Les actualités Malgaches du Mardi 03 Avril 2018

Modifier la date
Midi Madagasikara990 partages

Lois électorales : Corruption de haut niveau au Paon d’Or

Durant le week-end, on a assisté à un va-et-vient suspect des membres de l’Exécutif du côté d’Imaibahoaka Ivato.

Ehontés. C’est ainsi que l’on peut qualifier les députés pro-régime qui sont en conclave au Paon d’Or à Ivato depuis jeudi dernier. Officiellement, les députés issus de la mouvance présidentielle sont à Imaibahoaka pour se pencher sur les éventuels amendements que l’on pourrait apporter au projet de loi organique relative au régime générale des élections et référendums, ainsi qu’au projet de loi organique relative à l’élection présidentielle. Pourtant, pendant quatre jours, de nombreux parlementaires, accompagnés de leurs proches passent du bon temps dans cet hôtel de luxe au frais de l’Etat. Durant le week-end, on a aperçu une valse des membres du gouvernement au Paon d’Or. Parmi ceux qui ont fait le déplacement figurent entre autres, le Premier ministre Olivier Mahafaly Solonandrasana, la ministre de l’Environnement Ndahimananjara Johanita, le ministre des Postes et Télécommunications, Neypatraiky Rakotomamonjy, ainsi que la ministre de l’Enseignement Supérieur, Rasoazananera Monique. Le président du Sénat et non moins président national du parti « Hery Vaovao ho an’i Madagasikara », Rivo Rakotovao a également été présent sur les lieux. Un va-et-vient très suspect vu le comportement des uns et des autres, ainsi que les enjeux de l’adoption des lois électorales qui seront débattues en séance plénière à l’Assemblée nationale ce jour. Une adoption qui risquerait d’être entachée de corruption de haut niveau. Comme ce fut toujours le cas à Tsimbazaza depuis le début de cette législature.

Forcing. D’après les informations, les députés qui étaient présents à ce conclave auraient accepté de cautionner le forcing du régime pour l’adoption sans aucun amendement des projets de lois électorales, contre le paiement d’une forte somme d’argent. Pour cette manœuvre, le régime aurait déjà réussi à convaincre 78 députés. Faut-il rappeler que pour l’adoption d’une loi organique, il faut obtenir la majorité absolue de 76 députés. A l’allure où vont les choses, la loi organique sur le régime général des élections et référendums, et la loi organique sur la présidentielle risquent de passer comme une lettre à la poste ce jour du côté de Tsimbazaza. Une source bien informée affirme que les députés de la mouvance présidentielle réclament 250 millions de Fmg. Ils auraient déjà touché une avance de 50 millions de Fmg. Pour financer ce projet machiavélique, le régime HVM aurait bénéficié d’un soutien financier de la part d’un opérateur économique « karana ». Mise à part la cotisation des membres du gouvernement, cet opérateur aurait également versé 30 milliards de Fmg. La question est de savoir que fait le Bureau Indépendant Anti-Corruption (Bianco) face à cette corruption de haut niveau qui se passe au vu et au su de tout le monde ? Nul n’ignore que depuis vendredi, des parlementaires sont regroupés ou séquestrés (c’est selon) dans cet hôtel de renom. Quoiqu’il en soit, ce jour, Tsimbazaza risque d’être le théâtre d’un nouveau scandale. Histoire à suivre.

Davis R.

Midi Madagasikara155 partages

Nantsoina Rakotozanany : « Un conseiller fiscal constitue un investissement »

Nantsoina Rakotozanany fiscaliste fondatrice de NR Consult.

General manager du cabinet juridique et fiscal NR Consult, Nantsoina Rakotozanany nous parle de l’univers, généralement ésotérique, du conseil fiscal. Interview.

Midi Madagasikara (MM). Qu’est-ce qu’un conseiller fiscal ?

Nantsoina Rakotozanany (NR). Le conseiller fiscal propose des stratégies qui permettent à une entreprise d’optimiser sa structure corporative autant du point de vue légal que fiscal, autrement dit : la sauver de l’impôt. Un conseiller fiscal permet à l’entreprise d’établir un rapport de forces vis-à-vis de l’Administration. Avoir recours à un conseiller fiscal ne constitue donc pas une dépense, mais plutôt un investissement. Une entreprise doit consulter un conseiller fiscal afin d’évaluer les conséquences fiscales des décisions affectant son entreprise, mais aussi pour entre autres, s’assurer qu’il profite de toutes les stratégies de réduction d’impôts disponibles. Le conseiller, avec ses connaissances légales et fiscales, peut aider un entrepreneur qui souhaite maximiser ses investissements. Il peut également intervenir afin de conclure une convention qui protégera les intérêts de tous les partenaires.

Vous étiez Consultant en finance dans différentes sociétés à l’étranger et à Madagascar avant d’intégrer la Logistique Pétrolière, où vous étiez Finance Controller pendant six ans, et le Cabinet fiscal H. Keyserlingk en tant que Tax manager. Vous auriez pu rester au chaud au sein de ces sociétés prestigieuses. Pourquoi avoir créé NR Consult ?Après mes études, notamment à l’INSCAE, j’ai passé un master II en Comptabilité, contrôle et audit en 2012. J’ai alors constaté que j’en avais un peu assez de travailler pour les autres. D’autant plus que j’avais une autre vision de ce qu’est la fiscalité à Madagascar. Alors, convaincue de pouvoir apporter quelque chose d’autre à mon pays, j’ai décidé de voler de mes propres ailes. Depuis sa création, il y a cinq ans, NR Consult a connu des hauts et des bas, mais j’ai la chance d’avoir une équipe formidable qui m’a donné la force de continuer même dans les pires moments ! Pourquoi la fiscalité ? N’est-ce pas trop spécifique ? La fiscalité est une passion pour moi, et les personnes avec qui j’en parle s’étonnent car c’est bizarre paraît-il. En effet, la fiscalité c’est l’ensemble des règles que tout un chacun se doit de respecter afin de développer un pays. C’est aussi un très bon moyen de gérer son entreprise ! Pourquoi ? Car à partir du moment où vous avez une bonne gestion fiscale, la plupart des règles dans votre société sont respectées. C’est un des outils les plus efficaces du contrôle interne. Mais pour cela, il faut se doter d’un bon conseiller fiscal, qui n’est pas seulement juriste mais aussi technicien en comptabilité, en marketing, en approvisionnement, en résumé, en tout quoi ! Dans ce métier, on rencontre des personnes différentes, on voit les situations des plus simples aux plus compliquées, et chaque dossier est un défi. C’est très passionnant. Quelles sont les entreprises auxquelles vous vous adressez ?Toutes les entreprises, y compris les PME ! Vous savez, la fiscalité est souvent profondément anxiogène pour les entrepreneurs qui craignent particulièrement la mise en marche, à leur dépens de la machine administrative. A son évocation, on imagine une bureaucratie menaçante, une législation complexe et une armée d’agents des impôts zélés. Les contribuables sont souvent fort dépourvus, à la fois émotionnellement et techniquement, face à la complexité du droit fiscal. Ainsi, NR Consult Fiscmada, du fait de son expertise, constitue un interlocuteur privilégié et rassurant entre le contribuable et les agents fiscaux. Quels sont alors les services que vous offrez ?Vous savez, le contribuable n’est pas toujours armé pour maîtriser la multitude de règles s’appliquant en matière de fiscalité. C’est là qu’intervient un conseiller fiscal qui est un expert indépendant connaissant les lois et les règles auxquelles sont tenus de se conformer tant le contribuable que l’administration fiscale, ainsi que le fonctionnement des institutions administratives et judiciaires. Nous offrons ainsi une multitude de services.

Prenons, par exemple, le diagnostic fiscal. Cet audit permet de jauge les forces et les faiblesses de l’entreprise en examinant son dossier fiscal pour déceler les risques liés aux obligations déclaratives afin de les mettre en adéquation avec la législation en vigueur et à quantifier ces risques dans le but de prévenir un éventuel contrôle fiscal.

Sinon durant le contrôle, le conseiller fiscal peut intervenir en conseillant le client sur la conduite à tenir, ses droits vis-à-vis des inspecteurs vérificateurs, assister le contribuable lors des débats contradictoire de plus en plus sollicités par les vérificateurs, analyser et argumenter les point soulevés par l’Administration, fournir des pistes de défense au contribuable ainsi que les procédures suivant la notification, conseiller sur la rédaction de la réponse et surtout éviter au contribuable la forclusion de ses défenses, assister le contribuable lors des débats devant les instances contentieuses… C’est très important car une vérification sans assistance d’un fiscaliste peut entraîner de fâcheuses conséquences pour la suite des procédures. En effet, d’un interlocuteur inadéquat ou de la présentation de mauvais éléments peut résulter une taxation d’office. Bref, le conseiller fiscal peut être l’interlocuteur privilégié de l’Administration fiscale pour une meilleure défense du contribuable…

Recuiellis par Antsa R.

Midi Madagasikara86 partages

Régime HVM : « Un pouvoir en dérives dictatoriales », dénonce la Diaspora en France

« Une tyrannie moderne ». C’est ainsi que les membres de la diaspora regroupés au sein de l’association Tous Ensemble pour Madagascar (TEM) considère les agissements actuels du régime Rajaonarimampianina. Dans un communiqué, cette association œuvrant pour l’avenir du peuple Malgache et pour l’épanouissement socioculturel de la diaspora en France condamne fermement « les manœuvres politico-dilatoires du régime » qui a tout fait pour empêcher l’ancien président de la Transition Andry Rajoelina de se rendre à Mahajanga le 30 mars dernier. Une décision considérée par le TEM comme « une injustice sociale » dans la mesure où elle prive l’ex-Chef de l’Etat de ses droits les plus fondamentaux, à savoir la liberté de circulation sur tout l’ensemble du territoire malgache et la liberté d’expression. Deux principes qui sont pourtant garantis par la Constitution dans ses articles 10 et 12, mais aussi, la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme (ONU, 1948, art 19). Aussi, le TEM, tout en dénonçant « un pouvoir central en dérives dictatoriales », pointe-il du doigt l’ASECNA et l’ACM qui ont initié l’interdiction de vol. Les membres de la diaspora expriment également leur consternation par rapport à la décision de Hery Rajaonarimampianina et du gouvernement Mahafaly Olivier Solonandrasana de clouer au sol le jet privé affrété par Andry Rajoelina ainsi que le vol commercial d’Air Madagasikara et de faire descendre tous les passagers.

Appel à la vigilance. Le « Tous Ensemble pour Madagascar » monte aussi au créneau face à l’attitude des tenants du pouvoir HVM qui continuent de multiplier le non-respect des décisions de Justice et bafouer le principe de séparation entre le pouvoir exécutif et le pouvoir judiciaire. Pour le cas de Mahajanga, le régime a ignoré complètement la décision du Tribunal Administratif qui a donné gain de cause au Maire de la Commune Urbaine de Mahajanga, Mokhtar Salim Andriantomanga pour la tenue des manifestations prévues se dérouler les 30 – 31 mars. Faut-il rappeler qu’Andry Rajoelina a prévu de se rendre à la Cité des fleurs en tant qu’invité du Premier Magistrat de la Ville pour assister à l’inauguration d’une route et d’une salle de sport, et d’offrir des camions bennes pour cette commune dont le Maire élu sous les couleurs du MAPAR, a obtenu un prix international sur la Bonne gouvernance en 2017. Continuant sur sa lancée, le TEM rappelle que « l’histoire nous montre qu’aucune tendance dictatoriale n’a réussi à empêcher la soif du peuple Malgache à aller de l’avant pour développer Madagascar, à aller vers la liberté quelles que soient les méthodes d’intimidation et de répression utilisées ». Un avertissement à peine voilé lancé à l’encontre des tenants du pouvoir. A travers leur communiqué, les membres de la diaspora lancent un appel à l’endroit de toutes les forces vives de la Nation, à l’étranger ou à Madagascar, afin de s’unir pour renforcer la vigilance pour faire face aux dérives dictatoriales du régime, particulièrement à l’approche de l’élection présidentielle.

Davis R

Midi Madagasikara63 partages

Judo – Championnats de Madagascar : Esca prend la tête du classement devant CCS et CJC de Toliara

Tatiana Andrianaivoravelona sacrée en – 48 kg seniors.

Après sa domination au championnat d’Analamanga, le judo club de l’ESCA a frappé fort aux Championnats de Madagascar. Les judokas d’Antanimena ont remporté 11 titres au Gymnase d’Ankorondrano le week-end dernier.

Comme à l’accoutumé, les Championnats de Madagascar sont les affaires des judokas d’Analamanga et d’Atsimo-Andrefana. Cette année encore, les deux ligues étaient au coude à coude au Gymnase d’Ankorondrano le week-end dernier. Au tableau du classement des médailles, les judokas de l’Esca Antanimena arrivent en tête du classement des médailles avec 11 titres, suivis des Tuléarois du CJC et CCS qui ont remporté respectivement 9 titres.

Doublé. Ces sommets nationaux ont vu l’émergence de jeunes talents. Ils sont cinq à réaliser un doublé. Fetra Ranaivoarisoa de l’Esca qui a survolé les combats dans la catégorie cadette et junior chez les moins de 81 kg. Lui qui a récemment participé à l’Open International de Saint-Denis de la Réunion. Sergio Karamaly du CCS Toliara en moins de 90 kg a réalisé le doublé chez les juniors et seniors. Hyacinthe Rakotonandrasana dans la catégorie des moins de 55 kg du CJC ont remporté les titres chez les cadets et juniors. Du côté des dames, en – 52 kg senior, Tsiorinirina Ellah du CCS Toliara s’est offerte le titre national aux dépens de Mirana Rakotovao du Judo Saint-Michel. Elle a doublé la mise chez les juniors en battant Mireille Andriamifehy de l’Esca. Fanjaniaina du CJC a également réalisé un doublé cadette et juniors en – 48 kg. Chez les séniors dames des moins de 48 kg, Tatiana Andrianaivoravelona, celle qui a participé au stage au Japon a été sacrée championne après avoir battu Olivia Andriamanantena de l’Esca. En – 63 kg, Damiella Nomenjanahary a remporté le sacre face à Annie Ramiarintsoa. Mihanta Andriamifehy reste indétrônable dans la catégorie des moins de 57 kg. Chez les hommes séniors, les militaires du Cosfa ont remporté deux titres par l’entremise de Moravily Sebany (-60 kg) et de Mathieu Ramarolahy. Dans le tournoi par équipe, Esca a ravi le titre chez les hommes et Saint-Michel chez les dames.

Record de participation. « Les Championnats de Madagascar serviront de test pour les techniciens au sein de la fédération pour la future composition de l’équipe nationale. Les nouveaux règlements d’arbitrage ont été expérimentés pour ces sommets nationauxNous avons constaté un record de participation », a expliqué Siteny Randrianasoloniaiko, président de la Fédération malgache de judo. Une compétition qui a vu la participation de plus de 300 judokas de 25 clubs différents issus de 8 ligues régionales. Après ces championnats nationaux, les yeux rivés seront vers les joutes continentales prévues du 12 au 15 avril à Tunis.

T.H

Midi Madagasikara59 partages

Carburant : Retour à l’ancien prix après la hausse de dimanche

L’OMH a été obligé de reculer. Retour aux anciens prix

On finira par dire que c’était un poisson d’avril. L’OMH a donc réussi son coup. Après avoir affiché une hausse spectaculaire, les stations d’essence sont revenues aux anciens prix.

Quand cela finira-t-il ? C’est la question qui est venue à l’esprit des automobilistes devant les stations d’essence dimanche dernier. Une journée de la Pâques où après avoir célébré la résurrection du Christ, ils ont dû faire face à la hausse des prix du carburant.

Barre fatidique. Depuis le 1er de ce mois d’avril, en effet les prix du carburant sont de nouveau revus à la hausse. Et cette fois-ci, l’essence sans plomb a dépassé la barre fatidique des 4.000 ariary. En effet, de 3.930 ariary le mois dernier, l’essence sans plomb 95 est passée à 4.020 ariary, soit une hausse de 90 ariary par litre. Le gas-oil, quant à lui, est passé de 3.280 ariary à 3.370 ariary, soit également une hausse de 90 ariary. Enfin, le prix du pétrole lampant a également suivi le train de la hausse en passant de 2.400 ariary, à 2.440 ariary, soit une augmentation de 40 ariary par litre. Mais le revirement qui a eu lieu hier a somme toute eu d’excellentes raisons. Les prix affichés ont les mêmes que ceux d’avant le week-end pascal. A savoir 3.840 ar pour l’essence sans plomb, 3.280 ariary gas-oil et 2.400 ariary le pétrole lampant. Les explications des observateurs sur une possible hausse sont que les principaux paramètres de fixation des prix du carburant, à savoir les cours du brut et la parité du dollar n’ont cessé d’augmenter ces derniers temps. D’ailleurs les pétroliers ont toujours déclaré, qu’ils subissent des pertes en pratiquant les prix qui sont plutôt imposés par le gouvernement à l’issue des négociations ayant eu lieu ces derniers temps entre les deux parties et qui vont encore continuer.

Mascarade. En fait, la pseudo vérité des prix qui est censée être appliquée à Madagascar n’est que de la mascarade. Ce qui s’applique actuellement à Madagascar c’est ce que l’on appelle, un lissage. C’est-à-dire que les pétroliers et le gouvernement s’accordent sur un prix qui ne traduit pas la situation réelle. Dans le cas d’espèce, les pétroliers acceptent un prix qui ne leur permet pas de faire réellement des bénéfices. Et dans le futur, si les paramètres de fixation des prix que sont les cours du brut et le dollar baissent, ils seront autorisés à garder leurs prix out même les augmenter.

R.Edmond.

Midi Madagasikara50 partages

Droits de la femme et de l’enfant : Clôture du projet de SOS Villages d’Enfants dans le Sud

Six districts du sud de Madagascar ont été les bénéficiaires d’un projet de l’association SOS Villages d’Enfants Madagascar pour la promotion et la défense des droits de la femme et de l’enfant. Mis en œuvre sur une période de deux ans à Ambovombe, Tsihombe, Beloha, Ampanihy, Betioky et Bekily, ce projet a contribué à l’amélioration des conditions de vie des familles, avec un regard particulier sur la protection des droits de la femme et de l’enfant ainsi que l’égalité de chances entre hommes et femmes. Ce, à travers plusieurs activités, notamment l’accompagnement d’associations de femmes ; la mise en place de projets AGR (activités génératrices de revenus) pour les femmes ; le soutien aux enfants pour l’obtention de leur copie d’acte de naissance ; les consultations médicales ; les cours d’alphabétisation ainsi que les campagnes de sensibilisation en faveur des droits de la femme et de l’enfant, avec un accent particulier sur le maintien des enfants à l’école, la lutte contre le mariage des enfants et le droit à l’héritage des femmes.

Arrivé à son terme, ce projet a été clôturé officiellement le 28 mars 2018 à Betioky, par un atelier de restitution. Ce projet a été financé par l’Union Européenne à hauteur de 190.000 euros.

Hanitra R.

News Mada45 partages

Filière apicole : les coopératives visent plus l’exportation

Les coopératives d’apiculteurs continuent d’exporter du miel. Celle d’Ankazoharatra Vohilengo Farafangana, comptant aujourd’hui 206 ruches, ambitionnent d’entrer dans ce créneau.

«Nous souhaitons qu’une usine de conditionnement de miel soit installée dans la région sud-est ou dans la commune, vu le potentiel de production des apiculteurs de la localité. La demande est grande mais nous n’avons pas encore assez de matériels pour améliorer notre capacité de production», a expliqué Louis José Rakotondrafara, président de l’association des apiculteurs d’Ankazoharatra. Le but étant, dans cette perspective, de pouvoir écouler les produits vers les marchés extérieurs.

Dans cette localité, chaque ruche produit en moyenne 7 litres par saison  à raison de 8.000 ariary par litre. Il est en outre possible d’obtenir jusqu’à trois récoltes annuelles, soit  deux fois plus que la norme internationale qui se contente d’une seule.

 «Avec les rencontres BtoB de l’année dernière, nous avons pu établir des contacts avec les importateurs. Nombreux se sont montrés intéressés. Toutefois, nous avons encore besoin de plus de matériels étant donné l’évolution technologique actuelle qui n’a pas manqué de toucher la filière apicole», a soulevé Honorette Virginie Ratantraherisoa, présidente nationale de la plateforme miel de Madagascar.

Le faible pouvoir d’achat de la population rurale n’arrive pas à rentabiliser le coût de l’investissement que représentent l’acquisition et l’entretien des ruches. Mais l’important facteur limitant la promotion de cette filière est sans doute l’absence d’un marché structuré pour écouler la production. En effet, les professionnels utilisant des techniques avancées sont contraints d’aligner leurs tarifs avec ceux des apiculteurs-cueilleurs.

26 tonnes en 2017

L’an dernier, Madagascar a pu en exporter 26 tonnes vers la France, la Réunion, Maurice, le Japon, les autres pays membres de l’Union européenne et vers les Etats-Unis, selon les statistiques du ministère en charge de l’élevage.

Frappés d’interdiction d’exporter vers le marché européen depuis 1996, les opérateurs de la filière malgache n’ont pu reprendre leurs activités qu’en 2012, lorsque l’embargo qui frappait le produit a été levé et que la filière commença peu à peu à se redresser.

Arh.

 

Midi Madagasikara33 partages

SGS Madagascar : Des contrôles non destructifs pour prévenir les risques industriels

Des techniciens de SGS procédant à des contrôles sur des équipements industriels

S’assurer de la performance et du bon état des équipements industriels est essentiel pour les entreprises, à la fois en termes de coût et de sécurité. C’est la raison pour laquelle SGS Madagascar a mis à leur disposition ses services de contrôles non destructifs.

Alors que de grandes industries comme la mine, le pétrole, l’aviation et le BTP prennent de l’essor à Madagascar, il est plus que jamais essentiel de réaliser des inspections précises des équipements industriels. En effet, ceux-ci peuvent présenter des risques pour l’environnement et la population. Les services de contrôles non destructifs (CND) de SGS Madagascar aident les industriels à vérifier l’état technique de leurs installations, avec une série de contrôles pour l’inspection des soudures, des chaudières, des conduits, des pipelines ou encore des réservoirs de stockage.

Equipements à la pointe de la technologie. « Nos services sont conçus pour assister à la fois le secteur public et privé. Nous offrons des services indépendants, précis et sûrs. Nos équipements sont à la pointe de la technologie et notre personnel est formé par des experts en la matière », indique Kailash Chatoo, Business Development Manager de l’Industrial Division de SGS Océan indien, en mission à Madagascar. Jean Paul Razafimanantsoa, Business Manager de cette même division à Madagascar, a, lui, tenu à faire ressortir que « les techniciens de SGS sont certifiés COFREND (CIFM), ASNT et API ».

SGS Madagascar propose des CND génériques, comme la radiographie, pour l’inspection des soudures ; la magnétoscopie et le ressuage, qui sont des techniques complémentaires permettant de mettre en évidence des défauts de surface ; et les ultrasons, pour mesurer l’épaisseur. Des CND avancés sont aussi offerts. Il y a par exemple, le Pulse Eddy Current Testing, une technique avancée d’inspection électromagnétique pour détecter des défauts et repérer la corrosion dans des matériaux ferreux, ou encore le contrôle des tubes par ultrasons avec l’Internal Rotating Inspection System (IRIS).

Des calculs plus précis. Et, de nouveaux équipements utilisés pour l’inspection de réservoirs de stockage, ont été récemment acquis par SGS Madagascar pour un degré de précision accru. Citons le Scorpion Crawler, un appareil de mesure d’épaisseur par ultrasons. « Par exemple, pour mesurer l’épaisseur d’un tank de 20 mètres, on n’a plus besoin d’échafaudages et d’opérateurs qui vont d’un point à un autre. Le Scorpion peut grimper jusqu’à 50 mètres. C’est plus rapide, moins cher, et les calculs sont plus précis », commente Kailash Chatoo.

Autre nouveauté : le Magnetic Flux Leakage, qui permet de scanner le fond des réservoirs contenant des produits dangereux afin de déterminer l’état de corrosion et d’endommagement. Il est possible de scanner à 100% le fond, qui est une partie importante d’un réservoir. A savoir que si jamais il y a une fuite, cela peut représenter un danger pour l’environnement.

L’équipe de SGS Madagascar réalise des inspections d’équipements sous pression, comme les chaudières et les cuves à gaz, suivant le référentiel API (American Petroleum Institute) 510. Des inspections et réparations de réservoirs de stockage atmosphériques, contenant du kérosène, du pétrole ou du Jet A1, sont aussi menées selon la norme API 653. « Nous sommes appelés à vérifier que les équipements industriels sont conformes aux normes. Nous nous assurons qu’il n’y ait pas de risque d’explosion et que le personnel opère en toute sécurité », souligne Kailash Chatoo.

Il est à noter que SGS Madagascar, leader de l’inspection, du contrôle, de l’analyse et de la certification, intervient dans de nombreux secteurs d’activités comme l’agriculture et l’agroalimentaire, la chimie, le BTP, les biens de consommation, l’énergie, le secteur minier, le pétrole et le gaz, le transport et même l’administration publique.

R.Edmond.

Midi Madagasikara31 partages

Rio Tinto QMM : 2400 boursiers du programme RISE +

Donner aux jeunes malgaches la possibilité d’accéder à une éducation de qualité. Tel est l’objectif de Rio Tinto QMM à travers le programme RISE + ou Rio Tinto Scholarship Education Program. En effet, pour disposer d’un vivier de compétences et répondre aux besoins actuels et futurs de la région Anosy, Rio Tinto QMM a mis en œuvre, en partenariat avec PACT Madagascar, des programmes qui facilitent l’accès de la majorité à une éducation de qualité et à un encadrement des jeunes diplômés. Depuis le lancement du programme en 2013, 2.400 jeunes ont bénéficié de bourses d’études grâce à QMM et ses partenaires. Le 28 mars dernier, les élèves méritants des 9 communes d’intervention de QMM ont reçu leurs bourses. QMM apporte ainsi ses appuis à travers différents programmes axés sur l’éducation et le développement des compétences locales. Le programme RISE + permet aux jeunes diplômés de suivre des formations pratiques et théoriques structurées et d’être appuyés par des mentors expérimentés pendant deux ans.

R.Edmond

Midi Madagasikara31 partages

Trêve pascale : Marc Ravalomanana à Antsirabe

Marc Ravalomanana et son épouse avec la population d’Antsirabe hier.

Ni déclaration politique, ni réunion avec ses partisans locaux. Malgré la tension politique qui ne cesse de monter depuis le déplacement raté d’Andry Rajoelina à Mahajanga, l’ancien président Marc Ravalomanana, à son retour des Etats-Unis, a choisi de ne faire aucune déclaration politique. Il s’est rendu hier à Antsirabe pour passer les fêtes pascales avec la population locale. Marc Ravalomanana et son épouse se sont directement entretenus avec les gens qui les ont croisés dans les rues de la ville d’Eau où les Pâques et le Lundi de Pâques sont particulièrement fêtés depuis longtemps.

Silence. A rappeler que le président national du TIM Marc Ravalomanana a opté pour le silence malgré le fait que les projets de loi électorale actuellement débattus à l’Assemblée nationale visent à l’exclure de la prochaine course à la magistrature suprême. Nonobstant ce silence stratégique du chef de file du TIM, les députés de cette formation politique, alliés à ceux du Mapar d’Andry Rajoelina, se battent à l’Assemblée nationale pour torpiller les projets de loi qui ne permettent pas d’organiser une élection inclusive, démocratique, libre et transparente.

R.Eugène

Midi Madagasikara23 partages

Pâques sur la RN2 : De Manambato à Mantasoa Liesse populaire et embouteillages !

Grande affluence à Mantasoa

Manambato. A 236km de Tana se trouve Brickaville, et à 10km de là, on bifurque sur la droite pour prendre 7km de vraie piste que l’on fait en 45mn en vraie 4 x 4 sinon courir c’est mieux des fois. Et juste là, après ces péripéties, Manambato offre ses plages de sable, ses fleuves et lacs ainsi que ses hôtels rustiques et de luxe aux vacanciers.

Ch’ Luiggy, Les Acacias, Espaces vacances ou Mantalys offrent leurs chambres aux touristes pascaux. Le Manambato, le luxe au fin fond des brousses aussi est là avec piscine, activités nautiques, quad. Et même salle de fitness pour le plaisir du sportif.

Comme activités pour Pâques, ce sera la finale de football pour les locaux. Mais pour ceux qui passent, le choix demeure entre karaoké, danse, ballade, piscine. Mieux, comme par hasard, des jeunes volleyeurs et volleyeuses étaient venus au Le Manambato et des petites rencontres ont été organisées le temps d’un week-end et ce fut la fête.

Les amateurs de pêche ne sont pas non plus déçus. Car le canal des Pangalanes et le lac Rasoabe ont tenu leurs promesses.

De retour de Manambato, la liesse populaire continue tout au long de la route. Des fois, c’est juste des danses traditionnelles et des fois, des vraies fêtes foraines. Andasibe, Moramanga, Mandraka presque chaque village avait son ambiance spécifique.

Sur la route de Mantasoa, ce sera l’eternel embouteillage habituel : Mandraka Park, ou encore le long du fleuve avant le barrage. Quant à Mantasoa, le village affiche complet. De même, les hôtels ont été gâtés que ce soit l’Ermitage, Mantasoa Lodge ,et autres résidences de luxe. Mais ce n’est pas tout car Mantasoa, à une heure de Tana est la direction privilégiée des amateurs de lundi de Pâques à la recherche d’un peu d’air frais et d’embouteillage !

Car à partir d’Ambohimalaza, ce sera de 5km à l’heure malgré la bonne volonté des gendarmes qui assurent la sécurité routière.

Anny Andrianaivonirina

Midi Madagasikara22 partages

Lois électorales à l’Assemblée : La vérité sur la guerre des chiffres ce jour

L’Assemblée nationale risque de nouveau d’être un théâtre d’incidents parlementaires aujourd’hui.

On s’achemine vers le dénouement d’un combat qui oppose les députés pro-régime à ceux qui sont contre certaines dispositions de ces projets de loi.

L’heure de vérité sur le sort des projets de loi relatifs au régime général des élections et des référendums ainsi qu’à l’élection du président de la République, va sonner aujourd’hui à l’Assemblée nationale. La guerre des chiffres qui oppose pendant trois sessions extraordinaires successives à Tsimbazaza les députés pro-régime à ceux de l’opposition composés des élus du TIM, du Mapar et d’Indépendants, va connaître son dénouement. Le mardi 20 mars dernier, 70 députés se sont déclarés d’accord avec les projets de loi organique proposés par le gouvernement de Mahafaly Solonandrasana Olivier. 68 se sont positionnés contre ces projets de texte qui vont régir les prochaines consultations populaires à Madagascar. Il fallait une troisième session extraordinaire pour poursuivre l’examen de ces projets de loi. La guerre des chiffres s’est intensifiée au début de ce troisième round. Les élus pro-régime dont ceux issus des groupes parlementaires HVM, Mapar 2, Mapar 3, Leader Fanilo, « Hiaraka Isika » et GPU ont même tenu un conclave de trois jours à l’hôtel « Le Paon d’or » à Ivato. Une occasion selon eux de « confronter » leurs points de vue sur les amendements apportées aux projets de loi en question ». D’après ces élus, ils sont 86 à avoir été présents à ce conclave. A en croire ce chiffre, le jeu est déjà fait à l’Assemblée nationale où il faudra au moins 76 voix positives (majorité absolue) pour que les projets du gouvernement soient adoptés.

Consensus. Selon ces élus pro-régime, s’ils étaient vraiment 86 à l’hôtel « Le Paon d’Or », ils ont réussi à convaincre les 12 députés absents lors de la séance plénière du mardi 20 mars à adhérer à leur cause. Non seulement, ils y sont arrivés, mais également ils ont pu débaucher 4 députés dans le camp adverse. Vrai ou faux ? On le saura aujourd’hui. Du côté des députés qui s’opposent becs et ongles à certaines dispositions de ces projets de loi élaborés par le gouvernement, notamment celles relatives au fameux bulletin n°2 et à l’attestation fiscale des candidats à la prochaine élection présidentielle, c’est l’assurance. Ils feront tout pour que les 87 amendements qu’ils ont apportés durant les travaux de commissions soient pris en compte. A entendre les deux parties protagonistes, la recherche d’un consensus serait inévitable pour ne pas permettre à l’Exécutif de dévaloriser les travaux parlementaires en mettant en vigueur par voie d’ordonnance, les dispositions de ces projets de loi électorale en vertu de l’article 89 de la Constitution. La députée TIM Hanitra Razafimanantsoa a fait penser à ce consensus. De même, les députés pro-régime lorsqu’ils ont fait savoir à l’hôtel « Le Paon d’Or » que « il y a des amendements que nous approuvions, mais il y a ceux qui méritent réflexion ». Ce consensus va-t-il alors se porter sur quelles dispositions litigieuses ? Les députés de l’opposition ont déjà déclaré qu’ils ne sont pas prêts à négocier sur les dispositions qui visent à exclure des candidats à la prochaine élection présidentielle.

Nouvelle stratégie. L’évolution de la situation politique dans le pays dépendra de l’issue du vote d’aujourd’hui. Si le gouvernement et les députés pro-HVM persistent à faire passer les dispositions contestées, le camp d’en face pourrait opter pour une nouvelle stratégie dont la mise en œuvre ne serait pas favorable à la stabilité politique requise à la tenue d’une élection apaisée et sans heurts. En tout cas, quel que soit le résultat de ce vote, l’Exécutif sera dans l’obligation de convoquer une quatrième session extraordinaire qui va encore coûter 300 millions d’ariary aux contribuables. Cette quatrième session extraordinaire permettra au Sénat d’examiner pour sa part les projets de loi du gouvernement au nom de la navette parlementaire. Les regards sont donc braqués aujourd’hui à l’Assemblée nationale où rien n’est encore gagné. Aucune éventualité n’y est à exclure.

R. Eugène

Midi Madagasikara18 partages

Ambovombe : Zandary roa maty notifirin’ny dahalo

Tifitra variraraka no nataon’ny dahalo ireo mpitandro ny filaminana miisa roa izay samy maty tsy tsa-drano. Izy ireo dia naharay antso tamin’ny fokonolona noho ny fisian’ny dahalo nangalatra omby tao amin’ny fokontany Andranovola, toerana iray ao amin’ny distrikan’Ambovombe ary ao amin’ny faritra Androy. Nanao ny fanarahan-dia avy hatrany izy ireo niaraka tamin’ny sivily iray, omaly. Nampoizin’ireo olon-dratsy ny fiavian’izy ireo ary nandrasany tamin’ny toerana iray izay azo niafenana. Teo ny tifitra variraraka no natao ary nahalavo azy telo lahy, sivily ny iray. Raha araka ny fampitam-baovaon’ny seraseran’ny zandarimaria dia ny zandary “hors-classe” antsoina hoe Zara Rufin sy ny zandary kilasy faharoa Ranjalahy Manoelha Merci ireo namoy aina tamin’ity fanafihan-dahalo  nihatra tamin’izy ireo ity. Nanomboka omaly ihany dia efa nahetsika avokoa ny zandary rehetra eo anivon’ny vondron-toby manodidina mba hanao ny fanakanana sy ny savahao. Miady aman’aina hatrany ireo mpitandro ny filaminana izay miasa eny amin’ny tontolo ambanivohitra. Ity tranga ity dia manaporofo avy hatrany fa vitsy an’isa izy ireo amin’ny fanatontosana ny asany. Ny dahalo nifanandrina taminy dia telopolo isa ary mitam-basy izay mbola tsy voafaritra ny isany ny sy ny karazany. Ny zava-misy anefa dia efa betsaka ireo dahalo mitazona kalachnikov ankehitriny ary mainka koa manasarotra ny asan’ny mpitandro ny filaminana izany. Heverina ho izany rahateo no mahatonga ireo lavo ho betsaka sy misesisesy. Mila fandaminana tsara eo anivon’ny vondron’ny mpitandro ny filaminana satria raha mitohy izany dia lasa toa manao vy very ny ainy ny zandary any amin’ny faritra lavitra any, indrindra ny any atsimo izay miha-mahazo hery hatrany ny zandary noho ny fananan’izy ireo basy sy bala.

D.R

Midi Madagasikara18 partages

Prix du carburant : la reculade des autorités

On s’y attendait plus ou moins, mais la surprise a été particulièrement désagréable. Et qui plus est, la hausse des prix du carburant a eu lieu dans la nuit de samedi à dimanche, cueillant totalement à froid les consommateurs. Les pouvoirs publics ont dû penser qu’ils avaient bien joué. Mais ils ont très vite reculé car ils ont eu peur des conséquences de leur acte.

Prix du carburant : la reculade des autorités

Les explications de la hausse sont tout à fait logiques. Du moins, c’est que les spécialistes pourront nous dire. Ils vont parler de marge bénéficiaire minime et de manque à gagner des pétroliers. On nous a affirmé que les négociations sont très serrées, mais pour le pauvre consommateur, les conséquences sont insupportables. La hausse, même si elle est minime, va se ressentir sur sa bourse car chaque catégorie professionnelle va la répercuter sur ses propres prix. Quelque soient les explications des pouvoirs publics, le mal sera fait. Dans le contexte actuel, le climat social qui n’était pas très rose, va devenir encore plus malsain. La population qui est à la limite de ce qu’elle peut supporter, risque de perdre sa patience légendaire. Le régime a cependant compris qu’il était en train de donner du grain à moudre à l’opposition, et c’est ainsi qu’on peut comprendre l’ascension actuelle de l’ancien président de la Transition dans l’opinion. Pour le simple citoyen, les variables économiques et la fluctuation du prix du brut sur le marché international ne peuvent pas expliquer des hausses qui, nous dit-on, vont continuer. Pour nous rassurer, on affirme qu’il y aura au mieux un « statu quo ». Comme les institutions financières internationales refusent le versement de subventions par l’Etat, on devrait donc subir sans broncher. Devant le risque de désordre social, la décision qui a été prise est celle de la sagesse. C’est une véritable reculade qui a eu lieu. Pour la première fois, des prix déjà affichés ont été retirés. Les responsables qui ont pris cette décision ont dû se faire taper sur les doigts. Dorénavant, ils vont réfléchir à deux fois avant d’agir comme ils l’ont fait

Patrice RABE

Midi Madagasikara17 partages

Fitsaram-bahoaka tao Andapa : Tsy hamaly faty ny havanay maty akory izahay

« Tsy haninona na dia kely akory, izay nahafaty ireny havanay ireny izahay » hoy ny fianakavian’ireo jiolahy roalahy maty tamin’ny sakoroka niseho tao amin’ny fokontany Mahadera, ao amin’ny kaominina Betsakotsakon’Andranotsara, ao amin’ny distrika Andapa, ny faramparan’ny volana martsa. Novakian’ireny fianakavian’ireo jiolahy anankiroa maty nandritra ny sakoroka ny bantsilana tamin’ny fokonolona sy ny fianakavian’ny andrimasompokonolona tao Mahadera fa “efa fanao mahazatra azy roalahy ireto ny halatra lavanilina manta sy ny fanafihana olona tamin’ny basy sy ny antsy maranitra ka nahavoa azy ireo izao. Hatramin’ny mbola talohan’ny faha-30 taonany ny anankiray izay feno 40 taona izao ary fony mbola faha-10 taona ka hatramin’izao faha-20 taonany ilay faharoa, 35 taona izao. Noho izany, hoy ihany izy ireo, dia tsy haninona na haninona olona nahatonga izao fahafatesan’izy ireo izahay fianakaviana, izay tena menatra noho ny nataon’izy ireo tamin’ny fokonolona sy ny mpiara-monina taminay”. Nanao taratasy mazava momba izany ny raiamandrenin’ny roa tonta ary nametrahan’izy ireo izany taratasy izany ny andrimasompokonolona ao Mahadera sy any amin’ny Lehiben’ny Poste Avancé ny Zandarimariam-pirenena ao Ambodiangezoka. Voasonian’izy ireo sy ny vavolombelona tsara izany taratasy izany. Amin’izao fotoana izao, dia mbola tsy tratra ka mbola ao anatin’ny fikarohana ny roalahy izay nandositra ny fokonolona any amin’ny fokontany iavian’ireo maty sy ny ao Mahadera ary ny zandary.

REMI, Rakotonirina

Midi Madagasikara15 partages

Week-end Pascal à Antsirabe : Euphorie sur toute la ligne, une fête de toutes les couleurs

Carnaval au soleil et Pâques au tison, dit-on. Mais encore une fois, le froid hivernal d’Antsirabe et ses crachins occasionnels n’ont pas eu raison durant le week-end pascal. Un public émerveillé par une ville transformée du coup en giga-discothèque, des podiums un peu partout et un parc enfant. L’aperçu illustre déjà que les festivités ont été pour tous les goûts, de toutes les couleurs et sans considération d’âges. La Rhumerie de l’Île Rouge a sorti la grosse artillerie pour occuper la moitié de l’Avenue de l’Indépendance avec ses podiums géants, 150 stands et une aire de jeu pour les petits. A vivre les trois jours de célébration, on commençait à croire au fameux dicton : « s’il y avait deux Pâques, il n’y aurait plus ni famine ni pauvreté ». Loin d’être un poisson d’avril, cap sur la capitale du Vakinankaratra…

 

Les églises pleines, une fête chrétienne avant tout

La résurrection du Christ, celui qui a vaincu la mort. Fête la plus importante du christianisme, Pâques rime surtout avec célébration religieuse. Dimanche, il a fallu deux entrées et ainsi deux séances pour la plupart des maisons de Dieu pour satisfaire les Chrétiens venus nombreux à la messe.

 

Comadis révèle son attachement pour Antsirabe

Si la capitale du Vakinankaratra est devenue une destination phare, et Pâques à Antsirabe une période culte, c’est en partie grâce au coup de magie de la Rhumerie de l’Île Rouge. L’entreprise l’a encore une fois prouvée en occupant la moitié de l’allée de l’Avenue de l’Indépendance à elle toute seule. La diversité des activités sur cette aire, allant des parcs pour enfant, des stands d’artisanat, des podiums et de bars a ravi le public. Tellement il y avait tout pour être heureux. « C’était d’ailleurs le concept et cela a réussi » a expliqué un responsable de Comadis. Artistes de renom, une centaine de stands, feu d’artifice, bar de qualité, carnaval etc., pourquoi autant d’investissement ? A cette question, notre interlocuteur de répondre que, la société a un attachement particulier pour Antsirabe : « Dans les années 70, à peine créée, Comadis a choisi le Vakinankaratra pour écouler ses premiers produits. Le courant a vite passé entre nous et le public de la région. Depuis, nous avons eu un attachement spécial pour Antsirabe et ses environs. Le fait d’organiser un spectacle grandiose toutes les Pâques est surtout une manière pour honorer et remercier les gens pour leur confiance en notre société depuis déjà presque un demi-siècle ». Pour cette édition 2018, Comadis a joué le grand jeu : « oui, nous avons utilisé une énergie incomparable pour préparer les festivités pascales à Antsirabe… une équipe spéciale s’y penche et cela leur a pris plusieurs mois ». Bref, la société ne laisse rien au hasard quand il s’agit de cet événement culte qu’est Pâque à Antsirabe.

Le barman Tex, maître absolu du cocktail

A la base il utilise du rhum, de la vodka et du whisky, ce sont d’ailleurs les trois lignes de produits de la Rhumerie de l’île rouge dont il est le barman officiel. Avec les mélanges dont lui seul détient les secrets, Tex est devenu maître du cocktail alcoolisé. Des gens font le va-et vient tellement son cocktail est magique.

D’importants bouchons comme à l’accoutumée

La ville devient d’un coup saturée et la circulation aussi. La logique est tout à fait naturelle et les embouteillages monstres sur le tout Antsirabe ne sont plus étrangers aux visiteurs. Les plus futés ont décidé de bien garer leur voiture ailleurs et font de la balade à pied. C’était d’ailleurs le plus judicieux des choix pour éviter tout désagrément lié à la circulation.

Les hôtels en mode « full »

Pâques est bien entendu une aubaine pour les hôteliers du Vakinankaratra. Sur place, tous les établissements du genre affichaient complets. Une galère pour ceux qui n’ont pas réservé leur chambre, surtout s’ils n’avaient pas de connaissance pour les héberger. Des jeunes aventuriers ne posent pas trop de problème là-dessus : ils font de leur voiture leur hôtel. Mais des familles ont dû rebrousser chemin faute d’hébergement. Les hôteliers expliquent que les réservations étaient déjà complètes, il y a un mois de cela.

Feu d’artifice à l’honneur du public

Les petits ont été particulièrement gâtés avec le feu d’artifice de Comadis. Dimanche, le silence a été observé à la première explosion suivie d’éclairs brillants, avant une totale euphorie. Pendant 45 minutes, les gens furent tout simplement émerveillés par le spectacle, presque identique à celle de la fête nationale.

 

Marion et Mage4 ont ouvert le bal au « Le Rêve »

Discothèque géant a-t-on dit, mais vu sous un autre angle, la fête pascale est aussi le spectacle des grosses pointures musicales. Samedi soir, Marion et Mage 4 ont annoncé le ton et ouvert le bal.

 

Elidiot et Black Nadia…

En passant par Elidiot et Black Nadia pendant le jour de Pâques, avec une ambiance électrique que le public a aimé.

 

…  et clôturé par Shyn et Lion Hill

Le premier est un « soulman » déjà connu et le second le chouchou de la génération actuelle. A eux deux, ils ont clôturé en beauté la fête lundi soir dans la même enceinte le Rêve, spécialement arrangé par Comadis.

 Réalisé par D.R

Midi Madagasikara14 partages

Ambatomainty : Fifandonana tamin’ny dahalo, zandary iray sy olona iray maty voatifitra

Fifandonana nahery vaika no niseho tao amin’ny fokontany Tsinjorano ao amin’ny kaominina Makaraingo ao amin’ny distrikan’Ambatomainty, any amin’iny faritra Melaky iny, teo amin’ireo mpanara-dia sy ireo andian-dahalo, ny andron’ny Paka teo. Vokany, zandary mpiana-draharaha iray no namoy ny ainy, niaraka tamina olona iray isan’ireo mpanara-dia. Nisy dahalo roa ihany koa maty tsy afa-manohy ny asa ratsiny, saingy, araka ny fampitam-baovao azonay dia nobatain’ireo namany nentiny nandositra ireo razana ireo.  Raha ny zava-nitranga dia nitrangana fanafihan-dahalo tao amin’ny tanana iray tao Ambonarabe, ny alin’ny sabotsy hifoha alahady lasa teo. Nahatratra tany amin’iny 30 lahy tany ho any ireto malaso ireto, ary nirongo fitaovam-piadiana. Omby niisa teo amin’ny 500 teo no lasan’izy ireo tamin’izany. Vao avy nanafika anefa ireto farany dia nifamory ny fokonolona ary niroso tamin’ny fanarahan-dia, nampian’ireo zandary tany an-toerana. Teo amin’izany fokontany Tsinjorano izany no nifankatratra ireo mpanafika sy ny mpanara-dia ka velona teo ny fifandonana. « Olona roa tamin’ireo mpanara-dia no lavo ka isan’izany ny “gendarme stagiaire » miasa ao amin’ny PA Marotsialeha. Tafatsoaka indray hatreo ireo dahalo niaraka tamin’ny omby rehetra rehefa mbola niezaka tamin’ny famonjena ny ain’ireo olona roa voatifitra ny mpanara-dia ” hoy ny vaovao. Tsy nijanona hatreo anefa fa nifandamina ireo mpanara-dia ka nisy ireo nitondra ny razana niverina ary nisy ireo mbola nanohy hatrany. Efa niomana tamin’ny fanakanana ny lalan’ireo olon-dratsy koa anefa tetsy andanin’izay ny zandary sasany tamina tobim-paritra manodidina. Ny alahady antoandro dia tratra indray ireo malaso ka nisy ny fifandonana. Tamin’ity indray mitoraka ity anefa dia nisy roa tamin’ireo olon-dratsy no lavo ary nisy telo hafa naratra. Vaky nandositra araka izany izy ireo namela ireo omby teo, izay efa naverina tamin’ny tompony, araka ny tatitra azo hatrany.

m.L

Midi Madagasikara14 partages

Airtel Madagascar : Un nouveau Shop à Besarety

Inauguration vendredi dernier du nouveau Shop Airtel à Besarety

Fidèle à sa politique de proximité, Airtel Madagascar multiplie l’ouverture de nouveau shop dans différents coins de la Capitale et des provinces.

Un nouveau Shop Airtel vient d’ouvrir ses portes dans le quartier de Besarety. L’inauguration officielle a eu lieu vendredi dernier en présence d’une délégation d’Airtel conduite par Dina Mallet, Directeur des ventes et de la distribution, en compagnie du Directeur Général du SCAM, le partenaire d’exploitation ainsi que les autorités publiques.

1500 points de vente. Ce nouveau Shop de Besarety est en tout cas, une occasion pour Airtel Madagascar de démontrer qu’elle tient à se rapprocher davantage de ses clients. « Ce nouveau Shop s’inscrit dans la matérialisation de nos promesses qui est de renforcer notre proximité avec nos millions d’abonnés, et leur offrir des services de communications simples, innovants et accessibles » a déclaré Dina Mallet, Directeur des ventes et de la distribution. L’ouverture de ce Shop matérialise la continuité du déploiement du réseau Airtel sur tout le territoire. En effet, le Shop de Besarety vient s’ajouter au compteur de près de 1.500 points de vente de l’opérateur dans tout Madagascar. Et la série va encore continuer puisque d’autres shops seront encore inaugurés très prochainement afin d’offrir aux abonnés une expérience client inoubliable dans des espaces conviviaux et spacieux. Une équipe de professionnels compétents sont à l’écoute des clients au quotidien pour répondre à leurs différents besoins.

Cadeaux. Tous les clients peuvent dorénavant bénéficier des services clients d’Airtel dans le nouveau shop de Besarety, à savoir : la configuration de téléphone, le déblocage des cartes SIM… Parmi les services disponibles dans ce nouveau shop figurent également l’ouverture de compte, dépôt, retrait via Airtel Money, la vente de SIM, le remplacement de SIM en 4G, la vente d’équipements : Smartphones, routeurs, clés internet… et bien sûr de recharges. L’ouverture de ce nouveau shop est la première de cette année. Pour partager cette joie avec ses clients, Airtel Madagascar offrira de nombreux cadeaux jusqu’à la fin du mois : remplacement gratuit des SIM, choix de numéro offert, un cadeau de 1.000 Ar de recharge pour tout achat de SIM, et autant de surprises pour tout achat de téléphone. Fidèle à ses valeurs de dynamisme, de respect et de solidarité, l’ouverture de ce nouveau shop symbolise la détermination du troisième opérateur mobile mondial à innover pour faciliter le quotidien des Malgaches.

R.Edmond.

Midi Madagasikara12 partages

Brasseries STAR : Sensibilisation sur le recyclage des bouteilles

La STAR incite les consommateurs, les détaillants et les grossistes à retourner les bouteilles et cageots vides.

2 millions de bouteilles ! C’est ce que la STAR transporte tous les jours sur les routes de Madagascar, pour rejoindre les points de vente. Après la consommation, retourner les bouteilles et les cageots vides, représente un geste écologique qui peut rapporter, selon les responsables. De plus, il s’agit d’un comportement écologique essentiel pour la sauvegarde de l’environnement. « Laissées dans la nature, les bouteilles en verre mettent près de 4000 à 5000 ans avant d’être dissoutes. Une période de vie de déchets parmi les plus longs. Les matériaux en plastique quant à eux, peuvent durer jusqu’à 1000 ans avant de se dégrader. Ces objets peuvent cependant resservir plusieurs fois », ont indiqué les représentants de la STAR. La réutilisation des cageots et des bouteilles en verre peut, en effet générer de l’argent. La STAR vient de lancer la grande campagne « Mahazoa vola izao dia izao ». Une action qui permettra aux consommateurs, aux points de vente et partenaires STAR (grossistes) de générer plus d’argent en rapportant les bouteilles et cageots vides et par la même occasion de participer à cette action écologique. Des affiches seront mises en place dans les points de ventes pouvant récupérer ces objets et qui feront gagner de l’argent cash à la personne qui les rapporte, selon le type et le format de bouteille rapportée.

Antsa R.

Midi Madagasikara12 partages

CDE : Les élections après la réconciliation nationale

Le Club Développement Ethique (CDE) apporte ses points de vue sur la situation qui prévaut dans le pays. Il estime ainsi que les tenants du pouvoir n’ont pas de solution plausible qui pourrait convaincre le peuple. Il pense ainsi que ce n’est pas le CFM et non plus le CRN qui vont trouver la solution pour ce pays. Le CDE pense ainsi que seul le FFKM serait l’entité crédible que tout un chacun pourrait accepter pour résoudre le problème auquel le pays est confronté. Toujours selon le CDE, sous la houlette de Albain Rabemanjara, il y en a ceux qui pensent que le Conseil des églises chrétiennes de Madagascar n’est pas neutre, mais il n’est là que pour donner des initiatives et la décision finale revient au chrétien qui a ses points de vue. Faut-il rappeler que des membres du FFKM ont déjà consulté ses fidèles concernant les affaires nationales.

Proposition. Par ailleurs, le CDE estime que les élections devraient se tenir après la réconciliation nationale afin qu’il n’y ait plus de crise. Il n’est pas le seul à faire de telle proposition mais reste à savoir si le régime en place va en tenir compte. Dans tous les cas, ce club de développement n’a point cessé d’apporter sa vision sur les actualités nationales notamment sur ce qui ne marche pas dans le pays sans pour autant donner des suggestions pour sortir le pays de son marasme actuel.

Recueillis par Dominique R.

News Mada10 partages

« Vaky sehatra 2018 » : tsara fanombohana ny Ny Ainga

Tonga namaly ny antso ireo mpitia ny tarika Ny Ainga ! Nanolotra avy hatrany ireo hira nankafizin’ny olona ihany koa ity tarika manana ny maha izy azy eo amin’ny « vazon’ny tanàna » ity. Vao mainka nampifamatotra akaiky ny mpijery sy ireo teny an-tsehatra izany. Nampitambolona ny andro fahiny, ho an’ny sasany. Namelombelona ny ho avy kosa ho an’ny hafa ! Nasehon’ny tarika hatrany ny fahaizany mifehy ny karazan-gadona (mihetsiketsika, milamindamina…) sy ny karazan-kira maro samihafa (fitiavana, fiainam-pirenena, fiderana an’Andriamanitra, sns)… Niaraka tamin’ny fampiaraham-peo nahafantarana an’ny Ny Ainga hatramin’izay ireo, hany ka toy ny vao omaly ny  fiarahan’ny mpankafy sy ny tarika teto Antananarivo.

Raha ny fantatra, hitohy amin’ny fitetezam-paritra ny seho manaraka ho an’ny tarika Ny Ainga. Anisany hahazo voalohandohany amin’izany ny any Ambositra.

HaRy Razafindrakoto

Midi Madagasikara10 partages

Alatsinain’ny Paka teo an-drenivohitra : Mpanendaka sivy tra-tehaky ny pôlisy

Saika rakotra olona avokoa ireo fety aman-danonana teo an-drenivohitra omaly nandritra ny alatsinain’ny Paka. Amin’ireo olona marobe ireny anefa dia tsy maintsy ao foana ireo tontakely isan-karazany : ny mpangarom-paosy sy tontakely. Efa vonona tanteraka ny amin’ny fitandroana ny fahalemana anefa ireo pôlisy, izay saika tazana sy maro an’isa tokoa, nampian’ireo pôlisin’ny hery vonjy taitra ny kaomisaria, niambina ireny toerana ireny. Tao anatin’izany no fantatra fa nisy mpanendaka valo tra-tehaka teo am-panaovana ny asa ratsiny tao anatin’ireny fety ireny. Ny roa tamin’ireo dia voasambotry ny pôlisin’ny UIR teny amin’iny faritra Andohatapenaka iny. Efa samy « ditsoky ny rongony »  avokoa izy roalahy ireto araka ny fanazavàna azo. Ny fito tamin’ireto mpanendaka ireto kosa dia voasambotra teny amin’iny manodidina an’i Mahamasina iny. Nisy naman’izy ireo iray ihany koa tra-tehaka teo am-pidorohana rongony. Samy nentina nanaovana fanadihadiana tany amin’iny biraon’ny pôlisy avokoa moa ireto tontakely ireto.

Azo lazaina tokoa fa nilamina ary tonga amin’ilay tanjona napetrak’ireo mpitandro filaminana ho « paka hieren-doza » ny fety tamin’ity taona ity. Na ny lafiny fifamoivoizana na ny loza aza dia saika ankavitsiana no nandrenesana izany teto an-drenivohitra. Raha ny omaly manokana, dia ny hariva nandritra ny firavan’ireo fety aman-danonana isan-karazany no nitrangana lozam-pifamoivoizana tetsy amin’iny « boulevard de l’Europe ». Vehivavy no naratra voadonan’ny fiara. Efa tonga teny an-toerana ireo pôlisy nanao ny fizahana ifotony sy nandamina ny fifamoivoizana. Nentina namonjy toeram-pitsaboana kosa ilay naratra.

m.L

Midi Madagasikara9 partages

Week-end pascal : Trois morts et 140 personnes admises à l’HJRA

En général, la célébration de la fête pascale de cette année s’est déroulée dans le calme. Les statistiques enregistrées auprès du service d’urgence de l’hôpital Joseph Ravoahangy-Andrianavalona (HJRA) du dimanche 1er jusqu’au Lundi 2 avril à 17 heures 30 font état de 140 personnes consultées. 38 d’entre elles ont été hospitalisées dont 24 au service d’urgence chirurgicale et 14 au service de la réanimation médicale. Le nombre de blessés par des accidents divers se chiffrant à 89 (36 à responsabilité civile, circulation 14, domestique 13) a connu une nette régression par rapport à l’année dernière (109). Il en est de même de celui des personnes souffrant de l’intoxication alimentaire aigüe due à la consommation excessive d’alcool admises au service de la réanimation médicale qui se situe à 11. Comme à chaque fête où le sentiment prime souvent par rapport à la raison, 3 cas de suicide y ont été enregistrés. Quoiqu’il en soit, les patients qui ont été reçus auprès de ce service pendant ces deux jours, sont tous sauvés. Ce qui veut dire qu’aucun décès n’est à déplorer à l’exception des trois personnes déjà mortes quand elles ont été emmenées dans ce service.

Réussite pour les forces de l’ordre. Ce bilan laisse penser que les mesures prises par les forces de l’ordre pour assurer la sécurité et surtout la circulation pendant le week-end pascal ont porté leurs fruits. Durant ces deux jours, les informations recueillies auprès du service de la communication de la Circonscription interrégionale de la gendarmerie d’Antananarivo n’ont mentionné aucun cas d’acte de banditisme de grande envergure dans la Capitale et ses environs. Jusqu’à la fin de l’après-midi d’hier, la circulation dans la ville n’a connu aucun incident majeur même si presque toutes les rues et routes de la Capitale ont été envahies par la foule.

T.M.

Midi Madagasikara7 partages

Pâques : Réjouissances chrétiennes dimanche, divertissements lundi

Dans ce temple protestant d’Anjanahary, l’espace était trop exigu pour accueillir les chrétiens. Photo Nary Ravonjy.La même affluence dans les églises catholiques. Photo Nary Ravonjy.

Avant tout une fête chrétienne, Pâques était pour les chrétiens l’occasion de manifester leur foi en Jésus Christ ressuscité, l’une des grandes bases de la religion chrétienne.

C’est avec ferveur, et en se souvenant de la résurrection du Christ que les fidèles sont venus assister massivement aux messes et cultes, le dimanche de Pâques. Tous les temples et les églises étaient, comme à chaque grande fête chrétienne, noirs de monde et même en programmant plusieurs offices pour la journée, il était toujours difficile de trouver une place libre à l’intérieur des édifices. Là ou les homélies des prêtres comme des pasteurs étaient basées sur la résurrection de Jésus triomphant de la mort, sa signification et surtout, ce qu’elle implique pour chaque chrétien. Cette occasion était également saisie pour certains temples de l’église protestante, d’accueillir dans le cadre de la confirmation, les catéchumènes, admis pour la première fois à la sainte-cène.

Pour entrer au Marais Masay, il a fallu faire la queue et patienter ! Photo Nary Ravonjy.

Evasion. Ces réjouissances du dimanche de Pâques se terminent généralement autour d’un repas familial. Le lendemain, c’est également en famille que les uns et les autres passent la journée. Un lundi de Pâques comme on le vit chaque année, avec un peu partout une ambiance de fête. Cette année encore, les propositions d’évasion et de divertissements ont été nombreuses, et chacun choisit en fonction de ses moyens. Pour un pique-nique sous le pont du By-pass, au Marais Masay, ou alors des kilomètres parcourus à pieds, en taxi-be ou en voiture pour trouver l’emplacement idéal, l’objectif est le même : s’amuser et prendre un grand bol d’air frais. Avec tout de même, en fin de journée, une bonne dose de… fatigue !

Hanitra R.

Midi Madagasikara7 partages

Tapatapany

 #- Ambohidratrimo. Teratany vahiny voadaroka tao an-tranony. Jiolahy telolahy no niditra an-keriny tao amina tokantranona terantany vahiny iray teny Andranoro, Antehiroka ny alin’ny alakamisy lasa teo. Nirongo basy poleta sy zava-maranitra izy ireo. Nodarohan’ireo olon-dratsy ny vody basy teny aminy ilay tompon-trano ka naratra teo amin’ny lohany. Finday iray kosa no lasan’ireto mpanafika tamin’io fotoana io, ary lasa nitsoaka izy ireo. Nentina namonjy toeram-pitsaboana moa ity naratra taorian’izay. Efa nanokatra ny fanadihadiana sy ny fikarohana ireo nahavanon-doza kosa ny zandary avy ao amin’ny Pa Ambohibao.

#- Andramasina. Sefo fokontany notafihan’ny jiolahy. Nirongo zava-maranitra ireo olon-dratsy ary nanao amboletra niditra tao amin’ity sefo fokontany iray tao Fihaonana, ao amin’ny kaominina Fitsinjovana Bakaro. Tsy naratra ny tompon-trano saingy kosa lasan’ireo mpandroba tamin’izany ny enta-madinika mitentina eo amin’ny dimy alina sy iray hetsy ariary teo ho eo, niampy bisikleta roa. Nandositra izy ireo nony vita ny asa ratsiny. Nandray an-tanana ny raharaha moa ireo zandary avy ao Fitsinjovana Bakaro.

Nangonin’i m.L

Midi Madagasikara6 partages

Partenariat : BNI Madagascar facilite l’ouverture de compte bancaire aux agents du MPAE

Partenariat gagnant entre BNI Madagascar et le ministère auprès de la Présidence, en charge de l’Agriculture. Les deux parties ont signé vendredi dernier une convention pour une meilleure bancarisation. Il s’agit, en effet d’un accord qui fait bénéficier à tout agent de l’Etat travaillant pour le département de l’Agriculture et l’Elevage à travers le pays, d’une ouverture de compte ou de demande des prêts bancaires, à des conditions avantageuses.

Grâce, entre autres, au « Pack Mpiasam-panjakana » ou encore au Crédit TOSIKA, BNI MADAGASCAR propose, ainsi, les meilleurs services de banque au quotidien à des tarifs préférentiels, des solutions d’accès aux crédits à la consommation et immobilier à des taux très avantageux aux salariés du ministère et de ses organismes rattachés. La banque accordera une attention particulière aux agents de l’Etat nouvellement recrutés pour faciliter leur installation dans leur lieu d’affectation. La convention cadre dans le respect des trois valeurs du MPAE : le patriotisme, la transparence et la solidarité. Dans la mise en œuvre du partenariat, le MPAE accompagnera BNI Madagascar dans la sensibilisation de son personnel et dans l’allègement des différentes démarches administratives. La collaboration entre les deux parties intervient dans un contexte de redynamisation du monde rural avec une grande mobilisation de tous les acteurs pour booster les filières susceptibles de contribuer à la relance économique du pays.

R.Edmond.

Midi Madagasikara5 partages

Rugby – TOP 6 : FTM accroché, Cosfa laminé

La moisson n’a pas été bonne pour les deux équipes malgaches lors de la compétition Top 6 Océan Indien. Les champions de Madagascar du FTM ont été accrochés par les rugbymen de l’Etang Salé sur le score de 20-20. Une minute après le coup d’envoi de la rencontre, FTM inscrit un essai. Cinq minutes plus tard, les gars de Manjakaray rajoutent trois points sur une pénalité. Le tableau affichait un score de 10 à 0, mais, le réveil des Réunionnais ne se fait pas attendre avec une pénalité (19’) et un essai transformé à la 36e mn. Le score était de 10-10 partout avant que Rakotomanga inscrit un essai qui a permis aux hôtes de mener au score par 15 à 10 à la pause. Comme les deux équipes étaient au coude à coude, à la 55e mn, les Réunionnais égalisent de nouveau le score 15-15. A cinq minutes avant la fin de la rencontre, FTM inscrit le 3e essai non transformé et à la fin du gong, les Réunionnais égalisent le score par 20-20. Mais avant ce nul, les militaires du Cosfa se sont inclinés face aux Saint-Paulois. C’est par 26 à 20 que le RC Saint-Paul a battu Cosfa. Pourtant, Ravalitera et compagnies ont mené par 20 à 13. A la reprise, les Saint-Paulois passent à la vitesse supérieure en marquant 13 points si les Malgaches étaient au statu quo. Malgré ces résultats, FTM et Cosfa restent encore leader dans la poule A et B.

T.H

Midi Madagasikara5 partages

Lundi de pâques : Carton plein pour les shows tropicaux

Stéphanie reste égale à elle-même

C’est reparti pour un tour ! La formule « musique tropicale » semble toujours séduire indéfiniment les Tananariviens. Hier encore, les « Revy mafana » et « Tsinjaka be » ont fait carton plein.

Pour la énième fois, le lundi de Pâques a été fêté comme il se devait ! D’Ivato à Mahamasina, les grosses pointures de la musique tropicale ont rassemblé de grandes foules. Parmi les têtes d’affiches les plus demandées figurent Elidiot et Stéphanie. Pour sa part, Mario est en train de confirmer son statut d’étoile montante.

« Revy mafana » .Du côté du stade annexe Mahamasina, le « Revy mafana » a rassemblé environ 25.000 personnes. Cinq artistes se relayent et s’enchainent pour le bonheur du public. Black Nadia, gardant toujours son image de reine du coupé décalé, a emmené les spectateurs dans une ambiance des plus festives. Monte ensuite un Jean Aimé au top de sa forme. Avec son « Mila lamba » bien connu de son public, le chanteur n’en démord pas et fait danser la foule. Cependant, c’est le jeune Elidiot qui fait monter d’un cran l’ambiance. Désormais, l’interprète « de Magnanioh » rejoint le piédestal des grosses pointures si l’on se fie à cette euphorie qu’il engendre à son apparition.

« Tsinjaka be ». Au club nautique Ivato, la même ambiance règne en maître. Mario, grâce à son « Folaka la clé » bien matraqué gagne le cœur de la foule. Ce chanteur en quête de gloire peut compter sur son charme mais également sur son talent. Ayant réussi à émerger parmi tant d’autres, il commence sérieusement à être demandé dans le monde du show-business. Entre les artistes de « mozika mafana » Rak Roots et Arione Joy réussissent à se faire une place prépondérante avec leur musique décalant un peu de la tendance.

Elidiot continue son ascension

« Fety be tanteraka ». 15 groupes d’artistes se sont relayés au Coliseum à moitié plein. Néanmoins, le public n’a point été déçu. Découvrant de nouveaux talents comme Nancy et Stanros, les étoiles telles qu’Elodie, Jazz Mmc ou encore Jerry Marcoss font toujours l’unanimité.

 Zo Toniaina

Midi Madagasikara4 partages

« Master chef Mitsitsy » : Faire de la bonne cuisine en utilisant les foyers économes

Des gagnantes parmi les 10 groupes de participants.

Le concours de cuisine « Master chef Mitsitsy », ouvert aux élèves des collèges, a visiblement eu du succès auprès des collégiens de l’Ecole des Salines de l’ONG Bel Avenir à Toliara. Le 23 mars dernier, les élèves des classes de 5e et 4e de cette école ont participé activement à ce concours de cuisine qui a eu lieu à Ankalika, à Toliara. Le concours consiste à créer une recette originale typiquement malgache pour le déjeuner, à préparer avec un foyer économe ou « Fatana Mitsitsy ». Les plats ont été sélectionnés suivant cinq critères, à savoir, les valeurs nutritives et la répartition des protéines, lipides et glucides ; le goût et l’originalité des ingrédients et des méthodes de cuisson ; la présentation du plat ; le coût de la préparation du plat qui ne devait pas dépasser les 10.000 ariary pour un repas de 2 personnes ; et enfin la valorisation de l’utilisation du « Fatana Mitsitsy ». Sur les dix groupes de cinq élèves participants, les cinq meilleurs ont reçu des lots en récompense à leurs efforts. Parmi les lots gagnés figurent bien entendu, des « Fatana Mitsitsy » ! Rappelons que le concours « Master chef Mitsitsy », a été organisé par WWF Madagascar, en partenariat avec la direction générale de la Météorologie, et le ministère de l’Energie et des Hydrocarbures dans le cadre de l’événement « Une heure pour la terre », célébré le samedi 24 mars dernier.

Hanitra R.

Midi Madagasikara3 partages

Association Pachamama : Les projets à Saovimasoandro en stand-by

La remise des matériels entre l’association Pachamama et RFF.

Après 2014, la délégation du Rugby French Flair est de retour au pays. Ils sont 7 ex-internationaux dirigés par le président Ozanne Jean-Baptiste accompagnés par Ntamak Francis, Cédric Desbrosse, les frères Thierry et Hubert Couvet, Ghezou Li Philippe et Guy Caddeville. « Nous sommes ici pour voir les projets et surtout la construction d’un dispensaire pour les jeunes femmes. Un projet qui est en stand-by car l’association Pachamama ne dispose plus de terrain. Après notre dernier voyage en 2014, rien n’a bougé. C’est la première fois que cela arrive dans les actions que nous menons. C’est un coup d’arrêt brutal, il n’y a plus de terrain. C’est une volonté d’arrêter les jeunes de s’amuser, c’est le mur de la honte », déplore Ozanne Jean Baptiste, président de l’Association. A cette occasion, des équipements sportifs ont été distribués. Neuf actions sociales ont été menées dans le pays. A Antsiranana, ils ont remis des dons à l’Ecole Blanche Neige, l’EPP Askam, des matériels, des vêtements, des produits pharmaceutiques et hygiéniques à la prison des jeunes et des femmes. Le président de l’association Pachamama, Santoni Rakotondramanga était présent à Saovimasoandro. Les travaux de construction du dispensaire n’ont pas encore commencé mais attend l’issue du différend opposant l’association Pachamama et Filatex.

T.H

Midi Madagasikara3 partages

Bateau éventré par un Jet ski

Les activités nautiques ont le vent en poupe à Manambato. Le lac est très étendu et cette niche qu’est Manambato est surtout connue par ses originaires et les amoureux de la nature du coin. Mais cela n’a pas empêché un pilote de ket ski de rouler vite et d’éventrer un bateau de touristes. Plus de peur que de mal même si le pilote a perdu ses dents de devant.

Camion couché sur la route

Côté Andasibe, un camion a raté un virage et s’est couché sur la route. Autant de petits désagréments qui sont légion sur la RN2.

Anny Andrianaivonirina

News Mada2 partages

Vidin-tsolika : nasondrotra, avy eo naverina amin’ny vidiny farany

 Rehefa nahitana sondrom-bidy vaovao ny solika, nanomboka ny 1 avrily teo, omaly hariva ihany, naverina indray amin’ny vidiny farany, volana marsa. Ny Gazoala, be mpampiasa indrindra, naverina 3.280 Ar, rehefa nampiakarina 3.370 Ar ; lasantsy, naverina 3.930 Ar, raha natao 4.020 Ar ; ny solika fandrehitra, naverina 2.400 Ar, raha natao 2.440 Ar.

Singa entina hikajina ny vidin-tsolika ny sandam-bola ariary manoloana ny dolara. Manodidina ny 3.200 Ar  ny dolara iray, ary ny vidin-tsolika eo amin’ny tsena iraisam-pirenena nitombo 8 % eo ho eo, eo anelanelan’ny 70 -75 dolara ny baril. Ny fampiharana ny tena vidiny any amin ‘ny mpanjifa, mampihena miandalana ny famenoana avy amin’ny fanjakana, araka ny fepetra takin’ny mpamatsy vola, mampidina ny vola mivoaka avy amin’ny fanjakana. Inona ary ny marimaritra iraisana eo amin’ny fanjakana sy ireo mpaninjara solika ireo nahatonga izao niverina amin’ny vidiny farany izao ?

Ny taona 2014, efa tafakatra hatrany amin’ny 232 miliara Ar ny famenoana ny vidin-tsolika avy amin’ny fanjakana. Araka ny fepetra napetraky ny FMI, efa tafidina 63 miliara Ar izany tamin’ny fiandohan’ity taona ity. Ary amin’izao fotoana izao, natsahatra tanteraka izay fanampiana avy amin’ny fanjakana izay, midika ny fampiharana ny tena vidiny miandalana. Mizaka ny fiantraikan’izany ny mpitatitra sy ny mpandeha, miantefa amin’ny vidim-piainana andavanandro.

R.Mathieu

News Mada1 partages

Maty momoka ny Task force, RSS, cellules… : zandary telo sy olona telo hafa maty tany Androy sy Melaky

 Resabe fotsiny hatramin’izao ny ady amin’ny  tsy  fandriampahalemana. Zandary  telo indray maty voatifitry ny dahalo, tany Androy sy Melay, ny Paka  teo. Olona telo hafa koa maty ka mpanara-dia sy tompon’omby izy ireo.

 Ho an’ny tany Makaraingo, Ambatomainty, faritra Melaky, lasan’ny dahalo miisa 38 ny omby 500 saingy, navotsotr’izy ireo  ny 300 tamin’izany,  rehefa velona ny fifanenjehana sy ny  fanarahan-dia. Maty tavela  tamin’izany ny zandary iray “stagiaire” , Nomenjanahary Bienvenu José Rolland, ankoatra ireo olon-tsotra roa hafa mpanara-dia.  Araka ny  fampitam-baovaon’ny zandary, tafaverina ihany ireo omby 500. Nanao antso avo ny depiote any an-toerana mba  hijerena akaiky izao  tranga miseho any Ambatomainty  izao,  indrindra ny tokony handefasana angidimby hanenjehana ireo  dahalo any amin’ny  70  km.

Tahaka  izany koa, mbola ny andron’ny Paka  teo, saingy tany Imanombo  Ambovombe Androy. Zandary  roa  :  ny GHC, Randriambelo Jean-Louis sy ny G2C, Ranjalahy Manoëlha Merci maty vokatry ny  fanafihan’ny dahalo miisa 30. Olona  iray hafa  koa maty. Lasan’izy ireo ny omby folo  ary naka takalon’aina mpivady  izy ireo rehefa  tsy nahita omby maromaro tao  an-tanàna. Navotsotra ihany anefa ireo nalainy an-keriny avy eo.

Tsy milamina ny  tany…

Ampahany ihany amin’ny tsy fandriampahalemana sy tsy filaminana manerana  ny Nosy izany. Mailaka sy  kinga ery ny fitondrana  raha vao misy fivorivoriana na koa hetsika. Tsy milamina anefa ny tany amin’ny faritra maro. Zary miteraka lonilony ny  fahitan’ny vahoaka izany manoloana ny  asan-jiolahy sy  dahalo.

Etsy andaniny, maty momoka  sy tsy hita popoka avokoa izao  karazana  hetsika sy fampanantenana nataon’ny fitondrana rehetra  izao.  Lany vola  sy fotoana fotsiny tamin’ny atrikasa sy fikaonan-doha nohirahiraina fa  hiadiana amin’ny tsy fandriampahalemana. Nalaza  ny RSS. Notohizana amin’ny karazana rafitra  iraisana (cellules) izany  avy  eo ary farany teo ny “Task  force”.  Nialohavan’ny fampanantenana  fa hihena anatin’ny telovolana ny tsy fandriampahalemana  ny taona lasa . Tsy nisy vokany avokoa.

Mbola hikaon-doha indray ny mpitondra…

 Tsy vitan’izany anefa fa ny eo  tsy tanteraka  sy tsy nisy tohiny, miala any indray koa  ny ambara fa fikaonan-doha. “Hivory ireo  tompon’andraikitry ny filaminana  rehetra ny 9 sy 10 avrily izao. Anisan’izany ny eo anivon’ny minisiteran’ny Fiarovana, ny Seg,  ny fitandroana ny filaminana anatiny  ary koa  ny minisiteran’ny Atitany, amin’ny alalan’ny praiminisitra.  Hisy ny toromarika sy  baiko momba ny  fametrahana  fandriampahalemana amin’izany”, hoy ny Seg, ny Jly Randriamahavalisoa Razafindramaitso Girard, ny  faran’ny herinandro  teo, tao amin’ny RNM.  Hatao inona  sy hanao ahoana indray ny ho vokatr’izany ? Ho faty ihany ny zandary sy ny fokonolona. Ho very koa ny omby any am-bala  sy ny fananan’ny vahoaka …

Randria

News Mada1 partages

Depiote, Famindra Justin : « tsy hangady lavaka hilevenako aho »

 Ho tonga amin’ny tsontsorimamba isarahana ny fampandaniana ny  lalàm-pifidianana dinihin’ny solombavambahoaka amin’ity anio ity, raha tsy misy ny fiovana. Mazava ny nambaran’ny depioten’i Toamasina, Famindra Justin, momba izany. “ Tsy maintsy holaniana izany saingy, ilaina ny  fanitsiana izany.  Tsy vitan’izany fa tsy hitondra  fampandrosoana ny firenena io lalàm-pifidianana io. Izaho manokana, tsy hanaiky ny hihady ny lavaka hilevenako. Efa nataon’ny depiote avokoa ny tian’ny governemanta atao, eny hatramin’ny fampandohalihana anay  aza.  Amin’ ity farany ity kosa, ho tonga amin’ny tsontsorimamba isarahana  isika”, hoy izy tamin’ny mpanao gazety tao Toamasina, ny faran’ny herinandro teo. Nambarany fa anisan’ny voakasiky ny fanitsiana ihany koa ny momba ny lalàna mifehy ny serasera. “Zary lasa mitodika mankany amin’ny jadona sy fahirano ho an’ny tsy miankina ny firenena raha mandany  io lalàna io, tsy misy fanitsiana”, hoy ihany izy. Notsiahiviny  fa nekeny sy  nolaniny ny tolo-dalàna avy amin’ny fitondrana mba tsy ho sakana amin’ny fampandrosoana heverina hitondrana ny firenena. Hotsipahiny kosa anefa ity indray mandeha ity satria  tsy eken’ny eritreriny sy ny vahoaka nifidy azy izany. Tsiahivina fa  voafidy tamin’ny lisitra Mapar ny  depiote Famindra Justin saingy, nisintaka  niaraka tamin’ny mpanohana ny fitondran’ny HVM ary izao mitaky ny hanitsiana ny lalàm-pifidianana izao.

Sajo

News Mada1 partages

Alakamisy Ambohimaha : nodoran’ny fokonolona ny fatin’ireo dahalo valo voatifitra

Dahalo miisa valo indray rotiky ny bala tao Alakamisy Ambohimaha – Fianarantsoa, afakomaly alina. Henjana ny fifandonana tamin’ireto andian-dahalo nirongo fitaovam-piadiana mahery vaika. Nanafika tao an-toerana ireto andian-dahalo ireto, saingy tsy nanaiky lembenana ny fokonolona ka raikitra ny fifandonana. Tonga haingana ihany koa ny zandary raha vao nahare ny antson’ireo niharan’ny fanafihana. Vokany, lavon’ny zandary ireo dahalo tompon’antoka tamin’ity fanafihana ity. Nentin-katezerana sady leo amin’ny afitsoky ny asan-dahalo ireo fokonolona ao an-toerana ka nodoran’izy ireo avy hatrany ny fatin’ireo dahalo ireo. Matetika itrangana fanafihan-dahalo hatrany ny ao Alakamisy Ambohimaha, maro ireo mitondra faisana noho ny asan-dahalo. Miraviravy tanana sy mandry andriran’antsy hatrany ny mponina manoloana izany.

Olona roa koa indray naratra vokatry ny herisetra nataon’ny dahalo nandritra ny fanafihana tao Antsahabe, fokontany Lalangina, kaominina ambanivohitra Talata/Ampano, ny herinandro teo. Andian-dahalo ampolony niaraka tamin’ny basy mahery vaika no niditra an-keriny nanafika tao an-tanàna. Lasan’ireo dahalo ny omby maromaro ary tsy vitan’izay fa mbola nodoran-dry zalahy koa ny trano roa. Tsy vitan’izay fa mbola nanapoaka basy koa ireo malaso ka olona roa naratra mafy. Nanao fanarahan-dia ny fokonolona sy ny zandary avy ao amin’ny poste avancé Andranovorivato ka tafaverina ny omby. Mitohy ny fanenjehana ireo dahalo.

J.C

News Mada1 partages

Chronique : la peur au ventre de la gouvernance

Mauvaise conseillère la peur conduit à faire n’importe quoi, n’importe comment, n’importe où, à n’importe quel moment. On ne sait qui exactement en est responsable, mais il est normal de penser que pareilles dispositions n’aient pu être appliquées sans l’aval du Président de la République, prétendre le contraire serait offensant comme si l’on affirmait que celui-ci n’avait plus la main sur la conduite du pays, car il s’agit d’une question grave que de jouer des plus viles ficelles administratives pour empêcher un citoyen à fortiori un ancien chef de l’Etat de circuler d’un point à un autre sur le territoire national. C’est ce genre de mésaventure qui est arrivé à Andry Rajoelina. Alors qu’une foule l’attendait à Amborovy, l’aéroport de Mahajanga, l’ancien Président de la Transition s’est vu dans l’impossibilité de rejoindre la grande ville de l’Ouest par voie aérienne, des tracasseries de basse espèce ont été déployées pour qu’il ne puisse y atterrir à bord d’un jet privé, ni pour qu’il puisse prendre place à bord d’une ligne régulière dont le vol a du reste été annulé. Andry Rajoelina s’est promis d’avoir sa rencontre avec ses nombreux supporters au sein de la population mahajangaise, en tous cas dans le camp adverse ce n’est pas cette interdiction qui pourrait booster la cote de l’actuel Président ni à Mahajanga ni ailleurs. A l’inverse, le public à partir de ses événements conclut au mieux sur des signes de fébrilité du pouvoir, plus grave pour Hery Président-candidat nombreux pensent y déceler la tentation d’une dérive vers une dictature.

Zen, mon frère ! Telle est la raison que souffle une petite voix à l’oreille de ceux qui veulent se vêtir d’habit d’homme d’Etat. Il ne s’agit pas de le déchirer de si tôt, même si à l’évidence il nécessite des retouches. Après quatre ans il apparait un peu trop large pour celui qui le porte au point que celui-ci semble flotter à l’intérieur, en Malgache on parlerait d’un bonhomme qui porte la veste de son grand frère, « manao palitao-njokony ».

Léo Raz

 

News Mada1 partages

Sava : contrôle des stocks de vanille

La filière vanille figure toujours dans priorité de la région Sava malgré les différentes menaces liées à son exploitation.

La direction régionale du commerce et de la consommation du Sava tient à rappeler aux préparateurs-acheteurs de vanille et aux exportateurs de ce produit de rente leurs obligations annuelles sur la déclaration de vanilles préparées d’après les dispositions de l’arrêté interministériel 17722/2017 du 19 juillet 2017. L’initiative a été prise pour contrôler la détention de ce produit et sa traçabilité pour réduire les risques de stockage, de circulation et de mise en vente et exportation de marchandises volées, selon les autorités concernées.

Les déclarations dûment remplies doivent parvenir aux autorités responsables avant le 6 avril prochain.

Manou

 

News Mada1 partages

Adoption des lois électorales : des députés pro-régime en conclave à Ivato?

Après avoir été ajourné à maintes reprises, le vote des textes électoraux devra, sauf changement, se faire ce jour à l’Assemblée nationale. Un nouveau rapport de force se profile à l’horizon

Après un énième report, atermoiement et autre manœuvre dilatoire de la part des pro-régime, les lois électorales passeront en séance plénière au niveau de l’Assemblée nationale ce jour. Cette fois sera-t-elle la bonne ? A entendre les bruits qui circulent en ce moment, le HVM a mis toute en œuvre pour que les textes soient adoptés par la majorité des députés à Tsimbazaza.

Et, la réunion des députés   proches du régime au Paon d’Or, ces derniers jours, y est pour quelque chose. En fait, depuis vendredi dernier, des élus à solde de l’Exécutif semblent être en conclave ou «enfermés», c’est selon, pour examiner les divers points des lois électoraux.

D’après nos sources, des membres du gouvernement ont été aperçus sur place. Certains ont également remarqué le cortège du Premier ministre se rendant sur les lieux hier dans le but de «faire fléchir» les députés.

Une soixantaine de députés !

  Des partisans du régime ont annoncé qu’une soixantaine de parlementaires se trouvent sur place. Pourtant, les photos publiées par l’une des participants à cette rencontre sur les réseaux sociaux font état seulement d’une dizaine de parlementaires. Ce sont entre autres, des caciques du  Mapar, du VPM-MMM,  du Hiaraka isika ou encore du Leader Fanilo. Ces chiffres sont en tout largement estimés pour faire valoir le nombre des partisans de ces textes car la Constitution impose qu’ «une loi organique ne peut être adoptée qu’à la majorité absolue des membres composant chaque Assemblée».

Quoi qu’il en soit, ces textes ne peuvent pas être adoptés dans leur état actuel, à moins de s’attendre à une nouvelle crise. Des amendements adoptés lors des travaux de commission devraient être validés en session plénière pour une consultation populaire apaisée et crédible, selon le député de Soanierana Ivongo. «Si ce texte passe sans adoption, l’Etat ainsi que tous ceux qui ont élaboré ces textes, sera responsable d’une crise qui pourrait survenir dans ce pays».

Forcing

Un débat animé est attendu où le régime fera tout, comme à l’accoutumée pour que les textes soient votés à leur guise au risque de plonger le pays dans une nouvelle crise profonde.

Mais, il faut dire que les semaines de tractations et de réflexion n’ont pas réussi à dissiper les malentendus autour de ces textes. Alors que les prétendants à la course à la magistrature suprême continuent de militer pour apporter des changements, notamment à travers les élus, les pro-régime entendent, pour leur part, miser sur le soutien des députés «commandés»  pour faire passer la pilule.

Rakoto

 

Madaplus.info0 partages

Fête pascale : on ne se rue plus vraiment vers Antsirabe ?

À Madagascar, quand on parle de la fête de la résurrection du Christ dans le monde chrétien, forcement, on va parler d’Antsirabe pour y passer cette fête. La ville d’eau est toujours parmi les villes les plus prisées durant cette fête.
Mais force est de reconnaitre que pour cette année 2018, Antsirabe n’a pas été noire de monde comme on avait l’habitude de la voir. Auparavant, on peignait pour pourvoir circuler dans les différentes activités de la kermesse de Pâques, les embouteillages paralysaient la ville jusqu’à Andraikiba, lieu de destination pour pique-niquer en famille, mais cette année, la circulation a été fluide, des visiteurs parsemés, plusieurs stands ont été inoccupés. Est-ce la cherté de la vie qui oblige les accoutumés d’Antsirabe à serrer la ceinture? ou c'est également l'existence d'autres lieux pour passer cette fête?
Néanmoins, ceux qui sont passés dans la ville d’eau ont pu passer des beaux moments, avec la prestation des différentes stars de la musique malgache à l’instar d’Ambondrona qui a été très attendu. Ils ont pu également goutter aux différents produits laitiers d’Antsirabe comme les fromages. En outre, les taxi-brousses qui desservent Tana-Antsirabe n’ont pas pu profiter de l'aubaine comme ils font chaque année en augmentant les frais à 75% . En effet, des coopératives de transport de première classe desservent la ligne Tana-Antsirabe avec une heure précise de départ.
Madaplus.info0 partages

Mayotte : une Malgache s’est pendue à Chirongui

Une femme malgache est trouvée morte pendue dans une forêt de mangrove à Chirongui...on l'accuse d'avoir sectionné le sexe de son mari suite à une dispute conjugale....le mari veut prendre une deuxieme epouse à l'encontre de la volonté de sa premiere femme ....la gendarmerie française a conclu à un suicide....le mari se trouve actuellement en soins intensifs à l'hôpital de Mamoudzou...la #polygamie #mahoraise qui a mené au drame..


Elle était déjà recherchée par les gendarmes français de Mayotte à la suite d’une alerte disparition lancée par un membre de sa famille depuis dimanche soir. Originaire de la région Sava (nord de Madagascar), elle avait pris la fuite après avoir émasculé son mari mahorais à l’aide d’un couteau, après une dispute conjugale. Cette Malgache n’acceptait pas la décision de son mari de prendre une seconde épouse. Son mari a été gravement blessé et a été immédiatement conduit en soin intensif à l’hôpital de Mamoudzou.

Informés de la découverte d’un corps pendue à un arbre, les gendarmes se sont rendus sur place et ont annoncé que cette dame était bien la personne qu’ils ont recherchée depuis dimanche. Le corps a tout de suite été autopsié. Il a été conclu que la Malgache s’était volontairement donné la mort par strangulation.
Sources info.re
Madaplus.info0 partages

Les trois lois organiques sur les élections à Madagascar ont été adoptées

L’existence d’une bagarre à l’Assemblée nationale aujourd’hui n’a pas empêché l’adoption des trios lois organiques avec quelques amendements.
79 députés sur les 150 ont opté pour l’adoption de ces trois lois. Les députés de l’ancien président de la République TIM et de l’ancien président de la transition MAPAR ont préféré quitter la salle. Ces derniers de dire qu’on soupçonne une forme de corruption. D'ailleurs, certains parlementaires sont entrés dans la salle en brandissant des pancartes stipulant « Stop corruption ». En effet, les bruits ont couru qu’un conclave réunissant les parlementaires pro-régime se serait tenu au Paon d’Or au vu de l’adoption de ces trois lois. Bizarrement, les forces de l’ordre ont investi également la salle de séance. A suivre...
News Mada0 partages

Fanohanan’ny BAD : tanora 410 homena fiofanana momba ny fambolena

Vita sonia ny 30 marsa teo ny fifanarahana eo amin’ny Banky afrikanina momba ny fampandrosoana (Bad) sy ny fitondram-panjakana malagasy, hanohanana an’i Madagasikara, miainga avy amin’ny laminasa nofaritan’ny Bad ho an’ny taona 2017 -2021.  

 Misy dimy ny fifanarahana vita sonia eo amin’ny roa tonta, mitentina 11,23 tapitrisa dolara. Ny roa voalohany, momba ny fampiroboroboana ny tetikasa ho an’ny tanora, 7,23 tapitrisa dolara, ka 6,23 tapitrisa dolara amin’izany fanomezana, ary 1 tapitrisa dolara trosa. 410 ireo tanora, 50 % vehivavy, homena fiofanana ao amin’izany tetikasa izany, hahatonga azy ireo ho lohany eo amin’ny fandraharahana any amin’ny sehatry ny fambolena, sy ny fanodinam-bokatra.

Fifanarahana roa hafa, mitentina 3 tapitrisa dolara ho fanomanana ireo tetikasa vatsiana amin’ny taona 2019. Hohadihadina izay tetikasa heverina hatao, hanamafisana ny fampifandraisana izany amin’ny famatsiana herinaratra. Miainga avy amin’izany vokatry ny fanadihadiana izany ny hanomanana tetikasa goavana hanamboarana ny zotram-pitaterana vaovao Antananarivo-Toamasina, sy izay tetikasa hafa miantoka ny fitsinjarana avy eto Antananarivo. Ny iray, fanomanana tetikasa fampandrosoana ny fambolena sy ny indostria any Atsimo, Picas (Pôle intégré de croissance agroindustrielle dans le Sud)

Iray hafa nifanarahan’ny  Bad sy i Madagasikara, ny tetibola ho an’ny vonjitaitra 1 tapitrisa dolara, hiadiana amin’ny pesta. Mitantana izany vola izany ny OMS, hatao fanafody sy fitaovana hoenti-mitsabo, ary ny fanamafisana ny fanaraha-maso amin ‘io aretina io.

Raha fintinina izany, faritan’ny Bad mpamatsy vola, ny laharam-pahamehana, indrindra ny amin’ny tontolo ambanivohitra misy ny fambolena, hanentanana ny tanora. Sakana iray lehibe koa ny tsy fahampian’ny herinaratra any ambanivohitra, miteraka olana isan-karazany eto amin’ny firenena. Andrasana, araka izany, ny fahaiza-mitantana amin’ireo tetikasa rehetra ireo.

R.Mathieu

News Mada0 partages

Airtel Madagascar : manitatra ny tambajotra ho an’ny mpanjifa

Manitatra ny tambanjotrany ny Airtel Madagascar, nitokana ny toeram-pivarotana vaovao eo Besarety, ny 30 marsa teo, notarihin’ny talen’ny varotra sy fitsinjarana, Dina Mallet. « Fanatanterahana ny fampitaovana nampanantenaina ho fanatonana akaiky kokoa hatrany ny mpanjifa izao tranombarotra vaovao izao,, hanomezana azy ireo tolotra ho an’ny fifandraisan-davitra tsotra, vaovao ary zakan’ny rehetra », hoy i Dina Mallet.

Fanokafana izao toeram-pivarotana izao, midika ny fanohizana fametrahana tambajotra Airtel manerana ny Nosy, fandraisana anjara amin’ny asa fampandrosoana samihafa, mivantana na tsy mivantana. Anisan’ny tolotra ho an’ny mpanjifa hita ao ny fanokafana Airtel Money, karatra Sim, kojakoja sy fitaovana isan-karazany.

Voalohany io tranombarotra vaovao io amin’ity taona ity. Betsaka ireo fanomezana omen’ny Airtel ireo mpanjifa ao amin’io toerana io mandritra ity volana avrily ity, toy ny fanoloana karatra Sim, safidy nomerao vaovao, sns.

R.Mathieu

News Mada0 partages

Antoko Malagasy miara-miainga : «helohinay tanteraka ny fomba fitondrana mamoafady »

 Hentitra ny fanambarana, manoloana izao  raharaham-pirenena izao. “Manantitra etoana izahay fa manameloka tanteraka ny fomba amam-panao sy fomba fitondrana mamoafady sy mifanohitra amin’ ny tany tan-dalàna sy ny fitondrana tsara tantana”, hoy ny eo  anivon’ny antoko Malagasy miara-miainga eo anatrehan’izao fifampitondrana eto amin’ny firenena  izao. Nohamafisin’izy ireo fa vahaolona haingana ny fifidianana mitaratra ny safidim-bahoaka marina araka ny voafaritry ny lalàmpanorenana. Misarika ny sain’ny rehetra mba ho mailo amin’ny lalàm-pifidianana koa ny Malagasy miara-miainga.  “Tokony hasiana fanitsiana izany  mba  hahazoana miandrandra fifidianana madio sy marina ary mampiseho marina ny safidin’ireo olom-pirenena tsy ankanavaka”, hoy ihany izy ireo.

Voahitsakitsaka ny zon’olombelona sy ny  làlana

Anisan’ny  anton’ny fanambarana ny fahatsapan’ity antoko naorin’Andrianainarivelo  Hajo ity, fa lasa fomba amam-panaon’ny fitondrana isan’ambaratonga, ny fanitsakitsahana ny zon’olombelona   sy ny lalàmpanorenana  ary ireo lalàna velona sy manan-kery.  Notanisain’izy ireo ao anatin’izany fa minia manitsaka ny fahefan’ny ben’ny Tanàna sy ireo mpanolotsainy ny lehiben’andrimpanjakana ( loholona), nefa natao hiaro ny vondrom-paritra itsinjaram-pahefana toy ny kaominina. Tahaka izany koa ny tsy  fampiharan’ny prefektiora  sy ny  OMC ny  didim-pitsarana  avy any amin’ny tribonaly. Lasa vaindohan-draharahan’ireo minisitra ny fanerena mivantana ireo mpiasam-panjakana isan-tsokajiny, hanohana sy hiditra HVM.

Famefena ny  fahalalahana mivezivezy  eo amin’ ny taniny…

 Zary lasa fomba fiasa ny fanalana sy fanenjehana ireo mpiasam-panjakana tsy mety hanao HVM. Tsy vitan’izany. “Tonga hatramin’ny famefena ny fahalalahana mivezivezy eto amin’ny taniny, ny olona sy ny fananany… Haseho eo anatrehan’ireo vahiny, nasaina hanatrika ny lanonam-pitokanana (Caf) tany  Mahajanga ny herinandro teo, izany rehetra izany”, hoy ny Malagasy miara-miainga.

Etsy ankilany anefa, tambazana amin’ny fomba rehetra ireo depiote. “Hidina aman-trano  mihitsy aza, handany ireo lalàna hifehy ny fifidianana tsy manaja ny fitovian-jo, sy mifono hosoka hamiliana ny safidim-bahoaka. Ao anatin’ny vanim-potoana, natokana mba hisainana ny fahaleovantenan’ny firenena sy ny Paka kristianina  izany rehetra izany”,  hoy ihany izy ireo.

Synèse R.

News Mada0 partages

Beriziky Jean-Omer : « Misy kajikajy politika be loatra ny lalàm-pifidianana »

 Manao tohivakana ny tsy fankasitrahana ilay  volavolan-dalàna hifehy ny fifidianana, dinihina eny amin’ny Antenimiera amin ’izao fotoana izao.  Nahitsy  ny fanehoan-kevitry ny Praiminisitra  teo aloha, Beriziky  Omer, momba izany.

 ”Marobe ireo manahy fa misy kajikajy politika be loatra, ka anomezana vahana antoko anankiray na anomezana tombondahiny vondron’olona iray ankoatra ny hafa. Izay no miteraka izao ahiahy be dia be izao”, hoy ny Praiminisitra teo aloha, Beriziky Jean-Omer, momba ny volavolan-dalàna mifehy ny fifidianana. Ny ahiahy miteraka tsaho, ny tsaho miteraka lonilony… Tsy mety amin’ny firenentsika amin’izao fotoana manahirana be ihany izao izany, satria hiatrehana fifidianana izao.

Mbola hisy koa, angamba, ny zavatra hotenenin-dry zareo ao amin’ny Fitsarana avo momba ny lalàmpanorenana (HCC) hoe: mifanaraka amin’ny lalàmpanorenana sa tsia ny lalàm-pifidianana. Rariny sy hitsiny raha manahy ny olona. Satria misy zavatra hafahafa ihany ao anatin’ny volavolan-dalàna mifehy ny fifidianana, izay tokony hahitsy.

Mila famerana ny vola ampiasaina amin’ny fampielezan-kevitra

« Tokony hoferana ny vola entina manao fampielezan-kevitra, fa tsy alefa befahatany toy izao », hoy izy momba ny fandaniam-bola amin’ny fampielezan-kevitra. Raha vola be dia be, ohatra, no lazain’ny sasany hanaovana fampielezan-kevitra, nefa tsy manana an’izany ny kandidà: tsy mety izany, fa misy fitongilanana.

Tokony hatao ny famerana ny vola entina manao fampielezan-kevitra eo anatrehan’ny fahasahiranana misy eto amin’ny firenena sy ny fahorian’ny vahoaka, ny fahantrana, ny tsy fananana isan-karazany…  Mba tsy hividianan’izay manam-bola ny safidim-bahoaka izany.

R. Nd.

News Mada0 partages

Fanahiana korontana na krizy : manome toky ny fangaraharan’ny fifidianana ny Ceni

« Manome toky izahay fa tsy misy ny fitsabahan’ny fitondram-panjakana. Na fanomezana baiko ny Ceni, na ny Ceni haka toromarika amin’ny fitondram-panjakana. Toy izany koa amin’ny eo anivon’ny fiombonambe iraisam-pirenena. » Izay ny fanehoan-kevitry ny filoha lefitry ny Ceni, Rakotonarivo Thierry, momba ny fanatanterahana ny fifidianana.

Mahaleo tena ary miasa amin’ny alalan’ny feon’ny fieritreretany ao anatin’ny fifandaminana hentitra ny Ceni momba ny fifidianana. Izay no anasany ny mpanao politika sy ny tomponandraikitra rehetra voakasiky ny fifidianana hiara-miasa tanteraka amin’ny Ceni. Mba hisian’izay fangaraharana izay. Rehefa mangarahara ny fomba fiasa, hitan’ny olona eo avokoa ny fandehan’ny fifidianana.

Tsy hisy hiafina ny voka-pifidianana, fa havoakan’ny Ceni isaky ny birao fandatsaham-bato. Tsy atao mitamba-be isaky ny distrika izany, ka tsy fantatra ny fandehany. Raha misy ny fisalasalana, ho azo ekena ny fanaovana fampitahana ny fitanana an-tsoratra.

Mbola miandry ny fahalanian’ny volavolan-dalàna mifehy ny fifidianana ny Ceni, vao hamoaka volavolana tetiandrom-pifidianana.

Ny tena safidim-bahoaka no hivoaka amin’ny fifidianana

 « Ny antoka omen’ny Ceni, hoe tena fifidianana madio ary tena safidin’ny vahoaka no hivoaka eo: voalohany, ny fangaraharan’io fifidianana io », hoy izy. Manomboka amin’ny fanamboarana ny lisi-pifidianana izany, amin’ny fametrahana ny firotsahan-kofidina, amin’ny fampielezan-kevitra, amin’ny fikarakarana ny voka-pifidianana, hatramin’ny famoahana ny voka-pifidianana ofisialy: « Hasehonay ary hataonay ampahibemaso avokoa ireo asa rehetra », hoy ihany izy.

Ny mety hampalahelo fotsiny, angamba: ny mpanao politika sy ny vahoaka no mety ho osaosa amin’ny fiaraha-miasa amin’ny Ceni. Antsoiny ny rehetra ho avy amin’ny fiaraha-miasa, hijery ny fangaraharan’ny fizotram-pifidianana amin’ny voalohany ka hatramin’ny farany.

Raha misy ny tsy fanarahan-dalàna: ny mety ho fampiasana fitaovam-panjakana, na mpiasam-panjakana na volam-panjakana, raha misy ny mety ho fanaovana hosoka, na fanelingelenana izany fifidianana izany fa tsy araka ny safidim-bahoaka: handray andraikitra amin’ny fahefana eo an-tanany ny Ceni, hanenjika sy hametraka fitoriana amin’izany.

Hipetra-potsiny amin’izao ve ny mpanao hosoka sy mpangala-bato?

R. Nd.

 

News Mada0 partages

Rugby – «Top 6 Aroi 2018» : nosahiranin’i La Réunion ny Cosfa sy ny FTM Manjakaray

Ratsy toerana ny FTM Manjakaray sy ny Cosfa, eo amin’ny fiadiana ny ho tompondakan’ny ranomasimbe Indianina «Top 6 Aroi 2018», taranja rugby. Ady sahala ny an’ny FTM sy ny Etang-Salé raha resin’ny St Paul kosa ny Cosfa.

 Tapitra, ny alahady 1 avrily lasa teo, tetsy amin’ny kianjaben’i Mahamasina, ny lalao mandroso eo amin’ny fiadiana ny ho tompondakan’ny ranomasimbe Indianina «Top 6 Aroi 2018», taranja rugby.  Nosahiranin’ny ekipa renioney ny FTM Manjakaray sy ny Cosfa, solontena malagasy, miatrika ity fifaninanana ity.

Lavon’ny ST Paul, tamin’ny isa 26 no ho 20 mantsy ny Cosfa, teo amin’ny fihaonana voalohany. Ady sahala, 20 no ho 20, kosa ny an’ny FTM sy ny Etang-Salé. Ekipa samy tokony ho resin’ny Malagasy avokoa ireo saingy toa tratry ny fikoropahana sy fahamaizana izany, ireo mpilalaon’ny miaramila sy ny Manjakaray

Na izany aza, niady ny lalao teo amin’ny Cosfa sy ny St Paul, satria nifandimbiasana ny nitarika ny isa teny amin’ny solaitrabe. Nitarika am-boalohany ny miaramila avy eo nanenjika ry zareo Reonione. Tamin’ny isa tery 20 no ho 19 no nentin’ny roa tonta niala sasatra. Teo amin’ny fizaram-potoana faharoa, noteren-dry zareo St Paul, ny Cosfa ka tsy nahafaty baolina intsony, na iray aza fa nijanona tamin’io isa 20 io. Vokany, ny St Paul indray no nahatsindry baolina tany amin’ny fiafaran’ny fotoana.

 Nanova fomba filalao

Antsirambina sy tsy fahamatorana kely ihany koa no nahavoa ny FTM Manjakaray, nanoloana an-dry zareo Etang-Salé. Ny FTM no nifehy ny lalao hatramin’ny voalohany. Porofon’izany, nahatsindry «essai» i Lahatra, vao nanomboka 36 s monja ny lalao. Tsy naharaka ny tolotolotra haingam-pandeha, nataon-dry Vatritra sy ry Tom niampy an-dry Gervais, mihitsy ny Renioney.

Tsy nahatazona izay hafainganana izay intsony anefa ny FTM teo amin’ny fidirana faharoa. Tetsy ankilany, nampiasa «cocotte», izay tsy voatohitry ny FTM mihitsy ny Etang-Salé. Mbola nitarika tamin’ny isa 15 no ho 10 Manjakaray, hatreo amn’ny 62 mn nilalaovana. Minitra faha-70, nahatsindry «essai»,  i Ruffin, ho an’i La Réunion, saingy tsy voatsara ka nitovy ny isa. Nahazo valim-panafihana indray i Mbola teo amin’ny minitra faha-78 ka tsy nijanona raha tsy voatsindry ny baolina saingy tsy voatsaran’i Mika, izany. Nitarika, 20 no ho 15 ny FTM. Niainga indray anefa ny tosika ben’ny Etang-Salé, tany amin’ny 80 mn, izay niafara tamin’ny «essai collectif», nefa tsy voatsara ihany koa, ka nijanona tamin’io isa 20 no ho 20 io, ny roa tonta.

Hitohy amin’ny alahady 8 avrily izao, ny lalao miverina ka handray ny Higlanders Blue Maorisy, etsy Mahamasina, ny FTM Manjakaray.

Tompondaka

 

News Mada0 partages

Rugby U20 – «Trophée Barthès 2018» : nomontsanin’i Zimbaboe 100 no ho 15 ny Makis

Nifarana, ny asabotsy lasa teo, tao amin’ny kianja Hage Geingob Stadium, Namibia ny fiadiana ny «Trophée Barthès 2018», taranja rugby ho an’ny sokajy zandriny U20. Fihaonana  natokana ho an’ireo firenena aty amin’ny tapany atsimon’i Afrika. Nomontsanin’i Zimbaboe, tamin’ny isa mavesatra, 100 no ho 15 ny Makis de Madagascar, teo amin’ny fiadiana ny toerana fahatelo.

Vokatra izay tsy nampino ary toa nampanonofy antoandro ny mpanara-baovao satria tsy mbola niaina vokatra toa izao, ny Makis «Junior», hatramin’izay niatrehany fifaninanana. Teo am-pialan-tsasatra anefa mbola teritery ihany ny isa teny amin’ny solaitraibe, na mbola ry zareo Zimbaboe aza no nitarika, 22 no ho 12.

Nanjakan-dry zareo Zimbaboeanina amin’izay ny tapa-potoana faharoa satria dia nisesy ny baolina nentin-tanana. Notaomina tamin’ny sobika araka ny fitenenana, ny baolina matin-dry zareo Zimbaboe. Tetsy ankilany, tsy nahafaty afa-tsy «Hors-jeu», iray monja ny Malagasy. Andrasana, ny tatitra hataon’ny mpanazatra, ny antony nahatonga izao faharesena mioam-pampana be toa izao.

Tompondakan’ny faritra atsimo ry zareo Namibianina, rehefa nanilika an’i Kenya, tamin’ny isa, 37 no ho 18. Hiatrika ny fiadiana ny ho tompondaka eran-tany  izany i Namibia, ary hanao ny «circuit mondial».

 Mila mpilalao lehibe

Samy nahamarika avokoa ireo mpijery baolina tany Namibia, fa mahay baolina ny malagasy saingy voa eo amin’ny haben’ny vatana. Fotoana izao, tokony hitodihan’ny tomponandraikitra eo anivon’ny Malagasy rugby sy ny teknisianina malagasy, mba hitiliana sy hijerena ireo zanaka malagasy lehibe sy manam-batana, any Frantsa na any amin’ireo firenena hafa, hanatevina ny ekipam-pirenena malagasy. Raha mbola hionona, amin’ny haben’ny vatan’ny mpilalao zandriny eto an-toerana fotsiny,  dia ho toy izao foana ny vokatra ary tsy ho afaka ny handingana an’i Afrika mihitsy. Efa hain’ireo Afrikanina, mantsy ny milalao amin’ny Malagasy, amin’io vatana tsy mitovy io.

Ny an’ireo firenena nifanandrina tamin’ny Makis, tamin’ity fihaonana ity, misy vazaha nomena zom-pirenena mihitsy, hiaro ny voninahi-pireneny.

Any amin’ny fitondram-panjakana ihany koa izany ny baolina, amin’ny mety hahazoana manatanteraka izany.

Tompondaka

News Mada0 partages

Judo – «Mada 2018» : nanjaka ny klioba ESCA Analamanga

Mbola noporofoin’ny klioba Esca Analamanga indray ny maha andrarezina azy ireo, eo amin’ny taranja judo. Nandrombaka ny laharana voalohany mantsy ny Esca, nandritra ny fifaninanam-pirenena, notanterahina, tetsy amin’ny kianja mitafon’Ankorondrano, ny 29 ka hatramin’ny 31 marsa, lasa teo. Nahazo medaly volamena 11 izy ireo, tamin’izany. Anisan’ny nampisongadina azy ireo, ny teo amin’ny isan-tarika lehilahy. Teo ihany koa ny an’ny sokajy «cadet». Volamena efatra no indray noraofin’izy ireo, dia ny teo amin’ny sokajy -60 kg, lasan’i Eduardo sy ny teo amin’ny -66 kg, azon’i Yves Ryan.  Teo amin’ny sokajy mavesatra – 81 kg, ka naha tompondaka an’i Fetra sy i Roberto teo amin’ny – 90 kg.

Na izany aza, anisan’ny klioba nisongadina ihany koa ny Capricrone School (CCS) sy ny Costem Judo Club (CJC) avy any amin’ny ligin’Atsimo Andrefana. Samy nahazo medaly volamena miisa 9 avy mantsy izy ireo. Saika nahazoan’izy ireo fandresena avokoa ireo sokajin-danja niadiana tamin’ity.

Porofon’izany, ny teo amin’ny «junior» lehilahy, sokajy – 55 kg, izay nandresen’i Hyacinthe Angelo  avy amin’ny (CJC) sy ny azon’i Sergio Bernardin, teo amin’ny – 90 kg.

Marihina fa 8 ny isan’ny ligim-paritra nandray anjara, tamin’ity. Nahatratra 368 mianadahy kosa ireo atleta nifaninana, avy amin’ny klioba 25.

Tanjon’ity fifaninanam-pirenena ity, ny fitiliana ireo handrafitra ny ekipam-pirenena, hiatrika ny lalao afrikanina, ho an’ny tanora sy ny fiadiana ny ho tompondakan’i Afrika. Notsindrin-dRakotomalala Jean-Jacques, tale teknika nasionaly, fa nampiarina tamin’ity ireo fitsipika vaovao, iraisam-pirenena.

Torcelin

News Mada0 partages

Songadina an-tsary

Ny alahady harivan’ny Paska, nanatontosa antsan-kira ny antoko mpihira Orimbato Ambatonakanga izay mandia ny faha-45 taony. Nisy koa fampirantiana ny 200 taona nidiran’ny LMS teto Madagasikara

Ray aman-dreny nanolotra ny zanany natao batisa tao amin’ny Tranovato FJKM Faravohitra. Fotoany rahateo izao!

Tetsy amin’ny fiangonana Anglikana Santa Laurent Ambohimamoro, hipoka tanteraka ny fiangonana

Na ho fantatra aza fa hitohana ny fifamoivoizana rehefa hody, tsy nanakana ny nisafidy nivoaka kely ny Renivohitra niaraka tamin’ny fianakaviana izany.

Nifanotofana ny fiara fitateram-bahoaka ny maraina sy ny hariva. Saika lany teo aloha ny adiny roa!

Niasa mafy ny zandary… Nilamina ny fifamoivoizana tamin’ny ankapobeny.

Aleo misoroka toy izay mitsabo! Nahitana mpamonjy voina ny manodidina ny Renivohitra.

Nafanain’i Elidiot ny tetsy amin’ny stade annexe Mahamasina. Nangotraka tokoa!

Tsy latsa-danja koa ry Jazz MMC, tetsy amin’ny Coliseum Analamahitsy.

 

Somary nangingina ny tetsy amin’ny kianjan’ny Esca Antanimena. Fiyah anisan’ny teny an-toerana.

Vokatry ny herisetra, naratran’ny antsy ny mpijery fety iray.

 

Nanatontosa: Fanou – Mamiherison – HaRy

News Mada0 partages

Paka tsy ialan-doza… : olona telo maty, ny iray nisotro menaka fiara sy white spirit

 Olona telo indray namoy ny ainy raha 142 kosa nandalo fizahana tao amin’ny sampana vonjitaitra ao amin’ny hopitaly HJRA Ampefiloha nandritra ny fankalazana ny fetin’ny Paka …

 Azo lazaina ho nihena ny isan’ireo olona namoy ny ainy sy naiditra hopitaly amin’ity taona ity rehefa fetin’ny Paka toy izao raha mitaha ny tamin’ny taon-dasa. Efa hendry ny ankamaroan’ireo olona, saingy misy ihany ireo maningana sy tsy mahalala izay tokony hataony rehefa fety toy izao”, hoy ny fanazavan’ny mpitsabo iray ao amin’ny hopitaly HJRA, omaly raha ny fahitany ireo marary naiditra hopitaly. Raha ny tatitra voaray tao amin’ny sampana vonjitaitra ao amin’ny hopitaly hatramin’ny omaly hariva fotoana nanoratanay, ny alahady 1 avrily 2018, olona miisa 89 ireo nandalo fizahana tao amin’ny hopitaly ka 24 amin’ireo tsy maintsy naiditra hopitaly noho ny ratra nahazo azy. Lozam-pifamoivoizana sy adiady ateraky ny fisotroan-toaka ny ankamaroan’ireo, raha ny fanazavana nomen’ny teo anivon’ity sampandraharaha vonjy aina ity. Ho an’ny omaly alatsinainy kosa, olona 53 nandalo fizahana tao amin’ny hopitaly.

Ho an’ny sampana famelomana aina ao amin’ny hopitaly HJRA indray, ho an’ny alahady sy alatsinainy, ireo marary vokatry ny fisotroana toaka diso tafahoatra sy namono tena no maro amin’izy ireo. Tovovavy iray tsy nahatsiaro tena vokatry ny fisotroana toaka diso tafahoatra. Lehilahy iray isan’ireo namono tena fa nilazaon’ny sakaizany.

Fatin’olona telo efa namoy ny ainy tany ivelany kosa no tonga tao amin’ny hopitaly. Isan’izany ny lehilahy iray tsy nahazaka onjam-piainana ka aleony namono tena nisotro white spirit sy menaka fiara. Nahatratra 12 ireo nandalo fizahana tao amin’ny sampana famelomana aina. Nilamina amin’ny ankapobeny ny fankalazana ny fetin’ny Paka satria samy nanao izay vitany sy nisy teo am-pelatananany ny isan-tokantrano. Misy hatrany anefa ireo maningana ka tsy mahafety tena ka miafara amin’ny fahatefasana.

J.C

News Mada0 partages

Fetin’ny Paska : hipoka ny fiangonana… tomefy olona Analakely

Hipoka olona ny fiangonana rehetra teto Antananarivo nandritra ny alahadin’ny Paska. Vao maraim-be, niditra tamin’ny 6 ora maraina ny fanompoam-pivavahana voalohany. Nanomboka tamin’ny 9 ora maraina kosa ny fidirana faharoa.

Samy be olona avokoa na ny fidirana voalohany na ny faharoa. Na ny fianagonan-dehibe na ireo fiangonana zandriny samy be mpiangona avokoa tamin’ny alahady. Hatramin’ny alahady hariva, nisy ny antsam-piderana mbola nahavory olona maro hatrany.

Niompana tamin’ny fandresen’i Jesoa Kristy ny fahafatesana ny toritenin’ny mpitandrina sy ny maopera. Nitondrana ny hafatra ho an’ireo kristianina hahay hamela heloka sy tsy hanao valifaty izany toriteny izany.

Ny alatsinain’ny Paska, tomefy olona ireo toeram-pitsangatsanganana rehetra. Anisan’izany ny tetsy Tsimbazaza. Nanomboka tamin’ny 8 ora maraina hatramin’ny 3 ora hariva ny filaharana teny an-toerana.

Mahasarika olona maro koa ny etsy Analakely, nahitana ireo karazan-kilalao. Nilaharana ny toeram-pisakafoana teny an-toerana. Misy ireo olona mipetraka ivelan’Antananarivo nanokana fotoana hiakarana eo Analakely sy hijery ny zaridaina vaovao etsy Anosy.

Nisafidy ny fivoahana ny Renivohitra kosa ireo efa mponina eto. Nitomandavana ny fiara nihazo ny lalam-pirenena voalohany iny. Torak’izany ireo niakandrefana tamin’ny lalam-pirenena fahefatra.

Fitohanan’ny fiara kosa no setran’izany nony hariva satria nitanjorotra nody ireo mpitsangatsangana. Nifanjevona koa ny taxi-be eto an-dRenivohitra nony hariva ary tsy naharaka ireo olona hamonjy fodiana izany, ka betsaka ireo nandeha an-tongotra.

Tatiana A

News Mada0 partages

Tsy voahaja ny fifanarahana : mandrahona hitokona indray ny mpamily kamiao

Tsy  misy ny vahaolana maharitra fa lany andro amin’ny famahana olana vonjimaika hatrany izay voakasik’ity olan’ny orinasa Mictsl ao amin’ny seranantsambon’i Toamasina. Taorian’ny fitokonana nataon’ny mpamily kamiaobe farany teo ka nisian’ny fivoriana maika ary nahitana vahaolana vonjimaika dia nikendrena fotsiny amin’ny fotoana handehanan’ireo mpamily kamiaobe nitarika ny fitokonana ny fampiharana ny famahana ny olana. Vokany, niverina sahady ny fandaniam-potoana ataon’ny mpiasan’ny Mictsl ny mpamily, fakana vola amin’ny badge, teny avonavona isan-karazany, tsy fahafahana mivoaka ny fiara raha tafiditra ao amin’ny faritry ny Mictsl. “Zon’ny olombelona ny mivoaka raha misy manery sy mitady sakafo raha misy fahataran’ny asa fampidirana entana”, hoy ireo mpamily. Notakin’ireo mpamily ny tokony hananan’ny Mictsl fitaovana manara-penitra fampiakarana entana sy fampidinana entana, araka ny fanazavan’ireo mpamily kamiaobe. Raha tsy tontosa izany, hikatso indray ny seranan-tsambo manomboka anio tolakandro.

Sajo

News Mada0 partages

Us et coutume : mauvais traitement

Des scènes d’horreur illustrent souvent la maltraitance des enfants dans le pays. Les parents qui font subir pareils traitements à leurs progénitures ou à d’autres gosses ne peuvent trouver ni justification ni pardon ni compréhension. Malheureusement eux non plus ne comprennent pas  plus pourquoi la société s’en émeut. Nombre de ces gens pensent que la maltraitance est inhérente à leur sort, celui de vivre dans la pauvreté. Considérant le problème sous cet angle ils n’ont pas nécessairement tort sans que cela ne les exonère de leur culpabilité. Les bonnes âmes qui militent bénévolement pour soulager de cette misère nombre des enfants victimes trouvent grand mérite, sans que cela n’exonère la société et surtout les dirigeants de leur responsabilité et du devoir de chercher les meilleurs moyens pour éradiquer la pauvreté. Hélas, à l’inverse pour l’instant la pauvreté ne fait qu’étendre son emprise.

News Mada0 partages

Madagascar il y a 100 ans

M. Schrameck s’occupe de Madagascar

De retour à Paris, M. Schrameck, gouverneur général de Madagascar, poursuit l’étude des grandes questions qu’il doit solutionner dans la Grande Île.

Au nombre de ces questions se trouvent celles des transports maritimes et d’une Banque d’émission à Tananarive, deux questions dont nous n’avons cessé de nous occuper ici.

Voulant donner une direction énergique à la production agricole, M. Schrameck s’est assuré le concours de M. Fauchère dont la compétence en cette matière est bien connue de nos lecteurs.

En outre, M. Schrameck a fait choix du colonel Schneider comme chef de cabinet.

La question du secrétaire général reste en suspens. Pour ce poste, il semblerait naturel de prendre un administrateur en chef.

À propos de la découverte du casque et du panache que devait porter le gouverneur allemand de Madagascar

De l’Action algérienne :

Au lendemain de la déclaration de guerre, une perquisition faite chez l’espion Karl Fick, fusillé depuis à Casablanca, permit de découvrir avec un parchemin signé de Guillaume, nommant Karl Fick résident allemand au Maroc, trente casques et uniformes prussiens au grand complet destinés au Manesmann et autres Boches.

Karl Fick était alors vice-président de la société La Maternité, et recevait deux fois par mois, dans sa magnifique villa de Mers-Sultan, tout ce que Casablanca comptait de notabilités civiles et militaires.

Ce que les Allemands faisaient à Madagascar, ils le faisaient aussi au Maroc.

Le Courrier colonial

La sécurité à Tamatave

Depuis quelques jours, les vols se multiplient en ville d’une façon effrayante. L’audace des voleurs est telle qu’ils reviennent dans la même maison deux et trois fois dans la même nuit.

C’est ainsi que trois maisons de la rue Amiral Pierre à dix mètres de distance les unes des autres ont été visitées trois nuits de suite par des malfaiteurs qui ont brisé des barrières très solides pour entrer et ont emporté linge, fruits, etc.

Le personnel de la police n’est, paraît-il, pas assez nombreux pour assurer le service.

De là l’audace des voleurs.

À la dernière heure, nous apprenons que l’un des voleurs de la rue Amiral Pierre vient d’être arrêté.

Grâce à un habile interrogatoire mené par l’inspecteur de police Camus, le malfaiteur a fait des aveux complets.

Le Tamatave 

http://www.bibliothequemalgache.com

 

News Mada0 partages

Hevitra mandalo ;Resaky ny mpitsimpona akotry : fampianarana mamboly vary

Aiza kosa ? Dia efa fanaovana ny mpamboly malagasy ho faran’izay donto ity fiheverana fa mbola mila fampianarana fomba fambolem-bary ny tantsaha eto Gasikara. Ela izay efa nambolen’ny Malagasy vary ary hatrany amin’ny taona 1962 dia nahavokatra izay ilain’ny mponina manerana ny Nosy ireo mpamboly teto an-toerana. Izao ka isak’izay vahiny mandalo mpamboly vary any amin’ny tany fihaviany dia iangaviana hanome lesona avokoa. Tsara ny fifanakalozana traikefa. Na izany aza, tsy ampianarina amboly vary ny tantsaha malagasy. Ireny aza ny fambolem-bary manaraka ny fenitra lazaina hoe SRI dia na teto aza no namoronan’ilay mompera vahiny azy io dia tsy nandaitra firy teto amin’ny Nosy nefa nampiroborobo ny famokaram-bary any Thailande.

Marina fa tsy ampy hamahanana ny mponina manerana ny Nosy ny vokatra eto an-toerana, nefa dia ny mpamboly ve no andeha homena tsiny noho izany. Ny fitondrana no tompon’andraikitra voalohany. Anjarany ny fandrirana sy ny fanajariana ny tontolon’ny famokarana Mazava fa ny pôlitika mikasika ny fambolena no tsy tandrify, ny momba izay no mendrika fandinihana lalina. Sarotra angamba no mandinika ny mombamomba ny tena ka lasa jamba tsy mahatazana izay natao tsy nety. Izay tonga eo amin’ny toerana fandraisana andraikitra dia manome fampanantenana amin’ny filazana fitondrana fanovana. Ela izay nahenona an’Ambatobevohoka izay, hatramin’ity ny androany tsy mbola nisy voa afaka notoazana, fa ny fanao efa teo tsy namokatra ihany no avadibadika.

Tsy anjaran’ny mpijery anie ny milaza izay tokony hatao. Eo ireo nisisika handray andraikitra izay misitraka tombontsoa tsy misy fandraisana firy amin’ny fahasahiranana iainan’ny ankamaroan’ny vahoaka. Nanome toky ny minisitra vaoavao ao amin’ny fitondrana ankehitriny. Ho hita eo izay vokatry ny fahaizany mikasika ny fampiroboroboana ny fambolem-bary izay anantenana vokatra ahafahan’i Madagasikara tsy manafatra avy any ivelany intsony. Efa minisitra tamin’ny fotoanan’ingahy Ravalomanana io minisitra io ka ho hita eo izany fahombiazan’ny pôlitika vaovaony izany raha toa ho tahaky ny fahakingany tamin’ny fiovana loko pôlitika.

Léo Raz

News Mada0 partages

Hopitalin’Antsirabe : nahazo « couveuse » avy amin’ny Star

Tsy fety fotsiny ny « Star Tour » tany Antsirabe. Nisy ihany koa ny fijerena ny lafiny sosialy, izay efa fanaon’ny orinasa rahateo. Nitodika tamin’ny sampandraharaha misahana ny fiterahana sy ny fahasalaman’ny reny sy ny zaza tao amin’ny hopitalin’Antsirabe ny Star, ka nanolotra « couveuse » iray ho an’ny toerana, ny faran’ny herinandro teo.Fitaovana fandraisana sy fitsaboana ireo zaza tsy ampy lanja, teraka mialoha ny fotoana izy ity. « Tena manampy betsaka anay amin’ny fitsaboana, satria tsy ampy io fitaovana io eto amin’ny hopitaly. Anisan’ny tanjona hapetraka anefa ny fanenana ny taham-pahafatesan’ny zaza vao teraka”, hoy ny nambaran’ny dokotera Nambinintsoa Mirana, lehiben’ny sampandraharaha misahana ny fiterahana sy ny fahasalaman’ny reny sy ny zaza ao amin’ny hopitaly.Mahatratra 2000 mahery ny zaza teraka ao amin’ity sampandraharaha ity, isan-taona. 200 mahery, izany hoe ny 10 isan-jaton’ireo dia zaza tsy ampy lanja, ka mila “couveuse” avokoa. Betsaka izany, ka tsy maharaka ireo fitaovana misy, izay ny sasany efa misy fahasimbana ihany koa. Lafo anefa ny vidin’ny fitaovana, ka anisan’ny nisaoran’ny tompon’andraikitra ny orinasa afaka manampy toa izao.“Ho mariky ny fisaoranay ny orinasa, misy mari-pankasitrahana avy amin’ny sampan-draharaha misahana ny fahasalaman-bahoaka eto amin’ny faritra n ity, ho an’ny Star. Tsy vao izao ny fanampiana ary irariana mbola hitohy”, hoy ny Dr Rabenirina Mamitiana, talen’ny sampandraharaha.“Adidin’ny orinasa toa anay ny mitondra ny anjara biriky ho fanatsarana ny fiainan’ny mpiara-belona. Kely ihany raha oharina amin’ny filan’ny hopitaly toa izao, saingy antenainay fa mba hisy vokany ho an’ireo mila azy ny fitaovana”, hoy kosa ny nambaran’ny talem-paritry ny Star ao Antsirabe, Andriamboavonjy José. Ankoatra ilay “couveuse”, nizara rano ho an’ireo vao tera-bao ihany koa izy ireo.

Zo ny Aina

News Mada0 partages

Fêtes de pâques : sous le signe de l’inflation et de l’austérité

Malgré le fait que les fêtes de Pâques coïncident avec la fin du mois, le jour de paie, nombreux ménages sont obligés de mesurer leurs dépenses face à la cherté de la vie actuelle. De plus, les inflations continuent toujours de galoper, notamment pour les PPN.

Des mères de famille ont affirmé célébrer Pâques dans l’austérité et à la bonne franquette. «Par rapport à l’année précédente, on a réduit le budget alloué à la fête, aussi bien pour celui du dimanche que le piquenique du lundi», a affirmé l’une d’elles.

D’après elle, le menu du jour est sorti de l’ordinaire avec du riz accompagné de quelques morceaux de viande de poulet ou de canard, faute de se procurer une volaille entière comme plat de résistance. Les dindes et les oies sont devenues des denrées de luxe et hors de prix pouvant coûtant de 60 000 à 100 000 ariary, voire 140 000 ariary pour les dindons.

En entrée, l’éternelle pâte alimentaire étant économique et rapide à préparer est  au menu. Du spaghetti ou du macaroni avec des légumes, de la mayonnaise ou d’autres ingrédients qui varient selon le goût et les moyens financiers de chaque foyer.

Piqueniquer avant tout

Cette situation n’a pas empêché tout de même des familles à piqueniquer le lundi des Pâques. De bon matin, tous les axes des routes nationales ont été encombrés, en particulier les RN1, RN2 et la RN7, sans oublier le By-pass. Les moindres recoins des périphéries de la capitale ont grouillé de monde et de voitures, où la moindre verdure et ombrage ont été occupées.

Les associations, cultuelles, publiques ou privées, ont profité aussi de cette journée pour se retrouver ensemble, accompagnées de leur famille respective. Une opportunité également pour certaines familles de piqueniquer à moindre frais, car ce sont les associations qui se chargent, du moins, des frais de déplacement.

Les ruraux n’étaient pas en reste. Si les femmes et les plus jeunes étaient occupés à vendre les produits locaux, les hommes, ainsi que les vieillards et les enfants, ont choisi les hauteurs pour contempler d’un œil curieux cette ruée de citadins. Cela tout en savourant en même temps leur propre piquenique.

Sera R.

 

News Mada0 partages

Fampianarana : miverina an-dakilasy ny mpianatra

Miditra an-tsekoly hanomboka ny telovolana fahatelo famaranana ny taom-pianarana 2017-2018 ny mpianatra manomboka, anio. Herinandro ihany ny fialan-tsasatry ny Paska. Tsy hifarana ny telovolana fahatelo raha tsy any amin’ny volana jolay ho an’ireo sekoly tsy miankina amin’ny fanjakana.

Betsaka ny fotoana tsy nianarana tamin’ity taona ity. Anisan’izany ny fanemorana ny fiandohan’ny taom-pianarana ho volana novambra noho ny fisian’ny valanaretina pesta nivaivay teto amin’ny firenena.

Nisy koa ny fanapatapahana nisesy nandritra ny fandalovan’ny rivodoza tamin’ny

ihany ny fotoam-pianarana aloha hatreto ho an’ny sekoly miahy tena. 10 ihany koa no fiandohan’ny taona. Ho fanonerana ireny fotoana ireny indrindra no anton’ny fahafohezan’ny fotoam-pialan-tsasatra raha ny fanazavan’ny talen-tsekoly amin’ny sekoly tsy miankina iray.

Ezahina hovitaina ara-potoana ihany ireo fandaharam-pianarana rehetra na teo aza izany fanapatapahana izany.

10 volana nifanarahana tamin’ny ray aman-dreny handoavany ny saram-pianarana. Tsy mbola manaiky ny fanitarana ny fotoana hianarana ka hanefana saram-pianarana mihoatra ny ankamaroan’ny ray aman-dreny.

Tsy hifarana kosa ny fampianarana raha tsy amin’ny volana aogositra ho an’ny sekolim-panjakana raha ny efa nambaran’ny minisitry ny Fanabeazam-pirenena. Hotanterahina ny 14 aogositra ny fanadinana CEPE, ny 3 ka hatramin’ny 6 septambra ny fanadinana BEPC.

Ny 17 ka hatramin’ny 21 septambra kosa ny fanadinana bakalorea “1ère serie” raha ny 24 ka hatramin’ny 27 septambra ny “2ème serie”.

Tatiana A

News Mada0 partages

Autonomisation des femmes handicapées : Plus de 1 200 bénéficiaires

Mis en œuvre  en 2017 et financé à hauteur de 20 000 dollars, le projet d’«Autonomisation des femmes vulnérables : renforcement des activités génératrices de revenus» de la commission nationale malgache pour l’Unesco, en collaboration avec le ministère de la Population, de la protection sociale et de la promotion de la femme (MPPSPF), a été clôturé en janvier dernier.

37 associations de femmes vulnérables, en particulier handicapées, ont été ainsi mises en place à Antananarivo, Antsirabe, Mahajanga et Fianarantsoa, totalisant ainsi 1 282 bénéficiaires, aussi bien en milieu urbain que rural.

«Des séances de formation ont été dispensées à l’endroit des représentantes de chaque association au niveau de leur site respectif», selon le secrétaire général de la commission nationale malgache pour l’Unesco, Fanjamboahangy Ratsimisetra.

Les femmes cibles ont également été soutenues à travers un renforcement des capacités en matière de droit des femmes et de prise de décisions accroissant  leur capacité d’influence dans la communauté et dans les organisations productrices.

Lors de la clôture du projet, les bénéficiaires de la formation ont été dotés de matériels orthopédiques, de kits agricoles, de cuisine et de couture.

Sera R.

News Mada0 partages

Bilan des fêtes pascales : 3 décès et 142 consultations à Tana

Le week-end pascal tend progressivement vers la baisse des dommages résultant des fêtes chaque année. Plusieurs paramètres dont les sensibilisations et les interventions des forces de l’ordre et le manque de moyens sont à la base de ce résultat positif, selon les constatations.

Avec 3 décès et 142 consultations enregistrés au service des urgences de l’Hôpital Joseph Ravoahangy-Andrianavalona d’Ampefiloha (HJRA), le bilan des fêtes pascales a été positivement réduit cette année. Outre le renforcement des mesures de prévention, le faible pouvoir d’achat des ménages a obligé la population à se serrer la ceinture.

Le personnel de permanence du service des urgences de l’HJRA a constaté une baisse relative des chiffres du bilan du week-end pascal dans son registre d’entrée faisant état de 3 décès et 24 admis en traitement sur les 142 consultations jusqu’à hier soir. Les médecins ont précisé d’ailleurs que la majorité de ces cas est due aux accidents de la circulation et aux coups et blessures volontaires survenus en état d’ebriété. Les 3 victimes enregistrées durant les fêtes ont succombé lors de leur transport vers l’hôpital, ont fait remarquer les médecins de garde, hier, en citant le cas d’un individu qui s’est suicidé en ingurgitant du lubrifiant et du produit décapant après une dispute avec sa compagne.

L’opération «Pâques sans accident» semble porter enfin ses fruits si l’on se réfère à la réduction du taux d’accidents de la circulation sur les axes les plus fréquentés de la capitale et ses périphéries. Le pouvoir d’achat très réduit de la population a aussi contribué à cette réduction des dommages subis durant les fêtes pascales de cette année puisque les familles ont été obligées de réviser leurs dépenses à la baisse en prévision des jours à passer avant la prochaine paie. Les sorties passées en famille n’ont pas été trop arrosées, contrairement aux années précédentes, limitant ainsi les risques d’accidents.

Manou

 

News Mada0 partages

Prison d’Antanimora : une centaine d’incarcérations en une journée

Etant suspendu durant les deux semaines de grève des agents pénitentiaires, le nombre d’incarcérations se comptent au moins par centaine à la Maison centrale (MC) d’Antanimora, vendredi dernier.

De source auprès de la police nationale, rien qu’au niveau des commissariats des arrondissements de la capitale, 95 personnes ont été incarcérées durant cette journée, à Tsiafahy et à Antanimora,

 «Le même scénario est observé dans tous les établissements pénitentiaires, sauf que la prison d’Antanimora détient le record», selon un responsable de l’Administration pénitentiaire, joint par téléphone ce week-end.

Poursuite des négociations

Les négociations se poursuivent entre le Spapm et son ministère de tutelle. «Cette observation de la trêve pascale fait suite à la promesse du ministère de la Justice d’ajuster le montant de notre indemnité», a indiqué le président du Spapm, Pierrot Razafindranamana.

«Quant à nos camarades incarcérés dans l’affaire Houcine Arfa, le ministère a promis d’activer le plus vite possible leurs dossiers», a-t-il souligné. Les négociations entre le bureau national du syndicat et le ministère vont encore se poursuivre ce jour. «Tout dépend donc de l’issue ce cette rencontre si la grève va encore continuer ou non», a-t-il conclu.

Sera R.

 

News Mada0 partages

Ambatondrazaka : un travailleur électrocuté

Grave accident du travail durant le week-end pascal à Ambatondrazaka où un soudeur s’est électrocuté dans son garage.

Un père de famille a passé de vie à trépas en exécutant ses activités de soudeur dans son atelier sis dans le fokontany d’Avaradrova, dans la commune urbaine d’Ambatondrazaka, à la veille des fêtes de Pâques. Couché sur le dos sous un véhicule, il s’est fait électrocuter par une des pôles de son poste à soudure à l’arc qui lui est tombé accidentellement sur le torse. N’ayant pu s’en débarrasser à temps, certainement faute d’espace pou se dégager, il a pris sur lui les énormes décharges électriques destinées à porter à fusion le métal à souder. L’absence de ses assistants à la veille des jours de fêtes a été aussi fatale pour lui puisque l’accident n’a été découvert que tardivement par les riverains.

Manou

News Mada0 partages

Vonizongo : de la tauromachie à Firarazana

Les jeunes du district d’Ankazobe revalorisent le patrimoine de leur circonscription sous l’impulsion de certains conservateurs conduits par Onjatiana Rodolphe Radondrahona. La tauromachie a inauguré l’initiative durant le week-end pascal mais les organisateurs ont annoncé d’autres manifestations dans différents domaines touchant le patrimoine culturel de cette zone.

Le «savik’omby» ou tauromachie à la version malgache organisé dans le village de Firarazana, dans le district d’Ankazobe durant les fêtes de Pâques a intéressé le public, conformément aux aspirations de son initiateur, Onjatiana Rodolphe Radondrahona. Inaugurée en mode démonstration pour faire renaître ce patrimoine dans la culture de la région de Vonizongo, la manifestation a regroupé la population de plusieurs communes de la périphérie dans une communion totale.

L’organisateur a expliqué d’ailleurs que le but de l’opération est de restaurer les valeurs culturelles de Vonizongo qui regorge des spécificités ayant trait à l’agriculture et l’élevage, principaux domaines d’activité de cette contrée nichée dans les plateaux du Tampoketsa.

La mise en place d’une association dans cette vocation est envisagée pour la pérennisation de la manifestation, selon son organisateur qui souhaite des encadrements techniques du ministère  pour réglementer les compétitions à venir suivant les normes modernes. Des mécènes ont appuyé cette initiative nécessitant de lourdes charges financières dans son organisation avec des dizaines de toreros venus des communes environnantes en plus du transport des bovidés.

Manou

 

News Mada0 partages

« Star Tour » Antsirabe : nandrasan’ny maro ry Stéphanie, AmbondronA, Njakatiana…

Ny anarana no niova ho « Star Tour »… Nahasarika olona marobe, nihoatra noho ny « THB Tour » fanao isan-taona eto Antsirabe kosa ny fety natolotra nandritra ny faran’ny herinandro teo. Ny zoma dia efa tafiditra tsikelikely tao anatin’ny fetibe ny mponin’Antsirabe sy ireo vahiny nisafidy ny hanao ny fetin’ny Paka teny an-toerana.Ny asabotsy kosa no tena nanomboka ny lanonana, tao anatin’ny “Star Tour”. Tsy tapaka olona nanoloana ny Gara, indrindra teny amin’ireo toerana nisy ny sehatra samihafa. Fifaninanana “karaoke”, “cover”, dihy, sns, samy nahazo ny anjarany araka izay tiany avokoa.Nandrasan’ny maro, ary nifanitsa-kitro hatrany kosa ny fampisehoana goavana isan-kariva. Nisantatra izany i Arione Joy ny asabotsy. Sehatra efa nafana no nodimbiasin’i Stéphanie, ka tsy nananosarotra firy ny nampifaly ireo mpijery. Mbola nitombo isa izy ireo ny alin’ny alahady, hijery an’i Rak Roots sy ny tarika AmbondronA. Na dia efa mpanao fampisehoana eo aza ireto farany, be mpankafy hatrany ry zalahy.Namarana ny andiam-pampisehoana kosa i Njakatiana, omaly alatsinainy. Natao alohaloha ny fampisehoana mba nahafahan’ireo avy lavitra mankafy izany mialoha ny hamonjeny fodiana. Na izany aza anefa, tsikaritra ho nalai-nisaraka ny roa tonta, satria efa aman-taony maro tokoa no tsy nahita an’i Njakatiana an-tsehatra ny mponin’Antsirabe.Ny fampisehoana teo ihany, fa mampiavaka hatrany ny fotoana koa ny fanentanana niandraiketan-dry Honorat sy Eric, nohatevenin’i Andry Bahrone sy ireo mpikosoka kapila. Fanombohana iny ho an’ity taona ity. Efa mitodika amin’ny fanomanana, any amin’ny tanàn-dehibe hafa sahady ny “Star Tour” sy ny “Camion Tour”.

Zo ny Aina

News Mada0 partages

Conjoncture : la réconciliation avance cahin-caha

Absent du débat politique, le réconciliateur tente tant bien que mal d’exister. Les membres du Conseil de Fampihavanana malagasy (CFM) prévoient en effet d’organiser un team building du 9 au 12 avril prochain à Antsirabe.

Selon les informations fournies par le président de cette institution sur la chaîne nationale, cette entité entend mettre en ouvre la réconciliation à travers diverses descentes, en commençant par la région Atsimo Atsinanana, plus précisément à Manakara, Vangaindrano, Farafangana et Vohipeno.

L’objectif est d’instaurer un climat paisible avant, pendant et après les élections. Ce team building, en collaboration avec le Programme des Nations unies pour le développement (Pnud), est aussi une manière pour le groupe d’apprivoiser les différents procédés de cette réconciliation.

Toujours est-il que la responsabilité des ténors du CFM s’avère difficile ces temps-ci. Le contexte est propice à des dérives car le régime   tente d’empêcher par tous les moyens la tenue de toute manifestation populaire.

Rakoto

News Mada0 partages

Carburants : la révision des prix suspendue

Une nouvelle hausse des prix à la pompe a été appliquée depuis ce dimanche 1er avril. Le super carburant est même passé au-dessus de la barre des 4.000 ariary. Toutefois, dans l’après-midi d’hier, les prix affichés dans les stations-services sont revenus à ceux du mois de mars. Une augmentation de 90 ariary par litre de l’essence et du gasoil, et 40 ariary pour le pétrole lampant est observée dans les stations-service de la capitale depuis le matin de Pâques. Il s’agit de la deuxième révision des prix pour cette année après celle du mois de mars.

De ce fait, l’essence est passée de 3.930 ariary à 4.420 ariary le litre, tandis que le gasoil s’achète désormais à 3.370 contre 3.280 ariary le mois dernier. Pour le pétrole lampant, le litre est passé à 2.440 ariary alors qu’il était à 2.400 ariary auparavant.

Apparemment, les pourparlers entre l’Etat et les pétroliers sur la révision des marges bénéficiaires de ces derniers ont conduit au début à cette révision à la hausse à la pompe. Le ministère en charge des Hydrocarbures a même laissé entendre sur les réseaux sociaux dimanche dernier qu’une différence de prix de 700 ariary par litre reste à combler pour atteindre la vérité des prix.

Cependant, dans l’après-midi d’hier, les prix sont revenus à ceux du mois de mars. De source proche du dossier, ce maintien de prix relève d’une décision du gouvernement.

A priori, la volatilité de prix du brut sur le marché international, accentuée par l’instabilité de la monnaie nationale par rapport au billet vert, n’allait pas permettre aux deux parties de maintenir les prix à un niveau stable pour une durée assez longue étant donné que la dernière révision des prix, avant celle du mois de mars, remonte au mois de novembre 2017.

Hausse fractionnée mais progressive

Dans le processus de révision de prix, chacun des parties prenantes cherchent à mettre en exécution un système de lissage des prix. Cela consiste à appliquer une hausse fractionnée mais progressive qui, selon les responsables étatiques, atténuera le choc au niveau des consommateurs.

C’était effectivement depuis le mois d’octobre de l’année dernière que l’Etat et les compagnies pétrolières ont mené une série de négociations sur la mise en place d’une nouvelle structure des prix. Sur la base de ces pourparlers, l’on reproche aux pétroliers de prendre d’importantes marges bénéficiaires sur les prix à la pompe, et dans la Loi de finances (LFI) 2018, l’Etat a ajusté les taxes sur les produits pétroliers.

A l’issue des négociations, les compagnies pétrolières cèdent 140 ariary par litre de carburant dont 100 ariary sur la distribution, 10 ariary sur le frais de passage au terminal à Toamasina, et 30 ariary pour la logistique pétrolière. Quoi qu’il en soit, si on devait s’attendre à une révision à la hausse dans les prochains jours ou dans les prochaines semaines, ces augmentations de prix ne manqueront pas d’affecter le quotidien de la population dont la plupart ne s’est pas encore remise de la hausse des factures d’électricité depuis le début de l’année.

Arh.

News Mada0 partages

Produits sensibles : importations en hausse

Dans le tableau de bord des douanes n°02 du mois de février 2018, il est indiqué que le volume d’importation du riz, de la farine et du sucre, classés comme produits sensibles à l’importation a augmenté depuis le début de l’année 2017.

L’année dernière, Madagascar a importé au total 595.900 tonnes de riz. C’est au début du dernier trimestre que ce volume a augmenté. En effet, il  est passé de 63.300 tonnes au mois d’octobre à 99.700 tonnes en décembre 2017. Comparé au taux d’importation du début de l’année dernière, ce volume a également augmenté. Si Madagascar avait importé 36.600 tonnes de riz au mois de janvier 2017, cette quantité a connu une augmentation de 124%  avec 82.000 tonnes pour le mois de janvier 2018.

Pour le sucre, 144.500 tonnes ont été importées l’année dernière avec une moyenne mensuelle de 12.041 tonnes. 4.000 tonnes en janvier 2017 contre 5.800 tonnes cette année, soit une augmentation de 45%.

Par ailleurs, concernant la farine, le pays a importé 203.100 tonnes l’an dernier avec une importation mensuelle moyenne de 16.920 tonnes. Et enfin, parmi ces trois produits, seules les importations de farine ont connu une baisse au début de l’année. Elles passent de 16.700 tonnes en janvier 2017 à 12.700 tonnes cette année, soit une diminution de 23,95%.

Arh.

News Mada0 partages

Les photos du week-end Pascal

Les concerts du lundi de Pâques ont battu leur plein dans la capitale.

Pâques a été une occasion sacrée de confirmer sa foi.

Depuis samedi, Analakely un mouvement de foule est constaté à Analakely et environ.

 A chaque fête, le transport public reste un éternel problème.

Les embouteillages ont été au rendez-vous.

Miss Body et Body buiding, samedi dernier au Dome RTA.

Photo: Mamherison et Fanou

News Mada0 partages

Judo : le sommet national accouche d’une nouvelle tendance

Le championnat national a accouché de nouveaux champions et une nouvelle hiérarchie des clubs. La ligue d’Analamanga, hôte de la compétition et la ligue d’Atsimo Andrefana ont tiré leur épingle du jeu, grâce à leur club respectif, à savoir Esca et Capricorn School, au gymnase couvert d’Akorondrano ce week-end.

Le mano a mano entre Esca (Analamanga) et Capricorn School (Atsimo Andrefana) a tenu en haleine le public venu nombreux lors de la joute nationale. Les judokas des deux clubs ont livré des performances de haute volée.

Si Capricorn School s’est montrée intraitable chez les juniors grâce à ses quatre titres nationaux et chez les seniors garçons où ses judokas se sont offerts quatre autres médailles d’or, Esca, quant à lui, a damé le pion à ses adversaires chez les cadets avec cinq sacres dans son escarcelle.

Quoique, les judokas d’Antanimena ont glané quelques médailles d’or dans les différentes catégories pour s’adjuger la première place au nombre de titres obtenus. Ils ont gagné 10 sacres, un de plus que ceux des judokas de Capricorn School et du Judo clubs de Saint-Michel.  Numéro un la saison dernière, le club d’Amparibe s’est contenté de la 3e place cette fois-ci.

Sur les 25 clubs participants issus de huit ligues régionales, seules deux rentrent bredouille. Grâce à la performance de ses quatre clubs phares en l’occurrence de l’Esca, Saint-Michel, Cosfa et Hakudokan, la ligue d’Analamanga truste la première position aux dépens des sept autres ligues en lice.

Nouvelles têtes

Catégorie phare de cette joute nationale, les séniors ont connu quelques résultats renversants, de l’exploit des uns au revers des autres. Chez les hommes par exemple, Moravily Sebany de Cosfa (-60kg), Marco Lebrun Tolinantenaina de Capricorn School (-66 kg), Njara Robin Firahikely de Hakudokan (-73 kg) ou encore Jean Livah Rabe Hariniaina de Costem (-100 kg) ont déjoué le pronostic.

Côté dame, les favorites ont répondu présentes à l’image de Mihanta Andriamifehy de l’Esca (-57 kg) qui confirme sa suprématie et de Tatiana Andrianaivoravelona de Saint-Michel (-48 kg), sans oublier la puissante Damiella de Capricorn School (-63 kg).

La victoire de Tessia Elena Tsiorinirina de Capricorn School et Mirana Rakotovao de Saint-Michel dans la catégorie reine des -52 kg, n’est pas passée inaperçue.

Naisa

Les champions 2018 :

Seniors homme :

-60 kg : Moravily Sebany (Cosfa)

-66 kg : Marco Lebrun Tolinantenaina (Capricorn School)

-73 kg : Njara Robin Firahikely (Hakudokan)

-81 kg : Mathieu Ramarolahy (Cosfa)

-90 kg: Sergio Bernardin Karamaly (Capricorn School)

-100 kg: Jean Livah Rabe Hariniaina (Costem)

Séniors dame:

-48 kg: Tatiana Andrianaivoravelona (Saint-Michel)

-52 kg: Tessia Elena Tsiorinirina (Capricorn School)

-57 kg: Mihanta Andriamifehy (Esca)

-63 kg: Damiella Nomenjanahary (Capricorn School)

-70 kg: Niaina Ornella Randrianomanana (Elite)

Juniors garcon:

-55 kg: Hyacinthe Angelo Rakotonandrasana (Costem)

-60 kg: Herisarobidy John Major Andriamanoelina (Judo Club Betsileo)

-66 kg: Marco LeBrun Tolinantenaina (Capricorn School)

-73 kg: Sedra Ranaivoarisoa (Esca)

-81 kg: Fetra Ranaivoarisoa (Esca)

-90 kg: Sergio Bernardin Karamaly (Capricorn School)

Juniors fille:

-44 kg: Aniola Miarisoa (New Judo Atrika Atsinanana)

-48 kg: Fanjaniaina Rabe Harinirina (Costem)

-52 kg: Elena Tessia Tsiorinirina (Capricorn School)

-57 kg: Adelicia Priscilah Nomenjanahary (Capricorn School)

-70 kg: Raharinirina Vanessa

 

News Mada0 partages

Bodybuilding-big Tanà : mainmise du Lhassa

Le championnat d’Analamanga de bodybuilding ou Big Tanà a été l’occasion pour le club Lhassa à Ampasamadinika de dicter sa loi. Sur les 5 titres en jeu durant la compétition samedi dernier au Dôme RTA à Ankorondrano, ce club en a raflé quatre. Que ce soit en Miss bikini, Men’s Physique ou en bodybuilding, les athlètes de ce club ont fait une démonstration de sa force. Seul Equinox a empêche à Lhassa de faire une razzia.

En effet, Andry d’Equinox a remporté le titre Big Tanà 2018 dans la catégorie 70 à 80 kg homme. Une victoire qui a attiré toutes les attentions dans la mesure où le nouveau Champion a pris le dessus sur la grande star du bodybuilding malgache en la personne de Bigman de BBA. Ce dernier par la même occasion ne sera pas de la partie lors du championnat de Madagascar.

Outre Andry d’Equinox, les autres représentants d’Analamanga lors de la joute nationale sont tous issus du club Lhassa.

D’après le programme établi par la commission malgache du bodybuilding, le championnat de Madagascar ou Big Madà aura lieu le 14 avril dans la capitale. Et les champions issus des 5 ligues sont les seuls qualifiés à ce sommet.

Naisa

Résultats du Big Tanà :

Miss bikini:

1-Tiavina Rakotonindraina (Lhassa)

2-Finaritra Rajerizafy (Club Fitness Ambohimangakely)

Men’s physique:

1-Nasandratra Andriamahazolaka (Lhassa)

2-Fetra Randrianarinsandy (Equinox)

3-Jean Efron (IRim Gym)

Bodybuilding:

-70kg : 1 -Rehozoe (Lhassa)

2-Rajonambinina (Equinox)

3-Adel (Club Sport Anjanahary)

70-80kg: 1-Andry (Equinox)

2-Bigman (BBA)

3-Kevin (BFA)

+80kg

1-Maurice (Lhassa)

2-Tsila (Lhassa)

3-Nestor (Lhassa)

 

News Mada0 partages

Fiba 3×3-challenge U18 : les équipes d’Analamanga en force

La fédération malgache de basket-ball (FMBB) a dévoilé la liste des équipes participantes au Challenge national U18 du 6 au 7 avril au palais des sports de Mahamasina. Les équipes de la ligue hôte sont en nombre, que ce soit chez les garçons que chez les filles.

Sur les 32 formations engagées dans la catégorie masculine, 25 d’entre elles sont issues de la ligue d’Analamanga. Côté fille, 11 des 15 équipes dans la liste définitive viennent également de la ligue hôte.

Comme il fallait s’y attendre, les grands clubs du ballon orange ont aligné leurs meilleures formations tant chez les garçons que chez les filles. Ainsi, dans la catégorie féminine, on peut voir Fandrefiala, MB2All, Tamifa, Lucadro ou encore COSPN et Cosfa. Côté garçon, Ascut, ASCB, MB2All, Dream Team… seront dans la course au sacre au même titre que les lycéens d’Ambohimanambola et les Pandas.

Les meilleurs éléments à l’issue de ce challenge national auront l’opportunité d’intégrer l’équipe nationale  garçon et fille dans l’optique d’une participation aux jeux africains de la jeunesse. Mais encore faut-il qu’ils affichent une forme optimale durant le regroupement des présélectionnés.

Seuls quatre joueurs issus de chaque équipe pourront intégrer la sélection nationale garçon et fille.

Naisa

Liste féminine :

Acacias (Analamanga), BCI (Analamanga), CBBT (Analamanga), Cosfa (Analamanga), COSPN A et B (Atsinanana), Fandrefiala (Analamanga), JCBA 1 et 2 (Analamanga), Lucadro 1 et 2 (Analamanga), MB2All 1 et 2 (Analamanga), Fandrasa (Matsiatra Ambony), Tamifa (Amoron’i Mania).

Liste masculine :

A City (Analamanga), ABB (Analamanga), ABC (Itasy), AKBB (Analamanga), Analanjirofo, Asa (Analamanga), ASCB (Boeny), Ascut (Atsinanana), AT2B (Analamanga), Babylone (Analamanga), BCI (Analamanga), BCNA Namehana (Analamanga), Big Three (Analamanga), Bira Club (Vakinankaratra), CBBT (Analamanga), CMAH (Analamanga), Cosfa (Analamanga), Dream Team (Analamanga), DTSC (Analamanga), Fandrefiala (Analamanga), Les Pandas (Analamanga), Lycée Ambohimanambola (Analamanga), MB2All (Analamanga), MCH (Analamanga), Nocturne (Analamanga), SCA (Analamanga), SM (Analamanga), SOE (Analamanga), Teen Team (Analamanga), TMM Mananjary (Vatovavy Fitovinany), USF (Matsiatra Ambony), Bongolava.

 

News Mada0 partages

Rugby-tournois : week-end pascal morose pour les équipes malgaches

Attraction principale du week-end pascal, le rugby malgache a réalisé une performance décevante lors des deux tournois auxquels il a participé, que ce soit au stade de Mahamasina pour le club ou en Namibie pour l’équipe nationale.

Défaite humiliante en terre namibienne pour les Makis U20 garçon samedi dernier dans la course à la troisième place du Trophée Barthès 2018. Face à une formation zimbabwéenne déchaînée, les juniors malgaches se sont montrés impuissants.

Le festival a débuté dès la première mi-temps où la Zimbabwe a déjà mené au score (22-12). Au retour du vestiaire, l’assaut du camp malgache s’est intensifié. Mais sonnés par la puissance adverse, l’équipe nationale a eu du mal à se relever de leurs errements défensifs et encaissé sa plus lourde défaite, toute compétition confondue.

Comme à son début, la sélection nationale malgache a terminé sa campagne continentale par une contre-performance. Il y a encore du chemin à faire dans sa quête d’une place dans le rugby mondial après ses deux campagnes africaines infructueuses de 2017 et de 2018.

Vainqueur de la joute dans le Sud de l’Afrique, la Namibie affrontera la Tunisie, Championne de la zone Nord prochainement pour une place dans le Junior World Trophy.

Dos au mur

Même déconvenue dans  la région océan Indien. Les deux formations malgaches engagées au Top 6 AROI ont déçu lors de la phase aller qui s’est tenue au stade de Mahamasina. Opposés respectivement aux Réunionnais de St-Paul et de Etang-Salé, ni Cosfa, ni FTM n’ont réussi à arracher la victoire.

En ouverture de la compétition, les militaires ont été surpris par une équipe de Saint-Paul très entreprenante. Malgré le soutien du public, ils ont manqué de réalisme pour venir à bout des Réunionnais qui l’ont remporté par 6 points d’écart, 26-20.

Attendue au tournant après la débâcle de Cosfa,  la formation de Manjakaray n’a tenu la dragée haute à son adversaire que le temps d’une mi-temps. Pris à l’usure par les Réunionnais d’Etang-Salé, les Malgaches ont flanché dans les dernières minutes du temps réglementaire.  Le moment propice pour le camp adverse pour égaliser le score (20-20).

Naisa

 

News Mada0 partages

Lundi de pâques : une ferveur populaire toujours plus grande

Les spectacles se suivent et se ressemblent pour le lundi de Pâques. Avec une plus grande affluence dans la capitale, les amateurs de spectacles diurnes ont été encore une fois dans l’embarras du choix. D’Antsonjombe, à Mahamasina en passant par Antanimena et Andohatapenaka, ce fut une journée marathon pour les artistes comme Black Nadia, Big MJ et Stéphanie.

Le Coliseum fait le plein d’artistes

«Fety be tanteraka» porte bien son nom. Depuis le début de l’année, le plus grand amphithéâtre de l’Océan indien n’a jamais réuni une foule immense comme le cas d’hier. «Nous avons tout particulièrement choisi tous les artistes sous la férule de JM Production. Ceci étant, d’autres groupes ont été également sollicités pour faire de Fety be une réussite sans égal», s’enthousiasme Christian LDV, le manager des artistes au sein de la maison de production.

Le duo Princio et Melky a ouvert le bal avec une touche plus soft avant de laisser la place à la crème de la «mozika mafana» Black Nadia, Smaven, Elodie, Big MJ, Jazz Mmc, Simonda Valera, Jeffro Color, Stanros, Edino vorombe, Swuing Man DSS ainsi que Tokoky et Mama Sôsy ont été à l’animation.

Attendu par ses fans, Jerry Marcoss a assuré le clou du spectacle. «Effectivement, beaucoup d’organisateur m’a contacté depuis le début de l’année mais nous avons mis tout notre cœur et toute notre énergie pour la réussite de ce spectacle», avoue le roi du kawitry, qui n’a assuré qu’une prestation ce week-end. 

Black Nadia bat tous les records 

Quatre spectacles différents. Décidemment, la reine du coupé décalé a vraiment fait une véritable démonstration de force hier.  «Le lundi de Pâques et le lundi de Pentecôte sont les seules dates inscrites sur notre agenda pour pouvoir rencontré le public tananarivien, d’autant que le groupe enchaîne tout au long de l’année une tournée nationale»,  a fait savoir la chanteuse de «Tsy anjara», qui a été au Stade Annexe de Mahamasina   en partageant la scène avec Elidiot Stéphanie, Jean Aimé et Rak Roots.

Le « Lundi de Pâques ça va be » vire au flop

La saison démarre bien et le spectacle en plein air bat son plein pour certains organisateurs, ce ne fut pas le cas pour d’autres. Et même si Dame nature a été plus généreuse hier après-midi en faisant le beau temps, le public n’a pas été au rendez-vous sur le terrain de l’ESCA Antanimena. Comme on le dit dans la langue de Shakespeare, «The show must go on», Mijah, Big MJ, Stéphanie, Fiyah, Maître Rufin, Mem’s Akademia, Tsota et Toyah ont assuré le spectacle.

Joachin Michaël

News Mada0 partages

Festival : Nosy Be Jazz Festival et Bari in Jazz en fusion

«La musique n’a pas de frontière», dit-on. Conscient de ce principe, lors de la deuxième édition du Nosy Be Jazz Festival (NBJF), l’organisateur a travaillé de concert avec un autre festival italien dénommé «Bari in jazz». Ainsi, cette année, deux musiciens italiens, à savoir Gianni Lenoci et Nabil Bey, ont été les invités dans l’île aux parfums.

«Cette collaboration a permis de créer une connexion musicale et humaine avec les artistes malgaches», a annoncé Gianni Lenoci. Pour la première fois à Madagascar, il a été agréablement étonné  de voir les talents des jeunes musiciens malgaches. Dimanche dernier,  le temps d’une soirée, le trompettiste de 19 ans, Tsanta Randriamihajasoa et le batteur Josia Rakotondravohitra ont partagé la scène avec deux musiciens italiens. Un mélange musical et culturel résonait dans la cour de Nosy Be Hôtel. Etant multi-instrumentaliste, Tsanta a joué aussi de la valiha en adoptant toujours le style jazz.

Par ailleurs, deux musiciens malgaches participeront à la 14e édition de Bari in Jazz en Italie, au mois de juin prochain. «La crème du jazz mondial sera présente», a expliqué Nabil Bey.  Ce sera donc une bonne opportunité de démontrer au reste du monde les talents des jazzmen malgaches. «Cet échange musical est bénéfique pour nous les artistes. Sur ce, nous espérons que notre collaboration continuera l’année prochaine», a conclu Gianni Lenoci.

Holy Danielle

News Mada0 partages

7E art : Cinépax débarque à Antananarivo

Le 7e art trouve son second souffle. Cinepax, une  nouvelle salle  de cinéma, vient d’ouvrir ses portes ce week-end dans l’enceinte de Tana Water Front à Ambodivona.

Avec 4 salles de projection d’une capacité d’accueil de 80 places chacune, cet établissement  est aussi doté d’équipements numériques de génération récente. Sur la façade, la fresque monumentale réalisée par des artistes locaux annonce que cette salle obscure laissera la part belle aux productions malgaches. Elle propose 3 séances de projection par jour, pour le plus grand bonheur des cinéphiles.

 «Cette salle de cinéma est un projet pilote à l’échelle de l’Afrique», a avancé  Alexis Aumord, directeur commercial du lieu avant d’enchaîner que  «Outre les œuvres cinématographiques étrangères, Cinepax apporte son soutien indéfectible au 7e art malgache pour qu’il retrouve sa splendeur d’antan. Dans ce dessein, les œuvres en compétition lors de la 13e édition des Rencontres du film court (RFC) qui se dérouleront du 13 au 21 avril 2018  seront en projection dans la salle obscure».

Avant son ouverture officielle le week-end dernier, Cinepax a organisé une projection du nouveau blockbuster Marvel, «Black Panther», à l’endroit de la presse vendredi soir.

Joachin Michaël

 

Ino Vaovao0 partages

DELESTAZY AO TOAMASINA : Raikitra ny fivoriana maneho tsy fankasitrahana isam-pokontany

Fivoriana maneho tsy fankasitrahana ny delestazy lavareny any an-toerana izany.  Miitatra manerana ireo Fokontany maro ao an-drenivohitr’i Betsimisaraka izay fihaonana amin’ny vahoaka leo delestazy izay. 

Ny angom-baovao no nahalalana fa saika ny alin’ny 29 marsa ihany dia efa raikitra ny fidinana an-dalambe ho fanoherana ny delestazy. Noho ny fandaminana dia mety ho aorian’ny fetin’ny paka no hanatanterahan’ny mponina izany raha tsy misy ny fandraisana andraikitra avy eny anivon’ny Jirama. 

Raha ny zava-misy eto Toamasina dia henatra ho an’ny fitondrana Hvm tanteraka izao. Nandritry ny kabary tamin’ny hetsika fahatsiarovana ireo mahery fon’ny firenena, dia tapaka ny jiro. Voatery najanona ny kabary rehetra noho ny fahatapahan’ny herinaratra izay efa tena mampitaraina ny mponina eto an-toerana tato ho ato izay.

Kamy  

Ino Vaovao0 partages

MIKAIKAIKA NY VAHOAKA MALAGASY : Tsy mitsaha-miakatra ny vidin-tsolika

Hatramin’ny niandohan’ny taona 2018 izay dia efa nahitana fiakarany in-droa sahady ny vidin’ny solika teny amin’ireo mpaninjara.

Tamin’ny fiakarana voalohany no efa tsy nisy tsy nikaikaika ny mpampiasa fiara satria mila tsy ho taka-bidy intsony ny vidin-tsolika. Ny alin’ny sabotsy hifoha alahady lasa teo dia nahitana fiakarany hatrany amin’ny 90 Ariary ny iray litatra amin’ny gazoala raha manodidina ny 40 Ariary kosa ny solika fandrehitra. Ity fiakarana ity dia nitovitovy tamin’ilay fiakarana voalohany ihany, izany hoe tato anatin’ny telo volana izany dia nahitam-piakarana hatrany amin’ny 180 Ariary ny iray litatra amin’ny vidin’ny solika. 

Mihoa-pampana anefa ny fatiantoka aterak’io tsy fitsaharan’ny fiakaran’ny vidin-tsoliko io, indrindra fa ho an’ireo mivelona amin’ny asa fitaterana. Ireto farany izay milaza fa mihena ny mpanjifa satria voatery tsy maintsy mampiakatra ny saran-dalana izy ireo. Toy ny mahazatra dia efa nisy hatrany ny fitarainan’ireo mpitatitra kanefa toy ny miantso any an’efitra ihany izany.  

Tsy voafehin’ny fanjakana mihitsy io fiakarana io hany ka ny vahoaka madinika no mibaby ny vokany.  Valin-teny boribory hatrany no omen’ny  fanjakana fa efa eo am-pikarohana vahaolana hoentina hampidinana ny vidin-tsolika izy ireo. Hatramin’izao anefa tsy hita izay fandraisan’andraikitra izay, vao mainka aza tsy mitsaha-miakatra ny vidin’ny solika eny amin’ireo mpaninjara.

Avotra Isaorana

Ino Vaovao0 partages

FAHATAPAHAN’ NY HERINARATRA : Mitaraina mafy ny mponina any Antsiranana

«  Tapaka manomboka amin’ny 12 ora antoandro ny herinaratra ary tsy miverina raha tsy any amin’ny 11 ora alina any ho any. Fahoriana ny mahazo anay  », hoy ny fanazavana nomen’ny mponina ao amin’ny fokontany Scama. Tsy vitan’izany tsy mitsaha-misondro-bidy ny faktiora aloa. «  180 000 Ar no naloanay teo aloha dia niakatra 520 000 Ar amin’izao fotoana izao  », hoy ny raim-pianakaviana iray. 

 Tapaka mandritry ny fotoana lava ihany koa ny rano amin’ny fokontany maro ao an-tampon-tanànan’Antsiranana ka very fanahy mbola velona ny mponina. Araka ny loharanom-baovao,  tsy voaloan’ny fanjakana ny volan’ny orinasa Enelec izay mamatsy ny ampahaben’ny herinaratra ao an-tampon-tanànan’Antsiranana ka matetika tsy mihodina ny milina mpamokatra herinaratra  an’ity orinasa ity izay miteraka ireny delestazy lava ireny. 

Tsy azo eritreretina ny fatiantoka aterak’ireny delestazy ireny ary mananosarotra ny asan’ny mpitandro filaminana izay manao fisafoana isaky ny alina. «  Tsisy raha paré ataon’ny fanjakana tarihin’i Hery Rajaonarimampianina  », hoy ny mponina ao Scama.

A.Lepêcheur

Ino Vaovao0 partages

FANKALAZANA NY FETIN’NY PAKA : Telo namoy ny ainy, 81 tonga nitady fitsaboana teny amin’ny HJRA

Olona telo no namoy ny ainy, ny iray matin’ny fitsaram-bahoaka teny Itaosy satria tra-tehaka nanendaka ka niharan’ny hatezeram-bahoaka. Ny roa ambiny dia noho ny lozam-pifamoivoizana ka nandositra ilay mpamily fiara nifaoka ny iray tetsy Tanjombato. Ny iray kosa nianjera tamin’ny moto tany Ambatolampy tamin’ny lalam-pirenena fahafito raha hihazo an’Antananarivo ka maty tsy tra-drano, araka ny loharanom-baovao.

Ankoatra ireo dia olona miisa 81 no tonga nitady vonjy teny amin’ity toeram-pitsaboana ity nanomboka ny sabotsy 31 marsa ka hatramin’ny omaly maraina. Telo amin’ireo no tsy maintsy naiditra hopitaly. Nisy ny  nandalo fizahàna, ao koa ireo naratra noho ny lozam-pifamoivozana sy mpivady nifamono ka naratra ary ny tena betsaka dia ireo mamo ka niady teny amin’ny fiarahamonina. Amin’ny ankapobeny dia azo lazaina fa nirindra am-pilaminana ihany ny fankalazana ny fetin’ny Paka teto Antananarivo. 

Matetika rehefa fety tahaka izao, tsy maintsy misy ihany ny tranga mampalahelo sy famoizana ain’olona, izay mety ko vokatry ny tsy fitandremanana sy tsy fahafehezan-tena ihany koa.

Pounie  

Ino Vaovao0 partages

FARITR’I MELAKY : Zandary ‘stagiaire’ iray matin’ny dahalo tao Ambatomainty

Ankoatra ireo dia dahalo roa ihany koa no lavon’ny fokonolona mpanara-dia nandritry ny fifampitifirana ary telo naratra mafy. Araka ny fampitam-baovao azo, ny alin’ny sabotsy hifoha alahady teo dia dahalo miisa 30 no nirongo basim-borona nanafika ny Fokontany Ambonarabe, kaominina ambanivohitr’i Makaraingo distrika’Ambatomainty ka nandravarava tanteraka ireo malaso tamin’izany satria efa ny omby rehetra tao an-tanàna mihitsy no lasan’izy ireo izay miisa 500 mahery eo. 

Tsy nisy sahy nanohitra aloha ny fokonolona tao an-toerana fa fotoana vitsy nialan’ireo dahalo dia nampandre ny zandary avy hatrany izy ireo ary raikitra avy hatrany ny fanarahan-dia. Nifanome tanana ny mponina sy ireo mpitandro filaminana ka nifankatratra tao amin’ny Fokontany Tsinjorano voalohany ny mpanara-dia sy ireo dahalo ary dia raikitra ny fifampitifirana. 

Nahery ny fifandonana ka olona roa tamin’ireo mpanara-dia no lavon’ny balan’ireo olon-dratsy ka isan’izany ity Zandary ‘stagiaire’ miasa ao amin’ny tobin’ny zandary ao Marotsialeha, Borigadin’Ambatomainty, kaompanian’ny zandarimariam-pirenena Morafenobe. Taorian’izany dia mbola tafatsoaka ireo malaso niaraka tamin’ireo omby 500 mahery satria nohararaotin’ireto olon-dratsy ny fahasahiranan’ny fokonolona  namonjy ireo namany namoy ny ainy.

Nifanena fanindroany ny mpanara-dia sy ireo dahalo

Tsy nijanona hatreo anefa ny fanenjehana ireo malaso fa nanohy ny diany hatrany ny sasany tamin’ny fokonolona sy ny zandary raha niverina nitondra ny fatin’ ireo namany any an-tanàna ny ambiny. Ankoatr’izay dia nisy ihany koa tobin’ny Zandary hafa niomana tamin’ny fanakanana ireo dahalo nitondra ny omby satria voatery nampandre ny toby rehetra ao anatin’ny distrika mihitsy ny mpitandro filaminana ao amin’ny Kaominina Makaraingo. 

Rehefa tokony ho tamin’ny 11 ora maraina, ny andron’ny alahady dia nifanena fanindroany ireo mpanara-dia sy ireo dahalo ary raikitra indray koa ny fanoherana tamin’ny tifitra. Dahalo roa kosa no lavon’ny balan’ireo mpanara-dia raha toa ka telo hafa naratra mafy nandritra io fifampitifirana io. 

Nisahotaka ireo olon-dratsy rehefa nahita ny fahareseny izay ka nikoropaka namonjy ireo telo naratra ireo sady nandositra. Tavela teo kosa ireo omby 500 nangalarina rehefa tsy vitany intsony ny hitarika azy ireo ka noho izany dia tafaverina soa aman-tsara amin’ny tompony ireo biby ireo.  Namoy zanaka indray ny Cirgn Mahajanga amin’ny ady amin’ny dahalo sy tsy fandriampahalemana.

 Pounie sy Vanessa  

Ino Vaovao0 partages

TANAMBAO TSENA ANTSIRANANA : Tovolahy iray nendahina sy notsatohana antsy

Araka ny fantatra dia ahitana an’ireny ‘wifi’ ireny eny amin’ny manodidina ka tsy vitsy ireo tanora no variana mikirakira izany, toy ny fanaovana facebook sy ny hafa manatona toerana mahazo izany.

Ahitana ireo tanora maka toerana mipetrapetraka amin’ny sisin-dalana mitazona finday. Tsy kely lalana araka izany ireo mpanao ratsy fa mihaodihaody mizaha remby horavainy. Tsy vitan’ny manendaka ihany fa mandrava sy mampiasa antsy amin’izay manohitra azy. Tahaka izay nitranga ny alin’ ny sabotsy 31 marsa teo. Marihina fa  mbola betsaka mpandalo tamin’izany. 

Tsy tahotra, tsy henatra ny an’ireo  roalahy nanendaka tovolahy iray niaraka tamin’ny sipany nipetraka nifanandrify tamin’ ny sampanan-dalana Point Six sy Avenue Villaret Joyeuse. Araka ny voalaza dia mbola nandrahona ilay tovolahy mba hamoaka ny vola tao am-paosiny ireo jiolahy. Nilaza izy fa tsy misy vola any aminy fa  "alainareo na lamba an-koditrako fa aza vonoinareo aho", hoy ilay tovolahy. Mbola sahin’ireto tsy mataho-tody ihany anefa ny nanindrona antsy azy. 

Ilay sipa niaraka taminy indray kosa torana tsy nahatsiaro tena noho ny tahotra sy fahatairana tampoka. Tafatsoaka ireo mpanao ratsy na dia mba niezaka ny nanenjika aza ireo izay nahatazana ilay zava-nitranga.

Efa tsikaritry ny manodidina fa misy andian-jatovo efatra manao andiany tsiroaroa mihaodihaody amin’io faritra Tanambao tsena io ary efa andrasan’ny maro. Araka ny voalaza dia mibaby kitapo fitondrana fitaovam-piadiana maranitra sy fasiana ny entana halatra izy ireo ary tsy manao kiraro satria efa vonona amin’ny fihetsika ratsiny mba ahafahany handositra rehefa avy mandrava. Talohan’ny fetin’ny paka no tena nanao ny asa ratsiny ireo jiolahy ireo. 

Tanora no tena lasibatra tamin’izany. Efa eo am-pikarohana ireo mpanao ratsy ny mpitandro filaminana, ka andrasana araka izany ny  vokatry ny asan’ izy ireo. Araka izany mitaraina ireo mponina mba hamongorana ireo olon-dratsy ireo izay mahatonga ny tsy fandriampahalemana  ka tsy ahafahan’ny vahoaka miaina am-pilaminana.

Mpanjono

Ino Vaovao0 partages

FAHATSIAROVANA NY TOLOM-PANAFAHANA 47 : Voakihina ireo mpanao politika

 Nisy ny vavaka iraisam-pinoana natao tao amin’ny Ekar Notre Dame. Taorian’izay kosa, dia nihazo avy hatrany ny tsangambaton’ireo mahery fo ny rehetra. Nisy ny fametrahana fehezam-boninkazo sy famerenana ny hiran’ireo mpitolona malagasy fahiny ary fampahatsiahivana ireo tantara manodidina ny tolom-panafahana 1947. Nandritra ny fandraisam- pitenenana nataon’ny filohan’ny bekotro maro holatra eto Toamasina, Doka Bernard, dia nilaza ity farany fa «  raha mbola tia tena sy tsy mitsinjo ny soasialim-bahoaka ary mbola variana lava amin’ny ady lahy politika ny mpitondra dia tsy hisy fampandrosoana izany eto, ka raraka an-tany fahatany ny ran’ireo mpitolona nanolotra ny ainy ho an’i Madagasikara rehetra  ». 

Teny izay niantefa amin’ireo mpitondra fanjakana ankehitriny sy ireo mpanao politika tsy ankanavaka. Nandritry ny fandraisam-pitenenana nataon’ny filohan’ny bekotro maro holatra dia tapaka tampoka ny jiro. Nangata-panazavana avy hatrany tamin’ny talen’ny Jirama Toamasina ny Préfet eto Toamasina ny amin’ny nahatonga izany fahatapahana izany. Tamin’izany no nahalalana fa noho ny fipoahan’ny “transformateur” tao akaikin’ny Sekrima mitondra ny tambajotra mamatsy ity faritra ity no anton’ny fahatapahana. 

Ankoatra izay dia nilaza ny préfet fa nampiseho ny fitiavan-tanindrazana ny vahoakan’i Toamasina izay nahatonga ny fankalazana niavaka tamin’ity taona ity, isan’izany ny fampirantiana nataon’ireo skoto mitambatra tao Toamasina mikasika ny tolom-panafahana sy ny asan’izy ireo amin’ny fanabeazana ny tanora ho olom-banona. Fampirantiana natao tao amin’ny tokontany malalaky ny lapan’ny tanàna.

Kamy

Ino Vaovao0 partages

TOKANTRANO VAOVAO : Nifanaiky ho eny mandrakizay i Aina sy Tatianà ny Sabotsy lasa teo

I Tatianà izay iray amin’ireo mpanao gazety eto amin’ny gazety InoVaovao Faritra mikirakira ny vaovao mikasika ny trangam-piarahamonina sy ny sosialy.

Ny sabotsy 31 marsa lasa teo no tontosa tao amin’ny lapan’ny tanànan’ny Kaominina Bemasoandro-Itaosy ny fisoratam-panambadian’i Aina sy Tatianà. Taorian’io kosa no nanaovana ny famasinana sy ny fitsofan-dranon’ny fanambadian’izy roa tao amin’ny Fjkm Andriamahavola-Ambohidrapeto. Manga kely noravahan’ny loko mangirana kosa no loko nosafidian’izy ireo hampiavaka izany andro manan-tantara sy tsy manam-paharoa eo amin’ny fiainan’izy ireo izany. 

Tonga eo amin’ny laharan’ny fanambadiana izy roa rehefa nifankalala sy nifamantatra tao anatin’ny taona maro nifandimby izay nifangaroharoan’ny mamy sy ny mangidy, ny mahafinaritra sy ny nanahirana dia tafita soa aman-tsara amin’izao dingana izao satria nifanaiky hofatoran’ny Fitiavana.  Noporofoin’izy ireo teo anatrehan’Andriamanitra, ny fianakaviana, ny namana sy tapaka izany ary tsy hadino ny mpiara-miasa. Rehefa vita izany fomba ara-panjakana sy fomba kristianina izany dia nisy ny fiaraha-mifety tao amin’ny trano fanaovan-danonana, Bella Vista Antanimenakely- Itaosy. 

Nafana tokoa izany fiarahana izany ka nalai-nisaraka tamin’ireto mpivady vao ny rehetra. Rehefa harivariva ny andro dia nisy ny fanapahana ny mofomamy niarahan’izy mivady ary nifampizarana tamin’ny rehetra tonga nanome voninahitra ny fankalazana ny fanambadian’izy ireo. Izahay mpiara-miasa rehetra eto amin’ny Gazety Ino Vaovao Faritra, dia maneho ny firarian-tsoa ho ho an’i Aina sy Tatianà Mirary tokantrano anjakan’ny fifankatiavana sy fiadanana ho azy mivady. 

Maharetà hatramin’ny farany ianareo, ho tokantrano irian’olona fa tsy haniry olona ary ho arahin-jazalahy sy zazavavy.

Avotra Isaorana

Tia Tanindranaza0 partages

Winnie MandelaNodimandry teo amin’ny faha 81 taonany

Nodimandry omaly 2 aprily teo amin’ny faha 81 taonany Rtoa Winnie Madikizela Mandela, vady andefimandrin’i Nelson Mandela teo aloha.

Notsaboina tao amin’ny hopitaly Milpark ao Johannesburg noho ny aretina nahazo azy efa hatry ny ela izy izao nindaosin’ny fahafatesana izao. Fantatra fa efa niditra hopitaly im-betsaka izy hatramin’ny fiandohan’ity taona ity.Niady tamin’ny fanoherana ny Apartheid na ny politikan’ny fanavakavaham-bolon-koditra tany Afrika atsimo nandritra ny 27 taona namonjana an’i Nelson Mandela vadiny i Winnie.Nisara-panambadiana anefa izy roa ireo ny taona 1996 , izany hoe roa taona taorian’ny tsy naha filoham-pirenena intsony an’i Nelson Mandela ary tena niteraka resa-be io fisarahana io satria maro ny resaka nandeha sy ny zavatra naha voasaringotra azy. Anisan’ireo mpitantana ny antoko ANC voarohirohy tamin’ny raharahana kolikoly ny taona 1992 i Winnie Mandela ary nesorina tamin’ny andraikiny mihitsy. Efa minisitra lefitra nisahana ny kolontsaina izy ny taona 1994 saingy voaroaka satria tsy nanatanteraka ny baiko nomen’ny governemanta azy. Ny taona 2003 dia voahenjiky ny fitsarana noho ny resaka hosoka indray izy. 

ofisialy nanomboka omaly alatsinainy fa ho filoha hitantana an’i Ejipta indray ny jeneraly Abdel Fattah al Sissi. Azony ny 97,08% -n’ny vato manan-kery nandritra ny fifidianana notanterahana ny alatsinainy ka hatramin’ny alarobia lasa teo.Mananiky ny 41 % ny tahan’ny fandraisan’anjaran’ny mpifidy tany an-toerana. Mitovitovy amin’io ihany ny isam-bato azony ny taona 2014 rehefa avy nanongana an’i Mohamed Morsi izy. Maivana dia maivana mba tsy ilazana hoe tsy misy ny mpanohitra any Ejipta. 4 taona ny fotoam-piasan’ny filoham-pirenena ary raha ny lalàmpanorenana Ejipsianina no raisina dia fotoam-piasana farany ho an’i Abdel Fattah al Sissi no atrehany ankehitriny satria efa-taona in-droa misesy ihany no azo atao ho ana filoham-pirenena iray. 

Lany teo anivon’ny parlemantan’i Malaisie ny lalàna manasazy ny fanapariahana tsaho na vaovao tsy marina (fakenews). Mety hampigadra 6 taona miampy fandoavana lamandy hatramin’ny 99 000 euros io fanapariahana vaovao tsy marina amin’ny endriny rehetra io, izany hoe na amin’ny filazam-baovao na amin’ny trakta na any anaty tambajotran-tserasera toy ny facebook na tweeter. Ekena mihitsy ny fahalalahana hiteny sy haneho hevitra, hoy ny minisitry ny fitsarana Azalina Othman Said saingy tsy maintsy arovana amin’ny resaka tsaho mety hampikorontan-tsaina ny vahoaka. Fahita matetika amin’ny tambajotran-tserasera ny fakenews ary matetika misy mihitsy ny mahazo vola be amin’ny alalan’izy io. Fitaovana iray ihany koa hanasoketana olona iray izy io matetika fa misy ihany koa indraindray ny hoe manao sangy mihoatra ny loha ka mamoron-javatra fotsiny tsotra izao mba hanalana azy. 

 

Tia Tanindranaza0 partages

BLOG4DEV

I Claudia Navalonirina Raobelina, 22 taona, mpianatra eny amin’ny ESPA vontovorona, lalam-piofanana BTP, taona fahefatra, sady mianatra teny anglisy eny amin’ny Oniversiten’Antananarivo,

taona voalohany no nandrombaka ny fandresena tamin’ny fifaninanana iraisam-pirenena Blog4Dev izay nokarakarain’ny Banky Iraisam-pirenena. Nitondra ny lohateny hoe « Madagascar, a Country of a Thousand Hopes, a Country of a Thousand Vulnerabilities » ny lahatsoratra nosoratany adika amin’ny fiteny Malagasy hoe : « Madagasikara, tanim-panantenana, tanim-pahalemena ». Izy izany no hisolotena ny firenena Malagasy mandritra ny fifaninanana dingana manaraka atao any Etazonia. 

TOAKA SY LABIERA

Lasa fifaninanana eo amin’ny samy orinasa mpamokatra toaka sy labiera sisa ny Paska tany Antsirabe. Samy nampiasa ny volany sy ny heriny ny Star sy ny Comadis ary tena nizara roa mazava tsara ny araben’ny fahaleovantena ary tsy nisy afa tsy ireo orinasa roa ireo no tena nisongadina tany. Tsy hifandrenesana intsony ny feo satria samy nanisy podium goavana ary koa artista malaza ny roa tonta. Dia lasa fetin’ny toaka ilay paska sisa.

ZANDARY MATIN’NY DAHALO

Zandary roa no lavon’ny dahalo tamin’ny alalan’ny tifitra variraraka tany Ambovombe. Efa nitsoaka ny olona rehetra tao an-tanàna ary nafindra hatramin’ny omby. Ireo izay taraiky dia nalain’ireo olon-dratsy natao takalon’aina. Rehefa nanao ny fanarahan-dia ireo zandary roa dia efa nandrasan’ireo telopolo lahy mitam-basy fotsiny ary norarafany tamin’ny fitaovam-piadiana. Nisy sivily iray koa namoy ny ainy nandritry ny fanarahan-dia.

 

 

 

Zandary iray hafa koa no lavo tany Tsinjorano, faritra Mekaly raha nanao fanarahan-dia ny dahalo avy nangalatra omby miisa 500 isa. Nomenjanahary Bienvenu ny anarany ary zandary mbola mpianatra asa izy no io namoy ny ainy io. Nisy sivily iray hafa izay lavo niaraka taminy rehefa voatifitra tao anatin’ny sakoroka. Hatramin’ny omaly dia mbola mitohy ny fifampitifirana ao anaty akata. Nisy dahalo roa maty raha araka ny vaovao azo.

LE TAXI-BE

 Hivadika anarana ho “Le taxi-be” ny toeram-pandihizina “Le Club” manomboka amin’ny alakamisy ho avy izao. Any Nosy-Be no nisy io anarana voalohany io ary fanitarana ny orinasany izany no nataon’ilay teratany vahiny izay nisafidy ny naka ilay toerana ary hotantanany. Na izany aza, tadidin’ny maro ny fisian’ilay fandihy mamoafady izay efa nitranga tany Nosy-Be tao amin’ny toerana voalaza. Dia ho lasa toy izany koa ve io eto an-drenivohitra io?

 

LOZAM-PIFAMOIVOIZANA

Nandeha moto mba hamonjy paska tany Antsirabe. Nifandona tamin’ny moto hafa anefa rehefa teo Ambatolampy. Samy namoy ny ainy ireo olona roa. Ny iray maty tsy tra-drano ary ny faharoa kosa tsy tana  ny ainy na nezahina novelomina tany amin’ny hopitaly aza. Anisan’ny tena nasiana mpitandro ny filaminana maro ny RN7 saingy tsy nanakana ny loza sasany tsy nitranga izany.

ASAN-JIOLAHY TANY VANGAINDRANO

Mba hangalana ny kojokojan-dakozia sy izay entana nipetraka tao dia notifirin’ny jiolahy teo amin’ny lohany ary maty tsy tra-drano ny tompon-trano iray tao Vangaindrano. Mahavariana satria mitondra basy koa izany izao ny mpamaky trano ary na fitaovana kely tsy misy dikany firy aza no alainy dia mitifitra avy hatrany rehefa misy manelingelina azy.

KIDNAPPING ANY AMBANIVOHITRA

Raikitra koa ny kidnapping any amin’ny tontolo ambanivohitra. Tao Tsaratanàna dia nisy niditra an-keriny ny tokantrano iray ary tsy nisy nalain’izy ireo ankoatry ny raim-pianakaviana. Efa niantso tamin’ny alalan’ny findain’io rangahy io ireo jiolahy ka vola mitentina 50 tapitrisa ariary no takian’izy ireo ho takalon’ny famotsorana ny takalon’aina.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fialam-bolyMitombo isa ireo trano fijerena sarimihetsika

Fialam-boly somary nangingina ary tsy dia re firy intsony ny fijerena sarimihetsika na ny sinema eto amintsika. Efa manomboka miverina amin’ny laoniny anefa izy io ankehitriny.

 Pati

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Tsy fandriampahalemana mirongatraPorofon’ny fahalotoam-pitantanana

Raha ny fangalarana omby mba hahazoam-bady no nahafantarana ny asan-dahalo tany Atsimo tany aloha dia niitatra ho tena asa ratsy tsy mifono kolontsaina intsony ny taty aoriana. Ankehitriny aza moa dia efa miitatra any amin’ny fandrobana sy fanolanana.

 Manerana ny nosy ankehitriny no hanjakan’ny tsy fandriampahalemana ary porofon’ny fahalotoam-pitantanana ankoatr’ireo ny fisian’ny fitsaram-bahoaka miseholany eto Madagasikara. Misy aza moa faritra izay lasa mahatsangana rafitra  eken’ny mpiray monina mihitsy hanatontosana fitsaram-bahoaka ofisialy na dia voararan’ny lalàna aza. Misy izany Besabao izany any Mahajanga, hoy ny mponina iray avy any an-toerana. Iza moa no tsy naheno ny dinan’i Menabe na Melaky ? Samy maneho ireny fa mba iverenan’ny fitokisan’ny vahoaka amin’izy ireo dia mila diovina ny ao amin’ny fitsarana ao, ny zandarimaria, ny polisy, ny sampandraharaha fiandrasana fonja sy izay tokony hitandro ny filaminana rehetra fa tsy ny fitondrana indray no manosika azy hitokona tsy handray voafonja vaovao.

Aiza ny mpanabe ?

Aiza ny fandraisan’andraikitry ny mpanabe sy mpitondra ? Tsy hita any an-tsekoly intsony ny fanabeazana maha olom-pirenena kanefa taloha aza nisy izany antsoina hoe fanabeazana olon-dehibe izany. Matoa ny olona mangalatra dia noana, hoy ny tatitr’ilay depiote iray izay. Matoa noana dia satria tsy ampy vola. Izany hoe mila asa ara-dalàna sy maharitra. Ny  zava-misy anefa dia sotasotain’ny mpanampa-kevitra indray ireo orinasa an’ny mpandraharaha Malagasy ary na misy koa aza ireo orinasa omban-tetikasa goavana izay afaka mamelona olona an’arivony maro na an’aliny eny tanàna iray manontolo mihitsy aza dia voizin’ny mpanao politika ny hoe 1% ihany no anjara ho an’ny fitondram-panjakana amin’izy ireny na dia fantany izao aza fa tsy latsaky ny 40 isa ireo karazan-ketra alain’ny fitondrana amin’izy ireny.

J. Mirija

Tia Tanindranaza0 partages

Fampiroboroboana ny indostriaHampandroso haingana be ny toekarena

Saika mitsipozipozy avokoa ny seha-pihariana misy ankehitriny eto Madagasikara. Anisan’izany ny sehatra Indostria izay vitsy eto. 80 monja ny mpikambana ao anatin’ny sendikan’ny Indostria eto Madagasikara kanefa ireo dia mampiditra 916 miliara isan-taona ao amin’ny kitapom-bolam-panjakana ary mampiasa mpiasa 600 000.

 

 Ilaina ny fananganana indostria ary efa fantatra maneran-tany ankehitriny fa dingana iray lehibe tsy azo ihodivirana eo amin’ny fampandrosoana ny toekarena ny fampiroboroboana azy. Ny fahombiazana hita tany Azia, Amerika, aty Afrika dia vokatry ny fananganana indostria izay nampiala tamin’ny fiankinan-doha sy ny fahantrana. Hisy fiantraikany mivantana amin’ny toekarena Malagasy ny fananana indostria izay mitodika amin’ny fanodinana akora fototra indrindra indrindra. Hiteraka asa famoronana sy fivoarana ara-teknika ireny ka hanatsara ny vokatra sy ny tsena anatiny ary hipaka amin’ny fiainan’ny mponina iray manontolo. Mila miova anefa ny toetsaina rehefa manangana Indostria. Eo ny fahaiza-manao ilaina fa takiana ihany koa ny fahavitrihana sy fikirizan’ny mpiasa mpamokatra. Rehefa mandroso ny indostria dia hivelatra ny seha-pamokarana goavana izay ananan’i Madagasikara eo amin’ny fambolena sy fiompiana ary fitrandrahana harena ankibon’ny tany. Hanome lanja ny mponina ihany amin’ny alalan’ny asa aterany izany ary hampisondrotra amin’ny fotoana fohy ny toekarena Malagasy.

Tsiry

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Horonantsary Gisa Mainty IINahazo ny anjarany ny tetezamitan-dRajoelina

Nahafa-po sy nampiala-voly tanteraka ireo tonga nanatrika tetsy amin’ny Roxy sy Rex ary Ritz omaly alatsinainin’ny paska 2018 ny nijery an’ilay horonantsary novokarin’ny Scoop Digital nampitondrainy ny lohateny hoe : Gisa Mainty II.

 Toy ny tamin’ny fandefasana ny Gisa Mainty I tamin’ny taon-dasa ohatran’izao ihany dia feno hipoka tanteraka ireo efitrano 3 ireo omaly tamin’ny fotoana rehetra nandefasana ny horonantsary  na tamin’ny 1ora sy sasany  na tamin’ny 4 ora tolakandro. Toy ny tamin’ny andiany I ihany koa dia mbola nabaribarin’ity horonantsary ity indray  ireo  fomba fanao mamohehitra fanaon’ny mpanao politika Malagasy eo amin’ny sehatry ny fiatrehana fifidianana izay ho filoham-pirenena na dia nahazo ny anjarany manokana aza tao amin’ity andiany faha-II ity ny fitondrana tetezamita notarihan’i Andry Rajoelina, tamin’ireo fomba fanaony toy ny fanagadrana fahatany olona tsy mitovy firehana aminy, ny fitrandrahana sy fanondranana an-tsokosoko ny harem-pirenena toy ny vatosoa, ohatra, ny faneriterem-bahoaka hanaraka izay hevitra avoakany nefa kosa nabaribarin’ity horonantsary ity fa tsy hay tohaina ny hetsi-bahoaka tsy be teny firy rehefa any am-parany.

Ntsoavina Evariste

Tia Tanindranaza0 partages

Hopitaly HJRA Ampefiloha3 namoy ny ainy nandritra ny fety

Tafakatra telo ireo namoy ny ainy nandritra ny fety, telo tratry ny fahapoizinana ara-tsakafo. Tafakatra telo ireo olona namono tena nentin’ny fianakaviana nanatona ny hopitaly HJRA Ampefiloha nandritra ny fankalazana ny fetin’ny paska lasa teo.

 

Ny iray tamin’ireo dia tamin’ny alahadin’ny paska izay vokatry ny olana ara-pitiavana ary omaly alatsinainy ny roa. Nahatratra telo ihany koa ireo tratry ny aretina AVC tsy maintsy nentina nanatona ity hopitalim-panjakana iray ity ka ny roa tamin’ny alahady ary omaly ny iray. Telo hafa ihany koa no tratry ny fahapoizinana ara-tsakafo vokatry ny fihinanana sakafo teny amoron-dalana. Tsy nisy namoy ny ainy izy ireo fa avotra soa aman-tsara avokoa. Ho an’ireo olona 14 isa nampidirina tao amin’ny efitrano fameloman’aina tamin’ny alahady teo dia dimy ireo nampodiana hatramin’ny omaly tamin’ny 4 ora hariva. Nihena ho fito izany omaly saingy mbola manaraka fitsaboana avokoa ireto farany. Mikasika ireo lozam-pifamoivoizana nahitana ratra kosa indray dia nahatratra 89 no naiditra tao amin’ity hopitaly ity ny alahady teo. Ny 65 tamin’ireo no efa nampodiana raha notazonina mbola manaraka fitsaboana ny 24 hatramin’ny omaly. Ny 36 tamin’ireo no naratra vokatry ny adiady…, ny 11 voadonan’ny fiara… loza tao an-trano kosa ny 13 hafa… Nihena ho 53 isa izany omaly, ka ny 17 isa tamin’ireo dia vokatry ny loza teny an-dalana avokoa. Telo kosa ireo razana naterina tao amin’ity hopitaly ity ny alahady teo. Tsy dia nisy olana loatra ny fiatrehan’ny mponin’Antananarivo ny fetin’ny paska tamin’ity taona 2018 ity tamin’ny ankapobeny.

 

Pati

Tia Tanindranaza0 partages

Hanangana ny maty

Arakaraka ny tohivakan’ny krizy teto amin’ny firenena no nahatsikaretana fa nitombo hatrany ny fahapotehana ara-batana, indrindra ara-moraly sy ara-panahin’ny vahoaka malagasy. Tamin’ny tolon’ny 1947 dia vitan’ny Gasy ny nanohitra basy aman-tafondro tamin’ny tanam-polo.

J. Mirija

Tia Tanindranaza0 partages

Judo – Tompondakan’i Madagasikara toutes catégoriesNisongadina ny fampiharana an’ireo lalàna vaovao

Atleta niisa 368 avy amin’ny klioba 25 anatin’ny ligy 8 eto amin’ny nosy no niatrika ny fiadiana ny ho tompondaka “toutes categories” ny taranja judo nandritra ny hateloana ka nifarana ny sabotsy 31 martsa teo tetsy amin’ny kianja mitafon’Ankorondrano eto Antananarivo.

Tia Tanindranaza0 partages

« Rugby Top 6 de l’Océan Indien J-3 »Mbola mitarika an’isa ireo klioba Malagasy

Nisaraka ady sahala 20-20 ny FT Manjakaray sy ny Etang Salé RCa avy atsy La Réunion tetsy Mahamasina tamin’ny alahady 01 aprily 2018, teo amin’ny andro faha-3 amin’ny fifaninanana TOP 6 Rugby de l’Océan Indien 2018.

Tia Tanindranaza0 partages

Seranam-piaramanidina Ivato Misy mpangalatra entana

Mahagaga ihany raha seranam-piaramanidina iraisam-pirenena toy ny eny Ivato, no andrenesana mpandeha voaendaka sy voasoloky eo am-piondranana sy eo am-pahatongavana.

 

 Tena tsy voafehy intsony ny kolikoly sy ny halatra eny an-toerana fa dia tena iainan’ ireo sampandraharaha samihafa misahana ny sisintany izany ary tena miharihary mihitsy. Tsy vitan’ny fanaovana kolikoly fa manokatra entan’olona mihitsy izy ireo ary tena mirongatra ankehitriny. Na dia arifomba sy ara-teknolojia ny fanaraha-maso eny an-toerana dia ao anaty raoplanina indray ireo tsy mataho-tody no manatanteraka ny asa ratsiny. Tsy ela, nisy mpandraharaha Malagasy nitaraina fa very entana. Lasa soa aman-tsara ny entana tany Sina ary tafiditra tao anatin`ny raoplanina tamin’ny fiaingana. Akory ny hatairany tonga teto an-tanindrazana vao naheno fa tsy ampy ny entana nohafarana. Jerena ivelany ireto entana toa mbola mihidy tsara kanefa tsikaritra ihany fa nisy nanagorobaka ilay “colis”. Tsy vao izao akory no misy ny halatra toy izao kanefa toa mahavariana ihany ny habetsahan’ireo nametraka fitoriana tsy nahazoana valin-teny nandritra ny fotoana maro. Maro tokoa ireo mpandeha no mikaikaika fa mafy loatra ny fisavana eo Ivato ary tsy vitsy ihany koa no mitaraina fa be loatra ny “manotra”. Mifanitsa-kitro, mifandrombaka miandry sao misy mangalatra ny entana satria mbola iray ihany ny tapis mamoaka ireo valizy na firy na firy ny raoplanina tonga ao an-toerana. Rehefa mivoaka dia indraindray tsy tafarina amin’ny “scanner” ny entana fa ilay ady gasy taloha ihany no miainga eo mba ahafahana manotra an’ireo mpandeha: “Inona ity ?”, “Hatao inona ity ?” na koa “Ho an’iza ity ?”, hoy ireo tompon’andraikitra sasany misahana ny fiarovana ny sisintany. Moramora kosa no miditra na mivoaka rehefa lava tanana ny olona sasany ary tsy mandalo fisavana izany.  Nisy moa teratany vahiny nampiaka-peo mihitsy fa tena tsy rariny loatra ny ataon’ireo sampandraharaha misahana ny sisintany eny Ivato ary dia fanalam-baraka ho an’i Madagasikara izany. Tena manofy antoandro ny fitondram-panjakana  raha mihevitra hahatratra ilay  “mpizahatany 500 000” amin’ny taona 2020 raha mbola izao no zava-misy eny amin’ny seranam-piaramanidina iraisam-pirenena Ivato.

Marigny A.

Tia Tanindranaza0 partages

Toamasina IIMirongatra ny ady tany

Mirongatra ny ady tany ao amin’ny distrikan’i Toamasina faharoa. Tafakatra 50 isa hatreto ny fitarainana voarain’ny fikambanana HAFARI Malagasy any an-toerana, tarihin’ny filohany Rtoa Flavie Alexandrine.

 Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

Tobim-piantsonana AndohatapenakaManomboka maloto sy gaboraraka

Tsy araka ny nanampoizana azy ny zava-mitranga eny amin’ny tobim-piantsonana vaovao Andohatapenaka ankehitriny. Ankoatra ny fidiran’ny mpanera sy ny fisian’ireo mpivarotra mandehandeha araka ny efa nitaterana azy teto amin’ny gazety Tia Tanindrazana dia efa manomboka maloto sy gaborakaka tanteraka ihany koa ny eny an-toerana amin’izao.

 

 Lasa  ataon’ireo mpivarotra hani-masaka toerana  fahandroan-kanina miaraka amin’ny kitay sy ny vilanibe ao ambadik’ireo tamboho kely karazana fefy mampiasaraka ity tobim-piantsonana ity amin’ny arabe. Eo ireo mpivarotra no mahandro ny hanina haroso ho an’ireo mpandeha  mandalo eny an-toerana izay marihina fa sady feno fotaka maloto no tsy misy fiarovana ihany koa.  Raha araka ny fanadihadiana natao tamin’ireo mpivarotra eny an-toerana dia  teo aloha ihany no somary masiaka ny tompon’andraikitra fa ankehitriny izy ireo tsy dia mivaky loha intsony. Tafiditra ao anatin’izany ny antokon-draharaha misahana ny fitaterana an-tanety izay nametrahana fitokisana manokana ny amin’ny fitantanana ity ivontoerana ity. Voafaoka ao koa ny minisiteran’ny fahasalamam-bahoaka izay tokony hanara-maso akaiky ny fivarotana hani-masaka amoron-dalana tahaka ireny ho fiarovana ny fahasalaman’ny mpanjifa. Ho an’ity farany manokana moa dia efa natombony tao amin’ny Boriborintany I ny fanofanana mpivarotra hani-masaka amoron-dalana   koa irariana  ny hahatongavany eny amin’ny tobim-piantsonana Andohatapenaka.

 Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fiofanana CNaPS – FLMTsy Diso anjara i Toamasina

Anisan’ireo synodam-paritany tsy diso anjara tamin’ny fiofanana avy amin’ny Tahirim-pirenena momba ny fiahiana ara-tsosialy ny FLM Toamasina. Tonga nitarika ny delegasionan’ny mpampiofana andriamatoa Andriantsalama Manan’Iala izay talen’ny informatika eo anivon’ny CNaPS foibe.

Nambarany fa “misy ireo pastora no efa 20 taona niasana nefa tsy voasoratra anaty CNaPS mihitsy, na voasoratra fa tsy mandoa latsakemboka, ka sahirana avy eo rehefa tonga ny retirety". Ka mba tsy hisian’izay fahaverezan-jo izay indrindra no antony nanomezan'ny Tahirim-pirenena momba ny fiahiana ara-tsosialy ny fiofanana tahaka izao. Nampahatsiahivina tao anatin'ny fiofanana io ihany koa fa efa mivoatra ny fandoavana ny latsakemboka ao amin'ny CNaPS, izay azo aloa eny amin'ny Banky, ny paositra na ireo tolotra fandefasam-bola omen'ireo tambajotran-tserasera. Nahatratra 75 isa ireo mpiofana, raha 90 no nandrasana tato anatin’ny synodam-paritanin’i Toamasina. Na izany aza dia "efa misy ihany ireo mpiandraikitra ato amin'ny FLM synodam-paritany Toamasina, no niditra tao anatin'ny CNaPS, saingy ny anjara asan'ity farany no tsy hain'ny ankabeazany", hoy ny pastora Toto Chrysostome Joseph, filohan'ny FLM synodam-paritany Toamasina. Nanamafy izany rahateo ny filoha lefitry ny FLM Foibe, ny pastora Octave Benil, izay nidina ifotony tany Toamasina. Anisan’ny vina napetraky ny foibe FLM ny fijerena manokana, aorian'izao fiofanana izao, ny fidiran'ireo mpiasa ato amin'ny FLM Synodam-paritany Toamasina, anatin'ny CNaPS .

RTT

.

Tia Tanindranaza0 partages

Marc RavalomananaTsy mbola miresaka politika aloha

Raha tsy re feo elaela Atoa Marc Ravalomanana dia niverina nitety faritra sy nifampiserasera mivantana tamin’ny vahoaka indray nanomboka ny faran’ny herinandro teo.

 

Anisan’ny toerana notsidihany ny teny Ambohitrimanjaka. Teny Imerinkasinina no nivavaka sy nanamarika ny fetin’ny paska ny alahady lasa teo izy sy ny fianakaviany ary tsy nanadino nitsidika ny tanàna nahabe azy. Nitodi-doha tany amin’ny faritra Vakinankaratra indray izy sy ny fianakaviany ny alatsinain’ny paska, nijery ny zava-misy sy niara-nifety tamin’ny vahoaka. Teo aloha ny fijerena savik’omby tao Andranomanelatra ary anisan’ireo nanatrika ny fety be tao an-tampon-tanànan’Antsirabe tahaka ny mitranga rehefa fetin’ny paska ihany koa i Marc Ravalomanana. Tsy nisy ny fanambarana politika nataony fa ny tsikaritra fotsiny dia manakaiky hatrany ny vahoaka izy ary mbola mamy hoditra eo amin’ny fiarahamonina sady tsy misalasala miresaka sy mitafa mivantana amin’ny olon-drehetra; tena faly aho hoy i Marc Ravalomanana miara-mifety amin’ny vahoaka eto Antsirabe ary mirary so any vahoaka Malagasy amin’izao fetin’ny Paska izao ..vanim-potoana izay midika ho fotoam-pahafahana sy fotoam-pamonjena ho an’ny rehetra. Inoana fa mbola hisy ihany fotoana hanambaran’ity filoha teo aloha ity ny heviny manodidina ny raharaham-pirenena, indrindra mahakasika ilay lalàm-pifidianana izay handalo eny Tsimbazaza indray anio mba hodinihana sy holanian’ireo solombavambahoaka.

RTT

Tia Tanindranaza0 partages

Vidin-tsolikaAtao fitaovana politika

Tsy « poisson d’avril » fa tena izy ! Niakatra indray ny vidin’ny solika teto Madagasikara ny alahadin’ny paska 1 aprily lasa teo. Samy nahitana fitomboany 90 ariary isaky ny litatra na ny lasantsy na ny gazoala.

 Raha 3930 ariary ny litatry ny essence sans plomb 95 teo aloha dia lasa 4020 ariary izany , ary raha 3280 ariary kosa ny litatry ny gazoala dia niakatra ho 3370 ariary ankehitriny. Io no fanomezana paska ho an’ny vahoaka malagasy avy amin’ny fitondram-panjakana. Tampoka teo anefa omaly alatsianiny 2 aprily hariva dia nidina indray ny vidin-tsolika, izany hoe niverina tamin’ilay vidiny teo aloha ka 3280 ariary ny gazoala, 3930 ny lasantsy ary 2440 ariary ny litatry ny solika fandrehitra. Fa inona no nitranga ? Nampiakatra vidin-tsolika an-tsokosoko ve izany ireo kaompania lehibe 4 misy eto ka nobedesin’ny fanjakana dia nampidina indray ? Sa efa noho ilay fimenomenomana sy fahasosoran’ny olona tetsy sy teroa ny alahady sy omaly alatsinainy dia nikoropaka ny fitondram-panjakana ka nitady marimaritra iraisana tamin’ireo kaompanian-tsolika mba hamerenana ny vidiny teo aloha ? Azo antoka mantsy fa vao miha hanaratsy endrika ny fitondrana HVM io fiakaran’ny vidin-tsolika io izay mifanandrify indrindra amin’ny fandaniana ireo lalàna fehizoro momba ny fifidianana eny amin’ny antenimieram-pirenena Tsimbazaza anio.Etsy ankilan’izay anefa tsikaritra ihany koa fa mampiasa ity vidin-tsolika ity ho toy ny fitaovana politika ny fitondrana HVM ka mody tazonina aloha na ampidinina mihitsy aza ny vidiny mba tsy hampikorapaka na hahatezitra ny olona mpifidy; saingy ny ratsy amin’izay dia hidangana be avy eo ny litatry ny lasantsy sy ny gazoala rehefa vita ny fifidianana satria tsy maintsy henjehana ilay elanelana sondro-bidy tsy natao. Re mantsy fa tsy maintsy ho avy ny fampiakarana io vidin-tsolika io satria izay no baikon’ny Tahirim-bola iraisam-pirenena (FMI) hoe atao manaraka ny vidiny eo amin’ny sehatra iraisam-pirenena tahaka ny an’ny firenena maro. Tsara ho fantatra fa ho an’ny atsy amin’ny nosy La Réunion izay manaraka ny zava-misy any Frantsa amin’ny ankapobeny raha ny vidin-tsolika no resahana dia 1,42 euros na 5644,5 ariary iray litatra amin’ny lasantsy (supercarburant) ary 1,12 euros na 4452 ariary kosa ny iray litatra ho an’ny gazoala, vidiny nihatra nanomboka ny alahady 1 aprily teo koa io. Ny an-dry zareo aza somary nidina ny vidin’ny solika (nihena 1,44%)  sy ny etona fandrehatra (gaz) raha toa ka tsy niova kosa ny saran’ny gazoala. Tsy azo ampitoviana anefa satria tena mifanalavitra ny faripiainan’ny Reinioney sy ny Malagasy ka hanahirana ny hieritreritra ny vidin-tsolika 5000 ariary eto Madagasikara satria tena hitarika krizy ara-tsosialy goavana. Misy foana ny vahaolana saingy mampametra-panontaniana ihany hoe :mahavita mikaroka sy mampihatra io vahaolana io ve ny mpitondra eto amin’izao fotoana, izay toa lany andro miala bala sy manilika ny tsy fahaizany any amin’ny hafa foana.

RTT

Tia Tanindranaza0 partages

Miteny ny sary

Miarahaba jean a ! nety ihany ve ny kajy teny Ivato sy ny manodidina teny sa ahoana e ? Tsy hanaiky mihitsy mantsy ianareo fa tena mandrehetra tany mena mba hahalany ilay lalàna metimety aminareo a.

Ny mpamosavy mandeha amin’ny alina aza ry jean misy mahita a..mainka fa ity ianareo mifampizara vola amin’ny andro atoandro nanahary be ity.Ny tena mahagaga aminareo a, dia ianareo ilay mihevitra hoe ianareo irery no olona eto ambonin’ny tany, dia ianareo irery no mafy be sy tsy azon’aloka, sy ny hoe mety foana izay rehetra ataonareo.Impiry anie aho ry jean no efa nanoratra taminao hoe mba tandremo ihany ny fihetsika sy ny vava avoaka e; jereo tsara iny nahazo an’i Jeanne iny e, hitan’ny mpiray tanindrazana ny sary tsy fampiseho masoandro.Raha mivoaka any ivelany iny izao ataon’ny olona fihomehezana, maty pasipaoro tanteraka e.Resaka anie ry jean izany mandeha momba ny nataonareo tery amin’ilay hotely be tsara tarehy io izay e..fa izao a : tadidio tsara ny nataonareo sao avy eo ny olona indray no lazainareo fa mamoron-dainga ry jean a. Tsy maintsy ho tonga ny fotoana hamoahana ny dosie fa dia miomana .Eny e, mbola mihevi-tena mafy be aloha ianareo izao, ka tsy hiady hevitra elabe amin’iny isika; tsarovy fotsiny fa manan-tsofina ny rindrina ary ny teny raha foy manan’elatra.Tsy maintsy hiverina aminao ihany ny nataonao taman’olona, ary tsy maintsy hiteny ny sary ry jean a.Izay fa veloma ary aloha e.

Marco

Tia Tanindranaza0 partages

Depiote HVMNatao “Résidence surveillée ” teny Ivato

Mampanontany tena ny maro ny tena antony nanatanterahana fivoriana mihiboka an-trano teny amin’ny hotely lehibe kintana 5 Le Paon d’Or Antanetibe Ivato ho an’ireo depiote mpomba ny fitondrana HVM.

RTT

Tia Tanindranaza0 partages

Vahaolana ara-toekarena hanavotana ny firenenaMisy manakana any ho any

Manana mpahay toekarena maro ny Malagasy kanefa dia tsy tafarina fa mikatso tanteraka ny toekaren’i Madagasikara. Maro ny fanehoan-kevitra nivoaka nataon’ny mpahay toekarena nandritra iny fihaonambe nasionaly ara-toekarena andiany voalohany izay natao tetsy amin’ny Carlton iny.

 

 Mampametra-panontaniana  mihitsy hoe maninona ireny vahaolana maro ireny no tsy nisy fiantraikany tamin’ny toekarena Malagasy mihitsy hatramizay ? Nanambara ny mpahay sady mpampianatra toekarena, Dr Hery Ramiharison fa efa betsaka ihany ny vahaolana sy torohevitra efa nomena ho fanarenana sy fampandrosoana ny toekaren’i Madagasikara. Nisy ny fanaovana tafatafa manokana, teo ireo atrikasa maro notanterahina ho valin’ny fangatahana nataon’ny fanjakana. Fombafomba sy resaka ambony latabatra no betsaka fa tsy misy ny fanatanterahana. Tamin’ny taona 2010 dia nisy, ohatra, ny fandalinana manokana nataon’ny mpahay toekarena maro momba ny orinasa afaka haba. Fantatra fa fanabeazana fototra no mba vitan’ny ankamaroan’ny Malagasy. Ny orinasa afaka haba aloha no ahafahana mamorona asa maro mifandraika amin’ny fetram-pahalalana. Manamora zavatra ihany koa ny fanodinana lamba izay ananan’ny Malagasy tombony ahafahana mifaninana tsara amin’ny firenena hafa (avantage compétitif et  comparatif) sady mahasarika ireo vahiny mpampiasa vola. Nanambara i Dr Hery Ramiharison fa efa vita boky mihitsy ny momba izany ary nanomezana torohevitra maro amin’io sehatra io. Saingy misy fahefana mamehy sy mamihina azy ary tsy mizara ka na dia misy ary no te hanao zavatra ho an’ny firenena dia voasakana any ho any. Mateti-pitranga izy io amin’ny sehatra maro mihitsy, indrindra ny ara-toekarena ka tokony horavana. Mila fandraisan’andraikitra haingana izany ary ny tanora no tena mila miady mafy.

Tsiry

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fandaniana lalàm-pifidiananaMirona any amin’ny gidragidra

Hiverina eny amin’ny antenimieram-pirenena eny Tsimbazaza indray manomboka anio ny mason’ny mpanara-baovao taorian’izay fiatoana lavalava izay.

J. Mirija

Tia Tanindranaza0 partages

CENI MadagascarTena mahaleotena tokoa ve ?

Tsy misy herijika intsony ny Malagasy fa miaina ao anaty fahasahiranana tanteraka, antony andehanana amin’ny fifidianana izay kihon-dalana stratejika ho an’ny firenena amin’ity taona ity.

 Lalàm-pifidianana mangarahara sy itokisan’ny rehetra ary marina no ilain’i Madagasikara. Efa eo anivon’ny antenimiera roa tonta ny fandinihana sy fandaniana ny lalàna voarakitra ao anatin’ny fitsipika mifehy ny fifidianana.  Ireo volavolan-dalàna ireo dia niarahana nodinihina nandritry ny herintaona niaraka tamin’ny sehatra politika rehetra sy ireo fiarahamonim-pirenena ary ny Vaomiera Mahaleotena Misahana ny fifidianana. Mampametra-panontaniana tokoa ny fahaleovantenan’ny CENI. Maninona no mitarazoka ny fandaniana ny lalàm-pifidianana ? Raha ohatra ka mametraka fa ara-dalàna sy mahaleotena ny CENI, nahoana ny lalàna mivoaka amin’ny fifidianana dia tsy ahitana izay fahaleovantenan’ny CENI izay fa ny fidiran’ny fahefana mpanatanteraka amin’ny sehatra rehetra amin’ny fifidianana no misy ? Maro amin’ny soso-kevitra naroson’ireo sokajin’olona samihafa voakasiky ny fifidianana mantsy no tsy tafiditra.  Aiza ilay lalàna niarahana nodinihana ? Mazava fa tsy izay ilay lalàna novolavolain’ny rehetra. Ny eo anivon’ny CENI anefa dia milaza fa misy fivoarana be tokoa ity lalàm-pifidianana ity ary mitombo ny fahefana ananan`ny CENI dia ny lalàna ahafahana mivelatra ao anatin’ny fahamarinana, hananana ilay fifidianana ho azon’ny sain’ny Malagasy. Izay indrindra no ilana azy maika mba hitaizana vahoaka amin’ny maha tany tan-dalàna antsika. Manana lalàmpanorenana i Madagasikara ka raha ny lojika dia ny heviny niarahana no nandaminana ity fiainam-pirenena ity tao anatin’ny efatra taona nametrahana izay tokony ho lalàna rehetra ao aorian’ilay lalàmpanorenana. I Madagasikara mandroso no ilain’ny vahoaka sy finiavana avy amin’ny mpitondra satria ny fomba fitantanana sy rafitra no tsy nahomby teto amintsika.

Marigny A.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fanakantsakanana atao amin-dRajoelinaSao dia sinema fotsiny ?

Mahalasa saina sy mampieritreritra ny fihetsiky ny mpitondra HVM tarihin-dRajaonarimampianina sy i Andry Rajoelina amin’izao fotoana. Rehefa dinihina sy halalinina mantsy, dia karazan’ny manao sarin’ady ihany. Toa mody mifanenjika sy mifanaratsy, saingy maivana sy tsy misy fiantraikany firy raha ampitahaina amin’ny ankasoparana atao amin’i Marc Ravalomanana.

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

AmbohimahasoaDahalo 7 nodoran’ny fokonolona

Dahalo miisa 7 tamin’ireo manodidina ny 60 nanafika no lavon’ny zandary sy ny fokonolona rehefa avy nanao fanafihana tao amin’ny amin’ny kaominina Ankafina-Tsarafidy, any Ambohimahasoa, Faritanin’i Fianarantsoa iny, ka nodoran’ny olona avokoa ny vatan’izy ireo omaly noho ny hatezerany.

 

Nandeha ny fanarahan-dia, ka raikitra ny fifandoanana sy ny fifampitifirana, ka nahafaty ny sasany. Ny 2 tamin’izy ireo kosa, dia isan’ny azo sambo-belona, saingy niana-kendry ny nandositra ka voatifitra ny iray ary maty tsy tra-drano, ary ny iray ihany kosa tafiditra afovoan’ny mpanenjika satria nilefa teny an-tanimbary, raha ny fampitam-baovao vonjimaika. Tafaverina ny omby rehetra ankoatra ireo 3, izay efa novonoin’ireto dahalo ireto teny an-dàlana.Tofoka sy leo ny tsy fandriampahalemana ny vahoaka any an-toerana ary tsy te hahalala zon’olombelona intsony. Ny zava-misy any amin’ny faritra somary atsimon’ny Nosy iny, dia na matin’ny dahalo na mahafaty azy satria tsy mitsitsy ny olon-dratsy ary efa mivonona amin’ny fiarovan-tenany ihany koa ny mponina ampian’ny zandary vitsivitsy. Vao roa herinandro latsaka kely izao, olona 3 no maty notifirin’ny dahalo tany akaikin’Ambalakindresy sy Morafeno, any Ambohimahasoa hatrany, ary 45 ny omby very tao anatin’ny asan-dahalo niseho. Manomboka ritra ny omby, tsy mifidy zavatra halaina intsony ny dahalo. Efa lasibatra koa ny kisoa, ny akoho amam-borona, eny fa hatramin’ny entana ilaina amin’ny andavanandro na ny PPN aza. Toa efa ho lava kosa eto ny resaka ambony latabatra momba fandraisan’andraikitry ny fanjakana manoloana ny tsy fandriampahalemana. Tonga hatrany amin’ny fampanenoana anjomara sy kiririoka ny fanehoan-kevitra ny 15 martsa lasa teo notarihin’ny mpandraharaha sy olom-pirenena noho ny firongatry ny tsy fandriampahalemana. Tsaroan’ny rehetra tsara ny tenin’ny praiminisitra Mahafaly Solonandrasana Olivier volana maromaro izay fa roa volana monja dia hisy vokatra azo tsapain-tanana. Inona akory no teo ? Amin’ny fanakanana hetsika politika sy fibodoana tanin’olona no tena hampiasana betsaka ny mpitandro ny filaminana fa toa ambinambin-javatra ihany ny resaka tsy fandriampahelemana, eny fa na dia manao ny ainy tsy ho zavatra aza ireo iraka vitsivitsy halefa hiady amin’ny dahalo. Tsy voafehy intsony ny resaka fitsaram-bahoaka. Raha hiverenana kely ny antontan’isa, 64 ny tranga ho an’ny taona 2017, ka 6 monja no voasakana. 68 no maty, ka mpitandro ny filaminana ny 3. Miisa 38 kosa ny olona voasambotra. Lojika raha mirongatra ny tsy fifampatokiasana satria ny fihetsiky ny mpitondra aza toa manome vahana ny famaliana faty sy fitsaram-bahaoka raha dinihina amin’ny raharaha Antsakabary. Nivoaka ny horonantsary naneho ny fampijaliana vahoaka sy ny resaka fandorana tanàna nahafatesana ramatoa lehibe iray ny febroary 2017, kanefa dia toa ninia nikimpy ny fanjakana. Fampiesonana no betsaka !

Toky R