Les actualités Malgaches du Lundi 03 Juin 2019

Modifier la date
Midi Madagasikara69 partages

Andry Rajoelina à Paris :  « Fini le pays du moramora, place au TGV »

Le président Andry Rajoelina a rencontré la diaspora malgache en France et en Europe.

La maison de l’UNESCO sise au 125 Avenue de Suffres dans le VIIème arrondissement s’était avérée trop exigüe samedi pour contenir la diaspora « gasy ».

Jamais un président nouvellement élu n’a drainé autant de membres de la diaspora et suscité autant d’engouement. Ils et elles étaient venus en masse de l’Italie, de la Belgique, de l’Allemagne, de Monaco, de la Norvège… mais aussi des quatre coins de la France métropolitaine et d’Outre-Mer comme l’île de la Réunion, pour voir, écouter et parler avec le président Andry Rajoelina qui était accompagné hier de son épouse. Il a fait part de sa « grande joie » et de sa « vive émotion » de rencontrer ses compatriotes établis en Europe depuis son élection à la magistrature suprême. « Lors de notre précédente rencontre, j’étais encore un simple citoyen. Aujourd’hui, c’est le président de la République qui est devant vous », a-t-il fait remarquer.

Velirano sacré. « Je me suis dit que je devrais absolument rencontrer la diaspora après mon élection », dixit l’ex-candidat numéro 13. C’est chose faite tout autant qu’il compte faire ce qu’il avait promis. « Je ferai tout pour le développement de Madagascar »,  a-t-il déclaré devant la diaspora qui est invitée à apporter sa « part de briques ». Au propre comme au figuré. Certains d’entre eux ont même parlé de leurs projets respectifs au président qui entend pour sa part, honorer ses engagements car pour lui, « un velirano est sacré ». Aussi sacré que l’intégrité territoriale. « Ce qui appartient aux Malgaches devraient revenir aux Malgaches ». Voilà pourquoi il a soulevé la question des îles éparses à son homologue français. « Il est le plus jeune président en Europe comme je le suis en Afrique », a-t-il mentionné. Laissant entendre par là que le courant passe mieux entre jeunes dirigeants de la même génération.

Méthode de travail. « Au nom des 25 millions de Malgaches et en mon nom personnel, j’ai demandé  solennellement au président Macron la restitution des îles éparses », a-t-il rapporté devant les « Gasy d’Andafy » qui n’en sont pas moins attachés aux îles Glorieuses, Juan de Nova, Bassas da India et Europa. « Les îles éparses ne peuvent être séparées de Madagascar », soutient Andry Rajoelina. Soucieux en permanence de l’intérêt du pays. « Tous les jours, je dors à minuit pour me lever à 6 h du matin », a-t-il révélé. Signifiant par là qu’ « il y a une nouvelle méthode de travail. Le TGV va vite. Finie l’image de Madagascar, pays du moramora ».

Unité et solidarité. Le locataire d’Iavoloha d’ajouter que « Madagascar a besoin d’un président patriote et rassembleur ». C’était le cas samedi à la Maison de l’UNESCO à Paris qui était remplie de membres de la diaspora issus de diverses tendances. « Je suis le président de tous les Malgaches. Je suis disposé à travailler avec tout le monde », a-t-il fait savoir. Fustigeant dans la foulée les « adilahy politika » avec son lot de polémiques stériles genre pourquoi on ne demande la restitution des îles éparses qu’aujourd’hui. A son avis, « quand il y va de l’intérêt de Madagascar, on doit faire preuve d’unité et de solidarité ».

Ambassade. Les membres de la diaspora ont aussi parlé de l’Ambassade de Madagascar à Paris dont notamment la qualité des services et de l’accueil. « L’Ambassade a une vocation économique et sociale. Elle doit être à l’écoute des membres de la diaspora et raffermir les liens entre eux. Il faudrait peut-être instituer un système de notation, comme ça, ceux qui ne sont pas à la hauteur seront remplacés ». Et d’annoncer dans la foulée la prochaine nomination d’un Ambassadeur au 4 Avenue Raphaël. Le président Andry Rajoelina a aussi évoqué la possibilité d’élire des parlementaires représentant les Malgaches de l’étranger. N’excluant pas ainsi le droit de vote pour ces derniers « dans 5 ans ».

Second mandat.  « Nous pourrions voter pour votre second mandat », ont martelé des voix dans la salle. Acquise au « président de tous les Malagasy » qui était à leur écoute et qu’ils ont de même écouté. Faisant ainsi honneur à la patrie commune qui célébrera dans trois semaines la fête de l’Indépendance avec pour invité d’honneur, le président Paul Kagamé. Le Rwanda pouvant être un modèle pour l’émergence de la Grande Ile. Pour le précurseur de l’IEM, « Madagascar doit être la vitrine de l’Afrique et de l’Océan Indien en termes de développement ». Une vision partagée par les membres de la diaspora qui ont fait la queue samedi pour rencontrer Andry Rajoelina, à l’occasion de la visite officielle du président malgache à qui les autorités françaises ont remis les travaux de recherches effectués par le BRGM. « Un trésor qui se trouve aujourd’hui entre de bonnes mains », en attendant la restitution ou du moins la gestion des îles éparses. La journée de dimanche  a été consacrée aux audiences privées du président à l’Hôtel Plaza Athénée. Ce matin, il s’est levé très tôt pour une visite marquée par une signature d’accord de partenariat et de lettre d’intention. Et ce,  « pour que les produits malgaches aient leur part de marché » au 4 Quai de Lorient.

R. O (Paris)

Midi Madagasikara29 partages

Exportation d’huiles essentielles : Plus de 100 millions de dollars  de recettes en devises menacées ...

Une distillerie d’huiles essentielles.

Alors que le Président de la République ambitionne de rouler à la vitesse d’un TGV, la lourdeur administrative qui est toujours de mise  dans certains départements ministériels  laisse plutôt penser à une charrette à bœufs.

En 2018, et selon les sources douanières, l’exportation d’huiles essentielles a rapporté au pays exactement 104.683.943,41 millions  de dollars. Cette année, avec l’expansion exponentielle de la filière « huiles essentielles », l’on devrait faire mieux.

Mesures antiéconomiques

Malheureusement cette performance risque plus que jamais de ne pas être atteinte avec les récentes mesures antiéconomiques récemment prises  par le ministère de l’Environnement et du Développement  durable. En effet, les  lourdes procédures administratives imposées depuis  deux mois par ce ministère pour les opérations d’exportation d’huiles essentielles, font que 48 heures à 72 heures auparavant, les autorisations d’exportations prennent actuellement plus de trois  semaines.  Apparemment, pour des raisons que les opérateurs ignorent encore, les responsables cherchent la petite bête pour compliquer la tâche,  puisque les dossiers doivent passer d’un simple chef de service jusqu’au ministre avant la délivrance de  l’autorisation d’exportation. Une lourdeur administrative qui n’est évidemment pas sans conséquences dommageables pour les exportateurs qui lancent actuellement un cri d’alarme. « Cette lourdeur administrative nous pose un énorme problème de trésorerie »  a expliqué samedi dernier, lors d’une conférence de presse, le Groupement des Exportateurs d’Huiles Essentielles Extraits et Oléorésines de Madagascar.

Annulations de commandes

Ce groupement craint par ailleurs une perte de compétitivité  pour l’ensemble de la filière « huiles essentielles ». « Nous n’arrivons plus à respecter les délais de livraison convenus avec nos clients et cela entraîne une perte de crédibilité de Madagascar sur le marché international des huiles essentielles »  Par ailleurs, et selon toujours le groupement  l’on assiste actuellement à un ralentissement de la production. Pire, certains exportateurs ont déjà reçu des annulations de commandes. Ce qui provoque, du coup, des pertes de recettes en devises évaluées entre 8 à 10 millions de dollars par mois. En plus des impacts négatifs de cette lourdeur administrative, les exportateurs d’huiles essentielles sont également pénalisés  par une taxation  jugée inappropriée, puisque Madagascar est l’un des  rares pays où les exportations   sont taxées. En l’occurrence une taxe à l’exportation de 1,5% versée à la caisse du ministère de l’Environnement et du Développement  durable, lequel récolte du coup au  moins de 1,5 million  de dollars par an.  Et pourtant la filière « huiles essentielles »  participe déjà à renflouer les caisses de collectivités territoriales décentralisées, grâce à la redevance forestière ainsi qu’aux ristournes communales et régionales qui sont variables selon les produits.

Priorité

En tout cas, les exportateurs  affirment  ne pas comprendre les raisons de ces nouvelles mesures. Ces lourdes procédures imposées actuellement par le ministère de l’Environnement du Développement  durable seraient  notamment motivées par un souci de protection de l’environnement dans la mesure où l’extraction d’huiles essentielles par alambic nécessite le recours à du bois de chauffe.  Un raisonnement contredit par le groupement des exportateurs qui affirment que la protection de l’environnement est pour  eux, une priorité. « Avec la déforestation actuelle,  les actions de reboisement sont prioritaires dans les actions environnementales du Groupement. Ainsi les membres se sont  engagés à reboiser 100.000 pieds par an. Nous prévoyons également à long terme d’augmenter le reboisement suivant la croissance de nos activités et l’augmentation du nombre de nos membres ». Une manière en tout cas pour le Groupement des Exportateurs d’Huiles essentielles  de soutenir que non seulement ses membres participent activement aux objectifs de développement économique mais également et surtout ils tiennent à cœur la protection de  l’environnement. Par ailleurs, « les opérateurs de la filière collaborent énormément avec les paysans producteurs pour  leur approvisionnement en matières premières ».  Il s’agit, en somme, d’une filière qui est en mesure de contribuer grandement à la réalisation des objectifs de l’IEM.  Pour cela, les opérateurs de  la filière demandent juste à ce que les procédures administratives pour l’obtention du visa d’exportation soient accélérées pour sauver le marché. A défaut le TGV risque de ne pas arriver à temps à la… Gare de l’Emergence.

R.Edmond.

Midi Madagasikara24 partages

« Fokontany Andohatapenaka II » : 800 repas chauds distribués et sensibilisation sur l’assainissement

800 repas chauds ont été offerts par le parti « Fanorolahy » et le Rotary Club Ivandry samedi dernier à Andohatapenaka II.

Samedi, 01er juin dernier- 800 personnes dans le besoin, des enfants pour la plupart- ont pu manger un repas chaud et équilibré à Andohatapenaka. Ils ont, par ailleurs, bénéficié d’une séance de sensibilisation sur l’assainissement et l’hygiène. Il s’agit d’une initiative conjointe du parti « Fanorolahy » et du Rotary club Ivandry, accompagnés par Miss Madagascar 2019, Sophie Randria.

Le but était de marquer en outre le début de la célébration du mois de l’Enfance en apportant un peu de joie, un repas complet à ces foyers englués dans l’extrême pauvreté. Toutefois cette œuvre de charité s’inscrit dans la continuité de toutes les actions sociales- et apolitiques-menées par les deux entités. M. Frédéric Rabesahala, Président d’honneur du parti « Fanorolahy », a souligné la nature apolitique de cette action sociale : « En dépit du fait que Fanorolahy soit un parti politique. Nous tenons à préciser que notre œuvre de ce jour est dénuée de tout soubassement politique. La date du 1er juin n’a d’ailleurs pas été choisie au hasard. Elle a été convenue pour éviter toute lecture politique liée au contexte électoral, raisons pour laquelle nous avons attendu que les élections législatives se soient passées sans encombres pour l’effectuer. » Prônant le développement inclusif et partant de la base, le parti Fanorolahy accompagne toutes ses actions sociales d’actions axées sur le développement inclusif, notamment la sensibilisation, le renforcement de capacités des communautés et l’information. Ainsi, samedi dernier, la population a été sensibilisée sur la nécessité de l’assainissement et aussi du tri et des recyclages des déchets, car le quartier est particulièrement pollué, infesté par les ordures.

Andohatapenaka II. Pour en revenir à l’action- pouvant être jugée comme banale- a pourtant été accueillie comme une aubaine par les habitants. Comme l’a expliqué le chef « fokontany » : « La plupart des habitants sont lavandières , dockers et d’autres vivant de petits métiers. Ils ne mangent pas trois repas par jour et presque jamais de viande et quotidiennement des « haninkotrana » comme du manioc, ou du maïs. Alors vous imaginez un plat de boulettes de viande succulentes avec des légumineuses, c’est le bonheur pour eux ! ». Pour le Rotary club Ivandry, les « restos du cœur » de samedi dernier s’inscrit dans le cadre de la distribution des 1000 repas par mois distribués par ce club de service. Comme l’a souligné Ravin Goonmeter, Président du Rotary Club Ivandry, leurs domaines d’intervention sont variés, allant de l’éducation à la nutrition, à la promotion du planning familial, en passant par des domaines plus spécifiques comme l’adduction d’eau, ou encore l’ophtalmologie, etc. Pour Sophie Randria, Miss Madagascar 2019, sa présence a été selon elle, motivée par la sollicitation du Rotary Club Ivandry et s’inscrit également dans les œuvres sociales auxquelles elle a pris part, notamment la protection de l’Enfance, qui lui tient à cœur.

Luz Razafimbelo

Midi Madagasikara4 partages

Fédération Internationale du Tourisme : Honneur aux artistes malgaches

Paul Emmanuel Bonnet des Arnoux le représentant de la FIT.

Les artistes sont les porte-paroles et prescripteurs  de leurs pays.  Pour les encourager à continuer dans leur engagement, la Fédération Internationale du Tourisme  (FIT) offrira gracieusement des distinctions  honorifiques aux artistes malgaches. 

Environ vingt venant des quatre coins  de la  grande île    seront récompensés   par la FIT le mois de novembre prochain. En 2013 et 2014,  les membres de la FIT  ont déjà organisé   cet évènement. L’association a remis des médailles d’argent des arts et des cultures aux  artistes  qui ont  été sélectionnés  par son représentant.   Depuis ces dates, les membres de la FIT  n’ont    pas eu  l’occasion de revenir dans la grande île.  Cette année, ils feront leur retour pour refaire une nouvelle sélection et surtout  pour les aider à  promouvoir  l’art malgache.

Cette association essaie  d’apporter son soutien  promotionnel dans tous les pays aussi bien francophones qu’anglophones,  sans aucune arrière- pensée   politique ni économique. « Nous ne sommes pas  des intervenants ni sur le  plan financier ni dans le domaine politique » a relevé  Paul Emmanuel Bonnet des Arnoux, le représentant de la FIT.

La communauté internationale ne  s’intéresse pas vraiment   aux artistes  un peu loin  du vieux continent et  les Etats-Unis.  En effet, les artistes des pays en voie de développement comme Madagascar sont laissés de côté.  Alors que les artistes africains en général et Madagascar en particulier ont une créativité  assez importante.  Alors,  créée en 1967,  à la demande du président de la République française  à l’époque du général Charles de Gaulle,  la FIT a  pour but de  « favoriser  les échanges entre les professionnels du tourisme, promouvoir et honorer les hommes, les représentants des collectivités locales, des sociétés, des organisations commerciales, culturelles, artisanales et en général toute personne qui contribue au développement de l’économie et du prestige mondial du tourisme par son dynamisme, sa créativité, sa technicité, ses inventions, son respect de la qualité de vie et de l’environnement dans le domaine de l’hôtellerie, de la gastronomie et du tourisme. Organisation non gouvernementale, force de propositions internationales, structure d’échange d’informations et de contacts, centre de ressources en expertise, l’association peut, en outre, assurer toutes études et autres activités économiques se rapportant à sa vocation et lui permettant d’assurer son propre développement ».

Recueilli par Iss Heridiny

Midi Madagasikara3 partages

Association musulmane de Madagascar : Distribution du « Fitrana » hier

La distribution de la « zakat al-Fitr » ou « fitrana » de l’Ahmadiyya hier.

Hier à Antohomadinika, l’Association musulmane Ahmadiyya de Madagascar a procédé à la distribution de la zakat al-Fitr ou « fitrana » en malgache. Il s’agit d’un acte de bienfaisance et de charité pratiqué vers la fin du mois du Ramadan, occasion pour les Musulmans de faire preuve d’amour et de compassion envers leur prochain, surtout ceux qui sont dans le besoin.

Dans la religion musulmane, le mois du Ramadan délivre en effet plusieurs  enseignements spirituels. Il permet en outre, à travers le jeûne, de comprendre et de ressentir la souffrance de nos semblables nécessiteux qui ne peuvent pas manger à leur faim tous les jours. Cette compréhension amène à de la compassion qui doit se manifester en actes visant à soulager la douleur de ceux qui vivent cette situation au quotidien. D’où, traditionnellement, le partage d’un repas où la communauté musulmane invite les autres membres de la communauté,  notamment ceux dans le besoin et ce sans aucune considération religieuse. Ainsi hier, à Antohomadinika, c’était des vêtements et des produits de première nécessité qui ont été distribués aux habitants d’Antohomadinika.

Aïd-el-Fitr. Ou la fin du ramadan dont la détermination est sujette à controverse chez nous à Madagascar et  a été finalement fixée officiellement le 5 juin. Dans l’Hexagone, elle sera fixée cette nuit, appelée « la nuit du doute ». En revanche, en France toujours, des musulmans d’origine turque ont déjà suivi la date qui a été préalablement recommandée selon l’observation de la lune-sur quoi se fonde  le calendrier musulman- c’est-à-dire demain. Même topo dans la Grande  Ile où certaines communautés musulmanes choisiront la date de demain pour célébrer l’Aïd-el-Fitr. Cette fête sacrée permet entre autres aux musulmans d’exprimer leur gratitude envers Dieu pour n’avoir vécu les souffrances et les restrictions imposées à des fins de purification que durant le mois sacré du Ramadan, par rapport à ceux qui le vivent tous les jours.

Luz Razafimbelo

Midi Madagasikara3 partages

Toliara : Rotary célèbre ses 60 ans

Le Rotary Club de Toliara célèbre ses soixante ans, cette année 2019, une occasion de faire des dons et de servir les plus défavorisés de la  société. Ainsi le 23  mai, les Rotariens ont remis des sacs de chaux pour soutenir l’action de rénovation à l’hôpital principal, sous la houlette de l’IPP Théo Razakamanana. La  mairie de Tuléar a reçu 246 livres reliés d’anciens actes de l’état civil en voie de détérioration complète, à cause des mites. L’opération a été réalisée le 25 mai, en partenariat avec le RC Ainga Antananarivo, grâce au PP Ramangasalama. Le soir, l’inauguration de la stèle, marquant le soixantième anniversaire, en présence de Clémentine Tsibeny,  maire- adjointe terminait en beauté cette journée. Enfin pour terminer en beauté ce soixantième anniversaire, le Président Patrick Couplan et son équipe donnent rendez-vous, à tous les sympathisants du Club, le 27  juillet prochain, pour une grande soirée, avec la présence effective du Gouverneur Shelly Oukabay. Le Rotary Club de Toliara est le second club de l’île. Créé  le 23  mai 1959, portant le numéro 24862, sous l’inspiration de Le Golf, un pharmacien de la Capitale. MM. Gouderette  et Pichon, travaillant à Tuléar ont participé à cette première inauguration.  37 années plus tard, en 1996, c’est la création du District 9220, regroupant les pays francophones de l’OI (Madagascar, Djibouti, les Comores,  les Seychelles, l’île Maurice et Rodrigue, La Réunion et Mayotte).

Charles RAZA

Midi Madagasikara3 partages

« Madagascar cubing open » : « Skate Park » accueille plus de  237 participants

Les gagnants du tournoi du MCO.

Le tournoi « rubik’s » s’est déroulé samedi dernier au « Skate Park » Antanimena. A part ceux de la capitale,  des participants venant d’autres régions ont également participé à cette compétition à savoir Mahajanga, Toamasina, Antsirabe, et Fianarantsoa. Enfants et adultes étaient satisfaits de cet évènement organisé par « Okalou ».

Résultat :

« Cube 3x3x3 »: 115 participants.

A 8.28 secondes Ravo Pascal Randrianantoanina  bat son record personnel.   Daniel Mikaia Ramandaniarivo est le champion. Il a effectué 12,36 secondes de moyenne sur cinq  résolutions lors de la finale.

Meilleur temps: Ravo Pascal Randrianantoanina (8,28 secondes)

« 3x3x3 one-hand »: 34 participants.

Champion: Heriniaina Luc Brice Rakotomanana (19,65 secondes de moyenne sur cinq  résolutions lors de la finale)

Meilleur temps: Ismaël Mamy Randriamalanto (16,66 secondes)

« 2x2x2 »: 49 participants. 

Champion: Fitiavana Sylvestre Rabevohitra (5,06 secondes de moyenne sur cinq  résolutions lors de la finale)

Meilleur temps: Andriambola Stephen Lalao Ravelonarivo (2,74 secondes)

« 4x4x4 »: 27 participants

Champion: Manda Rakotomahanina (49,68 secondes de moyenne sur cinq  résolutions lors de la finale)

Meilleur temps: Ravo Pascal Randrianantoanina (42,80 secondes)

« 5x5x5 »: 12 participants

Champion: Ismaël Mamy Randriamalanto (1min47secondes  de moyenne sur 5 résolutions lors de la finale)

Meilleur temps: Ismaël Mamy Randriamalanto (1min34secondes)

Iss Heridiny

Midi Madagasikara2 partages

Kaominin’i Toamasina renivohitra : Naato i Elisé Ratsiraka, napetraka ho PDS Razafimanana Jean Christain

Ny sabotsy 01 jona teo tao amin’ny lapan’ny tanana no nampahafantarana ny fanendren’ny fanjakana tamin’ny alalan’ny minisiteran’ny atitany, ilay didim-panjakana laharana 11.132 izay nosoniavin’ny sekretera jeneralin’ny minisitera, Rtoa Celestine Rasolomaholy, mampiato ny ben’ny tanana Elisé Ratsiraka, sy manendry ireo filohan’ny delegasionina manokana (PDS).

Atoa Razafiminana Jean Christain no mitarika azy ireo, izay filohan’ny mpanolotsain’ny kaominin’i Toamasina am-perinasa. Ny Dr Razafiarisoa Marie Celestine lefitra voalohany izay mpitsabo mpitantana ny CSB II ao Ambohijafy, sy Atoa Toto Jean, mpiasan’ny orinasa SMMC, no lefitra faharoa, izay mbola tsy tonga nandritra izao fampahalalana azy ireo izao. Ny prefen’i Toamasina, Atoa Benandrasana Cyrille, no nanatontosa ity didim-pitondrana ity ny sabotsy fiafaran’ny tolakandro teo tao amin’ny lapan’ny Tanana, teo anoloan’ireo mpiasan’ny kaominina hany mba nahare izao fampahalalana ny fijoroan’ny PDS eo anivon’ny kaominina izao. Ny famerenana an’i Toamasina ho kapitaly ekonomika, sy ho famerenana an’i Toamasina ho Tanana madio, ary ny fandoavana ny karaman’ny mpiasa tsy voaloha efa am-bolana maro, misy mahatratra 40 volana ho an’ireo mpiasa miisa 300 eo. Ankilan’izany raha ny angom-baovao marim-pototra natao dia hanomboka anio alatsinainy 03 jona ny fanadihadiana eo anivon’ny kaominina ataon’ny prezidansa, araka ny kabary nataon’ny filoham-pirenena teto Toamasina ny alahady 26 may lasa teo. Mahita ny prezidansa raha ny fitarainana azony fa misy ny fanodinkodinam-bola sy kolikoly teo anivon’ny kaominin’i Toamasina renivohitra, na efa nanao izany aza ny ekipan’ny minisiteran’ny atitany sy ny “IGE” ny volana aprily.

Ankoatra izany dia ahiana mafy ny sakoroka eo anivon’ny lapan’ny tanana anio alatsinainy 03 jona. Ny antony dia milaza ny handray ny toerany ho ben’ny tanana Dr Elisé Ratsiraka sy ny ekipany ary ireo be sandry mpiaro azy manokana. Ho an’ny ben’ny tanana dia mbola izy no mpitantana ny kaominina noho izy mbola tsy nampahalalaina ilay didim-pitondrana navoakan’ny minisiteran’ny atitany ny sabotsy 31 may teo. Raha ny fandaharam-potoan’ireo PDS vaovao ihany koa dia anio alatsinainy izy ireo no haka ny biraon’ny ben’ny tanana eo anivon’ny lapan’ny tanana; izay iarahan’izy ireo amin’ny mpiasan’ny kaominina manohana azy ireo.

Malala Didier

Midi Madagasikara1 partages

Protection sociale face aux chocs climatiques : Convention de partenariat entre le BNGRC et le MPPPSPF 

Une convention de partenariat a été signée le mercredi 28 mai dernier entre le Bureau national de gestion et des risques et catastrophes (BNGRC) et le Ministère de la Population, de la Protection sociale et de  la Promotion de la Femme ( MPPSPF). Elle porte sur la protection sociale prodiguée aux couches vulnérables de la population face aux aléas climatiques et aux chocs sociaux.

52,7%. En effet à Madagascar, 52,7% de la population sont composés par des ménages englués dans ce que nous appelons « extrême pauvreté ». S’ajoute  à ce fléau, l’extrême vulnérabilité de la Grande île aux effets du changement climatique : cyclones, inondations, sécheresse et famine, incendies et  invasions acridiennes. De 1990 à 2013 par exemple, les impacts de la combinaison de toutes ces catastrophes naturelles se sont chiffrées à plus de deux   milliards de dollars USD.  Ainsi, le gouvernement, à travers la Direction générale de la Protection sociale (DGPS) du MPPSPF,  le BNGRC du Ministère de l’Intérieur et de la Décentralisation (MID) s’est lancé, entre autres défis, le challenge d’instituer d’une « protection sociale réactive aux chocs ». L’objectif étant « d’améliorer la résilience et les conditions de vie des ménages extrêmement pauvres ».

Protocole d’accord. Les deux entités précitées ont ainsi signé un protocole d’accord en conformité avec les lois en vigueur, à savoir :

    – la Loi n° 2015-031 relative à la Politique Nationale de Gestion des Risques et des Catastrophes ainsi que leurs textes d’application subséquents respectifs et la Stratégie Nationale de Gestion des Risques et des Catastrophes (SNGRC 2016) dont (i) l’axe 2 requiert une meilleure gouvernance en matière de GRC/RRC permettant de bien différencier les rôles et les responsabilités de chaque acteur, d’assurer le contrôle, la surveillance, le suivi et l’évaluation autant des risques que des catastrophes et de leurs impacts et de décider et d’agir en toute certitude, et (ii) l’axe 3 priorise le renforcement de la coordination et des capacités des acteurs en matière de GRC/RRC prévoyant l’intégration davantage de la RRC dans les politiques, stratégies, plans, programmes, projets sectoriels et l’application améliorée des mécanismes de protection sociale pour l’assistance des populations démunies, âgées ou handicapées et des autres groupes exposés ;    – la Loi n° 2017-028 relative à la politique nationale de la protection sociale du régime non contributif (PNPS/RNC) et la Stratégie Nationale de la Protection Sociale (SNPS 2018) prévoyant le développement d’un système national de filets sociaux réactifs aux chocs (objectif 1.2) et visant (i) d’ici à 2019 à élaborer et piloter des approches de ‘protection sociale réactive aux chocs’ adaptées aux différentes zones d’interventions et aux différents  types de chocs, et (ii) à partir du 2020, après les évaluations des projets pilotes, de mettre progressivement à l’échelle ces approches.

Recueillis par Luz Razafimbelo

Midi Madagasikara1 partages

Football – Coupe de Madagascar : Les réactions

Benony Jacques- Comité de Normalisation : « On n’a pas eu une belle finale car manifestement la fatigue du match de mercredi à Mahajanga a laissé des traces. Et c’est un peu dommage car il s’agit des deux meilleures formations du moment. Mais nous n’avons pas le choix car il y a cette contrainte temps. D’ailleurs la septième journée notamment le match entre Fosa et Adema aura lieu ce vendredi à Mahamasina. »

Les employés de la CNaPS réclament le retour de Raoul : Partagés entre la colère et la déception après la défaite de leur équipe lors de la finale de la Coupe de Madagascar d’ hier à Mahamasina, les employés de la CNaPS sont montés au créneau pour réclamer purement et simplement le retour de leur Directeur Général, Arizaka Rabekoto Raoul.

Selon eux, rien ne va plus à la CNaPS depuis le limogeage de ce DG qui s’est servi du football pour resserrer les liens d’amitié entre le personnel et de fédérer ainsi toute l’équipe. Logique si les défaites sont devenues le lot de la CNaPS, disent-ils, car un train ne peut pas avancer sans la locomotive. Et à leurs yeux, Arizaka Rabekoto Raoul en est une belle locomotive avec les bons résultats tant sur le terrain que dans le bureau.

Pour ne prendre en exemple que la dernière défaite à la sixième journée contre le même Fosa à Mahajanga et selon des confidences de ces employés, c’était la première fois que la CNaPS ralliait la Cité des Fleurs avec seulement deux Sprinters contre quatre voire cinq Boeing il n’y a pas si longtemps et ce sans puiser dans la caisse de la boîte mais avec l’aide de la Mutuelle des employés. Un bel élan de solidarité qui ne fait plus partie du paysage de la CNaPS actuelle.

Propos recueillis par Clément RABARY

Midi Madagasikara1 partages

Observatoire « Safidy » : Appel pressant à l’impartialité des institutions électorales

L’observatoire « Safidy » lance un appel aux institutions électorales à garder leur impartialité. (photo d’archives)

Comme à l’accoutumée, ce ne sont pas les troubles postélectoraux qui manquent dans un pays politiquement instable comme Madagascar.

En effet, les observateurs électoraux nationaux ont constaté et rapporté des cas de troubles dans quelques districts, en l’occurrence, Tuléar II, Ambositra, Bealanana, Bekily, Marovoay,  Ihosy, Belo-sur-Tsiribihina, Maroantsetra, Sakaraha, Mahabo, et Antananarivo-Atsimondrano. Selon l’observatoire Safidy, à titre d’exemple, ces troubles se sont manifestés par des jets de cocktail molotov, d’incendie d’un bureau de SRMV (Section de Recensement des Matériels de Vote), des invectives sur Facebook, ou des sit-in et manifestations de rue avec banderoles.

Favoris vs favorisés. Vu ces circonstances qui sont susceptibles de perturber le processus électoral qui s’achemine vers la proclamation – provisoire comme officielle – des résultats, l’observatoire Safidy a organisé une conférence de presse, samedi dernier, à Ambatonakanga, et appelle « au calme et à l’impartialité des autorités et des institutions électorales ». Actuellement, nous ne sommes pas non plus sans savoir que certains candidats dénoncent des fraudes électorales, dont le but, selon eux, n’est autre que d’évincer les « favoris » et de faire gagner les « favorisés ». Et pourtant, les résultats publiés et utilisés actuellement n’émanent que de la Ceni. Mais cet appel n’est pas uniquement adressé à cette dernière. Dans le communiqué de samedi, l’observatoire « Safidy » précise que « de manière concomitante et incontournable, l’Observatoire SAFIDY se tourne vers les autorités et les institutions électorales telles que la CENI et la justice électorale (HCC, Tribunal de Première instance )  ainsi que vers  les institutions de lutte contre la corruption (BIANCO, SAMIFIN, PAC) : elles doivent garder leur impartialité et  leur performance dans l’exercice de leurs mandats respectifs, afin de préserver la confiance de la population dans cette période postélectorale ».

Fair-play. Quoi qu’il en soit, l’observatoire « Safidy » – même s’il y a des contestations – exhortent les candidats à ne recourir qu’aux moyens légaux et à « faire preuve de fair-play, de maturité et d’esprit pacifique, en appelant la population au calme, dans l’attente des résultats provisoires et définitifs ». Néanmoins, il invite les citoyens à ne pas tomber dans le jeu insidieux des candidats qui ont perdu les élections, selon les résultats provisoires de la Ceni, mais qui continuent de « manipuler », pour reprendre les termes de « Safidy », les citoyens.

Recueillis par Aina Bovel

Midi Madagasikara1 partages

Jeux Corporatifs d’Antananarivo : La 30ème édition promet d’être la plus belle !

L’ambiance aux Jeux Corporatifs quoique bon enfant, est toujours exceptionnelle car empreinte de convivialité.

A Jour J-28 de la tenue de la 30ème édition des Jeux Corporatifs d’Antananarivo, tous les feux sont au vert pour permettre à ce rendez-vous de détenir un nouveau record de participation. Une issue rendue possible par l’implication du Ministère de la Jeunesse et des Sports et qui signifie par la même occasion la participation des institutions et des ministères donc un break pour les compétitions organisées par l’ASIEF.

Les organisateurs des Jeux Corporatifs du 29 et 30 juin à Mahamasina affichent un très bel optimisme à quatre semaines de l’évènement.

Comment ne pas l’être, explique l’une des responsables, Lova Andriamitantsoa, lorsqu’en sus des fidèles de ces jeux organisés par Clément Rabary Organisation, on a l’assurance de la participation du ministère de la Jeunesse et des Sports qui engage aussi dans la foulée ses agents mais également ceux de Tafita.

Et si le MJS affiche une réelle volonté à être de la fête, c’est bien parce que le nouveau ministre Tinoka Roberto estime que ce genre de rendez-vous qualifié du reste de sport de masse, est une manière comme une autre de faire aimer le sport du public.

Partant, il va même jusqu’à émettre un avis favorable pour qu’on donne à ces jeux une dimension nationale.

Mais le MJS n’est pas le seul à vouloir la réussite de ces jeux. Il y a aussi lla Commune Urbaine d’Antananarivo qui va engager trois entités avec la CUA mais aussi la Police Municipale et le Corps des Pompiers.

Il y aura bien évidemment le Trésor mais aussi la Douane. Et la liste est loin d’être close avec l’Adema sans oublier le plus fidèle des fidèles qu’est l’Ordre des Avocats mais surtout North and South Connexion de l’ami Nary.

Filatex, satisfait de sa prestation lors de la dernière édition à Vontovorona, va également revenir tout comme Jovena qui va faire mieux en renforçant ses lignes par ses employés des provinces.

On assistera aussi cette année au come back de Cimelta tout comme l’arrivée de son voisin, Sara et Cie.

Les inscriptions ont déjà commencé et peuvent se faire en appelant au 034 39 034 00 ou directement au stade Mahamasina à partir du lundi 24 juin aux heures de bureau.

Ces inscriptions prendront fin le jeudi 27 juin et la séance de travail se fera ce même jeudi à Mahamasina à partir de 14h.  La première course à faire en fait.

Clément RABARY

Midi Madagasikara1 partages

UCM : Le DG de la BNI Madagascar, parrain de la promotion « Ilo »

Alexandre Mey, le DG de BNI Madagascar, lors de sa rencontre avec les sortants de la promotion « Ilo » de l’ICM.

Entreprise socialement et économiquement responsable, la BNI Madagascar  tient aussi à accompagner les jeunes malgaches dans leur développement personnel.  C’est dans ce cadre que le Directeur Général  de la banque, Alexandre Mey,  a accepté de devenir le parrain de la promotion « Ilo » de l’Université Catholique de Madagascar (UCM). « Le pays a besoin de jeunes bien formés comme vous pour contribuer à son développement; BNI Madagascar a besoin de recruter des jeunes comme vous pour développer ses activités.  Et les personnes qui nous intéressent, ce sont celles qui osent et qui sortent de leur zone de confort, qui ne lâchent rien et qui provoquent la chance … » a déclaré Alexandre Mey, lors de sa rencontre avec les diplômés  de l’UCM. Ils sont 87 étudiants sortants à faire partie  de cette promotion « Ilo » qui  est synonyme de lumière, clarté, respect, transparence et savoir-faire.

R.Edmond.

Madaplus.info0 partages

Madagascar: la demande de rectification du jour férié des musulmans accordée par le chef du gouvernement.

Suite aux voix qui se sont levées sur la célébration de l’Eid El Fir et aux rumeux qui circulent dans les réseaux sociaux, le Premier Ministre a confirmé que la célébration de cette fête musulmane se tiendra le 5 Juin 2019.
Le 21 Mai dernier, l’association culturelle « Fikambanana Silamo Malagasy » a demandé auprès du Ministère de la fonction publique, du travail et des lois sociales une modification de la date fixée fériée. En effet, le 22 Février 2019, le Ministère en charge a ajouté les événements majeurs musulmans dans le calendrier des jours fériés officiels. Cette date a été prévue pour le Mardi 4 Juin 2019 alors que la fête officielle va se tenir le 5 Juin.
Tia Tanindranaza0 partages

Mijery ifotony

Malaza ankehitriny ny fiteny hoe : “ IFOTONY” mba hambaboana ny vahoaka.

Indrisy nefa fa fomba fiteny fotsiny ihany izany fa raha ny fihetsika atao dia tsy mijery ny tena fototra izany ny mpitondra. Ahoana tokoa moa ny hiheverana fa ny zanak’ireo tompon’andraikitra ambony eto amin’ny firenena dia mianatra any amin’ny sekoly tsy miankina avokoa ? Tsy misy na iray aza no mahita ny tena fahorian’ireo zaza madinika eny amin’ny sekolim-panjakana. Eny fa na hatreny amin’ny oniversite aza, dia matetika mandeha manohy fianarana  any ampita ny zanak’ireo tompon’andraikitra. Dia ho tsapan’ireo tompon’andraikitra ve ny tena olana misy eo amin’ny fampianarana Malagasy ?

 

Sodokan’ny any ivelany

 

Angamba mety efa fantany  ihany fa lany andro sy tsy mahomby ny fampianarana ho an’ny daholobe dia izay no antony tsy andefasany ny zanany any. Eo amin’ny lafiny fitsaboana ihany koa dia hitam-poko hitam-pirenena fa ireo olona ambony sy ny fianakaviany rehefa sanatria marary dia lasa mamonjy toeram-pitsaboana tsy miankina na any ivelany. Ahoana moa no ahafantarany ny tena fahoriana mahazo ireo marary eny amin’ny hopitaly Malagasy raha toa ka tsy mandingana ny varavaran’ireny hopitaly ireny akory ry zareo ? Ekena fa namboarina ny hopitaly manara-penitra fa ny maha hopitaly ny hopitaly dia tsy ny trano fa ny fitsaboana sy ny mpitsabo ao anatiny. Izany tokoa no tena hoe midina ifotony raha mahavita mamoaka didy ny mpitondra fa ny zanak’ireo tompon’andraikitra ambony rehetra dia mila mianatra any amin’ny fanjakana, ary ny fianakaviana dia tokony hotsaboina eny amin’ny hopitalim-panjakana raha mbola azo atao. Mety hihatsara haingana tokoa ny fampianarana sy ny fitsaboana eto amintsika amin’izay fotoana izay satria mifandray mivantana amin’ireo tompon’andraikitra sy ny fianakaviany.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Kaominina TsiafajavonaNahazo dabilio ny EPP ao Ankofafa

Na dia 23 km miala ny renivohitr’Ambatolampy aza no misy ny kaominina Tsiafajavona dia tsy nanadino ireo mponina sy ireo kilonga madinika manovo fahalalana ao an-toerana ny orinasa Star amin’ny alalan’ilay tetikasa fiahiana ny maha olona.

 

 Famalifaliana ireo ankizy madinika niampy fanolorana dabilio miisa 40 ho an’ity sekoly ambaratonga fototra iray ity no notanterahin’izy ireo ny faran’ny herinandro teo. Efitrano maromaro no nahazo tombontsoa raha efa nametrahan’izy ireo toerana telo hahafahana mantsaka rano ihany koa ao amin’ny fokontany Tsangambaton’ny Ntaolo hahafahan’ny mponina misitraka ny rano fisotro madio. Tsy diso anjara amin’izany ny CSB II ao Tsiafajavona izay namboarina ny varavarany, nolokoina ihany koa ny ivelany raha nampianarina nandray olona ihany koa ireo mpandray marary isan-tsokajiny.

Pati

Tia Tanindranaza0 partages

Baomba tavoahangy nirefotra teny ItaosyMbola karohina ilay tompon’antoka

Raha ny vaovao azo avy amin’ny mpitandro filaminana, mbola eo an-dalam-pikarohana ilay nahavanon-doza niteraka fampihorohoroana tamin’ny andron’ny fifidianana ireo manampahefana eny ifotony sy

Tia Tanindranaza0 partages

AmpefilohaMaty tsy tra-drano ilay lehilahy voafingan’ny « trottoir »

Nitrangana lozam-pifamoivoizana mahatsiravina teo Ampefiloha, manakaiky ny Lisea teknika na LTC, afak’omaly maraina. Voafingan’ny « trottoir» afovoany raha iny nanapaka niampita ny arabe ny mpandeha iray.

Tia Tanindranaza0 partages

Antoko FANOROLAHY Nanampy ireo sahirana teny Andohatapenaka

Nijery ireo sahirana monina ao anatin’ny fokontany Andohatapenaka II, kaominina Antananarivo Renivohitra ny antoko Fanorolahy, notarihin’ny filoha nasionaliny Randrianary José, ny sabotsy teo, notronin’ny masoivohon’i Portugal Atoa Rabesahala.

 

 Olona miisa 800 no nizarana sakafo atoandro maimaimpoana, niaraka tamin’ny fikambanana Rotary Club Ivandry. Nambaran-dRandriamananjara Patrick, anisan’ireo mpikambana ao anatin’ny antoko Fanorolahy fa mijery ny sahirana ihany koa izy ireo sady mampianatra ny mpiara-belona mba hahay hizara. Io mantsy no tsy ampy eto amintsika raha ny nambarany ka anisan’ny ezaka hotratrarin’ny antoko misy azy ny hamelona indray ilay fitiavana ao am-pon’ny tsirairay mba hahay hifanampy sy hifanohana. Ankoatra ny fijerena ireo sahirana tahaka izao dia miezaka ny manampy hatrany ireo tantsaha ao amin’ny fokontany Ampanataovana Ambohidratrimo ihany koa ity antoko iray ity amin’izao. Anisan’izany ny fanomezana fiofanana ankoatra ny fizarana masomboly sy zezika hahafahana miady amin’ny fahantrana. Manampy ireo tantsaha hahay hilofo sy hiezaka amin’ny fiainana ihany koa izy ireo fa tsy ho zatra hionona amin’ny zava-misy fotsiny.

Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

Faritra Malalaka IfanakalozanaTombony ho an’ny firenena matanjaka

Ny nitsirian’ny hevitra namoronana ny Faritra Malalaka Ifanakalozana (Zone de libre échange continentale na ZLEC) dia ny fahitana fa sarotra ny manao fanambarana ara-kaba na ara-ketra « déclaration en douane » satria sady mandany vola no mandany fotoana.

 

Ny tanjona amin’io dia ny mba hanafoanana ny sakantsakan’ny haban-tseranana « frontière douanière » ka hampitomboana 15 hatramin’ny 25% ny fifanakalozana ara-barotra anatiny ao anatin’ny kaontinanta afrikanina ao anatin’ny 10 taona. Araka ny voalaza ombieny, ny firenena efa misokatra tsara eo amin’ny sehatra iraisam-pirenena, indrindra ireo matanjaka no hahazo tombony kokoa noho ny hafa na dia nilaza aza ireo mpandinika ara-toekarena fa tokony samy hahazo tombontsoa ny rehetra. Raha mazava tsara anefa ny lalan’ny entana ifanakalozana (origine de produit) ary samy miezaka ny firenena tsirairay amin’ny fanamboarana ny haba-tseranana (barrière non tarifaire) dia tombony ho an’ny rehetra ny ZLEC. Hatreto, manjaka ny firenena manankarena amin’io ZLEC io ary hita taratra izany eto Madagasikara satria fatiantoka lava ny lanja ara-barotra noho ny famokarana sy fanondranana ambany dia ambany eto amin’ny firenena.

Tsirinasolo

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Hala-jaza anaty TaksibeNisy naka teo am-pofoan-dreniny ilay zaza

Zazavavy kely iray vao enim-bolana monja no nalain’olon-tsy fantatra tao anaty taksibe ao amin’ny zotra 186 teo am-pofoan-dreniny raha ny vaovao azo ny zoma hariva lasa teo tokony ho tamin’ny 03 ora sy sasany tany ho any.

 

 Handeha hamonjy fodiana eny Manjaka Ilafy izy mianaka ireto saingy noho ny fahateren’ny taksibe ao amin’ny zotra 126 dia voatery nandeha tamin’io zotra voalaza etsy ambony io, kinanjo loza no nitranga. Araka ny fitantaran’ny fianakavian’ity renim-pianakaviana very zanaka ity dia vehivavy no niara-nipetraka tamin’izy mianaka. Nilaza ity farany fa mahafatifaty azy tokoa ilay zaza ka minitra vitsy taorian’izay dia tsy nahatsiaro tena intsony ilay reniny. Nalainy mora foana ilay zaza izay tsy nisy nahatsikaritra ihany koa, hany ka tsy hita koa izay toerana nialany. Ilay renim-pianakaviana tompon-janaka kosa taorian’izay efa tonga teny amin’ny faran’ity taksibe ity eny Analamahitsy vao notairin’ilay resevera satria renoky ny torimaso tanteraka. Verivery saina izy nandritra izany ka olona sendra nangoraka azy no niantso an-telefaonina ireo fianakaviany ary nanatitra azy tany an-tokantranony. Ny sabotsy hariva teo, efa nanomboka niverina ny sainy ka nahatsiarovany ireo tranga rehetra niainany ireo sy ny nahavery ilay menaky ny ainy. Tsy mbola hita ilay zazavavy kely hatramin’ny fotoana nanoratanay.

Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

Harena ankibon’ny tanin’i MadagasikaraMahalala zavatra maro ny Frantsay

Natolotra an’i Madagasikara ny 31 mey 2019 tao amin’ny Muséum National d'Histoire Naturelle,

 

 Paris, ny vokatry ny asa fikarohana sy firaketana rehetra nataon’ny Bureau de Recherche Géologique et Minière (BRGM) nandritra ny 50 taona mahery izay mirakitra ireo torohay sy firaketana rehetra momba ny toe-tany sy ny harena ankibon’ny tany Malagasy. Nandray izany ny filoha am-perinasa Andry Rajoelina. Nandritra ity lanonana ity no nanaovan’ny minisitry ny harena ankibon’ny tany ny loharanon-karena stratejika, Atoa Fidiniavo Ravokatra sy ny Filoha tale jeneralin’ny BRGM, Rtoa Michèle Rousseau ny fanaovan-tsonia ny fifanarahana lasitra ho fanomezana ireo voka-pikarohana ireo. Voaporofo hatrany fa ny vahiny no mahalala kokoa ny harena eto. Efa notaterina teto, ohatra, ny fisiana “galerie” na tonelina ambanin’ny tany anaty lavabato efa namboarin'ny Frantsay tao Betsiaka Ambilobe tany amin’ny taona 1918, nenti-nitrandraka volamena, ary efa nahazoana 1 taonina, raha ny resaka mandeha. Nisy tarehimarika hafa nilaza fa volamena milanja 7285 kilao no efa azo tao amina kaominina 3 mifanakaiky tamin’i Betsiaka ny 1906-1934 ka naondrana tany ivelany. Taty amin’ny 2013, dia nisy fikarohana ka nivoahan’ny resaka fa 500 taonina no miandry trandrahana fotsiny ao Betsiaka-Ambilobe. Inona ary no tambin’ny fanomezan’ny Frantsay ny dosie ? Mety hirarakopana ny fitrandrahana harena eto ato ho ato.

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

MadagasikaraManomboka miakatra kely ny fanjifana ronono

Efa manomboka miakatra kely ny fanjifan’ny Malagasy ny vokatra vita avy amin’ny ronono eto amintsika amin’izao, raha araka ny fanazavan-dRandrianarivelo Niriavotra, tompon’andraikitra eo anivon’ny orinasa Socolait.

 

Efa mba mahavita mihinana karazam-bokatra vita amin’ny ronono roa isan’andro mantsy ireo tokantrano antonony raha iray monja teo aloha. Karazany telo isan’andro anefa no tokony hohanin’ny olona iray raha tiana ho tomombana tsara ny fahasalamana. Nankalaza ny andro iraisam-pirenena ho an’ny ronono ity orinasa iray ity ny sabotsy teo. Fizarana ronono maimaimpoana ho an’ireo olona rehetra tonga niantsena teny amin’ny Jumbo Score Ankorondrano sy Score digue no nentin’izy ireo nanamarihana izany izay nahasarika olona marobe tokoa. Nomarihiny manokana moa fa manana olana izy ireo ankehitriny noho ny fitobak’ireo rononomandry mamy marobe avy any ivelany amin’ny vidiny mora ary nefa tsy tena mampiasa ronono velona tahaka azy ireo akory. Efa nisy moa ny fitarainana nalefan’izy ireo eny amin’ny ANMCC raha araka ny fantatra.

Pati

Tia Tanindranaza0 partages

Fikambanana AHMADIYYANizara fanomezana ho an’olona sahirana 380 isa

Nankalaza ny fizarana ny fitrana na ny fanomezantsoa amin’ny volana Ramadany omaly ny fikambanana Mozilimana eto Madagasikara.

 

Tsy diso anjara tamin’izany ny Fikambanana mozilimana Ahmadiyya eto Madagasikara, tarihin’ny misionera miasa an-tsitrapo Atoa Ahmed Mudassir. Fizarana fanomezana ho an’ireo olona sahirana miisa 380 monina etsy Andavamamba Anatihazo II omaly no nentin’izy ireo nanamarihana ny hetsika ka nanamafisan’ity tompon’andraikitra ity fa ny finoana silamo dia fivavahana feno fiadanana sy fandriampahalemana fa tsy araka ny fiheveran’ny sasany azy ho fampihorohoana. Mifanohitra tanteraka ny fivavahana silamo sy ny terivozina na ilay fampihorohoroana, hoy izy. Nomarihiny fa miezaka ny manatanteraka ny hafatr’ilay Andriananahary izy ireo sady miezaka mampianatra ny mpiara-belona mba hizara tsy misy fanavahana ihany koa. Notsiahiviny fa raha iray volana ireo mpino silamo no tsy nihinana dia tsapan’izy ireo fa mafy ny mahazo ireo sahirana izay misy zara raha mihinana mandritra ny 12 volana.

Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fifidianana filoham-pirenena ao AlzeriaTsy ho tontosa amin’ny 4 jolay indray

Hahemotra amin`ny fotoana manaraka indray ny fifidianana filoham-pirenena ao Alzeria fa tsy ho tontosa ny 4 jolay ho avy izao.

 Fanambarana nataon`ny filankevitry ny lalàmpanorenana omaly io. Antony, miisa roa ihany ireo kandidà mikasa hisedra ny safidim-bahoaka dia i Abdelhakim Hamadi sy Hamid Touahri.  Marihina fa izy ireto dia tsy fantatra amin`ny tontolo politika alzerianina. Araka izany, tsy manana lanja politika izy ireo ka sarotra no ahazoana sonian`ny mpifidy 600 000 na olom-boafidy 600 araka ny lalàna alzerianina. Tsy mbola voafaritra ny datim-pifidianana manaraka kanefa ny fe-potoam-piasan`ny filoha vonjimaika, Abdelkader Bensalah, dia tapitra ny volana jolay ho avy izao.

Marigny A.

Tia Tanindranaza0 partages

Fifidianana monisipaly ao GrèceHanjakan`ny fianakaviana Bakoyiannis

Omaly no nanatanteraka ny fihodinana faharoa tamin`ireo fifidianana monisipaly sy ara-paritra i Grèce.

 Tao Athènes, dia hita taratra sahady ny fiverenan`ny fianakaviana Bakoyiannis eo amin`ny fitantanana ny renivohitr`i Grèce. I Kostas Bakoyiannis, kandidàn`ny Demokrasia vaovao, dia nifandrina tamin`i Nasos Lliopoulos, izay sokajiana ho kandidàm-panjakana. Ny azo ambara dia efa mibata ny fandresena i Kostas satria nandritra ny fihodinana voalohany dia efa nitarika mazava tamin`ny 25% ny vaton`ny mpifidy. Manan-danja eo amin`ny tontolo politika ao Grèce ioty fianakaviana ity. Ny reniny dia efa nitantana ny fiadidian`ny tanan`i Athènes, ny taona 2000. Ny mpiray tampo amin`i Dora Bakoyiannis, Kyriakos Mitstotakis, dia mpitarika ny antoko Demokrasia vaovao ary mety hitana ny andraikitra praiminisitra.

Marigny A.

Tia Tanindranaza0 partages

Fampitifirana tany EtazoniaOlona 12 no maty tao Virginia

Lehilahy iray, izay mpiasan`ny kaominina an-taonany maro, niditra tao amina trano lehibe iray ka namoaka ny basy tany aminy ary nitifitra tsy nijanona.

Nahita ny zava-nitranga ny polisy ka nitifitra ihany koa ka nahavoa ilay nahavanon-doza izay maty teo no ho eo. Vokany, olona 12 no indray namoy ainy ary 4 no naratra mafy tao Virginia Etazonia.  Tsy vao izao no nisy tranga famonona olona tany an-toerana. Raha tsiahivina, ny taona 2007, mpianatra 32 no namoy ny ainy tao amina oniversite tany an-toerana. Firenena saika ahitana trangana fitirirana i Etazonia izay manome vahana ny olom-pirenena hitahiry basy any aminy. Hatramin`ny nanombohan`ny taona, 150 isa ny trangana fifampitifirana tao an-toerana ka nahafatesana olona manodidina ny 6 000 sy naratra olona an-jatony, araka ny tatitra nataon`ny fikambanana iray manao fanadihadiana momba ny fampiasana basy.

Marigny A.

Tia Tanindranaza0 partages

TSY AFA-BELA

Tena tsy afa-bela amin'ny renimalala izay nanjanaka azy nandritra ny taona maro i Madagasikara.

Tia Tanindranaza0 partages

Miseho ny tena marina !

Saika manerana ny Nosy ny fijoroan’ny olona manohitra ny zavatra hitany sy tsapany fa tsy rariny noho ny hosoka na fanatsimbadihana safidim-bahoaka.

 

Marina fa mety mahazo maro an’isa araka ny teniny Atoa Andry Rajoelina sy ny ekipany, saingy fandresena tsy marin-toerana tahaka ny tamin’ny fifidianana filoha. Nihena be ny mpandatsa-bato, ary rehefa halalinina, ireo nifidy ny kandidan’ny IRD ireo no heverina fa tena nifidy an-dRajoelina. Raha atao ny kajikajy, manome telo tapitrisa mahery amin’ny mpifidy 10 tapitrisa eo ny nandrotsa-bato nanerana ny Nosy. Mizara 3 ny vato amin’ny ankapobeny nanerana ny Nosy, ary tsy hitovy velively amin’ny vato azon-dRajoelina tamin’ny fifidianana filoha velively ny azon’ireo kandidany. Tsy tokony ho nisy fiovana be io raha ny lojika kokoa ho azy ireo fa ny mpifidy ny TIM na ny tsy miankina no tsy mahagaga raha nihena satria kivy tamin’ny hosoka sy hala-bato, ary io fa mbola miseho tokoa. Toa miseho ny tena marina, ary voaporofo ihany koa, nanomboka tany amin’ny fifidianana Ben’ny tanàna sy ireo fifidianana rehetra nandeha fa tsy Antananarivo velively no nanongana an-dRavalomanana. Ny any amin’ny Faritra izay natao fitaovana efa manomboka mitroatra toa an’Ambilobe, izay nidinan’ny filoha matetika saingy mijoro sy manohitra ny fampandaniana amboletra ny olon-dRajoelina. Mandady ny trambo.

Toky R

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Atletisma MalagasyNahazo fankatoavana tamin’ny AGO

Tontosa teny amin’ny INFRA Alarobia tamin’ny sabotsy 01 jona 2019 teo ny AGO “Fivoriambe ara-potoana” 2019 an’ny FMA

  “Federasiona Malagasin’ny taranja Atletisma” notarihan’ny filohany Rtoa Norolalao Andriamahazo. Taorian’ny fihainoana  ny tatitra  nataon’ny FMA dia niroso tsirairay tamin’ny fanaovany tatitra ny zava-misy tany aminy koa ireo ligim-paritry ny Atletisma 11 amin’ny 12 misy afa-tsy ny ligin’i Boeny izay tsy tonga. Nanome fankatoavana ny FMA ny ankamaroan’ireo ligy 11 ireo ary nankato ihany koa ny volavolana fanitsiana ny statut an’ity Federasiona ity, indrindra ny “Code d’éthique”, araka ny tolo-kevitry ny IAAF “Federasion’ny Atletisme Maneran-tany”.  Nomarihan-dRtoa Norolalao Andriamahazo ihany koa taorian’io AG io fa : “nitombo ny fianakaviambe ny atletisma Malagasy fa tafatsangana ny ligy roa vaovao dia V7V izay misy seksiona 2, Vohipeno sy Manakara tarihin’ny filohany Tata Ahmed Jacquis sy Anôsy misy an’Amboasary sy Taolagnaro tarihan’i Bravo Jean Bosco. Lasa 14 izany ankehitriny ireo ligin’ny taranja Atletisma Malagasy : Matsiatra Ambony, Atsimo andrefana, Analamanga, Itasy, Vakinankaratra, Alaotra mangoro, Amoron i Mania, Ihorombe, Bongolava, DIANA, Boeny, Atsinanana, V7V ary Anosy.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Hand-ball Fifanintsanana « IHF TROPHY »Nampiarahana amin’ny “Zône 6” i Madagasikara sy Seychelles

Satria tsy mandray anjara i Comores sy Maurice izay “forfait” ao anatin’ny “Zône 7” aty Afrika eo amin’ny taranja Hand-ball izay misy an’i Madagasikara,

Tia Tanindranaza0 partages

“Champions League” any EoropaNorombahin’i Liverpool ny amboara 2018-2019

14 taona aty aorian’ny nandrombahany ny anaram-boninahitra farany dia voahosotra ho tompon’ny amboaran’ny “Champions League any Eoropa” indray ny ekipan’i Liverpool avy any Angletera.

 Fisalorana fanin’enina an’ity  anaram-boninahitra Eoropeanina ity io azony tamin’ny sabotsy 01 jona 2019 io, tao amin’ny kianja “Wanda Metropolitano de Madrid” any Espaina,  rehefa nandresy 2-0 ny  ekipan’i Tottenham avy any Angletera koa izy. Ny nahafatesan’i  Mohamed Salah ny penality azon’i Liverpool vao teo amin’ny 2 minitra nilalaovana monja sy ny fahombiazan’ilay mpiandry harato Brezilianina  no  azo ambara fa tena fototry ny fahombiazan’i Liverpool ary mbola nampian’i Divock Origi baolina iray indray io 3 minitra tsy hiravan’ny lalao. Marihina fa andiany faha-64 amin’ny fiadiana ny amboaran’i Eoropa eo amin’ny ekipa tompondaka ity  “Champion’s League 2018-2019  azon’i Liverpool ity.

Tia Tanindranaza0 partages

Fanomanana ny CAN 2019Barea Madagascar 3-3 Luxembourg

Nirava ady sahala 3-3 ny Barean’i Madagasikara sy ny ekipam-pirenen’i Luxembourg teo amin’ny lalaom-pirahalahiana fanomanan-tenan’ny ekipa Malagasy hiatrika ny CAN 2019 hotontosaina any Egypte manomboka amin’ny volana jona izao.

Tia Tanindranaza0 partages

Telma Coupe de Madagascar 2019Lasan’ny Fosa Juniors Boeny indray

Norombahin’ny Fosa Juniors toy ny tamin’ny taona 2018 lasa indray ny amboaran’ny fifaninanana baolina kitra « Telma Coupe de Madagascar 2019 ».

Tia Tanindranaza0 partages

F5 – FJKM andiany faharoaFahombiazana tanteraka

Isan-taona no hanatanterahana ny hetsika F5 ho an`ny FJKM ka andiany faharoa ny sabotsy lasa teo.

Tia Tanindranaza0 partages

Fijoroana vavolombelona“Tena ratsy ny sigara, sady toy ny mandoro vola ny mividy azy”

Raim-pianakaviana iray anisan’ireo mpifoka sigara nikoizana Rakotomanga Jonah.

Efa 25 taona nifohana izy ary nahalany roa fonosana isan’andro teo aloha ary efa nahenany efatra  isa isan’andro amin’izao. Anisan’ireo tonga tetsy amin’ny tahala rarihasina Analakely izy naka torohevitra ny amin’ny hahafahany miala amin’ny sigara. Tsapany mantsy fa ratsy ny sigara ary toy ny mandoro vola mihitsy ny fividianana azy ity. Raha ny nambarany anefa dia asa tena no ivelomany nefa ilay sigara tsy mitsahatra miakatra ny vidiny. Ankoatra ity raim-pianakaviana ity, ankizy sy tanora marobe no tonga teny an-toerana hatramin’ny sabotsy teo, hetsika nokarakarain’ny “Centre de Cure  Aro Aina” etsy Andravoahangy hanalana ny mpiara-belona amin’ny fiankinan-doha amin’ny mahadomelina. Nomarihin’ny dokotera Andriamiarinarivo Miarintsoa moa fa ora valo aorian’ny fialan’ny olona sigara monja dia efa mahita vokatra izy ka anisan’ireny ny fihenan’ny poizina amin’ny vatany sy ny fahazoan’ny sela aina.

 

Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

Rajoelina - Diaspora MalagasyNodinihina niaraka ireo seha-pampandrosoana

Ny lalana sy ireo fotodrafitrasa maro efa vitan`ny fitondram-panjakana arahina amin`ny lafiny tsy fandriampahalemana ary fampananan`asa ho an`ny tanora no nasongadin`ny filoha Rajoelina nandritra ny fihaonana tamin`ireo Malagasy mpila ravinahitra mipetraka any Parisy Frantsa ny sabotsy lasa teo.

 

 Novelabelarina ireo tetikasa maika eo amin`ny lafiny fandriampahalemana, fanatsarana ny sosialim-bahoaka, ny fitantanana raharaham-panjakana amin`ny ankapobeany, ny fampandrosoana ny indostria sy ny toekarena. teo ihany koa ireo fotodrafitrasa tena ilaina toy ny sekoly ny fahazoana rano fisotro madio ary ireo tetikasa fanajariana ireo tanàn-dehibe toy ny fananganana ny Tanamasoandro izay atomboka amin`ity taona ity. Fotoana nampitahana soso-kevitra sy nijerena miaraka ireo paikady hampandroso an`i Madagasikara izao, hoy ny Diaspora Malagasy.

Marigny A.

Tia Tanindranaza0 partages

Ho vita ny Rovan’AntananarivoAry ahoana ilay satroboninahitra very ?

Hovitaina mialoha ny fankalazana ny faha-60 taona nahazoana fahaleovantena ny 26 jona 2020 ny Rovan’Antananarivo,

 

izay anisan’ny vakoka manan-tantara, raha ny tenin’ny filoha ankehitriny Andry Rajoelina. Vakoka sokajiana ho lehibe indrindra sy manan-danja amin’i Madagasikara io, ary efa voaarina hatry ny ela raha tsy nisy ny fanonganam-panjakana tamin’ny taona 2009. Efa nanarina an’io ny fitondrana Ravalomanana, ary famaranana ny asa sisa no tohizan’ny fanjakana ankehitriny. Fa rehefa miresaka Rova sy vakoka izay ihany, dia fanamarihan’ny mpanara-baovao ny hoe : nahoana no tsy sahy nangataka ny fanampian’ny Frantsay momba ny famerenana ny satroboninahitry ny mpanjaka ny filoha ankehitriny ? Tamin’ny andron’ny tetezamita no nahavery azy io ary efa nisy resaka nandeha fa any Parisy Frantsa. Nilaza ny hanokatra fanadihadiana momba io ny fanjakana tamin’ny alalan’ny minisitry ny kolontsaina Johasy Eleonore taty amin’ny taona 2018 noho io resaka io saingy tsy nisy vokany hatreto. Tena tsy hain’i Andry Rajoelina sy ny ekipany izay nanao fihetsika mpanjaka tamin’ny tetezamita tokoa ve ny momba iny vakoka nanjavona iny ?

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Kaominin’i Toamasina IVoadaka i Elysée Ratsiraka, tafapetraka ny PDS

Nandritra ny fandalovan’ny filoham-pirenena Malagasy Atoa Andry Nirina Rajoelina tany Toamasina ny alahady 26 mey lasa teo, no nilazany fa mila jerena manokana ny kaominin’i Toamasina

Tia Tanindranaza0 partages

Fitantanana ny firenenaTandindimin-doza tanteraka ny demokrasia

Ny volana jolay ho avy izao no hamoaka ny vokatra sy anaran`ireo depiote 151 handrafitra ny Antenimieram-pirenena ny Fitsarana avo momba ny lalàmpanorenana (HCC).

Manodidina ny 99% ny vokatra tonga eny amin`ny CENI ary hita soritra sahady ny maro an`isa na tsy feno aza. Ireo kandidà IRD no mitarika. Hiova ve ny fanaovana politika eny amin`ny Antenimieram-pirenena ? Tsy hisy adihevitra sy mpanohitra intsony izany ato fa hanangana tanana fotsiny ihany hankato ny praograma izay handalo eto. Endrika ho an`ny demokrasia sy fahamarinan-toeran`ny filoham-pirenena ve ny fananan`ny maro an`isa ? Maro ny olona mahatsapa sahady fa mirona tsimoramora any amin`ny fitondrana jadona te hifehy ny zava-drehetra eto Madagasikara. Tiana hofehezina ny resaka serasera sy fampitam-baovao, alamin`ny mpitondra araka izay mahamety azy ny resaka fitsinjaram-pahefana mba hahafahany mametraka ny olony sy mifehy ny faritra rehetra. Efa tsy ampy an`ny filoha Rajoelina intsony ny fahefany maha filoha voafidim-bahoaka azy. Fitondrana mizara (“régime semi-parlementaire”) ny Repoblika IV kanefa dia tiany ho azy samy irery ary hivangongo eo am-pelatanany ny fahefana rehetra. Tsy mahazaka demokrasia ny mpitondra amin'izao fotoana izao ka mila tsindrilentam-pahefana. Tompon’andraikitra amin`ny fampandrosoana moa ny olo-pirenena ka nandray ny andraikiny izay mifanandrify aminy. 

Marigny A.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Krizin’ny demokrasia eto MadagasikaraHamaivanin’ny fitondrana hatrany

Efa niteraka resabe ny filazan’ny filoham-pirenena, Andry Rajoelina, tany Frantsa ny alarobia 29 mey teo fa tsy dia mahakasika loatra ny vahoaka ny fifidianana depiote ka tsy mahagaga raha vitsy hatrany ny mpifidy tonga amin’izany.

 

Fanambarana izay hita ho tsy vitan’ny manambany ny Malagasy fa manambany ireo hery politika hafa izay tsy sasatry ny mamerimberina ihany koa fa fifidianana manakaiky vahoaka na hoe “Election de proximité”  izany fifidianana solombavambahoaka izany. Mbola nanondrana indray koa ny sabotsy teo ny minisitry ny raharaham-bahiny Malagasy, Naina Andriantsitohaina, raha nilaza tao amin’ny radio iraisampirenena frantsay RFI fa tsy krizy maha olom-pirenena izany iny mpifidy vitsy kely farany teo iny fa fampisehoana fa leo politika ny Malagasy ary te handroso amin’izay. Aleoko aza, hoy izy, mandray an’iny ho toy ny fandresen’ny ezaky ny governemanta tao anatin’izay efa-bolana izay sahady. Hita ho hamaivanin’ny fitondrana hatrany, araka izany, ny krizin’ny demokrasia eto Madagasikara izay efa nampiaiky ny CENI fa manomboka. Mampametra-panontaniana hoe inona izany no dikan’ilay tenin’ny filoha hoe “isika rehetra no hanavotra an’i Madagasikara.” Raha toa ka ny safidim-bahoaka sy ny feony aza tsinontsiniavina sy dikaina vilana toy izany ?

J. Mirija

 

Tia Tanindranaza0 partages

Raharahara “Îles Eparses”Hitsikombakomba amin’i Frantsa ny mpitondra…

Adihevitra tato ho ato ny momba ireo Nosy Malagasy bodoin’ny Frantsay.

 

 

 Nampahatsiahy ny tantara ny Pr Raymond Ranjeva, mpitsara iraisam-pirenena izay nanamafy fa nandray andraikitra tamin'ny famolavolana ny dosie momba ireo nosy kely nanomboka tamin'ny jona 1973. Io no dingana voalohany tamin'ny fisokafan’ny fifandirana eo amin'i Frantsa sy Madagasikara momba ireo nosikely ireo. Nijoro sy niaro ny zon'ny Malagasy aho ary nitaky ireo nosy ireo teo anivon’ny Firaisambe Afrikanina, ny Fivoriamben'ny Firenena Mikambana,... izay samy nanamarina ny maha ara-drariny ny zo ny fiandrianam-pirenena Malagasy, hoy izy. Angady nananana ny fanapahan-kevitra tamin'ny 1979 izy, ary nampahatsiahy fa firenena 8 ihany no nitsipaka ny tolo-kevitra naroson’i Madagasikara. Notsiahiviny fa “Iles Malgaches de l’Ocean Indien” no tena fiantsoana ireo Nosy ireo. «Raha ny tena marina, tsy manana fitaovana hitandroana an'ireo faritra ireo i Madagasikara ... Misy ireo laharam-pahamehana hafa toy ny fahasalamana, fampianarana,… Noho izany, mila miara-miasa amin'ny Frantsay i Madagasikara ho fiarovana an'ireo faritra ireo amin'ny alalan'izay fitaovana kely eo am-pelatanany», hoy kosa ny tenin’ny minisitry ny raharaham-bahiny Atoa Naina Andriantsitohaina tao amin’ny onjam-peon’ny RFI raha atao dikan-teny malalaka. Toa mazava fa resabe ny hoe hiady ireo Nosy fa mbola tsikombakomba amin’ny Frantsay no paikadin’ny mpitondra.

 

 

Toky R

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Rajoelina sy ny IRDManao adin’ny kanosa …

Miandry ny voka-pifidianana ofisialy isika, saingy efa nilaza nialoha ny fotoana tany Frantsa ny filoha am-perinasa fa mandresy sy mahazo toerana 85 hatramin’ny 90 ny kandidany natolotry ny vovonana IRD.

 

Marihina fa ny antoko TGV no nirotsahan-dRajoelina tamin’ny fifidianana filoha, ary lojika kokoa raha nisy lisitra TGV tamin’ny fifidianana solombavambahoaka, mba nahafahana tena nanamarina ny tanjaka politikan-dRajoelina sy nahafahana nitsara ny maha marin-toerana ny fandreseny tamin’ny fifidianana filoha. Nahoana no tsy nisy sahy nandeha irery ny TGV sy ireo antoko politika ara-dalàna niaraka ao anatin’ny IRD kanefa ny antoko politika dia miomana haka fahefana amin’ny fomba demokratika no antom-pisiany ? Midika io fa toa antoko malemy sy kanosa tsy afa-mandeha irery ihany ireo mitambatra mialokaloka ao anaty fitondrana. Tena afaka ny hiaro ny fahefam-panjakana sa hazo boboka hiketrika tombontsoa fotsiny ? Tena tanjaka sa fanararaotana ny fahefam-panjakana ny an’ny vovonana manohana kandida depioten’ny filoha ? Ny anarana vovonana aza, dia saika miova hatrany niainga tamin’ny TGV, MAPAR, IRMAR, IRD …

Toky R

Tia Tanindranaza0 partages

Fiarahamonim-pirenenaRaikitra indray ny antso avo ho an’ny filaminana

Nanao antso avo amin’ny vahoaka hilamina sy amin’ny manampahefana ary ny rafitra ara-pifidianana mba hanaja ny tsy fitanilàna ny sabotsy teo ny ivontoerana Safidy izay sehatra iray anaraha-maso ny fifidianana eto amintsika.

 

 Ny filaminana tsikaritra nandritra latsa-bato ny 27 mey 2019 sy ny ampitso dia nanjary nodimbiasan’ny tranga mifono herisetra nanomboka ny 29 mey, taorian’ny nivoahan’ny voka-pifidianana vonjimaika, hoy izy ireo. Distrika maromaro toa an’Ambositra, Bealalana, Bekily, Marovoay, Ihosy, Belo Tsiribihina, Maroantsetra, Sakaraha, Mahabo, Antananarivo Atsimondrano no nisehoan’izany. Fomba fanoherana isan-karazany no nisehoan’izany toy ny fandoroana birao SRMV, « cocktail molotov », eny amin’ny Facebook, fidinana an-dalambe miaraka amin’ny « sorabaventy ». Hitanay ho fiarovan’ny vahoaka ny safidiny anefa, hoy ity sehatra ity, no anton’ireo fihetsika rehetra ireo saingy miantso ny rehetra tsy handao ny fanarahan-dalàna ny Safidy.

J. Mirija

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Voka-pifidianana vonjimaikaHohajaina ny 15 jona

“Afaka roa herinandro ny famoahana ny voka-pifidianana vonjimaika amin`ny fifidianana solombavambahoaka”, hoy ny CENI.

 

Feno ny sabotsy lasa teo ireo fitanana an-tsoratra nalaina sary avy amin`ny SRMV manerana ny nosy. Raha ny voalazan`ny lalàna, tsy maintsy tonga eto Antananarivo omaly ireo antontan-kevitra rehetra avy amin`ireo SRMV. Ireo faritra izay tsy mahatonga izany any amin`ny SRMV kosa dia heverina ho toy ny tsy nisy ny fifidianana tany amin`ireny toerana ireny, hoy i Thierry Rakotonarivo, filoha lefitry ny CENI. Nohamafisiny fa hanaovana ny atao hoe “PV de carence” na fitanana an-tsoratra fahitana fototra ny tsy fanjarian`ny fifidianana tamin`ireny toerana ireny. Vinavinaina hivoaka ny 15 jona ho avy izao ny lisitra vonjimaikan`ireo solombavambahoaka. Tsy misy fiantraikany kosa amin`ny daty napetraka ireo fitarainana ataon`ireo kandidà sasany mahakasika ny fikirakirana vokatra. Nanipika kosa i Thierry Rakotonarivo fa fandikan-dalàna ny fitaomana olona hanao fitokonana na inona na inona antony.

Marigny A.

Tia Tanindranaza0 partages

Marc Ravalomanana“Leo kolikoly sy fitiavan-tena ny vahoaka”

Vitsy ny olona no tonga nifidy ary maro no azo hanazavana izany, toy ny tsy fahatokisan’ny vahoaka ny rafitra mpikarakara fifidianana noho ny zava-nitranga tamin’ny fifidianana filohan’ny Repoblika farany teo, ny laza ratsin’ny Antenimieram-pirenena noho ny nataon’ireo solombavambahoaka teo aloha izay nanjakan’ny kolikoly, hoy i Marc Ravalomanana.

Ino Vaovao0 partages

BAOLINA LAVALAVA : Efa vonona hiatrika ny Lalaon’ny Nosy ny “Makis de Madagascar”

 Efa vonona tanteraka ny fanomanana ny lalaon’ny Nosy amin’izao fa pitsopitsony sisa no alamina, raha ny fanazavana. Ireo mpiangaly ny Baolina lavalava na ny Rugby amin’ny “Senior7” no nofidiana sy nomanina hiatrika ny lalaon’ny Nosy hoy Andriamatoa Rakotomalala Marcel, filohan’ny Federasionin’ity taranja ity. Sokajy lehilahy ihany no handray anjara satria ireo no efa nanomana efa ela ary efa fanambin’ny “Malagasy Rugby” sy ireo mpilalao ao amin’ny Makis an’i Madagasikara ny hahazo vokatra mahafa-po ka izany  no nifantenana mialoha ny mpilalao handrafitra ny ekipa.

Efa fantatra tamin’ny volana febroany ny mpilalao handrafitra ny ekipam-pirenena satria efa nandeha nanao fitetezam-paritra tany La Réunion ny ekipam-pirenena hiatrika ny lalaon’ny Nosy. Ao amin’ny tena heriny ny mpilalao amin’izao satria tamin’ity taona ity no tsara indrindra ny fanomanana.” hoy hatrany ny filohan’ny Federasiona. Isan’ny nahazo tohana avy amin’ny ministera mpiahy ihany koa ny “Malagasy Rugby” ary mbola antenain’izy ireo hatrany ny fitohizan’izany satria maro ny fandaniana tsy maintsy atao amin’ny fikarakarana nefa ny mpilalao Rugby dia saika mpiasa miasa isan’andro avokoa, ny fanazaran-tena koa anefa etsy an-danin’izay dia tsy maintsy fenoina ny efatra andro isan-kerinandro..A

Ino Vaovao0 partages

FIADIANA NY TOMPONDAKAN’I EROPA : Resin’i Liverpool tamin’ny isa 2 noho 0 ny Tottenham

Samy Klioba anglisy roa izay nahitana an’i Liverpool sy ny Tottenham no nifanandrina tamin’ity famaranana ity. Voahosotra ho tompondak’i Eropa ny Liverpool rehefa avy nanamontsana an’i Tottenham tamin’ny isa 2 noho 0. Taorian’i Real de Madrid araka izany dia ny Liverpool indray no voahosotra ho tompondakan’i Erôpa.

Vao roa minitra latsaka monja no nanombohan’ny lalao dia naharay baolina tsy nahy tamin’ny tanany ny ekipan’ny Tottenham, notsarain’i Mohamed Sallah avy hatrany ny baolina taorian’izay ka avy hatrany dia nigorobaka ny harato. Io no isa iray voalohan’ny azon’ny Liverpool ary niady ny lalao taorian’izay. Samy niezaka nampiditra baolina avokoa na ny Tottenham na ny Liverpool nandritra ny fizaram-potoana voalohany saingy tsy nahita. Efa taty amin’ny minitra faraparan’ny fizaram-potoana faharoa indray vao nahita iray ry zareo Liverpool ka io no nanome isa roa noho iray. 

Raha i Liverpool manokana no asiana resaka dia efa faneniny amin’izao izy no tompondaka sy  nandrombaka ny amboara. Mifanohitra amin’izay kosa ny Tottenham satria sambany teo amin’ny tantara izy ireo no tonga tamin’ny dingana famaranana sy niady ny ho tompondaka tahaka izao kanefa dia izao raraka izao indray. Ankoatra izay, efa imbetsaka no nifandona ny ekipan’i Liverpool sy Tottenham ary azo eritreretina ihany ny saika nandrombahan’i Tottenham ny amboara nandritra io fifandonana io.

Raha totaliana tsotsotra dia efa in-43 nirava ady sahala sy samy tsy nitoko ireto ekipa roa ireto nandritra ny fifandonana miisa 170 nifanandrinany tamin’ny lalao rehetra nandraisan’izy ireo anjara hatramin’izay. Ankoatra izay, efa nandresy in-79 ny “Les Reds” (Liverpool) raha toa ka fandresena in-78 ho an’ny Spurs (Tottenham).

Ny Ami

Ino Vaovao0 partages

LALAO FAMARANANA NY “TELMA COUPE DE MADAGASCAR" : Lasan’ny Fosa Juniors avy any Boeny ny amboara

Nifanandrina tamin’ity lalao famaranana ity moa ny Cnaps Sport avy any Itasy sy ny Fosa Juniors Boeny. Nangotraka tanteraka ny lalao satria sady nanala vela ny Cnaps Sport no niezaka nandrombaka ny amboara nandritra io lalao omaly io saingy tsy nahatohatra ny Fosa Junior fa lavony tamin’ny isa iray noho ny aotra nandritra ny fanalavam-potoana.

Na efa imbetsaka aza mantsy ny ekipa roa tonta no nifanafika  sy nanao ny ainy tsy ho zavatra mba hampidirana baolina ao anaty harato dia nijanona ho aotra sy aotra hatrany ny lalao nandritra fizaram-potoana voalohany ary toy izany koa nandritra ny fizaram-potoana faharoa. Niroso tamin’ny fanalavam-potoana ny lalao taorian’izay, niady dia ny mpifanandrina ary efa taty amin’ny minitra faha-113 vao nahita isa 1 tamin’ny alalan’i Sambatra ny Fosa Juniors. Vantany vao nahita io isa iray io Fosa Juniors dia nanidy trano tanteraka ka nijanona tamin’izay ny isa nisarahan’ny roa tonta.

Azo lazaina ho “Tsy afa-bela” tanteraka ny Cnaps teo anatrehan’ireto Fosa Juniors avy any Boeny ireto satria vao tamin’ny alarobia 29 Mey 2019 lasa teo no nifanandrina tany amin’ny Kianja Rabemananjara Mahajanga ireto ekipa ireto. Resin’ny Fosa Juniors roa noho iray ny Cnaps Sport tamin’io andro io. Nanantena ny hanala vela omaly saingy izao resy fanindroany izao indray. Koa satria ny Fosa Junior no voasoratra ho mpandresy dia izy ireo izany no hisolo tena an’i Madagasikara amin’ny fiadiana ny amboaran’ny Kaonfederasiona Afrikanin’ny Baolina kitra na ny CAF amin’ny Taona 2020.

Ino Vaovao0 partages

DISTRIKAN’IFANADIANA : Mitsoa-ponenana noho ny asan-jiolahy ireo tantsaha

Efa ho iray volana mahery teo izany no tonga mandroba sy manimba ireo voly  eny an-tanimboly  izy ireo ary koa  mampihorohoro amin’ny fandrahonana ho faty . Fianakaviana iray tao an-toerana no lasibatra   tamin’ny herinandro lasa teo ka  lasan’ireo olon-dratsy tamin’ izany  ny volabe aminan-tapitrisany   napetraka tao  an-trano izay voalaza fa  vidina kafe. Saika ho isanandro no mihaodihaody eny amin’ny manodidina ny ireo jiolahy  , Tsikaritry ny mponina anefa  fa toa  olona  vaovao  ireo tonga manafika ny tanàna saingy tsy mbola voafaritra mazava ny toerana fieren’izy ireo . 

Efa nisy ny fampandrenesana ny mpitandro filaminana  ary  eo am-panatontosana ny  fanadihadiana lalina taorian’ny fanafihana tokantrano  very vola. Manao antso avo amin’ny mpitondra  fanjakana  ihany  koa mba hijery akaiky  ny raharaha satria dia mandry tsy lavo loha ny mponina ao an-toerana . Hetahetan’ny rehetra ihany koa raha mba hanampiana isa  ireo mpitandro filaminana miasa any amin’iny faritra iny.  Tsara marihina mantsy fa fotoana vitsy monja sisa dia hisokatra ny taom-piotazana  ny vokatra lavanila , ahiana ny mety ho  firongatry ny tsy fandriam-pahalemana indray raha toa ka tsy mandray fepetra hentitra dieny izao .

Tatianà R.

Ino Vaovao0 partages

SAMBAVA : Ankizivavy 14 taona bevohoka narian’ny vadiny teny amin’ny tobim-piantsonan’ny taksiborosy

 Raha ny fitantaran’ilzay zazavavy dia  efa ho iray volana no nialan’izy mivady ireto tany Analalava, dia Ramatoatoakely Raherimalala Angela  izay  mbola vao 14 taona monja kanefa efa mitoe-jaza,  i Daniel manodidina ny 40 taona eo ho eo no nolazain’ity farany  fa vadiny , izay nahabevohoka azy. Tao amin’ny vohitra atao hoe Befitiana Ambany izy ireo dia no nipetraka  ka  tonga tao  amin’ny Faritra Sava ary  nijanona tao Nosiarina, Sambava nandritra roa herinandro, Tamin’ny alakamisy 30 mey 2019  lasa teo dia nanana fikasana ho ao  an-drenivohitra Sambava izy mivady ireto.

Tapak’izy ireo tamin’izany fa ity zazavavy kely mitoe-jaza vao 14 taona vadin’ ilay Rangahy aloha no nakana "Taxi Bajaj" dia ny vadiny manaraka avy aoriana hono. Ny zoma 31 mey, tamin’ny 09 ora maraina no nahatongavan’ilay ankizivavy teny amin’ny “Parcage’ Antanifotsy, kanefa tsy nipoitra intsony ilay rangahy vadiny, Daniel zay nahabevoka azy sady nitondra azy avy tany amin’ny Distrikan’Analalava, Faritra Sofia.  Efa eo am-pelatanan’ny mpitandro filaminana sy ny tompon’andraikitra rehetra ny momba ity raharaha ity ankehitriny  ka karohina fatratra ilay raim-pianakaviana satria dia mananosarotra ny zava-niseho  amin’ny maha zaza tsy ampy taona ity farany.

Tatianà R.

Ino Vaovao0 partages

FANAFIHANA MITAM-BASY TAO SAMBAVA : Nidoboka am-ponja ilay miaramila sy ny vadiny voarohirohy

Raha ny loharanom-baovao  voaray dia nananosarotra ny  tompon’andraikitra ny fantatanterahana ny fanadihadiana  ka  nanomboka  tamin’ny faha  22 mey lasa teo vao tena  afaka niroso tamin izany famotorana izany ireo zandary. Vokany,  niafara tamin’ny fanolorana azy tany amin’ny Fitsarana ary nampidoboka azy mivady vonjimaika any am-ponja izao. Raha tsiahivina ny raharaha dia vola teo amin’ ny 17.400.000 Ariary no voaroba tamin’io fotoana io,   Miiisa dimy  eo  ankehitriny no nidoboka any am-ponja, izay niampy ity miaramila sy ny vadiny ity.  Mitohy hatrany  moa ny fanadihadiana lalina, arahina akaiky ny fivoaran’izany.

Tatianà R.

Midi Madagasikara0 partages

CCESCA Antanimena : « Festival Bagasy » première édition  clôturé en beauté

Le festival Bagasy a été inauguré officiellement le 31 mai. Des différentes activités ont été effectuées lors du jour de l’ouverture officielle à l’IKM à Antsahavola.  Hier, le festival a été clôturé au CCESCA. Ny Solika, Kolibera, Ny Vaomaintilany, Aro kanton’ny Fahiny, Ny Angola Itokiana, Karoka Dinarison, Tafasiry Kolo Kanto, et  Ny Tsi- Ahy ont livré un concert. «Aody ry Analamanga », « Diso lalana » et « famin-dra tanora » résonnaient  la salle.

La première édition était un coup de maître pour les organisateurs.

Iss Heridiny

Midi Madagasikara0 partages

Tsy filaminana eto Toamasina : Mihetsika ihany koa ny miaramila

Isan’ny fokontany tsy milamina amin’ny fanendahana sy vaky trano ary fanafihana mitam-piadiana amin’ireo mpivarotra ny fokontany Analakininina Hopitaly be iny. Voasoketa lava ao anatin’izany ireo vata-miaramila eo anivon’ny toby 1/RM3 isaky ny misy ny tranga ao an-toerana. Vokany, misy ny hetsika iarahan’ny andrimasom-pokonolona notsongaina manokana sy ny vata-miaramila eo anivon’ny 1/RM3 tarihan’ny Ajida Narcisse Nicolas manao fisafoana ny fokontany isan’alina nanomboka ny fiandohan’iny herinandro nivalona iny. Ny zoma teo dia nahazoam-bokatra ny fisafoana fametrahana filaminana nataon’izy ireo, satria mbola tafiditra ao anatin’ny fokontan’izy ireo ny eny amoron-dranomasin’ny hopitaly be sy ny faritry ny tetezan’ny hopitaly be iny. Tovolahy roa, Lovaniaina 30 taona sy Michel 28 taona, izay samy mponina ao amin’ny fokontany ihany no saron’izy ireo tao ambanin’ny tetezan’ny Hopitaly be mibizina rongony. Nandritra ny fisavana azy roa lahy ireto dia nahatrarana fonosana rongony fifoka milanja 500g efa vonona amidy, sy voana rongony malaza any ivelany ireny izay vita amin’ny “héroine” maro be, tany amin’izy roa lahy ireto. Raha ny fanazavana dia ny teratany malagasy no mpividy ny rongony fohana amin’izy ireo ka 1.000 ariary hatramin’ny 3.000 ariary ny fonosana amin’izany; ireo teratany vahiny sy ireo mpanambola kosa no mpividy ilay rongony voany ka 30.000 ariary hatramin’ny 60.000 ariary ny famarotana izany, arakaraka ny habehan’ilay voana rongony izany. Ny firongatry ny zava-mahadomelina toy izao no olana ara-pilaminana eto Toamasina, satria ireo jiolahy tratra dia saika avy nidoroka na mpidoroka ary nahitana fitaovam-pidorohana avy koa. Ny sabotsy teo no natolotra ny zandary afaka manao ny fanadihadiana izy roa lahy ireto, izay heverina hiakatra fitsarana anio alatsinainy na ny talata ho avy izao.

Malala Didier

Midi Madagasikara0 partages

Football- Telma Coupe de Madagascar : Fosa Junior s’offre une victoire à l’arraché !

Le ministre des Sports, Tinoka Roberto, remettant le trophée au capitaine de Fosa Junior, Baggio.

La finale de la Coupe de Madagascar de football a tenu son pari en ne rendant son verdict qu’à 4mn des prolongations et permettre ainsi au Fosa Junior de remporter le titre. C’était hier dans un stade de Mahamasina à moitié rempli, ce qui est déjà une sacrée performance face à la démission du public.

Elle a mis du temps à se dessiner mais la victoire de Fosa Junior était d’autant plus belle ayant entraîné la joie de plus d’un millier de supporters venus de Mahajanga en car. Une combinaison entre Elefoni et Sambatra permit à ce dernier de marquer l’unique but de la rencontre (116è).

Théodin blessé. Jusque là irréprochable, le gardien de la CNaPS Sport a cédé sur ce coup de butoir de Sambatra. Excellent tout au long de la partie, Ando a fait plusieurs arrêts reflexes au grand dam des Majungais qui commençaient à douter. La charnière centrale de la CNaPS avec Ricky et surtout un Tantely retrouvé était des plus solides pour repousser les assauts majungais, du moins jusqu’à ce dribble de Sambatra qui, du plat de pied, parvenait à tromper le portier de la CNaPS.

Cette dernière avait pourtant tenté de déjouer la vigilance des Majungais en composant dans un premier temps avec les anciens dont les deux attaquants Niasexe et Dadamanga mais regroupé en défense, Fosa a su résister à la pression imposée par les caissiers malgré la sortie sur blessure de son homme à tout faire notamment Théodin.

Une lueur d’espoir pour la CNaPS. Mais la défense majungaise avec Elefoni et Doda sur les ailes tint bon. Avec un premier rideau formé par Baggio et Xavier, Fosa a fait bien plus que se défendre mais malheureusement pour lui, la CNaPS a su répondre présent. Du moins jusqu’à ce but de Sambatra qui scellait ainsi le sort de la CNaPS Sport quant à l’aventure africaine. Sauf peut-être si Fosa va encore gagner lors de la dernière journée de la THB Ligue des champions contre l’AS Adema auquel cas la place en coupe africaine reviendrait au club finaliste de la Coupe.

Reste à espérer si la CNaPS Sport aura encore assez de ressources, au propre comme au figuré, pour faire face à une participation en Coupe d’Afrique. C’est toute la question…

Clément RABARY

Midi Madagasikara0 partages

Owne Alek : Dimy taona tsy hita maty tsy hita velona

Ny 24 jiona 2014 izy no nisy naka an-keriny tao Toamasina i Owne Alek, teratany indopakistanais. Dimy taona aty aoriana dia tsy mbola misy mangirana ny momba azy. Tsy fantatra na maty na velona ary tsy misy pitsopitsom-baovao momba azy mihitsy na dia teo aza ny fikarohana nandeha. Feno 30 taona tamin’ny 30 mey teo izy raha mbola velona aina ary nahatsiaro manokana azy ny fianakaviany, toy ny isan-taona. Nilaza izy ireo fa mbola tsy kivy ary manainga ny olona hatrany mba hanampy azy ireo amin’ny fanomezam-baovao. Isan’ny tena mampiahiahy ny toe-pahasalaman’i Owne Alek izay tsy maintsy manao tsindrona isan’andro. Fotoana fohy taorian’ny kidnapping dia efa nisy ny vola naloan’ny fianakavian’i Owne Alek kanefa mbola tsy navotsotry ny jiolahy ny tenany. Nisy indray ny fanomezana tambin-karama ho an’izay olona afaka manome vaovao momba ity tovolahy ity. Hatreto dia nandamoka avokoa izany ary dimy taona aty aoriana dia tsy mbola hita, na maty na velona, i Owne Alek. Raha zohina ny tantaran’ny kidnapping izay nitranga teto Madagasikara dia ity Indopakistanais iray ity ihany no tena tsy navotsotry ny jiolahy ary tsy nanomezany vaovao. Nisy ny notazomina ela mba hampiakarana ny saran’ny takolon’aina. Ny an’i Owne Alek kosa dia sady nangalàna vola no tsy hita intsony izay misy azy.

D.R

Midi Madagasikara0 partages

Toliara II : Fasana maro indray vaky 

Nanomboka ny fiandohan’ity taona ity no mankaty, dia nirongatra izay tsy izy ny vaky fasana sy halatra taolam-paty any amin’ny distrikan’i Toliara I-II. Omaly, fasana maromaro indray no niara-vaky tamin’ny toeram-pandevenana tao Haviro Toliara, ka naparitak’ireo tsy mataho-tody teny rehetra teny ny taolambalon’ny razana tsy nentin’izy ireo. Raha ny vaovao voaray, dia fianakaviana handevina vao maraina ny havan’ny nodimandry no nahita ny zava-nisy, ka niantso haingana ny tompom-pasana nampahafantatra ny zava-misy. Manoloana ny vaky fasana tsy misy fahataperana, ary mba hampihenana izany, dia tapa-kevitra ny sasany amin’ ireo fianakaviana manodidina ny iray alina mandevina ao Haviro, fa hanao tsipaipaika ara-bola hanakaramana mpiabina, ary hasiana jiro mandeha amin’ny « panneau solaire » ny sisin-tany fandevenana. Raha ny vaovao voaray, dia nisy karapanondron-dehilahy iray tamin’ireo namaky fasana tao Ankiriho Belalanda no latsaka teny am-pasana, ny 8 mey lasa teo. Hatramin’izao anefa ity lehilahy voalaza fa mpamaky fasana avy ao Maromiandra ity, dia tsy misy sahy misambotra, nefa hitan’olona foana isan’andro miriaria miaraka amin’ny moto-ny.

Eric Manitrisa

Midi Madagasikara0 partages

Morombe : Olona telo maty voakapa famaky 

Mirongatra ny vono olona amin’ny alalan’ny fira sy kapa famaky any amin’ny distrikan’i Morombe, Faritra Atsimo Andrefana, ka mihorohoro ny mponina eo anatrehan’izany, ary manao antso avo amin’ny tompon’andraikitra mahefa. Raha ny vaovao voaray, dia olona telo no maty voakapa famaky, novonoina tamin’ny fomba feno habibiana avokoa, tany amin’ny kaominina ambanivohitra Ambahikily. Raim-pianakaviana mpividy vary ny iray, izay hita faty nihosin-drà nisy namono teny an-dàlana, afak’omaly naraina tokony ho tamin’ny sivy ora, niala kely ny tanànan’ Andranonakanga, any amin’ny fokontany Namatoa. Raha ny nambaran’ny havan’ny maty, dia saika handeha hividy vary tao an-tanànan’i Miarisoa ity mpandraharaha ity no notaperin’ny dahalo mpanakan-dalàna ny ainy. Roa andro talohan’izao, tao Miarisoa hatrany, dia rangahy iray nifoha maraina handeha ho any an-tanimboliny no maty tsy tra-drano nisy namono tamin’ny fomba mamoehatra. Ny marain’ny zoma teo kosa, lehilahy iray avy nisotro toaka gasy voalaza fa mamo hamonjy fodiana no hita faty teny an-tanimbary, izay voakapa famaky teo amin’ny lohany.

Eric Manitrisa

Midi Madagasikara0 partages

Table ronde : Un grand pas pour la  « Fondation H », un soulagement pour les artistes contemporains m...

Cette table ronde a permis d’identifier les réels problèmes des artistes et permettrait de promouvoir l’art d’une manière pragmatique  et efficace.

Une table ronde s’est effectuée au  « Galaxy » Andraharo, vendredi dernier. Poètes, peintres, sculpteurs, photographes et dessinateurs sont venus assister  à cette réunion  .

On se rend de plus en plus compte qu’il est très difficile aux artistes qui ne disposent pas de groupe d’accompagnement et surtout  de  campagne de promotion de vendre leurs  œuvres. Quelques  artistes malgaches  émergent du lot, parce qu’ils sont parrainés par des structures qui regorgent de tourneurs, et une équipe managériale efficace. Sinon, il est difficile d’œuvrer de façon durable sans être accompagné d’une équipe forte. De plus, les salles de production travaillent avec des professionnels. Tous travaillent en réseau. De nos jours, la  majorité  des  artistes  éprouve   des difficultés  à  s’engager de façon privée : ils vont dans la plupart des cas exposer leurs arts  dans  de  petites salles.

Lors de la table ronde, le peintre  Rambelo a affirmé que le marché de l’art s’est dégradé depuis la fermeture de plusieurs galeries ainsi que l’école des  Beaux-  Arts. A son tour,   Dina Rabearivelo insiste sur la vulgarisation  des arts afin que les Malgaches puissent connaître    les œuvres des artistes contemporains.  Puisque  les difficultés rencontrées   sont presque les mêmes, ils étaient convaincus qu’une formation plus élaborée  dans la pratique des arts est nécessaire. Le manque de promotion a été également évoqué lors de  cette table ronde. En outre,  la relation entre les artistes malgaches est timide. C’est d’ailleurs un problème majeur  qu’il faut résoudre pour qu’ils puissent partager leurs expériences.

Certains pensent que « les démarches pour la promotion de l’art à Madagascar doivent commencer par ce genre de réunion. Cette table ronde a permis d’identifier les réels problèmes des artistes, cela  permettrait de promouvoir l’art d’une manière pragmatique  et efficace. Cela change des solutions miracles qu’on essaie de vendre aux artistes et qui sont pour la plupart calquées sur des modèles étrangers qui ne conviennent pas à la réalité du pays ».

Initiative. Les  œuvres des artistes reflètent non seulement les us  et coutumes malgaches mais elles participent  également  à la construction identitaire du pays. Ainsi,  la « Fondation H », une organisation artistique,   épaule ces précepteurs  afin qu’ils accomplissent leurs vocations.  Après avoir entendu les desiderata  des artistes, la « Fondation H » propose des  solutions à savoir  la mise en place des programmes artistiques  afin de promouvoir les savoir-faire des artistes malgaches. Ces derniers seront également recenser afin que l’organisation  puisse les former. Enfin,  une lettre sera également adressée au ministère de la  Culture afin que  cette institution étatique soit informée   de tout ce qui concerne les œuvres artistiques en général  et  l’art contemporain en particulier.

Iss Heridiny

Midi Madagasikara0 partages

Maroantsetra : Les manifestants ont enfreint la loi, selon les responsables locaux

Les responsables étatiques de Maroantsetra notamment ceux du district et des forces de l’ordre ont tenu une conférence de presse le 31 mai dernier. Cette rencontre avec les médias a également vu la présence de la Commission Electorale de District (CED) et du chef d’antenne de la Ceni dans ladite localité. Selon le CED, les manifestants ont enfreint les lois en vigueur et n’ont pas aussi obtenu l’aval des autorités compétentes. On a demandé aux partisans du candidat soutenu par ces derniers d’apporter des preuves mais ils ne se sont pas manifestés jusqu’à ce jour (31 mai). Ils ont demandé aussi une confrontation des procès-verbaux mais jusqu’à preuve de contraire, ils n’ont pas répondu aussi présent. Selon les différents intervenants lors de cette rencontre avec la presse, il faudrait savoir faire la distinction entre anomalies et fraudes. Ils estiment ainsi qu’il n’y avait pas eu de fraudes électorales, étant  donné que ceux qui disent cela n’ont pas de preuves. Et de conclure qu’on ne doit pas accepter le non-respect de la loi.

Recueillis par Dominique R.

Midi Madagasikara0 partages

Vers une vague de recours devant la HCC

Les élections législatives se sont déroulées dans l’ensemble dans le calme. Cependant, la belle image que l’on voudrait retenir s’est assombrie par ces contestations violentes qui ont eu lieu  dans certaines localités du pays. La réunion des responsables de l’OMC  qui s’est tenue à la  primature, vendredi dernier a débouché sur une mise en garde très ferme  du premier ministre à ceux qui troublent l’ordre public.  L’appel au calme adressé par des organisations de la société civile ne dissipe pas le malaise qui s’est installé depuis la semaine dernière.

Vers une vague de recours devant la HCC

Les manifestations qui ont eu lieu la semaine dernière dans certaines localités ont défrayé la chronique la semaine dernière. Elles ont été organisées par des partisans de candidats qui ont dénoncé de nombreuses irrégularités. Les plus violents ont été ces saccages et incendies de bureaux de vote. Les manifestants  qui  ont crié à la fraude  ont exprimé leur colère sans aucune retenue.  C’est leur manière de protester contre les injustices dont ils estiment être victimes. Les autorités n’ont pas l’intention de laisser se produire d’autres incidents aussi graves. Et elles rappellent que  les moyens de recours existent et les contentieux électoraux sont jugés par la HCC. Les procédures à suivre sont claires. Quoiqu’on dise et quelque soient les reproches que l’on peut faire à ces personnes, on peut dire qu’il y a un vrai malaise. Le parti TIM a d’ailleurs affirmé qu’il entendait faire toutes les démarches nécessaires pour ne pas être lésés. La voie de la légalité est la meilleure et les candidats vont dans leur majorité la respecter. C’est auprès de la HCC qu’ils vont se tourner pour voir respecter leurs droits. Il est donc nécessaire qu’ils préparent leur dossier de la manière la plus sérieuse possible. Ils doivent le faire pour qu’ils étayent bien leurs arguments  juridiques pour  ne pas se voir répliquer : « mitombona fa tsy azo raisina  »

Patrice RABE

Midi Madagasikara0 partages

Tennis- Circuit africain U14 : Randy Rakotoarilala en démonstration !

Randy Rakotoarilala (à gauche) a retrouvé toute sa puissance sur les cours de Nairobi Club.

Les deux étapes du circuit africain U14 disputées pendant une semaine à Nairobi, ont permis à Randy Rakotoarilala de confirmer tous les biens qu’on pensait d’elle.

Imperturbable, elle s’est offert le simple de l’étape 1 avec une aisance déconcertante avant d’échouer en double en étant associée à la Zimbabwéenne Nicole Matukutire.

Moins chanceuse à l’étape 2 où elle se faisait surprendre en demi-finale par l’Egyptienne Mariem Khaled qu’elle avait déjà battue à l’étape précédente, Randy Rakotoarilala a dû se contenter de la troisième place du simple en battant par Walk Over l’Egyptienne Kenzy Garab.

Une sacrée  performance qui lui permet de se classer à la 3ème place africaine en U14 avec ses 1275 points.

Quant à Mahefa Rakotomalala, il a décroché le titre du double de l’étape 1 aux côtés du Zimbabwéen Benedict Badza. Il a terminé à la 6ème place du simple.

Tefy Rabarijaona, quoique blessé, s’est hissé jusqu’en demi-finale du double avec l’Egyptien Ahmed El Karmoty.

Elisoa Andriatefihasina et sa cousine Randy Andriatefihasina ont échoué en demi-finale du double.

Bref, les jeunes Malgaches ont largement rempli leur mission en parvenant à se mêler à l’emballage final. C’est dire que le tennis de la Grande Ile est en train de se frayer une place au soleil et que nos joueurs sont bien capables de relever leur niveau pour peu qu’on arrive à les accompagner dans les tournois africains majeurs.

Clément RABARY

Midi Madagasikara0 partages

Chronique de Mickey : Les îles éparses une  mariée trop belle  pour nous

Il   est   d’usage  à Madagascar  que ceux qui partent dans d’autres contrées ramènent lors de leur retour en signe d’affection pour ceux qui sont restés sur place le « Voan-dalàna ». Cette fois-ci l’attente est autrement plus forte que les autres fois car l’on attend que leur panier contienne , la restitution  à la Grande île de ce qu’on appelle les « Îles éparses » composées des îles Glorieuses, Juan de Nova, Bassas da India et Europa (Quid de l’île Tromelin ?). Question maintes fois mises sur le tapis  par l’opinion mais que les gens du pouvoir ont esquivée  avec  des formules plus ou moins démagogiques. Cette fois, l’on ne peut plus botter en touche, vu que lors de la campagne électorale, le candidat devenu président a promis « partout, en tous lieux » qu’il en a fait serment. La formulation de la demande est cette fois sans équivoque : « Je demande solennellement et officiellement à M. le président de trouver une solution pour la gestion ou la restitution des îles Eparses à Madagascar… »  En vertu de quoi ? D’une résolution de l’assemblée générale des Nations unies du 12 décembre 1979, ordonnant leur restitution.  Restitution dit le droit rappelle un orfèvre en matière de Droit International, en la personne du Professeur Raymond Ranjeva.  « Ma volonté est que nous ayons un dialogue pour aboutir à une solution commune. Le sujet mérite mieux que des recours juridiques, des contentieux et un mauvais débat. Nous allons lancer un travail conjoint pour aller vers une solution de développement commun dans la zone économique actuelle », a répondu le président français. L’enjeu est donc de taille sur le plan économique et stratégique que les deux s’acheminent clairement vers  un compromis ,la « cogestion » mais même  elle ne se fera pas  facilement.  Notre ministre   des Affaires étrangères a  annoncé  déjà que « La sécurisation de ces  îles serait pas assurée, par manque de moyens», en plus des voix discordantes s’élèvent des deux  côtés, comme celles  des Mahorais qui annoncent leur refus d’une éventuelle  cession sans parler  de celle des extrémistes en métropole. A  Madagascar, les opposants de Rajoelina ont déjà crié au scandale sur la dotation de 80 hectares pour l’industrie mauricienne, qu’en sera-t-il d’un éventuel contrat de cogestion des îles éparses ? La mariée est –elle trop belle que nous ayons peur de ne pouvoir la garder seul  mais avec sa famille ? Pauvre Radama ,Rasalimo ne viendra pas à Miandrivazo.

M.Ranarivao

 

 

 

 

Midi Madagasikara0 partages

Conseil Economique, Social et Culturel : La balle est dans le camp du Président de la République

Le 6 avril dernier, nous avons écrit que le Conseil Economique, Social et Culturel – prévu par l’article 105 de la Constitution – devrait être mis en place au plus tard fin Mai. Mais, nous voilà en Juin, le CESC n’est toujours pas mis sur pied. Hier, nous avons contacté Fleurys Razafindrazaka, le président de l’organisation de la société civile « Mijoro Mandroso » (Mima), et membre du comité ad hoc pour demander où en sommes-nous. « En ce moment, à l’heure où nous discutons, nous attendons le Président de la République », a-t-il informé. Effectivement, les réunions du comité ad hoc devaient aboutir à l’établissement d’un calendrier indispensable à la mise en place du CESC fin mai. Mais pour diverses raisons, cette mise en place est mise entre parenthèses.

Rattaché au Sénat. Par ailleurs, des affirmations selon lesquelles le CESC ne sera pas un organe « indépendant », mais sera rattaché au Sénat. « Cela reste des affirmations dans la mesure où l’Etat n’a fait aucune déclaration officielle y afférente. Ce que nous savons, c’est que le nombre des sénateurs est réduit à 18 mais le fait que le Conseil Economique, Social et Culturel soit rattaché au Sénat parce qu’il a une vocation économique et sociale n’est pas officiel », a souligné Fleurys Razafindrazaka. En attendant, poursuit-il, « nous avons enchaîné les lobbyings et les plaidoyers et nous avons reçu plusieurs soutiens de tous bords ». Fleurys Razafindrazaka d’indiquer que beaucoup d’organisations de la société civile ont déjà manifesté leur adhésion, tout comme, des organismes internationaux. Notons qu’outre Mima de Fleurys Razafindrazaka, Conecs d’André Ramaroson et Pladur d’Andriantsitohainarivo, font partie des parties prenantes. A titre de rappel, et selon les dispositions de l’article 105 de la Constitution, le Conseil Economique, Social et Culturel « saisi par le Gouvernement, donne son avis sur les projets de loi, d’ordonnance ou de décret ainsi que sur les propositions de lois qui lui sont soumis ; est compétent pour examiner les projets et propositions de loi à caractère économique, social et culturel à l’exclusion des lois de finances ; peut entreprendre, de sa propre initiative, toutes études ou enquêtes se rapportant aux questions économiques, sociales et culturelles ». En d’autres termes, il jouera le rôle d’interface. A suivre.

Aina Bovel

Midi Madagasikara0 partages

Ambatondrazaka : Deux gendarmes en mission victimes d’une vindicte populaire

On dirait que les forces de l’ordre n’ont plus de respect vis-à-vis de la population. Ce qui a été subi récemment par deux gendarmes dans la commune de Didy dans le district d’Ambatondrazaka  en est une preuve. Ils sont venus pour remettre de lettres de convocation à deux individus poursuivis d’avoir fomenter de trouble dans le « fokontany » de Fierenana-Ambohibe dans cette commune quand une foule en colère les ont accueillis par de jets de pierre. Grièvement blessés, ils suivent actuellement un  traitement médical auprès de l’hôpital d’Ambatondrazaka. L’affaire remonte au 28 avril 2019 à entendre les explications du Maire de la commune de Didy, David  Rakoto. Ce jour-là, près de  150 personnes munies des pancartes se sont rassemblées devant le bureau de la commune. Elles  ont manifesté pour réclamer la possession d’un terrain qui  appartient  à une autre personne. Opérateur économique dans la localité, le propriétaire affirme disposer de tout  papier  attestant son droit sur ce terrain depuis l’année 1994, explique le Maire. Ce dernier ajoute qu’en réalité,  ledit propriétaire n’a pas encore réclamé ce terrain mais cet imbroglio a fait suite à de rumeurs dont l’objectif serait de semer un trouble. Le 29 avril 2019, la manifestation menée pas ce groupe  d’individus s’est transformée en une revendication du limogeage du chef du « fokontany » de Fierenana-Androhibe. Informé de ce cas, le commandant de la gendarmerie de  la localité a alors envoyé les deux gendarmes sus mentionnés à Fierenana pour convoquer les deux individus soupçonnés être les leaders de la manifestation pour le besoin d’une enquête. Malheureusement, une foule qui était déjà sur les lieux les a accueillis par des jets de pierre et de morceaux de briques. Pour se défendre, les gendarmes ont dû recourir à leurs armes en tirant sept fois en l’air. Ainsi, la foule a fini par se disperser. Selon toujours les informations, une plainte portant sur cette agression a déjà déposée par ces gendarmes victimes. Mais, cela resterait toujours en instance. Aucune enquête n’est ouverte. Le Maire de Didy affirme que l’opérateur propriétaire du terrain en question est connu par ses actions en faveur  de la population locale. Plusieurs infrastructures dont des écoles, des centres de santé, un poste avancé de la gendarmerie ont été construites grâce à lui, a fait remarquer Maire David Rakoto.

T.M.

Midi Madagasikara0 partages

Facilitation des échanges : Des financements à trouver

Facilitation des échanges : Des financements à trouver.

Ratifié  en janvier 2016, l’accord sur la facilitation des échanges (AFE) est entré en vigueur à Madagascar en février 2017, après la création en novembre 2016 du Comité National de la Facilitation des Echanges (CNFE). Ce Comité a procédé la semaine dernière à son assemblée générale pour présenter les bilans et les perspectives.

Un bilan  positif même si le processus n’est pas encore bouclé.  Co-présidé par le Directeur Général du Commerce Extérieur et le Directeur Général des Douanes, le comité dispose d’une feuille de route adoptée en conseil de gouvernement en octobre 2018.  Il convient tout d’abord de noter que la Facilitation des Echanges  contient des dispositions visant à accélérer le mouvement, la mainlevée et le dédouanement des marchandises, y compris des marchandises en transit.  Les objectifs principaux sont notamment de simplifier, moderniser et d’harmoniser les procédures à l’import et à l’export en vue de la réduction des durées et coûts associés.   Ainsi, la vision de la feuille de route de la mise en œuvre de l’AFE est de faire en sorte qu’à la fin de l’année 2023, le temps nécessaire à la mainlevée sera réduit de 50% et  les coûts liés à la réplication des activités de transactions  sont enlevés entraînant l’augmentation du volume des échanges commerciaux de 25%. Dans la réalisation  de ces objectifs,  Madagascar bénéficie du Traitement Spécial et Différentié (TSD) qui prévoit la fourniture d’assistance technique et renforcement des capacités (ATRC) pour la mise en œuvre de l’Accord et qui doivent être notifiés à l’OMC conformément au calendrier des obligations de notification.

18 activités

En tout, 37 mesures doivent être appliquées pour la mise en œuvre de l’AFE. Une grande partie de ces mesures nécessité l’assistance des partenaires techniques et financiers. Sur la période 2019 – 2020,  le CNFE Madagascar mise sur la réalisation de 18 activités parmi lesquelles quatre  ont déjà trouvé des financements.  Il s’agit notamment de la mise en place d’une base de données sur les tarifs intégrés, le portail d’information, la mise en place de la gestion des risques et des coordonnées aux frontières, et la mise en place du guichet unique. Parmi les assistances techniques attendues, l’on peut citer, entre autres, les infrastructures et équipements,  les technologies de l’information et de la communication…  « La mise en place de l’AFE permet de résorber les problèmes de la lourdeur administrative qui pénalise les opérateurs en commerces internationaux » a expliqué le DG des  Douanes Zafivanona Ernest Lainkana.

R.Edmond.

Midi Madagasikara0 partages

Rugby – Championnat d’Afrique féminin : Les Makis à trois marches du bonheur !

Le ministre de la Jeunesse et des Sports, Tinoka Roberto, rend visite aux Makis, histoire de leur forger un bon moral.

Il restait trois matches aux Makis dames pour se qualifier à la prochaine Coupe du Monde de rugby. Rien que trois matches. Trois petits matches qui vont se tenir sur les hauteurs de Johannesburg durant le mois d’août et rentrant dans le cadre du championnat d’Afrique.

Il faut alors gagner ces trois matches pour décrocher le titre africain et par ricochet une place à la Coupe du Monde. Le rêve que nourrissent les Makis dames qui viennent de franchir un nouveau palier avec l’aide de la Coopération japonaise qui a mis la main à la pâte au point d’envoyer un de leurs techniciens pour prendre en main ces Makis et les emmener faire un stage au pays du Soleil Levant.

Du coup, l’appétit est venu mangeant que même l’idée d’aller défier les Sud-Africaines sur leurs terres ne leur font même pas peur.

Et outre ce match contre l’Afrique du Sud, Madagascar aura à se découdre avec l’Ouganda et le Kenya à Johannesburg et selon le calendrier ci-après :

9 août 2019 : Madagascar contre Kenya13 août 2019 : Afrique du Sud contre Madagascar17 août 2019 : Madagascar contre OugandaClément RABARY