Les actualités Malgaches du Lundi 03 Décembre 2018

Modifier la date
News Mada27 partages

Miss Madagascar: Binguira Valerie au pinacle

La 5e édition de Miss Madagascar a pris fin samedi soir, lors d’une finale riche en rebondissements au CCI Ivato. Au bout de ces surprises, la miss Analanjirofo, Binguira Valérie portera le flambeau de Madagascar au cours de l’année à venir.

Les 15 candidates en lice ont donné les meilleurs d’elles-mêmes, en défilant en maillot de bain, en tenue de ville et surtout en tenue traditionnelle devant les membres du jury composés d’Andrianina Rajoelisoa, DJ Princesse, Njakatiana et du comité Miss Madagascar. Entre-temps, la sublime voix de Monika Njava a pu détendre l’atmosphère avant l’annonce des résultats.

Joachin Michaël

News Mada15 partages

Tsenan’ny noely- LF Ambatobe: nampiseho ny fahaiza-manao ny mpianatra momba ny asa 

Tanjon’ny mpikarakara ny hetsika tsenan’ny noely tany ampiandohana ny hanangona vola ahafahana manampy ny ankizy sahirana. Amin’izao fotoana izao, mivelatra ny zavatra voasahana ka sady fanabeazana ny mpianatra ny fanomanana tsena no mampiseho ny talenta samihafa.      

Efa amin’ny andiany faha-12 ny « Marché de noel » karakarain’ny mpianatra sy ny mpampianatra ao amin’ny lycée Français Tananarive, Ambatobe isan-taona. « Ny mpianatra kilasy 1ère professionnelle amin’ny lalam-piofanana fitantanana sy fandraharahana no nisahana ny fikarakarana rehetra nanomboka amin’ny fiantsoana ireo mpandray sy ny mpanohana ary ny fanomanana ny tranoheva samihafa », araka ny fanazavan’ny mpianatra iray, Eva Sam, omaly teny an-toerana. « Fampiharana ny lesona any an-dakilasy avy hatrany ny fanomanana ny tsenan’ny noely satria voasahana ao avokoa ny sehatra rehetra ary miditra amin’ny tontolon’ny asa avy hatrany ny mpianatra », hoy ny mpitantana lefitra sady mpiandraikitra misahana ny sampana momba ny asa ao amin’ny lycée, i Marc Tesniere. 30 ireo mpianatra nifampizara ny asa.

Entina hampihodinana ny maison des lycéens et des collégiens (MDLC) eo anivon’ny lycée ihany ny vola azo, hikarakarana ny fivoahana momba ny fanatanjahantena na miompana amin’ny fanabeazana ny ampahany. Ny fanampiana nomen’ny malala tanana kosa mandritra ny hetsika, omaly tontolo andro, hozaraina amin’ny ankizy sahirana ao amin’ny Graines de bitume sy ny kilonga ao anatin’ny fokontany Ambatobe.

Nomena sehatra manokana ny asa tanana vitan’ny olona manana fahasembanana ao anatin’ny tsena, naranty sy namidy ao ny vokatra avy amin’ny Talentan’ny Sembana, ny tambazotran’ny vehivavy manana fahasembanana… Azo atao fanomezana ihany koa ireo entana na akora naranty tao anatin’ny tranoheva 136. Nanohana ny hetsika ny Orange, Star CT Motors…

Vonjy A.    

Midi Madagasikara14 partages

Grande marche d’Itaosy : Avortée à la dernière minute, les meneurs menacés

La population était prête à manifester, mais à cause des menaces proférées à l’égard des membres organisateurs du mouvement, elle s’est rétractée.

Le mouvement des « bidons jaunes », organisé par la population d’Itaosy, est tombé à l’eau. La population n’a pas pu faire entendre son ras-le-bol.

Rendez-vous manqué pour la population d’Itaosy et ses environs. La grande marche n’a pas pu être entamée. Il y a eu plus fort et plus puissant que la population. Mialisoa Rakotomalala, militante, de dénoncer  « des abus de pouvoir ». « Des personnes sont venues sur les lieux de rendez-vous, au Sinibendrano Ambohidrapeto, et nous ont fait savoir que si grande marche il y avait, tous les membres organisateurs de l’évènement seraient coffrés et emprisonnés » a-t-elle déploré. Pour appuyer leur menace, lesdites personnes auraient même eu des informations personnelles concernant les membres organisateurs. « Ils ont sciemment fait en sorte qu’on sache qu’ils détiennent des informations sur nous comme nos noms complets, les noms des membres de notre famille et même nos adresses. Pour ma part, puisque Midi Madagasikara a écrit un article sur notre mouvement, ils ont publiquement affirmé qu’ils connaissent le nom de mon mari et mon adresse » a-t-elle lancé horrifiée. Ainsi, le mouvement prévu pour protester contre le manque d’eau de la Jirama dans cette partie de la capitale malgache n’a pas pu avoir lieu à cause des menaces proférées à l’endroit des membres organisateurs.

Gênant. Les faits démontrent toutefois que le projet « grande marche d’Itaosy » a gêné des têtes quelque part. Des personnes se sont apparemment rendu compte que le mouvement initié par la population d’Itaosy pourrait être le départ d’un ras-le-bol général. En effet, une telle situation serait difficilement maîtrisable pour le Gouvernement. Il faut également se rendre à l’évidence que la manifestation prévue samedi dernier n’avait pas eu l’aval des autorités compétentes. Ce qui pourrait également expliquer la venue des personnes avant le coup d’envoi. Un fait est cependant clair et sûr, la population d’Itaosy attend de la Jirama des réponses aux milliers de questions posées face au manque d’eau. « Des réponses qui devraient se traduire en action dans les plus brefs délais pour que le problème soit enfin résolu ». L’aversion de la population envers les services publics, dont la Jirama, grandit de jour en jour. Il serait judicieux pour les autorités compétentes d’agir et de résoudre les problèmes avant que la population n’agisse et ne se fasse justice elle-même. Pour ce qui est du mouvement des « bidons jaunes » Mialisoa Rakotomalala a fait savoir :  «  La grande marche n’a pas pu se faire mais la lutte va continuer jusqu’à ce que la problématique soit résolue ». A suivre.

José Belalahy

News Mada9 partages

Marche Canadien: les opérateurs malgaches en prospection

Pour accompagner les entreprises malgaches à pénétrer le marché Canadien, la Chambre de commerce et de coopération Canada-Madagascar (Cancham) s’associe avec le Programme d’appui à l’emploi et à l’intégration régionale (Procom).

En quête de nouveau marché. 15 entreprises malgaches effectueront un voyage d’affaires au deuxième trimestre 2019, pour expérimenter le marché Canadien, avec l’appui de la Cancham et du Procom. Ces derniers viennent de lancer vendredi dernier un nouveau partenariat, à l’occasion d’une cérémonie organisée à Faravohitra.

A  travers une subvention de 60.000 euros (240 millions d’ariary environ) venant du Procom, la Cancham va appuyer ces entreprises malgaches à percer le marché canadien. «Ce fonds est une prise de participation. D’ailleurs, la Camcham a des services offerts pour accompagner les opérateurs malgaches», a soutenu le président de la Cancham, Valery Ramonjavelo.

En premier temps, une étude de marché des secteurs porteurs, demandeurs de produits et services malgaches sera effectuée. Dans ce sens, une rencontre BtoB entre entreprises canadiennes et malgaches sera organisée. Et c’est après que la Cancham identifiera les 15 entreprises malgaches qui bénéficieront d’un voyage d’affaires au Canada en avril ou mai 2019.

«L’idée est d’avoir le maximum de retombées économiques et commerciales pour Madagascar. Le fonds accordé par le Procom participera aussi, de manière assez importante, à régler les charges que les entreprises doivent s’acquitter en vue de cette mission», a poursuivi le président de la Cancham.

Un nouveau marché

Le Canada reste en effet un nouveau marché pour les entreprises malgaches. Cet accompagnement vise à faire connaître aux opérateurs locaux, les spécificités, les procédures et les normes à respecter sur ce marché.

Des modules de formation seront ainsi réalisés avec la TFO (Trade facility organization) du Canada pour mettre à la disposition des ces entreprises toutes les informations nécessaires, pour qu’elles soient prêtes à accéder ce marché.

Rappelons que 15 entreprises ont déjà effectué une mission dans quatre villes du Canada en 2017. A ce propos, des débuts de partenariats sont nés pour certaines à cette occasion. Et Valery Ramonjavelo de préciser qu’une entreprise avait conclu un contrat de représentations pour des points de vente au Canada et aux USA, à l’issue de cette mission.

Quant aux échanges commerciaux entre les deux pays, le volume atteint les 380 millions de dollars actuellement, avec un léger avantage du Canada. Madagascar exporte de l’ilménite, de la vanille, des épices, du café, des produits halieutiques, du textile, de l’artisanat…vers le Canada. Et, la Cancham espère contribuer annuellement à progresser de 1% les échanges entre les deux pays.

Riana R.

Midi Madagasikara4 partages

Trois passes décisives

Nominés pour 3 titres de l’année 2018 au niveau du football africain, les Barea, le capitaine Faneva Ima et le coach Nicolas Dupuis ont réussi un triple exploit aussi inédit que la première qualification à la phase finale de la Coupe d’Afrique des Nations qui vient d’être retirée au Cameroun, presque dans le « money time ».

Trois passes décisives

« Equipe nationale de l’année », « Joueur africain de l’année », « Entraîneur de l’année ». La CAF a adressé trois passes décisives aux Barea qui doivent concrétiser au moins une ou deux occasions. Ce qui remonterait leur cote, à quelques mois de la CAN 2019 qui sera aussi le terrain de prédilection des sergents recruteurs en quête de nouveaux talents. Tant parmi les joueurs – tous postes confondus – des 23 équipes qualifiées que sur le banc des entraîneurs. Même s’il ne part pas favori face à des mondialistes comme Mohamed Salah et Sadio Mané pour le titre de « Joueur africain de l’année », Faneva Ima a des chances de se faire repérer par des clubs d’un …crampon au-dessus de la Ligue 2 française, s’il arrive à hisser les Barea dans le top 16 ou 8, ou pourquoi pas dans le dernier carré. Ce qui ferait à la fois son affaire et celle de l’équipe toute entière. Y compris le coach Nicolas Dupuis qui pourrait recevoir des offres de la part d’autres équipes nationales africaines, sauf s’il a bu l’eau de Manangareza. Il n’est pas non plus exclu que certains joueurs soient approchés par des clubs de Ligue 1, de Premier League, de la Liga ou de la Bundesliga. Après s’être qualifiés pour la CAN 2019 et avoir été nominés à 3 titres africains de l’année 2018, les Barea et ses sociétaires veulent certainement jouer dans la cour des grands. Ils  seront vraisemblablement au Maroc ou peut-être en Afrique du Sud ou en Egypte qui sont les trois pays susceptibles de prendre la relève du Cameroun, « victime d’une injustice flagrante », selon son gouvernement.  Si les Camerounais ne pourront pas défendre leur titre sur leurs terres, les Barea auront à sortir leurs cornes face à des « bêtes » coriaces comme les «  Lions indomptables » ; les « Lions de l’Atlas » ; les Léopards du RD Congo…  En attendant, ils devront saisir à la volée les trois passes décisives de la CAF, quoiqu’il leur soit difficile de réaliser un hat-trick.

R. O 

Midi Madagasikara4 partages

Maroho : Miaramilan’ny Prezidansa mamo nanapoaka basy

Nikorapaka ny mponina teny Maroho-Tsimbazaza ny alin’ny Sabotsy hifoha ny Alahady teo. Norefitra ny basy ary fantatra fa nanakoako eran’ny tanàna izay satria ny andro rahateo nangina tanteraka. Maro ny nihevitra fa nisy fanafihan-jiolahy nitranga ve tao an-toerana. Tsy izany anefa no marina fa miaramila iray iuzay voalaza fa mamo no nanao izany. Teo anoloan’ny trano fonenana Manamboninahitra ambony tompon’andraikitra voalohany eo anivon’ny Zandarimaria eo Ankadilalana no niseho ity tranga hafahafa ity. Nandray andraikitra avy hatrany moa ity Manamboninahitra ity ka niantso ny miaramilany avy ao amin’ny toby Ankadilalana ary naka ny basy teny an-tanan’ity miaramila ity. Nosamborina ihany koa ity farany ary nentina teny amin’ny Toby. Nandritra ny fanadihandiana azy dia nilaza ilay miaramila fa miasa ao amin’ny Prezidansa izy izay mitondra ny galona « Serza Sefo » ka miambina eny amin’ny trano fonenan’ny Filoham-pirenena teo aloha, Hery Rajaonarimampianina eny Tsimbazaza. Omaly ihany dia tonga teny Ankadilalana ny lietna iray avy ao amin’ny Prezidansa sy miaramila vitsivitsy nanaraka akaiky ity raharaha ity. Nandritra izany no nameranana tamin’izy ireo ny basin’ity miaramila ity sy ny vodina bala izay napoakany. Mbola notanana ao amin’ny zandary anefa izy fa tsy maintsy hiatrika fanadihadiana anio Alatsinainy.

T.M.

News Mada3 partages

Vono sy fandrahonana amin’ny basy: naratra mafy noho ny daroka ilay mpisolovava

Niteraka resabe. Vao maraina, ny asabotsy teo, tetsy Antanimena, lehilahy iray nitam-basy, sady zanaka jeneraly, niampy ny namany roa lahy hafa, nidaroka mpisolovava iray. Tsy niandry ela ny fitoriana ary nilatsaka ny IST.

Naratra mafy ity farany ary naiditra hopitaly hatramin’ny asabotsy teo. Araka ny vaovao teny Antanimena, nanomboka tamin’ny filazana fa voahitsaky ny fiaran’ilay mpisolovava ny tongotr’ity zanaka jeneraly ity. Raikitra ny fifandonana ka notambaran’ireo telo lahy ilay mpisolovava, sady nambanana basy avy eo nampandohalihina. Niditra an-tsehatra ny polisy iray niasa tsy lavitra teo rehefa nantsoin’ny olona hampitsahatra izany saingy niala maina noho ny karazana tsindry bokotra samihafa nataon’izy telolahy. Nentina tany amin’ny polisy Tsaralalana izy ireo avy eo. Nalefa tany amin’ny hopitaly ilay mpisolovava avy eo. Notazonin’ny polisy “violon” kosa ilay namono. Ilay faharoa, anisan’ny nidaroka voalaza fa nitolo-batana teny amin’ny zandary misahana ny raharaha ady heloka bevava Fiadanana. Namoahana taratasy fikarohana ny fahatelo, anisan’ny nidaroka koa. Niely  ny feo fa efa misy ny miketrika ny fampanginana ny raharaha. Nanao fanambarana avy hatrany ny teo anivon’ny primatiora hanokatra fanadihadiana, ary mampitandrina ireo mikasa hanao lavatanana. Nanambara koa ny polisim-pirenena fa tsy polisy io nikasi-tanana io, araka ny naparitaka tamin’ny tambajotra sosialy. Milaza izy ireo fa mandray an-tanana ny raharaha.

Nametraka fitoriana ny holafitry ny mpisolovava

Nametraka fitoriana eny amin’ny BC Anosy ny holafitry ny mpisolovava, ary milaza fa tsy hanaiky mora ity herisetra natao tamin’ny olon’izy ireo ity. Voalaza koa omaly, fa nilatsaka ny IST, tsy fahazoan’ireo voarohirohy hivoaka an’i Madagasikara. Andanin’izany, niaro tena ireo voarohirohy fa nila sotasota tamin’izy ireo ilay mpisolovava, ary nitohy ny ady avy eo. “Niverina indroa teo an-toerana izy ireo ary nanosy anay”, hoy ny filazan’ireo nandritra ny fiarovan-tenany. Fantatra taorian’izany fa naiditra eny amin’ny Homi ilay zanaka jeneraly io. Ilay jeneraly voalaza fa saika hoesorina amin’ny  toerany eny Mahazoarivo, mbola miandry ny filankevitry ny minisitra ny fanalana azy. Andrasana ny ho tohin’ny raharaha.

Yves S.

News Mada3 partages

 Frantsa: manohitra tanteraka ny fiakaran’ny vidin-tsolika

Nanomboka ny tapaky ny volana novambra ka hatramin’izao ny hetsika ataon’ireo « Gilets jaunes » any Frantsa. Tsy eken’ny maro anisa intsony ny fiakaran’ny vidin-tsolika. Tao anatin’ny herintaona monja : ny lasantsy niakatra 15 % ; ny gazoala nanatombo 23 %. Mirotsaka any amin’ny kitapom-bolam-panjakana avokoa ny 2/3 avy amin’ireo vidin-tsolika ireo. Nanambara ny fitondrana frantsay fa ny vidin’io akora io eo amin’ny tsena iraisam-pirenena ny mahatonga izany, mety mbola hitohy hatramin’ny taona 2022.

Toherin’ny maro anisa izany vidin-tsolika izany, ary vao mainka mihahenjana ny hetsika, miteraka fikorontanana manerana ny tanàna maro, indrindra raha ny hita tao Paris, ny faran’ny herinandro teo. 84 % amin’ny vahoaka frantsay manamarina ny ataon’ny « Gilets jaunes », araka ny navoakan’ny gazety Le Figaro.

Mampitombo ny hatezeran’ny mponina ny valintenin’ny ny filoha frantsay, Emmanuel Macron. Tsy resy lahatra tamin’ny fanazavana nomen’ny filohany ny vahoaka frantsay.  Nanambara ireo mpitarika ny hetsika fa samy hafa tanteraka ny fitakian’izy ireo sy ny ataon’ireo mpanararaotra mandroba, mangalatra sy mandoro. Tranombarotra maro voaroba na tsy afa-nisokatra, fifamoivoizana tapaka. Mbola tsy voavaha izany ity olana goavana ity hatramin’izao.

Firenena iray iharan’izay sondro-bidin’ny solika matetika izay i Madagasikara, nefa mbola tsy hita aloha izao ny loko manohitra izany fa ny loko manohana kandida amin’ny filoham-pirenena no betsaka.

 

R.Mathieu

Midi Madagasikara3 partages

Concours : Valérie Binguira élue Miss Madagascar 2019

La beauté simple et naturelle de Valérie Binguira. (crédit photo : Miss Madagascar)

Le concours de Miss Madagascar, qui s’est déroulé dans la soirée du samedi au CCI Ivato, a vu le couronnement de la Miss Analanjirofo, Valérie Binguira. Avec sa beauté naturelle, elle a réussi à conquérir les membres du jury. La compétition a aussi été très relevée avec des concurrentes toutes aussi talentueuses. Dans une salle comble, elle a aussi conquis l’assistance avec ses prestations. En tenue de soirée, elle s’est démarquée par sa silhouette fine et son élégance non feinte. Son look moderne, avec la coupe afro qu’elle arbore fièrement, démontre aussi une personnalité engagée et déterminée. La femme malgache du XXIe  siècle en somme.

Les dauphines ont été les représentantes d’Analamanga et de Boeny. Décidément, les femmes du nord de Madagascar sont en train de poser leur signature dans le canon de beauté malgache. « Elle mérite le titre, elle possède tout, la beauté et un esprit fin », souligne Miandry Herintsoa, une spectatrice admirative. Valérie Binguira va donc être la représentante de Madagascar pour le concours de Miss Monde 2019. Elle a le potentiel pour faire mieux pour l’année prochaine, puisque Madagascar n’est pas rentré dans le top 30 du classement.

Maminirina Rado

Midi Madagasikara3 partages

Secteur énergie : Madagascar dispose d’une cartographie de sites hydroélectriques

Le ministre de l’Energie et des Hydrocarbures, Lantoniaina Rasoloelison, a présenté la cartographie des sites hydroélectriques à Madagascar. (Photo : Yvon Ram)

La Grande  Ile a un énorme potentiel en matière de ressources hydrauliques qui pourront fortement contribuer au développement socio-économique du pays. Mais bon nombre d’entre elles ne sont pas encore exploitées.

Du coup, une cartographie de sites hydroélectriques vient d’être élaborée dans le cadre d’un plan de développement énergétique à moindre coût. Ce plan conçu par le cabinet international ARTELIA a été remis officiellement au ministre de l’Energie et des Hydrocarbures, Lantoniaina Rasoloelison. Celui-ci a évoqué que ce plan servira d’outils d’aide à la prise de décision notamment en matière de construction des barrages hydro-électriques par le biais de cette cartographie permettant de localiser les sites hydroélectriques potentiels éparpillés dans tout Madagascar.

Prix exorbitant. En fait, « nous devons mettre un terme le plus tôt possible à la transition énergétique que l’on a entamé depuis quelques années. Nous avons commencé par le remplacement de gasoil par le fuel lourd. Mais le prix de celui-ci devient de plus en plus exorbitant dépassant même celui du gasoil sur le marché international. Ainsi, il est temps de se lancer dans la production des énergies hydroélectriques ou bien d’autres sources d’énergies renouvelables à moindre coût face aux fluctuations du cours du baril de pétrole », a-t-il fait savoir. Et à travers cette cartographie, « on peut déjà mettre en œuvre dès l’année prochaine l’exploitation des sites de Volobe et de Sahovika , étant donné que les études de faisabilité sont bien avancées. Ces centrales hydro-électriques devront être opérationnelles respectivement en 2022 et en 2024 », a-t-il enchaîné.

Exploiter le gaz. Par ailleurs, la centrale hydroélectrique de Mahitsy devra être fonctionnelle à partir de fin 2019. Celles de Ranomafana et d’Antetezambato sont en cours de construction. « Quant à l’exploitation de Mandraka II, l’appel d’offres a été lancé mais les opérateurs hésitent encore à y investir tandis que pour l’exploitation du site de Namorona II, le marché a été octroyé. Et à propos  du site hydro-électrique de Mahavola, localisé dans la partie ouest d’Antananarivo, ce sera la plus grande centrale hydroélectrique pouvant fournir une puissance jusqu’à des mégawatts. Son étude d’exploitation est également en cours. Par contre, dans la partie de Sakaraha où l’on n’identifie pas de site hydraulique, on peut exploiter le gaz de Mahaboboka pour produire de l’électricité, entre autres », d’après toujours les explications du ministre de tutelle.

Décision d’investissement lourd. En tout, il a réitéré que l’avenir de Madagascar repose sur l’hydroélectricité. « L’usage du fuel lourd dans la transition énergétique n’est que provisoire. C’est seulement prévu pour combler le manquement de la production d’électricité par les centrales thermiques fonctionnant à gasoil », a-t-il précisé. Par ailleurs, l’exploitation de ces sites hydroélectriques inscrits dans la cartographie s’avère avantageux même si cela nécessite une décision d’investissement lourd. En effet, cela permettra non seulement de produire de l’énergie à moindre coût mais aussi d’assurer l’adduction en eau potable pour Antananarivo, en particulier, et bien d’autres régions de la Grande Ile, en général. L’approvisionnement en eau de l’agriculture qui constitue entre temps un des piliers de l’économie nationale, n’est pas en reste.

Navalona R.

News Mada2 partages

Retiration d’entreprise: le secteur tertiaire domine largement

A quelques semaines de la fin de l’année, 1.170 entreprises ont été créées au niveau national, dont 83,13% dans le secteur tertiaire, d’après les chiffres de l’Economic development board of Madagascar (EDBM), l’entité chargée de la promotion des investissements à Madagascar. En effet, les 1.031 entreprises créées dans le pays cette année œuvrent dans le secteur tertiaire, 134 dans le secteur secondaire et seulement 72 dans le secteur primaire.

Ces chiffres montrent un vif intérêt des investisseurs pour ce secteur porteur à Madagascar. Cela s’explique surtout par «le retour sur investissement assez court», selon le constat d’un économiste à ce sujet.

Quant aux secteurs primaire et secondaire, quelques risques sont liés à ces deux domaines et qui expliquent une certaine réticence venant des investisseurs. Il s’agit entre autres de la fluctuation de l’ariary, l’insécurité et les problèmes d’infrastructures. Quoi qu’il en soit, le secteur textile continue de performer à Madagascar cette année.

Par ailleurs, la Loi de finances initiale 2019 (LFI 2019), adoptée la semaine dernière à l’Assemblée nationale montre que les transports, les branches des BTP et les services revigoreront la production au niveau du secteur tertiaire l’an prochain. Les branches des transports et des BTP afficheront respectivement des taux de croissance de 7,1% et 9,7% pour l’année 2019.

Ce secteur affichera un taux de croissance de 5,8% en 2019 selon les prévisions affichées dans la LFI 2019, contre 5,3% en 2018 et 5,7% en 2017.

Riana R.

 

News Mada2 partages

Minisiteran’ny Asa: nahazo fitaovana ny any Antsiranana

Nidina ifotony. Nitohy tany Antsiranana, ny herinandro teo, ny fitsidihan’ny minisitry ny Asa, Raholimasy Holder ny sampandraharaham-paritry ny minisitera. Nitondra vahaolana avy hatrany amin’ny olana sedrain’ny mpiasa ny tenany. Nanolotra fitaovana sy kojakoja, toy ny ordinatera ny minisitra tamin’izany, tahaka ny efa nataony tany amin’ny sampan-draharaham-paritra hafa efa notsidihiny. Nambarany koa fa hohamafisina ny fahaiza-manaon’ireo mpiasan’ny minisitera.

Ankoatra izany, nitsidika ny orinasa  Pêche et Froid any an-toerana koa ny minisitra Raholimasy Hoder. Nijery ny tontolo iainan’ireo mpiasa ao amin’ity orinasa misehatra eo amin’ny fanondranana vokatra an-dranomasina ity. Nojerena manokana ny tokony hametrahana ny kalitao noho ity orinasa ity misehatra any ivelany koa. Nanampy izany ny fitsidihana ny sampan-draharaha misahana ny fahasalaman’ny mpiasa (Smid). Zava-dehibe ny fanarahan’ny mpiasa fitsaboana sy ny fahombiazan’izany. Miezaka miantoka ny kalitaon’ny fitsaboana omena ny mpiasa mpikambana rahateo ny Smid.

Synèse R.

Midi Madagasikara2 partages

Fianarantsoa : Nakarina grady ireo zandary matin’ny dahalo tao Ranomafana sy Mahasoa

Notanterahina tao amin’ny fari-piadidian’ny zandarimariam-pirenena eto Tsaramandroso, ny zoma 30 novambra 2018 ny fanaovam-beloma farany ara-pomba miaramila an’ireo zandary 2 lahy maty lavon’ny dahalo teo am-panatanterahana ny asany, dia ny GPHC Rambeloson Heritiana Emilien komandin’ny tobim-paritry ny Zandarimaria Ranomafana izay namita iraka tao Torotosy, Fokontany Tsaramandroso, kaominina Ranomafana Distrika Ifanadiana sy ny G2C Ramarosandratana Faliniaina miasa ao amin’ny tobim-paritra Mahasoa; izay namita iraka tao Antsinjorano Fokontany Bemelo, kaominina Satrokala, Distrikan’ Ihosy. Marihina, fa andro iray daholo no nitrangan’ireo, dia ny 28 novambra 2018.

Tonga nanome voninahitra izany ny jeneraly komandin’ny zandarimariam-pirenena, ny jeneraly lefitra ao amin’ny IGGN sy komandin’ny fari-piadidian’ny Zandarimariam-pirenena ao Fianarantsoa ary notronin’ny olo-manankaja sivily sy ireo manamboninahitra sy manamboninahitra lefitra ao amin’ny Zandarimaria sy ny Tafika Malagasy ary ny avy ao amin’ny Polisim-pirenena.

Natomboka tamin’ny fanondrotana ny galona ho eo amin’ny laharana GPCE ho an-dRatompokolahy Rambeloson Heritiana Emilien ary eo amin’ny laharana G1C kosa ho an-dRatompokolahy Ramarosandratana Faliniaina ny fotoana ary notohizana tamin’ny fanaovam-beloma farany ara-pomba miaramila ka nofaranana tamin’ny fandraisam-pitenenan’ireo fianakaviana mana-manjo. Rehefa vita izany dia samy nitodi-doha any an-tanindrazany tsirairay avy ny razana; izay toerana hametrahana azy mandrakizay dia eo Amontana CU Fianarantsoa sy any Betafo.

Raha hotsiahivina moa, toy izao ny zava-nitranga dia namita iraka tamin’ny toerana antsoina hoe Torotosy-Bevoahaza, fokontany Tsaramandroso, kaominina  Ranomafana ny 27 novambra 2018 ny GPHC Rambeloson Heritiana Emilien  komandin’ny tobim-paritra Ranomafana niaraka tamin’ny zandary 3. Nisy fanafihan-dahalo tamin’io tanàna io ny marainan’ny 28 novambra 2018 tokony ho tamin’ny efatra ora, efa tonga teo an-tanana ireo dahalo dia nisandoka ho fokonolona ka izy ireo indray no niantso vonjy tao amin’ny trano natorian’ireo zandary. Raha vao nivoaka namoha varavarana ilay Komandin’ny Borigady, dia fira famaky avy hatrany no nahazo azy narahina tifitra. Maty noho izany ratra nahazo azy izany ity farany. Tamin’io andro io ihany koa rehefa nanao fanarahan-dia omby very  40 ny G2C Ramarosandratana Faliniaina niaraka tamin’ireo namany 3 samy miasa ao amin’ny borigady Mahasoa, dia nifanena tamin’ny dahalo  80 tao amin’ny toerana antsoina hoe Antsijorano fokontany Bemelo Kaominina ambanivohitra Satrokala distrikan’Ihosy. Raikitra ny fifandonana mahery vaika ka lavo tamin’izany ny G2C Ramarosandratana Faliniaina ary zandary iray hafa naratra. Omby  20 no tafaverina tamin’ny tompony.

T.M.

Midi Madagasikara2 partages

Economie bleue durable : Coopération bilatérale en vue avec le Canada

Huit représentants de Madagascar ont participé à la première Conférence internationale de haut niveau sur l’économie bleue durable, qui s’est tenue du 26 au 28 novembre à Nairobi, Kenya.

 

Une rencontre de haut niveau, honorée par 11 chefs d’Etat. Une séance plénière, 9 réunions thématiques, un Forum économique, une Réunion de la société civile et des organisations internationales, entre autres, ont été au programme de la première édition de la Conférence sur l’économie bleue durable, axée sur l’intégration du développement et la durabilité économique. Une délégation malgache conduite par le ministre de l’Economie, Marcel Napetoke, et le ministre des Ressources  halieutiques et de la Pêche, Augustin Andriamananoro, a participé à cet événement international d’une importance capitale pour l’économie bleue. « Plusieurs sujets ont été abordés durant cette conférence. Les concertations visaient à trouver des solutions pour accélérer la mise en œuvre du Programme des Objectifs de développement durable (ODD 2030) des Nations Unies ; à explorer et exploiter le potentiel de nos eaux pour créer des emplois et lutter contre la pauvreté ; à relever les défis liés à la protection de nos océans, mers, lacs et rivières. 4 techniciens et 2 membres de la Société civile malagasy pris en charge par le PNUD étaient venus avec nous pour assister à cette rencontre de haut niveau », a indiqué le ministre Augustin Andriamananoro.

Coopération. Outre les différents travaux de concertation et les différentes opportunités de rencontres, la délégation malgache a également profité de cette mission pour s’entretenir avec Jonathan Wilkinson, ministre des Pêches, des Océans et de la Garde Côtière canadienne. Au centre des discussions, figurait la perspective de collaboration, en vue d’échanger des bonnes pratiques en matière de mise en œuvre des composantes de l’économie  bleue. En effet, une possibilité de coopération bilatérale dans la mise en place d’une protection maritime faisait partie des sujets majeurs évoqués lors de cette table ronde avec la délégation du Canada. Une discussion qui se poursuivra certainement, et qui, comme à l’accoutumée, aboutira à une coopération fructueuse pour les deux parties.

Antsa R.

Midi Madagasikara2 partages

« Paositra Malagasy » : Remplacement du DG contesté par le personnel

Aucune transparence n’a été respectée dans le court processus de nomination du nouveau DG de la « Paositra Malagasy », selon les employés de ce département.

Aucune transparence, aucun appel d’offre, aucun concours ni test n’a été fait avant  la nomination du nouveau directeur général de la « Paositra Malagasy », selon les employés de cet établissement.

Du déjà vu ! Le département ministériel en charge des Postes, qui était le plus calme et discipliné, devient actuellement le plus agité. Cette fois, c’est le communiqué du Conseil des Ministres du 28 novembre dernier qui a suscité le mécontentement des employés de la « Paositra Malagasy ». Ce document indique une communication sur le « Décret abrogeant le décret n° 2018-190 du 07 mars 2018 et portant nomination de M. Ranarison Richard, Directeur Général de la Paositra Malagasy ». Vendredi dernier, des représentants du personnel de la « Paositra Malagasy » nous ont confié que cette personne nouvellement nommée, bien connue par les employés, est déjà membre du Conseil d’Administration, mais ne dispose pas des compétences nécessaires pour diriger le redressement et la relance actuellement en cours.

Choix ambigu. Maintenant que Richard Ranarison est nommé DG de la « Paositra Malagasy », les employés de l’établissement ont déclaré qu’ils ne resteront pas les bras croisés face à cette situation. A noter qu’avant juin 2018, le Ministère des Postes, des Télécommunications et du Développement Numérique (MPTDN) s’était toujours vanté d’être le seul département qui n’a jamais connu de grève ni de manifestation, depuis son existence. La première grève a commencé suite à la nomination du ministre actuel, Maharante Jean de Dieu. A l’époque, les employés du ministère ont affirmé que ce n’était pas le départ de l’ancien ministre qui les préoccupait, mais l’arrivée du nouveau qui avait déjà une certaine réputation dans d’autres départements ministériels. Actuellement, les employés de la « Paositra Malagasy » tiennent le même discours, face à la nomination du nouveau DG.

Antsa R.

Midi Madagasikara2 partages

Tsaratanàna : Mpaka an-keriny maty voatifitry ny zandary

Lehilahy iray, voarohirohy tamina  fakàna an-keriny, tany amin’iny distrikan’i Tsaratanàna iny no voasambotry ny zandary tany an-toerana. Saika hitsoaka anefa ity farany ka voatery nitifitra ny zandary. Namoy ny ainy ity mpaka an-keriny ity.

Ny herinandro teo no voasambotra ity lehilahy ity, tany amin’ny tanàna iray antsoina hoe Betaotàna, fokontany Manongaha, kaominina Sarobaratra, distrika Tsaratanana. Araka ny fampitam-baovao azo dia tsy manana toerana voafaritra ipetrahana ity lehilahy ity, fa mifindrafindra foana. Voalaza ihany koa fa isan’ireo olon-dratsy mpandray anjara nivantana tamina  fakàna an-keriny nisesisesy tany amin’iny kaominina Sarobaratra iny ity lehilahy ity. Antony nisamboran’ireo zandary azy. Teny an-dalana handeha hitondra azy tany amin’ny birao hanaovana fanadihadiana anefa ireo zandary no tafaporitsaka tampoka ity lehilahy ity. Raikitra teo ny fanenjehana ary nanararaotra ny fahafantarany ny faritra an-tsakany sy an-davany izy io tamin’izay. Ilay toerana ihany tetsy an-danin’io somary be hazohazo. Voatery nanapoaka basy, nanao tifitra fampitandremana ireo mpisambotra mba hijanonan’ilay olon-dratsy, saingy mbola nanohy ny fandosirany hatrany ity farany. Tsy maintsy nanapa-kevitra ny hitifitra araka izany ireto zandary, ary lavo tamin’izany ilay mpaka an-keriny. Nentina nalefa avy hatrany tany amin’ny tranom-paty moa ity olona voatifitra ity. Mbola mitohy foana kosa ny fikarohana ireo olon-dratsy namany, mpiray tsikombakomba amin’ireo tranga fakàna an-keriny tany an-toerana.

m.L

Midi Madagasikara2 partages

RN4 : Zazakely maty voadonan’ny fiara

Nitrangana lozam-pifamoivoizana nifanesisesy indray tany amin’ireo làlam-pirenena eto amintsika, ny faran’ny herinandro teo. Ny zoma teo, dia ankizivavikely iray no namoy ny ainy rehefa nodomina fiara tsy mataho-dalana iray teny amin’ny lalam-pirenena fahefatra, teo amin’ny PK 281+200,  amin’ny kaominina Antanimbary. Araka ny fampitam-baovao azo, dia niampita tampoka ity ankizy ity kanefa nandalo nirimorimo avy any ny fiara 4X4, marika « Ford » nentina lehilahy 45 taona. Tsy hitan’ity mpamily ity akory ny fisian’io ankizy kely io niampita ary dia tsy tonga ny loza. Nipitika lavitra teo amin’ny toerana nisian’ny loza ilay ankizy ary maty tsy tra-drano. Tonga avy hatrany teny an-toerana moa ireo tompon’andraikitry ny filaminana avy ao amin’ny borigadin’i Maevatanana, nijery ifotony ny zava-nisy. Nentina  nohadihadiana kosa ilay mpamily nahavanon-doza, raha efa nomena ny fianakaviana ny vatana mangatsiakan’ilay ankizy vavikely. Fa mbola teny amin’iny lalam-pirenena fahefatra iny hatrany, omaly alahady dia fiara iray no nivadika ambony ambany teo Ankazobe. Lehilahy iray no naratra mafy ary voatery nosokirina tao ambanin’ilay fiara.

Fa ankoatr’izay, dia fiarabe telo no indray nifandona teny amin’ny lalam-pirenana faharoa, mbola ny zoma teo hatrany. Hatreto dia tsy fantatra mazava ny antony nahatonga ny loza. Raha ny angom-baovao azo, dia hoe nisy fiarabe saika hisongona fiarabe hafa teo alohany, saingy tsy afaka. Nisy kamiao hafa indray anefa nifanena tamin’ireto farany ary dia io  namoa-doza io. Vokany naratra ireo olona tao anatin’ireo fiarabe ary nahitana fahapotehana ny fiara. Tapaka tanteraka ihany koa tetsy an-danin’izay ny RN2, ary niteraka fitohanana be tamin’ireo mpampiasa iny lalana iny izany.

m.L

News Mada1 partages

Second tour: vers une campagne haute en couleur

Une campagne électorale marathon de 14 jours attendra Andry Rajoelina et Marc Ravalomanana ainsi que leurs partisans respectifs, à partir de demain. Outre les tournées électorales, les débats et face-à-face télévisés devraient aussi figurer à leur agenda.

Cette fois, la bataille d’images et de contenus fera rage. Après quelques jours de répit, marqués toutefois par des rencontres en guise de «remerciements» des électeurs, les choses sérieuses débuteront demain pour  les  deux candidats retenus pour le second tour de la présidentielle. A rappeler qu’Andry Rajoelina a obtenu 39,23% des voix au premier tour contre 35,35 pour Marc Ravalomanana.

Pour dire que ce duel au sommet entre les deux hommes s’annonce de haute volée. Seul objectif, battre la campagne dans le dessein d’obtenir la majorité des suffrages exprimés. A ces batailles électorales s’ajoutent les différents débats et face-à-face, initiés par les organismes non gouvernementaux et les stations audiovisuelles nationales.

Sous le feu des projecteurs

A ce titre,  le Groupement des entreprises (Gem) rencontrera ce jour au Carlton à Anosy, sauf changement, les deux prétendants à la magistrature suprême. Une rencontre qui sera probablement axée sur leur programme à l’égard du secteur privé.

Les sujets à aborder n’ont pas  été communiqués dans le carton d’invitation, mais nul doute que cela concernera les divers maux rencontrés par le secteur privé ces temps-ci, que ce soit en matière de sécurité ou d’investissement. Force est, par ailleurs, de signaler que les deux candidats finalistes sont issus, tous les deux, du secteur privé.

Quant aux deux medias nationaux,  la RNM et la TVM, ils sont en train de peaufiner les derniers préparatifs pour accueillir sur le plateau les deux hommes. Pour l’heure, ces derniers n’ont pas encore officiellement confirmé leur participation.

A rappeler que la fondation Friedrich Ebert (FES) avait également organisé une rencontre entre les deux candidats. Mais comme cette affiche a été programmée avant la proclamation des résultats officiels du premier tour, l’Initiative pour l’émergence de Madagascar (IEM) avait choisi de ne pas répondre à l’invitation.

Sur le terrain, jusqu’ici, les deux candidats ont choisi chacun leur style pour aborder le second tour. Tandis que le camp du candidat n°13, Andry Rajoelina, a multiplié les déplacements dans les différents quartiers de la capitale, son rival Marc Ravalomanana opte pour les tournées en province.

Les deux hommes ont en effet des retards pour attirer plus d’électorat. Sauf que le cas d’Andry Rajoelina obtient un avantage dans la mesure où il a pu rivaliser avec Ravalomanana dans plusieurs localités de la capitale. Et, dans les provinces, il mène largement la course.

Cette année, le second tour de la présidentielle aura en tout cas une saveur particulière. Et pour cause, il met au devant de la scène les deux principaux protagonistes de la crise de 2009, d’une part et d’autre part, la Ceni envisage de boucler la récolte des résultats le 01 janvier. La fête de fin d’année s’annonce déjà singulière, en fonction des résultats obtenus, pour l’un ou l’autre camp.

Rakoto

 

Midi Madagasikara1 partages

MAE : 18 agents rapatriés

Le Ministère des Affaires Etrangères met les points sur les « i » quant aux polémiques sur le rapatriement des agents de nos ambassades et consulats.

Des mouvements du personnel sont en cours au niveau des représentations extérieures de Madagascar. C’est d’ailleurs l’objet d’une mise au point faite par le ministère des Affaires Etrangères. Une mise au point selon laquelle : « Au titre de l’année 2018, dix-huit (18) agents, toutes catégories confondues, aux motifs d’admission à la retraite ou d’expiration de titre de séjour, seront rapatriés. Dix-huit (18) autres agents seront redéployés dans les représentations extérieures de Madagascar pour nécessité de service afin de garantir le bon fonctionnement de l’administration. Lesdits postes sont d’ores et déjà prévus dans la Loi de finances rectificative 2018 et n’impliquent par conséquent aucun rapatriement d’agents actuellement en poste dans nos ambassades et consulats. » Le Ministère des Affaires Etrangères de préciser : « Les mouvements du personnel suivent, par ailleurs, une logique de planification. Ils se feront de manière progressive pour compter de l’année 2018, par ordre de priorité au niveau des missions et des postes, par ordre d’ancienneté et de compétence tout en tenant compte de la continuité de service, pour chaque exercice budgétaire, le rapatriement des agents admis à la retraite, ceux dont le maintien en activité est échu, ceux dont le contrat n’est pas renouvelé ou le séjour à l’extérieur n’est pas renouvelable ».

Compétence du ministre. Le Ministère des Affaires Etrangères rappelle qu’en vertu des dispositions de l’article 11 al.3 du Décret n°2018-973 portant modification du décret 2017-412 du 30 mai 2017 fixant les attributions du Ministre des Affaires Etrangères ainsi que l’organisation générale de son ministère, la gestion des ressources humaines du Ministère des Affaires Etrangères et des représentations extérieures malgaches relève de la compétence du Ministre des Affaires Etrangères. « L’affectation des agents dans les représentations extérieures de Madagascar est une question d’ordre technique », précise le Ministère des Affaires Etrangères. Visiblement, ce dernier veut mettre fin aux polémiques sur les rumeurs selon lesquelles des agents en activité au sein de nos ambassades et nos consultants seraient victimes de rapatriement abusif. En tout cas, force est de constater que malgré l’avis n°07-HCC/AV du 07 septembre 2018 relatif à une demande d’avis sur les attributions courantes du Président de la République, les nominations aux hauts emplois de l’Etat continuent en Conseil des Ministres.

R. Eugène

Midi Madagasikara1 partages

Slam : Le Slam National 2018 aux airs d’un grand festival

Haingo Rajoelison, ou Misstik, membre de l’équipe d’organisation du Slam National.

Le Slam National démarre officiellement ce jour. Cet évènement ayant de plus en plus de succès auprès des jeunes prend des airs de festival cette année.

Le temps pour Haingo Rajoelison, alias Misstik, membre de l’équipe d’organisation, d’évoquer les particularités et le déroulement  de cette édition 2018.

Midi Madagasikara : Qu’est-ce qui va marquer cette édition 2018 du Slam National ?

Haingo Rajoelison : Deux choses se démarquent pour cette édition. En premier lieu, nous collaborons étroitement    avec les organismes qui soutiennent les personnes handicapées comme « Humanité Inclusion ». Il s’agit d’un travail sur la liberté d’expression, puisque ces personnes ont trop peu d’occasion pour participer au dialogue public. Alors, nous allons leur donner une scène pour s’exprimer. La deuxième particularité de cette édition est la présence de Souleymane Diamanka. Une tête d’affiche qui est réputée en Europe et sur la scène du slam francophone. Cela fait longtemps que nous espérons sa visite, c’est fait et nous en sommes très fiers. Pour la programmation, nous maintenons les meilleures activités. Cette année, le Slam National a des allures de festival.

MM : Comment avez-vous réussi à le faire venir ici ?

HR : En fait, il y a des slameurs qui font des tournées en Europe et dans la région de l’océan Indien. Ils se rencontrent et se partagent leur projet. Et ils s’invitent dans leur festival respectif. De plus, notre partenaire de longue date a accepté de nous soutenir pour l’accueillir. Et vendredi, il fera un spectacle intitulé « One Poet Show ». La première partie sera assurée par Barry Benson, qui offrira un aperçu du spectacle qu’il est en train de préparer.

MM : Parlez-nous des compétiteurs et des participants de cette année…

HR : Dans l’ensemble, les participants sont de plus en plus jeunes. Il y avait une période où l’on retrouvait les mêmes têtes à chaque Slam National, puisqu’elles étaient plus expérimentées et faisaient beaucoup de recherche. Cette année, la moyenne d’âge est de vingt ans. Nous tenons aussi à donner beaucoup plus de chance aux jeunes. Nous avons effectué beaucoup d’ateliers dans les écoles avec les tournois interscolaires. Voilà pourquoi la jeunesse est très présente pour cette édition.

MM : Quels sont les thèmes les plus récurrents chez les slameurs et slameuses ? 

HR : Les thèmes commencent vraiment à être variés. Bien sûr, l’amour et la politique sont des sujets souvent traités. Mais les travaux de recherche de chacun et chacune ont permis de varier les thèmes. Nous avons aussi constaté un travail sur le style d’écriture.

MM : La jeunesse du slam malgache n’hésite pas à tirer à boulets rouges sur les mauvaises pratiques des dirigeants du pays. Est-ce que cela se ressent encore actuellement ?

HR : Il y a un impact sur cette jeunesse. Même si elle n’est pas un acteur direct dans la politique du pays, elle s’exprime, même les plus jeunes. Le discours aussi est maintenant à la revendication identitaire. Les slameurs et les slameuses se demandent comment être Malgache. Est-ce que nous devons revenir à nos valeurs ou bien en créer des nouvelles. Il y a beaucoup de recherches sur l’identité.

MM : Comment se présente le cœur de l’évènement cette année, la compétition du Slam National ?

HR : Comme  chaque année, les membres du jury vont être choisis parmi le public. Nous allons les varier  : des jeunes, des personnes âgées, des hommes, des femmes, des artistes. Bref, nous allons diversifier pour éviter un résultat biaisé. Cette année, sept villes ont pu être représentées, à savoir les six anciennes provinces outre  Antsirabe. Pour Antananarivo, il y a la jeune Poète Rebelle, Andriamisetra, qui est une nouvelle tête, et Conan qui a dix ans de slam derrière lui avec ses 19 ans. A part le trophée, le ou la gagnante va représenter Madagascar lors de la coupe du monde de Slam en France. Il va aussi faire une tournée en Europe, avec des festivals en Belgique, Suisse et d’autres pays.

MM : Est-ce qu’il est possible que ce soit un(e) concurrent(e) qui ne slame pas en français qui remporte le Slam National ?  

HR : C’est possible. Sachant que pour la coupe du monde, les participants doivent réaliser leurs performances dans leur langue natale. Pour le représentant de Madagascar, ce sera obligatoirement en malgache. Pour celui de l’Angleterre ce sera en anglais. Et ainsi de suite. Il y aura seulement un écran sur lesquels les poèmes  seront traduits  en anglais et en français.

Recueillis par Maminirina Rado

Madaplus.info0 partages

Madagascar: Un avocat tabassé par trois personnes dont une est armée

Samedi matin vers à Antanimena, l'avocat Aly Roman Aliarivelo, a été tabassé par les fils d'un Général Directeur de la Sécurité à la primature et leur ami . L'acte portant coups et blessures à l'avocat a été filmé par un passant et a été publié sur Facebook. La vidéo est devenue virale sur les réseaux sociaux. Tout de suite, la primature ne s'est pas attardée de faire une communiquée. Le général en question a été remercié après cette affaire.
Étant un avocat poche du parti Freedom, Lalatiana Rakotondrazafy déclare qu'elle ne peut pas laisser passer cet acte de barbarie aussi facilement. Une question se pose : si c'était un citoyen ordinaire, est-ce que les autorités seraient elles intervenues. En tout cas, ce qui s'est passé peut servir de leçon à ceux qui croient être au-dessus de la loi... Ou pas.
Madaplus.info0 partages

FRANCE: Stephanie Hanitriniala recherchée par sa famille

Les parents de Stéphanie Hanitriniala, une jeune Malgache de 24 ans habitant Paris, lancent un appel pour retrouver leur fille. Disparue depuis lundi dernier (la semaine dernière), la jeune femme a quitté sa demeure avec sa valise toute préparée. Ses proches n'ont pas entendu de nouvelles à son propos malgré les recherches acharnées et les appels qu'ils ont déja effectués. L'annonce des parents précise que Stéphanie Hanitriniala était dans un état émotionnel instable au moment où elle a quitté sa maison. Ils prient alors ceux qui l'aperçoivent de contacter sa famille.
L'annonce ayant été publiée sur Facebook, les commentaires se focalisent surtout sur le fait que Stéphanie ait fait sa valise. Les utilisateurs de facebook restent optimistes vu qu'elle s'est préparée à partir. Ils ignorent la gravité de la situation vécue par les parents. Avec valise ou pas, ils n'arrivent pas à avoir des nouvelles de leur enfant.
Ino Vaovao0 partages

ANDRANOMAINTSO ISANDRA : Nogiazan’ny dahalo ny razan’ireo mpanara-dia

Ny alin’ny alakamisy teo no nitranga ny fifanjevoana tany an-toerana. Andian-dahalo no nanafika tao amin’io tanàna io ary omby an-jatony no norobain’izy ireo tamin’izany. Poa-basy sesilany no nataon’ireo dahalo tamin’izany. Nirohoroho ny mponina saingy tsy nilefitra ka niroso avy hatrany tamin’ny fanaraha-dia. 

Nohodidin’ny dahalo ireo mpanara-dia ka tafalatsaka afovoany fitifitra variraraka no nataon’ireo dahalo. Fokonolona am-polony mpikambana ao amin’ny Soa MIray Dina no matin’ ny dahalo. Ny razana telo ihany no azon’ ireo fokonolona fa am-polony kosa no nogiazan’ireo dahalo. Ireo mpanara-dia sasantsasany dia miafina any amin’io kaominina io fa matahotra ny ainy. 

Omaly no nidina tany an-toerana ny zandary nanao ny fikarohana sy ny fanarahan-dia niaraka tamin’ny fokonolona. Mbola nitohy hatramin’ny omaly ny fikarohana ireo razana sy ireo dahalo ireo.

Tatianà R.

Ino Vaovao0 partages

ANDRANOMADIO 11/43 : Sarona teo am-panaovana asa ratsy ireo mpanendaka “tanalahy”

Lasibatra amin’izany ny faritra Andranomadio parisela 11/41 sy 11/42 ary Andranomadio 11/43. Ny sabotsy 1 desambra lasa teo no voasambotry ny FIP tao Andranomadio 11/43 izy roalahy. Izy ireo izay omen’ny mponina ao anarana hoe “Mpanendaka tanalahy”. Fantatra mantsy fa manao lamba ambony sy lamba ambany maro izy ireo rehefa manatanteraka ny asa ratsiny.

Avy manendak’olona na mamaky trano ka raha misy manaraka, dia esorina ny lamba ivelany mba entina hanariana dia ny fokonolona sy ny mpitandro filaminana.Ny antoandron’ny sabotsy, teo am-panatanterahana ny asa ratsiny no voasambotry ny avy eo anivon’ny Fip ireto jiolahy ireto. Nanambara ny Kaomisera Rafaliarivo Jules kaomandin’ny Fip Toamasina fa vokatry ny fiaraha-miasa matotra eo amin’ny fokonolona eny ifotony sy ny Fip no nahazoana izao vokatra izao.

Kamy

Ino Vaovao0 partages

FISOLOKIANA : Olona milaza ho mpiasan’ny Antenimieram-pirenena mitaky vola

Manambara ny tompon’andraikitry ny ATT sy ny tompon’andraikitry ny fitaterana ao amin’ny kaominina fa raha tsy misy ny fanamarinana avy amin’ny tompon’andraiki-panjakana eto Mahajanga dia azo heverina ho hosoka izany. Araka ny fantatra dia sakanan’ireo olona ireo ny bajajy ka ny mpamily no anontaniany ny tompony sy ny tranony ary itongavany any. 

Misy tamin’ ireo mpamily natahotra satria misy kasem-panjakana ilay taratasy ka nitondra ireo olona tamin’ny tompon’ny bajajy. Manamarika ireo tompon’andraikitra eto Mahajanga fa raha misy ny fangatahana sy fiaraha-miasa toy izany dia tokony manatona ny tompon’ andraikitra maka fankatoavana mialoha. Betsaka ireo sampan-draharaha avy any Antananarivo no mitaky vola amin’ny mpandraharaha toy izao. Zary fomba fanao izy io ary misy hatrany ny fanerena an-kolaka. 

Lazaina fa fiaraha-miasa sy ho fanampiana ny mpandraharaha, nefa ireo mpandraharaha no terena lava toy ny omby, nefa tsy misy tombontsoa azony akory. Fanamboarana ‘plaquettes publicitaires’ moa no anafenan’izy ireo matetika ity halatra sy fitakiana vola tsy ara-drariny ity.

Vanessa

News Mada0 partages

Ilakaka Sakaraha: 20 taona tsy nisy tombontsoa azo

Antenaina hanova tanteraka ny fitantanana ny harena an-kibon’ny tany aty amin’ny distrikan’i Sakaraha, ny fitrandrahana vatosoa, indrindra ny safira any Ilakaka. Hatreto, tsy nitondra vokatsoa sy fampandrosoana tany an-toerana ity fihariana ity, koa andrasana ny fisian’ny biraon’ny Bam any an-toerana.

Tsy nitondra fampandrosoana mihitsy! Notokanana ny volana oktobra teo, ny Biraon’ny fikarakarana ny antontan-taratasy mikasika ny harena an-kibon’ny tany (Bam) any Sakaraha. Tsy misokatra, tsy afaka miasa izany hatramin’izao satria tsy misy ny olona afaka mampandeha sy miasa ao, araka ny fivoriana ho an’ireo mpitrandraka madinika. Atrikasa lazaina fa nanangonan-kevitra hisian’ny fifampitondrana tsara tantana eo amin’ny fitrandrahana harena an-kibon’ny tany, indrindra ny vatosoa safira aty Sakaraha. Voalaza fa hoentina hamolavolana ny paikady nasionaly ny fehin-kevitra amin’izany, hatao ny 12 desambra ho avy izao.

Raha ny zava-nisy tato anatin’ny 20 taona mahery, nitrandrahana safira taty Ilakaka Sakaraha izay, tsy nisy nanaja ny tontolo iainana, na iray aza, ny mpitrandraka madinika sy ny vaventy. Samy namela takaitra ratsy avokoa izy ireo, toy ny lavaka, ny fandripahana ny ala amin’ny fanaovana saribao sy ny aro tany.

Tsy nampidi-bola ny tao an-toerana

Eo amin’ny sosialy, maro ny tanàna vaovao niforona, nampitombo ny fifandraisana sy ny fivezivezen’ny olona sy ny vola ary ny vokatra. Nirongatra kosa ny asan-jiolahy sy ny tsy fandriampahalemana. Tsy mandeha mianatra ny ankizy fa voatery manampy ny ray aman-dreny mitady vato na asa fivelomana hafa.

Tsy nampidi-bola ny kitapom-bolam-panjakana ny fitrandrahana safira teto Sakaraha tato anatin’ny 20 taona, satria tsy nanara-dalàna ny ankamaroan’ny fitrandrahana. Tsy nandoa ny tamberim-bidy ho an’ny kaominina sy ny faritra. Saika tsy hita sy tsy fantatry ny tompon’andraikitra aty ifotony ny ankamaroan’ny vatosoa safira voatrandraka sy mivoaka aty Sakaraha. Ireo vahiny srilankey, sinoa, thailandey no tena nahazo ny volabe amina miliara sy tombontsoa mihoapampana.

Anisan’ny andraikitr’ity birao Bam vao natsangana eto Sakaraha ity ny fanarenana ireo voalaza ireo, nandanian’ny mpiara-miombon’antoka iraisam-pirenena, GIZ, vola. Antenaina hitondra vokatra sy fivoarana ity fakan-kevitra natao taty an-toerana ity, hanatrarana ny tanjona fifampitondrana tsara tantana.

Vonona hanara-dalàna ny “mpihaly”

Vonona hanara-dalàna ny “mpihaly” vatosoa, midika hoe “mpihady”, ka ilaina tokony hidina ifotony ny mpiasan’ny Bam na ny solontenam-panjakana hanentana ny olona hanara-dalàna  amin’ny lalam-pihariana rehetra hataony. Takina ny fangaraharahan’ny asa atao, hialana amin’ny kolikoly. Raha ny zavamisy, takin’ny rehetra ny fandraisan’ny fanjakana hanokatra io birao io ka mba ho zanaky ny faritra ny ho mpiasa ao. Ao anatin’izany ny hisian’ny sampandraharaha miandraikitra ny fifampivarotana, ahalalana ny vidiny sy ny fanambarana mazava ny vidin’ny safira, hamantarana ny tamberim-bidy tokony hiditra ao anatin’ny kitapom-bolan’ny kaominina sy ny faritra.

 

C MS sy Njaka A.

News Mada0 partages

Vie associative: un nouvel élu à la tête de la Fimpima Antananarivo

La Fimpima Antananarivo vient d’élire un nouveau président. Bandro Manoa Andrianady est à la tête de l’association durant les quatre années à venir.

Le traditionnel Zaikabe de l’Association des orateurs malgaches (Fikambanan’ ny mpikabary malagasy-Fimpima), qui s’est déroulé à Antsiranana du 30 septembre au 6 octobre, a conduit à l’élection du président de Fimpima Maneran-tany et au renouvèlement des membres de son bureau.

Bandro Manoa Andrianady, président de la Fimpima Antananarivo ainsi que Nivo Rakitriniela et Jean-Augustin Rakotoarimanana respectivement président des sections «Mpitia sy mpikanto» et «Sarivazohafa», ont prêté serment samedi dernier à l’Hôtel de Ville Analakely.

«C’est à la fois une lourde responsabilité et un honneur de poursuivre la mission et réaliser la vision de l’association. Notre objectif consiste à éveiller la richesse et les valeurs culturelles à travers la langue malgache, tout en prônant une attitude d’ouverture», a assuré Bandro Manoa Andrianady, en marge de sa prestation de serment.

A Madagascar, l’Association des orateurs malgaches se déploie dans les 7 «provinces», dont Antananarivo qui couvre les régions Analamanga, Bongolava et Itasy et compte actuellement près de 1700 membres actifs, ayant participé aux dernières élections.

500 nouveaux apprentis grossissent les rangs des Mpikabary chaque année, toujours dans cet esprit de véhiculer le Kabary en tant que «patrimoine national pour les générations  actuelle et future».

«Antananarivo a donné le ton. Nous veillerons au bon deroulement de la prise de fonction de chaque responsable  reparti aux quatre coins de la Grande île», dixit Hanitra Andriamboavonjy, le numéro un de Fimpima.

A ce sujet, la capitale accueillera une assemblée générale de la Fimpima, ce 15 décembre. Outre l’agenda de l’association pour l’année prochaine, le Semaine du Kabary sera également à l’ordre du jour.

Joachin Michaël

 

 

News Mada0 partages

CGM: «Cirque en création» surprend son monde

C’est à travers un spectacle dynamique, coloré et enivrant que «Cirque en création» a investi samedi dernier, le Cercle germano-malagasy.

Visiblement le projet Dihy a porté ses fruits à travers deux spectacles assurés par les jeunes circassiens de la compagnie Aléa des Possibles. Le temps de ce spectacle, la salle a eu droit à un petit réaménagement. Le public a été installé sur la scène tandis que les circassiens ont jeté leur dévolu sur le sol pour faire leur représentation.

Harivola a littéralement ouvert le bal à travers une pièce contemporaine avant que le duo de portés acrobatiques, José et Kaliana, ne se soit illustré par le biais de sa création intitulée «Sarangotra, ma peau dans la tienne».  Les deux personnages les plus populaires du folklore malgache, «Ikotofetsy Imahaka» ont également été ressuscités par la section «Alph’art» d’Aléa des Possibles. Tissu aérien, jonglerie, acrobatie…, la prouesse circassienne s’enchaîne au rythme de la musique de Lalatiana ou encore de Matsubara.

Joachin Michaël

 

 

News Mada0 partages

FLM Ivato Famonjena: nanamarika ny 20 taony ny Akon’ny lanitra

Tsy nahasakana ny fiderana an’Andriamanitra sy ny fitoriana ny filazantsara ny orambe, nitranga omaly tolakandro, teto an- dRenivohitra. Tetsy Antsahamanitra, vory lanona ny maro, niara-nanandra-peo nanome voninahitra ny Tompo noho ny fahasoavana natosany, indrindra tamin’ny Akon’ny lanitra, antoko mpihira ao amin’ny fiangonana loterana malagasy (FLM) Ivato Famonjena.

Nanamarika ny 20 taona nijoroany izy ireo, nandritra ity taona 2018 ity. Marobe ny hetsika efa tontosa, nentina nanasongadinana izany sy ho fiderana an’Andriamanitra. Hetsika famaranana kosa, ny omaly tolakandro, tetsy Antsahamanitra, nanatontosana ity antsan-kira fiderana ity.

Tsy nandeha irery fa notronin’ny antoko mpihira telo ny Akon’ny lanitra tamin’izao fitoriana filazantsara lehibe izao. Samy nitondra ny anjara birikiny sy naneho ny hakanton’ny talenta nomen’Andriamanitra azy amin’ny hira ny KT Ambatovinaky sy ny Kerobima Ankatso ary ny Tanora 67ha.

Tao anatin’izay 20 taona nijoroany izay, efa anjatony ny mpikambana nandalo tao amin’ny antoko mpihira Akon’ny lanitra. Tsy sampana midera an-kira fotsiny izy fa mitaiza ara-panahy ireo mpino mpikambana ihany koa. “… Fa Kristy no zavatra rehetra sady amin’ny rehetra”. Io tenin’Andriamanitra, ao amin’ny Kolosiana 3: 11b, io no nentin’ny Akon’ny lanitra nanamarika izao tsingerin-taona niorenany izao.

Landy R.

News Mada0 partages

Run: la passe de cinq pour Vazaha

Son nom fait dorénavant référence en run. Jean de Dieu Rafanomezantsoa alias Vazaha a remporté son cinquième sacre national consécutif, dimanche dernier, tout en signant un nouveau record de vitesse sur la ligne droite de la piste de Batac à Arivonimamo, dans la catégorie prorun.

Y’a pas photo ! Le mano à mano entre Vazaha et Harijaona Randriarimalala dit Jaona Elite était au centre de toutes les attentions lors de la manche finale de la joute nationale du run. Les deux coureurs se tenaient dans un mouchoir de poche au classement général avant l’ultime course, avec un léger avantage de 9 points pour vazaha par rapport à son challenger.

Pour autant, le Champion en titre ne s’est pas laissé distraire par son avance, comme il l’a montré tout au long des différents passages. Sur son habituel Subaru, Vazaha s’est même payé le luxe de signer les deux scratchs de la journée au nez et à la barbe de la Smart Drag, qui n’a fait que constater les dégâts.

Double exploit

En effet, après avoir réussi un temps canon de 10’’72, la Subaru a amélioré son chrono dans le derby final. Ce qui lui a valu de terminer la course avec un double exploit, celui du nouveau record de Madagascar avec un chrono de 10’’54 et d’un 5e titre national après ceux ravis en 2014, 2015, 2016 et 2017.

Après un début mitigé au championnat national prorun, Vazaha a clôturé en beauté une saison riche en rebondissements. Alors qu’ on s’attendait à une passation d’armes entre lui et Jaona Elite, ce dernier a payé chère sa légèreté alors qu’il a dominé de bout en bout les trois premières manches. Sans faire l’impasse sur la

4e manche de la saison, la Smart Drag aurait dû signer son premier titre de Champion de Madagascar. Hélas, la roue a tourné en sa défaveur.

Naisa

 

News Mada0 partages

Coupe de la CAF: Elgeco Plus à l’heure de la conclusion

Vainqueur du match-aller des éliminatoires de la coupe de la Confédération africaine de football (Caf) face aux Equato-guinéens de Deportivo Unidad (3 à 1), Elgeco Plus ne compte pas s’arrêter en si bon chemin.

Lors du match retour qui aura lieu en terre hostile mercredi prochain, le coach Bon Hubert et ses protégés affichent déjà leur ambition de conclure en beauté la première étape de leur aventure. En effet, une armada de 20 joueurs a mis le cap sur la Guinée Equatoriale hier pour affronter Deportivo Unidad. Tous les éléments qui ont fait des étincelles à Mahamasina, il y a une semaine comme Bela ou encore Ernesto, seront de la partie.

Avec deux buts d’avance, Elgeco Plus est bien parti pour obtenir son premier ticket pour le deuxième tour de la compétition. Pour ce faire, un match nul suffira à Eddit Bastia et sa bande, ou au pire, une défaite par un but d’écart. Mais, puisque les buts marqués à l’extérieur prennent tous leur sens dans une telle compétition, l’idéal pour Elgeco Plus serait de garder sa cage inviolée.

Naisa

 

Liste des 20 joueurs :

Gardiens de but: Eddit Bastia-Ando

Défenseurs centraux: Jhonny-Ando-Milhor

Latéraux gauches: Tsilavina

Latéraux droites: Bosco-Tiana

Milieux défensifs: Bonard-Blaise-Amoros

Milieus offensifs: Dino-Flavio-Lucas

Milieux gauches: Eddit Kely-Bila

Milieux droites: Safiya

Attaquants: Bela-Zola-Ernesto

 

News Mada0 partages

Foot: Ibrahim Amada anime le mercato algérien

Les rumeurs vont bon train sur le prochain départ de l’international malgache Ibrahim Amada au sein du MC d’Alger, en fin de saison. Même si les deux parties s’accordent à dire que rien de concret n’est à mettre sous les dents, le club ne s’oppose pas pour autant au départ du milieu de terrain malgache.

Actuellement, deux des grands clubs en lice au championnat du continent affichent clairement leur envie d’enrôler Ibrahim Amada. En premier lieu et figure en bonne place l’Espérance sportive de Tunis et non-moins champion d’Afrique des clubs en titre. Et dernièrement, le club égyptien d’Al-Ismailia, ancien vainqueur de la ligue des Champions d’Afrique s’est penché également sur le cas de l’international malgache.

Bien que ce dernier attende son retour en sol algérien avant de se prononcer sur sa future destination, son avenir se dessine déjà ailleurs qu’en Algérie. Sept ans après ses premiers pas dans le championnat algérien où il a connu tour à tour cinq équipes de la division reine, Ibrahim Amada pourrait rebondir dans l’un des championnats les plus huppés d’Afrique.

 

Naisa

 

 

News Mada0 partages

Foot-Jupiter League: Marco Ilaimaharitra debloque son compteur

La 17e journée du championnat belge de la première division ou Jupiter League de samedi dernier a été marquée par la victoire de Charleroi sur le Cercle Bruges (3-1). Un succès qui place cette équipe dans le Top 6 de la course au titre.

Parmi les joueurs qui ont apporté leur pierre à l’édifice figure le jeune international malgache, Marco Ilaimaharitra. En effet, à la 60e minute, il a marqué le troisième but libérateur de son équipe, à la suite d’un coup-franc magistralement frappé.

Par la même occasion, après 14 matchs joués, le milieu de terrain malgache a débloqué son compteur cette saison. Il est bien parti pour améliorer son rendement par rapport à sa première saison belge de l’année dernière, à l’issue de laquelle il n’a inscrit qu’un seul but en 33 rencontres disputées sous sa nouvelle tunique.

Individuellement, il a réussi son intégration dans le championnat belge, contrairement à son compatriote, Zotsara Randriambololona. Ce dernier manque cruellement de temps de jeu depuis le début de la saison. Son club, le Royal Antwerp se retrouve actuellement à la 3e position.

Naisa

 

 

News Mada0 partages

Handball-Ccoi: la Réunion règne en maître

La Coupe des Clubs de l’océan Indien a pris fin samedi dernier au palais des Sports et de la culture Mahamasina. Les équipes de La Réunion, Tamponnaise HBF et Château Morange,  ont marqué de leurs empreintes cette 18e édition.

Depuis le début de la CCOI le 24 novembre, le Palais des Sports Mahamasina a été le théâtre d’une affiche à couper le souffle. Mais au terme d’une compétition sulfureuse, La Réunion a réalisé un beau doublé. Les handballeuses de la ville de Tampon (HBF) ont privé de sacre à domicile THBC sur un score logique de 25 à 17.

D’après la physionomie de la finale, les Tamponnaises ont été intraitables. Elles ont eu la mainmise de la rencontre face aux Malgaches qui ont du mal à déployer leur jeu. THBC n’a marqué son premier but qu’après la mi-temps, d’ailleurs son système défensif a été défaillant sur toutes lignes.

«Nos expériences expliquent notre parcours sans faute. C’était également le cas lors du choc face aux joueuses malgaches. Il est clair, par rapport à elles, nous nous engageons à plus de compétitions que THBC. D’ailleurs, notre équipe  est toujours à l’affiche des compétitions de la Métropole», a précisé le coach des Tamponnaises HBF, Taochy Jean Luc.

 «Nos joueuses ont été trop motivées. Après les 6 écarts de points à la mi-temps, elles ont essayé de revenir au score des Tamponnaises, mais c’était trop tard», a par contre expliqué le deuxième coach du THBC, Aimée Lydia Ranivoarimanana.

Château Morange aux anges

Chez les hommes, La Réunion a également affiché sa suprématie. D’ailleurs, ces dernières années, de nombreux joueurs réunionnais ont intégrés l’équipe de France, championne du Monde en handball. Et il ne faut pas s’étonner si Château Morange n’a pas fait de détails devant les Mahorais de Saint Pierre (39-29).

«Notre groupe est très étoffé, avec un mélange de jeunes et anciennes expériences. C’est ce qui a fait la différence. Donc, nous avons su gérer cet amalgame et a parcouru cette compétition avec cette fraîcheur de physique», a avancé le coach Christophe Coindevel. A noter que Château Morange vient de gagner son 4e titre (2014, 2015, 2017, 2018).

Quant à l’ASSM chez les hommes, cette équipe a dû se contenter de la 3e marche du podium. «Nous avons commis des erreurs lors du dernier match contre Château Morange. Normalement, on aurait dû faire match nul mais notre carton rouge à la dernière seconde nous a surclassés», a avancé le Capitaine d’équipe de l’ASSM, Falisoa Rakotondrainibe.

Sendra Rabearimanana

 

Liste des récompenses

Meilleur joueur : John Ravelonantsoa ASSM

Meilleure joueuse : Yasmina Saidou PC Boueni Mayotte

Meilleur Gardien : Rémy Patchane-Lacane (Saint Pierre HBC)

Meilleure Gardienne : Amanda  Adras (Tamponnaise HBF)

Meilleur paire arbitrale : Ahmed Bacar et Claude Lacaille

News Mada0 partages

Rugby-GOLD TOP 20: Match nul entre Cosfa et JSTA Ambondrona

La 2e partie des quarts de finale du championnat national élite fédéral de rugby «Gold Top 20» s’est tenue hier au Stade Makis Andohatapenaka. XV FA Ampasika a reçu son ticket pour le dernier carré. Par contre, le choc entre Cosfa et JSTA Ambondrona n’est pas encore à terme.

Effectivement, XV FA fait sensation malgré sa récente intégration dans l’élite fédérale. Ses joueurs filent en demi-finales après une démonstration de force, aux dépens du TFA Anatihazo. Avant la mi-temps, l’équipe d’Anatihazo a mené 10 à 3. Mais Ampasika n’a pas l’intention de lâcher prise, malgré les quelques essais transformés pas son adversaire et a bouclé le match sur le score net de 21 contre 15.

La dernière rencontre des titans entre Cosfa et JSTA Ambondrona s’est soldée par un match nul (17-17). Et la prolongation de 5 minutes n’est pas arrivée à les départager (20 partout).

Sendra Rabearimanana

 

Les résultats des matchs du 2 décembre

Quarts de finale Challenge Elite Fédérale

3F5 Ambodisiry–Boeny: 51-11

STM Savonnerie – UIRC Fivondronana: 31-29

 

Top Fédéral Féminin

3FB Fahasalamana–FTM Manjakaray- : 21-18

 

Quarts de Finale Elite fédérale Top 20

TFA Anatihazo–XV FA Ampasika : 21-15

COSFA Miaramila–JSTA Ambondrona : 20-20

 

 

News Mada0 partages

Tennis De Table – Open De Tana: l’enjeu est de taille

La section Analamanga de tennis de table organisera la deuxième édition de l’Open d’Antananarivo les 22 et 23 décembre au gymnase de l’ANS Ampefiloha. Comme son nom l’indique, ce tournoi sera ouvert à toutes les catégories Hommes et Dames et aux U16.

En fait, il s’agit d’une rencontre figurant dans le projet du Président de la section Charles Edouard Rajosoa de préparer la relève pour les Jeux Olympiques de 2024. Apparemment, les  joueurs de la 1ère série ont tous plus de 50 ans.

«L’Open d’Antananarivo consiste à détecter les meilleurs joueurs U16 à Madagascar. L’objectif est de préparer la relève en vue des JO. Ce projet est appuyé par Cap Madagascar, qui prendra en charge les joueurs. Mais ce programme ne constitue pas un obstacle à la sélection entreprise par la fédération», a souligné Charles Edouard Rajosoa.

A titre de rappel, Ny Antsa du club Aro et Luciano d’Acacia, vainqueurs de la première édition, bénéficieront d’un stage au sein du Club de tennis de table à Puteaux (France) en février 2019. Ainsi, les meilleurs pongiste de ce 2e open ainsi que celui du 3e prévu en janvier, figureront sur la liste futures stagiaires en avril 2019.

Outre les formations, des lots et des primes attendent aussi les joueurs qui sortent du lot. En plus du trophée, les gagnants dans la catégorie mixte empocheront aussi la somme de 260.000 ariary et 80.000 Ariary pour les vices champions. Un billet Tana-Paris-Tana sera offert aux deux meilleurs jeunes U16, pour le compte de  la saison 2017-2018.

Sendra Rabearimanana

 

News Mada0 partages

Chronique: santé, prospérité, bonheur

Et voilà, on est au mois de décembre. L’année 2018, tant redoutée et si riche en rebondissements s’achève bientôt. L’heure n’est pas encore aux bonnes résolutions, on se les réserve pour la nouvelle année. Mais au mois de décembre, il est permis de rêver. Grisé par les décorations qu’on installe de plus en plus tôt dans les magasins, on s’autorise à faire une liste au Père Noël et à ses représentants dans le monde des adultes. Attention, on n’est pas matérialiste : on ne demande pas une plus grosse voiture, une plus grande maison et la décoration bling-bling qui va avec. Pour ne fâcher personne, on propose une liste consensuelle. Pour tout le monde, on demande la santé, la prospérité et le bonheur.

A première vue, la liste est simple, on ne prend pas trop de risque à souhaiter une bonne santé à tous ses compatriotes. C’est une erreur. Quand on aborde le sujet de l’accès aux soins et de la qualité des soins administrés dans les centres de santé du pays, on marche sur des œufs parce qu’on n’est pas tous logés à la même enseigne quand il faut se soigner. Mieux vaut être riche et bien portant que pauvre et malade, rien n’est plus vrai. Cela dit, on ne parle pas de « santé pour tous » comme on s’accorde aujourd’hui sur « l’éducation pour tous ». Dans ce domaine, une lettre adressée au Père Noël ne suffira sans doute pas à renverser la situation en 2019.

Avec le mot suivant, c’est différent. Les variations sur le thème de la prospérité sont infinies. Pour les uns, une cuisinière à gaz ou un réfrigérateur électrique, pour d’autres, un cheptel de zébus immunisé contre les dahalo, pour d’autres encore la fonction et le statut, signes de reconnaissance toujours efficaces. Et pour tout le monde, plus de viande et moins de brèdes au sel et à l’huile pour accompagner le riz du midi. On ne s’étonnera pas que la prospérité soit considérée comme le premier pas vers le bonheur. Parce que, n’en déplaise au regretté Charles Aznavour, la misère est toujours pénible, même sous le soleil des tropiques.

 

Kemba Ranavela

 

News Mada0 partages

Madagascar il y  a 100 ans: l’alcool de manioc

Le manioc de Madagascar, grâce à son haut degré de saccharification (97,5 %), avait attiré quelque temps avant la guerre l’attention des distillateurs français.

Les expériences faites en 1913 avaient été presque toutes concluantes : 100 kilogrammes de matières traitées produisirent de 40 à 50 litres d’un alcool très moelleux à 90°.

Aussi, en raison de son bon marché, plusieurs grands distillateurs de France avaient-ils déjà adopté le manioc comme matière première de leur industrie.

Un d’entre eux, dans le Nord, en avait traité pendant quelques mois des quantités considérables et s’occupait, lorsque la guerre éclata, de transformer une distillerie de betteraves pour n’y traiter que de la racine de manioc.

Des distilleries, dans le Nord, après le passage des boches, il ne doit plus en rester trace, mais elles se reconstitueront, et sous peu nous verrons ces départements du Nord redevenir ce qu’ils étaient il y a quatre ans.

Donc si, la guerre terminée, pour une raison quelconque, le manioc n’était plus aussi demandé, soit sous forme de fécule, soit sous forme de tapioca, on pourra toujours l’utiliser, pour la fabrication de l’alcool.

La sériciculture à Madagascar

L’élevage des vers à soie, à Madagascar, est souvent contrarié par l’excès d’humidité qui fait fermenter les litières où les vers sont placés.

Fréquemment, dans les cases malgaches, les vers sont sur des nattes, par terre, dans la pièce même où couche la famille. Or, ils ne sont jamais changés de litière et celle-ci fermentant répand une odeur infecte.

Pour parer à ces inconvénients, on conseille l’emploi de la tourbe de marais comme litière. La tourbe, en effet, rendrait plus facile et plus rémunératrice aussi l’élevage des vers à soie fait dans des conditions aussi défectueuses, car elle supprimerait cet excès d’humidité et cette fermentation des litières si désagréable. C’est un procédé peu coûteux que le sériciculteur malgache doit appliquer sans retard.

 

Le Tamatave

www.bibliothequemalgache.com

 

News Mada0 partages

Hevitra mandalo: resaky ny mpitsimpona akotry: tsy vitan’ny fandatsaham-bato fa fanehoana safidy mazava n...

Mbola tsy nisokatra ny fehi-potoanan’ny fampielezan-kevitra amin’ity fihodinana faharoa an’ny fifidianana Filohan’ny Repoblika ity, dia efa nanomboka ny fanentanana ho an’ny fandatsahana vato fotsy, izany hoe tsy hisafidy ny iray amin’ny Andry Rajoelina sy Marc Ravalomanana ireo mpilatsaka izay voatondron’ny vahoaka tamin’ny fihodinana voalohany afaka andray anjara amin’ny fihodinana faharoa. Toy ny horakoraky ny sahona ihany izany tsy hita ho sakanana fa ny tsiboboka ihany no tompon’ny rano. Na tsy dia mazava aza ny tena fonosin’izay fiteny izay, manamafy ny tsy fanomezana sehatra an’izay manana anjara mivantana eo amin’ny fifidianana ny fitsipika. Malalaka anefa ny safidy samy manana fahafahana anana ny heviny ary samy afaka manambara an’izay. Eo anefa misy maha samy hafa ny fanambaran-kevitra amin’ny fanentanam-bahoaka sy fandresen-dahatra ny mponina izay alaim-panahy isarihana azy hanaraka ny hevitry ny tena. Zo an’ny tsirairay na amin’ny fihodinana voalohany na faharoa ny fanehoana ny tsy fankatoavany na ny iray fotsiny aza amin’ireo mpilatsaka izany na amin’ ny fandatsahana vato fotsiny na amin’ny fanambarana an’izany ampahibemaso, fa tsy misy kosa anjaran-tsehatra voafaritry ny lalàna ahafahana manao fampielezan-kevitra ho an’izany safidy izany. Maika moa fa amin’izao fihodinana faharoa izao izay efa mazava fa ny maro an’isa dia efa nametraka safidy misongadina amin’ny fanomezana ny fitokisany amin’ny iray amin’izy roa lahy voatonona ireo. Ny safidin’ny maro no atao safidin’ny vahoaka ao anatin’ny rafitry ny demôkrasy, afaka no tsy hitovy hevitra amin’ny maro ny tena fa tsy manan-jo kosa anambanimbany ny vahoaka amin’ny filazana ny tsy fahaizany nifidy afa-tsy olona tsy mendrika.

Ny famporosihana ny olona hangilan-tsofina amin’ny fikasana asa sy fandaminana ny fanatanterahana azy ireo amin’ny tolotra ataon’ny mpilatsaka no tokony hiezahana mba ahafahana misafidy am-palalahana sy am-pahalalana, eo ankilan’izany mantsy ahiahiana ny fazahon’ny fakampanahy laka mikasika ny fifanaratsina mifamaly. Mitovy ny tombony isitrahan’ny roa tonta izay samy manana traikefa noho izy ireo samy efa teo amin’ny fitondrana tampony, mety misy lafy ratsiny anefa izany dia ny fahafahan’ny mpifidy mikaroka ny kilema izay nitranga tamin’

izany. Tsy afaka no tsy jerena ny farasisa mety mbola tavela na izany aza na miainga avy amin’izay aza, tsy fitsarana ny teo aloha no atao ankehitriny fa safidy momban’ny famonjena dieny rahampitso no sady mikasika ny fitsinjovana ny ho avy ao aoriana.

Léo Raz

News Mada0 partages

Us  et  coutumes: jours de miracles

On ne sait pas de quoi demain sera fait. On vit au jour le jour. Ce n’est pas une bonne affaire pour ceux qui aimeraient nous voir contracter des emprunts. Mais c’est une aubaine pour les vendeurs de miracles qui inondent le pays. Avant, ils s’en tenaient au dimanche pour donner de l’espoir à tous ceux qui espèrent seulement que demain ne sera pas pire qu’aujourd’hui. Désormais, tous les jours de la semaine sont acceptés pour communier avec les annonceurs de miracles. Mais il reste une différence pour marquer le jour du seigneur : le dimanche on s’endimanche. Peut-être pour se préparer à des miracles plus édifiants ?

 

News Mada0 partages

Poste Malgache: nomination d’un nouveau DG, le personnel s’insurge

Le « Décret abrogeant le décret n° 2018-190 du 07 mars 2018 et portant nomination de M. Ranarison Richard, Directeur Général de la Paositra Malagasy », pris lors du conseil des Ministres du 28 novembre, a été mal accueilli par l’ensemble du personnel du ministère des Postes, des télécommunications et du développement du numérique (MPTDN).

Le ton monte et la grogne se fait entendre au sein de la Paositra malagasy depuis que Richard Ranarison  arbore le statut du directeur général. Le personnel n’en revenait pas et ne s’attendait pas à une telle nomination pour la simple raison que le nouveau DG, de par son passé, n’est plus à présenter.

Selon les représentants du personnel, «déjà membre actuel du conseil d’administration de la Poste, Richard Ranarison ne possède pas les qualités requises pour occuper cette fonction». En un mot, il n’est pas l’homme qu’il faut à la place qu’il faut, capable de mener à bien la politique de développement de la Paositra malagasy, qui est déjà sur sa lancée.

D’ailleurs, c’est peut-être pour cette raison que l’ancien ministre Neypatraiky Rakotomamonjy a toujours refusé sa nomination à ce poste, dans le temps. En fait,  toujours d’après les représentants du personnel, Richard Ranarison a toujours convoité cette place, mais en vain.

Manifestation en gestation !

Le personnel de la Paositra malagasy déplore le manque de transparence dans cette affaire. Dans un pareil cas et d’habitude, un appel d’offre est lancé, mais apparemment ce n’était pas le cas.

A cette allure, les représentants du personnel ne cachent pas leur mécontentement et comptent faire savoir à leur manière leur désaccord. Le seul ministère qui n’a connu aucun épisode de grève ces dernières années, risque fort cette fois de sortir de son silence. Pour l’heure, ils n’ont pas dévoilé le déroulement du mouvement à prendre.

 

RA

 

News Mada0 partages

Journée mondiale des handicapées: l’éducation inclusive à l’honneur

«Des efforts restent à déployer dans la promotion de l’éducation inclusive, en dépit des réalisations déjà entamées dans ce domaine», a souligné, vendredi à Analakely, l’administrateur du Projet «Mahay éducation inclusive FJKM», Mbolamamy Rafenomiadana, lors d’une conférence de presse.

A travers ce constat, cette structure compte marquer le 3 décembre, la Journée mondiale des personnes en situation de handicap (PSH), sous le thème «Cœurs en chœur pour l’éducation inclusive». En vue d’améliorer le taux d’accès des enfants PSH aux écoles ordinaires, des campagnes de sensibilisation vont caractériser les différentes manifestations au programme, à partir de ce jour jusqu’à samedi.

Grâce au partenariat avec 56 écoles dans les quatre régions d’intervention, à savoir Analamanga, Vakinankaratra, Atsinanana et Moramanga, le Projet «Mahay éducation inclusive FJKM» a pu promouvoir l’inclusion de 523 enfants PSH aux écoles non spécialisées, à raison de dix enfants par école.

«Ces indicateurs sont encore loin des effectifs des enfants PSH qui doivent aller à l’école», a soulevé notre source.

 

Fahranarison

 

 

News Mada0 partages

Marche de Noel-Lycée Français Ambatobe: les élèves, maîtres de l’organisation

Pour sa 12e édition, hier tout au long de la journée, le Marché de Noël organisé par le Lycée français Ambatobe est allé au-delà de ses objectifs habituels. Cette fois, une trentaine d’élèves en classe de 1ère, section professionnelle, ont mis la main à la patte, pour que cet événement ne se ressemble pas aux autres.

En fait, les éditions précédentes consistaient à lever des fonds et permettaient aux parents d’élèves de présenter leur savoir-faire dans le domaine de l’artisanat malgache. Cet état d’esprit a été gardé, tout en ajoutant une touche particulière. «L’événement s’est étendu à d’autres finalités, entre autres, pédagogiques, car ce fut une occasion pour les élèves d’être organisateurs et de pratiquer les cours théoriques», a souligné le directeur adjoint et non moins responsable de la section Travail au sein de cet établissement, Marc Tesniere hier, à Ambatobe.

«Nous avons assuré tous les préparatifs, en commençant par le contact des participants et de sponsors, l’édition de tickets d’entrée, les préparations des dossiers des exposants jusqu’à l’installation des quelque 136 stands de vente et l’accueil  des exposants et visiteurs, tout en tenant la caisse…», a témoigné l’un des élèves organisateurs, Eva Sam.

L’intégralité des bénéfices récoltés servira à financer  les activités  à caractères pédagogique, sportif…, élaborées par la Maison des lycéens et collégiens (MDLC) du Lycée français d’Ambatobe.

Œuvres sociales

Ce marché de Noel soutient également des œuvres sociales. Sous cette optique, les produits artisanaux malgaches haut de gamme, dont certains sont confectionnés par des associations regroupant des personnes en situation de handicap (PSH), ont été valorisés à cette occasion. A ce sujet, 15% des stands ont été offerts à des associations afin de soutenir leurs œuvres humanitaires, à l’approche de Noël. A citer,  l’ONG Graines de Bitume, le Réseau national des femmes handicapées de Madagascar, l’Association Vahatra, Talentan’ny Sembana…

Toujours dans l’esprit de Noël, des cadeaux, jouets et vêtements apportés par les exposants seront distribués aux enfants dans le fokontany d’Ambatobe. Orange, Star et CT Motors figurent parmi les partenaires de cet événement.

 

Fahranarison

News Mada0 partages

Antanimena: un avocat agressé en pleine rue par des militaires

L’un des individus, impliqués dans l’agression publique d’un avocat à Antanimena au petit matin de samedi, est actuellement placé en garde à vue, à la section des recherches criminelles de Fiadanana.

Il s’y est rendu la soirée même des faits, après avoir reçu une convocation. Son frère serait à l’hôpital en raison d’une lésion au niveau de sa jambe après avoir été frotté par le véhicule de l’avocat.

Rappel des faits. L’altercation entre l’avocat et le groupe d’homme s’est éclatée à l’intérieur d’une boîte de nuit célèbre sise à Antanimena. Apparemment, l’alcool a aussi fait son effet.

Puis, à la sortie de l’établissement, l’un des agresseurs se serait fait légèrement heurté par la voiture de l’avocat. Ce qui à mis en colère le groupe qui n’a pas hésité à fracasser le pare-brise du véhicule de l’avocat dans le dessein de l’arrêter de force. C’est à ce moment qu’ils ont traîné l’avocat hors de son véhicule pour lui régler son compte sur le trottoir. A partir de cet instant, la scène a été filmée par des passants, impuissants face à la situation.

Scène filmée

En quelques minutes, la vidéo a fait le tour sur Facebook. Celle-ci montre deux hommes agenouillés (l’avocat et un autre individu) subissant les insultes et des coups violents de trois autres hommes, debout, l’un muni d’un pistolet automatique.

« L’avocat, à visage ensanglanté, a reçu de violents coups de pied suivis de coups de poing à la tête pour le faire rasseoir », ont indiqué les témoignages.

Un policier est intervenu quelques temps après. Mais, les comportements violents des agresseurs, dont l’un présentait un badge indiquant qu’il était un militaire de la Primature, ont toutefois généré des difficultés à calmer la situation.

Quoi qu’il en soit, les concernés ont été conduits au commissariat central. La famille de l’avocat est ensuite venue pour l’emmener à l’hôpital. Celui-ci semble actuellement se porter plutôt bien malgré ses blessures.

Condamné par la Primature

La Primature a fait savoir que de tels actes sont inacceptables. « Le Premier ministre a ordonné aux forces de l’ordre d’ouvrir immédiatement une enquête pour faire la lumière sur l’affaire afin que les responsables, qui soient-ils, puissent répondre à leurs actes devant la justice et selon la loi en vigueur », a rapporté un communiqué.

Etant donné que l’un des individus est au service de la Primature, le Premier ministre insiste qu’aucune intervention, de quelle manière que ce soit, ne saurait être tolérée.

Après que la victime et l’ordre des avocats de Madagascar ont déposé une plainte, la gendarmerie s’est saisie de l’affaire. L’on sait actuellement qu’une Interdiction de sortie du territoire malgache (IST) a été signée aux individus impliqués dans l’agression de l’avocat.

Ando Tsiresy

 

News Mada0 partages

Dépistage du VIH/Sida: neuf sidéens sur dix ignorent  leur statut

Le taux de prévalence du VIH/Sida dans le pays se situe à moins de 1%. Mais derrière ce chiffre se cachent des indicateurs alarmants. Bon nombre de personnes qui ne se font pas dépister, portent le virus du Sida sans le savoir. La Journée mondiale de lutte contre le Sida a été marquée avant-hier à Ambohijatovo.

«Connais ton statut». Ce thème de la célébration n’a pas été choisi au hasard. En fait, la situation actuelle démontre à quel point la population connait mal son statut sérologique. Toujours est-il que le taux de dépistage se situe à 8% seulement. Et c’est alarmant.

«D’après un sondage effectué la semaine dernière dans quelques grandes villes, notamment à Antananarivo, Toamasina, Mahajanga, Antsiranana et Toliara, les 2/3 des 7.932 personnes consultées ont déclaré ne s’être jamais fait dépister tout au long de leur vie», a soulevé Jasminah Rasoanarivo, responsable technique du Secrétariat exécutif du Comité national de lutte contre le Sida (SE/CNLS).

Et pire encore, des personnes vivant avec le VIH (PVVIH) figurent dans la liste de ceux qui ignorent leur statut. D’après les données du ministère de la Santé, 1/10 des 35.000 personnes séropositives estimées dans la Grande île seulement ont été dépistées et connaissent leur séropositivité.

Autrement dit, «au moins neuf séropositifs sur dix, soit plus de 31.000 individus ignorent encore leur statut. Ces derniers risquent non seulement de voir leur état de santé se dégrader, dans la mesure où ils ne bénéficient d’aucun soin, mais également de transmettre le virus à d’autres individus», a alerté notre source.

Enquête nationale de prévalence en 2019

Vu le faible taux de dépistage, de nombreux experts jugent que l’effectif de PVVIH (35.000) est sous estimé. En outre, les nouveaux cas rapportés par les médecins ne cessent de s’accroître, tout comme le nombre de patients perdus de vue.

«Pour clarifier la situation épidémiologique, une enquête nationale de prévalence est prévue», a informé Jasminah Rasoanarivo. En attendant, le Médecin du monde et ses partenaires viennent de lancer  une enquête et un observatoire communautaire VIH, pour identifier les freins à l’accès au dépistage et à la prise en charge.

Sur ce point, le ministère de la Santé et le SE/CNLS ont récemment annoncé la mise en place d’un programme pilote de dépistage au sein des communautés clefs. Une initiative vivement recommandée par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS).

 

Fahranarison

 

News Mada0 partages

Tsaratanana: mpaka an-keriny ireo mpiasan’ny Kraoma maty voatifitry ny zandary

Maty tsy tra-drano ity mpanao “kidnapping” tratran’ny zandary tany Tsaratanàna. Namaly izy io ary nitsoaka ka voatery nitifitra ny mpitandro filaminana…

Lehilahy iray anisan’ny mpaka an-keriny ireo mpiasan’ny kraoma tany Tsaratanàna no voasambotry ny zandary tany Manongaha, Sarobaratra, Tsaratanàna. Voalazan’ny zandary fa anisan’ireo atidoha nikotrika resaka fakana an-keriny ity tratra ity. Teny an-dalana nitondra azy io anefa no nitsoaka tampoka izy io, ka nampijanona ny zandary, saingy nanohy ny lalany ihany izy io. Voatery nitifitra ny zandary ka voa izy, aty nitarika ny fahafatesany izany.

Fantatra fa mbola misy karohina hatrany manodidina ity fakana an-keriny tany Tsaratanàna ity. Efa any am-ponja ny olona maro voasambotra tamin’izy ity, izay niandahy niambavy mihitsy. Nisy ny tafaporitsaka ka anisan’izany ity tratra farany kanefa izao nanohitra ny zandary izao, ary maty voatifitra.

Mitohy hatrany ny fanadihadiana ataon’ny zandary manodidina ny raharaha fakana an-keriny. Efa nilamindamina ny any Tsaratanàna tato ho ato.

Kidnapping karana

Andrasan’ny maro koa ny fiafaran’ny fakana an-keriny karana eto amintsika. Efa nisy ihany ny tratra faramparany teo tany Toamasina, saingy tsy mbola mazava amin’ny rehetra ny momba ireo mpaka an-keriny ireo karana maro teto an-dRenivohitra. Misy ifandraisany amin’ireo tany Toamasina ireo teto Antananarivo? Nangingina tampoka ny momba ireo polisy sy miaramila tratra tany Toamasina ireo. Voatonontonona matetika ny mpitandro filaminana amin’ny asa ratsy. Ity farany teny Antanimena ity, asa hoe nahoana loatra.

Yves S.

 

News Mada0 partages

Tranga roa mitovitovy niseho tany Ambararatabe Avaratra sy tany Ants

Tranga roa mitovitovy niseho tany Ambararatabe Avaratra sy tany Ants" data-qazy="true" width="200" height="110" />

Tranga roa mitovitovy niseho tany Ambararatabe Avaratra sy tany Antsamaka Bealanana noho ny fikasan’ny olona hampihatra ny dina. Ny 25 novambra teo, vehivavy iray nosamborin’ny olona noho ny filazana azy ho mpamosavy. Ireo olona mampihatra ny dina avy eo no niroso tamin’ny famotorana ilay vehivavy io. Saika hihatra amin’ilay vehivavy ny fitsaram-bahoaka amin’ny fampiharana dina. Nampilaza ny zandary avy hatrany ny fianakavian’ilay vehivavy, ka tonga teny an-toerana ireo. Olona valo avy amin’ny Besaboho, nosamborina ka natolotra ny fitsarana. Naiditra am-ponja ireo olona ireo taorian’izay.

Toy izany koa ny nitranga tany Ambalavelombe, Antsamaka Bealanana, ny 29 novambra teo. Vehivavy iray nosamborin’ny olona 11 avy amin’ny dina Besaboho. Ity vehivavy ity izay voatondro ho nangalatra vola 920.000 Ar ny volana oktobra. Saika niharan’ny dina ihany koa izy io no nampandre ny sefo distrika ny fianakaviany. Nampandre ny OMC izy io ary nidina tany an-toerana ny mpitandro filaminana mitambatra. Vosambotra ny olona sivy tamin’ireo 11 avy amin’ny dina Besaboha. Natao fanadihadiana ireo ary natolotra ny fitsarana.

Anisan’ny tranga mbola manahirana any amin’ny faritra ny fifehezana ny dina sy ny fampiharana ny lalàna, mitarika any amin’ny fitsaram-bahoaka. Samy manao izay saim-patany ny rehetra arakaraka izay mahamety azy, ka mety hampilamina ny fiarahamonina?

Yves S.

 

News Mada0 partages

Rn 7 toliara: taksiborosy Tata nivadika

Soa ihany fa tsy nisy ny aina nafoy. Fiara taksiborosy Tata iray no nivadika tany amin’ny lalana Rn7, efa hiditra an’i Toliara. Niala lalana mihitsy ilay fiarabe.  Maro no naratra fa mba tsy nisy aina nafoy. Araka ny fanazavana azo, vokatry ny fandehanana mafy ny nahatonga ny loza. Mahitsy ny lalana, ary tsy nahatana familiana tampoka ny mpamily ary izao nivarina izao. Nifamonjy ny olona tao anaty fiara mandrapahatongan’ny mpanavotra teny an-toerana.

Tonga teny ihany koa ny mpitandro filaminana. Nalefa any amin’ny hopitaly ny naratra tamin’izany. Anisan’ny hisehoana lozam-pifamoivoizana matetika ihany koa ny RN7, ary ny taksiborosy no tratran’izany matetika. Tsy ampy ny fanaraha-maso, ny fahafehezan’ny mpamily ny fiara, ny fitondrana olona mihoatra amin’ny tokony ho izy. Efa eo am-pelatan’ny mpitandro filaminana ny raharaha.

Yves S.

News Mada0 partages

Des maires soutiennent Rajoelina

L’Association des maires soutenant Andry Rajoelina ou «Fikambanany Ben’ny tanana Miaraka amin’i Andry Rajoelina» (Fibemiar) a fait une déclaration de soutien au candidat Andry Rajoelina hier, à Andavamamba. Il s’agit d’un groupe d’élus locaux des vingt deux régions, composé de diverses formations politiques, dont certains sont même issus du HVM.

Selon les informations fournies, ces maires comptent plus de 1091 membres, à travers toute l’île, mais seulement une centaine a pu se rendre dans la capitale. «Dans la localité de Vatovavy Fitovinany, notre choix s’est porté sur lui dès le premier tour et nous avons tous vu les résultats. Nous allons poursuivre la sensibilisation de la population pour le second et nous sommes confiants que nous allons faire lever encore notre score», a d’ailleurs plaidé un élu de cette région.

Ce soutien n’est pas le fruit du hasard. «Notre choix se porte sur Andry Rajoelina car il dispose d’un programme bien défini, correspondant aux attentes de la population, notamment en matière de lutte contre l’insécurité et de valorisation du volet social», a fait savoir un maire, tout en lançant un clin d’œil à ses autres collègues. «Nous invitons les autres maires à rejoindre notre rang», a-t-il conclu.

Rakoto

Ino Vaovao0 partages

KOLONTSAINA - FIALAMBOLY : Hanolotra 15 andro maimaimpoana ireo mpanjifany ny Canal +

Izany hoe, manomboka izao ka hatramin’ny 31 desambra ao amin’ny Canal 99. Zavatra maro samihafa no hitan’ny mpanjifa amin’izany raha tsy haningana afa-tsy ny hoe ny fampianaran’ Ingahibe Noely, ohatra. Haharitra hatramin’ny 6 janoary io.Ankoatra io, hahazo 15 andro amboniny ireo mpanjifa na efa teo aloha ka hanamafy indray na vao sambany no miditra ho mpanjifa dia hahazo 15 andro amboniny. Manginy fotsiny ny hanolorana ny “décodeur” maimaimpoana ho an’ny tolotra “Evasion”.

Raha tsiahivina ny taona 2018 ho an’ny Canal+ dia feno tolotra nahasondriana sy nahafinaritra ny mpanjifa tokoa raha tsy hiteny fotsiny afa-tsy ny fiadiana ny tompondaka erantany teo amin’ny baolina kitra, ny tompondaka isan-tariky ny Uefa, ny lalao natrehin’ny Barea, ny Novegasy ary ny Iroko +.

Mbola ho hafa noho izany kosa ny amin’izao faran’ny taona izao araka ny nambaran’ny tompon’ andraikitra hatrany mba ho famaranana amin’ny fomba tsara sy mahafinaritra ny taona 2018.

Ma

Ino Vaovao0 partages

LALAO KAPSILNAKA IARAHANA AMIN’NY TELMA FRESH : Olona dimy nibata loka goavana

Nahazo izany i Fanambina Prosper Honorés sy Solonirina Lucky Gloria izay samy nahazo ny vata fahitalavitra fisaka «  32 pouces  ». Nibata ny solosaina fitondra mandehandeha kosa Ramarosan-dratana Albert ary Randrianarison Robinson Anastalys kosa no nomena ny finday Telma Titan misy Telma Watch. I Mahatana Jean Rasolin kosa no nahazo ny “clé wingle 4G” izay misy fahana mandritra ny enim-bolana.

Ireo no loka goavana natolotra nandritra iny fisarihana fahefatra iny ho an’ny lalao kapisilinakà izay iarahan’ny Fresh sy ny Telma efa nanomboka hatramin’ny volana oktobra. Noho ny fiverenan’ ity zava-pisotro ity sy ho fanomezana fahafahampo ireo mpitia azy sady mpanjifa ny vokatra Telma moa no anton’izao ary koa ho fanamarihana ny fetin’ny faran’ny taona. Ireny loka goavana toy ny fiarakodia sy ny môtô ary ireo hafa voalaza etsy ambony dia mbola miandry ny mpanjifa ato anatin’ny roa herinandro. 

Mbola manana ny anio ny rehetra hisotroana Fresh sy handraisana ilay tarehimarika na kaody voalaza ao amin’ny vohon’ny kapisily ary andefasana izany any amin’ilay toromarika efa omen’ny Telma ireo mpanjifa azy. Ankoatra ireo loka goavana, loka efa an’arivony no natolotry ny Telma ny mpankafy azy ireo.

Ma

Ino Vaovao0 partages

VIKIN’I HOBY RASOARIMASY : Havoaka amin’ny fomba ôfisialy etsy amin’ny AFT Andavamamba

Efa ela no niketrehany ity “amboara” iray ity ka izao havoaka amin’ny fomba ôfisialy izao ny vokatra. Araka ny nambarany dia amboaran-tononkalo nosoratany nanomboka tamin’ ny taona 2004 ka hatramin’ ity taona 2018 diavintsika ity no hitambatra ho “Vikina”. Ny “Vikina” dia mitantara sy maneho ireo trangam-piainana lalovan’ny zanak’olombelona ka voafaoka ao anatin’izany ny tontolon’ny fitiavana, ny trangam-piarahamonina, ny fahantrana

Ino Vaovao0 partages

VONDRON’NY MPISEHATRA AMIN’NY FAHASALAMANA : Manohana ny Kandidà N° 13 Andry Rajoelina

Resy lahatra izy ireo fa afaka mamaly ny filàn’ny vahoaka ny vina sy paikady Iem aroson’ity kandida ity, izay nanaovany velirano. Nahavelom-bolo azy ireo tanteraka ireo veli

Ino Vaovao0 partages

EMERGENCE MADAGASCAR : Mitera-bokatsoa haingana ny IEM mitaha amin’ny MAP2

Naneho ny heviny momba ny safidy tsara tokony hatao amin’ny 19 desambra izao ity mpanao politika sady mpahay toekarena ity.

Tonga ny fotoana iandrandran’ny Malagasy tsy vakivolo ny tena tetika mazava hoentina hampandrosoana ny firenena avy amin’ireo kandidà hiatrika ny fihodinana faharoa, koa miantso ny rehetra, indrindra ireo mbola misalasala, handinika sy hamakafaka ny tena fonosin’ny fandaharan’asa IEM sy MAP2 izahay ato amin’ny Emergence de Madagascar satria izay no antsoina hoe tombontsoa ambonin’ny firenena.

Tokony hisy ny fampitahana ireo fandaharan’asa roa ireo. Rehefa namakafaka ny tetika novolavolain’ny IEM sy ny MAP2 izahay dia ireto ny hevi-dehibe mahasamy hafa azy ireo, izay niala ihany koa tamin’ireo izay nambaran’ny kandidà roa mpifaninana.

Ny vina IEM dia Mada-gasikara «  émergent  » ao anatin’ny dimy taona, ny MAP 2 kosa dia Madagasikara «  naturellement  ». Ny IEM izay mametraka mazava ny fampandrosoana haingana, ao anatin’ny fanomezan-danja sy ny fametrahana tombony  azo tsinjaraina mankeny amin’ny vahoaka, amin’ izay harena ananan’i Madagasikara na ankibon’ny tany na andranomasina mba hamafana haingana ny trosa sy hanafoanana ny fiankinan-doha.

Ampahany amin’ny fampitahana ihany ireo fa «  Rehefa nandinika sy nanadihady ny «  Emergence de Madagascar  » dia manambara fa tokony hifandona ireo hevitra roa samy hafa ireo,mba hahafahan’ny vahoaka mifidy malalaka izay tena hahasoa sy hampiakatra ny fari-piainana ny hevitry ny IEM na ny MAP 2. Koa miantso ireo Malagasy rehetra, indrindra ireo mbola tsy nandatsa-bato mba hisafidy mazava izay tena fandaharan’asa hitany mahasoa ny firenena sy hampiakatra ny fari-pianan’ny Malagasy iray manontolo. 

Miantso ihany koa ireo mpitarika politika sy ny mpanaraka azy mba hanabe ireo mpikatroka ao aminy, ahafahana mametraka ady hevitra miompana any amin’ireo fandaharan’asa, hiakaran’ny lentan’ny ady hevitra mandritra ny fampihelezan-kevitra, hialàna amin’ny fifampihantsiana tsy mitondra voka-tsoa akory ho an’ny firenena. Izany rehetra izany dia natao mba ho amin’ny tombontsoam-pirenena irery ihany sy hanavotana an’i Madagasikara mba ho reharehan’ireo taranaka fara aman-dimby”.Koa satria ny manoro lalana marina manome aina, tsy nisalasala ny Emergence Madagascar tarihin-dRaboana Holijaona nilaza fa tsara lavitra noho ny Map 2 ny Iem ary iantsoany ny Malagasy tia tanindrazana, liam-pandrosona rehetra ny fanohanana ny laharana faha-13.

Ma

Ino Vaovao0 partages

FIHODINANA FAHAROA : Mandeha sahady ny fingampingana mahazo ny Kandidà Andry Rajoelina

Araka ny tetiandrom-pifidianana mifanaraka amin’ny voalazan’ny lalàna dia rahampitso no hanatanteraka ny fampielezan-kevitra hiatrehana ny fihodinana faharoa ireo kandidà miisa roa. Mbola tsy manomboka akory anefa izay fandresen-dahatra ny vahoaka Malagasy izay dia efa mandeha sahady ny fingampingana ataon’ireo mpifaninana ara-politika aminy mba hoentina hanomezana endrika ratsy ny Kandidà Andry Rajoelina, laharana faha-13. Ankoatra ny fanaratsiana mihoa-pampana mihatra aminy any anatin’ny tambajotra serasera dia ampiasain’ireo olon-tsy fantatra ihany koa ankehitriny ny finday. 

Miparitaka ny hafatra fohy izay miendrika praopagandy ho an’ny Kandidà Andry Rajoelina ary voalaza ao anatin’ilay hafatra fa raha manaparitaka an’io hafatra io amin’ ny olona miisa roapolo ianao dia mahazo lelavola mitentina valo alina Ariary. «  Fa ny Fitiavana no lehibe indrinara. Andry Rajoelina. Aparitaho amin’ny olona miisa 20 ity hafatra ity dia hahazo vola mitentina 80 000 Ariary ianao”, io ny endrik’ilay hafatra miparitaka. Tsy fantatra hatreto hoe iza marina no tena ao ambadiky ny fanaparitahana an’io hafatra io. Mazava ho azy fa ny hamotika ny Kandidà Andry Rajoelina mba hahafahana manenjika azy ho manao fampielezan-kevitra mialoha ny fotoana no tanjona amin’izany. 

Tao anatin’ny roa herinandro izay no nanomboka niparitahan’io hafatra io, ka olona avy any amin’ny distrikan’i Miarinarivo iny no anisany nitaraina ho nahazo izany. Ny trangan-javatra tahaka izao dia iaraha-mahalala fa tafiditra ao anatin’ny fampielezan-kevitra mialoha ny fotoana izay voararan’ ny lalàna, tafiditra ao anatin’ny fividianana safidim-bahoaka ihany koa izay voararan’ny lalàna. Tsy mikely soroka araka izany ireo mersenera ara-politika manao ny ezaka rehetra handotoana ny Kandidà Andry Rajoelina. 

Endrika fisolokiana bevava ihany koa. Tsy vao sambany anefa fa efa hatramin’ny fihodinana voalohany no efa nisy ny trangan-javatra tahaka izao, tsy tamin’ ny alalan’ny finday ihany fa nisy mihitsy aza ireo nahavita namorona gazety boky kely mba hanaratsiana ranoray ny kandidà Andry Rajoelina. Ny mahagaga dia ireo heverina ho mpandray anjara amin’ny trangan-javatra tahaka izao no mihazakazaka mametraka fitoriana eny amin’ny HCC rehefa tonga ny fotoana. Ilaina ny fandraisan’ andraikitra avy amin’ireo orinasan-tserasera voakasika, ny vahoaka Malagasy ankilan’izay, no mila mitana hatrany ny fahamailoana mba tsy ho voarebirebin’ireo mersenera politika manoloana ny trangan-javatra tahaka izao.

Ny Fanoratana

Ino Vaovao0 partages

MAMINIRINA JEAN EDDY : Tonga an-tanindrazana, hanohy ireo asa sosialy efa fanaony

Fikambanana MAMI na Malagasy Mifanampy izay izy no filoha nasionaliny.Taorian’ny fahatongavany, dia nisy ny fihaonana tamin’ireo mpikambana. Fihaonana natao tao amin’ny efitrano fanaovam-pety La Famille Salazamay.Nambarany nandritra izany fa voatery nandeha tany ivelany ny tenany nanaraka fitsaboana vokatry ny aretina nahazo azy. Tonga ny fotoana iverenako amin’ny fanasoavana ny mpiara-belona, hoy i Maminirina Jean Eddy nandritra ny fihaonana tamin’ireo mpikambana MAMI.

Ny sabotsy 1 desambra, dia hisy ny fety sady fihaonambe ataon’ny MAMI eny amoron-dranomasina Toamasina. Fiaraha-mikorana sy nofon-kena mitam-pihavanana no atao amin’izany. Marihina fa faritra telo eto Madagasikara no efa misy fikambanana MAMI, dia Toamasina, Menabe ary Alaotra-Mangoro. Hanana solontena avokoa ny faritra rehetra amin’ny sabotsy io.

Nandritra io fitsenana azy tao Toamasina ny alakamisy 29 novambra io, dia tsy niresaka politika na ny kely ny filoha nasionalin’ny MAMI, Maminirina Jean Eddy.

Kamy

Ino Vaovao0 partages

FAKANA AN-KERINY : “Hampiharana lalàna izay mpitandro filaminana voasaringotra”

Ity farany izay Karàna tompon’ny orinasam-pitateran’entana Transfy izay nisy naka an-keriny ny alarobia 21 novambra tao Ampasimazava Toamasina.Ny marainan’ny alakamisy 29 novambra, dia nanatanteraka fampitam-baovao tamin’ny mpanao gazety tao Toamasina ny Omc Atsinanana. Nitarika izany ny Lietna-Kolonely Ranaivoarison Théodule kaomandin’ny vondron-tobim-pileovana ny zandarimaria Atsinanana (groupement). Notronin’ny avy teo anivon’ny tafika nahitana ny Kolonely Randriamifidy Andy Patrick ( chef de corps ) avy amin’ny 1/RM3 . Ho an’ny amin’ny polisy, dia nahitana ny Kaomisera Razafindahy Manitra Fleurys sy Kaomisera Rafaliarivo Jules. Fotoana izay nanambarana fa rehefa natao ny fihainoana dia tsy nisy fifandraisany velively tamin’ilay raharaha fakana an-keriny an’i Armane Kamis ilay polisy iray sy miaramila iray.

Nanambara kosa ny Omc Atsinanana fa raha sanatria misy mpitandro filaminana tena voaporofo marina fa tafiditra amin’iny raharaha fakana an-keriny iny, dia tsy maintsy ampiharina

Ino Vaovao0 partages

TSY FISIAN-DRANO ENY ITAOSY SY NY MANODIDINA : Hanamafy ny hetsika ny mponina

Ny eny Ambohidrapeto no tena lasibatra amin’izany ka raha ny tatitra farany voarainay dia hanatevina ny hetsika indray izy ireo ny sabotsy 1 desambra teo ka hitokona hanamafy ny fitakiana .” 

“Efa ho efa-bolana mahery izahay no nijaly rano, hoy ireo mponina ka tsy zaka intsony ary tsy  maintsy mitroatra”. Hatramin’izao anefa dia mbola tsy fantatra mazava izay tena   vahaolana avy amin’ ny tompon’andraikitra tokony hijery akaiky izany. Efa nisy ny fihetsiketsehana  firaisankina nataon’izy ireo roa herinandro lasa izay saingy tsy mbola nahitam-bokany. 

Fanindroany izao ka raha ny tatitra voaray  avy amin’ny solontenan’ny mponina dia hohamafisina kokoa ny fangatahana sao mba ho tonga saina ihany ny jirama. Sanatria, hoy ireto farany ka fitiavana hikorontana fotsiny tsotra izao fa efa mihatra aman’aina ny fijaliana amin’ny rano. Manginy  fotsiny ny tsy fahadiovan’ny rano raha mba sendra mandeha. Nifampitaona araka izany ireto  farany mba hiray hina  ho amin’ny anio ka samy ho tonga eny amin’ny Sinibendrano Ambohidrapeto daholo. Arahina akaiky  indray ny  fizotry ny hetsika.

Tatianà R.

News Mada0 partages

Fiatrehana ny fifidianana: hanohana an-dRajoelina ny Leader Fanilo sy ben’ny Tanàna 1000

Manao tohivakana. Nisesy ny fanambarana fanohanana ny kandidà Rajoelina amin’izao hiatrehana ny fifidianana filoham-pirenena fihodinana faharoa. Anisan’izany ny eo anivon’ny Leader Fanilo sy ireo ben’ny Tanàna.

Nanapa-kevitra ny birao nasionalin’ny Leader Fanilo, nivory ny asabotsy teo fa hanohana ny kandidà Rajoelina. “Entanina ny mpikambana  manerana ny Nosy hanao ny ezaka rehetra hampandaniana ny kandidà laharana faha-13”, hoy izy ireo. Nentanin’izy ireo koa ny mpikambana hametraka fitokisana amin’ny kandidà Rajoelina.

Nialohavan’ny dinika sy famakafakana ny raharaham-pirenena izany. Teo koa ny nihainoana ny vinan’ny kandidà roa hiatrika ny fihodinana faharoa. Nohamafisin’ity antoko naorin-dRazafimahaleo Herizo ity fa mametraka ho ambony ny fampandrosoana mitsinjo vahoaka eny ifotony ny foto-kevitra ijoroan’izy ireo.

Ben’ny Tanàna anarivony…

Mifototra amin’ny firaisankinam-pirenena, ady amin’ny fahantrana, tsy fandriampahalemana, fitsinjaram-pahefana tena izy, fanjakana tsara tantana , ady amin’ny kolikoly. Fanaovana ho lohalaharana ny tanora sy ny vehivavy.

Etsy andaniny, nanao fanambarana koa ny Fikambanan’ny ben’ny Tanàna miara-dia amin-dRajoelina (Fibemiar) avy amin’ny faritra 22, tetsy Andavamamba, omaly. Nambaran’izy ireo tamin’ny izany fa resy lahatra amin’ny vinan’ny kandidà laharana faha-13 izy 585 mianadahy mianaka nisolo tena ireo ben’ny Tanàna anarivony, manohana ny mpanorina ny IEM. “Maty paika ny azy ny vina ary mamaly ny filan’ny vahoaka, eo amin’ny fandriampahalemana, ny sosialim-bahoaka…. Tsy hivadika ary manatanteraka ny ambarany”, hoy izy ireo.

Randria

News Mada0 partages

Handball – CCOI: nanao pao-droa indray ny Reonioney, votso-droa ny Malagasy

Nifarana, ny asabotsy lasa teo, tetsy amin’ny lapan’ny fanatanjahantena Mahamasina, ny fiadiana ny amboaran’ny ranomasimbe Indiana, taranja Handball. Noraofin-dry zareo Reonioney avokoa ny amboara, teo amin’ny sokajy lahy sy vavy. Votso-droa kosa ny Malagasy, saingy tafiditra ao anatin’ny ekipa telo voalohany.

Tsy mbola tao amin’ny ekipa malagasy ny vintana nandritra ny lalao famaranana nifanandrinan’ny THBC sy ny ekipan’ny Tamponnaise, sokajy vehivavy. Maivana ho an-dry zareo Reonioney ny nandavo ny ekipa malagasy. Nanezaka ihany anefa ny THBC, saingy tsy nahatohitra firy noho ny tsy fananana teknika eny ambony kianja. Hatrany amin’ny 20 minitra voalohany nilalaovana dia efa hita ho tsy nifandanja ny fahaizan’ny roa tonta. Nazava loatra, araka izany, ny fandresena ho an’ny ekipan’ny Tamponnaise ary nolavoiny tamin’ny isa 25 noho 17 ny Malagasy.

Mbola nanjaka ihany koa ry zareo Reonioney tamin’ny lalao famaranana ho an’ny sokajy lehilahy. Lalao nifanandrinan’ny Chateau Morange sy ny ASC Tsingoni avy any Mayotte. Tsy nitovy tamin’ny an’ny vehivavy ny fifandonanana fa tena niady mafy tokoa, teo am-panombohana. Nifandimby nampiditra baolina ny andaniny sy ny ankilany ary tsy nisy nanaiky lembenana. Toy izany hatrany no nitranga tamin’ny ampaham-potoana voalohany. Nanomboka nitaky anefa ny havizanana ho an’ny ekipan’ny Tsingoni, tamin’ny 20 minitra faharoa ka tsy naharesy tosika an-dry zareo Reonioney intsony izy ireo. Nanomboka hita ihany koa ny elanelan’isa teny amin’ny solaitrabe. Tetsy ankilany, manana teknika avo lenta ny ekipan’ny Chateau Morange. Teknika fampiasany hatramin’izay ka izao nibatana ny amboara indroa nisesy izao. Nivoaka ho mpandresy ary voahositra ho tompondaka, sokajy lehilahy, amin’ny fiadiana ny amboaran’ny ranomasimbe Indiana, taranja handball, araka izany, ny ekipan’ny Chateau Morange. Isa 39 no ho 29 no nandavoany ny ekipan’ny ASC Tsingoni.

Nahomby ny fandraisana

Na dia teo aza ny faharesena ho an’ny Malagasy, nahomby ny fandraisan’i Madagasikara ny fifaninanana eo anivon’ny ranomasimbe Indiana, tamin’ity taona 2018 ity. Afa-po avokoa ireo nosy rahavavy tonga nandray anjara, raha ny nambaran’izy ireo. Raha tsiahivina, efa tamin’ny herintaona no niomanana kanefa noho ny olana nosedrain’i Madagasikara dia tsy tontosa izany raha tsy tamin’ity taona ity. “Nahavita ezaka goavana ny federasiona tamin’ity taom-pilalaovana 2018 ity, porofon’izany ny fahavitan’izao fiadiana ny amboaran’ny ranomasimbe Indiana izao”, hoy ny fanazavan’ny filohan’ny federasiona malagasy ny handball, Razafintsalama Fidel. “Mbola maro anefa ny ezaka ho atao amin’ny ho avy, indrindra amin’ny fampitomboana ny haavo teknika ny mpilalao malagasy, raha ny fanazavana hatrany. Hisy ny fananganana sekoly ara-panatanjahantena isaky ny faritra ary ho atao laharam-pahamehana amin’io taom-pilalaovana manaraka io izany. “Tsy tokony hatao fialana olana ny tsy fitoviana eo amin’ny vatana sy halavana, rehefa tojo faharesena ny ekipa iray. Ny fitadiavana izay fomba rehetra hahombiazana no tokony himasoana. Izany indrindra no antony hampitomboana ny fampiofanana ho an’ny mpilalao malagasy, amin’ny alalan’ny fanaganana sekoly ara-panatanjahantena”, nanamafy ny filohan’ny FMHB.

 

Mi.Raz

 

Ireo ekipa 3 voalohany:

Lehilahy

1-Chateau Morange (REU)

2-ASC Tsingoni (MAY)

3-ASSM (MAD)

Vehivavy :

1-Tamponnaise (REU)

2-THBC (MAD)

3-PC Bouéni (MAY)

News Mada0 partages

Toamasina: hanao asa soa i Maminirina

Nakotrokotroka ny fety tetsy amoron-dranomasin’i Toamasina ny asabotsy teo noho ny fandraisana tamin’ny fomba ofisialy ny filoha nasionalin’ny fikambanana Mami,      Maminirina Jean Eddy. Nitsabo tena tany ivelany, hatramin’ny taona 2014 ny tenany ka izao indray vao tafaverina eto an-tanindrazana. Vokany, faly ny vahoaka ka namono omby efatra ho nofon-kena mitam-pihavanana, niantsoana ny vahoakan’ i Toamasina.  Na izany aza,  tsy nanao fanambarana politika ny filohan’ny Mami. “Hamerina indray ny asa soa ho an’ny vahoaka isika. Misy ny fiaraha-miasa milamina sy mirindra amin’ny kandidà laharana faha-13 koa anefa eo amiko sy ny mpiara-dia aminay”, hoy izy. Nanolotra vola 300.000 ariary ho an’ i Lalaina, tovolahy mpikaroka olona atelin’ny ranomasina i Maminirina Jean Eddy. Anisan’ny fikarohana maty an-drano nataony farany ny fitadiavana ilay tovolahy tonga niasa letisia natelin’ny ranomasina ary hitany soa aman-tsara . Zanadrano rahateo ny lehilahy ka ambaran’ny maro fa tokony hiasa na koa omena asa eo anivon’ny vondron’ny  mpamonjy voina ny tenany.

Sajo

 

News Mada0 partages

Basikety – CCOI N1A: hanainga rahampitso ny COSPN

Vonona tanteraka amin’ny fiatrehana ny fiadiana ny amboaran’ny ranomasimbe Indiana, taranja basikety ny ekipan’ny COSPN, klioba eo anivon’ny polisim-pirenena. Fifaninanana izay hotanterahina any Seychelle ny 5 hatramin’ny 13 desambra ho avy izao. Ny COSPN izay hisolo tena ny firenena malagasy ary tompondaka tamin’ny fifaninanam-pirenena N1A 2018, taranja basikety, notontosaina teny amin’ny lapan’ny fanatanjahantena Mahamasina, farany teo.

Delegasiona miisa 16 no hanainga rahampitso, talata 4 desambra, amin’ny 1 ora maraina, hihazo an’ny Seychelle izay hahitana ireo mpilalao sy ny mpanazatra ary ny mpikambana eo anivon’ny polisim-pirenena. Nanambara ireo mpilalao fa hitondra avo ny voninahitr’i Madagasikara amin’ity fifaninanana ity. “ Tanjona ny handrombaka ny amboara amin’ity fifaninanana ity ary hitondra izany eto Madagasikara ho voninahitry ny firenena malagasy iray manontolo”, hoy ny fampanantenana nataon’ny filohan’ny COSPN, seksiona basikety,  Lebiria Rufin, raha nisolo tena ireo mpilalao, izy. Ankoatra izay, nanolotra fisaorana ho an’ireo rehetra nitondra fanampiana sy nanohana ihany koa ny COSPN ary mbola manokatra ny varavarana ho an’ireo mahalala tanana vonona ny hanolotra fanampiana ho azy ireo amin’izao ady goavana hatrehan’izy ireo izao. “Ady goavana no hatrehana ka ilaina ny fanohanana avy amin’ireo tsara sitrapo ka vonona ny hifanolo-tanana aminay”, raha ny nambaran’ny solontenan’ny mpilalao.

Omaly, tonga nangata-tsodrano teny amin’ny Minisiteran’ny filaminam-bahoaka ireo mpilalao eo anivon’ity ekipa hiatrika fifaninanana any Seychelle ity. Fihetsika feno fahendrena no nentin’izy teo anatrehan’ny Minisitry ny filaminam-bahoaka satria natolotr’izy ireo ny Minisitra ny amboara azony nandritra ny fifaninanana nandraisany anjara ka nahazoany vokatra tsara. Tetsy ankilany, tsy nitazam-potsiny ny ministera fa nanome fanomezana mba ho vatsin-dalana ho an’ ireo mpilalao sy nitso-drano ny ekipan’ny COSPN.

 

Mi.Raz

News Mada0 partages

 63 taona CBT: hisy ny lalao amin’ny alina

Mitohy ary tsy hifarana raha tsy ny faran’ity volana desambra ity ny fifaninanana “Open”, taranja tsipy kanetibe, ho fankalazana ny faha-63 taona ny CBT (Club des Boulistes de Tananarive). Toy ny mahazatra, misy hatrany ny lalao isaky ny faran’ny herinandro eny amin’ny kianja filalaovana eny Mahamasina ary hiavaka kokoa ny amin’ity herinandro ity. Hisy mantsy ny lalao hatao amin’ny alina izay zava-baovao tokoa ho an’ny CBT. Tafiditra ao anatin’ny fanatsarana ny fifaninanana izany ary ezaka ho fanatsarana ny foto-drafitrasa ihany koa amin’ny alalan’ny fametahana jiro ao amin’ny faritry ny toeram-pilalaovana, raha ny fanazavana nentin’ny filohan’ny CBT, Raheriniaina Yves. Ny zoma alina izao no hisantarana ity lalao amin’ny alina ity ka haharitra mandra-maraina mihitsy ny fifaninanana.

Raha hiverenana ny voka-dalao, nomontsanin’ny ekipan’i Hasina sy Daddy tamin’ny isa 13 no ho 12 ny tarik’i Tsiresy sy i Kola, omaly alahady. Nafana vay ny ady teo amin’ireto mpifanandrina ireto hatramin’ny fiafaran’ny lalao. Ho fankasitrahana azy ireo, notolorana lelavola 1 200 000 ariary ny mpandresy. Fankasitrahana izay avy amin’ny mpiara-miombona antoka amin’ny klioba.

Marihina fa miezaka hatrany ny CBT amin’ny fanohanana ireo mpilalao mpandray anjara amin’ity fifaninanana ity.

 

Mi.Raz

News Mada0 partages

Kitra vehivavy – «Can 2018»: voahosotra ho tompondaka ny Super Falcons Nizeria

Mbola voatazon’ny tovovavin’i Nizeria ny anarana maha tompondakan’i Afrika azy, eo amin’ny taranja baolina kitra. Lasan’ny Super Falcons Nizeria, fanintsiviny indray mantsy ny amboara, tamin’ity andiany faha-11, ity.

Norombahin’ny Super Falcons, avy any Nizeria, ny anarana maha tompondakan’i Afrika “Can 2018”, taranja baolina kitra, sokajy vehivavy. Resiny teo amin’ny famaranana, tamin’ny fandakana ny “tirs au but”, 4 no ho 3 ny tovovavin’i Afrika Atsimo. Fihaonana, notanterahina tao amin’ny kianja Accra, renivohitr’i Ghana, ny asabotsy lasa teo.

Tsy mora tamin’ny Nizerianina, ny nahazo ity anaram-boninahitra ity, satria niady hatramin’ny minitra farany, ny fihaonana teo amin’ny roa tonta. Samy niezaka nitady hamonoam-baolina ny an-daniny sy ny an-kilany, saingy tsy nisy nety nahatafiditra baolina izy ireo, tao anatin’ny 90 mn, nilalaovana. Mbola sahala ihany koa ny isa tao anatin’ny fanalavam-potoana, 15 mn indroa miditra. Voatery niditra teo amin’ny fandakana ny “tirs au but” ny roa tonta, hamaritana izay ho mpandresy. Nanatombo teo amin’ny fahaizana mandaka teo ny Nizerianina, ka nivoaka ho mpandresy.

Afa-bela, tamin’i Afrika Atsimo izany ny Nizerianina, efa resin’izy ireo, tamin’ny isa tokana, 1 no ho 0 teo amin’ny fifanintsanana isam-bondrona. Fanintsiviny kosa ny nahazoan’ny Super Falcons, ity Can  ity, hatramin’izay andiany faha-11 nisiany izay. Nahazo ny laharana fahatelo, ny Liona tsy voafolaka avy any Kameronina, rehefa nanilika ny Voromahery Malianina, tamin’ny isa mazava, 4 no ho 2, teo amin’ny fiadiana ny laharana fahatelo.

Voahosotra ho mpilalao mendrika sy mpamono baolina betsaka indrindra, tamin’ity “Can 2018” ity, ilay lohalaharana afrikanina tatsimo, i Chrestinah Thembi Kgatlana.

Hisolo tena an’i Afrika, any amin’ny fiadiana ny ho tompondaka eran-tany “Mondia 2019”, hatao any Frantsa, i Nizeria, i Afrika Atsimo ary i Kameronina.

 

Tompondaka

 

News Mada0 partages

Rugby – «Gold Top 20»: tafita amin’ny manasa-dalana ny TFA 

Manohy ny diany ho any amin’ny manasa-dalana, hiadiana ny ho tompondakan’i Madagasikara “Gold Top 20”, taranja rugby ny TFA Anatihazo (Pilo kely). Fihaonana, notanterahina teny amin’ny kianja Makis Andohatapenaka, omaly alahady. Teo amin’ny lalao voalohany, resin’ny TFA, tamin’ny isa 20 no ho 15 ny XV Fa Andohatapenaka.

Nosahiranin’ny XV Fa ny Pilo kely vao nahazo fandresena, tamin’ity. Na izany aza, mbola nipetraka ny traikefa sy ny fahaiza-manaon’ireo mpilalaon’Anatihazo, izay efa zatra lalao goavana. Anisan’izany, ry Rasta sy Gaby kely ary ry Ginot sy  Marsa, teo amin’ny fitsaram-baolina.

Nitondra ny lalaony tao anaty “avant” ny TFA izay nanatombo teo amin’ny haben’ny vatana. Nitarika an’isa hatrany ry zalahy, nahatonga baolina nentin-tanana indroa, teo amin’ny fizaram-potoana voalohany, ka nahalasa ny isa ho 10 no ho 3. Tsy nahafaty afa-tsy “hors jeu” tokana kosa ny XV Fa.

Niezaka nanohitra ny XV Fa, teo amin’ny tapa-potoana faharoa ka nahatonga baolina nentin-tanana ihany koa, saingy tsy nitazam-potsiny koa ny TFA fa namono baolina hatrany. Mendrika ny lalao nasehon’ny XV Fa, izay nampiseho endri-dalao tsara sy ambony. Ekipa manana ny ho aviny tokoa atsy ho atsy ny XV Fa.

Teo amin’ny lalao faharoa, tsy tontosa hatramin’ny farany ny fihaonana teo amin’ny JSTA Ambondrona sy ny Cosfa. Noravain’ny mpitsara teo amin’ny fanatanterahana ny fanalavam-potoana mantsy ny fihaonana teo amin’ny roa tonta, noho ny hamaizinan’ny andro. Nisaraka ady sahala, 20 no ho 20 ny andaniny sy ny ankilany, tamin’izay. Tsy mbola fantatra kosa ny fotoana hamerenana izany lalao izany, fa miandry ny fivorian’ny komity mpanatanteraka eo anivon’ny Malagasy Rugby. Raha tsiahivina, ady sahala 17 no ho 17 ny isa teny amin’ny solaitrabe, tao anatin’ny fe-potoana ara-dalana.

 

Tompondaka

News Mada0 partages

Kitra – Tsy voahaja ny fifanarahana: nesorin’ny Caf ny handraisan’i Kameronina ny “Can 2019”

Nangidy ary tena tsy levon’ny vavonin’ny vahoaka kameroney, ny fanapahan-kevitra noraisin’ny kaonfederasiona afrikanina baolina kitra “Caf”, tamin’ny fanesorana ny fampiantranoana ny fiadiana ny ho tompondakan’i Afrika “Can 2019”, teo am-pelan-tanan’izy ireo.

Samy naneho ny alahelony sy ny hatezerany avokoa ireo vahoaka kameroney, vao nandre ity fanapahan-kevitra ity. Tao ny nanambara fa efa tsy fitiavana azy ireo mihitsy ny antony. Ny sasany indray nitoreo fa tena fanaovana tsinontsinona an’i Kameronina, firenena goavana sy manana ny lazany amin’ny baolina kitra izao, ary raisin’izy ireo ho famotehana azy, tanteraka.

Tetsy an-kilany, nanambara i Ahmad, filohan’ny Caf fa anisan’ireo olona tena nanohana an’i Kameronina, handray ity “Can 2019” ity ny tenany, saingy noho ny zava-misy, tsy afaka ny hitazam-potsiny izy satria ny fotoana mandeha.

Betsaka ireo antony. Eo  ny tsy fanajana ny bokin’andraikitra sy ny fepetra rehetra mifanaraka hanatontosana ny asa, napetraka tamin’ireo tomponandraikim-panjakana, kamerone. Tsy misy fivoarany ny asa fanamboarana sy ny fikarakarana, taorian’ny fijerena ny sary, mahakasika izany.

Vokatr’izany, voatery noesorina tamin’i Kameronina, ny fandraisana ny “Can 2019”. Manao antso vaovao ho an’ireo firenena vonona hampiantrano izany, ny Caf. Hatreto aloha, tsara toerana handray izany, i Maraoka efa manana ny fotodrafitrasa mifanaraka amin’izany. Mbola hiady ny handray izany koa anefa i Afrika Atsimo. Ho fantatra mialoha ny faran’ity taona 2018 ity, izay tena hanaovana ny “Can 2019”.

 

Tompondaka

 

News Mada0 partages

Fitandroana ny filaminana: entanina ny vehivavy hiditra ao anatiny 

5% n’ny vehivavy ihany no manana andraikitra ao anatin’ny tafika sy ny fitandroana ny filaminana eto Madagasikara, araka ny fanadihadiana nivoaka nandritra ny fanamarihana ny 16 andro iadiana amin’ny herisetra mifototra amin’ny mahalahy na mahavavy. Vehivavy avokoa ny antsasamanilan’ny mponina ka tokony hampirisihina izy ireo hifaninana hiditra ho mpianatra zandary na polisy. Nisy ny fanavaozana ny sehatry ny filaminana sy ny fandriampahalemana (RSS), ny taona 2014 ka tokony hampidirina ao anatin’izany ny fanentanana ny vehivavy hisafidy ny asan’ny mpitandro filaminana, araka ny fanazavan’ny mpandrindra ny Sampandraharahan’ny Firenena mikambana eto amintsika, i Violette Kakyomya, ny herinandro lasa teo.

Tafiditra amin’ny fandaharanasan’ny Firenena mikambana ho fanamafisana ny fandriampahalemana ARSSAM ary tohanan’izy ireo ny fanavaozana ny filaminana sy ny fandriampahalemana (RSS) ary tokony handraisan’ny vehivavy anjara amin’ny dingana rehetra. Hafa kokoa ny fandraisan’ny vahoaka ny vehivavy mpitandro filaminana izay tsy tia mampiasa hery loatra eo am-panaovany ny asany.

Efa misy ny ezaka ataon’ny fanjakana hampitomboana ny isan’ny vehivavy raisina ho mpianatra ho zandrary na polisy fa tokony hamafisina ny fanentanana ho mora kokoa ny fahazoany mandray anjara amin’ny fifaninanana samihafa.

Vonjy

News Mada0 partages

Fitiliana ny VIH/Sida: 10% n-ny olona mitondra ny tsimokaretina no mahafantatra

Ny taona 2017, nahatratra 9 tapitrisa mahery kely maneran-tany ny olona nitondra ny tsimokaretina VIH/Sida nefa tsy nahafantatra izany toe-pahasalamana izany akory. Eto Madagasikara, 10%  ihany amin’ny olona vinavinaina fa miaina miaraka amin’ny tsimokaretina no mahafantatra fa mitondra izany taorian’ny fitiliana nataony . Ny ambiny, vokatry ny tsy fahafantarana, tsy mazoto manao fitiliana na tsy mahalala ny maha-zava-dehibe izany. Natokan’ny sampandraharahan’ny Firenena mikambana miady amin’ny tsimokaretina VIH/Sida ho fanentanana ny daholobe ahafantantra ny toe-pahasalamana, ny 1 desambra, Andro natokana iadiana amin’ny tsimokaretina, maneran-tany. 30 taona no nanamarihana ny Andro ary natao ahatsiarovana manokana ireo olona marobe namoy ny ainy noho ny tsy fahalalany na koa tsy fahazoany fitsaboana sy fanafody. « Fantaro ny toe-pahasalamanao, mitondra ny tsimokaretina ve ianao na tsia ? » ny lohahevitra nitondrana ny fanentanana. Tokony hiompana amin’ny fandresen-dahatra ny olona hanao fitiliana ny asa amin’ny ho avy.

Nanome ohatra ary nanao fitiliana ny filoham-panjakana, Rakotovao Rivo, ny asabotsy lasa teo teny Iavoloha tao anatin’ny fanamarihana ny 1 desambra. Tokony ialana koa ny fanilikilihana sy ny fanavakavahana ireo olona mitondra ny tsimokaretina handresena ny tsimokaretina, hoy ny nambarany.

Vonjy A.

News Mada0 partages

Miss Madagascar 2019: nasatroka an’i Binguira Valérie ny diadema

Buinguira Valérie, tovovavy voafidy ho tsara tarehy indrindra tany amin’ny faritra Analanjirofo. Izy no nambabo ny fon’ny mpitsara tamin’ny fifaninanana Miss Madagascar 2019, notanterahina ny asabotsy teo teny amin’ny Centre de conférences internationales (CCI) Ivato. Araka izany, ity Miss Analanjirofo ity no nosatrohina ny diadema ka hitondra izany mandritra ny herintaona.

I Buinguira Valérie no mandimby an’i Miantsa Valisoa, Miss Madagascar 2018 ka haneho ny hatsarana sy ny hakanto ary koa ny fahendrena malagasy amin’ny toerana sy ny sehatra halehany, mandritra ny herintaona. Ny Miss Boeny kosa no voafidy ho “1ère Dauphine” raha ny avy eto Analamanga no “2ème Dauphine”.

Izy telo mirahavavy, samy mahafeno ny fepetran’ny atao hoe kanto, na amin’ny endrika na amin’ny bika. Tsiahivina fa nisy karazany efatra ny akanjo nentin’ny mpifaninana nilatro, nandritra ny fifaninanana: ny fitafy nentim-paharazana, ny fitondra eny amoron-dranomasina, ny akanjo fitondra mianjaika ary ny fitafy an-tanàn-dehibe.

Ankoatra izany, misy koa ny fepetra eo amin’ny fahaizana amam-pahalalana ary ny fisokafan-tsaina, hitondra ny anjara biriky amin’ny fampandrosoana ny mpiara-belona. Miisa 15 ny tovovavy nifaninana tamin’ity Miss Madagascar 2019 ity. Avy amin’ny faritra 10 miampy ny “Miss diaspora”, voafidy tany Frantsa, izy ireo.

Landy R.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Tsarain’ny toetrany eny ihany e !

Iray i Madagasikara ary samy Malagasy avokoa no fiantso ny vahoaka ao anatiny na avy any Atsimo na Avaratra na Atsinanana na Andrefana.

 Nataon’ilay nahary ho iray i Madagasikara, ka asakasak’izay te hampisara-bazana sy hivoy fifankahalana izay fomba fiady nentin’ny mpanjanatany namotehana ny soatoavintsika teto. Inoana fa tsy handairan’izany intsony ny valalabemandry fa ho tonga saina amin’izay satria tsy hisy soa hoentin’ny gidragidra katsahina hovolena eto indray, indrindra amin’izao vanim-potoanan’ny fifidianana izao. Hiatrika ny fihodinana faharoa isika io, ary hanomboka ny fampielezan-kevitra. Kandida roa izay efa iaraha-mahalala ny tantaran’ny tsirairay avy no mifanandrina. Samy efa nitondra ny firenena fa ny fomba nahatongavany teo no tsy mitovy satria ny iray voafidim-bahoaka fa ny iray kosa naka fahefana tamin-kery. “Ny heloka hibaboana mody rariny”, hoy ny ohabolana sy soatoavintsika, ka ny iray efa nifona tamin’izay mety tsy nety nataony teto amin’ny firenena amin’ny maha olombelona, ary ireo tsy nitovy hevitra taminy aza maro no resy lahatra mahatsapa fa olo-mendrika sy tokony hotohanana izy hahafahany manao zavatra bebe kokoa amin’ny fanarenana sy fampandrosoana ny firenena. Ny iray kosa toa tsy nandrenesana izany na hitam-poko hitam-pirenena izao aza ny famotehana firenena nafitsony ara-politika, ara-toekarena, ara-tsosialy, ara-toe-tsaina. Tsy misy ny tonga lafatra fa ho an’ny naongana dia tsy takona hafenina fa nisy ny zavatra niabo, ary nanomboka nisondrotra ny harinkarem-pirenena sy ny fari-piainan-dRamalagasy fony teo amin’ny fitondrana izy. Ny an-kilany kosa mety misy tokoa angamba ny zavatra noheverin’izy ireo ho tsara nataony, saingy amin’ny ankapobeny dia niiba izany. Ny fanehoan-keviny samihafa aza dia toa te hikosoka ny tantara sy hamela ireny lasa ireny, ho toy ny ririnin-dasa tsy tsaroana tsotr’izao izy. Nofinofy izany hibaboka izany fa dia ny manadio tena hatrany no hasesika. Ny an-daniny miantehitra amin’ny herim-bahoaka sy fanohanan’ny Malagasy fa ny an-kilany kosa toa mbola mirehareha amin’ny herin’ny vola aman-karena ka mihevitra fa handeha ho azy ny zava-drehetra. Efa mifoha amin’ny torimasony ny Malagasy, ary mbola manan-kery ny “aleo very tsikalakalam-bola, toy izay very tsikalakalam-pihavanana” e !

Toky R

 

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Gidragidra teny AntanimenaAdin’ny samy olon’ny MAPAR

Ny sabotsy 2 desambra lasa teo tamin`ny 5 ora sasany maraina manakaiky toeram-pialamboly iray tetsy Antanimena no nitrangana famonoana sy fandrahonana olona.

 

 Niparitaka tamina tambajotran-tserasera ary niteraka resabe ity tranga ity. Olona telo ka ny iray tamin`izy ireo manambana basy sy mikasi-tanana olona roa, izay no hita ao anatin`ilay rakitsary. Fantatra ary fa mpisolovava ny iray amin`ireo niharam-boina ka zanaka manamboninahitra misahana ny fiarovana ny fiadidian`ny primatiora kosa ny iray amin`ireo telolahy nikasi-tanana. Raha ny fanazavana, somary teo afovoan`ny arabe no nisy azy telolahy ka voakasiky ny fiara nentin`ilay mpisolovava ny kiraron`ny iray tamin`ireo nahavanon-doza. Raikitra teo ny herisetra. Nandohalika ilay mpisolovava sady nifona saingy nanohy hatrany ny famonoana sy fampijaliana ireo telolahy. Nopotehina ny fiarany, nalaina avokoa ny antontan-taratasy ary nariana ny lakile. Nisy polisy tonga nanasaraka sy nandamina ny ady kanefa ity farany indray no nahazo fandrahonana. Nentina teny amin`ny hopitaly avy hatrany ilay mpisolovava voadona mafy teo amin`ny lohany. Tsy niandry ela dia nanao fanambarana ny teo anivon`ny polisim-pirenena mahakasika ny raharaha ka nilazana fa tsy maintsy ampiharina ny lalàna ho an`ireo nahavanon-doza. Aorian`ny fanadihadiana vao hampahafantarina ny mombamomba ireo olona nikasi-tanana sy nanambana basy an`ilay mpisolovava. Nohamafisin`ny polisim-pirenena fa tsy polisy ilay lehilahy nanambana basy. Nanamafy ihany koa ny holafitry ny mpisolovava eto Madagasikara fa tsy maintsy saziana araka ny lalàna ireo telo lahy ireo ary mangataka ny hanafainganana ny famotorana. Ny sabotsy ihany dia nametraka fitoriana ny holafitry ny mpisolovava manoloana ny herisetra nihatra tamin`ny naman`izy ireo.  Samy nanameloka ny trangana herisetra niseho teny Antanimena na ny polisim-pirenena na ny mpisolovava na mpiaro ny zon`ny olombelona hatramin`ny primatiora. Namoaka fanambarana ity farany fa manameloka tanteraka ireny herisetra ireny, ary manambara fa na inona na inona antony, tsy misy mihitsy manamarina ny fikasihan-tanana sy ny fandrahonana olona amin'ny basy tahaka izay niseho. Ny praiminisitra dia nanome baiko avy hatrany ny mpitandro ny filaminana mba hanokatra fanadihadiana ka henjehina, araka ny lalàna ary hosaziana ireo tompon'antoka nanao ny herisetra. Rahany fampitam-baovao avy eo anivon`ny primatiora hatrany, naato tamin`ny maha talen`ny fiarovana azy eo anivon`ny fiadidian`ny primatiora ny jeneraly iray noho ny nanaovana hetsika fanavotana ny zanany amin`ny maha tompon’andraikitra ambony azy noho ny anton`ny fanapahan-kevitra. Miandry ny filankevitry ny minisitra ny fanesorana ofisialy ity jeneraly ity amin`ny maha talen`ny fiarovana azy. Fantatra fa nitolo-batana teny amin`ny sampandraharaha mpiandraikitra ny ady heloka bevava eo anivon`ny zandarimariam-pirenena ny iray. Hitohy ny fanadihadiana. Ny azo ambara dia olona samy akaikin’ny vondrona MAPAR ireto voakasiky ny savorovoro ireto satria ny iray mpisolovava ny antoko Freedom, ny iray kosa zanaka manamboninahitra ambony miasa eo anivon’ny primatiora amin’izao fotoana.

 

 

 

Marigny A.

Tia Tanindranaza0 partages

Fifidianana fihodinana faharoaHanao fanambarana goavana ny MFM anio

Mivory eto Antananarivo ny “Comité Directeur National”-n’ny antoko MFM (Birao foibe) tarihin'Atoa Manandafy Rakotonirina nanomboka omaly sy anio 3 desambra.

Midinika ny amin'ny fifidianana filoham-pirenena fihodinana faharoa. Hanao fanambarana goavana ny antoko anio alatsinainy 3 desambra mahakasika ny fanapahan-kevitra horaisiny manoloana ny raharaham-pirenena. Ho fantatra amin'izany ny kandida hotohanan'ny MFM amin’io fihodinana faharoa hifanandrinan’i Marc Ravalomanana sy Andry Rajoelina io. Ny resaka fanohanana sy ny famondronan-kery rahateo no malaza amin’izao fotoana izao, ary isan’ny antoko manana ny maha izy azy sy ny lanjany eo amin’ny tantaram-pirenena ny MFM. Isan’ny hifantohan’ny sain’ny maro izany anio izay ho fanambarana lehibe hataon’ity antoko tarihin’i Manandafy Rakotonirina ity. Tsara kosa ny mampahatsiahy fa tamin’ny herinandro teo, dia efa nisy ny fanambaran’ny MFM Analamanga amin’ny hanohanana ny kandida Marc Ravalomanana ary niantsoany ireo mpikatroka tsy ankanavaka mba hifanome tànana sy hamondron-kery amin’izany ny MFM manerana ny Nosy. Hizotra amin’izany ve ny fanambarana sy ny toromariky ny Birao foibe sa zavatra hafa mihitsy no ambarany? Miandry ny rehetra fa hatreto aloha dia mbola ankamantatra na “surprise” izay hambaran’ny Birao Foiben’ny Mafana ho an’ity anio ity.

 

Toky R

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Mampitandrina i Rivo Rakotovao“Tsy tetezamita izao ka hoe samy manao izay tiany”

Manoloana ny toe-draharaham-pirenena somary mafimafy dia naneho ny heviny manoloana ny fiainam-pirenena ny filoham-panjakana, Rivo Rakotovao ka nilazany fa ao anatin`ny kihon-dalana lehibe i Madagasikara, indrindra amin`ny fanehoan`ny vahoaka ny fahefany amin`ny alalan`ny fifidianana.

 

 Mahakasika an`ireo izay minia manakorontana ka rehefa manohintohina ny tombontsoa ambonin`ny firenena dia tsy maintsy mandray andraikitra ny fitondram-panjakana. Betsaka ny mieritreritra fa izao ny fanararaotana, hoy ity filoha mpisolo toerana ity ka ohatra ny tany tsi misy fanjakana no heverina an`i Madagasikara. Raha tany Toamasina ny tenany dia nanao fanamarihana tamina olona enjehin`ny lalàna noho ny zavatra vitan`ity farany ity tamin` ny taona 2014 kanefa noraisina amin`ny fomba ofisialy tany amin` ny faritra misy azy. Mahasika ny fampirantiana sy fampidirana fitaovam-piadiana entina kandida iray kanefa nampidirana sy nampisehoana vahoaka mihitsy dia nametra-panontaniana ny filoha fa raha tsy lany io kandida io, atao inona ny fiataovam-piadiana io ? Nohamafisiny fa tsy maintsy mijoro ny fitondram-panjakana ary tsy hananan-kavana io satria ny politika no manimba ny firenena ka tsy ekena intsony. Nilaza hatrany izy fa tsy tetezamita izao ka samy manao izay tiany atao  ny rehetra fa misy  fanjakana eto Madagasikara ka manentana ny tsirairay hanaja lalàna. Nasiany teny ihany koa ny fifidianana izay hanomboka ny 4 desambra ny fampielezan-kevitra, ka mila hamafisina ny tsy fandaniana eo amin`ny sampandraharaham-panjakana. Ezahina mafy io, hoy ny filoham-panjakana, satria tsy mora izany. Manao antso avo an`ireo lehiben`ny sampandraharaham-panjakana ny tenany ary notsindriany fa ny lehibe no jeren`ny olona ary sasatra foana ny hiteny ny mpiara-miasa ambany raha ny lehibe no tsy mitandro ny fandaniana fa manao izay mampandeha ara-dalàna ny fifidianana. Mila hajaina koa ny safidim-bahoaka mba hisian`ny tena demokrasia, hoy hatrany ny fanazavana

 

 

Marigny A.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Asa sosialy eny AtsimondranoNitsangana ara-ofisialy ny Fikambanana Tsiorintsoa

Manampy ny mpiara-belona no antom-pijoroan’ny Fikambanana Tsiorintsoa eny Antananarivo Atsimondrano, tarihin-dRamatoa Nofy Lalaina Haingoharijaona.

Efa hatramin’ny 2009 izahay no niezaka nanampy ny mpiray tanindrazana, hoy izy, satria nanomboka tamin’io taona io no tena narefo ny fiainana ara-tsosialin’ny vahoaka. Ny sabotsy 1 desambra teo kosa no nijoro tamin’ny fomba ofisialy ny fikambanana, ka nanamarihana izany ny fitokanana ny trano misy foiben-toerany eny Iavoloha notronin’ny vahoaka maro be. Foto-kevitra hijoroany ny hoe : “Hiara-kandroso amin’ny tsara isika”. Tonga nanotrona ny lanonana ny minisitry ny Indostria Guy Rivo Randrianarisoa, izay tsy amin’ny maha minisitra azy no nahatongavany teny. Hotroniko sy hampiako rehefa zanak’i Dada ka hitondra soa ho an’ny mpiara-belona, mpanangana fa tsy mpandrava, hoy izy. Nanolotra vola 4 tapitrisa ariary ho an’ny Fikambanana Tsiorintsoa moa ity minisitra ity. Tsy mahazo manao propagandy izy noho ny andraikitra tazoniny saingy zonay kosa ny manampy ny fikambanana, hoy izy. Hidina ifotony ohatra ny natao hatramin’izay ny fikambanana ary hihamafimafy ny asa satria miha betsaka ny mila fanampiana, ary miha mitombo hatrany ihany koa ny mpikambana afaka mifanome tanana. Manampy ara-tsosialy ka izay mila azy ireo, ka hita fa mitady izany dia ampiana na iza na iza, hoy hatrany ny Filohan’ny Tsiorintsoa Rtoa Nofy Lalaina Haingoharijaona.  Tany Alakamisy Fenoarivo, ohatra, dia efa nanao fanamboarana sekoly izy ireo satria tao am-piangonana no nianatra. Tao Mahabo dia tsy nianatra roa taona ny ankizy, ka tonga nitondra ny anjara birikiny izy ireo. Ny sosialy no tena iantsorohany saingy tsy mahasakana ny tsirairay amin’ny politika izany amin’ny maha olom-pirenena, hoy ny fanamarihana.

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Sempotry ny “Gilets Jaunes” i FrantsaMiha mafy ny gidragidra, 263 no naratra

Nitarika fivoriana maika tao amin’ny lapan’i Elysée noho ny hetsika miha mahery vaika ataon’ny “Gilets jaunes” ny filoha Frantsay Emmanuel Macron omaly alahady 2 desambra antoandro.

 Niaraka taminy tao ny praiminisitra, ny minisitry ny atitany sy ny sekreteram-panjakana miandraikitra ny filaminana. Nilaza ny filohan’ny antenimierandoholona Gérard Larcher fa tsy azo eritreretina intsony ny hisiana sabotsy gidragidra fahatelo. Nijery ifotony ny zava-misy teny amin’ny Arc de Triomphe sy ny Place de l’etoile izay tena nitrangan’ny fanapotehana ihany koa i Emmanuel Macron. Tetsy an-kilan’izay dia nangataka fihaonana niarahana tamin’ny minisitry ny atitany sy ireo tompon’andraikitra avy amin’ny boriborintany maro ao Paris renivohitra izay tena nisehoan’ny korontana ihany koa ny ben’ny tanàna Anne Hidalgo. Henjana ny fifandonana ny sabotsy teo. Nanaparitaka ny mpanao fihetsiketsehana amin’ny alalan’ny rano sy ny baomba mandatsa-dranomaso ny mpitandro ny filaminana. Ireo mpitokona kosa sady mitoraka amin’ny karazan-javatra maro no mametraka barazy sy mandoro izay azo dorana rehetra. Nahatratra 263 ireo naratra ka mpitandro ny filaminana ny 23. Olona 412 no nosamborina  ary 387 no notanana teny amin’ny biraon’ny polisy. Andrasana rahampitso talata ny fanazavan’ny minisiteran’ny atitany sy ny filaminana ny amin’ny fepetra napetrak’izy ireo mba hisorohana sy hifehezana ny fihetsiketsehana satria tena goavana ny fahapotehana. Nisy ny fiara, trano fonenana, toeram-pivarotana may kila, simba ny fotodrafitrasa maro. Tahaka ireny tany miady ireny mihitsy ny tao Paris ny sabotsy lasa teo. Tsy fanekena ny fampiakarana ny vidin-tsolika sy  fitarainana noho ny fidangan’ny vidim-piainana no anton’ny hetsik’ireo “gilets jaunes” manerana an’i Frantsa ary efa nivoaka mihitsy aza ny fehezanteny hoe : miala i Emmanuel Macron rehefa tsy mahavaha olana. Nangataka ny praiminisitra mba hihaona amin’ireo lehiben’antoko moa, araka ny vaovao farany ny filoha Macron.

RTT

Tia Tanindranaza0 partages

Literatiora aty amin’ny ranomasimbe indianinaSangany ny Malagasy

Isan-taona dia misy hatrany ny fifaninanana manoratra Angano, tononkalo, tantara foronina, sombin-tantara eto amin’ny faritry ny ranomasimbe indianina.

 

 «Indianoceanie» no anarana isaloran’izany. Mpandray anjara mavitrika hatrany isika Malagasy ary nibata ny amboara «prix indianoceanie” i Madagasikara tamin’ity. Nozaraina tao amin’ny demeure Saint-Antoine, Maorisy, ny loka mitentina 1.000 euros ho an’i Fanja Andriamampandry, vady navelan’i Jean Pierre Haga. Ity farany izay nahazo ny loka avy any Antsirabe ary nodimandry ny volana septambra teo. “Le jumeau” no lohatenin’ny boky. Tantara foronina izy ity. Nikarakara ny fifaninanana moa ny komisionin’ny ranomasimbe indianina na COI ary nanohana kosa ny Blue sky, ny OIF na rafitra iraisampirenena misahana ny frankofonia ary ny departemantan’i La Réunion. Tonga nanatrika kosa ny tale jeneralin’ny Kolontsaina, Pilaza Joreh. Nisaoran’i Fanja koa ny dokotera Tsiky Rakotomavo tamin’ny lahateniny tamin’ny fikarakarana ny hahatongavany tany Maorisy. Ity farany moa izay mpahay literatiora nisolotena an’i Madagasikara nitsara ny fifaninanana.

J. Mirija

 

Tia Tanindranaza0 partages

CHRR Mère-Enfant AmbatondrazakaNahazo fotodrafitrasa sy fitaovana vaovao

Afa-pahasahiranana tanteraka ny vahoaka ao Ambatondrazaka, ao anatin`ny faritra Alaotra Mangoro, indrindra ny renim-pianakaviana sy ny zaza satria nahazo hopitaly manokana misahana ny reny sy ny zaza (Complexe Mere-Enfant).

Notokanan`ny filoham-panjakana izany tamin`ny sabotsy 1 desambra lasa teo izany trano vaovao andraisana an-tanana ny reny sy ny zaza izany sady ahitana ireo fitaovana rehetra arifomba ilaina amin’izay fandraisana an-tanana ny fahasalaman`izy ireo. Misy ihany koa ireo fitaovana ilaina amin`ny fandidiana vehivavy bevohoka izay saro-piterahana. Ampifanandrifiana amin`ny zavatra ilain`ny vahoaka malagasy ny zavatra omena azy, hoy ny filoham-panjakana, Rivo Rakotovao, nandritra ny lahateniny ary tafiditra ao anatin`ny politikan`ny minisiteran`ny fahasalamana: ny amin`ny fampanenana ny taham-pahafatesan`ny reny sy ny zaza. Raha ny zava-nisy tany an-toerana teo aloha, raha toa ka saro-piterahana ny renim-pianakaviana iray dia voatery mankany any Amparafaravola satria any no misy hopitaly fandidiana. Ankoatra ireo fitaovana arifomba sy ny fanafody entina mampihodina ny hopitaly dia nanolotra “ambulance” ho an`ny CHRR ihany koa ny Fitondram-panjakana. Nohararaotina tamin`io andro io ihany koa ny fanolorana tamin`ny fomba ofisialy ny poto miisa 13 ho an`ny zandary sy ny miaramila. Nahazo ny anjarany ihany koa ny sekoly maromaro tany an-toerana satria nahazo simenitra sy tafo entina hanavaozana ireo fotodrafitrasa. Ireo fanomezana ireo dia ezaka madiodio avy amin`ny faritra Alaotra Mangoro.

 

Marigny A.

Tia Tanindranaza0 partages

CCOI Hand-ballNanao pao-droa ny Reonioney

Nikatona tamin’ny sabotsy 1 desambra teo ny ridaon’ny fifaninanana Hand-ball niadiana ny ho tompondakan’ny Ranomasimbe Indiana ho an’ireo ekipa tompondaka lahy sy vavy amin’ny firenena 7 mpikambana.

Tia Tanindranaza0 partages

Fiangonana vahao ny olokoNivavaka ho an’ny firenena, miantso ny olona hifidy

Nivavaka ho an’ny firenena sady nizara fahasoavana tamin’ny mpiara-belona tetsy amin’ny kianjaben’i Mahamasina ny sabotsy lasa teo ny trano fivavahana Vahao ny oloko, notarihin’ny pasitera Heritiana.

 

 

 

Fotoam-pivavahana fanin’efany tamin’ity taona 2018 ity io notontosaina izay ireo  io raha teny amin’ny Coliseum avokoa no nanatanterahana ireo telo lehibe teo aloha. Nasain’izy ireo tamin’izany avokoa ireo kandida miisa 36 nilatsaka tamin’ny fifidianana ho filoham-pirenena farany teo mba hizarany fahasoavana saingy tsy nisy tonga noho ny antony maro samihafa. Marobe kosa ireo olona tonga teny an-toerana namaly ny antson’izy ireo. Mila an’Andriamanitra ny Malagasy, hoy pastera Andry Rajaonarivo, indrindra raha handatsa-bato amin’ny datin’ny 19 desambra mba hananan’izy ireny fahendrena sy tolo-tsaina eo am-pandrotsahana izay vaton’ny kandida tokony harotsany. Na izany aza anefa dia tsy nanome toromarika manokana ireo mpino kosa izy ireo fa manentana ny olona mba hifidy ary handatsa-bato ho an’izay kandida tiany sy handrian’ny fony. Ho an’izay kandida mikasa ny hangataka fiaraha-miasa amin’izy ireo moa dia nomarihin’ity pastera ity fa vavaka sy tso-drano no azo omena azy ireny mba hahombiazany.

 

 Pati

 

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Aretina SIDAVitsy ireo manao fitiliana

Manodidina ny 0,3 % ireo olona lasibatry ny aretina SIDA eto Madagasikara raha 37 tapitrisa maneran-tany.

 1 tapitrisa hatreto ny isan’ireo olona efa namoy ny ainy raha mba efa nahitana fidinany hatrany amin’ny 18 % izany tato anatin’ny fito taona vokatry ny fikarohana ireo karazam-panafody hahafahana miady aminy sy ny teti-bola hampiasaina amin’izany. Ny mampalahelo anefa ho antsika eto Madagasikara manokana dia vao ny 10 %-n’ny olona monja  no nanao fitiliana, antony tsy hahatrarana ilay tanjona  90%, hoy ny minisitry ny Fahasalamam-bahoaka Rantomalala Yoel. Olona 90 mantsy, hoy ity minisitra no tokony hanaiky fa marary izy rehefa manao fitiliana, mandeha mitsabo tena sy mihinam-panafody ireo 90 ireo avy eo ary tsy mamindra intsony amin’ireo olon-tiany 90 hafa. Nankalazaina ny sabotsy 01 desambra lasa teo ny andro maneran-tany iadiana amin’ny aretina SIDA. Teny amin’ny lapam-panjakana Iavoloha no nanamarihana izany notarihin’ny filoham-panjakana Rivo Rakotovao. Lohahevitra nampitondraina ny hetsika ny hoe : fantaro ny tenanao. Nambaran’ity tompon’andraikitra ity tamin’izany fa aretina azo sitranina tsara ny SIDA ary tsy mahafaty raha toa ka manao fitiliana sy tonga mitsabo tena ireo marary. Miantso ny rehetra mba hifanentana sy hifanohana, araka izany, ny tenany hananan’ny Malagasy fahasalamana mirindra. Tsiahivina moa fa noho ny tsy fampiasana kapaoty, indrindra fa ho an’ireo olona manana sakaiza marobe no anisan’ny antony tena mampirongatra ny aretina SIDA eto amintsika ankoatra ny fifindrany amin’ny alalan’ny ra. Ho antsika eto an-drenivohitra manokana dia fantatra fa efa mahatratra 100 000 hatreto ireo nanao fitiliana tato anatin’ny iray volana.

 

Pati

 

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Sekoly ambony ENSNamoaka mpampianatra matihanina 258 isa

Namoaka mpampianatra 258 mianadahy ny sekoly ambony ENS etsy Ampefiloha. Ny 194 amin’ireo no notolorana ny mari-pahaizana licence misalotra ny anarana Tafaray raha nahazo ny master –pro kosa izany hoe :

 

 

 

 ho afaka handimby ireo mpampianatra handeha hisotro ronono tao amin’ny ivontoerana nanofanana azy ny andiany Santatra misy ankizy 64 mianadahy. Fantatra tamin’izany fa horaisin’ny Fitondram-panjakana ho mpampianatra eny anivon’ny CEG sy lisea eto amintsika avy hatrany izy ireo ho famenoana ny banga eny anivon’ny sekoly. Mahatratra an’arivony isam-bolana mantsy ny filàna mpampianatra eto amintsika, antony mahatonga ireo sekoly sasany tsy afa-misokatra mihitsy noho ny tsy fahampian’ny olona hampianatra. Nambaran’ny talen’ny sekoly ENS moa fa miavaka hatrany ireo mpianatra havoakan’izy ireo isan-taona.  Manaraka ny rafitra LMD ny fampianarana hatolotr’izy ireo izay mandeha mankany amin’ny fanavaozana sy ny fanatsarana hatrany. Tsiahivina moa fa nandritra ny famaranana ny herinandron’ny ENS izay notontosaina tamin’ny herinandro teo no namoahana ireto mpianatra an-jatony ireto.

 

Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fenoarivo AtsinananaNahazo fitsarana ambaratonga voalohany

Notokanana ny sabotsy 1 desambra lasa teo ny Fitsarana ambaratonga voalohany ao Fenoarivo Atsinanana, Faritra Analanjirofo.

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Vazo kanto ho an’i DadaEfa miketrika ry Bodo,Shyn, Stefanie, Black Nadia, Tence Mena…

Tsy ny mpanao politika na mpandraharaha na fikambanana sy vondron’olona ihany no tapa-kevitra fa hitondra ny anjara birikiny hanohana ny kandida laharana faha-25 Marc Ravalomanana amin’ny fihodinana faharoa fa eo ihany koa ireo mpanakanto.

 

 Fantatra izao fa efa an-dalam-piketrehana ny hira faneva manaraka hoentina mandritra ny fihodinana faharoa ireo mpanakanto Malagasy toa an-dry Bodo, Stefanie, Shyn, Tence Mena, Black Nadia sy maro hafa mbola ho avy ihany koa. Raharaham-pirenena sy hoavin’ny taranaka faramandimby no resaka eto koa samy mamoaka ny tsara indrindra avy any aminy tsirairay avy ireto artista izay manana ny maha izy azy eto Madagasikara ireto mba hitondra hafatra ho an’ny Malagasy tsirairay. Hafa rahateo ny fomba fanehoan’ny mpanakanto ny zava-misy sy ny zavatra mety hitranga atsy ho atsy. Efa milendalenda sady tsindrian-daona ny rehetra hiandry ny vokatra hivoaka tsy ho ela.

RTT

Tia Tanindranaza0 partages

Vazo kanto ho an’i DadaEfa miketrika ry Bodo,Shyn, Stefanie, Black Nadia, Tence Mena…

Tsy ny mpanao politika na mpandraharaha na fikambanana sy vondron’olona ihany no tapa-kevitra fa hitondra ny anjara birikiny hanohana ny kandida laharana faha-25 Marc Ravalomanana amin’ny fihodinana faharoa fa eo ihany koa ireo mpanakanto.

 

 Fantatra izao fa efa an-dalam-piketrehana ny hira faneva manaraka hoentina mandritra ny fihodinana faharoa ireo mpanakanto Malagasy toa an-dry Bodo, Stefanie, Shyn, Tence Mena, Black Nadia sy maro hafa mbola ho avy ihany koa. Raharaham-pirenena sy hoavin’ny taranaka faramandimby no resaka eto koa samy mamoaka ny tsara indrindra avy any aminy tsirairay avy ireto artista izay manana ny maha izy azy eto Madagasikara ireto mba hitondra hafatra ho an’ny Malagasy tsirairay. Hafa rahateo ny fomba fanehoan’ny mpanakanto ny zava-misy sy ny zavatra mety hitranga atsy ho atsy. Efa milendalenda sady tsindrian-daona ny rehetra hiandry ny vokatra hivoaka tsy ho ela.

RTT

Tia Tanindranaza0 partages

Minisiteran`ny raharaham-bahinyMandamina ireo mpiasany any ivelany

Efa miroso amin`ny fandaminana ny amin`ny fampodiana an`ireo mpiasa eo anivon`ny kaonsila (consulat) sy masoivoho any ivelany ny eo anivon`ny minisiteran`ny raharaham-bahiny amin`izao fotoana.

 

Manaraka ny laharam-pahamehana sy andraikitra ary ny toerana banga atao rehefa tsy afaka miasa intsony noho ny fahataperan`ny fe-potoana hiasana amin`ny maha mpiasam-panjakana na fanafoanana ny fifanarahana arak`asa noho ny fahazoan-dalana mipetraka ao amin`ny firenena ipetrahan`ny mpiasam-panjakana. Momba ny fampodiana mpiasan’ny Masoivoho indray dia manaraka ny lalàn’ny fifandimbiasan-toerana ny minisitera. Rehefa tonga ny fotoana hisotroana ronono dia miverina an-tanindrazana izy ireo ankoatra ireo mihoa-pefy na mandika lalàna. Miandry ny sonian’ny tompon’andraiki-panjakana isan’ambaratongany ny minisiteran’ny raharaham-bahiny vao afaka mandefa fampandrenesana ireo mpiasa am-podiana. Mba ialana amin’ny olana eo amin’ny fahatapahan- karama alohan’ny fampodiana ilay olona dia nandray fepetra ny MAE ka enim-bolana alohan’ny andehanan’ny mpiasa iray hisotro ronono dia angatahina any amin’ny minisiteran’ny fitantanam-bola sy ny Tetibola (MFB) ny “document de rapatriement”. Nitondra fanamarihana mahakasika izay ny teo anivon`ny minisiteran`ny raharaham-bahiny mba hanazavana amin`ny besinimaro fa fampodiana sy fandefasana an`ireo mpiasam-panjakana any amin`ireo masoivoho sy consilan`i Madagasikara dia raharaha ara-teknika.

 

Marigny A.

Tia Tanindranaza0 partages

Marc RavalomananaNangata-tsodrano tamin’i Thérèse Zafy

Henoko fa tsy salama izy dia nankaty aho namangy azy niaraka tamin’ny Profesora Manoro Regis sy Dr Joseph Randriamiandrisoa satria nisy fifandraisana akaiky izaho sy Pr Zafy Albert, hoy i Marc Ravalomanana

 raha namangy an-dRamatoa Thérèse Zafy teny amin’ny Villa La Franchise Ivandry omaly.  Rariny loatra satria ao anatin’ny tsy fahasalamana izy, ary nangata-tsodrano taminy raha ny fanazavany. Mahita ihany koa aho hoe betsaka ireo hafatra sy teny noresahinay sy Profesora fahavelony, dia  izy ihany koa no nahalala an’izay, ka mankasitraka izy ny mba hanohizana ny fampihavanana tena izy. Nanafatra azy i Profesora hoe nahafinaritra ny resaka sy ny fifampidinihana hatramin’izay nanomboka tamin’ireny teny amin’ny CCI Ivato ireny, ny fampihaonana samihafa nataon’ny FFKM izay nankasitrahany an’i Marc Ravalomanana ka tohizana fa mety. Misy ny antoko UNDD naorin’i Pr Zafy Albert ihany koa ary nanambara izy fa tsy misy zavatra manakana ary tsy misy fepetra fa namaly fotsiny aho ka miankina aminy na afaka manatevin-daharana na mbola hieritreritra fa miankina amin’ny safidin’izy ireo ilay izy. Marihina fa efa nihaona sy naneho fahavononana hifanome tanana amin’i Marc Ravalomanana teny amin’ny Foiben-toeran’ny K25 teny Ampandrana ny Pr Manoro Regis sy Dr Joseph Randriamiandrisoa, izay akaiky ny Pr Zafy Albert fahavelony.

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Dany Rakotoson“Miha matotra ny firenena.”

Fampisehoana fa efa miha matotra sy vonon-kiroso amin’ny fivoarana ny firenena no azo amakiana ny zava-mitranga nisy teto amin’ny firenena nandritra iny fihodinana voalohany tamin’ny fifidianana iny, hoy ny

filohan’ny antoko politika Antokom-Bahoaka Malagasy (ABA), Dany Rakotoson. Tsy azo lavina fa nisy ny tsy fetezan-javatra. Ny mahagaga anefa dia tsy misy ny fanasaziana ireo tompon’andraikitra sy fanadihadiana mikasika izany hatramin’izao. Tokony hisy ny fanasaziana ireny ary izay no angatahanay ato amin’ny ABA ary tokony havoaka ireto avy ireo tompon’andraikitra. Ny tany tan-dalàna dia tsy manaiky tsimatimanota, hoy hatrany ity filoha ity.

J. Mirija

 

Tia Tanindranaza0 partages

Ravalomanana kandidan’ny MalagasyTotoafo ny fanohanana azy

Manao ranolava ireo mpanao politika, olon-tsotra, mpandraharaha, tompon’andraikitra ambony teo aloha , kandida tsy tafita tamin'ny fihodinana faharoa, nihaona tamin'ny Kandida Marc Ravalomanana teny amin’ny Foiben-toeran’ny K25 eny Bel’Air Ampandrana ny faran’ny herinandro teo.

Toky R

Midi Madagasikara0 partages

Football – CNaPS Sport-FC Platinum : « Ce sera très dur mais pas impossible », confie Tipe Randriambol...

La CNaPS Sport gardera toutes ses chances au match retour de mercredi contre les Zimbabwéens du FC Platinum, et ce après le score de parité de 1 à 1. C’est ce que laisse entrevoir l’entraîneur Tipe Randriambololona dans une interview exclusive.

Midi Madagasikara : Est-ce qu’un score nul et vierge ne serait pas préférable à ce 1 à 1 assez frustrant et donnant l’avantage au FC Platinum ?

Tipe Randriambololona : « On n’en est plus là. Ce qui est fait est fait. L’essentiel est maintenant de voir comment les battre ou à défaut ramener un nul de 2 à 2 et se qualifier pour le tour suivant. »

Midi : Qu’est-ce que les Zimbabwéens avaient de plus que vous ?

Tipe : « Pratiquement pas grand-chose sinon qu’il s’agit d’une formation très tactique avec l’aide des grands joueurs, et très probablement aussi qu’ils disposent de gros moyens, sinon ils n’auraient pas pu s’attacher les services de deux internationaux et même d’un attaquant camerounais.

Ceci dit, la CNaPS Sport ne souffre pas de la comparaison car nous aurions pu gagner ce match de Vontovorona sans que personne ne s’en offusque. Un peu surpris par la qualité de l’opposition, les joueurs ont quelque peu cafouillé au début avant de trouver la solution d‘une balle au pied qui a amené le penalty. »

Midi : Oui mais quelques minutes plus tard, vous leur avez donné l’occasion d’égaliser alors que la défense a réussi une très belle opération en faisant appel à la tour défensive du FC Vakinankaratra, Ricky ?

Tipe : « Ricky est un très bon choix avec sa grande taille qui va nous servir dans les compétitions africaines, mais il ne faut pas oublier qu’il s’agit de son premier match international. Un début laborieux pour tout joueur. Et c’est ce qui est arrivé à l’attaquant Arnaud qui nous vient de l’Ajesaia et qui a tout juste 20 ans. Mais je suis confiant que ces deux recrues vont encore franchir un palier pour permettre à la CNaPS d’aller le plus loin possible dans cette ligue des champions d’Afrique. »

Midi : Vous parlez comme si vous aviez déjà franchi l’écueil zimbabwéen ?

Tipe : « J’admets que ce sera très dur mais pas impossible. Il faut tout juste apporter quelques corrections en fonction des adversaires et croire en la victoire. Si on parvient à évacuer la pression pour jouer notre jeu, alors on peut espérer se qualifier au tour suivant. En tout cas, j’y crois personnellement. »

Propos recueillis par Clément RABARY 

Midi Madagasikara0 partages

Antanimena : Un avocat tabassé par un militaire et le fils d’un Général de la Primature

Agressé en pleine rue à Antanimena samedi matin, un avocat est actuellement hospitalisé à l’hôpital Joseph Ravoahangy-Andrianavalona. Ayant fait le buzz sur les réseaux sociaux depuis samedi matin, des publications sur cette agression ont montré que l’acte a été perpétré par trois individus juste près de l’église catholique d’Antanimena. Ces derniers auraient intercepté la victime qui était à bord de sa voiture sur les lieux. Ils ont brisé les vitres de sa voiture et l’ont roué de coups de pied et de poing, malgré la présence d’un policier qui tentait de calmer la situation. Ce dernier n’a pas pu secourir la victime car l’un de ces hommes l’a menacé avec un pistolet automatique tout en exhibant une carte professionnelle pour prouver qu’il était un élément des Forces de l’ordre. Un peu plus tard, d’autres policiers ont débarqué sur les lieux pour maîtriser les agresseurs avant de les emmener au commissariat central de Tsaralalàna avec l’avocat. L’examen de leur situation effectué par la police a  révélé que la victime est un avocat très connu dans le métier. Un militaire et le fils d’un Général du Bataillon de Sécurité de la Primature sont ses deux  agresseurs. Ce militaire serait selon les informations le garde du corps de ce Général, qui est le Directeur de la Sécurité de la Primature depuis l’ancien Premier Ministre Olivier Mahafaly Solonandrasana. Cette précision est de mise pour signifier que cet officier supérieur est un homme intègre. Malgré tout, il est actuellement suspendu de son poste suite à cet incident.

Puisque la présence d’un policier sur les photos et les vidéos rapportant cette scène atroce sur les réseaux sociaux a généré beaucoup  de polémiques, dénonçant la police nationale comme étant impliquée dans cette affaire, le directeur de cabinet du Ministère de la Sécurité publique, Commissaire Principal Estel Andrianirina, a précisé hier lors d’un point de presse que ces policiers n’ont fait que leur métier. Ils se  sont rendus sur les lieux pour répondre à un appel signalant l’existence d’une bagarre dans le quartier. Cette précision a été confirmée par le Vice-Président du Conseil de l’Ordre des Avocats, Me Allain Rajoelina, qui a assisté à cette conférence de presse. Ce dernier qui a condamné fermement cet acte de violence infligé à leur collègue, quel que soit son motif. C’est pourquoi le Conseil devra porter cette affaire devant la justice, a-t-il indiqué. Présent également à cette rencontre avec la presse, Me Rollant Pascal Ravelontsalama, membre du bureau national du Haut Conseil de la Démocratie et de l’Etat de Droit (HCDED), a annoncé la détermination de cette institution à suivre de près cette affaire.

Interdiction de sortie. Selon les informations qui nous sont parvenues, un des trois hommes incriminés dans cette affaire s’est déjà rendu à la Brigade de recherche de la gendarmerie à Fiadanana depuis le samedi 1er décembre au soir. En effet, il est actuellement placé en garde à vue auprès de cette brigade. Ce qui infirme l’information publiée sur les réseaux sociaux rapportant que le suspect qui réside aux Seychelles a déjà quitté le pays hier. Le Tribunal a déjà lancé une interdiction de sortie du territoire à l’endroit de ces trois individus suite à la demande de l’avocat de la victime. L’affaire se trouve actuellement entre les mains de la gendarmerie de Fiadanana, qui affirme avoir reçu une plainte y afférente dès le samedi après-midi. Objet d’une convocation, ledit garde du corps du Général serait hospitalisé dans un centre hospitalier de la capitale. On attend l’évolution de cette affaire.

T.M.

Midi Madagasikara0 partages

Tsaratanàna : Nidoboka am-ponja ny mpikamban’ny Dinabe

Valo no nosamborin’ny zandary ary nidoboka am-ponja avy hatrany rehefa natolotra ny fampanoavana. Ny anton’izany, dia noho ny fisamboran’ireo vehivavy iray izay nolazaina fa mpamosavy. Ny mpikamban’ny Dinabe tao Besaboha no nanatontosa an’izany ary tsy vitan’izany fa mbola ireo koa no nanao ny famotorana an’ilay olona. Izany hoe noraisin’ireo tanteraka izany ny asan’ny mpitandro ny filaminana. Nahavita nampandre ny manampahefana tao an-toerana ny fianakavian’ilay ramatoa ; izay notànana an-keriny. Ny ampitson’izany no tapaka ny hevitra ny amin’ny hisamborana ireo mpikamban’ny Dinabe. Nisy  valo tamin’ireo 11 izay tompon’antoka no azon’ny zandary ary nidoboka am-ponja avokoa izy ireo. Olana eto amintsika ny fampiharana ny Dinabe noho ny antony ohatr’izao. Ankoatry ny fanamparam-pahefana  ataon’ny mpikambana ao anatiny, dia lasa sehatra iray  mitady hanitsaka ny asan’ny mpitandro ny filaminana koa izany. Very ny olona matetika rehefa misy ny olana izay mitranga : ny voalazan’ny Dinabe ve no tokony hampiharina sa ny lalàna manan-kery kosa? Tamin’ity raharaha ity, raha araka ny fanazavan’ny zandary, dia sady notazonina an-keriny ilay ramatoa no nangalana vola mitentina 920.000 ariary . Nitarika ny fivorian’ny manam-pahefana rehetra tao an-tanàna ny raharaha rehefa nampandrenesina ny sefo distrika. Rehefa vita ny fisamborana ire olona, dia nentina lavitra niala ny tanàna izy ireo mba hialàna amin’izay mety ho fitsaram-bahoaka hitranga na koa valifaty hataon’ny namany. Miteraka olana lehibe rehefa tsy voafaritra tsara ny anjara asan’ny Dinabe sy ny rafitra tokony hipetrahan’izany. Na ireo olona ao anatiny aza, dia mahatsiaro azy ireo ho manam-pahefana sy tsy refesi-mandidy ary dia lasa manaonao foana aza indraindray. Etsy andanin’izany koa anefa, tsy afa-miala amin’izy ireo ny mpitandro ny filaminana, satria vitsy loatra izy ireo ary dia ireo no manampy rehefa misy asan-dahalo sy fanarahan-dia.

D.R

Midi Madagasikara0 partages

Bâtir la République : 3e édition d’exposition et de débats à Fianarantsoa

Le troisième événement de « Bâtir la République » organisé à Fianarantsoa, samedi dernier.

Avec assurance, l’association « Bâtir la République » tient avec régularité son rythme de manifestation pour la célébration du 60e anniversaire de la République dans les villes de Madagascar.

Après Antananarivo du 14 au 20 octobre, et Mahajanga le 3 novembre, l’association vient de tenir la troisième édition de sa série d’expositions-conférences à Fianarantsoa le 1er décembre dernier. Pour la capitale de la région Haute Matsiatra, comme les éditions précédentes, l’exposition des photographes Dany Be, Rijasolo, Henitsoa Rafalia et Raj Hassanaly s’est tenue tout au long de la manifestation. La conférence et les débats de l’édition fianaroise ont été animés autour des thèmes fondateurs de l’association « Bâtir la République » : la république et la citoyenneté. La conférence a débuté par un cadrage sur la définition de la République. Une définition au sens large qui rappelle le sens du bien commun, le sens des valeurs communes dans la diversité, mais également les droits et les devoirs du citoyen, tout en rappelant ce qu’est la Nation, les principes républicains et l’historique des quatre Républiques ayant régi Madagascar. Les débats ont été particulièrement animés durant trois heures, assistés par plus de 200 personnes, et avec la participation de cinq panélistes de renom. Comme prévu, les autorités locales ainsi que quelques hautes personnalités, à l’exemple du Ministre des Transports et de la Météorologie Beboarimisa Ralava, étaient présents à l’événement.

Débats. Retransmis en direct par les médias locaux, cette 3e édition d’expo-conférence-débat a été riche d’idées, grâce à la qualité des panélistes. S’exprimant sur les discussions relatives au volet « citoyens et technologies », le journaliste Abraham Razafy a soutenu que tout citoyen ayant plus de 18 ans participe pleinement à la vie de la Nation, en payant les impôts, par exemple ; mais également en émettant leurs avis sur les réseaux sociaux. « Cependant, ils sont différents des journalistes, car ces derniers vérifient leur propos, contrairement aux simples citoyens qui participent aux débats en ligne », a-t-il précisé. De son côté, Harinjaka Rakotomanana, agent de changement, a noté que le changement commence par chaque citoyen et non par les dirigeants. Chaque citoyen doit apporter les solutions au lieu d’attendre indéfiniment les dirigeants, a-t-il indiqué. En ce qui concerne l’économie, Alisoa Rasoanaivo, entrepreneur membre de l’EFOI Madagascar, s’est exprimé sur la liberté d’entreprendre à Madagascar. « Les lois dans le principe républicain offre aux citoyens une liberté d’entreprendre au sens large. Il faudrait sensibiliser les citoyens sur l’existence et le sens de ces lois, avec une incitation claire à investir, avant de les alourdir sur la liste de taxes et impôts à payer à l’Etat ». Le vice-président du Comité Fampihavanana Malagasy à Fianarantsoa, Honoré Raotosamy, a en outre évoqué l’insuffisance du dialogue entre gouvernants et gouvernés. « Le sens de redevabilité des gouvernants envers les administrés est inexistant. La réconciliation concerne également ces deux entités très éloignées l’une de l’autre », a-t-il expliqué. Enfin, le 5e panéliste Patrick Randrianarimanana, professeur de Droit, a souligné l’importance de la séparation des pouvoirs. D’après ses propos, le principe participatif garantit et contrôle l’engagement des dirigeants élus. Ces élus devraient être un modèle pour les gouvernés. Ce juriste a martelé qu’aucun ne peut être au-dessus des lois.

Antsa R.

Midi Madagasikara0 partages

Les énigmes du premier tour

Les deux candidats au second tour de l’élection présidentielle rivalisent maintenant dans la guerre de communiqués de ralliement à leur camp respectif. Qui croire ou que croire ? « Les électeurs de base ne votent pas pour élire un candidat à l’élection présidentielle mais plutôt par rapport aux consignes données par les responsables locaux »  a noté un analyste politique africain, en parlant des contrées rurales sur le continent. Quand on observe les  résultats  du premier tour, plusieurs candidats, pourtant connus dans leurs régions d’origine, ont obtenu des scores indignes d’eux et l’on doit vraiment se demander pourquoi. Soit, en pensant que c’était gagné d’avance, ils n’y ont pas fait de propagande du tout ; soit ils se sont fait avoir par leurs responsables locaux qui, de suite, ont conseillé pour un vote utile. Un Roland Ratsiraka, par exemple, qui peut se targuer d’avoir obtenu un score juste sous la barre des 10% en 2013 sur le plan national, n’a recueilli que 2,30% dans sa ville dont avant il était maire. Ou encore, Jean Max Rakotomamonjy,  pourtant président d’un parti bien connu et président de l’Assemblée  nationale, n’a fait que  0,24% dans sa région. La liste de cas semblables est longue. Alors ces appels de personnalités invitant leurs  partisans à voter pour tel ou tel candidat sont-ils crédibles ?

Dans un autre chapitre, il est curieux de constater que tout  le monde peut se targuer d’être un fin analyste politique, du simple citoyen aux grands cadres d’entreprises. Vous avez sûrement remarqué que devant les marchands de journaux, il y a souvent des attroupements de lecteurs de titres à la une de journaux. Que se disent-ils ?de politique évidemment, et les débats vont bon train et au milieu, il faut toujours qu’il y ait un qui parle plus fort que les autres et qui ait réponse à tout. Des attentifs à son message sont là  à son écoute et ne vont manquer de le répéter une fois dans son propre entourage.

Puis, il y a les discussions de salon, Lui, il est au courant de toutes les indiscrétions qui circulent dans les hautes sphères  et il en fait des  sources  de son analyse et Monsieur fait baver  autour de lui. Bref, la science politique est peut- être la seule science  où il n’est besoin d’être licencié ou maître pour se  prévaloir d’être orfèvre  en la matière.

M.Ranarivao

Midi Madagasikara0 partages

Football – Coupe de la Confédération : Cap sur Bata pour Elgeco Plus !

Après avoir assuré l’essentiel et s’être imposé par 3 buts à 1, Elgeco Plus s’est envolé, dimanche, pour le match retour de cette Coupe de la Confédération qui aura lieu à Bata. Mais avant, il lui faudra faire face à la fatigue du voyage qui va le conduire à Addis-Abeba .

Théoriquement, Elgeco Plus part avec la faveur des pronostics face à Deportivo Unidad, dans cette seconde manche du tour préliminaire de la Coupe de la Confédération. En théorie car en pratique, il ne lui faut pas retomber dans les mêmes erreurs que les Equato-guinéens en se fatiguant avant le match.

Repos de deux jours. Car fatigué par un long voyage, Deportivo Unidad n’a pas donné sa pleine mesure lors du match de Mahamasina en fléchissant vers le dernier quart d’heure alors qu’il a ouvert le score en premier.

Fort de ces leçons en tout cas, Elgeco est parti un peu plus tôt que prévu avec une escale d’une nuit à Addis Abeba, d’où il est reparti le lundi matin pour être à Bata l’après-midi même. Un repos de deux jours qui va permettre à Johnny et ses camarades d’être frais le mercredi, jour du match.

Sur le terrain, Bob ne va pas changer une équipe qui a gagné. Et mis à part Blaise dont la forme est incertaine après s’être blessé, tout le monde est là. Il y aura probablement Eddit Bastia dans les buts. En défense et de droite à gauche, on s’attend à voir Tiana ou Bosco, Johnny, Millor ou Ando et Tsilavina. Amoros prendra le rôle de milieu tournant derrière un trio composé de Dino, Bonnard et le petit Flavio. Le choix peut aussi se reposer sur d’autres milieux en forme dont Bila, Eddy Kely et Safidy. En attaque, Bob a le choix entre Bela et Ernesto.

Tous ces joueurs ont pris l’avion dimanche mais le choix final portera sur la forme de chaque joueur. Une chose est certaine, Elgeco Plus aura à cœur de se qualifier au prochain tour, ne serait-ce que pour combler le manque à gagner occasionné par un match aller quasiment à huis clos. Un flop car il se tenait non seulement un jour ouvrable, mais en même temps que l’autre match de la Coupe de la Ligue des champions, opposant la CNaPS Sport au FC Platinum, à quelques encablures de Mahamasina, à la même heure au stade de Vontovorona.

Clément RABARY

Midi Madagasikara0 partages

Handball – Coupe des clubs de l’océan Indien : La Tamponnaise au-dessus du lot !

La finale de la Coupe des clubs de l’océan Indien a tourné en démonstration, samedi dans un Palais des Sports dégarni. La faute à une Tamponnaise un cran au-dessus mais également d’un THBC qui n’a jamais su par quel bout les prendre. Le score de 25 à 17 aurait pu s’alourdir davantage si les Réunionnaises n’avaient pas quelque peu levé le pied vers la fin de la partie.

Dès le coup d’envoi, on a su que le THBC ne ferait pas le poids devant la Tamponnaise à qui tout réussit. Le score de 6 à 0 après seulement 10mn de jeu aurait suffi pour éclairer une situation guère à l’avantage des Malgaches. Si on y ajoute tous les arrêts exceptionnels de la gardienne Adrasse, alors on mesure mieux qu’il subsiste bien une classe d’écart entre les deux formations.

La hargne de Randrianasolo. A la mi-temps, la Tamponnaise menait déjà par 12 à 6. Mais la force de frappe des Réunionnaises réside plutôt dans l’efficacité de leurs deux ailières, notamment Thiebout à gauche et Gressi à droite. Comme une belle mécanique, ces deux joueuses marquaient  comme à la parade devant l’infortunée Nosy, puis Zarina quand ça allait vraiment mal. Mais autant le dire, l’une et l’autre gardienne n’était en mesure de colmater les brèches tant les Réunionnaises savaient s’y prendre. Et si ce n’était pas les deux ailières, Thiebout et Gressi, c’était la capitaine Sévérine Dijoux ou encore la fille de Solo Kely, l’ancien footballeur de la CNaPS, Anne Gaëlle Randrianasolo, qui a hérité de son père sa hargne dans tous les duels.

En face par contre, on devait tout à Landy qui est parvenue à trouver la faille en choisissant les ailes mais c’était trop tard.

La fatigue n’aidant pas, le THBC, malgré quelques sursauts très certainement d’orgueil de Judith, Léandrine et Domoina, sans oublier l’apport non négligeable de l’Allemande Edmée Schultz, la plus grande du lot alors qu’elle n’a que 22 ans, a fini par abdiquer sur le score éloquent de 25 à 17.

Une fois de plus, le handball réunionnais a dicté sa loi. Et c’est bien dommage alors que la population du handball des deux îles est nettement à l’avantage de Madagascar.

Clément RABARY

Midi Madagasikara0 partages

Handball – Coupe des clubs de l’océan Indien : Château Morange en roue libre !

La finale de la Coupe des clubs de l’océan Indien de handball n’a pas réellement tenu son pari. La faute au  Tsingoni qui n’a pas fait le poids devant cette belle machine à gagner de Château Morange. Et ce n’est pas le Palais des Sports désespérément vide qui y a changé quelque chose.

Les Réunionnais du Château Morange n’avaient pas à forcer leur talent pour venir à bout des Mahorais de  Tsingoni lors de la finale de la Coupe des clubs de l’océan Indien de samedi au Palais des Sports. Le score final de 39 à 29 ne reflète que peu la physionomie du match, dominé de la tête et des épaules par les Réunionnais, venus donner une leçon à tout le monde ; même si on se range du côté de Berthin Andriamiharinosy, l’icône du handball à Madagascar, que le cru 2018 de Château Morange est loin de valoir ses précédentes formations. Ceci dit, et selon toujours ce grand technicien qui a donné ses lettres de noblesse au handball de St-Michel, la seule victoire malgache devant un club réunionnais remonte en 1994 et est l’œuvre des Collégiens d’Amparibe.

Sévère correction. Pour revenir à la finale de samedi, et malgré le chassé-croisé au début du match,  Tsingoni a fini par baisser sa garde devant le talent exceptionnel du gardien de Château Morange, Pascal François. Damien Nagama, Fréderic Burel, Mazagran et même l’imposant Peamayer ont ensuite infligé une sévère correction aux Mahorais. Même Christophe Coindevel n’y est pas allé de main morte pour prendre en hauteur une défense mahoraise qui a fléchi au fil des minutes.

Certes, on a eu droit à quelques actions isolées des attaquants tels Oireau, Bakaya et Salimou, mais ce n’était pas suffisant pour inquiéter une formation réunionnaise bien en place et possédant de surcroît une base solide liée sans doute aux 10 titres qu’elle a gagnés, auxquels s’ajoutent les quelques incursions dans les championnats de France, même en National B.

Et c’est toute la différence car à La Réunion, le handball jouit d’une notoriété certaine et surtout d’un réel soutien de l’Etat français. C’est presque une institution qui a enfanté les grands noms de l’équipe de France dont les Richardson, père et fils. Du coup, on comprend tout.

Clément RABARY

Midi Madagasikara0 partages

Alliance pour le second tour : Les 0% en ordre dispersé

Eliana Bezaza, Fanirisoa Ernaivo et Imbeh Jovial ont officialisé leur soutien à « Dada ».  On croit savoir par contre que Roland Ratsiraka va effectuer une déclaration de soutien au profit de « Zandry kely ».

« La mouvance Zafy soutient le candidat Marc Ravalomanana ». C’est ce qu’a laissé entendre un des anciens proches collaborateurs de l’ancien président, feu Zafy Albert. Hier, le candidat « numéro 25 » a été reçu à La Villa La Franchise Ivandry par Thérèse Zafy, l’épouse du défunt Professeur. Samedi dernier, des leaders de cette mouvance politique, en la personne du Docteur Joseph Randriamiarisoa et Manoro Régis, ont rencontré « Dada » dans le Quartier Général du parti « Tiako i Madagasikara » à Ampandrana. Nul n’ignore pourtant que depuis le départ de l’ancien président, cette entité politique n’a plus entrepris aucune activité politique. De plus, ladite mouvance n’a avancé aucun candidat lors du premier tour du 7 novembre dernier. En tout cas, les candidats regroupés au sein du « Club des zérovirguliens » vont affronter le second tour en ordre dispersé. Hier, le candidat « numéro 26 », Imbeh Serge Jovial (0,38% des voix obtenus au premier tour) a officialisé son soutien à Marc Ravalomanana. Le candidat a toutefois fait savoir que ceci relève d’une décision personnelle qui n’engage pas son parti politique. Cet économiste financier entend donc organiser une alliance avec Ravalo en tant que loup solitaire. Et ce, contrairement à la candidate « numéro 14 », Eliana Bezaza (0,82%), la candidate « numéro 24 », Fanirisoa Ernaivo (0,28) et le candidat « numéro 10 », Radavidson Andriamparany Benjamin (0,51%) qui ont officialisé leur choix samedi dernier lors d’une rencontre avec le patron de l’Empire Tiko qui s’est déroulée à Ampandrana.

Consigne de vote. Reste à savoir si ces membres du « Club des zérovirguliens » vont réussir à influencer les résultats du vote le 19 décembre prochain. Faut-il rappeler que le candidat arrivé à la troisième place au premier tour, en la personne de Hery Rajaonarimampianina, a choisi de ne donner aucune consigne de vote. A entendre sa dernière déclaration, il ne soutiendra ni Rajoelina, ni Ravalo. Sa décision a été prise comme un coup de massue dans les rangs des « Zanak’i Dada ». En effet, ces derniers ont déjà basé leur calcul du possible résultat du second tour en additionnant les 8,82% du HVM avec les 35,35% du TIM. Ils se sont fiés aux multiples rapprochements entre Marc Ravalomanana et le candidat du « Hery Vaovao ho an’i Madagasikara ». Ce choix du numéro Un des « Kravaty manga », qu’il soit franc ou non, aura certainement une énorme répercussion sur l’issue du deuxième tour. A noter également que le candidat arrivé au 4e  rang sur les résultats définitifs du 1er tour, à savoir le Pasteur Mailhol André Dieu Donné ayant obtenu 1,27%, a choisi de ne soutenir aucun des deux candidats. Aucune consigne de vote également, du moins pour le moment, pour Joseph Randriamampionona alias Dadafara (1,16%) et Ny Rado Rafalimanana (1,15%).

Annulation.  On sait par contre que d’autres candidats malheureux du premier tour ont décidé d’organiser une alliance politique avec le candidat « numéro 13 », Andry Rajoelina. Pour ne citer que le cas de Saraha Rabeharisoa qui a obtenu 0,48% des voix.  On croit savoir aussi que le candidat du « Malagasy Tonga Saina », Roland Ratsiraka, va effectuer une déclaration de soutien au profit du porte-fanion du « Tanora malaGasy Vonona » ce jour.  On sait également que d’autres candidats, en l’occurrence des victimes de l’affaire 2002, vont rejoindre le clan « Volomboasary ». Quoi qu’il en soit, le collectif des 25 candidats qui ont formé un front uni pour réclamer l’annulation du scrutin du 7 novembre est divisé pour affronter le second tour. Les calculs et pronostics se rapportant sur les reports de voix, effectués par les partisans des candidats à l’issue du premier tour, risquent d’être biaisés. Entre Andry Rajoelina, vainqueur annoncé du premier round, et Marc Ravalomanana, son dauphin, une lutte acharnée reste ouverte. Les alliances avec des candidats malheureux ne disposant ni d’aucun parti politique, ni d’aucune structure de base politique, n’influeront pas beaucoup sur les résultats. La victoire reviendra certainement à celui qui réussira à convaincre les électeurs réticents, ainsi que ceux qui n’ont pas voté le 7 novembre dernier. A noter que le coup d’envoi de la campagne du second tour sera donné demain.

Davis R

Midi Madagasikara0 partages

24 e Conférence des Parties : Entre ambitions élevées, paradoxe et conflits d’intérêts

La vingt-quatrième conférence des Parties a été ouverte hier dimanche à Katowice en Pologne. Ambitieuse de par ses aspirations et résultats attendus, notamment l’implémentation de l’Accord de Paris, la COP 24 est pourtant marquée par des conflits d’intérêts et des contradictions.

Le paradoxe réside dans le fait que la Pologne, pays hôte de la COP cette année a  décidé de prendre les principales entreprises productrices de charbon, pour être ses principaux sponsors. Un choix qui fait deux poids deux mesures. Certains observateurs étaient rebutés, car pour eux, c’était un peu, comme si cette société productrice de tabac finançait une campagne anti-tabac. Toutefois, un autre point de vue, plus « positif » est possible, comme celui d’un jeune Malgache, membre d’une organisation de la société civile : « Pour moi, cela ressemble plutôt à une sensibilisation de haut niveau, par le renforcement, d’ailleurs le choix de Katowice est loin d’être anodin. C’est-à-dire que c’est un moyen pour le pays hôte de sensibiliser les plus gros producteurs de pétrole à transiter peu à peu vers l’énergie verte et de laisser tomber les énergies fossiles. » Mme Espinosa, Secrétaire générale de l’UNCCC a par ailleurs fait remarqué que la sensibilisation a soulevé l’importance de la sensibilisation du public dans l’objectif de trouver des solutions communes, mais aussi à un niveau politique, de chercher sincèrement et pragmatiquement, le consensus pour des actions plus positives. Le climat est indéniablement en train de changer et cela affecte indéniablement la vie des milliards de personnes qui peuplent la terre.  « Nous ne pouvons tout simplement pas dire à des millions de personnes dans le monde qui souffrent déjà des effets du changement climatique que nous n’avons pas tenu promesse », a-t-elle dit.

G20. D’ailleurs, l’ouverture de la COP 24 a été précédée de la clôture du G20 qui a encore, pour la énième fois, réaffirmé son engagement en faveur du maintien de la température globale au- dessous de 1,5°C et de la nécessité urgente de la mise en place d’une transition « juste » et « équitable ». Pourtant, un paradoxe est encore une fois présent ; celui du  gap usuel entre la parole et l’action. Un gap qui en soi n’est pas étonnant, rien qu’à voir de plus près l’Accord de Paris, dont l’implémentation constitue l’une des bases les plus importantes des négociations durant cette COP 24. L’Accord de Paris est surtout fait de propositions, de suggestions et d’invitations, et non d’injonctions, qui pourtant, selon des activistes et spécialistes en Climat, seraient plus efficaces. Comme le dit si bien le Talanoa Dialogue, promu au sein du pavillon, très attrayant du Pacifique et du Koronovia, elles mènent à « plus d’action » ; et de l’action, c’est cela dont le Monde a besoin pour gérer les effets du changement climatique. D’ailleurs, si le processus en est toujours à la recherche de consensus, c’est que les conflits d’intérêt sont intenses entre les pays développés, en voie de développement, les pollueurs et les moins pollueurs, les pays intermédiaires qui essaient de tirer leur épingle du jeu, etc. Le Président de la COP  24, M. Michal Kurtyka de rajouter : « L’Accord de Paris de 2015 est entré en vigueur plus rapidement que tout autre accord de ce type. J’appelle maintenant tous les pays à se rassembler, à prendre appui sur ce succès et à rendre l’accord pleinement fonctionnel ». Avant de rajouter : « Nous sommes prêts à œuvrer avec tous les pays afin de nous assurer que nous quittons Katowice avec un ensemble complet de directives de mise en œuvre et avec la certitude que nous avons servi le monde et sa population ».

Ouverture. Conformément à la procédure en vigueur, la 24e Conférence des Parties (COP24) a été ouverte hier à Katowice, en Pologne, mais la « grande cérémonie d’ouverture », c’est-à-dire le lancement officiel aura lieu ce jour, honoré par une quarantaine de chefs de gouvernement. La session d’hier a ainsi permis de démarrer les travaux et de permettre à tous les participants, qu’ils soient délégués, journalistes, ou encore organisations de la société civile, ou politiciens d’entrer en contact, de mieux se connaître, pour ainsi mieux travailler. Prévue à 10h, la session plénière d’ouverture a accusé près de deux heures de retard, en raison notamment de discussions enflammées en coulisses entre les leaders de la conférence. Toutefois durant la session plénière proprement dite, le ton était posé et les discussions moins enflammées qu’elles ne l’étaient en coulisses. Durant la première séance plénière, seuls les délégués provenant des Maldives et de l’Australie ont pris la parole. Leurs interventions, surtout celle de l’Australie- l’un des premiers pays au monde en termes de volume de l’exploitation minière- étaient centrées sur le concept de justice climatique et de financement climatique. Certes, elles reconnaissaient la responsabilité de ces pays dans l’intensité accrue des effets du changement climatique (le réchauffement notamment) et affirmaient être prêts à l’assumer, conformément à l’Article 7 de la Convention, mais en même temps l’intervention essayait subtilement d’atténuer cette responsabilité et ses conséquences.

Madagascar. Pour cette année, Madagascar est représentée par le ministère de l’Environnement, de l’Ecologie et ses organismes rattachés tels que le Bureau national de Coordination des Changements climatiques (BNCC), des organisations de la société civile, des fondations comme la fondation « Tany Meva », la Direction générale de la Météorologie (DGM) et une journaliste. Le ministre serait attendu ce jour ou au pire des cas, pour la seconde semaine de la COP 24. Pour ce jour, la plupart membres de délégation étaient apparemment très occupés ou pour les questions usuelles de procédures et de mandat, seules quelques  personnes en particulier étaient autorisées à parler. Comme l’année dernière, Madagascar compte s’aligner aux aspirations de ces groupes d’appartenance, tels que le Groupe des Pays les moins avancés, ou encore le groupe 77+ Chine. Comme le veut également l’Accord de Paris, la Grande  Ile sera appelée à pratiquer la transparence dans la communication et la transparence budgétaire dans la mise en œuvre de sa NDC (Convention nationale déterminée). Un pavillon est d’ailleurs dédié aux NDC durant cette COP, il s’agit de la « NDC’s partnership fund » (NDC). Malheureusement, Madagascar n’a pas son propre pavillon, mais elle participera tout de même, due à sa position géographique particulière (entre l’Afrique et l’Océan Indien) et  son potentiel énorme en biodiversité. Beaucoup de défis l’attendent, surtout en raison des catastrophes naturelles et d’autres cataclysmes dus à la pression anthropique tels que la déforestation massive.

Luz Razafimbelo

Midi Madagasikara0 partages

Environnement des affaires : 1 237 entreprises créées cette année

« Cette année 2018 présente un bilan positif dans l’attraction des investissements étrangers, l’appui aux opérateurs locaux et l’amélioration du climat des affaires ». Le directeur général de l’EDBM (Economic Development Board of Madagascar), l’a évoqué à la presse. A titre d’illustration, 1 237 entreprises ont été créées cette année. Parmi lesquelles 83,16% opèrent dans le secteur tertiaire. En moyenne, plus d’une centaine de nouvelles entreprises ont été enregistrées, sauf aux mois de mai et janvier, au cours desquels on a observé respectivement la création de 54 et 85 entreprises.

Investissement de 2 millions d’euros. En outre, les questions de genre détiennent une place non négligeable dans le monde des affaires malgache tout comme dans le développement du pays. La preuve, il y a eu plus de femmes entrepreneures qui ont monté une entreprise cette année, d’après toujours les statistiques publiées par l’EDBM. Et en matière de promotion des investissements dans les secteurs performants comme le textile et le tourisme, des résultats tangibles ont été enregistrés. On peut citer, entre autres, l’implantation de deux sociétés chinoises dans le domaine du textile en apportant un investissement de l’ordre de 2 millions d’euros avec une création de près de 2 500 emplois. Notons que ce secteur compte actuellement plus d’une centaine d’entreprises employant en tout environ 150 000 personnes. Les exportations de la zone franche malgache  se chiffrent actuellement à 645 millions USD. Madagascar est ainsi le premier exportateur de produits de textile vers l’Union  européenne et les Etats-Unis au niveau de l’Afrique subsaharienne.

Réformes de la justice commerciale. Dans le domaine du tourisme, plusieurs grandes marques internationales sont venues en prospection dans la Grande Île. Certaines d’entre elles envisagent de s’installer en partenariat avec les opérateurs économiques locaux dans le cadre de contrats de gestion. Par ailleurs, plusieurs réformes de la justice commerciale ont été entamées par le Tribunal du Commerce d’Antananarivo en collaboration avec des partenaires techniques et financiers, dans le dessein  d’améliorer l’environnement des affaires à Madagascar. Ce qui a permis d’améliorer le traitement des affaires commerciales. Dorénavant, le délai de traitement des dossiers  est fixé à moins d’un an contre 871 jours auparavant. Le délai entre la saisine et le prononcé de la décision est de 15 à 20 jours tandis que la notification de cette décision peut désormais se faire dans les 10 à 20 jours contre plus de 150 jours auparavant. Et grâce à l’informatisation de la chaîne commerciale, l’existence d’un système de gestion électronique des affaires permet aux juges de suivre l’évolution des dossiers qui leur sont soumis, tout en facilitant et en accélérant leur traitement.

Navalona R.

Midi Madagasikara0 partages

Semaine du « Fanabeazana Mampiaty » : Du 3 au 8 décembre 2018

Les défis de la mise en œuvre de l’éducation inclusive sont nombreux.

Le programme est chargé pour la semaine du « Fanabeazana Mampiaty FJKM ». Entrant dans le cadre du projet « Mahay Fanabeazana Mampiaty FJKM », la semaine a également été organisée dans l’optique de la Journée internationale pour les personnes souffrant de handicap. Une initiative qui entend mettre en place une éducation inclusive où l’enfant qualifié de normal et l’enfant souffrant de handicap pourraient jouir des mêmes droits. Des efforts ont été menés par différents acteurs (Ministère de la Population, de l’Education nationale, de la Santé) pour atteindre  cet objectif. Toutefois, beaucoup reste à faire. Différentes activités seront prévues pour marquer la semaine de l’éducation inclusive FJKM (Fanabeazana Mampiaty FJKM), entre autres, diverses conférences, rencontre des parties prenantes, atelier sur l’éducation inclusive, sensibilisation auprès des établissements scolaires et rencontres sportives. Des activités qui seront organisées sous la thématique « Fo miara-mitempo ho an’ny fanabeazana mampiaty » ou « Cœurs en chœur pour l’éducation inclusive ». L’éducation inclusive étant en marche pour la Grande Île, l’objectif principal de la semaine initiée par la FJKM entend faciliter la mise en œuvre. Ce, par la sensibilisation à la participation citoyenne afin de trouver les solutions aux diverses problématiques rencontrées dans la mise en œuvre.

.Recueillis par José Belalahy