Les actualités Malgaches du Samedi 02 Mars 2019

Modifier la date
Midi Madagasikara47 partages

Nouvelle affaire de marchés publics : L’ancien PM Mahafaly Olivier dans le collimateur du Bianco

Après l’ancien ministre Henry Rabary-Njaka, l’ex PM Mahafaly Olivier a aussi une affaire au Bianco.

Des dossiers brûlants qui ressemblent étrangement à ceux  de la conseillère spéciale de l’ancien Président de la République sont traités actuellement par le Bianco. Une affaire Claudine Razaimamonjy bis.

La branche territoriale Antsiranana du Bureau Indépendant Anti-Corruption a été saisie, au mois d’août 2017, de plusieurs doléances sous couvert d’anonymat rapportant des faits de suspicion de favoritisme dans l’octroi des marchés relatifs à la construction des bureaux des communes rurales, dans le district d’Antsiranana II, bénéficiaires des subventions exceptionnelles octroyées par le ministère de l’Intérieur et de la Décentralisation. Les marchés en question auraient été attribués sans aucun appel d’offre par les maires à une seule entreprise appartenant à une dame, épouse d’un haut responsable auprès de la Primature.  Lesdites doléances feraient remarquer que ces élus auraient reçu l’ordre de virer directement les subventions au compte bancaire de l’entreprise sus-évoquée sans même que les travaux n’aient été achevés ou commencés. A y voir de près, cela ressemble à une entreprise fictive ou société écran, c’est selon. Vu qu’il n’y avait pas eu effectivement de travaux réalisés.

Subventions exceptionnelles. D’ailleurs, les indiscrétions émanant des personnes concernées ont pu faire ressortir que l’ancien ministre de l’Intérieur et de la Décentralisation, et non moins Premier ministre, qui a été récemment auditionné par le Bianco, n’est pas étranger à cette nouvelle  affaire de favoritisme dans l’utilisation des subventions exceptionnelles et que parallèlement à son traitement au niveau du Pôle Anti Corruption (PAC), le dossier pourrait également faire l’objet de saisine auprès de la Haute Cour de Justice. Ce serait ainsi une nouvelle affaire de marchés publics et  l’ancien Premier ministre Mahafaly Olivier se trouve dans le collimateur du Bianco.

Favoritisme. En outre, les investigations du Bianco ont pu mettre en lumière les faits de favoritisme, de cadeau illicite et de faux et usage de faux en écriture publique et l’enjeu financier de ces marchés s’élève à près d’un milliard d’ariary. sept personnes ont ainsi été déférées auprès du PAC, qui est une juridiction de référence du Bianco. En outre, 5 maires restent à la disposition de la Justice et deux personnes, en l’occurrence un haut fonctionnaire au sein de la Primature et la gérante de l’entreprise bénéficiaire ont été placées sous mandat de dépôt, avant-hier, dans la soirée. Toujours est-il qu’apparemment ces derniers sont des hommes de paille ayant servi les intérêts d’un homme bien placé.

Recueillis par Dominique R.

Midi Madagasikara6 partages

Université d’Antananarivo : La bonne gouvernance prônée par Pr Mamy Ravelomanana

La justice, l’équité, la transparence et la solidarité avancées par Pr Mamy Ravelomanana.

La justice, l’équité, la transparence et la solidarité doivent être les maîtres mots dans la gouvernance de l’Université d’Antananarivo, selon Pr Mamy Ravelomanana, qui se porte candidat à la Présidence de cette institution d’enseignement supérieur.

 Réforme globale ! Consciente des nouvelles missions à accomplir dans le développement de la région et de la nation, l’Université d’Antananarivo entend s’engager à réaliser les réformes nécessaires sur les plans de la formation pédagogique, de la recherche scientifique et de la gestion administrative et financière, selon Pr Mamy Ravelomanana. D’après ses dires, la modernisation des structures administratives (transparence des comptes financiers et administratifs et la passation de marchés) et des procédures d’engagement et des paiements, la structuration et l’organisation de la recherche scientifique, l’informatisation des services universitaires (un identifiant pour chaque bachelier), ainsi que le renforcement des activités culturelles au profil des étudiants et du grand public (infrastructures sportives et culturelles), constituent les chantiers ouverts dans une perspective de réforme globale de l’Université d’Antananarivo. « L’objectif global de notre Programme d’Actions sous forme de Plan Stratégique de l’Université d’Antananarivo est de contribuer à la compétitivité économique régionale à travers la mise à disposition des meilleurs cadres, créatifs et opérationnels pour le monde du travail d’une part, et la valorisation des résultats de la recherche en vue de la compétitivité globale d’autre part », a-t-il indiqué.

Décentralisation. La transparence, la redevabilité et la décentralisation financière figurent dans le programme proposé par Pr Mamy Ravelomanana. Ce programme prévoit la mise en ligne sélective et restreinte des informations administratives et financières. Un redéploiement budgétaire est également prévu pour accorder plus de moyens aux établissements et écoles doctorales et pour appliquer moins de prélèvements sur les droits d’inscription. « Les Projets seront décentralisés aux niveaux des Centres de Recherche et des Mentions, la Présidence joue le rôle de facilitateur. Les formations professionalisantes seront autorisées à établir des conventions ou contrat de type PPP (Partenariat-Public-Privé) de manière à pouvoir émettre des contrats individuels entre étudiants et Centres de Recherche ou des Centres d’incubation pour accompagner la diplomation. « Pour promouvoir la bonne gouvernance universitaire, il faut une informatisation de la gestion, tout comme l’adoption de la démarche qualité, le respect et l’amélioration des textes et procédures, l’assurance de la bonne marche de l’Administration. En ce qui concerne les infrastructures, de nouvelles constructions et des réhabilitations sont en vue. L’autonomie énergétique et sanitaire doit être assurée. L’amélioration du système LMD et l’amélioration de la formation ne seront pas en reste, tout comme la promotion de nouvelles formes de formations à l’exemple des formations à distance, des formations continues, etc. Enfin la sécurisation du domaine universitaire sera priorisée. Cela impliquera le port obligatoire de badge, la mise en place de clôture et l’éclairage de nuit… », a exposé le Pr Mamy Ravelomanana.

Développement. Au niveau de la recherche et de l’expertise, plusieurs défis seront relevés, selon le candidat à la Présidence. Il a cité, entre autres, l’adéquation de la recherche aux besoins des utilisateurs, la valorisation des résultats de recherche grâce à la mise en place d’une Fondation pour la recherche et l’innovation et d’une maison d’Edition de l’Université, etc. Selon le Pr Mamy Ravelomanana, l’amélioration des conditions de la recherche est fondamentale. La dotation de bourses extérieures à chaque établissement doit se faire, sur la base de nombre de publications internationales acceptées pour les chercheurs. De même pour les prix pour les Unités de recherche publiant le plus d’articles ou déposant le plus de brevets, a-t-il expliqué. En effet, cela se fera, d’après ses propos, avec le développement du réseau de partenaires, la diversification et l’optimisation des ressources financières. Pour ce candidat, l’implication du secteur privé est nécessaire pour la création et l’amélioration des filières à finalité professionnalisante. Pareil avec les enseignants et les étudiants dans la vulgarisation des innovations managériales et la diffusion des technologies. Cela implique d’ailleurs la création et l’animation de centres de formation et de sensibilisation en zone rurale et urbaine, d’après les explications. Bref, il s’agit d’une vision ambitieuse, avec un programme minutieux.

Antsa R.

Midi Madagasikara3 partages

Renivohitrin’i Betsiboka : Miparitaka ny eran’ny tanàna ny fako

Mbola tsy voafehy ny fitomboan’ny fako amin’ireo dabam-pako amin’ny faritra sasany eto amin’ny renivohi-paritra Bestiboka. Anisan’izany ny eny Ambatofotsy sy Andranomangatsiaka, Anosikely Atsimo , ary Ambodimadiro, eny Morafeno, indrindra ireo manakaiky tsena. Miteraka fahasorenana ho an’ny mponina ny fofona sy ny lalitra aterak’ireo fako be ireny, indrindra amin’izao fotoam-pahavaratra izao. Na dia eo aza izany dia manao ny ezaka ihany ny avy eo anivon’ny kaominina momba ny fanadiovana ny tanàna, fa ny tsy fahapian’ny fitaovana hoentina manao ny asa no olana ho azy ireo. Raha tsiahivina dia nisy hatrany ny hetsika fanentana nataon’ny ben’ny tanàna tamin’ny taon-dasa ho fandraisanana andraikitra ataon’olona tsirairay amin’ny toerana misy azy amin’ny fanafoanana ny fako amin’ireo dabam-pako rehetra eto Maevatanàna renivohitra.

Ratantely

Midi Madagasikara1 partages

« Une Heure pour la Terre » 2019 : Les forêts et l’eau douce au cœur de la célébration à Madagascar

Les jeunes se mobilisent pour la planète et pour Madagascar.

Durant une heure, le dernier samedi du mois de mars, les citoyens sont invités à débrancher leurs appareils non essentiels et éteindre les lumières, au nom de l’économie d’énergie et la lutte contre le réchauffement climatique.

Eteindre les lumières et débrancher les appareils électriques non essentiels pendant une heure.  Ce geste symbolique en faveur de la planète, est au cœur de la mobilisation citoyenne « Earth Hour » (Une Heure pour la Terre) qui se tient tous les ans le dernier samedi du mois de mars. Ce rendez-vous annuel qui s’étend à l’échelle mondiale est né d’une initiative de WWF et prône l’économie d’électricité, contribuant ainsi à la réduction des émissions de gaz à effet de serre et à la lutte contre le réchauffement climatique. Le mouvement rappelle à tous que les ressources de la planète s’amenuisent et que chaque citoyen est concerné. Il est alors essentiel d’adopter des  comportements plus responsables et plus respectueux de l’environnement.

« Koloiko ny ala.. ». Cette année, le 30 mars sera le jour J. On s’attend, comme les années précédentes, à l’adhésion de  millions de personnes issues de centaines de pays à travers le monde. De même, les municipalités et les autorités en charge de la gestion des monuments dans de nombreuses grandes villes du monde, y contribuent en éteignant les lumières qui éclairent ces monuments pendant une heure.

Madagascar a rejoint le mouvement en 2010, soit trois ans après la toute première édition en 2007 en Australie. En 2018, quelque 9000 personnes se sont mobilisées et ont participé à la marche pour la nature dans les villes d’Antananarivo, Toliara et Morondava. Cette année «Une Heure pour la Terre » sera célébrée autour du thème « Koloiko ny ala, antoky ny rano ».  D’Antananarivo à Antsiranana en passant par Ambilobe, Maintirano, Belo- sur- Tsiribihina et Morondava, plusieurs manifestations seront prévues : grandes marches, podiums avec animations artistiques, concours, débats, reboisement. Tout ceci aura lieu exactement dans 28 jours.

Hanitra R.

Midi Madagasikara1 partages

Sahondra Rabenarivo : « Harmoniser l’IEM avec la stratégie nationale de la lutte contre la corruption »

La passation de service entre la présidente rentrante Sahondra Rabenarivo et le président sortant le général Herilanto Raveloharison du Comité pour la Sauvegarde de l’Intégrité (CSI) s’est tenue, hier,  en son siège à Antaninarenina. En marge de cette passation, celle qui vient d’être nommée  à la tête du CSI a parlé notamment que « nous sommes un organe stratégique. Nous ne sommes pas seulement là pour la répression, mais il faudrait également donner la place à la prévention et ce pour réduire les opportunités de corruption ». Cette juriste de formation, et non moins sortante de « Harvard Law School » a tenu aussi  à souligner qu’il faudrait harmoniser l’IEM avec la stratégie nationale de la lutte contre la corruption.   Notons que les principales missions du Comité pour la Sauvegarde de l’Intégrité consistent à assurer le suivi et évaluation du système de lutte contre la corruption, d’élaborer et de mettre en œuvre la Politique Nationale de Bonne Gouvernance, mais aussi de veiller sur le respect de l’Etat de droit et des droits humains.

Recueillis par Dominique R.

Midi Madagasikara1 partages

Fanafihana mitam-piadiana eto Toamasina : Tratran’ny polisy ireo roa lahy nanafika « Cash Point » tao B...

Miezaka amin’ny fametrehana ny filaminam-bahoaka eto Toamasina ny polisim-pirenena izao, ka isan’ny anaovan’izy ireo ezaka mafy ny mikasika ity fanafihana mitam-piadiana eto Toamasina ity. taorian’ny fahatrarana ireo basy sy bala marobe farany teo, dia tsy mety resy ireto andian-jiolahy ireto fa misy hatrany, ka misy ny ezaka izao. Vokany! tratran’ny polisy ireo roa lahy isan’ny andian-jiolahy nanafika ilay mpanao “Cash Point” tao Bazary kely farany teo, nataon’ny andian-jiolahy telo nirongo basy PA avy tamin’izany, dia Ingahy isany Jacky 20 taona, sy Jarison 19 taona. Ankilan’izany dia saron’ny polisy koa ireo roa lahy isan’ny andian-jiolahy nanafika ilay ramatoa hanatitra vola amin’ny mpampiasa azy tao Tanambao I, izay nahavoatifitra ilay ramatoa tamin’ny feny raha niaro mafy ny vola teo aminy ka tsy azon’ireo andian-jiolahy tamin’izay. Mbola samy nitondra basy izy efa-dahy tamin’izany raha ny angom-baovao marim-pototra. Tamin’ny fahatrarana azy efa-dahy mpanao fanafihana mitam-piadiana ireto izao, dia tsy nisy aloha ny basy tratra tamin’izy ireo. Fantatra araka ny fanazavana fa basy hofaina izy ireo ka eo am-pikaroahana izany mpampanofa basy izany ny mpitandro ny filaminana eto Toamasina izao, fanadihadiana itambaran’ny polisy sy ny zandary manao, raha ny vaovao. Ankoatra izany dia mbola manao antso avo amin’ny fiaraha-miasa amin’ny vahoaka sy ny andrimasom-pokonolona ary ireo mpanome vaovao hatrany ny polisy momba ity resaka filaminam-bahoaka eto Toamasina ity.

Malala Didier

Midi Madagasikara1 partages

Salon des études internationales : Les destinations Australie, France et Allemagne séduisent

Un premier jour plutôt satisfaisant, hier, pour le Salon des Etudes internationales qui se tient jusqu’à ce soir, au Carlton à Anosy. Les visiteurs composés essentiellement de jeunes, mais également de quelques parents à la recherche d’informations sur des destinations possibles pour leurs jeunes, ont été nombreux à manifester leur intérêt pour l’Australie, l’Allemagne et la France. Les étudiants à l’aise avec la langue anglaise sont les plus intéressés par l’Australie, destination jusqu’ici peu accessible aux étudiants malgaches. Quant à la France, les jeunes ont un penchant pour ce pays par rapport à la langue qu’ils estiment maîtriser beaucoup plus que l’anglais ou l’allemand.

Conférences. Le Salon des études internationales propose des destinations variées qui vont de l’Allemagne et la France, à l’Australie en passant par l’Inde, l’Indonésie ou encore l’Angleterre et Maurice. Près d’une vingtaine d’établissements de formation ou d’enseignement supérieur et de centres d’orientation étrangers proposent diverses perspectives de formation ou d’études supérieures dans chacun de ces pays de destination. Par ailleurs, des séries de conférences à thèmes se tiennent durant le Salon, informant les visiteurs sur les études en Australie et à Maurice, les métiers de l’aérien, les conseils et procédures pour étudier en France, etc. Ce salon, organisé par « Madajeune » en est à sa 10e  édition, sur laquelle le rideau tombera, ce soir, à 17h. Il reste encore quelques heures aux retardataires pour venir sur place.

Hanitra R.  

Midi Madagasikara1 partages

Police nationale : Changement de responsables à Tsaralalàna et Ivato

Le nouveau ministre de la Sécurité Publique, Roger Rafanomezantsoa a une longue et riche expérience dans les rangs de la Police

Le vent du changement souffle dans les rangs des policiers. A nouveau ministre, nouveaux hauts responsables qui sont dans la force de l’âge comme le futur DGPN.

Le Commissaire Divisionnaire Tsaramonina Ravony quitte le Commissariat Central à Tsaralalàna pour céder la place au Commissaire Principal de Police Andrianalison Haminiaina qui était Commissaire Central de Tanjombato avant sa nomination. Il était aussi passé par le Commissariat de Sécurité Publique du 4e arrondissement, de Mananara-Nord et la Brigade Criminelle à Anosy.

Gestion intégrée des frontières. Le chef de la Police de l’Air et des Frontières (PAF) à Ivato, le Commissaire Divisionnaire Tolozara Ruphin est aussi remplacé par le Commissaire Mandimbilaza Mahandry Andriampanohana qui occupait auparavant le poste de chef de service de la lutte contre les fraudes douanières et la traite des personnes (anciennement Service des enquêtes spécialisées). Le nouveau patron de la PAF avait suivi notamment une formation en sécurité aux frontières à l’Ecole Nationale Supérieure de Police à Saint-Cyr-au-Mont d’Or. Il avait aussi participé au projet de l’Organisation Internationale pour les Migrations (OIM) sur la gestion intégrée des frontières.

Gouvernance en matière de sécurité. D’autres changements majeurs sont attendus au sein de la Police. Entre autres et non des moindres, la nomination du nouveau Directeur Général de la Police Nationale (DGPN), un poste stratégique devenu vacant après l’entrée dans le gouvernement du Contrôleur général de Police, Roger Rafanomezantsoa en qualité de Ministre de la Sécurité Publique. C’est le couronnement d’une longue et riche carrière pour le premier flic de Madagascar qui allie sens du dialogue et principe de fermeté tel qu’il l’a montré, en désamorçant la levée de boucliers des syndicats des Inspecteurs, Brigadiers et agents de Police après la suspension « provisoire » de la mission de la police de la route (PR) des képis blancs et bérets gris. Lesquels confondaient rôle syndical qui consistait à la défense des intérêts professionnels et gouvernance en matière de sécurité en général et de lutte contre la corruption en particulier. Les nouvelles nominations de hauts gradés dans les rangs de la Police nationale s’inscrivent dans cette optique gouvernementale.

Le vent du changement souffle dans les rangs des policiers. A nouveau ministre, nouveaux hauts responsables qui sont dans la force de l’âge comme le futur DGPN.

Le Commissaire Divisionnaire Tsaramonina Ravony quitte le Commissariat Central à Tsaralalàna pour céder la place au Commissaire Principal de Police Andrianalison Haminiaina qui était Commissaire Central de Tanjombato avant sa nomination. Il était aussi passé par le Commissariat de Sécurité Publique du 4e arrondissement, de Mananara-Nord et la Brigade Criminelle à Anosy.

Gestion intégrée des frontières. Le chef de la Police de l’Air et des Frontières (PAF) à Ivato, le Commissaire Divisionnaire Tolozara Ruphin est aussi remplacé par le Commissaire Mandimbilaza Mahandry Andriampanohana qui occupait auparavant le poste de chef de service de la lutte contre les fraudes douanières et la traite des personnes (anciennement Service des enquêtes spécialisées). Le nouveau patron de la PAF avait suivi notamment une formation en sécurité aux frontières à l’Ecole Nationale Supérieure de Police à Saint-Cyr-au-Mont d’Or. Il avait aussi participé au projet de l’Organisation Internationale pour les Migrations (OIM) sur la gestion intégrée des frontières.

Gouvernance en matière de sécurité. D’autres changements majeurs sont attendus au sein de la Police. Entre autres et non des moindres, la nomination du nouveau Directeur Général de la Police Nationale (DGPN), un poste stratégique devenu vacant après l’entrée dans le gouvernement du Contrôleur général de Police, Roger Rafanomezantsoa en qualité de Ministre de la Sécurité Publique. C’est le couronnement d’une longue et riche carrière pour le premier flic de Madagascar qui allie sens du dialogue et principe de fermeté tel qu’il l’a montré, en désamorçant la levée de boucliers des syndicats des Inspecteurs, Brigadiers et agents de Police après la suspension « provisoire » de la mission de la police de la route (PR) des képis blancs et bérets gris. Lesquels confondaient rôle syndical qui consistait à la défense des intérêts professionnels et gouvernance en matière de sécurité en général et de lutte contre la corruption en particulier. Les nouvelles nominations de hauts gradés dans les rangs de la Police nationale s’inscrivent dans cette optique gouvernementale.

R.O
Tia Tanindranaza0 partages

Tombontsoa ara-barotraTena sarotiny ny firenena matanjaka

Tena sarotiny ny firenena mandroso rehefa voakitikitika ny tombontsoany, indrindra ny amin’ny ara-barotra.

Taorian’ny nandraisan’ny biraon’ny rafitra mpanao fanadihadiana amin’ny lalàna momba ny fifaninanana (ANMCC) ireo fepetra vonjimaika ny amin’ny fanondranana entana dia misesisesy ny fitsidihana sy ny fangataham-panazavana. Tsiahivina fa efa firenena 3 manana tombony ara-barotra eto Madagasikara sahady no nandalo teo anivon’ny ANMCC mba hiaro ny anjara tsenany. Anisan’izany ny firenena Egypta sy Maorisy ary tamin’ny farany teo ny Indonezia. Ho avy ihany koa ny delegasiona avy any Sina amin’ny 12 martsa ho avy izao hangata-panazavana sy hiezaka hiaro ny tsenany sy ny tombontsoany. Maninona ny tompon’andraikitra eto amin’ny  firenena Malagasy no tsy mba mahavita fitiavan-tanindrazana izany mihitsy hatreto. Mainka aza famonoana mpandraharaha hatrany no natao ary raha misy ny tafavoaka dia fingana sy kapa ranjo no mahazo. Tena manao ny ezaka rehetra ireo firenena matanjaka ny hitazonana ny anjara tsenany na dia kely aza. Ny eto amin’ny firenena dia baranahiny sady tsy misy fitsinjovana mpandraharaha satria tsy vitan’ny iharan’ny fifaninanana tsy ara-drariny izy ireo fa halentika hatramin’ny farany izay tafavoaka satria eo foana ilay toe-tsaina ory hava-manana.

Tsirinasolo

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fanandratana ny soatoavina MalagasyFanoitra hampandroso ny firenena

Ho fanohizana ny asa eny ifotony sy ny fitetezam-paritra ary ireo ezaka ataon’ny Komitin’ny fampihavanam-firenena (CFM) dia nisy ny famelabelarana sy dinidinika ary ady hevitra momba ny soatoavina Malagasy tetsy amin’ny Arrupe Faravohitra tamin’ny Alarobia 27 Febroary lasa teo.

 Mialefy ny fanandratana ny soatoavina Malagasy eny amin’ny fiaraha-monina saika amin’ny sehatra rehetra ka rariny raha tsy misy ny fandrosoana eto amin’ny firenena. Ity dinidinika natao ity dia entina hanangana indray ny firenena amin’ny alalan’ny fifanajana, fampihavanana, fandravonana ary fampianarana ny samy Malagasy. Tao anatin’izao famelabelarana izao no namerenana manokana ny momban’ny tany sy ny hasina ananany. Teo ihany koa ny fanadihadiana momban’ny mponina eto Madagasikara sy ireo teny maro misy eto. Ankoatr’izay dia tsy natao ambanin-javatra ihany koa ny fandalinana ny kolontsaina sy ireo fomba amam-panao maro niainana sy nisy teto amin’ny firenena. ny hevitra rehetra avy amin’ireo mpikaroka sy manampahaizana ary ireo nanatrika rehetra tamin’ity dinidinika ity moa dia hoentina amin’ireo manampahefana fa tsy hatao resabe fotsiny. Aorian’izay dia hiteraka politikam-pampandrosoana hiainga eny ifotony izany htahaka ny ady amin’ny tsy fandriam-pahalemana sy ny fandrodanana tanteraka ny resdaka adim-poko.

Tsirinasolo

 

Tia Tanindranaza0 partages

MALAGASYTsy misakafo ara-dalàna intsony noho ny hasarotan’ny fiainana

Tsy misakafo ara-dalàna intsony ny ankamaroan’ny Malagasy ankehitriny.

 

 Raha araka ny fanadihadiana natao teny rehetra teny mantsy dia misy ireo tsy mihinana afa-tsy indray mandeha isan’andro intsony dia ny hariva izany. Noho ny hasarotan’ny fiainana miampy ny rotoroto isan’andro no antony ka na mihinana aza dia ilay mijorojoro eny amoron-dalana amin’ny sarany 1.000 Ar raha lafo indrindra. Zary tsy mihinana sakafo maraina intsony araka izany ny ankamaroan’ny Malagasy nefa io sakafo hanina vao mivoha io no fantatra fa miantoka ny hery entina mandritra ny tontolo andro. Ho an’ny antoandro indray dia ny aretim-bavony no tena atahorana mafy raha tsy mihinana lava,  hoy ny mpitsabo. Mety hiafara amin’ny fidirana hopitaly mihitsy ilay aretina rehefa tena lasa lavitra. Tsiahivina anefa fa miasa mafy avokoa ny ankamaroan’ny Malagasy. Miala vao maraina ary tsy miditra raha tsy alina, miampy fandehanana tongotra. Manginy fotsiny ny orana amin’ny hariva sy ny fanenjehana taksibe.

 

Pati

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fivarotana sy fanjifanaMiala any indray ny “Smart Square”

Anisan'ireo tranobe fivarotana, manatsara ny sehatra asa misy azy ny « Zoma Center » etsy Analakely.

 

 

Tontosa ny fanitarana ny rihana voalohany antsoina hoe « Smart Square », izay natao mifanaraka hatrany amin' ny fenitra iraisam-pirenena nanamboarana azy. 100 eo ho eo ny « stand » hisokatra manomboka amin'ity volana martsa 2019 ity, izay ahitana ny entana sy kojakoja elektronika, trano fisakafoanana sy zavatra maro hafa. Nanazava ny tompon’andraikitra fa mbola misy ny  tranoheva azo hofaina ao amin'ity rihana voalohany ity sy ny hafa ao amin' ny « Zoma Center »  ka eny Soarano ao amin'ny Baolai ny fanampim-panazavana,  hoy ny tompon'andraikitra.  Mirefy « 2 000 m² » isaky ny ambaratongany moa ity toeram-pivarotana ity ary hisy koa ny rihana 3 hafa izay andalam-panamboarana.

 

 

 

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

AMBOHIDROA AMBOHIMANARINALehilahy very, tany amin’ny tranom-paty no hita

Omaly no nalevina ilay lehilahy iray mananika ny efapolo taona mahery tsy hitan’ny fianakaviany nanomboka tamin’ny herinandro ambony.

Niezaka nitady azy ireo havany akaiky sy ny mpiara-monina teny Ambohidroa Ambohimanarina fa tsy nahita. Nandefa filazana tamin’ny haino aman-jery sy ny tambajotran-tserasera fa tsy nahitam-bokany. Ny faharenesana tao amin’ny onjam-peom-pirenena no nahavelona ahiahy ireo fianakaviana ka nahatonga azy ireo nanatona ny tranom-paty teo Ampefiloha. Voalaza tamin’ny haino aman-jerim-pajakana mantsy fa nisy lehilahy hita faty teny amin’ny ranon’Ikopa ary mifanakaiky amin’ilay endrika amam-bika sy ny halavany ary ny fitafian’ilay rangahy tadiavina. Nony tonga teny amin’ny HJRA, kepoka ireo fianakaviana fa ny havany very tokoa ity efa mitsirara miaraka amin’ireo razana maro. Efa mandray an-tanana ny raharaha ny   mpitandro ny filaminana eny an-toerana.  Marihina moa fa efa fanaon’ity lehilahy ity ny fanjavonana, fa havitsiana ny fotoana mampaharitra azy herinandro toy izao ka izay no nampikorapaka ny manodidina. Rehefa tsy misy fianakaviana maka moa ireo faty hita ka mijanona ela ao amin’ny tranom-paty dia eny Anjanahary no alevina. “Tranga fahita ny faty tsy ahitan’ny hopitaly havan’ny nodimandry. Rehefa miala nenina mandefa filazana amin’ny haino aman-jery samihafa izahay ary ny any amin’ny seraseran’ny manampahefana isan’ambaratongany, indrindra ny mpitandro ny filaminana izay ivantanan’ny fitarainan’ny fianakaviana manana havana very dia eny amin’ny fasambahiny Anjanahary no alevina ho an’ny eto an-drenivohitra”, hoy ny mpiandraikitra ny “morgue” Ampefiloha. Mahalasa saina ireo mpanara-baovao ihany ny fandevenana ampasambahiny, indrindra amin’izao firongatry ny halatra taolam-paty izao. Mafy amin’ny toetsain’ny Malagasy  ny very faty toy izany. Matetika ireo jiolahy no tsy misy mpaka ka alevina eny Anjanahary. Mety ho henatra ho an’ny fianakaviana mantsy ny toy izany.

Haja Nirina

 

Tia Tanindranaza0 partages

TIM K 25 Boriboritany fahaefatraMiasa na tsy mbola anaty fitondrana aza

Manoloana ny fitarainan’ireo mpanjifa sy mpitatitra eo anivon’ny toeram-piantsonana eny amin’ny Fasan’ny Karana izay ahitana fako misavovona mety hiteraka aretina sy ny asa fanao

 

andavanandro dia nidina ifotony teny an-toerana ny solontenan’ny mpikambana eo anivon’ny TIM K 25 notarihan’ny kolonely Emilien Ramboasalama sy ireo ekipa vitsivitsy ny alatsinainy 25 febroary 2019 teo. Hatsaraina ny toeram-piantsonana, raha ny fanazavana. Nalana tamin’ny alalan’irony fiarabe irony moa ireo fako ary nentanina hitandro ny fahadiovana ireo mponina. Hitohy ny fanatsarana sy fanadiovana ao amin’ny boriborintany fahefatra, hoy ny kolonely, ary hiparitaka amina fokontany maro ny tetikasa ho fiombonana amin’ireo mponina ho famahana ny olana sedrainy.

J. Mirija

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fikambanana AssanatiNanampy ny mponina etsy La Réunion kely

Amin` ny fiainana ankapobeny dia samy manana ny sokajiny avy ny olona, ny mahantra, ny antonony ary ny mpanankarena. Matetika anefa dia ny fahantrana foana no ambetin-dresaka sy lazaina fa fahavalo eto amin`ny firenena.

 

Ao anatin`izany ireo mpatory ao ambanin`ny tonelina, ireo mponina etsy La Reunion kely…  Milomano anaty tsy fisiana, miaina karazam-pijaliana, trano gony no ankanin`ireo mponina eny an-toerana. Matory amin’ny tany  amin’ny alalan’ny tsihy na lamba ny ankamaroan’izy ireo, hany ka betsaka ireo ankizy madinika no lasibatry ny aretina tsy fidiny. Ho fanampiana  azy ireo dia finakaviana sahirana miisa 30 no nisitraka kidoro spaonjy 30 isa avy amin`ny fikambanana Assanati Famo Gidraka omaly. Vokatry ny ezaka nataon` ny filohan`ny fikambanana, Rtoa Assanati Famo izay monina any ivelany dia nitondra ny anjara birikiny amin`ny fanasoavana ireo mpiara-belona aminy ary nosafidiany manokana ny La Reunion kely. Savaranando ny hetsika fa mbola hisy ny andiany manaraka, hoy i Brulin Rojoniaina, filohan`ny fikambanana Assanati Famo Gidraka Mahajanga. Amin'ny maha samy malagasy sy mpiray tanindrazana dia tsy mijanona any Mahajanga ihany ny hetsika ataony fa efa mivelatra manerana an’i Madagasikara mihitsy ka ny hanasoa ny vahoaka madinika no tanjona, hoy hatrany ny fanazavana. Efa nisy fidinana ifotony nataon`ireo mpikambana mialoha ny hetsika fanolorana omaly. Marihina fa efa nanampy ireo fianakaviana traboina  vokatry ny fianjeran’ny vatobe teny Ampamarinana izy ireo ny volana janoary lasa teo ny fikambanana. Hiezaka ny fikambanana hanampy ireo fianakaviana sahirana manerana ny nosy araka izay tratrany, hoy hatrany ny fanazavana. Antsiranana indray, mandritra ny fankalazana ny 8 martsa, andro iraisam-pirenena ho an`ny vehivavy no dingana manaraka ho an`ny fikambanana Assanati Famo Gidraka, izay efa valo taona nijoroana.

Marigny A.

Tia Tanindranaza0 partages

Hopitaly miaramila etsy SoavinandrianaHiezaka hanakaiky ny vahoaka

Nanatanteraka fifampiarahabana nahatrarana ny taona 2019 tetsy amin’ny CEMES Soanierana ny mpiasan’ny Hopitaly miaramila Soavinandriana omaly zoma 01 martsa.

Nandritra ny kabary nifandimbiasan’ireo tompon’andraikitra dia nisongadina ny ezaka ho fanakaikezana kokoa ny vahoaka ny amin’ny fandraisan-tanana amin’ny ara-pahasalamana amin’ity taona vaovao ity. Anisan’izany ny famonjena aina sy ny resaka voina voajanahary izay tena ilàna fanakaikezana tanteraka ny vahoaka, hoy ny tale jeneralin’ny CENSHOA Hopitaly Soavinandriana, Medecin General de division Rakoto Fanomezantsoa Andriamparany. Ankoatra ny fety aman-danonana dia nisy ny fanolorana ny mariboninahi-pirenena ho fankasitrahana ireo mpiasa nahavita be tao amin’ny hopitaly. Nisy tamin’ireo mpiasa no nisalotra ny Grand-croix de 2ème classe, grand officier,  commandeur, officier, chevalier de l’ordre national Malagasy ary chevalier de l’ordre de mérite.  Nilaza ihany koa ny tompon’andraikitra fa tsy maintsy hamafisina hatrany ny ady amin’ny kolikoly ary maro ny fepetra horaisina manoloana izany amin’ity taona vaovao  ity.

Tsirinasolo

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fakana ny kianjan’AnosizatoTsy manaiky ireo mpanao fanatanjahantena…

Tsy manaiky ary tsy hanaiky ny fakan’ireo mpanam-bola ny kianjan’Anosizato ireo mpanao fanatanjahantena ao anatin’ny Boriborintany fahefatra.

 

Nihaona tamin’ny mpanao gazety izy ireo omaly. Nambarany fa mazava ny tenin’ny mpanolotsaina voalohany eo anivon’ny kaominina Antananarivo Renivohitra, tsy nivarotra ny tany izy ireo fa sonia sandoka no nampiasain’ireo mpivarotra tamin’izany. Mitaky ny hamerenana ny kianja izy ireo ary miantso ilay mpanam-bola nividy ny tany mba haka ny vola laniny tamin’ny fananganana fotodrafitrasa sy ny fividianana ny tany tamin’izay nivarotra taminy. Nomarihin’izy ireo fa tafiditra ao anatin’ny fivarotana tany an-tsokosoko sy tsy ara-dalàna ihany koa ny famarotan’ireo tsy mataho-tody ny lalam-pirenena I etsy Anosizato izay efa nisy namefy ihany koa amin’izao nefa tena  vahaolana mahomby hamahana ny fitohanana mihazo an’Atsimondrano. Nisy moa ny fikarakarana kianja vonjimaika notanterahin’izy ireo omaly ho enti-miady amin’ny fidonanam-poana mahazo ireo tanora.

 

Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

CNaPS sy ny zon’ny mpiasaHetsika maro sosona no natao any Antsirabe

Notohizana tany Antsirabe ny fampiofanana momba ny CNaPS izay naharitra 3 andro nanomboka ny 26 febroary ary nifarana ny 28 febroary. Maro sosona ny hetsika.

 

RTT

 

 

 

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fampirantiana zavakanto any VeniseOmem-boninahitra manokana i Joël Andrianomearisoa

Manomboka amin’ny 11 mey ho avy izao dia hisy faritra hatokana ho an’i Madagasikara (pavillon Madagascar) ao anatin’ilay hetsika “Biennale de Venise”.

Fampirantiana zava-kanto ankehitriny (art contemporain) lehibe indrindra eo amin’ny sehatra iraisam-pirenena izy ity, izay tanterahina any Venise Italia, isaky ny 2 taona. Voalohany isika Malagay no handray anjara amin’ny hetsika. I Joël Andrianomearisoa no mpanakanto Malagasy hisolotena an’i Madagasikara. Ny Fondation H sy ny Axian no mpanohana ny “pavillon Madagascar”. Ao anatin’ny tanjon’izy ireo ny hampiroborobo ny zavakanto Malagasy maneran-tany. Manodidina ny 600.000 isa mantsy ny mpitsidika an’ity hetsika maharitra 6 volana ity. Fotoana hifaneraseran’ireo mpanakanto amin’ireo mpankafy zava-kanto sy ireo mpisehatra rehetra ao  ny “Biennale de Venise”, ka fanararaotra ho an’ireo artista te hivelatra maneran-tany. Taranja sy fahaiza-manao maromaro no hatambatr’i Joël Andrianomearisoa sy harantiny mandritra ity hetsika ity. Anisany ny saripika sy ny tefibika. Hitantara ny fiainana eto Madagasikara mandritra ny alina ireo sangan’asany, toy ny zava-misy eto Antananarivo, ny Rovan’Ilafy, ny farihin’i Tritriva… Horavahan’ireo sangan’asan’i JJ Rabearivelo izany.  “I Have Forgotten The Night” (Nohadinoiko ny alina) kosa ny lohahevitra itondrany ny fampirantiany. Haharitra hatramin’ny 24 novambra izao moa ity andiany faha-58 amin’ny hetsika “Biennale de Venise” ity.

 

Marigny A. sy Tsirinasolo

Tia Tanindranaza0 partages

Vola sandokaFitaka ho an’ny toekarena

Araka ny sata mifehy ny Banky Foiben’i Madagasikara, voafaritry ny lalàna, dia izy irery ihany no manana fahafahana hamoaka, hamorona ary hanaparitaka ny vola eto Madagasikara.

 

 Helohin’ny lalàna tanteraka ny mpanao vola sandoka saingy hatramin’izao dia mbola misy sahy manamboatra sy manaparitaka izany. Misy voka-dratsiny amin’ny toekarena sy ny fanjifana anefa ny fanaovana sy ny fiparitahan’ny vola sandoka. Mandiso tanteraka ny kajikajy sy ny tranga misy izany amin’ny lafiny ara-bola. Rehefa tena maro ny vola sandoka amin’ny firenena ary mifangaro voraka amin’ny fanaovana fandraharahana dia fahapotehana ara-toekarena foana no fiafarany. Na ho ela na ho haingana dia mety hisy ny fahatrarana azy ireny ary amin’izay fotoana izay dia tsy maintsy esorina  ireo vola sandoka efa nandalo fandraharahana ireo. Ny sehatra sy tombony azo rehetra tamin’ny nampiasana ireo vola sandoka ireo dia nosokajiana ho tombony ara-toekarena kanefa tsy izay no izy. Ho an’ireo mpanjifa na ireo olona tratra farany izay tsy namorona fa nitana tsy nahy ireo vola sandoka dia mazava ho azy fa matiantoka tanteraka.

Tsirinasolo

 

Tia Tanindranaza0 partages

Madagasikara horakofana alaAtomboka anio any Moramanga

Hosokafana amin’ny fomba ofisialy anio sabotsy 2 martsa 2019 any Analameva-Antsirinala Moramanga ao amin’ny tanin’ny Fanalamanga ny fambolen-kazo nasionaly, ka ny Filoham-pirenena ankehitriny Andry Rajoelina no hanokatra izany.

 Navoitra tao anatin’ny filankevitry ny minisitra ny alarobia 27 Febroary rahateo ny hanomezana vahana ny fambolen-kazo eto Madagasikara. 40 000Ha isan-taona ny velaran-tany hovolena ala ka tanjona apetraka ny hoe : « Ho rakotra ala i Madagasikara ! ». Fambolen-kazo miisa 500 ka hatramin’ny 1.000 fototra isaky ny hektara no hatao. Tsy maintsy atao ny fambolen-kazo faobe ataon’ireo mpianatra, tafika Malagasy,… Olona miisa 6 tapitrisa no tokony hanatanteraka izany. Tsy maintsy ampiroboroboana ny fampiasana akoran’afo toy ny Ethanol,… ny fampiroboroana ireo orinasa manao asa hazo tsotra toy ny “pins” ary koa ny fanasongadinana ireo asa manodidina ny tevy ala toy ny fikajiana sy fikoloana ny ala na ny « sylviculture », ny famokarana ditin-kazo na « résines », ary ny famokarana holatra na « champignons »,...  Hisy ny fanarafana avy any ivelany ireo voa na ireo zanakazo ahafahantsika manenjika ilay fandrakofana. Hisy ihany koa ny fanaovana fikarohana anaty laboratoara hoentina mampitombo sy manaparitaka ny zanakazo hipaka hatrany amin’ny faritra. Tetibola mitentina 2,5 miliara ariary izay voasoratra ao anaty PIP 2019 no nomena ny minisiteran’ny Tontolo iainana hoentin’izy ireo miady amin’ny doro tanety sy ny fandrakofana ala ny faritra isan-tokony. Ireo no napetraka, dia noho ny fahafantarana fa 100.000 ha isan-taona ny ala rava eto amintsika. Mirefy 8.6 tapitrisa hekitara sisa no misy ala voajanahary, saingy mizarazara be izany tsy toy ny teo aloha izay ahitana ilay atao hoe ala matevina. Izany hoe nihena 45% tao anatin’ny 60 taona ny faritr’ala misy eto Madagasikara. Ny lohahevitra amin’ity taona 2019-2020 ity dia ilay hoe : « Ho rakotra Ala i Madagasikara !».

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fanesorana mpiasa ECDVelon’ahiahy ireo olon’ny AV7

Mihohoroho, toran-kovitra ireo mpikambana avy amin’ny fikambanana AV7, lasibatra tamin’ny raharaha 7 febroary 2009 teny Ambohitsorohitra.

 

 Misy amin’ireo mpikambana no manome vaovao fa tena tsy mitombina ny saina aman’eritreritr’izy ireo eo anatrehan’ny fandroahana mpiasa tsy raikitra (ECD) eny anivon’ny minisitera samihafa. Tamin’ny fanjakana Rajaonarimampianina dia nomena toerana satria nambara fa hampidirina ho mpiasam-panjakana ireo mpikamban’ny AV7 miisa 219, ka notsinjaraina ho 8 isaky ny minisitera. Miainga amin’ny fifanarahana arak’asa tsy tena raikitra na « ECD » vao tena tafiditra mpiasam-panjakana, ka mbola ao anatin’ny sokajy voalohany. Manenina tongotra aman-tanana izahay, hoy ny sasany, satria tsy tonga teo i Andry Rajoelina raha tsy nisy anay. Mahatsapa ho natao tohatra fiakarana noho izany ireo AV7 ireo. Ny fanjakana Rajaonarimampianina no tena nijery azy fa tsy ilay filohan’ny tetezamita lasa filoha ankehitriny, hany ka toa kaikerin’ny amboakelitiany, araka ilay fomba fiteny, izy ireo. Ny tao amin’ny minisiteran’ny raharaham-bahiny moa no efa nisian’ny fanapahana fiaraha-miasa amin’ireo ECD mba hodiovina ny minisitera. Miitatra izy io raha ny politikan’ny fanjakana no jerena. Tsy handray ECD ihany koa ny fanjakana mba hisian’ny fitsitsiana. Ho betsaka ny very asa manomboka eto. Hanampy isa ny eny La Réunion kely ? Mafy mantsy ny mitady asa amin’izao. Misy amin’ireny mpiasa ireny no efa am-polony taona no niasa tamina minisitera nefa miala, mainka fa ny tahaka ny AV7. Milaza ny hanao famoronan’asa rahateo ny fanjakana, saingy ny efa miasa aza roahina sy tapahana ny fifanarahana. Raha asa any amin'ny minisitera sy sampandraharaham-panjakana samihafa anefa dia ny “ECD” no tena miasa sy mamokatra satria mikendry ny ho mpiasam-panjakana raikitra.

 

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Mpitandro ny filaminanaAnatin’ny safotofoto tanteraka

Tsy mitovy hevitra ny fanjakana sy ny polisim-pirenena noho ny fampiatoana ny asa nosahanin’izy ireo dia ny fanaovana PR (Police de la Route) misahana ny fisavana samihafa toy ny taratasin’ny fiara sy ny mety ho trafika mandeha.

 

 Eo ihany koa ny fanesorana amin’izy ireo ny fanamboarana ny pasipaoro. Tsy mahazo midina an-dalambe ny polisy, saingy efa endrika fitokonana ihany ny ataony, ary efa nilaza hanao hanao hetsika raha tsy mivaly ny fitakiana. Ny zandary indray misy tratra manao jiolahy raha tsy hilaza afa tsy ilay voarohirohy tamin’ny raharaha fanafihana nahafatesana olona roa teny Mahitsy ny 9 febroary teo, ny manamboninahitra iray voarohirohy amin’ny raharaha fakana an-keriny teto Antananarivo sy Tsaratanana,... Ao ny nafindra toerana noho ny ahiahy sy ny tsy fahazoana vokatra. Misy ny ezaka fanadiovana fa mampivarahontsana ny mandre fa manamboninahitra ambony kolonely no tafiditra anaty raharaha fakana an-keriny. Mila fanadiovana goavana. Ny tafika ankehitriny no avoaka milanja basy sy manao fisafoana eraky ny tanàna eto an-drenivohitra. Mikorontana sy tsy voafehy ve ny mpitandro ny filaminana ? Toa tsy voalamina sy tsy voarindran’ny fanjakana izany hatreto. Misy ny ezaka sy ny vokatra azon’ny mpitandro ny filaminana amin’ny ady amin’ny tsy fandriampahalemana, saingy manao ny ataony ihany koa ny jiolahy sy ny dahalo saika manerana ny nosy ary mampiseho fa mafy sy sarotra fongorina. Anisan’ny mahamafy azy ny fanaovana kolikoly. Zarany aza misy ny olana eo amin’ny mpitandro ny filaminana fa ny azy ireo mitohy hatrany.

 

Toky  R

 

Tia Tanindranaza0 partages

MPIVAROTRA HEROINE

Mpivarotra héroïne iray no voasambotra tetsy Isoraka rehefa namelarana fandrika. Efa am-polon-taonany maro no nanao io asaratsy io izy ary io no namelomany ny vady aman-janany.

 

 Hafarana avy any afrika atsimo ny héroïne ary hafangaro vovoka hafa rehefa tonga dia iny no amidy an-tapitrisany ny grama rehefa avy eo. Efa fantatra fa any amin’ireo bar am-bazaha no tena mitobaka izany kanefa tsy mba nisy mihitsy ny fisamborana noho ny kolikoly. 

MPANGALATRA PANNEAU SOLAI|RE

 

Sarona ihany ny sasany tamin’ireo mpangalatra « panneau solaire » eny amin’ny làlana Digue sy Rocade. Efa voaongotra ny entana ary teo am-pitaterana izany no voasambotra ny lehilahy iray. Natorony ny mpandray ny entana ary voasambotra teny Ankasina. Io farany indray dia nanondro izay misy ny mpividy hafa ary nisy voasambotra koa teny 67ha noho izany. Midika izany fa manodidina an’Isotry sy 67ha ihany ity bizina iray ity. Na izany aza efa be loatra no very izay vao nisy voasambotra. 

ASAN-JIOLAHY

 

Tokantrano telo karazana indray no nasesin’ny jiolahy tao Ambohidratrimo. Nisy maty mihitsy aza tao amin’ny iray tamin’izany rehefa voatifitra. Vola mitentina iray tapitrisa ariary no totalin’ny lasan’ireo olon-dratsy miaraka amin’ny kojakojan-tokatrano sasany toa ny solosaina sy fahitalavitra. Faritra mena tanteraka amin’ny fanafihan-jiolahy ity distrika ity ankehitriny kanefa tsy dia mifanalavitra amin’andrenivohitra loatra ary koa misy biraon’ny zandary. 

MIADY AN-TRANO

 

Manomboka miady an-trano koa ny olona akaiky ny filoha teo aloha Rajaonarimampianina. Raha ny fantatra dia nisy kaonty tsy nety tamin’ny resaka famotsiam-bola izay natao tany amin’ny faritra avaratra tany. Nandefasana vadin-tany vokatr’izany ary noterena hamerina ny vola ny mpamotsy vola. Vola izay amina miliara marobe, an-jatony miliara mihitsy aza. Hipoaka tsy ho ela ity raharaha ity na dia hafenina fatratra aza. 

EDDY BODEROZY

 

Niady be i Eddy Maminirina sy ny vadiny, ny alin’ny andro izay nisamborana an’itsy voalohany tetsy amin’ny La City. Ankehitriny dia manahy ny olona akaiky ity mpandraharaha amin’ny boaderozy  ity sao dia ny vadiny ihany no namadika azy. Manarak’izay, isan’ny manampy ny ahiahin’ireo ny antony izay tsy hisamborana an-dramatoa kanefa dia samy nivoaka ny 13 desambra lasa teo ihany ny didy fampisamborana azy mivady. 

SOLIKA HO AN’NY JIRAMA

 

 Mpitatitra ny soliky ny Jirama iray no nosamborina. Mpamily ny camion citerne izy io ary efa fanaony ny mamindra ny solika mainty eny amin’ny toerana izay efa mahazatra azy ary efa misy trano mihitsy fametrahana ny entana. Tamin’ity indray mitoraka ity dia ny solika tokony ho an’ny Jirama Manakara no nakany tamin’ny bidao maromaro. Nisy olon-tsotra nampandre ny zandary ka nahafahana nisambotra azy. Tazomina ao Manakara izy ankehitriny.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Sinoa mitrandraka vato eny AmbohidratrimoToherin’ny fokonolona hatramin’ny farany

Ampy izay, tsy hanaiky holembenana intsony izahay, hoy ny mponina eny an-toerana.

 

Manjakazaka indray ireo sinoa manao fitrandrahana “vato” ao amin’ny tanànan’ i Sarobaratra fokontany Marianona kaominina Fiadanana disitrikan’Ambohidratrimo. Hatreto, tsy nisy ny fampahafantarana nandalo ny fokontany. Ny ben’ny tanàna ihany koa tsy nanao tatitra tamin’ireo vahoaka monina eny an-toerana. Hatramin’izao, tsy fantatra mazava ny tena hotrandrahan’ireto sinoa ireto. Ny feo mandeha sy ny lazan’ny faritra dia volamena no misy ao amin’ity toerana ity. Mitaraina ny mponina amin’iny kaominina iny dia i Mahereza sy Fiadanana disitrikan’Ambohidratrimo, izay mampiasa ny lalana hitaterana ny vokatra fa potika ny lalana, tototry ny ranontany sy ny hatsanga avokoa ny tanimbary . Potika ny fambolena, toy ny voasary izay foto-piveloman’ny mponina, ankoatra ny voly hafa, ny toerana fambolen-kazon’ny sekoly any an-toerana, ny rano fisotro sotroina ahiana amin’ny loto sy ny akora simika ampiasain’izy ireo. Manginy fotsiny ny fasan-drazan’ireo olona miorina eo amin’ny toeram-pitrandrahana voazimbazimba. Nampiaka-peo, araka izany, ny mponina any an-toerana manoloana ny fitrandrahana izay toherin’izy ireo tanteraka. Nisy ny fanehoan-kevitra narahina filanjana sorabaventy nataon’ireo fokonolona an-jatony manoloana ny toeram-pitrandrahana omaly zoma. Tsy nisy tompon’andraikitra afaka namaly na nihaino ireo mponina teny an-toerana. Fanairana ny omaly. Raha ny fantatra dia hitohy hatrany ny hetsika fitakiana fampiatoana ny asa fitrandrahana ataon’ireo mponina eny an-toerana .

Tia Tanindranaza0 partages

Fanohizana fianarana any ivelanyMila fiomanana tsara

Nanomboka omaly zoma 1 martsa etsy amin’ny hotel Carlton Anosy ary hifarana anio sabotsy 2 martsa ilay “Salon des études Internationales” andiany fahafolo karakarain’ny Madajeune.

 

Toeram-pampianarana ambony avy any ivelany am-polony no miara-mandray anjara amin’izany ka  ny tanjona dia ny hampahafantaran’ireo tanora Malagasy ny tsara ho fantatra rehetra momba ny fahafahana manohy fianarana any ivelany, araka ny fanazavan’Andriamahatsangy Lahatra, tompon’andraikitra eo anivon’ny Madajeune. Raha maniry ny hanohy fianarana any ivelany dia tsy maintsy homanina mialoha ny vola ilaina, ny trano hipetrahana any an-toerana, ny taratasy hahafahana mivoaka ivelan’i Madagasikara. Tsy latsa-danja amin’ireo ny lalam-piofanana arahina. Nampiavaka ity andiany fahafolo ity ny fisian’ireo oniversite lehibe avy any Aostralia, Maorisy, Inde ary Indonezia.  Misy hatrany ny kaonferansa hanomezana valiny ireo fanontaniana manitikitika ny ray aman-dreny sy ny mpianatra mandritra izao Salon izao. Isaky ny adiny iray no hanatanterahana izany iarahana amin’ireo tompon’andraikitra  efa matihanina.

Pati

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Seces sampana Antananarivo“Tsy ekena ny mpitondra tsy mandray andraikitra !”

Hentitra ny fanambaran’ny avy eo anivon’ny sendikan’ny mpampianatra mpikaroka eto Antananarivo na Seces

Tana fa tsy eken’izy ireo intsony ny fitondram-panjakana tsy mandray andraikitra ary tsy ho tompon’andraikitra amin’izay mety hitranga afaka 48 ora raha tsy misy vahaolana mivoaka. Takian’izy ireo ny hamerenana ny zo sitrahan’ireo mpampianatra mpikaroka latsaky ny 15 taona naha voaray ho mpiasa raikitra azy eo anivon’ny oniversite. Tsy hadisoan’ireo mpampianatra no tsy nahatratra ilay 15 taona naha retirety satria nisy ny olana ara-pandaminana noho ny olana mpisy eny amin’ny oniversite, raha ny fanazavana. Mety niasa an-tselika naherin’ny 10 taona koa izy ireo kanefa dia ilaina ny diplaoman’izy ireo sy ny fahaizana sy fikarohany ary ny fahaizany mitarika na “encadrement”. Takian’ny Seces koa ny hijerena manokana ny fitsipika mifehy ny fifidianana eny amin’ny anjerimanontolo na hanemorana fifidianana aloha ka hampananan-kery ilay volavolan-dalàna efa nalefanay any amin’ny mpitondra isan-tokony dia ny hanatanterahana fifidianana handraisan’ny rehetra anjara na “suffrage universel” ka hialana amin’ny akamakama. Mba ho olona iray vato iray. Tsy zakanay ny tsy fampandehanan’ny fitondrana ny atao hoe “reclassement” satria mbola misy ny mpampianatra efa ho 3 taona izao no niandry izany. Efa henonay anefa fa efa volana maromaro no efa foana ilay naoty (note circulaire) eo anivon’ny minisiteran’ny vola sy ny tetibola fa efa foana ny fampiatoana azy io ho an’ny mpampianatra mpikaroka.  Manameloka izay nanome baiko sy nanatanteraka ireny herisetra natao teny Vontovorona ireny koa ny Seces ary nanao antso avo ny mpitondra fanjakana mba tsy hampijaly ny zanaka Malagasy. Araka ny voalaza, efa miandry toromarika ihany koa ny any amin’ny faritra.

J. Mirija

 

Tia Tanindranaza0 partages

EditoHaingam-pandeha !

Samy manana ny haingam-pandehany io, hoy ny firesaky ny zatovolahy sy zatovovavy rehefa mahita tranga mivaona amin’ny tokony ho izy ao anaty fiarahamonina.

 

 Lamasinina haingam-pandeha na TGV moa no nahafantarana ny filoham-pirenena ankehitriny fony izy tena mbola maitsovolo. Zary lasa rivotra mitsoka namondronany ny ekipa politikany sy ny mpiaradia aminy io ankehitriny. Fitondrana TGV. Tsy misy izay tsy mahazo an-tsaina an’izay ny maro. Nireharehany efa hatrany am-piandohana fa fitondrana haingam-pandeha ny azy. Ny tsy vitan’ny teo aloha tao anaty 58 taona, hoy ny filoha, hovitaintsika 5 taona. Asa anefa fa dia mitady ho tonga amin’ilay fitenenana hoe : “Ny mahery tsy maody tsy ela velona” ankehitriny ny fitondrana Rajoelina. Tsy ny fampandrosoana ny firenena araka izay nampanantenaina ny vahoaka no haingam-pandeha fa ny fampahasahiranana azy bebe kokoa indray aza. Mbola tsy misasaka akory ny 100 andro dia efa mitokona daholo ny ankamaroan’ireo sendika. Raikitra ny fitakiana vaovao kanefa ny olana teo aloha aza tsy mivaha. Nahonena ny fahenoana ny fihenan’ireo tombontsoa omena ireo mpampianatra mpikaroka omaly. Ny an’ny mpitondra anefa, hoy ny filohan’izy ireo, tabataba in-dray mandeha dia efa mihoatra izay takiana no mivaly. Tsy fomba, hoy izy ny mampiasa herisetra amin’ny zanaka Malagasy saingy fanao kosa ny mibaboka aminy hoe tsy vitanay ny fampanantenana nataonay. Efa nisy sahady ny mpianatra nievoka baomba mandatsa-dranomaso, naratra mafy sady vaky maso, mpiasam-panjakana mitokona miha maro ... Hanampy trotraka koa atsy ho atsy ny fiakaran’ny saran-dalan’ireo fitateram-bahoaka sasantsasany. Ny tsy fandriampahalemana anefa mbola mitohy hatrany. Aiza ilay vahaolana tokony ho efa hita soritra tao anatin’ny iray volana ? Aiza ny fiatombohan’ny fanatanterahana ny vina ? Sa ny fampitomboana ny fahasahiranam-bahoaka ve no hatao haingam-pandeha ?

J. Mirija

Tia Tanindranaza0 partages

« Comité de normalisation » Baolina kitra MalagasyNivoaka tamin’ny fahanginany 3 volana aty aoriana

3 volana aty aorian’ny nanendrena azy teo amin’ny toerany dia nivoaka tamin’ny fahanginany ny “Comité de normalisation” natao hamaha ny olana mianjady eo amin’ny tontolon’ny fifidianana rafitra

Tia Tanindranaza0 partages

Kintan’ny Fanatanjahantena Malagasy

Raharimalala Léa Nandalo ny dingana rehetra teo amin’ny taranja volley Malagasy Hifindra taranja kely isika eo amin’ity pejy manokana ato amin’ny gazety Tia Tanindrazana ity anio sabotsy 02 martsa 2019 . Rehefa nianoka in-droa

Raharimalala Léa

Tia Tanindranaza0 partages

Seranam-piaramanidina IvatoNatsahatra ny fisavana ny entan’ny olona tonga

Mba ho fanajana ny mpandeha, voatery tsy maintsy natsahatra ny fisavana ny entan’ny olona vao tonga tamin’ny fiaramanidina.

Nampahafantarin’ny minisitry ny fitaterana sy ny fizahantany ary ny famantarana ny toetr’andro Atoa Joël Randriamandranto omaly 1 martsa nandritra ny fifanomezana toromarika arak’asa tamin’ireo mpiasan’ny seranam-piaramanidina. Nohazavainy fa ny entan’ny mpandeha dia efa voamarina tsara mialoha ny hiaingany any amin’ny fadin-tseranan’ny firenena iaingana. Notsipihany fa tsy mahasakana ny mpiasan’ny fadin-tseranana hanao ny fisavana lalina ny entana anefa izany raha toa ka ilaina. Nambarany fa mizotra amin’ny fanatsarana ny kalitaon’ny tolotra eny amin’ny seranam-piaramanidina. Homena ny toromarika feno ny manan-draharaha eny amin’ny seranam-piaramanidina rehefa tafiditra ao. Hapetraka ihany koa ny “cameras” amina toerana maro mba hisorohana ny kolikoly mety hiseho ary hiantohana ny filaminanan’ny mpandeha.

 

 

 

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Rajoelina sy ny ekipanyMifanilika sy miady an-trano…

Nailik’i Andry Rajoelina na lasa anjorom-bala ny ekipa sasany tena nanohana azy.

 Misy ireo malahelo. Izay mihitsy anefa ny politika eto. Misy ny ekipa mpitolona, ao ny mpanao propagandy, dia misy ireo mahazo seza avy eo ary tsy ilaozan’izay mety ho very toerana sy tsy mahazo seza. Diavolan-ko lava, kilalao mbola ho ela anefa ny 5 taona ka asa na mba asaina mandefitra aloha ny sasany fa ampifandimbiasina eo ihany. Mety miseho ihany koa anefa ny ady mangatsiaka anatiny satria mba samy te hahazo tombontsoa, ka misy ny mahay mampiresaka sy mamendrofendro ilay filoha. Mety ho teraka eo ny fifanilihana sy fifaminganana eo amin’ny samy niara-dia tamin-dRajoelina. Tsikaritra io amin’ny endrika fifanontsanana sy fifanaratsiana mivantana na an-kolaka eo amin’ny mpanao gazety samy nanohana an-dRajoelina, saingy misy ny nomena toerana ary misy no mety mahatsapa fa somary anjorom-bala. Efa mandeha amin’ny serasera ihany koa ny endrika fanaratsiana ny olona avy ao anatiny, toy ny mpandraharaha iray nahazo tsenan’asa tamin’ny fananganana fotodrafitrasa tamin’ny tetezamita izay manomboka haratsiana an-gazety. Mety avy ao anatiny ao ihany no manome ny toromarika. Ao ny mivoy fa tandindonin-doza i Andry Rajoelina. Rehefa jerena dia ny ao anaty fanjakana ihany no mety ahiana hanipy hoditrak’andro amin’io satria raha jerena ny zava-misy ara-politika ankehitriny, mangina ireo sokajiana ho mpanohitra na miomana amin’ny fifidianana solombavambahoaka aza. Misy ny mpanakanto iray voalaza fa efa tena niketrika mafy tamin’ireny fampielezan-kevitra ireny, saingy tratry ny ankilabao tamin’ny ora farany, ary tsy hay na mbola hatolotra sy hotohanan’ny antoko. Minisitra iray teo aloha avy any amin’iny faritra Amoron’i Mania iny ihany koa no tsy mbola fantatra izay hiafarany hatreto satria ratsy ny vokatra azon-dRajoelina tamin’ny toerana niaviany ka hatreto tsy mbola nomena toerana. Asa na mbola harotsaka hitondra ny lokon’ny antoko amin’ny fifidianana na tsia. Ireo mpamadika palitao avy amin’ny antoko hafa lasa nanohana an-dRajoelina aloha, dia maro no miandry . Ao aza no mety hohenjehina sy hogadraina satria mitady fialokalofana noho ny afera natao nandritra ny fanjakana teo aloha.

 

Toky R

Tia Tanindranaza0 partages

Voahangy R sy Mahafaly OlivierMiala any ny didy fampisamborana

Lava ny lisitr’ireo mpitondra teo aloha mety hosamborina. Raha ny loharanom-baovao iray, dia miandry ny tena fampiharana izany sisa. Ireo lohandohan’ny

 mpisorona tamin’ny fanjakana Rajaonarimampianina no voalaza fa mameno ny lisitra. An-jatony ny ao anaty lisitry ny mety hosamborina raha ny loharanom-baovao iray, ka miandry ny tena fampiharana azy sisa.

 

Misy vesatra lehibe hanenjehana ny praimisitra teo aloha…

 

Voaresaka tamin’ny raharaha kolikoly samihafa mombana tsenambaro-panjakana ny minisitry ny atitany sady praiminisitra teo aloha Mahafaly Solonandrasana Olivier. Anisan’ireny ny raharaha Claudine Razaimamonjy. Re siosio tato anatin’ny andro vitsy fa misokatra ny dosie mombana tsenambaro-panjakana tsy nisy antso tolo-bidy (Appel d’Offre) tany Antsiranana II ny taona 2017 ka volabe 1000 000 000Ar no voalaza fa voahodinkodina. Olona 7 no efa natolotra ny PAC (Pôles Anti-Corrumption), ary ben’ny tanàna 5 amina toerana voatondro hanaovana tetikasa no arahin’ny fitsarana maso akaiky. Tompon’andraikitra roa teo anivon’ny primatiora tamin’izany no re fa naiditra am-ponja vonjimaika ny faran’ny febroary teo.

 

Voahangy R, Henry Rabary Njaka, Anthelme Ramparany,…

 

Voantonontonona amin’ny raharaha Mbola Rajaonah Ramatoa Voahangy Rajaonarimampianina, izay ambara fa nanao fangoronan-karena tamin’ny tsy rariny ary nijabaka sy nampiasa fahefana tamina afera maro samihafa. Efa nidoboka any am-ponja noho ny raharaha kolikoly misy hidiran’i Claudine Razaimamonjy ihany koa ny minisitry ny vola teo aloha Razafindravonona Jean. Ny minisitra teo aloha Henry Rabary Njaka ihany koa, dia efa nokarohan’ny Bianco noho ny resaka kolikoly tao amin’ny Kraoma sy Air Madagascar, saingy tsy hita. Na i Voahangy Rajaonarimampianina na i Mahafaly Olivier na i Henry Rabary Njaka,… sy minisitra miampy olona ambony sasany fanjakana HVM, dia re siosio fa efa lasa any ivelany ka fomba hahafahana manenjika azy raha tena raikitra ny didy fampisamborana iraisam-pirenena. Misy anefa ny mety mizaka zom-pirenena Frantsay. Ho an’ity firenena ity, dia tsy azo atao ny mandefa ny olony hohenjehina sy hogadraina any amin’ny firenen-kafa. Anarana re siosio koa ny minisitra teo aloha Anthelme Ramparany noho ilay raharaha andramena 60 kaontenera tratra tany Singapour ny fiandohan’ny taona 2014. Rehefa nandeha tany an-toerana izy ny volana desambra 2014 dia nilaza avy any fa ara-dalàna ny fanondranana natao. Nohelohin’ny fitsarana tany Singapour higadra 18 volana sy handoa onitra 50 tapitrisa dolara anefa i Wong Wee Keong tompon’ny orinasa Kong Hoo nanafatra izany ny volana aprily 2017, izay midika fa tsy ara-dalàna ilay izy. Ny 12 febroary teo, dia nidoboka am-ponja ny sekretera manokany antsoina hoe Rakotoarimanana Samboarizafy ka tafiditra ao anatin’ny vesatra ny andramena. Ny Fitsarana ambony (HCJ) irery ihany moa no afaka mampisambotra na mitsara ny raharaha mahakasika minisitra iray rehefa mahazo tsodrano amin’ny antenimieram-pirenena ny fanenjehana. Maro ny lisitra, fa ampahany ihany ireo.

 

Toky R

Midi Madagasikara0 partages

Présidence de l’Université : Le Pr Samison Luc Hervé prône une université plus performante et respon...

Le Pr Samison Luc Hervé, candidat à la présidence de l’Université, cherche à rendre l’Université, plus responsable et plus performante.

la présidence de l’université, les candidats se suivent et ne se ressemblent pas. A  chacun son approche et ses spécificités. Le Pr Samison Luc Hervé, également candidat, prône quant à lui aspire à améliorer progressivement la performance de l’université en renforçant sa responsabilité, autant sociétale, qu’environnementale.

Une approche progressive et réaliste, le Pr Samison Luc Hervé y croit : « Il n’y a pas de système parfait, mais la tendance vers la perfection est réalisable avec des objectifs atteignables. Nous nous attellerons  ensemble afin d’atteindre ces objectifs. Nous nous orienterons vers l’amélioration progressive. L’appui de toutes les forces vives m’est indispensable pour s’entraider à améliorer notre Université. ». Le verbe d’action « améliorer » s’érige ainsi en mot clé de son programme triennal 2019-2002. Soulignons par ailleurs, que l’élection à la présidence de l’Université d’Antananarivo présente réellement un enjeu national. Le monde et le marché du travail étant en pleine mutation, l’Université devrait jouer un rôle clé dans l’amélioration, voire la (re) structuration du marché du travail, car formant autant les nouveaux leaders, employeurs, que travailleurs acharnés et compétents de demain. Ainsi le Professeur candidat exhorte les enseignants, le personnel administratif et les étudiants à s’approprier le développement de la nation comme un devoir et une responsabilité.

Cinq axes. Le programme de Pr Samison Luc Hervé, s’articule autour de 5 axes principaux. Le premier, cultiver l’intérêt de la bonne gouvernance. Le second, rehausser le niveau de l’intérêt de la pédagogie pour la réussite estudiantine. Le troisième, renforcer les activités de recherche dans tous les domaines de formation. Le quatrième, instituer la responsabilité sociale de l’université. Comme souligné dans le programme de ce candidat : « Les activités et actions entreprises auprès de l’Université devraient être divulguées auprès de la population par voie médiatique afin qu’elle réalise les efforts incessants pour le développement. En se sentant responsable, les personnels de l’Université pourront se sentir au cœur du développement en réalisant le slogan du Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique : « Levier pour le développement ». Il a également été souligné que la protection sociale des employés, notamment l’amélioration du service médical et social fera partie des priorités de ce mandat concernant le développement de la responsabilité de l’Université. Des ressources humaines aussi productives soient-elles ne peuvent pas faire des miracles si elles ne travaillent pas dans de    cfbonnes conditions. C’est la raison pour laquelle, la rénovation et l’entretien des infrastructures ne seront  (plus) un vain mot dans ce programme.

Luz Razafimbelo

Midi Madagasikara0 partages

L’élection de Bongolava à refaire

Lors de la conférence de presse qui s’est tenue hier au siège de la fédération de foot-ball Malagasy à Isoraka, Béatrice Atallah annonce la réorganisation des élections de la ligue  de Bongolava. D’après les membres du comité de normalisation, la loi d’ octobre a été abrogée.  L’élection de la section de Tsiroanomandidy  sera organisée ultérieurement. La commission de recours sera  créée dans les plus  brefs délais.  Une assemblée générale de la FMF sera  organisée au mois d’avril prochain.

A part la réorganisation de l’élection de la ligue de Bongolava,  les membres du comité de normalisation ont relevé la préparation de l’équipe malgache à la coupe d’Afrique des Nations. Il y aura deux matches amicaux pour les poulains de Nicolas Dupuis. Le 2 juin, il y aura un match face au Luxembourg tandis que  le deuxième match contre le Kenya sera le 5 juin prochain  et se tiendra à Paris.

Les tournois à Madagascar. Le préliminaire du  Telma coupe débutera demain  3 mars. Plus de 50 clubs participeront à ce tournoi. La deuxième phase sera prolongée jusqu’ à la fin du mois d’avril,  tandis que le THB champions league débutera le 8 mars prochain. À l’exception du stade de  Majunga qui accueillera la première dame Mialy Rajoelina à l’occasion de la journée de la femme, Toliara, Toamasina, Fianarantsoa entameront la compétition. Le THB champions league ne se terminera  que le  16 juin prochain.

IssHeridiny

Midi Madagasikara0 partages

Guide du week-end : « Jao’s Pub » accueille Basta Lion

Condensé de Shaggy et de Buju Banton, le trublion de la musique urbaine, Basta Lion se retrouve au « Jao’s Pub » Ambohipo ce soir, à partir de 21 h avec Ga-Ei, une révélation. Une soirée qui promet des étincelles donc, puisque Basta Lion est une star adulée par les amateurs de hip hop, reggae, ragga et autres sons venus des « States » et de la Jamaïque. Une soirée qui promet de se finir que vers les petites heures du lendemain.  Des tubes comme « Akomba lahy », « Anaconda »… seront sûrement entonnés en chœur par le public. Il est temps de retrouver de la bonne vibration avec, sûrement, des jolies minettes se tortillant comme de  belles diablesses.

 

 

Un duo immuable au Cc Esca

Bodo et Rija Ramanantoanina, un duo que les années ont épargné. Les deux artistes se retrouveront dimanche au Cc Esca Antanimena à partir de 15 h. Place à de la musique qui berce, qui a surtout marqué leur époque. Dans les années 90 et plus tard dans la moitié des années 2000, ce duo a enflammé les scènes avec des titres comme « Satria (efa fantatrao) », « Tsy omaly », « Tiako raha ny hira »… Après des dizaines d’années, Bodo et Rija Ramanantoanina gardent toujours un fan base qui leur  est dévouée. Il ne serait pas non plus étonnant que ce duo pousse la chansonnette vers les interprétations des titres phares des anciennes années.

La symphonie du rock avec « Tselatra » et « Kiaka »

La main dans la main, « Kiaka » et « Tselatra » vont investir la scène du  Palais des Sports Mahamasina à partir de 15 h demain. Une affiche qui est apparemment attendue par tous les amateurs de rock et les « metalheads » de la Capitale.  Avec les ballades cultes de « Kiaka » et les morceaux au piment de « Tselatra », tout le monde en aura pour tous les goûts. D’autant que ce concert sera sous le signe de la symphonie, un orchestre philarmonique accompagnera les deux rockers durant toute leur prestation. Selon les organisateurs, ce seront plus de vingt-cinq musiciens qui se retrouveront sur scène. Violons et riffs vont ainsi s’entremêler durant des heures.

       

Les natifs de Tolagnaro en fête

Black Nadia sera l’invitée vedette de la soirée organisée par l’association des étudiants natifs et amis de Fort-Dauphin ce soir, à partir de 20 h à l’AC Ivato. Une affiche qui promet, puisque l’une des têtes d’affiche de la variété malgache va sortir l’artillerie lourde. De plus, l’évènement se déroule dans un lieu huppé de la capitale. En premier lieu, il s’agit d’une occasion de se rencontrer dans la convivialité et l’amitié. Les fêtes avec les natifs de cette région du sud- est de Madagascar sont réputées par leur accueil chaleureux. Avec les tubes comme « Aleo duo », « Iha namako avao » et bien d’autres rempliront sûrement la piste.

Maminirina Rado/Zo Toniaina

Midi Madagasikara0 partages

Sourc’In Voyage : Les 7 destinations 2019

Avec la bonne organisation dont il a fait preuve et les prix imbattables qu’il pratique, Sourc’In Voyage gagne de plus en plus le cœur des voyageurs.

Preuve du succès des voyages organisés par Sourc’In Voyage, les places s’arrachent actuellement comme des petits pains. « Nous recevons tellement de réservations qu’on a été obligé de mettre en place une organisation afin de satisfaire au mieux les demandes » déclare un responsable de Sourc’In Voyage. Dorénavant, il y aura au moins, un voyage tous les mois.

Pack

Des voyages qui emmèneront les participants à des destinations de rêve. En tout, Sourc’iIn Voyage propose cette année 7 pays à visiter. En l’occurrence : Dubaï, Etats-Unis, Israël, Chine touristique, Chine business, Japon et Australie. « On a choisi ces destinations par rapport aux besoins exprimés par les amateurs de voyage, et on a fait le maximum en termes d’organisation, pour rendre les séjours les plus agréables possibles ». Comme à l’accoutumée, Sourc’In Voyage propose un « pack » tout compris en prenant en charge toutes les étapes du déplacement, depuis la demande de visa jusqu’au retour. En passant bien évidemment par les vols, les transferts aéroport hôtel, les déplacements en ville, les visites guidées. Et bien évidemment l’hébergement dans des hôtels de renommée internationale. « Notre objectif est d’offrir aux gens le meilleur confort sur tous les plans ». En effet, pour Sourc’In Voyage la formule, c’est payer et voyager tranquillement en s’offrant les luxes de découvrir des sites touristiques d’exception, mais aussi de faire du shopping dans les meilleures conditions possibles. En effet, les guides Sourc’In ont été formés.

Sur les pas de Jésus

Parmi les nouveautés Sourc’In pour cette année 2019, figure, bien évidemment Israël où les voyageurs, pour ne pas dire les pèlerins auront l’occasion de découvrir les sites bibliques incontournables comme Bethlehem, Nazareth, les murs des lamentations, Tel Aviv, Jérusalem…La destination Israël portera sur le thème : « Sur les pas de Jésus » et sera très certainement appréciée, surtout par les chrétiens. Les voyageurs de Sourc’in auront également l’occasion de découvrir les States d’Est en Ouest. De New York à Las Vegas, en passant par Washington DC et Los Angeles et visiter, entre autres la Statue de la Liberté et la Maison Blanche. Le plus de ce voyage au Pays de l’Oncle Sam, c’est qu’il se fera en partie avec l’airbus A 380 d’Emirats et comportera un détour de 2 jours à Dubaï au retour. Ce forfait d’exception dure 16 jours. Pour la Chine, deux formules sont proposées : Chine Business pour ceux qui veulent tout simplement acheter pour revendre. Et Chine touristique pour ceux qui veulent découvrir les sites touristiques chinois. Le Japon et l’Australie sont les deux autres destinations proposées cette année par Sourc’In Voyage.

Imbattable

Et le propre de ces voyages, c’est bien évidemment le rapport qualité prix imbattable puisque tout a été calculé en fonction des capacités et des exigences de chaque passager. Il y a en effet un forfait économique et un forfait business. Par ailleurs, pour offrir aux passagers le maximum de confort, le nombre de  participants a été limité de 40 à 50 individus par vague. Des places limitées en somme et les voyageurs potentiels ont intérêt à réserver à l’avance. Et ce même pour les voyages qui n’auront lieu que dans quelques mois. C’est ainsi par exemple que pour les vacances à venir Sourc’In prépare déjà des vagues spéciales enfants et jeunes. Les détails de ces voyages sont disponibles en page 47 et 48 de ce journal, sur la page facebook de Sourc’in Voyage et sur les numéros : 034 777 777 66 et 034 44 222 22.

R.Edmond.

Midi Madagasikara0 partages

Rocade : Tra-tehaka ny tambajotra mpangalatra « panneau solaire »

Maty paika tanteraka ny tetik’adin’ireto olon-dratsy mpandrava sy mpangalatra fananam-bahoaka ireto. Tra-tehaky ny polisin’ny boriborintany fahenina tetsy Ambohimanarina mantsy ny tambajotra iray mpangalatra ireny « panneau solaire » eny amin’ireo andrin-jiro manazava ny lalan’ny « rocade » ireo. Efatra izy ireo, araka ny tati-baovao azo avy amin’ny pôlisy, ka ao ireo mpangalatra ao ireo mpaniraka sy mpandray ny entana halatra ary ao ireo efa mpividy izany fotsiny.

Ny faran’ny volana febroary teo vao mangiran-dratsy no tratra ambody  « poteau » ny lehilahy iray. Teo am-pamahana ilay « panneau solaire » mihitsy izy, tamin’iny lalam-baovao « rocade » iny no nandrasan’ireo mpitandro filaminana fotsiny tety ambany. Rehefa nahazo vaovao tamin’ny alalan’ny andrimasom-pokonolona mantsy ireo mpitandro filaminana dia nandray ny andraikiny avy hatrany, nametraka paik’ady hisamborana ity farany, ary dia izao tra-tehaka izao. Tamin’ny famotorana ity farany no nanoroany ireo olona mpiray tsikombakomba aminy. Voalazany fa mpivady mipetraka eny amin’iny faritra Ankasina iny no mpaniraka azy sy mpandray ireo entana halatra. Nidinana avy hatrany teny an-toerana moa izy ireo ka nosamborina ihany koa. Mbola nisy entana halatra maromaro tao amin’izy ireo. Ireto farany indray no nilaza fa lehilahy iray eny 67ha no mpandray ny entana. Tsy niandry ela ireo mpitandro filaminana fa nidina teny an-toerana ary nisambotra ity farany. Mbola nahitàna « panneau solaire » avy tamin’ireo andrin-jiro ihany koa tany aminy tamin’io fotoana io. Efa samy natolotra ny Fampanoavana moa ireto olona mpanimba sy mpangalatra fananam-bahoaka ireto ary inoana fa tsy maintsy hibaby ny valin’asany.

m.L

Midi Madagasikara0 partages

Toliara : Fonctionnement à l’énergie hybride pour bientôt

Les conteneurs de panneaux solaires à Toliara.

La Cité du Soleil serait en passe de devenir la première ville malgache à fonctionner sous énergie hybride (soleil et fuel).

 De source bien informée, nous avons appris que, depuis quelques semaines déjà, 44 conteneurs sont arrivés sur Toliara. Ils contiennent des panneaux solaires en vue d’une production d’énergie photovoltaïque pour alimenter en énergie la Cité du Soleil. Fournissant déjà de l’énergie à Toliara, la société Enelec est à l’origine de cette initiative, suite à un accord conclu avec la JIRAMA. Selon cet accord, ces panneaux solaires serviront à alimenter Toliara en énergie hybride, incluant le fuel et l’énergie solaire. Les Tuléarois profiteront ainsi d’une baisse du coût  de l’électricité. Par ailleurs, des économies de carburant seraient ainsi probables pour la Société nationale d’Eau et d’Electricité, actuellement en difficulté, financière notamment. Selon nos informateurs, ces panneaux solaires vont être fonctionnels, très prochainement.

Luz Razafimbelo

Midi Madagasikara0 partages

Lutte contre l’insécurité : Le district d’Ambohidratrimo doté d’une compagnie de la gendarmerie

La date du 1er mars 2019 est à marquer d’une pierre blanche  dans l’histoire d’Ambohidratrimo. Attendue par la population depuis des années, une compagnie de la gendarmerie vient de s’ouvrir, hier, dans le chef- lieu de ce district. L’inauguration du bureau de cette nouvelle structure ainsi que la remise officielle du fanion de la compagnie au capitaine Rakotozafy Andriantsitohaina Herinjaka, nouvellement désigné commandant de cette unité ont été effectuées, hier. La cérémonie militaire dédiée à cet événement s’est déroulée sous le haut patronage du commandant de la gendarmerie nationale (ComGN), le général de division Njatoarisoa Andrianjanaka et des autorités locales en l’ occurrence  le maire d’Ambohidratrimo et le  chef du district Tahiry Randriamboavonjy. Tous ceux qui ont pris la parole lors de cette cérémonie ont souhaité que la mise en place de cette unité qui va chapoter les trois brigades (Talatamaty, Ambohidratrimo , Mahitsy) et les 10 postes avancés de la gendarmerie dans l’ensemble du district, réduisent l’insécurité qui ne cesse de prévaloir dans ce district ces derniers temps malgré les efforts déployés par les forces de l’ordre. Raison pour laquelle, le ComGN a souhaité la collaboration des habitants. Il a souligné que l’ouverture de cette infrastructure entre dans le cadre du programme du gouvernement malgache visant à installer une compagnie de la gendarmerie au niveau de chaque district du pays. D’une valeur de près de 123 millions d’ariary, la réalisation de cette infrastructure a été financée par le fonds propre de la gendarmerie.

T.M.

Midi Madagasikara0 partages

3 mars 2019 : Fêtons les grands-mères, ce dimanche !

« Masoandro Mody » prévoit quelques activités, jeux et animations à l’occasion de la fête des grands-mères.

En malgache on l’appelle « Bebe », «  Nenibe », « Mamabe », ou encore « Kako » dans certains dialectes. S’y ajoutent, ces dernières décennies, d’autres jolis surnoms beaucoup plus occidentalisés. Il s’agit, bien évidemment de grand-mère. Ailleurs, on l’appelle  « Mamie », « Mamoune », « Mamounette », « Grand-maman », en français,  « Grandma », « grandmother », « Granny », en anglais, « Babouchka » en russe, « Nonna » en italien, « Abuela » en espagnol, « Oma » en arabe…  A elles toutes, dimanche prochain leur sera consacré en célébrant la fête des grands-mères. Il s’agit d’une fête célébrée le premier dimanche de mars, pour rendre hommage aux grands-mères. Créée en 1987 à l’initiative de la marque de café « Grand-mère » elle revêt d’un aspect beaucoup plus  commercial, ces dernières années. Célébrée principalement en France, la fête des grands-mères l’est également dans plusieurs autres pays. Si à Madagascar, elle n’est pas encore entrée dans les mœurs,  elle commence toutefois à être célébrée dans certaines familles, écoles et associations. C’est justement ce que prévoit de faire l’ONG « Madagascar Alzheimer Masoandro Mody » qui prévoit plusieurs activités en l’honneur des grands-mères, ce jour 2 mars au centre « Masoandro Mody ».  Pour les autres, à défaut d’une « fête » et de cadeaux pour grand-maman, un simple baiser, des petits mots doux pour « Bebe », ou un simple coup de fil, suffiront certainement à faire son bonheur !

Hanitra R.

Midi Madagasikara0 partages

Bypass : Mpamily taxi voadaroka

Tsy nidona akory ny fiara ary tsy nisy lozam-pifamoivoizana akory kanefa dia niteraka faharatràna avy amin’ny fikasihan-tànana izany. Rangahy iray sy ny vehivavy iray niaraka taminy no tezitra mafy rehefa saika nifandona ny fiara roa, dia ny 4X4 miloko manga nitondra azy roa sy ny fiarakaretsaka iray. Tsy nanaiky ilay olona nandeha fiara tsy mataho-dàlana raha tsy nosongonany ny fiarakaretsaka ary nobahanana. Rehefa tsy maintsy nijanona dia nandeha tamin’izay ny ompa variraraka sy fanambaniana ary fikasihan-tànana. Daroka izay nandratra ilay mpamily taxi, na teo aza ny fifonana nataony dia mbola nitohy ihany izany. Ny toe-javatra toy izany matetika no mitranga eto an-drenivohitra. Ireo izay miseho ho mahitahita sy mahafantatra olona dia tsy misalasala ny mikasi-tànana na manimba zavatr’olona. Ny olona nahita dia misy milaza ho mahafantatra ilay rangahy nandratra olona ary nanambara fa mpitandro ny filaminana izy. Tsy nitory ilay taxi, indrindra koa raha nandre izany. Mahatsiaro ny tenany ho atody miady amam-bato. Nekeny fotsiny ny tsy rariny nihatra taminy.

D.R

Midi Madagasikara0 partages

Le reboisement :   nécessité: D’une mobilisation  nationale

Madagascar est l’un des pays qui a subi le taux de déforestation le plus dramatique dans le monde durant ces dernières années. L’image satellite que beaucoup d’internautes ont partagée depuis quelques mois montre un véritable spectacle de désolation. Il n’est plus besoin de  jeter la pierre à qui que ce soit bien que les responsabilités soient établies, il faut maintenant réagir. Le lancement officiel de la campagne officielle de reboisement  aujourd’hui est l’occasion de mobiliser les énergies pour remonter la pente.

Le reboisement :   nécessité: D’une mobilisation  nationale

Le chiffre de plusieurs centaines de  milliers d’hectares victimes de la déforestation en 2017 montre à quel point la situation est grave. Il faut donc faire une campa      gne de reboisement massif pour reconstituer la couverture forestière de la grande île. Le plan  présenté lors du dernier conseil des ministres est ambitieux et suscite de  grands espoirs. La volonté de réaliser  cette ambition est méritoire et l’on ne peut qu’encourager  l’initiative. C’est une mobilisation nationale qui est nécessaire pour  accomplir ce tour de force. On parle de  6 millions de  personnes présentes sur le terrain pour mettre des plants en terre chaque année.  Militaires et élèves seront ainsi mis à contribution. L’utilisation de drones est évoquée  pour ensemencer les endroits difficiles d’accès. Cette technique peut être cependant  sujette à caution car le taux de déperdition peut être important. Mais le plus important reste l’éducation de la population et sa conscientisation. Le laisser aller de ces dernières années a fait perdre à la population la notion de bien commun et de sauvegarde de la nature ; la remarque du prince Philippe Duc d’Edimbourg  lors du survol des étendues dépourvues de végétation de la grande île au siècle dernier  (« Mon Dieu, nous sommes peut-être déjà arrivés trop tard ») est encore d’actualité. Mais, il n’est point trop  tard si la volonté de faire est réelle.

Patrice RABE

Midi Madagasikara0 partages

Tennis CAT – ITF /U14 – Grade II : Doublé malgache en doubles, finales 100% malgaches en simples

Bonne moisson. Le clan malgache a réalisé le carton plein à la première étape du tournoi de tennis CAT – ITF U14 Grade 2 à l’ACSA.

Prévisible. Les jeunes raquettes Malgaches ont remporté les deux médailles d’or du tournoi double, hier, sur les courts de l’ACSA à Ambohidahy. Chez les filles, la paire formée par Randy Rakotoarilala – Maholy Razakaniaina a battu Miotisoa Rasendra et Shakira Varese (Kenya) par deux sets à zéro,  6/3 et  6/2. Une finale totalement maitrisée par les Randy-Maholy, qui sont habituées à jouer ensemble en double. Du côté des garçons, les

Mahefa Rakotomalala et Finoana Rakotomalala ont disposé le duo Mark Nawa (Botswana) – Takura Muhwandagara (Zimbabwe) en deux sets à un, 5/7, 6/2 et 10/3.

Finales malgaches. Après les deux médailles en doubles, deux nouvelles breloques en or vont tomber dans l’escarcelle des Malgaches à l’issue des finales du simple. Hier Miotisoa Rasendra, tête de série numéro un a éliminé la Kenyane, Shakira Varese en deux sets à zéro, 6/3 et 6/2. Miotisoa aura une revanche à prendre ce matin face à Randy Rakotoarilala qui l’a privée du titre en double aux côtés de Maholy Razakaniaina. Randy a pris le dessus sur Maholy par deux sets à un, 6/4, 1/6 et 12/10. Chez les garçons, ce sera également une affiche cent pour cent malgache. Mahefa Rakotomalala s’est imposé par deux sets à zéro, 6/4 et 6/1 face au Zimbabwe, Takura Muhwandagara. Dans l’autre demi-finale, Johny Rovananntenaina a privé Tody Avo Rajaobelina après sa victoire en deux sets à zéro, 6/4 et 7/6. Sitôt les finales du simple finies, le tournoi aborde la seconde étape du tournoi. Pour l’heure, les jeunes raquettes Malgaches ont assuré.

Résultats

Demi-finales simple filles

Miotisoa Rasendra bat Shakira Varese (Kenya) 6/3 6/2

Randy Rakotoarilala bat Maholy Razakaniaina 6/4 1/6 12/10

Demi-finales simple garçons

Mahefa Rakotomalala bat Takura Muhwandagara (Zimbabwe) 6/4 6/1

Johny Rovanantenaina Minoherison bat Tody Avo Rajaobelina 6/4 7/6

 Les finales du jour 

GARÇONS

-Mahefa Rakotomalala (Madagascar) vs Johny Rovanantenaina Minoherison (Madagascar)

FILLES

-Randy Rakotoarilala (Madagascar) vs Miotisoa Rasendra (Madagascar)

T.H

Midi Madagasikara0 partages

Isoraka : Mpivarotra héroïne voasambotra

Io ny fivelomany. Notsoriny mihitsy fa efa am-polo taonany izy no nanao izany asaratsy izany, dia ny fivarotana héroïne izany. Miasa anaty tambajotra izy satria tsy vita tanteraka eto an-drenivohitra ny entam-barotra. Hafarana any Afrika Atsimo ny héroïne izay mbola tsy mitampoka. Raha kely indrindra dia 20 girama no hafarany ary 50.000 ariary no vidin’ny girama. Rehefa tonga eto dia efa manana vovoka afangaro amin’izany izy ary ny lanjan’ny vovoka ampiasaina amin’izany dia tombony mivantana any am-paosiny avokoa. Ao an-tranony sy ao anaty fiara izay entina mandehandeha manatitra ny entana erak’Antananarivo dia efa misy fitaovana manokana fanatontosana izany fampifangaroana izany. Na izany aza anefa dia eny amin’ny faritr’Isoraka no tena mandeha ny varotra. Eny rahateo no betsaka vazaha sy bar fandehanan’ny vahiny. Vitsy ihany mantsy ny Gasy mahatakatra ny vidin’ny heroïne izay efa tonga hatramin’ny 300.000ariary ny girama. Raha ny tatitry ny polisy misahana ny ady amin’ny fiparitahan’ny zava-mahadolelina dia 43 taona ilay rangahy tompon’antoka. Niaiky izy fa sady mpanjifa no mpivarotra io karazana rongony io. Mbola nahitàna maherin’ny 12 girama rahateo teny aminy nandritra ny fisamborana azy.

D.R

Midi Madagasikara0 partages

Concours : Anjara Rasoanaivo récompensée avec « Moi »

Anjara Rasoanaivo, journaliste et cinéaste, a remporté le concours en arts numériques organisé par le Cercle Germano-Malagasy. Le projet « Moi » a ainsi conquis les instances de ce haut lieu de la vie culturelle à Antananarivo. « Moi » est un projet qui aborde une thématique très pudique dans la société malgache : le regard de l’autre. L’altérité qui constitue le ferment de la dynamique sociale en quelque sorte. A Madagascar, le poids du regard de la société est si important, que l’on se perd parfois entre l’image que l’on doit donner pour paraître, la personne que l’on est pour être, et cet éternel déchirement entre notre identité et ce que l’on attend de nous.

En tant que créatrice de ce projet artistique, Anjara Rasoanaivo veut attirer l’attention du public sur l’importance du bien- être et de l’estime de soi, sans aucun miroir et sans tenir compte du regard de la société. Une thèse sur les maux sociaux et les solutions, parfois de facilité. La maturité artistique de la dame la fait aboutir ainsi à des questionnements existentiels, puisqu’en questionnant l’autre, on se questionne soi- même. Pour la présentation de ce projet, il y aura une projection de 45 minutes et une exposition de sept jours. Ce projet a aussi été rendu possible grâce au travail de Rentia Ramy, dans le digital painting.

Iss Herdiny

Midi Madagasikara0 partages

Secteur bancaire : BGFIBank Madagascar ouvrira cinq agences

C’est l’équipe dirigeante de la nouvelle agence à Ambohibao.

Le groupe financier international multi-métiers BGFIBank a mis en place une filiale à Madagascar depuis 2009. C’est la BGFIBank Madagascar. Guidée par l’ambition d’être la banque de référence sur ses marchés en termes de qualité de service, BGFIBank Madagascar déploie son réseau d’agences. Au cours de ce début d’année 2019, cinq agences sont en train d’ouvrir leurs portes dans différentes localités. Celle implantée dans le quartier d’Ambohibao vient d’être inaugurée. Grâce à cette nouvelle proximité, les résidants de la périphérie ouest de la Capitale pourront limiter leurs déplacements dans le centre-ville pour effectuer les transactions bancaires. Bénéficiant d’une situation stratégique aux portes de la Capitale, ce quartier n’en est pas moins une zone commerciale et industrielle florissante. De par sa présence, BGFIBank Madagascar ne manquera pas de soutenir le dynamisme des entreprises situées dans cette localité, a-t-on appris.

Quatre métiers. Parlant du groupe BGFIBank en général, il est désormais présent dans onze pays. Sa stratégie consiste à allier solidité financière, stratégie de croissance durable et maîtrise des risques, et ce, par le biais de ses 2.000 collaborateurs. Fidèles à ses valeurs de travail, d’intégrité, de transparence, de responsabilité et d’esprit d’équipe, le Groupe BGFIBank place la qualité de service au cœur de son modèle économique et de ses préoccupations. Il accompagne ses clients, qu’il s’agisse de particuliers, d’entreprises ou d’institutionnels, dans le cadre d’une relation durable avec une gamme de produits et de services élargie. En outre, le Groupe BGFIBank propose notamment des conseils et des services à sa clientèle autour de ses quatre métiers principaux, à savoir, la banque commerciale, la banque d’investissement, les services financiers spécialisés et l’assurance.

Navalona R.

Midi Madagasikara0 partages

Socio

Météo. Pas d’orage en vue, ce week-end sur les parties centrales et la partie Est de Madagascar. Ce sera ainsi un temps sec en perspectives, ce week-end. Une prévision prise comme un répit pour les Tananariviens qui stressent à l’idée de devoir encore composer avec les eaux pluviales  chaque fois que dame nature arrose généreusement la capitale. En revanche, sur les parties Sud et Ouest, quelques épisodes pluvieux sont à prévoir.

Hanitra R.

Midi Madagasikara0 partages

Législatives : Naivo Raholdina risque d’être écarté

Naivo Raholdina se présenterait-il en indépendant aux Législatives du 27 mai ?

Le député sortant Mapar du Ve Arrondissement de la Capitale se trouve en difficulté.  A entendre deux membres de la nouvelle plateforme politique pro-Rajoelina IRD, Naivo Raholdina qui ne cesse de vanter sa fidélité politique envers Andry Rajoelina ne serait pas le candidat de cette plateforme aux Législatives du 27 mai. Alors que le fondateur du FAFI V essaie ces derniers temps de s’imposer comme étant un candidat qui a la bénédiction du président de la République. A noter que l’IRD est une nouvelle plateforme politique qui regroupe les partis politiques qui ont soutenu Andry Rajoelina aux dernières Présidentielles dont le TGV, le MMM, l’Avi, le parti Vert…

Primaires. A la différence de la nouvelle plateforme politique pro-Rajoelina, la plateforme TIM-K 25 organise des primaires pour sélectionner ses candidats, notamment dans les circonscriptions où la course à l’investiture de la plateforme est devenue une lutte acharnée entre les prétendants.  C’est ce qu’on fait surtout au niveau des arrondissements de la Capitale. Les primaires permettent à l’instance dirigeante  de la plateforme de consulter la base. En tout cas, aussi bien pour les pro-Rajoelina que pour les pro-Ravalomanana, le choix des candidats aux prochaines Législatives risque d’être un facteur de scission et d’explosion.

Eugène
Midi Madagasikara0 partages

OIM : Madagascar risque de subir la politique migratoire des autres pays

« A Madagascar, le thème migratoire a été abordé tardivement, y compris l’ambition d’une politique migratoire et les politiques sectorielles », indique Daniel Silva y Poveda, le chef du bureau de l’Organisation Internationale pour les Migrations à Madagascar.

«Si Madagascar ne développe pas de politique migratoire, il va subir les effets des politiques migratoires des autres Etats ; ce qui n’est pas forcément des effets désirés ». Ce sont les propos du représentant de l’OIM (Organisation Internationale pour les Migrations) à Madagascar, Daniel Silva y Poveda, hier, lors d’une entrevue que nous avons eue avec lui à Andraharo. Une manière pour lui de souligner la nécessité d’une politique migratoire pour Madagascar qui, pour reprendre ses termes, « fait partie du système monde ». Effectivement, chaque Etat n’est nullement contraint d’en avoir une, mais à côté, le fait d’avoir des migrations régulières et harmonieuses est positif pour le pays.

Gestion des migrations. Justement, par rapport à ce point, Daniel Silva y Poveda, estime qu’il est plus que loisible de « gérer les migrations pour qu’elles puissent correspondre aux besoins du pays et pour que l’Etat puisse en tirer profit ». Le but est « d’éviter de subir les migrations ». Cela nécessite, bien évidemment, des cadres normatifs solides. Mais ce n’est pas tout. La gestion des migrations requiert, par ailleurs, « une démarche proactive en vue d’assurer que le contrôle des migrations et que la mobilité humaine se fassent en bon ordre,  de manière ordonnée et régulière, et non chaotique ou irrégulière », poursuit-il. Et c’est le principe de l’OIM. Cela revient, donc, au même : la nécessité d’une politique migratoire.

Sectoriels. Depuis son implantation à Madagascar, l’OIM travaille, spécialement, sur la lutte contre la traite des personnes, le contrôle des frontières, la migration de travail, la mobilisation de la diaspora malgache, et la mobilité interne. Et justement, Daniel Silva y Poveda a fait savoir que certes Madagascar n’a pas de politique migratoire générale, mais des politiques sectorielles ayant trait à ces domaines d’intervention de l’OIM existent, dans certains ministères. «Il est important que Madagascar puisse considérer l’opportunité de cette politique migratoire et commencer à réfléchir à la vision politique dont le pays veut se doter. La politique migratoire tend à mettre en cohérence la vision de l’Etat avec tous ces sujets, toutes ces politiques sectorielles. Et il faut une volonté politique», conclut-il. A suivre.

Recueillis par Aina Bovel

Midi Madagasikara0 partages

MIDIRAMA : Pas de véritable obstacle pour le régime

Depuis son installation, le  régime met en place toutes les structures de ce changement qu’il a promis lors de la campagne  présidentielle. Pour ce faire,  il bouscule les habitudes établies. Les décisions prises en conseil  des ministres tombent comme  des couperets, établissant de nouvelles règles de  conduite au sein de l’administration. Les réticences  ne durent pas longtemps et les récalcitrants sont obligés de se  plier aux  mesures  édictées.  La lutte contre la corruption, les règles de bonne conduite sont  des mots d’ordre répétés  inlassablement et se reflètent dans les mesures prises. La résistance sourde qui s’est manifestée au sein de la  police contre la nouvelle organisation mise en  place est un des premiers écueils rencontrés par le régime. Mais la réponse apportée par  le ministre de tutelle ne  laisse aucun doute sur sa détermination à aller jusqu’au bout. Le pouvoir savait bien que sa  tâche serait difficile, mais c’est  à lui d’arriver à  surmonter les conflits et les incompréhensions  rencontrés. Les foyers de tension ont commencé à surgir.  Les étudiants de Vontovorona ont manifesté  bruyamment   leur  mécontentement et leur manifestation a été sévèrement réprimée. Mais une  réponse censée calmer leur appréhension leur a été apportée  lors du dernier conseil des ministres. Le changement  passe par le remplacement des hommes et des femmes. Il a été  fait  de  manière spectaculaire cette semaine avec la   décapitation des directions  dans les ministères.

Sur le plan international, ce sont les élections présidentielles  du  continent  africain qui, pour une  fois,  supplantent l’actualité des autres parties du monde. Après Madagascar et la  RDC,  c’est au tour du Sénégal de  connaître un scrutin présidentiel sans problème. Le président sortant Macky  Sall  est réélu dès le premier tour.  L’opposition qui a d’abord contesté  le  résultat s’est finalement inclinée. Mais  c’est en Algérie que pourraient survenir des  événements sanglants.  La candidature  d’Abdelaziz  Bouteflika  à l’élection  présidentielle est rejetée par  la majorité  des Algériens. Des milliers de citoyens sont descendus dans les rues pour  défier le pouvoir.  Le clan qui entoure  le vieux chef d’ Etat  n’entend pas céder au mécontentement   populaire.  L’opposition,  quant  à elle, est en train de se joindre aux manifestations. Les chancelleries occidentales commencent à  prendre la mesure de ce mouvement qui, de plus en plus, va s’agrandir.

L’autre événement de la semaine  est la rencontre Trump –Kim Jong  Un qui a eu lieu à Hanoï. Annoncé en grande pompe, ce sommet a connu un flop retentissant. Aucun accord n’a été conclu entre les deux chefs d’Etat. Aucune avancée n’a été enregistrée à propos de  la dénucléarisation de la Corée du Nord.  Le leader nord-coréen a exigé au préalable la levée de  toutes les sanctions, ce qui a été refusé par la  partie adverse.

La crise vénézuélienne est toujours dans l’impasse. Le Conseil de Sécurité qui s’est réuni pour la troisième fois  en un mois  n’a pas réussi à trouver de solution. Les deux projets de résolution  présentés respectivement pas les Etats- Unis et la Russie ont  été rejetés.

En France, les gilets jaunes vont une fois de plus manifester ce samedi, mais la lassitude gagne peu à peu l’opinion qui  préfère s’intéresser au grand débat. Le président  Macron et le  Premier ministre Edouard Philippe ont d’ailleurs retrouvé du crédit auprès des Français. Leur cote de popularité avoisine les 34%.

Le nouveau régime entame son deuxième mois au pouvoir. Il continue d’adopter son attitude volontariste. Jusqu’à présent, il n’a pas connu de véritable obstacle sur son  chemin  . Le succès est encore loin d’être acquis. On ne le  mesurera que dans quelques mois.

Patrice RABE

Midi Madagasikara0 partages

Ambohidratrimo : Trois attaques à main armée en une nuit, 1 mort et des millions d’ ariary dérobés

La nuit du 28 février au 1er mars, trois attaques à main armée ont eu lieu dans le district d’Ambohidratrimo. Commis dans deux communes différentes, ces actes de grand banditisme ont coûté à la vie d’un homme qui est tué par balle. Une somme de plus de deux millions d’ariary  et quelques téléphones portables ont été dérobés.

La première attaque s’est produite le 28 février vers 20 heures 30 dans la commune rurale de Mahitsy,  « fokontany » de Sakambahiny. Trois foyers ont été attaqués par huit individus munis de  deux pistolets automatiques et d’armes blanches. Selon les témoignages des victimes dont un pasteur de l’Eglise pentecôtiste de la localité, les malfaiteurs se sont introduits de force chez elles et les ont menacées avec des armes pour soutirer de l’argent tout en ramassant leurs téléphones portables En effet, 1.300.000 ariary et quelques téléphones portables ont été emportés par les bandits. Ces derniers sont déjà partis quand des gendarmes de la brigade de Mahitsy qui étaient alertés par le chef du « fokontany », ont débarqué sur place. Vers minuit, la deuxième a été commise dans la commune rurale d’Anosiala, dans le « fokontany » d’Ivoanjo. Une bande composée des six membres a investi le domicile d’un particulier après avoir défoncé la porte de la maison avec un pied-de-biche. Un des bandits a tiré sur le propriétaire pour s’approprier une somme de 100.000 ariary et son téléphone portable. Blessé à la poitrine, la victime a succombé à ses blessures pendant son évacuation à l’hôpital. Alertés par des membres du « fokonolona », des gendarmes de la brigade d’Ambohidratrimo se sont lancés à la poursuite des malfaiteurs mais en vain. Ces derniers qui ont encore le temps de sévir de nouveau dans le « fokontany » d’Ambohidahikely, toujours dans la commune d’Anosiala. Leur mode opératoire était le  même. Trois d’entre eux se sont introduits à l’intérieur de la maison après avoir fracturé la porte avec un pied-de-biche. Les trois autres sont restés à l’extérieur. Selon les témoignages du propriétaire de la maison, les bandits qui étaient munis des trois pistolets l’ont menacé avec leurs armes dont deux ne seraient que des pistolets factices. Résultat, 1.000.000 ariary et quatre téléphones portables ont été volés.. La gendarmerie d’Ambohidratrimo se charge de l’enquête.

T.M.