Les actualités à Madagascar du Mercredi 02 Septembre 2020

Modifier la date
Midi Madagasikara86 partages

Foot-Ligue Atsinanana en deuil : Deux jeunes joueurs décédés

Une terrible nouvelle. La ligue régionale de football Atsinanana venait de perdre deux de leurs jeunes pépites. Il s’agit de Cynthia Zinedine Ralinantenaina, une joueuse du club Talenta Akademia et Djahal Camardi celui du club Ajeset. En effet, ces deux jeunes footballeurs sont décédés à cause d’un accident de moto sur la route d’Ivoloina ce samedi. La fille a été morte sur le coup,si Camardi a été évacué d’urgence à l’hôpital où il a succombé dès son arrivée. A toutes leurs familles, leurs coéquipiers et leurs amis, Midi Madagasikara présente ses sincères condoléances.

Manjato Razafy

Midi Madagasikara64 partages

Gare routière Andohatapenaka : Des mesures sanitaires strictes mises en place

La vigilance est de mise quant à la reprise des transports publics desservant les zones nationales.

La reprise du transport public au niveau national depuis samedi dernier constitue en quelque sorte un retour à la normale après les quelques mois de confinement. Face à l’afflux des voyageurs ainsi qu’à la hausse continuelle des flux de déplacements des personnes, des mesures sanitaires ont été mises en place auprès de la gare routière Andohatapenaka. Une tente est aménagée à l’entrée de la gare routière en question pour permettre une investigation sur l’état de santé de chaque voyageur. Ladite investigation est menée par des agents de la santé dépêchée sur place et devrait aboutir sur une autorisation de voyager ou non de la personne concernée. Une autorisation qui devrait se manifester par une marque apposée sur la main de cette dernière. Par ailleurs, chaque voyageur devrait se munir d’une photocopie de sa carte d’identité nationale et fournir ses coordonnées pour permettre un tracing contact en cas d’une éventuelle observation de cas de Covid-19.

Recueillis par José Belalahy

Midi Madagasikara48 partages

Arts Martiaux : Du « Hall of Honor Award » pour Njiva Manankasina Ratahirintsoa

Toute peine mérite salaire. Après vingt ans passés dans le monde des arts martiaux, Njiva Manankasina Ratahirintsoa a reçu cette année le certificat de reconnaissance « Hall of Honor Award 2020 ». Son nom était parmi les lauréats que la shaolin international martial arts, en collaboration avec la JD Police Defense système qui l’a dévoilé le mois précédent. En effet, il s’agit d’une organisation de cette instance internationale pour honorer ceux qui se sacrifient pour la promotion des arts martiaux chaque année. D’autant plus que Njiva Manankasina n’est plus une figure à présenter dans ce domaine à Madagascar. Etant multidisciplinaire en arts martiaux, il a commencé à les pratiquer à l’âge de 9 ans. Il est actuellement gradé de différentes disciplines dont le karaté, taekwondo ITF et le Kaisendo.

Manjato Razafy

Midi Madagasikara7 partages

Contrôle financier : Le nouveau DG prend fonction

Rabearinosy Gilles passe  le relais à Rasahavelo à la tête de la DGCF.

Nommé lors du conseil des ministres du 20 août dernier,  Rasahavelo, le nouveau Directeur Général du Contrôle Financier a pris fonction hier. La passation des services entre lui et son prédécesseur Rabearinosy Gilles a eu lieu hier. Une passation qui s’est déroulée en toute fraternité entre deux techniciens issus du corps des inspecteurs généraux de l’Etat. Et ce, en présence du Directeur du Cabinet du ministère de l’Economie et des Finances Mihamina Ratovoharianony qui a représenté le ministre Richard Randriamandrato. Le nouveau DGCF  mise notamment sur le renforcement du contrôle à posteriori afin, à la fois d’alléger les procédures et de lutter contre les détournements. L’amélioration des conditions de travail, l’utilisation des nouvelles technologies de l’information et de la communication, la formation du personnel… figurent, parmi ses priorités. Dans son message transmis par son Directeur du cabinet, le ministre de l’Economie et des Finances, Richard Randriamandrato a insisté sur la nécessité de renforcer les  dispositifs de lutte contre la corruption et le détournement des fonds publics.

R.Edmond.

Midi Madagasikara5 partages

Routes et infrastructures urbaines : Travaux en cours à Antsiranana, appels d’offres attendus pour la R...

Visite officielle du ministre Hajo Andrianainarivelo avec l’ambassadeur de France, à Antsiranana, pour constater l’avancée des travaux d’infrastructures en cours.

Des projets de construction et de réhabilitation d’infrastructures sont en cours de mise en œuvre à Antsiranana. Le ministre Hajo Andrianainarivelo a fait une visite sur les lieux, lundi dernier, et a annoncé que la RN6 sera également réhabilitée pour bientôt.

50% des travaux sont achevés pour la première phase du PADEVE (Projet d’appui au développement). La seconde phase sera bientôt lancée. C’est ce qu’a indiqué le ministre de l’Aménagement et des Travaux Publics, Hajo Andrianainarivelo, lors de sa descente à Antsiranana, pour constater de visu l’avancement de la mise en œuvre du projet. C’était une visite officielle, menée le 31 août 2020, par la forte délégation composée également de l’ambassadeur de France à Madagascar. D’après les membres de la délégation, les travaux avancent bien, malgré la longue période d’état d’urgence sanitaire et les nombreuses contraintes liées au traitement de dossiers pour les travaux de construction. A noter que le PADEVE se divise en deux phases. La première, actuellement en cours, concerne les routes et les jardins de la ville d’Antsiranana. La seconde phase concerne la construction de places de marché et autres infrastructures publiques. Lors de sa prise de parole, le ministre Hajo Andrianainarivelo a souligné qu’il ne faut en aucun cas toucher aux terrains expropriés, tant que les dédommagements ne sont pas réglés. D’ailleurs, c’est ce qui a engendré un léger retard des travaux.

Route nationale. Outre la ville de Diego, la route nationale N°6 sera également réhabilitée. Le ministre de tutelle a indiqué que la phase d’appels d’offres pour la mise en œuvre du projet est déjà en cours. A noter que le processus est également marqué par un retard, à cause des réformes menées au niveau du MATP (Ministère de l’Aménagement et des Travaux Publics), à la demande des partenaires techniques et financiers. Parmi celles-ci figure la réforme du secteur routier par laquelle, plusieurs changements ont été apportés au niveau de l’Agence Routière et du Fonds Routier – auparavant dénommée Fonds d’Entretien Routier. Les changements apportés concernent également la transparence et la politique de réhabilitation et d’entretien des routes à Madagascar. « Autant d’imperfections décourageaient les bailleurs de fonds à financer nos infrastructures, si l’on cite l’exemple de la RN6 et la RN13 et bien d’autres. Nos partenaires avaient sollicité une optique durable. Nous avons désormais apporté cette amélioration et les projets de réfection pourront se faire avec ces partenaires », a affirmé le ministre Hajo Andrianainarivelo. Par ailleurs, en ce qui concerne la RN6, la date limite de remise des offres par les entreprises qui voudraient réaliser les travaux, est reporté le 24 septembre, suite à l’état d’urgence sanitaire, selon le MATP. C’est donc après cette date que l’on connaîtra les entreprises en charge des travaux de réhabilitation de cette route nationale. En effet, ces travaux ont été divisés en deux lots, pour accélérer la mise en œuvre.

Antsa R.

Midi Madagasikara4 partages

Secteur pétrolier : Plusieurs marchés africains à risque  pour les investissements

Avec ses ressources naturelles extrêmement abondantes, l’Afrique peut rapidement se repositionner cependant en tant que destination attractive et compétitive pour les investissements d’exploration. 

L’Afrique doit faire plus d’efforts pour attirer les investissements dans le secteur pétrolier même si de nombreux pays de ce continent disposent de ressources naturelles extrêmement abondantes. C’est la principale recommandation émise par le comité d’exploration de la Chambre Africaine de l’Energie lors de sa première réunion qui s’est tenue hier à Johannesburg. Les membres de ce comité sont notamment composés de Folarin Lajumoke, vice-président – Afrique, ION Geophysical, de Mark Romanchock, géologue principal, de Samara Geosciences, LLC, de H. Daniel Hogan, directeur général – Lukoil International Upstream West, de Robert Erlich, associé et directeur exécutif – amont, Cayo Energy LP et de Peter Ntephe, président et chef de la direction, ERHC Energy. En fait, ce comité d’exploration a évoqué que plusieurs marchés africains restent encore risqués et promeuvent des législations qui découragent les investissements étrangers face à la rude concurrence mondiale en matière d’attrait des capitaux et des nouvelles technologies dans le domaine de l’exploration pétrolière.

S’adapter aux nouvelles réalités. Il a été évoqué lors de cette première réunion que les risques liés à la lourdeur administrative et au caractère sacré des contrats demeurent entre autres, des obstacles majeurs pour augmenter les investissements dans ce secteur. Et ce, malgré le fait que la géologie de l’Afrique et ses bassins sédimentaires très prometteurs présentent des risques relativement faibles pour les explorateurs pétroliers. D’autres pays concurrents principalement ceux en Amérique du Sud sont plus compétitifs en offrant des conditions de CPP (Contrat de Partage de Production) et des juridictions attrayantes pour les explorateurs et les investisseurs étrangers. Raison pour laquelle, le comité d’exploration de la Chambre Africaine de l’Energie a avancé que les termes et les conditions des CPP ainsi que les réglementations de contenu local doivent en particulier s’adapter aux nouvelles réalités du marché. A titre d’illustration, les marchés en devenir tels que le Sénégal, le Niger, le Tchad, le Kenya ou l’Ouganda doivent adopter des réglementations progressives en matière de contenu local en tenant compte du statut émergent de leurs industries locales tandis que d’autres marchés établis comme le Nigéria doivent adapter les termes et conditions de leur CPP aux nouvelles réalités du marché. Il en est de même pour le cas de Madagascar qui dispose de nombreux blocs pétroliers.

Insuffisance de données fiables. Par ailleurs, il a été soulevé que la promotion des superficies et des blocs pétroliers africains doit s’accompagner de données et d’informations de meilleure qualité. Malheureusement, les gouvernements africains ont évité de ménager leurs efforts et d’allouer des financements qui garantiraient la collecte de données de haute qualité permettant de soutenir les cycles de licences à travers le continent. Force est ainsi de reconnaître que le profil de risque des marchés africains se détériore en matière d’attrait des investissements étrangers en raison de l’insuffisance de données fiables et de qualité sur les blocs pétroliers à explorer. En dépit de tout cela, les perspectives restent positives avec des puits extrêmement prometteurs prévus pour le forage dans les grandes frontières telles que l’Afrique du Sud, la Namibie ou l’Angola. Avec ses ressources naturelles extrêmement abondantes, l’Afrique peut rapidement se repositionner en tant que destination attractive et compétitive pour les investissements d’exploration. Mais, elle doit s’adapter aux nouvelles réalités du marché en mettant en œuvre des gains rapides en matière de législation qui assureraient une reprise durable de son industrie pétrolière et gazière, a conclu ce comité d’exploration.

Navalona R.

Midi Madagasikara4 partages

Voyage : Des aventuriers agissent en silence pour Madagascar

En trois mois, Madagascar a été le sujet de performance d’aventuriers voulant apporter leur contribution pour la Grande Île. La dernière en date est celui d’un skieur professionnel, Pete Oswald,  natif de Blenheim en Angleterre qui envisage de planter 100 000 arbres, la distance en mètres qu’il relèvera à travers les montagnes. Son exploit s’inscrira dans le programme/projet « Ski for life ». Qui jusqu’à maintenant a déjà réussi à implanter 40 000 pieds de mangroves.

Un père de famille du nom de Steve Moatt et son fils de 15 ans ont réussi au mois d’août à faire un levée de fonds de plus de 1 000 livres en parcourant plus de 1 500 kilomètres en quinze jours à travers le Royaume– Uni. Le fonds récolté servira à construire une ou des écoles à Madagascar. De plus en plus de citoyens anglophones font des exploits chez eux pour faire bénéficier Madagascar de ces retombées financières.

Loin du regard de pitié, pour eux, Madagascar possède cette image de sanctuaire de la naturelle auprès des étrangers, ces derniers agissent sans faire de gros tapages médiatiques. L’histoire la plus connue est celle de Matt Hill qui a lâché à 40 ans son poste d’analyste quantitatif à Wall Street pour se consacrer à Madagascar. Après avoir visiter 20 pays, il a préféré la Grande Île et oeuvre pour la préservation de l’environnement.

Maminirina Rado

Midi Madagasikara2 partages

« Porno » amin’ny internet : Nosamborina ilay ramatoa mpanakarama vehivavy

Ireo fitaovana nogiazana.

Vehivavy maromaro no indray karamainy. Misy ny mbola mpianatra ary 19 ka hatramin’ny 24 ny taonan’izy ireo. Manodidina ny roa hetsy isam-bolana no omeny an’ireo ary indroa isan-kerinandro ihany no afaka mody. Tazonin’ilay ramatoa etsy amin’ny « biraony » etsy Ilafy. Ny asa dia manome fahafinaretana ny vazaha avy amin’ny alàlan’ny horonan-tsary mivantana, alefa amin’ny « internet » izay ataon’ireo vehivavy ireo. Mandoa 1.8 tapitrisa ka hatramin’ny 10 tapitrisa ariary ireo vazaha izay mijery izany. Bizna be arak’izany ho an’ilay ramatoa ity fivarotana avy amin’ny teknolojia ity. Manao izay tian’ireo mpanjifa ireo vehivavy maromaro; izay miasa isan’andro ihany koa. Tovovavy avokoa ireo ary lehilahy dimy ka hatramin’ny folo isan’andro no manjifa, izany hoe mijery mivantana ny horonan-tsary mamoafady izay maharitra 15 ka hatramin’ny 30 minitra. Tonga teny am-pototsofin’ny polisy izay miandraikitra ny fanadihadiana manokana na ny  « service des enquêtes spécialisées » ny feo momba ity fivarotan-tena hafakely ity. Nosamborina tetsy Ilafy ilay ramatoa niaraka tamin’ny tovovavy valo; izay nampiasainy. Mbola hita tao avokoa ireo fitaovana maro fampiasa, toy ny solosaina, ny modem ary koa ireo « sextoys » izay fampiasan’ireo tovovavy. Nidoboka am-ponja eny Antanimora ilay ramatoa mpivarotra vehivavy amin’ny internet, ary afaka nody tany an-tranony kosa ireo vehivavy nampiasainy.

D.R

Midi Madagasikara1 partages

Mutinerie à Farafangana : Le HCDDED est pour le respect du « Soatoavina malagasy »

Le président du HCDDED présentant le magazine n°7 “Demokrasia”.

Face à la mutinerie dans la prison de Farafangana, le Haut Conseil pour la Défense de la Démocratie (HCDDED) s’est également exprimé, par le biais de son président Pierre Lenoble Navony, lors d’une conférence de presse qui s’est tenue, hier, en son siège à Soanierana. Selon ce dernier il faudrait avoir plus de considération pour les dépouilles mortelles, concernant notamment les prisonniers qui ont été tués lors de cette mutinerie. Il estime ainsi que l’on devrait respecter le « Soatoavina Malagasy ». Un mot qui en dit long. Il a touché mot également de sa rencontre avec les six présidents des universités de Madagascar du 20 février dernier, portant sur l’autonomie des universités, et statuts des enseignants, qui signifient notamment la défense de certaines libertés dans l’enceinte de l’université, entre autres, la franchise universitaire. Cette rencontre avec la presse fut également une occasion pour le HCDDED de procéder à la présentation de son magazine n°7 « Demokrasia ». Dans ce numéro, le président de ce Haut Conseil s’exprime ainsi, « étant un observatoire et balise aux éventuelles mauvaises pratiques dans l’administration, aussi bien dans les domaines publics que privés, le HCDDED est parfois perçu comme un ennemi de l’administration. Or, il est le conseiller, les oreilles et les yeux de l’administration ».

Dominique R.  

Madagate1 partages

Nadine Ramaroson. Neuf ans déjà, mais on n’efface pas un souvenir

VIDÉO DE SON ENTERREMENT ICI

Décédée tragiquement lors d’un stupide naufrage de la vedette « Black Shark », au niveau de Soanierana Ivongo, partie de l’île Sainte-Marie, le dimanche 28 août 2011, c’est le samedi 2 septembre 2011 -exactement neuf ans aujourd’hui- qu’ont eu lieu les obsèques grandioses de la Ministre de la Population, Nadine Ramaroson, à l’église Fjkm Rasalama Maritiora d’Ambohipotsy. Elle a ensuite été ensevelie à Ambohimanga dans un caveau qui lui a été spécialement dédié.

Juste pour rappel, en cette fin de mois d’août et de début septembre 2011, l'enterrement de Nadine Ramaroson aura été mon troisième de la semaine auquel j’ai assisté, après ceux du cinéaste Solo Ignace Randrasana (décédé à l’hôpital militaire de Soavinandriana le 26 août 2011) et Jean-Claude Razafimandimby alias notre confrère journaliste Stéphane Jacob (il nous a quittés le 27 août 2011 et a été enterré à Manandriana Avaradrano, le 31 août 2011, enseveli dans son caveau familial d’Ambohitsimekoa, le 29 août 2011). Toutes des personnalités publiques, des piliers du patrimoine national malgache. Tous ces enterrements sont immortalisés par mes soins sur Youtube. Il suffit de taper les noms.

Pour en revenir à notre Nadine Ramaroson nationale, parmi les rescapés, il reste le photographe Andry Rakotonirainy, présent sur la vedette  « Black Shark », dont voici le précieux témoignage, en guise de devoir de mémoire, que j’ai traduit en français. Neuf ans après, la mémoire doit rester vivante, même si du côté du ministère de la Population, l’oubli sinon l’amnésie s’est installée…  :

Le temps était au beau fixe, tous avaient un gilet de sauvetage. Un calme annonciateur d'un naufrage mortel pour ces passagers à l'avant de la vedette maritime)

«  De retour de Sainte-Marie, où nous avions été invités par le Ministre du Tourisme au festival Tsôlabe (Festival des Baleine), notre délégation dirigée par Madame la ministre de la Population, Nadine Ramarson, a embarqué à bord d’une vedette, prévue nous ramener sur l’autre rive à Soanierana Ivongo.

Soanierana Ivongo semble proche. A droite, la vague déferlante s'amène. Le commandant de bord décide de virer à babord (à gauche dans le vocabulaire

« A quelques encablures de notre destination, le Commandant a donné l’ordre de virer à babord pour contourner une vague déferlante. Malgré cette manœuvre, la vedette a été fortement secouée pour finir par chavirer. C’est à cet instant précis que, sous le choc, j’ai été précipité à l’eau. Bien que ne sachant pas nager, l’instinct de survie m’a permis de me débattre pour remonter à la surface, en buvant la tasse par trois fois. Une fois, j’ai touché une bouée tellement glissante que je suis retombé dans l’eau. Puis, je ne sais comment, j’ai pu m’agripper à l’hélice de la vedette. Mais je n’ai qu’une main de valide, je l’ai lâché et me suis retrouvé à nouveau dans l’eau devenue très salée. Puis le miracle survint ! Après avoir valdingué dans la vague, je me suis brusquement retrouvé en position debout, mes pieds dans du sable. Il était clair comme de l’eau de roche que je me trouvais bel et bien à proximité de la terre ferme.

La vague arrive droit sur la vedette. C'est après avoir pris cette photo qu'Andry Rakotonirainy a été projeté dans l'eau de mer

« Ce sont des villageois, conduits par leur chef de quartier (Sefo Fokontany), qui m’ont finalement ramené sur la plage. J’étais sorti d’affaire. Hélas, ce ne fut pas le cas de Madame la Ministre et de Heriniaina, mon collègue attaché de presse cameraman dont les corps ont été retrouvés sans vie sous la coque renversée de la vedette qui a été poussée par la houle dans cette positon vers le rivage. L’instant d’après, une forte déflagration a retenti tuant sur le coup le garde du corps de Madame la Ministre ainsi que des villageois venus prêter main-forte. Si l’on fait le bilan de cet horrible drame, dix (10) membres du ministère de la Population et des Affaires sociales ont péri, dont Madame Nadine Ramaroson ; quatre (04) corps ont été retrouvés noyés ; deux (02 personnes sont portées disparues tandis que quatre (04) autres sont rescapées ».

Andry Rakotonirainy est miraculeusementsorti indemne de ce naufrage mortel, avec une seule main et ne sachant pas nager. C'est bien là la preuve que la mort n'a pas voulu de lui ce dimanche 28 août 2011.

Parmi les victimes donc, toutes proches du Cabinet ministériel à Ambohijatovo : Rasoamiramanana Andrianjafison Herinaina alias Hery tout court, attaché de presse cameraman et Aimée Frédine Voahanginirina, Chargée de mission. Ils partageaient le même bureau qu’Andry Rakotoniraina, toujours en exercice de nos jours. Des honneurs leur avaient été rendus au Palais des Sports et de la Culture, avant leur départ définitif pour leur tombeau familial respectif.

Oui, Nadine Ramaroson, qui n’a pas eu d’enfants à elle propre, aura bel et bien été cette Mère des pauvres qui a laissé des millions d’orphelins à Madagascar. Personne ne doit l’oublier. Heureusement qu’« on n’efface pas un souvenir, c’est une fleur qui ne sait pas mourir ; elle refleurit toujours, tant que dure l’amour, on n’efface pas un souvenir » (Sylvie Vartan).

Jeannot Ramambazafy

Madaplus.info0 partages

Madagascar : Reprise des cours pour les élèves en classe d'examen pour la province de Tuléar

Les examens officiels approchent à grand pas. Pour certaines régions, l'examen du CEPE a eu lieu hier 01 septembre comme dans la capitale, tandis que pour d'autres régions, l'épreuve sera encore pour les prochains jours. La date pour la province de Tuléar est pour le 15 septembre, pour l'épreuve du CEPE.
Les élèves reprennent donc les cours cette semaine, afin de se préparer pour cette épreuve. Ceux qui auront également à passer le brevet, qui est prévu pour le 21 au 24 septembre, tel que ceux qui passeront le baccalauréat sont également concernés par cette reprise.
Madaplus.info0 partages

Madagascar : Le Covid Organics sera étudié par l'OMS

Le tambavy Covid Organics (CVO), produit par l'Institut Malagasy de Recherche Appliquée IMRA Ratsimamanga fait actuellement l'objet d'une étude par l'organisation mondiale de la santé (OMS). Une étude que cette dernière compte accélérer, afin de pouvoir obtenir des résultats rapidement.
Le Covid Organics continue a être consommé par les patients du Coronavirus à Madagascar à titre curatif, ainsi que par des par ceux encore en bonne santé, à titre préventif. Si l'OMS prouve l'efficacité du CVO, la production sera généralisée, selon la directrice régionale de l'OMS pour l'Afrique.
Ino Vaovao0 partages

HAKINGAN-TANANA SY HAKINGAN-TSAINA : Hitety Faritra hampiseho ny talentany i Koukoumi mpanao mazia

«  Mbola kely aho dia tia «  magie  » fa ny taona 2016 vao tena niroso lalina ary ny 2018 no nanangana ny vondrona "Dynamic Magicians from Madagascar", izay vondrona manambatra tanora liana amin’ny tontolon’ny mazia eto Madagasikara. Andrankandrana no tena nandalinako azy tany am-boalohany nefa taty aoriana lasa tena fialamboly sy lasa vadin’asa kely mihitsy ilay izy, sady mahavita izay mba ilaiko madinidinika eny  », hoy i Koukoumi. 

Matetika amin’ny mariazy, tsingerin-taona nahaterahana, fetim-pianakaviana, lanonana samihafa no anehoany ny talentany, indraindray mampilalao ankizy eny an-dalana na any am-pianarana ihany koa. Ny hampandroso ny mazia  no tanjony ary hanana ny maha izy azy ny mpanao hakingan-tanana sy hakingan-tsaina  eto Madagasikara, ka hisian’ny mpanao mazia malagasy ahenoana laza any ivelany.Maro karazana ny mazia na hakingan-tanana, «  mentalisme  » na hakingan-tsaina : ireo raha lazaina amin’ny ankapobeny fa afaka mizarazara toy ny «  illusion  », «  hypnose  », «  mémorisation  » sns. 

“Amin’izao, efa manomboka mihatony ny fisainan’ny olona, na dia mbola misy ary ireo mampitaha anay amin’ny devoly sy ny herin’ny maizina. Izaho kristianina ary amiko, ny fandraisana azy ho fialamboly, tsy manohintohina ny finoako an’Andriamanitra  velively, izy rahateo moa hakingan-tanana sy hakingan-tsaina”, hoy ny tovolahy, nanazava ny fiheveran’ny olona ny fanaovana mazia eto amintsika. Amin’ny faran’ity taona ity, hanao fitetezam-paritra manerana an’i Madagasikara, izay tsy mbola nandehanany ny lehilahy. 

Manana vinavina arak’asa hanao horonantsary matihanina miaraka amin’i Tanjona Andriamahaly Andrandraina, izay havoaka amin’ny “internet” sy “Tv France 5” koa ry zareo. “Tena misy mampiasa amin’ny ratsy mihitsy ny mazia, indrindra amin’ny resaka fisolokiana ary anisany tena manimba ny fiheveran’ny olona ny mazia mihitsy ireny trangan-javatra ireny”,  araka ny nambarany.

N.A

Ino Vaovao0 partages

SARIMIHETSIKA VAOVAO : Hamoaka ny « Ampamoaka » i Fenitra Hasimbola na kapôraly Bôby

Hamoaka ny horonantsarimihetsika mitondra ny lohateny hoe “Ampamoaka” indray i Fenitra Hasimbola na kapôraly Bôby. 

Raha tsiahivina dia tamin’ny taona 1998 no nanao sarimihetsika voalohany ny lehilahy ary, tamin’ny taona 2003 kosa no namoronany ny anarana hoe "Kaporaly Boby" fisalorany tamin’ireo sarimihetsika nolalaovany. Isan’ny nahalalan’ny maro azy ihany koa ny fitsambikinany teo amin’ny tetezan’i Behoririka, tamin’ny taona 2005. Hatreto dia miisa 13 no ireo sarimihetsika novokariny. Manana ny Trano famokarana horonantsary n any "Production" FTPHM na Fikambanan’ny Tanora Mpikatroka Horonan-tsary Mihetsika Malagasy koa izy.

Ity horonantsary vaovao izay hivoaka tsy ho ela ity dia mirakitra ny tantaran’ny Baiboly. Toy izao ny sombiny amin’izany  : ny Finoana kristianina dia avy amin’ny teny hoe "Kristos" sy "Mistraisme", izany hoe mampianatra sy mandrisika ny olona hamaky Baiboly sy handalina ny momba izany, ny tantaran’ireo Malagasy nafenina hatrizay. Anisan’izany ny Nosy Bora midika hoe nosin’ny zafin’i Abrahama novain’ny mpanjanaka hoe "Sainte-Marie" taty aoriana. Ny boky ahitana izany dia ireo boky navelan’ireo misionera Lazarista Joseph Brillant ary ihany ny Governora "Grand de Dieu" ary i Ethienne de Flacourt.  Samy nanoratra boky izy ireo ary nilaza avokoa fa ny Malagasy dia taranaka Hebreo. Tanjona amin’ny namoahana ity horonantsarimihetsika ity ny mba handinihan’ny olona ny Baiboly.

INV

Ino Vaovao0 partages

FITSABOANA NENTIM-PAHARAZANA : Mitaky fampiharana lalàna ny FNMPM/ANTM

Nampitandrina ireo tsy tan-dalàna indray ny mpiandraikitra ny Fikambanam-pirenen’ny mpitsabo nentim-paharazana eto Madagasikara FNMPM/ANTM, omaly, ary niantso ny manam-pahefana hampihatra ny sazy sahaza ho an’izay minia mandika ny fitsipika mifehy io sehatra io. Antony tsy maintsy nandraisana izao fepetra izao ny disadisa niantomboka tamin’ny fanaovana io fitsaboana io teo amina antokon’olona mpiray ombona antoka teo aloha izay niafara tamin’ny herisetra tamina toerana maromaro, tato anatin’ny andro vitsivitsy izao, araka ny fanambaràn’ny filohan’ny FNMPM/ANTM, Andrianainarivo Josephin, omaly teny amin’ny foiben-toerany teny Ambodivoanjo-Antananarivo. 

Mbola mangataka fandraisana andraikitra avy amin’ny manam-pahefana ihany koa ny fikambanana nasionaly, hoy io filohany io, amin’ny fanaraha-maso io didy fampiatoana amin’ny fiangaliana ny fitsaboana nentim-paharazana io, ho fitandroana ny tany tan-dalàna sy ny hasin’ny soatoavina malagasy ka hisorohana ny korontana mety haterany.

Loza mitatao amin’ny fiarahamonina rahateo ny fisian’ny olona milalao ny ain’ ny hafa toy izao ka anairana ny vahoaka ihany koa mba ho mailo amin’ny fisiany, hoy ny FNMPM/ANTM, omaly.

Makoalahy

Ino Vaovao0 partages

AMBANILALANA ITAOSY : Rangahy hiasa vao maraina maty nodarohan’ny jiolahy

Misesy ny asan-jilolahy eny an-toerana, lehilahy indray no fantatra fa namoy ny ainy rehefa nodarohan’ny olon-dratsy, omaly alatsinainy. 

Nandritra ny volana aogositra iray manontolo iny, tsapa fa nahazo vahana ny tsy fandriam-pahalemana, izay miafara amin’ny fandratrana sy vono olona teny amin’ny faritra Itaosy iny. Saika ahitana io tranga io avokoa izay aleha rehetra eny amin’ny manodidina na andro mazava io na andro maizina. Omaly alatsinainy vao maraim-be, tokony ho tamin’ny dimy ora sy sasany tany ho any indray dia raim-pianakaviana handeha hamonjy asa no lasibatra ka niala hatramin’ny ainy mihitsy noho ny hetraketrak’ireo jiolahy. 

Teny Ambanilalana Itaosy manakaiky ny Fiangonana FJKM no nitrangan’izany. Noendahin’ireo olon-dratsy ity farany, raha ny fanazavana voaray, rehefa avy eo dia novelesina tamin’ny vy be ny faritry ny lohany. Nandriaka ny ra, nifamonjena haingana noentina teny amin’ny toeram-pitsaboana kanefa dia tsy tonga tany akory dia nindaosin’ny fahafatesana izy noho ny ra very be taminy.

Manoloana ny firongatry ny tsy fandriam-pahalemana eny an-toerana ihany, tsy mitsahatra mampiaka-peo maneho fitarainana ny mponina. Aiza ho aiza ny tena fandraisan’andraikitry ny mpitandro filaminana fa mahatsiaro mijaly ny vahoaka eny an-toerana ? Efa ho isan’andro loatra ny loza mitranga no sady tsy mihambahamba mifofo ain’olona intsony mihitsy ireo mpandroba. Hatreto mantsy dia mbola tsy mahita vahaolana momba izany ny rehetra, vao mainka aza mitombo isa isan’andro ny zava-miseho mampihoron-koditra.

Tatianà R.

Ino Vaovao0 partages

AMBOASARY ATSIMO : Votsotra ilay zazalahikely takalon’aina, tafaverina ny omby 124

Zazalahikely nataon’ireo dahalo takalon’aina no votsotra nandritra ny fifanandrinana nisy teo amin’ireo andian-dahalo sy ireo mpanara-dia nampian’ireo mpitandro filaminana tany Amboasary Atsimo.

 Mahazo vahana ny asan-dahalo miampy fakàna takalon’aina, any amin’ny Faritra Atsimon’ny Nosy. Misy araka izany ny paikady sy vela-pandrika apetrak’ireo mpampandry tany amin’ny toerana maromaro izay tena malaza ratsy amin’izany, amin’izao fotoana izao. Araka ny loharanom-baovao voaray, ny alahady 30 aogositra lasa teo dia nisy ny fifandonana teo amin’ireo dahalo sy ny miaramila avy eo anivon’ny toby ZRPS Alpha 1 ka nahazahoam-bokatra nahafa-po, hoy ny mponina. 

Voalaza mantsy fa votsotra teny am-pelantanan’ireo olon-dratsy ny zazalahikely iray natao takalon’aina, tafaverina tamin’ny tompony ihany koa ny omby very miisa 124 tao Sakafia, Kaominina Marotsiraky, Distrikan’ Amboasary Atsimo.

Raha ny tatitra voaray, hamafisina ny ezaka iarovana ny vahoaka sy ny fananany ao an-toerana satria ny fitarainana voarain’ireo miaramila miasa ao an-toerana isan’andro, miampy ireo zavatra hita maso iainan’ ny mponina andavanandro dia tsapa tokoa fa miaina ao anaty tsy fandriam-pahalemana tanteraka izy ireo. Arahi-maso akaiky noho izany ny fiambenana ny tanàna, hamafisina koa ny fikarohana ireo jiolahy mbola manohy ny asa ratsiny ao amin’ity Faritra ity.

Tatianà R.

Ino Vaovao0 partages

FITSABOANA NENTIM-PAHARAZANA : “Manana traikefa i Madagasikara saingy mila manaraka fepetra”

Nisy ny lahateny fohifohy nataony, nentiny nampahatsiahy ireo tsara ho fantatra mikasika ny “fitsaboana nentim-paharazana” eto Madagasikara. “Ny fitsaboana nentim-paharazana dia fitambaran’ny fahalalana sy ny fahaiza-manao, izay mifototra amin’ny traikefa nifandovan’ny taranaka mifandimby. Ampiasaina hamantarana, hisorohana ary hitsaboana ny tsy fahatomombanana rehetra na ara-batana izany na ara-tsaina”, hoy ny Minisitra namaritra ity tontolo tsy vaovao amin’ny fiarahamonina malagasy ity. 

Azo faritana ho mpitsabo nentim-paharazana, hoy izy, ireo olona eken’ny mpiara-belona ho nandova fahalalana manokana ary manana hetaheta hanao ny fitsaboana nentim-pahazarana. “Tokony hisitraka fitsaboana nentim-paharazana ny Malagasy. Ny Minisiteran’ny fahasalamam-bahoaka sy ny fikambanana maneran-tany misahana ny fahasalamana dia manana andraikitra goavana amin’ny fampivoarana ity fitsaboana ity”, hoy koa ny nambarany.

Mety hampidi-doza

Nanterin’ny Minisitra anefa fa tokony hatao manara-penitra ny fitsaboana nentim-paharazana mba hahazoana mampiroborobo ny fitrandrahana zavamaniry sy ny akora voajanahary hitondra fahasalamana. Marihina fa ny Minisiteran’ny fahasalamam-bahoaka dia efa nankato ny fitsaboana nentim-paharazana teto Madagasikara nanomboka tamin’ny taona 2007 ary miezaka hatrany manome lanja sy manao laharam-pahamehana ny fitrandrahana izany. 

“Antoka mampivoatra ny fiarahamonina sy ny toekarena ny fitsaboana nentim-paharazana ho an’i Madagasikara ary efa mahatratra 17 ny fanafody nentim-paharazana nohatsaraina ampiasaina eto an-toerana amin’izao fotoana”, hoy ny voalaza. Vita voatra sy manaraka ny fenitra iraisam-pirenena ireo fanafody ireo, raha ny fanazavana hatrany. Notsipihin’ny Minisitra koa anefa fa mety hampidi-doza ny fanafody nentim-paharazana raha toa ka tsy voakarakara sy voatandrina, ka mila fitandremana fatratra. “Raha tsy nahazoana alalana ny fanafody nentim-paharazana dia tsy azo amidy ary tsy azo vidiana fa mahavoasazy”, hoy hatrany ny fanambaràna.

N.A

Ino Vaovao0 partages

VALANARETINA ETO ANTSIRANANA : Mila mitily fahasalamana ireo nifandray tamin’ilay ramatoa matin’ny Covi...

Tsy takona afenina tato ho ato izany, fa tsy mitsahatra miakatra ny isan’ireo olona voan’ny trangan’aretina ary efa nisy ireo namoy aina vokatr’izany. Nanaitra ny maro ary nampivarahontsana ny iray tanàna ny fahafantarana fa renim-pianakaviana iray izay raiamandreny an-tanàna fantatra ny maro aty an-toerana no voalaza fa matin’ny valanaretina covid-19, ny alatsinainy 31 aogositra teo. 

Araka ny fantatra dia telo andro no nidiran’ity farany hopitaly izao izy nindaosin’ny fahafatesana izao. Araka ny fanazavana voaray tamin’ny fianakaviana akaiky azy dia manana aretina mitaiza toy ny diabeta sy tosi-dra ity renim-pianakaviana ity. Araka ny voalaza hatrany dia voan’ny aretina tazo ity farany fa rehefa nihombo ny aretina no nitondrana azy tao amin’ny hopitaly, ary tamin’ny fitiliana natao azy no nahafantarana fa voan’ny coronavirus izy. 

Amin’ny maha valanaretina mifindra haingana no sady mahafaty ny coronavirus, dia tsy azon’ny havana atao ny mitondra ny razana, ary efa misy toerana voatokana handevenana azy, dia ao Tazoalava aty Antsiranana. Voafetra ihany koa ny isan’ny mpandevina izay atrehan’ny mpitandro filaminana manara-maso izany.

Raha ny fahafatesan’ity renim-pianakaviana ity taty Antsiranana no asian-teny, dia ilaina fanaraha-maso ara-pahasalamana akaiky ireo olona nifanerasera taminy mba hisorohana amin’izay mety ho fiparitahan’ny tsimok’aretina. 

Araka izany dia mila mitandrina hatrany ny vahoakan’Antsiranana amin’ny fisorohana an’ity valanaretina ity, indrindra izay manana aretina mitaiza ireny, fa efa ahitana izany ny aty an-toerana, ary manamarina izany ihany koa ny fisian’ireo namoy ny ainy. Aretina tsy hita maso fa mandripaka ny coronavirus ary fantatra ihany koa fa mifindra haingana amin’ny alalan’ny fifampikasohana mivantana na an-kolaka amin’izay zavatra avy nokasihan’ny olona voany. Tsy misoritra eny amin’ny tarehy izay olona voany, ka ilàna fitandremana hatrany.

Nandray fepetra henjana

Raha tsiahivina dia efa nandray fepetra henjana ireo tompon’andraikitra voakasik’ izany aty Antsiranana, amin’ny tokony hanajana ireo fepetra ara-pahasalamana toy ny fanaovana arom-bava sy orona. Ny bazary sy ireo toeram-pivarotana rehetra mikatona amin’ny 12 ora antoandro. Ny fiarakaretsaka sy taksibe mijanona amin’ny 2 ora folakandro. Nohalavaina hatramin’ny 6 ora kosa indray ny fijanonan’ireo fitateram-bahoaka ireo, mandritra ny andron’ny fanatanterahana ny fanadinana Cepe ny talata 1 septambra teo, ho fitsinjovana ireo kilonga mpiadina sy ireo ray aman-dreny ary ny mpampianatra amin’ny fivezivezena. 

Ny fiarovana amin’ny fifampikasohana sy izay mety hiparitahan’ny valanaretina coronavirus no nandraisana ireo fepetra ireo mandritra ny 15 andro. Raha ny aty Antsiranana manokana no resahina dia tsy ahitana olona mivezivezy tahaka ny amin’ny andavanandro manomboka amin’ny 2 ora folakandro hatramin’ny zoma 28 aogositra lasa teo.

Mpanjono

Ino Vaovao0 partages

KAOMISIONINA IOMBONANA : Mihenjan-droa ny tady eo amin’ireo Depiote sy ny Loholona

Miady ny hevitra, mihenjan-droa tanteraka ny tady eo amin’ireo parlemanta roa tonta izay mandrafitra ilay Kaomisionina iombonana mandinika ireo hitsivolana noraisin’ny Filoham-pirenena.

Hatramin’ny omaly dia mbola tsy nahita ny marimaritra iraisana amin’ny fankatoavana ilay lalàna ahitana didy hitsivolana miisa telo, izay noraisin’ny Filoham-pirenena, ireo parlemanta izay mikambana ao anatin’ilay Kaomisionina iombonana. Raha tsiahivina dia miisa 14 izy ireo no tompon-toerana ao amin’ilay kaomisionina  : fito avy amin’ny Antenimieram-pirenena ary fito ihany koa avy amin’ny Antenimieran-doholona. Ny alakamisy lasa teo, izany hoe, iray andro taorian’ny nitsanganan’ ity Kaomisionina ity no niroso tamin’ny fivoriana itambaram-be voalohany izy ireo. 

Tamin’io fotoana io dia efa voalaza fa nisy ny tsy fitovian-kevitra, izay nitohy hatramin’ny fivoriana izay natao tamin’ny alatsinainy lasa teo. Raha ny fanazavana voaray dia manizingizina mafy ny amin’ny tsy maha ara-dalàna ny fitsanganan’io Kaomisionina iombonana io ireo Loholona, izay no voalaza fa tena nifantohan’ny adihevitra tao anatin’izay fivoriana indroa miantoana izay. Raha ny zava-misy marina anefa dia tetika efa tsara lamina ny an’ireto Loholona ireto ny amin’ny fiadiana ny tombontsoa ho azy ireo manokana. Anisan’ireo lalàna noraisin’ny Filoham-pirenena tafiditra ao anatin’io didy hitsivolana handalo fankatoavana io ny mahakasika ny fitantanan-draharaha ankapobeny eo anivon’ny Antenimieran-doholona. Tafiditra ao anatin’izany ny fifidianana Loholona, ny fampihenana ny isan’izy ireo ho 18 raha toa ka 63 izany ankehitriny. Mazava ho azy fa betsaka amin’ireo senatera no ho very seza sy ho tapaka tombontsoa tanteraka. Ny filohan’ny Antenimieran-doholona, Rivo Rakotovao ihany koa dia tsy mitsahatra ny mikatsaka izay ho tombontsoany sy ireo ekipan’ny HVM sisa nanamborana tavela ao anatin’ity andrim-panjakana ity. Porofon’izany ny fiadiana fatratra ny tetibola natokana ho an’ny Antenimieran-doholona izay tena mihoa-pampana tokoa. 

Manoloana ireo rehetra ireo, miady mafy ny tsy hampanan-kery an’ity didy hitsivolana noraisin’ny Filoham-pirenena ireo Loholona voatendry handrafitra ilay Kaomisionina iombonana. Tamin’ny fivoriana ara-potoana voalohany natao tamin’ny volana mey lasa teo no efa nandà hatramin’ny farany izy ireo, ka nahatonga ny Governemanta nampiantso amin’ny fananganana ity Kaomisionina ity. 

Hampihena ny fandaniam-bolam-panjakana

An-kilany kosa ireo Solombavambahoaka miisa fito anefa dia miady ho an’ny tombontsoam-bahoaka, raha ny tatitra nataon’ireo Depiote IRD, tamin’ny alatsinainy teo. Ny tanjona amin’ny fampihenana ny isan’ireo Loholona ho 18 dia mba hahafahan’ny Fitondrana mitsitsy ny volam-panjakana mba hahazoana manangana fotodrafitrasa hisy fiantraikany mivantana amin’ny fiainam-bahoaka. Velirano nataon’ny Filoham-pirenena izany, raha tsiahivina ny nambaran’ny mpitondra tenin’ny Governemanta. Velirano izay tsy maintsy tanterahina tahaka an’ireo tetikasa goavana izay nampanantenainy. Voalazany aza fa io vina iray io no anisany tena nifidianan’ny olom-pirenena ny Filoha Andry Rajoelina, noho ny fahitana fa tsy hita izay tena antony lehibe hisian’ity Antenimieran-doholona ity. 

Araka ny fanazavana noentin’ny mpahay lalàna dia hiverina tanteraka amin’ny Antenimieram-pirenena ny fandaniana ity lalàna ity raha toa ka tsy mety mahita izay marimaritra iraisana ity Kaomisionina iombonana ity. Andrasana, araka izany, izay mety hiafaran’ny adihevitra eo anivon’ity Kaomisionina iombonana ity mahakasika ny fandaniana ireo didy hitsivolana noraisin’ny Filoham-pirenena.

Ny Fanoratana

Ino Vaovao0 partages

MAKA ALPHONSE : Filan-kevitry ny Fampihavanana Malagasy (FFM) tsy hoe hisian’ny tsy matimanota”

Resabe mikasika ny fanaovana fampihavanam-pirenena amin’ireo olona ambony manan-draharaha eny anivon’ny Fitsarana avo mialoha ny hitsarana azy ireo.Nilaza ny filohan’ny FFM fa tsy natao hampanjakana tsy matimanota eto amin’ny Firenena akory ny fisian’ity rafitra mandala ny fampihavanana sy ny soatoavina malagasy ity. 

Ny mifanohitra amin’izany aza, hoy izy, satria ny asan’izy ireo dia ny natao mba hisian’ny filaminana sy ny fitoniana eto amin’ny Firenena ary tsy misy fampandrosoana vanona raha toa ka tsy misy ny filaminana sy ny fihavanana. “Zava-dehibe tokoa eto amin’ny Firenentsika ny fisian’izany fampihavanana izany mba hisian’ny fitoniana sy fitoniana maharitra. Izany dia tena zava-dehibe tokoa raha toa ka hanao ny asa fampandrosoana”, hoy hatrany ny voalazany. Notsipihiny mazava tsara fa tsy manafangaro ny raharaham-pitsarana sy ny raharaham-pihavanana ny FFM ary tsy miditra amin’ny raharaham-pitsarana ihany koa.

Ny Filan-kevitry ny fampihavanana Malagasy dia miezaka misoroka ireo endrika mety hiteraka krizy sy ady eto amin’ny Firenena. “Misy ireo raharaha izay tena hoe, raharaham-pitsarana mazava tsara. Ny fisian’ny FFM tsy hoe hisian’ny tsy matimanota na hoe noho ny fisian’ny fampihavanana dia hofoanana ny raharaham-pitsarana, tsia. Ny Fitsarana dia manana fahefana feno, ary misy ny fisaraham-pahefana. Noho izany ny FFM dia manao ny asa fampihavanana amin’ireo rehetra niteraka lonilony amintsika eto ka hiteraka krizy indray”, araka ny fanazavany hatrany.

Avotra Isaorana

Ino Vaovao0 partages

MAHAJANGA : Nidina kely tsy tahaka ny mahazatra ny vidin’ny hazan-dranomasina

Nidina kely ny vidin’ity hazan-dranomasina ity raha mitaha amin’ny andavanandro. 20 000 Ariary mantsy ny kilao andavanandro.  

Nidina be kosa raha ampitahaina amin’ny vaninandron’ny fialan-tsasatra lehibe tahaka izao  satria mahatratra 30 000 Ariary ny kilao isan-taona, amin’ny volana jolay sy aogositra ary septambra tahaka izao. Ny filao lehibe koa dia nahitam-pidinana ka 8000 Ariary ny kilao ankehitriny raha 10 000 Ariary izany teo aloha. Ny filao kelikely kosa dia 4000 Ariary ny kilao. 

Ny karapapaka sy filao madinika moa dia amidy amin’ny toko ka 1000 Ariary dia mahazo. Ankoatra ireo mpanao dalaly filao eny Amborovy dia ahitana mpivarotra hazan-dranomasina tontolo andro ao amin’ny bazary Mahabibo. Misy mivarotra tontolo andro koa eo amin’ny bazary Amboaboaka. Mitaraina ireo mpivarotra sasany fa tsy mandeha mihitsy ny tsena. Misy kosa milaza fa mandeha ihany na dia nihena aza ny vokatra lafo. Ireo mpiala sasatra eto Mahajanga no tena mpanjifa ny hazan-dranomasina ka mampiakatra be ny vidiny. 

Ny mponina kosa dia eo ho eo ihany ny fanjifany ary nanampy trotraka ny hamehana ara-pahasalamana, ka mihena ny fanjifan’ny mponina. Zara raha mahalafo 2 na 3 kilao isan’andro, hoy ny mpivarotra ao bazary Mahabibo. Ireo mpanatitra amin’ny trano fisakafoanana kosa no tena very tsena satria tena zara raha mividy izy ireo, hoy hatrany ireo mpivarotra izay efa maika ny hahataperan’ity fahamehana ara-pahasalamana ity, hiverenana amin’ny fiainana andavanandro.

Vanessa

Ino Vaovao0 partages

TONTOLO IAINANA : Natomboka tao Ankarafantsika ny fifampifehezana

Midika izany fa tsy mbola lefy ny doro tanety eto amintsika. Karazana biby sy zavamaniry an’arivony maro anefa no may kila sy lany taranaka isan-taona noho io doro tanety io.

Nametraka paikady vaovao hiadiana amin’ny doro tanety ny Minisiteran’ny tontolo iainana sy ny fampandrosoana lovain-jafy, ka tao amin’ny valan-javaboary Ankarafantsika no nanombohana azy ny zoma teo. Fifanekena sy fifampifehezana niaraka tamin’ireo Raiamandreny ara-drazana no natao, ka natomboka tamin’ny fombafomba ny fotoana. Tonga nanatrika izany ny minisitra tompon’andraikitra, Vahinala Baomiavotse Raharinirina sy ny tale iraisam-paritry ny tontolo iainana Boeny Betsiboka, Ihando Andrianjafy. Fampandraisana anjara ny fokonolona eo amin’ny fikajiana ny valan-javaboary sy famonoana ny afo izay efa fomba fanao hatrizay. “Fandraisana anjara iombonana amin’ny fikajiana ny tontolo iainana, hoy ihany ny minisitra dia hisy ny fiaraha-miasa akaiky eo amin’ny Minisiteran’ny fizahantany sy ny Minisiteran’ny tontolo iainana”. Fantatra mantsy fa ny 12% ny harin-karenan’i Madagasikara dia avy amin’ny fizahantany ary 90% ny mpizaha tany tonga eto dia noho ny valan-javaboary.Mahatsiaro miasa maina  fotsiny nefa tsy misy tombontsoa azo ireo mponina mipetraka manodidina ny valan-javaboary, izay efa nandray anjara hatrany amin’ny fiahiana io valan-javaboary io. Nisy, noho izany, ny famatsiana azy ireo fitaovana entina mihary, toy ny angadin’omby sy tranon-tantely. 

Ny ben’ny tanànan’i Marosakoa izay mifehy iny toerana misy ny alan-javaboary Ankarafantsika iny kosa dia nanambara fa maro ny tsindry amin’io alan-javaboary io sy ny mponina, ka anisan’izany ny tsy fandriampahalemana. Mahantra sy tsy fahampian’ny fitaovana famokarana ireo olona monina manamorona io ala arovana io. Ao ihany koa ny tsy fahafahan’ireo mponina, izay mpamboly ny ankamaroany manitatra ny ambaindain’ny fihariany.

“Tokony mba hisy ny tombontsoan’ny vahoaka amin’ny fiarovana ny valan-javaboary, hoy izy, ka nangataka tamin’ireo mpiara-miombon’antoka izy mba hametraka sy hanorina fotodrafitrasa any an-toerana ; ary hijery ihany koa ny fampitaovana ny kaominina hahafahan’ny tompon’andraikitra manatanteraka tsara ny adidiny manandrify azy ireo”. 

Vanessa

Ino Vaovao0 partages

AMBANO-VAKINANKARATRA : Legioma an-taoniny maro novidian’ny Fanjakana hozaraina eto Antananarivo

Tao amin’ny kaominina Ambano Faritra Vakinankaratra no nanatanterahana izany. Natao hitsinjovana ireo tantsaha sahirana amin’ny famoahana sy ny fivarotana ny vokatra, izay simba sy lo am-pitoerana noho ny fisian’ny valanaretina covid-19 izao hetsika izao. Fanapahan-kevitra noraisin’ny Filoha izy ity noho ny fitarainan’ireo tantsaha mpamboly any amin’iny Faritra iny.

Nandritra ny fandalovan’ny Filoha Andry Rajoelina tao Antsirabe, tamin’ny zoma sy sabotsy lasa teo no nanehoan’ireo mponin’i Vakinankaratra ny hetahetan’izy ireo. Mampalaza an’ity Faritra ity ny famokarana legioma, saingy misedra fahasahiranana ny mpamboly noho ny hamehana ara-pahasalamana. Marihina fa ny vokatra legioma dia tsy azo tahirizina ela fa tsy maintsy itadiavana lalam-barotra haingana rehefa fotoam-piakarany tahaka izao.

Manodidina ny 40 taonina ny vokatra novidian’ny Fanjakana izay nahitana karaoty 10taonina, ovy 10taonina sy laisoa miisa 5 000 isa. Araka ny efa nampanantenain’ny Filoha, novidiana amin’ny vidiny ara-drariny ireo vokatra mba tsy hahafaty antoka ny tantsaha. Afa-po sy velom-panantenana ny tantsaha amin’ny vidiny vokatra. Nambaran’izy ireo fa novidian’ny Fanjakana amin’ny vidiny mihoatra ny mahazatra aza ny vokatra tamin’ity indray mitoraka ity. Tafakatra 600 Ariary ny kilaon’ny karaoty no nividianan’ ny Fanjakana ny vokatra amin’izao raha toa ka 450 Ariary izany amin’ny mpanangom-bokatra. Hozaraina eto Antananarivo amin’ny alalan’ny Vatsy tsinjo moa ireto vokatra ireto, manomboka amin’ny faran’ity herinandro ity na amin’iny herinandro ambony iny. Hita taratra amin’izao hetsika izao, hoy ireo mponina ao amin’ny Faritra Vakinankaratra izay nividianana ny vokatra, fa tena mitana ny teny nomeny ny Filoham-pirenena, Andry Rajoelina. 

Tsapany ny maharary ny vahoaka ary tsy nitsahatra nikaro-bahaolana namaha ny olan’ny tantsaha mpamboly sy ny olan’ireo izay very asa eto an-drenivohitra ny tenany. Tany amin’ny Faritra Matsiatra Ambony, raha tsiahivina, no nisantarana ny fizarana legioma maimaimpoana niaraka tamin’ny "Tosika fameno" sy "Vatsy Tsinjo" avy amin’ny Fitondram-panjakana. Hetahetan’ny tantsaha ary tena ilaina ny fividianana ny vokatr’izy ireo tahaka izao.

N.A

Ino Vaovao0 partages

FANATSARANA FAMATSIANA : Hahazo rano tsy ho ela ny ao Amborovy - Mahajanga

Efa saika ny antsasa-manilan’ny mponina eto no tsy mahazo rano fisotro madio ara-dalàna intsony, hoy ny sekretera jeneralin’ny Minisiteran’ny rano,  satria raha miisa iray tapitrisa ny mponina eto Mahajanga ka kajiana ho mandany rano 45 litatra isan’olona isan’andro dia mahatratra any amin’ny 45 000 m3 isan’andro ny filàna rano eto.  Ankehitriny dia tsy afaka manome afa-tsy 25 000 m3 isan’andro ny fotodrafitrasa misy noho ny tsy fahampian’ny rano tonga amin’ireo siniben-drano. Eo amin’ny antsasaky ny rano ilain’ny mponin’i Mahajanga ihany sisa ihany no vokarin’ny orinasa Jirama.

Efa misy ny tetikasa voavolavola sy efa napetraky ny Filoham-pirenena Andry Nirina Rajoelina sy efa nametrahany vatofehizoro teto Mahajanga dia ny fametrahana fotodrafitrasa hamatsian-drano ny fokontany Amborovy. Miainga avy eny Ambondrona na any Mangatokana izy io, ary any Mahavelona no hakana ny rano. Ny ampahaefatry ny fotodrafitrasa efa misy eto Mahajanga ihany no miasa ankehitriny satria tsy ampy ny rano tonga eny, noho ny tsy fahampian’ny fantson-drano lehibe hitondra ny rano.

Miisa efatra kosa ny "forage” sy “station de pompage" akana rano hameno ireo siniben-drano dia ny ao Ampombinavony, Andranotakatra, Mahavelona ary Ambondrona.  Ampy hamatsy an’i Mahajanga iray manontolo, anatiny Amborovy sy ireo fokontany avo toa an’i Manjarisoa ny rano misy ao amin’izy ireo. Dia miandry ny fanatanterahana izany ny vahoakan’i Mahajanga.

Vanessa

Ino Vaovao0 partages

ANDRIANAINARIVELO HAJO - ANTSIRANANA : Nijery ny fizotran’ny asa fanamboaran-dalana

 Niara-dia taminy tamin’izany ny masoivohon’i Frantsa sy ny solontenan’ny AFD.  Marihina fa nisitrika ny tetikasa Padeve izay nifantoka tamin’ny asa fanamboaran-dalana ny tanànan’ Antsiranana ka nijery ifotony izany ny minisitra Hajo Andrianainarivelo sy ny masoivohon’i Frantsa ary ny solontenan’ny AFD. 

Anisan’izany ny lalana avy eo amin’ny Sary masina mankany Ambalavola, Mahatsara, Lemyre de Villers, lalana misy ny Bar Zouzie teo aloha, sns. Ankoatra izay dia nijery ny fivoaran’ny asa fanarenana ny lalana mankany Ramena, izay tafiditra amin’ny tetikasa Pic 2 ihany koa ireto tompon’andraikitra ireto. 

Nitondra fanazavana mikasika ny fahataran’ny fanamboarana ny lalana Rn6 mampitohy  an’Ambanja sy Antsiranana ny minisitra tamin’ny fandalovany any amin’ny tapany avaratry ny Nosy iny, omaly. Fantatra, araka izany, fa noho ny valanaretina coronavirus dia tsy tonga ara-potoana ireo akora sy ireo fitaovana isan-karazany  ilaina amin’ny fanatanterahana ny asa. Na izany na tsy izany nambarany fa  hanomboka tsy ho ela ny asa.

A.Lepêcheur       

Ino Vaovao0 partages

TONGARIVO-ATSIMONDRANO : An-dalam-pahavitana ny lisea manara-penitra

Na tsy ankalazaina be aza, misoko mangina ary mitohy ny fanatanterahana ireo velirano nampanantenain’ny Filoha Andry Rajoelina, izay noheverin’ny sasany ho nofinofy fotsiny ihany. 

Ho an’ny Distrikan’ Atsimondrano, an-dalam-pahavitana tanteraka amin’izao fotoana izao ilay lisea lehibe manara-penitra ao amin’ny Kaominina Ambanivohitra Tongarivo. Vinavinaina hahazaka mpianatra manodidina ny 600 isa ity fotodrafitrasa ity ary afaka handray mpianatra avy hatrany amin’ny fidirana manaraka eo. Voalohany teo amin’ny tantaran’ ny Kaominina Tongarivo no hisitraka fotodrafitrasa manara-penitra tahaka izao eo amin’ny sehatry ny fampianarana.

Tsy mena-mitaha ny fotodrafitrasa ary tena manara-penitra tokoa. Raha ny fanazavana, maherin’ny 50 isan-jaton’ny asa fanamboarana no efa tontosa amin’izao fotoana. Mihazakazaka ny asa fa tsy araka ny zava-misy manoloana izao krizy ara-pahasalamana atrehin’ny Firenena izao. Ahitana efitrano fianarana, trano famakiam-boky, kianja filalaovana manara-penitra, trano fidiovana, trano fivoahana ary toeram-pialamboly isan-karazany eny an-toerana. Natao misintaka kely ny tanàna ny nanorenana azy mba hahafahan’ny mpianatra mifantoka tsara amin’ny fianarana izay ataony sy tsy ho voakotaban’ny mpiara-monina.

Marihina fa niainga avy tamin’ny hetahetan’ny Ray aman-drenin’ny mpianatra eny an-toerana ny nanorenana ity lisea manara-penitra voalohany ao Atsimondrano ity. Teo aloha mantsy dia tsy maintsy any amin’ny Lisea Iavoloha, kilaometatra maromaro miala any an-toerana ny mpianatra afaka fanadinana BEPC no manohy fianarana. Mampitombo ny vesatry ny ray aman-dreny anefa izany ary mampidina ny tahan’ny mpianatra manohy fianarana amin’ny ambaratonga ambony.

N.A

Tia Tanindranaza0 partages

Mararin’ny COVID 19 teto nalefa tany La Réunion Miaro tena mafy ny Masoivoho Frantsay

Fifanarahana teo amin’ny fitantanan-draharaha frantsay voakasik’izany eto Madagasikara sy La reunion ary Parisy no nahafahana namoaka mararin’ny COVID 19 am-polony niala teto ho atsy La Réunion hatramin’izay nisian’ity krizy ara-pahasalamana ity izay,

 hoy ny avy eo anivon’ny masoivoho frantsay miasa eto Madagasikara. Nomarihiny mihitsy fa nisy ny fanapahan-kevitra noraisin’ny prefektioran’I La reunion manokana nahafahana nanatontosa izany. Nomarihin’ny masoivohon’I Frantsa ihany koa fa ny fitadiavana vahaolana mahaomby sy mahasoa ireo marary no hany tanjon’izy ireo tao anatin’izany fandefasana mararin’ny COVID 19 tatsy La Reunion niala avy eto Madagasikara izany. Hita ho fanazavana miharo fiarovan-tena mafy manoloana ny fanapahan-kevitra noraisin’izy ireo ihany no naroson’ny masoivoho frantsay tao anatin’ity fanazavana ity.

J. Mirija

 

Tia Tanindranaza0 partages

CoronavirusNiampy 3 indray ireo maty

Niampy 03 indray ireo lavon’ny coronavirus teto Madagasikara, ka 01 teto Analamanga, ary ny 02 tany Antsiranana faritra Diana, araka ny tatitry ny Pr Vololontiana Hanta omaly. 195 izany no namoy ny ainy hatramin’izay.

 

 94 kosa ireo tranga vaovao hita tamin’ny fitiliana 669 izay manome taham-pahavoazana 14,05%. Ny 48 teto Antananarivo (37 Analamanga, 11 Vakinankaratra ka ny10 Antsirabe, ary 01 Ambatolampy, tsy voalaza ny isan’ny tany Bongolava); 08 Toamasina izay tany Alaotra Mangoro ka ny 04 Amparafaravola, 03 Ambatondrazaka, ary 01 Moramanga; 04 Fianarantsoa (03 Matsiatra Ambony, 01 Ifanadiana Faritra Vatovavy Fitovinany); 17 Mahajanga (03 Boeny, 14 Faritra SOFIA ka ny 09 Antsohihy, ary 05 Mandritsara; 11 Antsiranana (06 Faritra SAVA ka 03 Sambava ary 03 Vohémar,  05 Faritra DIANA. Mitotaly 14957 izany ireo tranga hatrizay.

 

 

93% HATRANY NY TAHAM-PAHASITRANANA

Miisa 83 ny sitrana omaly, 13915 ny hatramin’izay manome taham-pahasitranana 93,03%. 844 na ny 5,64% kosa no mbola manaraka fitsaboana. Nihena 3 ireo "formes graves" noho izy ireo namoy ny ainy, ka 42 izany amin’izao fotoana izao. Ny 30 eto Analamanga, 01 Faritra Vakinankaratra (Antsirabe), 10 Faritra Matsiatra Ambony (Fianarantsoa), 01 Faritra Atsimo Andrefana (Toliara).

 

Toky R

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Morafeno Morondava Lehilahy 31 taona nanolana zazakely 12 taona

Lehilahy iray 31 taona no nanolana zazavavy kely vao 12 taona monja tany Morafeno, kaominina ambanivohitra Bemanonga distrikan’i Morondava ny 28 Aogositra lasa teo.

Tsy niandry ela fa ny ampitson’iny ihany dia tonga nitaraina teny anivon’ny mpitandro ny filaminana ny Renin’ity zaza tsy manan-tsiny ity. Nihetsika avy hatrany ny polisim-pirenena taorian’izany ka ny ampitson’iny ihany dia tratra ny anaolahy. Niaiky ny heloka vitany ilay tsy mataho-tody ka afak’omaly 31 Aogositra no niakatra fitsarana. Naiditra am-ponja vonjimaika moa izy raha mbola manaraka fitsaboana kosa ilay zazavavy kely.

 

Pati

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Dr Ratsimovony“Aoka samy mbola hitandrina"

Na dia efa miditra amin’ny vanim-potoanan’ny hafanana aza isika, teo ihany koa ny fahatrarana ny pic amin’ny valan’aretina COVID 19 dia mbola miantso ny rehetra mba hanaraka ireo fepetra napetraky ny fanjakana hatrany ny dokotera Ratsimivony, filoha mpanorina ny vondrona JCR.

 

 

Anisan’ny antony mbola nahavoa ireo firenen-dehibe sasany mantsy hoy izy ny fahalalahana loatra vokatry ny fifampikasohana ka mila mitandrina isika. Miantso ny rehetra mba hanaja ny fahadiovana hatrany araka izany ity dokotera ity toy ny fanasan-tanana amin’ny savony matetika, ny fanajana ilay elanelana 1 metatra, ny fanaovana aron-tava raha tsy tokony hatao ambanin-javatra ihany koa ny fihinanana sakafo mampiakatra hery fiarovana. Ankoatra io dia nomarihiny fa anisan’ny fomba iray hahafahana miady amin’ny COVID 19 hatreto ny fampiasana ireo fanafody vita amin’ny zava-maniry natoraly. Anisan’ireny ny baoma Fosa izay nomarihiny fa mahasitrana aretina hatrany amin’ny 150 isa. Ny vondrona JCR izay tantanany no mamokatra izany. Nomarihiny manokana moa fa hiova ho men any lokon’ny boaty misy ny baoma fosa ato ho ato ary notazonina ho zakan’ny rehetra ny fofony sy ny heriny noho ny fitarainana maro samihafa voarain’izy ireo tamin’ny mpanjifa.

Pati

 

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Vokatry ny tantsaha hatao vatsy tsinjoNividy karaoty, ovy, laisoa ny fitondrana

Karaoty 10 taonina, ovy 10 taonina, laisoa 5000 no novidian’ny fitondram-panjakana nanomboka omaly. Novidiana tamin’ny vidiny ara-drariny. 600Ar ny kilaon’ny karaoty, raha 450Ar no hakan’ny mpanangom-bokatra tany amin’ny

 

Kaominina Ambano Antsirabe nanomboka omaly. Hozaraina eto Antananarivo amin’ny alalan’ny vatsy tsinjo ireo vokatra ireo. Tsiahivina fa ny alatsinainy 31 aogositra lasa teo dia nampahatsiahy isika teto amin’ny Tia Tanindrazana nanoloana ny fampanantenana nataon’ny Filoham-pirenena ny 06 aogositra tany Ambatomena Fianarantsoa, fa hividy ny vokatry ny tantsaha. 24 ora taorian’izay dia nivoaka ny vaovao omaly, fa io nividy vokatra tany Ambano Antsirabe io ny fanjakana.

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fandaminana ny CEPETena niasa sy nanampy ny polisy

Te hitoraka voninkazo ireo polisim-pirenena niasa nanampy ny fandrindrana teny amin'ny toeram-panadinana CEPE androany (TTF: Omaly) aho,

 

 

 

 

 hoy ny ray aman-drenin’ny mpianatra nanala fanadinana tetsy amin’ny EPP Betongolo. Tena niasa ary tsy toy ny taloha hoe biby fampitahorana ny polisy fa tena olona azo atonona raha misy olana ary tena manampy. Misy fiovana be ny fomba fiasa sy ny fomba fifandraisana amin'ny olona. Manantena aho, hoy izy, fa tsy hitodika ivoho intsony ny ezaka sy ny fivoarana nisy fa hizotra hatrany mankany amin'ny mety kokoa. Tao ireo nanatitra ireo ankizy tsy nahita ny ray aman-dreniny nisakafo. Tao koa ny ny nanatitra ireo zaza diso toeram-panadinana, hoy hatrany ny fanamarihana. Na izany aza anefa dia nisy ihany koa ireo fitarainana heno tamina toeran-kafa, toy ny teny Andoharanofotsy, izay nahenoana mpianatra torana vokatry ny fisisihana hiditra ny vavahady.

 J. Mirija

 

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Volamena ao Vohilava Mifampitana ny Depiote sy ny Lehiben'ny Distrika

Nikasa ny hanao fitokonana ny mponina ao Vohilava, omaly, tsy manaiky ny fitrandrahana volamena manimba tontolo iainana ao an-toerana ataona Sinoa. Nilaza ny depioten’i Mananjary

 

 

Mamihaja Charlot fa misy mandrahona hisambotra izay mponina mitokona. Nahitsy ny tenin’ity olomboafidy ity fa « fiarovana ny tombotsoan'ny Sinoa » no ataon’ny solontenam-panjakana ao Mananjary. Miangavy ny hanakatonana ny sambo mitrandraka volamena ao Vohilava io ny depiote Mamihaja Charlot. « Aoka tsy ny Vahoaka madinika efa nopotehinareo sy ny Sinoa ny tanindrazany no mbola hogadrainareo. Raha mety aminareo ny fitrandrahana volamena dia ataovy any am-baravaranareo no trongisiny, fa tsy ny Vahoaka sahirana, sady efa mijaly no foretinareo », hoy hatrany ity parlemantera ity, tamin’ny teny hentitra. Manahy mafy no mety fisiana kolikoly avo lenta ambadiky ny fitrandrahana volamena ataona Sinoa izay mampikaikaika ny Vahoaka ao Vohilava hatramin'ny ela ity solombam-bahoaka ity. Niantso ny ministera misahana ny harena ankibon’ny tany sy OMC Mananjary ny tenany mba hijery ifotony ny zava-misy sy ny fahoriana mianjady amin’ny vahoaka, ka hampiato io fitrandrahana io.

 

Jean D.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Halatra miaro herisetra Lehilahy roa no natolotra ny fitsa rana

Lehilahy miisa roa no nosamborin’ny polisy ao Toamasina, omaly 01 Septambra sy tamin’ny 31 Aogositra lasa teo.

 Nanatanteraka halatra miaro herisetra ireo raha ny fantatra. Ohatra amin’ireny ny fanendahana sady niaro fandratrana olona….. Tao Mahasoa Toamasina II tokony ho tamin’ny 05 ora maraina omaly ny iray no tratra. Mbola misy naman’izy ireo iray tafaporitsaka izay mbola karohina amin’izao fotoana izao. Natolotra ny fitsarana omaly 01 Septambra ihany izy ireo.

 

Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

Antananarivo sy Antsiranana Hivaly afaka herinandro ny CEPE

Tamin’ny ankapobeny dia nizotra araka ny tokony ho izy ny fanadinana CEPE teto Antananarivo sy Antsiranana izay natao omaly,

hoy ny fanazavan’ny minisitry ny fanabeazam-pirenena, Michelle Sahondrarimalala. Hivaly afaka herinandro izany, raha ny tokony ho izy, hoy izy. Araka ny antontan’isa navoakan’ity minisitera ity moa dia 172.461 ireo kandida teto Antananarivo. 54.475 kosa ireo kandida tao Antsiranana.

 J. Mirija

 

Tia Tanindranaza0 partages

Mpiadina manana fahasembananaNisy 45 mianadahy no niatrika fanadinana CEPE

Miisa 45 ireo mpiadina manana fahasembanana voasoratra anarana niatrika fanadinana CEPE tamin’ity 2020 ity.

 

 

 Niadina teto amin’ny faritra Analamanga ny 23 tamin’ireo ary 22 ao amin’ny faritra Vakinankaratra. Tetsy amin’ny CEG Betsimitatatra 67 Ha, ny 21 mianadahy tamin’ireo mpiadina manana fahasembanana no niadina. Misy amin'izy ireo no jamba, moana, marenina ary manana fahasembanana ara-batana. Nitsidika sy nankahery azy ireo ny Minisitra Sahondrarimalala Marie Michelle omaly.

Jean D.

 

Tia Tanindranaza0 partages

TSY FANDRIAM-PAHALEMANA:* Sakana ho an’ny fampandrosoana!

Na dia efa manao ny ezaka rehetra ireo tomponandraikitra samihafa hoentina mampandroso ireo faritra eto Madagasikara dia mbola olana hatrany ny tsy fisian`ny fandriampahalemana. Isan` ireny ny fafian-dahalo sy ny fanafiahana tokantrano izay

 

 

 zary lasa mampiraviravy tanana ny mponina. Samy lasibatra avokoa na tanan-dehibe na ny tantsaha ambanivohitra. Ho an` ity farany moa dia anjakan` ny asan-dahalo izy ireo satria tsy ampy ny fiarovan azy ireo. Marihana fa 85%n` ny vahoaka Malagasy dia mpamboly sy mpiompy (tantsaha). Sehatra iray izay tokony hampiana sy hotohanana satria raha tsy mamokatra intsony ireo tantsaha dia tsy hisy hamatsy sakafo ny tanan-dehibe. Sa ve hanafatra foana isika? Tena laharampahamehana tokoa ny fandriampahalemana mba ahafahan'ny tsirairay manatanteraka ny asa aman-draharaha ataony. Rehefa milamina ny firenena iray dia mazoto miditra ihany koa ireo mpandraharaha vahiny, manatsara ny lafiny fizahan-tany ary mampihena ny fifindra-monina be loatra izay mahazo antsika amin` izao.

Marigny A.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fampandrosoana Mila mamokatra ny Malagasy

Tsapa ankehitriny fa tsy vita ny mampifanaraka ny fitombon' ny mponina amin'ny fihariana ka mampahantra tokoa.

 

Raha be tsy an-draofana sy tsy voa-behy ny vahoaka dia tsy hahita fampandrosoana mihitsy fa raha tazaina hamokatra dia mety hampatanjaka ny firenena. Eto Madagasikara, tsy misy politika mazava hampianatra ny maha olona mihitsy. Tsy misy koa famporisihana mba hanana saina tia karokaroka fa volena fitiavan-tena,fitiavam-bola ary fitiavam-boninahitra indrisy. Raha oharina amin`ny velaran-tany dia vitsy ny isan` ny mponina kanefa ny olana fototra dia ny tsy fisian` ny fanabeazana ho an` ny ankamaroany. Tsy lavina fa tsy ampy ireo tetik'asa fampandrosoana. Vitsy ireo mpandraharaha no tsy avy mampiasa vola eto amintsika. Izany hoe ny asa tsy ampy saingy tokony hamporisahana ireo olona manam-bola eto amintsika hamorona asa. Na hisy aza anefa ny famoronana asa ka mbola tsy mipetraka ny politika mazavana amin` ny fampianarana ny maha olona dia tsy ampy hikatsahana fandrosoana izany.

Marigny A.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fanadinana CEPE omaly Zandary miisa 345 no nahetsika teto Antananarivo

Samy niezaka nanao izay ho afany tamin’ny fikarakarana sy fiarovana ireo mpianatra ao amin’ny taona fahadimy niatrika ny fanadinana CEPE omaly avokoa ny mpitandro ny filaminana.

 

 

Anisan’izany ny zandarimariam-pirenena izay nahatratra 345 no naparitaka teto Antananarivo tamina foibem-panadinana miisa 62. Somary nampitomboana kely kosa izany tany amin’ny distrikan’Anjozorobe raha ny fanazavana azo noho ny tsy fisian’ny fandriampahalemana any an-toerana izay mampikaikaika ny mponina tokoa. Ankoatra ny fanaraha-maso ny foibem-panadinana dia niantoka feno ny fiarovana ny taratasim-panadinana ihany koa izy ireo hatramin’ny omaly hariva fotoana nanaterana izany tany amin’ny toerana tokony nisy azy. Ho an’ny faritanin’Antsiranana kosa dia niisa 74 ireo zandary indray nohetsehina. Nilamina ny fizotry ny fanadinana CEPE teto Antananarivo sy Antsiranana tamin’ny ankapobeny na dia teo aza ireo olana madinidinika. Ny 08 Septambra ho avy izao kosa no hotanterahina ny any Fianarantsoa sy Mahajanga raha ny 15 Septambra vao anjaran’ireo mpiadina any Toamasina sy Toliara.

Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

Faliarivo AmpitatafikaMpiadina 16 no tsy tonga

Miisa 16 ireo mpiadina voasoratra anarana tsy tonga niatrika ny fanadinana CEPE omaly ho an’ny foibem-panadinana CEG Faliarivo Ampitatafika. Raha miisa 1.188 mantsy izy ireo dia ny 1.172 no tonga omaly.

 

 

Na izany aza tonga avokoa ireo mpampianatra niandraikitra ny fiandrasana ireo mpiadina. Mba ho fanamaivanana ny fahasahiranan’ny Ray aman-dReny sy ireo tompon’andraikitra nandray an-tanana ny mpiadina tao amin’ity foibem-panadinana ity ary dia tonga nanolotra sakafo masaka ho azy ireo ny Ben’ny tanana Rado Ramparaoelina izay karazana sakafo atoandro mihitsy. Vokatry ny fiaraha-miasan’ny kaominina tamin’ny malala-tanana no angady nananana sy vy nahitana izany. Nomarihin’ity Ben’ny tanana ity moa fa ho an’ireo mpanala fanadinana CEPE ihany no hanokanany vola tahaka izao fa mety tsy ho tratra intsony izany ho an’ireo mpiadina hiatrika ny fanadinana BEPC. Ho an’ireo mpiadina kosa indray dia ny taranja SVT omaly maraina no tena nampitaraina mafy azy ireo saingy manantena ny ho afaka avokoa ny rehetra.

Pati

 

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Sao dia efa maty eritreritra?

Mihamafana hatrany ny fifanandrinana eo amin’ny Fanjakana ankehitriny sy ny Filoha teo aloha, izay lehiben’ny mpanohitra. Tsy mijanona amin’ny adihevitra sy ny fifamelezana ara-kevitra, fa efa tonga hatrany amin’ny fampiasan-kery sy herisetra.

 

Ny Filoham-pirenena matetika no milaza fa tsy fotoanan’ny fifanenjehana intsony izao, fa fotoanan’ny fitoniana. Io fa miha mahazo vahana anefa ny fandrehetan’afo ataon’ny fanjakana amin’ity resaka fanakatonana orinasa ity. Vao ny faran’ny herinandro lasa teo ny Filoham-pirenena no nanao pi-maso tamin’ny vahoakan’Antsirabe, saingy io fa efa mamono ireo mponina amin’ny fomba ankolaka. Olona iray no tiana hopotehina, saingy an’aliny no mizaka ny ngidiny. Tsy fiarovana na fanasohasoana be fahatany ny Filoha teo aloha sy ny ekipany, fa mbola tsy ampy ihany ve ny fandorana sy ny fandrobana natao tany amin’ny 11 taona lasa? Sanatrian’ny vava ve ka dia tena maty eritreritra ka tsy hihevitra afa-tsy ny hamongotra sy hamotika? Tsy nijanona teo ambony ringan’ny fifidianana ny fifanolanana sy ny fifanenjehana, fa mitohy hatrany. Fotoana izao tokony hambolena fitoniana sy firaisan-kiana, fotoana tokony hampiroboantsika ny orinasa sy ny fihariana ataon’ny Malagasy, saingy toa tsy izay no miseho. Ny fitantanan-draharaham-panjakana tsy mandeha amin’ny laoniny, manondrana ny manam-pahefana, vaky ny afera samihafa,… saingy mbola mamboly toe-javatra mampitombo ny fankahalan’ny Malagasy azy ny mpitondra. Na inona na inona tsy fitovian-kevitra, dia maro no tsy mankasitraka ny fifamotehana tsy mitera-boka-tsoa tahaka izao. Mazava ny tenin’ilay Mpisolovava iray vao andro vitsy izay hoe: “mitandrema fa tsy ho eo mandrakizay ianao”, kanefa toa vao mainka no mifanohitra amin’izany no atao. Tsy hoe tsy takatry ny Malagasy, tsy hoe adinony, ary tsy hoe ekeny sy ankasitrahany ireo toe-javatra mamohehitra, fa efa miotrika any aminy, ary tsy ho zaka ny fipoakany rehefa feno ny kapoaka. Ny ampitso no hitsara!

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Adrien MelvinTsy mpiandry tsatokazo voalohan’ny Martigues

Nosongonan’ny mpiandry tsatokazo faharoa teo aloha eo anivon’ny klioba frantsay, FC Martigues, Steeve Elana, ny mpiandry tsatokazo Malagasy malaza, Adrien Melvin.

 I Steeve indray, araka izany, no mpiandry tsatokazo voalohan’ny Martigues hatreto. Ho hita eo moa ny tohiny ary ny hirariana dia ny hoe hiverina amin’ny fahaizany I Melvin na hihoatra izany aza. Mety azo heritreretina ho fisokafana na antso hieritreretana amina fifindrana ho amina klioba vaovao koa anefa izao.

J. Mirija

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fifaninanana iraisampirenenaNy Fosa Juniors sy Cnaps sport no solontenantsika

Namoaka tetiandro vaovao mikasika ny fifaninanana iraisampirenena eo amin’ny taranja baolina kitra ho an’ireo klioba ny avy eo anivon’ny kaonfederasionina afrikanina. Efa nanomboka omaly moa ny fametrahana ny fifanarahana hanatontosana azy io ary hifarana ny 20 oktobra izao ka hiantsoan’ny CAF ireo federasionina isam-pirenena, mazava ho azy.

 

 

 Ny 20 novambra kosa no hanomboka ireo fifaninanana na ho an’ny “ligue des champions” io na ho an’ny amboaran’ny CAF. Ho an’ireo firenena izay mbola tsy namarana ny taom-pilalaovany moa dia ireo ekipa tompondaka nandritry ny taom-pilalaovana teo aloha no hisolo tena azy ireny any amin’ireo fifaninanana iraisampirenena. Ho antsika eto Madagasikara izany dia ny Fosa Junior sy ny Cnaps sport izay tompondaka sy mpandresy tamin’ireo fifaninanam-pirenena nisy ny taona 2019 no hisolo tena antsika amin’ireo fifaninanana iraisampirenena afrikanina miisa 2 voalaza teo.

 J. Mirija

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Taranja matematikaMihena ny tanora liana aminy

Tetikasa iarahan’ireo mpankafy ny taranja matematika manatontosa ny tetikasa « Matematika pour tous ». Antony, raha ny fanazavana, dia noho ny fahitana fa mihena dia mihena ny tanora liana amin’izy io amin’izao vaninandro iainantsika izao.

 Azo heritreretina ve anefa, hoy izy ireo, ny hiheritreritra an’i Madagasikara hoe handroso indray androana raha toa ka tsy hisy siantifika sy injeniera ? Mamaly izany fanontaniana izany angamba ny maha zava-dehibe ny siansa sy ny teknika any amin’ireo firenena mpikamban’ny G7 sy G20 eto ambonin’ny tany. Ho fanampiana ireo tanora sy mpianatra na eny amin’ny kolejy na lisea na oniversite mba hampiakatra ny lentan’ny fahaizan’izy ireny matematika noho izany dia nanokatra fiaraha-miasa amin’ireo mpampianatra ity taranja ity hampianarana maimaim-poana ireo tanora manomboka ao anaty tambazotran-tserasera ka hatramin’ireo toerana rehetra hahafahana mampita izany ity tetikasa ity, hoy hatrany ny fanazavana. Tanjona ny hahatafatsangana trano famakiam-boky manokana mialohan’ny taona 2021, hoy ny mpikarakara. Ho an’ny taom-pianarana 2020-2021 dia vina hapetraka ny hikarakarana lahadinika handraisan’ireo mpianatra mahay indrindra tafavoaka ao anatin’izao tetikasa izao.

 J. Mirija

 

Tia Tanindranaza0 partages

Lemak’AmbohimanarinaMisy misandoka ny tanin’ny tantsaha

Misy andian’olona tsy fantatra mamariparitra tanimbary amin’ny lemak’Ambohimanarina, Boriborintany fahaenina Antananarivo Renivohitra tato ho ato. Lasibatra amin’izany ny tanimbary eny amin’iny faritra manakaiky lalana « Rocade Andohatapenaka » iny

 

. Ny tena loza dia misy tanimbarin'olona efa izy tompony izao no mamboly eo, ary tsy nivarotra nefa dia nisy nametraka tsatoka tsotra izao ny taniny. Misy tranga toy izao ihany koa niseho teny Ambohimangakely-Antananarivo Avaradrano teny. Tany amina hekitara manan-tompo ary ananan’izy ireo taratasy ara-dalàna, no nidiran’ny andin’olona milaza fa tompony mandrefindrefy ny tany. Araka ny angom-baovao dia mpanera miara-miasa amin’ny teratany vahiny te hahazo tany no ambadik’izao raharaha izao. Milaza tsy hipetra-potsiny, fa hikaroka ireo andian’olona mpisandoka ireo ary hitondra izany amin’ny fitsarana ireo tantsaha voakasik’izao fisandohana izao.

Jean D.

 

Tia Tanindranaza0 partages

MPANALA CEPE TAO AMIN’NY ZAP ALASORANotolorana sakafo atoandro mafana avokoa omaly

Niavaka ny fizotry ny fanadinana CEPE omaly ho an’ny ZAP Alasora; distrikan’Avaradrano. Tsy nisy nanatitra sakafo atoandro intsony mantsy ireo Ray aman-dRenin’ny mpianatra rehefa nampilazaina mialoha fa horaisin’ny kaominina Alasora an-tanana avokoa izany notarihin’ny

Ben’ny tanana Randriantsoa Jimmy sy ireo mpanolon-tsaina miaraka aminy. Sakafo atoandro mafana niampy tsindrin-tsakafo no natolotra ireo mpiadina rehetra tamin’izany izay nahafaly ireo Ray aman-dRenin’ny mpianatra tokoa. Fihetsika iray izay nahafahana nisoroka ny mety ho fiparitahan’ny valan’aretina COVID 19 ateraky ny fitangoronana ihany koa. Nankasitraka feno ny sefo ZAP sy ny lehiben’ny foibem-panadinana rehetra araka izany ny Ben’ny tanana. Toraka izany koa ny solontenan’ny Ministeran’ny Fanabeazam-pirenena sy ireo malala-tanana nifanome tanana taminy. Mitentim-bidy 4 tapitrisa Ar ny lela-vola lany tamin’ity sakafon’ny mpanala CEPE tao Alasora ity raha ny fantatra raha mbola hodinihina kosa ny an’ireo mpanala BEPC hoy hatrany ny Ben’ny tanana. Mikasika ny distrikan’Avaradrano manokana moa dia fantatra fa mbola betsaka ireo foibem-panadinana nampiaraka mpiadina roa tamina dabilio iray saingy na izany aza voahaja tsara ilay elanelana 1 metatra.

 

Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

Trafika sy fandripahana voamboanaVoasaringotra ny ben’ny tanànan’Andekaleka

Ny talata 18 Aogositra 2020 no sarona tao tao Moramanga ny "palissandre" na voamboana efa vita "parkex" natao tao anaty gony lehibe mihisa 20 mahery, izay tombanana ho hazo lehibe 200 eo no nahazoana azy.

 

 

Ny ben’ny tanànan’Andekaleka no ambaran’ny fokonolona fa tompony ary tratra niaraka amin'ireo entana ireo teo amin'ny garan’ny lamasinina teo Moramanga. Efa voatazona (Fourrière) ao amin'ny CIREF ao an-toerana ireo entana ireo amin'izao fotoana izao. Hiakatra fampanoavana rahampitso alakamisy io raharaha io, raha tsy misy ny fiovana. Manahy anefa ny fokonolona, fa sao ho vitavita ho azy ity raharaha ity, ka mangataka ny fahendren’ny fitsarana mba hanasazy ny ambaran’izy ireo fa olona mpamotika tanindrazana, izay mialokaloka ao anatin’ny antokon’ny fitondrana ka manantena ho voaaro, hoy izy ireo. Voalaza fa efa misy dosie fitorian'ny fokonolona ao Andekaleka an’io momba ny fanimbana  ala sy fitsandrahana voamboana tamin'ny volana jolay 2019. Mangataka izahay fokonolona mba hijerena akaiky ity raharaha ity fa efa maro ny ala efa nosimbain’ity Ramatoa Ben'ny Tananan’Andekaleka ity, hoy ny antso avo.

 

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Raharaha Jean PierreEfa dinihan'ny ministera ny momba azy

Miisa 6 ireo mpikambana nahazo fankatoavana eo anivon’ny foibem-pirenen’ny mpitsabo nentim-paharazana eto Madagasikara eto Antananarivo sy Toamasina ary Mahajanga amin’izao raha mahatratra 6.000 kosa ireo mpikambana.

 

 

 

 Anisan’ny mahavitsy iretsy voalohany raha araka ny fanazavan’Andriandrainarivo Josephin, filohan’ny ANTM omaly ny hamaroan’ireo tsy manara-dalana sy tsy manaraka ny fenitra tokony arahina. Tafiditra ao anatin’izany ny tsy famonjena fivoriana hahalalana ny tokony hatao, ny fampiasana fitaovana maoderna toy ny bioscan sy ny fitaovam-panorana maro samihafa… Anisan’ny tafiditra tao anatin’ireny Rakotondrainaivo Jean Pierre izay efa nalan’ny ANTM tsy ho mpikambana tao aminy intsony nanomboka ny taona 2017 noho ny tsy fanarahan-dalana. Na izany aza mbola nivezivezy teny rehetra teny ihany ity mpitsabo nentim-paharazana iray ity antony nandefasan’ny ANTM taratasy tany aminy tamin’ny alalan’ny vadin-taniny. Ankehitriny efa tafakatra eny anivon’ny CNMT na ny komity mandinika ifotony ny fitsaboana nentim-paharazana eo anivon’ny Ministeran’ny Fahasalamam-bahoaka ny raharaha. Mbola handalo eny anivon’ny DRS manerana ny Nosy izany raha ny fantatra hiampita eny anivon’ny SLRC, izay misahana rano fotsiny ny resaka lalana mikasika ny fitsaboana nentim-paharazana eo anivon’ny Ministera. Manoloana ireo karazana herisetra sy tsy fanarahan-dalana manodidina ny fitsaboana nentim-paharazana eto amintsika moa dia miantso ny Fitondram-panjakana sy ny mpitandro ny filaminana ny filohan’ny ANTM mba hijery akaiky izanyho tombontsoan’ny vahoaka Malagasy, izay tompon’ireo harena voajanahary nomen’Andriamanitra.

 

Pati

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fikithinana lalàmpanorenana Mazava ny lalàna…

Tonga amin` ny tanjona niriany ny fitondram-panjakana amin` ny fandanianana ny volavolan-dalàna lah. 01/2020. Mazava izany fa tiany ho fehezina avokoa ireo andrimpanjakana rehetra eto amin` ny firenena matoa ny isan` ny loholona izay 63 nahena ho 18 isa.

 

 

 Miteraka fikorontanana eo amin` ny parlemanta sy ny rafi-pahefana misy anefa izany fanapahana izany. Anaty rafitra mpanara-maso ny mpanatanteraka ny Antenimierandoholoa ary manana fahafahana hanozongozona ara-kevitra ny amin’izay andraikitra tanan’izy ireo. Misahana ny asan’ny mpanao lalana raha misy ny ady atsanga politika eo amin’ny mpanatanteraka sy ny solombavambahoaka. Araka izany, moramora kokoa ho an` ny fitondrana no mikitika ny ny Lalàmpanorenana raha azony ny maro an` isa eo anivon` ity andrimpanjakana ity. Manana fahefana hanendry ny ampahatelon’ny mpikambana ao amin’ny Antenimierandoholona ny filoham-pirenena ka hahazo avara-patana amin’ny fisitrahana ny maro an’isa ao amin’io andrimpanjakana io izy ary hanamora ny fanomezana seza ireo kinamanamana politika izay hiteraka fatiantoka manoloana ny tena fototr’andraikitry ny antenimierandoholona izany.

 

Marigny A.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fanarenana toekarenaMila fitoniana ara-politika ny mpamatsy vola

Tsy mitsa-miakatra ny taham-pisondrotan’ny vidim –piainana (taux d’inflation) ary efa mety ho tonga 8% izany raha 5,6% tamin’ny taona 2019.

 

 Raha tsiahivina dia 5, 9% ny “taux de croissance économique” novinavinaina ho amin’ity taona ity dia tsy hahatratra 2% akory izany raha 4,2% no tratra tamin’ny taona 2017 izay efa anisan’ny ambony indrindra tratra. Araka izany dia tsy azo ialana noho izany ny fiakaran’ny vidim-bary sy ny solika ary ny gazoala izay tsy nitsaha-niakatra tamin’ny taon-dasa. Hisy fiantraikany be ihany koa amin’ny ho fiakaran’ny vidin’entana izany noho ny fitotongan’ny Ariary izay tena tsy tafarina mihitsy hatramin’ny fiandohan’ny taona ary nampian’ny krizy trotraka. Mila manangona sy misintona vola vahiny maro tokoa isika hahafahana manangana orinasa mpanodina sy afaka manondrana, hanangonana “devise” eto an-toerana hisorohana ity fitotonganan’ny sandam-bola ariary efa mpahazo ity. Any Rwanda, ny fanjakana mihitsy no miantso mpandraharaha vahiny hampiasa vola ao aminy saingy mazava ny fifampiraharahana mba hahafahan` ny roa tonta mahazo tombony miaraka. Ny mpamatsy vola anefa dia mitaky fitoniana ara-politika ihany koa vao sahy mampiasa vola aminà firenena iray saingy raha ny eto Madagasikara na dia lany tamin` ny fomba ara-demokratika ny filohan` ny Repoblika dia mafana hatrany ny toe-draharaham-pirenena.

Marigny A.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Naina AndriantsitohainaMila mitandrina....

Nisy moa ny fivoriana tsy ara-potoanan'ny Filankevitra monisipaly ny herinadro lasa teo. Tena nanamarika ny fivoriana moa dia no terena hatao latsa-bato miafina ny fandaniana ny lahadinika izay tokony ho atao tsangan-tanana ka tsy nanaiky ny ankamaroan’ireo mpanolotsaina ka nivoaka ny efitrano fivoriana avy hatrany.

 

Tsara ny manamarika fa anisan` ny teboka hamaritana ny tsy fahaizana mitantana ary mety hahavoasazy ny Ben'ny tanana any amin' ny “Conseil de Discipline Budgétaire et financière (CDBF) ka handoavany onitra telo hetsy hatramin'ny 30 miliara ny fandaniana na fampidirana vola tsy nankatoavin'ny filankevitra kaominaly. Marihana fa ny filohan' ny filankevitra na ny solotenam-panjakana miadidy ilay kaominina no afaka mitory ny ben` ny tanàna eny anivon` ny CDBF. Araka izany dia mila mitandrina sy mailo amin` ny fanapahan-kevitra horaisiny i Naina Andriantsitohaina, ben` ny tanànan` ny kaominina Antananrivo Renivohitra.

 

Marigny A.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fitondrana Frantsay Manohy ny hetsika hitazomana ny “îles eparses”

Raha matoritory ankehitriny ny resaka nosy Malagasy eto Madagasikara na ireo nosy manodidina dia manohy ny hetsika hitazomany izany kosa ny fitondrana frantsay. Mbola tsaroana ilay teny malaza nataon’ny filoham-pirenena frantsay,

 

 

 Emmanuel Macron, tao amin’ny Nosy Sambatra na “Ile Glorieuse” manao hoe “Ici, c’est la France” 23 oktobra 2019 teo. Nitohy naharitra tamin’ny fikasan’ny frantsay hamadika ity toerana ity ho valan-javaboahary manokana moa izany hatramin’izao, raha ny fantatra hatreto. Ankehitriny dia miezaka mampahafantatra ny hasarobidin’ireo nosy manodidina an’I Madagasikara bebe kokoa amin’ireo olompirenena frantsay ireo mpitondra sy olom-boafidy ao aminy. Niteraka resabe hatramin’ny omaly, ohatra, ny fampahafantarana momba ireo nosy miisa 3 dia ny Europa, Juan de Nova ary ny Nosy sambatra voalaza teo izay adikan’izy ireo ho “Grande glorieuse” moa. Voalaza ao amin’ny tranonkalan’ny antenimieran-doholona frantsay, ohatra, fa ny Europa no sarobidy indrindra amin’ireo nosy manodidina. Manana velaran-tany 30 km2. Ao amin’ny ranomasimben’I Mozambika ary manelanelana ny ilany atsinanan’I Afrika sy andrefan’I Madagasikara. Hany nosy manana toetr’andro sy tontolo iainana saika madio tanteraka. Ny tafika frantsay, andiany faharoa ao amin’ny RPIM no manara-maso azy. Juan de Nova kosa dia nosy miendrika drakaka ary efa toeram-pitrandrahana “phosphate” hatramin’ny taona 1972. Ny Nosy sambatra moa dia tsy ambakan’ireo ary arovan’ny tafika avy atsy Maioty dia ny DLEM. Santionany vitsy dia vitsy tamin’ireo fampahafantarana natao ireo saingy ahoana kosa ny momba antsika?

 

 J. Mirija

 

Tia Tanindranaza0 partages

Rivo RakotovaoMiantso ny Praiminisitra mba hanara-dalàna

Gaga sy talanjona aho satria ny tatitra ny tatitra sy ny fitanana an-tsoratry ny fivoriana indroa miantoana nataon’ny antenimierandoholona sy antenimieram-pirenena androany vao vita, hoy ny Filohan’ny antenimierandoholona Rivo Rakotovao.

Mahakasika ny tolo-dalàna 001/2020 momba ny antenimieradoholona, ny fitsapankevi-bahoaka, ary ny harena an-kibon’ny tany io.   Ny taratasy nalefan’ny Praiminisitra ho an’ny antenimieram-pirenena anefa, dia hoe noho ny tatitra voaray omaly, izay nahazo dika mitovy ny Filoham-pirenena, Filohan’ny antenimierandoholona, Filohan’ny HCC, hoy ny Filohan’ny Antenimierandoholona Rivo Rakotovao omaly. Tao amin’ny antenimierandoholona no nanao ilay izy, ka inona izany ny marina satria androany vao vita ilay tatitra kanefa ny Praiminisitra dia efa omaly no miresaka fa naharay tatitra? Hoy izy. Aleo mba manara-dalàna fa isika no fitaratra amin’ny maha filohana andrim-panjakana, hoy I Rivo Rakotovao, ary androany ny fitanana an-tsoratra no nalefa ny tatitra ofisialy na samy nanao tatitra tamin’ny mpanao gazety aza. Ny tatitra ofisialy dia izay nivoaka tamin’ny asam-baomera. Inona izany no lazain’ny Praiminisitra omaly kanefa ny tatitra aza androany vao vita? Miazakazaka mianjera ve? Fa maninona no makany amin’ny tsy ara-dalàna? Izaho dia hamaly ny taratasin’ny Praiminisitra hoe mba jereo fa tsy ara-dalàna. Marina hoe misy ny rariny sy ny hitsiny fa ity dia tena tsy ara-dalàna ny zavatra terana hasisika sy hatao ka tsy maninona no miaiky ny fahadisoana, hoy I Rivo Rakotovao. Adidiko ny miresaka amin’ny Praiminisitra hijery ny zavatra tsy mifanaraka. Ny fanapahan-kevitra tokony horaisiny dia rehefa mahazo tatitry ny fanapahan-kevitra raisin’ilay vaomiera, fa tsy hoe tatitra avy amin’ny parlemantera, hoy I Rivo Rakotovao.

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Loholon`i Madagasikara18 monja sisa amin` ny volana janoary 2021

Raha nivory ireo mpikambana anatin’ny vaomiera ikambanana (CMP) ny 28 aogositra lasa teo, teny amin’ny Lapan’ny Tsimbazaza sy ny 31 aogositra teny amin’ny Lapan’ny Antenimierandoholona, dia nisy hatrany ny tsy fisian’ny fitovian-kevitra teo amin’ny Solombavambahoaka sy ny Loholona.

 

 Noho izany, niroso tamin` ny fandinihina fanintelony sy farany izay natao teny anivon` ny Antenimieram-pirenena omaly, araka ny voafaritra eo anivon` ny lalampanorenana ka nolanian` ireo solombavambahoaka 109 tsy nasiam-panovana ilay volavolan-dalana lah. 001/2020. Ny filohan` ny Antenimieram-pirenena rahateo dia efa nanambara hatrany nandritra ny lanonam-panokafana ny fivoriana tsy ara-potoana ny 26 aogositra teo fa “holaninay ny lalàna na hitsipaka aza ny loholona”. Ny minisitry ny serasera sy ny kolontsaina Lalatiana Rakotondrazafy ihany koa ny sabotsy lasa teo dia efa nanambara hatrany fa “ mandany vola be loatra ny Antenimierandoholona ka tokony ravana”. Marihana fa tafiditra ao anatin` io PL 001/2020 io ny momba ny sata mifehy ny loholona. Araka izany, dia hisy hangorona entana tsikelikely ireo loholona sasany satria raha 63 ny isan` izy ireo teo aloha dia 18 monja amin` ny volana janoary 2021, izay fe-potoana hiasan` izy ireo. Tsiahivina hatrany fa olon` ny antoko HVM ny 95% amin` ny mpikambana ankehitriny ka asa raha niroso amin` izao fanapahan-kevitra ihany ny Filoham-pirenena raha ny antokony no maro an` isa tao anivon` ity andrimpanjakana ity.

 

Marigny A.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Ravalomanana sy ny TIKOHo potehana mandritra ny fahamehana

Taorian’ny teto Antananarivo sy Toamasina, dia nakaton’ny Sampan-draharahan’ny hetra omaly ihany koa ny Tiko AAA any Andranomanelatra Antsirabe, orinasan’ny Filoha teo aloha Marc Ravalomanana.

 

 

 Nanomboka tamin’ny 2 ora tolakandro no efa somebiseby tao Andranomanelatra misy ny orinasa Tiko AAA ny mpitandro filaminana, ary tamin’ny 3ora sy fahefany teo no niroso tamin’ny fanakatonana tonga avy amin’ny sampan-draharahan’ny hetra. Tokony 15 andro aorian’ny fampandrenesana ny orinasa no tokony hirosoana amin’ny fanakatonana. Ny 22 aogositra ny taratasy no tonga, izay mbola manana 8 andro ny orinasa nahafahana mameno ny fepetra notakiana. Nilatsaka anefa ny baiko midina, ka tsy maintsy akatona ihany ny orinasa. Nisy ny fifandirana teo amin’ny mpiasa sy ireo mpanakatona, saingy tsy afa-nanoandro ireo mpiasa, fa nanaiky izany tsy fidiny. Mafampana ao Antsirabe sy ny manodidina amin’izao fotoana izao. Sahiran-tsaina sahady ireo tantsaha eo anatrehan’ny fanakatonana ity orinasa ity. Tantsaha an’arivony rahateo no mamatsy ny vokatra, toy ny ronono ao amin’ny Tiko AAA. Tsy ny Filoha teo aloha Marc Ravalomanana, izay ezahina potehina noho ny lonilony politika irery no lasibatra, fa ireo mpiasa, ireo tantsaha manankina ny asa fihariany amin’ny orinasa no tena lasibatra.

 

HANDEMENA AN-DRAVALOMANANA…

Hasesy akatona ny orinasa mba hampalemy an-dRavalo, ka rehefa malemy izy dia ho pehana amin’izay tahaka an-dry Mbola Rajaonah, raha dinihina ny zava-misy. Politika io na inona na inona fanazavan'ny Foibem-pitantanana ny hetra eo. Angaha ara-dalana sy ara-potoana avokoa ny fandoavan-ketran'ny orinasa eto no ny AAA sy Tiko ihany no atao ohatran'izao?

FOTOANA TOKONY HAMPIROBOROBOANA NY ORINA MALAGASY IZAO

Ao anaty krizy isika no mahavita manakatona orinasa Malagasy mamelona olona an’aliny ka aiza moa no hisy fitoniana eto. Fotoana izao tokony hanomezana vahana ny orinasa sy ny vokatra Malagasy. Ny fanafarana entana avy any ivelany rahateo henjana be be satria maivana be ny vola vahiiny am-pelatanan'ny fanjakana, ny euro iray efa sandaina 4564,54Ariary omaly. Ny any amin’ny firenen-kafa manome vola sy manampy ny orinasa, fa ny antsika sady tsy manampy no mbola manao fahirano.

Toky R

 

La Vérité0 partages

Diaspora - « Tous ensemble pour Madagascar » change de statut

L’association « Tous ensemble pour Madagascar(TEM) » a tenu son Assemblée générale extraordinaire(AGE) à la fin du mois de juillet dernier à Paris. Une AGE au cours de laquelle les participants ont décidé l’abrogation des anciens statuts de TEM, l’abrogation de tous les anciens mandats des responsables ou correspondants de TEM, l’élection des membres du conseil d’administration, organe suprême qui dirige l’association, l’élection des membres de la haute autorité de bienveillance, l’élection des délégués fédéraux. « Cette refondation du mouvement est utile pour travailler dans l’efficacité et la transparence sur toute activité visant à atteindre l’émergence de Madagascar avec le Président Andry Rajoelina », relate un communiqué de presse de l’association parvenu à notre rédaction hier. Les participants à l’AGE ont, dans la foulée, procédé à l’élection des nouveaux dirigeants de l’association sur la base de ses nouveaux statuts. Rasamimanana Hilarion a été élu président du conseil d’administration. Ramambazafy Andrianasolo et Lantoniania Ghislain Olivier occuperont les postes de  vice-président, Ranaivombololona Diba Richard celui de président de la haute autorité de bienveillance, et Rabodomalala Yasmine celle de déléguée générale du bureau exécutif. Tous les autres responsables ont été élus au cours de l’AGE selon les précisions. D’après des précisions fournies, la Préfecture du Val de Marne, pour validation du changement de dirigeants de TEM, a publié dans le Journal officiel de la République française, le samedi 08 août 2020, le nouvel objet et la nouvelle adresse du siège social de l’association. La rédaction

La Vérité0 partages

Prêt « Tsinjo Fameno » - 35 000 employés éligibles…

Paiement du prêt exceptionnel « Tsinjo Fameno » depuis la semaine dernière. Près de 3 000 employés issus de divers secteurs ont déjà touché leur emprunt, selon les informations recueillies auprès du directeur général (DG) de la Caisse nationale de prévoyance sociale (CNaPS). « Ces emprunteurs se composent majoritairement d’employés travaillant dans le secteur industriel. Néanmoins, tous les secteurs sont représentés dont le tourisme, le transport, le service, l’enseignement, le commerce, etc. », résume Mamy Rakotondraibe. « Cela fait 10 jours qu’on a commencé et environ 35 000 employés demandeurs en sont éligibles. Ils sont actuellement en train de régulariser et d’envoyer leurs contrats en ligne, y compris la signature entre la Caisse et la Société Générale. Le paiement se fera à partir de la semaine prochaine », ajoute ce DG de la CNaPS. Le paiement de l’emprunt s’effectue par virement bancaire ou par « mobile banking ». Toutefois, les employeurs et les salariés désirant bénéficier du prêt auront jusqu’au 30 septembre pour faire leurs demandes en ligne, tandis que le déblocage de la somme empruntée s’étalera jusqu’au 15 octobre prochain. Le quart du budget engagé50 milliards d’ariary. Tel est le budget alloué par la CNaPS pour la mise en œuvre du « Tsinjo Fameno », pouvant couvrir jusqu’à 200 000 employés. Près du quart de ce budget, plus précisément 24 %, sont actuellement engagés pour le paiement du prêt pour les 35 000 employés éligibles, à en croire le DG de la Caisse. Ce responsable d’insister sur le fait que ledit budget est tiré de la réserve de la Caisse, assurant le paiement des pensions pour les retraités. Normalement, leurs années de cotisations n’arrivent à couvrir que 3 années de pensions au maximum. Pourtant, ils en perçoivent jusqu’à leur mort, d’où l’importance du remboursement des subventions spéciales.Rappelons que le « Tsinjo Fameno » est une prestation spéciale de la CNaPS, sur proposition du Président de la République, pour venir en aide aux employés du secteur privé, en détresse depuis la crise liée au Covid-19. Chaque emprunteur pourra toucher un mois de son salaire, variant entre 200 000 et 500 000 ariary. Le remboursement se fera sans intérêt et par mensualité à partir de janvier jusqu’en décembre 2021. L’emprunteur touchera plus de 90 % de son salaire tandis que les 8,5 % seront retenus à la source et reversés à la banque pour régler son prêt.Patricia Ramavonirina

La Vérité0 partages

Mutinerie à la prison de Farafangana - Faire pression pour ramener les fugitifs dans leurs cellules

Plus de deux semaines après la grave mutinerie  à la prison de Farafangana, une poignée de prisonniers, soit une vingtaine actuellement en fuite, sont toujours en cavale.  Actuellement, on assiste à une pression de tout bord pour tenter de ramener les fugitifs à la raison, et obtenir leur retour dans les cellules de détention. Tous les outils judiciaires ou autres moyens légaux sont ainsi utilisés à cet objectif. Selon une information  de la région, les évadés qui sont frappés d’un mandat de recherche, sont invités à se rendre  auprès des autorités locales dont les Fokontany, ou surtout la préfecture de Police. « Ces détenus n’ont aucune raison de craindre quoi que ce soit s’ils agiront dans ce sens. Qu’ils se rendent donc auprès des bureaux des Fokontany, ou de  la Police», confie un représentant des autorités  locales à Farafangana.  En attendant que les concernés se montrent coopératifs, et se soumettent à cette injonction, les Forces de l’ordre  poursuivent toujours  le ratissage  et les recherches.  "L’espoir de retrouver les traces de certains d’entre eux, existe. Le fait qu’ils ont leurs cartes d’identité pourrait faciliter la tâche des Forces de l’ordre pour trouver des indices »,  continue-t-il. De son côté, le préfet de Police appelle la population locale à informer immédiatement les responsables de Fokontany, ou encore la Police en cas de doute à propos d’un suspect. Pendant que l’administration pénitentiaire locale, aidée par la Police et la gendarmerie, enquête sur l’affaire, des bribes d’information reçue sur place ont avancé que la grogne liée à celle-ci ne cesse  de monter sur place.  Une affirmation rejetée par les autorités locales qui rassurent l’opinion que rien de tel ne se produit à Farafangana. Retraçons brièvement la genèse de cette mutinerie qui a débouché sur un bain de sang, du fait de la répression  policière.   De nombreux prisonniers sont aussi en attente de leur jugement. Le ralentissement de la machine judiciaire dû à la pandémie de Covid-19 a aussi été évoqué comme l'une des raisons du ras-le-bol des détenus.La mutinerie n’aurait sans doute pas eu lieu sans ce rapport de force disproportionné dans ce centre de détention. Les quatre gardes présents le jour de l'évasion n'ont pas pu résister à la mutinerie des prisonniers. Les Forces de sécurité, entre autres, policiers, gendarmes et militaires de Farafangana sont arrivées sur place après un appel à l'aide de la directrice régionale de l'administration pénitentiaire, a expliqué Johnny Andriamahefarivo, le ministre de la Justice. Enfin, la surpopulation carcérale : la prison de Farafangana compte 357 prisonniers pour une capacité d'accueil de 260.    F.R                    

La Vérité0 partages

Bilan de la circulation routière du dernier trimestre - Multiplication des accidents mortels en moto

Récemment, la Police a sorti des statistiques à propos du nombre des accidents de la circulation et celui des victimes, survenus dans la Capitale au cours des trois derniers mois. Sur les 18 cas d’accidents mortels enregistrés, 7 étaient causés par des motos. En parallèle, les accidents occasionnés par la conduite en état d’ivresse ont été aussi évoqués. Durant cette même période donc, on a enregistré 10 cas dont 7 engendrés par les deux-roues. Il y a aussi ce qu’on appelle les accidents corporels. Là encore, les motos détiennent le triste record. Les chiffres parlent d’eux-mêmes : 55 cas ont été enregistrés au cours de ladite période dont 39 étaient le fait des motos et scooters. Quant à la fréquence des drames, elle s’était particulièrement intensifiée entre juillet et août dernier. Cependant, pas plus tard que la journée du mardi dernier, on a enregistré trois morts en l’espace de 24 heures. Ces drames, comme nous l’avions déjà rapporté dans l’une de nos précédentes publications, se sont produits à la fois sur la RN1 et la RN7. Les victimes, pour cause de conduite dangereuse, ont trouvé la mort dans des circonstances dramatiques. Et il existe une certitude : que ce soit à propos de l’accident survenu à Ambatolampy, ou celui qui s’est produit à Fenoarivo-Alakamisy, un excès de vitesse associé à une perte de contrôle de l’engin, seraient les raisons les plus évoquées.Face à toutes ces hémorragies, la Gendarmerie ne manque pas pour sa part de sensibiliser les utilisateurs du deux-roues chez nous. Elle rappelle que le corps humain est loin d’être si résistant qu’une carrosserie d’automobile, en cas de heurts ou autres chutes brutales. Cette Force armée, chargée entre autres de la sécurité routière, a précisé que les équipements, entre autres le casque, n’ont pas été concus pour protéger à 100 % le motocycliste. Ils ont été plutôt créés en vue de réduire simplement les risques de décès en cas d’accident. « Personne ne survivra à un choc contre un camion à une vitesse de 120 km/h ! », confie une source émanant de la Gendarmerie. Enfin, les règles de conduite, sinon la liste des interdictions pour un motocycliste, n’ont pas été oubliées : pas de dépassement à droite, encore moins dans un virage, ni compétition de vitesse, etc. Matière à réflexion.Franck R.

La Vérité0 partages

Rue Ankadilalana - La réhabilitation tant attendue se fera

Déception. C’est le sentiment des riverains et usagers d’une portion de rue située à Ankadilalana qui, actuellement, se trouve dans un état lamentable. En montant, elle se situe au sommet, plus précisément avant la descente vers Tsimbazaza, où les automobilistes devraient rouler lentement, ou même s’arrêter, et effectuer du zigzag pour éviter les trous béants. La communication de la Commune urbaine d’Antananarivo sur les rues à réhabiliter avant la fin de l’année a jeté de l’huile sur le feu de la colère des usagers dans la mesure où cette portion qui fait jaser plus d’un ne figure pas sur la liste. A qui revient ainsi la responsabilité de sa réhabilitation ? « Nous ne sommes pas les intervenants directs. On ne fait qu’apporter notre aide si on a les moyens de le faire », rétorque le gouverneur d’Analamanga, Hery Rasoamaromaka. Celui-ci dans un passé récent a effectué des grands travaux du côté de Besarety, 67 Ha ou à Andohatapenaka, il est tout à fait normal ainsi que les regards se sont tournés vers lui. Des voix se sont effectivement fait entendre ces derniers temps interpellant le locataire du bureau d’Ambohidahy pour qu’il prenne ses responsabilités. Mais en se référant à cette réponse, le gouverneur exclut toute intervention à Ankadilalana, du moins pour le moment.La réponse vient d’une source au sein de la Commune urbaine d’Antananarivo. « Le fait de ne pas trouver cette portion sur la liste des rues à réhabiliter n’est pas une omission. Elle sera réhabilitée mais pas par la CUA mais plutôt par le ministère de l’Aménagement du territoire et des Travaux publics », précise notre source. Elle révèle que le MATP a déjà sorti une liste des rues dans la Capitale qu’il prendra en charge entièrement d’où le choix de la CUA de s’orienter vers d’autres sites. Par contre, selon toujours cette source, la réhabilitation de la rue vers l’Hôpital militaire (HOMI) de Soavinandriana figure bel et bien dans le programme de la CUA même si elle n’est pas inscrite sur la liste communiquée dernièrement.La Rédaction

La Vérité0 partages

Président Andry Rajoelina - Cap sur Moramanga et Brickaville

Après deux journées marathon dans la Région Vakinankaratra, la semaine dernière, le Président Andry Rajoelina poursuit sa tournée dans le pays et fera cap sur la partie Est de Madagascar à partir de ce jour. L’homme fort du pays montre ainsi que la crise sanitaire n’entrave en rien l’avancée des projets liés au développement du pays et qui font partie intégrante des promesses du Président. A l’instar du Vakinankaratra, les infrastructures et les aides sociales seront à l’honneur. Le Chef de l’Etat entamera son déplacement à Moramanga, dans la Région Alaotra-Mangoro où il lancera les travaux de construction d’un stade « manara – penitra » ainsi que d’une maison de retraite pour les personnes âgées, notamment les anciens combattants. Comme lors de ses déplacements antérieurs, le numéro un de l’Exécutif procèdera aussi à la distribution de « Vatsy Tsinjo » et « Tosika Fameno » au profit des ménages vulnérables qui font face à une grande difficulté financière à cause de la crise liée à la Covid-19. Le Président de la République prendra, par la suite, la direction de Brickaville dans la Région Atsinanana où il concrétisera son 2ème « Velirano » pour un accès à l’électricité pour tous. Plusieurs foyers seront ainsi dotés de panneaux solaires. Il ne manquera pas de visiter les chantiers en vue de la construction d’une Ecole publique primaire (EPP) « manara – penitra », ainsi que d’un stade aux normes pour la population de Brickaville. Après ces deux Districts, le Président enchaînera sa visite en direction de la Région Analanjirofo dès demain.La Rédaction

La Vérité0 partages

Marc Ravalomanana - Des abus d’influence pour servir ses intérêts personnels

Du jour au lendemain, l’empire Tiko fondé par l’ancien Président malagasy Marc Ravalomanana a connu une croissance exponentielle. Numéro un de l’agro-alimentaire dans le pays, ce groupe s’était lancé aussi dans d’autres secteurs tels que le BTP. A la tête du pays entre 2002 et 2009, Marc Ravalomanana use et abuse en effet de sa position pour favoriser son groupe. Le Chef de l’Etat qu’il était, tenait encore les rênes de son groupe qui, officiellement, étaient déléguées à ses proches. Un nombre non négligeable de marchés sont alors, pendant plusieurs années, raflées miraculeusement par des entreprises du Groupe Tiko, les entreprises concurrentes de l’empire Tiko sont tour à tour victimes de bâtons dans les roues lorsque le Groupe Tiko bénéficie par exemple de la détaxation de la plupart de certains produits et également des largesses de l’administration fiscale, ce qui favorisera son expansion. Aujourd’hui encore, le fisc réclame plusieurs milliards d’ariary à ce véritable conglomérat. Les abus d’influence de l’Exécutif, pour l’obtention de fonds pour le Groupe Tiko auprès de sociétés d’Etat, constituent également une des raisons du boom dudit groupe. Des demandes que les sociétés en question pouvaient difficilement refuser de peur de représailles, étant donné qu’il s’agissait, en face, du groupe présidentiel. Citons par exemple le déblocage de plusieurs milliards d’ariary pour financer la construction d’une minoterie appartenant au groupe Tiko. A titre d’illustration, le gouvernement sous Ravalomanana oblige Aro, à l’époque, de consentir un prêt sans garantie de plusieurs milliards d’ariary pour l’acquisition d’actifs, dont des hectares de rizières à Vohidiala au profit du groupe Tiko. La même société Aro qui, dans le même laps de temps, a été rappelée à l’ordre publiquement par Marc Ravalomanana pour avoir eu « le toupet » d’accorder un prêt à une autre société malagasy connue. Au chapitre des abus d’influence, une entité de la société civile malagasy rappelait que la Société nationale de participation (SONAPAR) s’est également retrouvée obligée d’octroyer un prêt de plusieurs centaines de millions d’ariary en vue de la création de l’entrepôt et de l’usine Fanampy Rice, toujours du même groupe appartenant au Chef de l’Etat de l’époque. Dans la même lignée, les terrains d’Andohatapenaka, appartenant à l’Etat, ont été confisqués au profit des sociétés Alma et Tiko Agri, leur remblaiement ayant été payé par la Région d’Analamanga. Faut-il pourtant rappeler que cette zone était interdite de remblaiement…La Rédaction

La Vérité0 partages

Reprise des vols internationaux desservant Nosy Be - Aucune réponse formelle des compagnies aériennes

Seules les compagnies ayant obtenu les droits de trafic pourront desservir l’île de Nosy Be. A ce jour, seules quatre compagnies aériennes sont alors éligibles, à savoir Ethiopian Airlines, Air Austral ainsi que Air Link et Neos, en provenance de l’Italie. Toutefois, à un mois de la reprise des vols internationaux à destination de Nosy Be, aucune compagnie n’a émis de réponse formelle auprès de l’Aviation civile de Madagascar (ACM). « Dans ce genre de situation, le protocole exige que nous notifions toutes les compagnies aériennes détenant des droits de trafic sur Nosy Be. C’est ce que nous avons fait. Cette notification s’est notamment accompagnée de la présentation du protocole sanitaire en vigueur sur le plan international afin de prévenir la propagation de la pandémie de coronavirus, ainsi que des obligations auxquelles les passagers et les voyageurs devront se soumettre un fois arrivés dans le pays. C’est en toute connaissance de cause que les compagnies décideront de reprendre leurs vols ou non. Dans tous les cas, aucune compagnie n’a encore confirmé officiellement sa venue dans la Grande île », a expliqué l’ACM. Pourtant, Ethiopian Airlines a déjà annoncé la reprise de ses vols, à raison d’une fréquence de trois fois par semaine, à partir du 1er octobre prochain. Ce seront des vols directs reliant Nosy Be et Addis-Abeba. PréparationEn tout cas, tous les acteurs concernés de près ou de loin par la reprise des vols internationaux sont actuellement en pleine préparation, autant les infrastructures aéroportuaires qu’hospitalières. Vu la reprise des activités touristiques, le ministère des Transports, du Tourisme et de la Météorologie avec l’Office national du tourisme de Madagascar (ONTM) ont organisé depuis hier, des séances de formation sur les protocoles d’hygiène post-Covid-19 à appliquer dans le secteur. « Elles concernent notamment une cinquantaine de formateurs issus des professionnels locaux de la filière. Ces derniers formeront à leur tour les employés dans différents métiers tels que l'hôtellerie, la restauration, les tours-opérateurs, les agences de voyages et le transport incluant les bajaj, les taxis mais aussi les loueurs de voiture et les guides, à partir de la semaine prochaine. Plus de 2 500 employés et d’autres acteurs sont prévus être touchés par ces formations à Nosy Be », explique l’ONTM. Ces séances ont notamment été précédées de formations en ligne. Avec toute cette organisation, tous les acteurs espèrent reprendre sereinement les activités touristiques sur cette île, réputée parmi celles les plus paradisiaques au monde. Rova Randria

La Vérité0 partages

Redressement d’Air Madagascar - A la recherche d’une nouvelle stratégie avec la CNAPS

Une réunion hebdomadaire. Au mois de juillet dernier, la CNAPS (Caisse nationale de prévoyance sociale) a officiellement repris les parts d’Air Austral dans le capital d’Air Madagascar. Elle a ainsi endossé le rôle de partenaire de la compagnie aérienne malagasy. Qui dit nouveau partenaire, dit nouveau plan d’attaque. C’est pourquoi, les deux partenaires se réunissent, tous les jeudis de la semaine, pour la recherche d’une nouvelle stratégie et l’élaboration d’un nouveau plan de redressement pour Air Madagascar. « Ces réunions hebdomadaires se feront jusqu’à la fin du mois. D’ici là, nous espérons identifier LA stratégie pour pouvoir ensuite la présenter aux partenaires ainsi qu’aux créanciers, sans oublier l’Etat malagasy », a soutenu Mamy Rakotondraibe, directeur général de la CNAPS, hier, lors d’une conférence de presse dans ses locaux. Par la même occasion, le DG de la CNAPS a également expliqué qu’« en reprenant les parts d’Air Austral, la CNAPS n’a fait aucune dépense supplémentaire. C’est l’argent de la CNAPS au sein d’Air Austral qui a été transformé en part sociale auprès d’Air Madagascar. Cette décision a été approuvée par le Conseil d’administration et a respecté tous les protocoles requis ».Toutefois, bien avant la présentation de cette nouvelle stratégie, la priorité aujourd’hui reste la mise en place du nouveau Conseil d’administration de la compagnie, comme l’avait annoncé Joël Randriamandranto, ministre des Transports, du Tourisme et de la Météorologie, au lendemain de l’annonce du divorce entre Air Madagascar et Air Austral. Les administrateurs devront notamment démissionner le 16 septembre prochain lors d’une Assemblée générale ordinaire des actionnaires au sein de notre compagnie aérienne. Une refonte des statuts et d’autres sujets seront également abordés. En tout cas, jusque-là, Air Madagascar demeure dans le rouge, étant donné que le trafic aérien au niveau international n’a pas encore repris.  Rova Randria

Midi Madagasikara0 partages

Barea : Jean Freddy Greco en ligne mire

Jean Freddy Greco fait partie des cadres de Torino.

Est-ce que les Barea peuvent espérer avoir dans leurs rangs, un joueur de la Série A italienne ? Aux dernières nouvelles en effet, Jean Freddi Greco du FC Torino vient de révéler ses origines malgaches malgré son nom purement italien. Une très bonne nouvelle en fait car de là à l’appeler pour les Barea, il reste le talent de Nicolas Dupuis pour faire l’affaire. Il va sans dire que le talent d’un joueur de la 1ère division italienne, ne se dément pas et que s’il le veut, Jean Freddy Greco pourrait apporter toute son expérience au groupe. Une chose est certaine, la venue des grands joueurs peut être le déclic pour d’autres stars pour venir chez les Barea. On pense notamment à Andry Pelmard et Ludovic Ajorque. Des valeurs sûres en fait pour ne citer que la crème de la crème et non des joueurs de la Nationale 2 en France. Sur ce chapitre en effet, il reste encore de nombreux points d’interrogation pour former les Barea. Dans l’intérêt des Barea en effet, il vaut mieux avoir des éléments évoluant au plus haut niveau car entre choisir un joueur de la 4ème division française, il serait préférable de lancer dans le bain les meilleurs locaux. On pense évidemment à l’attaquant de la CNaPS, Arnaud, ou encore au milieu du Fosa, Donga, passé maître dans l’art de la récupération pour être le véritable moteur de la formation majungaise. Et on peut encore citer d’autres…

Clément RABARY

Midi Madagasikara0 partages

Covid-19 : 94 nouveaux cas, 3 décès dont 2 à Antsiranana et 83 guéris ces dernières 24 heures

Le Centre de Commandement opérationnel avance une hausse des nouveaux cas de Covid-19 par rapport aux vingt-quatre dernières heures.

37 sur les 94 nouveaux cas de Covid-19 enregistrés ces dernières vingt-quatre heures ont été observés dans la région Analamanga. C’est ce qui a été rapporté par la porte-parole du Centre de commandement Opérationnel CCO Ivato dans les statistiques hier. 94 nouveaux cas répartis sur une dizaine de régions du pays si l’on se réfère toujours sur les communications officielles effectuées hier. “Une hausse dans la répartition géographique de la maladie” si l’on se réfère aux données recueillies avant-hier d’après toujours les explications du Pr Marie Danielle Vololontiana. Ainsi, c’est la région Sofia qui a enregistré le plus de nouveaux cas avec 14 personnes atteintes du Coronavirus après Analamanga. La région Vakinankaratra vient en troisième position avec 11 nouveaux cas suivie de l’ Alaotra Mangoro qui a affiché 8 nouveaux cas et la SAVA avec ses six positifs ainsi que la région Diana qui a enregistré cinq cas de coronavirus. D’après toujours les statistiques officielles , les régions Boeny et Matsiatra Ambony ont respectivement observé 3 nouveaux cas. Tout comme les régions Vatovavy Fitovinany et Bongolava avec un nouveau cas chacune.

Positif. L’intervention de la porte-parole du centre de commandement opérationnel Covid-19 hier a également permis de connaître que le pays enregistre un taux de guérison de “93%”. “13 915 personnes sur les 14 957 testées positives au coronavirus sont guéries, ce qui nous donne un taux de guérison de 93%” a expliqué hier le Pr Marie Danielle Vololontiana. Cette dernière de faire également savoir que le pays a enregistré 83 nouvelles guérisons ces dernières vingt-quatre heures. Une note positive dans un contexte morose et une reprise assez difficile. Suivant cet esprit de positivité, les chiffres sont en régression en matière de formes graves. Par ailleurs, trois nouvelles pertes humaines ont été répertoriées. Deux d’entre elles ont été observées dans la région Diana, à Antsiranana, si l’autre décès quant à lui a été observé dans la région Analamanga.

Moramora. La reprise progressive des activités économiques s’accompagne d’un relâchement quant au respect strict des gestes barrières. Les exemples d’irresponsabilité ne manquent pas. Responsables étatiques et simples citoyens sembleraient avoir oublié l’importance de garder une distanciation physique d’un mètre. Le port du masque ne semble plus de rigueur pour certaines personnes. D’un fokontany à l’autre, ce dispositif ne semblerait plus aussi indispensable aussi bien pour la personne qui devrait absolument la porter que pour les autres qui devraient être protégées. Et ce, malgré les campagnes de sensibilisation menées par les divers acteurs étatiques ou non. Ce qui constitue un danger pour toute la population étant donné les efforts menés par tout un chacun afin de se préserver et de préserver sa famille du danger que représente la Covid-19. Il conviendrait également de rappeler qu’un laisser-aller – aussi petit soit-il – pourrait entraîner un regain de contamination de la maladie. Un manque de vigilance qui pourrait coûter cher à une personne donnée mais surtout à la nation toute entière. Si les discours officiels et les actions menées par l’Etat tendent vers un déconfinement total d’un moment à l’autre, la hausse du nombre de nouveaux cas, le relâchement de la population quant au respect des gestes barrières ainsi que la répartition géographique des nouveaux cas devraient être pris comme une sonnette d’alarme quant au danger que représente la Covid-19.

José Belalahy

Midi Madagasikara0 partages

Santé publique : Mise en œuvre de la politique « Quick Win » pour plus d’efficacité

(Photo : Ministère de la Santé)

Lors d’une réunion avec ses collaborateurs le 31 août 2020, le ministre de la Santé publique, le Pr. Hanitrala Jean Louis Rakotovao a souhaité partager avec tous les responsables au sein dudit ministère la force de la « Politique Quick Win » qui selon lui devrait permettre d’optimiser les résultats dans le domaine de la Santé publique à Madagascar. Dans cette politique, la direction centrale du ministère va surtout se charger de l’orientation et de la mobilisation des ressources sans oublier de soutenir les directions régionales. Les régions quant à elles appuieront chaque district. Afin de bien appliquer ce travail à la chaîne, les nouvelles technologies seront grandement sollicitées puisqu’elles permettent de fluidifier la communication interne et externe.

Par ailleurs, l’amélioration de la couverture santé universelle (CSU) a été aussi mise en exergue lors de cette réunion au sein du ministère de la Santé publique. En effet, il faudrait revoir le cadre institutionnel dans le but de faciliter la participation des autres ministères pour l’amélioration de la CSU. Même chose en ce qui concerne la Caisse nationale de solidarité pour la Santé ou CNSS, qui mérite une révision pour améliorer l’organisation interne au sein du ministère mais aussi trouver les solutions adaptées.

Cette réunion a donné suite à une autre réunion avec le secrétaire général en vue de l’application des nouvelles décisions prises. Si l’on se fie aux dires du ministre, ces petits changements visent l’intérêt direct de la population malgache.

Anja RANDRIAMAHEFA

Midi Madagasikara0 partages

Morarano-Toamasina : Nidina ifotony nanokatra lalam-pasika ny kaominina

Omaly no andro nosafidian’ireo mponina tao amin’ny fokontany Morarano P/elle 21/12 nanokafana ny lalana miditra amin’izy ireo, fa tery loatra noho nataon’ny mponina ihany. Nidina teny an-toerana mihitsy ny fiara mpamonjy voina, satria raha ny lalàna dia tokony hifanaraka amin’ny haben’ny fiaran’ny mpamonjy voina ny làlana hosokafana. Tonga teny an-toerana ihany koa ny talen’ny “urbanisme” eo anivon’ny kaominina, niaraka tamin’ireo ekipany nanatanteraka izany fanokafan-dalana izany. Na voalaza fa ireo vahoaka tamin’ny fivoriam-pokonolona ihany no nangataka ny fanokafan-dalana tao amin’izy ireo, raha tonga anefa ny kaominina hanatontosa izany dia saika ireo vahoaka nanaiky ihany no mitsipaka izay fanokafan-dalana izany. Efa fangatahan’izy ireo anefa izao, dia nataon’ny kaominina ihany ny asany izay tsy nisy nanavahana na iza na iza fa nakisaka avokoa ireo izay tsy nanara-dalana tamin’izao fanokafan-dalana izao. Nambaran’ny filoham-pokontany, fa efa indroa izao no nisehoana hain-trano tao amin’ity fokontany ity, ka izay no nampirisika ny ankamaroan’ny fokonolona nanaiky izao fanokafan-dalana izao. Nolazain’ny filoham-pokontany ihanykoa, fa vao tsy ela izay fa tamin’ny sabotsy teo no nitrangana hain-trano ny fokontany nifanila tamin’izy ireo, dia ny fokontany P/elle 21/14; tsy nisy noraisina ilay trano misy rihana iray sy ny fanaka tao anatiny, fa may kila avokoa. Ny antony dia ny tsy fahafahana fiaraben’ny mpamonjy voina sy hain-trano miditra noho fahateren’ny lalana tamin’ny nihazoany an’ity trano may ity tamin’izay. Ho fisorohana ny tsy hitrangan’izany intsony no anton’izao fanokafan-dalana nataon’ny kaominina noho ny fangatahan’ny vahoaka tao Morarano P/elle 21/12 izao.

Malala Didier

 

Midi Madagasikara0 partages

Conseil d’Etat : 12 dossiers sur les municipales et communales la semaine prochaine

« Le Conseil d’Etat s’en tient au strict respect de la loi », selon le CGL, Benjamin Rakotomandimby.

Les dossiers en cassation sur les élections communales et municipales du 27 novembre 2019 devaient être évacués le 09 avril 2020, mais le calendrier a été bouleversé par l’épidémie de Covid-19.

La crise sanitaire a confiné les audiences du Conseil d’Etat qui va les reprendre la semaine prochaine après 5 mois de mise en quarantaine. Au début du mois de février soit 2 mois, enfin presque, après le scrutin, 150 requêtes liées aux communales et municipales ont été reçues par le Conseil d’Etat qui, « en cassation, statue exclusivement sur les cas de violation de la loi qui comprend notamment la fausse application ou la fausse interprétation ; l’inobservation des formes prescrites sous peine de nullité ; l’absence, l’insuffisance ou la contradiction de motifs ».

Régions.  Le Commissaire Général de la Loi (CGL), Benjamin Rakotomandimby de souligner que « le Conseil d’Etat ne statue pas en fonction de la couleur politique du requérant ou du défendeur mais s’en tient au strict respect de la loi ». Le CGL de faire savoir que « 12 dossiers concernant les municipales et les communales dans différentes Régions comme Analamanga, Alaotra Mangoro, Atsimo Andrefana… sont inscrits au rôle d’audiences la semaine prochaine ». Et d’ajouter même que « le Conseil d’Etat compte par la suite mettre les bouchées doubles en passant à 24 dossiers par semaine ». 

Contradictoire. Strict respect également du principe du contradictoire avec la transmission d’une copie de la requête au défendeur pour que ce dernier puisse produire son mémoire en défense. C’est valable pour le TIM qui a contesté le jugement rendu par le Tribunal Administratif (TA) d’Antananarivo concernant les élections municipales dans la capitale. Idem pour Roland Ratsiraka qui n’était pas non plus d’accord avec le verdict du TA de Toamasina sur l’issue de la course à la mairie du Grand Port de l’Est. Le candidat qui caracolait en haut du tableau des résultats au soir du 27 novembre 2019 a également attaqué la décision du même TA de Toamasina qui a ordonné des élections partielles à Moramanga.

Continuité de l’Etat. Le recours en cassation n’ayant pas d’effet suspensif, on est en droit – au propre comme au figuré – de se poser des questions par rapport à la validité des actes – à l’exclusion de ceux relatifs à l’état-civil – pris par un maire déclaré élu par le TA mais dont l’élection serait par la suite, annulée par le Conseil d’Etat. Une chose est sûre, le maire ainsi « destitué » devrait rendre son écharpe « blanc, rouge, vert » à un élu d’une autre …couleur. Reste à savoir si ce dernier est tenu par le principe de la continuité de l’Etat concernant les contrats signés par le maire « destitué » par le Conseil d’Etat ou battu à l’issue des élections partielles.

R. O

Midi Madagasikara0 partages

Athlétisme – Meeting de Saint-Denis : 12 athlètes malgaches pourraient participer

Les athlètes attendent de pied ferme la reprise de la compétition. (Photo d’Archives)

Habitués à participer à ce Meeting régional, les athlètes malgaches ont été invités par la ligue de la Réunion pour le Challenge Océan Indien. 

La situation sanitaire mondiale est loin d’être rassurante et maîtrisée. La pandémie de coronavirus continue de chambouler tout le calendrier sportif.  Initialement prévu se tenir au mois d’avril,  le Meeting International de Saint-Denis de la Réunion va se dérouler au mois de décembre. « Les organisateurs nous ont envoyés les invitations pour cette édition reportée pour le mois de décembre. Mais, est-ce que les conditions seront réunies administrativement avec la préparation des visas et de l’ouverture des frontières et techniquement. Cela fait cinq mois que les stades sont fermés dans le pays et les athlètes n’ont pas pu reprendre les entraînements et la reprise ne va pas être facile » a expliqué, Norolalao Andriamahazo, présidente de la fédération malgache de l’athlétisme. S’il n’y a pas de changement, douze athlètes pourraient faire le déplacement à La Réunion dans trois mois. Un premier rendez-vous international que les athlètes pourraient honorer cette année après cette saison 2020 presque blanche. Comme il s’agit d’un challenge Océan Indien, Madagascar alignera des athlètes dans plusieurs épreuves à savoir le 100 m, 200 m, 4 x 100 m hommes et dames,   1 500 m femmes et 3 000 m hommes.  « Il faut que les athlètes s’entraînent pour qu’ils puissent participer à la compétition » a conclu, la présidente de la FMA. Les athlètes malgaches qui font partie des habitués de ce rendez-vous régional vont sûrement relever le niveau de la compétition. Le Meeting International de Maurice a été complètement annulé. Sur le plan national, c’est presque la fin de la saison où les championnats nationaux sur piste jeunes et séniors ont été annulés. Les assemblées générales ordinaire et élective de la FMA prévues pour cette année devraient également attendre en raison de l’état d’urgence sanitaire.

T.H

Midi Madagasikara0 partages

Rolly Mercia : « Miady amin’ny fahafatesana », hoy ny vadiny 

Talohan’ny nanaterana azy teny Antanimora. (sary tahiry)

« Efa mankahery tena izahay fianakaviany, ary naman’ny efa mampionona saina » raha araka ny fanazavan’i Clarisse Razafy Rahajason, vadin’ny minisitry ny serasera teo aloha. Efa tena reraka i Rolly Mercia, ary na ny taratasy mahakasika ny fizaham-pahasalamany aza dia manamarina izany, hoy hatrany ny vadiny. « Miaka-midina be ny hafanany ary tsy mety milamina ny tahan’ny diabeta izay mahazo azy. Vokatr’izany, dia tsy mahita tory mihitsy izy ary manaintaina na andro na alina. Nihena be ary lasa mahia kely no sady reraka koa » raha ny fanazavan’ny loharanom-baovao mitovy momba ity tsy fahasalamam-badiny izay mifonja ao Antanimora ity, nanomboka ny alin’ny 16 jolay lasa teo. Notsorin’i Clarisse Razafy Rahajason, fa efa manamboatra sainy izy sy ny fianakaviany ary efa nanao fivoriam-be mba hentina hampahery saina. Hafatra an-taratasy no mba nifandraisanay, satria tsy afaka ny nifanatri-tava mihitsy, hoy hatrany izy. Olona valo izy ireo no miray trano famonjana, ary nisy izay efa afaka ankehitriny ka nitantara ny nanjo an’i Rolly Mercia ary nilaza fa mila mampionon-tena izahay fianakaviany. « Efa narahina avokoa ny pitsony rehetra ara-pitsarana izay mangataka ny famoahana azy vonjimaika noho ny antony ara-pahasalamana. Nolavina hatrany izany. Ankehitriny, dia manamafy izahay no sady mangataka ny hamoram-pon’ny Filoham-pirenena Andry Rajoelina mba hamela an’i Rolly Mercia hitsabo tena, satria tena ahiana tanteraka ny ain’io mininistra teo aloha sady mpanolotsain’ny fiadidiana ny Repoblika teo aloha. Tsy sangisangy fa tena mangataka izahay ny mba hijerena manokana ny vadiko izay miady aman’aina ankehitriny ao Antanimora ao » hoy i Clarisse Razafy Rahajason. Niditra am-ponja rehefa voarohirohy ho nanohintohina ny filaminana anatiny i Rolly Mercia. Izy no voatondro molotra ho namatsy vola ny hetsika mitaky ny famoahana an’i Berija Ravelomanantsoa tetsy Ambohipo. Nosamborina teny an-tranony ny marainan’ny 16 jolay, ary ny harivan’iny ihany dia nidoboka tetsy Antanimora. Nolaviny avokoa ny fanenjehana. Nilaza ny mpisolovava azy, fa tsy nisy porofo nivaingana ankoatra ny fanononana ny anarany tao amin’ny fampanoavana. Miady aman’aina ankehitriny izy ao Antanimora ary manao antso vonjy ny vady aman-janany.

D.R

Midi Madagasikara0 partages

Education : Déroulement dans le calme pour l’examen du CEPE

La ministre de l’Education en visite au CEG 67 ha.

Hier, la première vague de l’examen du CEPE s’est déroulée au niveau des 6 régions ; à savoir Analamanga, Vakinankaratra, Itasy, Bongolava, Diana et Sava. Le constat général fait savoir que tout s’est apparemment bien passé au niveau de chaque centre.

Dès 7 h du matin, la délégation du ministère de l’Education nationale menée par la ministre, Marie Michelle Sahondrarimalala a fait le déplacement au CEG Anosibe et au CEG Betsimitatatra 67 ha pour voir ce qu’il en était. « Jusqu’ici, tout se passe bien même si certains candidats sont un peu angoissés ; certainement puisqu’il s’agit de leur premier examen officiel. Le seul problème que j’ai noté durant ma descente de ce jour concerne une salle au niveau du CEG Anosibe où il y avait un peu trop d’enfants. Néanmoins, chacun d’entre eux portait un masque de protection et la distance de sécurité d’un mètre a été respecté même avec deux élèves par banc » a relaté la ministre de l’Education nationale aux journalistes venus la rencontrer à 67 ha. Elle a également réexpliqué que les candidats qui n’ont pas reçu leurs convocations ont été autorisés à passer l’examen au même titre que les autres ; quant à la vérification de leur inscription, cela se fera ultérieurement.

Localisation des centres. Mais même si cette première journée s’est tenue dans le calme, on doit noter que quelques enfants ont rencontré des difficultés à trouver leurs centres d’examen. Fort heureusement, les autorités sur place s’en sont aperçus à temps et ont guidé ces enfants égarés vers la bonne direction juste avant le début de la première épreuve.

Quant au niveau de difficulté des épreuves, les quelques enfants avec qui nous avons pu nous entretenir en fin d’après-midi se disent plutôt confiants de leurs réussites. Les sujets étaient semble-t-il à leur portée. La phase de correction devrait débuter d’ici deux jours selon la ministre et le verdict final ne saurait se tarder.

Paiement des primes pour les vacataires.  Toujours d’après la ministre, le gouvernement ambitionne de ne plus avoir de dette à payer aux enseignants vacataires pour cette année. Aussi, les dossiers pour le règlement des primes sont déjà en cours de préparation en ce moment même et le solde devrait être rendu disponible bientôt.

Anja RANDRIAMAHEFA

Midi Madagasikara0 partages

Ratification des ordonnances présidentielles : Cafouillage entre l’Assemblée nationale et le Sénat

Le verdict des députés a été sans appel.

L’Assemblée nationale a adopté in extremis la ratification des ordonnances présidentielles si, le Sénat a mis en cause le bien-fondé de la commission mixte paritaire mise en place pour enclencher l’adoption.

L’assemblée nationale a adopté, hier, le projet de loi portant ratification des ordonnances présidentielles sur les élections et référendum, le code minier ainsi que le Sénat. Ce vote a eu lieu après la saisine de la chambre basse pour une troisième et dernière lecture du projet de loi. La commission mixte paritaire n’a pas porté ses fruits. Elle a été composée par des représentants des deux chambres pour trouver une issue aux différences de points de vue entre les parlementaires sur le projet de loi soumis à l’adoption. Mais au bout de deux réunions, la commission a accouché d’une souris.

Blocage. Le Sénat a remis en cause la raison d’être de cette commission mixte paritaire, prévue par la Constitution, pour dénouer le blocage de l’adoption d’un projet de loi après l’expiration de la navette parlementaire. Lors de la réunion de cette commission, lundi dernier, la majorité des membres, soit 8 sur 14, selon le rapport du Sénat, a voté que « la commission mixte paritaire est incompétente pour examiner le projet de loi portant ratification des ordonnances présidentielles ». Un vote qui a été boycotté par les 7 représentants de l’assemblée nationale au sein de la commission.

Déjouer. Les deux chambres maintiennent chacun le cap sur ce projet de loi relatif au Sénat, aux élections et référendum ainsi qu’au code minier. L’assemblée nationale, acquise à la cause du régime, refuse de trainer sur ces textes qui ont déjà fait l’objet d’adoption à son niveau et use de tout son poids pour se servir de dernier recours. Le Sénat, quant à lui, exploite certaines failles pour déjouer l’initiative du gouvernement à faire passer des textes « qui exigent au préalable un véritable débat » d’après Rivo Rakotovao.  La commission mise en place, en revanche, a créé un cafouillage entre les chambres parlementaires au lieu d’assainir le chemin de l’adoption du projet de loi sur la ratification des ordonnances présidentielles.

Recueillis par Rija R.

Midi Madagasikara0 partages

Fitsarana ao Fenerivo Atsinanana : Atrikasa momba ny fiarovana zaza tsy ampy taona

Nahatsikaritra ny fitsarana ao Fenerivo Atsinanana, fa nitombo be ny fanararaotana ara-nofo atao amin’ireo zaza tsy ampy taona, tao anatin’ny fihibohana noho valanaretina Coronavirus. Ny fanolanana no betsaka amin’izany fanararaotana ara-nofo mahazo azy ireo izany, satria ny volana janoary 2020 hatramin’ny volana aogositra 2020 dia 19 ny raharaha tonga teo anivon’ny fitsarana misahana ny zaza tsy ampy taona tao Fenerivo Atsinanana. Zaza manomboka amin’ny 09taona hatramin’ny 19taona; izay saika ireo manodidina ny zaza ihany no mahavanon-doza mandritra izany. Raha ny fanazavan’ny fitsarana tao Fenerivo Atsinanana, dia ny tao amin’ny distrikan’i Vavatenina no tena nahitana tranga fanolanana maro indrindra tao amin’ny fari-piadidian’ny fitsarana ao Fenerivo Atsinanana. Nanambara koa ny fitsarana, fa nitombo ihany koa ny zaza tsy ampy taona mahavita heloka amin’izany fanolanana izany ankehitriny. Vokatr’izay rehetra izay, dia nanapa-kevitra ireo mpiasan’ny fitsarana tao Fenerivo Atsinanana nanao ny atrikasa mikasika ity herisetra mianjady amin’ny zaza tsy ampy taona ity. tao Soanierana Ivongo no nanombohana izany, notohizana tao Fenerivo Atsinanana izay natao ny zoma 28 aogositra teo. Voaresaky ny fitsarana tao Fenerivo Atsinanana tamin’ny rehetra, fa tsy fialokalofan’ny mpanolan-jaza ny haben’ny zaza voaolany, fa ny taonany ihany no mikaonty amin’izany. Ankilan’izay, dia nahazo vahana tao Fenerivo Atsinanana ihany koa tato ho ato; izay nahitana tranga 03 hatramin’ny 04 ao anatin’iray volana, ny fanaovana fanolanana mitamba-be ataon’ireo andian-jatovo, izay nilazan’ny fitsarana fa handray fepetra henjana mahakasika izany ny fitsarana ao, manomboka izao. Maro ny ezaka vita momba ny fitsarana mitety vohitra, saingy misy hatrany ireo mpijirika ka ny ankamaroany dia ireo avy aty Toamasina izay efa nandraisana fepetra ka nahatonga ireo mpijirika roa nigadra ankehitriny. Malalaka ny varavaran’ny fitsarana ho an’ny fitarainana samihafa sy ny fanazavana amin’ireo raharaha tsy mazava amin’ny olona, hoy ny tonia mpampanoa lalàna, Atoa Jao Denis sy ny filohan’ny fitsarana ambaratonga voalohany Fenerivo Atsinanana, Rtoa Mernako Minerva. Ankoatra izany, dia ny 05 mey 2019 no nisokatra sy niasa voalohany ny fitsarana ambaratonga voalohany ao Fenerivo Atsinanana ity, izy no misahana ny raharaham-pitsarana: Vavatenina – Soanierana Ivongo – Sainte Marie – ary Fenerivo Atsinanana. Manana ny fitsarana azy manokana kosa ny ao Maroantsetra ny distrikan’i Matoantsetra sy Mananara Avaratra. Hatreto aloha, dia ny ady tany no tena antontan-taratasin’ady tonga eo anivon’ny fitsarana ambaratonga voalohany ao Fenerivo Atsinanana, raha ny fanazavan’ireo mpitsara.

Malala Didier

Midi Madagasikara0 partages

Dans l’attente du redémarrage de l’économie

La vie semble avoir repris son cours normal. La Covid 19 ne suscite plus l’inquiétude de la population qui a appris à vivre avec le virus. Tout le monde a parfaitement compris l’importance du port du masque et l’utilité des gestes barrières. Le souvenir de ces cinq mois de confinement est toujours présent à l’esprit, mais les comptes-rendus quotidiens du professeur Vololotiana Hantanirina sont de plus en plus rassurants. Les chiffres des décès, des cas graves et des contaminations sont presque devenus banaux. Maintenant, le pays peut passer à l’étape suivante, celle de la reconstruction d’une économie qui a beaucoup souffert. On constate un début de reprise des activités , mais le retour à la situation ante Covid 19 sera très long.

Dans l’attente du redémarrage de l’économie

La majorité des entreprises utilise encore son personnel de manière prudente. Certaines d’entre elles ont préféré adopté le système de la demie-journée au grand dam de leurs employés qui  ont beaucoup souffert de n’avoir reçu auparavant qu’un demi salaire. Le retour au rythme normal, cependant, ne sera effectif que lorsque tous les signaux économiques seront au vert. C’est du pouvoir que  des assurances sont attendues. Pour le moment, on ne remarque que son mutisme. Les secteurs productifs ne demandent qu’à redémarrer leurs activités. Celui du tourisme qui est un des principaux pourvoyeurs de devises est prêt à aller de l’avant. Des promesses ont été faites par le chef de l’Etat lors de son passage à Nosy Be, mais elles ne concernent que les opérateurs importants, mais c’est toute la profession qui attend de mesures concrètes. Le ministre du tourisme doit maintenant présenter un plan précis de relance. La sortie de crise pose de multiples problèmes. Le pouvoir est encore préoccupé par la situation sanitaire et il se montre très prudent dans ses actions. L’économie est en léthargie, il faudra des mesures ras pour son redémarrage.

Patrice RABE

Midi Madagasikara0 partages

Changement climatique : Les aires protégées de Madagascar très vulnérables

(photo : WWF)

Le problème du changement climatique devient de plus en plus pressant pour les acteurs luttant pour la préservation et la protection de l’environnement. Selon le rapport publié par WWF en 2019, 53% des aires protégées à Madagascar seraient très vulnérables au changement climatique et 47% y sont vulnérables. Ce phénomène affecte directement les espèces et les écosystèmes puisqu’il modifie certains services écologiques essentiels comme la pollinisation, la fourniture d’eau, l’enrichissement du sol, la protection contre l’érosion, et bien d’autres encore. Rappelons que la convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques les définit comme des « changements qui sont attribués directement ou indirectement à une activité humaine ». Le gaz carbonique dégagé par les activités humaines serait un facteur de l’altération naturelle de l’atmosphère.

Les solutions. Selon le WWF, il serait plus sensé d’adopter des solutions qui renforcent la capacité de la nature et des communautés avoisinantes aux aires protégées à s’adapter face aux effets du changement climatique. Aussi, la nature doit rester en bonne santé, et cela nécessite une meilleure gestion des aires protégées, un renforcement de la conservation, et un contrôle plus efficace et strict. Mais tout ceci demande la mobilisation de ressources puisque les populations vivant aux alentours des aires protégées ont besoin de filières économiques pérennes afin qu’ils puissent ne plus dépendre des ressources dans les aires protégées.

Mais encore, pour lutter efficacement contre le changement climatique, « nous devons reconnaître que nous vivons déjà les manifestations du changement climatique » a déclaré Tiana Ramahaleo, Directeur de la conservation du WWF. Et cette reconnaissance, beaucoup d’entre nous refusent encore de se l’avouer jusqu’à présent. C’est pour cette raison que les actions se durcissent d’année en année, le WWF invite même chaque citoyen à signer une pétition en ligne afin d’encourager les dirigeants à proposer des actions concrètes qui vont permettre d’inverser la dégradation de la nature.

Recueillis par Anja RANDRIAMAHEFA

Midi Madagasikara0 partages

Rap : « Dio XVI » prépare un live sur facebook

L’un des derniers produits du clan « Dio XVI »,  la vidéo de « Mamo ‘ndray ny misionera ».

Le clan « Dio XVI » donne rendez–vous  aux amateurs du rap malgache et d’ailleurs samedi à partir de 18 h. Un événement attendu par les plus enclins à écouter du rap « old school ». Cependant, les nouvelles influences du rap pourraient aussi surprendre de la part de ces aînés du hip–hop malgache. Dio XVI est un clan dont la majorité ont grandi dans le quartier d’Antsahabe, celui considéré comme le tremplin du rap malgache vers la fin des années ’80. C’est donc normal si des groupes comme Da Hopp se trouvent dans ses rangs.

Ayant toisé les hit–parades dans les années 2000, les membres du clan ont pratiquement dominé le monde du rap à une certaine époque. Pour ne citer que 18.3, un véritable phénomène du rap malgache ayant accroché des rimes avec des chanteurs de variétés célèbres comme Samoela. Sans doute, ce groupe a été le plus écouté à travers tout le pays à son époque. Les groupes affiliés à « Dio XVI » ont réussi à relever le rap à un certain niveau de commercialisation. Tandis que d’autres ont choisi un chemin plus « underground ».

Actuellement, composé de quadras pour la plupart, de mères et de pères de famille, « Dio XVI » devrait tirer sur la fibre nostalgique pour revenir sur le devant de la scène. Nostalgie d’un rap lisse, avec du haut niveau technique, des textes avec l’esprit du voisin modèle… Rendez–vous donc ce 5 septembre à 18 h.

Zo Toniaina

Midi Madagasikara0 partages

Fanafihana mitam-piadiana eto an-dRenivohitra : Telo lahy, jiolahy rain-dahiny nadoboka eny  Tsiafahy, ve...

Niainga tamina fanadihadiana taorian’ny nisiana trangana fanafihana mitam-piadiana, teny amin’iny faritra Ivato iny, no nahasamboran’ny pôlisy jiolahy rain-dahiny iray. Ity farany avy eo no nanoro ny namany , izay fantatra araka ny tatitra azo avy tamin’ny pôlisim-pirenena hatrany, fa vehivavy ny iray, ary voalaza fa sakaizan’ireo jiolahy no sady mpiray tsikombakomba amin’izy ireo.

Ny faran’ny herinandro lasa teo no nahasamborana azy ireo, raha ny voalazan’ny tatitra hatrany. Ny alarobia lasa teo iny tokoa mantsy, dia nitrangana fanafihana mitam-piadiana tao Ambodirano Ivato. Nandray an-tanana ny raharaha avy hatrany ny avy eo anivon’ny pôlisy misahana ny ady amin’ny heloka bevava sakelika fahefatra etsy Anosy, ary nanatanteraka ny fanadihadiana rehetra hikarohana ireo nahavanon-doza. Tsy niandry ela, fa ny fotoana nidinan’ireo tompon’andraikitra teny ifotony no ela dia voasambotra ny lohandohany tamin’ireo mpanafika, ny ampitson’ny fanafihana. Taorian’ny fakàna am-bavany azy, dia nanoro ny « mpiara-miasa » aminy izy ka tsy niandry ela ihany koa ny fisamborana azy ireo. Tsy nanaiky mora izany moa ireto farany ka nisy mihitsy ny fifandonana sy fifampitifirana teo amin’ireo jiolahy sy ireo mpitandro filaminana, ka naharatrana ny iray tamin’ireo olon-dratsy, izay niafara tamin’ny fisamborana ny sasany tamin’izy ireo izany. Marihana, fa nisy hafa ihany tafatsoaka izay nitondra ny basy mahery vaika fampiasan’izy ireo amin’ny fanafihana ataony. Fantatra tokoa mantsy, raha ny fampitam-baovao azo hatrany, fa saika efa nampitondra faisana toerana maromaro teto an-dRenivohitra izy ireo, tamin’ny alalan’izany fanafihana mitam-piadiana izany. Raha tsy hiteny fotsiny afa-tsy ilay fanafihana nitranga tetsy Avaratr’Antanimora ny faran’ny volana jolay lasa teo.

Ny alatsinainy lasa teo no natolotra teny anivon’ny Fampanoavana izy efatra mianadahy mpanao fanafihana rain-dahiny ireto, ka izao nadoboka eny amin’ny fonjaben’i Tsiafahy sy Antanimora izao aloha mandra-piandry ny fotoam-pitsarana azy ireo.

m.L

Midi Madagasikara0 partages

Réhabilitation des routes à Tana : Ankadilalana et Ambohipo parmi les oubliées

La réfection des routes à Tana fait des heureux et des mécontents. Le Maire de la Commune Urbaine d’Antananarivo, Naina Andriantsitohaina a publié sur son compte Facebook, une liste des routes que l’Administration communale va réhabiliter d’ici la fin d’année. «  Malgré la crise sanitaire que nous avons traversée face à la pandémie du coronavirus, nous faisons le nécessaire pour avancer les grands projets et travaux pour le bien-être de la population « . C’est ce qu’annonce fièrement le Premier Magistrat de la Ville. 9 routes figurent dans cette liste et à en croire la publication de Naina Andriantsitohaina, les travaux commenceront bientôt. Il s’agit de la Route Jean Ralaimongo, Tunnel Ambohidahy – Ambohijatovo – Arrêt 182 – Kianja Tolom-piavotana ; la Rue FLM 67Ha – Mosquée 67Ha – Rue Vatobe (Andohatapenaka) – Route Pierre Rajaonah – Ny Havana – Rue Hôtel Voninkazo Poste 67Ha ; la Route 67Ha Nord-Est – Eglise Jesosy Mamonjy – Rue Rainikibory Pont Vassacos ; le Boulevard de l’Europe à Namontana ; la Route Nanisana reliant Ampasampito – Analamahitsy ; la Rue Rajaofera reliant Antaninandro – Ambondrona ; la Rue Rabezavana Ambodifilao ; la Route d’Andraisoro ; ainsi que la Rue Jean Ramanandraibe reliant Antohomadinika – Behoririka. Au total, 3,696 km de routes vont être réhabilitées par la Commune Urbaine d’Antananarivo. La réalisation des travaux se fera avec la collaboration du Ministère de l’Aménagement du Territoire et des Travaux publics, et le Fonds d’Entretien Routier.

Pas de parking. A noter toutefois que cette publication du Maire Naina Andriantsitohaina a fait réagir beaucoup d’internautes, surtout ceux qui habitent dans les quartiers ne figurant pas dans la liste. L’on voit par exemple que la route d’Ankadilalana – Mahamasina et celle d’Andohan’i Mandroseza – Ambohipo ont été exclues et/ou oubliées. Depuis quelques temps, les riverains ont interpellé les autorités responsables concernant l’existence d’énormes trous à Ankadilalana. De véritables nids d’autruches qui provoquent des embouteillages monstres tous les jours même en cette période de confinement où les écoles sont encore suspendues. Cette rue risque d’être coupée complètement lors de la prochaine saison des pluies. A noter pourtant que cette route complètement abîmée se trouve juste à quelques mètres de la maison d’un membre du gouvernement. Par ailleurs, la route d’Ankadilalana – Mahamasina est empruntée quotidiennement par la Présidente de l’Assemblée nationale et les députés pour se rendre à Tsimbazaza. A la prochaine rentrée scolaire, la dégradation de cette route risque de favoriser les embouteillages très connus d’Ankadilalana provoqués par l’existence d’un collège implanté à quelques mètres de la Préfecture de Police, sur le bord de la route mais qui ne dispose pas de parking. A un moment, le député du quatrième arrondissement, Rahasimanana Paul Bert alias Rossy a déjà interpellé les autorités responsables par rapport à cette route d’Ankadilalana mais apparemment, il n’a pas été entendu puisque cette route ne figure pas sur la liste des travaux de la CUA pour cette année 2020. Même consternation affichée par les habitants d’Ambohipo par rapport aux nids de poules à Andohan’i Mandroseza. Les Tananariviens devraient en tout cas être conscients du fait que le développement ne pourra pas se faire en une journée et que la Commune Urbaine d’Antananarivo ne pourra pas réhabiliter en même temps toutes les routes en piteux état au niveau des 192 Fokontany.

Davis R