ny loza saingy efa eny an-toerana kosa ny mpitandro filaminana nanao ny famotorana lalina ny zava-nitranga marina.

Tatianà R.

Ino Vaovao0 partages

JEUNES ROCKERS : Hanao hetsika dihy ao amin’ny gymnase couvert ny sabotsy izao

Ao amin’ny gymnase couvert no hanaovana io hetsika io. Misy ihany koa ny fampiderana fianjaika natokana ho an’ny reny, izay ahafahan’ny reny tanora rehetra mandray anjara, ka izay rehetra maniry dia raisina avokoa.

Maître Jerome no mpanazatra ary ao amin’ny maison de jeunes Barday no misy azy ireo. Hetsika faharoa ataon’ny jeunes rockers izao atao izao. Manasa ny reny tanora rehetra hifanakalo traikefa sy fahaizana amin’izy ireo.

Vanessa

Ino Vaovao0 partages

HETSIKA FARAN’NY HERINANDRO : Anjaranao sisa no misafidy izay metimety aminao

Hira madinika

Inah hiaka-tsekatra etsy amin’ny Piment Café Behoririka                

Andriambavilanitra mivoy ny hira madinika sy gasigasy no hampialavoly ireo mpankafy azy etsy amin’ny Piment Café Behoririka anio alina. Fantatra eo amin’ny gadona sy mozika milamindamina ary mivazo sy mindrana mozika vahiny i Inah rehefa manatanteraka seho takariva. Hiavaka kosa ny ambiansy hoentiny hanomezana fahafahampo ireo mpanara-dia azy amin’io fotoana io. Hohirainy ao avokoa ireo hira nahafantaran’ny mpanakanto azy teo amin’ny sehatry ny mozika, toy ny « Tsotra  » sy « Sarak’Olon-tiana  ».

Wazza           

Jazz Mmc, etsy amin’ny Bonara-be 67ha

Ambiansy “wazza sy coupé decalé” indray no hanjaka etsy amin’ny toeram-pilanonana Bonara-be 67ha anio. Mpanakanto manana ny mampiavaka azy eo amin’ny sehatry ny mozika no hampitotorebika ireo mpankafy eny an-toerana. Hanomboka amin’ny 9 ora alina ny alim-pandihizana ary mampanantena ambiansy mafana azy ireo i Jazz Mmc amin’io. Tovolahy avy any amin’ny tapany avaratry ny Nosy ity haneho ny talentany sy hanolotra alim-pandihizana miavaka ireo mpanara-dia azy eto Iarivo ity. Hanakoako eny amin’ny manodidina avokoa ireo hirany izay tsy afaka ambavan’ny maro, toy ny “Anao tiako” sy “Nandeha”. Ankoatra ireo dia hitondra zava-baovao ho an’ireo tonga hanotrona azy ihany koa ny mpanakanto, rakikira vaovao “Foko tsiary niova” sy “Tsy tindriko”.

Alim-pandihizana

Three-T sy Dj Tractor hanafana ao amin’ny La Promenade

Alim-pandihizana miavaka ny ao amin’ny Restaurant La Promenade Mahajanga anio alina. Ny Syndicat du Personnel Administratif et Technique de l’Univesité de Mahajanga na (Spatum) no mikarakara ny fety ao an-toerana. Mahajanga misoma io ka ambiansy mafana no hiarahana amin’ireo Dj manana ny maha izy azy ao an-toerana toy ny Dj Tractor sy Three-T hanentana sy hampitsinjaka ireo ho tonga amin’io fotoana io. Manomboka amin’ny 8 ora ny fety ka ambiansy tropikaly tanteraka no hanjaka mandritry ny fotoana hiarahana.

Kilalaka, oh cho cho

L’Oreine, Tsiliva sy Balita hampitsinjaka ao amin’ny Night Club Pattaya

Mpanakanto samy manana ny gadona voiziny no hampitsinjaka ny mponin’i Toamasina anio alina ao amin’ny Night Club Pattaya. I Tsiliva hampikilalaka ireo mpankafy amin’ny alalan’ny hirany, toy ny “Oh le Tsiliva”. Mandritra io alim-pandihizana io dia hahazo laka ihany koa ny gadona salegy izay anisany tena mampiavaka ny firenena amin’ireo firenena hafa ka i Balita indray no hitondra izany ho an’ireo tonga hanotrona. Noho izany dia ho re eny an-toerana ny ambiansy ‘oh cho cho’, izay mozika tena nahafantarana ny lehilahy ary nampisongadina azy tokoa. Tsy ho latsa-danja ihany koa anefa ireo mpankafy mozika milamindamina na hiram-pitiavana mandritra ity alim-pandihizana goavana hiarahan’ireto mpanakanto telo ireto. La reine de zouk love na hoe L’Oreine hanolotra hiram-pitiavana  ho an’ireo mpankafy. Hanomboka amin’ny 9 ora ny fety ary tsy voafetra ny fotoana fa ho mandra-maraina.

Rnb

Hampifety ireo mpankafy azy etsy amin’ny Jao’s Pub Ambohipo i Dalvi’s

Tanora zandriny mivoy ny gadona Rnb sy hira milamindamina, hanolotra ambiansy ireo mpankafy azy etsy amin’ny Jao’s Pub Ambohipo ny zoma izao i Dalvi’s. Manomboka amin’ny 9 ora ny alim-pandihizana ary tsy voafetra kosa ny fotoana. Hitondra sy haneho ny talentany amin’ny alalan’ireo hira nahafantarana azy i Dalvi’s amin’io fotoana io. Hohirainy mandritra io seho io avokoa ireo mozikany nampalaza azy toy ny “Gasy mashiro”, izay tena tsy afaka am-bavan’ny maro ankehitriny. Hafana araka izany ny alim-pandihizana hiarahany amin’ireo mpanara-dia azy eto an-drenivohitra.

Mozika tropikaly

Jijih Toliara etsy amin’ny Le Glacier Analakely

Mozika tropikaly no hanjaka eny amin’ny toeram-pilanonana Le Glacier Analakely anio. Mpanakanto avy any Toliara ity hampitsinjaka sy hampitsapiky ireo mpankafy anio ity. Fantatra eo amin’ny gadona mozika tropikaly i Jijih sady mpandihy ihany koa ny tanora. Hohirainy hanomezana ambiansy izay ho tonga hanotrona azy amin’io ny “Allumez le feu” sy “Tsy ambelako”. Hanjaka tanteraka eny an-toerana ny mozika tropikaly ary hafana ny sehatra ao amin’ny Le Glacier Analakely hiarahana amin’i Jijih.

Pounie 

Ino Vaovao0 partages

HETSIKY NY SOLOMBAVAMBAHOAKA : Nafotaka indray ny famoahana ireo mpiasan’ny Jirama

Tanjona ihany koa ny hahafahan’ireto farany manaraka malalaka ny tolom-bahoaka tsy misy teritery.

Tsy hihemotra. Manoloana ilay fanambaràna nataon’ireo tompon’ andraikitry ny mpitandro filaminana afak’omaly, izay miendrika fandrahonana ireo solombavambahoaka amin’ny fakana ireo mpiasa isaky ny minisitera dia nilaza ny tsy hihemotra hatramin’ny farany izy ireo. Omaly, nafotaka indray ny famoahana ireo mpiasan’ny Jirama tetsy Ambohijatovo Avaratra. Araka ny loharanom-baovao voaray dia anisany tena iharan’ny ramatahora mivaivay ataon’ny tomponandraikitra eo anivon’ny orinasa ireto mpiasa ireto. 

Raha ny fitarainana noentin’izy ireo dia na handeha hivalandrano any amin’ny toeram-pivoahana aza ireo mpiasa dia tsy maintsy manao sonia sy manao tatitra amin’ny lehibeny. Nanao rodobe nihazo an’Ambohijatovo Avaratra foiben-toeran’ny orinasa Jirama ireo solombavambahoaka ho an’ny fanovàna, omaly maraina niaraka tamin’ireo vahoaka mpanara-dia azy. Hamoaka ireo mpiasa ao anatin’izany didy jadona lehibe mifehy azy ireo izany ny tanjona. 

Raha tsiahivina dia efa nisy hatrany ny fanambaràna nataon’ny sendikan’ny mpiasan’ny Jirama ny amin’ny fanohanan’izy ireo ny tolona. Fantatra anefa fa misy amin’ireo mpiasa no mbola miaina anaty teritery. Rakotra mpitandro filaminana tanteraka ny manodidina ity toeram-piasana ity, na izany aza anefa tsy nanakana ny ankamaroan’ireo mpiasa hanara-dia ireo mpitolona izany. Taorian’io, nitohy teny anivon’ireo minisitera tsy mbola namoahana mpiasa indray ny hetsika.

Avotra Isaorana

Ino Vaovao0 partages

RAHARAHAM-PIRENENA : Manahy ny hisian’ny taona fotsy ireo mpianatry ny Oniversite

Ankoatry ny vokatry ny fitokonana lavareny nataon’ireo mpam pianatra mpikaroka sy mpikaroka mpampianatra dia manahy ny hizaka ny vokatr’izao korontana eo amin’ny toe-draharaha politika misy ankehitriny izao ihany koa ireo mpianatra.

Nisy ny fanambaràna navoakan’ny fikambanan’ireo mpianatra eny amin’ny oniversiten’Antananarivo omaly. Fanambaràna mifandraika indrindra amin’ny raharaham-pirenena izay mihamafana hatrany amin’izao fotoana izao. Maneho ny ahiahiny amin’ny fifandraisan’izao korontana izao amin’ny fianarany ireo mpianatra ary manahy mihitsy amin’ny hisian’ny taona fotsy eny anivon’ny Oniversite. “Manahy ny hisian’ny taona fotsy ety amin’ny anjerimanontolo izahay. 

Heverinay fa rariny sy hitsiny raha toa ka arahina ny fanajana ny demokrasia izay midika ho fahafahana maneho hevitra”, hoy ny ampahany tamin’ny fanambaràna noentin’ny solotenan’ny fikambanan’ireo mpianatra. Miantso ary mangataka ny mba hisian’ny fifampiresahana eo amin’ireo mpisehatra ara-politika rehetra mba hamahana izao olana misy ankehitriny izao ireo mpianatra. Nohamafisin’izy ireo fa tsy misy afatsy fifanantonana ihany no ahitam-bahaolana manoloana ny savorovoro rehetra.

 “Irinay raha mijoro ianareo raiamandreny mba ho modely amin’ny fahaizana mifampiresaka sy mifanankalo hevitra mba hitady vahaolana iombonana, tsy hanome ohatra ratsy ho an’ny taranaka faramandimby. Aoka hotandrovina toy ny anaka andriamaso ny soatoavina malagasy manome lanja ny aina mba tsy hisian’ny fandatsahan-dra sy fifamonoana intsony”, hoy hatrany ny fanambaràn’izy ireo.  

Nambaran’ny filohan’ny fikambanan’ny mpianatra hatrany fa manana anjara biriky feno amin’ny raharaham-pirenena izy ireo ka tsy afaka ny hangina eo anatrehan’izao zava-mitranga rehetra ankehitriny izao, indrindra raha ahiana hisy fiantraikany eo amin’ny fianaran’izy ireo. Marihina fa efa nisy ihany koa ny fanambaràna navoakan’ny Seces Antananarivo mahakasika hatrany ny raharaham-pirenena. Izy ireo izay nilaza fa tsy misy afatsy ny fialàn’ny filoha izay takian’ny maro an’isa ankehitriny ny vahaolana.

Avotra Isaorana

Ino Vaovao0 partages

DEPIOTE SY LOHOLONA HO AN’NY FIOVANA : Hanao hetsika any amin’ny fiaviany avy ny sabotsy ho avy izao

Miandry fatratra ny fahaton gavan’ny solombavambahoaka Jocelyne Maxime any Antsiranana araka izany ny vahoaka any an-toerana. «  Tsy hihemotra ary tsy hijanona ny tolona raha tsy mametra-pialana amin’ny toerana maha Filoham pirenena azy ingahy Hery Rajaonari mampianina  », hoy Jocelyne Maxime. 

Araka ny loharanom-baovao dia eny amin’ny «  place 13 mai  » akaiky ny kianja filalaovam-baolina no hanaovana ny hetsika ary tsy vitsy ireo fikambanana isan-karazany any an-toerana no efa miomana amin’izany. Any Mahajanga, fantatra fa eo  anoloan’ny lapan’ny tanàna no hanatanterahana ny hetsika hanoherana izao fitondrana izao sy fitakiana ny fialan’ny Filoha Hery Rajaonarimampianina izay mazava ho azy fa tarihin’ireo depiote  sy loholona ho an’ny fiovàna voafidy amin’ny faritanin’i Mahajanga.

Efa vonona ny any Toamasina  raha ny nambaran’ireo depiote ho an’ny fiovàna sy i Riribe izay miantso ny vahoaka ho tonga maro amin’io andro io «  mba hahafahana hamaha ny olana mianjady eto amin’ny firenena sy hanala amin’ny toerany ny filoha Hery Rajaonarimampianina sy ny forongony  ». 

Roso ny dia ary tsy miverin-dalana intsony na eo aza ny ramatahora ataon’ny fitondrana Hvm, hoy kosa ireo solombavambahoaka voafidy any amin’ny faritanin’i Toliara sy Fianarantsoa  izay hihaona  amin’ny vahoakany avy rahampitso. Mihamafy araka izany  ny tolona izay tarihin’ireo solombavambahoaka ho an’ny fiovàna ary hiitatra any amin’ny faritany izany. Mijaly ny vahoaka, leo kolikoly, fanaparam-pahefana, tsy manaiky ny famarotana tanindrazana ataon’ny fitondrana Hvm, sns ka tsy mahagaga raha mitroatra.

A.Lepêcheur

Ino Vaovao0 partages

ONIVERSITEN’AMBONDRONA : Tsy niandry fandaminana fa niditra ny trano ny mpianatra sasany

 “Tapitra ny fe-potoana nifanarahana tamin’ny oniversite miaraka amin’ny Omc, hoy hatrany izy ireo ka rehefa tapitra ny volana avrily dia niditra ny trano izahay”. Tsy misy ifandraisany amin’ny politika, hoy hatrany izy ireo fa mijery ny maharary anay. Manamafy iizahay fa tsy hikorontana na hanimba zavatra, hoy hatrany izy ireo. 

Tonga teny moa ny filohan’ny oniversite nihaona tamin’ny mpianatra. Nanambara izy fa mbola tsy tomponandraikitra izy ireo fa ny fanjakana no tompon’ny trano. Tomponandraikitra tanteraka ireo mpianatra amin’ny zava-miseho. Mijaly izahay, hoy ireo mpianatra satria miakatra ny hofantrano sy ny Jirama, misy ny vaky trano. Milaza koa izy ireo fa tsy hanimba zavatra nefa kosa tomponandraikitra amin’ny zavatra misy ambadiky ny faritra misy azy ireo. 

Hiaina toy ny isanandro amin’izay mahandro, misakafo ary matory sy mianatra. Voalaza mantsy fa ny 18 mey izao ny fe-potoana tokony hidiran’ny mpianatra amin’ny trano ka nanome toky ireo mpianatra fa hanao ny antotan-taratasy rehetra maha ara-dalàna ny fipetrahan’izy ireo amin’ny trano. Bloc miisa 18 no ipetrahan’izy ireo, ary ireo mbola tsy nasiam-panamboarana daholo.

Vanessa  

Ino Vaovao0 partages

FAHAFATESAN’NY TALE JENERALIN’NY GAZETY MIDI : Tonga nitsapa alahelo ireo vondron-gazety

Ny alarobia lasa teo no nanatanterahana izany ka  ny Filoha Tale Jeneralin’ny orinasa Injet, Andry Nirina Rajoelina no  nitondra ny teny fampiononana  ho an’ny fianakavian’ity namoy ny ainy. Isany tonga nidodododo sy nanefa ny adidiny ihany koa  ny Tale Jeneralin’ny Vondrona Sodiat, Mamy Ravatomanga mivady ary ny Tale Jeneralin’ny Ultima-média, Andriantsitohaina Naina mivady. 

Raha tsiahivina kely moa dia  noho ny tsy fahasalamana nahazo azy no fototry ny fodiamandriny ny 01 mey lasa teo iny. Ny gazety Ino Vaovao Faritra dia mirary fiononana feno ho an’ny  fianakaviany rehetra sy ny  ekipan’ny  gazety Midi Madagasikara.

Tatianà R.

Ino Vaovao0 partages

FAHALALAHAN’NY ASA FANAOVAN-GAZETY : Nahatontosa ny anjarany i Mahajanga

Natao ho fitsingerenan’ny taona mihitsy moa ka nohiraina ny ‘happy birthday’. Nanatrika izany ireo solotenam-panjakana teto an-toerana notarihin’ny préfet eto Boeny. Tao ihany koa ny lehiben’ny faritra, ny ben’ny tanànan’i Mahajanga, ireo talem-paritra, ny fiarahamonim-pirenena notarihin’i Gabin Eugène ary ireo mpanao gazety. Nanao akanjo mitovy izy ireo, fotsy ambony, fotsy ambany ary natomboka tamin’ny diabe ny hetsika. 

Notohizana tamin’ny fanadiovana ny moron-dranomasina ary nofaranana tamin’ny kabary nifandimbiasana sy ny fiaraha-miala hetaheta ny fotoana. Nandritra ny lahateniny dia nampahatsiahy ny asan’ ireo mpanao gazety izy. Nametraka ihany koa ny maha asa masina ny asa fanaovan-gazety sy ny andrasana aminy. Teo ihany koa ny fampahatsiahivana fa mahazo laka ankehitriny ireo kaonty “fake”, na tsy fantatra ny olona ambadika any anatin’ireny tambajotran-tserasera ireny. Matetika dia manely tsaho sy milaza lainga izy ireny entina hampisavorovoroana ny olona. 

Amin’ny toe-java-misy eto amin’ny firenena izao dia ilaina fahamailoana ny asa fanaovan-gazety. Ny teto Mahajanga moa dia nambara fa mbola mahay miray ireo mpanao gazety na zarazarain’ny ‘ligne éditoriale’ aza. Nanolotra tononkalo ho an’ireo mpanao gazety kosa Rémi Ramanakavana. Nampatsiahy kosa ny talem-paritry ny serasera fa misy mpanao gazety an-jatony voafonja manerana izao tontolo izao. Tsiahivina ihany koa fa vao tsy ela dia nisy ny mpanao gazety miisa 11 maty teo am-panaovana ny asany, noho ny hetraketraky ny sasany.

Mendrika fahatsiarovana manokana izy ireo. Ary ny andron’ny 3 mey tsy dia fety loatra fa fitakiana indrindra izay zo amin’ny fahalalahan’ny asa fanaovan-gazety izay.

Vanessa

Ino Vaovao0 partages

VOHIPENO : Mpandraharaha iray voaroba, voatifitra teo amin’ny lohany sy ny tendany

 Voaporofo tamin’izany ny tranga niseho ny alarobia alina lasa teo iny. Dahalo  nitondra basy mahery vaika no nandravarava mpandraharaha miasa ao an-toerana ka nampiasa hery famoretana avy hatrany ireto farany.

Vokany, voatifitra teo amin’ny lohany sy ny tendany itsy farany ka marary mafy amin’izao fotoana izao. Naheno ny zava-nisy ny mponina sy ny mpitandro filaminana dia nivoaka sy niaro tena, nanao tifi-danitra hanairana ireo jiolahy. 

Tonga dia  tafa poritsaka nitsoaka ireo olon-dratsy taorian’izay, hany ka tsy nisy vola na entana lasa  rehefa natao ny fisavana saingy mbola mitohy kosa ny fikarohana ny nahavanon-doza hatreto.

Tatianà R.

Ino Vaovao0 partages

FAKANA MPIASAN’NY MINISITERA : Manomboka mirodana ny fahefam-panjakan’ny Hvm

Ny alatsaininy lasa teo no nanombohana ny fakàna ireo mpiasam-panjakana tany amin’ny birao fiasany io ary nitohy hatramin’ny omaly izany.

Minisitera maromaro indray no notetezin’ireo solombavambahoaka ho an’ny fanovana, omaly. Tafiditra tao anatin’izany ny minisiteran’ny fambolena sy fiompiana, ny minisiteran’ny fanabeazam-pirenena, minisiteran’ny vola sy ny fitantanam-bola ary ny minisiteran’ny asa vaventy. Tamin’ny ankapobeny dia namaly ny antson’ireo solombavambahoaka ny ankamaroan’ireo mpiasa izay nahatratra hatrany amin’ny zato isan-jato. Maro tamin’izy ireo ihany koa no avy hatrany dia nanidy ny birao fiasany mihitsy ary nilaza fa tsy miverina misokatra izany raha tsy minisitra vaovao no tonga ao. 

Ny filoham-pirenena, Hery Rajaonarimampianina amin’ny maha Filoham-pirenena azy ary ny praiminisitra lehiben’ny governemanta anefa no azo lazaina ho tompon’andraikitra feno ary masimandidy voalohany amin’ireo mpiasam-panjakana ireo, indrindra fa ity farany noho izy lehibe eo anivon’ny primatiora. Mibaribary tanteraka ao anatin’izao fironan’ny  ankamaroan’ ireo mpiasam-panjakana isaky ny minisitera izao fa tsy to teny amin’ireo olom-peheziny intsony ity fitondrana ity. Asehon’ ireo mpiasa ihany koa ny tsy fankatoavany intsony an’ity fitondrana ity ary hanehoany mivantana fa mila mpitarika vaovao  izy ireo na eo anivon’ny minisitera izany, indrindra fa eo amin’ireo mpitantanana any amin’ny fara-tampony.

Raha tsiahivina ny alatsinainy lasa teo nosantarin’ireo solombavambahoaka io famoahana mpiasa isaky ny minisitera io. Mahatsapa ireo depiote mpitari-tolona fa maro amin’izy ireo no te-hiaina anaty fiovana saingy noho ny ramatahora ataon’ny fanjakana dia tsy sahy mijoro ireto mpiasam-panjakana ireto.

Nanao fitokonana teo anoloan’ny Hcc

Ankoatra ny fanairana ireo mpiasa isaky ny minisitera dia fandaharam-potoanan’ireo solom- bavambahoaka miisa 73 ihany koa omaly ny fanaovana fitokonana faobe teo anoloan’ny biraon’ny Fitsarana avo momba ny lalàm-panorenana, etsy Ambohidahy. Fitokonana izay noentin’izy ireo nanairana ireo mpikambana eo anivon’ity andrim-panjakana mba hamoaka izay fanapahan-keviny mazava manoloana ireo karazana fitoriana maro sosona izay efa napetrak’ ireo depiote herinandro vitsy lasa izay. Fantatra fa tokony efa ho tapitra ny fe-potoana tokony hamoahan’ny Hcc ny heviny, indrindra mahakasika ilay lalàm- pifidianana izay lany teny amin’ny antenimierampirenena saingy hatramin’izao tsy mety miloa-bava ireo mpahay lalàna mpikambana ao anatin’ity Fitsarana avo momba ny lalàm-panorenana ity. Manome fe-potoana hatramin’ny 48 ora an’ireto farany ireo solombavambahoaka mba hamalian’izy ireo ny fitoriana izay noraisin’ireo mpikamban’ny Hcc.

Ny Fanoratana

Tia Tanindranaza0 partages

LOZA NAHATSIRAVINA

Nitrangana lozam-pifamoivoizana mahatsiravina nahafatesana olona iray teny Anosizato omaly maraina.

VAMA (VAHOAKA MILA ASA)

Nanao fanambarana teny amin’ny Tranompokonolona Analakely omaly ny mpitarika ity hetsika ity ahitana vondrona manam-pahaizana tarihin-dry Jean Théodore Ranjivason sy fikambanana maromaro, izay nampahatsiahy fa efa fanindiminy izao ny hetsika 13 mey, izay sokajiana ho hetsi-bahoaka mandrava ny fitondrana mba hisian’ny fanovana. Nivoitra, fa zava-dehibe ny fanomezana asa ny vahoaka.

 Misaotra ireo depiote 73 tsy voavidim-bola. Tsy ampy anefa ny ady lalàna sy fahefana ihany, fa ady fanarenana tena izy no ilaina. Ilaina ny manangana tarigetra vaovao mivainga kokoa ho an’ny Repoblika ho mari-drefy hitsarana ny fahombiazan’ny mpitondra ny hoe: Fahamarinana, Fandriampahalemana, Fiadanana. Ny fitondram-panjakana tsy manatanteraka ireo teny Filamatra ireo dia hiharan’ny fahafam-barakan’ny Fionganana, rehefa avy anarin’ny Komitin’ny Olonkendry mialoha, kanefa miziriziry tsy manitsy fitondra, hoy izy ireo.

HETSI-PANOHERANA

Miha mahazo vahana tao anatin’ny 2 na 3 andro teo ny fidirana an-tsehatry ny mpianatry ny lisea nanomboka teny Nanisana ny grevy sy famoahana ireo mpianatra amina sekoly hafa. Tratran’izany ihany koa omaly ny teny amin’ny sekoly ESCA Antanimena. Tokony ho tamin’ny 10 maraina, dia nisy ihany koa ny andiana mpianatra maro be niditra an’Analakely, ary nikasa ny handrava ny mpianatra tao amin’ny sekoly Rabearivelo.

WAKE-UP MADAGASCAR

« Tsy ekena ary toherina ny fanaovana fitaovana ny mpianatra, ny famotehana ny fianaran'ny ankizy! Adilahy politika, samia mitady vahaolana ara-politika ianareo fa aza vonoina sy ampiadina ny zanakay”, hoy ny fanambaran’ny fikambanana Wake-Up Madagascar.

AMBALAVAO

Hita faty tao amin’ny toeram-pivarotany i Lo Ywai Noël tompon’ny Piso Atsimo sy ny Tropic Hotel. Araka ny vaovao dia nisy zavatra sy vola very tao aminy. Mbola eo am-panaovana ny fanadihadiana ny mpitandro ny filaminana. 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Hani-masaka eny an-dalambeTena mandeha be ny tsena amin’izao

Nahazo aina mihitsy ireo mpivarotra hani-masaka teny Analakely hatramin’ny niantombohan’ny tolona no mankaty.

 

Tena mandeha be mantsy ny tsenan’izy ireny raha araka ny fanadihadiana natao, indrindra fa ho an’ireo mandeha tongotra mitondra vary sy laoka mandehandeha. Toraka izany koa ireo mpivarotra kafé, mofo sesika ary composé. Ho an-dRazaninina, mpivarotra vary mandehandeha ohatra dia lasa roa sobika isan’andro ny vary lanin’izy ireo  amin’izao raha iray sobika isan’andro ihany teo aloha. 1.000 Ar no hamarotany ny vary iray lovia amin’izany raha karazan-daoka telo no hisafidianan’ireo mpividy. Nomarihiny manokana moa fa ny aina hivarotana indray no tsy maharaka, indrindra rehefa madio ny sakafo sy ny fitaovana hampiasaina. Na izany aza anefa ny fandehan’ny tsenan’ireo mpivarotra hani-masaka eny Analakely dia tsiahivina fa tsy ara-dalana avokoa ny ankamaroan’izy ireny satria tsy mandoa hetra. Ho an’ireo mpivarotra composé sy kafe ary mofo sesika indray moa dia tsy misy miverina intsony ny entana hamidin’izy ireo raha nisy ambiny hatrany teo aloha.

Pati

Tia Tanindranaza0 partages

ASA FANAOVAN-GAZETY

Lasa i Rolly Mercia sy ny forongony indray no nahazo sehatra tamin’ny fankalazana ny andro iraisam-pirenena ho an’ny fahalalahan’ny asa fanaovan-gazety izay notohanan’ny Unesco tany Toamasina omaly 3 mey.

Izany anefa dia endrika ratsy ho an’ity asa ity izay mila  tsy fehezin’ny fanjakàna ankoatra ny lalàna manan-kery. Eran-tany dia tsy misy intsony izany minisitera iray izay najoro izany ary misahana ny asa fanaovan-gazety fotsiny no tena ataony.

SINOA NISY NAMONO

 

Sinoa izay tompona hotely lehibe miisa roa no nisy namono ho faty tao Ambalavao. Hita faty vao maraina izy omaly tao amin’ny efitra fatoriany. Raha ny fantatra dia lasa ny vola tao amin’ny fitoerany ary heverina ho an-tapitrisany maro izany. Teo amin’ny lohany no nodarohana tamin’ny maritoa ka nitarika ny fahafatesany avy hatrany.

SENDIKA JIRAMA

 

Nivadihan’ny sendika hafa koa ilay filohan’ny sendika SEM teo anivon’ny Jirama. Nolazaina fa efa tapitra ny fe-potoana maha-sendika azy ka izay no mahatonga azy mazoto mitolona eny amin’ny 13 mey. Hita mazava fa voavidin’ny fitondràna koa ny filoha nasionalin’ny sendikan’ny Jirama ankehitriny na dia miezaka manao filaza roa aza : malalaka amin’ny tolona izay hataony ny tsirairay saingy mila manao « pointage ».

GOVERNEMANTA IRAISANA

Raha tsy mivalona faran’izay haingana ity disadisa politika misy ity dia hilatsaka ambany be ny sehatry ny fihariana eto Madagasikara. Isan’ny hisedra olana voalohany amin’izany ny fizahan-tany izay tena mamelona olona maro, hoy Zavamanitra, mpahay toe-karena sy mpandalina politika. Ny vahaolana narosony dia ny governemanta iraisana izay hikarakara ny fifidianana.

SAMPANRAHARAHAN’NY HETRA

 

 Zakan’ny depiote mandala ny fanovana koa ny sendika roa teo anivon’ny sampandraharahan’ny hetra. Nilaza izy ireo fa niandry fotsiny ny fiantsoana azy ireo mba hanatevina ny tolona. Tsy eken’izy ireo ny fampifangaroana ny raharaha politika sy teknika ka isan’izany ny fikasana hanomezana an’ny sehatra tsy miankina an’io sampandraharaha io.

MIARAMILA NISY NITIFITRA

 

Miaramila kilasy faharoa eo anivon’ny RM1/3 no nisy nitifitra tao anaty maizina tao Toamasina. Tsy hita ny nahavanon-doza ary mba avotra ihany ny ain’ity mpitandro ny filaminana ity rehefa hitan’ny polisin’ny FIP izay sendra nanao fisafoana teo an-toerana. Voalaza fa avy nanatitra ny sakaizany izy tamin’io fotoana io.

 

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Hetsika MadajazzcarMitohy hatrany ny dia

Na eo aza ny raharaham-pirenena manomboka miha mafampana dia tsy maintsy ilaina foana ny fampitoniana kely ny fangotraham-po amin’ny alalan’ny mozika sy ny tontolony.

 Nahaliana ny maro omaly ny atrikasa momba ny amponga maro anaka notontosaina tetsy amin’ny AFT Andavamamba izay notarihin’ny andrarezina, Tohery Ravaloson, izay mila ravinahitra atsy Frantsa. Narahin’ny fampisehoana Apero jazz moa izany, izay notarihin-dry Elie Ramasindraibe teo amin’ny Sax, Zo Randrianarivelo teo amin’ny vatamaro afitsoka, Toq Red teo amin’ny gitara beso ary Judi Ratovo teo amin’izay aponga maro anaka.

J. Mirija

Tia Tanindranaza0 partages

Fitokonana sy fidinana an-dalambeTsy mbola misy akony ratsy amin’ireo mpandraharaha hatreto aloha

Tsy mbola manana olana aloha hatreto ireo mpandraharaha Malagasy na dia ao anatin’ny tolona hirosoana amin’ny fanovana aza isika eto Madagasikara.

 

Ho an-dRtoa Elise, tompon’andraikitra voalohany eo anivon’ny randran-dandy Arivonimamo, mpanao lamba landy dia ny tsy fisian’ny akora hampiasaina toy ny landy no tena mampitaraina azy mafy ankehitriny. Toraka izany koa ny halafosan’ny vidin’ny akora, antony mampihisatra ny tsena. Na izany aza anefa dia miezaka hatrany izy ireo  ary tonga mandray anjara amin’ilay  foaran’ny biby fiompy sy ny vokatra azo avy aminy (FEPA) andiany fahafolo  tanterahina etsy amin’ny CBA  By Pass Alasora. Tranoheva am-polony maro no mandray anjara amin’izany haharitra telo andro. Tanjon’ny hetsika  ny hampiakatra ny lanjan’ny fiompiana sy ny hanomezana  hasina ity sehatra iray izay marihina fa manomboka mahazo vahana sady be mpitia tokoa. Fandraisana andraikitra mavitrika eo amin’ny rehetra no ilaina mba hanatrarana ny tanjona napetraka, hoy ireo tompon’andraikitra satria mbola maro be ireo sakantsakana amin’ny fiompiana toy ny tsy fahampiam-bola, ny fahasalaman’ny biby fiompy…. Ankoatra ny olan’ny fiompiana sy ny vokatra azo avy aminy dia misy ny fampiasana vokatra simika maro samihafa sy ireo vokatra artifisialy toy ny « organisme génétiquement modifié » na ny (OGM). Nambaran’ny minisitry ny fambolena moa fa efa nandraisan’ny fanjakana fepetra manokana izy ireny ary tsy afaka miditra eto amintsika intsony satria mety hisy fiantraikany amin’ny fahasalaman’ny biby sy ny olombelona mihinana azy.

 

Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

Mpiompy MalagasyMiha liana amin’ny fidirana amin’ny sehatra matihanina

Maro ny tanora mahita sy miha mahatsapa fa mahavelona ny tontolon’ny fiompiana raha eto Madagasikara, hoy ry zareo avy eo anivon’ny Farmashop, izay orinasa misehatra eo amin’izay tontolon’ny fiompiana izay.

J. Mirija

Tia Tanindranaza0 partages

FIM andiany faha-13Omena vahana manokana ny mpandraharaha vehivavy

Tanterahina nanomboka omaly etsy amin’ny zone Forello Expo Tanjombato haharitra efatra andro ilay « Foire International de Madagascar « andiany faha-13 karakarain’ny agence de communication la première ligne.

Pati

 

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Miandry sarom-bilany hipoaka

Miha miakatra ihany ny maripana eny Ambalambahoaka eny amin’izao. Niaraha-nahita ny zava-nitranga nanomboka ny alarobia teo fa efa niverina nanao fanambarana indray ny avy eo anivon’ny foloalindahy ary manainga ny herivelona rehetra hiaraka hikaroka ny vahaolana hisian’ny marimaritra iraisana.

 Heverina fa efa naman’ny fampitandremana ny rehetra ireny mba samy ho tonga saina fa efa miha mitsiry tsikelikely indray ny krizy manaraka ka tokony handraisan’ireo be tsy miteny ny andraikiny. Manomboka miditra amin’ny famoahana ireo mpiasa eny anivon’ireo rafi-panjakana stratejika rahateo moa ireo mpitolona ka heverina ho lojika ihany ny fahamailoana. Na hihodin-kavia na hihodin-kavanana, na hiofo ho vy na hiofo ho vato anefa ireo mpitondra dia tsy afa-miala fa tompon’andraikitra voalohany amin’izao zava-misy izao. Ary arakaraky ny mbola hifikirany eo amin’ny sezany eo no efa fantany fa vao mainka haharomotra ireo efa tafidina eny an-dalambe ankehitriny. Efa nampianatra izany hatrany ny tantara nifanesy. Iza moa ireo mpitondra nanampin-tsofina sy nanampina ny masony no tsy nahita sy naheno ny fipoahan’ny sarom-bilany nipoaka ihany no niafarany ? Raha ny  fihetsiky ny filoham-pirenena sy ny mpiara-miasa akaiky aminy hatramin’izao anefa dia hita fa mainka mandrangitra sy miandry ny sarom-bilany hipoaka mihitsy. Enga anie mba hitsimbadika ny tantara !

J. Mirija

Tia Tanindranaza0 partages

FIM andiany faha-13Omena vahana manokana ny mpandraharaha vehivavy

Tanterahina nanomboka omaly etsy amin’ny zone Forello Expo Tanjombato haharitra efatra andro ilay « Foire International de Madagascar « andiany faha-13 karakarain’ny agence de communication la première ligne.

Pati

 

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fidy mpanentana Hamoaka ny tsiambarantelon’i Madagasikara

Hitako tamin’ny fahitana sy fantatro tamin’ny fikarohana sy ny fandinihana lalina nataoko nandritry ny taona maro, hoy ny mpitondra fivavahana fantatra amin’ny anarana hoe Fidy mpanentana, ireo fototry ny olam-pirenena nahatonga antsika ho amin’ny toe-draharaha misy ankehitriny.

Tia Tanindranaza0 partages

Fahalalahan’ny asa fanaovan-gazetyMbola adihevitra ny eto Madagasikara

Nomarihina omaly alakamisy 3 mey ny andro maneran-tany ho an’ny fahalalahan’ny asa fanaovan-gazety, ka tany Toamasina no ivon’izany ho an’ny teto Madagasikara, ary efa nanomboka ny 2 mey ny hetsi-panamarihana.

 Nitarika ny lanonana tany an-toerana moa ny minisitry ny serasera sy ny fifandraisana amin’ny andrim-panjakana Harry Laurent Rahajason sy ny avy eo anivon’ny Holafitry ny mpanao gazety na ny OJM miara-dalana amin’ny filoha Gérard Rakotonirina. Notokanana nandritra izany ny tsangambato nanamarihana azy io, izay tsetsatsetsa tsy aritra no hilazana hoe nisy ny fahadisoana teo amin’ny soratra, hany ka voatery notakonana sy niverenana nolalorina. Nanolotra  fitaovana ara-teknika sy informatika ho an'ny Foibem-paritry ny Serasera sy ny Fifandraisana amin'ny Andrim-panjakana eto amin'ny Faritra Atsinanana moa ny minisitra Harry Laurent Rahajason. Raha ny filaharana iraisam-pirenena, dia faha-54 amin’ny 180 isika izao eo amin’ny fahalalahan’ny asa fanaovan-gazety raha faha-57 teo aloha. Mbola adihevitra lehibe ity resaka fahalalahan’ny asa fanaovan-gazety ity, indrindra fa taorian’ny namoahan’ny mpitondra ny lalàna tsy nampitovy hevitra, ny resaka fizarana karatra maha matihanina,… Mitana anjara toerana goavana eto amin’ny firenena ny asa fanaovan-gazety, ary voaporofo ny maha hery lehibe faha-4 azy. Izay ve no mety ho antony mampisongadina sy mahatonga ny mpanao gazety ho misy tendrena na voafidy amina toerana ambony hatrany ? Tsikaritra aloha fa atahorana sy tiana hogejaina izy io, indrindra fa misy ireo manelingelina ny mpitondra. Firifiry moa ny orinasa fanaovan-gazety tsy havela hisokatra eto fa ny an’ny fanjakana kosa malalaka.

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fifaninanana nahandro ho an’ny ankizyRaikitra ny “Tsikonina 2018” karakarain’ny CUA

Manomana ny “Tsikonina 2018” ny kaominina Antananarivo Renivohitra amin’izao fotoana izao.

 Fifaninanana mahandro sakafo Malagasy ho an’ny ankizy izy io,  ka manentana ny ankizy rehetra tsy ankanavaka eo anivon’ny Boriborintany 6 mba handray anjara mavitrika amin’izany ny CUA. Ny fisoratana anarana dia efa manomboka ary hifarana amin’ny fiafaran’ity volana mey ity, izay atao eny anivon’ny Boriborintany misy azy avy na etsy amin’ny Stade Mahamasina, rihana voalohany, varavarana faha-2 ao amin’ny Departemanta misahana ny koltoraly sy ny fiainam-piarahamonina. Ny ankizy 8 taona ka hatramin’ny 12 taona no afaka mandray anjara.  Mamorona vondrona iray misy ankizy 5 (lahy sy vavy). Toy izao ny fizotry ny fifanitsanana : ny 6 jona 2018 ny ao amin’ny boriborintany faharoa sy fahefatra, ny 13 jona 2018 ho an’ny boriborintany fahadimy sy fahenina, ny 20 jona 2018 ny avy ao amin’ny boriboritany voalohany sy fahatelo. Ny famaranana kosa dia ny 29 jona 2018 ao Mahamasina. Tanjona kendren’ny Kaominina Antananarivo Renivohitra amin’ny fanaovana tsikonina ny mba hanomezana lanja ny akora vita Malagasy sy ny fahandroana mba tsy ho very ny soatoavina, indrindra ny firaisankina ho an’ireo ankizy Malagasy. Marihana fa loka goavana no hozaraina ho an’ireo 3 voalohany.

Toky R

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Sendikan’ny mpiasan’ny Banky BFV sy BTMMbola mijoro ary manohana ny hetsiky ny depiote

Nisy ny fanambarana nataon’ny Sendikan’ny mpiasan’ny Banky BFV sy BTM (SADB) teo aloha manoloana ny toe-draharaha politika misy eto amin’ny firenena.

 

 Manameloka ny tompon’andraikitra nanome baiko nitifitra ka nahafaty sy nandratra ny vahoaka izy ireo. Mankasitraka ny hetsi-bahoaka tarihin’ny depiote mba handrodanana ny jadona sy ny kolikoly ary indrindra ny fampahantrana ny Malagasy. Ankoatr’izay dia miara-dalana amin’ny hetsika ataon’ny Sendikan’ny mpiasa Malagasy S.S.M. ny SADB. 20 taona izay no efa nanao fitakiana ireto mpiasan’ny banky taloha ireto kanefa tsy nahazo rariny satria tsy misy mihaino. Olana ny tsy fahafahana manao grevy intsony satria tsy am-perinasa ny ankamaroan’izy ireo. Mametra-panontaniana ihany koa ireto farany ny amin’ny lelavola 35,8 miliara Ariary nomen’ny Banky iraisam-pirenena hanatanterahana ny drafitra sosialin’ny BFV sy BTM. Ny tena mampalahelo, hoy izy ireo dia ny famitahana sy ny fandrebirebena nahazo ny mpiasa miisa 1000 tamin’ny fotoan’androny. Raha tsiahivina dia nampirisihina nametra-pialana izy ireo noho ny fisintahan’ny fanjakana ary nolazaina fa homena vola be. Rehefa niala anefa izy ireo dia tsy nisy akory ilay vola nampanantenaina. Nanomboka tamin’izay ny fahasahiranana ary tsy nahazo valiny mahafa-po izy ireo mandrak’ankehitriny. Arak’izany dia fanantenana vaovao ho azy ireo ity tolona ataon’ny depiote ity ary hanamafisany fa mbola misy sy mijoro izy ireo.

Tsiry  

Tia Tanindranaza0 partages

MIDERA TENA HO MPIKATSAKA NY SOA IOMBONANA

Tombontsoa iombonan`iza ity arovanao hatrany ?Tombontsoan`ny vahiny fa tsy ny an`ny teratany ?Dia somparana daholo ny orinasa MalagasyFa karana sy sinoa no omena vahana eto an-dasy ?

Tombontsoa  iombonan`iza ity arovanao hatrany ?Ny an`ireo mpanao afera miaraka aminao ihany ?Ka ireo dia tsy kitihina n`inon`inona mitranga,Fa mpiray antoko mantsy sady “karavato manga” ?Tombontsoa  iombonan`iza ity arovanao hatrany ?Ny an`ireo mpanolotsaina izay malaza ho be vinany ?Sa ny an`ireo vahoaka difotry ny fahantranaKa miangavy anao hiato sy hametra-pialana !Tombontsoa  iombonan`iza ity arovanao hatrany ?Sao ny anao irery ihany , hoy `zahay te hanontany ?… Ho tombontsoanay vahoaka, ho tombontsoam-pirenena,`Ndeha re miala moramora fa izay no fahendrena !                     DADAN`I ZINA

Tia Tanindranaza0 partages

Fitokonana sy fidinana an-dalambeTsy mbola misy akony ratsy amin’ireo mpandraharaha hatreto aloha

Tsy mbola manana olana aloha hatreto ireo mpandraharaha Malagasy na dia ao anatin’ny tolona hirosoana amin’ny fanovana aza isika eto Madagasikara.

 

Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

Olivier RakotovazahaNitory an’i Hanitra Razafimanantsoa sy Hery Rasoamaromaka

Nametraka fitoriana eny amin’ny fampanoavana Anosy ny Loholona Olivier Rakotovazaha noho ny ambara fa herisetra natao azy sy ny mpiara-miasa taminy nandritra ny hetsika famoahana ireo mpiasa tao amin’ny biraon’ny antenimierandoholona nataon’ireo depioten’ny fanovana ny alarobia 2 aprily teo.

 Nilaza moa ity loholona avy amin’ny antoko MFM , izay notendren’ny filoha ity fa norahonana sy natao tery vay manta tao amin’ny biraony, ary nohidiana tamin’ny alalan’ny rojo vy sy “gadenat” rehefa tsy nanaiky hivoaka. Nambarany fa anisan’ny toriany amin’izany ny depiote Hanitra Razafimanantsoa sy ny depiote avy any Ambovombe ary ny mpandrindra ny Mapar Hery Rasoamaromaka. Nanao fihetsika tsy araka ny tokony ho izy tamin’ny tenako sy ny olona niara-niasa tamiko izy ireo, hoy izy. Natositosika tsy nananana antra, norahonana ary nohidiana tsy amin’ny sitrapoko tao amin’ny trano fiasako aho, izany no nihatra tamiko, hoy ity loholona ity. Nambarany fa tsy mifanaraka amin’ny demokrasia izany. Rehefa tsy te hanaraka ny zavatra ataon’izy ireo izahay dia tokony hohajainy ny safidinay, hoy hatrany i Olivier Rakotovazaha.

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Tolona etsy amin’ny 13 meyMitady hiverina ny tantara

Hifarana amin’ny fananganana governemanta an-dalambe indray ary ve izy ity sa ahoana ? Io no fanontaniana miverimberina any an-dohan’ireo mpanara-baovao any, indrindra ireo efa niaina ny ngidin’ny vokatr’ireo krizy hafa nifanesy teto Madagasikara.

Manomboka miditra amin’ny fakana namana eny anivon’ireo andrim-panjakana stratejika isan-karazany, raha ny hita omaly, ireo mpitolona eny amin’ny kianja 13 mey. Nivoaka ihany koa ireo mpianatra tamina lisea sy kolejim-panjakana isan-karazany, toy ny teny amin’ny lisea Rabearivelo sy sekolim-panjakana samihafa tamin’iny Mahazo sy ny manodidina iny. Rehefa tapitra ny minisitera sy ireo mpianatra dia ny aiza indray no havoaka ? Mitady hiverina ny tantara ka andrasana ho tonga saina ny rehetra.

J. Mirija

Tia Tanindranaza0 partages

Guy Rivo RandrianarisoaRavao ny governemanta …

Miakatra hatrany ny maripanan’ny politika eto amin’ny firenena. Manaraka ny ara-dalàna Izahay ary tsy miala amin'izay satria Solombavambahoaka voafidy tao anaty lalàmpanorenana.

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Praiminisitra SolonandrasanaMety hatao sorona

Miha malemy ny mpitondra ary miha tsy voafehy ny toe-draharaham-pirenena. Marina miharihary tsy azo lavina io.

J. Mirija

Tia Tanindranaza0 partages

Depiote ho an’ny fanovana“Tsy matahotra fisamborana izahay”

Nitanjozotra namonjy ny minisiteran’ny rano sy ny angovo ary ny solika, minisiteran’ny tontolo iainana, minisiteran’ny vola, minisiteran’ny paositra sy ny fifandraisan-davitra, minisiteran’ny mponina, ny teny amin’ny Jirama naka ireo mpiasa izay resy lahatra amin’ny tolona ireo solombavambahoaka ho an’ny fanovana sy ny mpanara-dia azy ireo maro be narahana fiara sy sorabaventy isan-karazany.

Tia Tanindranaza0 partages

Ralainirina Marcel“Ny fialan’ny filoham-pirenena no vahaolana”

Tsy mitsahatra mitombo an’isa andro aman’alina ankehitriny ny fanehoan-kevitra entin’ny olom-pirenena samihafa manoloana ny trangan-javatra misy eo amin’ny firenena ankehitriny ka iray amin’ireny Atoa Ralainirina Marcel filoha nasiolalin’ny “Legaliste de Madagascar”.

Tia Tanindranaza0 partages

Fanarenana ny firenenaMila olom-baovao mihitsy ve ?

Raha ny zavatra miseho ankehitriny dia mirona kokoa any amin’ny fananganana governemanta iraisana sy eken’ny rehetra no lalana hamahana ny olana ara-politika sy hisorohana ny krizy lavareny hamotika ny toekarem-pirenena.

 

 Na ho ela na ho haingana dia tsy maintsy hisy ny fandrafetana fifanarahana politika. Maro no mahita fa mila olom-baovao i Madagasikara, mila olona madio ary tsy mirona amina antoko politika satria dia tsy ho tontosa mihitsy ny fifidianana madio sy mangarahara raha mbola olona mitanila no eo ka ahiana hanome vahana antoko na fikambanana politika iray. Olona manampahaizana sy manana fanetren-tena lehibe no tsara indrindra hitantana ny firenena. Efa maro ihany ireo nandalo teo anivon’ny primatiora sy ireo minisitera maro isan-karazany fa vao mainka latsaka anaty kizo tanteraka ny firenana noho ny fitiavan-tena diso tafahotra, eo koa ny fitiavana voninahitra. Ny fahaiza-mitantana ve no tsy mety ? Noheverina anefa fa manampahaizana sy manana ny traikefa rehetra ihany ireo efa nitantana. Ny fanondranana ny harena ankibon’ny tany, ny andramena, ny volamena, ny sokatra … no toa zary fahatsiarovana napetrak’ireo mpintatana hatrizay. Olona tena tia ny tanindrazana tokoa ve no manao barofo sy bontolo ary indrindra tsy miheno ireo taraina ataon’ny vahoaka ? Fifandiran’ny mpanao politika hatrany no nitarika krizy teto, ary misy ny mpanao politika  efa hita tao anaty fitondrana 20 taona lasa izay no mbola manezaka mafy hahazo fahefana ihany.

RTT

 

Tia Tanindranaza0 partages

Hery RajaonarimampianinaIreo mety ho antony tsy hialany…

Raha miala ao anatin’izao vanim-potoana mafana izao ny filoham-pirenena, dia banga 4 volana ny fe-potoam-piasany satria tsy maintsy miala 30 ka hatramin’ny 60 andro mialoha raha mbola ho kandida raha amin’ny volana novambra ny fihodinana voalohany.

 

Lalana iray hahafahan’ny rehetra manana herijika mitovy amin’ny fifidianana ny fialan’ny fanjakana am-perinasa. Tsy tokony ho olana ho an’ny filoha ny fialana, raha mbola mihevitra ny ho kandida sy mahatoky ny valerany izy. Ny heverina fa manahirana azy ireo dia ny fahasimban’ny kajikajy maloto rehetra hahafahany mandresy nanomboka tany amin’iny resaka lalàm-pifidianana iny, ny fampiasana fahefam-panjakana, ka izay no mety ho mbola mampifikitra azy eo sao dia mba hahavita fahagagana angamba. Etsy an-kilany, nandrasana ny fanapahan-kevitry ny fitsarana avo momba ny lalàmpanorenana (HCC) mikasika ny lalàm-pifidianana. Tsy afaka ny hampanan-kery azy iny ny HCC na oviana na oviana, hoy ny mpitsara iraisam-pirenena Arlette Ramaroson. Nisy tokoa ny zavatra maro tsy neken’ny HCC. Hiverenana dinihina na foanana tanteraka sy haverina any amin’ny governemanta ny famolavolana azy, saingy heverina aloha fa tsy hanaiky lembenana ny mbola hanomezana fahefana ny fitondrana ankehitriny hiantsoroka ny resaka fifidianana ny mpanohitra. Ny fampikatsoana ny raharaham-panjakana rehetra io vao mainka miha mahery vaika, ka na nisy aza ny fanambaran’ny tafika momba ny fampitandremana amin’ny fidirana amboletra amin’ny toerana saropady sy tranom-panjakana, dia mbola nitohy ny fakana ny mpiasan’ny Jirama teny Ambatonankanga, ny mpiasan’ny Minisiteran’ny vola teny Antaninarenina, ary mitohy anio indray ny any an-toeran-kafa.

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Hetsika ho an`ny fanovanaEfa misy sori-dalana aorian`ny fametraham-pialan`ny filoha

Nivondrona tao anatin`ny vovonan`ny hetsika ho an`ny fanovana ny mpanao politika maromaro mankato ny hetsiky ny solombavambahoaka miisa 73 eny amin`ny kianja 13 mey.

Marigny A.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Lalàm-pifidianana kitoatoaTsy nankatoavin’ny HCC

Namoaka ny heviny 15 andro taty aorian’ny nandraisany ny lalàna fehizoro laharana 2018-008 momba ny fitantanana ankapobeny ny fifidianana sy ny fitsapan-kevi-bahoaka eto Madagasikara omaly ny fitsarana avo momba ny lalàmpanorenana (HCC).

 

 Mazava ny didy nivoaka, tsy mbola azo ampiharina fa tsy maintsy averina dinihana indray io lalàna io satria andininy 17 izay azo ambara fa goavana sy tena ain-dehibe no nambaran’ny HCC fa tsy mifanaraka amin’ny lalàmpanorenana sady mifanipaka amin’ny fifanarahana iraisam-pirenena izay nekena ary nosoniavin’i Madagasikara. Anisan’ny voakasika ao anatin’izany ny fisoratana anarana amin’ny lisi-pifidianana, ny fepetra ampiharina amin’ireo haino aman-jery tsy miankina izay noterena tsotra izao handefa amina fe-potoana mitovy ny fampielezan-kevitry ny kandida rehetra na firy na firy isany. Zavatra efa notoherin’ireo tompona haino aman-jery mafy izy io. Nokianin’ny HCC ihany koa ary nambarany fa tsy manaja ny sata afrikanina momba ny demokrasia sy ny fifidianana ary ny fitantanana ilay fampielezan-kevitra noferana ho 7 andro amin’ny fihodinana faharoan’ny fifidianana filoham-pirenena. Nahazo fanamarihana mafonja ihany koa ilay resaka vatom-pifidianana. Manamarika ny fitsarana avo momba ny lalàmpanorenana fa ny fampiasana bileta tokana no mety indrindra satria hahafahana misoroka ny hala-bato sy ny hosoka io, ary tsy tokony hiresaka bileta amin’ny endriny hafa intsony tahaka ny nahazatra taloha. Tokony hitovy ny herijikan’ny kandida tsirairay avy, hoy ny HCC, koa raha ekena fa tsy mety ary tsy azo atao ny famatsiam-bola avy amina firenena vahiny iray ho ana kandida, dia tokony hekena kosa ny famatsiam-bola avy amina orinasa vahiny fa tsy maintsy atao ao anatin’ny mangarahara kosa anefa. Notsindrian’ny HCC manokana ihany koa fa mbola maro ny Malagasy no tsy mahay mamaky teny sy manoratra ka mety ho sahirana na ho diso safidy mihitsy rehefa manamarika amin’ny X na amin’ny alalan’ny lavotondro ilay faritra misy ny kandida tiany hofidiana. Mila hamafisin’ireo mpiantsehatra rehetra amin’ny fifidianana, araka izany, ny fanentanana sy fampianarana ny Malagasy mpifidy, hoy hatrany ny HCC. Hita fa nandinika sy namakafaka ary nandray ny soso-kevitra sy ny ahiahy momba ity lalàna fehizoro hitantanana ny fifidianana eto Madagasikara ity ny HCC ary sahy nilaza ny tsy mety rehetra. Mibaribary ary voaporofo indray izao ny fomba fiasa kitoatoan’ny governemanta HVM ary mazava tsara ny resaka fa mitombina tanteraka ny fanakianana sy fitakian’ireo Depiote ho an’ny Fanovana 73 mianadahy. Tsy ho mora ny fanitsiana ity lalàna fehizoro laharana  2018-008 ity taorian’izao didy navoakan’ny HCC izao, satria mbola hiverina indray any amin’ny governemanta aloha izay vao hiakatra eny amin’ny antenimiera roa tonta.Tranga vao miha manaratsy endrika hatrany ny fitondrana Rajaonarimampianina izao.

RTT

Tia Tanindranaza0 partages

1/4-dalan’ny lalao basikety Tompondaka N1 BMisongadina hatrany ireo ekipa lehibe

Ekipa solontenan’Analamanga 2 (Dtsc sy Ecbba) ary ekipa solontenan’i Vakinankaratra, Itasy, Matsiatra Ambony, Boeny,