Les actualités Malgaches du Mardi 02 Octobre 2018

Modifier la date
Midi Madagasikara103 partages

Emeute à Morondava : Conflit de compétences entre Rivo Rakotovao et Ntsay Christian

Hier, le président par intérim a convoqué une réunion de l’Organe Mixte de Conception élargie au niveau de la Région Menabe.

A peine de retour au pays après avoir assisté à l’Assemblée générale des Chefs d’Etat et de gouvernement des Nations Unies qui s’est tenue à New York, le président par intérim s’est rendu à Morondava où, une émeute s’est produite la semaine dernière suite à la libération provisoire de deux détenus accusés de « dahalo » par la population locale. Hier, Rivo Rakotovao a convoqué une réunion de l’Organe Mixte de Conception élargie au niveau de la Région Menabe. Au cours de cette descente, il a aussi ordonné la fermeture de la « Radio Fréquence Plus » locale. D’après les informations, avant de monter dans l’avion pour le vol retour, le président par intérim a remis la lettre de fermeture de « Fréquence Plus Menabe », au Préfet de Police local, tout en ordonnant à ce dernier de signifier les responsables de la radio à propos de la décision. Pourtant, de sources bien informées, cette décision de fermeture n’a pas été évoquée au cours de la réunion de l’OMC local. En tout cas, c’est ce qu’a affirmé Mamod’Aly Hawel, député de Morondava et non moins propriétaire de la « Radio Fréquence Plus Menabe ». En tant qu’élu, ce dernier a assisté à la réunion de l’Organe Mixte de Conception.

Insubordination hiérarchique. La fermeture d’une radio privée figure donc parmi les premières décisions prises par Rivo Rakotovao en tant que président par intérim. Faut-il rappeler qu’au mois de juillet 2016, alors qu’il était ministre de l’Aménagement du territoire et de l’Equipement, et président national du parti « Hery Vaovao ho an’i Madagasikara », Rivo Rakotovao a fait emprisonné les deux journalistes de « Madagascar Matin », en l’occurrence Jean Luc Rahaga et Didier Ramanoelina. L’on se demande également si la fermeture d’une station de Radio appartenant à un député MAPAR, en la personne de Mamod’Aly Hawel n’a pas été fomentée par le parti HVM. En effet, la lettre de fermeture comporte belle et bien la signature du ministre de la Communication et des Relations avec les Institutions Riana Andriamandavy VII. Ce dernier n’était pourtant pas du voyage pour cette descente à Morondava. L’on sait juste que le Premier ministre Ntsay Christian n’a pas été avisé de ladite décision. C’est pourquoi, bon nombre d’observateurs accusent Riana Andriamandavy VII d’insubordination hiérarchique vis-à-vis de son patron. Cette situation rappelle ce qui s’est passé durant la Transition de 2009, où des membres du gouvernement ont complètement ignoré le Premier ministre de consensus Jean Omer Beriziky dans leurs prises de décision. A l’époque, des ministres, en l’occurrence Harry Laurent Rahajason alias Rolly Mercia qui est actuellement Conseiller spécial du président par intérim Rivo Rakotovao, a boycotté les Conseils du gouvernement pendant plusieurs mois.

Attributions courantes. En tout cas, cette émeute à Morondava est en train de provoquer un conflit de compétences entre Rivo Rakotovao, président par intérim et Ntsay Christian, Premier ministre. En tant qu’intérimaire, le premier n’a pas le droit de convoquer une réunion de l’Organe Mixte de Conception. Ceci relève de la compétence du Chef du gouvernement qui assure désormais la Présidence de l’OMC au niveau national. En effet, la Constitution dans son article 65 alinéa 9 stipule que ,c’est le Premier ministre qui « assure la sécurité, la paix et la stabilité sur toute l’étendue du territoire national dans le respect de l’unité nationale, à cette fin, il dispose de toutes les forces chargées de la Police, du maintien de l’ordre, de la sécurité intérieure et de la défense ». L’Avis n°07-HCC/AV de la Haute Cour Constitutionnelle relatif à la demande d’avis sur les attributions courantes du président de la République prévoit aussi que, le président de la République par intérim ne peut pas exercer les mêmes attributions que celles du président élu. Il n’est pas non plus le Chef suprême des Forces armées donc, il ne peut en aucun cas, réunir les responsables au niveau de l’Armée, de la Gendarmerie et de la Police nationale. Cette décision de fermeture de la « Radio Fréquence Plus Menabe » risque d’envenimer la situation à Morondava. Il convient pourtant de noter que 24h après les faits, le calme était déjà revenu sur place suite à la prise de responsabilité de la Primature et des autorités locales. A l’allure où vont les choses, la cohabitation à la tête de l’Exécutif risque d’être difficile.

Davis R

News Mada45 partages

Faritra Melaky sy Menabe: tsy ho ela intsony ny fandrosoana

Hitondra fiovana goavana hampandroso ny faritra Melaky sy Menabe ny fihodinan’ny orinasa Madagascar Oil any an-toerana, aorian’ny fahavitan’ny lalana.Dinidinika niarahana tamin’ny lehiben’ny faritra roa, i Dolsain Guy Arvely (Melaky) sy i Gilbert Romain (Menabe).

Taratra: Inona ny tombontsoa aty amin’ny faritra hoentin’ny Madagascar Oil (-)?

Dolsain Guy Arvely, lehiben’ny faritra (CR) Melaky (*): Tombontsoa lehibe indrindra, tsy maintsy ho vita ny seranan-tsambon’i Maintirano. Antenaina fa hohatsaraina ny fotodrafitrasa fiantsonan’ny sambo, ka hohalalinina ny ranomasina, ho afaka handray sambo lehibe. Hahazo tombony avokoa ny mpampiasa azy , hitombo ny olona sy ny entana hivezivezy hitondra fampandrosoana ho an’ny tanàna sy ny faritra manodidina rehetra. Faharoa, ho faritra filamatra ny eto Melaky ho an’ny toby Jirama, hampiasa ny menaka mavesatra avy any Tsimiroro. Fahatelo, tsy ho tapaka intsony ny lalana mampitohy an’i Maintirano sy Tsiroanomandidy sady hihena ny fotoana lany.

Gilbert Romain, lehiben’ny faritra Menabe (**):Marihiko fa ao anatin’ny distrika Miandrivazo, faritra Menabe ny kaominina Kiraomena, akaiky ny toeram-pitrandrahan’ny Madagascar Oil menaka mavesatra. Maro ny tombontsoa mivantana efa azo sy mbola ho azon’ny mponina. Eo ny seranam-piaramanidina, ny sekoly sy fanabeazana, ny toeram-pitsaboana sy ny lafiny fahasalamana, ny fanampiana amin’ny fiatrehana ny loza voajanahary, sns. Eo koa ny tantsoroka hampitomboana ny tamberin’andraikitra ho an’ny mponina. Ifanarahanay faritra roa sy ny orinasa ny famaritana ny laharam-pahamehana amin’ny fandaharanasa atao. Tapitra amin’ity taona 2018 ity, ny teo aloha, ary hodinihina amin’ny taona 2019 indray ny manaraka. Fanirianay ny hampitomboana ny asa ho an’ny tanora avy aty an-toerana. Efa nisy fampiofanana ho azy ireo amin’ny fanaovan-trano, ny fanamboarana lavadrano, ary hoezahina hampiakarina ny zavatra hainy miohatra amin’ny fari-pahaizany (BEPC, Bacc, …)

-Inona avy ny otrikarena aty amin’ny faritra?

*:Maro tokoa. Lonaka ny tany aty Menabe, misy ny vary, ny mangahazo, ny voanjo, ny katsaka, sns. Vao mainka hitombo ireo satria ho vita, amin’ity taona 2018 ity, ny tohodrano lehibe miisa telo, manondraka tanimbary 1.600 ha, 800 ha ary 1.600 ha. Ho azo antoka fa anisan’ny ho lasa sompitr’i Madagasikara koa aty Maintirano sy ny manodidina, atsy aoriana kely. Eo koa ny hazandrano, toy ny trondro, ny makamba, ny drakaka. Tsy laninay aty an-toerana daholo ireo, havoaka any amin’ny faritra hafa, indrindra rehefa ho vita ny lalana. Manampy ireo, ny fizahantany, toy ny Nosy Barhein, ahitana nosikely miisa fito, azo tsidihina tsara, ny Iles Eparses, ny Tsingin’I Beankaraha, ny ranomafana any Berevo sy Ranobe,…. Eo koa ny harena an-kibon’ny tany, ny hazo sarobidy, sns. Hitombo ny mpandraharaha hampiasa vola aty, noho izany.

**: Tsy mifanalavitra amin’i Melaky ny any Menabe, ary maro ny itovizana amin’ny lafiny toe-tany, ny fomba fiaina, ny fiteny, ny fomban-drazana. Marihiko fa efa miara-miasa ny farita roa, ao anatin’ilay fandaharanasa Tantsoroka hampandrosoana ny faritra Menabe sy Melaky (AD2M).

-Manao ahoana ny tsy fandriampahalemana?

* sy **: Hihena ny tsy fandriampahalemana sy ny asan-dahalo rehefa vita io lalana Tsiroanomandidy-Maintirano. Tsy lavitra anay rahateo ny Vondron-tafika manokana (BIA) any Tsiroanomandidy ary manampy ny mpitandro filaminana hatrany ny mponina. Fanirianay ny hanitarana sy hampitomboana isa azy ireo.

Njaka Andriantefiarinesy

Tsy ampy ny solika ao an-tampon-tanànan’i Maintirano. Nilaza ny lehiben’ny faritra Melaky, fa anisan’ny nahatonga izany ny fitomboan’ny fatra ampiasain’ny mpanjifa, satria misy ireo fanamboarana tohodrano miiasa telo, ka nitombo koa ny solika ampiasaina. Efa nangataka hampiakarana ny fatra anjaran’i Maintirano tany amin’ny orinasa Logistique pétrolier izy.

Midi Madagasikara39 partages

Bande déssinée : « Taxibrousse gangbang » débarque avec Farahaingo

La couverture de « Taxibrousse gangbang »

Le monde de la bande dessinée malgache retrouve ses couleurs grâce à des dessinateurs comme Farahaingo qui vient de sortir son deuxième album d’une longue série, « Taxibrousse gangbang ».

Avec « Taxibrousse gangbang », le second album du dessinateur Farahaingo qui vient tout juste de sortir, autant mettre les belles vertus dans la poche. « Ce terme gangbang est tiré du lexique de la pornographie. La composition du titre est une métaphore, comme si les malgaches étaient parqués dans des véhicules exigus, sans confort, en plus ils doivent payer. A la merci du chauffeur, qui symbolise les dirigeants. Le paradoxe, c’est que les malgaches semblent y prendre plaisir », souligne l’artiste, avec son ton éternellement rigolard. Entre satyre politique et réalisme brut, cet album clame en traits et bulles le désarroi, l’indignation et parfois la colère d’un peuple.

Le lecteur suivra donc les aventures de Philou, le petit lémurien attachant et espiègle avec sa grande gueule et ses gros yeux de mauvais garnement. Le primate va épauler son compère Don’t Dream, « ne rêve pas », pour demander la main d’une belle qui se trouve dans le sud. Le départ de la série commence ainsi à Antananarivo et se dirige vers un périple ahurissant vers le sud de Madagascar. Une région où la réalité de l’insécurité a depuis largement dépassé la fiction. Pour résumer l’esprit de cet album, Farahaingo le résume en des propos invraisemblables. « C’est une rapsodie en colère majeure », souligne t-elle dans un rire révélateur.

Tirade émotionnelle. Pour l’aspect visuel, les traits marqués et les expressions intenses font la particularité des coups de crayon de Farahaingo. L’ambiance générale, Farahaingo évoque une montagne russe, « entre le sombre et l’éclatant selon le parcours des personnages ». Difficile à croire, mais il se pourrait que le dessinateur soutient le regard  par la beauté du drame.  Antichambre des tragédies sociales, il faut bien le souligner que, le titre inspire la résignation reprise dans une perspective « Marlowienne » ou « Fletcherien ». Les couleurs deviennent ainsi un exutoire de l’espoir. Dans la laideur de l’homme pourrait aussi se cacher la beauté de la violence, de la dérision assumée, l’appétence du désespoir…

Il faut ensuite suivre le regard de Farahaingo, habitué à mettre en bouclier son humour décapant. Et cela, c’est la « malgache attitude. Un sourire dans les heures les plus sombres, il faut dire que Philou est synonyme d’espoir quand il le veut. Pour ce deuxième volet d’une longue série, le dessinateur sera édité par « Des bulles dans l’océan » et diffusé par la maison La Flammarion. L’histoire et les dialogues ont été faits par le bédéiste. « Je n’ai pas travaillé avec Calin Osophe cette fois. Je tiens déjà à  souligner  que le prochain volet portera le titre d’Odysée à Nosy Komba », promet-il. On imagine déjà les plages blanches et la mer bleue azur.

Maminirina Rado

News Mada36 partages

Nampitandrina ny prefektiora: « Aoka tsy hifampihantsy ny kandidà… »

Andro vitsy sisa.  Namory ireo sefo distrika eto an-dRenivohitra ny “Prefet de police”, ny Jly Ravelonarivo Angelo  teny  Tsimbazaza,  omaly.  Mazava ny hafatra  amin’izao fifidianana  izao, indrindra ny hiatrehana  ny fampielezan-kevitra.

Tsy hisangy ny eo anivon’ny prefektiora.  “Tsy ekena ny lahateny na kabary manohintohina ny filaminam-panjakana sy ny vahoaka.  Aoka  tsy hifampihantsy na handranitra adim-poko… Horaisina ny fepetra ary hampihitsana an-daharana ny kandidà  iray izany tsy fanarahan-dalàna izany”, hoy izy. Nanteriny  fa efa voalazan’ny lalàna  izany ka  tsy tokony hiseho ny fihoaram-pefy , amin’izao hiatrehana ny fifidianana izao.

Eny amin’ny Coliseum Antsonjombe sy i  Mahamasina

Momba ireo toerana ahazoana  manao  hetsika amin’ny  hiatrehana na  hanaovana ny fampielezan-kevitra kosa,  nambarany fa anjaran’ny  eo anivon’ny prefektiora ny manome alalana ireo  kandidà ho an’ny eny amin’ny Coliseum Antsonjombe sy ny etsy amin’ny kianjaben’i Mahamasina. Hosahanin’ny eny anivon’ny  boriborintany kosa ireo toerana manodidina  ny  renivohitra. Tsy maintsy tonga mialoha  ny  48 ora ny fangatahana alalana amin’izany hetsika izany ary hampahafantarina , manomboka anio, ireo toerana ahafahana manao ny fampielezan-kevitra.

Araka ireo rehetra ireo, haresaka indray izany ny eto an-tanàna, manomboka alahady 7 oktobra izao. Tokony ho ao anatin’ny fifanajana sy fandalana ny tany tan-dalàna avokoa anefa izany rehetra izany.

Synèse R.

News Mada29 partages

Emeutes à Morondava: Rivo Rakotovao envenime la situation

Alors que les évènements relatifs à l’émeute de Morondava ont baissé d’intensité, le président par intérim Rivo Rakotovao semble vouloir raviver le feu. Cela, en procédant à la fermeture de la station de radio « Fréquence plus », appartenant au député Mapar, Hawel Mamod’ Ali.

L’affaire ayant été résolue depuis vendredi dernier, le numéro un du pays par intérim a mis de l’huile sur le feu en retirant provisoirement l’autorisation d’ouverture de la radio Fréquence Plus Menabe, hier. Cela, avec la complicité du ministre de la Communication, Riana Andriamandavy VII. Une décision que Rivo Rakotovao n’a pas annoncée lors de sa réunion avec l’OMC. Une réunion qui avait pourtant été organisée en vue de solutionner les problèmes liés aux émeutes.

Le ministre de la Communication semble ainsi être en tort car non seulement les autorités sur place n’étaient pas informées mais il n’a également pas avisé le chef du gouvernement, Christian Ntsay, de cette décision. Ce qui constitue une faute grave de sa part.

Dans tous les cas, le déplacement de Rivo Rakotovao paraît tout à fait inutile car non seulement il voulait discréditer le gouvernement qui a déjà résolu l’affaire mais en convoquant une réunion de l’OMC, il tombe dans une usurpation de fonction, vu ses prérogatives limitées en tant qu’intérim.  L’article 65 alinéa 9 dispose en effet que le Premier ministre, « Assure la sécurité, la paix et la stabilité sur toute l’étendue du territoire national dans le respect de l’unité nationale, à cette fin, il dispose de toutes les forces chargées de la police, du maintien de l’ordre, de la sécurité intérieure et de la défense ». Ce qui ne permet en aucun cas au président par intérim de réunir les forces de l’ordre.

Mauvaise foi

Les actions entreprises par Rivo Rakotovao ne peuvent ainsi que témoigner de la mauvaise foi de ce dernier à aller à l’encontre de la paix et de la stabilité tant prôné. A l’Assemblée générale de l’Onu à New York, Rivo Rakotovao tout bonnement ignoré les émeutes de Morondava. Il a attendu son retour pour chapeauter l’évènement afin de faire croire que le gouvernement a failli à sa mission. Ce qui est inadéquat vu que la situation était déjà calme depuis le week-end dernier.

Rivo Rakotovao et son équipe sont ainsi déterminés à vouloir discréditer le gouvernement dans le cadre des préparatifs électoraux. A noter que la mission principale du Premier ministre est la tenue d’élections crédibles, transparentes et acceptées par tous.

Rakoto

 

 

Midi Madagasikara18 partages

Ambohitsaina : Semaine de l’histoire, un programme chargé

Après un an de préparation, la première édition va s’ouvrir à Ankatso. Du 10 au 16 octobre, la semaine sera riche en évènements et en  commémorations. Une volonté des jeunes membres  de l’Association des Etudiants en Histoire pour mettre en valeur  l’histoire de Madagascar.  

Un pays  sans histoire est comme un arbre sans racines.  Ce sera six jours d’éveil de la mémoire collective. Les jeunes vont se souvenir du  passé de leur pays. «Bon nombre de jeunes ne connaissent pas notre histoire. Cet évènement est une occasion pour eux de comprendre le passé » affirme le vice président de l’AEH Alex Randriamahefa.

Au programme,  l’après midi du 10 octobre, à l’occasion du soixantième anniversaire de la proclamation de la République malgache, une conférence intitulé «fanjakana et la République dans l’histoire de Madagascar».puis  jeudi 11 octobre, des portes ouvertes qui auront  pour titre «les métiers de l’historien» se tiendront à l’amphi 24 de la Faculté des lettres et sciences humaines. Comme les clichés  immortalisent les évènements du passé, des photos de la première République seront exposées le vendredi 12 octobre. Du  13 au  16 octobre, des conférences débats concernant l’aspect culturel à Madagascar seront animées  par les professeurs et les étudiants. «Tous les étudiants de différentes disciplines sont priés de venir à cet évènement. Nous sommes tous concernés !» réclame le vice président de l’association.

Le passé de Madagascar mérite d’être connu par tous. Selon les organisateurs, le but est de réveiller la conscience nationale à travers l’histoire, aider les malgaches à connaitre son importance et son rôle, et enfin, renforcer les liens entre les étudiants en particulier et les Malgaches en général. « L’objectif est de conscientiser les  étudiants. L’histoire est importante  dans la vie d’une nation. Elle est  partiellement oubliée voire même négligée par les décideurs et le peuple. En effet, on assiste à une espèce d’amnésie collective» certifie le secrétaire général de l’Association des Etudiants en Histoire  Ny Rado Andrianasimanana.

Iss Heridiny

News Mada10 partages

Lémuriens: un joyau qu’on risque de perdre à jamais

Les Lémuriens, ou « varika » dans le vocable malgache en général, représentent une merveille de la nature. Depuis des millions d’années, la Grande île est le principal milieu de vie des lémuriens et le seul habitat naturel où ces Primates vivent en toute liberté.

Leur présence dans notre île, étant donné qu’ils sont des patrimoines nationaux, attire régulièrement de nombreux visiteurs, notamment des touristes étrangers. Cela engendre le développement de l’écotourisme, permettant ainsi des activités régénératrices de revenus.

Ces lémuriens jouent en outre un rôle régulateur écologique dans la germination de certaines plantes.

Pourtant, ils sont menacés de disparition à cause des braconnages et, indirectement, du recul de la couverture végétale suite à la culture sur brûlis ainsi qu’à la destruction de la forêt par les feux de brousse et l’abattage des arbres. Ainsi, selon des experts primatologues, les lémuriens risquent de disparaître d’ici une vingtaine d’années.

Vu la similarité de la situation actuelle avec les modes de disparition des autres lémuriens géants de la Grande île avant et après l’arrivée des humains, on prédit que des conséquences dommageables vont toucher notre biodiversité et notre environnement. En 2017, 500.000 ha de forêts partent en fumée et « si cette déforestation continue, d’ici 20 à 25 ans environ, il n’y aura plus, ni de forêt ni de lémurien » (Pr Ratsimbazafy Jonah, comm. pers.). Et d’autres situations fortuites plus catastrophiques pourront y arriver.

Pour sensibiliser et interpeller tout un chacun sur ce contexte alarmant, l’Association Gerp (Groupe d’Etudes et de Recherches sur les Primates de Madagascar) organise ce vendredi 5 octobre la 5e édition du Festival mondial des lémuriens dans la capitale. Une masse considérable de personnes devrait être réunie à cet événement.

L’équipe du GERP, Pr Rakotozafy Lucien M. Aimé

 

 

News Mada9 partages

Mananjary: 385 habitations ravagées par un incendie

Un incendie dévastateur est survenu dans le district de Mananjary dans la nuit d’avant-hier. Personne ne connait la vraie origine des flammes. Mais selon le chef de fokontany, l’incendie s’est déclaré dans une maison au bord de la mer.  «Le couple qui habitait la maison aurait peut-être oublié d’éteindre la bougie», a indiqué le chef de fokontany. Le couple a disparu au cours de l’incendie.

Impuissance des villageois

Le vent qui soufflait fort cette nuit là a accéléré la propagation des flammes. En quelques minutes, le feu a déjà consumé une centaine de maisons. Selon le témoignage d’une villageoise, face à la violence de l’incendie, les habitants ont abandonné leurs maisons. Des individus ont profité de la situation pour piller les maisons.

Dégâts matériels importants

Bien que le sinistre n’ait pas provoqué de perte de vie ni de blessé, les dégâts matériels sont lourds. En fait, 385 habitations dont la majorité en bois, ont été réduites en cendres (210 dans le fokontany de Masindrano et 175 à Ankadindrano), faisant 1497 sinistrés. Ces derniers sont actuellement hébergés provisoirement dans l’enceinte de la commune urbaine de Mananjary, dans des établissements scolaires et les églises. Les pertes sont évaluées à 140 millions d’ariary.

ATs.

News Mada8 partages

Oniversiten’i Mahajanga – Tora-bato, vely kibay: nifamono ny mpianatra, 20 naratra, iray tena voa mafy

Nisy ny vaky loha, voadaroka kibay, naratra voatora-bato… 20 eo ho eo no nandalo notsaboina tao amin’ny hopitaly. Iray kosa no fantatra fa voa mafy. Ireo no vokatry ny fifandonan’ny samy mpianatra tao amin’ny oniversiten’i Mahajanga, ny alin’ny asabotsy hifoha ny alahady teo.

Raikitra ny ady saritaka teo amin’ny samy mpianatra tany amin’ny Oniversite Ambondrona Mahajanga, ny asabotsy hifoha alahady teo. Mpianatra 20 no nentina teny amin’ny sampana vonjy aina tao amin’ny hopitaly Androva, tamin’ny 3 ora maraina tany. Voalaza fa tao amin’ny Campus oniversite no niady ireo mpianatra ireo, avy amin’ny faritra roa samy hafa.

Araka ny fanazavana ihany, lanonana roa no natao tany an-toerana, ny asabotsy hariva. Fandraisana mpianatra vaovao avy any Mahajanga sy avy any Befandriana Avaratra. Nivoaka ny Campus ny mpianatra vitsivitsy tokony ho tamin’ny 12 ora alina, hitady zava-pisotro, raha ny fanazavan’ny mpianatra iray, anisan’ny naratra, avy amin’ny fikambanan’ny mpianatra avy any Befandriana na SEBAUM.

Notafihan’ny mpianatra avy amin’ny toeran-kafa izy ireo, ary voatora-bato sy novelesina kibay. Tsy nahatsiaro tena ity farany raha tsy efa teny amin’ny hopitaly, vaky ny lohany, rovitra ny sofiny. Mpianatra namany no nitondra azy teny amin’ny CSB Tanambao Sotema, izay vao nafindra teny Androva. Milaza ho tsy nahafantatra izay zava-niseho izy ireo taorian’izay. Tamin’ny fotoana nahatongavan’ireo tany amin’ny hopitaly Androva , efa nisy mpianatra hafa naratra, vaky loha sy nivonto tarehy.

Fantatra fa nifanafika ireo samy mpianatra raha vao nahita ny namany naratra. Tora-bato sy vely kibay no nifanaovan’ireo mpianatra tao anaty haizina, anatin’ny faritry ny oniversite.

Tsy nanara-dalàna

Nidina tao amin’ny oniversite Ambondrona ny filohan’ny oniversiten’i Mahajanga, ny Profesora Rakotoarivony Andrianony Emmanuel, nijery ny zava-nitranga. Nilaza izy fa vokatry ny tsy fanarahan-dalàna sy fihoaram-pefy nataon’ny mpianatra no nahatonga ny korontana. “Hatramin’ny 6 ora hariva ny fahazoan-dalana hanaovana fety, nomen’ny tompon’andraikitra azy ireo, saingy nitohy mandra-maraina izany”, hoy ny fanazavana. Voararan’ny lalàna ny manao hetsika amin’ny alina eny amin’ny Campus, hitandrovana ny filaminana, tamin’ny famahana ny olan’ny oniversite farany, talohan’izao. Nanambara ny talen’ny kabinetra eo anivon’ny oniversite fa ny fandoavana ny lany rehetra tamin’ireo mpianatra naratra tao amin’ny vonjy aina ihany no noraisin’ny oniversite an-tanana. Misokatra ny fanadihadiana momba ity raharaha ity.

Yves S.

Midi Madagasikara7 partages

Roland Ratsiraka : Toliara conquise par le candidat n°33

Roland Ratsiraka est un sportif qui aime sillonner le pays en moto.

Roland Ratsiraka a dû attendre la fin de l’après-midi, ce Samedi 29 Septembre, pour monter sur le podium devant l’Hôtel Plazza de Toliara. Avec quelques pas de tsapiky (danse traditionnelle) le Leader de Malagasy Tonga Saina (MTS) Roland Ratsiraka a harangué la foule avec quelques promesses, s’il passe les présidentielles.

D’entrée de jeu, le candidat n°33 a annoncé que « les tuléaroises auront des formations en coupe et couture et n’auront plus besoin d’acheter des robes. Une école de tourisme  sera implantée ici pour la promotion du tourisme, car Toliara est touristique avant tout. Des liaisons aériennes seront créées entre l’Afrique du Sud, La Réunion et la Cité du Soleil, et ce, en ligne directe. Des paquebots viendront s’accoster au port, emmenant des touristes du monde entier. Il y aura des zones franches pour donner du travail à tous les tuléarois.  Les valeurs culturelles propres aux Malgaches se sont dégradées au fil du temps ces dix dernières années, des magouilleurs se sont enrichis. La corruption règne dans tous les secteurs. Le peuple n’a plus confiance aux dirigeants ». Et d’enchaîner qu’« après la première République nous n’avons cessé d’importer du riz. Les canalisations sont bouchées. Il y aura donc un ministère s’occupant uniquement du riz. Il faudra arranger tout ça. Ce n’est pas difficile à réaliser. Aucune démagogie. Il faut une volonté politique », termine l’initiateur de l’impact rapide.

Endroits reculés. Avant Tuléar, Roland Ratsiraka est allé dans les communes rurales de Marolambo  et Mahanoro, inaccessible en voiture et faisant 100 km par jour dans les endroits les plus reculés et très difficiles d’accès en motocross. Le champion de moto joint l’utile à l’agréable et a  été accueilli en héros à chaque village car jamais, aucun homme public n’a  rendu visite ces villages depuis leur histoire pourtant riches en hommes et produits locaux et miniers. D’ailleurs pour le candidat n°33, « la meilleure lutte contre la pauvreté est la création d’ emploi. Ceci implique que l’ image et la compétitivité  du pays à l internationale doivent obligatoirement être  meilleures et stables dans le temps. Le poids de la politique sera alors amoindri afin de laisser la place définitivement au développement économique et social».

Recueillis par Charles RAZA/ Dominique R.

News Mada5 partages

Ireo mpanankarena any Alaotra: “Tsy mampihodina vola ho an’ny toekarena ny maro”

Resaka teny ambony moto ity, satria fitateran’olona amin’ny moto no ameloman’ingahy Mamy ny vady aman-janany, ao Ambatondrazaka. Efa nikarama nitondra kibota koa izy teo aloha. Raim-pianakaviana tena ”mitsikaraka”. Manasanda amin’ny hatsembohan’ny tavany ny mba hitovizan’ny ankohonany amin’ny olona, araka ny fiteny.

Dia lasa ny resaky ny mpandeha sy ny mpitondra moto, nanalàna lalana, fa efa mifankazatra moa. “Tsy manahirana ny saiko aloha izay nahazoan-dry zalahy mpanankarena ny volany,  satria be ny feo sy fanakianana  heno nefa sarotra ny  manamarina ireny. Fa izao kosa no anomezako tsiny azy ireny : tsy mampiasa vola ho fampihodinana ny toekarena ny maro amin’izy ireo. Tranobe maro rihana sy mampiranty izao haingitraingitra rehetra izao no handanian-dry zalahy ny volany. Toa fanehoana tanjaka ara-bola fotsiny eo amin’ny fiarahamonina ny  antony nananganana ireny tranobe ireny”, hoy i Mamy.  

Satria tsy tokana fa hatrany ambanivohitra ry zalahy manorina, saingy tsy onenana fa atao fivantanana sy fisehoana any an-tanindrazana rehefa fety. Raha mba orinasa no nampiasan-dry zalahy vola,  angamba, maro ny manana asa,  vitsy ny jiolahy” , hoy izy.

Marina loatra io fanamarihana io. Vitsy dia vitsy ny Malagasy mpanankarem-be mampiasa vola hanaovana tetikasa na hananganana orinasa, saingy rehefa miditra ny Karana sy ny Sinoa, eo isika vao very hevitra, miady an-trano aza. Sarotra ny tsy hisokafana amin’ny any ivelany, amin’izao andron’ny fanatontoloana izao.

Rarivo                                                                    

Midi Madagasikara5 partages

Salon nautique Grand Pavois : La destination Madagascar intéresse les touristes de la région Nouvelle-Aqu...

Les visiteurs ont adoré les maquettes de bateaux fabriqués par des artisans malagasy.

Une grande affluence de visiteurs a été observée durant le week-end au hall dédié à Madagascar, en tant que pays invité d’honneur du salon nautique Grand Pavois qui s’est tenu pendant cinq jours à La Rochelle.

Ce salon international à flot met en avant, toutes les activités nautiques proposées par 35 pays participants dont Madagascar. Les exposants malagasy notamment les artisans, les Tours Opérateurs et les Offices Régionaux du Tourisme de Madagascar, ont pu démontrer aux visiteurs les avantages comparatifs du pays en matière du tourisme. En tout, «  la destination Madagascar est encore chère mais intéresse particulièrement les touristes français résidant à La Rochelle et les autres régions de France comme Bordeaux, Nantes, Brest et Toulouse. Ceux-ci se sont déplacés uniquement pour visiter ce salon nautique Grand Pavois », a déduit Volasoa Raveloson, directeur exécutif de l’Office National du Tourisme de Madagascar.

Circuits combinés. Elle a rappelé que les Rochelais sont issus des familles de marins et ont un attachement particulier à la Grande île , étant donné que leurs parents ou arrières grands-parents y ont vécu. Ils veulent ainsi revenir à Madagascar en vue de retrouver leurs racines. En outre, la plupart des touristes français vivant à La Rochelle sont dans la catégorie de troisième âge, ayant un pouvoir d’achat élevé pour faire le tourisme. « Ils veulent avoir des informations sur les circuits combinés tels que les activités nautiques et les activités terrestres. On peut citer, entre autres, les plongées sous-marines ou la pêche aux gros, ainsi que la randonnée ou la visite des parcs nationaux. Au niveau des stands des Tours Opérateurs malagasy et de celui de l’ONTM, bon nombre de visiteurs ont confirmé leurs réservations pour un voyage à Madagascar à la prochaine année, ou bien dans deux ans », a-t-elle déclaré. A titre d’illustration, Erika, une Rochelaise est très intéressée de venir à Madagascar. En effet, « ma mère fût née en 1923 à Mananara Nord. Ma principale motivation est de connaître mes racines. Je veux également m’imprégner sur la vie des gens. Je veux aller en contact avec eux. Je compte y voyager dans deux à trois ans », a-t-elle programmé.

2e patrie. Quant à Evelyne Milaguet, une autre touriste venant de la région Nouvelle-Aquitaine, a exprimé que Madagascar est une destination rêvée. « J’ai séjourné à Maurice mais à Madagascar, il y a autre chose, du plus. J’ai envie de découvrir le côté sauvage le plus aventuré de ce pays. On y trouve une richesse naturelle que les autres pays n’en ont pas », a-t-elle confié. Pour Eric, un touriste français qui a été très impressionné quand il a visité les stands des artisans, a avancé qu’il est passionné de Madagascar. « J’y étais déjà en 2000 pour le tourisme en choisissant la destination Sud, soit à Tuléar. J’aimerai bien y retourner pour voire l’île aux tortues dans la partie de Diégo. J’aime tout à Madagascar, soit le soleil, la nourriture et les arts malagasy qui sont très fins. C’est ma 2e patrie étant donné que mes parents y ont vécu en 1978 », a-t-il conclu.

Navalona R.

News Mada4 partages

Subvention des entreprises: le secteur textile privilégié

Le secteur textile sera privilégié dans l’attribution des subventions à l’endroit des entreprises en perte de compétitivité, tel inscrit dans la LFR 2018.

La subvention de 17 milliards d’ariary, qui serviront à soutenir des entreprises en perte de compétitivité sur le marché international, sera bientôt débloquée. Le principe pour l’octroi de cette subvention est en cours de mise en œuvre par trois ministères actuellement, selon les explications apportées par le gouverneur général de la Banky foiben’i Madagasikara (BFM).

«Cette subvention sera alloué au secteur textile, en amont et en aval», a précisé le gouverneur de la BFM, à l’occasion de la présentation du rapport de fin de mission du FMI à Madagascar le 27 septembre dernier. «Il y a un certain nombre de critères qui sont en train d’être validés.  Il s’agit notamment de la valeur ajoutée créée par l’entreprise, le volume de chiffre d’affaires, le nombre d’emplois préservés ou à créer. Mais aussi les points relatifs au coût de l’électricité», a-t-il poursuivi.

Trois ministères en charge  des critères de sélection

Trois ministères sont en charge de la définition du scoring relatif à l’attribution de la subvention actuellement. Il s’agit notamment du ministère des Finances et du budget, celui de l’Economie et du plan et du ministère de l’Industrie et du développement du secteur privé.

La subvention destinée à quelques entreprises présélectionnées est prévue dans la Loi de finance rectificative (LFR) 2018. «Cette décision est prise sur la base des difficultés des entreprises face à la compétitivité internationale par rapport à un certain nombre d’indicateurs, mais aussi par rapport au taux de change qui s’est réévalué au cours de l’année 2017 en terme réel et aussi au début 2018», a fait savoir Alain Rasolofondraibe. Celui-ci d’enchaîner que «la phase d’engagement de déblocage de ce fonds est imminente dans la mesure où il s’agit d’un engagement  budgétaire, donc il existe des limites à ce stade- là. Mais surtout parce que  les entreprises ont besoin de cette subvention».

Riana R.

 

Midi Madagasikara4 partages

Ambositra : Tsy nanadino ny faha-57 taonany ny polisim-pirenena

Toy ny isan-taona, ary manerana ny nosy, ny faha-30 septambra, dia nanamarika ny andro fijoroan’ny polisim-pirenena ny “brigade de la sécurité publique d’Ambositra ».

Hazakazaka manerana ny tanànan’Ambositra no nentin’ny polisim-pirenena nanamarika an’izany narahina fotoam-pivavahana sy firaha-misakafo tao Ambohimilany, toeram-piasana ihany, izay notarihin’ny “commissaire divisionnaire “ Razafindravonona Joseph  mivady, izay nanamafy hatrany ny fisian’ny fifankatiavana sy ny firaisan-kina eo anivon’ny fianakaviam-ben’ny polisim-pirenena.

Commissariat miisa telo no sahaninan’ny “brigade de la sécurité publique” eto Ambositra, dia ny ao Ambatofinandrahana, Fandriana ary Mananadriana.

Anastase

News Mada3 partages

JMJ Mahajanga: le PM apporte sa pierre à l’édifice

Le gouvernement est à pied d’œuvre dans les préparatifs de la 9e édition de la Journée mondiale de la jeunesse (JMJ) qui se tiendra à partir de la semaine prochaine. Voulant garantir le succès de cet évènement, le Premier ministre Christian Ntsay s’est rendu dans la capitale du Boeny le week-end dernier.

Autorités civiles et militaires de la région Boeny ont été mobilisées pour assurer l’accueil des 50.000 pèlerins. Cela, suite à une réunion de travail avec le chef du gouvernement. A l’ordre du jour figurent les moyens logistiques, les questions d’hygiène et d’assainissement afin de prévenir toute épidémie de maladie. Des dispositifs de taille ont ainsi été mis en œuvre, compte-tenu également du contexte actuel. « Un accent sera également mis sur l’ordre et la sécurité sur place, car nous savons que l’ouverture de la JMJ coïncide avec celle de la campagne électorale », a indiqué Christian Ntsay, soucieux d’assurer

la sécurité de l’évènement. Un mouvement de foule immense est à prévoir étant donné que la JMJ se tiendra du 8 au 14 octobre. En guise de contribution, le gouvernement prévoit d’améliorer l’accès aux sites d’hébergement ainsi que l’éclairage des 50 sites destinés aux participants, des citernes et des bacs à ordures y seront installés.

Liste électorale

Par ailleurs, la campagne électorale débutant la semaine prochaine, le chef du gouvernement poursuit sa mission d’organisation des élections. Profitant de sa rencontre avec la population de Betsako dans le district de Mahajanga II, Christian Ntsay a appelé les électeurs à vérifier leur nom dans la liste électorale afin d’obtenir leur carte d’électeur. « La faculté d’élire est un droit fondamental dont tous les citoyens doivent jouir », a-t-il indiqué.

News Mada3 partages

Fête nationale chinoise: coopération renforcée avec Madagascar

La coopération sino-malagasy ne cesse de se renforcer de jour en jour. C’est à l’occasion de la célébration du 69e anniversaire de la fondation de la République populaire de Chine que l’ambassadrice Yang Xiaorong a réitéré la volonté de son pays à améliorer cette collaboration. « La Chine souhaite poursuivre et approfondir cette coopération, pour le développement du pays ou le bien-être de la population », a-t-elle déclaré hier à Nanisana. Cela, en vue d’assurer un bel avenir de la coopération sino-malagasy vu que, « Madagascar a un grand potentiel de développement, compte-tenu de ses nombreuses ressources ».

Pour illustrer cette coopération avec la Grande île, Yang Xiaorong a cité comme exemple la signature de coopération économique d’une valeur de 100 millions de yuans qui seront utilisés dans le domaine social et économique. A noter que suite au sommet de Beijing qui s’est tenu le mois dernier, la Chine a décidé d’octroyer un financement de 60 milliards de dollars à l’Afrique sous forme d’aides gouvernementaux, d’investissements financiers et entreprises.

Ne voulant pas entrer dans le volet politique du pays, l’ambassadeur chinois a toutefois tenu à s’exprimer par rapport au processus électoral actuel. « J’espère que les élections se tiendront dans une situation stable », a-t-elle indiqué tout en précisant que la Chine reste disposée à élargir les relations avec le pays.

Des propos salués par le ministre de la Défense nationale, Béni Xavier Rasolofomanana, qui a soulevé la compréhension mutuelle, le soutien réciproque et la non-ingérence de la Chine dans les affaires internes du pays.

Tahina Navalona

 

Midi Madagasikara3 partages

Trésorier de compte campagne : Encore huit candidats récalcitrants !

Plus qu’une semaine avant le début officiel de la campagne électorale pour le premier tour de la présidentielle, qui se tient du lundi 8 octobre jusqu’au mardi 6 novembre. Mais pendant ce temps, ce ne sont pas tous les 36 candidats qui se sont dépêchés de nommer un trésorier de compte campagne, nonobstant les dispositions de l’article 65 de la loi n°2018-008 portant régime général des élections et des référendums. En effet, selon cet article, « tout candidat (…) à un mandat électif (…) désigne un trésorier de compte de campagne après l’enregistrement de la candidature pour une élection (…) ». Hier, nous avons interrogé la Ceni (Commission Électorale Nationale Indépendante) pour savoir où en est le dossier actuellement. Jusqu’au moment où nous écrivons, il est loisible d’informer le public que, sur les 36, huit candidats demeurent récalcitrants même si la liste officielle de candidatures retenues est sortie bien avant le 26 Août dernier.

Sanctions. Du côté de la Ceni, l’on a argué que « la commission électorale n’a pas le pouvoir de sanctionner les candidats qui n’ont pas encore nommé leur trésorier de compte de campagne. Cette tâche revient à la commission de contrôle du financement de la vie publique ». Nous notons, au passage, qu’une séance d’information et de partage relative au financement des campagnes électorales a lieu ce jour au Carlton Anosy. Une séance co-organisée par ladite commission de contrôle, le ministère de la Justice, le ministère des Finances et du Budget, le ministère de l’Intérieur et de la Décentralisation et le Sacem (Soutien Au Cycle Électoral de Madagascar). Pour en revenir au sujet, le trésorier de compte de campagne, selon les dispositions des articles 65 à 87 de la même loi susmentionnée, « tient, entre autres, le compte de campagne d’un candidat, règle les dépenses engagées en vue de l’élection, et qui est civilement responsable de tous les actes de gestion et d’administration qu’il effectue (…) ».

Formation non-permanente. Outre cette histoire de trésorier de compte de campagne, la formation non-permanente qui regroupe les représentants des candidats au sein de la Ceni, n’est  toujours pas complète. Actuellement, il manque encore cinq représentants des candidats sur les 36. A titre de rappel, cette formation non-permanente est chargée d’observer le processus électoral  dans son ensemble. A suivre.

Recueillis par Aina B.

News Mada2 partages

Noho ny vidin-tsolika: miakatra hatrany ny vidim-piainana ankapobeny

Azo antoka ny fiakaran’ny vidim-piainana, na eo aza ny kajy nataon’ny FMI mitaha amin’ny fiakaran’ny harinkarena faobe ho tafakatra 5 % , amin’ity taona ity. Mitaky fanatsarana ny fari-piainan’ny Malagasy anefa izany, raha  ny tatitry ny FMI ihany. 

Asiana teny manokana ny fampiharana ny tena vidin-tsolika eto an-toerana, mbola tsy tratra hatramin’izao, na misy aza ny fitomboany 50 Ar isam-bolana. Raha ny tatitra azo farany avy amin’ny OPEP*, somary nihena ny vidin-tsolika eo amin’ny tsena iraisam-pirenena, ny tapaky ny vola aogositra, 75 dolara ny baril, nidina 70 dolara, saingy nahitana fisondrotana tampoka indray, 76 dolara, ny faran’ny volana aogositra. Io vidiny tamin’ny volana aogositra io no mihatra ampahany aty amintsika amin’izao fotoana izao.

Latsaka betsaka ny vokatra avy any Iran ny anton’izao sondro-bidin’ny solika izao noho ny fifanolanana amin’i Etazonia sy ny olana ara-toekarena maneran-tany, miantraika amina firenena maro, toy ny eto Madagasikara.

Manamarina io fiakaran’ny vidim-piainana io ny lanjam-bola ariary somary latsaka manoloana ny euros sy ny dolara. Nanomboka ny vola jona (1 euro, takalony 3850 Ar ; 1 dolara, takalony 3280 Ar) ka hatramin’izao, midina ny ariary  (1 euro, takalony 3970 Ar, tafakatra 4.000 Ar any amin’ny fifanakalozana ivelan’ny tsena ; 1 dolara , takalony 3440 Ar). Miakatra daholo, noho izany, ireo vokatra avy any ivelany : ny vidin-tsolika, ny entana filàna andavanandro, ny fitaovana fanaovan-trano, ny kojakoja fanolo amin’ny fiara, sns.

Iharan’izao sondro-bidy izao, indrindra ny vary, iray amin’ireo entana filàna andavanandro no foto-tsakafon’ny Malagasy. Mitombo hatrany ny vary afarana avy any ivelany, 170 % ny taona 2017, nandaniana 774 miliara Ar, raha oharina ny taona 2016. Amin’ity taona 2018 ity, mety mbola ho tafakatra 180 % ny vary afarana.  Manodidina ny 20 % ihany ny vokatra avy eto an-toerana noho ny tsy fahampian-drano, ny fotodrafitrasa tsy ampy, ny fomba fambolena tsy miova hatramin’izay, tsy manome afa-tsy 2,5 t/ha.

 

R.Mathieu

News Mada2 partages

Kanto Malagasy any Paris: azo tsidihina eto an-tanindrazana

Mitohy hatrany ny fampirantiana ireo zavakanto mampiavaka an’i Madagasikara, miaraka amin’ireo vakoka samihafa, mifamatotra amin’ny tantara, any amin’ny Musée du quai Branly, any Frantsa. Tsy diso anjara amin’ny fitsidihana izany ny eto an-tanindrazana, indrindra ny eto an-dRenivohitra sy izay mandalo eto.

Omaly, nisy ny fijerena, amin’ny alalan’ny fampitan-davitra na “visites virtuelles” ity fampirantiana, any ivelany ity, tetsy amin’ny Alliance française (AFT) Andavamamba. Tsy vitsy ireo liana tamin’izany. Ho an’ireo tsy afaka kosa, mbola hisy ny toy ity fitsidihana fampitan-davitra ity, ny 8 oktobra izao, mbola ao amin’ny AFT hatrany.

Ankoatra izany, azo lazaina ho fanamafisana orina ny maha Malagasy ny Malagasy ity fampirantiana momba ny zavakanto sy ny vakoka sarobidin’i Madagasikara, any amin’ny Mozean’i Quai Branly ity. Tsy aranty fotsiny ireo porofo hita mason’ny talenta sy ny tantara ireo fa dinihina lalina mihitsy.

Ny alakamisy izao, hamelabelatra hevitra mikasika ny “Vakoka kolontsaina malagasy” Radimilahy Chantal, arkeology, mpampianatra eny amin’ny Oniversite. Mahaliana tokoa ity vela-kevitra ity, satria, ahalalana bebe kokoa mikasika ireo vakoka tsy fahita raha tsy eto amintsika, ary mifamatotra amin’ny tantara izy ireny. Tsiahivina fa zavakanto sy vakoka hita teto Madagasikara, efa hatramin’ny taona 1500 ka hatramin’izao no aranty any Paris, amin’izao fotoana izao.

Landy R.

Midi Madagasikara2 partages

Incendie de la Jirama-Ambalavato-Antsirabe : Les services fonctionnent normalement, rassure la Jirama !

: Les services de la compagnie nationale d’eau et d’électricité fonctionnent normalement.

Face à l’incendie qui s’était produite samedi dernier à la centrale de la Jirama d’Ambalavato Antsirabe, la Jirama tient à apporter les précisions nécessaires pour mieux éclairer l’opinion publique.,

Il s’agissait là d’un réservoir de carburant qui a pris flamme. Heureusement qu’il ne restait plus beaucoup de carburant dans ce bac. Les feux ont été maîtrisés, grâce à l’intervention du groupe SOCOTA , ainsi que du savoir faire du personnel de cette société. Hormis, les dégâts matériels, causés par le sinistre, aucune perte en vie humaine n’a été déplorée.

La Jirama tient à  rassurer le public que les services fonctionnent normalement et qu’il n’a pas lieu de s’inquiétermais de garder son calme. Malgré ses difficultés, la Jirama fait de son mieux pour essayer de résoudre tant bien que mal les problèmes à travers tous ses réseaux de distribution repartis dans toute l’Ile, et appelle à la compréhension de tous.

Recueillis par Anastase

News Mada1 partages

Ambatolampy: tratra ny voamboana miisa 448

Ankoatra ny andramena, misy koa ny trafikana hazo sarobidy hafa, toy ny voamboana. Tratran’ny tompon’andraikitry ny fitantanam-paritry ny Tontolo iainana sy ny ala (Dreef) Vakinankaratra, ny sabotsy 29 septambra teo, ny fiarabe iray, nitondra hazo voamboana tsy ara-dalàna miisa 448 tany Tsinjoarivo, distrika Ambatolampy, faritra Vakinankaratra. Nambaran’ny talem-paritry ny  Dreef Vakinankaratra, fa avy any anaty ala ao amin’ny kaominina Antandrokomby, distrika Anosibe An’Ala, faritra Alaotra Mangoro ireo hazo ireo. Mbola ahitana ala mikitroka sy hazo vaventy any, anisan’izany ny hazo sarobidy, toy ny voamboana.

Olona akaiky ny mpitondra

Nambaran’ny mpamily ilay kamiao fa an’ny olona akaiky ny tompon’andraikitra ambony eto amin’ny firenena ireo hazo ireo, ary mampiasa fahazoan-dalana hitrandraka an’ny Vondrona olona ifotony (VOI) Miara-miasa, any amin’ny kaominina Antandrokomby. Raha ny fanazavan’ny talem-paritry ny Ala sy ny tontolo iainana Alaotra Mangoro anefa, mbola an-dalana ny fangatahana fahazoan-dalana ary tsy misy velively ny fifanarahana tamin’ilay VOI, ahafahany mitrandraka ny ala. Voalaza anefa fa efa nitrandraka ala any Antandrokomby foana ny tompon’ireo hazo tratra ireo, nandritra ny telo taona nisesy izao.

Nisy hafa tratra tany Mandoto

Manamafy ny talen’ny Dreef Vakinankaratra fa hanaraka hatramin’ny farany ity raharaha ity ny sampandraharahan’ny ala, izay ho tsaraina any amin’ny fitsarana any Ambatolampy.

Tsiahivina fa vao nahatratra hazo voamboana miisa 68 koa ny Dreef Vakinankaratra, ny herinandro lasa teo, tany Mandoto.

Randria

Madaplus.info0 partages

Madagascar: les joueurs des Bareas ont émis un communiqué

Face aux sanctions écopées par la FMF (Fédération Malgache de Foot-ball) après les incidents du Match de Madagascar contre le Sénégal, les joueurs locaux et expatriés ont fait savoir, à travers un communiqué, leur volonté à aller de l’avant pour porter haut le drapeau malgache.
A quelques jours de la double confrontation entre Madagascar et Guinée Equatoriale, les joueurs malgaches ont affirmé qu’ils restent très concentrés pour atteindre l’objectif, en route pour la CAN 2019, malgré les sanctions à l’encontre de Madagascar. Ainsi, ils appellent la Fédération à trouver des solutions pour que toutes les conditions soient réunies afin que les joueurs puissent bien jouer. Selon, les informations reçues, le match à Madagascar face à la Guinée Equatoriale pourrait se jouer dans la ville des fleurs dans le stade Rabemananjara.
News Mada0 partages

Sapeurs-pompiers de Tsaralalana: les interventions montent en flèche

Le nombre des interventions du service des sapeurs-pompiers d’Antananarivo a été en hausse durant les mois d’août et septembre.

«Notre intervention ? En moyenne une fois par jour dans la ville d’Antananarivo», a indiqué, hier, le chef de corps des sapeurs-pompiers de Tsaralalana, le comandant Francky Ramanoara.

Ce responsable a précisé qu’à presque 100% des cas, l’origine des feux découle de l’inadvertance des contribuables, notamment en cette période de vacances durant laquelle les enfants se trouvent seuls à la maison. La propagation rapide des feux est, selon lui, favorisée par l’actuelle saison sèche.

A noter que les sapeurs-pompiers de Tsaralalana viennent de se doter de nouveau matériel leur permettant de lutter contre le feu dans les endroits dont l’accès est difficile.

80%, des faux appels

Les pompiers de Tsaralalana déplorent les faux appels téléphoniques opérés par des mauvais plaisantins à leur endroit. «75 à 80% des appels que nous recevons sont des canulars», a précisé le chef de corps des sapeurs-pompiers. «Avec la consommation d’au moins 15 litres de carburant par véhicule, un déplacement inutile représente une grande perte pour nous», a-t-il souligné.

Interventions hors zones

Pour le corps des sapeurs-pompiers de Tsaralalana, rattaché directement à la Commune urbaine d’Antananarivo (CUA), les interventions en dehors des six arrondissements de la capitale ont des retombées néfastes sur sa comptabilité, notamment en matière de gestion des carburants. «La mauvaise gestion de nos carburants affectera nos interventions auprès des contribuables de la CUA, qui sont ni plus ni moins notre raison d’être», a poursuivi le comandant Francky Ramanoara. Il exige ainsi la contribution de ceux qui ont besoin du service des pompiers en dehors de la capitale.

En moyenne, 15 litres de gasoil sont nécessaires pour un camion-citerne, et 10 litres pour une fourgonnette pour un déplacement dans les périphéries. A cela s’ajoutent les 15 litres de carburant par heure, qui font tourner le moteur alimentant la pression pour les jets d’eau.

Sera R.

 

News Mada0 partages

Protection des enfants: les 12 recommandations

Un guide du voyageur responsable vient d’être sorti à l’intention des touristes étrangers. C’est le fruit d’une collaboration entre le ministère du Tourisme et Ecpat France, une association française qui entreprend des actions de lutte contre l’exploitation sexuelle des enfants.

Ce livret relate 12 conseils pour que le passage de ces touristes au pays contribue à la protection des enfants malgaches. «Parfois, même les meilleures intentions des voyageurs peuvent comporter des risques sur le développement des enfants», souligne-t-on dans ce guide.

Parmi ces conseils, on peut citer «Ne photographiez ni ne filmez pas d’enfants sans en demander la permission à un parent ou à un tuteur», ou encore «Ne donnez pas d’argent aux enfants qui mendient». En effet, certains enfants qui mendient dans les rues ou sur les lieux touristiques sont commandités, soit par leurs parents, soit par des réseaux d’exploitation qui les forcent à la mendicité. En leur donnant ainsi de l’argent, on contribue à rentabiliser la mendicité.

Des recommandations sur l’exploitation sexuelle des enfants sont également suggérées comme «N’ayez jamais recours à la prostitution de mineurs car il s’agit d’un crime puni par la loi malgache» et «Signalez les voyageurs utilisant les enfants à des fins sexuelles». A Madagascar, 14% des filles âgées entre 15 et 19 ans ont subi des violences sexuelles.

 

Sera R.

News Mada0 partages

Système pédagogique: a chaque changement, une génération est sacrifiée

En vingt ans de carrière dans l’éducation, dont la moitié au poste de directrice d’école primaire, Nirilanto Carole Andriamanazafy constate qu’à chaque changement du système pédagogique, une régression du niveau cognitif des élèves est toujours incontestable à la première application. Interview.

. Les Nouvelles : Combien de systèmes pédagogiques avez-vous assisté durant votre carrière ?

– Nirilanto Carole Andriamanazafy : Exactement trois en vingt ans de métiers, dont l’approche par compétence et l’approche différentielle.

. Quelles en sont les conséquences dans la mise en pratique ?

– Toujours une régression du niveau cognitif des élèves à la première application. Ce qui est un peu compréhensible. Le problème c’est que, il est difficile de corriger cette lacune après. A titre d’exemple, notre résultat du dernier CEPE a chuté de 15 %, si d’habitude, ce fut toujours une réussite à 100 %. De plus, il nous faut du temps pour atteindre de nouveau notre performance. Ce qui signifie également que la génération à laquelle se fait la première application, en subit toujours les conséquences le long de son cursus scolaire, si je ne parle ici que la génération de la malgachisation de la deuxième République.

. Quelles sont les raisons de cette situation ?  

– Ce n’est pas à mon niveau de donner des explications. Les techniciens de l’éducation, comme les conseillers pédagogiques, en sont les seuls spécialistes et qui peuvent donner leur avis à ce sujet. Toutefois, en ma qualité d’éducateur,  je ne fais qu’une simple constatation de ma part tout au long de ma carrière.

. Que suggérez-vous donc ?

– Avant de prendre une telle décision, une assise nationale de tous les acteurs du système de l’éducation, ou du moins des représentants, devrait être observée. L’objectif est de voir ensemble, analyser et surtout éviter les éventuels problèmes dans la mise en application d’un nouveau système pédagogique. Il faut aussi penser à une formation efficace des enseignants avant sa mise en œuvre dans les établissements aussi bien privés que publics. Pour éviter ainsi le sacrifice d’une nouvelle génération.

. Parmi ces trois approches pédagogiques, laquelle est la moins performante selon vous ?

– L’approche par les compétences ou APC. Cette méthode n’encourage pas les élèves à donner les meilleurs d’eux-mêmes. Par exemple, il suffit qu’un élève trouve le début d’une démarche dans un problème de calcul, et il obtient une note, même si le reste de la démarche est faux.

 

Propos recueillis par Sera R

 

News Mada0 partages

Redevabilite: la justice, rempart des faibles

La ministre de la Justice, Noro Vololona Harimisa, a de nouveau réitéré sa vision et ses aspirations pour la justice malgache, celles d’être le rempart et le secours des plus faibles et vulnérables. Ce fut samedi lors de l’ouverture d’une réunion des procureurs généraux et procureurs de tout le territoire national, à l’Ecole nationale de la magistrature et des greffes (ENMG) Tsaralalana.

«J’exhorte tout un chacun à prendre conscience de l’immensité du pouvoir de juger, et de l’impact de ce pouvoir sur la société et le quotidien des justiciables et concitoyens», a-t-elle souligné.

Durant cette réunion, des échanges en plénière et en travaux de commission, axés principalement sur la politique pénale, ont également été observés dans le cadre de la contribution du ministère de la Justice au rétablissement de l’Etat de droit.

Une restitution des travaux des commissions, tenant compte des spécificités de chaque juridiction et suivant les instructions du ministre, a eu lieu. Il a alors été décidé de les consolider pour en ressortir une politique pénale nationale.

 

Sera R.

 

News Mada0 partages

Ambatolampy: saisie de 448 madriers de palissandre

Un camion transportant illicitement 448 madriers et rondins de palissandre vient d’être intercepté samedi à Tsinjoarivo, du district d’Ambatolampy, région Vakinankaratra.

Cette saisie a lieu au cours des activités d’inventaire écologique et de contrôle forestier effectuées par l’équipe de la Direction régionale de l’environnement, de l’écologie et des forêts (Dreef) Vakinankaratra,  dans le cadre de la mise en place de la nouvelle aire protégée de Tsinjoarivo-Ambalaomby. Après la saisie des 68 palissandres à Mandoto la semaine dernière, voilà un nouveau cas de transport illicite de palissandre à Tsinjoarivo.

D’après le Dreef de Vakinankaratra, joint au téléphone hier, « ces palissandres sont originaires d’Antandrokomby, district d’Anosibe An’Ala». Anosibe An’Ala faisant partie de la région Alaotra Mangoro, possède encore une densité élevée de forêt naturelle très riche en bois précieux, dont les palissandres.

Selon le chauffeur du camion, le titulaire de ces bois précieux est proche d’une haute personnalité, qui utilise une convention d’exploitation du « Vondron’Olona Ifotony (VOI) Miaromiasa », de la commune rurale d’Antandrokomby, auprès de la Dreef  Alaotra Mangoro.

Interrogé sur cette convention, la Dreef Alaotra Mangoro a nettement confirmé que « la demande est encore en cours et aucune convention n’est encore signée pour que ce VOI puisse exploiter quoi que ce soit ». La Dreef Vakinankaratra de préciser que ce titulaire exploitait les bois précieux d’Antandrokomby depuis trois années consécutives sans être appréhendé.

« Cette affaire sera jugée auprès du TPI d’Ambatolampy et l’administration forestière va suivre jusqu’au bout la situation et ne lâchera pas le commanditaire de l’acte », a souligné la Dreef Vakinankaratra.

Sera R.

News Mada0 partages

Médecins de l’oi: 63e mission à Madagascar

L’équipe des médecins de l’océan Indien (MOI) effectuera dans les prochains jours sa 63e mission à Madagascar. Après Marovoay il y a quelques mois de cela, c’est au tour de la population de la ville de Mananjary, région Vatovavy-Fitovinany, de les accueillir pour bénéficier des soins médicaux gratuits et de dix jours d’actions humanitaires, notamment en faveur des plus démunis.

D’après un communiqué du MOI, une cinquantaine de médecins seront au chevet des 9.000 patients à Mananjary. L’équipe sera divisée en deux. Une délégation hospitalière œuvra exclusivement au centre hospitalier de Mananjary et l’autre composée de chirurgiens, d’ophtalmologues, d’opticiens, d’ORL, de cardiologues, de gastro-entérologues, de gynécologues, de pédiatres, de médecins généralistes, de chirurgiens dentistes et de prothésistes, va opérer en brousse.

A noter que les élèves des écoles primaires de Mananjary seront particulièrement touchés par cette mission. On leur inculquera les bonnes habitudes en matière d’hygiène bucco-dentaire.

Au-delà de leur mission relevant du volet thérapeutique, les missionnaires vont également partager leur savoir-faire et mener des actions de sensibilisation sur leurs lieux d’intervention.

Sera R.

 

News Mada0 partages

Aires protégées: formation pour les gestionnaires

De mai à septembre, les gestionnaires des aires protégées de Madagascar ont suivi trois sessions de formation dispensées par le Forum des professionnels de la gestion des aires protégées terrestres à Madagascar (Lafa). Cela afin de leur permettre d’identifier les menaces liées au changement climatique au niveau de leurs forêts respectives. Ce fut également une occasion pour les participants de partager ensemble les expériences vécues en leur qualité de gestionnaires d’aires protégées.

Cette série de formations est une initiative menée par WCS et l’ONG Fanamby,  appuyée par WWF Madagascar et en collaboration avec la Direction générale de la météorologie (DGM). «Ils ont été 65 au total à avoir pris le temps de réfléchir ensemble sur des solutions durables pour intégrer l’adaptation au changement climatique dans la gestion de leurs forêts», a mentionné le WWF dans son Newsletter du mois de septembre.

Le principal objectif est d’aider les responsables des aires protégées à adopter des options d’adaptation au changement climatique dans la gestion de celles-ci, tout en leur dotant à la fois des capacités techniques, telle la méthodologie Campa et managériales avec les méthodes de gestion du changement et de leadership.

Sera R.

 

News Mada0 partages

Zava-pisotro Fresh: hita eny amin’ny Grande braderie

Hanomboka rahampitso 3 hatramin’ny 7 oktobra, ho avy izao, eny amin’ny lapan’ny Fanatanjahantena sy ny kolontsaina Mahamasina, ny hetsika “Grande braderie de Madagascar” (GBM). Zava-pisotro ofisialy manohana azy ny Fresh vokarin’ny orinasa Star. Maromaro koa ny tranoheva ahitana ity zava-pisotro ity, miaraka amin’ny fanentanana sy lalao isan- karazany ary ahazoana loka goavana.

Maro ny hetsika sy fanentanana mifandraika amin’izany, mandritra ireo dimy andro ireo ary hahazo ny anjarany avy ny sokajin’olona sy ny sokajin-taona rehetra. Anisan’ny hanafana ny fotoana ho an’ny ankizy i Jasmine, ny tolakandron’ny alarobia 3 oktobra. Hisy ny lalao samihafa, fampihomehezana, fanentanana, sns.

Hanafana ny lanonana, ny faran’ny herinandro, i Arion Joy, ny sabotsy, ary hafanain’i Mr Saïda, ny alahady.

Njaka A.

News Mada0 partages

Rija R-Bodo-Nanie: retrouvailles prévues dans l’Hexagone

Ce samedi, les trois icônes de la musique malgache, à savoir Rija Ramanantoanina, Bodo et Nanie se retrouveront en France pour un spectacle inédit organisé par Ivenco et Ilomboaary, a annoncé Rija Ramanantoanina lors de la conférence de presse d’hier au Kudeta urban club Anosy.

Cette année, Rija Ramanantoanina et Bodo célèbrent leurs 30 ans de scène, et Nanie ses 25 ans de carrière. Pour fêter ensemble ces événements, ils seront sur la scène du Millénaire à Paris, ce samedi. Le spectacle se tiendra en France, sachant que Nanie y réside actuellement. Ayant été au pays durant quelques mois auparavant, elle avait eu du mal à retourner auprès de sa famille. « C’est pour cette raison, entre autres, que nous avons décidé de l’organiser à Paris. De plus, nous aimerions inviter la diaspora malgache, ceux qui se trouvent en France et dans les autres pays de l’Europe, à profiter de ce genre de spectacle. Nous avons pu réunir en un seul lieu les trois plus belles voix de Madagascar », a annoncé l’un des organisateurs.

Trois heures de spectacle

Le spectacle s’annoncera grandiose. Selon Rija Ramanantoanina, qui se trouve déjà actuellement en France mais qui a pu s’exprimer officiellement devant les médias hier, les trois artistes concoctent 45 titres. « La première partie sera réservée aux chansons évangéliques », a-t-il précisé. Sur ce, une centaine de choristes les accompagneront sur scène. Dans la deuxième partie, ils interpréteront leurs tubes phares respectives qui ont marqué le plus leur carrière. « Nous avons également programmé des présentations en duo et même en trio », a-t-il ajouté. Après leurs prestations, l’ambiance sera transformée en DJing, avec la participation de DJ Rodman et DJ Erico.

Ils se sont déjà produits à Madagascar

A rappeler que lors de son passage au pays l’année dernière, Nanie a effectué une mini-tournée pour ses 25 années de carrière. De son côté, Rija Ramantoanina a déjà célébré ses 30 ans de scène en grand fanfare au mois de mai au palais des Sports et de la culture Mahamasina. Et enfin dimanche, Bodo venait d’investir à son tour le palais des Sports et de la culture.

Ce spectacle à Paris sera donc réservé aux fans à l’étranger qui n’ont pas pu assister à ces concerts.

Holy Danielle

News Mada0 partages

BD: « Taxibrousse gang bang » disponible dans les bacs

Il y a deux ans de cela, le bédéiste Farahaingo avait présenté son premier livre « Les aventures de Philou et Mimimaki : Malagasy way of life ». Sa deuxième bande dessinée, le deuxième volet des aventures de Philou et Mimimaki, est officiellement sortie le 19 septembre. Intitulé « Taxibrousse gang bang », ce livre sera bientôt disponible sur les rayons des librairies locales.

Comme dans le premier volet, ceci raconte toujours l’histoire du vilain lémurien dénommé Philou, à la fois philosophe et provocateur. Cette fois, il se lance dans une nouvelle aventure, desservant l’axe sud de la Grande Île en taxi-brousse. Malheureusement, ce dernier est attaqué par des bandits.

Cette bande dessinée reflète ainsi la violence qui prévaut actuellement au pays.

Holy Danielle

 

News Mada0 partages

Hira, sarimihetsika: nodimandry i Charles Aznavour

Mpanakanto feno… Sehatra sy kanto maromaro, nahitana azy avokoa. Nisongadina, indrindra teo amin’ny tontolon’ny hira sy ny sarimihetsika. Ireo rehetra ireo, nitsahatra avokoa. Nodimandry i Charles Aznavour.

Nindaosin’ny fahafatesana ny alahady 30 septambra hifoha omaly alatsinainy 1 oktobra teo, tao an-tranony, tany Mouriès (Bouches-du-Rhône) i Shahnourh Varinag Aznavourian, fantatra teo amin’ny tontolon’ny zavakanto amin’ny anarana Charles Aznavour. Teratany armenianina ity andrarezin’ny kanto ity fa mizaka ny zom-pirenena frantsay. Mpanoratra, mpamoron-kira, mpihira, mpilalao sarimihetsika, samy nametrahany ny talentany avokoa ireo. Tsy tazana teny an-tsehatra am-bolana vitsivitsy izy taorian’ny nianjerany… Vonona ny hanohy ny fitetezam-paritra indray, nanomboka tamin’ny volana septambra teo.

94 taona (teraka 22 mey 1924) i Charles Aznavour izao nodimandry izao. 70 taona an-tsehatra. Mahatratra 1.400 ny hira nosoratany. Tsy ho azy irery anefa izany fa tao ireo nomeny ny mpihira malaza hafa, toa an-dry Edith Piaf, Eddie Constantine, Francis Lemarque, Gilbert Bécaud, sns. Taona 1998, taorian’ny fanadihadiana nataon’ny CNN sy Tim, i Charles Aznavour no mpihira « variétés » manana ny maha izy azy indrindra ho an’ny taonjato faha-20. Ireo sanganasan’ireo andrarezina, toa an’i Elvis Presley, Bob Dylan, Frank Sinatra anefa no nifaninana tamin’ny sanganasany tamin’izany. Nahalafo kapila mangirana hatrany amin’ny 180 tapitrisa izy tamin’izany.

Nanam-bady in-telo ity mpanakanto malaza ity ka niteraka 6 mianadahy. Anisan’ny hira nampalaza azy ny « La Bohême », « She », « Tous les visages de l’amour », sns. Afaka mihira amina fitenim-pirenena 6 izy. Amanaliny ny seho vitany tamin’izany.

Nanangona : HaRy Razafindrakoto

News Mada0 partages

Rakoto Frah Junior: une tournée européenne en vue

Une tournée internationale, ça se prépare. Rakoto Frah Junior s’apprête à écumer les scènes européennes l’année prochaine.

L’homme meurt mais la légende demeure. Si le nom de Rakoto Frah évoque une fierté nationale, c’est non seulement parce que ce flûtiste et compositeur de musiques traditionnelles malgaches a porté bien haut notre culture aux quatre coins du monde, mais également et surtout parce qu’il a laissé un précieux héritage à ses descendants. Actuellement, Rakoto Frah Junior s’évertue à perdurer la tradition au sein de cette famille d’artistes. Composée de 25 membres, la  troupe est actuellement à la troisième génération.

« La saison des retournements des morts bat actuellement son plein.  On essaie de jongler aux représentations dans la capitale pour les préparatifs de notre prochaine tournée, qui est déjà bouclée. La troupe va emprunter les routes de l’Europe durant trois mois à compter du mois de mai 2019 », dixit François Raherinjatovo, avant d’enchaîner que « les recherches et créations chorégraphiques de Rakoto Frah Junior  ne se limitent seulement pas dans les Hauts-plateaux. Le groupe voue une admiration sans borne pour toutes formes chorégraphiques dans tout Madagascar ».

Joachin Michaël

News Mada0 partages

Olona 1.000 no andrasana: hiseho ao amin’ny Le Millénaire ry Bodo, Rija, Nanie

Mpanakanto 3 samy andrarezina ! Mandia ny faha-30 taona an-tsehatra i Bodo sy i Rija Ramanantoanina raha faha-25 taona kosa ny an’i Nanie. Homarihina amin’ny alalan’ny seho lehibe, hiandrasana olona hatrany amin’ny 1.000, hotontosaina ao amin’ny Le Millénaire any Frantsa izany, ny 6 oktobra izao, manomboka amin’ny 9 ora sy sasany alina. Harahin’ireo antoko mpihira malagasy anisan’ny sangany ao Paris, ahitana mpikambana 100 izy ireo amin’izany. Hira evanjelika rahateo ny fizarana voalohany amin’ny fandaharam-potoana hatolotr’i Bodo sy i Rija Ramanantoanina ary i Nanie ny mpijery. Samy hihira ireo hira nahafantarana azy kosa izy ireo, amin’ny tapany faharoa. Arahina fampiaraham-peo (olon-droa na olon-telo) izany, any am-pamaranana ny seho.

Ankoatra azy telo mianadahy, hanafana ny sehatra ihany koa ny Dj Rodman sy ny Dj Erico any amin’ny mamantonalina. Fotoana anisan’ny hifaneraseran’ny Malagasy monina any Frantsa sy hiarahan’izy ireo mifaly ny tahaka izao, raha ny fanazavan’ny mpikarakara.

Anisan’ny tanjona kosa ny hanova sy hampisokatra bebe kokoa ny tontolon’ny hira eto an-toerana.

HaRy Razafindrakoto

 

News Mada0 partages

Chronique: le jour où le droit descendra dans les rues

Le spectacle que reflète la circulation des véhicules trahit dans un pays le sort que l’on y réserve au droit : autant dans les pays développés les pouvoirs publics veillent à ce que les usagers restent dans les clous que pose le code de la route, autant dans les pays où règne la pauvreté le code ne cadre qu’un contour général des règles de conduite, pour les détails ce sont les habitudes qui organisent le désordre dans une indiscipline de connivence généralisée. Parfois les agents de circulation eux-mêmes participent au détricotage du règlement sans se soucier des conséquences qui pimentent davantage les désagréments dans des bouchons qui ne se justifient pas toujours.

Au rond point d’Analakely sans effet on est en droit d’apprécier différemment le rythme qu’impriment les agents pour alterner le flux des véhicules qui débouchent du tunnel, le flot qui coule d’Ambohijatovo et la file qui remonte de l’Avenue. Par contre on devrait légitiment être en droit de manifester un désaccord expresse contre les initiatives des agents qui font faveur aux taxis le droit d’opérer un demi-tour face à la grande banque juste à la pointe de la rue qui longe les «Pavillons». Sans décision municipale ça reste une infraction qu’on a élevée au niveau d’une règle. En cas d’accident, même pour de simples dégâts matériels, les assurances auraient quelque difficulté à devoir partager les torts entre l’usage et le droit. Justement à propos des questions d’assurances, à la connaissance de tous, nombreux véhicules roulent en enfreignant le principe qui exige une assurance pour tout véhicule empruntant la voie publique. Les deux ou trois ou même quatre roues à traction humaine pour leur majorité ne sont pas couverts par une assurance pour leur éventuelle responsabilité civile, ce qui signifie que les pouvoirs publics les autorisent à courir des dangers pour autrui, cet autrui étant tout autre usager de la voie publique. De plus en plus dans cet esprit ils prennent des libertés, sous prétexte de la pénibilité de leur tâche ils se permettent de circuler en sens interdit, d’amorcer des rond-points contraire au sens giratoire… On sait les nuisances que ces engins provoquent sur la fluidité de la circulation, nuisances avec lesquelles la société doit composer au nom d’une solidarité avec l’état généralisé de pauvreté, toutefois le temps sans doute est venu d’en débattre ou tout au moins les soumettre comme tout le monde à une réglementation, d’autant plus qu’outre les charrettes à bras et autres pousses nombreux autres charriots aux différentes formes (transporteur de bidons d’eau, transporteur de boissons et victuailles…) se multiplient et dont les tireurs et pousseurs affirment leur droit à circuler sans avoir à l’idée d’être soumis à de quelconques obligations que poserait un éventuel code.

 

Léo Raz

News Mada0 partages

Madagascar il y a 100 ans: circulaire au sujet du concours agricole (2)

(Suite.)

B– Exposition d’avril 1919

Animaux. – C’est la classe la plus richement dotée en prix, soit près de 3 000 francs au total, en raison de l’importance de plus en plus grande que doit prendre l’élevage dans ce pays. Les animaux sont répartis en cinq sections. Vous remarquerez que les chevaux de trait y sont admis à côté des bovidés. Le développement pris par notre système routier permet à présent à l’agriculture d’entrevoir en effet une utilisation plus fréquente du cheval et de l’âne. Celui-ci figure même en une section spéciale (4e).

La présentation des animaux appartenant à chacune des sections envisagées devra faire ressortir les progrès réalisés depuis quelques années par suite de l’introduction de reproducteurs de race étrangère, de l’application des procédés de sélection préconisés par le service vétérinaire et de l’amélioration également apportée dans la nourriture du bétail, principalement des vaches laitières et des animaux de race porcine.

À plusieurs reprises, ceux d’entre vous qui dirigent des provinces appartenant à la région centrale de l’île ont été priés d’inciter l’Indigène à se préoccuper davantage du bon entretien des animaux, à se livrer d’une façon plus intense

à l’élevage des bœufs dits « bœufs de fosse ». Les besoins de la métropole en viande de boucherie, qui ont été considérablement augmentés par l’état de guerre, seront encore, longtemps après la paix, infiniment plus importants que jadis ; aussi devons-nous, plus que jamais, poursuivre avec opiniâtreté la conservation, le développement et une meilleure utilisation du troupeau malgache. Des résultats ont dû être obtenus déjà par la mise en application des instructions auxquelles je viens de faire allusion : notre concours de 1919 est une excellente occasion de mettre ces résultats en évidence et de démontrer aux éleveurs malgaches l’importance que nous attachons à la question de l’élevage dans leur propre intérêt. Ceux d’entre vous qui administrent des provinces assez rapprochées de la capitale pour prendre part à l’exposition des animaux devront porter plus spécialement leur attention sur cette branche du concours.

(À suivre.)

Journal officiel de Madagascar et dépendances

www.bibliothequemalgache.com

News Mada0 partages

Hevitra mandalo; resaky ny mpitsimpona akotry: vola be sy fitaovam-piadina mandehandeha

Mikararana ny vola. Ny vahoaka no tsy mifanena aminy fa ny mpanana sy ny jiolahy no mahafantatra ny làlany. Araky ny heno dia rehefa mitranga ireny karazana fanafihana ireny dia ao izay ny vola be. Ny mpanao ratsy moa matetika tsy manandrakandrana amin’izao fa efa azony taratra na toky mihitsy ny fisian’ny zava-tsoa izay izy vao mamely. Herinandro vitsivitsy izay, Sinoa lahy iray nitondra volamena efa ho antsasa-kilao tany ambalahany no nataon’ny tarika jiolahy lasibatra. Ity indray mitoraka ity indray, mbola Sinoa lahy ihany no nasin’ny bandy teo amin’ny 67 Ha. Tsy dia hoe vola be mankaiza. Na izany aza efa mitentina roa tapitrisa ariary no lasan’ireo mpanendaka. Fa ny tena manahirana ny saina dia ny fisian’ny poleta mifahana tao anatin’ny entan’ilay Sinoa niharan’ny herisetra. Tsy ela akory dia azon’ny mpitandro filaminana ireo mpanao ratsy. Naverina tamin’ny tompony ny vola sisa tratra sy ilay fitaovam-piadiana.

Raha fantatra fa misy ny vola mandehandeha na tsy mifanena amin’ny tena aza, tsy fantatra kosa ny fanomezan-dàlana toy izany momba ny fahafahana mitondra fitaovam-piadiana. Kanjo rehefa manadihady dia heno fa maro amin’ny vahiny no mitondra poleta any am-balahany na manana fahazoan-dàlana momba izany izy ireo na tsia. Mipetraka ny fanontaniana, amin’izao tsy fisian’ny fandriampahalemana izao, moa ve azo heverina fa famahana olana ny famelana olon-tsotra hiaro tena samy irery. Marina aloha fa misy ireo olona izay kendren’ny mpanao ratsy manokana. Anisan’izany ny Sinoa sy ny Karana. Eo koa ny fitadiavan’ny olon-dratsy hanararaotra ny tsy fisian’ny fandriampahalemana mba hitiliany ny fahavalony. Rehefa tsy mahavita azy ny fanjakana, rariny raha miaro tena ireny olona ireny. Na izany aza ny fandeferana be loatra mikasika ny fiambozonan’ny olo-tsotra fitaovam-piadiana dia manome vahana ny fiparitaky ny basy sy poleta ary ireo fitaovam-piadiana mbola mahery vaika kokoa noho izany.

Dia ho tonga hatraiza anefa raha izany toe-javatra izany no mihitatra ? Lasa toy ireny tany an’ady ireny ny fitrangan’ny fiarahamonina eto an-toerana.

Maro ny tsaho mandeha momba ny fampidirana fitaovam-piadiana an-tsokosoko. Hitsikitsika tsy mandihy foana fa ao raha ! Ambonin’ny tebiteby andavan’andro ateraky ny tsy fisian’ny fandriampahalemana dia manampy trotraka ny fieritreretana ny ampitso raha toa mitombo hatrany ny isan’ny olona mivimbina fitaovana mahery vaika noho ny rariny mba ahafahany miaro tena satria ny fanjakana efa tsy mahavita miantoka intsony ny fiarovana ny mponina sy ny fananana.

Adidy roa miantaona no miandry izay lany ho Filoha. Famerenana ny fandriampahalemana, fampihenana ny fitaovam-piadiana miparitaka eo anivon’ny fiarahamonina.

Léo Raz

 

News Mada0 partages

Us et coutumes: insécurité publique et mal-être de la population

L’ambiance trouble qui règne à Morondava suite aux mouvements qui ont semé un sérieux désordre freine le rythme de la vie tant sociale qu’économique. Le mal est profond ce ne sont pas les quelques personnes que l’on a arrêtées pour engager contre elles des poursuites judiciaires qui en seraient les seules responsables. Il y a comme qui dirait un malaise dû à un mal-être dans ce système, et si ça a éclaté dans le Menabe, ça pourrait le faire ailleurs, il suffit comme on l’a vu d’une étincelle pour enflammer la foule. La période électorale n’est pas pour apaiser la tension, d’un côté une opportunité pour exprimer les revendications et dire les attentes, d’un autre un moment propice pour provoquer des explosions malsaines.

 

News Mada0 partages

Vina momba ny fihariana: hamorona asa sy hampifaninana ny tanora Rajoelina

Anjaran’ny tanora manokana indray. “Tiako ny hanampiana ny  tanora”, hoy ny mpanorina ny IEM,  Rajoelina, ny faran’ny herinandro teo, tetsy Ivandry.  Nandray ireo tanora marobe avy amin’ny  faritra ny tenany ary  nihaino ny hetaheta sy ny olana ary nitondra  vahaolana ho azy ireo amin’ny alalan’ilay hetsika antsoina hoe “Rise up  Mada”.  Niainga amin’izany ny fifaninanana “Fihariana”, tahaka  ny nandraisan’ny kandidà  Rajoelina anjara tamin’ny fifaninana tahaka izany, fony izy nisehatra voalohany teo amin’ny fandraharahana. Tanjona amin’izao hetsika  izao ny  hampiroboroboana ny finiavan’ireo tanora hamorona orinasa, hiteraka asa ho azy manokana sy ho an’ny tanora hafa. “Anjaran’izy ireo ny maneho ny faniriany amin’ny ho avin’ny firenena. Efa mahita mpanohana eo amin’ny famatsiam-bola ho amin’izany isika ary hisitraka izany avokoa  ny tanora manerana ny Nosy”, hoy ihany izy. Nohitsiny fa tsy miandry ny  hahalany azy ho filoham-pirenena ny tenany.

Raikitra ny fifaninana  tetikasa…

Hisokatra sahady, amin’ny herinandro ho avy io, izany  fifaninanana tetikasa ho an’ny tanora eo amin’ny fandraharahana sy fihariana  izany. Notsiahiviny amin’ireo tanora rahateo fa efa nanana  orinasa ny tenany raha  vao  19 taona.  “Nanahirana  ny nitady famatsiam-bola, saingy nahazo tamin’ny alalan’ny banky ihany ny tenako noho ny ezaka natao. Tokony hatao ho an’ny  rehetra ny famatsiam-bola tahaka izany.  Hiteraka fampandrosoana  haingana sy maharitra  ho fanarenana ny firenena izany”, hoy izy.

Fanarenana ny tontolon’ny fanabeazana sy fampianarana

Ankoatra izany,  voaresaka  koa ny resaka fanofanana sy ny tontolon’ny asa amin’ny ankapobeny. Teo koa  ny hampihenana ny olana  eny anivon’ny fampianarana ambaratonga ambony. Ny hijerena ny lesoka  sy ny hanarenana izany ka hananganana ambaratonga fanofanana araka asa manokana. Natsidiny koa ary mbola  hitondrany famelabelarana ny fanatsarana ny tontolon’ny fanabeazana sy ny fampianarana  eto amintsika amin’ny fotoan’ny  fampielezan-kevitra.

Randria

News Mada0 partages

Karate-section Avaradrano: le club Akka réalise un brillant parcours

Le championnat de la section Avaradrano de karaté qui s’est tenu samedi dernier, à l’espace Pic vert Ambatobe, a été couronné de succès. La compétition a réuni 50 combattants venant de trois clubs différents, le Kokaju, TFSKA et l’Akka Avaradrano.

Ce dernier s’est placé au premier rang dans le classement général.

Le club Akka Avaradrano a récolté 6 médailles d’or et 4 d’argent. Les karatékas de ce club ont accompli de belles démonstrations en kumite individuel, enchaînant succès après succès presque dans toutes les catégories. En cadets, ils ont doublé leur gain grâce à Finoana Christian et Kenny, en raflant les titres de champion et vice-champion en kumite individuel. Mêmes résultats pour la catégorie juniors hommes avec Worlando et Mickael (Akka), et Taratra et Danil (Akka) pour les -84 kg hommes.  Bien que les deux autres clubs aient joué de leur mieux, le Kokaju a obtenu 2 médailles d’or en kata individuel et TFSKA a conservé une médaille d’or, au classement général, l’Akka se trouve à la première place.

Miarintsoa R.

Résultats du championnat de la section Avaradrano en karaté

Kata individuel :

Cadettes : Nomena (TFSKA) bat Mitia (Kokaju)

Juniors dames : Junko (Kokaju) bat Tsiky (TFSKA)

Junior hommes: Adore (Kokaju) bat Maharitra (TFSKA)

Kumite individuel:

Cadettes: Nomena (TFSKA) bat Mendrika (Kokaju)

Cadets : Finoana Christian (Akka Avaradrano) bat Kenny (Akka Avaradrano)

Juniors dames : Sarah (Akka Avaradrano) bat Valisoa (Kokaju)

Juniors hommes : Worlando (Akka Avaradrano) bat Mickael (Akka Avaradrano)

-60 kg hommes : Tanjona (Akka Avaradrano) bat Toky (Kokaju)

-67 kg hommes : Billy (Kokaju) bat Tsilavo (Akka Avaradrano)

-75 kg hommes : Haja (Akka Avaradrano) bat Maxime (TFSKA)

-84 kg hommes : Taratra (Akka Avaradrano) bat Danil (Akka Avaradrano)

 

News Mada0 partages

BASKETBALL: Tsiroanomandidy abritera le Mada U18

 

Le Championnat national de basketball se poursuit. Après  la catégorie U16, c’est au tour des  hommes et femmes U18 d’entrer en lice. La région Tsiroanomandidy accueillera cette compétition du 6 au 14 octobre. En attendant, le Championnat de Madagascar pour les U16 s’est bien déroulée à Vangaindrano.

Coup double pour MB2 All Analamanga qui a remporté les coupes féminine et masculine. Chez les filles, MB2 All a connu au final une défaite face à Cospn 2 East. Ces deux équipes se sont séparées sur un score de 64 à 48. Côté garçons, à l’issue d’un match très serré, FFPRO BCTM Vakinankaratra  s’est inclinée, 57 à 56, devant l’équipe de MB2 All Analamanga.

Tan Miou Alicia de Cospn 2 East et Willy Randrianarivo de Fandrasa Matsiatra Ambony ont été acclamés. Ils sont, en effet, les joueurs qui ont eu le plus grand nombre de points. Les basketteurs de MB2 All, à savoir, Hanitrinomena Tokiniaina, chez les filles et Heritiana Safidy, chez les garçons, ont raflé les titres de meilleurs joueurs.

 

Miarintsoa R.

 

News Mada0 partages

Kitra – Cnaps Sport sy Elgeco Plus: tsy miverina ny lalao fa “tirs au but” avy hatrany

Mitohy ny lalao eo amin’ny Cnaps Sport sy ny Elgeco Plus, hiady ny tapakila faharoa, hiatrehana ny famaranana, hiadiana ny amboaran’i Madagasikara, taranja baolina kitra “Telma coupe de Madagascar”.

Notapahin’ny teknisianina sy ny komity mpitantana eo anivon’ny federasiona malagasin’ny baolina kitra, nivory tetsy amin’ny foiben-toerany tetsy Isoraka, omaly alatsinainy fa tsy averina iray manontolo intsony, ny lalao manasa-dalana, hiadiana ny amboaran’i Madagasikara “telma coupe de madagascar”, hifandonan’ny Cnaps Sport Itasy sy ny Elgeco Plus Analamanga fa avy hatrany dia miatrika ny fandakana ny “tirs au but”, ny ekipa roa tonta. Fihaonana, hotanterahina, anio talata tolakandro, manomboka amin’ny 2 ora sy sasany, etsy amin’ny kianjaben’ny Mahamasina.

Tsy misy miova ny mpilalao, tao anaty taratasin-dalao sy ny mpitsara ary ny kianja fa eo Mahamasina no hanatanterahina izany. Tsy misy vidim-pidirana intsony kosa ny fanarahana izany, amin’ity. Sambany teo amin’ny tantaran’ny fifaninanam-pirenena, no nisy ohatra ity.

Voalaza fa tsy niala tamin’ny fitsipiky ny fifaninanana, navoakan’ny federasiona iraisam-pirenena, roa taona lasa izay, ny nakana izao fanapahan-kevitra, izao.

Raha tsiahivina, fihaonana tsy tontosa hatramin’ny farany, ny alahady lasa teo, fa nifarana teo amin’ny fanalavam-potoana 120 mn, ny lalao raha tokony hiroso tamin’ny fandakana ny “tirs au but”,izay tsy afaka notontosaina noho ny fahamaizinan’ny andro.

Nisaraka ady sahala, 1 sy 1 ny roa tonta tao anatin’ny fe-potoana ara-dalana, 90 mn sy ny fanalavam-potoana 15 mn indroa miditra.

Efa tafita hiatrika  ny famaranana, ny AS Adema, rehefa nandresy ny Uscafoot, tamin’ny isa, 2 no ho 1. Ho fantatra, anio, izany izay hihaona amin’ny ekipan’Ivato, eo amin’izany famaranana, ny  “telma coupe de Madagascar”, izany.

Tsy miova ny daty sy ny toerana hanaovana ny famaranana fa ny alahady 7 oktobra, ho avy izao, etsy amin’ny kianjaben’ny Mahamasina, ihany.

 

Tompondaka

 

News Mada0 partages

Basikety – Mada U18: hatao any Tsiroanomandidy

Mitohy hatrany ny fifaninanam-pirenena, eo amin’ny taranja basikety. Taorian’ny fahavitan’ny an’ny sokajy U16, hiditra an-tsehatra indray ny U18 lahy sy vavy. Hampiantrano izany, ny faritra Tsiroanomandidy, ny 6 ka hatramin’ny 14 oktobra, ho avy izao. Mandra-piandry izany, tontosa soa aman-tsara tany Vangaindrano, ny fiadiana ny ho tompondakan’i Madagasikara, ho an’ny U16.

Nanao pao-droa, ny MB2 All Analamanga, izay nandrombaka ny amboara teo amin’ny vehivavy sy ny lehilahy. Ho an’ny tovovavy, resin’ny MB2 All teo amin’ny famaranana, tamin’ny isa, 64 no ho 48 ny Cospn 2 Antsinanana ary ny FFPRO BCTM Vakinankaratra kosa no resin-dry zalahy, teo amin’ny lehilahy. Isa tery, 57 no ho 56 no nisarahan’ny roa tonta.

Voahosotra ho mpilalao nahatafiditra baolina be indrindra, i Tan Miou Alicia, avy amin’ny Cospn 2 Antsinanana sy Randrianarivo Willy, avy amin’ny Fandrasa Matsiatra Ambony. Lasan’ny mpilalaon’ny MB2 All daholo kosa ny mpilalao mendrika dia i Hanitrinomena Tokiniaina, teo amin’ny tovovavy sy Heritiana Safidy, ho an’ny tovolahy.

 

Tompondaka

 

News Mada0 partages

Antsohihy: deux morts, 11 blessés dans un accident

Un camion et un minibus Mazda sont entrés en collision avant-hier à Antsohihy. Le bilan fait état de deux morts et 11 blessés.

Un terrible accident de la circulation est survenu avant-hier sur la RN6, à environ 3 km de l’entrée de la ville d’Antsohihy, plus précisément sur la route à hauteur d’Anjiabe. Deux personnes ont perdu la vie et onze autres sont sorties avec des blessures plus au moins importantes à la suite d’un choc entre un minibus Mazda et un camion.

La présence d’un tracteur sur la route et la défaillance des freins du camion seraient à l’origine de l’accident.

Selon les explications, un accident s’est produit sur le même endroit,  il y a quelques jours. Un poids lourd a fait une sortie de route pour s’écraser dans un ravin. Un tracteur a donc été mobilisé pour extraire  le camion de là. Et au moment de l’accident de dimanche, le tracteur était encore sur place pour les opérations de dépannage. «Une partie du tracteur dépassait l’accotement du fait que la chaussé était étroite, ne permettant pas aux véhicules de se croiser normalement. Les automobilistes devaient donc attendre que la voiture d’en face passe avant de se frayer le chemin », a indiqué une source locale. Sur ce fait, un taxi-brousse Mazda roulait à vive allure, étant convaincu qu’il s’est engagé le premier sur la route avant le camion. Pourtant, il ne savait pas que le poids lourd qui roulait également à grande  vitesse qui venait à sa rencontre n’avait plus de freins. D’où le choc violent entre les deux véhicules. Ils ont été projetés ensemble dans le ravin.

Comme le taxi-brousse, le camion a subi d’importants dégâts. Onze passagers ont été grièvement blessés. Un des chauffeurs et une passagère y ont perdu la vie. La police est chargée de l’affaire.

Ando Tsiresy

 

News Mada0 partages

Sécurité maritime: 40 experts dans nos murs

40 experts issus de 12 pays sont actuellement dans nos murs depuis hier à l’occasion de la Conférence régionale sur la sécurité maritime. Prévue se tenir durant trois jours à Antananarivo, la conférence est organisée par l’Organisme des Nations unies pour les migrations (OIM), la Commission de l’océan Indien (COI) et Interpol, dont l’objectif est de renforcer la sécurité des frontières maritimes africaines. «Faciliter la circulation des biens et des personnes de manière sûre et ordonnée reste une des préoccupations essentielles dans les ports et le long des frontières maritimes», a fait savoir le directeur régional de l’OIM, Jeffrey Labovitz. Et lui d’ajouter que, «Cette Conférence représente une opportunité inédite pour renforcer les approches collaboratives au niveau régional par rapport à des menaces et risques dont la traite des êtres humains et le trafic illicite de migrants».

La Conférence qui entre dans le cadre du programme «Better migration management (BMM – Meilleure gestion des migrations)», a pour objectif d’ «Améliorer la gestion des migrations en Afrique de l’est en particulier, pour réduire la traite des êtres humains et le trafic illicite de migrants, en prenant en considération les contextes spécifiques des différents Etats», précise le communiqué reçu hier. Parmi les pays partenaires du programme figurent Djibouti, l’Ethiopie, la Somalie, le Soudan, les Comores, la France (Réunion), Madagascar, l’Ile Maurice, le Mozambique, les Seychelles et la Tanzanie.

La coordination des opérations conjointes en mer reste importante en vue de renforcer la gouvernance maritime. «Les deux accords régionaux Mase (Programme de sécurité maritime) établissent les bases de ces mécanismes régionaux pour la sécurité maritime. Cinq Etats ont signé ces accords mais il est absolument indispensable que les autres Etats rejoignent et signent ces accords pour assurer une architecture de gouvernance de la sécurité qui soit forte et pérenne dans l’océan Indien occidental», a indiqué le SG de la COI, Hamadi Boléro.

 

T.N

News Mada0 partages

Vatovavy: amélioration du transport à Mananjary

Le secteur du transport routier est en pleine mutation dans la Commune urbaine de Mananjary. Outre les travaux de réfection de routes, une nouvelle gare routière sera opérationnelle dans quelques semaines dans cette ville de la région Vatovavy-Fitovinany.

Mananjary se dote d’une gare routière aux normes requises. Le directeur général de l’Agence de transport terrestre (ATT), le colonel Jeannot Reribake, a annoncé au cours de sa visite sur les lieux le transfert des coopératives de transport, exploitant les lignes reliant le district vers cette nouvelle infrastructure construite dans le fokontany d’Ambatolambo, dans la seconde moitié du mois de novembre prochain. Les concernés lui ont toutefois  proposé un report de l’opération, lors d’une rencontre organisée dans la ville de Mananjary, le 29 septembre dernier. Les transporteurs ont signifié à cet effet au directeur général de l’Agence de transport terrestre (ATT) leur volonté d’adhérer au changement initié, mais souhaitent intégrer leur nouveau lieu de travail, vers le mois de janvier de l’année prochaine, pour mieux s’y préparer. Le numéro un de l’ATT leur a confirmé en outre la mise en place de l’une de ses succursales sur les lieux, pour une bonne coordination du secteur transport dans cette partie de Madagascar.

Ce crochet à Mananjary a aussi permis aux responsables de l’Agence de transport terrestre de constater de visu l’état d’avancement des travaux de réhabilitation des axes routiers de la ville. A raison d’une capacité de bitumage de 100 mètres par jour, l’entreprise pourra achever les travaux dans le courant de ce mois d’octobre, selon les estimations des techniciens de l’ATT.

Manou

 

News Mada0 partages

KMTM: le Nouvel an malgache sur le tapis

Les adeptes du Nouvel an consensuel malgache s’attellent à son officialisation depuis l’instauration d’une date fixe à la célébration. Chaque foyer est invité à valoriser cette décision en l’adoptant.

Le Comité d’organisation du Nouvel an malgache consensuel (KMTM) engage une autre paire de manches dans l’officialisation du Nouvel an consensuel. Les démarches destinées à l’adoption de la date du 22 septembre par les autorités sont en cours, depuis la célébration du Nouvel an dans la Matsiatra Ambony. L’objectif étant d’ordonner un jour férié à la date indiquée avant la prochaine manifestation, prévue à Toamasina, en 2019, selon le conservateur des patrimoines de la Tranoben’ Imerina à Ambohimanga, Robert Randrianantoandro, au cours d’une interview à la presse. «Toute polémique sur le mode de calcul calendaire doit être mise de côté face à cette décision commune des notables issus des 22 ethnies de Madagascar».

L’adoption de cette date par chaque foyer est souhaitée en préservation des valeurs traditionnelles.

 

Manou

 

 

 

 

News Mada0 partages

Mananjary: trano miisa 385 indray kila hotohoton’ny afo

Ny akanjo teny an-koditra sisa! Ravaravan’ny afo indray ny tanànan’Ankadirano Ambony sy Masindrano ao Mananjary, afakomaly alina. Nanano sarotra ny famonoana ny afo noho ny tsy fahampian’ny fiaraben’ny mpamonjy voina…

Nijoalajoala ny afo nandritra ny fahamaizan’ny trano miisa 385 tafo tao Ankadirano Ambony sy Masindrano ao Mananjary, afakomaly tamin’ny 9 ora alina. Raha ny angom-baovao farany voaray avy any an-toerana, omaly miisa 1497 ireo olona tsy manan-kialofana. Toerana manakaiky ny ranomasina ity nitrangan’ny fahamaizana ity. Raha ny fampitam-baovao voaray, tandrevaka nataona lehilahy iray mamon-drongony tao amin’ny tokantrano iray no nitarika ny firehetan’ny afo ka nalaky niitatra tamin’ireo trano rehetra teo amin’ny manodidina. Nalaky ny fiitaran’ny afo ary tsy voafehy intsony ny afo taorian’izay. Ny mponina teo an-tanàna ihany no nifanome tanana tamin’ny famonoana ny afo. Nisy fiaraben’ny mpamonjy voina iray ihany ao Mananjary , saingy tsy nahasahana ny famonoana ny afo izany. Olon-tsotra tsara sitrapo tao an-tanàna kosa no nanampy tamin’ny famonoana ny afo. Efa tamin’ny misasakalina kosa vao maty izany. Tapitra lasa lavenona avokoa ny ankamaroan’ny entan’ireo fianakaviana niharam-boina. Na teo aza anefa ny fahavoazana, tsy nisy kosa ny aina nafoy na naratra fa avotra soa aman-tsara ireo niharam-boina. Manao antso avo amin’ireo tompon’andraiki-panjakana ireo niharam-boina mba hijery akaiky azy ireo manoloana izao voina mihatra izao. Tsy mbola nisy solontenam-panjakana tonga nijery ireo niharam-boina rahateo hatramin’ny omaly, raha ny filazan’ireo niharam-boina hatrany. Mangataka ihany koa ireo mponina ao Mananjary amin’ny tokony hampitomboana ny isan’ny fiaraben’ny mpamonjy voina mba hahafahana mifehy ny afo ao anatin’ny fotoana fohy. Eo koa ny tokony hijerena akaiky ny drafi-panajariana ny tanàna satria manano sarotra ny fidirana ny tanàna noho ny haterin’ny lalana.

J.C

News Mada0 partages

Miarinarivo: nidoboka am-ponja ireo dahalo telo lahy nahatrarana basy

Naiditra am-ponja vonjimaika ao amin’ny fonjan’i Miarinarivo, omaly ireo dahalo telo voarohirohy ho nahatrarana basy vita gasy iray. Araka ny fanazavan’ny zandary, tratra tao amin’ny toerana iray atao hoe Ambohimarina, fokontany Ambohibary Atsinanana, kaominina ambanivohitra Andolofotsy, ny 27 septambra 2018 teo ireto dahalo ireto. Voalaza fa raindahiny amin’ny fanafihana mitam-piadiana sy halatra omby ireto malaso ireto. Tratra tany amin’izy ireo koa ny basy vita gasy iray. Nohamafisin’ny zandary fa efa nokarohina hatry ny ela ry zalahy ireto ary maro ny olona efa nitondra faisana tamin’izy ireo. Loharanom-baovao marim-pototra no nahafahan’ny zandary nanao ny fanarahan-dia ireto dahalo ireto ka niafara tamin’ny fisamborana azy ireo izany. Niaiky ny heloka vitany izy ireo nandritra ny famotorana nataon’ny zandary.

Sarona tao anaty taksiborosy koa ny lehilahy roa nitondra basy vita gasy iray nandritra ny fisafoana nataon’ireo zandary manao ny “Opération Mandio” tao amin’ny fokontany Bekatseko, kaominina ambanivohitr’Andapabe, distrikan’i Sambava, ny 28 septambra 2018 teo. Nahazo loharanom-baovao momba ireto roa lahy mitondra basy ireto ny zandary ka niroso tamin’ny fisavana ny entan’ny mpandeha tao anatin’ilay taksiborosy ka hita tokoa ilay basy. Nogiazana ao amin’ny poste avancé ao Amboangibe ilay basy raha tazonina anaovana fanadihadiana kosa izy roa lahy.

J.C

News Mada0 partages

Tapitra ny herinandro: tsy hita taratra ny akon’ny “operation coup de point”

Tsy mivaha ny olan’ny fako eto Antananarivo Renivohitra. Herinandro katroka izao no nilazan’ny tompon’andraikitra tao amin’ny Samva fa hoesorina ao anatin’ny herinandro ny fako misavovona eto Antananarivo Renivohitra.

Hatramin’izao anefa, tsy mbola mahatsapa izany fanalana ny fako izany ireo mponin’Antananarivo. Porofon’izany ny fanehoan-kevitra an-dalam-be nataon’ireo andian’olona, ny asabotsy teo, nanoloana ny lapan’ny tanàna milaza fa leo fako ny mponina ka mitaky ny fandraisan’andraikitra haingana.

Maloto ny tanàna, miely ny fofona ratsy, miparitaka ny voalavo, tsentsin’ny fako ny lakandrano…. kiriko ny mpandalo. Efa miparitaka amin’ny velaran-tany mihoatra lavitra ny haben’ny dabam-pako ny fako amin’ny toerana maro eto Antananarivo.

Tsy mbola hita misongadina ny fampanantenana nataon’ny Samva, hatreto. Na kamiao iray aza tsy tazana mivezivezy, indrindra ho an’ireo toerana takontakona, toy ny eny amin’ny boriborintany VI. Ny eny Ambatolampy, efa hanapaka lalana mihitsy ny fakobe.

Etsy andaniny, nilaza ny kaominina fa tsy eo ambany fitantanan’izy ireo intsony ny fitaomana ny fako mankeny Andralanitra fa efa an’ny Samva madiodio. Raha ny fanazavan’ny lefitra voalohan’ny CUA, dia olana eo amin’ny “commission nationale de marché”, izay tsy mamoaka ny anaran’ireo mpanatanteraka ny tolotr’asa amin’ireo kamiao no misy amin’izao fotoana ka tsy ampy ny kamiao iasana.

Mitaona ny fako any amin’ny elakela-trano mankeny amin’ny dabam-pako no ataon’ny kaominina fa tsy mitatitra izany any Andralanitra.

Olana miseho isan-taona, indrindra rehefa faramparan’ny taona, toy izao, ny fitobian’ny fako. Mbola ho avy indray koa ny fiakaran’ny karazana voankazo dia vao mainka ho betsaka ny fako mivangongo ary mitovy ny olana isan-taona ihany no hovoizin’ireo tompon’andraikitra. Tsy misy ny vahaolana maharitra ka ny mponin’Antananarivo no miaritra ny ratsy.

Tatiana A

News Mada0 partages

Festival Donia – APMF: tsy nahitana tranga loza an-dranomasina  

Vita ny herinandro lasa teo ny Festival Donia, andiany faha-25, fanao any Nosy Be. Hetsika fanehoana ny kolontsaina eto an-toerana sy aty amin’ny ranomasimbe Indianina izy io sy fisarihana mpizahatany. Lohahevitra nosafidiana ny “Fiarahan’ny rehetra ho an’ny fandriampahalemana”, amin’ny lafiny iray, midika fisorohana ny loza amin’ny fitaterana an-dranomasina. Manana anjara andraikitra lehibe amin’izany ny sampana misahana ny seranan-tsambo, ny APMF (Agence potuaire maritime et fluvial).

Ao anatin’izay fisorohana ny loza izay ny fandrindrana ny asa momba ny fitaterana rehetra sahanin’ny APMF. Tanjona ny tsy hisian’ny loza. Koa nampitomboina ny mpiasa, araka ny andraikiny avy, nanara-maso ny famonjen’olona ny fety tany Nosy Be, sady fivantanan’ireo mpizahatany, vahiny sy teratany.

« Betsaka ireo fepetra noraisina ho fisorohana ny loza,  toy ny fampianarana ireo mpandeha amin’izay tokony hataony sy fantany momba ny fitaterana an-dranomasina ; ny fampahafantarana ny sazy amin’ireo izay tsy manara-dalàna », hoy ny talem-paritry ny APMF any Diana, Ratovonjanahary Pascal. Hentitra ny fanaraha-maso ireo tantsambo sy ny fitaovam-pitaterana fampiasan’izy ireo.

Nivonona koa ny APMF, manana ny sambo Tosca sy ireo mpiara-miasa aminy, manana ny azy koa,  raha sendra loza. « Noraisina izao fepetra izao sy hotohizana fa tsy amin’ny festival Donia ihany, hahasarika mpizahatany hatrany ny any Nosy Be”, hoy  Ratovonjanahary Pascal.

 

R.Mathieu

News Mada0 partages

Tondradrano: vonona amin’ny fitaovana ny mpamonjy voina

Nahazo fitaovana maoderina entina hanatsarana ny asany sy hanampiana haingana ny mpiara-belona ny sampana mpamonjy voina etsy Tsaralalàna. Nahitana fisintonana rano raha sendra misy ny tondradrano izay mahavita mitroka rano 6 000 litatra isaky ny iray minitra izany fitaovana izany. Azo entina any anelakela-trano saro-dalana hamonjena ara-potoana ireo traboina izany.

Eo ihany koa ny kojakoja maro ampiasaina amin’ny famonjena voina. Ankoatra izany, nahazo fitaovana ampiasaina amin’ny asany sy ahafahany miaro ny tenany ny mpamonjy voina. Na sarotra aza ny lalana nitondrana ny fitaovana teto an-tanindrazana, tsy nikely soroka ireo mpanome fa tonga eto Antananarivo Renivohitra ireo fitaovana ireo.

Anisan’ny lesoka hatramin’izay ny tsy fahafahan’ny mpamonjy voina miditra amin’ny toerana feno elakela-trano vokatry ny tsy fisian’ny fitaovana mifandraika amin’izany. Voavaha, araka izany, ny olana ankehitriny.

Tatiana A

Ino Vaovao0 partages

MISS BOENY : Ao amin’ny New Park Resort no ofanina ireo mpifaninana Miisa folo

Teny amin’ny New Park Resort izy ireo no napetraka sy nomena fiofanana. Nampianarina azy ireo ny fomba mendrika tokony hananan‘ izany miss izany. Ny fahalalam-pomba sy fahaiza-miaina rehetra tokony ho hainy hitondrany ny tenany, ny fomba fisakafoanana ary fomba fiteny. Fa nianaran’izy ireo manokana ihany koa ny fanatanjahantena, ny fiakanjoana, ny filatroana ary ny fifehezana ny teny vahiny sy ny kabary. 

Na tao anatin’ny mason-tsivana aza ny fahalalana ankapobeny sy fifehezana teny vahiny dia mbola tsapa ho marefo izy ireo. Marihina anefa fa ny voafidy ho miss Madagascar dia hisolo tena  an’i Madagascar amin’ny fifaninanana Miss Monde ary ny faharoa amin’ny fifaninanana  Miss Univers. Avy eto Mahajanga avokoa ny ankamaroan’izy ireo ary misy solontena avy any Ambondromamy. 16 taona ny zandriny indrindra ary 24 taona ny zokiny amin’izy ireo. Omaly sabotsy moa no natao tao amin’ny Baobao Tree ny famaranana.

Vanessa

Ino Vaovao0 partages

FANOMANANA NY JMJ MADA IX : Nidina tany Mahajanga ny Praiminisitra Ntsay Christian

Maro ireo fotodrafitrasa efa nisy no nohatsaraina handraisana ireo tanora, ary maro ihany koa ireo fotodrafitrasa no nohatsaraina. Tanora miisa 30 000 eo no andrasana amin’ny faran’ny herinandro io, hanao fivahiniana masina eto Mahajanga. Miaraka amin’ireo ray aman-dreny sy mpanabe dia mety tafakatra hatrany amin’ny 50 000 isa ny vahiny. 

Tonga teto Mahajanga ny praiminisitra Ntsay Christian ny faran’ny herinandro teo nijery ny fandrosoan’ny asa rehetra.  Niara-nivory tamin’ireo tompon’andraikitra isan-tsokajiny tao amin’ny hotely Baobab tree izy ny marainan’ny sabotsy ary  nijery ifotony ihany koa ireo fotodrafitrasa vita. Anisany nahazo tsiny ny Jirama satria mbola maro ireo asa tsy vita. Toy izany koa ny lisea teknika izay mbola tsy nokasihina mihitsy. Ho fandraisana ireo tanora katolika ireo dia namboarina ny sekoly maro. Nohatsaraina ny trano fidiovana sy fivoahana ho an’izay manana ary ny tsy manana nananganana vaovao. Miisa 13 ireo toerana nohajariana handraisana ny tanora.

Efa mipetrapetraka ny fanomanana

Ankoatra izany dia nodiovina manokana koa ny toerana misy ireo tanora voafonja satria anisany tafiditra ao anatin’ny fandaharam-potoanan’ireo mpivahiny ireo ny hitsidika ireo voafonja. Eny amin’ ireo toerana ireo no handraisan’ireo tanora ny katesizy sy ifanakalozany hevitra miaraka amin’ny Eveka satria hisy eveka tsirairay amin’ireo toerana ireo, izay hitarika ny fampianarana araka ny mahazatra rehefa fotoanan’ny JMJ. Paroasy sy sekoly no toerana nosafidiana hanatanterahana izany fandalinam-pinoana izany dia ny ao Tsaramandroso, Saint Gabriel, Notre dame, sainte Jeanne d’Arc, oniversité, katedraly, école normale, Belobaka, Amborovy, Tsararano, Antanimasaja, Antanimalandy, Mahabibo. Maro koa ny lalana namboarina eto Mahajanga ka anisan’izany ireo lalana miditra ny tanàna  : lalam-pirenena fahaefatra iny sy ny lalana mankany Amborovy, ary ny lalana manoloana ny katedraly.

Misy ihany koa ny lalan-tany nohatsaraina satria handehanan’ireo tanora hamakivaky ny tanàna avy ao Tsararano hatreny Belobaka. Ankoatra izay dia maro ihany koa ny lavadrano namboarina. Ny andrin-jiro nasiana jiro, ny toerana tsy nisy jiro hatrizay, nahazo jiro. Mijanona ho an’i Mahajanga ireo fotodrafitrasa ireo rehefa vita ny fivahiniana masina izay tsy hifarana raha tsy ny 14 oktobra izao.

Vanessa

Ino Vaovao0 partages

FAMPIELEZAN-KEVITRA : « Hisy ny sazy henjana ho an’ireo kandidà minia mandika lalàna »

Samy hitondra ny paikady sy ny lamina rehetra hoenti-mandresy lahatra ny vahoaka izy ireo ao anatin’izany saingy kosa misy ny aro fanina tsy maintsy hifehy ny kandidà tsirairay avy.

Tanjona ny hanatanterahana ny fifidianana milamina. Anisany manana anjara andraikitra goavana ao anatin’ izay fampanjakana ny filaminana izay ihany koa ny kandidà tsirairay, indrindra ao anatin’ ny fiatrehana ny fampielezan- kevitra. Manoloana izany indrindra dia namoaka fanambaràna ny teo anivon’ny prefektioran’ny polisy, ny jeneraly Ravelonarivo Angelo. Misy ny fepetra tsy maintsy apetraka ahafahana mifehy ireo kandidà hisorohana ny fifandrafiana sy ny fihantsiana ady eny an-kianja rehetra eny. Fantatra fa misy ny andinin-dalàna natao hifehy ny amin’ny fitondran-tenan’ireo kandidà, mamaritra ny zavatra azon’izy ireo atao sy ny tsy azony atao mandritra ny fotoana hanatanterahana ny fampielezan-kevitra.

Fanafoanana ny filatsahan-kofidiana

Anisany voararan’ny lalàna ny tsy fahazoan’ireo kandidà manao fampielezan-kevitra miharo fihantsiana na manaratsy ireo kandidà mpifaninana aminy. Nilaza araka izany ny prefet “fa iharan’ny sazy henjana ireo kandidà izay minia mandika lalàna”. Hentitra ny teo anivon’ny prefektiora raha nilaza fa mety hiafara amin’ny fanafoanana ny filatsahan-kofidian’ilay kandidà (disqualification) izay tsy fanaraha-dalàna ataony izay. Marihana fa misy hatrany ireo dingana sy fanarahan-dalàna ataon’ ireo kandidà mialoha ny hanaovany hetsika eo amin’ny toerana iray. Tafiditra ao anatin’izany,  ny tsy maintsy akan’izy ireo taratasy fahazoan-dalana any amin’ny prefektioran’ny tanàna mialoha ny hanatanterahany ilay hetsika famoriam-bahoaka. Tsy maintsy apetraka ny lamina rehetra tahaka izany mba hisian’ny fifanajana eo amin’ireo kandidà sy ny mpanohana azy.

Ankoatra ny andron’ny fampielezan-kevitra dia nanambara hatrany ny préfet fa hisy ihany koa ny fitsipika apetrak’izy ireo mandritra ny androm-pifidianana, toy ny tsy fahafahana mivarotra zava-pisotro misy alikaola. 

Avotra Isaorana

Ino Vaovao0 partages

TANORA MANOHANA NY KANDIDA RAJOELINA : Tafajoro ny ivon-toeram-pihaonan’i...

Mivondrona ao anatin’ny fikambanana IRK na Isika Rehetra miaraka amin’ny Andry Rajoelina Kaominaly izy ireo.

Omaly no nampahafantarina tamin’ny fomba ofisialy ny fisokafan’ny ivon-toerana natao hifaneraseran’ireo mpikambana tetsy an-tampon-tanànan’ Ambohibao Antehiroka izay ahitana ireo antoko miisa 18. Izy ireo dia vonona hifanome tanana ary manohana tsy misy fepetra ny kandida Andry Rajoelina. “Am-pitiavana tanteraka no hanaovanay izao hetsika fanohanana an’andriamatoa filoha Andry Rajoelina izao ary tsy misy faneriterena ankolaka izany ary tsy mitaky valim-babena. Iray tsy mivaky ireo antoko politika mivondrona ety amin’ny faritra Ambohibao Antehiroka ary manome toky fa hampandany 85 isan-jato an’ny kandida laharana 13”, hoy ny nambaran’ny filohan’ny antoko pro-ANR Ambohibao Antehiroka, Rivolalaina Arthur.

“Tsy ilaina goaik’antitra intsony eto amin’ny firenena”

Resy lahatra tanteraka amin’ireo vinan’asa ho fampandrosoana an’i Madagasikara izay napetraky ny kandida Andry Rajoelina izy ireo, io no anisany antony nanosika azy ireo hanohana ity kandidà ity. “Efa ela nandinihana sy namakafakana izahay mpikambana rehetra ato amin’ny IRK, nahatsapa izahay fa ny vina izay atolotry ny IEM irery no tena maharesy lahatra sy hitondra fampandrosoana ho an’i Madagasikara. Mazava rahateo ny voafaritra ao anatin’io vinan’ny IEM io ary azo tanterahina tsara mandritry ny fotoana fohy”, hoy hatrany ny fanazavany. 

Tanora indray no andrandrain’ny maro hitondra sy hitantanana ny firenena ankehitriny. Tanora manana vin’asa matotra sady manana finiavana tena hampandroso marina ny firenena.  “ Tsy ilaina goaik’antitra intsony eto amin’ny firenena, izy ireo no namotika sy nampivarina an-kady ny vahoaka Malagasy, ka rariny sy hitsiny raha toa ka ny tanora tahaka an’andriamatoa Andry Rajoelina indray no handray an-tanana sy hanarina ny fahantran’ny Malagasy”, hoy ireo tanora marobe hanohana sy hampandany ny kandida Andry Rajoelina. 

Efa mazava, hoy izy ireo ny lalana ho an’ity kandidà laharana faha-13 ity ary manana fandresen-dahatra ireto mpanohana azy ireto fa tsy ilaina intsony ny fiodinana faharoa, “première tour dia vita”, araka ny fitenenana.

Avotra Isaorana

Ino Vaovao0 partages

RAHARAHA KARIERAN’ANJOZOROBE : Hisy fanambarana goavana hataon’ny Zanak’Androy

Voatonona ho nandray anjara mivantana tamin’ilay vono olona niseho tao anatin’ity kariera ity ny zanakalahin’ny Filoha teo aloha sy ny ekipany tamin’izany kanefa hatramin’izao tsy nisy ny valin-kafatra na fandraisan’ andraikitra avy amin’ny fanjakana hatreto. Ankilany nisy ihany koa ny fitakian’ny Zanak’ Androy ny hamoahana ny vatana mangatsiakan’i Mandignisoa kanefa dia mbola tsy hita mazava izay tena fandraisan’ andraikitry ny fanjakana. 

“Fihetsika anisany mahagaga ireto lasibatra ny tsy fisian’ny fandraisan’ andraikitry ny fanjakana na dia nisy aza ny faty olona sy rà nandriaka tany Ankaraoka-Anjozorobe. Ny nahavanona ny loza anefa dia fantatra mazava fa ny zanaky ny Filoha teo aloha, Mathieu Rajaonarimampianina”, hoy ny fanazavana voaray. Manoloana izany indrindra dia hanao fanambarana lehibe mikasika ity raharaha ity ny fianakavian’ny maty miaraka amin’ny mponina avy Androy, amin’ity herinandro ity. Ireto farany dia marobe no efa tonga eto Antananarivo.

Avotra Isaorana

Ino Vaovao0 partages

HAINTRANO TAO MAHANORO : Trano miisa 74 levon’ny afo, fianakaviana 211 tsy manan-kialofana

Araka ny tatitra voarainay teo am-panoratana omaly dia tao amin’ny Fokontanin’ Ambodirafia ao anatin’ny Kaominina Ambodirano ambonivohitr’i Mahanoro no nisehoan’ny loza. Vokany, may kila forehitra ny trano fonenana miisa 74 ary levona tamin’izay avokoa ny entana rehetra. Fianakaviana mahatratra 211 amin’izao fotoana izao no lasa tsy manan-kialofana ka nanao antso avo amin’ny mpitondra fanjakana sy ireo malala-tanana ary tsara sitrapo izy ireo hatreto mba hifamonjy amin’izao voina nahazo izao.  

Omaly alatsinainy   ihany dia efa nisy ny fanampiana voaray avy tamin’ny Lehiben’ny Distrika sy ny eo anivon’ny BNGRC, vary miisa 20 gony no azon’ireto traboina, izay hotsinjaraina amin’izy ireo. Nandritra ny fanadihadiana nataon’ny mpitandro filaminana dia mbola tsy fantatra mazava izay tena antony nahatonga ny afo, ary mbola  mitohy ny fikarohana. Ireo mponina teo amin’ny manodidina no niara-nisalahy namono ny afo saingy somary nananosarotra ihany, hany  ka tsy nisy avotra intsony  ireo entana sarobidy. Soa fa tsy nisy ny aina nafoy na ny olona naratra.

Eo anatrehan’ity tranga ity dia nanafatrafatra ireo mponina ao an-toerana ny solon-tenam-panjakana  mba samy hitandrina  satria maharava fananana ao anatin’ny fotoana fohy  ny loza ateraky ny afo kanefa dia tsy afa-misaraka amintsika olombelona ny fampiasana azy. Marihana mantsy fa tao anatin’ny iray volana izay dia  trangana hain-trano miisa roa samy hafa no niseho tao amin’ity Distrika ity ka ny  tao amin’ny tanànan’ Antanambao  teo aloha teo no levon’ny afo.

Tatianà R.

Ino Vaovao0 partages

FAHA-57 TAONAN’NY POLISIM-PIRENENA : Tsy diso anjara tamin’ny hetsika ny teto Mahajanga

Ho an’ireo polisy eto Mahajanga dia saika niompana tamin’ny hetsika ara-panatanjahantena ny fankalazana, ny alahady 30 septambra teo.“Polisim-pirenena mandala fitsipika, antoky ny fandriampahalemana”, io no teny filamatra tamin’ity fankalazana ny faha 57 taona ity. Hazakazaka nihodidina ny tanàna teto Mahajanga  no nanokafana izany. Avy eo narahana lalao ara-panatanjahantena, toy ny tsipy kanetibe sy ny baolina kitra ihany koa. Nozaraina  mari-pankasitrahana ireo nahazo voalohany sy nandresy tamin’ireo karazana lalao rehetra izay natao ireo. 

Ny tale Iraisam-paritry ny polisim-pirenena eto Mahajanga no nitarika ny hetsika rehetra ary tamin’ izany no nanambarany fa tena mihatra amin’ireo polisy ato amin’ny faritany Mahajanga tokoa io teny filamatra io satria dia nisy, hoy hatrany izy, ny fanavaozana fomba fiasa amin’ny fanajana ireo fitsipika mifehy ny polisim-pirenena. Nisy mihitsy aza, raha ny tatitra azo, ireo polisy tsy maintsy nafindra toerana sy birao fiasana mba hahafahana manara-maso azy ireo hialany amin’ny toetra izay tsy mendrika teo aloha. 

Eo amin’ny resaka fandriampahalemana dia ireny hitantsika ireny ny vokatra azo tsapain-tanana izay azon’ireo polisy teto amintsika. Tsy niandry ela akory izy ireny fa taorian’ireo fanafihana mitam-piadiana dia herinandro raha farany ela indrindra dia efa sarona ny mpanao ratsy. Na teo aza ny famotsoran’ny Fitsarana ireo jiolahy izay tratran’ny polisy dia tsy mahakivy azy ireo izany, hoy hatrany ny tale Iraisam-paritry ny polisy. Samy manao ny asany rahateo ny fahefana rehetra, hoy izy ireo, ka anjaran’izy ireo ny misambotra ny mpanao ratsy ary manao famotorana amin’izy ireny. Ny Fitsarana kosa etsy andaniny mahay ny lalàna mifehy ny heloka vitan’ireo olon-dratsy ka anjaran’izy ireo ny mamoaka ny didy. 

Tsara ny manamarika fa misy ary hita tokoa ny firaisankina eo amin’ny samy polisim-pirenena eto Mahajanga eny fa na ireo any amin’ny Faritra hafa tahaka ny any Sofia sy Melaky aza. Manaporofo izany ny lalao ara-panatanjahan-tena izay vao vita any Mandritsara tamin’iny volana lasa teo iny, izay nandraisan’ireo polisy isam-paritra anjara teto Mahajanga.

Niavaka ny fankalazana ny faha-57 taona ny polisim-pirenena

Saika nanatanteraka lanonana sy fankalazana makotrokotroka avokoa ireo polisy rehetra manerana ny Nosy. Tarigetran’ izy ireo hatramin’izay  ny  ady amin’ny tsy fandriampahalemana ary efa andraikitra natao hosahanin’izy ireo rahateo koa izany. Toy ny tao Ambilobe manokana izao raha ny loharanom-baovao voaray  dia hetsika isan-karazany  no nentina nanamarihana izany tao an-toerana, toy ny hazakazaka namakivaky ny tanàna nitetezana faritra maro, narahina fotoam-pivavahana,  fiaraha-misakafo ary lalao baolina basikety.  

Nofaranana tamin’ny alim-pandihizana moa ny lanonana  ka nalai-nisaraka  ny rehetra raha ny fanazavana voaray ihany. Tonga nanome voninanitra ny fotoam-pankalazana  daholo ireo olo-manan-kaja sy solon-tenam-panjakana ary sivily mba hiara-mifety  ho mariky ny firaisankina. Araka ny loharanom-baovao voaray tany amin’ny faritra hafa teto Madagasikara  hatrany dia mitovy tsy misy valaka tamin’izay daholo ny endriky ny fanamarihana ny tsingerin-taona, toy izay koa ny tanjona napetraka  hanatsarana ny fomba fiasa.  Isany nisongadina sy hita ho mavitrika tamin’ity fankalazana ity ny tao Mananara Avaratra, Taolagnaro, faritr’i Melaky. 

Tanjona lehibe no tiana hotratrarina sy hapetraka dia ny fanafoanana ny asan-jiolahy  saingy  mbola mila ezaka sy firaisankina avy amin’ ireo polisy tsirairay  izany, mba hahatafapetraka izany ara-dalàna sy mahomby. Marihana mantsy fa anisany tsy mampilamina ny fiainan’ny mponina amin’ny andavanandro  ny firongatry ny asan-jiolahy, manampy trotraka ny vono olona sy ny maro hafa amin’ izao fotoana. Manoloana izany indrindra dia tsara raha  arahin’asa tokoa ireo tanjona napetraka,  hoy ireo mponina satria  ilain’ny vahoaka Malagasy iray manontolo ny fanampian’izy ireo eto amin’ny firenena. Izy ireo rahateo no anisany andry iankinan’ny filaminan’ny Firenena ka tokony ho modely.

Papin sy Tatianà R.

Ino Vaovao0 partages

ONIVERSITEN’I MAHAJANGA : Raikitra ny rombo, mpianatra 20 naratra ary iray naiditra hopitaly

Mpianatra 20 no nandalo teny amin’ny sampana vonjy taitra hopitaly be Androva hatramin’ ny marainan’ny alahady teo, naratra vokatry ny fifanjevoana niseho, ny alin’ny sabotsy 29 septambra teo.

Vaky loha, vaky handrina, tata-maso, potika tarehy, tapa-tongotra sy tanana vokatry ny tora-bato nifanaovan’ny samy mpianatra ary iray no tena voa mafy ka atahorana ny ainy. Raha ny fandehan’ny tantara, nanao fandraisana ireo mpianatra zandry vaovao tao amin’ny Campus Ambondrona ny fikambanan’ny mpianatra avy any Befandriana Avaratra. Tsy hay izay tena zava-niseho fa mpianatra iray taona voalohany, manaraka ny sampam-pianarana siansa, no nivoaka handeha hividy toaka tokony ho tamin’ny misasak’ alina ary nilaza fa nodarohan’ny mpianatra avy any Antsiranana. Ity farany ilay voatery naiditra hopitaly satria sady novelesina kibay ny hazon-damosiny no misy tataka eo ambony masony, ary misy vaky ihany koa ny lohany. 

Teo no naharaikitra ny rombo, ka samy nifanenjika sy nifampitoraka tao anaty haizina amin’izay ny avy amin’ny an-daniny sy ny an-kilany. Nibaribary indray ny tsy fanarahan-dalàna nataon’ireto mpianatra ireto satria fahazoan-dalana hanao fety hatramin’ny 6 ora hariva no nomena azy ireo ary voasonian’ny tompon’ andraikitra, saingy tsy voahaja izany ka natahotra azy ireo hatramin’ny mpiambina ny oniversite ka tsy nahasahy niteny.

Lasa fahazarana ny famonoana omby

Noraisin’ny oniversite an-tanana ny fitsaboana an’ireo naratra nandritra ny fifandonana. Raha efa nilamina ny disadisa teo amin’ireo samy mpianatra, volana vitsy lasa izay dia izao niverina izao indray. Raha atao ny kajy dia tsy maintsy tafiditra amin’ireo tranga izay misy ao amin’ny Campus hatramin’izay ny mpianatra avy amin’ireo faritra roa ireo, dia ny avy any Diana sy Sofia izany. Tsy maintsy hisy ihany koa raha ny feo azo, ny fampihaonana ireo mpianatra ireo hataon’ny raiamandreny avy amin’ny an-daniny sy ny an-kilany mba hamerenana ny fihavanana. Hatramin’izay moa rehefa misy tranga tahaka izao eny amin’ny oniversite Ambondrona dia misy hatrany ny famonoana omby ataon’ ireo voalaza fa nitarika ny ady. Ka lasa efa fahazarana ho azy ireo ny manao izany ary miandry ny fampihavanana indray izany ny rehetra hihinanan-kena.

Ny tena marina sy tsy azo ihodivirana dia betsaka amin’ireo mpianatra ireo no tsy mpianatra intsony. Ao ireo efa fantany fa tsy mahomby intsony ka miketrika grevy fotsiny ny ataony ao an-toerana. Misy ihany koa ireo izay tsy te hianatra intsony fa ny fifohana zava-mahadomelina no ao an-tsainy hany ka tsy mahatana izany izy ireo rehefa misy lanonana tahaka izao ka tsy mahafehy tena. Ireo ray aman-dreny moa dia sahy miaro ny zanany amin’ny maha zanaka azy ireo rehefa misy ny sazy milatsaka avy amin’ny mpitantana ny oniversite, ary saika mirona amin’ny fanomezan-tsiny ireo tompon’andraikitra mihitsy aza izany. Inona anefa ny zava-mitranga izao fa ny teo ihany no miverina ary mbola ireo mpianatra mpanao ny tsy mety ihany koa no mitarika izany tranga izany. Raha ny Oniversite eto Mahajanga dia efa fantatra hatramin’ ny ela ireo tena mpianatra vonona hianatra sy te hamita ny fianarany hatramin’ny farany. 

Ao kosa ireo manao fitaovana ny campus mba hialokalofana eto an-drenivohitr’i Boeny fa tsy misy mandeha araka ny tokony ho izy intsony ny fianarana eny fa na ny toetra maha mpianatra azy ireo aza efa tsy hita soritra eny amin’ny endriny intsony.  

Papin  

Tia Tanindranaza0 partages

Tsy fananan’asa eto MadagasikaraMitombo hatrany isan-taona

400 000-500 000 eo ny tanora mivoaka amin’ny fampianarana isan-taona saingy tsy maharaka ny tsenan’ny asa ka mahatonga ireo tsy an’asa marobe.

 

 

 Mifanohitra tanteraka any amin’ny firenena eoropeanina ny zava-misy satria mihena hatrany ny tahan’ny tsy fananana asa any an-toerana. I Italia dia nahavita nampidina ny taha ho 10,2 % tamin’ny jolay ary  9,7 % tamin’ny aogositra farany teo. Nisy fiantraikany tamin’ny zone Euro ankapobeny mihitsy satria lasa 8,1% ny salanisan’ny tahan’ny tsy fananana asa ao amin’ireo firenena mikambana ao ireo araka ny tatitry  ny Ofisy eoropeanin’ny Statistika (Euro stat) omaly alatsinainy 1 oktobra. Nanambara mihitsy izy ireo fa tsy nisy ohatr’io nandritra ny 10 taona farany satria nihena isan-taona ny mpitady asa tany nandritra izay fe-potoana izay. Eto Madagasikara anefa, 15% be izao ny tahan’ny tsy fananan’asa (taux de chômage) eto Madagasikara ary ireo tanora no maro an’isa, 3,5% ho an’ireo latsaky 25 taona  araka ny tatitry ny birao maneran-tany ho an’ny asa (B.I.T). Tsy misy anefa ny politika mazava ataon’ny fanjakana ananan’ny tanora asa. Maro be ireo tanora manampahaizana manao ny asa tsy mifanaraka amin’ny mari-pahaizany akory. Ankoatr’izay, mbola tena olana ny havitsian’ny orinasa ka tsy mahasehaka mihitsy ireo tsy an’asa maro be eto amin’ny firenena.

 

Tsirinasolo

 

Tia Tanindranaza0 partages

Mponin’Andina-AmbositraNahazo fanafody hiadiana amin’ny bilariziozy

Mponina miisa 24 000, amina fokontany 15 eo anivon`ny kaominina ambanivohitra Andina no nisitraka fanafody maimaimpoana hiadiana amin’ny aretina bilariziozy.

 

 

 

 

 Samy nahazo na lehilahy na vehivavy, hatramin’ny ankizy sy ny tanora. Ny anjaran’ny vehivavy bevohoka kosa dia ny volana desambra ny fizarana ho azy ireo. Nialoha ny fizarana ny fanafody dia nitondra fanazavana fohy ny fisehon’ny aretina ny ben’ny tanàna, Atoa Rakotozandrindrainy Raphael, ary nambarany fa lafo ny saram-pitsaboana ny aretina raha tratrany ka tsara kokoa ny misoroka mialoha sady maimaimpoana ny fizarana ho an’ny mponina Andina. Taorian’ny fizarana nataon’ny ben’ny tanàna sy ireo mpitsabo tany an-toerana dia nisy fitsidihana ny fanamboarana tetezana tao Ambinome, izay mirefy 30 metatra, ka ny fokonolona ihany no nandray an-tanana ny fanamboarana. Marihina fa tsy nanavahana antoko politika na TIM na HVM na ara-pinoana ny fizarana ny fanafody fa ho an’ireo rehetra tonga teo. Ny zoma lasa teo no nizarana ireo fanafody ireo, tao amin’ny biraon’ny kaominina Andina sy ny CSB II Ampasina-Andina. Hisy ny andiany faharoa ka ny volana aprily indray ny fanomezana manaraka  satria hatao isaky ny 6 volana ny fizarana.

 

Marigny A.

 

Tia Tanindranaza0 partages

ANTOKO HVM

Tsy izahay mihitsy no haminany izay efa ho lany sahady amin’ity fifidianana ity, hoy ny sekretera jeneralin’ny antoko HVM, Mohamed Rachid,

 

raha naneho ny heviny mikasika ireo mihevitra ho mpandresy amin’ny fifidianana sahady. Efa vonona hiatrika fampielezan-kevitra sy ny fifidianana izahay, hoy ny tenany.

BAOLINA KITRA

Ny kianja Rabemananjara ao Mahajanga aloha hatreto no heverina fa afaka handray ny lalao baolina kitra iraisam-pirenena hihaonan’ny ekipam-pirenena Malagasy sy Gineanina ekoatorialy ny 13 oktobra izao. 3 volana tsy mahazo mandray lalao moa no sazin’ny kianjaben’I Mahamasina noho ilay tsy fahaiza-mandamina farany teo.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Zokiolona MalagasyBetsaka ireo mbola misedra olana

Betsaka ireo zokiolona mbola misedra olana eto amin’ny firenena, indrindra ireo tsy manan-janaka. Saika tsy manana mpikarakara avokoa mantsy izy ireny amin’ny androm-pahanterany, hany ka betsaka ireo mivelona amin’ny asa fangatahana eny amoron-dalana.

 

 

Izany no antom-pisian’ny fikambanana Foyer de vie eny Ampasanimalo Antanimora, hoy ny dokotera Nicolas Rakotondrasoa,  tompon’andraikitra voalohany ao an-toerana. Mandray an-tanana feno ireny zokiolona tsy manam-piahy ireny izy ireo na manam-piahy ihany saingy tsy zakan’ny zanany. Manomboka amin’ny sakafo sy ny fitafiana, ny fitsaboana raha tojo tsy fahasalamana, eny hatramin’ny fandevenana. Miisa 64 ankehitriny ireo zokiolona karakarain’izy ireo. Efa 29 taona no nisiany. 97 taona no zokiny indrindra, renim-pianakaviana avy any ambanivohitra lavitra  izay  nilaza fa tena tamana tsara tokoa sady voakarakara. Mila manampy ireny zokiolona ireny ihany ny fitondram-panjakana. Manodidina ny 6 % izy ireo  manerana ny Nosy ka mendrika ny hojerena sy hokarakaraina. Nomarihina omaly ny andro maneran-tany ho an’ny zokiolona. Fizarana vary, menaka, savony no nanamarihan’ny minisiteran’ny mponina azy nanomboka ny zoma lasa teo ka zokiolona 60.000 isa no ezahina hahazo tombontsoa manerana ny Nosy. Teny Antanikatsaka Itaosy no nankalazana izany tamim-pomba ofisialy ho antsika teto amin’ny Faritra Analamanga.

Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

FISAVANA ENTANA

Raikitra koa ny fisavana entan’ny mpandeha taksibrosy ataon’ny zandary.

 

 

 

Nahitam-bokany izany satria nisy nahatratrarana basy vita gasy. Amin’ny lafiny iray anefa dia misy fiantraikany amin’ny fahalalahan’ny olona satria na ny entana aza hiharan’ny fanaraha-maso hentitra. Navoaka ny sakaosy ary nojerena tsirairay. Raha hiditra amin’izay ihany dia tokony hisy fitaovana toy ny « scanner » manomboka eto satria efa miditra amin’ny fiainana manokan’ny olona ny famoahana ny entany mba hojeren’ny rehetra. 

NOTSINDROMINY ANTSY NY VADINY

Notsindrominy antsy ny vadiny dia namono tena izy avy eo. Raim-pianakaviana iray no nahavita izany heloka bevava roa sosona izany. Tsy maty anefa izy na nihinana poizina aza. Tetsy Itaosy no nitranga ny tantara, teo imason’ny zanak’izy mivady vao fito taona. Io no nanaitra ny manodidina avy amin’ny alalan’ny hiakiaka. Faty efa mihoson-dra sy lehilahy efa malemilemin’ny fanafody no hita tao. Nosamborina avy hatrany ny nahavanon-doza raha vao nahazo ny fitsaboana sahaza azy. 

FANAFIHANA TANY ARIVONIMAMO

Jiolahy misaron-tava dimy raha kely no nanafika tany Arivonimamo ny alin’ny alahady teo. Voatifitra ny tompon-trano ary mbola miady aman’aina. Lasa koa ny vola mitentina telo tapitrisa ariary. Raha ny fantatra dia toeram-pivarotana sady trano fonenana ity voatafika ity. Matetika loatra ny heloka bevava mitranga ao Arivonimamo raha ny fitantaran’ny mponina. Rehefa tsy fanafihana dia vono olona, no matetika misy ao amin’io tanàna io. 

MPIANATRA NIFAMONO

Nifamono indray ny samy mpianatry ny oniversite tany Mahajanga. Resaka siosio nandeha fotsiny ny amin’ny hoe nisy nandratra ny mpianatra avy amin’ny foko iray ary foko iray hafa no nikasi-tanana azy. Dia raikitra ny savorovoro nandratra mpianatra maro. Voatery niditra an-tsehatra ny manampahefana mba handaminana ireo mpianatra ary nalefa teny amin’ny hopitaly izay naratra. Fa fandratoana fahalalana ambony ve no hatao eny amin’ny oniversite sa fampianarana ny olona ho biby ? 

 

 

 

LOZAM-PIFAMOIVOIZANA

Olona roa raha kely no  maty tamin’ny fifandonan’ny kamiao iray sy ny fiara fitaterana iray. Vokatry ny lozam-pifamoivoizana nitranga teo Anjiabe, tanàna iray izay alohan’ny hahatongavana any Antsohihy io. Nizara telo ilay fiara fitaterana ary nilatsaka tany anaty hantsana. Mbola mitohy ny fisokirana ny olona tao anatiny omaly. Efa tamin’ny alahady no nitranga ny loza. 

FIAKARAN’NY RANOMASINA

 Nampitandrina ny sampana mpamantatra ny toetry ny andro ny amin’ny fisian’ny fiakaran’ny ranomasina vokatry ny tafiodrivotra ivelan’ny faritra arahi-maso. Mety hiakatra telo na efatra metatra ny onjan-dranomasina vokatr’izany ary omaly no tena natahorana mafy. Mbola hitohy anio izany ary tsy azo hanjonoana na hivezivezena ny ranomasin’i Madagasikara vokatr’ity fiakarany tampoka ity. 

POLISY NANAO KOLIKOLY

Tsy nisy resaka hatreto ny tohin’ilay raharaha nisian’ny polisy sarona ambodiomby nanao kolikoly tamin’ny teratany vahiny vao tonga teo Ivato. Raha ny fantatra dia arovan’ny lehibeny mafy ny tenany eo anivon’ny polisim-pirenena. Efa mazava rahateo ny tenin’ny tale jeneralin’io vondrona io fa tsy vahaolana ny fandefasana ny sariny tamin’ny tambajotra sosialy. Rehefa izy ireo izany no tratra ambodiomby dia tsy vahaolana ny fampahafantarana ny zava-misy. Mbola ho lavitra ny ady amin’ny kolikoly eto amintsika.

Tia Tanindranaza0 partages

ANTOKO HVM

Tsy izahay mihitsy no haminany izay efa ho lany sahady amin’ity fifidianana ity, hoy ny sekretera jeneralin’ny antoko HVM, Mohamed Rachid,

 

raha naneho ny heviny mikasika ireo mihevitra ho mpandresy amin’ny fifidianana sahady. Efa vonona hiatrika fampielezan-kevitra sy ny fifidianana izahay, hoy ny tenany.

BAOLINA KITRA

Ny kianja Rabemananjara ao Mahajanga aloha hatreto no heverina fa afaka handray ny lalao baolina kitra iraisam-pirenena hihaonan’ny ekipam-pirenena Malagasy sy Gineanina ekoatorialy ny 13 oktobra izao. 3 volana tsy mahazo mandray lalao moa no sazin’ny kianjaben’I Mahamasina noho ilay tsy fahaiza-mandamina farany teo.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Gerard Noel Ramamimampionona“Loharanon`ny tsy fandriampahalemana ny olona”

Tsy misy izay tsy mitaraina manoloana ny tsy fandriampahalemana misy eto Madagasikara amin`izao fotoana. Rafitra maro no manana andraikitra amin`izany fa anisan`ny tena olana dia ny olona, hoy i Gerard Noel Ramamimampionona, filoha lefitry ny komitin`ny Fampihavanam-pirenena (CFM),

 

 avy amin`ny faritany Antananarivo. Loharanon`ny tsy fandriampahalemana ny olona ka any no mikorontana voalohany vokatry ny fahantrana, ny ady, fisaraham-bady… ka miteraka tsy fandriampahalemana eo amin`ny olona anankiray. Mila jerena ny fanabeazana, toekarena, indrindra ny asa. Mamokatra ve ny olona ? Miasa tsara ve ny olona ? Voky tsara ve ny olona ?  Notsipihiny fa tsy mialona ny olona rehefa misy soatoavina ary  rehefa tafapetraka tsara avokoa izany dia manam-panahy ny rehetra.  Nilaza izy fa raha hampanjaka ny marina sy fahamarinana, ny madio sy hiady amin`ny halatra sy ny kolikoly amin`ny tsy fandriampahalemana, iadiana mafy ny fanaovana ny tsy fandriampahalemana ho fitaovana ara-politika, hanakorontanana, tsy hisian`ny fitoniana sy filaminana mba hahafahany hiasa tsara. Ny fampiharana ny lalàna, ny sazy… miteraka tsy fandriampahalemana vaovao raha ny zava-misy amin`izao. Miteraka kolikoly, manao valifaty… ny sasany. Ny fampiasana ny lalàna dia tokony ho marina ny rehetra mampiasa azy. Ohatra, ny mpitandro ny filaminana koa dia mila manaraka ny sata mifehy azy. Mialoha ny handaminana ny rafitra sy andraikitra ao anatin`ny rafitra dia ny olona mihitsy no beazina, hoy Gerard Ramamimampionona. Ny olona amin`izao ihany koa dia tsy mahatoky fitsarana ka mila fahamatorana sy fahasahiana raha tiana ny hamerina ny hasin`ny fitsarana. Ny tompon’andraikitra mihitsy no mila manana  fahasahiana managadra mpitsara… Mila mametraka lamina ahafahana mitory mpitsara na olona ambony. Raha ny lehibe no manao ny ataony, ho sarotra ny hanadio ny olona ao ambany. Mila sahy mijoro daholo sy mandray ny andraikiny, hoy hatrany ny fanazavana.

 

Marigny A.

Tia Tanindranaza0 partages

Famokarana horonantsary sy raki-peoMitsangana ny Métatron Production

Nampahafantarina teny Ankatso afak’omaly ny fitsanganan’ny tranom-pamokarana ara-tserasera “Metatron production” hisandrahaka amin’ny asa famokarana horonantsary sy raki-peo isan-karazany.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Taom-baovao Iraisan'ny Malagasy 2019Tanjona ny hankatoavan'ny fanjakana azy ho andro tsy fiasana

Ho an’ny Malagasy rehetra ny fankalazana iraisana ny Taom-baovao izay efa niditra tamin’ny fanamarihana fanindroany tamin’ity taona ity.

 

Tanjona ny hankalazan’ny isan-tokantrano toy ireo fety rehetra,manamafy izany  ny ezaky ny vovonamben’ny Ray aman-dreny ara-drazana amin’ny fametrahana izany hankatoavin’ny fanjakana sy hanaovana azy ho andro tsy fiasana mialoha ny fankalazana any amin’ny renivohitry ny foko Betsimisaraka ny 22 septambra 2019. Izany indrindra no tsy maintsy nanapahana daty tokana tsy miovaova nandritra ny vovonan’ny lehibem-poko 22 tao Fianarantsoa.« Aoka hiala ao an-tsain’ny maro ny filazana io fankalazana io ho taom-baovaon’Andriana, ho an’ny Malagasy rehetra ny fanamarihana azy io ary taratra amin’izany ny fanamarihana io daty io tao amin’ny faritr’i Vakinankaratra ny faran’ny herinandro teo raha tao Fianarantsoa no nandray ny iviny ny 11 hatramin’ny 14 septambra. Na i Toamasina aza no handray ny ivon’ny fankalazana amin’ny taona ho avy ; tsy manakana, ary amporisihina mihitsy aza ny hisian’ny firavoravoana isam-paritra sy isan-tokatrano » hoy ny mpitahiry ny hasim-piandrianan’i Madagasikara ao amin’ny tranoben’Imerina Ambohimanga Robert Randrianantoandro. Tsy tokony hiadian-kevitra intsony ihany koa ny mahakasika ny fanandroana na ny fanisanandro na vaninandro, noho ny fanapahana niarahan’ny Raiamandreny ara-drazana maro an’isa ary to teny avy amin’ny foko 22 manerana ny nosy, hoy izy, mba tsy hanakorontanana ny efa milamina.Ntsoavina Evariste

 

Tia Tanindranaza0 partages

Bodo, Rija Ramanantoanina, NanieHihaona amin’ny mpakafy any Paris

.Mitohy hatrany ny fankalazana ny faha-30 taona niakaran’i Bodo sy Rija Ramanantoanina an-tsehatra.

 

 Hihaona amin’ny mpankafy izy ireo ary hanampy azy i Nanie izay efa mipetraka any Paris sady mankalaza ny faha-25 taona niakarany sehatra ihany koa Feo manga Malagasy 3 ary hisy feo lafika miisa 100 izay notsongaina tany amin’ireo antoko mpihira manana ny maha izy azy any an-toerana no hanomboka ny seho amin’ny alalan’ny hira fiderana. Nanambara i Rija Ramanantoanina izay efa miaraka manomana amin’i Nanie any an-toerana tamin’ny fidirana sy fitafana mivantana tamin’ny mpanao gazety fa hohiraina daholo ireo hira hain’ny mpankafy sy nanamarika azy 3 mianadahy. Nilaza ny mpikarakara ahitana an’ny Ivenco sy Ilomboary fa 1.000 eo ho eo ny olona handrasana amin’io seho amin’ny sabotsy 6 oktobra ho avy io ao amin’ilay toerana antsoina hoe “le millénaire” any Paris. Haharitra adiny 3 mahery ny fampisehoana ary hira malagasy miisa 45 no hovetsoin’ireto andrarezin’ny mozika Malagasy ireto manomboka amin’ny 9 ora sy sasany alina. Aorian’izay dia hisy ny alim-pandihizana iarahana amin’ny DJ Rodman sy DJ Erico ho fanomezana fahafaham-po ireo Malagasy any an-toerana. Nilaza ihany koa ny mpikarakara fa hisy fihenam-bidy ho an’ireo olona mividy tapakila amin’ny tambajotran-tserasera mialoha ka ho 25 Euro raha 30 Euro ny any an-toerana.

Tsirinasolo

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Vatosoa eto MadagasikaraMalagasy avokoa no mitrandraka azy

Ny 40%-n’ny vatosoa ampiasaina manerana izao tontolo izao dia avy eto Madagasikara avokoa.

 

 Fantatr’izao tontolo izao fa manana karazany maro mihitsy ny firenena Malagasy. Raha eto amin’ny firenena dia Malagasy daholo no manao ny fitrandrahana ary mipetraka ho mpividy fotsiny ny vahiny araka ny tatitry ny tale jeneralin’ny toeram-panofanana momba ny vato sarobidy (IGM), Rasolonjatovo Andrianirina. Fantatra fa 98% amin’ireny vatosoa ireny dia aondrana avokoa ary vato tsy voahodina hatrany. Kely ny vola miditra noho ny vato tsy voahodina. Eo indrindra no tokony hijerena vahaolana. Sakana ny tsy fananana fitaovana manara-penitra na dia misy manana ny fahaiza-manao aza ireo mpitrandraka. Ankoatra izay, ho lafo hatrany koa ny fianarana sy ny fanofanana ny amin’ny fahaizana mikirakira sy manodina ny vato satria mahantra ny ankamaroan’ireo tena mpitrandraka eny ifotony ka tsy mahatakatra ny saram-pianarana. Sehatra mampidi-bola ary ahafahana mampandroso haingana ny toekarena anefa ny vato sy ny harena ankibon’ny tany rehetra misy eto Madagasikara ka tokony hojerena haingana ny olana rehetra mba tsy ho ny vahiny foana no hahazo ny vokatra tsara sy ny tombom-barotra.

Tsirinasolo   

Tia Tanindranaza0 partages

Hahay mailo tokoa anie !

6 andro sisa dia ho tonga indray ny “fety”. Fety tokoa moa izany, araka ny filazan’ny mpanao politika sasany azy. 1 volana mety hahazoana vola sy hena ary fitafy “isan-karazany” amin’ireo “malalatanana mandalo” indray.

 Ny hirariana amin’ny vahoaka Malagasy rehetra dia ny hoe enga anie mba ho mailo amin’izay ! Hahay mailo tokoa anie! Tsy voalohany amin’ny fisiana fizarana nofon-kena lazaina ho mitam-pihavanana akory ity na T Shirt, raha toa ka mbola ho maro ireo kandida hanao izay. Efa maro ireo lesona nipetraka navelan’izay tantaram-pirenena tanaty repoblika niisa 4 izay. Mety misy ireo mahatsiaro tena fa nety taminy ny zava-niseho rehetra nandalo saingy ny azo antoka aloha dia maro lavitra noho izy ireo no nahatsiaro tena voafitaka tanteraka ary notapena-maso tamin’ireny zava-nandalo ireny ka mbola iverenana irariana indray hoe hahay mailo tokoa anie ! Hira fanevana antoko politika ela nihetezana iray niredona omaly no nahenoana matetika io hafatra hoe mba mailo io. Mbola maro amintsika no mahatsiaro tena ho voafitak’ireo mpanao politika nampanantena na dia efa tamin’ny 30 taona lasa aza no niforonan’ny hira toy izany. Nolazain’ilay hira fa “Afaka ny tany. Ny vahoaka koa nivoatra. Leon’ny tomany. Hainy ny mitroatra.” Mahay mitroatra tokoa ve isika raha nitolona ankehitriny ? Fitroarana nitondra soa sa maika nandetika tany amin’ny lalina no vita ? Fivoarana nitondra mankaiza no niseho ary afaka tokoa ve isika tao anatin’izay tolona marobe izay ? Maro ny safidy saingy hoe samia… mailo amin’izay !

J. Mirija

 

Tia Tanindranaza0 partages

Tounoi de Boules Jeune TIM AmbodimangaLasan’ny ekipan’i Kambana ny ondry sy amboara

Mba ho fanentanana an’ireo tanora TIM firaisana Ambodimanga ao Toamasina tampon-tanàna mba tsy hipetrapetra-potsiny na ho varimbariana fahatany manoloana ny fifidianana ho filoham-pirenena hatrehana amin’ny 7 novambra izao dia nikarakara fifaninanana tsipy kanetibe :

Tia Tanindranaza0 partages

Basket Tompondaka 2018 sokajy U 16Nanao pao-droa ny Mb2All Analamanga

Nifarana ny alahady teo tany Farafangana Faritra Atsimo Atsinanana ny fifaninanana basket fiadiana ny tompondakan’i Madagasikara sokajy U16 lahy sy vavy rehefa naharitra 9 andro be izao.

Tia Tanindranaza0 partages

Jean Ignace Randrianirina (Ramasy)“Mampanahy ny ho avin’ny kitra Malagasy”

Miisa 9 ireo maniry ho filoha vaovaon’ny federasionin’ny baolina kitra Malagasy na ny FMF amin’izao fotoana, hoy ny filohan’ny fikambanana K2HB, Jean Ignace Randrianirina na Ramasy.

 

Izahay efa nanambara foana, hoy izy, fa tsy mety ny hanaovana fifidianana an-tenantenana fotoam-piasana toy izao satria tsy manaraka ny tetiandro olimpika. Amin’ny taona 2020 no mety. Ireo kandida ireo samy mihevitra azy ho zanaky ny filohan’ny kaonfederasionina afrikanina na ny CAF, Ahmad Ahmad, daholo. Nanantena fa ho arovany kanjo io ary fa nilatsaka ny sazy, hoy ny tenany. Ny komity mpikarakara fifidianana lazaina fa niova ny olona kanefa ny fomba fanao amin’ny fikarakarana toy ny hatramin’izay ihany. Ireo samy milaza azy ho zanak’i Dada ireo (TTF: zanak’i Ahmad) ary, hoy izy, ahoana raha tsy lany? Mampanahy, hoy ny tenany, ny ho avin’ny kitra Malagasy.

J. Mirija

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

JMJ MadaHentitra ny fanaraha-maso amin`ny fahadiovana

Tanora manodidina ny 50 000 no andrasana mandritra ny fihaonamben’ny tanora katolika JMJ Mada andiany faha-9 hatao any Mahajanga.

Nisy ny fivoriana narahin’asa niarahana tamin’ireo manam-pahefana sivily sy miaramila isan-tsokajiny eo anivon’ny Faritra ho fanomanana sy fikarakarana ny fandraisana ny fihaonambe. Noresahina tao ny mikasika ny toerana handraisana ireo tanora ireo. Ny fitondram-panjakana foibe ihany koa dia nanome tanana amin’ny fanomanana ny JMJ Mada hatao any Mahajanga ity, ary nanambara ny praiminisitra Ntsay fa hisy ny fanatsarana bebe kokoa ireo lalana miditra amin’ireny “sites d’hébergement” ireny, ny fanatsarana ny fanazavana any amin’ireo sites miisa 50 handray ny vahiny. Hojerena amin’ny antsipiriany ihany koa ny mahakasika ny filaminana sy ny fandriampahalemana, satria fantatsika fa mifanindry amin’ny fanokafana ny fampielezan-kevitra ny hanaovana ny fanokafana ny JMJ”. Notsindriana manokana kosa ny mahakasika ny fahadiovana sy ny fidiovana ho fisorohana ny fiparitahan’ny valanaretina samihafa, amin’izao fifamezivezen’ny olona maro izao. Araka izany dia hampiana ny rano hampiasaina amin’ireo toerana handraisana ny mpivory, amin’ny alalan’ny fametrahana tobin-drano. Hisy ihany koa ny fametrahana dabam-pako ary hotandrovina ny fahadiovan’ny tanàna ka ho eo ambany fitarihan’ny kaominina ambonivohitr’i Mahajanga ny fanatanterahana izany. Nanararaotra nijery ny asa vita avy amin’ny famatsiam-bola omen’ny fanjakana foibe, tamin’ny alalan’ny FDL, ireo vondrom-bahoaka itsinjaram-pahefana hiarahana amin’ny tetikasa PAPSP sy PDCID ny praiminisitra sy  ny delegasiona notarihiny ka nitsidika ny kaominin’i Betsako, Distrikan’i Mahajanga II. Nanatrika ny fitsidihana ny minisitry ny atitany sy ny fitsinjaram-pahefana ary ny minisitry ny fiarovam-pirenena. Nidina tany amin’ny renivohitry ny Faritra Boeny, ny delegasiona notarihin’ny praiminisitra, Ntsay Christian, ny faran’ny herinandro teo.

 

Marigny A.

Tia Tanindranaza0 partages

Fiangonana manamboara vatsyMpitandrina fito mianadahy no nosorana ho misionera

Tontosa ny faran’ny herinandro teo ny fankalazana ny tsingerin-taona fahafolo niorenan’ny fiangonana « Manamboara Vatsy » notanterahina teny amin’ny kianja mitafon’Ankorondrano.

 Nosantarina ny sabotsy 29 septambra tontolo andro ny fankalazana tamin’ny fanosorana ny Révérend Andriamahefa Vola sy ireo Loholona 8 mianadahy ary fanokanana Diakona miisa 33. Hiara-kiasa amin’ny Evanjelistra Maminirina Roland Guy amin’ny fanatanterahana ny asan’Andriamanitra eo anivon’ny fiangonana izy ireo. Notohizana ny alahady 30 septambra ny fankalazana ka mpitandrina fito mianadahy no nohosorana ary Misonera 13 sy Mpiandry 25 no notokanana. Marihina fa ireo Mpiandry ireo no miasa ao anatin’ny Sekoly Fanasitranana izay hitsaboana ireo olona manana olana na koa hampahorian’ny fanahy ratsy isaky ny talata sy alakamisy ao amin’ny foiben’ny Fiangonana « Manamboara Vatsy » etsy Andranobevava. Mampiavaka ireto nohosorana sy notokanana tamin’ny alahady ireto raha oharina amin’ireo tamin’ny sabotsy dia izy ireo hiasa ivelan’ny fiangonana handeha hanao tafika masina. Tafiditra ao amin’izay fanitarana ny fanjakan’Andriamanitra izay ihany koa ny nananganana ny “Emmanuel radio” efa miparitaka amin’ny faritra hafa.

Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

CNaPS Nosokafana ny Tendro any Ifanadiana

Ho fanalana ny fahasahiranan’ny mponina any Ifanadiana izay kaominina any amin’ny 423 km Atsimo Atsinanan’Antananarivo,

 

 

73km miala eo Fianarantsoa, mihazo ny lalam-pirenena faha-12 mizotra mankany Manakara  dia nanapa-kevitra ny toniam-pitantanan’ny CNaPS nametraka tendro any an-toerana. « Tafiditra amin’ny politika amin’ny fanakaikezana ny olona sahanina ny fanokafana ny tendro ary  entina ihany koa hanatsarana ny fomba fiasa no antony nanganana tendro teto Ifanadiana. Toerana fandalovana i Ifanadiana raha hizotra ho any Atsimo Atsinanana iny nefa kosa kihon-dalana andalovana raha avy any Ikongo na Ambohimanga Atsimo sy Ampasitsara izay toerana lavitra andriana tokoa nefa dia misy mpiasa tokony hisitraka ny fiahiana ara-tsosialy. Azo lazaina fa toerana tsara izy raha misy Tendro CNaPS. Manana ny maha izy azy ihany koa ity faritra ity raha fambolena ary izao dia efa fisantarana sahady ny vinan’ny CNaPS amin’ny fisokafana amin’ny fiahiana ara-tsosialy omena ireo mpamboly », hoy Ramatoa Tsaboto Joslina mpandridra ny tendro sy ny masoivoho eo anivon’ny CNaPS foibe. Ny sabotsy 29 septambra lasa teo no nanokafana ny tendro ka distrika roa no raisin’ny CNaPS an-tanana dia Ifanadiana sy Ikongo. Toy ny mahazatra moa dia nialohavana fiofanana nandritra ny telo andro izy io nokarakarain’ny Sampana SASS (Service d’Action Sanitaire et Sociale) eo anivon’ny CNaPS. Tanjona ny hahaizan’ireo mpisitraka ny fiahiana ara-tsosialy hahay hampiasa araka ny tokony ho izy ity tendro vaovao ity. Nahatratra 95 ireo mpiofana nahitana Ben’ny tanàna sy ny tompon’andraikitra avy amin’ny orinasam-panjakana, ny ONG Pivot Ranomafana sy ireo mpiasa ao amin’ny MNP (Madagascar National Park), ny Centre Valbio Ranomafana, ireo mpampianatra sy mpianatra amin’ny STR Manakara ary koa ireo mpitondra fivavahana maro samihafa. Nahazo fiofanana avy amin’ny ekipa CNaPS mikasika ny didy aman-dalàna, ny asa ary ny fiahiana ara-tsosialy izy ireo izay tsy maintsy adidy ataon’ny mpampiasa amin’ny mpiasa. Ary didin’ny lalàna izany eto amin’ny tany sy ny fanjakana araka ny lalàna velona sy ny maha zo fototra iraisam-pirenena ny fiahiana ara-tsosialy ho an’ny mpiasa rehetra tsy an-kanavaka. Nisy koa ny fampahafantarana ny adidy sy andraikitry ny CNaPS sy ireo tolotra omeny ireo mpikambana ao aminy.

Nangonin’i RTT

Tia Tanindranaza0 partages

Fiantsoana fikomianaNakatona ny “Fréquence Menabe” Morondava

Any Morondava omaly alatsinainy 1 oktobra ary nijery ny zava-misy marina any an-toerana ny filoham-panjakana Rivo Rakotovao narahana delegasionina mafonja avy amin’ny governemanta.

 

 

Nambarany fa tany tan-dalàna eto Madagasikara ary tsy azo ekena ny fanakorontanana sy fampisavorovoroana ny saim-bahoaka. Nahatonga ny savorovoro nahafatesan’olona sy nitarika fandrobana tany an-toerana moa ny fahasosorana nateraky ny tsy fahampian-drano satria tsy voazara ara-dalàna ny ranon’i Dabaraha noho ny nafitsok’andin’olona. Fa teo ihany koa ny namotsoran’ny fitsarana jiolahy voarohirohy tamina halatra omby sy vono olona. Nanampy an’ireo ny antso miendrika fanentanana ny olona hikomy amin’ny fanjakana nataona onjam-peo iray tao an-tanànan’i Morondava. Tsy maintsy raisina ny fepetra, hoy ny filoham-panjakana Rivo Rakotovao, ary omaly ihany dia nivoaka ny taratasy ofisialy avy amin’ny minisiteran’ny serasera mampihantona ny fahazoan-dalan’ny onjam-peo Fréquence Menabe ao Morondava, izany hoe tsy mahazo mandeha intsony aloha io onjam-peo io noho ny zavatra nalefany nitarika korontana tao an-tanàna. Momba ny lakandranon’i Dabaraha dia aoka hifandefitra sy hifampitsinjo, hoy ny hafatry ny filoha satria mbola ho avy izao ny main-tany ary mbola hihena ny rano. Efa misy ny tetikasa lehibe hanitarana azy io saingy tsy maintsy mbola miandry famatsiam-bola, hoy izy. Tsy misy idirako kosa ny fanapahan-kevitry ny fitsarana satria mahaleotena ny fitsarana ka aoka samy ho tony. Fikarakarana fifidianana milamina no tena hatrehantsika izao mba hahazoana filoha voafidim-bahoaka.

 

Nangonin’i RTT

Tia Tanindranaza0 partages

Fakon’AntananarivoTsy avy amin’ny kaominina mihitsy ny olana

Nitondra fanazavana momba ny fanalana fako ny eo anivon’ny kaominina Antananarivo tamin’ny alalan’ny lefitra voalohan’ny Ben’ny tanàna Kolonely Ramboasalama Emilien, omaly.

 

Ny kaominina dia maka ny fako miala eny amin’ny dabam-pako izay eo ambany fitantanan’ny minisiteran’ny rano sy ny fidiovana ary ny fahadiovana, ary mitondra azy mankeny Andralanitra. Tsy ny kaominina Antananarivo Renivohitra no tsy manao ny asany fa ny olana dia ny avy eo amin’ny kaomisionina nasionaly momba ny tsenan’asa tahaka ireny no tsy manolotra ny anaran’ny mahazo ny asa na ny “préstataires” an’ireny kamio ireny, dia ny CUA no mandoa azy fa tsy misy avy amin’izy ireo mihitsy no mahatonga an’io, hoy izy. Ny CUA dia efa manao ezaka na tsy anjarany aza, ka efa mandefa kamio manampy ny SAMVA manala ny fako eny amin’ireny daba ireny satria ny fahasalamana no zava-dehibe. Efa nisy ny fivoriana natao tao amin’ny filoha mpisolo toerana Rivo Rakotovao, ka noho izay olana momba ny lisitry ny kamio tsy mivoaka avy any amin’ny kaomisionina nasionalin’ny tsenan’asa, dia nisy ny fanetsehana ny  BNGRC any amin’ny Prefektiora, izay tokony ho 8, fa manana ny lehibeny izy ka 3 no nahetsika amin’izao. Tanjona ny hitandroana ny fahadioavana sy hisorohana ny valanaretina toy ny pesta. Ny manadio sy mitondra ny fako eny amin’ny daba moa no anjaran’ny kaominina.

 

Toky R

Tia Tanindranaza0 partages

Antenaina hitondra soa

Volana oktobra, volana vaovao.Antenaina hitondra soa, ho ahy sy ho anao.Maniry mafy aho, mba samy ho velon'aina soamantsaraNy Malagasy tsy an-kanavaka, erak'i Gasikara.

 

 

 

 

 

Hanomboka ny fampielezan-kevitra, 

Hirarak'ompana ny fifandresen-dahatra

Ho avy koa ireo fizarana fanomezana

Na ireo vao misandratra na ny efa andrarezina.

 

Ho betsaka ny hahazo tombony, hitobaka ny asa soa, 

Fitokanana fotodrafitrasa etsy sy eroa

Hividianana safidy ve sa tena vokatry ny fo ?

Manahy mafy aho lahy, raha izany tokoa.

 

Hisy izao ireo hanankarena tampoka, vokatr'izany rehetra izany

Atao ahoana fa izay tokoa ilay fiainana eto an-tany

Enga anie ho volana oktobra lavitry ny sorisory

Ho antsika Malagasy mba tsy hisy hampahory.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fifidianana sy raharaham-pirenenaTsy mitsabaka ny Sinoa, hoy ny Masoivohony

Ankalazaina isaky ny 1 oktobra ny fetim-pirenen’i Sina, ka tsy namela izany fotsiny ny teto Madagasikara, fa nankalazaina omaly teny amin’ny Masoivohon’i Sina teny Ankerana ny faha-69 taona nijoroan’ny Repoblika Entim-bahoakany.

 

Tamin’ny 1949 izy ireo no nahazo ny fahaleovantenany. Manamafy ny fiaraha-miasa amin’i Madagasikara i Sina, izay milaza fa 100 tapitrisa yuan ny fanampiana an’i Madagasikara tamin’ny endriny samihafa. 60 miliara dolara no natokan’i Sina ho an’ny fampandrosoana aty Afrika, raha ny navoitra tao anatin’ny Fihaonambe momba ny Fiaraha-miasa Sina-Afrika na ny FOCAC natao tany Beinjing iray volana latsaka kely izay, ka anisan’ny niatrika ny filoha teo aloha. Milaza moa ny sinoa fa tsy mitsabaka amin’ny fifidianana eto Madagasikara i Sina, fa manaja ny safidim-bahoaka na eo aza ny fanampiana, ary mitandro ny fiandrianam-pirenena Malagasy izy ireo raha ny nambaran’ny Masoivoho sinoa eto amintsika Yang Xiaorong. Maniry ny hisian’ny fitoniana ny sinoa satria izay no antoka voalohan’ny fampandrosoana. Maro ireo manampahefana voaasa nandritra ny lanonana, ka nisolotena ny fitondram-panjakana ny minisitry ny fiarovam-pirenena, dia ny Jeneraly Rasolofonirina Béni Xavier. Nanome voninahitra teny ihany koa ny ben’ny tanànan’Antananarivo Lalao Ravalomanana.

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Lalandy Andriamitosy“Ny fifidianana ihany no tokony hifampiraharahana amin’ny vahiny”

Nanome torohevitra ireo mpitondra hitantana ny firenena i Lalandy Andriamitosy omaly, manoloana ny fanjakazakazan’ny vahiny eto amin’ny tanintsika.

 

 Nambarany fa raha tiana handroso ny firenena dia ny fifidianana ihany no tokony hifampiraharahana amin’ireo teratany vahiny na vahiny mitondra ny zom-pirenena  Malagasy. Raha misy zavatra tsy maintsy resahina dia ny contrôleurs sy ny inspecteurs no  tokony ho solontenan’ny vahoaka manomboka izao,  izay hapetraka eo am-pelatanan’ny fitsarana avo momba ny lalàmpanorenana ny fanaraha-maso azy. Nomarihiny fa amin’izao ankatoky ny fifidianana izao no tsara hampahafantarana izany ireo mpitondra ambony rehetra mba ho tombontsoa ambonin’ny firenena. Nangataka tamin’ireo kandida hofidiana ho filoham-pirenena ny tenany  hahafahany misolotena ny iray amin’izy ireo.  Toerana iray no hangatahiny mba hosoloiny ka hiara-kiasa sy hifanampy ny rehetra hanatanteraka ilay fanarenana ifotony eo amin’ny vahoaka sivily sy miaramila. Toraka izay koa ny  fijerena ireo mpitondra ambony rehetra mba hanana hakingan-tsaina ka ho tena mpitarika marina izy ireo,  hitondra tombontsoa iombonana ho an’ny Malagasy rehetra. Nomarihin’i Lalandy Andriamitosy fa olona manana fanabeazana feno avy  tamin’Andriamanitra sy olombelona ny tenany ka tena hanasoa ny vahoaka Malagasy tokoa.

Pati

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Kandida manaratsy ny hafaVoasazy ary mety mihintsana avy hatrany

Andro vitsivitsy sisa no isaina dia hilona tanteraka ao anatin’ny fampielezan-kevitra amin’ny fifidianana ho filoham-pirenena isika eto Madagasikara.

Nilaza ny fepetra sy ny tsara ho fantatra omaly Atoa Ravelonarivo Angelo, lehiben’ny prefektioran’Antananarivo,  notronin’ireo mpikambana eo anivon’ny vondron-kery manokana mitambatra na ny OMC ( Organe Mixte de Conception) ahitana ny polisy, ny zandary, ny miaramila. Ny hisian’ny fitoniana sy ny filaminana mandritra ny fampielezan-kevitra no tanjona ka tsy azo ekena ny fifanaratsian’ny samy kandida ; mety hitarika fanintsanana ilay kandida manaratsy ny hafa mihitsy ny fepetra ho raisina, hoy ny fanazavana. Ao koa ny kabary mety handranitra adim-poko araka ny lalàna 60 082 mikasika ny famoriam-bahoaka sy ny fanaovana fihetsiketsehana. Ankoatra izay dia 48 ora mialoha ny hanaovana hetsika iray toy ny eny Mahamasina sy Coliseum ny kandida iray no tokony  hanatitra ny taratasy fangatahana eny anivon’ny  prefektiora ka anjaran’ny OMC ny mandritra ny fitandroana ny fandriampahalemana mandritra izany. Tsy azo atao kosa anefa ny manao propagandy na mamory vahoaka eny an-tsena, any amin’ny hopitaly sy ny sekoly ary ny toby miaramila. Raha sanatria ka mbola misy minia mandika ireo fepetra ireo moa dia nambarany fa ny vaomieram-pirenena mahaleotena  misahana ny fifidianana no handray an-tanana izay mety ho tohiny.

Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

Hery Rajaonarimampianina“Izaho no manana miaramila be indrindra”

Tsy mitsitsy vola aman-karena i Hery Rajaonarimampianina amin’izao fotoana izao, ka manao izay fomba rehetra hahalany azy indray ho filoha. Tombanana avy hatrany ho tandindon’ny ho avy satria mbola tsy propagandy aza dia efa mampiseho fa manana ary afaka manao fampitaha raha vola no resahina.

 Nanolotra moto miisa 1000 ho an’ireo ben’ny tanàna  manohana azy teny amin’ny Foiben-toerany na ny QG teny Andraharo mantsy izy ny sabotsy 29 septambra teo. Novantaniny, fa izay manohana an-dRajaonarimampianina no mendrika izany, ka io fitaovana izay nomena antsika io, dia tsy natao hiasan’ny mpanohatra sy mpanenjika antsika sy hamely antsika fa entintsika hampandrosoana, entintsika hampandresy, hoy izy. Be loatra ireo fandemena any ambadibadika any ary tandremo fa misy mihitsy ny fampihorohoroana sy fihantsiana amin’izao fotoana izao, ka mila mijoro sy mila sahy ianareo, ary mila sahy isika, hoy Rajaonarimampianina. Ohatra amin’izany ny tany Ifanadiana, Morondava, Ambanja, ary mety misy ihany koa any amin’ny faritra hafa izay tsy fantatra. Eo anatrehan’ny fampihorohoroana, dia mba gaga aza ny tena rehefa mahita an’ireny hoe fa angaha tsy ireo olona miseho azy ho matanjaka be indray no mampihorohoro sy manakorontana, ary angaha tsy maika amin’ny fifidianana indray izy, fa isika efa vonona, ary isika mandroso, ary tsy maintsy hatao ny fifidianana. Nambarany fa izy ireo dia mandroso am-pahavononana sy am-pahavitrihana sy am-pinoana, ary nambarany fa ho vitan’izy io asa io ary hivoaka mpandresy izy amin’ny ady ataony. Naneho fahatokisan-tena rahateo i Hery Rajaonarimampianina satria isika, hoy izy, no tena manana miaramila be indrindra hiatrehana an’io ady io satria ireo ben’ny tanàna ireo no ambarany fa solontenany. Nanome toromarika ho an’ireo mpanara-dia azy i Hery Rajaonarimampianina  mba hiara-miasa eo anatrehan’ny karazana lonilony sy tsy fifankahazoana anatiny. Aoka izay ilay adiady madinidinika,hoy izy.

Toky R

Tia Tanindranaza0 partages

Mpanohana an-dRajaonarimampianinaTsy mahazoazo ny HVM

Nahoraka ho tsy nampifanara-tsaina ny avy eo anivon’ilay vondrona politika iray manohana ny filoham-pirenena teo aloha, Hery Rajaonarimampianina, na ny Voromahery ny tsy fanekena ny fampidirana ny resaka antoko Hery vaovao ho an’i Madagasikara na HVM tao anatin’ity vondrona iray ity

 

. Fikambanana iray hafa indray koa no nanambara fa hanohana ny kandida laharana faha 12 tamin’ny herinandro. Nomarihan’ity fikambanana ity anefa fa ny filoha teo aloha sy ny heviny no tohanan’izy ireo fa tsy ny antoko izay noforoniny akory. Tsy miara-miasa amin’ny HVM izahay, hoy ireto fikambanana ireto ary ny kravaty anaovanay aza mena fa tsy manga. Tsy mahazoazo ny HVM, araka izany, ireo vondrona samihafa manohana ny kandida Hery Rajaonarimampianina. Maivana ihany koa ny lasantsy hampahomby ny fampielezan-kevitr’ity filoha teo aloha ity rehefa dinihina ny savorovoro misy eo amin’ireo mpanohana azy hatramin’ny volana aogositra.

J. Mirija

Tia Tanindranaza0 partages

Fiatrehana ny fifidianana“Kikina” sahady ny kandidà sasany

Dimy andro mialoha ny fampielezan-kevitra izao dia efa misy sahady ireo kandidà milaza fa lany vola.

 

 Nirobaroba mialoha ny fotoana, hany ka manao izay ho afany mitady mpamatsy vola etsy sy eroa. Araka ny voalazan’ny lalàmpanorenana, nanana dimy taona izy ireo nanomanana fifidianana, indrindra eo amin’ ny lafiny ara-bola. Amin`ny fomba ahoana no hifaninanana amin`ireo kandidà lazaina ho mantajaka vitsivitsy ireo ? Firy amin`izy ireo no hitety faritra mitanisa ny programanasany. Tsy mora tokoa ny miatrika fifidianana ka mametra-panontaniana ny fahamatoran’ireo milaza hisedra safidim-bahoaka. Amin`ny ankapobeny, ny Malagasy dia tia olona mahery ary matetika mitodika any amin’ny olona manam-bola ny safidiny. Rehefa hitany fa mareforefo ilay olona dia tsy mitodika any loatra. Raha zohina, tsy niomana ireo kandidà sasany fa zava-dehibe fotsiny ny ho hitam-bahoaka hoe hirotsaka hofidiana. Ny an’ny hafa aza nijanona teo amin’ny fanangonana ireo antontan-taratasy ilaina sy anto-bola na “caution” narotsaka fotsiny dia tapitra ny serasera. Izany ve no ho filoham-pirenena ? Ahoana ny fomba hanakinana amin’izy ireo ny fitantanana ny firenena mandritra ny dimy taona manaraka ? Tsy horobarobain’izy  ireo ve ny volam-panjakana ? Midika aloha izany fa tsy fahamatorana mihitsy. Hiatrika propagandy isika afaka herinandro ka ho hita eo izay tena mahery amin`ny fizarana maro samihafa toy ny vola, sakafo, fitaovana fampiasa andavanandro isan-karazany. Takalom-patsa vidim-pihinanana ity resaka ity fa tsy misy fanomezana zarazaraina fahatany eo koa. Manao asa soa mila tambiny.

Marigny A.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Antoko MFM« Tsy namanay ny mpanao ampihimamba ! »

Teto Analamanga no namaranan’ny antoko politika Mpitolona ho an’ny Fandrosoan’ny Malagasy ( MFM) ny filankevi-paritrany omaly.

J. Mirija

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fifidianana 2018Misy miketrika hala-bato bevata

Herinandro tsy hirosoana amin’ny propagandy isika amin’izao fotoana, saingy misy ny mpanao politika, eny fa ny kandida mihitsy aza mametraka ny ahiahiny amin’ny resaka tsy fangaraharana, indrindra eo amin’ny lisi-pifidianana.

 

 Iray amin’ireny ny kandida filoha Fanirisoa Ernaivo, izay naneho izany nandritra ny fivahinianana tao amin’ny fandaharana « Mangarahara » vokarin’ny onjam-peon’ny Top Radio 102.8 FM omaly antoandro. Maro no tsy tafiditra anaty lisitra ary matetika aty an-drenivohitra no ahitana an’izany, kanefa any amin’ny faritra tena lavitry ny renivohitra no ambara fa nitombo, toy any Androy izay 203 004 tamin’ny 2013, ary lasa 314 031 tamin’ity, izany hoe 111 027 ny fitomboana. Any Atsimo Andrefana kosa dia 387 980 tamin’ny 5 taona lasa ary 551 837 ankehitriny, izany hoe 163 857 ny fitomboana. I Vakinankaratra anefa tamin’ny 2013 dia 702 569 ary lasa 834 804, izany hoe 132 235 ny fitomboana. Hitovy ve ny isan’ny olona mitombo any amin’ny faritra Androy sy Vakinankaratra ? Faritra 7 no tena be mpifidy, saingy mitovitovy isa amin’ny any amin’ny toerana tsy dia misy mpifidy ny fitombon’ny mpifidy ary ambany mitaha amin’ireo avy amin’ireo toerana mampiahiahy aza, hoy i Fanirisoa Ernaivo. 12,5 tapitrisa eo ny olona afaka mifidy, ary 9,9 tapitrisa eo ny isan’ny voasoratra anarana, izay manome 88%, raha ny nambarany, izany hoe mitovitovy amin’ny any Frantsa, izay tsy dia mampino. Raha ny tena marina eny an-toerana araka ny fanadihadiana nataon’izy ireo kosa, dia vitsy ny voasoratra anarana, ka manahy izahay fa misy zavatra tsy mitombina ao, ary natao fanahy niniana nampitomboina ireo isa mba hahafahana mangala-bato, raha ny heviny. Ahiana izany ny lisitra matoatoa. Misy ny ahiahinay satria ny CENI amin’izao dia efa misy mpikambana tao anatin’ny CENI-T tamin’ny endriny voalohany tamin’ny tetezamita, izay vao nisolo ny CENI notarihin’ny minisitry ny raharaham-bahiny teo aloha Atallah Beatrice. Manahy izahay sao dia efa misy ihany ny fifanarahana na fifidianana sahady ny CENI ao anatin’ny fampiasana sy ny fiaraha-miasa amin’ny olona efa teo tamin’ny andron’ny tetezamita, hoy Rtoa Fanirisoa Ernaivo, ary misy kandida manana tombontsoa amin’izany. Nilaza ny OIF fa nahita tsy fahatomombanana hatrany amin’ny 1 tapitrisa, ary nahita fiverimberenana anarana 12 000. Raha ireo iray tapitrisa mahery ireo kanefa ny lisi-pifidianana tsy azo kitihina, dia ireo izany tsy afaka ny hifidy. Tokony hosokafana aloha ny lisitra, ary mila andraisana fepetra manokana, ary mila mangarahara ihany koa ny mikasika ireo biraom-pifidianana, hoy hatrany i Fanirisoa Ernaivo. Milaza ny hamondrona ireo kandida izy amin’io lafiny io. Nasiany resaka ihany koa ny sata ara-pitondrantenan’ny kandida, izay nambarany fa tokony havadika ho lalàna izy io.

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Marc RavalomananaManampy ny Tantsaha

Ny tarigetranay mivady hatrany am-piandohana, dia ny “hanangana”, tsy ho fihariana fotsiny fa ho fanasoavana ny mpiara-belona, araka ny hira fanevan’ny Vondrona Tiko, hoy i Marc Ravalomanana.

 

 Tsy kobaka am-bava na fakana fom-bahoaka fotsiny io fa manaporofo izany ny zava-misy ankehitriny. Nopotehina sy natao fahirano ny Orinasa TIKO tamin’ny taona 2009, dia efa miarin-doha tanteraka izy ankehitriny, satria “Mpanangana aho fa tsy mpandrava. Raha somary nampahatsiahy ny tantaran’ny 2009 izy tany Frantsa ny 29 septambra teo noho ny filazan’ny sasany fa izy no lasibatra ara-pananana sy ara-materialy. Tafatsangana aho izao fa ny tena voa mafy dia ny vahoaka Malagasy iray manontolo, izay voasazy. Niezaka niarina i Marc Ravalomanana, saingy tsy ho azy irery fa hiarahan’ny Malagasy misitraka satria miasa mamelona tantsaha an’arivony, ohatra, ny Tiko ankehitriny ary efa tena miroso ny famokarana eo anivon’ny ozinina. Niarahana nahita ny yaourt sy ny dibera ary efa tazana eny amin’ny tsena ihany koa ny ranom-boankazo vita avy amin’ny mananasy. Fantatra fa tantsaha manodidina ny 4.000 no miara-miasa amin’ny Tiko amin’io sehatra io, ankoatra ireo mpaninjara efa ho ana hetsiny manerana ny nosy. Nisy hatrany ny ezaka nataon’ny filoha Ravalomanana sy ny mpiara-miasa aminy rehetra tamin’ny fanarenana tanteraka ity orinasa ity na dia teo aza ireo sakantsakana maro samihafa. Efa mandeha hatrany ny fanomezana asa ny Malagasy sy ny fanampiana ireo tantsaha amin’ny alalan’ny fanangonana sy fividianana ny vokatra, izay tsy hiandrasana propagandy sy voka-pifidianana tahaka ny an’ny sasany. Iaraha-mahalala ny fahasahiranan’ireo Malagasy ana hetsiny very asa noho ny fanonganam-panjakana tamin’ny taona 2009. Mbola olan’ny tantsaha ihany koa ny tsy fananany lalam-bokatra amin’izao fotoana satria efa saika potika sy tsy nasiam-panamboarana avokoa ireo fotodrafitrasa nataon’ny filoha Ravalomanana tamin’ny fotoan’androny. Tsy maintsy miady amin’ny fanambakana sy ny tsindry bokotra ataon’ny orinasa vahiny ny Malagasy raha te ho lasa lavitra. Izany no mahatonga ny orinasa TIKO tena mbola reharehan’ny Malagasy ary manana ny maha izy azy eto an-toerana sy any ivelany. Hisy akony tsara amin’ny toekarena manontolo izany tahaka, ny fananan’asa, ny fanandratana indray ny tantsaha sy ny vokatra vita Malagasy, indrindra ny fampiroboroboana ny tontolo ambanivohitra izay tokony hahavelona an’i Madagasikara.

 

Toky R sy Tsirinasolo

 

 

Midi Madagasikara0 partages

Itaosy : Novonoiny ny vadiny dia namono tena izy

Misesy ny famonoam-bady tato ho ato. (Sary nindramina)

Izany no nitranga teny Ambohimarina-Itaosy ary efa tazomin’ny mpitandro ny filaminana mba hatao fanadihadiana ny nahavanon-doza. Niady izy mivady ary noho ny hasarotam-piaro diso tafahoatra teo amin’ilay rangahy dia vitany hatramin’ny nanindrona antsy ny vadiny. Io farany dia maty tsy tsa-drano teo ary izany rehetra izany dia teo imason’ny zanaka vavin’izy ireo izay vao fito taona monja no niseho. Rehefa vita izay dia narapak’ilay rangahy ny  fanafody marobe izay tao an-tranony. Ny hiakiak’ilay zaza no nanaitra ny manodidina ka nijery akaiky ny zava-niseho. Inona tokoa fa zavatra nahatsiravina no hita teo.  Olona efa mitsiatra ary milomano ao anaty rà. Ny faharoa kosa dia lehilahy efa manomboka tsy mahatsiaro tena sy nalemilemy vokatry ny fanafody narapany. Ny fahatelo farany dia zazakely izay nitomany tsy an-kijanona noho ny zavatra hitany. Teo ihany dia efa nazava ny zava-nitranga. Nentina teny amin’ny hopitaly ilay rangahy ary ilay ramatoa teny amin’ny tranom-paty. Ny zaza koa dia nalain’ny fiaraha-monina aloha mba hampanginana azy sy handaminana ny sainy. Vao velombelona ilay nahavanon-doza dia efa notazomina teo anivon’ny mpitandro ny filaminana ary nanokafana fanadihadiana avy hatrany. Ny tsikaritra dia betsaka ny heloka bevava nitranga tato anatin’ny roa herinandro izay. Izany dia mifandraika amin’ny hasarotam-piaro avokoa ary ny lehilahy hatrany no matetika tompon’andraikitra amin’ny famonoana, fikasihan-tànana izay niafara tamin’ny fahafatesam-bady. Nisy ny nikasa ny hanafina izany tamin’izay fomba mba nandalo tao anatin’ny sainy ary nisy kosa ny avy hatrany dia nanapa-kevitry ny namono ny tenany. Ny hitovizany dia samy tsy nitsoaka aloha ny tompon’antoka sy ny voarohirohy tamin’izany. Raha ny marina izany dia mila fanaraha-mason’ny fokontany koa ny fiadiana amin’ny heloka bevava mifandraika amin’ny adin’ny mpivady. Tsy hoe akory hiditra amin’ny tokantranon’olona fa rehefa misy kosa ny fifamaliana sy fikasihan-tànana dia afaka miditra an-tsehatra amin’izay ny tompon’andraikitra ary izany dia mila fampahafantaran’ny mpiara-monina ny zava-niseho, ary ara-potoana.

D.R

Midi Madagasikara0 partages

Kudeta Anosy : Teta mélange électro, traditionnel, toast et folk

Teta a offert un concert inédit au Kudeta Carlton

Entre l’électro blues, le traditionnel vocal et le tsapiky, Teta et sa bande ont pu expérimenter le mélange des genres. Malgré quelques vides, la spontanéité et l’essence d’une musique ouverte sur tous les horizons son restées comme les premières impressions.

Kudeta Carlton à Anosy, samedi soir, Teta a eu beau répété que la soirée sera sous l’étendard de la « musique de voyage », le qualificatif approprié serait plutôt musique en mouvement. Il suffit d’avoir écouté le premier morceau de Teta, en solo avec sa guitare, et le dernier, géométrisation électro accompagnée de toast et d’étincelles blues… Le maestro de la guitare est venu, accompagné de quelques acolytes ce soir là. A savoir, Daddy diffusant les sonorités futuristes, Jao du groupe Mpiarakandro, Jessica une voix juste et suave à souhait… Bref, toute une clique, avec la présence remarquée de Mashmanjaka, qui a illuminé le concert dans les deux derniers morceaux.

« Nous allons sortir des sentiers battus… c’est pour cela que je suis entouré de ces autres artistes », a souligné Teta quelques minutes avant le début de la prestation. Comme toujours, le chanteur intègre dans son répertoire, des chansons aux paroles engagées. Ce qui a été fait avec un morceau « Sitrany hahay », le titre si l’on en croit le refrain. Entre la guitare et ses entremises « blues », se pointe un chant lyrique en syncopée clamé par Jao, le tout encadré dans une sorte de rythmique sèche balancée par Daddy. Le groove est lancé, ce premier essai servait de voiture ouvreuse. Dans la salle, quelques individus se dandinaient. Tandis que le reste de la salle restait sur sa faim.

Angle différent. Ce premier tableau démontre les intentions de la bande. Si pour les deux premières chansons du concert, Teta a fait du Teta. En interprétant deux titres du terroir du sud, du tsapiky façon acoustique, nul ne s’attendait à ce que Teta offre une autre panoplie de son jeu à la guitare. Ce qui avait de bien dans cette formation, c’est que les six cordes du maestro ont su s’effacer pour former un tableau. Une esquisse sans doute, puisque l’aspect électro a été quelques peu limité par des « gargarisations » enlevant d’un coup la magie déjà opérée. Qu’il a su rattraper avec des mouvements harmoniques géniaux. Il fallait les trouver.

Ce premier concert de Teta, dans le cadre du Libertalia Live a laissé quelque peu sur sa faim. Un mélomane non averti le qualifierait de prestation expérimentale. D’ailleurs, aucune date n’a été émise pour la suite du programme de cette formation.

Maminirina Rado

Midi Madagasikara0 partages

Journée Mondiale de la Jeunesse : Dispositif de sécurité et d’hygiène pour les 50.000 pèlerins

Le PM a fait le suivi de l’utilisation des subventions allouées par l’Etat aux CTD

Prévue initialement du 27 août au 02 septembre 2018, la Journée Mondiale de la Jeunesse (JMJ) se tiendra finalement du 08 au 14 octobre prochain à Mahajanga.

Reportée en raison du décalage de deux semaines du calendrier des examens officiels, la 9e édition de la JMJ débutera le 08 octobre. Le jour même du coup d’envoi de la campagne électorale pour le premier tour de l’élection présidentielle. Un double événement qui requiert le renforcement du dispositif en matière de sécurité et d’ordre public. « L’accès et l’éclairage des 50 sites d’hébergement destinés aux 50.000 pèlerins seront améliorés », a fait savoir le Premier ministre Ntsay Christian le week-end dernier à Mahajanga où il a tenu une séance de travail avec les autorités locales. Afin de prévenir d’éventuelle épidémie de maladie comme la peste, des mesures seront également prises dans les domaines de l’hygiène et de l’assainissement. Entre autres, l’installation de citernes d’eau potable et de bacs à ordures sous la supervision de la Commune.

Subventions étatiques. Le chef du gouvernement – accompagné par les ministres de la Défense et de l’Intérieur – a saisi ce déplacement pour faire le suivi de l’utilisation des subventions étatiques par les Collectivités Territoriales Décentralisées (CTD) dans le cadre du Projet d’Appui à la Performance du Secteur Public (PASP) et du Programme de Développement Inclusif de Décentralisation (PDCI). A cette fin, il y a eu une descente à Betsako, dans le District de Mahajanga II, qui fait partie des neuf  Communes ayant bénéficié du Fonds de Développement Local (FDL). La délégation gouvernementale a constaté de visu les travaux réalisés comme la réhabilitation du bureau de la Commune, la mise en place d’une salle d’attente, l’acquisition de matériels techniques et informatiques. Le PM a suggéré à ce que la Commune de Betsako soit un modèle de bonne gestion budgétaire.

Droit fondamental. Lors de sa rencontre avec la population de ladite Commune, le locataire de Mahazoarivo a exhorté les citoyens à procéder à la vérification de leurs noms sur les listes électorales et à demander leurs cartes d’électeur. « Le droit de vote est un droit fondamental pour chaque citoyen », a-t-il rappelé. Tout autant qu’il a tenu à sensibiliser les uns et les autres contre la dégradation de l’environnement en général et les feux de brousse en particulier. Sans oublier la prolifération des rats qui doit être évitée comme la …peste.

R. O

Midi Madagasikara0 partages

Australia Awards Africa : L’appel à la candidature est ouvert

Le ministre des Mines et du Pétrole, Henry Rabary-Njaka a remis le certificat au bénéficiaire de ce programme du gouvernement australien.

La coopération bilatérale entre Madagascar et l’Australie est au beau fixe.

Madagascar est éligible pour deux types de bourses, à savoir les formations de longue et de courte durée, dans le cadre du programme Australia Awards Africa.  « L’appel à la candidature est ouverte pour la prochaine promotion, depuis le début du mois de septembre dernier, notamment à l’adresse des jeunes diplômés en Master pour la formation à long terme ». L’Ambassadeur de l’Australie à Madagascar, SE Mme Jenny Dee l’a annoncé tout récemment lors de la remise officielle de certificat au profit des trente stagiaires représentant dix pays d’Afrique à Antananarivo. Parmi lesquels, quatre ressortissants malagasy.

Environnement minier unique. Ils ont été sélectionnés par la réputée Université de Queensland en Australie et ont bénéficié du programme «Australia Awards Africa». Le thème portait sur « le développement socio-économique grâce au secteur extractif ». Ils ont effectué une formation intensive de renforcement de compétences pendant quatre semaines en Australie, et trois semaines à Madagascar. Ces bénéficiaires ont eu l’opportunité de s’imprégner d’un environnement minier unique en Afrique grâce à une formation pratique dans la grande île. Ce stage incluait  la découverte des institutions tels que le ministère des Mines et du Pétrole, ainsi que ses organismes rattachés comme l’IGM, l’OMNIS et le MBC, puis des compagnies minières comme QMM Rio Tinto, Ambatovy, Norcross, sans oublier les autres partenaires  tels que Bassmetals et Search for common ground. Les grands projets accompagnés par le gouvernement Australien et L’État Malagasy comme Base Resources ne sont pas en reste.

Coopération bilatérale. Rappelons que l’Australia Awards Africa est un programme du gouvernement Australien qui s’engage à dispenser des formations servant à renforcer la capacité des acteurs actifs dans les divers secteurs stratégiques pour le développement économique à long terme des pays africains. Il s’agit entre autres, des bourses d’étude de longue durée octroyées par de prestigieuses universités australiennes aux jeunes Africains. En marge de la cérémonie de clôture de la formation de ces trente stagiaires africains, une rencontre entre l’Ambassadeur australien, Jenny Dee et le ministre des Mines et du Pétrole, Henry Rabary-Njaka a eu lieu. Outre, la poursuite du programme Australie Awards Africa, la coopération entre Madagascar et l’Australie en termes de sécurité maritime et d’économie bleue a été discutée. « Une telle coopération bilatérale doit avoir des retombées économiques positives pour la population malagasy tout en s’assurant que les industries extractives respectent les conditions basiques, notamment le respect de l’environnement et de la santé publique », a conclu le ministre de tutelle.

Navalona R.

Midi Madagasikara0 partages

Ils ont fait le Buzz…

Black Nadia en quête du renouveau web 2.0

Probablement, la mouche qui a piqué la chanteuse Black Nadia avait la rage de vivre. Dans la semaine du 17 septembre, elle a balancé une vidéo sur les réseaux sociaux, qui n’hésitaient pas à demander aux femmes de taxer du cash à leurs hommes. Apparemment, la majorité des « facebookers » a surtout entendu un grincement de porte. Causant ainsi l’ire de tous les bons esprits de la planète Madagascar. « Dévergondée », « vendeuse de charme », « incitatrice à la prostitution »… la pauvre dame voulait seulement partager sa manière de gérer sa vie de couple sans aucun fard, même si elle ressemble plus à un tableau de Crozat avec ses maquillages. Puisqu’il fallait sans doute faire le buzz, avec une carrière un peu en sourdine, ce petit coup de gueule a fait remonter la côte de la chanteuse. Bien sur, il n’y avait pas que les guêpes des bonnes mœurs qui ont capté et dénigré le message. D’autres femmes se sont liguées pour donner raison à Black Nadia. « Quel est le statut des mariages de raison ? C’est aussi par intérêt… Les mariages de lignage ? C’est avant tout par intérêt sous couvert de la tradition ? », s’insurge une internaute. Ce que Black Nadia ignore, c’est qu’elle a poussé un bouchon qui retenait le statu quo social concernant l’amour et ses desseins. Bien évidemment, en ces périodes de crise, la survie est de mise… Et tout le monde s’accorde à dire qu’un parti, même avec le savoir d’Einstein et le faciès d’un ange, n’est pas rassurant s’il a les poches d’un clochard. Et la femme, par instinct, si elle veut devenir maman, recherche avant tout une situation stable, un gars avec qui elle connait la sérénité matérielle qui rassurera à moitié son utérus. C’est déjà un des principaux soucis en moins. Sans jamais oublier que la princesse, rêveuse, aventurière et téméraire, sommeille toujours en elle. Epouser un beau « blanc » aux yeux bleus avec un diplôme des cours du soir mais qui est payé 1 200 euros à Madagascar, est plus regardable qu’un chauffeur de taxi avec un doctorat en droit.  Un papa sera d’autant plus fier, si sa petite puce épouse un bonhomme fidèle doublé d’un gosse de riche. Mais il faut arrêter de trop penser, ou de rêver, Black Nadia a tout de suite préféré prendre le taureau par les cornes.

Maminirina Rado  

Midi Madagasikara0 partages

Fitsarana mitety vohitra teto Toamasina : Zaza sy ankizy 1.400 nahazo ny kopiam-pahaterahany

Natao ny zoma 28 septambra teo ny fizarana ireo didim-pitsarana mikasika ny fanomezana kopiam-pahaterahana nandritra ny fitsarana mitety vohitra nataon’ny tarika Nantenaina, sy ireo mpitsara sy mpiasan’ny kaominina mpiara-miasa aminy, ho an’ireo zaza sy ankizy tsy nanana izany eto Toamasina renivohitra. Niisa 2.000 mahery izy ireo no nanaovana ity fitsarana mitety vohitra ity 20 andro lasa izay, saingy miisa 1.400 ireo notolorana ny didim-pitsarana ny zoma io mba hahafahan’izy ireo manamboatra ny kopiam-pahaterahany eny anivon’ny kaominin’i Toamasina renivohitra avy eo. Didim-pitsarana no nomena azy ireo, hoy i Nantenaina, hialana amin’ny fahadisoana samihafa, satria mora ahitsy kokoa ny didim-pitsarana noho ny kopiam-pahaterahana raha misy ny fahavitany. Mbola misy 600 eo izany ireo zaza sy ankizy miandry didim-pitsarana manaraka indray ao anatin’izao fitsarana mitety vohitra ho fanomezana kopiam-pahaterahana ireo tsy manana izany eto Toamasina renivohitra izao. Nomarihan’i Nantenaina hatrany fa “miainga amin’ny fananana izao kopiam-pahaterahana izao ny ho avin’ireo zaza sy ankizy ireo, satria manomboka izao vao afaka miditra an-tsekoly izy ireo, aoriana ao kosa dia afaka maka ny kara-panondrony, ary isan’ny vahoaka malagasy koa izy ireo, satria isan’ny misoratra ao anatin’ny bokin’ny sora-piankohonana mirakitra ny zaza teraka eto amintsika”. Mieritreritra ny hetsika manaraka ny ekipan’ny tarika Nantenaina ankehitriny, ka kasaina hatao isaky ny boriborintany indray izany, satria efa betsaka sahady izao ny fangatahan’ny ray aman-dreny voarain’izy ireo.

Malala Didier

Midi Madagasikara0 partages

Festival mondial des Lémuriens : “Islands of Lemurs Madagascar” en avant-goût

La Grande île célèbrera le Festival mondial des Lémuriens le 5 octobre. Pour mobiliser le plus grand nombre et le mettre dans le bain, le film « Islands of Lemurs Madagascar » va être projeté au Plaza Ampefiloha ce jour à 14h.

Le but est de faire connaître aux Malgaches, comme aux étrangers – et ce pour toutes les tranches d’âge- le monde des lémuriens. Un monde fascinant, car les lémuriens ne sont pas juste des animaux « rigolos » comme le pense la majorité des enfants. Pour Madagascar, ces primates représentent beaucoup plus : non seulement au niveau du branding, ils sont des animaux emblématiques de Madagascar, d’où l’importance majeure de leur protection et leur préservation (car oui, ils sont menacés d’extinction) dans la promotion du tourisme à Madagascar ; mais ils constituent également une part entière de la culture et de la biodiversité malgache.

Culture et conservation. Faisant partie de la faune endémique à Madagascar, bon nombre d’espèces de lémuriens ne se retrouvent nulle part ailleurs dans le monde. Du point de vue culturel, ils tiennent une place de choix dans certaines ethnies, pour ne citer que les Sakalava Marambitsy de Katsepy ( Majunga) par exemple : ils y sont respectés comme réincarnation des ancêtres. Pour marquer ce respect, leurs habitats (forêts et bush, etc.) sont ainsi préservés : c’est de cette manière par exemple que les lémuriens (et la représentation collective dont ils font l’objet) participent à la conservation de l’environnement. Cependant tout n’est pas rose pour les lémuriens, loin de là. Le trafic d’animaux sauvages, la pression anthropique, ou encore la déforestation, les exposent fréquemment à la menace d’extinction, notamment les sifaka et les makis.

Le film et le festival. L’un des buts du festival est justement de mobiliser tous les facteurs et les acteurs qui puissent concourir à la protection des lémuriens. Toutes les approches y seront abordées, allant des recherches académiques, aux approches artistiques et ludiques, ou communautaires et écologiques, en passant par l’aspect communication- sensibilisation qui en constitue le socle, car à y regarder de plus près, il s’agit effectivement d’un plaidoyer, pour que les Malgaches se sentent concernés par la cause. Pour la journée du 5 octobre, le GERP ( Groupe d’Etudes et de Recherche sur les Primates) prévoit une pléthore d’activités autour de la protection des lémuriens à l’Académie nationale des Sports Ampefiloha. Comme l’a signalé l’équipe organisatrice, voici quelques détails de la célébration : « un carnaval très animé en départ d’Analakely vers ANS Ampefiloha, des concours de tire à la corde, la fameuse course « gony”. Tout le monde est invité, l’entrée est gratuite.

Luz Razafimbelo

Midi Madagasikara0 partages

SEM Yang Xiaorong : « La Chine respecte le choix du peuple malgache»

SEM Yang Xiaorong est pour la tenue d’une élection dans une situation stable. (Photo Kelly)

(1949-2018). 69 e anniversaire de la fondation de la République Populaire de Chine. Madagascar n’est pas en reste, car la cérémonie s’est tenue hier, à l’ambassade de Chine à Nanisana. Lors de son intervention, l’ambassadeur de Chine à Madagascar,  SEM Yang Xiaorong a déclaré que « cette année est importante pour Madagascar, notamment avec l’élection présidentielle. Nous respectons le choix du peuple malgache. Et que cette élection aura lieu dans une situation stable ». L’ambassadeur n’a pas manqué également de parler des 46 ans de coopération entre les deux pays qui se sont soldés par un progrès impressionnant où la confiance mutuelle règne sur le plan politique, économique et social. D’ailleurs, la Chine a octroyé 100 millions de Yuan à la Grande île pour le développement du pays.

Premier partenaire. Toujours est-il que la Chine est le premier partenaire économique de Madagascar. Ainsi, dans le domaine de l’investissement, les entreprises chinoises sont de plus en plus présentes dans la Grande île, notamment dans les secteurs du textile, de l’agriculture et des infrastructures engendrant de ce fait, de nombreux emplois. Faut-il rappeler que le gouvernement chinois a accordé plus de trois milliards de dollars depuis 1972, date du début des relations diplomatiques entre les deux pays pour subvenir à l’aide publique au développement de l’État malgache. Sur d’autres plans, l’institut Confucius de Madagascar, présent dans les universités d’Antananarivo et Toamasina, met en relief la culture chinoise en dispensant notamment des cours de mandarin.

Dominique R.   

Midi Madagasikara0 partages

Sports scolaires – Championnats nationaux : La journée culturelle célébrée samedi

Les jeunes ont démontré leur danse traditionnelle.

Lancés vendredi dernier à Toliara, les championnats nationaux des sports scolaires battent actuellement leur plein dans les différentes disciplines de compétition. La journée du samedi a été consacrée aux manifestations culturelles et exposition au jardin de la mer à Toliara. 22 stands ont été érigés, représentants les 22 régions du pays. Une occasion pour les jeunes sportifs de découvrir la culture et les spécificités de chaque région de l’ile.  » La solidarité dans la diversité. C’est l’objectif de cette manifestation culturelle dans le cadre de ces sports scolaires » a expliqué les responsables au sein du ministère de l’Education Nationale.

T.H

Midi Madagasikara0 partages

Tennis – Allianz Vintage Cup : Sacre de Lee et Kaliana

Nouvelles têtes. La 4e édition du tournoi Allianz Vintage Cup a sacré Kaliana Andrianafetra de Serana Tangaina et Lee Rindra Raoelinavalona, dimanche, sur les courts du Country Club à Ilafy. En finale, à la fin des deux sets de quinze minutes, le score était de 4/2 et 2/2, c’est à l’issue d’un point décisif sur mort subite que le duo Lee-Kaliana s’est imposé face à Claudia Pichler du Restaurant Le Terace et Marc Andriantsitohaina de Sécurité Mafi sur le score de 4/2 et 2/2. Mais cette victoire n’a pas été facile car après avoir mené au score au premier set par 4 à 2, ils ont été talonnés par leurs adversaires. Cette finale inédite et épique, comme plusieurs matchs du week-end avec plusieurs points décisifs a tenu en haleine le public. Cette édition 2018 de l’Allianz Vintage Cup a vu la participation de 42 équipes c’est-à-dire 84 joueurs et joueuses. « Nous remercions tous les sponsors qui nous ont soutenu à savoir Allianz,  BMOI, Orange, DHL, Arabesque, Madauto, Eau-Vive, La Parapharmacie, Hôtel Colbert, Segafredo, La Landaise et Gusto. Comme veut l’esprit du tournoi, la solidarité et la cohésion autour de cette passion a été constatée à Ilafy » a indiqué, Josoa Rakotonindriana, promoteur du tournoi. Du mardi 09 au dimanche 14 Octobre 2018, les installations du Country Club accueilleront l’Open International BMOI-Air France.  Tous les participants de l’ALLIANZ Vintage Cup auront droit d’accès gratuit.

T.H

Midi Madagasikara0 partages

Madagascar National Parks : Des infrastructures de lutte contre les feux dans les Aires Protégées

Environ 58% des feux au niveau des 43 Aires Protégées, gérées par Madagascar National Parks (MNP) apparaissent généralement au cours des mois de septembre, octobre et novembre de l’année.

En effet, presque la moitié du réseau sont sensibles aux feux de végétation durant cette période, pour ne citer que les cas des Réserves Spéciales d’Ambohitantely ,Andranomena et des Parcs Nationaux  d’Andohahela et Ankarafantsika. Les principales causes sont notamment d’origine naturelle, soit des feux provoqués par la foudre comme dans le parc national d’Isalo en 2017, ou bien culturelle ou intentionnelle en vue d’effacer les traces des Dahalo, d’après les enquêtes menées par MNP. Cela peut également provenir des feux incontrôlés en dehors des Aires Protégées. Face à cette situation, MNP ne cesse d’améliorer chaque année ses moyens de préservation de ces Aires Protégées contre les feux, en mettant en place de nouvelles infrastructures de lutte. Une baisse de points de feux d’environ 17% a été enregistrée durant ce mois de septembre comparé à celui de l’année précédente

Faciliter les interventions. Concernant ces infrastructures de lutte, on peut citer entre autres, la construction de tours de guets qui permettent de détecter rapidement les feux à part les informations reçues par satellite ainsi que l’ouverture et l’entretien des pare-feux servant de barrière anti-incendie. C’est un moyen utilisé pour ralentir et bloquer la pénétration des feux dans une Aire Protégée. En cas de détection de feux, ces pare-feux permettent également d’empêcher la propagation des feux. La mise en place des impluviums n’est pas en reste. C’est pratiqué pour collecter des eaux de pluie et de ruissellement en vue de faciliter l’approvisionnement en eau durant la lutte active. Ces infrastructures de lutte ont pour rôle de faciliter les interventions tout en limitant les dégâts en cas de feu déclaré, a-t-on appris.

Affaire de tous. Entre temps, MNP développe et entretient des aménagements destinés à prévenir les incendies de forêts et, à favoriser la lutte active. Il utilise également les données provenant des satellites pour alerter les agents sur place en cas de détection de feu. Ce qui permet de mener efficacement cette lutte active par rapport à la localisation précise des points de feux, tout en assurant une intervention rapide pour l’extinction des feux. Par ailleurs, toutes les parties prenantes au niveau local et régional sont sollicitées car la lutte contre les feux est l’affaire de tous. C’est le cas, entre autres, des sapeurs pompiers de la région Boeny qui ont  contribué à l’extinction des feux détectés dans le parc national d’Ankarafantsika. Les renseignements fournis par les villageois et agents sur place ne sont pas en reste. De son côté, MNP s’est doté de matériels et équipements nécessaires tels que les outillages, le sac à eau, les talkies-walkies, les citernes incendies souples, une motopompe et des kits de camping. Mais ce n’est pas tout ! Il vient d’acquérir des matériels de stockage d’eau pour le parc national d’Isalo.

Navalona R.

Midi Madagasikara0 partages

Aviation Civile de Madagascar : Cinq nouveaux inspecteurs hautement qualifiés

Veiller sur la capacité de l’industrie de l’aérien à disposer de  ressources humaines hautement qualifiées et en nombre compatible avec les besoins d’un développement durable, fait partie des orientations principales sur lesquelles repose le développement durable du secteur aérien.

 L’Aviation Civile de Madagascar (ACM) renforce son équipe technique. Cinq nouveaux inspecteurs sont dorénavant opérationnels au sein de l’autorité compétente en matière d’aviation civile.

Normes. Plus précisément  quatre inspecteurs de la sécurité aérienne et un médecin de l’aviation civile ont prêté serment le 24 septembre dernier lors d’une cérémonie qui s’est déroulée au Palais de la justice à Anosy. Et ce, conformément aux normes de l’Organisation  de l’Aviation Civile Internationale (OACI)   dont fait partie Madagascar en tant que membre à part entière. Avec les 28 inspecteurs déjà opérationnels, l’ACM en compte dorénavant 33. Cette opération entre dans la politique générale de l’Etat de développer le tourisme  dans la  mesure où, disposer d’inspecteurs qualifiés et en nombre suffisant permet une bonne gestion  du secteur aérien qui joue un rôle important dans la relance du secteur touristique.  En effet, la perspective de Madagascar de tripler les flux touristiques à l’horizon 2020 repose en particulier sur la capacité de l’industrie du transport aérien à accompagner le tourisme,  offrir des sièges en nombre suffisant, dans des avions sûrs et ponctuels. La hausse du nombre de vols entraîne une augmentation des charges de contrôle et de surveillance.

Ressources spécialisées. Aussi, il est crucial de disposer d’inspecteurs qualifiés en nombre suffisant pour répondre entièrement aux besoins accrus en activités de surveillance de la sécurité et de la sûreté.’« L’ACM souhaite ainsi développer  les ressources spécialisées pour, dans l’avenir, satisfaire une demande régionale au travers d’une coopération technique dans la zone de l’Océan Indien. » déclare James Andrianalisoa, D.G de l’ACM qui préside depuis le mois de mars 2015 le Comité des Aviations Civiles des pays de la COI.Actuellement,la rareté de la  mise à disposition de cette catégorie de ressources humaines, , est en effet une aubaine pour le secteur aérien de l’Océan Indien. L’ACM prévoit d’ailleurs de continuer la formation et le recrutement tous les ans, afin de constituer un vivier de spécialistes. Le recrutement et la formation de ces inspecteurs hautement qualifiés entrent également dans le cadre des programmes à long terme de l’ACM, destinés à assurer un niveau élevé de sécurité et de sûreté des opérations aériennes à Madagascar. Ces inspecteurs seront suivis dans leurs activités et, recevront des mises à jour permanentes de leur connaissance, afin que l’industrie aérienne qu’ils surveillent bénéficie des compétences compatibles avec les exigences des instances internationales du transport aérien.

R.Edmond.

Midi Madagasikara0 partages

Terrible incendie à Mananjary : 385 maisons parties en fumée, et 1485 personnes sinistrées

Mananjary incendie

Le feu a de nouveau ravagé la ville de Mananjary. Dans la nuit du dimanche 30 septembre au lundi 1er octobre, 385 maisons sont parties en fumée lors d’un incendie survenu dans le fokontany d’Ankadirano et Masindrano. Le bilan fait état de plus de 1400 sinistrés et de préjudices matériels importants qui se montent à environ 1,4 milliard d’ariary selon la gendarmerie nationale. Selon les informations, le feu s’est déclaré vers 21 heures dans le fokontany de Masindrano et s’est propagé dans celui d’Ankadirano. Au final, 385 habitations ont été détruites. Un feu de cuisson non maîtrisé dans la maison d’un couple de commerçants aurait été à l’origine du  drame. Jusqu’à hier, ces deux personnes sont restées introuvables alors qu’elles auraient dû être interrogées pour le besoin de l’enquête.

L’incendie s’est  vite propagé à cause de la puissance du vent, vue la situation géographique de cette ville, au bord de la mer. A cela s’ajoute l’inexistence d’infrastructures de lutte contre les incendies dans cette localité. La commune urbaine de Mananjary ne dispose pas de sapeurs-pompiers. En effet, les sinistrés appuyés par des éléments des forces de l’ordre ont eu du mal à maîtriser le sinistre. En effet, le feu ne s’est éteint que vers trois heures du matin, après six heures de lutte acharnée. Selon toujours les informations, la présence d’un opérateur économique disposant d’une moto pompe et d’un camion-citerne, a accéléré les opérations de secours.

T.M

Midi Madagasikara0 partages

Campagne électorale : Mise en garde préalable Des autorités

A set jours du début de la campagne électorale officielle, le processus électoral est bien enclenché. Tous les candidats semble vouloir jouer le jeu , encouragés par la communauté internationale. Néanmoins, il est toujours utile de rappeler à ce derniers  les règles de bonne conduite et les autorités, représentées par le préfet d’Antanarivo, l’ont fait hier.  Les équipes de campagne sont fin prêtes et sont décidés à  utiliser tous les moyens légaux pour  défendre l’image de leur candidat. Plus qu’une semaine pour fourbir ses armes et réussir au mieux

Campagne électorale : Mise en garde préalable Des autorités

La précampagne électorale s’est déroulée sans incident particulier et l’on  s’achemine vers la véritable campagne sans inquiétude particulière. Néanmoins,, pour  prévenir les risques de dérapage, les règles ont été rappelées par les autorités. Le préfet d’Antananarivo s’est chargé d’informer  les candidats de la manière dont se déroulera cette campagne électorale. Il a parlé de l’utilisation des grandes lieux de rassemblement comme le Coliséum ou le stade municiipall  de Mahamasina , subordonnée à l’autorisation de la préfecture. Il a mis en garde contre les dérapages verbaux et les propos  haineux qui peuvent entraîner la  disqualification de leurs auteurs. La communauté internationale n’a pas manqué de faire se recommandations et va suivre tout le processus  électoral avec attention.  Il ne reste donc plus qu’une semaine avant que la machine électorale s’emballe. Ceux qui, à tort ou à raison, portent l l’étiquette de favoris ont planifiée longtemps à l’avance leur campagne. Ils ont des moyens financiers importants qui leur permettent d’occuper  tout l’espace publicitaire. Les médias sont tous mis à contribution. Les  placards publicitaires sont réservés depuis longtemps. Les shows électoraux vont se multiplier durant ce mois d’octobre pour essayer de marquer les esprits. Mais, seuls les arguments les plus réalistes  pourront convaincre.

Patrice RABE

Midi Madagasikara0 partages

Trophée du Jeune Entrepreneur : Fin de l’inscription d’ici une semaine

Plus qu’une semaine et la boucle sera bouclée en ce qui concerne l’inscription au Trophée du Jeune Entrepreneur (TJE). Faut-il en effet rappeler que,  la date limite de soumission des dossiers de candidature est fixée au 9 octobre 2018.

Les jeunes entrepreneurs intéressés sont invités à  consulter  le site internet de BNI Madagascar www.bni.mg pour télécharger le dossier de candidature et d’envoyer le dossier complet par email à l’adresse tje2018@bni.mg.

 Mêmes chances. Rappelons que la 14ème édition du Trophée du Jeune Entrepreneur est ouverte aux jeunes capitaines d’entreprise en quête de nouvelles opportunités et d’innovations, depuis le mois d’Avril 2018.  « Première banque malgache de proximité, BNI Madagascar met un point d’honneur à valoriser les jeunes femmes et hommes d’affaires à travers ce concours de référence nationale, conformément à ses valeurs qui sont le professionnalisme, l’esprit d’équipe, l’engagement et l’intégrité » explique-t-on du coté du département communication de la banque. Pour cette édition, une innovation a été apportée afin de donner  les mêmes chances à tous les jeunes opérateurs économiques dynamiques , et d’encourager davantage l’esprit d’entreprise. En effet deux prix seront décernés  car en plus du TJE classique qui devient le « TJE CROISSANCE + », une nouvelle distinction, le «STARTUP TJE » a été créée

TJE Croissance +. Le TJE  croissance + est destiné aux jeunes propriétaires et chefs d’entreprise confirmés de plus d’un an d’existence, ayant réalisé un chiffre d’affaires d’au moins 60 millions ariary. En plus du titre honorifique, le lauréat va bénéficier d’un crédit à taux zéro (pour la première année) afin de développer davantage ses activités.  Fidèle à son modèle de développement inclusif, BNI  Madagascar  accorde également une attention particulière aux jeunes qui présenteront des projets innovants, et qui montreront leur ambition de se faire une place dans le microcosme économique du pays en concourant au STARTUP TJE .  BNI Madagascar  offrira gracieusement au vainqueur de cette catégorie, une aide financière non remboursable et un pack ORINASA (compte courant, chéquier, carte visa LOKANGA, compte MVOLA, Assurances Miarina, BNI-NET, mobile banking) pendant un an pour lancer ses activités.  Partenaire de l’événement, AXIAN accompagnera également le lauréat avec le coworking space et TELMA attribuera une connexion internet 4 G d’un an pour que la banque digitale soit accessible plus facilement.

« La Plateforme intégrée de développement des PME, nouvellement créée au sein de BNI MADAGASCAR, permet de développer des solutions innovantes pour accélérer davantage la croissance des PME ; le dispositif du concours TJE permet entre autres de cerner les préoccupations des jeunes entrepreneurs »  explique Lantosoa Rakotomalala, Manager de la Plateforme.

R.Edmond

Midi Madagasikara0 partages

Vitogaz : Appui à la lutte contre la pollution

Vitogaz a pratiqué une politique tarifaire destinée à faciliter à un maximum de foyers l’accés au gaz domestique

Mieux vaut prévenir que guérir.  L’utilisation du charbon de bois est particulièrement nocive pour la santé.  En effet,  des substances chimiques dangereuses peuvent être retrouvées dans la fumée de charbon de bois et de bois de chauffe.

Polluants dangereux. Les particules fines, de taille microscopique, qui peuvent pénétrer jusqu’aux bronches, une fois inhalées, se retrouvent dans les poumons et peuvent mener à de graves problèmes respiratoires pouvant entrainer un décès. Les monoxydes de carbone, qui réduisent la capacité du sang à fournir l’oxygène nécessaire aux tissus ; ce qui peut entrainer un stress au cœur. Inhalée en grande quantité, le monoxyde carbone peut entrainer la fatigue, des maux de tête, des étourdissements, des nausées, la confusion, la désorientation. Les oxydes d’azote, qui réduisent la résistance des poumons aux infections, et qui peuvent entrainer l’essoufflement et l’irritation des bronches particulièrement. Les composants volatils qui causent l’irritation des voies respiratoires et certaines maladies, voire le cancer. Les jeunes enfants et les personnes âgées sont les plus touchées par ces problèmes respiratoires. Toutefois, les polluants dangereux associés à la fumée du charbon de bois et du bois de chauffe affectent également les personnes en bonne santé.

Méfaits. Face à ces méfaits, l’utilisation du gaz  domestique est  l’une des alternatives excellentes pour réduire l’utilisation de charbon de bois et du bois de chauffe. C’est pour cette raisond’ailleurs que depuis quelques années, VITOGAZ Madagascar soutient la démarche et les études de la SPMAD (Société de Pneumatologie de Madagascar) sur la  mise en évidence des effets nocifs de l’utilisation de charbon de bois dans les foyers. La politique entreprise par Vitogaz a toujours été de favoriser l’utilisation du gaz domestique, à travers notamment, un prix calculé de manière à permettre à un maximum de foyers d’y accéder. D’ailleurs, ces dernières années, le prix du gaz a été le plus stable  sur le marché.

R.Edmond.

Midi Madagasikara0 partages

Football- Kaiser Chiefs : Dax encore remplaçant !

L’intégration de Dax Aro Hasina Andriamirado au sein du club sud-africain du Kaiser Chiefs met du temps à venir. En deux matches du championnat en effet, l’homme est resté sur les bancs sans doute en attente des jours meilleurs.

Que s’est-il passé pour arriver à cette situation qui ne devait pas lui plaire lui qui est déjà habitué à être un élément-clé de Fosa Juniors où il jouissait d’une aura indiscutable ?

Est-ce dû à la barrière de langue ou à son intégration au sein de la société sud-africaine ? Autant de questions qui attendent des réponses.

Une chose est certaine, Dax va bientôt retrouver sa place au sein de l’effectif du Kaiser Chiefs car on sait qu’il est un battant et qu’il va tout faire pour aider son nouveau club.

Clément RABARY

Midi Madagasikara0 partages

Football – Telma Coupe : « Les tirs au but » entre CNaPS Sports – Elgeco Plus ce jour

C’est décidée la séance de tirs au but entre CNaPS Sports et Elgeco Plus qui se disputera cet après-midi à 14 heures au Stade de Mahamasina, entrant dans le cadre des rencontres des demi-finales de la Telma Coupe de Madagascar. A cause de l’obscurité dimanche, cette séance de tirs au but n’a pas pu être tirée après un match nul et vierge de 1-1 partout entre les deux équipes à la fin du temps additionnel. L’AS Adema connaitra alors son adversaire pour la finale prévue qui se disputera ce dimanche.

T.H

Midi Madagasikara0 partages

Morondava : Lakolosim-piangonana saika nisy nangalatra

Raha nangingina tanteraka ity resaka halatra lakolosy ity volana maromaro izay dia vao nahitàna tranga iray indray tany amin’iny distrikan’i Morondava iny ny faran’ny herinandro lasa teo. Lakolosim-piangonana iray tao amin’ny tananan’i Marofototra, ao amin’ny kaominina Bemanonga mantsy no saika nisy nangalatra ny alin’ny sabotsy. Efa tafidin’ireo tsy valahara ilay lakolosy no tojo tampoka ireo zandary mpanao fisafoana izy ireo ka nanao tari-dositra nitsoaka.

Tokony ho tamin’ny 11 ora alina tany ho any no nitranga izy io. Somary nafampana tanteraka mantsy ny toe-draharaha tany amin’iny distrikan’i Morondava iny ny herinandro teo ka tsy mitsahatra manao fisafoana ireo mpitandro filaminana any an-toerana. Indrindra ihany koa fa misy ilay hetsika manokana ataon’ny zandary amin’izao ka tsy mandry andro tsy mandry alina ireto farany. Tamin’izany indrindra no sendra olona mampiahiahy nidina avy any ambony tilikambom-piangonana iray tao amin’io tanana io ireto zandary. Nanatona avy hatrany izy ireo kanjo nanao tsoa-pe ireo olona. Natao avy hatrany ny savahao ny manodidina nitadiavana ireo olon-dratsy ireto saingy nafenin’ny alina tanteraka izy ireo. Taorian’ny fizahana ny manodidina vao fantatra fa tena olon-dratsy ireo nitsoaka ary nikasa ny hangalatra lakolosy. Ity farany moa izay navelan’izy ireo teo ambanin’ilay tilikambo fa tsy zakan’izy ireo nentina. Mbola mitohy kosa ny fikarohana azy ireo any an-toerana.

m.L

Midi Madagasikara0 partages

FIVMPAMA-Cité des Dirigeants : Partenariat signé par le président pi Dr Jean-Claude Ratsimivony

La FIVMPAMA s’allie avec la Cité des Dirigeants de La Réunion.

La FIVMPAMA (Fivondronan’ny Mpandraharaha Malagasy) fait son entrée dans le capital de la Cité des Dirigeants de La Réunion. Un accord de partenariat a été signé par le Dr Jean-Claude RATSIMIVONY, président par intérim du groupement.

Le FIVMPAMA amorce le partenariat, sous la houlette du Dr Jean-Claude Ratsimivony, qui assure aujourd’hui l’intérim de la présidence de cette organisation du secteur privé. Le jeudi 27 septembre dernier, un protocole d’accord a été signé, en présence de l’Ambassadeur de France à Madagascar, Véronique Vouland-Aneinin ainsi que du Chef du service économique pour Madagascar et l’Union des Comores de l’Ambassade de France, Eric Noitakis. « Cette décision entre dans le cadre de la convention de partenariat signée en septembre 2017 entre les deux organisations, afin de concrétiser leurs engagements à collaborer en soutien à l’intégration régionale, en mettant leurs expertises à la disposition des acteurs économiques de Madagascar et La Réunion », a affirmé le président par intérim du FIVMPAMA. En effet, l’entrée de ce groupement malagasy dans le capital de la Cité des Dirigeants, représenté à cette occasion par le président Christophe Di Donato, permettra ainsi à la FIVMPAMA de mieux contribuer au développement de filières économiques innovantes à Madagascar, avec l’appui des organes de la Cité des Dirigeants. Parmi ces organes figurent notamment le « Centre de ressources des expériences innovantes et inédites » (CRECII), les laboratoires de recherche et d’expérimentation économique LABAT et LABPER, ainsi que les Espaces d’Intelligence Territoriale (EIT).

Antenne. Le président Christophe Di Donato, accompagné de Nathalie Rivoalen, DGA du pole humain de la Cité des Dirigeants, en mission dans la Grande-île, a clôturé son séjour par une conférence à l’attention des membres du FIVMPAMA, au Vaniala Antsakaviro le samedi 29 septembre dernier. D’après les explications, la collaboration future avec le FIVMPAMA devrait permettre l’installation à moyen terme d’une antenne de la Cité des Dirigeants à Madagascar, et ouvrir à plus de dirigeants malagasy la candidature au CPA (Centre de Perfectionnement aux Affaires), une formation de haut niveau destinée à forger de meilleurs dirigeants des secteurs public et privé. A noter que la mission principale du Cité des Dirigeants et de permettre à l’ensemble des acteurs publics et privés de se rassembler autour d’un projet commun, qui est l’émergence d’un Hub de l’innovation à rayonnement international.

Antsa R.

Midi Madagasikara0 partages

Prévoyance sociale : Une nouvelle antenne CNaPS à Ifanadiana

La nouvelle antenne de la CNaPS à Ifanadiana

Les habitants d’Ifanadiana -cette commune située à l’entrée du pays Tanala, à 423 km d’Antananarivo sur la route pour Manakara-, ont désormais leur antenne CNaPS.

Politique de proximité. Désormais, ils n’auront plus à se déplacer à Manakara, Mananjary, ou  encore à Fianarantsoa ( à 73 km) pour gérer leur sécurité sociale ou constituer un dossier y afférent, s’ils n’en ont pas encore une. Ce projet fait suite à la mise en œuvre de la politique de proximité de la CNaPS, intensifiée ces deux dernières années sous la direction d’Arizaka Rabekoto Raoul. Cette antenne Tanala inaugurée le week-end dernier constitue la 23e antenne pour tout Madagascar. Elle servira ainsi de points de référence en protection sociale, pour les habitants d’Ifanadiana et Ikongo. « Cet effort entre dans la politique de proximité, et l’amélioration du service de la CNaPS.  Ifanadiana est une zone de passage vers le Sud-Est de l’Ile, mais c’est aussi un carrefour pour ceux qui viennent d’Ambohimanga du Sud, d’Ikongo et d’Ampasitsara.  C’est aussi une zone stratégique car, c’est un point de rencontre entre la Commune d’Ambohimanga du Sud, de la commune d’Ikongo,  de la Commune de Fasitsara. Cette commune a une potentialité économique et cela figure aussi dans le projet de la CNaPS, d’étendre la couverture sociale vers le régime agricole », relate Joslina TSABOTO, Coordonnateur des délégations régionales auprès de la CNaPS.

Luz Razafimbelo

Midi Madagasikara0 partages

Andolofotsy Miarinarivo : Dahalo rain-dahiny tratra niaraka tamin’ny basy vita gasy

Telolahy nikoizana tanteraka tamina resaka asan-dahalo tany amin’iny distrika Miarinarivo iny no tra-tehaky ny zandary avy ao Andolofotsy ny herinandro lasa teo. Tratra niaraka tamin’izy ireo ny basy vita gasy iray fentin’izy ireo manafika.

Isan’iray tsy mahafangona tanteraka ny asan-jiolahy na ny asan-dahalo amin’ny faritra iray ny fanafenan’ireo mponina ireo olon-dratsy ao aminy. Na io noho ny tahotra ny mety ho valifaty ataon’ ireto olon-dratsy na ny hoe fahalainana fotsiny handeha hiaka-midina eny amin’ny biraon’ny mpitandro filaminana handeha hitory ireo olona izay hiarahan’ny rehetra mahalala ao amin’ilay toerana fa jiolahy rain-dahiny na dahalo. Tamin’ity indray mitoraka ity anefa dia resy lahatra tanteraka amin’ny fandriampahalemana manakaiky ny vahoaka izy ireo ka nanome vaovao ho an’ireo zandary any an-toerana ny fisian’ireto dahalo ireto mihaodihaody an-tananan’izy ireo. Nidina avy hatrany tany an-toerana ireo zandary ka izao nahasamborana azy ireo izao. Fantatra fa efa ela notadiavina hatry ny ela izy ireo tamin’ny asa ratsy fanaony. Nentina natao fanadihadiana avy hatrany moa izy ireo ary natolotra ny Fampanoavana nony avy eo. Fantatra moa fa nampidirina am-ponja vonjimaika ao amin’ny fonjan’i Miarinarivo izy ireo mandra-piandry ny fotoam-pitsaràna azy ireo.

m.L

Midi Madagasikara0 partages

Travaux intellectuels : Un ordre des consultants en gestation

Redorer le blason des consultants et des travaux de consultance. Un des objectifs fixés par la SOCLL ou Solidarité Collégiale des Consultants Libres. Une coopérative regroupant des consultants œuvrant dans différents secteurs d’activités et qui entendent réglementer le domaine. Comme l’a fait savoir Romul Ratefiarivony, président de la SOCLL lors du lancement officiel de la coopérative à l’hôtel Le Pavé Antaninarenina vendredi dernier « beaucoup de gens utilisent à tort et à travers le mot consultant. Si bien que l’image des vrais, ceux qui sont professionnels dans le métier s’est trouvée ternie ». Le travail des consultants consiste en effet à des prestations intellectuelles ponctuelles auprès des entreprises, sociétés, projets ou encore des programmes. Prestations qui ont pour but de combler les lacunes en matière d’expertise auprès des sociétés en question. Le projet de mise en place d’un ordre des consultants viserait donc à écarter les faux des vrais consultants d’un côté. Mais surtout de mettre en place une structure répondant aux normes en la matière. Structure qui « hiérarchisera les niveaux des consultants » selon toujours les explications de Romul Ratefiarivony. Le projet de la SOCLL est tout à fait compréhensible dans la mesure où, beaucoup de personnes n’ayant pas de travail s’auto proclament consultant lorsqu’on leur demande ce qu’elles font dans la vie.

José Belalahy

Midi Madagasikara0 partages

Football- Sanctions de la CAF : Un deux poids deux mesures !

Les sanctions de la CAF à l’encontre du football malgache continuent de faire des vagues. L’homme de la rue n’arrive pas à comprendre pourquoi Ahmad ne parvenait pas (ou ne voulait pas) défendre le camp malgache.

La CAF a lourdement sanctionné le football malgache avec 10.000 dollars d’amende et la fermeture du stade de Mahamasina pourtant le seul à pouvoir contenir la foule des grands jours avec ce que cela suppose de bénéfices à même de couvrir toutes les dépenses d’organisation.

5 morts à Luanda. Et tout cela, le président Ahmad le sait mais cela ne l’a pas empêché de sévir avec une célérité qui étonne car une semaine après, mais à Luanda cette fois, cinq enfants ont été morts à la suite d’une bousculade après le match entre le Primeiro de Agosto et le Tout Puissant Mazembe mais jusqu’à hier, la CAF est restée muette.

Un deux poids deux mesures qui confirme la thèse que les incidents de Mahamasina sentaient le coup visé. La seule explication en fait car l’émissaire de la CAF, l’Egyptien Essam, venu pour l’enquête, savait déjà ce qu’il voulait c’est-à-dire infliger une lourde sanction au football malgache. A preuve, et ne serait-ce que par solidarité de corps, il aurait dû demander avant l’avis de deux Security Officer malgaches notamment Sarindra Randrianasolo et Aurélien Andriamalazaony, mais il ne l’a pas fait se contentant des rapports de la Police et des responsables de la Commune urbaine d’Antananarivo.

Mise au point. Aurélien Andriamalazaony et Sarindra Randrianasolo mettent d’ailleurs les choses au point en affirmant qu’ils n’ont pas été désignés par la CAF mais ils ont été à Mahamasina parce qu’ils sont tout simplement membres de la Fédération Malgache de Football et non en qualité de Security Officer.

Et ce, contrairement au même Essam qui sera bel et bien désigné par la CAF pour être l’officier de sécurité du match Madagascar- Guinée Equatoriale du 16 octobre, si match il y aura car jusqu’à maintenant la FMF ne s’est pas manifestée alors que logiquement elle aurait dû faire appel de ces sanctions, on le sait, disproportionnées.

Si travaux il y a à faire pour mettre aux normes le stade de Mahamasina, il serait encore temps dans l’unique but de sauver le football malgache et de lui permettre de se qualifier pour la phase finale de cette CAN 2019 au Cameroun. Mais apparemment la question n’est plus là. Allez savoir pourquoi ?

Clément RABARY

Midi Madagasikara0 partages

Médecins de l’Océan Indien : La 63e mission pour Mananjary

La conférence de presse annonçant la prochaine mission de Médecins de l’Océan Indien à Mananjary a été tenue à Ambohibao.

Une cinquantaine de missionnaires sera mobilisée durant la prochaine mission humanitaire médico-chirurgicale organisée par l’association Médecins de l’Océan Indien sur le sol malgache.

Faciliter l’accès des plus démunis aux soins médicaux. Tel serait le résumé des actions humanitaires médico-chirurgicales menées par l’association Médecins de l’Océan Indien. Propos qui d’ailleurs, ont été raffermis par Dr KoytchaFiroze, président de ladite association durant une conférence de presse organisée à Ambohibao hier. «Soigner gratuitement un maximum de personnes parmi les plus vulnérables durant dix jours est l’objectif de cette soixante troisième mission de la MOI sur le sol malgache. A cet effet, environ 9000 personnes de Mananjary et d’Antsenavolo vont bénéficier de soins gratuits» a-t-il fait savoir. Avant de noter que «la mission qui va se dérouler du 8 au 18 octobre prochains sera la deuxième pour cette année après celle de Marovoay». Pour ce faire, les missionnaires –composés de médecins malgaches et étrangers – vont être répartis  en deux délégations distinctes. Les premières vont être mobilisées pour bénéficier des soins auprès du centre hospitalier de Mananjary dans les domaines de la chirurgie, l’ophtalmologie, l’optique, l’ORL, la cardiologie, la gastro-entérologie et l’échographie. Les secondes – plutôt itinérantes – seront dépêchées auprès de la communauté pour prendre en charge les malades ne pouvant pas se déplacer dans les hospitaliers. A cet effet, la délégation itinérante sera en charge de procurer des soins pédiatriques et chirurgicaux dentaires.

Volet.Soigner est une chose, prévenir les maladies et maximiser les interventions durant les prises en charges afin de garantir la réussite des opérations en est autre. C’est dans cette optique que le volet autonomisation de la population locale, outre que les soins gratuits, a été mis en place. Composé par deux autres actions, ledit volet comprend le renforcement des capacités des équipes soignantes locales, ainsi que des internes du Centre Hospitalier Universitaire (CHU) de Fianarantsoa. Des campagnes d’hygiène bucco-dentaires pour les enfants inscrits auprès des écoles primaires de la région seront  également prévues. Lesdites campagnes entrant dans le cadre de la médecine préventive. Il convient de noter que la mission organisée du 8 au 18 octobre 2018 sera prévue grâce à l’appui financier de la quincaillerie Sambatra, le Conseil départemental de la Réunion ainsi que d’autres partenaires et sponsors réunionnais et malgaches. La gratuité des soins étant encore en phase embryonnaire – le système de couverture santé universelle ne bénéficiant pas encore à tous les malgaches – des actions de soins gratuits menées par les différents acteurs non gouvernementaux , sont plus que les bienvenues…surtout à la frange de la population malgache pour qui, la situation financière constitue un obstacle à l’accès aux soins.

José Belalahy