Les actualités Malgaches du Lundi 02 Septembre 2019

Modifier la date
Midi Madagasikara15 partages

Hélico au stade de Mahamasina : Trois journalistes convoqués à la Brigade criminelle

La journaliste Nadia Raonimanalina (au milieu) a répondu hier à la convocation de la BC.

Tous ceux qui ont publié sur facebook les photos d’un hélicoptère qui a survolé, vendredi dernier, le stade municipal de Mahamasina ont été convoqués à la Brigade criminelle.

L’histoire d’un hélicoptère qui a survolé le stade municipal de Mahamasina, vendredi dernier, a pris une tournure judiciaire. En effet, suite à une plainte déposée par l’Etat major général de l’Armée malgache, le directeur en charge de la Culture au niveau de la Commune urbaine d’Antananarivo Patrick Andriamisa et le journaliste du site d’information 24h Mada Mahery Rabearivony ont été convoqués samedi dernier à la division de la cybercriminalité de la Brigade Criminelle (BC) à Anosy. Le second est inculpé de propagation de fausses nouvelles lorsqu’il a publié sur facebook des photos de l’hélicoptère survolant le stade municipal de Mahamasina et des informations selon lesquelles des Chinois se trouvaient à bord de cet appareil. Par contre, on ne sait pas jusqu’à présent de quoi le directeur au sein de la CUA est exactement accusé. Patrick Andriamisa et Mahery Rabearivony ont été placés en garde à vue après leur première audition de samedi.

Liberté de la presse. Deux autres journalistes ont été convoqués hier à la BC à Anosy. Il s’agit de Nadia Raonimanalina, directrice de publication du journal « Le Quotidien » et de la télévision MBS et de Helisoa Arphine, journaliste du journal « Ny valosoa » et non moins responsable du site « CUA serasera ». Si la première est inculpée d’avoir fourni à 24h Mada les photos et les informations y afférentes, on reproche à la seconde d’avoir publié dans le site « CUA serasera » ces photos. Le président de l’Ordre des Journalistes, Gérard Rakotonirina, a assisté à l’audition de Nadia Raonimanalina. Ce dernier a déploré le fait que la liberté de la presse connaît des entraves ces derniers jours. Après leur audition, Nadia Raonimanalina et Arphine Helisoa ont recouvré leur liberté. Mais, elles sont tenues de revenir aujourd’hui à partir de 10h à la brigade criminelle d’Anosy. Par contre, le directeur au niveau de la CUA et le journaliste de 24h Mada poursuivent leur garde à vue au moment où nous mettons sous presse. « Les journalistes ne sont pas des criminels. On ne voit pas pourquoi on continue de les garder à vue. », a fulminé hier le président de l’Ordre des Journalistes.

Sur fond d’un combat politique. Ces poursuites judiciaires relatives à l’application de la loi sur la cybercriminalité sont engagées sur fond d’un combat politique qui oppose ces derniers temps le pouvoir central à la commune urbaine d’Antananarivo dirigée par l’épouse du président national du TIM Marc Ravalomanana. Ce combat a connu un rebondissement troublant depuis l’examen au Parlement d’une proposition de loi modifiant la loi n°2011-013 portant statut de l’opposition. Au niveau de la CUA, ce combat est déclenché par un blocage procédural sur l’intention du pouvoir central à rénover le stade municipal de Mahamasina. Mercredi dernier, la Présidence de la République a envoyé au stade de Mahamasina deux ingénieurs chinois pour une étude de faisabilité du projet de rénovation, mais ils ont été refoulés par la police municipale faute d’autorisation de l’autorité compétente au niveau de la CUA. Hier, des députés TIM ont dénoncé « une tentative de musèlement de la presse » à travers des poursuites judiciaires.

Eugène
Midi Madagasikara12 partages

Fondation Akbaraly : Le cinéma Ako remis à la FJKM

La Tour d’Ankorondrano a servi de cadre, vendredi dernier, pour la remise de clés du cinéma Ako à la FJKM par la Fondation Akbaraly. Cette dernière a été représentée par Tiana Rasamimanana, Dr Francesco Cimino et Sidika Akbaraly. De son côté, l’église réformée de Madagascar a été représentée respectivement par les pasteurs Irako Andriamahazosoa Ammi (président de la FJKM) ainsi que Zarazaka Jean-Louis (premier vice-président) et Randriamamonjisoa Georges Henri (deuxième vice-président).

Unité mobile. Faut-il rappeler que la fondation Akbaraly a plusieurs activités à son actif. Citons, entre autres, le centre de prévention et santé pour les femmes et les enfants, d’un projet d’une unité mobile appelé « Luisa » doté de mammographie, échographie, télémédecine écran vidéo, frigidaire et accompagné par un pick-up 4X4 pour visiter les villages dans les coins reculés du pays. La Fondation compte renforcer ses actions en déployant de nouveaux centres pour permettre et faciliter les soins, notamment la chimiothérapie et la radiothérapie.

Dominique R.

Midi Madagasikara9 partages

Fausse déclaration : L’ancien DG de la douane placé sous M.D

Tard dans la nuit de samedi, l’ancien DG et quelques-uns de ses collègues y ont été incarcérés.

Le dossier Mbola Rajaonah continue d’entraîner avec lui d’autres personnalités et responsables de l’ancien régime.

Il a fallu ouvrir la prison à une heure du matin, dans la nuit du samedi au dimanche. Et pour cause, des nouveaux occupants, qui plus est, des VIP y ont débarqué. Ils sont placés sous mandat de dépôt à la maison centrale d’Antanimora pour une évasion fiscale de très grande envergure et qui trouve à la base de l’opération des fausses déclarations de marchandises. L’affaire concerne Mbola Rajaonah, le jeune multimilliardaire très connu sous l’ancien régime. Avec quatre douaniers de l’époque dont l’ancien directeur général Erick Nary Rabenja, le receveur, le chef de service de la lutte contre les fraudes et le chef de division de la sélectivité et du circuit du dédouanement, l’équipe de choc arrivait à monter des micmacs au détriment des caisses de l’Etat. On déclare des papiers journaux comme contenus des containers et pourtant à l’intérieur, des produits de première nécessité et d’autres qui sont loin d’être des papiers destinés à la confection des journaux imprimés. On parle d’un préjudice d’au moins 125 milliards d’ariary qui s’étendait durant quatre ans, soit l’équivalent d’un mandat présidentiel. Après l’enquête du Bianco, le pôle anti-corruption a repris le dossier pour arriver, samedi dernier, à cette détention provisoire des concernés. La situation constitue un signal fort que la libération de l’ancien conseiller présidentiel n’est pas pour bientôt. Les dossiers s’enchaînent auprès de la juridiction anti-corruption et commencent d’ailleurs à toucher ses cercles restreints en matière de business louche.

Trois autres cadres de l’administration douanière ont également été arrêtés. Il s’agit en l’occurrence de Ramahefarison Tolojanahary, ancien Receveur général du bureau des douanes de Toamasina, Rasoamananjara Henintsoa Lovatiana, ancien chef du service anti-fraude et Razafindrakoto Lalatiana, inspecteur au service de renseignement et de l’analyse des risques. Les enquêtes détermineront le niveau d’implication de ces anciens responsables dans cette affaire.

D.R

Midi Madagasikara4 partages

Basket-ball 3 x 3 : Une consécration pour Deda Randrianarivelo

Deda Randrianarivelo reste un des meilleurs entraîneurs du basket-ball d’Antsirabe et même de Madagascar.

Il a enfin un titre à la mesure de son immense talent. Il, c’est l’entraîneur de basket-ball version 3 X 3 Deda Randrianarivelo qui est derrière la médaille d’or de Madagascar aux Jeux Africains de 2019 au Maroc.

Certes, le basket-ball 3 x 3 ne nécessite pas un entraîneur car les quatre joueurs inscrits décident entre eux de la conduite à tenir ; mais en amont, il y a bien entendu le rôle de l’entraîneur qui dirige tout de l’entraînement aux techniques propres au 3 x 3 mais même la composition de l’équipe.

Et sur ce chapitre, Deda n’a pas son pareil car il lui suffit de quelques gestes hors caméra pour permettre à Elly, Fiary et Livio de réagir convenablement.

Et c’est bien par ce technicien hors pair qui était là que l’équipe malgache a su déjouer les assauts de certaines formations championnes d’Afrique de cette nouvelle spécialité qui, selon Deda, sied bien aux Malgaches avec leur morphologie doublée d’une vivacité qui permettent à Elly et sa bande de se mettre à l’abri. « La taille est certes un atout mais au basket-ball 3 x 3, il faut surtout l’adresse et la capacité de se déjouer du marquage des adversaires », confie Deda qui vient de montrer qu’avec un coach même en dehors du terrain, on peut toujours réaliser un exploit. Car il s’agit bien d’un exploit puisque Madagascar, sans Deda, se trouvait à la troisième place du championnat d’Afrique à Lomé.

Toujours est-il que Deda Randrianarivelo ne revendique pas seul la paternité de cette médaille d’or des Jeux Africains car outre les efforts de chaque joueur, il y a aussi les moyens énormes du ministère de la Jeunesse et des Sports ainsi que ceux de la Fédération Malgache de basket-ball à qui il adresse ses sincères remerciements.

Clément RABARY

Midi Madagasikara2 partages

Ankadilalana : 4X4 nanakan-dàlana, voatery nisaoty tamboho ny mponina

Iray andro sy tapany ny olona tsy tafavoaka ny tanànany. (sary nomena)

Kivy tanteraka ny olona no sady sosotra. Tsy nisy azo natao anefa satria tsy hita ny mpamily ny fiara. Efa ho iray andro sy tapany no nipetraka teo ity fiara tsy mataho-dàlana mitondra ny marika Nissan Patrol, ary eo amin’ny làlana izay ifamezivezen’ny olona ao anaty fokontany kely iray no tapaka vokatr’izany. Nanomboka ny zoma alina no efa nipetraka teo ilay fiara ary tsy niala teo raha tsy ny alahady tolakandro,rehefa nokarohin’ny mponina niaraka tamin’ny mpitandro ny filaminana ny tompony, avy amin’ny laharan’ny fiara. Teo ary vao fantatra, fa ny saoferan’ilay fianakaviana no nitondra io fiara io ary nilaza ireo fa tsy fantany akory ny fisian’ny fiara izay nipetraka tany ho any. Rehefa nandeha ny fialan-tsiny toa ny mahazatra, dia nilamina teo ihany ny raharaha ary tsy nitondra lavitra izany ny olona na dia sosotra tanteraka aza. Ilay mpamily rahateo tsy hita izay nisy azy hatramin’ny alahady izay nangalana ny fiara teny Ankadilalana. Raha any ivelany, dia tsy niandry ela mihitsy dia efa tonga ny fiarabe izay mpibata fiara mibahan-dàlana ary tsy misy hantra ho an’izay tompony na izay mety ho antony nipetrahany teo. Tamin’ity raharaha ity tokoa mantsy, dia nisy ny feo fa hoe an’ny fiadidiana ny Repoblika ny fiara, izany anefa dia entina fotsiny handemena ny olona, raha araka ny fanazavan’ny mponina. Amin’ny lafiny hafa koa dia azo itarafana ny tsy fisian-tsain’ny mpamily sasany ny toy izao. Raha simba ny fiara ka tsy azo nanoharana ny fihetsehany, mety ho azo eritreretina ihany, fa na izany aza dia anjarany ny mitady vahaolana maika fa tsy ny olona akory no voatery misaoty tamboho vao tafavoaka ao amin’ny tanànany. Ny atao hoe mahazo alàlana hitondra fiara, dia tsy mijanona eo amin’ny fahaizana manamory, fa indrindra koa eo amin’ny adidy sy andraikitra mifandraika amin’izany.

D.R

Midi Madagasikara2 partages

Epp Alakamisy Ambositra : Les travaux de construction ont débuté

Chose promise, chose due. Les travaux de construction de l’Epp d’Alakamisy Ambositra ont débuté à la grande satisfaction de la population et des parents d’élèves en particulier qui verront d’ici peu leurs progénitures étudier dans un environnement favorable à l’éducation. Une Epp (Ecole primaire publique) d’Alakamisy qui n’incarnera plus désormais l’image de parent pauvre dans ce quartier populeux et populaire. Une Epp « manara-penitra » qui sera aussi un des joyaux de cette ville des Roses tant à l’entrée qu’à la sortie sud d’Ambositra. Un privilège sans précédent que de nombreuses générations pourront s’en enorgueillir. Pour ce faire, il ne faut pas se contenter de l’avoir, mais aussi savoir l’entretenir. Une faiblesse que l’administration publique devra prendre des leçons pour faire avancer durablement le pays. Que désormais cette Epp ne soit plus un dépotoir public comme c’est le cas présentement. Un changement progressif de mentalité est plus que d’actualité pour soutenir le pouvoir en place. Où le « fanjakana » (le gouvernement) et les gouvernés devront faire école ensemble.

Anastase

Midi Madagasikara1 partages

Naivo Raholdina : Circoncision de masse dans le Ve arrondissement

Le député Naivo Raholdina et son épouse sont connus pour ses œuvres sociales.

Connu pour ses actes de bienfaisance, le député du Ve  arrondissement entend mener des œuvres sociales au profit des familles nécessiteuses dans sa circonscription électorale mercredi prochain.

Le parti FAFI V continue ses œuvres sociales « Fanantenana » placées sous la houlette de Hanitriniala qui n’est autre que l’épouse du député Naivo Raholdina. Les œuvres sociales de l’association ont débuté au mois de mai avec la circoncision de masse en partenariat avec la croix rouge Malagasy, le Cosan Analamahitsy et docteur Fidy. Ces actes de bienfaisance qui ont eu lieu dans le Ve  arrondissement n’ont pris fin que 28 août dernier à la Clinique Fidy Ambatomainty. Les bénéficiaires ont été surtout constitués par les familles nécessiteuses dudit arrondissement.

Actes de bienfaisance. Cela fait plus de 10 ans que le couple Raholdina a œuvré dans ces actes de bienfaisance, notamment à l’endroit de ceux qui vivent dans la nécessité. Toujours est-il que ces circoncisions de masse sont gratuites. Et les enfants ne sont pas rentrés les mains vides car ils ont eu des jouets, des gâteaux, des biscuits et des macaronis. Sans oublier pour autant les savons qui vont servir pour les enfants circoncis. Le député n’a pas ainsi oublié de remercier la clinique Fidy et Cosan pour leur contribution à cette circoncision de masse. Il en est de même pour le chef de district de cette circonscription qui était également venu sur place.

Aux souhaits des habitants. Faut-il rappeler que cette plateforme regroupant des partis et des associations, tels que le Mapar, le TGV, le MMM, le Freedom, le parti vert et Hiaraka Isika ont soutenu le candidat Andry Rajoelina durant la dernière élection présidentielle. Connu pour ses œuvres sociales dans son arrondissement, Naivo Raholdina entend encore continuer ses activités. FAFI V reste une association qui a toujours essayé de répondre autant que possible aux souhaits des habitants du Ve  arrondissement durant ses 12 ans d’existence.

Recueillis par Dominique R.

Madaplus.info0 partages

Madagascar : Papamobile II conçu spécialement pour le Pape François pour son passage au pays.

L’unique industrie de production automobile à Madagascar, Karenjy, a présenté le vendredi 30 Septembre 2019, la voiture officielle qui conduira sa sainteté pour rencontrer le peuple malagasy. Le Mazana II est, en effet, une combinaison entre un pick-up et une voiture familiale, de couleur blanche. Elle est également dotée d’une capote transparente et porte le logo ainsi que les drapeaux du Vatican.
Selon les explications, seulement deux personnes auront le privilège de monter cette édition spéciale de Karenjy : le Pape lui-même ainsi que l’Evêque d’Antananarivo, Odon Razanakolona. Les sièges ainsi que le design ont été soigneusement préparés pour cet événement. Après cela, la voiture sera incluse dans le patrimoine national malagasy.
Madaplus.info0 partages

Madagascar: Mise en place d’une stratégie sur le long terme de sécurisation des territoires maritimes.

Un atelier sur l’importance de la pêche à Madagascar ainsi que la stratégie pour éviter les pêches illicites a eu lieu à Antaninarenina. Il y a quelques temps, la présence de navires ayant exploité les côtes malagasy, de manière illégale, a soulevé la réaction de plusieurs compatriotes. Actuellement, le Centre de Surveillance de la Pêche, siégeant à Canada, a présenté de nouvelles mesures pour sécuriser les côtes malagasy sur le long terme.
Selon les informations, les pêches illicites impacterait négativement l’économie nationale. D’ailleurs, l’Etat malagasy a cessé d’octroyer des licences pour les sociétés voulant œuvrer dans le domaine afin de protéger les petits pêcheurs traditionnels.
Ino Vaovao0 partages

DISTRIKAN’I BEKILY : Tafaverina ny omby, nahavelom-bolo ny mponina ny fomba fiasan’ny zandary

Etsy andanin’izay ny  fifanampiana iarahana amin’ireo zandary mpampandry tany  miasa any an-toerana. Toy  ny zava-niseho  tamin’ny sabotsy   lasa teo , tokony ho tamin’ny roa ora maraina izao dia  nitrangana asan-dahalo nahaverezana omby  tao Ambatosola, Distrikan’I Bekily. Nandray andraikitra hentitra ireto  mpitandro  filaminana nanatanteraka ny asany rehefa nahazo loharanom-baovao avy tamin’ny fokonolona .

Vokany , Tsy  ela akory dia efa tafaverina tamin’ny tompony ny  omby nangalarina, tsy nisy ny aina nafoy na ny  naratra. Ireo dahalo kosa mbola tafatsoaka ka mitohy  ny fikarohana hatramin’izao. Nahavelom-bolo ny mponina tao amin’ny Faritra ny fahakingan’ireto zandary,  manao antso avo amin’ny  fokonolona hatrany ihany koa anefa izy ireo  hanome vaovao  izay natao  hanamorana ny  fisamborana ireo malaso.  Marihana mantsy fa mbola anjakazakan’ny  asan-dahalo mahery vaika iny faritra iny  raha ny loharanom-baovao voaray matetika.

Tatianà R.

Ino Vaovao0 partages

FITSENANA AN’I PAPA : Hizara roa ny fiaingan’ireo mpino katolika avy eto Mahajanga

Mialoha izany anefa dia hisy ny sorona masina lehibe hiarahan’ireo mpino manatanteraka ao amin’io katedraly io ny alin’ny alahady 01 septambra mialoha ny hiaingan’ny lakroa araka ny fandaharam-potoana voasoritra. Horafetina eny Analamahitsy any Antananarivo ilay lakroa avy eo, satria hazo mbola misaratsaraka izy io miainga eto, izay vao entina ao amin’ilay kianja handraisana ny lamesa lehibe hataon’i Papa ray masina. Ny fiaingan’ny besi nimaro mahatratara hatraminy 5300 mpizaika dia ny alakamisy 05 septambra hihazo ny renivohitra hiatrika ny fivahinianan’i Papa, ny zoma 06 septabra izao.

Manoloana izany dia vita ny lamina hitandroana ny fandriampahalemana eny aminy lalam-pirenena fahaefatra iny. Tsy nahatombotsiraka mihitsy ny ao amin’ny antokon-draharaha misahana ny fitaterana an-tanety na ny Att, koa nisy ireo fivoriana in-telo miantoana niarahana tamin’ ireo zandarimiariam-pirenena sy ny tao aminy prefektiora ny faran’ny herinandro teo. Nahitam-piovana araka ny nambaran’i Toky Rahaingo Rafanomezan-tiana, talen’ ny Att eto Mahajanga ny vondron-tobim-pileovana hiantoka ny fiambenana  eny amin’ny lalam-pirenena. Ka raha ny zandarin’ ny FIGN no niantoka ny fiambenana io hatramin’izay, dia ny vondrona CFS na ny Commendement force specialisé eny aminy tobin’ny zandary any Ivato indray no nandray izany amin’izao andro vitsy tsy ahatongavan’i Papa izao.  Nihatra ny sabotsy 31 aogositra ny fiambenana  ho an’ireo fiara manao ny zotra nasionaly, miainga avy eto Mahajanga mihazo ny renivohitra sy ireo midina aty Mahajanga ary koa ny lalam-pirenena fahaenina iny. Zandary enina no miantoka ny fiambenana miala eto Mahajanga, ary ny roa amin’izy ireo indray avy eo no mijanona eo Maevatanàna manohy ny fisafoana sy ny fitandroana ny fandriampahalemana amin’ireo jiolahy eny an-dalana. Dia torak’izany koa ny zandary manao savahao ireo fiara avy any an-drenivohitra hidina aty Mahajanga, izay ahitana zandary enina ihany koa izany. Miasa 24/24 ora eny andalam-be ireo zandary sasany manao ny savahao sy fisafoana ireo fiara mandritra ny fialan-tsasatra lehibe izao ho an’ny Rn4.

Araka ny fandaminana avy tamin’ny Att hatrany dia hatambatra tsifolofolo vao afaka mandray ny fiaingana ireo fiara, fa tsy mahazo mandeha irery eny an-dalana. Mijanona misakafo ao Ambondromamy izy ireo avy eo, ka rehefa vita izay dia misy ny barazy ataon’ny zandary eny aminy fiolanana Tsaratanàna, ka manomboka eo indray ny regroupement ho an’ireo fiara ho tsifolofolo vao miainga izy ireo mihazo ny renivohitra. Misy koa ny fisafoana na controle ataon’ireo zandary any Maevatanàna, no sady mametraka ireo zandary roa tamin’izy enina nanao ny fiambenana  avy aty Mahajanga. Dia hifandimbidimby araka ny lamina napetraka ny tohiny. 

Izany hoe tsy hianona fotsiny ny amin’ny fitsenana ny Papa izao ny fiantohana ny fandriampahaleman’ireo fiara mitrandraka ny zotra nasionaly Rn4 sy Rn6, fa hitohy hatramin’ny fialan-tsasatra lehibe ity hoy i Toky Rahaingo, talen’ ny Att- Mahajanga. Marihina fa efa mahanika hatraminy 554 no isan’ireo fiara ao aminy tobim-piantsonana etsy Aranta mitrandraka ny zotra nasionaly mampitohy an’i Mahajanga sy Antananarivo, miampy ireo fiara sokajiana ho kilasy faharoa. " Att, dia miasa sy mirary soa ho anao " no fanambin’izy ireo.

Marcos.

Ino Vaovao0 partages

DISTRIKAN’I BETROKA : Rongony 300kg nodorana, jiolahy miisa 6 tazomina vonjimaika natao famotorana

Tahaka izany koa ny fiparitahana  fitaovam-piadiana  mahery vaika satria    isan’ andro  no ahazoana vaovao   momba ny fahitana  basy  sy bala tsy ara-dalàna amin’ny  Faritra maro eto amintsika . Am-perinasa  ary mikaroka ireo olona ao ambadika mpikirakira izany  ankehitriny ny eo anivon’ny mpitandro  filaminana, efa nisy  ireo  voasambotra  kanefa ao koa ireo  mbola  karohina . Ankoatra ireo  voly rongony  amina hektara sarona  teo aloha teo dia nahazoana  angom-baovao    hatrany ireo rongony  bediabe  nafatratra amin’ny kitapo. 

Manginy  fotsiny ireo tratra eo am-pivarotana azy eto an-drenivohitra Antananarivo no sady  hita taratra rahateo koa  fa lasibatra amin’ny fidorohana  zava-mahadomelina  ny  tanora vao misondrotra , indrindra  fa ireo  tsy manan-katao  izay lasa  jiolahy  ikoizana  mihitsy  amin’izao  fotoana .  Eo anatrehan’izay indrindra  dia fantatra tamin’ny loharanom-baovao   voaray  indray ary  fa  rongony  10 gony  mitotaly   200kg no tra-tehaky ny zandary mpanao fisafoana  tao  Andakana  Betroka ny  30 aogositra , tokony ho tamin’ny telo ora maraina . 

Nandritra ny fidinana ifotony  notanterahan’ny zandary  no tsikaritr’ireo jiolahy ny  jiroben’ny  ny fiara  ka tafatsoaka izy  ireo, navelany teny amoron-dalana  ny rongony nentina izay voalaza fa avy any  Andriry. Tamin’io  andro io  hatrany, tokony ho tamin’ny  valo ora maraina  dia nahazo tatitra tamin’ireo olona tsara sitrapo tao an-toerana  indray   ireto  zandary mpanao fisafoana fa  misy  rongony  marobe  koa ao an-tranon’ny olona antsoina hoe  Voantsiriry  sy  Fanampia. Natao  tokoa ny fisavana  ary dia tra-tehaka  tao   ireo zava-mahadomelina  milanja  100kg  niampy  basy poleta vita gasy iray . Avy hatrany dia nogiazana ireo rongony  tratra ireo ary nopotehina  teo imason’ny  manampahefana isan’ambaratongany  tao an –toerana. Jiolahy  miisa enina  notanana  vonjimaika hanohizana ny fanadihadiana  mahakasika ilay basy   vita  gasy tratra nampiasain’izy  ireo.

Tatianà R.

Ino Vaovao0 partages

FIFIDIANANA BEN’NY TANANA : Said Hassan na Sasan no kandidan’ny IRD any Ambanja

Natolotra ampahibemaso  nandritra izany fotoana izany ireo kandida ho ben’ny tanàna mitondra ny loko IRD  manerana ny kaominina miisa 24   mandrafitra ny distrikan’ Ambanja. Namonjy ny fotoana avokoa ireo kandida ho ben’ny tanàna rehetra eny fa na ny an’ny kaominina Ambaliha izay azo lazaina fa lavitra ny toerana misy azy no ratsy ny lalana mankany. Ho an’ny kaominina ambonivohitra Ambanja i Saïd Hassan Ben Saïd Anouar Saïd Abdallah fantatry ny maro amin’ny anarambositra Sassan no natolotry ny vovonana IRD ho  kandida amin’ny fifidianana ben’ny tanàna izay hotanterahina ny 27 novambra ho avy izao. 

Efa nisahana ny andraikitry ny lefitry ny ben’ny tanàna voalohany  ny lehilahy ary manana traikefa eo amin’ny fitantanana ny kaominina. Maro amin’ireo mpandraharaha sy raiamandreny ao an-tanàna no mankasitraka ny fandraisan’ity farany anjara amin’ny fifidianana ho ben’ny tanàna ho avy izao ka anisan’izany i Firose Houssen, Dokotera Omar Chamasy  raha tsy hilaza afa-tsy ireto farany. Nahazo tso-drano avy amin’ireo raiamandreny ara-panahy silamo sy kristiana ary ireo raiamandreny ara-drazana ihany koa ingahy Sassan. Andrasana tsy ho ela ny fametrahan’ity farany  ny antontan-taratasy firotsahan-kofidiana amin’izany  fifidianana ben’ny Tanana izany.

A.Lepêcheur

Ino Vaovao0 partages

SATA MIFEHY NY MPANOHITRA ETO MADAGASIKARA : « Tsy maintsy ilàna lalàna mafy orina »

Manoloana izany dia tsy maintsy mifototra anaty lalàna mafy orina io lalàna natao hifehezana ny mpanohitra io, hoy ny fanehoan-kevitra noentin’ny filohan’ny vaomieran’ny atitany sy ny fitsinjaram-pahefana eo anivon’ny Antenimieran-doholona.

Hatreto dia mbola hiandrasana ny fanapahan-kevitr’ ireo loholona ny mahakasika ilay lalàna mifehy ny mpanohitra. Raha tsiahivina dia isan’ireo lahadinika telo lehibe nandalo teo anatrehan’ireo parlemantera io lalàna io . Naharitra roa andro ny niadian-kevitra mahakasika izany teny Tsimbazaza raha tsy vita hatramin’ny farany kosa ny teny amin’ny Antenimieran-doholona, izay voatery hiandrasana fivoriana tsy ara-potoana manaraka indray. Antony, ny tsy maintsy handinihana lalina an’io lalina io. 

Nambaran’ny filohan’ny vaomieran’ny atitany sy ny fitsinjaram-pahefana eo anivon’ny lapan’Anosikely, ny loholona Rakotongavelonjanahary Modeste fa manana fahasahiana lehibe ny mpitondra ankehitriny amin’ny fanomezana toerana ny mpanohitra mba hiarovana ny demokrasia. Noho izany dia rariny loatra, hoy izy, raha toa ka lalàna mafy orina no apetraka mba tena ho tombontsoan’ny firenena sy ny vahoaka Malagasy. Araka ny fanehoan-kevitra noentiny dia tsy azo hatao maikamaika ny fandaniana an’io lalàna io izay hiankinan-javatra maro eo amin’ny fanatanterahan’ireo mpanohitra ny asany. “Tsy  tokony mitororoto na handanindany an’io  lalàna io ao anatin’ny hankamehana satria ny ho avin’ny firenena no jerena”, hoy izy. Taorian’ny nandanian’ireo solombavambahoaka ity lalàna mifehy ny mpanohitra ity avy hatrany dia nalefan’izy ireo teny amin’ny antenimieran-doholona izany. Nilaza anefa ny loholona Rakotongavelonjanahary fa ao anatin’io tolo-dalàna io no mbola hanaovana fanadihadiana.  

“Mbola amin’ireo andininy ao anatin’ity tolo-dalàna ity tokony ilaina  famakafakana sy fanadihadiana mba hahafahana  mamoaka zavatra izay eken’ny rehetra satria  ny loholona dia natao ho andrim-panjakana hiaro sy hampijoro izany fahamarinan-toeran’ny fitondram-panjakana izany”, hoy hatrany ny fanehoan-kevitra noentiny. Marihina fa ny teo anivon’ity antenimieran-doholona dia nanatanteraka atrikasa fakan-kevitra niarahana tamin’ireo fiaraha-monim-pirenena sy ny antoko politika niompana indrindra amin’ny fandrafetana ity lalàna ity. Heverina fa miainga avy amin’izay no hamoahan’izy ireo ny heviny amin’ity lalàna ity ary anisany nampihemorana ny fandaniana an’io satan’ny mpanohitra io ihany koa. 

Avotra Isaorana  

Ino Vaovao0 partages

FIFIDIANANA BEN’NY TANANA : Nomen’ny Ceni fampahafantarana manokana ireo kandidà

Ny 12 septambra izao no hikatona izany. Mbola manana andro maromaro araka izany ireo kandidà hamenoana sy hikarakarana ny dosieny. Mifandraika amin’izay indrindra dia nisy ny atrikasa nataon’ny Vaomieram-pirenena mahaleo tena misahana ny fifidianana (Ceni) ho an’ireo rehetra manana eritreritra hilatsaka ho kandidà ben’ny tanàna sy mpanolotsain’ny Kaominina. Atrikasa niompana indrindra amin’ny fampahafantarana amin’ny antsipiriany mahakasika ireo antontan-taratasy rehetra ilaina amin’ny firotsahan-kofidiana ary nanazavana ny lalàna mifehy ny fifidianana ihany koa. 

Ny faran’ny herinandro lasa teo no nanatanterahan’ny Ceni izany tamin’ny alalan’ireo rantsamangaikany eny anivon’ny Distrika. “Nantsoina ireo rehetra maniry ho kandidà ben’ny tanàna mba nanazavana ny lalàna mifehy ny fifidianana. Ankoatra izay dia nisy ny fanazavana mahakasika ny famenoana ny dosie. Maro mantsy ireo kandidà mbola mikaviavia amin’ny fotoana hamenoana ny dosie”, hoy ny fanazavana avy amin’ny tompon’andraikitry ny Ceni eny ifotony.  Anisany hevi-dehibe nasongadina nandritra ity atrikasa ny fanomezana hafatra an’ireo kandidà mba hizoran’ny fifidianana ao anatin’ny filaminana. Nambara tamin’izy ireo fa rehefa tonga ny fifidianana dia mpifaninana ny kandidà rehetra fa tsy mpifahavalo akory. Tahaka ireo fifidianana roa nifandimby teo aloha dia misy hatrany ny lalàna tsy maintsy apetraka eo amin’ireo samy kandidà. Isan’izany ny tsy fahazoan’ny kandidà iray manaratsy ny mpifaninana aminy. 

Avotra Isaorana

Tia Tanindranaza0 partages

Hifampitari-bato vilam-bava !

Tsy ny eo amin’ny samy olona sy foto-kevitra ihany ankehitriny no hita ho misy fifanoherana fa na eo amin’ny tenenin’ny vava sy ny ataon’ny tanana koa aza dia ahatsikaretana izany eo amin’ireo mpanapa-kevitra politika eto amin’ny firenena.

 

 Toa mahatsikaiky ny mandre ny filoha lefitry ny CENI milaza fa tsy tokony hiandry ny ora farany ireo kandida ho ben’ny tanàna raha niresaka ny fanombohan’ny fandraisana ireo dosie mikasika ny filatsahan-kofidian’izy ireo. Etsy an-kilany, heverina kosa angamba fa tsy anisan’ireo tonga aloha loatra akory fa tonga voalohany fotsiny tamin’ny rehetra nanatittra ny dosieny ny kandida iray eto Antananarivo Renivohitra izay nikolay mafy mihitsy manoloana ny tsy fahavononan’ny fitondram-panjakana amin’ny fikarakarana fifidianana. Iza anefa moa no tompon’andraikitra voalohany mikasika ny fifidianana eto amin’ny firenena ? Samy mahalala ny lazan’izany ny olompirenena rehetra mahara-baovao. Ankoatra izay, iaraha-mahalala koa etsy an-daniny ny fiakaram-bidin’ireo entana ilaina andavanandro izay nilokalokan’ny fitondrana ankehitriny fa fanavotana entiny ho an’ity nosy ity ny fifehezana izany miaraka amin’ny tsy fandriampahalemana. Ireo vina nandrasana aza anefa mandrak’ankehitriny mbola andrasana ny fiatombohany. Dia hifampitari-bato vilam-bava eto foana.

J. Mirija   

Tia Tanindranaza0 partages

Rodoben’ny mpanohitra« Idio ny Base Toliara ! »

Nanao ny tatitry ny fidinana ifotony vitany tany Toliara omaly ny filohan’ny Rodoben’ny mpanohitra ho an’ny demokrasia eto Madagasikara, sampana Toliara,

 

 Ny pasitera Edouard Tsarahame. Araka ny nambarana dia miisa 3 ireo toe-draharaha tena mampikolay ireo mponina any amin’ity faritra ity dia ny mikasika ny zava-niseho tamin’ny fifidianana filoham-pirenena sy depiote farany teo no voalohany satria dia nahagaga ireo mponina, hoy izy, ny nahita ny fahalanian’ireo olona tsy nofidiany akory. Mamparary fo, hoy izy, ny ataon’ny CENI ary tsy mahasoa raha mbola atao letrezana ihany io fifidianana io. Amboary aloha ny lisi-pifidianana ary ataovy mazava ny sata mifehy ny fifidianana. Faharoa, mahagaga koa fa be loatra ny mpitandro filaminana sy olon-tsotra matin’ny basin’ireo dahalo. Avy aiza ireo fitaovam-piadiana ireo, hoy izy, ary mampametra-panontaniana hoe natao inona izany ireo fitaovam-piadiana nampahafantarina teny amin’ny CCI Ivato. Nanamafy izay voalaza izay moa ny sekretera jeneralin’ny RMDM sady mpahay lalàna iraisampirenena, Arlette Ramaroson, raha nilaza fa ny tenany manokana aloha dia tsy mbola nahita na Drone na Angidimby nisidina tany kanefa raha nampiasaina ireny, hoy izy, dia efa ripaka ireo dahalo. Fahatelo, farany, ny mikasika ny fitrandrahana Fasimainty ataon’ny orinasa Base Toliara. Tsy misy manohitra ny fampandrosoana an’i Toliara, hoy ny filohan’ny RMDM Toliara kanefa mampitaraina ireo mponina ny zava-mitranga ateraky ny fitrandrahana ka mangataka amin’ny fitondram-panjakana izahay hampiato io tetikasa io. Heveriko, hoy ny mpahay lalàna iraisampirenena, Arlette Ramaroson fa tokony hisy ny IEI na fanadihadiana momba ny voka-dratsy aterak’io orinasa io amin’ny tontolo iainana satria misy ny filazana fa tsy misy vokatra simika ao. Izany Zircon izany anefa, hoy izy, raha ny nambaran’ireo manampahaizana dia misy “Uranium” ary miteraka “Radioactivité” ka mitarika amin’ny fahasamponan’ireo zava-manan’aina manodidina ilay fitrandrahana. Izany, hoy izy, no antony nandavan’ny amerikanina ny fitrandrahana toy io. Ny Akoho lasa miisa 4 ny tongony, ny zaza teraka sampona sy ny loza hafa satria miparitaka io “Radioactivité” vao mikasika rivotra sy vovoka. Miangavy ny filoham-pirenena izahay,  noho izany, hoy izy, Idio ny Base Toliara dia avy eo mijery izay fomba hanorenana azy toy izay hanao sorona ny vahoaka.

J. Mirija

Tia Tanindranaza0 partages

Vovonana Dinike

Mangataka ny hanemorana ny fifidianana Ben’ny tanàna Araka ny fanazavana nentin’ny filohan’ny vovonana Dinike, Atoa Serge Zafimahova, dia mangataka ny hanemorana ny

Tia Tanindranaza0 partages

Kolikoly avo lentan’ny ladoanyNidoboka am-ponja ny Tale jeneraly teo aloha

Nosamborina ny sabotsy 31 aogositra teo tokony ho tamin’ny 3 ora maraina ny Tale jeneralin’ny ladoany teo aloha Atoa Rabenjanarivony Eric, raha ny loharanom-baovao.

 

 

 

Toky R

Tia Tanindranaza0 partages

Soavimbazaha Miarinarivo, ItasyMiha mahazo vahana ny halatra omby

Notafihin’ny dahalo enin-dahy mitam-piadiana ny tanàna iray ao Andranomanelatra, kaominina ambanivohitra Soavimbazaha, distrikan’i Miarinarivo.

Tia Tanindranaza0 partages

Baolina kitra-filohan’ny FMFHo tontosaina anio ny famindram-pahefana

Nandefa fampitam-baovao hoan’ny besinimaro ny Sekretera Jeneralin’ny “Comité de normalisation FMF”, Eddy Rasolofomanana, milaza fa manan-kery tanteraka ary lasa ofisialy ireo vokatra vonjimaika navoaka tany Mangily Belalanda Toliara faha-II

Tia Tanindranaza0 partages

Ambongamarina AnjozorobeResin-tosiky ny dahalo ny miaramila…

Miaramila iray isaky ny tanàna no ao amin’ny kaominina Ambongamarina, Distrikan’ Anjozorobe.

Tia Tanindranaza0 partages

Malagasy 26 nihazo an’i KaomoroNogadraina ary nogiazana ny antontan-taratasiny

Tsy hanaiky lembenana fa hitory ny fianakavian’izy 26 mianaka kely, teratany Malagasy nihazo ny Nosy Kaomoro andro maromaro lasa izay raha nandeha sambo niala tao Mahajanga.

 

 Vao tonga tany izy ireo dia nogiazana avokoa ny antontan-taratasy, nasaina nandoa vola, ary napetraka tamina trano iray ka nogadraina nandritra ny valo andro. Tsy mahazo mivoaka izy ireo raha tsy hanao maloto nefa zaza amam-behivavy avokoa ny ankamaroany. Raha araka ny fanazavan’ny fianakavian’izy ireo hatrany anefa dia ara-dalàna avokoa ny antontan-taratasiny toy ny VISA, ny pasipaoro…. Efa naverina nody aty Madagasikara moa izy 26 mianaka ireto raha ny vaovao farany. Miantso ny hisian’ny fifampiresahana eo amin’ny fanjakana malagasy sy fanjakana Kaomoriana ny fianakavian’ireto olona nanana olana ireto.

 

Pati

Tia Tanindranaza0 partages

Fiantsonana tamina vavahadyFiara 4X4 nanidy ny lalan’ny mpandevina teny Mahamasina

Fiara tsy mataho-dalana iray nibahana vavahadin’olon-tsotra teo Ankadilalana Mahamasina. Nikasa hitondra fiara handeha handevina ireo fianakaviana voahidy tao kanefa tsy tafavoaka. Ireo

Tia Tanindranaza0 partages

Fadin-tseranana MalagasyTsy ampy ny fampangaraharana ny vola miditra

Nanome baiko ny filohan’ny repoblika ny amin’ny fanafainganana ny asam-panjakana sy ny fametrahana ny mangarahara eo anivon’ny fadin-tseranana Malagasy.

Tia Tanindranaza0 partages

Herinaratra sy famatsian-dranoMiandry politikam-pampandrosoana mahomby

Sehatra mafàna amin'izao fotoana izao ny delestazy sy ny fahatapahan-drano maharitra.

 

 

Tena manaratsy endrika ny fitondrana izay nampanantena fanarenana sy fandrosoana eto amin'ny firenena. Tsara ilay hoe "manana finiavana" hanova zavatra saingy tsy ampy izany satria mila vahaolana mahomby ahafahana manarina ny orinasa JIRAMA. Ny zava-doza mantsy dia miantraika mivantana any amin'ny vahoaka ny tsy fahaizana mitantana an'ity orinasam-panjakana ity. Ny fahasorenana teo amin'ny mpanjifa aza moa dia nivadika ho fitokonana sy fidinana an-dalambe. Niandry ny vahoaka nitroatra moa ny fitondrana vao nijery ifotony ny momba ity orinasa ity. Ny fepetra noraisina voalohany dia ny fanesorana ny tale jeneraly. Tsy olona iray angamba no olana eo anivon'ny JIRAMA fa ny rafitra ao aminy mihitsy. Ny minisitry ny angovo moa dia nilaza hatrany fa mivonona hanarina ity orinasam-panjakana ity ny tenany sy ny ekipany farafahatarany amin'ny faran'ny taona. Sehatra tsy hanaovana tsinontsinona ny herinaratra sy rano fisotro madio satria anisan'ny miahy ny toekarena sy ny sosialim-bahoaka. Miandry ny politika izay miankina indrindra amin'ny fitondram-panjakana.

Marigny A.

Tia Tanindranaza0 partages

Fako aodinaAotrika an- taonany maro, vao lasa zezika

Herintaona raha kely indrindra, ary folo taona raha ela indrindra ny fanakotrehina fako, izay vao lasa zezika, hoy ny fanazavana azo tamin’ireo mpanao zezika eny Andralanitra.

 

 Araka ny fanazavana azo teny an-toerana, dia aotrika ny fako, izany hoe potehina ny fako, vao lasa zezika tanteraka. Voalaza fa misy lavakabe hanariana fako toa ny ozinina eny Andralanitra, ka ny zavatra mora potika sy/na lo no hahodina ho lasa zezika. Manary fako voalohany ao anaty lavaka ny kamiaon’ny Samva, dia atosiky ny “buill” iny, dia tonga ny fanariana fako fanindroany, dia voatsindrin’iny fako voalohany iny, tonga ny fahatelo dia voatsindrin’iny ny faharoa, dia toy izay hatrany ny fako ariana ao anatin’io lavaka be io, izay havadika ho zezika. Manivana ny fako ahodina ho zezika koa io ozinina io, ka misy “grillage” amin’ny sivana. Misy koa ny “deuxième” sy “prémière qualité” izay mamoaka karazana zezika “Téro” na zezika “composte”. Ny fako toy ny sachet, vy, tavoahangy, vato, plastika dia tsy potika sady tsy lo ary tsy azo havadika ho zezika, hoy ny fanazavan’ireo mpiasa. Karazana orinasa telo, mampiasa olona no manao zezika eny Andralanitra, ka eo ny “Mada composte”, ny “Stoi” ary ny “Agrivet”. Manampy azy ireo koa ny tanora tezain’ny mompera Pedro, ka miisa 90 lahy izy ireo no manao io zezika io. Nambaran’izy ireo hatrany fa hambolena voninkazo, gazon, legioma … ny zezika vita eny Andralanitra. Ny kamiao iray dia mitaona zezika 5m3 ao anatin’ny iray andro, hoy ny fanazavana. Marihina fa tsy mandray karama ireto 90 lahy ireto fa izay zezika lafo no handraisan’izy ireo karama, araka ny fantatra hatrany.

Sitraka r.

Tia Tanindranaza0 partages

Kaominina AmbohijanakaNahazo lisea manara-penitra

Nahazo lisea ihany ny kaominina Ambohijanaka, distrikan’Antananarivo Atsimondrano.

 Ny faran’ny herinandro teo ny fotodrafitrasa no notokanana, izay misy rihana iray ahitana efitrano miisa enina. Hatramin’izay tokoa mantsy dia tany Andoharanofotsy na Mandrimena no manenjika mianatra ireo mpianatra manomboka ao amin’ny taona fahafolo tao amin’ity kaominina iray ity. Nahatsiaro ho sahirana ireo ray aman-dreny sady reraka ihany koa ireo mpianatra. Voavaha tanteraka ny olana ankehitriny. Raha niharitra mantsy ireo tompon’andraikitra ao an-toerana tao anatin’ny roa taona nanaovana ny asa fanamboarana, dia vita soa aman-tsara ankehitriny ary hanomboka handray mpianatra amin’ity taom-pianarana vaovao ity izy ireo. Tsiahivina fa efa nandray mpianatra tao amin’ny taona fahafolo ny sekoly tamin’ny taom-pianarana farany teo. Ireo ankizy mpianatra vao afa-panadinana BEPC amin’ity taona ity indray no horaisiny miaraka amin’ireo mpianatra hiatrika ny fanadinana Bakalôrea. Tompon’andraiki-panjakana maro no tonga nitokana izany tany an-toerana toy ny solombavambahoaka voafidy teny Atsimondrano Atoa Alain Ratsimbazafy.

 Pati

Tia Tanindranaza0 partages

Filan’ny isan-tokantranoTokony ho 500 000 ariary ny karama farany ambany

Tena tsy ampy ny vola raisin’ny tokantrano iray. Na dia efa miasa aza ny mpivady, mbola lasa mitrosa hatrany.

 

Nambaran’ny raim- pianakaviana iray fa raha mpivady indray miasa ary manan-janaka roa, tsy ampy ny karama raisin’izy ireo. Raha samy mikarama 200.000 ariary avy izy mivady, dia hividianana vary iray gony, saribao iray gony, hofan-trano sy jiro sy rano ary ny saram-pianaran’ny ankizy, dia zara raha misakafo ny tokantrano iray. In-dray mandeha ao anatin’ny iray volana kosa vao mihinan-kena sy sakafo ara-dalàna. mihafy, satria tsy ampy ny karama, hoy izy. 800 000 Ariary dia ara-dalàna ny zavatra rehetra ao an-trano ary tsy misy ny sakafo ambany foitra, hoy hatrany izy. Tokony ho 500 000 ariary ihany koa ny karama farany ambany amin’izay miaina ny Malagasy, raha ny heviny hatrany. Tsy misy Malagasy tokony hahantra eto raha ny fananana ireo harena ankibon’ny tany no jerena. Ireo mpandraoka ny fako sy ny maloto ireny dia mila omena karama mahavelona sy ara-dalàna koa. Ireo sinoa sy teratany karana manome karama kely ireo dia mila alefa mody any aminy fa tsy hanambaka ny Malagasy eto, hoy hatrany ny fanazavana. Ny fanjakana no tokony handray andraikitra amin’izany. Raha ireo no tanteraka dia hiaina am-pilaminana ny Malagasy tsirairay isan-tokantrano, hoy ity rangahy ity.

Sitraka r.

Tia Tanindranaza0 partages

Fikambanana HAFARI MalagasyNijery ifotony ny asa fampandrosoana teny Soaniedanana

Nidina ifotony nijery ny fizotry ny asa fizarana ny tany ho an’ireo mpikambana ao aminy teny Soaniedanana, omaly alahady ny filoha nasionalin’ny fikambanana HAFARI Malagasy Rafanomezantsoa Jean Nirina.

 

Ny mba hahafahan’ny mponina mipetraka ara-dalàna ary miroso tanteraka amin’ny asa fihariana no tena tanjony amin’izany taorian’ny famelabelaran-kevitra niarahany tamin’ny fiadidian’ny Repoblika. Raha tsiahivina, nanambara ny talen’ny miandraikitra ny fitarainana teo anivon’ny fiadidian’ny Repoblika fa tsy misy antony tsy tokony hanampian’ny fitondram-panjakana ny tetikasa toy ny famoronana tanàna vaovao sahanin’ny Hafari tahaka izao. Roso tanteraka ny fikambanana izay efa nanofana ireo mpikambana sahady mba ho vonona amin’izany. Anisan’ireny ny fambolen-kazo, ny fiompiana bitro sy akoho gasy ary ny fambolena vary an-tanety. Raha araka ny fanazavan-dRafanomezantsoa Jean Nirina dia ny hahafahan’ny mpikambana mahazo vola amin’ny alalan’ny asa fihariana hotanterahiny amin’izay izao no tena imasoan’ny fikambanana mba hahafahan’ny rehetra mivelatra sy miady amin’ny fahantrana.

Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

Faritra atsimon’ny nosyTsy ampy ny fiomanana hiatrehana ny hain-tany

Ho avy ny hain-tany any Atsimo kanefa tsy ampy mihitsy ireo panneaux solaires ahafahana misintona rano ao amin’ny reniranon’i Mandrare ao Amboasary Atsimo,

Tia Tanindranaza0 partages

Midangana ny vidin’entanaAiza ny fanjakana ?

Niakatra tato ho ato ny vidin-javatra sasany ilain’ny olona amin’ny fiainana andavanandro ary nidangana mihitsy. Niakatra 25 isan-jato be izao ny vidin’ny gonin-tsaribao.

Tia Tanindranaza0 partages

MANODIDINA AN’I MBOLA RAJAONAH

Manomboka mipitika any amin’ny manodidina an’i Mbola Rajaonah ny ra.

Nidoboka am-ponja ny alin’ny sabotsy teo ny tale jeneralin’ny ladoany tamin’ny andron’ny fitondrana teo aloha. Tsy izy ihany fa mbola nisy mpiara-miasa akaiky taminy teo anivon’ny fadin-tseranana, izay miisa telo, nadoboky ny fampanoavana manokana misahana ny ady amin’ny kolikoly. Vola mitentina manodidina ny 120 miliara ariary no afera vitan’izy ireo  avy amin’izany filazana zavatra diso momba ny ao anaty kaontenera izany. 

 

LOZAM-PIFAMOIVOIZANA

Nifandona ny taksibrosy roa tetsy Ambohidavenona, eny amin’ny lalam-pirenena voalohany. Notaterina tao amin’ny hopitaly Miarinarivo ireo naratra ka ny mpamily roa no tena isan’ny voa mafy. Raha ny fanazavana azo dia nisy olona niampita tampoka ary raha niala azy ny fiara iray dia nifatratra tanteraka tany amin’ilay fiara faharoa. Rava tanteraka ny fiara roa ary marobe ny mpandeha izay naratra tamin’ity lozam-pifamoivoizana ity. 

 

ADIHEVITRA LATSAKA AMBANY BE

Latsaka ambany dia ambany tanteraka ny adihevitra politika eto Madagasikara. Isaky ny misy tsy mety hataon’ny fitondram-panjakàna dia miasa be avy hatrany ireo « compte fake » mamafa ny malotony. Fantatra fa efa tena asan’izy ireo andavanandro mihitsy io karazan’asa mpamotika olona, mpamafa maloto ary mpandemy ny saim-bahoaka ka manova ny marina mba ho diso na koa ny mifanohitra amin’izay. Volabe mihitsy no ampiasaina amin’izany ary manana birao hatramin’ireo mpilalao. 

 

LOZAM-PIFAMOIVOIZANA MISESY

 

Misesisesy ireo lozam-pifamoivoizana eny amin'ny lalam-pirenena kanefa dia nanaovan'ny sampana miadidy ny fifamoivoizana an-tanety (ATT) fisehosehoana be ny amin’ny fandrindrana hatao sy fisavana, indrindra koa amin’izao fotoanan'ny fialantsasatra izao. Amin'ny herinandro anefa no ahatongavan'i Papa ary vao mainka ho betsaka ny hifamoivoy an-tanety.Asa izay hitranga raha toa ka tsy mandeha amin'ny laoniny ny fanaraha-maso. 

 

 

 

 

 

 

MANOHANA NY MPITONDRA

Nivoaka tamin'ny fahanginany i Marc Tatandraza. Nilaza izy ny handeha hampiova fo ireo dahalo nitovy taminy. Hita ihany koa ity dahalo niova fo ity fa manohana be ny mpitondra ankehitriny ary sahy nilaza mihitsy aza izy fa ny filoha Andry Rajoelina no namoaka azy tany am-ponja. Namindra fo taminy ny filoha, raha araka ny filazany, ka nahazoany fahafahana madiodio. Midika koa izany fa mibaiko ny fahefam-pitsarana ny fahefana mpanatontosa, indrindra koa ny fahefana faratampony. 

 

 

SIMBA LAZA

Mainka koa simba tao anatin’ny indray mipi-maso ny lazan’ny minisitry ny serasera  sy ny kolontsaina manoloana ny fitazonana olona ao amin’ny polisy misahana ny heloka bevava noho ny heloka izay natao tamin’ny tambajotra sosialy. Izy anefa no isan’ny niady mafy ny fanovàna ny lalàna momba ny cybercriminalité, fony izy mbola mpanohitra. Niova tokoa izany ary tsy misy fanagadràna intsony. Ankehitriny indray dia miverina io ny fitaovana entina hisamborana sy handrahonana ny mpanohitra ankehitriny. Ny vava no tsy hatao be, hoy ny Ntaolo.

Tia Tanindranaza0 partages

Raharaha omby any AntanimevaTe hihaona mivantana amin’ny praiminisitra ireo voakasika

Tsy mbola nahitam- bahaolana hatramin'izao ilay resaka omby an- jatony nalain'ny miaramila mpampandry tany tao amin'ny fokontany Maharihy ao Morombe sy nogiazany ao Antanimeva.

 

 

 Mahavalalanina ny maro anefa fa ireo miaramila naka ny omby ihany no mbola nametrahana andraikitra handamina ny raharaha miaraka amin'ny Dinabe fa nailika tanteraka ny zandary, polisy, atitany ary ny fitsarana. Nandalo teto  an- drenivohitra indray tamin’ny faran’ny herinandro teo, Atoa Mahatratsy Jean, mpitondra tenin'ny fianakavian'Atoa Jaonary ka nisaotra sy nankasitraka ny filoha izy naniraka ny praiminisitra sy ireo minisitra mpikambana ao amin'ny governemanta notarihany nidina ifotony tany an- toerana. Mijoro anefa ny tenany satria tsy tanteraka akory ny fihainoana azy ireo izay nampakaran'ny praiminisitra ireo voakasiky ny raharaha rehetra tany Toliara tamin'ny alakamisy lasa teo, ka mampisamboaravoara ny olana indray. Ho an'ny fianakavian'i Jaonary  dia tokony homena andraikitra handamina ny raharaha koa ny mpitandro filaminana mpisava bokin'omby. Mitaky ihany koa izy ireo ny hampiakarana ny raharaha eny anivon'ny fitsarana sy hampiharana ny tapaka ao anatin'ilay PV laharana 042 tamin'ny 15 aogositra 2019 izay efa eny anivon'ny fitsarana. Marihina fa mahazo fandrahonana sy terena  hamoaka an'Atoa Jaonary, tompon'ireo omby ny fianakaviana. Izy io anefa tsy hita izay misy azy ary tsy misy fifandraisana efa ho iray volana mahery izay. Farany dia nambaran’Atoa Mahatratsy Jean fa manam-paniriana ny hihaona mivantana amin'ny praiminisitra sy ireo minisitra isanisany voakasik'ity raharaha ity ireo solontenam-pianakaviana hitondra ny porofo sy ny fanazavana ny zava-nisy marina momba io raharaha io.

 

Ntsoavina Evariste

 

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fanadinana CEPETsara ny vokatra ho an’ny ZAP Ambavahaditokana

Namoaka ny valim-panadinana CEPE ny ZAP enyAmbavahaditokana Itaosy Atsimondrano ny sabotsy maraina teo teto amin’ny Faritra Analamanga.

 

 

Tamin’ny 07 ora maraina no nivoaka tao amin’ny CEG Amboatavo ka mpianatra 124 tamin’ireo 619 nanatrika izany no nanao ny tsy ambinina. 500 latsaka kosa no afaka soa aman-tsara saingy olana indray ny toerana hametrahana azy ireo. Raha araka ny fanazavan’ny talen-tsekoly ao amin’ny CEG Amboatavo dia 120 amin’izy ireo ihany no azo raisina hianatra ao amin’ity sekoly ambaratonga faharoa ity amin’ity taona 2019 ity nefa marobe ireo afaka. Efa nisy ihany, hoy izy ny ezaka nataon’ny ray aman-dreny tamin’ny fananganana efitrano fianarana iray fahafito vaovao fa tsy mbola nisy mihitsy ny tolo-tanana avy amin’ny fitondram-panjakana. Hankalaza ny faha-15 taona niorenany amin’ity taona ity ny CEG Amboatavo ka amin’io fotoana io no hanokanana ilay efitrano fahafito vaovao.

 

Pati

Tia Tanindranaza0 partages

Fizahantany eto MadagasikaraTsy mahavelon-tena ireo valan-javaboary

Tsy mahaleotena ara-bola mihitsy ireo valan-javaboary eto Madagasikara kanefa mila vola ny fiarovana sy ny fikojakojana azy ireo.

Tia Tanindranaza0 partages

Soamandrakizay AndrohibeMpivarotra 250 no nomena fiofanana

Olona 800 000 raha kely no ho avy eto an-drenivohitra hanome lanja ny fahatongavan’i Papa François eto Madagasikara manomboka ny zoma 06 septambra ho avy izao.

Efa manomboka tonga tsikelikely izy ireo raha ny fanadihadiana natao, indrindra ireo hanararaotra haka rivotra eto an-tanàn-dehibe. Mba hampirindra tsara ny fivahinianan’ireo olona ireo ary dia nomena fiofanana avokoa ireo mpivarotra miisa 250 hiasa eny Soamandrakizay Androhibe iarovana amin’ny fahapoizinana ara-tsakafo mety hitranga. Lohalaharana amin’ireny ny resaka fahadiovana izay tena zava-dehibe tokoa. Toraka izany koa ny fitaovana hampiasaina toy ny vitrine hahafahana miaro ny sakafo amin’ny vovoka sy ny lalitra. Ankoatra izay dia nisy ihany koa ny hafatra nampitaina tamin’ireo mpivarotra mba tsy hanararaotra ny mpanjifa. Misy amin’izy ireny mantsy no sahy mampiakatra vidin-javatra hatrany amin’ny avo roa heny mihitsy rehefa fotoan-dehibe tahaka izao. Tontosa ny faran’ny herinandro teo ny fiofanana nomena azy ireo notontosain’ny minisiteran’ny fahasalamam-bahoaka. Mikasika ny tsy fahasalamana mety ho tonga tampoka kosa mandritra ny fandalovan’i Papa dia fantatra fa hisy ny mpamonjy voina sy fiara mpitondra marary hiasa eny Soamandrakizay mandritra ireo andro maromaro ireo. Ho an’ireo toerana lalovan’i Papa manerana ny Nosy kosa dia hisokatra avokoa ny tobim-pitsaboana rehetra, indrindra fa ireo dispansera katolika ho fitsinjovana ireo sanatria tojo tsy fahasalamana tampoka.

Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

Terak’i Moriandro eny Ankazo MahitsyNahavory lanona vahoaka ny fanatanterahana fomban-drazana

Tena mbola anisan’ireo mponina mitana sy mankato fomban-drazana tokoa iny faritra Moriandro manontolo iny ankehitriny.

Tia Tanindranaza0 partages

Fisamborana mpanao gazety“Miharo politika sy valifaty”

Misy fanjakana miongana ve raha namoaka sarina helikoptera isika no tonga dia tsy maintsy nalaina sy natao fanadihadiana mihitsy ary tazonina ilay mpanao gazety ?

Angaha io mpanao gazety io hitsoaka ? Maninona raha natao fanadihadiana ny sabotsy dia navoaka fa nampanantsoina na nasaina tonga teny amin’ny fampanoavana raha izay no dingana ? Ireo no fanontaniana napetraky ny depiote sady mpanao gazety teo aloha Fidèle Razarapiera manoloana ny nisamborana sy nitazonana vonjimaika mpanao gazety noho ny famoaham-baovao mikasika ilay angidimby tetsy Mahamasina. Tsy mbola nisy mpanao gazety nenjehina noho ny asa fanaovan-gazety dia hoe nitsoaka nakany andafy fa ny mpanao politika no manao an’izany, hoy izy. Ilay tanjaky ny orinasa mpampahalala vaovao no manahirana matetika satria misy ny enjehina ary misy ny tsia kanefa zavatra mitovy no avoaka, ary nidiran’ny politika matoa tonga amin’ny zavatra ohatr’izao. Raha ohatra ka vaovao izay resaka sary no olana, dia afaka nanao “démenti” ilay olona voatohintohina tao anatiny hoe tsy marina, fa izao tena izy. Manahirana ny minisiteran’ny fiarovam-pirenena ve ny manao fampiantsoana mpanao gazety iray hanazavana an’io ? Izany ve dia sarotra tsy maintsy hisamborana olona ? Ilay fomba fanenjehana mihitsy no laroina politika na valifaty. Samy niaina io asa fanaovan-gazety io, ary nanao gazety aloha vao lasa mpitondra fanjakana, dia rehefa tsy mpitondra dia miverina mpanao gazety ihany, ka maninona no lasa manao toetra tahaka izany ?”, hoy i Fidèle Razarapiera. Tsy tokony hanao antsojay amin’ny namana mpanao gazety satria asa mbola hiverenanao io, hoy izy toy ny mandefa hafatra an-kolaka ho an’ireo mpanao gazety lasa manampahefana manenjika ireo tsy mitovy hevitra. Adin’ny mpanao gazety io, ka na iza na iza mpanao gazety tratran’ny ohatran’io, dia tokony hitsangana daholo ny rehetra fa tsy hijerena hoe resaka fironana. Ny gazety rehetra misy fironana fa rehefa misy mpanao gazety henjehina amina resaka asa fanaovan-gazety ohatran’io, dia miara-mitsangana miaro azy, hoy i Fidèle Razarapiera izay naneho fa sady amin’ny maha olom-boafidy no maha mpanao gazety no nahatongavany teny amin’ny BC Anosy omaly.

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fandikan-dalàna tsy vita 58 taonaHovitaina ao anatin’ny 5 taona ?

Mandra-pahatapitry ny 5 taona hiasan-dRajoelina angamba dia ho vitan’ity fitondrana ity angamba ny fandikan-dalàna isan-tsokajiny tsy mbola nisy nahavita tao anatin'ny 58 taona.

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Gérard Rakotonirina -Filohan’ny OJM“Tsy jiolahy akory ny mpanao gazety…”

Andraikitry ny filohan’ny holafitry ny mpanao gazety (OJM), rehefa misy mpanao gazety hatao famotorana na raharaham-pitsarana, dia manana zo izy hanatrika izany,

 

 hoy ny filohan’ny OJM Gérard Rakotonirina teny amin’ny BC Anosy omaly nanotrona ireo mpanao gazety notazonina sy nampanantsoina. Ao anatin’ny iraka sy andraiikitry ny holafitra ny miaro ny mpanao gazety amin’ny fanatanterahana ny asany ao anatin’ny fanajana ny etika sy ny deontolojia. Tato ho ato, hoy izy, nanomboka ny desambra hatramin’izao septambara izao dia matetika ary maromaro ny fisiana raharaha hanenjehana mpanao gazety kanefa isika miandrandra fahalalahana. Tompon’andraikitra isika satria ny vaovao havoakantsika no handraisan’ny fiarahamonina fanapahan-kevitra amin’ny fiatrehany ny fiainana andavanandro sy ny zavatra manahirana azy. Andro sabotsy ny nisamborana ilay mpanao gazety ary alahady no nanaovana fampiantsoana mpanao gazety iray hafa natao famotorana. “Hatramin’izay raha nisy mpanao gazety voaantso hatao famotorana dia tsy mbola nisy alahady izany fa ity tena hafa kely ary maika ho aiza isika?”, hoy ny filohan’ny OJM. Ireo sanatrian’ny vava tsy hoe jiolahy na olon-dratsy atahorana hitsoaka satria tsy hiala eto Antananarivo ary tsy afaka ny hiala eto sy vonona hiatrika ny famotorana raha misy fahadisoany. Ny fisamborana sy fitazonana ny mpanao gazety, dia mety ao anatin’ny dingana ataon’ny mpitandro filaminana kanefa manamafy aho fa tsy olona atahorana hitsoaka, ka mahatoky ny mpitandro ny filaminana sy ny mpitsara hanao ny asany am-pahitsiana aho satria tsy maintsy hiakatra fampanoavana ity raharaha ity, hoy ny filohan’ny OJM.

Toky R

La Vérité0 partages

Football - FMF Raoul Arizaka, créer un climat d'ouverture et être à l'écoute

Raoul Arizaka Rabekoto est officiellement  le nouveau président de la Fédération malagasy de football, 2 ans après Ahmad. Un poste occupé par Doda Andriamiasasoa, l’intérimaire d’Ahmad depuis son départ à la tête de la CAF.  La passation de pouvoir entre le nouveau président et le Comité de normalisation a eu lieu, hier, dans une salle bondée d’assistance, au siège de la Fédération.  Seulement une poignée de journalistes ont pu entrer et assister à la passation.  Raoul Arizaka a été assisté par les membres du Comité exécutif et quelques ligues ainsi que d’anciens collaborateurs au sein de la CNaPs. A cette occasion, il n’a pas manqué de répondre à la presse concernant les propos proférés à son encontre sur le cas de corruption.  « Je n’ai pas 5000 euros, je ne gagne même pas cette somme si on se réfère à mon salaire en ariary.  L’élection est une stratégie de conviction. Mais peut être que certaines personnes l’ont mal appris. Je  ne connais même pas ceux qui ont voté et qui n’ont pas voté pour moi. Les procès-verbaux de l’élection ont été envoyés à la FIFA secrètement. Mais je considère comme si tout le monde a voté pour moi dont 15 ligues y ont été représentées. Donc il est de mon devoir de les servir comme il se doit pour l’intérêt du football. »

Les priorités de la FMFAprès la cérémonie, le nouveau patron du football malagasy a annoncé, d’ores et déjà,  dans son discours des priorités pour relever le football malagasy. En haut de la liste, il a promis une conférence nationale de football qui aura lieu tous les ans pour lui permettre d’écouter tous les acteurs du football. « Ecouter est un processus de concertation.  L'idée est de changer de paradigme et de troquer l'administration au profit du football malagasy. Si on veut avancer, il faut rester à l’écoute. C’est pour cette raison que je place en priorité l’organisation d’une conférence nationale du football », souligne-t-il. Sur le cas de Nicolas Dupuis, le président de la fédération a précisé qu’il est comme tout le personnel de la fédération. Après cette passation, chaque cas sera étudié. Raoul Arizaka Rabekoto place aussi comme défi, la préparation des viviers du football. Il ambitionne de mettre les jeunes talentueux à la place qu’ils méritent dans la société. En ce qui concerne les clubs qui représentent le pays aux compétitions à l’étranger, le numéro un du football promet d’aide technique  et pourquoi pas aussi celle financière, selon les moyens, car tout ce qui sort au nom de Madagascar est sous la responsabilité de la FMF. Pour l’instant, l’instance du football croule sous les dettes qu’il faut résoudre en priorité. Enfin, la construction des infrastructures figurent comme l’un de ses priorités en particulier Mahamasina et Diego et l’amélioration du terrain du Centre technique national de Carion et celui de Mahajanga. Elias Fanomezantsoa

La Vérité0 partages

Arrivée des pèlerins pour la visite papale - Des postes de contrôle sanitaire opérationnels

Des précautions prises face aux risques d’épidémies. L’arrivée d’environ 800 000 pèlerins dans le cadre de la visite du Pape François à Madagascar, du 6 au 10 septembre prochain, constitue un facteur favorisant la propagation de diverses maladies. Ceci avec la mobilité massive et la promiscuité, d’autant plus que certains pèlerins proviennent des foyers pesteux, entre autres. Pour y remédier, le ministère de la Santé publique (MSP), en collaboration avec l’Agence des transports terrestres (ATT), ont mis en place des postes de contrôle sanitaire. Ces derniers sont opérationnels depuis le début de cette semaine auprès des routes nationales et des entrées des Districts. Les routes nationales (RN) n°1 et 7 les accueillent depuis le week-end dernier, selon les  informations recueillies. Les postes se chargeront notamment de la désinfection et de la désinsectisation de tous les véhicules transportant les hôtes, pèlerins ou encore les marchandises et autres matériels.

Des agents de santé  en permanenceAucune demande de congé validée. Tous les agents de santé seront  présents en permanence durant le séjour du Pape à Madagascar. Pour Antananarivo, les centres de santé de base (CSB) et les hôpitaux ouvriront leurs portes, jours et nuits. A cela s’ajoutent les cliniques mobiles et les ambulances, mobilisées surtout sur les lieux de passage du Pape.  D’ailleurs, une centaine d’agents seront dépêchés pour les urgences et les secours. Pour les pèlerins, des mesures s’imposent notamment face aux messes nocturnes nécessitant des vêtements chauds, sans oublier les goûters. A noter que des étudiants en médecine ont bénéficié de quelques jours de formation pour l’assistance médicale. Ils œuvreront comme bénévoles durant la grande messe de ce dimanche à Soamandrakizay. Quant aux scouts bénévoles, ils seront parmi les organisateurs de ce grand évènement.Recueillis par Patricia Ramavonirina

La Vérité0 partages

Antananarivo - Une dizaine d’incendies déclarés en un mois

Les sapeurs-pompiers de Tsaralalàna ont annoncé un bilan négatif en matière d’incendie à Antananarivo. Rien que pour le mois d’août, les soldats du feu ont effectué pas moins de 10 interventions. Plus précisément, 18 incendies qui ont eu recours à leur service ont touché plusieurs localités de la ville d’Antananarivo dont Anosibe, Andoharanofotsy, Ivato, Ambohitrarahaba. Outre le décès de cinq personnes, les flammes ont embrasé 105 toits de maisons. Par la suite, 275 sans-abri ont été recensés. Contrairement à l’année dernière, ces chiffres sont plutôt alarmants. Rien que pour le quartier d’Anosibe, deux violents incendies ont dévoré des maisons situées à Anosibe en espace de quelques jours.  D’après les explications du lieutenant Ralimbison Yves Helory, Officier de communication et de formation au sein des sapeurs-pompiers à Tsaralalàna, les conditions météorologiques actuelles demeurent favorables à la propagation des flammes en cas d’incendie. « La Capitale est balayée par les vents et commence à être touchée par la sécheresse. Et il existe également les combustibles secs qui favorisent le feu », souligne-t-il. Mais ce qui aggrave la situation, poursuit-il, c’est qu’à Antananarivo, la saison des incendies vient de commencer. Il reste encore une période sèche, à savoir septembre et octobre, avant d’entrer dans la saison des pluies. Toutefois, avec l’imprudence de certains gens, la période des vacances pourrait virer au cauchemar.

Par ailleurs, les marchés d’Ivato Aéroport ont été le théâtre d’un incendie dimanche dernier. Vers 19h 20, le feu a touché 4 box appartenant à des vendeurs de légumes et de viandes. En tenant compte de la situation, les éléments des soldats du feu ont mis pas moins d’une heure et 45 minutes pour éteindre le feu.  Pour toutes ces raisons, le Corps des sapeurs-pompiers, représenté par le lieutenant Ralimbison Yves Helory, appelle ainsi à la prudence des citoyens notamment en cette période des vacances. Les personnes vulnérables dont les enfants ont tendance à perdre ce reflexe, ce qui favorise la multiplication des incendies.K.R.

La Vérité0 partages

Administrations centrales - La chasse aux fonctionnaires fantômes se poursuit dans les Régions

L’assainissement bientôt achevé au sein des administrations centrales. 86 % des fonctionnaires de tous les ministères et institutions sont déjà intégrés dans l’Application Unique pour la Gestion Uniforme des Ressources humaines de l’Etat (AUGURE), selon la Direction générale des Finances et des Affaires générales (DGFAG) et le ministère du Travail, de l’Emploi, de la Fonction Publique et des Lois sociales. Une conférence de presse s’est tenue hier à 67ha pour présenter le bilan de leurs actions. Les responsables vont poursuivre la chasse aux fonctionnaires fantômes dans les autres Régions. « Selon l’instruction du Premier ministre Ntsay Christian, l’utilisation de l’AUGURE doit être finalisée à 100 % à la fin du mois d’aout. 86 % voire 100 % des fonctionnaires au sein de tous les ministères sont maintenant inscrits dans ce logiciel. Cependant, le rythme varie en fonction des départements. 95 % des fonctionnaires au sein de la Présidence sont déjà répertoriés contre 86 % au sein du ministère de l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat. A noter que l’intégration des effectifs dans ce logiciel s’étendra aussi dans les autres Régions. Les travaux ont d’ailleurs commencé ce jour. Ce retard est dû à la formation des agents de l’Etat afin de mieux assimiler l’utilisation du logiciel », rapporte Oliva Randimbiarisoa, directeur général des Finances et des Affaires générales.

118 644 fonctionnaires En ce moment, 96 985 fonctionnaires figurent déjà dans cette application. En espace de quatre mois, l’effectif des agents de l’Etat est réduit de moitié. 118 644 fonctionnaires sont retirés dans la liste grâce à cette vérification. Le nombre de fonctionnaires est alors passé de 215 689 à 96 985. A titre d’information, le Gouvernement attribue au total 28,6 % du budget de l’Etat pour le paiement des salaires des fonctionnaires. Les 215 689 fonctionnaires représentent un budget total de 2 432,21 milliards d’ariary. 2 407,20 milliards d’ariary sont consacrés aux fonctionnaires et 25,01 milliards d’ariary sont destinés aux Employés de courte durée (ECD). Ainsi, les fonctionnaires fantômes coûtent trop d’argent dans le budget de l’Etat puisqu’ils perçoivent leur salaire sans pour autant travailler.Solange Heriniaina

La Vérité0 partages

Football mondial - La corruption érigée en système

Malgré l’existence d’un recours en annulation pour corruption, le Comité de normalisation a validé l’élection de Raoul Rabekoto Arizaka en tant que président de la Fédération malagasy de football, inscrivant ainsi dans la durée une situation pourtant encore précaire, le Pôle Anti-Corruption (PAC) étant susceptible d’être saisi du dossier. D’aucuns estiment cependant que, quelle que soit l’issue que ce dernier pourrait donner à la requête qui lui serait éventuellement adressée, l’instance mondiale du ballon rond ne remettra plus en cause cette situation qui, selon certaines informations, lui conviendrait. Un champ libre donné à la corruption qui, décidément, semble être érigée en système dans le monde du ballon rond à l’échelle planétaire. L’assurance affichée par le vainqueur officieux de l’élection du 24 août 2019, quant à la suite que le Comité de normalisation donnera à la requête contre son élection, avait laissé présager que les carottes étaient déjà cuites, et peut-être depuis plus longtemps qu’on ne le pense. En effet, l’observateur averti n’a pas manqué de remarquer que l’unité monétaire dont il est question dans les discussions (l’euro) ne peut que trahir la provenance des fonds en jeu. De surcroît, l’élu, bien qu’encore officieux et contesté, s’est plu à faire comprendre qu’il est déjà reconnu comme tel par le représentant sur place de la FIFA, en ayant déjà eu une séance de travail avec ce dernier. Une précipitation qui étonne lorsque l’on sait qu’à l’époque, le résultat officiel n’a pas encore été proclamé. Il semblerait bien qu’à ce moment, on était déjà sûr que l’ours était déjà tué et qu’on pouvait désormais vendre sa peau.

Acte consomméSur le fond, Raoul Arizaka Rabekoto n’avait nullement nié les accusations portées contre lui, se contentant de qualifier ses démarches de « simples promesses », aux mêmes titres que les « velirano » du Président de la République durant la propagande électorale. Sans discuter de la pertinence ou non de ce moyen de défense et sans compter les paiements qui seraient déjà intervenus  (le conditionnel est de rigueur), il est à signaler qu’au moins une des « promesses » émises par Raoul Arizaka Rabekoto n’est pas resté au stade de promesse, en ayant été tenue entretemps: celle de faire embaucher le fils de l’électeur-témoin au sein de la CNaPS. Si l’on se place sur le plan pénal, on serait en face d’un acte consommé. Malgré tout, le Comité de normalisation a estimé que tout ceci ne constitue pas de motifs suffisants, ne serait-ce que pour surseoir à la proclamation du résultat officiel, comme l’aurait voulu le principe « le pénal tient le civil en l’état ». La question qui se pose est de savoir ce qui se passerait si, d’aventure, le PAC est saisi de ce dossier et qu’à l’issue de la  procédure, Raoul Arizaka Rabekoto est déclaré coupable de corruption. Il faut savoir que ce n’est pas la première fois que des personnalités au sein de hautes instances du ballon rond sont éclaboussées par des scandales de corruption, pour ne citer que les cas des Sepp Blatter et autre Michel Platini. Ceci pour faire remarquer que le football mondial est gangréné par des histoires de gros sous et que les 5 000 euros par électeurs qui auraient été « promis » lors de l’élection du président de la FMF à Madagascar ne constituent qu’une goutte d’eau dans l’océan par rapport aux enjeux de telles élections. Hery Mampionona

La Vérité0 partages

Régime de voleurs

Le rouleau compresseur en marche ! Le régime HVM infecté de voleurs se dévoile au fur et à mesure où les travaux d’enquête et d’instruction diligentés au niveau des institutions (BIANCO, PAC) chargées de la traque de toutes les malversations financières avancent. Corruption, détournements, pillages des richesses naturelles, tels sont entre autres les crimes que le nouveau régime-IEM  doit impérativement éradiquer. L’objectif principal consiste à démanteler un vaste réseau de conspiration au grand dam de la Finance publique. Les hauts responsables du BIANCO et PAC ont la lourde tâche de « curer » l’Administration publique jusqu’aux entrailles les plus profondes.Les membres parmi les plus influents du réseau, démasqués et tirés de leurs tanières, ont été interceptés. Claudine Razaimamonjy, la richissime opérateur économique et bailleresse du parti d’Etat HVM, conseillère spéciale du Président écarté Rajaonarimampianina Hery, fut le premier des gros bonnets mis aux arrêts. Recherchée par les limiers d’Ambohibao,  très proche de l’ancien couple présidentiel, Claudine croyait être hors d’atteinte. Son arrestation a été rendue possible grâce à la ténacité du DG du BIANCO à l’époque, le Magistrat Jean-Louis Andriamifidy avec la collaboration effective des éléments de la Gendarmerie nationale (Emmo-Reg d’Analamanga). En dépit des tentatives récurrentes de blocage et d’étouffement d’en haut, le maître des lieux de la « Villa La Piscine » d’Ambohibao parvint à épingler la propriétaire du célèbre grand hôtel AC d’Ivato. N’empêche que le patron de la CIRGN d’Analamanga, le général Florens Rakotomahanina  a dû payer de son poste à cause de son « insubordination » et son incapacité à avoir sous contrôle les éléments de l’Emmo-Reg sous ses ordres.

Mbola Rajaonah, l’autre gros poisson, connut aussi les affres de la geôle. Un intouchable au même titre que Claudine, protégé par l’ancien couple présidentiel, le multimilliardaire Mbola dut se rendre à l’évidence qu’il ne pouvait pas rester impuni à l’infini. Incarcéré à Tsiafahy, le gérant propriétaire du Transit Mbola Tafaray, avec d’autres sociétés écran ou de prête-nom, doit rendre compte de ses maléfiques actes. Des maillons durs de la chaîne de la conspiration tels les Rabenja Narivony Eric, l’ancien DG de la Douane, Ramaherison Tolojanahary, l’ancien receveur des douanes à Toamasina, etc… sont également mis sous les verrous.  Des « proches collaborateurs » à monsieur le DG des multiples sociétés « fantômes » opérant principalement à la Douane du Grand Port de l’Est. Des milliards d’ariary, par centaine, partaient en fumée. L’opinion se réjouit de ces exploits courageux pour mater l’impunité dans le pays. Nous ne sommes plus sans savoir l’impact létal à l’encontre de l’économie nationale de ces sinistres actes. Mais l’opinion voudrait être fixée aussi sur le sort réservé autres gros bonnets qui se terrent quelque part. Faudrait-il mettre en lumière que toutes ces mesures coercitives visant des gros bonnets, de mèche avec les hauts dirigeants de l’ancien régime HVM, entre les années 2014 à 2018, entrent en ligne de compte des objectifs fixés par l’IEM et des Treize Velirano du Président élu Rajoelina Andry Nirina. Il ne s’agit nullement donc de gestes de règlements de compte contre qui que ce soit. Le régime des voleurs se trouve ainsi dans le viseur de l’Etat de droit prônant la tolérance zéro contre tout acte de corruption et de détournements des deniers publics.

La Vérité0 partages

Cybercriminalité - Les prévenus dont les journalistes obtiennent la liberté provisoire

Les quatre personnes impliquées dans une affaire ayant trait à la cybercriminalité, au cours de la semaine dernière, ont été déférées au Parquet d’Anosy hier. Deux sont des journalistes qui exercent  à la fois dans des quotidiens de la place mais aussi sur des sites internet.  Quant aux deux autres, il s’agit d’un facebooker accusé d’avoir repris les fausses nouvelles présumées de ces journaux ainsi qu’un employé de la Commune urbaine d’Antananarivo. C’est le ministère de la Défense nationale qui s’est constitué en partie civile pour les poursuivre  pour propagation de fausses nouvelles. L’audition des quatre prévenus n’a pris fin que très tard vers le début de la soirée. Une audition à l’issue de laquelle le  Parquet leur a accordé une liberté provisoire. Mais tous devront encore comparaître le 16 septembre prochain pour l’audience sur cette affaire. Bien qu’aucun élément n’ait filtré de ces auditions, on a appris que les quatre suspects auraient tous rejeté les accusations qui pèsent sur eux. Notons que les journalistes en cause  ont été assistés pendant  toute la phase de l’enquête, aussi bien au niveau de la Police qu’à celui du Parquet, par l’actuel président de l’Ordre des journalistes de Madagascar. « J’ai le droit d’être présent au côté des deux reporters à cause de mon statut de président de l’ordre », déclare Gérard Rakotonirina. L’agent de la mairie d’Antananarivo aurait avancé, selon l’information, qu’on l’a fait arrêté pour un motif dont le concerné ne sait même pas.

Concernant particulièrement le cas des journalistes en cause, elles  ont été incriminées à cause des arguments qu’elles ont avancés à propos du motif du survol du stade de Mahamasina par un hélicoptère de l’Armée. Or, justement, le ministre de la Défense du pays a expliqué que ce survol s’inscrivait dans le cadre de l’exercice de simulation sur le plan sécuritaire des prochains itinéraires du Pape François dans la Capitale en fin de semaine. Au même ministre de rappeler alors à la suite des informations diffusées sur Facebook et ces quotidiens que,  la mairie de la Capitale n’aurait pas dû faire obstacle à cette manœuvre héliportée au-dessus de Mahamasina. Franck Roland

Midi Madagasikara0 partages

Plaza Ampefiloha : « Fiara an-dalamby» d’Henri Ratsimbazafy a transporté le public

La splendeur de la scène au Plaza Ampefiloha

A 15 heures 30 précis, devant cinq musiciens et trois femmes se dresse un homme vêtu de blanc… La classe et l’authenticité se rencontrent sur la scène : voilà Henri Ratsimbazafy. Constitué en majorité de compositions originales, le spectacle « fiara an-dalamby » entraîne le public dans un long voyage retraçant les années 60-80.

Ces titres ne vieillissent pas, la preuve : des jeunes sont venus à son concert. « Mon grand-père avait des disques de Ratsimbazafy. Je l’accompagne parce que c’est l’artiste préféré de la famille » a affirmé Herizo, un jeune homme de 20 ans, un fan depuis son adolescence. En effet, Depuis toujours, les Malgaches des quatre coins de l’île, avaient une tradition familiale, celle d’écouter Henri Ratsimbazafy. Ses textes sont sensibles, pleines de références littéraires, historiques. Sa voix est toujours puissante et pleine d’émotion.

Au Plaza , l’artiste a réalisé une bonne prestation, aucune fausse note, et jamais de facilité. Sur scène il est le plus puissant. Il maîtrise parfaitement la situation. Ny lehilahy est à ce point de vue sublime, tout comme Lamba blanc ou Au zoma . Mais il sait aussi devenir plus intime et émouvant, comme dans La case en falafa et Taiza. Le Show de Henri Ratsimbazafy est une expérience scénique comme on en voit peu : une fusion entre le kalon’ny fahiny , le folk et le théâtre.

Des artistes de la nouvelle génération ont honoré le spectacle de l’icône de la musique malgache. D’ailleurs la plupart d’entre eux ont tiré leurs inspirations des textes d’Henri Ratsimbazafy. « Depuis que j’avais douze ans, j’écoutais du Henri Ratsimbazafy. C’est une grande figure de la musique malgache. Je dis bien que c’est un Grand. Je ne rate jamais ses concerts. On peut dire qu’il m’a beaucoup inspiré », affirme Lôla le crooner.

Henri Ratsimbazafy avait donné un concert inoubliable, samedi dernier. « Ce spectacle était un vrai bonheur, j’étais ravie de le voir » a dit Maholy, en sortant du Plaza. A part la prestation du chanteur, l’assistance a énormément adoré les magnifiques lumières lors du show

Henri Ratsimbazafy ne compte pas mettre un point final à sa carrière. Accro au micro, il assure qu’il continuera à chanter, tant que sa voix et sa santé le lui permettront. Il a signé de nombreuses belles chansons du patrimoine musical malgache. Il a également bercé les Malgaches avec sa voix rauque et certainement, il continuera.

Iss Heridiny

Midi Madagasikara0 partages

Résultats du CEPE 2019 : 67,55% de réussite pour Antananarivo Renivohitra

Les candidats dans l’attente de la publication des résultats pour Antananarivo Renivohitra. (crédit photo : Yvon Ram)

Depuis le week-end dernier, les esprits des parents des élèves candidats au CEPE (Certificat d’études primaires élémentaires) sont focalisés sur les résultats de cet examen officiel. Avec la technologie et Internet, on pouvait déjà accéder à une partie des résultats publiés par quelques circonscriptions.

Les résultats du CEPE 2019 sont accessibles sur le site du ministère de l’Education Nationale, de l’Enseignement Technique et Professionnel (MENETP) depuis la fin de la semaine. Hier vers 18 heures, les internautes pouvaient déjà vérifier les noms des élèves admis selon les résultats disponibles auprès de 78 CISCO (Circonscription scolaire). Les résultats pour Antananarivo Avaradrano, Antananarivo Atsimondrano ainsi que Tana Ville étaient déjà accessibles sur le site dédié du MENETP. Le taux de réussite pour Antananarivo Renivohitra est de 67.55%, en baisse par rapport à l’année dernière. Pour ceux qui souhaitent utiliser le site du ministère, ils trouveront un moteur de recherche où ils peuvent inscrire soit le numéro matricule, soit le nom complet de l’élève. Après validation de la recherche, le nom devrait apparaître avec la mention « admis » ou « non admis ».

Auprès des centres d’examen. Et bien évidemment, pour ceux qui ne sont pas connectés à Internet, les résultats du CEPE sont toujours affichés dans les centres d’examen. Chaque élève peut donc s’y rendre avec ses parents afin de voir si oui ou non il est admis. Pour les CISCO qui ont pu expédier les résultats sur le site du MENETP, normalement ces résultats doivent déjà être disponibles auprès des centres d’examen.

Par téléphone. Enfin, l’autre moyen de consulter les résultats des examens officiels, utilisé depuis quelques années dans le pays, est le téléphone mobile. Grâce à un partenariat avec les opérateurs mobiles, les candidats peuvent obtenir leurs résultats par SMS. Pour les trois principaux opérateurs à Madagascar, le candidat peut envoyer son numéro d’inscription par SMS au numéro 601. Toutefois, il faut attendre la publication officielle des résultats avant de pouvoir profiter de cette offre. Normalement, tous les élèves devraient être fixés sur les résultats du CEPE aujourd’hui, notamment les 28 648 candidats de la CISCO d’Antananarivo puisque la séance de délibération est terminé depuis hier après-midi. En tout cas, comme promis, les résultats ont été publiés quelques jours après la fin des épreuves.

Anja RANDRIAMAHEFA.

Midi Madagasikara0 partages

BAD – Japon : 3,5 milliards de dollars pour appuyer le secteur privé africain

D’autres alternatives de financements pour le développement de l’Afrique existent. La Banque africaine de développement (BAD) et le Japon à travers la JICA, son agence de coopération internationale, ont par exemple décidé de mobiliser près de 3,5 milliards $ pour le secteur privé africain. Ce nouveau financement servira notamment à appuyer la phase 4 de l’Initiative pour le renforcement de l’aide au secteur privé en Afrique (EPSA) qui vise à stimuler une croissance durable et inclusive. Dans le cadre de la quatrième phase du projet, un accent particulier devrait être mis sur les secteurs de l’électricité, des transports et de la santé.

« La Banque africaine de développement et l’Agence japonaise de coopération internationale (JICA) sont des partenaires à long terme pour promouvoir le développement de l’Afrique. L’EPSA aide à fournir l’aide nécessaire pour soutenir le secteur privé », a déclaré, dans un communiqué, le Président de la BAD Akinwumi Adesina. L’annonce a été faite lors du discours du président de la BAD en marge de la septième Conférence internationale de Tokyo sur le développement de l’Afrique (TICAD 7). Chacun de ces deux bailleurs fourniront la moitié de ce financement à savoir 1,7 milliards de dollars. Rappelons que lors de son passage à Madagascar, le Président de la BAD a fait état de la détermination de cette institution panafricaine pour le développement de Madagascar dont les autorités sont d’ailleurs en quête d’autres financements pour la réalisation des infrastructures pour la relance économique.

Recueillis par R.Edmond.

Midi Madagasikara0 partages

Jeux Africains : Madagascar termine à la 10e place

Avec un total de 12 médailles dont 6 en or, 4 en argent et 2 de bronze, Madagascar occupe la 10e place de la 12e édition des Jeux africains, qui ont pris fin samedi dans le Stade Olympique du Complexe Sportif, Prince Moulay Abdellah de Rabat, Maroc.

Résultats prometteurs. Après 12 jours de compétitions dans 11 disciplines, Madagascar a terminé à la 10e place avec un total de 12 médailles dont 6 en or, 4 en argent et 2 en bronze. Madagascar a décroché le précieux métal dans deux disciplines à savoir l’haltérophilie et le basket-ball 3 x 3. C’est le meilleur résultat de Madagascar dans l’histoire de sa participation aux Jeux Africains. La Grande Ile, au vu de nombre de participants par rapport aux autres nations, s’est permis de titiller les nations sportives africaines et a eu l’admiration et les félicitations de plusieurs personnalités et sportifs. Avec l’engouement du Président de la République Andry Rajoelina et sa détermination de faire du sport une affaire d’Etat, la disponibilité et le grand sens de leadership du ministre de la Jeunesse et des Sports, Tinoka Roberto, le Sport a pris un nouveau souffle. Bien que minimisés par certains, les résultats des derniers Jeux des Iles de l’Océan Indien en disent long. La hausse des primes des JIOI est une grande motivation pour nos sportifs, ce qui explique les résultats actuels. Outre les décorations honorifiques qui sont des choses rares dans le monde du Sport, surtout concernant l’ordre national. La composition de la délégation à chaque déplacement a également pris une autre dimension : coach, représentant de la Fédération, médecins, kinésithérapeutes mais aussi des journalistes sportifs toutes presses confondues. « Je réitère mes sincères félicitations pour les athlètes qui ont défendu les honneurs du pays et tous ceux qui ont contribué à l’obtention de ces résultats. Mais on ne s’arrête pas là, ne dormons pas sur nos lauriers car nous traversons actuellement une phase d’aiguisement. Comme je l’ai déjà dit, nous ne lésinons pas sur les efforts pour mettre nos moyens en adéquation avec nos ambitions de faire de Madagascar une grande nation sportive dans la région Océan Indien et sur la scène africaine. Nous pouvons faire mieux. Toujours plus haut, plus loin , plus vite, tel est notre défi, conformément à la devise olympique. Et au noble objectif de notre Président de la République, Andry Rajoelina de faire du sport la fierté nationale. Impossible n’est pas Malagasy » a fait savoir, le numéro Un du sport malgache, Tinoka Roberto.

Parés d’or. Ces médailles d’or sont les œuvres des haltérophiles Rosina Randafiarison, triplée chez les moins de 45 kg, Ricardo Jean Elariont, doublée chez les moins de 55 kg et les basketteurs Livio Ratianarivo, Elly Andriamampionina, Arnold Solondrainy, Fiary Rakotonirina. Les quatre médailles d’argent ont été remportées par Eric Andriantsitohaina (2), Ricardo Elariont (1) et Tojo Andriantsitohaina (1). Jules Antonio Andriamahefa et Eric Andriantsitohaina ont offert les deux médailles de bronze à Madagascar. « Les efforts de la fédération ont porté ses fruits. Les haltérophiles malgaches ont montré qu’ils ont leur place ici en Afrique. On fait partie du top continental au même rang que les Tunisiens, Nigérians et Egyptiens. La prochaine étape pour Rosina et Ricardo est le Championnat d’Afrique juniors qui se tiendra dans le courant de cette semaine et les mondiaux de Pattaya, Thaïlande pour les autres ce mois de septembre. Ces échéances internationales comptent pour les qualificatifs pour les Jeux Olympiques de Tokyo en 2020 », a souligné Harinelina Randriamanarivo, président de la Fédération malgache d’haltérophilie.

Fierté nationale. Pour ces 12es Jeux Africains, Madagascar a été représenté par une délégation de 98 personnes répartie dans onze disciplines. Avec la « mention spéciale » pour l’haltérophilie et le basket-ball, « peux mieux faire » pour l’athlétisme, le tennis de table, le karaté, la boxe et la lutte. Et d’autres disciplines méritent le carton jaune à l’image du taekwondo, l’escrime, le tennis et le tir à l’arc. Ces athlètes reconnaissent une amélioration dans la préparation et attendent plus d’implication de l’Etat pour les prochaines échéances. « Les athlètes ont amélioré leur record personnel ici, pourne citer que Sidonie Fiadanantsoa de 14’35 à 13’68 en 100 m haies malgré le problème technique lors de la finale, ce qui est dû au manque de compétition internationale. Le Nigéria a encore gardé sa suprématie dans le sprint », a fait savoir Hanitra Rakotondrainibe, coach de l’athlétisme. Après les Jeux Africains où plusieurs ministres des Sports africains étaient présents, du 10 au 13 septembre, nombre d’eux ont confirmé leur participation à la Conférence internationale des ministres sur la mise en œuvre du Plan d’ Action KAZAN. Le rideau est donc tombé le samedi 31 août à Rabat sur la 12e édition des Jeux Africains organisés dans les villes de Rabat, Salé, Témara, Casablanca, Benslimane et El Jadida, avec la participation de près de 6.500 athlètes venus des quatre coins du continent africain. La flamme est éteinte dans le Stade et le rendez-vous est pris dans 4 ans au Ghana.

T.H

Midi Madagasikara0 partages

Séminaire « Mission couple et famille » : Bâtir un foyer stable et équilibré

Un pasteur, un dirigeant d’une université privée et des éducateurs ont tenu un séminaire à la cathédrale de Faravohitra la semaine dernière. « C’est important de revoir ensemble les fondements d’un couple afin de permettre à tous de bâtir un foyer stable et équilibré », a expliqué le Directeur général de l’Université GSI, Mme Nina Andriamihantaherizo, un des intervenants lors de ce séminaire. « Nous avons invité les parents de nos étudiants à assister à ce séminaire parce que l’éducation de ces jeunes requiert la coopération entre les professeurs, l’établissement et les parents. Nous occupons tous une place importante dans la réussite de nos enfants », a-t-elle précisé.

Au menu. les différents intervenants ont eu, toute la matinée, à expliquer aux personnes venues assister à ce séminaire les différentes causes (sociales, financières, économiques et politiques) des différends et des disputes dans un couple. Il a, par exemple, été dit que le refus de certains de contribuer aux charges familiales, les complexes d’infériorité et de supériorité, l’usage abusif d’Internet ou encore les convictions politiques divergentes sont sources de tension au sein d’un ménage.

Solution. Bien sûr, quand il y a des problèmes, il convient de trouver des solutions. Pour les membres de l’association Mission couple et famille, l’ultime solution qui permet de bâtir un foyer stable et équilibré est la prise de conscience de tout un chacun de l’Amour de Dieu, « Dieu a créé l’amour, le foyer et donc le couple ; son amour nous apprend la tolérance », a affirmé Mme Nina Andriamihantaherizo. Fort malheureusement, le temps manquait pour présenter d’autres solutions complémentaires à l’assistance, pour une prochaine fois sans doute.

Anja RANDRIAMAHEFA

Midi Madagasikara0 partages

Martin Le Jaguar : Les inconditionnels bien servis au Jao’s Pub

Martin Le Jaguar, le claviste incontestable.

Le pari était osé. Il fut remporté haut la main, et de la plus belle des manières. Martin Le Jaguar s’est offert, samedi dernier, un triomphe au Jao’s Pub. Les spectateurs appréciaient la prestation du meilleur claviste de la région Sofia. Durant deux heures trente, Martin Le jaguar a livré un show comme on aimerait en voir plus souvent dans un concert de salegy : consistant, sans baisse de régime, bien pensé, avec inventivité et générosité. En un mot, l’artiste  a su se montrer à la hauteur de l’évènement et de son statut de poids lourd de la musique traditionnelle malgache.  Accompagné de ses talentueux musiciens, le chanteur-claviste a mis en extase ses adeptes. Il  a sûrement été ravi de voir que ses fans maitrisent les paroles des chansons de son triple album  « Primbaiavy », le public reprenait également  en cœur les chansons de la nouvelle jaquette avec des pas de danse. « Je  ne m’attendais pas à ce que le public sache les paroles de mes  chansons », a affirmé l’artiste avec un air content.

Le deuxième album de Martin Le Jaguar sera prêt très bientôt. De leur coté, les fans sont impatients !

Iss Heridiny

Midi Madagasikara0 partages

MTEFPLS : Un « Task Force » pour les travailleurs informels

Lancement de la construction du nouveau bâtiment du MTEFPLS à Farafangana.

La ministre du Travail, de l’Emploi, de la Fonction Publique et des Lois Sociales, Gisèle Ranampy, a réitéré samedi dernier à Farafangana la nécessité de la mise en place d’un « Task force » pour introduire les travailleurs informels dans le secteur formel. «Tous les employeurs sont soumis à cette obligation. », a-t-elle martelé. Gisèle Ranampy a fait cette déclaration lors du lancement de la construction d’un nouveau bâtiment de son ministère dans le district de Farafangana. La construction de ce bâtiment à deux étages avec 12 salles sera achevée avant la fin du mois d’octobre.

Tournée officielle. La ministre Gisèle Ranampy effectue depuis quelques jours une tournée officielle dans la région d’Atsimo-Atsinanana. Une tournée qu’elle mène avec la ministre de l’Education nationale et la présidente de l’Assemblée nationale. L’investiture des 5 députés élus dans la région a figuré à l’ordre du jour de cette délégation officielle. La construction d’un « EPP Manara-penitra » dans le Fokontany de Marofatsy, district de Farafangana, a également été lancée.

Recueillis par R. Eugène

Midi Madagasikara0 partages

Airtel Madagascar : Poursuite des appuis aux écoles d’adoption

Les élèves des EPP adoptives équipés par Airtel Madagascar.

D’Andranovelona à Fort-Dauphin, Airtel Madagascar réjouit les jeunes élèves de ses écoles d’adoption.

Une manière pour cette entreprise de rester fidèle elle-même, en restant toujours aussi bienveillante et faisant preuve d’une grande générosité autant à l’égard de ses abonnés que de la population en générale.

Leitmotiv

En effet, Airtel Madagascar a procédé, la semaine dernière, à une action sociale des plus remarquables à l’égard des jeunes enfants du fokontany Andranovelona, plus précisément au sein de l’EPP Mahavelona, mais aussi à Fort-Dauphin, chef-lieu de la région d’Anôsy. Dans le cadre des examens officiels pour le Certificat d’études primaires élémentaires (CEPE), le Réseau des smartphones s’assure ainsi du bien-être de nos petits. Il faut bâtir l’avenir des jeunes en investissant dans leur formation, mais surtout dans leur épanouissement. C’est en partant de ce leitmotiv qu’Airtel Madagascar a rejoint Andranovelona pour apporter de la chaleur en cette période de l’année, où une certaine fraîcheur hivernale règne, le tout en illuminant aussi d’un sourire le visage des jeunes bambins locaux. De même qu’à Fort-Dauphin où plusieurs élèves ont aussi été conquis par la bienveillance d’Airtel.

En effet, fort de ses valeurs qui prônent le respect et la solidarité, ainsi que le dynamisme auprès de nos jeunes, le troisième opérateur mobile mondial a égayé la journée de plus d’une cinquantaine d’élèves dans l’Ecole primaire publique de Mahavelona. Plusieurs vêtements chauds, ainsi que des chocolats ont ainsi été attribués aux jeunes élèves de la communauté pour l’occasion. Cette action sociale de la part d’Airtel Madagascar, qui s’est alors tenu simultanément à Fort-Dauphin aussi où des jeunes élèves ont pu jouir de la bonté et des cadeaux qui leur ont été offerts.

Générosité

Airtel Madagascar préconise la jeunesse comme étant l’atout majeur pour le développement du pays. C’est pourquoi, il privilégie les jeunes élèves de ces dons pour qu’ils puissent passer aisément les examens du CEPE. Proche de sa clientèle, le Réseau des smartphones brille toujours autant par sa générosité. A travers ces actions, il confirme la pérennité de sa politique de responsabilité sociétale des entreprises (RSE), en contribuant à l’épanouissement de la population. On rappelle qu’Airtel Africa Limited, la maison mère d’Airtel Madagascar, est une société panafricaine de télécommunications présente dans 14 pays d’Afrique. Airtel Africa est animée par la vision de fournir des services mobiles abordables et innovants à tous. Cette vision est soutenue par son actionnaire principal, Bharti Airtel. Les produits développés par Airtel Africa sont compatibles 2G, 3G, 4G et permettent la transmission des services voix et de données sans fil, ainsi que le commerce mobile par le biais d’Airtel Money. Airtel Afrique compte près de 100 millions de clients dans l’ensemble de ses activités.

Recueillis par R.Edmond

Midi Madagasikara0 partages

Société Générale Madagasikara : Soafeno Milamina be, une gamme de crédit déblocable en 24 heures.

Rentrée scolaire oblige, les banques primaires rivalisent de créativité pour satisfaire la clientèle. La Société Générale Madagasikara n’est pas en reste dans cette démarche

Complet et adapté

« C’est en anticipant que nous pouvons, en tant que banque, répondre au plus près de votre rythme de vie afin que vos projets deviennent simples et réalisables». C’est l’une des valeurs qui animent la Société Générale Madagasikara dans sa démarche de satisfaction clientèle. La banque vient encore de le démontrer en visant le maximum de familles à travers ses offres de crédits pour la rentrée scolaire. « Les années sont rythmées par des évènements marquants pour les malagasy et les parents, et l’une d’elles reste la rentrée. Société Générale Madagasikara, depuis des années, accompagne chaque parent avec des offres de prêts scolaires », indique la Société Générale Madagasikara dans un communiqué. Ces crédits font partie de la gamme qui répond à chaque besoin de la famille. «C’est un produit complet et adapté car c’est une gamme de prêt qui répond à chaque projet, grand ou petit, et SOAFENO a réussi à sortir son épingle du jeu avec la prise en charge rapide et simplifiée des dossiers », selon toujours la Société Générale Madagasikara. On peut citer notamment : SOAFENO MAIKA pour les imprévus ou les cas d’urgence SOAFENO EXPRESS pour les études des enfants, les événements spéciaux, les achats de mobiliers et électroménagers ; SOAFENO AUTO qui est plus adapté à l’achat d’une automobile neuve ou d’occasion et enfin SOAFENO MOTO pour l’achat d’une moto. Ces quatre produits ont été le premier pas de cette transformation pour s’adapter aux besoins et nouveaux modes de vie des clients.

Nouveauté

Plus particulièrement, l’offre SOAFENO rentrée scolaire « MILAMINA BE » a débuté le 19 août et sera valable jusqu’au 19 octobre 2019. La nouveauté de cette rentrée sera prise en charge et le déblocage des dossiers en seulement 24h. « Nous apportons chaque jour, un accompagnement à nos clients afin qu’ils puissent trouver en leur banque un partenaire de confiance pour leur avenir. Le prêt SOAFENO est prêt lui aussi pour la rentrée avec une offre d’un taux de crédit allégé. Des conseillers clientèle en agences sont présents pour informer et guider les clients dans leurs démarches. Ces dernières ont été simplifiées étape par étape, du montage de votre dossier à l’obtention du prêt », précise la banque.

Recuellis par R.Edmond

Midi Madagasikara0 partages

Rugby – Top 20 : La confirmation des grandes équipes

La tension était au rendez-vous pour la qualification du Top 20 ou championnat de Madagascar Elite Fédéral du rugby. La cinquième journée s’est déroulée hier au stade des Makis Andohatapenaka. Pour la poule B, les XV Flèches prennent toujours la tête du classement après trois victoires successives, puisque il n’y avait pas eu de surprise, TFM Ankasina s’est encore imposé face à l’AFA sur le score de 31 à 9. Parmi les matches très attendus, la petite finale entre USI et les Cheminots de la poule F. Les joueurs d’Ikopa ont confirmé pour la seconde fois leur domination. Ils ont battu les UASC sur le score de 25 à 14 et étaient qualifiés pour la prochaine étape. L’USCAR a eu aussi son ticket, après un duel très disputé. Cette équipe de la commune urbaine d’Antananarivo Renivohitra a eu raison de Mang’Art, sur le score de 41 à 37. Le sommet national se démarrera bientôt. Les deux équipes qualifiées dans les six poules sont plus ou moins connues. Elles rejoindront les huit meilleures équipes de la précédente saison.

Tous les résultats : -TFM Ankasina (31)- Afa (9) / Matadorea (31)-Uirc (18) / 3f5 (19)-STM (18) / XV Avenir (35)-Fbm (15) / US Ikopa (25) -Uas Cheminot (14) / Uscar 41-37 Mang’Art

Manjato Razafy

Midi Madagasikara0 partages

Mixtape Release Party : Le rap malgache franchit un nouveau palier

La nouvelle génération du rap malgache en liesse.

Mixtape Release Party est une rencontre Hip-Hop, organisé par le Podcast Mixtape au BOP Village Androhibe samedi dernier. Le live a été d’abord précédé par la diffusion d’une émission spéciale qui parlait de l’histoire du rap malgache en général et celle de la Capitale en particulier. Ensuite, des artistes comme MyMen Kaid, 306 Squad, Vercors, DAO Ekim (White Nigger), Triade 105, Khym’s Ogami et Shiro, ont surchauffé l’estrade.

Kami et Vercors coup de cœur. Originaire d’Antsohihy, Kami est un rappeur qui réside à Tamatave. L’organisateur, Hery Rahaingomanana connu sous le nom de Don Smokilla grâce à son projet « Tsy olo mazava » qui était libre en téléchargement.

Quant à Vercors, né à Tsiroanomandidy, il habite depuis quelque temps à Antananarivo. Rappeur et Beatmaker du collectif Masom Bongolava, il est auteur de plusieurs projets dont le dernier est sorti cette année « Lokomotiva » en libre téléchargement également sur la plateforme DagoHipHopMixtapez.com. « On les a invités parce qu’ils incarnent la jeune génération du rap malgache. Le but de l’émission est de mettre en avant des jeunes artistes talentueux qui seront les futures stars de demain dans le genre musical qu’ils pratiquent », a expliqué Don Smokilla.

En outre, le message est passé après 12 émissions et les artistes ont bien performé. Ils ont donné beaucoup de niveau à l’événement, ce qui donne de l’espoir sur l’avenir du Hip-Hop à Madagascar, ce qui encourage les organisateurs à renouveler ce genre d’événement vu qu’ils sont satisfaits du résultat pour une première. D’après Hery Rahaingomanana, une partie des bénéfices servira à financer un projet de centre culturel autour de la culture urbaine.

Iss Heridiny

Midi Madagasikara0 partages

BNI Madagascar : Appui au développement économique de la région Boeny

La convention de partenariat a été signée entre le DG de la BNI Madagascar Alexandre Mey et le Président de la CCI de Mahajanga Mansour Estratiou

Rideau sur la 6e édition de la Foire Boeny Mionjo qui vient de prendre fin, hier, à Mahajanga. Une foire qui a connu beaucoup de succès puisqu’elle a été l’occasion pour les opérateurs économiques de la région Boeny, non seulement d’exposer leurs produits et services, mais également et surtout de nouer des partenariats pour le développement. Cette foire a aussi été l’occasion pour la BNI Madagascar de démontrer ses appuis aux initiatives économiques et commerciales. En effet, elle s’est associée aux organisateurs pour faire de cet événement, une plateforme d’échanges techniques et commerciaux, tout en donnant de la visibilité aux produits et services, entre opérateurs et producteurs de la Région Boeny.

Pour affirmer son désir d’accompagner les opérateurs de la région, BNI Madagascar a tenu, samedi à la Chambre de Commerce et d’Industrie de Mahajanga, une conférence sur le thème « Les solutions innovantes de la BNI MADAGASCAR au profit des acteurs économiques ». Des milliers de visiteurs ont, par ailleurs, pu s’enquérir des différents offres et services disponibles sur le stand occupé par une équipe commerciale dynamique. Lors de cette foire régionale, Alexandre MEY, le Directeur général de BNI MADAGASCAR et M. Mansour Eustratiou, Président de Chambre de commerce et d’industrie de Mahajanga ont signé une convention de partenariat. Ce partenariat permettra à la Plateforme intégrée de développement des PME de BNI MADAGASCAR, sous la responsabilité de Madame Hanta Rakotovao, d’apporter un appui technique et financier aux PME sur les activités convenues en fonction des ressources disponibles auprès des Partenaires techniques et financiers. Il répond d’ailleurs à l’impératif de développer l’insertion des jeunes à travers la promotion de l’entreprenariat et de contribuer à formaliser le secteur informel.

R.Edmond.

Midi Madagasikara0 partages

Pancrace Analamanga : Le championnat régional aura lieu le 29 septembre

Après la compétition internationale « Mazana 110 » à Antsirabe, il y a deux semaines, la ligue Analamanga du pancrace organisera le championnat régional. Le championnat se déroulera le 29 septembre prochain au Gymnase couvert Besarety. Selon les explications du président Mely Zafindranaivo, cette première compétition depuis qu’il est aux commandes, pourrait rassembler quinze clubs d’Analamanga. « Plus de trente combats des classes A et B seront programmés, et les inscriptions seront encore ouverte jusqu’au 21 septembre. Tous les combattants devront passer par ce sommet régional. Seuls les champions de chaque catégorie représenteront Analamanga au championnat de Madagascar, prévu au mois de décembre », a-t-il expliqué. Une réunion d’information de la commission malgache de pancrace avec ses clubs affiliés s’est tenue ce week-end à Betongolo.

Manjato Razafy

Midi Madagasikara0 partages

JUDO – Championnats de Madagascar cadets et Juniors : JSM et CCS dominent les débats

Le gymnase couvert Soavita était en surchauffe samedi dernier, à l’occasion des championnats de Madagascar junior et cadet de judo. Une bonne préparation avant le tournoi de Capricorne, la dernière compétition pour cette saison.

Des centaines de judokas issus des quinze ligues ont assisté aux championnats de Madagascar du combat individuel, samedi dernier, à Toamasina. Les athlètes du club Capricorne School de Toliara (CCS) ont récolté neuf médailles dont cinq en or, trois en argent et une de bronze. Ses judokas ont gagné trois titres chez les cadets, en l’occurrence avec Emile Hugues, qui a pris le dessus sur Patrick Rakotomanga (ASC) des -50 kg et Aimé Désiré Randriamahaleo qui a pu mettre la pression sur Adolphe Rakotoarivony (JJT) pour les -55kg. François Ronaldino, de la catégorie -60kg a complété le lot des médailles. Il a éliminé son collègue Ludor Randrianasolo en finale. La quatrième médaille d’or de CCS a été arrachée par Modestine Razafindrambelo, chez les cadettes de -52kg. Elle a écarté Sarobidy Andriamaharo de JSM en finale. Le judo club Saint-Michel est à la deuxième place en arrachant quatre médailles d’or, trois d’argent et une de bronze. Philippe Ramahefarison et Mialy Rakotovelo s’offrent les métaux précieux pour les juniors en -66kg et en -73kg. Lucas Rasoanaivo, de son côté a gagné le titre des cadets de -66kg. Seheno Ihariminonjatovo, l’unique fille de JSM a complété les podiums chez les cadettes de -57 kg. Le club d’ESC n’a pas démérité. Il termine à la troisième place, grâce à Ismaël Rakotonirina chez les Juniors de -60kg, et Ifaliana Andriamifehy chez les filles -52kg.

C’était la troisième grande compétition nationale organisée par la Fédération malgache de judo, après la coupe de Madagascar, et les championnats nationaux des seniors. Le dernier sommet sera le tournoi du Capricorne au mois d’octobre, qui clôturera officiellement la saison.

Manjato Razafy

Midi Madagasikara0 partages

Fahatongavan’ny « Papa François » : Ireo fandaminana sy zavatra tsy azo atao

Matotra tanteraka ny paik’ady rehetra entin’ireo mpitandro filaminana handaminana ireo olona marobe ho tonga hitsena ny Papa Ray masina, ny zoma ho avy izao. Nisy mihitsy aza moa ny fanantontosana fanazaran-tena manokana natao hiatrehana izany. Manomboka tany amin’ny seranam-piaramanidina Ivato, làlana rehetra holalovany hatreny amin’ny Nocianture Ivandry, ny eo amin’ilay toerana manokana hanatanterahana ny Sorona masina lehibe, ary ireo toerana maro hotsidihany. Tao anatin’izany ihany koa, dia nisy ireo fepetra sy fandaminana maromaro nolazaina ho an’ny besinimaro amin’io fotoana io. Araka ny fanazavana azo avy amin’ny zandarimariam-pirenena  « ny 06 septambra 2019 dia tsy azo atao ny mametraka fiara eny amin’ny lalam-baovao na iza na iza. Manomboka amin’ny 12 ora antoandro dia ho tapaka tanteraka ny làlana, ary tsy misy mahazo mandeha ny fiara, na ny môtô na ny sarety. Ary efa misy ny Didy navoakan’ny Prefektioran’Antananarivo mahakasika izany. Faharoa, efa misy ny lamina napetraka hitandroana ny fandriampahalemana hoan’ireo mpino maro be ; izay eny an-dàlana hizotra ho eny Soamandrakizay, ary misy fiara tsy mataho-dàlana fanampiny maromaro homanin’ny Ministeran’ny Foloalindahy hanao « patrouille » eran’ny tanàna amin’ireo fotoana ireo. Ary farany, efa samy mahafantatra ny toerana hidirany sy tokony hisy azy ny mpino katolika tsirairay avy, araka ny lamina anatiny izay nataon’izy ireo. Mikasika ny firavana dia efa misy paik’ady nomanina handaminana izany mba tsy hisian’ny fifanosehana sy ny loza mety hitranga rehefa tapitra ny lamesa ka handeha hirava hody ireo mpino, nanao fanentanana mahakasika izany komandin’ny Zandarimariam-pirenena mba hampizotra izany am-pilaminana ». Manampy izay, nanentana sy niangavy ny Kaomandin’ny zandarimarim-pirenana, mba « ho aorian’ny amin’ny 07 ora sy sasany hariva ireo fiara mitatitra ireo mpino katolika avy amin’ny faritra sy toerana ivelan’Antananarivo vao hiditra eto Antananarivo amin’io 06 septambra io, satria dia ho maro be ireo fiara hivezivezy eto ». Ny hirarian’ny rehetra moa, dia mba hizotra amin’ny antsakany sy andavany avokoa ny lamina efa napetraka rehetra ary tsy hisy hanao tandrevaka ny andraikitra manandrify azy, na ny eo anivon’ny tompon’andraikitra izay na ho an’ireo vahoaka an’alin-kisa maromaro ho tonga amin’io fotoana io.

m.L

Midi Madagasikara0 partages

Moramanga : Nampatsiahy sy nampahafantatra ireo sampan-draharaha ny Bianco

Hefarana no tato anatin’ ny distrikan’ i Moramanga ny sampana fanabeazana sy fisorohana eo anivon’ ny Bianco Toamasina,ny 27 ka hatramin’ ny 30 aogositra 2019. Voakasiky ny fihaonana ny teo anivon’ny sampan-draharaham- pampianarana, ireo  misahana ny fahasalamam-bahoaka, ny misahana ny fananan- tany, ny Jirama, ny mpanao fizaha ara-teknika momba ny fiara ary ny kaominina ambonivohitra Moramanga sy kaominina ambanivohitra Ambohibary. Ny fanamafisana ny fahaiza-manaon’ ireo tompon’ andraikitra voakasika no natao, satria efa fantatra araky ny lalàna izay milaza fa tsy maintsy misy rafitra miady amin’ ny kolikoly eo amin’ ny sehatry ny asam- panjakana. Nanentana ireo fiarahamonim-pirenena ny amin’ ny fandraisana amin’ ny ady amin’ ny kolikoly eo amin’ ny fanabeazana ny olom-pirenena mba handà sy tsy handefitra. Tsy vitsy ireo fikambanana no mbola liana amin’ ny fihaonana amin’ ireto tompon’ andraikitra namita ny asany teto Moramanga ireto.

Cathy

Midi Madagasikara0 partages

Il est temps de : calmer le jeu

La tension qui est montée d’un cran, ce week-end, n’est pas encore retombée. La convocation par le service chargé de la cybercriminalité de la police de nos consœurs Nadia Raonimanalina et Arphine, ainsi que le placement en garde à vue d’un journaliste de 24 h Mada et du directeur en charge des infrastructures de la commune ont surpris le monde de la presse. L’affaire, si on peut l’appeler ainsi, concerne le survol du stade de Mahamasina par des hélicoptères de l’armée et qui a été rapportée par les médias. Il est peut-être nécessaire de calmer le début de polémique qui est en train de naître et qui ne profitera à personne.

Il est temps de : calmer le jeu

Le communiqué du ministère de la Défense, vendredi soir, a peut-être été mis en ligne un peu tard. Il a précisé que ce survol d’hélicoptères du stade de Mahamasina entrait dans le cadre des exercices de sécurisation des différents sites de la Capitale à l’occasion de la visite du Pape. Les médias avaient déjà publié les photos des aéronefs et chaque organe de presse avait commenté l’information. On aurait pu en rester là, mais cette convocation de journalistes et du directeur des infrastructures de la commune, suivie du placement en garde à vue de deux d’entre eux a jeté un certain froid. On ne peut pas s’empêcher de penser à une manœuvre d’intimidation. Les relations entre le pouvoir central et la commune urbaine d’Antanarivo ne sont pas très cordiales et les frictions entre les deux parties ne font que commencer. Il y a bien évidemment les élections municipales en perspective. Les passe d’armes entre les deux camps débutent à peine, mais il est nécessaire que ce soit un débat digne de ce nom. Il est primordial de le ramener à un certain niveau. Il est plus que temps d’apaiser une polémique qui n’a pas sa raison d’être.

Patrice RABE

Midi Madagasikara0 partages

Pavillon de l’Emyrne :Les œuvres de Chan y séjournent jusqu’en octobre

Le Pavillon de l’Emyrne à Isoraka reçoit, à partir de ce 04 septembre, une exposition du grand peintre Chan. Une vingtaine d’œuvres y seront exposées, soigneusement sélectionnées par la galeriste Nirina Seurin, de la galerie Les Goyaviers, qui organise d’ailleurs cet événement.

C’est dans un endroit calme, au centre de la ville d’Antananarivo, à Isoraka, au Pavillon de l’Emyrne, que la Galerie Les Goyaviers expose les œuvres de l’artiste peintre Chan. Une bonne vingtaine de toiles qui rappellent la beauté des couleurs de ce pays, tout droit inspirées du quotidien de la population, paysanne… ou non. Chan, grand peintre sino-malgache, est bien âgé, mais ses œuvres intemporelles semblent ne prendre aucune ride. Du figuratif comme de l’abstrait, des couleurs et des lumières, tout prend sa place dans cet orchestre de décoration authentique pensé par les maîtres des lieux. Nirina Seurin, la galeriste, a choisi cet endroit pour cette singularité. La bâtisse, un joyau de l’Imerina, est une construction d’architecture ancienne, qui date de 1926. Elle a longtemps été une propriété privée avant de devenir une école privée, puis une résidence hôtelière depuis 2006. Tout dans les détails pour garder, voire sauvegarder ce patrimoine, à en croire les meubles, la déco et certains matériaux de l’hôtel.

Lieu d’expression

Ainsi, à partir du 04 septembre et jusqu’en octobre, les œuvres de Chan sont en vente-exposition au Pavillon de l’Emyrne. Cette démarche peu ordinaire est louable, car accrochés dans le salon commun, dans la salle des petits déjeuners, dans la cour et un peu partout dans l’hôtel, les tableaux y trouvent bien leurs places. Une scénographie qui pourrait bien inspirer les futurs acquéreurs sur comment et où accrocher le tableau une fois chez eux. Car c’est là aussi la magie de cette expo, celle de dissimuler naturellement les œuvres dans le quotidien d’une déco de maison. Les œuvres artistiques font partie de l’everyday life d’une personne qui l’aide à trouver une paix et sérénité intérieure. Pour les propriétaires des lieux, cette démarche entre dans le cadre de leur soutien aux artistes en leur offrant un lieu d’expression, car outre la peinture, ils ont déjà programmé un récital d’opéra, du jazz ainsi qu’un concert de valiha. Et ils ne s’arrêteront pas là!

Anjara Rasoanaivo

Midi Madagasikara0 partages

Pétanque : Le Club Bouliste de Tananarive fait peau neuve !

Le nouveau président du CBT, Hery Rasolonirina (à droite) avec son conseiller Jean Marc.

Le Club Bouliste de Tananarive est en train de répartir sur un bon pied. Le club a subi une véritable métamorphose côté cour comme côté jardin depuis l’arrivée de Hery Rasolonirina aux commandes.

Un président qui ambitionne de redorer le blason quelque peu terni de ce qui était un des meilleurs clubs malgaches.

En deux semaines, le CBT a opéré plusieurs changements non seulement à la direction du club où le président Hery Rasolonirina s’est entouré d’une sacrée équipe mais également en dehors avec des boulodromes flambant neufs et bien évidemment aux normes internationales. Une touche comme savait le faire la famille du regretté président du club des années 80 et de la FMP, Bruno Ravoaja, puisque les travaux ont été confiés à un de ses neveux, Jean Marc.

Tous les titres. Les élections pour un nouveau comité ont permis de rassembler tous les gens de bonne volonté autour des objectifs du CBT. Un comité de sages, en quelque sorte, chargé de redonner vie à ce club. « Le pari est de retrouver dans le meilleur délai un CBT présent sur tous les fronts en raflant tous les titres possibles et imaginables », confie d’ailleurs Hery Rasolonirina.

Un travail de longue haleine qui passe, et il le confirme, par la mise en place d’une école de pétanque dans l’enceinte même du CBT à Mahamasina, grâce à cette franche collaboration avec la Commune Urbaine d’Antananarivo à qui il tenait à renouveler ses chaleureux remerciements.

Jouer avec le feu. En attendant, le nouveau staff a pour mission de convaincre tous les anciens du club à revenir. Un premier pari en somme mais qui va, en attendant l’arrivée de la relève, permettre au CBT de renouer avec le succès.

A moins que ce ne soit déjà fait car le premier Open organisé durant le week-end par le CBT a déjà battu un record avec 88 triplettes masculines contre 24 doublettes féminines.

Un sacré record au moment où la pétanque est encore incertaine en raison des agissements de certaines personnes qui ne savent pas faire la différence entre ce qui est légal au niveau de la fédération internationale et ce qui ne l’est pas.

Au bout et à force de jouer avec le feu, on finira par se faire brûler en étant forfait aux compétitions africaines et surtout mondiales. C’est tout aussi simple que cela.

Clément RABARY

Midi Madagasikara0 partages

Analanjirofo : Hamokatra horonantsary ho fahatsiarovana ny tarika Miarema

Tenin-tsary : Ny mpikamban’ny tarika, miaraka amin’ny talem-paritra.

Isan’ireo tarika nanana ny lazany teto amintsika ny tarika “Miarema” avy ao Analajirofo, satria saika tao avokoa no nivoaka ireo kalaza tamin’ny mozika Kaiamba Toamasina tamin’izany, ny Taona 70. Isan’reny ny tarika Dede Fenerivo, ny tarika Jean Freddy, ireo naman’izy ireo kosa mbola eo raha nodimandry ny taona 2001 i Jean Freddy ary ny taona 2017 i Dede Fenerivo. Vokatry ny famelomana ny vakoka ao amin’ny faritra Alanjirofo, dia nanapa-kevitra niaraka tamin’ireo mpiara-miasa sy namany ny talem-paritry ny serasera sy ny kolontsaina any an-toerana hamokatra horonantsary mikasika azy ireo, ho fahatsiarovana sy vakoka ho an’ny taranaka aty aoriana; izay tsy mahalala ny tantara. Amin’izao fanomanana ny horonantsary izay, dia fantatra fa dimy amin’ireo nanangana ny tarika Miarema no mbola velona, ireto avy ireo: i Senta Denis – i Masako –  Rajao Simon – i Meta – ary i Dodo. Ankoatra izany dia ho hita amin’ny tamba-jotran-tserasera samihafa sy fahitavalitra isan-karazany ity fanadihadiana ity, amin’ny fotoana hivoahany. Milaza ny vonona hiverina hiaka-tsehatra ireto Miarema ireto, na efa tsy ampy roa aza ny mpitendry sy ny mpihira ao aminy, aorian’ny fivoahan’ny horonantsary mikasika ny fiainan’izy ireo tany aloha.

Malala Didier