Les actualités à Madagascar du Vendredi 03 Avril 2020

Modifier la date
Midi Madagasikara522 partages

Coronavirus : L’État commande cinq millions de masques « vita malagasy »

Photo : Présidence de la République

Cinq millions. C’est le nombre de masques que l’Etat Malagasy a commandé. Le président Andry Rajoelina l’a annoncé ce jour lors de sa visite d’une entreprise franche sise à la zone Forello Tanjombato, une des filiales du Groupe Ciel. Cinq usines textiles participent pour le moment à la confection de masques pour lutter contre le coronavirus. En effet, l’Etat envisage de fournir aux citoyens des masques « vita malagasy ». Pour l’heure, le Groupe Ciel a déjà offert 60 000 masques à l’Etat Malagasy. Seront prioritaires lors de la distribution, les forces de l’ordre, les commerçants et marchands ambulants, les bénévoles, ainsi que les agents communautaires. Bref, tous les travailleurs exposés à des risques et qui sont en contact direct avec la population, a annoncé le chef de l’Etat. Il serait aussi question de distribuer un masque pour chaque famille, conformément à la mesure qui demande à chaque ménage de n’autoriser qu’un seul individu à sortir pour faire des courses et assurer les provisions. Pour le moment, ces cinq entreprises franches produisent entre 100 000 à 150 000 masques par jour. Lors de cette descente à Tanjombato, le président Andry Rajoelina a expliqué que ces masques « vita malagasy » respectent la qualité et les normes internationales, ainsi que le protocole du Centre hospitalier universitaire de Grenoble. L’objectif de cette opération ne consiste pas uniquement à lutter contre le coronavirus, car l’Etat collabore aussi avec les entreprises franches pour conserver le travail de plusieurs milliers de Malgaches qui travaillent dans le secteur du textile. Lors de cette visite, le chef de l’Etat a été accompagné par la ministre du Commerce, Lantosoa Rakotomalala.

Davis R

Midi Madagasikara1 partages

Un monde différent après le coronavirus 

(Vision) Près de 5 200 morts et 220 000 cas de contamination. Depuis la fin de la semaine dernière, les Etats-Unis sont en train d’avoir le bilan le plus lourd des pays ravagés par l’épidémie de COVID-19. Ils ont dépassé la Chine qui a enregistré 3 360 décès et plus de 88 000 personnes contaminées, mais qui semble avoir remporté la bataille contre le coronavirus. L’Italie, les Pays-Bas, l’Espagne, la France et l’Allemagne suivent avec un décompte un peu moins macabre. La Grande île paie, elle aussi, son tribut, même si le coût est, pour le moment et de loin, beaucoup moins élevé. Mais les conséquences qui en seront tirées permettront de changer le mode de fonctionnement de la communauté internationale.

Un monde différent après le coronavirus 

Les grandes puissances qui dirigent le monde d’aujourd’hui ont toutes été ébranlées par la propagation de ce virus venu de la Chine. L’empire du milieu a été le premier a à en subir les contrecoups avec la quasi paralysie de son appareil économique. Ses dirigeants ont réussi, grâce à son système de gouvernance, à imposer des mesures drastiques pour stopper l’épidémie. Mais les autres pays ont ensuite été touchés. Les nations asiatiques, d’abord, ont subi les assauts de ce coronavirus. Mais elles ont réussi à surmonter l’épreuve de manière méthodique. L’Italie a subi de plein fouet le choc de la propagation du COVID-19, et elle a été très vite débordée. L’Espagne et la France lui ont emboîté le pas. C’est toute une réorganisation du mode de vie occidental qui a dû être instaurée. La mise en place du confinement n’a réussi qu’à freiner la pandémie, a paralysé toute la vie sociale et a ralenti fortement l’activité économique. Elle a permis de changer les relations humaines avec le retour des  notions de solidarité et d’entraide. La crise ne se terminera pas de sitôt et elle va permettre une révision du mode de fonctionnement de toutes ces nations durement éprouvées. Les Etats-Unis, dont le président Donald Trump avait minimisé la gravité de l’épidémie en la qualifiant de simple grippe, pleurent leurs morts et doivent appliquer les mêmes mesures que les autres. La plus grande puissance mondiale n’est qu’au début de son calvaire. Les semaines à venir devraient être terribles. Les séquelles de cette crise vont très vite se voir sur les plans économique et social.

Patrice RABE

 

Madaplus.info0 partages

Madagascar : le kidnappeur Homady Abdoul est mort à Ambanja la nuit du 31 Mars

Le fameux kidnappeur Homady Abdoul connu sous le surnom Doudoul est mort par balle la nuit dernière. Selon les nouvelles, il aurait tenté de s’échapper. Les gendarmes auraient tout essayé, mais aucun moyen n’a pu l’empêcher de fuir, ce qui les a poussés à user de leurs armes.
Homady Abdoul a été retrouvé par les gendarmes le 27 Mars, il avoué lors de son interrogation qu’il avait 2 autres complices surnommé Lama et Bota. Il a été derrière plusieurs enlèvements depuis l’année 2017 comme celui de Natan Andriatsitohaina, fils de Naina Andriantsitohaina, actuel maire de la ville d’Antananarivo, en décembre 2017. La gendarmerie est actuellement à la recherche de ses complices.
Midi Madagasikara0 partages

Lutte : Emma et Arsène testés négatifs au coronavirus

Reporté au mois de mai, le tournoi de qualification olympique pour les zones Océanie et Afrique prévu à El Jadida, Maroc risque encore de ne pas avoir lieu. « Pour le moment, je n’ai pas encore reçu la notification de la confédération africaine pour un éventuel report. Je pense qu’aucune délégation ne prendra le risque de s’y rendre au vu de la situation liée à la pandémie de coronavirus. Aussi, avec les mesures de confinement prises par de nombreux pays, qu’en est-il de la préparation des combattants ? », a déclaré Mamitiana Raveloson, président de la fédération malgache des luttes. Dans le cadre de la promotion de la discipline lutte dans la région océan Indien, un « tournoi inter Océan Indien » a été concocté par les fédérations et les ligues des pays de la zone. La 1re édition était prévue se disputer du 15 au 25 mars à Maurice, mais a été annulée à cause de la pandémie de coronavirus. Cinq pays ont déjà confirmé leur engagement pour participer à ce tournoi, à savoir La Réunion, Maurice, les Seychelles, les Comores et Madagascar. Sur le plan national, les dates des Championnats de Madagascar cadets, écoliers et seniors par équipes sont maintenues pour les 8 et 9 août. La lutteuse Emma Rasoanantenaina et le coach, Arsène Randrianasolo, ayant participé à un camp d’entrainement au Maroc faute de la tenue du tournoi de qualification olympique, ont été testés négatifs au coronavirus. Arrivés au pays le 12 mars derniers, Emma et Arsène ont été mis en quarantaine selon les directives de l’Etat. 

T.H

 

Midi Madagasikara0 partages

Covid-19 : K’Ala Nord et Dr Love sortent un morceau pour sensibiliser les malgaches 

La propagation de la pandémie de Covid -19 n’a pas laissé indifférents les artistes malgaches. Bon nombre d’entre eux ont tenté de sensibiliser leurs concitoyens. Si certains sont restés chez eux pour montrer l’exemple, d’autres ont pu aller au studio pour enregistrer des titres afin que le message passe rapidement. C’est le cas de K’Ala Nord et Dr love, deux artistes connus de la région Sava. «  C’est une des nos contributions en tant que membres et à la tête du comité communal de lutte contre la propagation du coronavirus », ont-ils expliqué. Sortie hier, la mélodie composée par le petit, un jeune musicien de la région, inonde déjà les ondes radios.

Experts en sensibilisation. Médecin, diplômé en épidémiologie d’intervention, adjoint au maire en charge de la communication du développement socioculturel et sportif, ancien responsable de la promotion de la santé au sein de la direction régionale de la santé publique de la région Sava, Marinjara Paul Edhino, alias K’Ala Nord est un rappeur engagé, membre du collectif Ampsy Dyh. Quant à Marinera Brayan Enrico, connu sous le nom de Dr Love, il est l’auteur de la chanson de la campagne électorale de l’actuelle maire d’Antalaha. Alors, ce n’est pas la première fois que ces deux artistes créent un morceau de ce type. 

Iss Heridiny

Midi Madagasikara0 partages

Basket-ball : Les 90 ans de Ratafia célébrés en comité réduit

Coronavirus oblige, les 90 ans de Ratafia, de son vrai nom Edmond Rakotoarivelo, ont été célébrés samedi dernier, dans la plus stricte intimité, avec une délégation des basketteurs du Stade Olympique de l’Emyrne. Ĺa délégation était conduite par le SG Rado Randrianasolo avec notamment Helina Randrianjatovo, une ancienne de l’équipe nationale. Cette dernière a également entraîné l’équipe féminine malgache U17 aux côtés d’anciens joueurs dont Donné Rajaonarisoa et son fils Mbola, ainsi que Lanto et quatre autres personnes.

Cette petite délégation s’est rendue au domicile de Ratafia à Amboasarikely, mais tous les anciens du SOE, aux quatre coins du monde, ont également envoyé un petit mot et certainement des cadeaux ou des tso-drano puisqu’il reste joignable au 0345270876. On citera en premier Naguib, l’ancien pivot du SOE et de l’équipe nationale aujourd’hui installé au Texas, mais également les membres actifs de l’ASTA (Amicale des Stadistes en France) avec le président Philippe Rajaonarisoa et Vony Rakotondrainimbola. On citera aussi tous les anciens et sympathisants du club notamment Paza Didier, Tombo Ramandimbiarisoa, Rarivo Solomampionona, Remy Rambeloson, Henri Randrianjatovo et Yves Rajaonarison. Tous des grands noms puisque certains ont occupé des postes ministériels. C’est dire combien Ratafia a été gâté et a reçu une belle fête, à la hauteur de ses 90 ans, malgré le confinement.

Clément RABARY

Midi Madagasikara0 partages

Gestion de la crise sanitaire : Le HVM veut aussi de la transparence

Le parti d’Hery Rajaonarimampianina amplifie les appels pour la transparence de la gestion de la crise actuelle, déjà lancés par les autres partis politiques et les différentes organisations de la société civile. Dans un communiqué publié ce 2 avril, et signé par le secrétaire général du parti, Mohamed Rachidy, le parti Hery Vaovao ho an’i Madagasikara (HVM) veut que les responsables « soient transparents dans la gestion des caisses de l’Etat dans le cadre de la crise sanitaire actuelle ». De même, les autres sources de financement ne doivent pas être opaques, estime le parti. Le favoritisme et toutes formes d’abus ne doivent pas, toujours selon le parti, transparaître dans la gestion des aides en nature destinées au plus démunis. 

Le parti HVM s’aligne aussi avec la déclaration de son allié Tiako I Madagasikara (TIM), à propos de la « nécessité d’une concertation » sur la gestion de la crise actuelle. Mais si Marc Ravalomanana, président du TIM, a lancé son appel pour cogiter avec le pouvoir en place sur la gestion de la crise pendant l’état d’urgence, le parti d’Hery Rajaonarimampianina, lui, s’intéresse à celle qui va suivre après la période d’isolement qui prendra fin officiellement ce samedi 4 avril. En effet, le parti HVM pense que « le président de la République devrait réunir tous les chefs d’institution pour se concerter afin d’évaluer la gestion de la crise et de réfléchir sur les décisions à prendre sur la manière dont on devrait gérer le pays après le 4 avril ». Une concertation qui devrait voir la participation de Rivo Rakotovao, président du Sénat, et non moins coordonnateur national du parti HVM, a laissé entendre le communiqué du parti. 

Rija R.

Midi Madagasikara0 partages

Lutte contre le Covid-19 : Le PM appelle au sens des responsabilités des uns et des autres

Double descente du PM en province.

Mahajanga et Nosy-Be ont aussi leur Centre de commandement opérationnel (CCO). Ces deux CCO « décentralisés » sont appelés à collaborer avec le pouvoir central ainsi qu’avec les forces de l’ordre, comme l’a fait remarquer le Premier ministre (PM) Christian Ntsay au cours de sa descente dans les deux localités. Le chef du gouvernement a aussi souligné « la nécessité d’un climat d’apaisement et de sérénité en cette période de lutte contre le Covid-19 ». Il n’a pas non plus manqué d’apprécier à sa juste valeur, « l’esprit d’entraide, de collaboration et de solidarité » entre les différents acteurs aussi bien publics que privés dans la lutte contre le coronavirus.

Mesures d’accompagnement. Le PM a particulièrement salué la volonté des opérateurs touristiques de ne pas procéder à des chômages techniques malgré la crise sanitaire qui paralyse en grande partie les activités économiques. Et de rappeler dans la foulée que le pouvoir a pris pour sa part, des mesures d’accompagnement comme le report du paiement des échéances fiscales, des factures de la Jirama… « Beaucoup a été fait mais des efforts énormes restent à faire », selon le locataire de Mahazoarivo. Tout particulièrement dans l’application des mesures prises dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire. « Le meilleur moyen de se protéger et de protéger les autres est de respecter les mesures et consignes », selon le Premier ministre qui en appelle au sens des responsabilités des uns et des autres.

R.O

Midi Madagasikara0 partages

Pop-up culture : DerOrt donne place à meinOrt

Extrait du derOrt au mois de février au Domaine By-pass

Malgré le confinement, le microcosme artistique ne cesse de bouger. Avec les moyens du bord, c’est sur la vague d’internet que les artistes surferont à bon escient. Pendant cette période de confinement,  le projet « DerOrt » du Cgm /Gz transfère sa scène d’Analakely sur sa page facebook. Cette fois encore, les artistes sont conviés à primer l’art et la création en faisant de son chez soi un espace culturel non conventionnel, « meinOrt ».  Traduit littéralement « mon espace », meinOrt transforme les salles de séjour, les chambres, les cours et les jardins en un lieu de résidence artistique. L’idée est de faire une petite vidéo de cinq minutes d’une performance artistique pertinente. Fait avec un smartphone, cela peut être un petit concert , de la danse, du slam, une performance, du théâtre, de la peinture, sur la situation actuelle ou pas… les possibilités sont infinies il suffit de faire stimuler l’imagination. 

Pour postuler, une description du projet en français en une ou deux phrases, avec le curriculum vitae de l’artiste est à envoyer sur  il@cgm-mada.de ou en message privé sur la page du facebook du Cgm avec comme objet, meinOrt.  Pour rappel, le projet entre dans le cadre de la mise en place d’espaces culturels éphémères. Le but est de mettre l’art à proximité du public. Les premières représentations commenceront très bientôt à partir des propositions pour des sélections régulières.  MeinOrt permettra aux artistes de gagner sa pitance malgré les coups durs du moment. Artistes de toutes disciplines, à vos vidéos !

Zo Toniaina

Midi Madagasikara0 partages

Alimentation pour faire face au coronavirus : Des règles d’or préconisées par la FAO pour aider l’o...

Une bonne nutrition. Tel est le maître mot, préconisé par la FAO (Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture) dans la lutte de l’organisme atteint par le coronavirus pour vaincre l’infection. L’alimentation est donc un volet extrêmement important avant, pendant et après une infection au COVID-19. « Les infections font des ravages sur le corps, surtout lorsque celles-ci provoquent de la fièvre, le corps a besoin d’énergie et de nutriments supplémentaires. Par conséquent, le maintien d’une alimentation saine est très important pour soutenir un système immunitaire fort », souligne la FAO. 

Equilibre alimentaire. Parmi les règles d’or citées par la FAO pour assurer une bonne nutrition durant la pandémie, la consommation d’une variété d’aliments de chaque groupe alimentaire et dans tous les groupes alimentaires englobe sans doute l’ensemble de ces règles afin d’assurer un apport adéquat en nutriments importants. Consommer beaucoup de fruits et légumes est ainsi une règle à suivre à la lettre. « Les fruits et légumes frais fournissent beaucoup de vitamines et de minéraux ainsi que des fibres dont nous avons besoin pour une alimentation saine ». Pour limiter les déplacements pour faire les courses, opter, outre les fruits et légumes frais, pour les fruits et légumes surgelés ou en conserve, lesquels contiennent également des vitamines et des minéraux. Cependant, dans la mise en conserve et la transformation de ces produits, parfois d’autres ingrédients tels que le sucre, le sel ou les conservateurs sont ajoutés. Il faut alors bien observer les étiquettes afin de pouvoir choisir les options qui conviennent le mieux afin de limiter la consommation de ces ingrédients. 

Sucre, sel et graisse à surveiller. Puis vient la consommation une alimentation riche en grains entiers, noix et graisses saines (olive, sésame, arachide) ou d’autres huiles riches en acides gras insaturés. De tels régimes peuvent soutenir le système immunitaire et aider à réduire l’inflammation. L’une des règles d’or consiste également à surveiller la consommation de graisses, de sucre et de sel. « De nombreuses personnes en période de stress élevé utilisent la nourriture comme réconfort, ce qui peut entraîner une surconsommation. De plus, les aliments dans lesquels nous trouvons du confort sont souvent très agréables au goût car ils sont riches en matières grasses, en sucre, en sel et en calories », indique la FAO. Et bien entendu, une bonne hygiène alimentaire est primordiale. En fait partie la consommation régulière d’eau pour rester bien hydraté : 6 à 8 verres par jour en moyenne. Et enfin, d’autres conseils s’ajoutent à ces indications de la FAO telle la limitation de la consommation d’alcool ; le maintien ou l’adoption d’habitudes de vie qui soutiennent une alimentation saine, et davantage liées au mode de vie, notamment l’arrêt du tabac, la pratique d’exercice physique, et un temps de sommeil suffisant. 

Recueillis par Hanitra R.

Midi Madagasikara0 partages

Confinement et malnutrition : Un dilemme pour les décideurs politiques

La malnutrition chronique frappe déjà près de la moitié des enfants malgaches de moins de cinq ans, à cause de la pauvreté. Selon la FAO, cette partie de la population malnutrie est plus vulnérable à la pandémie de coronavirus.

Une alimentation saine pourrait être déterminante dans la lutte contre le COVID-19. L’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) l’a soutenu dans un communiqué diffusé ce 3 avril. « Une bonne nutrition est très importante avant, pendant et après une infection. Les infections font des ravages sur le corps, surtout lorsque celles-ci provoquent de la fièvre, le corps a besoin d’énergie et de nutriments supplémentaires. Par conséquent, le maintien d’une alimentation saine est très important durant la pandémie de coronavirus. Bien qu’aucun aliment ou complément alimentaire ne puisse prévenir l’infection au COVID-19, le maintien d’une alimentation saine est un élément important pour soutenir un système immunitaire fort », a expliqué la FAO. Malheureusement, cette alimentation saine est un luxe pour la population malgache, qui a déjà du mal à se nourrir en temps normal.

Effets multiples. Certes, le niveau de revenu faible favorise la malnutrition chronique sur les Hauts Plateaux de Madagascar, et cela accentue également la malnutrition aigüe dans le sud. Les données de la Banque mondiale indiquent que moins d’un malgache sur dix dispose d’un revenu journalier de plus de 2 dollars US. La situation s’empire, depuis deux semaines, avec les mesures de confinement qui ralentissent les activités économiques, dont la plupart sont déjà guidées par la subsistance. Bref, d’un côté, la FAO soutient que l’aggravation de la malnutrition à Madagascar est défavorable à la lutte contre le coronavirus. D’un autre côté, les mesures de confinement constituent les meilleurs moyens évoqués pour éviter la propagation à grande échelle de la pandémie du COVID-19 dans un pays. En effet, l’arbitrage est difficile pour les décideurs, qui doivent désormais miser sur les mesures les moins lourdes de conséquences. 

Choix difficile. D’après les témoignages que nous avons recueillis, la crise économique, générée par les deux semaines de confinement, se fait déjà sentir dans les zones périphériques à Antananarivo. D’après les paysans, qui vivent au jour le jour dans une économie de subsistance, leur vie est encore plus dure depuis la mise application des mesures de confinement partiel à Antananarivo. A cause d’un effet « boule de neige », le ralentissement de l’économie urbaine a des conséquences considérables sur l’économie rurale. Questionnés sur l’utilité du confinement, les paysans estiment pourtant qu’il s’agit d’une bonne décision, si cela peut aider à éviter la propagation à grande échelle de la pandémie. Comme le dit le proverbe italien, « celui qui a la santé est riche sans le savoir »

Antsa R.

Midi Madagasikara0 partages

COVID-19 : Appui des opérateurs économiques chinois à l’hôpital d’Anosiala

L’Alliance des opérateurs économiques chinois (AOEC) poursuit ses actions. Après avoir fait un don d’une valeur de 270 millions d’ariary au Centre de commandement opérationnel à Ivato, l’AOEC opérant à Madagascar a offert, ce matin, un don à l’hôpital Anosiala. Il s’agit d’un don composé de 68 millions d’ariary et de plusieurs matériels, entre autres, des masques, lunettes, casques et bouteilles d’eau.  « La lutte contre cette épidémie est un engagement commun, nous sommes reconnaissants envers la communauté chinoise qui renforce de jour en jour l’amitié sino-malgache. Ensemble nous gagnerons cette lutte ! » a déclaré le représentant du Centre Hospitalier d’Anosiala, lors de la réception de ce don. On rappelle que la construction de l’hôpital d’Anosiala  a été financée par la coopération chinoise. C’est dans ce centre d’ailleurs que logent les membres de la mission médicale chinoise, opérationnelle à Madagascar depuis plusieurs années.

R.Edmond

Midi Madagasikara0 partages

Lutte contre le Covid-19 : Un nouveau don de la Chine

Une partie des matériels sanitaires offerts par l’Ambassade de Chine.

En plus du don octroyé par la Fondation chinoise Jack Ma, qui a été réceptionné à Ivato par le président Andry Rajoelina en personne, et l’aide de ressortissants chinois au Centre de commandement opérationnel, l’Ambassade de Chine vient de fournir un autre appui à la lutte contre le coronavirus à Madagascar.

Solidarité. Des lots de kits de tests ainsi que d’autres matériels sanitaires. C’est le don remis par l’ambassadeur de la République Populaire de Chine à Madagascar, SEMme Yang Xiaorong, au maire de Tana, Naina Andriantsitohaina. L’occasion pour la diplomate de réaffirmer « la solidarité et le soutien de la partie chinoise envers le peuple malgache », et d’exprimer sa confiance en la capacité de la Grande Île de « gagner la lutte contre cette épidémie ».

Visio-conférence. La cérémonie qui s’est déroulée par visio-conférence pour cause de coronavirus, était également l’occasion pour l’ambassadeur de Chine de faire remarquer que « le virus ne connaît pas de frontières ». D’où la nécessité d’une lutte commune contre le Covid-19. A l’image de la coopération entre la mission médicale chinoise et ses collègues malgaches qui travaillent ensemble à l’hôpital d’Anosiala.

R. O

Midi Madagasikara0 partages

Rocade d’Andohatapenaka : Deux voleurs de scooter arrêtés par la police

La scène s’est passée cet après-midi vers 16 heures sur la Rocade d’Andohatapenaka, près du nouveau pont en cours de construction menant vers Ambohitrimanjaka. Un homme sur son scooter a été attaqué par deux bandits armés d’un sabre.  Quelques passants ayant assisté à l’attaque n’ont pas hésité à se mettre à la poursuite des deux malfrats qui ont tout de suite abandonné le scooter au bord de la route, avant de s’enfuir dans les rizières. Une fuite qui n’a pas duré, puisqu’à peine 200 mètres plus loin, ils ont été rattrapés. Alertés par des passants , des éléments de la police nationale sont arrivés sur les lieux pour procéder à une arrestation des deux bandits qui ont ainsi échapper à une vindicte populaire. 

R. Edmond

Midi Madagasikara0 partages

Campagne contre le coronavirus : Les Barea se mobilisent

Les membres des Barea montent au créneau pour mener une campagne active expliquant les précautions à prendre contre la propagation du coronavirus. Outre le coach Nicolas Dupuis qui partage en direct comment se laver les mains correctement, l’ancien capitaine Faneva Ima Andriatsima, depuis l’Arabie Saoudite, et le gardien Adrien Melvin, depuis la France, parlent de la conduite à tenir, notamment le respect de la distanciation sociale d’un (1) mètre ; mais aussi le lavage des mains aussi souvent que c’est nécessaire.Un message relayé par Pascal Razakanantenaina depuis La Réunion, qui met en avant le danger du coronavirus et cette impérieuse nécessité de rester à la maison. Un message de solidarité en fait et qui, on l’espère, tombera dans l’oreille de ces Malgaches qui déambulent encore dans les rues de Tana sans se soucier de la gravité de cette pandémie.

Clément RABARY

Midi Madagasikara0 partages

Ministère de la Santé publique : Des kits d’accouchement d’urgence remis par l’UNFPA ce jour 

Des kits d’accouchement d’urgence, d’une valeur de plus de 300 millions d’ariary, ont été remis par le Fonds des Nations Unies pour la population (UNFPA) au ministère de la Santé publique. Lors de la cérémonie de remise qui s’est tenue au CHU GOB Befelatanana, il a été dit que ce don a été offert afin de maintenir et renforcer les services essentiels pour assurer les grossesses et les accouchements sans risque, surtout durant cette période de réponse à la pandémie du COVID-19. A travers ces kits, ce sont plus de 8 277 accouchements, dont 1 277 sont des opérations césariennes, qui seront assurés  pour les trois prochains mois, soit du mois d’avril au mois de juin 2020. Ces kits seront répartis dans quatre hôpitaux : CHU GOB Befelatanana, CHRD2 Itaosy, Maternité du CHU Analankinina Atsinanana, CHRD2 Vatomandry ; et 23 maternités de référence des régions Analamanga et Atsinanana. 

Selon Miranda Tabifor, représentant adjoint de l’UNFPA, « durant cette période sensible, les femmes enceintes sont encouragées à poursuivre leurs consultations prénatales et à accoucher en milieu hospitalier ».  Pour ce faire, les infrastructures des services de maternité se doivent donc d’être sûres et fonctionnelles. L’objectif est d’avoir zéro décès maternel grâce à une continuité des services essentiels en santé maternelle. 

Enfin, du côté du ministère de la Santé, représenté par son secrétaire général, il a réaffirmé son engagement et sa détermination à lutter contre cette pandémie et à ne laisser personne de côté, particulièrement les femmes enceintes. 

Recueillis par Anja RANDRIAMAHEFA

Midi Madagasikara0 partages

Destruction de l’environnement : Divers points de feu observés depuis l’état d’urgence sanitaire

Quatre fours à charbon ont été découverts à Ankarafantsika. Divers points de feux ont été observés depuis l’annonce de l’état d’urgence sanitaire national dans diverses régions du pays.

Un four à charbon saisi et détruit à Ankarafantsika.

La crise du COVID-19 a des impacts sur la biodiversité du pays. La situation socio-économique telle que la perte d’emploi, l’arrêt de toutes activités économiques et commerciales dans laquelle vit actuellement le pays change complètement les habitudes et les réflexes de la population. La pression économique ambiante oriente la population vers des activités primaires telles que l’exploitation des ressources naturelles et forestières. L’apparition de points de feux de forêt et/ou de feux de brousses un peu partout en serait une parfaite illustration. « Les images satellites des points de feux démontrent que la région Betsiboka est en tête de liste » explique le ministère de l’Environnement et du Développement durable (MEDD). Quatre fours à charbon ont été saisis à Ankarafantsika selon le ministère. La situation a conduit le MEDD à « prioriser le renforcement des mesures de lutte contre les feux [charbon, feux de brousses, feux de forêt, etc] ». « Le renforcement de la sécurisation des stocks des bois saisis, ou encore la lutte contre les coupes illicites, ainsi que la protection des faunes et flores » font également partie des priorités du ministère. Des mesures préventives menées depuis quelques mois ont par ailleurs permis de contenir la propension de la situation des feux de brousse et des feux de forêts. « Les données recueillies ne permettent pas encore de dire qu’il y a hausse des feux de brousse ou des feux de forêt » avance un responsable auprès du ministère de tutelle. 

Actions. L’urgence étant de mise, le ministère de tutelle priorise des actions de réponses mettant en avant l’importance de l’information environnementale. Collecte, monitoring, analyses et études afin de mener un pilotage stratégique et opérationnel, aussi bien au niveau central que régional, quelques activités sur lesquelles se penchent actuellement les acteurs. Ce, afin de permettre un repérage géographique des points de feu dans toutes les régions du pays. Le ministère mise également sur l’implication des ONG, associations et gestionnaires des aires protégées dans les réseaux d’information et de décision, ou encore sur une étroite collaboration avec les démembrements du ministère de tutelle, des fokontany et villages du pays. Par ailleurs, concernant la gestion des feux, des actions de renforcement des mesures relatives à l’ « Informations, Education et Communication », ainsi que des travaux de médiation sur les textes actuels : ordonnance 60.127, définissant le régime de défrichement et des feux de végétation, ainsi que la charte de l’environnement, sont menées afin de conscientiser la population sur les enjeux de la biodiversité. Et comme l’heure est à la sensibilisation aux gestes à adopter pour faire face au COVID-19, le tout se fait avec une sensibilisation sur les mesures barrières.

José Belalahy

Tia Tanindranaza0 partages

Arthuro Bris“Kajy efa hatramin’ny 2017 ny fanapariahana ny COVID 19…”

Kajy efa hatramin’ny taona 2017, raha ny fanadihadiana nataona haino aman-jery vahiny iray ny fanapariahana ny valan’aretina COVID 19 eto amin’izao tontolo izao. Gripa,

 

 Malaria, Ebola sy izay areti-mandringana rehetra hatramin’io Coronavirus io dia misandam-bidy hatrany amin’ny 550 miliara dolara isan-taona ao amin’ny banky iraisampirenena, raha ny filazan’i Arthuro Bris manampaizana momba ny toekarena. Mba hiadiana amin’ny fihanak’izy ireny aty amin’ny tany an-dalam-pandrosoana dia natsangan’ity banky ity ny rafitra mitatam-bola izany manokana antsoina hoe “Pandemic bones” ny taona 2017. Karazana fiantohan’aina na “assurance” izy io ka rehefa mametra-bola ao ireo mpiara-miombon’antoka momba izay resaka areti-mandringana izay dia mampiditra 12% ho an’ny banky iraisampirenena avy amin’ireo firenena manaiky ilay fanampiana. 3 taona no fetra hanangonan’ity banky ity izany filana izany, raha ny fanazavana hatrany, ka rehefa natao ny kajy dia tokony ho ny 15 jolay 2020 no mifarana io fetra io. Raha tsy nisy areti-mandripaka na “pandemie” izany nanomboka teo mandrak’ankehitriny dia tsy vitan’ny mahatafaverim-bola fotsiny ireo mpiara-miombon’antoka voalaza teo fa sady mahazo ny tombony nifanarahana ihany koa. Raha misy kosa ilay areti-mandripaka dia mijanona ao ny vola narotsaka na “versement des interet des investisseurs” ary mivadika ho amin’ireo firenen-kafa mila ny tolotra indray ny tinady. Hatreto izany dia tsy mbola nisy fanampiana nivoaka tamin’io Pandemic bones io mihitsy, raha ny fanazavana hatrany.

J. Mirija

 

Tia Tanindranaza0 partages

Marary miisa 3 ao AmbatovyAo an-toerana ihany no tsaboina sy araha-maso

Nampahatsiahy omaly ny orinasa Ambatovy fa nampahafantarina ny orinasa ny 31 martsa hariva, ny fisiana mpiasan’izy ireo miisa telo an’ny “sous-traitant” na mpiara-miombon’antoka ao aminy.

 

Efa tao anatin’ny fitokana-monina 14 andro ireto mpiasa ireto, araka ny fepetra napetraky ny Fanjakana Malagasy, raha natao fitiliana ny 26 martsa. Efa natoka-monina izy ireo ankehitriny, ary hatreto dia tsy ahitana soritraretina ary salama tsara. Arahin’ny mpitsabo ao Ambatovy maso akaiky ireto tranga telo ireto, ny orinasa rahateo dia manana rafim-pitsaboana ampy sy avo lenta hitsaboana izay marary eo an-toerana. Mifandray tsy tapaka amin’ny tompon’andraikitry ny fahasalamana ao an-toerana ny orinasa mikasika ireo tranga telo ireo, mba hifanaraka amin’ny ezaka atao manerana ny Nosy ny zavatra ataon’ny orinasa. Manohy mampihatra fepetra hentitra hatrany Ambatovy ho fitandroana ny fahasalamana sy ny arolozan’ny mpiasa sy ny fianakaviany manerana ny orinasa. Isan’izany ny fampiharana hentitra ny elanelana amin’ny olona hifaneraserana sy ny fampiharana ireo fomba fanao sy fepetra amin’ny fahadiovana, ary ny fametrahana « gel désinfectant » any anatin’ireo fiara fitaterana mpiasa sy any amin’ny toeram-piasana rehetra. Amin’izao fotoana izao dia miasa avy any an-trano ny ankamaroan’ny mpiasan’Ambatovy mba hampihenana ny isan’ny mpiasa any amin’ny ozinina , hoy hatrany ny fanazavana.

J. Mirija

 

Tia Tanindranaza0 partages

BERTHIN ZOTO« Ekipa iraisam-pirenena henjana ny COVID-19 »

Nitondra hafatra ho an'ny tontolon'ny rugby mpanazatra nasionalin'ny rugby malagasy, Rafalimanana Berthin na i Berthin Zoto, ka nilaza fa :

 

 "Efa tonga eto amintsika eto Madagasikara ihany koa ankehitriny ny ekipa iraisam-pirenena matanjaky ny Covid-19. Fantatra ny fitiavantsika mpilalao sy mpitia ny taranja rugby ny Dona, hoy izy, izay ampiasantsika lohalaharana be tokoa. Ity ekipa iraisam-pirenena ity anefa dia tena kinga amin'ny fampiasana 3/4 ka tsy vitan'ny hidifiana na hatahorana fotsiny ity coronavirus ity fa mila arahina tanteraka ireo fepetra napetraky ny mpitondra hiadiana aminy dia ny tsy hivoahan'ny rehetra ny tranony, ny tsy tokony hitangorongoronan'ny olona rehetra etsy sy eroa, ny tokony hanasana tanana amin'ny savony, ny tokony hanajana ny elanelana 1metatra rehefa mandeha miantsena na voatery mivoaka ivelan'ny toerana misy misy ny tena, ny hanapenana ny vava amin'ny lato-tanana na mosara rehefa sendra mikohaka, ny tsy handrehofana amin'ny tany, fa izany rehetra izany no fiadiana amin'ny coronavirus mpanani-bohitra".

Ntsoavina Évariste

Tia Tanindranaza0 partages

New York - EtazoniaOlona iray isaky ny 3 minitra no matin’ny Coronavirus

Mandripaka tanteraka ny aretina “coronavirus” ao Etazonia. New York no foibeny izao fotoana izao.

Tsy mitsaha mitombo ny isan` ireo namoy ny ainy amin` izao ary tombanana ho olona iray no maty isaky ny telo minitra izany. Tsy mitsaha mivezivezy ireo “ambulance”eraky ny tanana. Manoloana ireo hopitaly indray dia efa miantsoana eo avokoa ireo fiara manokana misy vata-fampangatsihana (camions réfrigérés) hitondra ireo faty any amin` ireo toerana hanitrihana azy ireo. Manahy amin` ny hoaviny ny mponina miisa 12 tapitrisa ao New York amin`ny fitomboan` ny salan` isan` ireo maty. Raha ny tatitra farany dia miisa 3 424 ireo namoy ny ainy tao Etazonia ka ny ankamaroany ao New York. Nanamafy izany ny teratany Malagasy iray monina any an-toerana nampita ny vaovao. Hoy indrindra izy : “Mila raisina matotra io aretina io. Tanàna tahaka an’i New York mijafajafa tratran`ny coronavirus ka ahoana ny amin`i Madagasikara? Toa an` ny Zombie land ny arabe aty New York”. Tsara ho fantatry ny rehetra fa misy ny fahavalo mamono sy mandripaka eo amin` ny firenena. Ny fiaraha-mientana sy fiaraha-miombona no tena zava-dehibe voalaohany ahazoantsika mandresy ny fahavalo tsy hita maso. Amin` ny alalan` ny fanarahana ireo fitsipika sy fepetra apetraka izany: ny fahadiovana, ny fanajana ny elanelana. Raha misy ny aretina, manatona avy hatrany ny mpitsabo.Ny somary mahagaga amin’ity raharaha ity, efa izany ny zavamisy any Etazonia , ny eto Madagasikara tsy misy maty ary tsy misy ahiana ny ain’ireo marary hatreto araka ny tatitry ny tompon’andraikitra fa mbola aleon’ny Amerikana ihany miala eto ary miverina any Etazonia.

Marigny A.

Tia Tanindranaza0 partages

Tahotry ny loza mety hitrangaNaleon` ny teratany vahiny miala an’i Madagasikara

Mitohy hatrany ny fampodiana teratany vahiny monina eto Madagasikara ataon` ireo firenena maro.

 

 

Na dia efa niato ireo sidina iraisam-pirenena dia misy hatrany ireo fiaramanidina manokana  tonga eny amin`ny seranam-piaramanidina Ivato maka ireo teratany vahiny mody an-tanindrazany. Noraofin’ny Amerikana ny olony izay mbola tavela teto Madagasikara. Fiaramanidina Boeing lehibe iray izay an’ny kaompania Kalitta Air no nigadona teny Ivato ary naka ireo mpandeha izay miisa 120, ny alin’ny alatsinainy teo. Tsy vao ity firenena ity irery no naka ny olony teto raha vao fantatra fa tonga ny coronavirus. Ny talata 31 martsa indray dia teratany Koreanina Tatsimo miisa 26 no nandao an’i Madagasikara. Nanofa fiaramanidina manokana ny ambasady Koreanina Tatsimo sy firenena vitsivitsy ka izay no nahafahan’ireo vahiny ireo niala teto raha ny fampitam-baovao nataon’ny ambasadin’i Korea Atsimo eto amintsika. Raha tsiahivina, ny 04 aprily izao dia hisy ihany koa sidina manokana avy amin` ny zotra Air France hitondra ireo Frantsay sy Eoropeana maniry ny hody any aminy. Raha ny fanadihadiana natao, mirohatra hamonjy io sidina io ireo teratany vahiny na dia natokana indrindra ho an` ireo vahiny nitsidika an` I Madagasikara aza izany. Teratany vahiny maro, indrindra ireo tomponà orinasa, anefa no tena manao famandrihana toerana faran’izay haingana. Misy moa ireo orinasa vahiny no tsy nampihatra ny “télé-travail” vao nanomboka ny fihibohana fa tsy nasaina niasa fotsiny ireo mpiasa . M.S, mpiasa aminà orinasa “call center” iray dia nanambara hoe “androany alakamisy (nldr: omaly) aho no nasain` ny orinasa iasako haka ireo fitaovana ilaina fa hiroso amin` ny télé-travail. Mahagaga izany, hoy izy, satria raha ny tetiandro nambaran` ny filoham-pirenena dia amin` ny 04 aprily izao no tokony ho tapitra ny fihibohana kanefa izao izahay vao nasaina niakatra fa hoe hanomboka ny télé-travail. Tsy voafaritra ny fotoana hiverenana miasa any am-piasana”. Raha jerena amin’ny fijery hafa dia efa ratsy ho an’izy ireo ny zava-misy eto amin’ny nosy matoa nalainy ny olony.

 

 Marigny A.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Coronavirus MadagascarOlona 59 no voa, tsy mbola misy ny sitrana

Misy an’ireo olona efa mitondra ny tsimok’aretina natao TDR 11. Nisy tamin’ireo site 50, toy hotely, CNaPS, ka 11 ireo voamarina fa voa

 

. Tsy maintsy natokana aloha, ka ny 6 no vita fitiliana tany amin’ny Institut Pasteur de Madagascar (IPM), ka ny 3 ireo no voamarina fa “positif”. Nisy tany an-trano ary nisy tamin’ny toerana manokana fa samy nanao fanekena hitoka-monina. Nisy ny natao TDR tany an-tranony sy ny nanokanana azy, ary nisy ny natao teny amin’ny CCI sy ny Jumbo Score. Niampy iray omaly, ary 4 ilay nolazain’ny filoham-pirenena ny alarobia ariva teo, ka 59 ny isan’ny olona voatily sy voamarina fa tena tratry ny Covid 19 tamin’ny alalan’ny fitiliana Ilay iray omaly tamin’ny mitatao vovovonana dia tovovavy Malagasy 19 taona, izay vokatry ny fifampikasoana nahavoa azy, mipetraka eny Isotry. Tamin’ny alalan’ny fanadihadiana no nahafahana namantatra azy satria efa nisy ireo olona efa namindrana vazaha nitady ravintsara teny an-toetrana, izay raha ny fanazavan’ny Filoham-pirenena dia namindra tamin’ilay mpivarotra sy zaza 13 taona. Mampanahy tanteraka izany, ary ahiana ho mbola misy olon-kafa mety nifampikasoka tamin’izy ireo miriaria any. Ny zava-dehibe mampieritretritra sy mampandray andraikitra, dia efa miparitaka eny amin’ny fiarahamonina ireo olona, ary efa fantatra hoe: taiza ny toerana nalehan’ireo vazaha, hoy ny Pr Vololontiana Hanta Marie Danielle.Tsy misoritra eny amin’ny endrika ny Coronavirus, ka nanentana ny rehetra ho mailo sy tsy hovoaka ny trano, ny Pr Vololontiana. Hatreto 59 no voatily sy voamarina. Ny 52 dia tao anatin’ny “cas importés”, ny 7 olona teto an-toerana ihany, nifanerasera tamin’ireo vahiny.

MBOLA MIANDRY NY FILAZAM-PAHASITRANANA

 Ny 4 afak’omaly, dia 3 tamin’ny TDR “positif” nalefa teny amin’ny IPM: Vahiny 74 taona, lehilahy 64 taona Malagasy, lehilahy 64 taona Malagasy, ary farany dia tsy TDR no nahitana azy fa izy dia mpandeha avy amin’ny AF 939 tonga ny 19 martsa 2020, vehivavy Malagasy 50 taona. “Cas contact” iray, ary “cas importés” miisa 3; 47 tsy misy soritr’aretina ivelany. Tsy misy soritr’aretina ivelany, fa kosa mbola arahi-maso izy ireo fa ho avy ny fotoana satria misy ny “critères de guérison” na ny mason-tsivana ara-pahasitranana hahafahany miverina eny amin’ny fiaraha-monina. Ireo 12, dia ny 4 no misy fahaseporana izay tena atahorana amin’ny Covid. Efa nesorina ny oxygène ho an’ireo sempotra ireo, ary nisy nihatsara sy salama araka ny “scanner”, saingy mbola tsy afaka miteny hoe sitrana. Mbola miandry fitiliana hafa vao azo lazaina fa sitrana. Ny hafa kosa mangorangorana, manavy,… ary mitohy ny fanaraha-maso ara-pahasalamana sy ny fitsaboana.

Toky R

Tia Tanindranaza0 partages

Mponin’i MahajangaTsy afaka mivezivezy malalaka intsony Tsy afaka mifamezivezy araka izay tiany intsony i...

Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

CORONAVIRUS MANERAN-TANYManeran-tanyMaherin’ny 1 tapitrisa no voan’ny Coronavirus

Maherin’ny 50 000 ny maty maneran-tany, ary efa maherin’ny 1 tapitrisa ny olona voamarina fa tratry ny Covid 19, ka ny 500 000 amin’ireo dia any Eoropa avokoa.

 

 

Mbola ho sarotra ny ady, raha jerena amin’ny fitomboan’ny olona maty, indrindra ireo any amin’ireo ivon’ny aretina amin’izao fotoana izao; ny isan’ny marary rahateo tsy mitsaha-mitombo isan’andro. Voasokajy ho krizy mafy indrindra teto ambonin’ny tany taorian’ny ady lehibe faharoa no lalovan’izao tontolo izao ankehitriny.

 

Italie hatrany no mitana ny laharana voalohany amin’ny isan’ny olona maty. 760 indray no ripaka tao anatin’ny 24ora. Tafiakatra 13 915 ny maty. 4668 ny tranga vaovao voamarina, izay mitovitovy amin’ireo efatra andro lasa ihany. Manomboka mitaintaina amin’ny faharerahana tafahoatra ny mpitsabo, ary manomboka mitsoaka ny hopitaly dieny mbola tsy tandindonin-doza loatra ny ainy, ary indrindra mbola tsy nifindran’ny valan’aretina. Tratry ny tsindry tanteraka amin’ny hamahana ny fihibohana sy tsy fahafahana mivoaka ny trano ny governemanta kanefa mety hohalavaina hatramin’ny tapaky ny aprily farahafahakeliny izany.

(SARY: Italie)

 

Tafiakatra 10 003 ho an’ny olona maty ho an-dry zareo Espaniola, izay laharana faharoa aorian’I Italie amin’ny firenena be maty indrindra. Tao anatin’ny 24ora mantsy dia nahatratra 950 ny isan’ny olona maty tany amin’ity firenena ity. Mahatratra 110 000 kosa ireo olona mitondra ny Covid-19. Na izany aza dia misy fihenany kely ny tahan’ny fiakaran’ny voa satria niampy 7,9% teo izany, raha nahatratra 18 tamin’ny herinandro ambony. Manomboka manana tsirim-panantenana noho izay antontan’isan’ny voa izay ny Minisitry ny fahasalamana Salvador Illa, ary naneho fa efa miditra amin’ny dingan’ny fahalefahan’io areti-mandringana io izy ireo. Ny toekarena miha mitotongana, mahazo vahana ny fahantrana, ary mandindona ny tsy fananan’asa faobe.

(SARY Espagne)

 

Ny 85% amin’ny Amerikanina amin’izao fotoana izao no mihiboka tsy mivoaka ny trano. Manahy ary efa nilaza ny Filoha Donald Trump fa ho henjana iny herinandro ho avy iny. Efa mieritreritra hahatratra 100 000 hatramin’ny 240 000 ny ho fatin’ny coronavirus. Mahatratra 216 000 ny voa any amin’ity firenena ity, ary 5116 no efa maty, ka ny 884 no maty tao anatin’ny iray andro, izay sokajiana ho isan’ny maty be indrindra tao anatin’ny iray andro tany an-toerana hatreto. Mitontongana ny toekarena, ary betsaka ny very asa. Tao anatin’ny andro vitsy izao dia tafiakatra 6,6 tapitrisa ny taratasy fangatahan’asa voaray. Mafy noho ny krizy tamin’ny 2008 ity, hoy ny Filoha Amerikanina.

 

 Nanome baiko ny polisy hitifitra sy hamono ireo olona tsy manaiky ny fihibohana ny Filoham-pirenen’i Philippines Rodrigo Duterte. Efa ny alarobia teo ny kabary naneho izany, saingy mbola adihevitra lehibe maneran-tany amin’izao fotoana izao. “Raha hampiditra sy hiteraka olana, dia aleoko mandefa anao any am-pasana”, hoy izy nampitandrina. Raha 3,9 miliara ny olona eto ambonin’ny tany asaina mihiboka dia, ny Filipianina ny 110 tapitrisa amin’ireo. Ny ankamaroan’ireo mponina any anefa, dia sahirana tanteraka, ary tsy an’asa.

 

 

Mihevitra ny hamoaka vola 160 miliara dolara ao anatin’ny 15 volana ho avy ny Banky Iraisam-pirenena. Natao hanampiana ireo firenena maro amin’ny fiatrehana ny krizy ara-pahasalamana io, ary hanohanana ihany koa amin’ny famerenana amin’ny laoniny ny toekarena. Ity no krizy mafy indrindra teto ambonin’ny tany taorian’ny ady lehibe tamin’ny 1945, hoy ny Sekretera Jeneralin’ny Firenenana Mikambana Antonio Gutteress

 

Nanapa-kevitra ny Kaompania Britanika British Airways fa hampitsahatra mpiasa miisa 28 000, izay manome 60% amin’ny mpiasa rehetra manodina ity orinasa goavana eo amin’ny tontolon’ny fitaterana an’habakabaka ity. Miandry ny fivoaran’ny toe-draharaha ireo, fa naman’ny mihantona tanteraka amin’ny asany izany hatreto. Ny orinasa Amerikanina Boeing ihany koa dia manomana « plan de départs volontaires » na drafi-pialana an-tsitra-po ho an’ireo mpiasa, izay hivoaka amin’ny antsipirihany amin’ny herinandro ambony. Ny Vondron’orinasa Accor, izay misehatra amin’ny tontolon’ny fandraisam-bahiny kosa dia nanapa-kevitra nanakatona ny 2/3n’ireo hoteliny maneran-tany.

 

Nangonin’i Toky R

Tia Tanindranaza0 partages

ORINASA AFAKA HABAMiha vitsy ireo mpiasa mbola miasa

Tsy manana fiara fitaterana ny ankamaroan’ireo orinasa afaka haba eto amintsika. Mandeha taxi-be avokoa ny mpiasa ao aminy izay tena nahatsiaro

nangirifiry tokoa nanomboka ny alatsinainy 23 martsa teo noho ilay resaka fihibohana tsy hahafahan’ny fiara fitateram-bahoaka miasa sy mvezivezy. Saika nandeha dia an-tongotra avokoa ny rehetra noho izany, nikiry nanohy ny asa fivelomany. Dimy andro ihany anefa raha betsaka no vitan’ny sasany dia tsy nitohy intsony izany hany ka tsy vitsy ireo nijanona tsy fidiny. Ireo mipetraka 3 km manodidina ny orinasa ihany sisa no miasa amin’izao raha araka ny fanadihadiana natao tamina orinasa afaka haba iray. Tsy ny aretina intsony mantsy no hatahorana hahafaty azy ireny fa ny dia an-tongotra sy ny hanohanana izay vao mainka hampihena ny hery fiarovana ao anatiny hoy ireo tompon’andraikitra. Miahiahy ny amin’ny mety hahazo azy sy ny karama horaisiny araka izany ireo mpiasa nijanona tsy fidiny ireo. Misy indray anefa ireo nalefa fampiatoana ara-teknika mihitsy toy ireo mpiasan’ny orinasa afaka haba iray miisa 1600 etsy Anosizato. Inoana araka izany fa hijery ireny mpiasa niato tamin’ny asany tsy fidiny ireny ny fanjakana noho ny aretina coronavirus.

 

 Pati

Tia Tanindranaza0 partages

Espana sy EtazoniaMitombo be ireo tsy an’asa

Nitombo 300 000 ny isan’ireo tsy an’asa any Espana ary amin’izao fotoana izao dia miisa 6 600 000 izay manome 10% amin’ny vahoaka amerikana no tsy miasa.

 

Izany no anisan’ny voka-dratsy ara-toekarena entin’ny aretina Coronavirus. Ankoatr’ireo firenena matanjaka ireo dia efa maro ihany koa ireo firenena hafa na manankarena na an-dalam-pandrosoana miroso amin’ny tsy maintsy fampijanonana ireo mpiasa. Anisan’izany i Italia izay vinavinain’ny mpahay toekarena ho voa mafy indrindra noho nyaretina hatreto. Amin’izao fotoana izao mantsy dia tombanana ho aotra mihitsy ny fitomboana ara-toekarena misy any an-toerana amin’ity taona ity na dia ho resy aza ny aretina. Manoloana ireo tsy fisian’asa maro be any Espana sy Etazonia ireo dia efa misy hatrany ny aro fanina napetraka ary mahazo tsara ny zavatra ilainy an-davan’andro ny ankamaroan’ireo olona ireo. Mampanahy sy tsy azo eritreretina raha izany toe-javatra izany no tonga eto Madagasikara !!

Tsirinasolo

Tia Tanindranaza0 partages

67 haVoasambotra ilay mpangalatra nikoizana

Tovolahy iray 22 taona no voasambotry ny Polisy miasa ao 67 Ha ny 01 aprily teo tokony ho tamin'ny 04 ora maraina noho ny fitondrana zava-maranitra.

 Nandritra ny fisafoana maraina nataon'ny Polisy teny amin'ny faritra 67 Ha Avaratra Antsinanana no nahatrarana azy io. Nanao fihetsika hafahafa ity lehilahy iray antony nanosika ny polisy hisava azy. Nandritra ny fisavana natao taminy anefa dia lefona 01 no hita tao anatin'ny atin'akanjony. Nentina namonjy ny birao avy hatrany ity lehilahy ity natao fanadihadiana. Fantatra nandritra ny fanadihadiana fa mpanendaka sy mpangalatra ity lehilahy ity. Marihina fa efa nigadra ity lehilahy ity ny taona 2016 noho ny resaka halatra mitam-piadiana ka izao tra-tehaka izao indray.

Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

Toliara Tratra ireo jiolahy mpanafika cash point

Lehilahy roa no voasambotry ny Polisim-pirenena avy ao amin'ny DRSP Atsimo andrefana ny talata faha 31 martsa teo tao amin'ny fokontany Besasavy

Maninday, kaominina ambanivohitra Mitsinjo Betanimena, distrikan'i Toliara faharoa rehefa avy nanao fanafihana mitam-piadiana tao an-toerana. Tokony ho tamin'ny 10 ora maraina no nahazo antso avy amin'ny fokonolona ny Polisy tao amin'ny FIP Toliara sy ny avy tao amin'ny Commissariat Central Toliara noho ny fisiana fanafihana mitam-piadiana ao amin'ny fokontanin'izy ireo ka "Cash point" iray no lasibatr'ireo jiolahy amin'izany. Tonga teny an-toerana avy hatrany moa ny Polisy saingy efa lasa nandositra ireo jiolahy ary vola mitentina 117.600 ariary sy finday miisa 06 no lasan'izy ireo. Raha ny fantatra nandritra ny fanadihadiana ny manodidina dia jiolahy miisa 2 no nanao ilay fanafihana ary samy nitondra basy izy ireo. Nanapoaka basy im-pito ihany koa ireto olon-dratsy ireto. Nisy avy hatrany ny fanarahan-dia nataon'ny Polisin'ny FIP sy ny ampahan'ny fokonolona ka voasambotra tao amin'ny fokontany Ambolofoty ny iray tamin'ireo jiolahy, niaraka tamin'ireo vola sy finday vao avy norobainy. Nandritra ny fisavana azy dia nahitana basy poleta 01, tsisy bala teny aminy. Ny polisy avy ao amin'ny Commissariat Central sy ny ampahan'ny fokonolona kosa no nahasambotra ny iray tamin'ireo jiolahy ary mbola tratra teny aminy ny basy 1 tsisy bala ihany koa. Nandritra ny fanadihadiana no nahafantarana fa basina mpitandro filaminana izay very tamin'ny taona 2017 ny iray tamin'ireo basy nampiasain'ireo jiolahy nandritra ny fanafihana. Noho ny ratra izay nahazo ireto jiolahy ireto nandritra ny fifanenjehany tamin'ny Polisy sy ny fokonolona dia nentina namonjy toeram-pitsaboana ireo jiolahy voasambotra ireo. Mbola mitohy ny fanadihadiana.

Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

Kaompaniam-piantohanaHahazaka ireo fatiantoka marobe ve ?

Ny sehatra fiantohana dia afaka itarafana ny fandrosoan’ny toekarenan’ny firenena iray.

 

Misy karazany maro izany ary misy ny fitsinjovana ny vody andro merika sy ny mety ho loza tsy ahafaha-mihetsika tahaka ny tranga misy manerantany amin’izao fotoana izao. Mihena hatrany amin’ny 50% ny vola mihodina (chiffres d’affaires) amin’ny ankamaroan’ny seha-pihariana rehetra ankehitriny. Raha ny amin’ireny hotely fandraisam-bahiny goavana ireny dia 100% ny fatiantoka ary tena mitotongana ny vola mihodina. Mampanotany tena hoe manao ahoana ny fahafahan’ny kaomaniam-piantohana hamerina ny fatiantoka amin’ireny, araka izay endri-pifanarahana natao,  indrindra ho an’ireo mpanara-dalàna izay mandoa tsy tapaka ny latsakembony? Mety ho voavaha ihany ny olana any amin’ny firenena manankarena izay afaka hidiran’ny fanjakana an-tanana saingy atahorana hatrany izany rah any eto Madagasikara. Hatreto mantsy dia mbola maro aza ireo tsy nahazo ny volany tamin’ny kaompaniam-piantohana tamin’ireny krizy tamin’ny 2009 ireny.

Tsirinasolo

Tia Tanindranaza0 partages

BAR sy toeram-pisotroana Maro no mbola misokatra

Mbola tsy voafehy ny fivarotana toaka eto Antananarivo satria tena maro no mbola misokatra ary maro be ihany koa ireo mpanjifa.

Ilaharana mandrakariva ny mpamongady isa-maraina ary mitandahatra mihitsy ireo cageot sy haronkely maka ireo entana. Misy mihitsy aza ireo mpivarotra lasa tsara tsena ary mihodina mihoatra lavitra noho ny tamin’ny tsy fisian’ny valan’aretina coronavirus. Miainga amin’ny 500 Ar, 1000 Ar, 2000 ar mety hatramin'ny 40 000 ar no lanin'ny mpanjifa anaty bar amin’izao fotoana izao. Misy ireo misotro kônsôma manao ty sy nday ary tsy vitsy ireo mitondra tavoahangy misotro an-trano mihiboka miaraka amin’ireo tapaka sy namana. Tamin’ny fanombohan’ny fihibohana dia nanahirana ny nitady zava-pisotro mahamamo ary misy mihitsy aza ireo tompona bar, niala an’Antanarivo ka nody any an-tanindrazana. Amin’izao fotoana izao kosa dia feno ny elakelan-trano na mody mihidy aza ny ankamaroany. Afaka dondomina hatrany ireo mpivarotra ary manome izay ilaina. Maika tafakatra avo 2 heny na 3 heny ny vola miditra amin’ireo mpivaro-toaka ankehitriny indrindra ny any anelankelan-trano izay tena misy miharitra mivarotra hatramin’ny sasak’alina mihitsy. Misy aza moa ireo mpitandro ny filaminana mihitsy no manjifa hiatrehana ny hatsiaka mamirifiry sy hiandrasana ny maraina. Laza vazivazy eny rehetra eny ny hoe : tsy handraisana fepetra ve ny BAR satria anisan’ny mivarotra entana ilain’ny Malagasy amin’ny fiainany andavanandro e ?

Tsirinasolo

Tia Tanindranaza0 partages

Hopitalin’ny zaza tsaralalanaNankahery ireo mpiasan’ny fahasalamana ny minisitra

Hentitra amin’ny fampanajana ny fahadiovana toy ny fanasan-tanana amin’ny savony matetika, ny fahadiovan’ny rano ampiasaina sy ny sakafo hohanina ny eo anivon’ny hôpitalin’ny zaza etsy Tsaralalana.

 

 

 

Miankina amin’ny fahadiovana avokoa mantsy hoy ny tompon’andraikitra voalohany ao an-toerana no hahafahana mandresy ny aretina rehetra toy ny COVID 19 izay ady iraisan’ny firenena maro maneran-tany ankehitriny. Ho an’ny hôpitalin’ny zaza etsy Tsaralalana izay sahaniny manokana dia nambarany fa hentitra izy ireo amin’ny fanentanana ireo manana ny marary sy ireo mpiara-miasa aminy. Anisan’ny aretina azo avy amin’ny loto ihany koa mantsy ny aretin-kibo izay mamely ireo ankizy tsaboina ao aminy ankoatra ny aretin’ny taovam-pisefoana. Tonga nitsidika ity hôpitalin’ny zaza etsy Tsaralalana ity ny Ministry ny fahasalamam-bahoaka ny profesora Ahmad Ahmad ka nambarany tamin’izany fa afa-po amin’ny fahadiovan’ity hôpitaly ity ny tenany, ary nankahery ireo mpiasa ao ary nanome toky fa hanao izay vitany amin’ny fanohanana azy ireo amin’ny asany. Marihina moa fa tsy mbola nisy ankizy voan’ny COVID 19 eto amintsika hatreto na dia mbola ambany aza ny hery fiarovana ao anatin’izy ireny.

 Pati

 Legende : Madio ny eto amin’ny hôpitalin’ny zaza Tsaralalana

 

Tia Tanindranaza0 partages

Mpitandro filaminana sasanyMbola misy manao fanaparam-pahefana ihany

Miary Rasolofoarijaona, mikasika ny zava-nihatra taminy tetsy amin’ny Leader Price Andranomena omaly.

 

Mpitandro filaminana iray mitondra famantarana misy soratra COVID 19 izy io. Teo amin’ny toerana fandoavam-bola no nitrangan’ny tantara. Natosik’ity mpitandro filaminana ity ny vadiko, hoy izy, ka mba niteny aho hoe mba hajao ilay 1 metatra sady ianareo no tokony ho modely. Tonga dia vava be anefa no setriny. Nangina aho, hoy ity namana mpanao gazety ity. Narahany teny amin'ny fiantsonan’ny fiara no sady mbola nolazainy fa azony atao ny managadra ahy. Nisy naka sary dia norahonany indray ilay naka sary, hoy hatrany ny fitantaran’ity sekretera jeneraly ity. Tezitra aho no niafarany ka niteny hoe mpanao gazety anie ity rahonanao ity. Izay vao nipirina sady lasa nandeha ilay mpitandro filaminana, hoy izy. Nanao antso, noho izany ity sekretera jeneraly ity, ny amin’ny mba hijerena ihany ny fihetsik’ireo mpitandro filaminana. Efa mandalo vanim-potoana mamaivay ny firenena noho ny valan’aretina, ady amin’ny fahavalo tsy hita maso tena mil any fiaraha-mientan’ny rehetra.Mbola izany ihany anefa no fihetsiky ny mpitandro filaminana sasany amin’ny olom-pirenena.Fa tena tsy zakan’ny atidoha mihitsy ve ilay basy an-tanana sy fahefana nampidramina ?

J. Mirija

Tia Tanindranaza0 partages

Fifamoivoizana sy fihibohanaNitondra fanintsiana ny Minisitry ny atitany

Miteraka adihevitra ny fepetra sasany amin’ny fanapahan-kevitry ny fanjakana manoloana ny hamehana ara-pahasalamana.

 

Isan’izany ny resaka fitaingenana moto, izay iray ihany no afaka mitaingina izany, ka ampidinin’ny mpitandro filaminana avy hatrany ny iray. Ahoana izany, raha misy mpivady, hanatitra ny vadiny hiasa ilay rangahy ohatra? Sakanana sy tsy avela mifampikasoka kanefa ao an-tokantrano dia mazava ho azy fa tsy hisy elanelana iray metatra ho voahaja izany akory amin’ny maha mpivady? Ny mpitandro ny filaminana tsy te hahalala fa izay no baiko. Toa zary lasa hafahafa ihany! Tetsy ankilany, dia adihevitra be ihany koa ny resaka fanankanana ireny fiara mpitatitra entana ireny. Nisy fifanoheran-kevitra goavana tsapa aza satria lehibena mpitandro filaminana mihitsy no niteny tao amin’ny miara manonja andro vitsy izay, fa tena nanakana ireo fiara mitondra entana, ary ohatra noraisiny tamin’izany ny vato hanamboarana trano na “materiels de construction”. Afaka mivezivezy ny mpitaona entana rehetra na PPN io na inona na inona, hoy kosa ny Minisitry ny atitany sady Filohan’ny CCO Covid 19 Razafimahefa Tianarivelo. Tsy hisy kamio hivezivezy tsy amin’ny antony. Izay avy nanatitra na mbola vao haka entana, dia afaka mivezivezy malalaka. Tsy misy toerana manao fanibohona vahoaka ihany koa, raha tsy ny filoham-pirenena no manambara izany amin’ny fomba ofisialy, hoy izy.

 

Toky R

Tia Tanindranaza0 partages

Fanampiana tsy tongaNitokona ny mpamily taxi-be eny Ivato

Nitokona nanoloana ny toeram-pivarotan-tsolika iray ao Ivato avokoa omaly maraina ireo mpamily taxi-be sy ny mpanampy azy ao amin’ny zotra D izay mitontaly 2.000 eo ho eo.

 

Hatramin’ny omaly mantsy dia nanambara izy ireo fa mbola tsy nahazo ilay fanampiana nampanantenain’ny filoham-pirenena Andry Rajoelina noho izao hamehana ara-pahasalamana mihatra eto amin’ny firenena izao. Mahatsiaro ho sahirana mafy izy ireo sy ny vady aman-janany noho izany. Voatery niditra an-tsehatra nifampiresaka tamin’izy ireo moa ny mpitandro ny filaminana ka fantatra fa efa mikarakara ary mandray ny andraikiny ireo tompon’andraikitra misahana izany. Tsy azo hatao mantsy ny mivorivory, indrindra amin’izao fisian’ny coronavirus eto amintsika izao ka tsy maintsy nanaovana fanentanana sy noravana moramora izy ireo. Mikasika ny filaharana fanampiana etsy amin’ny lapan’ny tananan’Analakely isan’andro indray dia nanolotra soso-kevitra ireo filohana koperativa fa tokony omena azy ireo ny anjaran’ireo mpamily sy ny mpanampy azy ao aminy hozarainy. Vao mainka atahorana mantsy hoy izy ireo ny fiparitahan’ny COVID 19 ka manahy ny fahasalamany ihany koa izy ireo. Raha izahay filoha koperativa hoy ny sasany no tsy hatokisana amin’ny fizarana dia afaka mandeha mpitandro ny filaminana ny fanjakana hanara-maso izany. Nomarihin’izy ireo moa fa ankoatra ny mpamily sy ny mpanampy azy dia tokony jeren’ny fanjakana ihany koa ny cadenceur sy ny pointeur izay tena sahirana mafy koa amin’izao satria tsy miodina ny koperativa misy azy.

 Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

Mampiroaroa saina

Adihevitra hatrany am-piandohana ny momba ny fifehezana ny fidiran’ny valanaretina coronavirus, ka nivoahan’ny resaka fanakatonana sisin-tany na fampitsaharana ny sidina avy any Eoropa.

 Nandeha ny vava isan-karazany avy amin’ny olom-panjakana, toy ny hoe: tsy maharesy ny pesta sy ny kôlera io, tsy mafy noho ny krizy 2002 izao,… satria moa avy amin’ny mpanohitra no nivoaka ny soso-kevitra. Natao litania ny fatiantoka ara-toekarena, saingy ny fanjakana ihany avy eo no nanapa-kevitra fa hamehana ara-pahasalamana isika izao, ka ampandeferina ny toekarena. Nomena toky fa efa manampy sy miara-dàlana amintsika ny sampan-draharaha iraisam-pirenena misahana ny fahasalamana fa efa mivonona amin’ny zava-drehetra, ary hanampy ara-bola, tsy tokony hidiana hahantona izany ny fidiran’ny vahiny teto Madagasikara. Nisy rahateo ny lelavola nomena an’i Madagasikara. Ny Filoham-pirenena milaza fa mahazo doka namin’ny vahiny mihitsy amin’ny fandraisana andraikitra sy ny fisorohana ny fipariahan’ny valan’aretina. Nanambara fa miantso azy hatramin’ny filoham-pirenena Afrikanina: ahoana ny fomba hifehezana ny coronavirus? Dia inona izany ity resaka mandeha voalaza fa avy amin’ny OMS maneho fa tombanana ho 2 tapitrisa ny Malagasy ho voa. Misy rahateo ny tohana ara-bola avy amin’io rafitra io. Toa misy hatrany ny fifanoheran-kevitra sy zavatra toa tsy mazava intsony, ka miroaroa saina sy tsy mandry intsony ny saim-bahoaka. Tsaroana ny filoha nampiaka-peo sy namadika izany ho politika, raha nisy ny fanontaniana momba ny loharanom-bola nihavian’ny fiara tsy mataho-dàlana maro be sy maro hafa. Inona indray izany ny setriny avy aminy manoloana ny kihana avy amin’ny Firaisamonim-pirenena tokony hazava hatrany amin’ny bitika indrindra ny fitantanana ara-bola ao anatin’izao raharaha izao? Afaka 72 ora farafahatarany, dia tokony hisy fanapahan-kevitra lehibe mamaritra ny tohin’ny raharaha, ka dia miandry am-pitoniana ny rehetra.

 Toky R

Tia Tanindranaza0 partages

PSG France Nandray fepetra amin'ireo mpilalao tanora

Nandray fepetra matotra amin'ireo mpilalao tanora ao aminy noho ny fiantraikan'ilay coronavirus any aminy ny ekipa mpanao baolina malaza PSG any Frantsa.

 

 Voalohany aloha dia nahenany 20 isa ireo mpilalao sokajy U 19 milalao ao aminy hiatrika ny "championnat sy ny "Youth Ligue" ary ny Gambardelle". Tsy asiana mpilalao fiandry sy National 2 intsony aloha ao amin'ity klioba ity.

Ntsoavina Evariste

Tia Tanindranaza0 partages

Ekipan'ny tottenham Manao fanazara-tena amin'ny video

Na eo aza ny fihibohana amina firenena maro maneran-tany tsy hahafahana miasa

 

sy mihetsika tahaka ny nahazatra hatramin’izay dia mba samy mitady hevitra ihany fa tsy hoe hatory sy hanatavy tena ao an-trano ao fotsiny . Fantatra izao fa amin'ny alalan'ny "Seance Video" no hitarihan'ilay mpanazatra Jose Mourinho sy ny mpanampy azy ny fanazaran-tena ataon'ny ekipa anglisy Tottenham.Samy any an-tokantranony any avy ny tsirairay, manome ora iray hanombohan’ny kotrana, mandeha amin’ny solosaina amin’ny alalan’ny tambajotra internet ny toromarika ataon’ny mpanazatra dia raikitra ny kotrana.

 Ntsoavina Evariste

Tia Tanindranaza0 partages

Toetr`androHo avy ny rivodoza Irondro

Feno omaly maraina ny fepetra maha-rivodoza ireo tangoron-drahona any amin’ny faritra avaratry ny nosy iny.

Any amin’ny manodidina ny 2.186 Km somary Avaratra Atsinanan’ Antalaha no misy ny foibeny. 65 Km/ora ny rivotra miaraka aminy ary arahina tafiotra 90 Km/ora. Mikisaka mianatsimo somary atsimo atsinanana izy ka mahafaka 09 Km/ora. Hisy, araka izany, ny toro-marika hapetraky ny tompon’andraikitra manam-pahefana amin’ ny faritra SAVA, DIANA ary Sofia ho mariky ny fanairana amin’ny fihavian’ny rivodoza. Hisy rahateo, manaraka izany, ny fepetra isan-tsokajiny izay tokony ho raisin’ny mponina amin’iny faritra tendron’ny nosy iny, indrindra ny tsy fanjonoana an-dranomasina intsony. Ilaina, hatrany ny fahamailona ho an’ny faritra rehetra handalovan’izany rivodoza izany.

Marigny A.

Tia Tanindranaza0 partages

Fanomezana toromarikaMila ireo olobe to-teny

Maro loatra ny tsy fanarahan-dalàna amin` izao fametrahana ny fahamehana ara-pahasalamana eto amintsika izao. “Maninona ny olona no tsy manaraka ny

 

toromariky ny Filohampirenena sy ireo tompon'andraikitra hafa?” hoy ny depiote Hanitra Razafimanantsoa. Misy antony maro, hoy izy, ka anisany ny fahasahiranana sy ny fitadiavana isan'andro. Ao koa ireo olona tena "indisciplinés " sy mafy loha. Nomarihany fa tsy tafita any amin'ny karazan'olona ilay toromarika satria tsy resy lahatra izy amin'ilay mampita ny hafatra. Tsy to-teny ireny olona ireny na ny Filohampirenena aza, hoy hatrany ity depiote TIM ity. Mila hitadiavana vahaolana haingana dia haingana izany. Ohatry ny tsena erak' Antananarivo ka raha hifamindra aretina eto daholo dia ho zava-doza no hanjo antsika, hoy izy. Nilaza hatrany izy fa misy ireo olobe sy Ray amandreny afaka manao antso sy mampita toromarika to-teny amin'izay manandrify azy. Tsy mahadiso na manambany ny mifampiresaka amin'ireny olona ireny. Vao maika aza mampiseho fahambonian-tsaina sy fahavononana kokoa satria ady iraisana izy ity. Miantso ny tsirairay amin`ny fahatongavan-tsaina i Hanitra Razafimantsoa satria hanomboka ny tena ady mafy.

Marigny A

Tia Tanindranaza0 partages

QMM TolagnaroNanolotra fitaovana ny CCO faritra Anosy

Mandalo fotoan-tsarotra i Madagasikara. Sahirana amin` ny ateraky ny fepetra tsy maintsy hajaina ho fisorohana sy ho fisakanana ny tsy hiparitahan` ny valan`aretina “coronavirus”.

 

Tonga teny amin` ny CCO faritra Anósy tao Taolagnaro omaly ny orinasa Rio Tinto QMM nanolotra fitaovana toy ny fiara “ambulance” miaraka amin`ny mpamiliny, fiara 4x4 miisa roa sy fitaovana ara-pahasalamana toy ny potences à sérum… Ny CCO Farira Anósy kosa dia nisitraka efitrano maromaro afaka mizaka marary maro an`jatony na voamarina io na koa atao fitiliana fotisny. Marihana fa ny orinasa Rio Tinto QMM no niantoka ny fanarenana sy famatsiana herinaratra sy rano fisotro madio an `ity CCO COVID-19 any Taolagnaro ity.

Marigny A.

Tia Tanindranaza0 partages

Antoko HVMAtaovy mangarahara ny fitantanana

Miatrika fotoan-tsraotra ny firenena ankehitriny. Manoloana izany, ny antoko Hery Vaovaon I Madagasikara (HVM) dia hitondra izay voatsirambin` ny tanana ho fanampiana ny mpiray tanindrazana manoloana ity ady iombonana ity.

Fanampiana ara-kevitra, ara-pitaovana na koa ara-bola no hoentin` ny antoko ao anatin` izany. Tsy fotoanan` ny fifanomezan-tsiny sy fafampihantsiana intsony izao fa fotoanan` ny fifanomezan-tanana satria fahavalo iraisan` ny Malagasy rehetra no atrehina, hoy ny antoko, na dia nampatsiahy ny antsony tamin` ny fitondram-panjakana izay nataon` ny filoha lefiny ny 01 martsa 2020 tamin`ny haino aman-jery mba hanidiana tsy misy hatak`andro ny sisin-tany ka tsy handray intsony ireo sidina avy any ivelany. Eo anatrehin` izany, dia manamafy ny fampiharana ny fanapahan-kevitra noraisin` ny fanjakana momba ny fihibohana izay hifarana ny sabotsy 04 aprily izao ny Antoko HVM. Manentana ny rehetra mba hanaraka ny toromarika izay omen` ny mpitondra isan-tsokajiny ho tombontsoan` ny besinimaro. Mametraka hatrany ny antoko fa antoky ny fahombiazan` ireo paik`ady enti-manantanteraka ny fiatrehana ny COVID-19 ny fahaiza-miatrika sy mitantana ao anaty fampandraisan` andraikitra ny herivelona rehetra.

Fitantanana mangarahara

Manao antso ho an` ny Mpitondra fanjakana mba hitandrina ny “demokrasia sy fanjakana tan-dalàna”, izay fototra iorenan` I Madagasikara, toy ny anankandrimaso. Aoka ho anatin` ny fanajana lalàna sy mangarahara tanteraka ny fitantanana ny volam-panjakana sy ireo loharanom-bola hafa ampiasaina amin` izao vanim-potoana sarotra izao, hoy ny HVM. Toy izay ihany koa ny fitsinjarana ireo fanampiana ara-tsosialy mba ho lavitry ny fanararaotam-pahefana sy kiantranoantrano mba hisian`ny tamberin`andraikitra amin` ny vahoaka sy tsy hitarika korontana na hanimba ny firaisam-pirenena. Manao antso avo amin` ny filoha Rajoelina mba hamory indray ireo filohanà andrimpanjakana mba hanao jery todika sy hanao tombana ny fivooaran` ny zava-misy alohan` ny hakàna izay mety ho fanapahan-kevitra ny amin` ny hitantanana ny firenena manomboa ny 05 aprily 2020, hoy hatrany ny fanambarana.

Marigny A. sy Toky R

Tia Tanindranaza0 partages

Ny Rado RafalimananaNidoboka eny Antanimora

Nisy ny fisamborana an’Atoa Ny Rado Rafalimanana kandida ho filoham-pirenena teo aloha afak’omaly.

Tonga teny amin'ny CCI Ivato izy, nitondra ny zaodahiny avy any an-dafy atao fitiliana alarobia 01 Aprily teo teny Ivato i Ny Rado Rafalimanana, raha hiverenana ny tantara. Nentin’ny mpitandro filaminana teny Fiadadana hanaovana fanadihadiana.Nanazava moa ny avy ao amin’ny zandarimariam-pirenena fa hoe nitabataba tamin’ireo mpitandro filaminana nandamina teny amin’ny CCI Ivato no sady nanendrikendrika azy ireo ho manao kolikoly ity mpanao i Ny Rado Rafalimanana.Zavatra tena tsy mitombina ary fanalam-baraka tanteraka, hoy ny jeneraly Njatoarisoa Andrianjanaka komandin’ny zandarimariam-pirenena; nanao ny asany ireo araka ny toromarika nomena azy ka ny vehivavy mitondra vohoka sy ny zokiolona na izay mety manana kilema no tsy maintsy alefa mialoha amin’ny filaharana, hoy izy. Nahazo fitarainana avy amin'ny Polisy mpiambina ny sisin-tany sy ireo miandraikitra ny fitiliana eny amin'ny CCI Ivato anefa ny Zandarimaria, noho ny maha faritra iandraiketan'ny Zandarimariam-pirenena ny faritra eny, fa manakorontana i Ny Rado Rafalimanana, araka ny fanazavana. Nobedain’ny zandary avy amin'ny Brigade de recherche Fiadanana avy hatrany. Tsy vitan’ny voalaza fa nanakorotontana fotsiny ny vesatra fa nifoha avy hatrany ihany koa ny dosie hafa satria nisy fitoriana hafa miandry azy nataona Kolonely iray mombana resaka fisolokiana. Nahantona io noho ny fisian'ny valanaretina, hoy ny fanazavana. Efa nosamborina ihany izy, dia natao ihany koa ny fanadihadiana momba izay fitoriana fisolokiana izay. Tsy niandry ela fa omaly 02 aprily ihany dia natolotra ny fampanoavana ny tenany, ka nivoahan’ny didy savaranonando fampidirana am-ponja vonjimaika azy eny Antanimora.Tsy mbola misy resaka ny datim-pitsarana.

Toky R

Tia Tanindranaza0 partages

Ady amin’ny CoronavirusHisy fitiliana faobe eny Isotry, Ambondrona, Toamasina…

Nanapa-kevitra ny Filoham-pirenena , rehefa avy nivory niaraka tamin'ireo tompon'andraikitry ny CCO Covid 19 fa, hidina eny amin'ny Fokontany nahitana “cas contact” na fifampikasohana rehetra ny borigady mpanao fitiliana.

 Ohatra amin’izany eny Isotry, Ambondrona, Toamasina,… hisy ny fanadiovana faobe arak'izany, hisy ny fizaham-pahasalamana faobe sy maimaim-poana, hijerena ireo soritr'aretina, hisy ny fanaovana TDR (Test de Diagnostique Rapide) ihany koa. Nanamafy an’io ny mpitondra tenin’ny CCO Covid19 Pr Vololontiana Hanta Marie Danielle omaly hariva. Raha ny tatitra farany momba ny fitiliana natao tamin’ireo mpandeha rehetra nandritra ny 3 andro teny amin’ny CCI Ivato sy Jumbo Score Ankorondrano kosa, dia 703 no nanaovana fitiliana omaly, ka ny 1 ihany no “positif”. Nahatratra 3162 ny mpandeha rehetra vita fitiliana. 12 tamin’ireo izany no “positif” tamin’ny TDR, izay hamarinin’ny Institut Pateur de Madagascar (IPM) avy eo. Ny 6 mbola miandry fitiliana, raha toa ka ny 3 tamin’ireo 6 efa vita fanamarinana no voamarin’ny IPM fa “positif” tokoa ny valiny. Ny “cas contacts” izany no tena atahorana be eto amin’ny firenena satria naman’ny voafehy tanteraka ireo heverina fa hitondra ny “cas importés” avy any ivelany taorian’ny fahavitan’ny fitiliana an’ireo mpandeha rehetra, izay efa nahazo taratasy manamarika ny fahavitana ny “mise en quarantaine”, ary efa nody any amin’ny fianankaviany. Amin’ity zoma ity ihany dia efa hanomboka ny bemidina mitety faritra nahitana ny olona mitondra ny trimok’aretina COVID 19 ary atomboka ny fanadiovana sy ny fitsirihana.Ho hentitra ny fitandroana ny filaminana sy ny fampanajana ny lamina napetraka raha araka ny fantatra ka tokony hanaraka tsara ny toromarika ny rehetra mba tsy hisian’ny olana satria tena tsy misangy amin’ity resaka ity ny fitondram-panjakana.

 

Toky R

Tia Tanindranaza0 partages

Philippine Tifirina ho faty izay tsy manaja ny fihibohana

Maherin’ny 50 000 ny maty maneran-tany, ary ary efa maherin’ny 1 tapitrisa ny olona voamarina fa tratry ny Covid 19, ka ny 500 000 amin’ireo dia any Eoropa avokoa. Mbola ho sarotra ny ady, raha jerena amin’ny fitomboan’ny olona maty, indrindra ireo any amin’ireo ivon’ny aretina amin’izao fotoana izao. Voasokajy ho krizy mafy indrindra teto ambonin’ny tany taorian’ny ady lehibe faharoa no lalovan’izao tontolo izao ankehitriny.

ITALIE: MITADY HITSOAKA AN-DAHARANA NY MPITSABO…

Italie hatrany no mitana ny laharana voalohany amin’ny isan’ny olona maty. 760 indray no ripaka tao anatin’ny 24ora. Tafiakatra 13 915 ny maty. 4668 ny tranga vaovao voamarina, izay mitovitovy amin’ireo efatra andro lasa ihany. Manomboka mitaintaina amin’ny faharerahana tafahoatra ny mpitsabo, ary manomboka mitsoaka ny hopitaly dieny mbola tsy tandindonin-doza loatra ny ainy, ary indrindra mbola tsy nifindran’ny valanaretina. Tratry ny tsindry tanteraka amin’ny hamahana ny fihibohana sy tsy fahafahana mivoaka ny trano ny governemanta kanefa mety hohalavaina hatramin’ny tapaky ny aprily farahafahakeliny.

 

 ESPAGNE: TRATRA NY ISA 10 000

Tafiakatra 10 003 ho an’ny olona maty ho an-dry zareo Espaniola, izay laharana faharoa aorian’I Italie amin’ny firenena be maty indrindra. Tao anatin’ny 24ora mantsy dia nahatratra 950 ny isan’ny olona maty tany amin’ity firenena ity. Mahatratra 110 000 kosa ireo olona mitondra ny Covid-19. Na izany aza dia misy fihenany kely ny tahan’ny fiakaran’ny voa satria niampy 7,9% teo izany, raha nahatratra 18 tamin’ny herinandro ambony. Manomboka manana tsirim-panantenana noho izay antontan’isan’ny voa izay ny Minisitry ny fahasalamana Salvador Illa, ary naneho fa efa miditra amin’ny dingan’ny fahalefahan’io areti-mandringana io izy ireo. Ny toekarena miha mitotongana, mahazo vahana ny fahantrana, ary mandindona ny tsy fananan’asa faobe.

 

DONALD TRUMP: “HO HENJANA IO HERINANDRO IO”

Ny 85% amin’ny Amerikanina amin’izao fotoana izao no mihiboka tsy mivoaka ny trano. Manahy ary efa nilaza ny Filoha Donald Trump fa ho henjana iny herinandro ho avy iny. Efa mieritreritra hahatratra 100 000 hatramin’ny 240 000 ny ho fatin’ny coronavirus. Mahatratra 216 000 ny voa any amin’ity firenena ity, ary 5116 ny efa maty, ka ny 884 no maty tao anatin’ny iray andro, izay sokajiana ho isan’ny maty be indrindra tao anatin’ny iray andro tany an-toerana hatreto.  Mitontongana ny toekarena, ary betsaka ny very  asa. Tao anatin’ny andro vitsy izao dia tafiakatra 6,6 tapitrisa ny taratasy fangatahan’asa voaray. Mafy noho ny krizy tamin’ny 2008 ity, hoy ny Filoha Amerikanina.

 

PHILIPPINE: TIFIRINA HO FATY IZAY TSY MANAJA NY FIHIBOHANA

Nanome baiko ny polisy hitifitra sy hamono ireo olona tsy manaiky ny fihibohana ny Filoham-pirenen’I Philippines Rodrigo Duterte. Efa ny alarobia teo ny kabary naneho izany, saingy mbola adihevitra lehibe maneran-tany amin’izao fotoana izao. “Raha hampiditra sy hiteraka olana, dia aleoko mandefa anao any am-pasana”, hoy izy nampitandrina. Raha 3,9 miliara ny olona eto ambonin’ny tany asaina mihiboka dia, ny Filipianina ny 110 tapitrisa amin’ireo. Ny ankamaroan’ireo mponina any anefa, dia sahirana tanteraka, ary tsy an’asa.

 

BANKY IRAISAM-PIRENENA: HANETSIKA 160 MILIARA DOLARA

Mihevitra ny hamoaka vola 160 miliara dolara ao anatin’ny 15 volana ho avy ny Banky Iraisam-pirenena. Natao hanampiana ireo firenena maro amin’ny fiatrehana ny krizy ara-pahasalamana io, ary hanohanana ihany koa amin’ny famerenana amin’ny laoniny ny toekarena. Ity no krizy mafy indrindra teto ambonin’ny tany taorian’ny ady lehibe tamin’ny 1945, hoy ny Sekretera Jeneralin’ny Firenenana Mikambana Antonio Gutteress

 

BRITISH AIRWAYS : MPIASA 28 000 VERY FIHINANANA

Nanapa-kevitra ny Kaompania Britanika British Airways fa hampitsahatra mpiasa 28 000, izay manome 60% amin’ny mpiasa rehetra manodina ity orinasa goavana eo amin’ny tontolon’ny fitaterana an’habakabaka ity. Miandry ny fivoaran’ny toe-draharaha ireo, fa naman’ny mihantona tanteraka amin’ny asany izany hatreto. Ny orinasa Amerikanina Boeing ihany koa dia manomana « plan de départs volontaires » na drafi-pialana an-tsitra-po ho an’ireo mpiasa, izay hivoaka amin’ny antsipirihany amin’ny herinandro ambony. Ny Vondron’orinasa Accor, izay misehatra amin’ny tontolon’ny fandraisam-bahiny kosa dia nanapa-kevitra nanakatona ny 2/3n’ireo hoteliny maneran-tany.

Nangonin’i Toky R

La Vérité0 partages

Coronavirus - Pascal Razak sensibilise contre la propagation de la pandémie

Les joueurs, évoluant à l’île de La Réunion dirigés par l’ancien capitaine des Barea de Madagascar, Pascal Razakanantenaina, plus connu sous le diminutif de Bapasy, conscientisent les compatriotes quant au respect des consignes de protection contre le coronavirus. L’international malagasy qui évolue au club de l’AS Saint-Pierre est en confinement à La Réunion.

 

En lisant le titre d’un quotidien local comme quoi il est déjà testé positif, le défenseur des Barea tient à rassurer qu’il se porte bien sur l’île sœur. Et comme tout joueur professionnel, Bapasy s’entraîne toujours dans la cour pour maintenir la forme avant de visionner de nouveau les vidéos de ses matchs avec les Barea.

Depuis la propagation de la pandémie, aucune journée ne passe sans que « Bapasy », ne montre l’exemple à suivre pour avancer dans cette lutte. Lui qui vit en plein cœur d’une ville en stade 3, à La Réunion, ne ménage aucun effort pour sensibiliser ses pairs qui ne sont pas encore conscients de l’ampleur de cette maladie.

« J’appelle tous mes compatriotes malagasy à rester chez eux. Le coronavirus ne rigole pas. Des milliers de personnes ont déjà perdu la vie dans le monde. Luttons ensemble contre le coronavirus. Suivons les gestes convenables, lavage des mains avec du savon, ou avec un gel désinfectant, éviter le contact avec une tierce personne et de toucher le visage.»

Dans une autre vidéo, l’international malagasy donne aussi des conseils d’exercice de cardio à suivre en cette période de confinement. Dans une autre publication aussi, Bapasy recommande aux malagasy à suivre les consignes : « Cette maladie se soigne. Il suffit de faire confiance aux médecins...». Et cela dans le but d’inciter les gens à ne pas faire de l’automédication.

Recueillis par E.F.

 

La Vérité0 partages

2 millions de personnes affectées du coronavirus - L’OMS apporte des précisions

2 millions personnes pourraient être affectées sur le plan sanitaire, économique et social par l’épidémie, si aucune intervention n’est faite. Ce communiqué de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), en début de cette semaine, a causé une panique générale chez la population. Afin de se justifier, l’OMS a tenu à préciser, dans son communiqué datant d’hier, que cette estimation concerne le domaine sanitaire, économique et social et non pas le nombre de malades du coronavirus. D’ailleurs, le Professeur Vololontiana Marie Danielle a affirmé qu’il est impossible que Madagascar atteigne ce pic.

 

L’OMS félicite les efforts de l’Etat qui contribue à freiner la propagation de la pandémie à Madagascar et réitère son engagement à nous accompagner pour préserver la santé de la population. Un engagement témoigné par l’appui de différentes activités, notamment la formation des militaires au sein de l’école de santé pour appuyer les équipes d’investigation au sein de la Direction de la veille sanitaire et de la surveillance épidémiologique (DVSSE) de Madagascar, le suivi des personnes mises en observation, l’appui aux équipes  d’investigation des cas confirmés et leurs contacts, la gestion des données, la collecte et l’analyse des rumeurs rapportés. Récemment, l’OMS a déjà appuyé la mise en place d’un système de distribution avec le stockage des intrants médicaux, la distribution de kits PPE (« Personal Protective Equipment ») pour les équipes mobiles et les barrages sanitaires, le traitement de la requête d’achat de matériels nécessaires pour l’Institut Pasteur de Madagascar (IPM) afin d’effectuer 5 000 tests de Covid-19 et la dotation de matériels pour assurer 20 000 tests rapides.

Anatra R.

 

La Vérité0 partages

Coronavirus - 600 décès par jour dans le monde entier

Hier à 15h 20, le Centre de science et d'ingénierie des systèmes (CSSE) de l'Université Johns Hopkins (JHU) a révélé que sur les 1 033 478 cas confirmés au Covid-19, 54 369 personnes de la planète Terre en sont décédées au cours de ces trois derniers mois. Ce qui fait un décès mensuel de 18 000 personnes contaminées, soit 600 morts répertoriés par jour. Le coronavirus est apparu le 17 novembre 2019 dans la ville de Wuhan, en Chine centrale, puis s'est propagé dans le monde entier.  Le 13 janvier 2020, un premier patient de 61 ans est décédé dans cette ville. Fin janvier, la France est devenue le premier pays européen à confirmer des cas de coronavirus.

Et en mi-février, un touriste chinois y est mort après avoir contracté le virus. Il s'agit du premier décès dû à cette maladie en dehors de l'Asie et en Europe. Actuellement, l'Italie devient le premier pays endeuillé au monde par le Covid-19 avec 13 915 morts. Cette Nation est suivie par l'Espagne où 10 935 personnes contaminées y ont perdu la vie. Les Etats-Unis d'Amérique prennent la troisième place avec 5 949 morts. Quant à la Chine, foyer dudit virus, le chiffre est arrêté au nombre de 3 203 décès.

Des centaines de décès en Afrique

Quant au continent africain, plus de 200 personnes infectées en sont mortes. 49 pays africains sur 54 sont actuellement touchés par le coronavirus, ce qui fait que 5 en sont officiellement épargnés jusqu'à aujourd'hui.  L'Afrique compte jeudi dernier 236 décès dont 109 sont recencés dans les pays maghrébins. Du nord au sud, plus précisément de l'Egypte au Soudan, 54 personnes ont perdu la vie. Dans la partie centrale, 21 décès ont été répertoriés dont 18 au Gabon. L'ouest du continent africain a annoncé officiellement la mort de 32 personnes contaminées au Covid-19, dont le sénégalais Pape Diouf, célèbre entraîneur de football, décédé dans un hôpital de Dakar le 31 mars dernier. L'Afrique de l'Est, de son côté, indique un nombre de 13 individus n'ayant pas survécu au coronavirus. Dans l'océan Indien, quelques jours après la première contamination, l'île Maurice enregistre 7 personnes décédées. Fort heureusement, Madagascar n'a enregistré aucun décès lié au Covid-19 jusqu'à l'heure actuelle. Le nombre de personnes contaminées datant d'hier midi est de 65.

Toutefois, 218 864 cas confirmés ont résisté au virus et en sont sortis indemnes.

Recueillis par K.R.

La Vérité0 partages

Circulation et restriction - Des accidents surviennent encore en ville

Aussi curieuse que cela puisse paraître, la circulation restrictive en ville pour cause de coronavirus, semble être loin d'obtenir l'effet escompté. Alors qu'on s'est attendu à ce que les automobilistes, les rares à être encore autorisés à prendre la route, soient devenus plus raisonnables,  c'est le contraire qui se produit.

 

Hier, on a enregistré au moins deux cas de sortie de route aux lourdes conséquences matérielles dans des endroits différents de la Capitale. A Antsahabe par exemple, là où un chef de famille a perdu la vie lorsqu'une balle perdue l'eut atteint lors d'un échange de tirs entre la Police et des malfaiteurs, un 4x4 pick-up a terminé sa course folle contre un poteau de la JIRAMA. Bien que l'on ne déplore aucun décès, les dégâts matériels sont très importants. Le conducteur, pour une raison qui échappe au commun des mortels, a perdu subitement le contrôle de son véhicule. Toutefois, des témoins ont affirmé que la voiture aurait subi une défaillance mécanique au moment de l'accident.

A Analakely, même scénario sur l'avenue. Une voiture particulière, au grand amusement des observateurs, a embrassé également un autre poteau. Comme dans le cas précédent, les dégâts ont été lourds. Dans l'un ou l'autre cas de figure, un dénominateur commun : les scènes ont, contrairement à la mesure de distance sanitaire d'un mètre imposée, provoqué des attroupements de curieux sans précédent. Enfin, tous ces heurts n'auraient dû pas se produire si les conducteurs ont fait preuve d'un peu plus de modération, la plupart ayant été tentés par la grande fluidité de la circulation pour se permettre d'augmenter franchement l'allure.

Franck R.

La Vérité0 partages

Lutte contre la propagation du coronavirus - L’Etat commande 5 millions de cache-bouches aux industries l...

La lutte contre la propagation du coronavirus demeure le principal défi de l’Etat malagasy. Dans le cadre de la bataille face à cette épidémie, qui a déjà causé la mort des milliers de personnes dans le monde et avec la présence de 70 cas confirmés à Madagascar, l’Etat malagasy a décidé de commander 5 millions de masques de protection. Hier, le Président Andry Rajoelina a effectué une visite à l’une des unités du groupe Aquarelle, sise à Tanjombato, une des zones franches ayant répondu à l’appel de l’Etat.

 

« Nous avons établi un partenariat gagnant-gagnant avec les zones franches dans le but de confectionner des masques de protection contre le coronavirus. Le groupe Aquarelle en fait partie et  va produire avec d’autres entreprises 100.000 à 150.000 cache-bouches par jour », a avancé le Président Andry Rajoelina  comme raison de sa visite dans cette zone franche qui emploie 1200 personnes. « Ce partenariat évitera le chômage partiel à ces entreprises franches et pour l’Etat de se procurer à un coût bas cet équipement nécessaire pour freiner la propagation du Covid-19 », a expliqué le Président de la République. Ces masques de protection lavable, continue-t-il, seront distribués gracieusement aux commerçants, aux Forces de l’ordre et à chaque foyer qui en aura besoin. Le Président a spécifié que les cache-bouches produites  à l’occasion par ces zones franches respectent le protocole de Grenoble. « Cela ne veut pas dire que les artisans ou les sociétés malagasy n’auront plus le droit d’en produire mais il faut qu’ils respectent le protocole que le ministère du Commerce va leur communiquer d’ici peu », a précisé Andry Rajoelina à l’issue de la visite de l’unité du groupe Aquarelle. Cette société a profité du passage du Président de la République, accompagné de la ministre du Commerce, de l’Industrie et de l’Artisanat, Lantosoa Rakotomalala, pour lui remettre un don de 50.000 masques de protection et 10.000 de tropic knits.

D’après la responsable de cette unité du groupe Aquarelle, sa société produira 1.500.000 sur les 5.000.000 de cache-bouches commandés par l’Etat malagasy.

La Rédaction 

La Vérité0 partages

Etat d’urgence sanitaire - Tout un paquet de mesures économiques

Préserver tous les ménages et entreprises. Dès le début du confinement de deux semaines, le Président de la République a mis en place des mesures économiques pour répondre aux nombreuses demandes du peuple malagasy. Pour la majorité des employés, arrondir les fins de mois n’est pas toujours évident. De ce fait, le fait de ne pas travailler pendant quinze jours, dans le mois, implique un manque conséquent dans leur budget mensuel. Alors qu’ils ont des factures à payer et des prêts bancaires à rembourser. Les décisions prises au niveau de l’administration publique mais aussi privée ont ainsi été adaptées à toute situation pour permettre à chacun de faire face à cette crise sanitaire. Plusieurs points ont été abordés lors de la rencontre entre le Gouvernement et le secteur privé même si les mesures fiscales ont coûté 115 milliards d’ariary sur la recette de l’Etat, selon le Président de la République. Ce dossier récapitule ainsi tous ces dispositifs mis en place.

 

Paiements de factures échelonnées

Le 24 mars dernier, le Président de la République, Andry Rajoelina a annoncé lors d’une intervention sur la chaîne nationale la possibilité d’un paiement echelonné des factures de la JIRAMA. L’objectif étant d’alléger les dépenses effectuées par les ménages, en cette période de crise. Le lendemain, la Direction générale de la société nationale d’eau et d’électricité a confirmé l’effectivité de cette décision au cours d’une conférence de presse. « En adéquation avec la mise en place du plan d’urgence sociale, la JIRAMA annonce ainsi que les usagers peuvent ne pas payer leurs factures pour ce mois de mars. Et une fois que la situation se rétablira, nos clients pourront effectuer des paiements échelonnés. Ils auront ainsi jusqu’à cinq mois pour s’acquitter de la facture du mois de mars » a expliqué le directeur adjoint de la compagnie, en charge du marketing et de la vente, durant les échanges avec les journalistes.

Dans ce concept, à la fin de ce mois d’avril, chaque client de la JIRAMA recevra deux factures bien distinctes. La première sera donc la facture du mois d’avril. Quant à la seconde, elle présentera la facture du mois précédent. « Pour cette seconde facture, ce sera donc la consommation du mois de mars, mais déjà divisée - en principe - par cinq pour le paiement échelonné. Toutefois, le client aura toujours le choix. S’il veut payer sur cinq mois, la facture est déjà adaptée à cette fonction. Sinon, il peut aussi choisir de payer en une seule fois, en deux ou trois tranches. Le paiement au-delà des cinq mois est également possible pour les consommateurs qui éprouvent plus de difficulté. Nous pouvons donc négocier jusqu’à dix mensualités, en fonction de leurs moyens financiers. Ils n’auront juste qu’à rejoindre nos agences », a notifié Vonjy Andriamanga, directeur général de la JIRAMA. Toutefois, cette disposition ne devrait avoir d’impacts néfastes sur la situation financière de la société d’Etat.

Un moratoire pour les crédits bancaires

Toujours dans le principe d’alléger les charges pour les ménages. Les personnes mais aussi les entreprises de toutes catégories ayant souscrit un prêt bancaire sont nombreuses dans le pays. Pour les préserver, un moratoire pour le remboursement des crédits bancaires a été mis en place, suivant les directives du Président de la République. Ce moratoire fait notamment partie des mesures économiques et fiscales prises, suite à la rencontre du secteur privé avec le Gouvernement. Ce dispositif permet notamment d’accorder des délais supplémentaires de paiement pour chaque souscripteur de prêt. Ainsi, tous les acteurs du secteur financier se sont plongés sur la question pour l’élaboration de ce moratoire.

Dans un communiqué paru avant-hier, l’Association professionnelle des banques (APB) a donc annoncé les dispositifs contenus dans ce moratoire : « Nous informons le grand public, dans le cadre du prolongement des mesures prises par le Président de la République, et afin d’accompagner l’effort de solidarité nationale dans le combat contre les effets du Covid-19, que les banques s’engagent à généraliser le principe de mettre en place des mesures exceptionnelles de soutien sous formes de différés d’échéances de prêts amortissables, mais aussi de lignes de soutien de fonds de roulement ou de découvert ponctuel, et ce pour leurs clients impactés directement par les conséquences de la crise sanitaire ». A cet effet, une période supplémentaire ou un différé de remboursement, allant jusqu’à trois mois, sera accordé aux particuliers. Pour les entrepreneurs individuels, les professionnels et les entreprises, ce différé de remboursement peut aller de trois à six mois selon les cas, sur les Crédits à moyen terme (CMT). Des lignes de soutien de fonds de roulement seront également à leur disposition.

Ainsi, ces mesures seront déployées en urgence et en priorité dans les institutions financières, notamment au profit de celles qui sont les plus sévèrement impactées.

Rallongement des échéances de la déclaration fiscale

Les activités liées au secteur du tourisme, spécifiquement l’hôtellerie, les agences de voyages, le transport aérien ainsi que les entreprises franches industrielles sont les premiers impactés par la propagation du coronavirus. A cet effet, les entrepreneurs sont contraints à la mise au chômage technique de leur personnel. Outre la suspension d’office du paiement de l’acompte bimestriel, leur obligation de déclaration et de paiement de l’impôt sur le revenu au 15 mai est reportée au 30 juin 2020. L’échéance de la déclaration et de paiement des impôts synthétiques est reportée au 15 mai 2020, si normalement le droit de communication s’achève tous les 1er mai. Toutefois, l’échéance pour toutes les retenues effectuées pour le compte de l’Etat et permettant de suivre l’évolution de l’activité économique, dont entre autres la Taxe sur la valeur ajoutée (TVA), la Taxe sur la valeur ajoutée à l’importation (TVAI), l’Impôt sur revenus des salariés et assimilés (IRSA) et l’Impôt sur les revenus intermittents (IRI), reste maintenue.

Un délai supplémentaire de deux mois, exempté d’intérêts de retard et/ou d’amendes pour retard de paiement, sera également automatiquement accordé, en plus d’un délai normal pour le paiement des impôts sur les personnes physiques et les personnes morales.

Comptabilisation des dépenses ou dons utilisés directement sur la lutte contre le Covid- 19

Main dans la main. L’Etat récompense les entreprises responsables. Etant donné que le Président de la République a lancé le Plan d’urgence sociale, les autorités accueillent à bras ouvert les aides venant du secteur privé. Les dépenses complémentaires ou dons utilisés directement sur la lutte contre le coronavirus sont déduites de l’Impôt sur le revenu. Auparavant, le Fisc accepte uniquement les charges normales dans la déclaration comptable des entreprises. Malgré cela, des conditions s’appliquent à cette déductibilité des dons ou charges supplémentaires pour ne citer que la possession d’une facture au nom de l’entreprise, la comptabilisation dans les livres comptables et la présence d’une attestation ou de bon de livraison pour les dons.   

Un soutien à ceux qui maintiennent leur activité

Malgré les difficultés, plusieurs entreprises font l’effort de poursuivre leur activité et faire marché l’économie. Etant donné que notre système fiscal reste un système déclaratif, le Fisc joue le rôle de vérificateur et de contrôleur. Le contrôle fiscal est ainsi levé pour les sociétés qui continuent leur travail durant cette crise. En tout cas, tout a été étudié pour limiter au maximum les impacts sur l’économie du pays, et éviter ainsi toute éventuelle crise ou chômage généralisé. 

La Vérité0 partages

Confinement partiel - Stop ou encore ?

Il y a deux semaines, le Chef de l'Etat Andry Rajoelina avait annoncé l'état d'urgence sanitaire et le confinement partiel pour Analamanga et Toamasina durant 15 jours au moins à compter du 23 mars à midi, justifiée par la "guerre" engagée contre la pandémie du coronavirus. Ces quinze jours arrivent à terme ce week-end. La question que se posent les citoyens malagasy est de savoir qu'en sera-t-il après ? Et ce d'autant que le Président de la République avait par ailleurs déjà indiqué qu'un bilan de l'évolution de la pandémie sera effectué ce jour.

 

Hier, durant son allocution télévisée, Andry Rajoelina a apporté plus de précisions. Le Président de la République a notamment indiqué qu'il va s'adresser à la Nation ce dimanche concernant les mesures à prendre concernant la pandémie. Il affirme que la décision sera prise de manière collégiale. Mais avant, il compte se réunir avec tous les chefs d'institution du pays, les chefs religieux, les élus, les différents responsables. La décision qu'il va prendre s'appuiera également sur les recommandations des professeurs en médecine. Un Conseil des ministres devra également avoir lieu dans la journée, précise le Chef de l'Etat.

Le confinement partiel sera-t-il prolongé, va-t-il durcir, ou est-ce que d'autres mesures plus souples seront-elles prises ? Rien n'est moins sûr. Les propos du Président ne laissent que très peu d'indices sur la décision qui sera prise. Il prévient juste que « La décision ne sera pas facile ». Le Chef de l'Etat  indique que si Madagascar est fort économiquement, un confinement serait le plus logique. Mais dans la suite, il évoque également les doléances d'une partie de la population malagasy qui est obligée de travailler quotidiennement pour trouver à manger.

La décision dit-il, dépendra des critères économiques et sociaux. Précisant dans la foulée que la priorité est le critère sanitaire. En outre, le Président de la République s'est réjoui que les mesures prises par l'Exécutif ont permis d'endiguer relativement la propagation du virus qui a infecté 70 personnes. Il s'est aussi félicité de ce que la maladie n'a pas fait de décès jusqu'ici. Toutefois, il a rappelé dans ses propos que l'épidémie a atteint toutes les provinces de Madagascar, à l'exception de Mahajanga.

En tout cas, durant son allocution d'hier, le Président de la République a édicté l'extension de la mesure de confinement partiel pour Fianarantsoa. Et la décision de confinement est entrée en vigueur hier. En cause, le recensement de plusieurs  cas de contamination locale au coronavirus dans cette ancienne province. Hier, sur les 11 nouveaux cas confirmés par l'Institut pasteur de Madagascar, 6 se trouvaient à Fianarantsoa. A ce sujet d'ailleurs, une équipe composée notamment de représentants de l'Organisation mondiale de la santé se rendra à Fianarantsoa dès ce jour, pour effectuer un traçage de toutes les personnes ayant été en contact avec les cas confirmés de Covid-19.

La Rédaction

La Vérité0 partages

Scandale dans la recherche du vaccin contre le Covid-19 - L’Afrique comme cobaye, selon deux officiels fr...

Le Pr Jean-Paul Mira, chef de service réanimation à Hôpital Cochin (Paris 14è) d’un côté et le Pr Camille Locht, directeur de recherche à l’INSERM (Institut national de la santé et de la recherche médicale, établissement public français) de l’autre. C’est sans le moindre scrupule que ces deux hauts fonctionnaires français ont suggéré sur le plateau de LCI, le 31 mars dernier, de faire de l’Afrique un laboratoire d’expérimentation pour un candidat-vaccin contre le Covid-19.

 

« Si je peux être provocateur, est-ce qu’on ne devrait pas faire cette étude (sur le vaccin contre le Covid-19, ndlr) en Afrique où il n’y a pas de masques, pas de traitement, pas de réanimation ? Un peu comme c’est fait d’ailleurs pour certaines études dans le Sida où chez les prostituées l’on essaie des choses parce que l’on sait qu’elles sont hautement exposées et elles ne se protègent pas. Qu’est-ce que vous en pensez ? », a demandé avec un sourire ironique  le Professeur Jean-Paul Mira à son confrère Camille Locht. Et ce dernier de répondre le plus sérieusement du monde : « Alors vous avez raison, et d’ailleurs on est en train de réfléchir en parallèle à une étude, en Afrique justement, pour faire ce même type d’approche avec le BCG et un placebo. Je pense qu’il y a un appel d’offres qui est sorti ou va sortir…». (Vidéo sur https://www.youtube.com/watch?v=GaL0C9_FYHk)

Voilà qui lève tout doute sur la rumeur de plus en plus persistante qui circule ces derniers temps selon laquelle certaines grandes puissances veulent introduire en Afrique des vaccins présentés être contre le Covid-19 mais dont la finalité reste floue. Si certains avancent que c’est pour se servir des Africains comme cobayes et éviter d’expérimenter lesdits vaccins sur les occidentaux avec les risques  que cela suppose, d’autres soutiennent carrément qu’il s’agit ni plus ni moins de poisons destinés à décimer la population du Continent noir. Le choix de l’Afrique, encore peu contaminée par rapport aux autres continents, est déjà douteux. Si le but est d’avoir un échantillonnage représentatif de malades, au jour d’aujourd’hui, c’est dans les pays occidentaux (Etats-Unis, Italie, Espagne, France,…) qu’il faut le chercher.

Dans tous les cas, l’on sait donc maintenant que les prostituées ont servi de banc d’essai pour des candidats-vaccins contre le VIH/Sida. Et c’est dans le même ordre d’idées que la France, par le biais de l’INSERM, est en train de chercher un ou des pays africain(s) hôte(s) pour expérimenter sur sa (leur) population le BCG comme vaccin contre le Covid-19.  En effet, c’est cyniquement que le Pr Camille Locht, directeur de recherche au sein de cet établissement public français, a révélé l’existence d’un « appel d’offres » en ce sens. Appel d’offres lancé en direction de dirigeants africains ?

La Rédaction

 

 

Midi Madagasikara0 partages

Orinasa Sicam Toamasina : Nanolotra fiara tsy mataho-dalana ny CCO Toamasina hiasany

Im-betsaka nanao antso avo mba hifanampian’ny samy Malagasy sy samy vahoaka  ny governora atsinanana izay. Efa betsaka ireo tonga nanohina ny antso tamin’izany, ka omaly maraina vokatr izany dia tonga ihany koa ny orinasa Sicam izao mpivarotra sy mpampanofa fiarakodia ny alarobia maraina teo nanolotra fiara tsy mataho-dalana iray ho an’ny CCO Toamasina mba entin’izy ireo miasa sy miady amin’ity valan’aretina Coronavirus ity ary hametrahana ny fampanarahan-dalana ny vahoaka amin’izao fihibohana izao. Nandritra ny fanoloran’ny Sicam ity fiara tsy mataho-dalana ity no nilazan’ny governora fa miisa 03 izao ireo olona voan’ny coronaviris eto Toamasina manaraka fitsaboana ao amin’ny hopitaly manaram-penitra na tsy marary aza. Mbola maro koa ireo olona nanaovana fitilina nalefa any amin’ny Institut Pasteur Antananarivo, ka mbola andrasana avokoa ny valin’izy ireo hoy ny governora; koa mandram-pivalian’izany ahalalana ny tena voan’ny coronavirus eto Toamasina, dia ny fijanonana an-trano ihany no tena vahaolana mahomby tsy hiparitahan’ny viriosy eto amintsika. Ankoatra izany dia nisy koa ny fivoahan’ireo tangalamena sy vavanjaka tao anatin’ny fahanginany amin’ny fanentanana ny olona rehetra hanaja ny fepetra ara-pahasalamana napetraky ny fanjakana ho fisorohana ny coronavirus.

Malala Didier