Les actualités Malgaches du Mardi 02 Avril 2019

Modifier la date
Midi Madagasikara45 partages

Alliance pour l’industrialisation : Rivo Rakotondrasanjy, nouveau président

« L’Etat doit faire de l’industrialisation sa priorité, étant donné que cela constitue une condition principale pour le développement du pays ». Tel est le leitmotiv de l’Alliance pour l’Industrialisation Durable de Madagascar. « Nous avons mis en place un baromètre de l’industrialisation de Madagascar, à l’aide de l’expertise des économistes du CREM pour mesurer le progrès vers l’industrialisation durable notamment à travers des données chiffrées périodiques de la situation du secteur industrie. La 3e édition sera publiée en mai. Cela servira d’un instrument de lobbying auprès des autorités et de l’opinion publique », a soulevé Rivo Rakotondrasanjy, le nouveau président de l’Alliance, succédant à Fredy Rajaonera.

Plus de transparence. Comme priorité, il revendique la mise en application effective de la loi sur le développement industriel. Interrogé sur le projet de mise en place d’un parc industriel à Moramanga, « nous demandons plus de transparence sur les accords conclus et les mesures prises pour les bénéficiaires », a-t-il enchaîné. Par ailleurs, l’Alliance réclame que les matières premières locales ne doivent pas être exportées d’une manière brute en vue de créer plus de valeur ajoutée, et que les importations doivent être réglementées pour éviter la pénalisation des industries locales. Notons que l’Alliance a été créée en décembre 2017 avec l’appui de la Fondation Friedrich Ebert. Elle rassemble le Syndicat des Industries de Madagascar, le FIVMPAMA, la Confédération des Travailleurs de Madagascar, la Solidarité Syndicale de Madagascar et le CREM.

Navalona R.

Midi Madagasikara31 partages

I S T A Ambositra : La dissension persiste entre le personnel et le DG

Malgré la visite récente d’une délégation du ministère de l’Enseignement supérieur auprès de l’Institut Supérieur de Technologie d’Ambositra (ISTA), la situation est loin d’être réglée entre le personnel de cet institut et son directeur général. La dissension persiste du moins que l’on peut constater sur place auprès du personnel qui demande la destitution du DG sans autres préalables.

Pour rappel, le personnel a entamé une grève il y a de cela quelques mois, pour demander le départ du directeur général à la tête de l’ISTA depuis neuf  ans. Après le départ de la mission du ministère de l’Enseignement supérieur, le personnel a décidé de suspendre la grève dans l’attente qu’une solution soit apportée dans le remplacement du  DG . Le personnel qualifie le   DG de manque de leadership et de mauvaise gestion. Ces manifestants de citer entre autres, le retard des paiements des salaires, le non reversement des cotisations de retraite. Plus encore, le personnel affirme haut et fort que , depuis le fonctionnement de l’ISTA, il y a de cela près de dix ans, aucun enseignant chercheur permanent auprès de cet institut n’a  joui des heures complémentaires sans   que le DG daigne donner une version de son refus catégorique et généralisé. Une situation qui prouve bien que le côté humain et la motivation du personnel ne figurent en aucun cas dans les préoccupations de ce haut responsable de l’ISTA.

Intérêt général

La dissension persiste entre le personnel et le DG. Un contexte qui n’est pas sans craindre à d’autres manifestations plus accentuées du personnel dans les jours, les semaines et les mois qui viennent, et  de craindre que la situation s’empire. Il est donc temps pour le gouvernement en place de prendre ses responsabilités au nom de l’intérêt général de la Nation.

Des décisions exemplaires ont été prises  avec célérité par le gouvernement en place dans des situations complexes ces derniers temps à l’encontre des hauts fonctionnaires défaillants. Des mesures exemplaires qui ont été fortement saluées par les observateurs dans le respect strict de la bonne gouvernance et d’un état  crédible.

Anastase

Midi Madagasikara2 partages

Bajaj : Une chaîne de montage à Madagascar

La production de véhicules commence à gagner du terrain à Madagascar. Grace à la collaboration entre GMM (Global Motors Madgascar) et Bajaj Inde, une chaîne de montage de Bajaj installée à Madagascar, en rapport avec un projet du Gouvernement actuel, a été inaugurée le 31 mars dernier. En effet, GMM basée à Anosivavaka a été choisi pour être le distributeur officiel de Bajaj dans toute l’île, selon son PDG Andry Eric Ramiandrasoa. Du côté de Bajaj Inde, son vice-président est également de passage dans le pays et a assisté à l’événement de dimanche dernier. D’après ses initiateurs, ce projet nourri par le patriotisme économique contribue à la création de travail pour la main d’œuvre locale, car la chaîne prévoit de produire en moyenne 20 Bajaj par semaine. L’objectif selon eux, est de proposer une solution permettant de réduire le coût de transports et d’améliorer  la fluitdité de la circulation dans la Grande-ile.

Antsa R.

Midi Madagasikara2 partages

Pétanque- Championnat de Madagascar : Le feu couve entre les ligues et la fédération !

Le bras de fer est engagé entre certaines ligues qui ont fait appel au boycott du championnat de Madagascar en triplettes masculines du week-end et une FMP qui tenait à tout organiser contre vents et marées.

Le championnat de Madagascar en triplettes masculines a finalement pu se tenir durant le week-end au terrain de l’Académie Nationale des Sports à Ampefiloha dans un climat vraiment malsain.

L’appel au boycott des ligues a été suivi partiellement par certaines ligues dont celle d’Atsinanana, d’Itasy, d’Ihorombe et du Vakinankaratra.

Un deal de dernière minute. Dans la matinée du samedi, cet appel a été massivement suivi avec seulement 20 équipes inscrites mais la volte-face de deux clubs de Tana en l’occurrence le Zanzibar et le PAC, a pu renverser la tendance lors du coup d’envoi de l’après-midi.

Un deal de dernière minute où on parlait surtout de la candidature du président de Pétanque Ampitatafika Club à la présidence de la fédération lorsque la Fédération internationale déciderait de suspendre le président Béryl Razafindrainiony lors du Congrès à Almeria.

Un forcing marqué par des irrégularités notamment sur l’inexistence des licences sportives alors que la fédération,  ou ce qu’il en reste, a tout de même fait payer les droits aux joueurs.

Pour un arbitrage du MJS. L’autre camp a alors engagé un huissier pour tirer tout cela au clair mais la réponse de deux hauts responsables et membres de la FMP était évasive pour dire qu’ils n’ont  pas de réponse et qu’ils n’ont pas envie d’y répondre.

C’est dire que rien ne va plus entre la FMP et les ligues régionales. Ces dernières estiment qu’il n’y a pas de raison à tenir coûte que coûte le championnat de Madagascar car il faut attendre le verdict du conseil de discipline de la Fédération internationale qui va se tenir le 1er mai en Espagne.

Le bras de fer ne s’arrête pas là car la FMP va aussi attaquer ces ligues en justice. Pour quel motif ? Cela reste à voir même si tout le monde s’accorde à dire qu’un arbitrage du ministère des Sports est plus que nécessaire pour sauver la seule discipline capable de nous ramener plusieurs titres de champion du monde .

Clément RABARY

Midi Madagasikara1 partages

Entrepreneuriat vert des jeunes : Randriamanjaka Tahiry, vainqueur du concours « Connect2earth » du WWF

(Crédit photo WWF ): Les cinq finalistes du concours « Connect2Earth », dont le gagnant, Tahiry Randriamanjaka (extr. dr.)

A l’issue de la « Grande marche pour les forêts » du samedi 30 mars dernier, la finale du concours « Connect2earth » organisé par le WWF a eu lieu au sein de l’Hôtel de Ville Analakely.

Valeurs socio-environnementales. Cinq jeunes entrepreneurs dans les entreprises ayant créé des valeurs à forte portée socio-environnementale ont été retenus pour finalistes parmi des centaines de participants. Le concours a pris la forme d’un pitch, c’est-à-dire que les candidats devaient mettre à l’œuvre leurs capacités oratoires pour mettre en valeur leur leadership, leur qualité managériale et convaincre le public de la pertinence de leur projet/démarche économique et socio-environnementale, en adéquation avec le thème général du concours qui est de répondre efficacement aux défis de protection de l’environnement (notamment de la forêt, entre autres) en créant une plus value sociale et économique. A l’issue de la présentation des cinq pitchs, dont la présentation a débuté vers 13h, Tahiry Randriamanjaka a été élu comme vainqueur par le jury. Il est donc devenu depuis samedi, l’Ambassadeur du WWF.

Rappel. Pour rappel, la « Grande marche pour les forêts » de samedi dernier était un mouvement global dans tout Madagascar, près de 8000 personnes y ont participé selon des données du WWF. L’objectif principal de la marche consiste entre autres, à mobiliser le plus grand nombre, politiques, opérateurs économiques, comme particuliers en faveur de la protection de l’environnement, et notamment, de la forêt qui joue un rôle principal dans l’adaptation aux effets du changement climatique, ou à leur mitigation. Cependant, d’un individu à l’autre, les motivations peuvent sensiblement varier. Ici, par exemple, celles de Jay Ralitera, jeune éco-féministe malgache et co-fondatrice et président du « Réseau climat Océan indien » (RCOI) qui a elle aussi, participé à la marche : « Pour moi participer et organiser cette marche avec le collectif Namako ny Tany, c’est une occasion de montrer aux gens autour de nous, qu’on est là et mobilisé. C’est également le moment pour se retrouver avec toutes les associations et les bénévoles qui agissent au quotidien. Ce type d’évènement rebooste énormément notre énergie et nourrit nos cœurs de militants. Il nous permet aussi d’impliquer de plus en plus de personnes face à l’urgence environnementale que nous avons ici à Madagascar, et cela nous apprend à travailler ensemble ».

Luz Razafimbelo

Midi Madagasikara1 partages

Baolai : Super promotion à la Foire Asia Enjoy Madagascar

Toutes le références de téléviseurs Baolai sont disponibles à la Foire Asia Enjoy Madagascar avec des prix promotionnels

L’événement à ne  pas rater de cette semaine, c’est probablement la Foire Internationale Asia Enjoy Madagascar qui se tient au parc des expos Forello Tanjombato, et qui ne prendra fin que dimanche prochain.

Présence très remarquée de Baolai à la Foire Asia Enjoy Madagascar. Sponsor officiel de l’événement, le spécialiste des produits chinois haut de gamme occupe à lui tout seul un stand de 108 m². Un régal pour les visiteurs qui peuvent y trouver tous les produits de Baolai. « On a ici toutes les références de nos produits en magasin », précise Ren Yujie Directeur Général de Baolai.

Bijou technologique.

A commencer bien évidemment par les téléviseurs des trois grandes marques représentées exclusivement par Baolai : Changhong, Hisense et  Skyworth. Mais le produit phare, le top des tops c’est probablement la TV Laser Hisense 100 pouces.  Un bijou technologique récemment sorti par Hisense avec son écran 100 pouces, et muni de toutes les fonctions comme l’image 4 K, l’entrée HDMI, youtube… Mais il y a également, les autres produits de qualité proposés par Baolai comme les réfrigérateurs, les congélateurs, les machines à laver, les fours micro-ondes, les synthétiseurs, les Subwoffers, les convertisseurs, les panneaux solaires, les batteries solaires… « Ce sont tous des produits de qualité, et munis pour la plupart de garantie  et de services après-vente » selon toujours le DG de Baolai.

Remises exceptionnelles.

Mais la plus  grande nouvelle pour les visiteurs de la foire Asia Enjoy Madagascar c’est probablement la super promotion que leur a préparée Baolai. Comme son nom l’indique,  cette foire est également destinée à faire la promotion des produits en provenance d’Asie. Et Baolai est justement une des entreprises qui vendent des produits chinois de qualité. « C’est dans cette idée de promotion des produits chinois de qualité que nous pratiquons d’importantes remises sur  toutes les marchandises exposées à la Foire Asia Enjoy Madagascar », précise Ren Yujie.  Des remises exceptionnelles sont mêmes proposées pendant certains jours de la foire. Par ailleurs, tous les visiteurs qui prennent un flyer au stand de Baolai peuvent bénéficier d’une remise s’ils viennent dans n’importe quel magasin Baolai. Et ce, sur une période qui court du 1er au 30 avril. A noter que la Foire Asia Enjoy Madagascar se poursuit actuellement au Parc des Expos Forello et ne prendra fin que dimanche prochain. Un événement à ne pas rater.

R.Edmond.

Midi Madagasikara1 partages

Législatives : Précampagne autorisée, campagne avant l’heure sanctionnée

Nous revoilà dans les préparatifs des élections législatives du 27 mai et presque la majorité des candidats font un clin d’œil à l’endroit des électeurs grâce à diverses gesticulations ou activités (c’est selon) de tous genres. Mais une fois de plus, sommes-nous confrontés aux problèmes relatifs à la campagne électorale, à la précampagne et à la campagne avant l’heure – générés par l’imprécision de la loi sur le régime général des élections et des référendums. La Ceni (Commission Electorale Nationale Indépendante), par le biais de son vice-président Thierry Rakotonarivo, précise dans une vidéo sur la page Facebook de la commission que « la campagne électorale pour les législatives commence officiellement le 6 Mai prochain à six heures du matin et se termine le 25 Mai à minuit. Il est donc, interdit de faire campagne avant et après ces dates ». Une consigne que « tout le monde » connaît mais que « tout le monde » ne suit pas car chacun se cache derrière la « précampagne », qui relève toujours du vide juridique, et dont le recours n’est  pas sanctionné.

Perception. La précampagne n’est pas mauvaise en soi, mais encore faut-il la cadrer juridiquement pour éviter les différentes interprétations en faveur ou en défaveur de tel ou tel candidat ou parti. Dans ladite vidéo, Thierry Rakotonarivo donne sa perception de la précampagne. Il s’agit d’après lui, « de toutes les activités avant l’ouverture officielle de la campagne électorale, dont la finalité est de faire connaître publiquement qu’un tel est candidat à une élection. Durant cette période, il peut organiser des meetings, animer la vie publique en distribuant des t-shirts, recourir aux affichages, faire des déclarations publiques de candidature, effectuer des interventions médiatiques, publier son numéro, former son comité de soutien, décrire les points saillants de son programme. Mais ce qu’il ne peut pas faire, c’est de dire « votez pour moi » ou « votez contre un candidat », explique-t-il.

Aina Bovel

Midi Madagasikara1 partages

Vers un nouveau bras de fer entre INJET et la CUA

L’histoire de panneaux continue entre la CUA et INJET

Enlèvement de panneaux publicitaires. 10 ans après le début de la saga entre la CUA et INJET à Antanimena, la Saison 3 qui a pour cadre Alarobia, vient de sortir.

La Commune Urbaine d’Antananarivo (CUA) par le biais de la Direction de l’Urbanisme a donné « 24 heures » à INJET pour enlever ses panneaux publicitaires érigés du côté d’un grand hôtel en chantier du côté d’Alarobia. Et ce, en avançant comme motif, l’aménagement et l’embellissement des lieux. « Film efa nandeha ». Littéralement, c’est du déjà vu, pourrait-on dire car ce n’est pas la première fois que la société appartenant à Andry Rajoelina a des problèmes avec la CUA.

Antanimena. C’est la Saison 3 d’une saga qui avait commencé en juin 2004 lorsque la mairie de la capitale, à travers la Direction des Affaires Economiques (DAE), avait sommé INJET d’enlever ses deux panneaux Trivision implantés près du rond point d’Antanimena, alors que la société avait bel et bien obtenu le 25 mai de la même année, l’autorisation de la CUA pour l’installation des supports publicitaires nouvelle génération. Donnant alors une …image de modernité à l’endroit où se dressait un immeuble vétuste. Les employés de la société de publicité, devaient vainement effectuer un sit-in sur les lieux pour dénoncer ce que leur PDG considérait à l’époque comme « un obstacle » contre le projet d’un jeune entrepreneur.

Marché. Les tribulations d’INJET et de son PDG ont continué puisque l’on prêtait à la fille unique de Marc Ravalomanana, l’intention de s’accaparer le marché des panneaux publicitaires. D’où sans doute le refus de la CUA – contrôlée par les hommes du Président – de délivrer des autorisations aux panneaux publicitaires d’INJET et/ou de les déclarer non conformes. Toutes ces tracasseries étaient certainement pour quelque chose dans la décision du propriétaire d’INJET de se porter candidat à la mairie de Tana sous les couleurs d’Andry TGV qui distança largement le poulain du TIM, en obtenant plus de 65% des suffrages des électeurs de la capitale.

Image. Tout cela avait terni l’image de « Marc » du président de la République avec la suite qu’on connaît en 2009. 10 ans après, à la veille des législatives, la CUA remet ça avec la mairesse Lalao Ravalomanana et son conseiller spécial de mari. Ceci expliquant peut-être cela. La question qui se pose est de savoir si l’on s’achemine vers un nouveau bras de fer entre la CUA dirigée par les époux Ravalomanana et INJET qui reste et demeure la propriété des Rajoelina, même si le nouveau locataire d’Iavoloha ne dirige plus la société pour éviter de mélanger ses intérêts privés avec les affaires de l’Etat afin de garder son « image » de Président de la République. A l’instar d’INJET qui exclut tout trafic d’influence dans ce nouveau feuilleton l’opposant à la CUA. On croit savoir que la société va enlever et déplacer ses supports publicitaires afin de préserver son image ainsi que celle de ses clients, mais aussi et surtout pour s’abstenir de tomber dans le panneau de la CUA.

R. O

Midi Madagasikara1 partages

Filière poulet : Chantecler le poulet 100% vita malagasy change de logo

Présentation du nouveau logo Chantecler par Violaine Hrebicek-Harel, Responsable marketing du groupe Panagora

Les habitués de la grande distribution assimilent très souvent les poulets Chantecler à des produits importés. En fait, il s’agit d’un poulet 100% vita malagasy dont la qualité dépasse largement celle des poulets importés de n’importe quelle marque puisque Chantecler a été lancée à Madagascar depuis 2015.  « Depuis ces quelques années, la marque s’est peu à peu formée un nom et a réussi à conquérir les assiettes de nombreuses familles », Violaine Hrebicek-Harel, Responsable marketing du groupe Panagora, qui s’occupe de la marque Chantecler  à Madagascar. En effet, « le poulet Chantecler est réputé être sain et savoureux avec une chair tendre et goûteuse qui se marie avec tout type de plat : grillade, frit, panné, sauté, mijoté. Il est sans hormones et sans antibiotiques afin d’assurer la sécurité alimentaire du consommateur, il est nourri aux céréales par des éleveurs, fermiers malgaches partenaires de Chantecler. Par ailleurs, la gamme de produits qu’offre Chantecler  est large : en frais comme en congelé, du poulet entier, des découpes de poulet, ailes, cuisses, pilons, filets, des abats ainsi qu’une gamme de poulet fumé… »

Même si elle ne détient encore qu’environ 5% du marché du poulet à Madagascar, la marque Chantecler  s’installe de plus en plus dans l’habitude culinaire des foyers malgaches. Et pour se rapprocher de plus en plus des consommateurs, la marque a décidé de procéder à un rebranding.  « Aujourd’hui, Chantecler se pare d’une nouvelle robe : le logo a été rafraîchi et modernisé, les couleurs ont été revues et les formes ont également été adoucies » déclare sur ce point,  Naomy Ratsimiseta, chargée de la communication de Chantecler. A noter que l’exploitant de  la marque Chantecler à Madagascar fait partie du groupe mauricien Eclosia qui est également opérationnel dans le secteur avicole malgache.

R.Edmond.

Madaplus.info0 partages

Madagascar : Gangstabab candidat pour la Mairie d’Antananarivo

Après la vague d’artiste qui se présent pour les législatives, un autre artiste, Rakotoarisoa Faniry Alban, est sur le starting block pour les communales. Rappelons-le, en décembre 2017, Rakotoarisoa Faniry Alban, plus connu sous le nom de Gangstabab, a annoncé sa candidature pour les communales 2019. L’artiste, plus renommé chez les jeunes, est également le leader du parti APM ou Antoko Politika Madio. Cette candidature a surpris les abonnés de la politique étant donné qu’à cette époque, la tendance est d’annoncer la candidature pour les présidentielles 2018.
Il a confirmé cette candidature la semaine dernière. Il faut dire que Gangstabab a bien sa stratégie à lui pour un citoyen voulant une politique transparente pour l’État et loin des politiciens véreux. Pour lui, une innovation s’impose dans le paysage politique de Madagascar.
Tia Tanindranaza0 partages

FanatontoloanaMahazo tombony be i Sina

Tsy azo ihodivirana ny fidirana amin’ny fanatontoloana amin’izao fotoana izao. Matetika sady hita soritra anefa fa ny firenena tena matanjaka no misitraka ny tombony ary saika matiantoka hatrany ny firenena mahantra tahaka an’i Madagasikara.

 

 Raha i Sina izao ohatra dia niteraka fampandrosoana ary nampiainga be ny toekareny ny fanatontoloana. Amin’izao dia afaka mametraka orinasa iray any amin’ny firenena hafa tahaka ny any Frantsa izy ary misy mihitsy ny marika hoe vita frantsa kanefa ny famokarana dia natao tany aminy (délocalisation des Entreprises Etrangères) satria mora ny manao zavatra any Sina. Miteraka fihenan’ny asa any Frantsa izany ary lasa mahatonga sary ratsy amin’ny fahaiza-manao (qualification personelle). Mahatsara ny tsenan’ny sinoa ny fananana olona maro afaka mamokatra amin’ny karama araka ny tokony ho izy. Izy ihany koa amin’izao no mpamatsy ny akora fototra any amin’ireo orinasa any amin’ny firenena tandrefana. Izany no antony mampiakatra ny vola miditra amin’ny isam-batan’olona any an-toeyana ary saika manerana ny aziatika mihitsy ka mahatonga ny fiakaran’ireo olona maro lasa manankarena. Mifanohitra amin’izay, tsy mivoatra mihitsy amin’izao ny karama any amin’ny firenena tandrefana noho ny fisondrotam-bidim-piainana tsy voafehy miampy ny hetra ambony alain’ny fanjakana, hany ka saika miha mahantra ny olona ka lasa maro ny mivarina manana faripiainana antonony loatra (classe moyenne). Nahatsara toerana be an’i Sina ihany koa ny krizy ara-bola nisy tamin’ny taona 2008 izay nisy fiantraikany ratsy ara-toekarena tahaka ny tany Amerika sy Eoropa ary tsy mbola mahatafarina azy ireo hatramin’izao. Eto Madagasikara moa dia efa hita mibaribary ny tanjaky ny sinoa amin’ny sehatra fandraharahana ary tsy afa-miala aminy ny firenena amin’ireo fiaraha-miasa. Mila fetsy kosa anefa ny mpitondra fanjakana na dia izany aza satria na ny firenena matanjaka sy mandroso aza dia efa ambakainy sy manaiky azy amin’izao fotoana.

Tsirinasolo

 

Tia Tanindranaza0 partages

Vidin-tsolika eto MadagasikaraHidangana be noho ny fampiharam-bidy tena izy…

Hatolotra ny governemanta anio talata 2 aprily ny tolo-kevitra mahakasika ny fametrahana vidin-tsolika tena izy na ny « vérité des prix ».

 

Ny 1 jona farafahatarany ny fampiharana azy io. Lafin-javatra 3 no tsy maintsy jeren’ny minisiteran’ny angovo amin’io. Voalohany amin’izany ny vidin-tsolika zaka sy eken’ny sarambabem-bahoaka, tsy mamono antoka ny mpandraharaha eo amin’io sehatra io, ary tsy misy fanentseham-bidy na fanampiana ara-bola avy amin’ny fanjakana. Marihina fa efa in-dimy no tsy nahomby ny dinika niarahana tamin’ny mpandraharaha ny solika, izay mifehy tanteraka an’io. Sahiran-tsaina tanteraka ny fanjakana eo anatrehan’io, ary tombanana mbola hiakatra bebe kokoa noho ny ankehitriny ny vidin-tsolika, raha ny zava-nisy tany amin’ny fanjakana Rajaonarimampianina no iaingana. Tamin’ireny fotoana ireny no efa nisian’ny fiakarana saika isam-bolana, dia mody haidina kely rehefa mimenomenona ny vahoaka. Nambara tamin’ny fotoana faramparan’ny fanjakana Rajaonarimampianina fa tsy ny vidiny tena izy io ankehitriny io fa mbola mihoatra lavitra. Fepetra napetraky ny mpamatsy vola moa ny hialan’ny fanjakana amin’ny fanampiana ara-bola ny orinasam-panjakana. Sarotra araka izany ny hahatanterahan’ny fepetra miisa telo tokony harahina, dia ny vidin-tsolika zakan’ny rehetra, tsy mamono antoka ny mpandraharaha, ary tsy misy fanentsenana ara-bola ataon’ny fanjakana. Matoa nisy ny fanentsenana ara-bola, dia tokony ho ambony lavitra noho izao izany io raha mijanona ilay fanampian’ny fanjakana. Miankina amin’ny vidin-tsolika iraisam-pirenena io raha ny tokony ho izy. Tsy tena hita ny fisian’ny fifaninanana eo amin’ny tsena raha ho an’ireo mpandraharaha ny solika eto amintsika, fa mifampiresaka sy mitsikombakomba. Misy ihany koa ny hetra alaina amin’ny solika mirotsaka any amin’ny kitapom-bola ho an’ny fikojakojana ny lalana (FER). Asa anefa na mandeha amin’ny tokony ho izy na tsia izy ireny raha jerena amin’ny fahapotehan’ny lalana eto amintsika.

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Mpiasan`ny fananantanyAndrasana anio ny fanapahan-kevitra

Taorian`ny fanmbarana nataon`ny mpiasan’ny fananantany ny herinandro lasa teo, nisy ny fihaonana tamin`ny ekipan`ny minisitra tompon’andraikitra (Staff) ary nisy ny marimaritra iraisana tamin`ny roa tonta.

 Taorian`ny fihaonana anefa toa tsy mbola nisy fiantsoana hatramin’izao avy amin`ny staff. Nanazava ny sendikan`ny fananantany fa amin`ny alalan`ny mpisolovava ny minisitera no hifampiresahana. Nisy ny vaovao azo avy amin`ilay mpisolovava saingy tsy voavaha hatreto ny olana. Raha ohatra tsy mahazo fahafahana vonjimaika ireo naman`izy ireo dia hanao fanambarana anio. Nohamafisin`ny sendika fa tsy anjaran`izy ireo ny manenjika olona fa mitaky kosa ny fitovian`ny rehetra eo anatrehan`ny lalàna, indrindra ho an`izay voakasik’ireo raharaha ireo sy ny tompon’andraikitra voalohany ao anatin`io. Misy atidoha mikotrika miketrika an`io zavatra io, izay vao ny mpivarotra sy ny mpividy, hoy hatrany ny fanazavana. Ny tanim-panjakana vao mihoatra ny 10 ara dia andraikitry ny minisitra miahy ny fananantany no manasonia ny taratasim-pifanarahana sy manapa-kevitra ka tompon’andraikitra voalohany ny minisitra amin`io rahraraha io nefa izy tsy vaoatsara. Hatramin`ny omaly, ny asa rehetra dia mandeha eo anivon`ny fananantany fa tsy misy fanapahan-kevitra noho ny fiandrasana datin`ny fitsarana. Hisy ny fepetra horaisin`izy ireo anio raha toa ka tsy mivaha ny olana. Andrasana ny tohin`ny raharaha.

 

Marigny A.

Tia Tanindranaza0 partages

Môtô nifatratra tany an-kadyAvotra izy mivady, maty ilay zazakely

Nisehoana loza mahatsiravina teny Anjomakely Bongatsara ny alahady hariva lasa teo tokony ho tamin’ny 7 ora.

 

 

 Mpivady niaraka tamin’ny zanany kely vao herintaona sy iray volana monja no nalefan’ny môtô tany an-kady ka nifatratra tamin’ny andrin-tany hany ka  naratra be avokoa rehefa nikasa ny hamonjy fodiana. Raha araka ny vaovao azo omaly hariva dia namoy ny ainy ilay tsy manan-tsiny kely izay nipitika teny amin’ny arabe mihitsy nandritra ny fotoana nitrangan’ny loza. Izy mivady kosa indray nifatratra tany amin’ilay andrin-tany niaraka tamin’ilay môtô ka ilay renim-pianakaviana no tena voamafy raha ny fanazavan-dreniny.  Tapaka mantsy ny tanany sady  mangana be sy vaky toy ny novonoina ihany koa ny handriny.  Teny amin’ny hopitaly CHRD Bongatsara izy ireo no notsaboina vonjimaika taorain’ny nitrangan’ny loza  ary nanaovana antso avo tamin’ny tambajotram-pifandraisana ireo fianakaviany sy izay olona mety mahalala azy ireo.  Vetivety foana anefa dia tonga ny hafatra ka efa nafindra eny amin’ny hopitaly HJRA izy mivady, omaly. Raha araka ny fantatra dia eny  Mandroseza izy telo mianaka kely ireto no mipetraka. Raha ny vaovao farany azo dia vokatry ny fivoahan’ilay môtô tamin’ny lalana ara-dalàna no nampifatratra azy ireo tamin’ilay andrin-tany be.

Pati

 

 

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Mihaingo ambony tsikoko hatrany

Any ampitan-dranomasina ny filohantsika, izay tena miedinedina sy mirehareha ery fa izy, hono, no vahiny manan-kaja amin’ny lanonana hanasan-dry zareo Sonegaly azy.

 Andeha ekena fa voninahitra ho azy sy ny firenena tokoa izany. Inona no mahamaika ny firenena vahiny na matanjaka na salantsalany mitady hirika sy maka ny fon’ny mpitondrantsika ankehitriny ? Isika izay firenena sokajiana ho mahantra indrindra eto ambonin’ny tany raha ny faripiainan’ny vahoaka. Ity filohantsika ity aza fahiny dia nambanian’ny mpitondra Afrikanina ho tsy misy kalitao. Fantatry ny olona fa mety ho vaky balina indray ny fahazoana harena aty Madagasikara. Nandeha tany Maorisy ny filoha, tapa-bolana lasa izay. Nambarany fa homena tany 80ha ny Maorisianina hanaovany fandraharahana.  Aleo vantanina ny resaka, tsy hisy firenena handeha hanampy na hampiasa vola na hanome vola fahatany izany raha tsy misy tambiny. Bizina io fa aza mifanabado eto e ! Ny an’ny mpitondra any ivelany any rehefa mandeha, dia voan-dalana no entiny miverina ho an’ny vahoaka ary zavatra tokony ho azo tsapain-tanana no atolotra. Ny mpitondra antsika kosa toa ampifilafilain’ny olona. Indrisy fa ny an’ny tena aza no mety mbola hanaraka raha tsy mahay tsara ao anatin’ity raharaha ity. Tsaroana izao seho ivelany izao ka nampisehoana fa ireo ny mpamatsy volan’ny tetikasan’ilay filoha fa ny fahalaniany sisa andrasana. Nivatravatra ery nanao teny tsy am-piheverana fa izy indray, hono, no hampitrosa an’i Kaomoro rehefa tonga eo, kinanjo manomboka mitady ho fotsy varavarana mitangirika vola ato sy aroa. Raha ny fihetsika sy ny seho ivelan’ilay filoha sy ekipany any ivelany any aloha, raha tsy voalohany manankarena indrindra aty Afrika na eto ambonin’ny tany mihitsy ny firenena Malagasy dia faharoa. Tena mampiseho fa tsy mena-mitaha amin’ny hafa, ary tsy mitsitsy vola aman-karena any ivelany any, fa ny olona mahantra kosa tambazana kaontenera hitoerana eo amoron-drano masiso sy hivarotana vary mora dia milamina. Mihaingo ambony tsikoko hatrany ny mpitondra antsika satria toa tsy mitandro vola aman-karena sy mirehareha fatratra any amin’izay aleha any. Ny vahoakany kosa anefa mahantra fadiranovana tratry ny domina tapany handoa erany lava. Tsy mbola tonga saina foana ve e ?

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fampielezan-kevitra mialoha ny fotoanaMitarika fanafoanana ny vato

Nitondra fanazavana mahakasika ny fampielezan-kevitra ny filoha lefitry ny vaomieram-pirenena mahaleotena misahana ny fifidianana, Thierry Rakotonarivo.

Tia Tanindranaza0 partages

Rajoelina any SénégalMidoka ny hafa sisa fa tsy misy hapoaka…

Any Sénégal nanomboka ny alahady 31 martsa teo ny filoham-pirenena ankehitriny, izay notsenain’ny filohany Macky Sall mivady teo am-pahatongavana teo amin’ny seranam-piaramanidina Leopold Sédar Senghor ao Dakar.

 Voaasa hiatrika ny fianianan’ity filoha voafidy indray ity izay hatao ny 2 aprily sy ny fetim-pireneny hankalazaina ny alamamisy 4 aprily ho avy izao. Ny 29 martsa lasa teo, efa nirehareha sy nanipy teny mikasika io diany io i Andry Rajoelina tany Moramanga nilaza fa vahiny manan-kaja amin’ity fanamarihana fetim-pirenena ity. Nisy fifamatorana ara-tantara teo amin’i Madagasikara sy Sénégal raha ny tantaran’ny fanjanahantany no hiverenana ary tsy sanatria mivoy fifandrafiana, fa izy ireo no nampiasain’ny Frantsay tamin’ny famoretana sy famonoana ny Malagasy tamin’izany fotoana ka nahatonga ilay fitenenana hoe: “Sonegaly nahazo baiko”. Tamin’iny fotoana iny ve no fotoana nety nenti-nandoka ity firenena ity ho niarakaraka nahazo fahaleovantena fa izy ireo efa lasa lavitra ? Voalohany amin'ny tantara isika no nahazo voninahitra lehibe toy izao eto Sénégal. Mankasitraka anareo iray Tanindrazana miray fo sy miara-mientana ho reharehan'ny nosy malalantsika, hoy i Andry Rajoelina. Asa aloha na hitondra inona ho an’ny firenena ny dian-dRajoelina any fa tsy mitsitsy vola aman-karena mihitsy ny tenany ary te hampiseho amin’ny mpitondra Afrikanina fa tsy tara amin’ny zavatra raitra sy mamirapiratra. Fiaramanidina raitra dia raitra mitondra ny “Immatriculation TC-TNR” no nitondra ny filoha any an-toerana, izay heverina ho nofaina lafo dia lafo. Tsy arakaraka ny fivoizana ilay politikan’ny fitsitsiana sy ny maha tany faha-4 mahantra indrindra antsika. Andrasana izay ho vontoatin’ny fifampiresahany amin’ny mpitondra Sonegaly sy ny maro hafa. Izy rahateo no sokajiana ivon’ny “France-Afrique”, politika hoentin’ny Frantsay manohy ny fanjakana amin’ny endriny vaovao sy hifehezana an’i Afrika. Efa lasa lavitra kosa raha ny resaka fandrosoana, ka nilazan’i Andry Rajoelina fa ny vola miditra ho an’ny isam-batan’olona ny azy ireo dia efa 2000dolara isan’andro, fa ny antsika kosa 400dolara. Nilaza ny filoha fa hataony avo telo heny noho ny an’i Sénégal ny antsika. Asa aloha na fampanantenana poak’aty, toy ny Tramway nambara efa any anaty sambo 10 taona lasa izany. Na ilay karama farany ambany 200 000Ariary nambara fa hatao vao tonga eo aza tsy misy. Andrasana indray izay mety ho akon’ny fifanarahana handeha any. Raha hiverenana ny tatsy Maorisy, nivoitra ny hanomezana tany 80ha ny azy ireo. Tsy ny firenena tahaka an’i Sénégal sy Maorisy velively izay dokafana mafy no hanavotra an’i Madagasikara fa samy mikendry ny tombontsoany io. Ho an’ny mpitondra antsika dia toa hitsikitsika hivavahana mihitsy ireo firenena manasa azy.

 

Toky R

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Antoko politika Natiora“Aleo ny politika ho an’ny mpanao politika.”

Ho avy ny fifidianana solombavambahoaka ka dia mahitsy aho miteny, hoy ny filohan’ny antoko politika Natiora, Mihari – Ni – Rencho, fa tsy mandeha amin’izay izy ny fandehany.

 

 Ny lalana izay napetraka dia mapametra-panontaniana hoe iza no tokony hametra ireo tokony hilatsaka sy tsy hilatsaka ? Ny CENI ve sa ny HCC ? Tokony hofoanana koa, hoy izy, ity mpiasam-panjakana maka fahafahana manokana na “disponibilite” ity satria matihanina amin’ny asany no nametrahany fanjakana azy ireo amin’ny toerany. Tokony hanao ny asa maha mpiasam-panjakana azy ny mpiasam-panjakana. Aleo ny politika ho an’ny mpanao politika. Raha minisitra hilatsaka depiote koa raha tena madio fisainana dia tokony hiala amin’ny toerany tanteraka fa tsy vonjimaika. Tsy misy olona tsy azo soloina izany, hoy hatrany ny tenany. Ekena fa manao ezaka ny fitondram-panjakana ankehitriny amin’ny fametrahana fandriampahalemana kanefa any Belo sur Tsiribihina izao misy kaompania manokana ao Menabe maninona no tsy hahetsika ? Vary mora lazaina fa avy amin’ny fanjakana ve dia ny sarin’ny filoham-pirenena no tokony ho eo ? Ho ahy manokana, hoy ity mpanao politika ity, dia efa tsy demokratika sahady ny fifidianana solombavambahoaka satria tsy ahafahan’ny rehetra mandray anjara. Maro amin’ireo to teny amin’ny vahoaka no tsy afa-milatsaka satria tsy nanana ilay 5 tapitrisa ariary.

J. Mirija

 

Tia Tanindranaza0 partages

Marc Ramiaranjatovo“Tokony hijanona ho tsy miankina ny depiote”

“Raha te handroso isika dia tokony hanana solombavambahoaka matihanina. Tokony ho depiote manampahaizana sy nianatra”, hoy i Marc Ramiaranjatovo,

 

mpahay toekarena, raha nanontaniana ny heviny mahakasika ny fifidianana solombavambahoaka. Resaka lalàna no hodinihana ka mila olona manana mari-pahaizana ny depiote iray satria tsy vitan`ny tatitra. Ahoana no tena hamadihana izay zavatra hita eny ifotony any amin`ny faritra misy anao ? Izany no fanontaniana hapetraka amin’ireo depiote. Ny ankabeazany eto Madagasikara dia mihevitra fa izay hahatsara ny fiainany no ataony ka manitsaka andraikitry ny ben`ny tanàna, ohatra, ny lalàna… Tokony hiteny izy hoe handray andraikitra izahay hijery ny lalàna rehetra ahafahana manamboatra ny lalana aty amin`ny misy antsika. Anjaran`ny minisiteran`ny asa vaventy na ny kaominina ny fanamboarana izany. Raha manana fari-pahaizana “licence” ny solombavambahoaka dia mandeha tsara ny adihevitra. Nomarihany ihany koa ny resaka kolikoly maro samihafa. Nilaza izy fa tokony ho hita taratra fa mijoro amin`ny maha izy azy ny solombavambahoaka. Tsy tokony hisy ny depiote mandray kolikoly. Ho avy izao ny fanendrena praiminisitra dia ho hita indray fa betsaka ny depiote tsy miankina fa tsy ny antoko matanjaka no hanana ny maro an`isa ao amin`ny Antenimieram-pirenena. Ahoana indray no hisintonana ny tsy miankina amin`izay fanendrena minisitra ? Ny kolikoly tsy hita maso fa any ambadika any. Manao antso amin`ireo depiote tsy miankina ny tenany. Tsy miankina no nahafantaran`ny mpifidy anao, ka tokony hijanona ho tsy miankina mandritra ny fe-potoam-piasana. Notsiahiviny fa tsy miankina no nirotsahany ho  ben`ny tanàna ao Alasora kanefa nanao izay vitany izy saingy tsy nisarangotra amin`ny antoko politika fa miasa ara-dalàna. Inona no tsy hanaovan`ny depiote an `izay ? Mila mijoro ny depiote amin`ny hevitra sy fomba fiaraha-miasa dia amin`izay na ny olona nifidy azy mahita fa depiote tsy miova hevitra.

 

Marigny A.

Tia Tanindranaza0 partages

Fifidianana solombavambahoakaHafa ihany ireo kandida voafehin’ny antoko, hoy ny VOT

Naneho ny heviny mikasika ny fifidianana solombavambahoaka hotanterahina amin’ny volana mey ho avy io ny Vondron’Olon-Tsotra ( VOT), tarihin-dRtoa Sarah Zoe.

 

Nambarany fa mitohy hatrany ny ezaka ataon’ny filoha Ravalomanana manofana ireo kandida natolotry ny antoko TIM hilatsaka hofidiana ho solombavambahoaka. Ny hahatonga azy ireny ho tena mpanao lalàna, hahay hitondra ny hetahetam-bahoaka no tena tanjona fa tsy sanatria ho mpanangan-tanana sy ho variana amin’ny malety fotsiny rehefa tonga eny Tsimbazaza, fihetsika izay tena nanimba ny hasin’ny solombavambahoaka teto amintsika. Tsy latsa-danja amin’izay ny asa fampandrosoana ananan’ny filoha Ravalomanana traikefa tokoa ankoatra ny maha mpitarika mahay azy. Miantso ny olom-pirenena hahay hifidy izay solombavambahoaka  tena vonona ny hitondra fampandrosoana marina ny VOT ka ho avy hanamarina ny anarany ao anaty lisi-pifidianana eny anivon’ny fokontany. Nanaovany  antso avo ihany koa ny CENI mba tena hanao ny asany araka ny tokony ho izy ka hitandro ny hasin’ny fifidianana sy ny mangarahara hatrany ho fanajana ny safidim-bahoaka. Nomarihin-dRtoa Sarah Zoe manokana fa samy manana ny safidiny ny kandida tsirairay amin’ny filatsahan-kofidiana saingy hafa ihany ireo voafehin’ny antoko misy azy. Ho an’ny antoko TIM manokana dia fantatra fa tsy manana kandida hafa ankoatra ireo natolotry ny K 25 izy ireo.

Pati

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Raharimanarivo Voahangy “Tombony ho ahy ny traikefa ananako”

“Tia mandray andraikitra sy manampy ny mpiarabelona aho, tsy mba mihemotra manoloana ny sarotra. Efa toetrako izany”.

 Tenin-dRaharimanarivo Voahangy io tamin’ny tafa fohy nifanaovana taminy. Efa solombavambahoaka voafidy tao Antananarivo Atsimondrano izy tamin’ny taom-piasana 2017-2019 teo, ary kandida solombavambahoaka ao amin’io Distrika io amin’ny fifidianana izay hotanterahina amin’ny 27 mey 2019. “Tombony ho ahy ny traikefa ananako, ny fijoroko niady tamin’ny kolikoly niaraka tamin’ireo depiote 73 teny amin’ny Kianjan’ny 13 mey, tsy voavidy vola ary tsy mpanangatanana fotsiny fa rehefa lalàna tsy mifandraika amin’ny tombontsoan’ny Vahoaka dia sahy nandà izany, niady ny hisian’ny tany tan-dalàna sy fanjakana tsara tantana ary koa ny fahaiza-mandresy lahatra ny mpitondra fanjakana sy ireo mpiara-miombona antoka nahafahana namaly ny hetahetan’ny mponina teny Atsimondrano, na mbola amin’ny ampahany aza izany”, ary tsapako fa izay « fijoroako hiaro ny tombontsoam-bahoaka izay » no mahatonga ny fangatahan’ny vahoaka eny Atsimondrano ny hirotsahako ho solombavambahoaka indray. Ny ankohonako sy ny fianakaviako rahateo nitsodrano ahy, hoy hatrany i “Voahangy”, fa izay no fiantson’ny olona azy eny Atsimondrano. Toerana roa no ifaninanana eny Atsimondrano, lisitra 12 no mifaninana. Anisany ny vovonana ivondronan’ireo antoko nanohana an’i Marc Ravalomanana tamin’ny fifidianana filoham-pirenena farany teo, dia ny “Dinike” irotsahan’i Voahangy. Anatin’ny “pré-campagne” tanteraka ny tenany amin’izao, mitety ireo kaominina miisa 26 mandrafitra ny Distrika Antananarivo Atsimondrano, mampahafantatra ny antom-pirotsahany hofidiana, manazava ny asa aman’andraikitry ny depiote, mihaino ny hetaheta sy ny manahirana ny Vahoaka, ary koa mitondra avy hatrany izay vahaolana tandrify amin’ny maha olom-pirenena tompon’andraikitra ahy, hoy i Voahangy.

 

 Jean D.

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Marc RavalomananaMandeha ny fanilo miampita

Nohamafisin’ny filoha nasionalin’ny Antoko Tiako I Madagasikara Marc Ravalomanana ny faran’ny herinandro teo, fa tanjon’ny TIMK25 ny hamerenana indray ny hasin’izany hoe antenimieram-pirenena izany.

Izay no ahafahana manome ny toeran’ny fanaovana politika eto Madagasikara satria izy ireo no mamolavola sy mametraka ny ny lalàna hoentina hanasoavana ny distrika niaviany tsirairay avy eto Madagasikara. Ny faniriana ao anatin’ny antoko TIM dia ny hamerenana ny hasina. Misy mihitsy ny etika sy ny fitsipika anatin’ny antoko fa ny ao anatin’ny TIM dia hiezaka hampivondrona ireo antoko politika ireo mba samy hanaja sy hametraka ny hasiny mba hanjakan’ny demokrasia, indrindra hahafahan’ny mpanatanteraka manao ny asa izay andrasan’ny vahoaka, raha ny nambarany. Tsy misy dikany raha tsy miasa ireo mpanara-maso ireo. Hanomboka hanao fanovana lehibe ny TIM satria hiaraka amin’ny antoko lehibe any ivelany, izay fantatra amin’ny fanajana ny demokrasia sy ny fahalalahana maneho hevitra sy hiteny ankalalahana. Eo ihany koa ny famolavolana ny tanora dieny izao. Himasoana ny fiaraha-miasa amin’ny tanora, ka hokojakojaina sy hokolokoloina ary hotarihina amin’ny lalana tokony hizorany. Manomboka izao, hoy i Marc Ravalomanana, dia homena ny hasiny maha izy azy ny tanora sy ny vehivavy, ary homena sehatra hahafahany maneho ny heviny. Manan-kevitra ny tanora, ary manana ny ho avy lehibe. Tsikaritra amin’izao fifidianana depiote izao, fa mirona tsikelikely amin’ny fanomezana toerana sy andraikitra ho an’ny tanora i Marc Ravalomanana sy ny TIMK25. Manampahaizana 175 moa no voalaza fa nalefa niofana momba ny politika madio manaja ny demokrasia tany ivelany, ka hizara ny traikefany eto Madagasikara izy ireo. Manana tombondahiny amin’io ny tanora.

Toky R

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Rano fisotro madio maimaimpoanaTokony hatao laharam-pahamehana, hoy i José Bandy Akama

Ao anatin’ny fiomanana ny fiatrehana ny fifidianana ho solombavambahoaka isika izao. Efa mihetsiketsika araka izay tratrany ireo kandida hifaninana. Ao ireo efa nanara-maso ny fiainan’ny mponina teny amin’ny distrika ilatsahany.

J. Mirija

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fiaraha-mientan’ny mpiasam-panjakana MalagasyMiandry ny fanatsarana ny karamany

23 taona no efa nanomezan’ny fiaraha-mientan’ny mpiasam-panjakana Malagasy na F3M soso-kevitra ny amin’ny mba hijerena ny tontolon’ny karaman’ny mpiasa eto Madagasikara, hoy ny filohany, Florentin Ramamonjisoa.

 

 Jereo ny mari-karama, ny tambin-karama isan-karazany toy ny resaka fonenana, izay resaka tambin-karama rehetra ary ny fomba fanakaramana ny mpiasam-panjakana mihitsy. Tamin’ny andron’ny filoham-pirenena Hery Rajaonarimampianina izahay nanome tolo-kevitra ny amin’ny hitadiavana vahaolana hampitomboana ny lanjan’ny volan’ny Malagasy kanjo ny mifanohitra amin’izay no nitranga. Tonga ny 20.000 ariary tokana, hoy ity mpiasam-panjakana ity. Nihen-danja ny vola Malagasy. Tonga indray io ny filoha Andry Rajoelina. Nilaza koa izy fa hanamboatra ny karaman’ny mpiasam-panjakana. Tsy sanatria fandrahonana, hoy hatrany ny tenany, fa raha te hitondra fanjakana maharitra dia jereo ny mpiasa. Rehefa milamina ny karaman’ny mpiasa dia mandroso ny firenena, hoy ny namaranany ny teniny.

J. Mirija

 

Tia Tanindranaza0 partages

AndravoahangyNampidirina anaty tsena ireo mpivarotra amoron-dalana

Nanomboka omaly fiandohan’ny volana aprily ny hetsika fandaminana sy fanadiovana ny tsenan’Andravoahangy sy ny manodidina, izay tanterahin’ny Boriborintany fahatelo, kaominina Antananarivo Renivohitra.

Nitarika ny asa ny  delegen’ny Boriborintany fahatelo, Hery Razafintsalama sy ireo mpiara-miasa aminy. Tafiditra  indrindra ao anatin’ny vina 100 andron’ny  Ben’ny tanàna Lalao Ravalomanana ny hetsika. Teny  ivelan’ny tsenan’Andravoahangy  no nisantarana azy.  Anisan’ireny ny teny amin’ny  Mascar sy ny manoloana ny tsenan’Andravoahangy  ary ny manodidina. Nesorina ireo mpivarotra amoron-dalana rehetra  ary nampidirina ao anatin’ny tsenan’ny Etal.  Ireo mpivarotra akoho ao anatin’ny tsena kosa dia hisy ny fandaminana izay hatao amin’ny famindrana azy  ireo ao anatin’ny tsena ihany koa. Narahin’ny  fanesorana sy fanadiovana ny  loto misavovona  naterak’ireo mpivarotra amoron-dalana ireo izany,  indrindra ny manoloana ny CSBII.  Nitohy tamin’ny fanasana  izany, izay nataon’ny mpamonjy voina ary nofaranana tamin’ny fandrarahana ranom-panafody mamono mikraoba. Teo koa   ny fanalana ireo fiara mijanona izay mibahana manery ny lalana sy ny fifamoivoizana. Mbola hiroso amin’ny fandaminana ireo mpivarotra solomaso koa ny boriborintany  fahatelo  amin’ny famindrana azy  noho ny fanamboarana ny toerany hatao trano biriky. Tanjona  amin’ny hetsika ny hanalana ny loto sy ny mpivarotra amoron-dalana ary ny hampihenana ny fitohanan’ny fiara eny an-toerana.

 

Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

Aponga MalagasyHampahafantarin-dRagasy etsy amin’ny AFT Andavamamba

Zava-maneno iray tena manana ny maha izy azy amintsika Malagasy ny aponga, raha araka ny fanazavan-dRagasy, mpanakanto havanana amin’ny fanamboarana sy filalaovana ity zava-maneno iray ity.

 

Tamin’ny andron’ny mpanjaka fahiny, ny aponga hatrany no hampiasaina rehefa misy fety ao an-tanàna, hoy izy. Anisan’ireny ny fetin’ny Asaramanitra na ny taom-baovao Malagasy izay homarihina eto amintsika amin’izao fiandohan’ny volana aprily izao. Miezaka ny mampahafantatra amin’ny rehetra ny aponga Malagasy etsy amin’ny AFT Andavamamba Ragasy nanomboka omaly fiandohan’ny volana aprily, haharitra dimy andro. Nambarany fa na akora maivana toy ny tady, ny hoditr’omby ary no  hampiasaina hanamboarana ny aponga Malagasy   dia tena mafy sady miavaka tokoa  ary tsy ambakan’ireo aponga maro anaka vita avy any ivelany. Afaka manjifa eny an-toerana izay liana amin’ireto aponga vita Malagasy ireto sady afaka mankafy ny hakantony ihany koa.

 

Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fikambanana Zama AlaotraAndriamasimanana Aureline no voafidy ho Reny mpiahy

Tamin’ny faran’ny herinandro lasa teo no nifampiarahaba nahatratra ny taona vaovao teny amin’ny "Cercle Mess Mixte Fort Duchèsne" ireo mpikambana ao amin'ny ZAMA (Zanak'i Manakambahiny Andrefana) avy any amin'ny faritra Alaotra.

 

 

 Ankoatra ny korana sy fiaraha-nisakafo mahazatra ary mba ahafahana mampandroso marina ny tany niaviana sy ho fitsinjovana ara-tsosialy an’ireo mpila ravinahitra eto Antananarivo dia nohavaozina ny birao mpitantana ny fikambanana. Nampidirina ho mpitantana amin'io birao vaovao io avokoa ny taranak'ireo raiamandreny tsy ankanavaka any an-tanànan'i Manakambahiny Andrefana. Mbola ny filoha am-perinasa hatrany no mitantana  ny fikambanana. Nofidian'ireo mpikambana rehetra ho Reny mpiahy ny ZAMA kosa Rtoa Andriamasimanana Aureline solombavambahoaka teo aloha izay mbola hifaninana amin'ity fe-potoana manaraka (2019-2024) ity. Tsy nanda ny  adidy goavana napetraka aminy Rtoa  Aureline ary nanolotra avy hatrany lelavola roa tapitrisa ariary entina hampihodinana ny fikambanana. 

 

Ntsoavina Evariste

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Tsipy kanetibe olon-3 miarakaFantatra ireo ekipa 16 voalohany hiatrika ny Grande Finale

Fantatra tamin’ny alahady 31 martsa 2019 teo tetsy amin’ny kianjan’ny Ans Ampefiloha ireo ekipa 16 voalohany tafita hiatrika ny “Grande Finale 2019”

Tia Tanindranaza0 partages

Ekipa voafantin’ny Abq RugbyMiditra amin’ny fampivondronana

Mpilalao rugby mpikambana ao amin’ny Abq « Association du Bas Quartier » niisa 120 no niditra amin’ny fampivondronana teny amin’ny kianjan’Androhibe,

Tia Tanindranaza0 partages

Baolina kitra eny amin’ny fokontanyNatao hiarovana ireo tanora tsy hanaotao foana

Mba hiarovana ireo tanora eto amintsika tsy hidoroka mahadomelina na hirona amin’ny fangalarana rehefa tsy misy hatao dia nosokafana ny

 

 

faran’ny herinandro teo ilay hetsika ara-panatanjahantena M’ Foot fokontany U15 iarahana amin’ireo orinasa goavam-be maro isan-tsokajiny sy ny orinasam-pifandraisana Airtel. Nahatratra  138 isa ireo nisoratra anarana. Ny tanjon’ny mpikarakara dia ny hahafahana mitsirika ireo tanora tena manan-talenta afaka hiakatra eo amin’ny sehatra iraisam-pirenena amin’ity lalao baolina kitra ity. Ny 30 sy ny 31 martsa lasa teo no notanterahina ny fifanintsanana andiany voalohany. Tanjon’ny fokontany sy ireo mpikarakara ny manome fialamboly feno  ireo tanora manerana ireo fokontany 192 ao anatin’ny kaominina Antananarivo Renivohitra ho fitsinjovana ny hoavin’izy ireo.

 

Pati

 

 

 

 

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Varotra rongony mahery vaikaMpianatr’Ankatso voasambotra

Mpianatra avy ao amin’Anjerimanontolo no mpiketrika ny varotra an-tsokosoko mahadomelina. Lehilahy iray no voasambotry ny polisy avy ao amin’ny « STUP » noho io resaka io ny zoma 29 martsa lasa teny Ampefiloha, noho ny vaovao azon’ny polisy.

 

Tokony ho tamin’ny 2 ora tolakandro, nidina nijery ifotony ny polisy ka tra-tehaka ny tovolahy iray 28 taona mpianatra eny amin’ny oniversite taona faha-4 ao amin’ny sampam-pianarana sôsiôlojia izay nahatrarana «heroïne»  milanja 99g mitentim-bidy 9 900 000 Ariary. Nambarany fa teratany Afrikanina iray no fangalany ny entana ary amidiny 100 000 ariary ny iray grama. Efa hatramin’ny taona 2016 no nanaovany ity asa fivarotana mahadomelina ity fa  izao izy vao tratra. Olona efatra hafa koa no voasambotry ny polisin’ny STUP ka ny iray mpianatra lalàna eny Ankatso, ny 26 martsa  noho ny mahadomelina hatrany, teny Ambohimanarina izay mampirongatra ny hala-botry sy ny fangaronam-paosy ny fiparitahan’ireo rongony ireo. Nidina avy hatrany teny an-toerana ny polisy avy ao amin’ny STUP tamin’ny talata heriny tamin’ny 6 ora maraina ka lehilahy 2 no voasambotra avy nividy rongony ka ny 1 nahatrarana rongony fonosana 8 milanja 1 Kg sy 100g ary ny iray hafa kosa 2 fonosana lehibe. Lehilahy mipetraka eny Anosivavaka Ambohimanarina no nividianany izany, araka ny fanadihadiana. Ny alarobia tamin’ny 6 ora sy sasany, nidina ifotony ny polisy ka tra-tehaka tao an-tranony ny lehilahy roa izay mbola mpianatra eny amin’ny oniveriste taona fahatelo amin’ny sampana lalàna ny iray ary lehilahy tsy an’asa ny iray. Rehefa nosavaina ny tranony dia nahitana rongony 11kg 100g. Lehilahy avy any Androy  no fangalany ny rongony izay vidiny 120 000 Ariary ny 1 gony ary amboariny anaty fonosana kosa izany avy eo ka hamidin’izy ireo 2 000 Ar ny fonosana kely. Raha ny nambarany de efa ho 6 volana teo ho eo ny namarotany ireo rongony ireo ary maro ny olona manjifa izany. Natolotra ny fampanoavana tamin’ny alarobia izy efadahy ireto.

Haja Nirina

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Ambodirano-Ampefiloha sy 67HaTra-tehaka ireo mpanondran’olona mankany Arabia Saodita

Rehefa tonga any an-toerana nifanarahana fa ireo vehivavy Malagasy aondrana, dia 2.500.000 Ariary isaky ny olona alefa any Arabia Saodita sy Oman no azon’ireo mpanondrana any ivelany avy amin’ireo mpandray andriambavilanitra.

 Araka ny fampitam-baovaon’ny polisim-pirenena. Olona miisa telo no voasambotry ny polisim-pirenena  miasa ao amin’ny «Service Central des Enquêtes Spécialisées et de lutte contre les Fraudes Documentaires» teo anivon’ny minisiteran’ny filaminam-bahoaka ny alakamisy  28 martsa teo noho ny fanondranana olona an-tsokosoko ho any Arabia Saodita sy Oman. Tovovavy 2 no tonga nametraka fitoriana teo anivon’ny sampandraharahan’ny polisim-pirenena ny alarobia 27 martsa teo. Nofitahin’olona saika halefa hiasa any Arabia saodita izy ireo. Nilaza izy ireo fa nisy vehivavy iray naka vola 2.000.000 ariary isan’olona tamin’izy 2 vavy ary nitondra azy ireo avy any amin’ny faritra Andapa ka nametraka azy teto Antananarivo eo am-piandrasana ny fotoana handehanany ho any Arabia Saodita. Volana vitsy taty aoriana anefa dia sady tsy nalefa izy ireo no noroahina tamin’ny trano nametrahana azy. Noho izany dia nisy ny fikarohana nataon’ny polisy ity ramatoa mpanondrana olona ity ka ny alakamisy 28 martsa tokony ho tamin’ny 7 ora maraina no voasambotra  tao amin’ny trano fonenany tao Ampefiloha Ambodirano io vehivavy io sy ny vadiny ary tovovavy 3 hafa izay mbola nokasainy haondrana any ivelany. Nandritra ny fanadihadiana azy ihany koa no nahalalana fa mpanangona ireo ankizy ireo sy mikarakara pasipaoro ihany no asany fa vehivavy iray hafa kosa no miandraikitra ny fanondranana azy ireo ho any Arabia Saodita sy Oman. Nisy ny vela-pandrika natao ka ny alakamisy 28 martsa tamin’ny 5 ora hariva no voasambotra teny amin’ny faritra 67ha ilay vehivavy mpiray tsikombakomba aminy io. Nohadihadiana ihany koa ity farany ka niaiky fa efa hatramin’ny taona 2016 izy no nanondrana vehivavy hiasa an-trano ho any Arabia sy Oman, ary vola 700 dolara isan’olona no azony avy amin’ireo mpandray ireo vehivavy ireo rehefa tonga any an-toerana. Ny fanjakana sasatra ny mampody fa ireo tsy manana asa sy ireo mpanondrana kosa miketrika an-tsokosoko etsy an-daniny. Azo heverina fa noho ny fahantrana no tena fototry ny olana.

Haja Nirina

 

Ino Vaovao0 partages

VONO OLONA FENO HABIBIANA TAO AMIN’NY DISTRIKAN’I MANJA : Lehilahy iray notifirina avy eo notapahin-doha

Dahalo 10  mahery nirongo fitaovam-piadiana mahery vaika no indray nanafika  ity fokontany ity ary izao namono olona tamin’ny fomba feno habibiana tanteraka izao.  Rehefa avy notifirin’izy ireo tamin’ny basy ity lehilahy maty ity dia notapahin’izy ireo ihany koa ny lohany. Nanoloana izany indrindra dia tsy nitazam-potsiny ny mpitandro filaminana tany an-toerana fa avy hatrany dia nikaroka ireo nahavanon-doza. Vokany, tra-tehaka ny iray tamin’ireo nahavanon-doza ary azo niaraka taminy ihany koa ireo fitaovam-piadiana nampiasainy tamin’izany.

Nanohy ny ezaka fikarohana ny naman’ireo dahalo nahavanon-doza ny polisim-pirenena tany an-toerana taorian’izay ary tamin’izany indrindra no nahalalana fa isan’ireo efa malaza ratsy amin’ny  fanaovana fanafihana mitam-piadiana tao amin’ity Distrika ity ity lehilahy tra-tehaka ity.

Hatolotra ny fampanoavana any Ihorombe tsy ho ela ity jiolahy tsy mataho-tody ity aorian’ny fanadihadiana ataon’ny polisy any an-toerana aminy.

Ny Ami 

Ino Vaovao0 partages

SENDIKAN’NY MPIASAN’NY FANANAN-TANY : Hanohy ny fitokonana, misy ireo tsy handray baiko intsony

Ho an’ny «  syndicats des contrôleurs des domaines” sy ny “syndicats des assistants rédacteurs des domaines  » dia efa nisy ny fe-potoana 72 ora nomen’izy ireo ny tompon’ andraikitra voakasika. Efa nisy fihaonana teo amin’ny roa tonta kanefa tsy nahavaha olana izany. 

Manoloana izany dia milaza ny tsy handray baiko intsony ireo sendika roa ireo manomboka izao raha tsy mivaly tanteraka ny fitakiany. Tahaka izany ihany koa ny “syndicats des ingenieurs des services topographiques  »  sy ny «   inspecteur des domaines  ». Ireto farany dia manohy hatrany ny fitakiany. Takian’izy ireo ny hamoahana ireo namany izay nalefa any am-ponja noho ny fanatanterahana baiko avy amin’ny lehibeny fotsiny ihany. Angatahan’ireo mpiasa ny hanomezan’ny Fitsarana fahafahana vonjimaika azy ireo.

Ny Fitsarana izay takiany ihany koa mba hanatanteraka ny asany araka ny fahamarinana. Raha tsiahivina dia nisy tamin’ireo mpiasa teo anivon’ny fananan-tany no nidoboka am-ponja noho ny firaisana tsikombakomba tamin’ ny famarotana tranom-panjakana lehibe iray. Tsy eken’ireo mpiasa namany anefa izany satria voalazan’izy ireo fa baiko no notanterahiny fa ireo nanome baiko kosa tsy nenjehina hatramin’izao. Takian’izy ireo, araka izany ny hamoahana ireto mpiara-miasa aminy ireto ary ny hanenjehana izay tena atidoha nikotrika ilay fifampivarotana.

Avotra Isaorana

Ino Vaovao0 partages

ZANDARIMARIAM-PIRENENA : Lohalaharana amin’ny famoizana aina ho an’ny tanindrazana

Nomarihina, omaly, 2 avrily ny andron’ny zandarimariam-pirenena. Saika nanao hetsika noentina nankalazana izany avokoa ireo tobin’ny zandary manerana ny Nosy. Ho an’ny fibaikoana teto Antananarivo manokana dia tetsy amin’ny tranom-bokim-pirenena Ampefiloha no nanamarihana izany. Lanonana izay natrehin’ireo mpikambana sasantsasany ao anatin’ny governemanta ary notarihin’ny Sekreteram-panjakana miadidy ny zandarimariam-pirenena, ny jeneraly Ravalomanana Richard. Nambaran’ity farany tao anatin’ny lahateny nataony fa tsy fetim-pankalazana fotsiny ihany ny andron’ny 2 Avrily fa anisany ampinga iray hitondrana vokatra tsara amin’ny ho avy eo amin’ny fanatanterahan’ireo zandary ny asany. 

“Tsy fety fankalazana fotsiny ity datin’ny 2 avrily ity fa ezahina hitondra vokatra tsara ho amin’ny ho avy eo am-panatanterahana ny asa, eo amin’ny fiatrehana ny fiainam-pirenena”, hoy ny Sekreteram-panjakana miadidy ny zandary. Miantraika aman’aina ny asan’ireo zandary, hoy hatrany izy, ary tsy mora ny asa sahanin’ireo zandary izay tsy misy fitsinjovana ny vady aman-janaka intsony fa ny tanindrazana no laharam-pahamehana. Rehefa hanatanteraka iraka ny zandary iray ka mandao ny vady aman-janany dia tsy fantatra na ho tafaverina ao an-tokantranony na tsy ho tafaverina intsony, hoy hatrany ny Seg. “Amin’izao fiovana rafitra sy fomba fisainana vaovao izao dia ny fandriam-pahalemana anatiny no vaindohan-draharahan’ny rehetra. Ahitana ny zandarimariam-pirenena ny fitandroana ny filaminam-bahoaka, ny fampiharana ny lalàna, ny fiarovana ny andrim-panjakana ary ny vahoaka sy ny fananany. 

Ny zandary no mitana ny lohalaharana amin’ny fiatrehana ny adidy ho an’ny tanindrazana. Ato aminay no be mamoy ny ainy indrindra ho an’ny tanindrazana amin’ny mpiasam-panjakana”, araka ny fanazavana hatrany. Araka ny antontan’isa dia nahatatra 17 ireo zandary namoy ny ainy tamin’ny taona 2017, nahatratra 13 kosa izany ho an’ny taona 2018 ary hatramin’ny niandohan’ity taona 2019 ity dia efa roa sahady ireo zandary nindaosin’ny fahafatesana. Ireo rehetra ireo dia maty teo am-panatanterahana ny asany avokoa.

Tsy misy ny kiantranoan-trano

Ankoatra izay dia anisan’ny notsipihin’ny Sekreteram-panjakana miadidy ny zandarimariam-pirenena, Ny Jeneraly Ravalomanana Richard ihany koa fa anisany mampiavaka azy ireo ny fahasahian’ireo lehibe isan’ambaratongany mandray fepetra amin’ireo zandary minia mandika lalàna. Tsy misy ny kiantranoan-trano ao anatin’ny zandarimariam-pirenena ary tsy misy kinamanamana ny fampiharana ny sazy fa izay tratra manao ny tsy mety dia iharan’ny sazy avokoa. “Ny baiko politika omena dia ny hoe, tsy fieren-jiolahy ny zandarimariam-pirenena ho fitsinjovana ny vahoaka sy ny tanindrazana”, hoy ny Seg. 

Fantatra hatreto fa efa miisa roapolo mahery ireo zandary naterina sy an-dalam-panaterana any amin’ny fonja noho ny heloka vitany. Ny ankamaroan’izy ireo dia saika noho ny firaisana tsikombakomba tamin’ny dahalo avokoa. Notsindrian’ny Seg fa tsy maintsy raisina izany fepetra izany noho ny fitarainan’ny vahoaka noho ny afitsok’ireo zandary sasany. Kendrena ny hanadiovana ny ao anatin’ny zandarimariam-pirenena, izay nifandraika tamin’ny lohahevitra nandritra ity fanamarihana ity hoe  : “Zandarimaria madio, matihanina, mahavita ny andraikiny, afaka miaro ny andrim-panjakana, ny olona ary ny fananana”. 

Marihina fa ny 2 avrily 1969 no nandray ny fibaikoana voalohany ny zandary Malagasy tamin’ny alalan’ny Kolonely Richard Ratsimandrava. Nanomboka teo no nametrahana ny datin’ny 2 avrily ho andron’ny zandary, araka ny fanapahan-kevitra noraisin’ireo lehibe teo anivon’ny zandarimariam-pirenena.

Nomarihina tao amin’ny Lapan’ny tanàna ny tao Mahajanga

Nomarihina manokana tao amin’ny Lapan’ny tanàna Mahajanga ny andron’ny zandarimariam-pirenena. Ny 2 avrily 1964 mantsy no nandraisan’ny Malagasy voalohany ny fibaikoana ny zandarimariam-pirenena teto Madagasikara ka ny kolonely Richard Ratsimandrava no nitazona izany fibaikoana izany. Feno 45 taona ny talata teo izy io.  Samy mankalaza azy ity ny zandary manerana an’i Madagasikara ka tsy diso anjara ihany koa i Mahajanga, satria napetraka hankalazaina izy io hanehoana ny tamberin’andraikitra amin’ny vahoaka. Nisy ny fivavahana iraisam-pinoana nanamarihana izany andro izany, izay narahan’ny lanonana tsotsotra tao amin’ny Lapan’ny tanàna sy fampirantiana fampahafantarana ny zandarimariam-pirenena sy ny asany ary ny fari-piadidiana eto Mahajanga. 

Nofaranana tamin’ny famelabelaran-kevitra sy adihevitra ny fotoana.  Marihina moa fa eto Mahajanga no mifehy ny vondron-tobim-paritra Boeny Betsiboka, Melaky ary Sofia. Misy ihany koa ireo kaompania sy borigady maro misandrahaka any amin’ny distrika sy kaominina. Anisan’ny imasoan’izy ireo ankehitriny ny ady amin’ny tsy fandriam-pahalemana sy ny kolikoly. Ao anatin’izany dia efa misy enina ireo zandary naiditra am-ponja avy ato amin’ny fari-piadidiana Mahajanga. Miisa 12 kosa ireo nahazo fanasaziana ara-miaramila ary 19 ireo nahazo mari-pankasitrahana noho ny asa tsara vitany. Mangataka ny fiaraha-miasan’ny rehetra ny kaomandin’ny fari-piadidian’ny zandarimaria eto Mahajanga amin’ny fanadiovana sy fanatsarana ny asan’ny zandary. 

Miezaka manakaiky ny vahoaka hatrany izy ireo amin’ny fanatanterahana ny iraka napetraka amin’izy ireo dia ny fiarovana ny vahoaka sy ny fananany. Nitaraina kosa anefa ireo zandary fa misy ny mananihany amin’ireo laharana maitso ka miantso azy ireo nefa tsy misy na inona na inona akory. Mety ho stratejian’ireo dahalo ihany koa hitarihana lavitra ireo mpitandro filaminana, hampalalaka ny toerana anaovan’izy ireo ny asa ratsiny. Miara-miasa amin’ireo sampan-draharaha hafa izy ireo amin’izany ka tazana teny ny tonia mpampanoa lalana sy ny mpampanoa lalana ambony. Nanotrona ihany koa ny prefe sy ny lehiben’ny Faritra mpisolo toerana.

Tsy hitsitsy fa hitifitra avy hatrany ireo jiolahy ireo zandary ao Toamasiana

Tsy navelan’ny zandarimariam-pirenena ao Toamasina nandalo fotsiny ny datin’ny 2 avrily, andron’ny zandarimariam-pirenena. Hafa kely kosa ny an’izy ireo. Tsy nasiana fety fa natokana nanaovana fivoriana ho fikatsahana fandriam-pahalemana maharitra. Notanterahina tao amin’ny efitrano malalaky ny Kaominina ambanivohitr’i Toamasina ( commune suburbaine) izany fivoriana fikatsahana fandriam-pahalemana maharitra ao amin’ireo tanàna eny amin’ny kaominina Toamasina II iny. Nitarika izany ny Kaomandin’ny vondron-tobim-pileovan’ny zandarimariam-pirenena Atsinanana, Kolonely Ranaivoarison Théodule. Hetsika izay fanombohan’ny “herinandron’ny fandriam-pahalemana”.

Tonga maro nanatrika izao fivoriana izao ireo sefo fokontany sy sefo carreau. Sefo fokontany avy amin’ireo fokontany anisany faritra mena amin’ny tsy fandriam-pahalemana ao Toamasina Faharoa. Anisan’izany ny ao Vohitsara, Ambodisaina, Tanandava, Antetezantona.

Nisy ny fihainoana ireo taraina avy tamin’ny fokontany ho fanatsarana ny fametrahana fandriam-pahalemana maharitra. Ireo rehetra nandray fitenenana dia samy nanipika fa mirongatra fatratra ny asan-jiolahy ao Toamasina II amin’izao fotoana izao. Ny ao amin’ny tanànan’ Ambalatenina fokontany Tanandava, dia tsy vitan’ny mandroba sy mamaky trano ireo jiolahy fa sady mandoro trano.Nentanin’ny kaomandin’ny vondron-tobim-pileovan’ny zandarimariam-pirenena Atsinanana  mba hiaro-tena ny vahoaka. Mba tsy ho tara na koa eo am-piandrasana fahatongavan’ny mpitandro filaminana, nomarihiny fa afaka miaro tena tsara ny vahoaka ary afaka misambotra. Raha ohatra kosa ka mitondra fitaovam-piadiana mahery vaika ireo jolahy, dia avelao ny mpitandro filaminana no hanao azy, hoy hatrany ny fanamarihan’ny Kolonely Ranaivoarison Théodule.

Nandritra io fihaonana io, nisy ny fivoahan’ny anaran’ireo jiolahy ikoizana eny amin’ny faritra Toamasina Faharoa iny. Handraisana fepetra ireny olona ireny, hoy hatrany  teo anivon’ny zandary Toamasina.

Ireo rehetra nandray fitenenana, dia samy naneho ny fahadisoam-panantenana amin’ny fomba fiasan’ny Fitsarana ao Toamasina. Maro izay jiolahy efa voasambotra izay fa mahagaga dia maro koa no votsotra rehefa tonga eny amin’ny Fitsarana, hoy ireo sefo fokontany.

Ny teo anivon’ny zandarimariam-pirenena Toamasina izay nametraka ireo laharana ahafahana mahazo azy ireo  : 119 laharana maitso Telma sy ny 034 05 701 39 ary ny 034 20 145 97.

Nanitrikitrika izy ireo fa tsy hitsitsy velively amin’ireo jiolahy raindahiny. Tsy natao haingom-batana ny basy eny am-pelatananay fa natao hampiasaina, hoy ny Kolonely Ranaivoarison Théodule.

Avotra Isaorana sy Vanessa ary Kamy

Ino Vaovao0 partages

FAMAHANA NY OLAN’NY SECES : Nanatanteraka fakan-kevitra ny minisitera tompon’andraikitra

Raha tsiahivina dia efa iray volana teo ho eo izay ireo mpampianatra avy amin’ny Seces Sampana Antananarivo ireo no nanao fitakiana ny amin’ny tombotsoa sy ny varimangatsiakan’izy ireo tsy mbola azony. Tamin’ny herinandro farany teo dia nilaza ny hampikatso tanteraka ny fampianarana eny amin’ny Oniversite koa ireto farany.Nihaona sy nifampidinika tamin’ireo mpampianatra mivondrona ao amin’ny Seces, sampana Antananarivo ireo, omaly, ry zareo avy eo anivon’ity minisitera ity izay notarihan-dramatoa minisitra, Rejo Fienena, niara-nijery izay marimaritra iraisana hanatsarana ny tontolon’ny fampianarana ambony. 

Tanjona tamin’ity fihaonana ity koa ankoatra izay ny famoahana fehin-kevitra hahafahana manatsara ny fampianarana eny amin’ny Anjerimanontolo eny sy ny fiatrehana ny rafitra LMD.

 Saika nahatonga solontena tamin’ity fikaonan-doha izay natao ity avokoa ny solotenan’ny Seces manerana ny Nosy. Nanokatra ny fihaonana sy ny lahadinika tamin’izany Ramatoa minisitra. Nambarany fa « ny minisitera dia mieritreritra hatrany ny hanatsara ny tontolon’ny fampianarana ambony sy ny fikarohana ara-tsiansa ary notsoriny ihany koa fa ilaina ny fifanatonana eo amin’ny mpampianatra sy ny minisitera hijerena izay marimaritra iraisana. Misy amin’ireo olan’ny mpampianatra mantsy no efa novahana saingy mitovana olana hafa indray izany aty aoriana ka izany indrindra no nahatonga ny fifanatonana tahaka izao ».

Nohamafisin-dRamatoa minisitra ihany koa fa ny fihaonana, omaly, dia natokana hihainoana ny hetahetan’ny rehetra ary nojerena tamin’izany ireo teboka maromaro noheverin’ny mpampianatra avy ao amin’ny Seces sy ireo mpampianatra mpikaroka rehetra fa azo hanatsarana ny tontolon’ny fampianarana. « Ny tena tanjona, hoy Ramatoa minisitra, namamafy ny maha zava-dehibe ny fifampidinihana tahaka izao dia tsy ho fihainoana fotsiny ny hetahetan’izy ireo fa ny  fanatsarana ny kalitaon’ny fampianarana eny amin’ny Anjerimanontolo mihitsy ». 

Hanoka-baravarana ny minisitera ary hitohy hatrany ny fifampidinihana sy fakan-kevitra eo amin’ny roa tonta fa iny natao, omaly, iny dia santatra am-bavarano ihany raha ny nambaran-dRamatoa minisitra hatrany. Na izany aza, notsipihiny mazava fa mbola fakan-kevitra aloha hatreto no tena atao fa aorian’ny fanangonana ny hevitry ny mpampianatra avy amin’ny Seces manerana ny Nosy vao hiroso amin’ny fandraisana fanapahan-kevitra ny roa tonta. Atambatra ho fehin-kevitra iray izay tapaka amin’izao lahadinika izao ka izay no apetraka ho fiaingana vaovao hamahana ny olan’ny mpampianatra mpikaroka sy mpikaroka mpampianatra.  

Ny Ami

Ino Vaovao0 partages

RAKOTONINAHY JOSEPHAT : “Hamerina ny halatra sy ny gaboraraka ny fanesorana anay ”

Nilaza ny tenany fa misy mitetika handrava an-tsokosoko ny fifanarahana misy eo amin’ity orinasa ity sy ny orinasa Jirama. Fifanarahana nametraka ny orinasa Pro Gsi hiambina ny fananan’ny orinasa Jirama manerana ny Faritra Analanjirofo sy Atsinanana. Anisan’izany ny fanaraha-maso ny solika ho fisorohana ny halatra. Ny alatsinainy 1 avrily lasa teo, tonga nirohotra teny amin’ny foiben-toeran’ny Jirama Toamasina ireo vatan-dehilahy mpiasa eo anivon’ity orinasam-piambenana ity. 

Fidinana teny amin’ny biraon’ny Jirama nentin’izy ireo sahady manohitra ny fikasan’andian’olom-bitsy hanaisotra ny fiambenana eo anivon’ny orinasa Jirama. Hentitra  Rakotoninahy Josephat nilaza fa ireo mpiasan’ny Jirama zatra ny lalan-dririnina amin’ny fanaovana halatra solika sy fitaovan’ny Jirama no ambadik’izao fikasana handrava antsokosoko ny fifanarahana efa misy izao. Nolazainy nandritra ny fihaonana tamin’ny mpanao gazety ny andron’ny alatsinainy 1 avrily fa mpiasan’ny Jirama miisa 41 no saron’izy ireo nangalatra solika sy fitaovan’ny orinasa. 

Tsy faly amin’ny asa fanaraha-maso ataonay ireo mpiasan’ny Jirama sasany ireo ka mitady ny fomba rehetra hanafoanana ny fiambenana ataonay, hoy hatrany ny fanazavany. Raha ny zava-misy ao Toamasina, hatramin’ny nametrahana ny Pro-Gsi ho mpanara-maso ny fananan’ny Jirama, dia nihena ny halatra solika ao amin’ny orinasa.

Hentitra tamin’ny fandraisana andraikitra ireo mpiambina ka na iza na iza sarona nangalatra dia nosamborina avokoa ary nampahafantarina ny lehibeny eo anivon’ny fitantanana ny orinasa Jirama Toamasina sy nentina teny anivon’ny mpitandro filaminana.

Notsindrin-dRakotoninahy Josephat fa hamerina ny gaborakaka sy halatra eo anivon’ny orinasa Jirama Toamasina ny fanafoanana ny fifanarahana misy eo amin’ity orinasam-piambina ity sy ny Jirama Toamasina. Miantso ny fitondram-panjakana foibe ny tenany mba hijery akaiky izao zava-misy izao. Nilaza ho vonona hanome ny porofo rehetra momba ireo mpiasan’ny Jirama sarona nangalatra solika sy ny fanananan’ny orinasa ity tale jeneralin’ny Pro Gsi ity.

Kamy

Ino Vaovao0 partages

ANKILILAOKA - TOLIARA II : Dahalo iray saika hangalatr’omby, voatifitry ny mpitandro filaminana

Omby miisa 09 no nokasain’izy ireo hangalarina tamin’io fotoana io kanjo nifanindra an-dalana tamin’io nanafihany io indrindra no nahatongavan’ny mpitandro filaminana avy ao amin’ny borigadin’Ankililaoka tao amin’ity tanàna saika horobain’izy ireo ity.Tsy nisy alaharo fa raikitra avy hatrany ny fifanjevoana teo amin’ny roa tonta ka voatifitra tamin’izany ny iray tamin’ireo jiolahy raha toa ka tafaporitsaka kosa ny enina hafa. 

Raha ny fampitam-baovao voaray dia fantatra fa efa maro ny habibiana nataon’ity dahalo voatifitra ity tao amin’ny distrikan’i Toliara faharoa ka isan’izany ny halatr’omby miaraka amin’ny vono olona. Tsy ankitsitsy ary tsy nifidy haripaka ireto dahalo ireto raha ny fampitam-baovao voaray hatrany. Velombolo amin’ny fandraisan’andraikitry ny mpitandro filaminana any an-toerana ny mponina satria voaporofo tamin’ny alalan’ity fanafihana ity tokoa izao fa tena miaro ny vahoaka sy ny fananany marina izy ireo. 

Tsy maty avy hatrany ity jiolahy ity fa mbola afaka miteny tsara na dia teo aza ny tifitra nahazo azy. Efa eo am-pelatanan’ny zandarimariam-pirenena ao amin’ny borigadin’Ankililaoka moa izy amin’izao fotoana izao ary efa eo am-pamotorana azy ny zandary any an-toerana.  

Ny Ami

Ino Vaovao0 partages

ANTSIRANANA : Mpanendaka roa voasambotry ny polis...

Tamin’ny fampahafantarana nataon’ireo polisy tamin’ny mpanao gazety ny talata 2 avrily teo no nanambara fa tamin’ny zoma 29 marsa no nahatraran’ny polisy nasionaly ireo zatovo roalahy tao amin’ny fokontany Mahavokatra. Araka ny voalazan’ny tompon’andraikitra ny polisy ao amin’ny boriborintany voalohany fa ireto zatovo voasambotra ireto no mpampihorohoro ao amin’ny tapany avaratra,andrefana, ny Atsinanana aty Antsiranana, fa indrindra ny ao amin’ny fokontany Tanambao III.

Araka ny voalaza hatrany fa  resaka sinto-mahery sy fandravagna olona arahiny vono amin’ny mesobe no mampalaza ireto zatovolahy ireto. Voatsindry tamin’ izany fa efa maro ireo raharaha ratsy efa  vitan’izy ireto teto an-tampon- tanànan’ Antsiranana. Araka ny voalaza hatrany fa ny iray atao hoe « Legume » tamin’ireo voasambotra ireo dia fisolokiana ny volan’ ny Agence Orange tamin’alalan’ny Orange Money no nanamborana azy.

Efa mandeha ny fanadihadihana natao ireo zatovolahy manao fihetsika ny jiolahy ireo,ary ho atolotra ny fampanoavana aorian’izao famotorana  ataon’ny polisim-pirenena ao amin’ny boriborintany voalohany ao Tanambao V.

Mpanjono

Ino Vaovao0 partages

FIFIDIANANA : Hanomboka amin’ny 09 avrily ny fampiofanana omen’ny vaomieram-pirenena mahaleotena

Ireto fitaovana tonga ireto dia mbola ireo fitaovana hampiasaina mandritra ny fampiofanana samihafa ho an’ireo mpikambana eny amin’ny Srmv sy ireo mpikambana eny anivon’ny biraom-pifidianana ary koa ampiasain’ireo rantsamangaikan’ny CENI.

Raha ny tatitra nataon’ny avy eo anivon’ity vaomiera ity hatrany dia amin’ny  9 avrily 2019 ho avy  izao no hanomboka ny fanofanana eny amin’ny foibe Alarobia, hitohy ny 23 avrily hatramin’ny 3 mey isaky ny renivohi-paritra mandritra ny telo andro izany ary amin’ny 6 mey hatramin’ ny 24 mey 2019 isaky ny kaominina mandritra ny roa andro.Mizara ho teboka telo mazava tsara, tsy mifanohitra fa mifameno amin’izay nolazain’ny Fitsarana avo momba ny lalàm-panorenana ny fampielezankevitra mandritra ny fifidianana solombavambahoaka raha ny fanazavana nomen’ny filoha lefitry ny Céni, Thierry Rakotonarivo.

Eo ny “tena fampielezankevitra” (campagne électorale) izay fomba rehetra hitaomana sy handresena lahatra ny mpifidy handatsa-bato ho an’ny kandida iray. Io dia feran’ny didim-panjakana ary tsy azo tanterahina fa mahavoasazy avy hatrany raha tsy amin’ny 06 mey manomboka amin’ny 06 ora maraina ka hatramin’ny sabotsy 25 mey 2019 misasakalina. Io ihany koa no nambaran’ny Fitsarana avo momba ny lalàm-panorenana sy notsipihiny fa tsy azo atao. Ny faharoa kosa dia ny fampielezankevitra alohan’ny fotoana (campagne avant l’heure) fitaomana ny olona hifidy alohan’ny daty voatondroa, tsy azo atao no sady tsy azo tanterahina ihany koa alohan’ny datin’ny 06 mey voalaza tetsy ambony. 

Ny fandikana ireo roa voalohany voalaza teo ireo dia mety hitarika hatrany amin’ny fanafoanana ny vato ao anatin’ilay faritra nanaovana fampielezankevitra alohan’ny fotoana ary mety hiafara amin’ny fanalana an-daharana ilay kandida manao azy koa. Ny fahatelo farany kosa dia ny fiomanana amin’ny fampielezan-kevitra (pré-campagne) tahaka izao efa atrehintsika izao. Azo atao tsara amin’ity farany ity ny manao fitetezam-paritra mamory vahoaka manangana vondrona mpanohana (comité de soutien) sy mampahafantatra ny programan’asa ary koa ny manambara amin’ny fomba rehetra fa kandidà hilatsaka hofidiana ny kandida iray (déclaration publique de candidature) saingy tsy azo atao ny miteny hoe : “FIDIO” na amin’ny fomba ahoana na amin’ny fomba ahoana ilazana azy. 

Mandritra ity farany dia azon’ny kandida atao ny mampahafantatra ny laharany ao anaty bileta tokana saingy tsy azo atao ny mitaona ny olona hanisy lakroa eo amin’ny faritra voatokana ho amin’izany.

Ny Ami

Midi Madagasikara0 partages

Manja : Un criminel arrêté avec un fusil de chasse

Enième résultat pour le commissariat de police du district de Manja dans la lutte contre les actes de banditisme. En effet, un « dahalo » vient d’être arrêté après avoir décapité de façon barbare un père de famille. Après l’enquête effectuée par la police, ils étaient cinq « dahalo » qui ont perpétré cet acte de barbarie. La recherche des quatre autres se poursuit. Le « dahalo » qui vient d’être arrêté sera amené devant le parquet du tribunal de première instance de Morombe. Un fusil de chasse a été saisi lors de l’arrestation du bandit. A rappeler que dans le district de Manja, les policiers sont très actifs dans la lutte contre l’insécurité.

Recueillis par R. Eugène

Midi Madagasikara0 partages

Alliance Française d’Antananarivo : Les tambours made in Madagascar à l’honneur

RAGASY à la percussion

Douze amponga ou tambours made in Madagascar sont exposés à l’Alliance Française de Tananarive à Andavamamba hier à 11 heures. Cette exposition durera six jours.À part les timbales, un xylophone et un skékeré y sont présentés. Les passionnés étaient sidérés de voir les dessins comme les lémuriens, les têtes de zébu, le «ravinala» et le Baobab gravés sur ces tam-tam. Fabriqués en bois, en peau de zébu et en fer, ces amponga ont de bonnes sonorités. Lors de son intervention, l’artisan et musicien Gaston Rakotoniaina alias Ragasy affirme que « Le tambour est très étroitement lié à la culture malgache ». En outre, l’objectif est de rehausser la culture et le savoir-faire malgache. Ces dernières décennies, les instruments malgaches fascinent les étrangers. D’après le leader du groupe Ragasy band « Notre produit est compétitif ».À l’occasion de la fête du nouvel an malgache, le groupe Ragasy assurera un show « tsimandrimandry» le 5 avril à partir de 17 heures.Iss Heridiny

Midi Madagasikara0 partages

Economie et Finances : Les nouveaux Directeurs prennent fonction

Les nouveaux hauts employés de l’Etat au sein du ministère de l’Economie et des Finances, prennent leur fonction. Les passations de service se succèdent au sein  de ce département-clé du développement économique.

En effet, faisant suite à la nouvelle nomination du Directeur Général du Contrôle Financier, une cérémonie de passation s’est déroulée  hier.  L’actuel Secrétaire Général Raoelijaona Bien-Aimé  a passé le flambeau à son confrère, l’Inspecteur Général d’Etat Rabearinosy Gilles pour être à la tête du contrôle financier. Ce dernier entend poursuivre la lutte contre la corruption déjà mise en place au sein de ce département, et prône la bonne gouvernance et la transparence dans le contrôle des dépenses publiques. Rappelons que  la direction générale du contrôle financier a entre autres attributions, d’assister le Ministre de l’Economie et des Finances dans l’élaboration, l’exécution, et le suivi de la gestion budgétaire ; de veiller à l’application des lois et règlements en matière des finances publiques ;  recevoir, sur instruction du ministre de l’Economie et des Finances, pour avis consultatif, une communication préalable des projets des textes législatifs et réglementaires ayant des incidences budgétaires et financières ;  et enfin de jouer le rôle de conseillers financiers auprès des Institutions, ministères, organismes publics, collectivités territoriales décentralisées, ambassades et représentations extérieures de la République.

Trois directions ont également fait l’objet  d’une passation de service au sein de la Direction Générale des Finances et des Affaires Générales (DGFAG). La première passation s’est tenue entre les trois directeurs sortants à savoir,  Harilala Onintsoa Raolisoa, Directeur des Réformes et de la Formation,  Alberthe Elise Rakotoniaina, Directeur des Secteurs Productifs et Infrastructure, Andrianaivo Regis Rakotomanana, Directeur de la Synthèse Budgétaire, et  Nivontsoa Zoliarinoro Rakotondrabe, Directeur du Budget entrant. La deuxième passation s’est tenue d’une part, entre  Jackson Mora, Directeur de la Solde, Auguste Razafitsalama, Directeur des Pensions et d’autre part, .Christian Mamy Nomenjo, Directeur de la Solde et des Pensions. La troisième passation a concerné la Direction du Patrimoine de l’Etat où M. Guy Patrick Randriambolanirina succède à M. Jean Rémi Razafindrakoto. Au terme de cette cérémonie de passation, M. Randimbiarisoa Oliva, Directeur Général des Finances et des Affaires Générales (DGFAG), a remercié les anciens Directeurs pour le travail accompli. Etant trois directions clés au sein de la DGFAG, ce dernier a exhorté les nouveaux directeurs à poursuivre les efforts déjà établis, et à mettre en place les réformes.

Les nouveaux directeurs auprès du Trésor Public malagasy ont pris officiellement leur fonction. Il s’agit de Tsirofy Mihamina Ratovoarinony  qui remplace Liva Rakotonandrasana  au poste de directeur des Etudes ; de Manantenasoa Micheline Hery qui succède à Ramanoel Tina Rajaonarivony en tant que directeur de la Comptabilité publique, et d’Abel Zafimahery, directeur de la Brigade d’investigation Financière et de l’Audit, remplaçant Tovohery Andriatsirihasina.

Recueillis par R.Edmond.

Midi Madagasikara0 partages

LA THAILANDE SOUS D’AUTRES FACETTES

Photo de famille devant le pavillon thaï lors de l’ouverture de la foire

La foire  Asia enjoy Madagascar a ouvert ses portes depuis Samedi dernier. Plusieurs pays de l’Océan Indien et de l’Asie ont répondu à l’appel lancé par les organisateurs de cette foire qui est à sa 4e édition . Une mention spéciale  a été faite à l’endroit de la Chine qui a ouvert plusieurs stands à cette occasion   et aussi à  la Thaïlande qui  a envoyé une délégation  économique spéciale conduite par M. Chavanol  Phivnil , ministre  conseiller du Trade Center du bureau commercial de l’Ambassade de  Thailande à Prétoria  . Cette délégation va rencontrer  l’EDBM , la chambre de commerce et de l’industrie d’Antananarivo , et les investisseurs nationaux pour favoriser les échanges entre les  deux pays et que chacun en  tire profit. Le consulat de la Thailande profitera de cette occasion pour présenter au public  l’initiative de l’économie  de la suffisance source de l’émergence de  ce pays initié par   Sa Majesté feu  le Roi Bhumibol Adulyadej Rama IX.

VISITE DE PAVILLONS THAI

Lors de la séance d’ouverture, les personnalités ainsi présentes ainsi que les heureux  invités  ont pu déguster les plats succulents, délicieux et légers de ce pays dont  la renommée gastronomique  n’est plus à présenter. Notons au passage que cette délégation  a  pu apprécier  les plats malagasy vendredi dernier au restaurant La Varangue à Ambohitsorohitra lors d’une réception offerte par le Consul général par intérim M. Kriwat Phamorabutra. A part la gastronomie, ce pays se distingue par son savoir-faire  sur le plan cosmétique . En effet,  des sociétés thaï  telles que Medicos et Bio woman ont présenté  leurs  produits  médicaux   de lotion de massage … ; tandis que  Polawate Engine et Solex qui  se spécialisent dans le  domaine de  fabrication de petits moteurs  , des clefs , des serrures, des vachettes  et des matériels fournissant de l’énergie solaire, ont fait leur entrée et  ont déjà connu du succès.

Ce pays que la plupart d’entre nous connaissent par l’exploitation minière,  se distingue aussi dans d’autres domaines qui vont sûrement être présents lors des prochaines éditions.

Nary Ravonjy

Midi Madagasikara0 partages

BNI Madagascar : Elue meilleure banque 2019

La banque BNI Madagascar participe également au Salon Asia Enjoy Madagascar. Avec l’ensemble des pays de l’Asie du Sud-Est et de l’Asie Continentale, cette plateforme économique permet à BNI MADAGASCAR d’assurer sa mission en tant que banque universelle d’accompagner tous les acteurs, salariés d’entreprise, professionnels, chefs d’entreprise, importateurs et exportateurs dans leurs projets.

Par le biais d’un stand de 40 m2, les équipes de BNI MADAGASCAR fières d’être « élue la meilleure banque 2019 de Madagascar par le magazine international Global Finance » , sont disponibles pour conseiller et proposer des solutions bancaires aux opérateurs économiques, aux  investisseurs et aux  porteurs de projets venant de 18 pays.

La banque qui fête ses 100 ans cette année met en avant ses produits et services qui faciliteront les relations économiques et commerciales entre Madagascar et la région indianocéanique. Les visiteurs particuliers sont aussi écoutés et conseillés dans leurs projets familiaux.

R.Edmond.

Midi Madagasikara0 partages

Funky music : Le « gasyTsara » d’Arison Vonjy à voir en live

Arison Vonjy et ses frères d’armes en musique (Copyright Tangalamamy)

Et voici venir le rendez-vous tant attendu de ses inconditionnels. Plus que quatre jours pour vivre en live le premier appointement en grandes pompes entre le public avec  Arison Vonjy et ses complices de scène. Musicien aux milles facettes, Arison Vonjy fait partie de ces artistes qui produisent rarement des albums. Il y a deux ans, il a mariné son troisième opus « gasyTsara ». Si à l’époque seuls les inconditionnels ont découvert la richesse de cet album, dorénavant, le chanteur s’ouvre à un plus large public. Les mélomanes l’ont adopté et sont devenus  ses inconditionnels.  Surfant entre jazz et funk depuis ses débuts en 1988, l’artiste n’a pas perdu son goût pour la perfection. Attachés à leurs racines, les membres du groupe s’adressent à un public plus large et donnent le ton à leur projet, un album riche en créativité, toujours funky, mais relevé de couleurs et sonorités Malagasy.

Toujours entouré des meilleurs comme des Tôty, des Silo et des grandes références depuis des décennies, il a décidé de rallier ses armes aux jeunes talents du moment à commencer par Dovs  Rakotondraina à la fois derrière le clavier et technicien. Nali Rabarison, batteur de son état est également l’ingénieur de son, sur le même diapason qu’iBEmaso sur tout ce qui est vidéo-mapping. Quant à Harty Andriambelo, il sera à la fois à la basse, et troquera de temps à autre son instrument de prédilection contre son harmonica ou une guitare acoustique.  Trêve de mot pour les narrer, rendez-vous à l’Institut français Analakely dans la soirée du 5 avril!

Zo Toniaina

Midi Madagasikara0 partages

Vero Ranaivoson : Une année bien entamée pour la chanteuse évangélique

Dieu était avec Vero Ranaivoson au concert au CCESCA Antanimena

Elle pensait que c’est elle qui allait offrir des surprises à ses invités, mais c’était tout le contraire, car ces derniers lui ont réservé quelque chose qu’elle n’oubliera jamais : l’amour.

La salle de CCESCA à Antanimena était noire de monde samedi dernier lors du concert de Vero Ranaivoson. La chanteuse évangélique n’a pas caché ses sentiments. On voyait des larmes de joie glissées sur ses joues. « Dieu était là. C’est ce que je peux dire de mon concert au CCESCA Antanimena. J’ai pu partager ma joie, ma passion et mes expériences dans la louange et mon adoration pour Jésus », a-t-elle  déclaré.La chanteuse évangélique a senti également les  émotions de son  public. «C’était aussi inoubliable quand Passie et moi avons chanté ensemble When You Believe. On était tous émus et touchés par ce que Dieu a fait et fera encore pour ses enfants quand on demeure ferme dans la Foi en Lui», a-t-elle expliqué. La salle toute entière chavirait de bonheur quand Vero Ranaivoson  a interprété les chants d’adoration comme Ny voahary, Masina Ianao. Elle partageait la scène avec Passie, Anyah, Bodo, Verotiana et Miora. « On dirait qu’on était tous au ciel », dixit la jeune femme.Un album en préparation. Pour les projets d’avenir, le groupe de Vero prépare la sortie de son premier album et ainsi que le DVD live du concert qu’elle a effectué samedi dernier. « J’en ferai part à tout le monde dès que ce sera fait. Nous projetons aussi des sessions d’adorations dans des cadres plus restreints », a-t-elle relevé.La vocation. Concernant le parcours en tant que chanteuse évangélique, Vero a commencé à chanter dès son très jeune âge à l’Eglise. Plus tard, elle a été aussi la  choriste de Fara Andriamamonjy. « J’ai déjà chanté avec le Pr Jocelyn et j’ai aussi chanté avec Rija Rasolondraibe dans sa chanson Mino Aho. Je chante aussi avec le chanteur Canadien Sébastien Demrey et Jimmy Lahaye quand ils viennent à Madagascar », a raconté la chanteuse. Le public l’a surtout connue en tant qu’adoratrice de son église. Au fil du temps, Vero décide de voler de ses propres ailes. Ainsi, elle a formé son groupe qui porte son nom Vero Ranaivoson il y a deux ans avec ses musiciens qui sont à la fois ses arrangeurs.Pour elle, glorifier Dieu est une vocation. « Le choix de chanter pour Dieu et Lui seul, m’était venu quand j’ai donné ma vie entière à Jésus. Je suis convaincue que Lui seul mérite d’être glorifié et j’ai surtout senti son appel dans ma vie pour le louer, l’adorer et conduire les gens à s’approcher de Lui par mes chants et ma voix », a-t-elle expliqué avec un sourire aux lèvres.Iss Heridiny

Midi Madagasikara0 partages

Ils ont fait le buzz… : Madagascar et ses « nouveaux ans »

Les ancêtres « gardiens de la tradition d’antan » accueillaient en toute sérénité le nouvel an.

Le « Taom-baovao Malagasy » commence à créer un vif débat. Si pour les uns, cette date du nouvel an selon les calendriers malgaches se situe entre les mois de mars et d’avril. Pour d’autres, elle se retrouve dans le deuxième semestre de l’année grégorienne. Pour ainsi dire, il y a autant de dates que d’affinités. Surtout quand tout le monde mêle validité de la documentation et bénédiction des esprits saints des ancêtres dans la détention de la vérité.

Dans tout cela, le citoyen lambda qui se sent retrouver quelques peu sa fierté d’être malgache tombe des nues. Il ne saurait plus à quel saint se vouer. Lui ou elle qui n’est ni le fils, ni la fille, ni le descendant du lignage de ces sacrées collines. Lui ou elle qui veut seulement festoyer sur une période qui correspond à son histoire, son « vouloir être » et enfin à son parcours de malgache noyé dans ce vaste planète mondialisé. Mais bon, les détenteurs des traditions ne veulent faire qu’à leur tête.

Il faut bien l’admettre que cette célébration du mois d’avril est loin de faire l’unanimité. Il est alors temps de vraiment se demander, est- ce que ce serait mieux de faire un chacun pour soi pour le « nouvel an malgache ». Etant donné que chaque année, cet évènement fait la risée des réseaux sociaux. Les phrases les plus répétées sont « ce n’est qu’à Madagascar qu’on se dit deux fois : bonne année – durant une même année », « Je ne trouve pas l’intérêt d’y participer si eux-mêmes ne s’accordent pas »…

Qu’on se le dise une bonne fois pour toute, l’instant demande à chacun de ravaler la fierté et de faire chose commune. Loin de toute considération culturelle et identitaire, cette fête typiquement malgache peut aussi constituer une manne touristique. A condition de bien jouer sur la communication et le marketing… A se demander si quelques-uns mettent plutôt l’intérêt financier avant l’intérêt de la culture malgache. Puisque ce problème de date est en premier lieu « culturel ».

Tant que des dents vont grincer, tant que l’adhésion d’une date qualifiée de malgache, sans vraiment l’être pour l’instant, n’est pas complète… Chaque « nouvel an » que le pays va célébrer en une seule année ne reflétera rien, sauf la rapacité et surtout la division…

Maminirina Rado

Midi Madagasikara0 partages

Ampefiloha : Mpianatra eny amin’ny oniversite mibizna héroïne

Mpianatra taona fahefatra eny amin’ny Anjerimanontolo

Tratra ambodiomby teo am-pivarotana zavamahadomelina « héroïne ». Lehilahy iray 28 taona izay mpianatra eny Ankatso no voakasik’izany, raha araka ny fanazavan’ny pôlisy misahana ny ady amin’ny fiparitahan’ny zavamahadomelina. Ny zoma teo, amin’ny andro antoandro, izay tokony ho tamin’ny roa ora, no hitan’ny mpitandro ny filaminana izay efa nanao fanarahan-dia azy ity tovolahy. Teo amin’ny zaridainan’Ampefiloha izy no tsikaritra ho nanao fihetsika hafahafa. Teo koa no nahitàna fa hivarotra ireo héroïne tao anaty fonosana no tena anton-diany. Nosamborina avy hatrany ary natao ny fisavàna azy. Fonosana misy héroïne 99 girama no tratra teny aminy. Rehefa natao ny fanadihadiana dia tombanana ho folo tapitrisa ariary raha kely indrindra ny vidin’izany. Nandeha ny fanadihadiana ary fantatra teo fa mpianatra ao amin’ny taona fahefatra amin’ny sampana mpandinika ny fiarahamonina ilay lehilahy. Nohazavainy fa afrikana iray no mpanome entana azy ary mitentina iray tapitrisa ariary ny girama. Notsipihany koa fa efa telo taona izay no nataony io asa io ary izao izy vao voalohany tratra. Eto an-drenivohitra dia matetika eny amin’ireny toeram-pisotroam-bazaha ireny no tena mitobaka ny afera cocaïne sy héroïne. Ireo Afrikana no tena mpamatsy izany ary andrasana ny mba hisian’ny fanadihadiana mirona any amin’ireny toerana ireny. Tsy ho zakan’ny gasy rahateo ny vidin’ireny zavamahadolemina ireny ary mazava izany fa ireo vahiny mandalo no tena mpividy ary vahiny ihany koa no mpanelanelana.

D.R

Midi Madagasikara0 partages

Ethiopian Airlines : Célébration des deux ans en toute convivialité

Deux ans se sont passés, depuis que la compagnie aérienne Ethiopian Airlines s’est installée à Madagascar. Deux premières années au cours desquelles, la compagnie a commencé à prendre ses marques dans le paysage du transport local. Depuis, elle dessert par vol direct la belle île de Nosy Be, fer de lance du tourisme malgache, mais aussi, évidemment, Antananarivo, la capitale. C’est donc en toute convivialité que le Directeur Michael Bekele, entouré de toute son équipe, a célébré ce deuxième anniversaire jeudi dernier au Carlton Anosy. Une occasion pour lui, au nom de la compagnie aérienne, de remercier tous les collaborateurs et les partenaires, durant ces années passées, tout en se tournant vers un avenir qui s’annonce fructueuse. Michael Bekele n’a pas manqué de remercier le soutien moral de tous les collaborateurs lors de l’accident du Boeing 737 Max, transportant 157 passagers, qui ont tous péri dans le crash, tout en rassurant que cet accidentqui incombe totalement au constructeur du Boeing 737 Max, n’affecte pas les ventes, ni les services d’Ethiopian Airlines à Madagascar.

Anjara Rasoanaivo

Midi Madagasikara0 partages

Fanomezana kopiam-pahaterana : Didim-pitsarana 1.200 nozaraina teto Toamasina ny sabotsy teo

Raha noheverina fa ny eny ambanivolo eto Toamasina no tena manana olana amin’ny tsy fananana kopiam-pahaterahana ho an’ny zaza sy ny ankizy, dia tena olana goavana eto Toamasina renivohitra izany ankehitriny. Ny olana dia ny zava-misy eo anivon’ny sora-piankohonan’ny kaominina manary ny antontan-taratasin’ny olona, sy ny kolikoly misy amin’ny mpiasa mpanao izany, ary ny fe-potoana omen’ny fanjakana ny ray aman-dreny amin’ny fanoratana ny zanany teraka izay efa nohalavaina 30 andro tamin’ny lalana farany teo nefa mbola tsy mihatra izany hatreto noho ny tsy fisian’ny didy fampiharana azy, na efa neken’ny fitsarana avo momba ny lalam-panorenana aza. Ny sabotsy teo, tao amin’ny EPP Todivelona Raphael Ankirihiry, taorian’ny fitsarana mitety vohitra natao, dia didim-pitsarana miisa 1.200 hakana ny kopiam-pahaterahana no nozarain’ny tarika Nantenaina sy ny ekipany, izay fikambanana miasa mafy amin’ny fanomezana ity kopiam-pahaterahana ho an’ny zaza sy ny ankizy ary ny olona tsy manana izany eto Toamasina. Raha ny taona nivalona 2018 iny dia efa nahatratra 3.000 ny didim-pitsarana nozarain’izy ireo nahafahan’ny ray aman-dreny nanamboatra ny kopian-janany, ka ny 500 tamin’izany dia tanora efa feno taona. Afaka nanamboatra karapanondrom-pirenena izy ireo taorian’izany. Izay no mahatonga ny tarika Nantenaina sy ny ekipany manao antso avo ho an’ny fanjakana sy ny mpiara-miombona antoka amin’ny fanjakana ary ireo malala-tanana rehetra mba hifanampy, satria tena olana be, tsy ambanivolo ihany fa hatraty an-tanan-dehibe, ity resaka kopiam-pahaterahana ity noho ny andraikitry ny ray aman-dreny tsy vitany, nefa mazava fa noho ny tsy fandraisan’ny raim-pianakaviana ny adidiny. Efa miomana ny hanao fitsarana mitety vohitra koa ny tarika Nantenaina sy ny ekipany ato ho ato, satria efa misy fangatahana an’arivony koa voarain’izy ireo izao.

Malala Didier

Midi Madagasikara0 partages

Taekwondo – Election : Boycott des ligues Analamanga, Atsinanana et V7V

Face aux problèmes au niveau de la Fédération malgache de taekwondo, le ministère de la Jeunesse et des Sports à travers la direction du sport fédéral et la direction générale des sports fait la sourde oreille. Les ligues régionales et les férus de cette discipline ont lancé un appel et un SOS depuis belle lurette, mais, sans aucune réponse.  L’élection du président de la Fédération Malagasy de Taekwondo est prévue se tenir ce jour mardi 2 avril à Toliara. Une élection qui risque de ne pas avoir lieu car trois des sept ligues convoquées ont décidé de boycotter ladite élection. Ce, pour montrer leur solidarité avec leur pair privé de droit de vote. Sûrement, le quorum ne sera pas atteint et l’élection sera reportée dans 15 jours. « Nous voulons manifester notre solidarité avec nos confrères issues des autres ligues. Des ligues légales mais qui n’ont pas été conviées à cette élection pour des raisons dont on ignore. Si on ne cite que la ligue de Vakinankaratra, Menabe, Diana et Haute Matsiatra. Ces ligues sont actives et légales. Pour le cas d’Alaotra-Mangoro, le président par intérim a fait toujours blocage pour ne pas organiser l’élection. Déjà sur les 11 ligues existantes, 2 sont fictives à savoir Androy et Alaotra-Mangoro. Sur les neuf restantes, deux n’ont jamais été actives», souligne le président de la ligue Analamanga. Vatovavy-Fitovinany, Analamanga et Atsinanana sont les trois ligues qui ont décidé de boycotter l’élection. Le lieu de l’élection n’a pas été divulgué dans la convocation. Les candidats au poste de président de la fédération ne sont pas connus. « Avant cette assemblée générale élective, vaut mieux l’organisation de l’assemblée extraordinaire » a continué, le président de la ligue Analamanga. De son côté, le « World Taekwondo Africa »  a exigé dans une lettre signée par son vice-président, Henri Randriamandrato, à l’attention des responsable des ligues, de section, de clubs et de la fédération que les élections  fédérales devront se tenir dans les meilleurs délais, et ceci dans le respect total des procédures et de la transparence, seul garant de la crédibilité des élections. La confédération africaine a déjà demandé au ministère de la Jeunesse et des Sports d’organiser une réunion technique afin d’officialiser ce comité électoral et d’entamer les premières mesures. Une histoire à suivre et surtout la réaction des « dirigeants compétents » au sein du MJS.

T.H

Midi Madagasikara0 partages

Madagascar National Parks : 17 aires protégées labellisées au niveau international

La mission de Madagascar National Parks (MNP) consiste à conserver et gérer de manière durable les parcs nationaux et les réserves de Madagascar, représentatifs de la diversité biologique et du patrimoine naturel propre à Madagascar. Il s’agit notamment d’un joyau de la biodiversité qui mérite d’être protégé à tout prix. En fait, MNP gère principalement 27 Parcs Nationaux, 14 Réserves Spéciales et deux  Réserves Naturelles Intégrales. Ces sites couvrent en tout une surface de plus de deux millions d’hectares.  Ils regorgent notamment une richesse faunistique et floristique dont le taux d’endémicité dépasse les 90 %. Mais parmi ces 43 Aires Protégées, sous sa gérance, 17 d’entre elles sont maintenant labellisées au niveau international. Sept aires protégées sont classées patrimoine mondial de l’UNESCO, cinq autres sont dans les catégories de Réserves de Biosphère tandis que les cinq restantes sont classées sites RAMSAR.

Logiciel SMART. Pour pouvoir assurer la surveillance le réseau des Aires Protégées, Madagascar National Parks utilise notamment le logiciel SMART, depuis janvier 2017. Ce logiciel a comme fonction d’enregistrer les patrouilles et les surveillances effectuées par les Agents et les Comités Locaux des Parcs, ainsi que les pressions et les données issues des observations de la biodiversité qu’ils ont rencontrées. Les analyses des données mensuelles, trimestrielles, semestrielles et annuelles, tant au niveau des Unités de Gestion qu’au niveau du réseau, permettent  la planification et le réajustement des stratégies de conservation. Les jours de patrouilles sont comptés en fonction des nombres des équipes sur terrain. La descente de quatre équipes dans quatre zones différentes en une même journée, par exemple, équivalent à quatre jours de patrouilles. L’an dernier, 14.894 jours de patrouilles des Agents de Parcs (AGP) travaillent en collaboration avec le personnel de MNP, et 20.949 jours de patrouilles des villageois organisés en Comité Locaux des Parcs (CLP), ont été réalisés sur tout le réseau.

Recueillis par Navalona R.

Midi Madagasikara0 partages

Liste électorale : L’impression va débuter ce jour

Les électeurs feront leur choix le 27 mai prochain. ( photo d’archives)

A l’approche de la tenue des législatives, la Commission Electorale Nationale Indépendante  se mobilise. En effet, il ne reste plus qu’un peu moins de deux mois avant la tenue des élections des députés.

Branle bas de combat au niveau de la Commission électorale Nationale Indépendante (CENI), à presque un mois de l’ouverture officielle de la campagne électorale qui commence le 6 mai prochain à 6 heures du matin et se termine le 25 mai à minuit. D’après les explications du vice-président de la CENI, Thierry Rakotonarivo, il y a trois sortes de bulletin unique. Le premier lot est arrivé le week-end dernier, il s’élève à 67.000 bulletins uniques, ils seront destinés à la société civile. La deuxième vague est prévue arriver le 10 avril prochain de l’ordre de 101.250, ils vont servir les candidats. Et la troisième vague est pour les électeurs, notamment le 27 mai prochain le jour du scrutin.

Peu d’engouement. Selon toujours le vice-président de la CENI, l’impression de la liste électorale va débuter, ce jour. Il y aura du rajout, notamment pour ceux qui ont atteint l’âge de voter mais aussi du retranchement, entre autres pour les décès. Faut-il rappeler que le nombre d’inscrits est de 10.154.639. Après cette impression, l’on va procéder à la formation des candidats aux législatives ainsi qu’à leurs délégués. Par la suite, ce serait au tour de la société civile. Les démembrements de la CENI, au niveau du Fokontany, seront aussi de la partie, et ce, afin qu’ils maîtrisent les arcanes portant notamment sur les élections des députés. A propos de la précampagne, les textes ne sont pas clairs là-dessus, à tel point que les candidats ne savent plus à quel saint se vouer (lire article par ailleurs). Force est cependant de constater qu’il y ait peu d’engouement concernant les législatives contrairement aux présidentielles. L’on se demande si les candidats attendent l’ouverture de la campagne électorale avant de mettre le paquet ?

Circonscriptions électorales. Notons que le pays  est doté d’un parlement bicaméral dont  l’Assemblée nationale qui est composée de 151 députés élus pour un mandat de cinq ans. Toujours est-il que 87 sièges sont à pourvoir au scrutin uninominal majoritaire à un tour dans autant de circonscriptions électorales. En outre 64 sièges au scrutin proportionnel plurinominal de liste bloquée sans panachage ni vote préférentiel, dans 32 circonscriptions binominales sont à pourvoir. Après dépouillement, les sièges sont répartis selon la méthode de la plus forte moyenne.

Dominique R.

Midi Madagasikara0 partages

Basketball – Jeux des Iles : 39 présélectionnés pour 24 places

Les joueuses ne ménagent pas leurs efforts car les places pour Maurice sont limitées. (NARY)

Les deux présélections au sein des équipes nationales de basket-ball  ont rajeuni. La moyenne d’âge est de 22 ans chez les dames et 24 ans du côté des hommes.

Ils sont 39 joueurs et joueuses à suivre le regroupement actuellement pour le basket-ball en vue des Jeux des Iles de l’Océan Indien aux Seychelles. Cette préparation sous l’impulsion du ministère prendra fin le 21 avril prochain. Les entraînements se font biquotidien, le matin est réservé à la préparation physique générale et l’après-midi consacré au technico-tactique. « En raison de l’annulation de la Coupe du président et du chamboulement du calendrier de la fédération, le regroupement durera quatre semaines, c’est-à-dire jusqu’au 21 avril », a déclaré le directeur national, Angelo Razafiarivony. Tagg Rakotonanahary assurera le coaching de la sélection féminine aux côtés de Randria Aimé et Tojo Rasamoelina chez les hommes. La préparation physique est assurée par Eric Rakotondravao dit Poty.

1,89 m. Avec le coup d’envoi tardif du regroupement national, la FMBB a déjà lancé la préparation au mois de février dernier pour les joueurs et joueuses résidant dans la capitale. Sur les 39 présélectionnés, 18 sont de la catégorie féminine et 21 masculine. « Nous avons fait un petit rappel des fondamentaux du basket-ball la semaine dernière comme sept nouveaux joueurs venaient de rejoindre la troupe. Cette semaine, on va attaquer sur la défense et l’attaque », a continué le DTN. Pour cette édition 2019 des JIOI, le staff technique au sein de la FMBB a privilégié la nouvelle génération.  Chez les dames, la moyenne d’âge est de 22 ans et de 24 ans du côté des hommes, si la taille moyenne est de 1m89. A Maurice, les basketteurs malgaches évolueront dans la poule A aux cotés des Réunionnais, des Maldiviens et des Seychellois. De leur côté, les dames ont été tirées dans la poule A avec la Réunion, les Comores et les Seychelles. L’objectif pour le clan malgache est, les deux médailles d’or perdus à la Réunion en 2015. « Comme nous allons croiser les équipes réunionnaises tant chez les hommes que chez les dames en match poule, le remake de la finale de l’édition 2015 n’est pas à écarter », a conclu le DTN.

T.H

La liste des présélectionnés

Dames

Emerachine Raherimanana

Miorasoa Mampionona

Christiane Jaofera

Sarobidy Randriatahina

Muriel Hajanirina

Nivo Romina

Chantiah Ranarisaona

Linda Soazara

Sanda Rakotonirina

Sydonie Andriamihajanirina

Judith Fenosoa

Angelissa Velotiana

Avotra Rasoafinaritra

Manohintsoa Mamihajarison

Lalaina Andriamihaingo

Jocelyne Malazarivo

Fanjatiana Raholiarisoa

Tokin’Laina  Sambatrarimiora

Hommes

Tanjona Ravelojaona

Cédrique Pepin

Jules Andriamampianina

Fabrice Mandimbison

Mory Francis

Guy Randrianandrasana

Enrico Kakay

Stéphane Feno

Fiary Rakotonirina

Rick-Ley Loubacky

Arnol Solondrainy

Roberson Razafimanantsoa

Livio Ratinarivo

Elly Randriamampanionona

Monja Faralahy

Ahmed Rakotoson

Thierry Andrianombonana

Josianis Todimasimanana

John Ravelomanantsoa

Sylvestre Rakoto

Cedric Andriatsimialona

Midi Madagasikara0 partages

Tourisme et hôtellerie : Google Ads, une opportunité peu et mal exploitée selon Rija Randriamalalaniaina

Rija Randriamalalaniaina conseille Google Ads aux opérateurs touristiques à Madagascar.

Les touristes étrangers naviguent beaucoup sur Internet, avant de choisir une destination. Selon l’expert de l’économie digitale, Rija Randriamalalaniaina, Madagascar peut améliorer considérablement sa position, rien qu’avec Google Ads.

 A l’heure où presque 80% des touristes utilisent internet pour organiser leurs voyages et 55% des réservations se passent sur internet, les acteurs du tourisme sont de plus en plus conscients de l’enjeu d’avoir un site internet. Par contre, ils sont plus sensibles au design qu’à la visibilité et à la performance, alors qu’un très beau site internet ne sert strictement à rien si personne ne va dessus, d’après Rija Randriamalalaniaina, fondateur de Gasycar.com. « En Europe, les sites internet des hôtels, agences de voyage et compagnies aériennes sont devenus des vrais machines à vendre et à réserver, et ce n’est pas encore le cas pour Madagascar, alors que la concurrence est internationale. Pour la compagnie aérienne nationale par exemple, les logiciels de bechmarking que nous utilisons au quotidien nous permettent de savoir qu’il n’y a aucune stratégie d’acquisition de trafic et de clientèle sur le Web. Google Ads (ancien Google Adwords) est une belle opportunité pour booster la visibilité des sites internet. C’est un programme publicitaire de Google qui consiste à acheter des mots-clés pour se positionner dessus ou de diffuser des annonces ultras ciblés à des personnes intéressés aux services ou produits d’une entreprise », a-t-il expliqué.

Opportunité. Depuis 2017, l’utilisation des mobiles a dépassé celle des ordinateurs au niveau mondial et Google a également lancé un nouveau format de Google Ads. Actuellement, selon l’expert, un utilisateur classique ne distingue plus la différence entre une annonce publicitaire et un résultat « naturel » sur Google. « Si vous recherchez des mots-clés comme « hôtel Antananarivo » par exemple, l’intégralité de votre écran sera occupée par des annonces Google Ads. Cependant, seuls quelques hôtels gérés par des étrangers ou des groupes hôteliers se sont lancés dans ce programme », a-t-il indiqué.

Graves impacts. Les grands hôtels et compagnies aériennes victimes de BrandJacking sur Google, d’après les explications. D’après ses explications, il s’agit d’une usurpation de Marque sur Google, et qui se développe fortement. « La technique consiste à acheter la marque d’un hôtel ou d’une compagnie aérienne pour devancer le propriétaire de la marque en visibilité. Elle est surtout pratiquée par les OTA  (Online Travel Agency). Quand vous recherchez un hôtel en particulier par exemple, vous tombez directement sur le site de Booking.com. Presque tous les grands hôtels à Madagascar sont victimes de BrandJacking et paient 20% de commission à Booking.com sur environ 30% des clients qui étaient prêts à réserver en direct. Pour le cas de la compagnie aérienne nationale, environ 20% à 30% des visites du site officiel fuient vers Opodo car ce dernier achète le mot-clé « Air Madagascar », a expliqué Rija Randriamalalaniaina.

Rentabilité et accessibilité. D’après ses dires, Google Ads est avantageux par rapport aux autres supports de communication car il fonctionne au coût par clic. « Vous ne payez que lorsque votre client clique sur votre annonce et visite votre site internet. C’est une bonne opportunité pour tous les acteurs du tourisme : tour opérator, loueur de voiture, guide touristique, hôtels, compagnies aériennes, agences de voyage », a-t-il noté. Contrairement aux  « à priori » la campagne Google Ads n’est pas réservée à des grandes structures ou des gros budgets. Il est tout à fait nécessaire de rentabiliser une campagne, peu importe le budget, à condition qu’elle soit gérée par un professionnel expérimenté. Par ailleurs, Google délivre des certifications aux consultants, qui ont suivi ses programmes de formation. La gestion d’une campagne en autodidacte est fortement déconseillée, car le budget risque d’être rapidement gaspillé.

Antsa R.

Midi Madagasikara0 partages

Difficile de rire ou de sourire un 1er avril

La tradition du poisson d’avril  n’est plus respectée. Du moins, c’est ce qu’on a constaté hier. Beaucoup d’entre nous ont oublié cette habitude de potache lorsqu’arrive le 1er avril. Aujourd’hui, les tourments de la vie quotidienne nous empêchent de nous  moquer gentiment de nos concitoyens.  Rien ne prête à sourire autour de nous et les sujets qui nous préoccupent sont légion. Que ce soit chez nous ou dans le monde, aucun  média n’a essayé de tromper ses lecteurs.

Difficile de rire ou de sourire un 1er avril

Les problèmes que nous devons affronter sont si nombreux qu’aucune tentative sérieuse de tromper nos concitoyens n’a été effectuée. Nous-mêmes, le week-end dernier, avons eu beau chercher une bonne blague à faire, mais nous nous sommes vite ravisés à cause de l’atmosphère actuelle. Ce 1er avril, ce ne sont que des catastrophes et une avalanche de mauvaises nouvelles que l’on voit en parcourant la presse du monde entier. On peut lire qu’au Népal, une puissante tempête a  fait 27 morts et 600 blessés, et a provoqué d’immenses dégâts dans  le pays. Au Pérou, il y a eu 20 morts dans l’accident d’un bus à Lima.   Au Vénézuéla, on apprend que les autorités vénézuéliennes rationnent l’électricité à cause de l’aggravation des coupures de courant et que le président Maduro appelle ses partisans à participer à la répression des manifestations de l’opposition. La Maison Blanche a supprimé les aides accordées à trois pays d’Amérique centrale sous prétexte qu’ils ne font pas suffisamment d’efforts pour diminuer le flux de migrants se rendant aux Etats-Unis.  La contestation de la rue est toujours aussi vive en Algérie après la formation d’un nouveau gouvernement par le président Bouteflika. Aucune solution n’est pour l’instant en vue car la population ne veut pas de compromis avec le pouvoir. A Madagascar, nous n’avons pas de véritable crise, mais des désagréments dans beaucoup de secteurs. L insécurité reste le mal le plus grave qu’il faut endurer. Il est donc difficile de respecter une tradition car il est difficile de rire ou de sourire dans ces conditions.

Patrice RABE

Midi Madagasikara0 partages

Assise nationale des maîtres Fram : Une autre manière de revendiquer l’amélioration des conditions de ...

Le vendredi 29 mars dernier, l’association des maîtres Fram et des enseignants du public ont tenu leur assise nationale à l’Institut national de Formation pédagogique (INFP) Mahamasina. Ils y ont notamment discuté de la meilleure manière de faire passer leurs nombreuses revendications.

Dialogue. Le dialogue interne pour une harmonisation des revendications, suivi ensuite d’un dialogue plus « juste » entre l’ANFA et l’Etat, est un peu le socle de leur stratégie de communication et de revendication cette année. Le président de l’ANFA, Elidio Randrianjafy de déclarer au micro : « Nous avons décidé de passer à la table ronde, et entre nous, et avec l’Etat, notamment le ministère de tutelle, pour faire passer nos revendications cette année. Pour que celles-ci soient non seulement entendues, mais également écoutées et acceptées, et que cette acceptation et considération se manifestent ,se matérialisent comme il se doit ; c’est-à-dire en terme de budgétisation et d’une politique nationale de l’Etat qui donnerait de meilleures conditions de travail aux enseignants, garants de la qualité de l’éducation prodiguée au niveau national. » L’ANFA envisage ainsi de laisser tomber les grèves et autres manifestations qui s’éternisent, parfois empreintes de violence et/ou de manipulations politiques.

Revendications. Des pourparlers seraient déjà en cours entre le ministère de tutelle et ses enseignants selon le représentant de ceux-ci. Les revendications portent notamment sur l’amélioration des conditions salariales de ces maîtres Fram, c’est-à-dire de passer d’un salaire de 25 000 MGA à celui de 50 000 MGA. Un autre point à souligner sur le recrutement des maîtres Fram, l’ANFA plaide pour un recrutement plus « rigoureux », c’est-à-dire qui prend réellement en compte la qualification des ressources humaines à recruter. Ce qui selon le président de l’ANFA, n’est pas encore le cas pour le moment : « Certes, il y a eu recrutement de maîtres Fram, mais nous sommes navrés de constater que malheureusement leurs qualifications ne correspondent pas au niveau requis, ce qui lèse évidemment la qualité de l’enseignement au niveau nationale. Nous allons ainsi inclure dans nos activités le renforcement de capacités, voire la formation de ces nouvelles recrues en amont et après leurs recrutements ». Pour rappel, les maîtres Fram, sont, selon une définition du ministère de tutelle : « un enseignement e-payé par l’association des parents des élèves, ou encore en malgache « Fiakambanan’ny ray aman-drenin’ny mpianatra ».

Luz Razafimbelo

Midi Madagasikara0 partages

Moramanga : Tsy voatery ho meloka avokoa izay rehetra ao am- ponja

Hazo fisaka sy hazo voasisy miisa 1100, azo arafitra ho farafaraniaraka tamin’ny vary 400 kg no natolotr’ Andriamatoa Rakoto grenaan’ireo voafonja ny alakamisy 28 mars 2019, nandritra ny fihaonan’ nytompon’ andraikitra eo anivon’ ny haomônôria katolika miasa eo anivon’ny fonja tamin’ ity mpandraharaha ity. Betsaka ireo vina hahatonga hofonja mamokatra ny eto Moramanga saingy tsy dia marisika loatra nympandraharaha manampy azy ireo indrindra ny mpanao politika. Rehefanahita maso ny zava- misy ao anatiny Rakoto grena dia nanolotra nyfahavononany hanampy azy ireo. Ny tena olana, hoy ny tompon’andraikitra voalohany, na ny lehiben’ ny fonja eto Moramanga dia rehefamangatsiaka ny andro izay miteraka aretina maro. Tao anatin’ nyherinandro izao no efa nanomboka nanamboatra tanimboly hovolenalegioma izy ireo, ary eo am- pitadiavana ny mpiara-miombona  antoka nyamin’ ny hahavitàna rafitra, satria betsaka amin’ izy ireo nompandrafitra . Feno ny fandaharam-potoana mandritra tontolo andro aryafaka mamelon-tena ara- tsakafo, sady efa afaka miatrika ny fiainanaaorianan’ ny fahavitan’ ny sazy ireo voafonja. Izay no tanjona iraisan’ nympandraharahan’ ny fonja sy ny ACP eto Moramanga.

Cathy

Midi Madagasikara0 partages

Préparations des examens officiels : C’est la pagaille auprès du MENETP

Le calendrier des examens sera maintenu selon le ministère de l’Education Nationale, de l’enseignement technique et professionnel.

Le limogeage des DREN juste au début de la préparation des examens officiels pourrait avoir des impacts négatifs sur la tenue des examens. Une mauvaise organisation qui pourrait coûter cher aux candidats mais également au ministère de tutelle.

Sur le papier, la préparation des examens officiels de cette année scolaire 2018-2019 a été planifiée de A à Z. Toutes les tâches sont détaillées et fixées pour des dates précises. Une préparation qui aurait dû commencer il y a deux semaines au niveau des ZAP ou Zones Administratives Pédagogiques. Le limogeage des Directeurs Régionaux de l’Education Nationale (DREN) juste avant le début de cette phase en aurait décidé autrement. « Il y a eu un vide étant donné que le ministère de tutelle n’a pas procédé à la nomination des intérims des DREN. Alors que ces derniers sont  les premiers responsables au niveau local dans toutes les phases de préparation des examens », s’est lamenté un chef ZAP de la région Atsimo-Andrefana. Ce dernier d’expliquer que « les chefs ZAP ont été laissés à leur propre sort. Ne disposant ni de moyens ni de compétences administratives pour faire quoi que ce soit, certains d’entre nous ont boycotté le processus« . Ainsi, toutes les responsabilités aussi bien des DREN que des chefs CISCO, auraient été attribuées aux chefs ZAP durant « le vide institutionnel ».

Risques. La préparation des examens impose, en effet, des contraintes temps aux responsables du ministère de l’Education Nationale, de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle éparpillés dans toutes les régions du pays. Le calendrier des examens est déjà connu. Un calendrier qui est tributaire de l’organisation qui serait actuellement perturbée. Le ministère a certes, procédé à la nomination de quelques DREN. Mais les faits sont là, le timing de l’organisation n’ayant pas été respecté, un éventuel changement (encore) du calendrier des examens est à craindre. La fusion du ministère de l’Education Nationale à celui de l’Enseignement technique et professionnelle ne jouerait pas non plus en faveur de la préparation. « Les responsables gouvernementaux ont déjà du mal à faire face aux divers changements apportés par la fusion des ministères. Le vide laissé par le remplacement des DREN est arrivé au mauvais moment », a lancé le Chef Zap interviewé à Atsimo-Andrefana. Des directeurs régionaux de l’Education Nationale ont été nommés lors du dernier conseil des ministres. L’on se demande si les nouveaux promus auront les aptitudes, compétences et réactivités nécessaires pour relancer le processus. L’on se demande également ce qui était passé par la tête des responsables du MENETP lorsqu’ils ont limogé les DREN juste au début des préparations des examens.

José Belalahy