Les actualités Malgaches du Samedi 01 Septembre 2018

Modifier la date
Midi Madagasikara40 partages

Wifi gratuit dans les grandes villes : Vers une guerre électorale sur les réseaux sociaux

Série d’inaugurations hier dans le Sud

Toliara bénéficie de la première couverture wifi gratuit offert par le Ministère des Postes, des Télécommunications et du Développement Numérique (MPTDN). Les autres villes suivront, selon les informations officielles.

 Le président Hery Rajaonarimampianina poursuit ses séries d’inaugurations, à une semaine de sa démission. Hier, la mise en valeur des « zava-bita » s’est tenue à Toliara avec l’inauguration de la RN9 reliant Toliara à Analamisampy, du bâtiment de la Direction régionale des Transports et de la Météorologie, ainsi que du siège de l’incubateur de projets liés au développement numérique. Certains de ces projets, à l’exemple de la réhabilitation de la RN9, financé par le Groupe de la Banque Africaine de Développement (BAD) à travers le Fonds Africain de Développement (FAD) ont été lancés en 2014. De même pour la mise en place de l’incubateur de projet pour le développement numérique, dans le cadre du projet présidentiel « Le Numérique pour tous ».

Débats politiques. Selon les discours d’hier, l’accès Internet via wifi est désormais gratuit à Toliara, dans les zones du Jardin de la mer et de l’Université Maninday. Des sites très fréquentés par les jeunes etudiants et les vacanciers, qui auront certainement plus d’opportunités de faire des échanges sur Internet, entre autres à travers les débats politiques sur les réseaux sociaux qui s’intensifient davantage, à l’approche de l’élection présidentielle. Une situation qui va certainement se généraliser, car cet accès gratuit au wifi du MPTDN sera bientôt lancé dans les autres grandes villes de Madagascar. Par ailleurs, durant la mission à Toliara, la délégation officielle a également assisté au vernissage de la « Journée mondiale de la mer et des gens de la mer », célébrée du 31 août au 2 septembre 2018. « La poursuite des actions de développement, pour édifier l’émergence, requiert tout d’abord une renaissance de la mentalité, pour acquérir de nouvelles manières de penser et d’agir, avec un sens élevé du patriotisme. C’est avec cet esprit qu’il faut lutter contre les maux qui minent le pays, tels que la corruption, l’insécurité, l’injustice et les crises politiques cycliques », a annoncé le chef d’Etat, dans son discours. Celui-ci de rappeler qu’outre la RN9, plusieurs projets sont en cours de réalisation pour booster les échanges économiques, à l’exemple de l’extension du port de Toamasina, la réhabilitation des RN12 et RN13 reliant Toliara à Tolagnaro.

Antsa R.

Midi Madagasikara12 partages

Soatanàna-Manandriana : Les sériciculteurs fortement frappés par l’insécurité

Une tisserande en pleine démonstrationPhoto Anastase.

Les habitants de Soatanàna dans le district de Manandriana, région Amoron’i Mania, sont réputés dans la sériciculture, notamment dans la transformation de la soie sauvage en vêtements, linceuls et divers articles en soie.

Ces sériciculteurs sont regroupés en deux coopératives : « Tambatra » et «  Firaisankina », comptant chacune plus de 120 membres. Chaque année, Soatanàna accueille de nombreux touristes nationaux et étrangers, comme l’a souligné Razafimalala Marie Françoise, présidente de la coopérative « Tambatra ». Malheureusement, se plaint-elle, l’approvisionnement en matières premières, principalement dans le district d’Ambatofinandrahana, se trouve fortement perturbé par l’insécurité. Les bandits n’hésitent pas à attaquer les collecteurs de cocon dans les forêts. Ainsi, la collecte est devenue très difficile et le prix au kilo du cocon s’élève à 40 000 ariary.

Coopératives citoyennes. En matière de commercialisation, la vente des produits s’effectue dans la majorité des cas sur place, avec la venue des touristes. Un point de vente est également disponible au magasin « Voajanahary » à Ambositra. Dans la capitale, les débouchés sont restreints et les produits demandent à être plus connus pour avoir plus accès aux marchés extérieurs, souhaite, Razafimalala, qui a même fait savoir que les coopératives « Tambatra » et « Firaisankina » sont des coopératives citoyennes dans la mesure où elles participent activement au développement de la commune de Soatanàna, comme la réhabilitation des routes, des ponts… , pour contribuer ainsi à la promotion de l’écotourisme et de l’artisanat dans l’Amoron’i Mania.

CHAN-MOUIE Jean Anastase

Midi Madagasikara7 partages

Ambatovy : Plus de 61 milliards de ristournes minières payées

Le Vice-président d’Ambatovy en charge du développement durable, Philippe Beauln remet un chèque symbolique de ristournes au Trésorier Général de Toamasina Jean Michel Rabary.

Ambatovy est sans conteste le plus grand investissement minier du pays. Ses impacts socioéconomiques positifs se manifestent de plusieurs manières dans les zones d’intervention.

Les 20 communes et les deux régions des zones d’implantation d’Ambatovy deviennent des collectivités milliardaires. Et ce, grâce à Ambatovy qui a payé, hier à la Trésorerie de Toamasina, plus de 61 milliards d’ariary de ristournes.

Réel développement. Plus exactement 61.481.250.243 ariary, ce montant représente les ristournes minières correspondant au dernier trimestre de l’année 2012, jusqu’au deuxième trimestre 2018. « Ambatovy se réjouit de pouvoir s’acquitter  de ces ristournes, tant attendues par les collectivités territoriales décentralisées »  a déclaré Stuart Macnaughton, le Président d’Ambatovy, lors de la cérémonie de remise d’un chèque symbolique au Trésorier général de Toamasina.  « Nous espérons que ces ristournes fiscales nouvelles importantes apportent un réel développement aux communes et régions où Ambatovy opère » a-t-il ajouté. Notons que ce paiement s’est effectué suite à la récente publication par l’Etat malgache des textes réglementaires définissant le périmètre, la classification des communes concernées et le taux de répartition pour chacune des collectivités bénéficiaires.  Conformément à ces dispositions, ces ristournes seront répartis à 10% pour un fonds national de péréquation ; 60% pour les collectivités territoriales décentralisées, dont 60% à distribuer aux 20 communes, 30% aux deux régions concernées que sont Alaotra Mangoro et Atsinanana et 10% à la Province de Tamatave.

Entreprise responsable. En payant rapidement ces ristournes, une fois les dispositions réglementaires publiées, Ambatovy vient de démontrer, une fois de plus que malgré les difficultés qu’elle rencontre, elle reste fidèle à son statut d’entreprise responsable aussi bien économiquement que socialement. Ce paiement constitue aussi la preuve de la bonne gestion des activités d’Ambatovy qui démontre encore une fois qu’elle est une entreprise qui joue un rôle éminemment important dans le développement économique du pays.  Les fonds issus de ces ristournes auront en tout cas leur pesant d’or pour le développement des communes et régions bénéficiaires. Sur ce point,  d’ailleurs, Ambatovy a mis en place, dans le cadre du Fonds d’Investissement Social, le projet Tsara Tantana. Il s’agit d’une initiative destinée à aider les collectivités territoriales à entreprendre une gestion durable des ristournes minières par le renforcement de capacités.  « Ambatovy entend apporter son soutien aux communes et aux régions pour que la bonne gestion des  ristournes dans la transparence et la neutralité soit le meilleur héritage pour les générations futures »  a déclaré  le Président d’Ambatovy.

R.Edmond

News Mada3 partages

Kitra – «Poule des As 2018»: hanala vela amin’ny Cnaps Sport ny Elgeco Plus

Hiditra amin’ny lalao miverina ny «poule des As», dingana farany amin’ny fifanintsanana hiadiana ny ho tompondakan’i Madagasikara, taranja baolina ktira. Hangotraka avokoa ireo lalao roa, eo amin’ny andro voalohany.

Hanomboka asabotsy, hitohy rahampitso alahady, ny lalao miverina eo amin’ny fiadiana ny ho tompondakan’i Madagasikara. Ekipa efatra no hiady izay ho lohany, amin’izany. Lalao roa lehibe no hanamarika ity fihaonana ity. Ny fihaonana voalohany, hotanterahina ,anio, asabotsy, etsy amin’ny kianjaben’ny Mahamasina.

Fihaonana, hikatrohan’ny Elgeco Plus Analamanga sy ny Cnaps Sport Itasy. Tsy maintsy hitady fandresena, amin’izay ny ekipan’Analamanga, amin’ity, izay tsy mbola manana isa mihitsy ary mitana ny laharana farany. Hanala vela rahateo izy ireo, satria resin’Itasy, teo amin’ny fihaonana mandroso.

Nahatonga ny fisarahan’ny mpanazatra sy ny ekipa mihitsy io vokatra ratsy azon’ny Elgeco Plus, teo amin’ny lalao mandroso, io. Na kely aza ny herijika handrombahan’izy ireo ny ho tompondaka, tsy maintsy hiady mba hahazo fandresena, ho voninahitry ny ekipa.

Etsy an-kilany, hanao izay ho afany ihany koa ny Cnaps Sport, haka isa 3, hahatsara toerana azy, eo amin’ny laharana faharoa ankehitriny, ary manana isa 6.

Any amin’ny kianja Rabemananjara Boeny indray, rahampitso no hifandona ny FCV Vakinankaratra sy ny Fosa Jr Boeny. Heverin’ny rehetra fa ho sarotsarotra amin’ny ekipan’Antsirabe, ny handavo ny Fosa Jr, ao an-kianjany. Tombony ho an’ny Fosa Jr, ny fahazarany milalao eo amin’ilay bozaka artifisialy sy ny toetrandro, misy any an-toerana.

Tsy hanaiky mora foana anefa ny FCV, izay ekipa nahavita dingana goavana tamin’ity fifaninanam-pirenena ity.

Raha tsiahivina, nisaraka ady sahala 1 sy 1 ny roa tonta, nandritra ny lalao mandroso, natao tany amin’ny kianja Vélodrome, tapa-bolana lasa izay. Marihina fa mbola mitarika eo amin’ny filaharana, manana isa 7 ny Fosa Jr ary fahatelo, manan isa 4 ny FCV Vakinankaratra.

 

Tompondaka

News Mada2 partages

Intérim a la présidence: Rivo Rakotovao en quête de pleins pouvoirs à Addis Abeba

Alors que le processus électoral atteint sa vitesse de croisière, répondant parfaitement à l’attente des Malgaches et surtout de la communauté internationale, le régime HVM, par le biais du futur président par intérim, chargé d’«expédier les affaires courantes» dans leur plus simple expression, se hasarde à noyer le poisson auprès de l’Union africaine. Il vient de rencontrer le président de la commission de l’UA, Moussa Faki Mahamat.

Une autre idée saugrenue derrière la tête à soumettre auprès de cette instance africaine. D’ailleurs, d’après le communiqué de l’UA, «A la demande des parties malgaches, le président de la Commission a décidé de dépêcher à Madagascar son haut représentant Ramtane Lamamra, pour évaluer la situation et appuyer le processus en cours».

A vrai dire, personne n’est dupe pour ne pas comprendre la notion par intérim qui commence vraiment à agacer au plus haut point le président du Sénat. La vérité est dans le texte.

Rakoto

News Mada2 partages

Pointe à laree: le naufrage d’une pirogue surchargée fait 5 morts

Quelques semaines après le naufrage du bateau à voile «Maevadia» à Mahajanga, un autre accident en mer, faisant cinq morts, s’est produit dans la matinée d’hier entre Soanierana Ivongo et Sainte-Marie.

Cinq personnes dont quatre enfants ont perdu la vie lors du naufrage d’une pirogue de type «Angongo», dans la matinée d’hier, dans le canal de Sainte-Marie, plus précisément à Pointe à Larée, district de Soanierana Ivongo. Selon une source sécuritaire, la surcharge était à l’origine du drame.

La pirogue a quitté l’embarcadère d’Antsiraka avec 27 personnes à bord. Ces dernières comptaient se rendre à Sainte-Marie pour assister à un «Tsaboraha», une cérémonie sacrificielle, mais le sort en a décidé autrement. La traversée s’est bien déroulée jusqu’au large de Pointe à Larée où le skipper s’est rendu compte que son embarcation est trop chargée et susceptible aux roulis. Il a alors décidé de débarquer une partie des passagers à Pointe à Larée pour la stabiliser.

Le drame est survenu, vers 6h, au moment où il allait effectuer la manœuvre. La pirogue a chaviré. Certains des passagers sont tombés à l’eau. Malgré la célérité des secours, cinq d’entre eux n’ont pas survécu. Seuls deux corps de deux enfants ont pu être repêchés.

La vedette «Diva» de l’Agence portuaire maritime et fluviale de Sainte-Marie a quitté son port d’attache afin de poursuivre la recherche des trois disparus, à savoir deux enfants et une mère de famille. Le préfet de police de Sainte-Marie, Simon Christopher Ralava, coordonne les recherches.

 

Mparany

Midi Madagasikara2 partages

Malaza Fenoarivo : Un voleur de panneau solaire d’éclairage publicpublicpris sur le fait

Un homme a été appréhendé par des éléments de la brigade de la Gendarmerie de Fenoarivo entrain de démonter un poteau éléctrique à énergie solaire sur la route digue réliant Malaza et Feboarivo. Cet homme fait alors partie des malintentionnés responsables de la disparition des panneaux solaires mis en place pour éclairer certaines routes de la Capitale. C’est lamentable de voir que ces infrastructures, dont la mise en place vise à lutter contre l’insécurité, qui ne cesse de s’aggraver ces derniers temps sont toutes dérobées par ces prédateurs des biens publics depuis Andohatampenaka jusqu’à Ampitatafika et ses environs. Le pire est d’entendre que les malfaiteurs revendent ces matériels à un prix dérisoire chez chez leurs receleurs, alors que les donateurs avaient dépensé d’énorme somme d’argent pour améliorer la qualité de vie de la population malgache.

Selon les explications, ce sont des gendarmes en patrouille durant la nuit du 26 au 27 août qui ont surpris le suspect vers 1 heure et demie du matin. En effet, cet homme ne s’était pas rendu compte du passage des forces de l’ordre dans la localité. Arrêté, il a été emmené à la brigade de Fenoarivo pour enquête. Cette dernière a revélé que ce bandit venait d’Ambohimangakely. Il s’agit d’un voleur récidiviste. Ayant été condamné pour vol, Il venait de sortir de la prison d’Antanimora quand il a de nouveau  commis ce forfait. Déféré au Parquet du Tribunal Anosy le 29 août, il est placé sous mandat dans ce lieu d’incarcération. L’arrestation de cet homme pourrait constituer une piste pour traquer le(s) receleur(s) de ces biens publics dont le vol remonte à plusieurs années.

T.M.

Midi Madagasikara2 partages

Lycée Andohalo Antananarivo

Les élèves durant la descente du drapeau hier.

Jouissant d’une grande  réputation grâce à ses anciens élèves, le Lycée Andohalo essaie toujours de préserver cette belle image du « bahut ». Si la plupart des grandes stars de la musique malgache ont fait leurs études au lycée, aujourd’hui, les lycéens brillent par leur intelligence et leur persévérance dans les études sans perdre de vue le slogan percutant du lycée, : « Fianarana no tovoziko, fiadanana no ampoiziko ».  Hier, une porte ouverte a rassemblé les élèves et les parents d’élèves pour clôturer en beauté l’année scolaire. Par ailleurs, des prix ont été attribués aux plus méritants.

Dans le dessein de soutenir et pousser les lycéens à s’investir dans les études, les responsables et les enseignants au sein du Lycée Andohalo Antananarivo travaillent étroitement avec des établissements d’outre-mer qui octroient des bourses universitaires.  « En réalité, la plupart de nos élèves ne peuvent pas se permettre de continuer leurs études à l’étranger et pour rendre cela possible, nous collaborons avec des établissements scolaires tout en comptant sur l’appui de plusieurs entreprises partenaires depuis quelques années. » avance Hanta Harinoro Razafimalala, Proviseur actuel du Lycée. «  Si  on se base sur le niveau de vie de nos élèves, le résultat est plutôt satisfaisant et nous sommes confiants quant au résultat des prochains examens officiels» a-t-elle poursuivi. Notons par ailleurs qu’environ huit anciens lycéens continuent leurs études au Lafayette Collège en Pennsylvanie en tant que boursiers.

Zo Toniaina

Midi Madagasikara2 partages

Bourse d’études vers le Vietnam : Un jeune lauréat malgache s’envole pour Hanoi

Henintsoa Lovaniaina Rakotoasimbola (à dr.) a également reçu une contribution de la part du consul général honoraire du Vietnam, Eric Ramiandrasoa Nazaraly.

Henintsoa Lovaniaina Rakotoasimbola, jeune étudiant diplômé de l’Ecole Nationale d’Informatique de Fianarantsoa, vient de bénéficier d’une bourse d’études pour le Vietnam. Ce, après avoir réussi haut la main le concours d’entrée à l’Institut de la Francophonie pour l’Innovation de Hanoi, dont il intègrera à la prochaine rentrée académique la 23è promotion 2018-2020 de la formation Master informatique, option systèmes intelligents et multimédia. Déjà major de sa promotion à Fianarantsoa, cet étudiant a remporté le concours avec les honneurs en obtenant la meilleure note de 95/100 parmi une vingtaine de candidats issus de différents pays. Il vient de recevoir, hier, les félicitations du consul général honoraire du Vietnam, Eric Ramiandrasoa Nazaraly, pour l’ensemble de son parcours, lors de la cérémonie du « tso-drano ». Henintsoa Rakotoasimbola est ainsi, cette année, le bénéficiaire de l’initiative du Vietnam qui consiste à octroyer à chaque rentrée académique des bourses d’études basées sur l’excellence et le mérite, en vue d’étudier dans des universités et grandes écoles dans ce pays. Il s’envolera pour Hanoi le 10 septembre 2018.

Hanitra R.

News Mada1 partages

Kere dans le Sud: le Pam tire la sonnette d’alarme

La précarité alimentaire de la population du sud de Madagascar préoccupe la Communauté internationale. Le Programme alimentaire mondial (Pam) craint une nouvelle menace de famine sur cette zone. Il alerte ainsi les responsables gouvernementaux pour que ces derniers cherchent les dispositions nécessaires. Les prévisions des services météorologiques de la SADC annoncent en effet un nouveau phénomène « El nino » dans la région sud de l’Afrique.

Le Programme alimentaire mondial (Pam) et ses partenaires interpellent le gouvernement pour engager une collaboration plus étroite face à l’éventualité d’une menace de kere dans leurs zones d’intervention, notamment dans les régions Anôsy et Androy. La réussite des actions combinées, menées pour atténuer les séquelles du changement climatique dans des districts du sud, n’exclut point le renforcement des projets de préservation des acquis. Celles-ci consistent à prévenir les catastrophes nutritionnelles à venir, selon les déclarations de la directrice régionale du Pam pour les pays du sud de l’Afrique, Lola Castro, lors de son récent périple sur les sites d’opération de son institution et de ses partenaires à Ambovombe et à Amboasary.

La coordinatrice résidente du système des Nations Unies, Violette Kakyomya, l’a d’ailleurs appuyée dans cette démarche pour alerter le gouvernement malgache sur la précarité de la situation alimentaire de plus de 850.000 personnes, qui devront bénéficier d’une assistance à partir de ce mois de septembre jusqu’au mois d’avril 2019 pour éviter le pire.

Des réalisations pour la résilience

Le Programme alimentaire mondial et ses partenaires ont procédé à différentes réalisations à impacts directs sur la population bénéficiaire des régions Androy et Anôsy, en concrétisation de leurs engagements vis-à-vis du gouvernement malgache dans la lutte contre l’insécurité alimentaire.

Des activités alignées sur le Plan national d’action pour la nutrition (PNAN III) ont ainsi été démarrées dans les zones d’intervention. L’établissement de sites de nutrition communautaire par le biais du Programme national de nutrition communautaire (PNNC), pour combattre les cas de malnutrition aiguë résultant du phénomène El Nino, illustre le succès de l’opération. Des districts du sud ont bénéficié de projet-pilote de transformation et de fortification des aliments par le développement de deux chaînes alimentaires, dont le manioc et l’arbre à pain.

Des études sont en cours pour identifier les principaux comportements inadéquats d’alimentation et leurs causes en vue de la mise en place d’une communication pour le changement social et comportemental dans ces zones. Des repas scolaires enrichis sont fournis à plus de 760 écoles primaires publiques des régions Androy et Anôsy où la promotion de jardins scolaires a été réalisée pour éduquer les élèves et leurs parents à la consommation d’aliments nutritifs et à la diversité alimentaire.

La délégation de partenaires techniques et financiers œuvrant dans la lutte contre la malnutrition dans le sud a réitéré son appel à la responsabilisation de l’Etat face à la situation actuelle, qui nécessite une réelle collaboration de toutes les entités en lice.

 

Manou

News Mada1 partages

Toamasina: hoavy ny fitaovana fanadiovan-drano

Nanazava ny mikasika ilay fanadiovan-drano vaovao antsoina hoe “Purific” tao Ambalamanasy, Atoa Willie De Klerk, zafikelin’ny filoha afrikana tatsimo teo aloha, i Frederik De Klerk.

Nandritra ny 14 taona niasany tao Toamasina tamin’ny fanorenana ny orinasa Ambatovy amin’ny maha injeniera momba ny herinaratra azy, izay nohararaotiny nitsidihana an’i Madagasikara, no nahatsapany fa tena olana goavana eto amintsika ny resaka rano fisotro madio. Taorian’ny fiverenany tany afrika atsimo, nitady hevitra niaraka tamin’ireo injeniera namany ingahy Willie De Klerk ka nahita ity “Purific” ity izay ezahiny haparitaka manerana ny Nosy ho fanomezan-drano ara-pahasalamana ho an’ny Malagasy.

Fonosana kely 4g izy ity nefa afaka manadio rano ara-pahasalamana mifatra 25 litatra. Manomboka ny 19 septambra izao no ho tonga eo anivon’ny seranan-tsambon’i Toamasinaity fomba fanadiovan-drano ara-pahasalamana ity, ezahina haparitaka eran’ny Nosy amin’ny fiaraha-miasany amin’ireo fikambanana samy hafa sy ireo sehatra tsy miankina ary ireo mpaninjara, indrindra ny eny ambanivohitra.

Ankoatra izay, ny volana desambra izao no tena hipetraka eto Madagasikara ka nisafidy ny kaominina Manompana izay nosafidiany ho toerana handevenana azy amin’ny fotoana mety hahafatesany, araka ny faniriany

Sajo

Midi Madagasikara1 partages

PM Ntsay Christian à Fianarantsoa : Séance de travail avec les autorités locales

Dans le cadre de la préparation des élections, une délégation conduite par le Premier ministre Ntsay Christian s’est rendue à Fianarantsoa pour une séance de travail avec les responsables des collectivités décentralisées. Ce fut une occasion pour le chef de gouvernement de s’entretenir avec les autorités locales. Le Premier ministre a réitéré que « seule la tenue d’une élection crédible, transparente et acceptée par tous prime pour son gouvernement, pour cela, l’apaisement, l’ordre public  et la bonne gouvernance doivent être mises en place ». Selon toujours le chef du gouvernement, l’instauration d’un climat d’apaisement à Madagascar  est une priorité et qu’il y a lieu de continuer les efforts déjà déployés depuis son engagement à la tête de gouvernement, non seulement en cette période électorale, mais surtout pendant la vie toute entière de la Nation, car il y va de l’intérêt général.

« Dina homologué». Concernant l’insécurité qui règne dans cette région, le Premier ministre a souligné qu’il n’y aura pas de sécurité sans la restauration de l’autorité publique. Le Premier ministre a précisé que la pratique de «dina homologué» doit être conforme à la réglementation en vigueur et au strict respect de la protection des droits de l’Homme. Par ailleurs, suite à l’écoute des problèmes liés à l’éclairage publique dans la ville de Fianarantsoa, le Premier ministre a fait un don de 20 millions d’ariary à la Commune urbaine de Fianarantsoa, afin qu’elle puisse se doter d’ampoules pour l’éclairage public.

Recueillis par Dominique R.

Midi Madagasikara1 partages

Croissance inclusive et résiliente : 60 millions USD approuvés par la Banque mondiale

Un financement de plus de la Banque Mondiale, pour essayer de changer la situation à Madagascar.

La décision du Conseil d’Administration du Groupe de la Banque mondiale a été annoncée hier. L’appui budgétaire pour la croissance inclusive et résiliente de Madagascar a été approuvé. Ce financement s’élève à 60 millions USD, soit environ 192 milliards d’Ariary, selon les informations fournies par Coralie Gevers, country-manager de la Banque mondiale à Madagascar. A noter que ce programme s’inscrit dans le Cadre de Partenariat Pays (CPP) qui vise à aider la Grande-île à accroître la résilience des personnes les plus vulnérables à favoriser la croissance inclusive et à mobiliser d’importants investissements privés pour le développement, tout en renforçant les institutions nationales et locales afin de réduire la précarité. Des défis qui s’inscrivent dans les engagements de l’institution de Bretton Woods pour le développement de Madagascar et qui coincident également avec le Plan national de développement actuellement mis en œuvre.

Antsa R.

Midi Madagasikara1 partages

Renforcement de capacité des enseignants malgaches : 764 000 euros de l’Union européenne

L’atelier de concertation et de présentation du projet PERFORM (photo fournie)

Le projet « Professionnalisation des Enseignants et Renforcement de Capacité des Formateurs à Madagascar » (PERFORM) vient de bénéficier d’un financement de l’Union européenne d’un montant de 764 000 euros.

PERFORM est un projet visant à améliorer la qualité de l’enseignement et de l’apprentissage à Madagascar. En réponse à un appel à projets du Programme Erasmus+ Renforcement de capacités en février, le projet PERFORM a été proposé par l’Agence universitaire de la Francophonie (AUF) Océan Indien en décembre 2017, suite à une concertation avec le Ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique (MESUPRES). Après sélection, PERFORM fut classé en groupe I, catégorie des « Projets de très bonne qualité ».

3 ans. Le projet s’étalera sur 3 ans et sa mise en œuvre débutera en janvier 2019. Il se focalisera sur le renforcement de capacités des enseignants malgaches en partant des écoles normales supérieures (ENS). Un dispositif de formation sera mis en place et dupliqué dans les ENS du pays. Combinant la formation en présentiel comme à distance, il s’agira d’un dispositif hybride dont la conception a été effectuée conjointement par les enseignants apprenants et les formateurs eux-mêmes, ceci pour stimuler les échanges et le partage et agir sur deux tableaux : la pédagogie et la didactique, qui sont d’ailleurs complémentaires, voire indissociables.

185 formateurs, 1000 enseignants, 6 universités. Dans le cadre du projet PERFORM, 185 formateurs des écoles normales bénéficieront de la formation hybride et du renforcement de capacités. Par ailleurs, notons que des disciplines ont été considérées comme « prioritaires » par les ministères partenaires du projet, à savoir ; le français, l’informatique, les mathématiques et la physique chimie. Aussi, 1000 enseignants travaillant dans les disciplines susmentionnées bénéficieront d’un renforcement de capacités dans leur domaine respectif, avec en complément, une formation en langue française et en sciences de l’éducation. Il convient de noter que le projet PERFORM fera intervenir six universités, à savoir : l’université d’Antananarivo, l’université d’Antsiranana, l’université de Fianarantsoa, l’université de Toliara, l’université libre de Bruxelles et l’université de la Réunion.

Luz Razafimbelo

Midi Madagasikara1 partages

Fiampitàna rano : Olona dimy ho any Sainte-Marie maty navadiky ny lakana

Fokontany iray ao anatin’ny distrikan’i Soanierana ivongo ny fokontan’Antsiraka, ao amin’ny kaominin’Antanifotsy, tanana tsy lavitra ny nosy Sainte Marie, noho izy mivelatra any anaty ranomasina, ka saika eo amin’ity fokontany ity avokoa ireo lakana manao zotra Soanierana Ivongo mamaky ny vava-lapasy. Ny zoma 31 aogositra teo tokony tamin’ny 09 ora maraina anefa dia nitera-doza ny fanaovan’ny mponina ity zotra ity, satria fianakaviana sy mpiara-monina miisa 23 no navadiky ny lakana raha tsy iray kilometatra niala ny sisin-tany akory tao Antsiraka, ka olona dimy no maty tamin’izany. Avotry ny mpanarato sy ny fokonolona tamorontsiraka kosa ny ambiny. Efa lakana hazo efa fanaovan’ny olona zotra Antsiraka Loukintsy ihany ity lakana hazo mirefy 08m amin’ny sakany 02m ity, saingy izao nitera-doza izao, izay heverina fa noho ny fahamaroan’ny olona tao anatiny izay mbola niampy azy roa lahy mpivoyy lakana, sy noho ny onjan-dranomasina tamin’ny fotoana nihazoan’izy ireo ny nosy Sainte Marie ihany koa. Efa nikasa ny hiverina ihany ireto fianakaviana sy mpiara-monina nikasa hamonjy tsaboraha ao Sainte Marie ireto raha nahita fa tena sarotra ny dia, saingy teo am-pihodinana hiverin-dalana izy ireo no navadiky ny onja be dia izao nitera-doza an-dranomasina izao. Tsy avy hatrany dia novonjena ireto latsaka an-dranomasina niisa dimy ireto noho ny ranomasina nanonja be, fa naterina aloha ireto olona 18 mbola tao anatin’ilay lakana, vao niverina haka ireo dimy izy roa lahy. Ny roa tamin’ireto dimy latsaka an-dranomasina no hita faty natsingevan’ny ranomasina, fa ny telo hatramin’izao mbola tsy hita.

Malala Didier

Midi Madagasikara1 partages

National Geographic : Un programme d’expéditions de luxe à Madagascar

National Geographic Expéditions est réputé mondialement comme étant un créateur d’expériences haut de gamme de voyages, incarnant l’esprit d’aventure, de conservation et d’éducation. Cette année, deux programmes d’expéditions de luxe seront organisés en Afrique dont à Madagascar. La Grande île se positionne de plus en plus comme une destination de haut de gamme, car il s’agit des voyages destinés essentiellement aux touristes fortunés. Le premier programme s’est déroulé du 15 août au 02 septembre dans six pays africains. Le second voyage aura lieu du 27 décembre 2018 au 14 janvier 2019.

Beaux sites naturels. Au départ de Lisbonne en Portugal, les participants à l’expédition voyageront à bord d’un Boeing 757 de 77 places entièrement configurées en classe affaires, dotées de sièges ultra confortables en cuir, inclinables à 45 degrés et d’un généreux empattement ainsi que beaucoup d’espaces de rangement. Ils bénéficient d’un service VIP avec un agent de bord pour cinq passagers, des services d’un chef et de la présence de biologistes qui présenteront des conférences thématiques. Ce voyage où tout est inclus permettra de s’aventurer au cœur de quelques-uns des plus beaux sites naturels de Madagascar et d’aller à la rencontre de la faune sauvage. Le tout dans le confort des meilleurs hôtels de la Grande île. Seront au programme de la découverte, une escapade au Parc National d’Andasibe Mantadia à l’est ou au choix une journée balnéaire sur la presqu’île d’Anjajavy au nord ouest et une immersion dans le Colorado Malgache, ou le Parc National de l’Isalo, sur la mythique Route Nationale 7,  dans le sud. En fait, l’éco-tourisme sera à l’honneur.

Partager des connaissances. Par ailleurs, une équipe d’experts engagés, dont des biologistes de renom, des photographes et des journalistes spécialisés en voyage, accompagnent chaque expédition pour partager leurs connaissances et leurs idées avec les participants et pour donner vie à chaque destination. Ce qui permettra de promouvoir davantage la destination Madagascar.

 Recueillis par Navalona R.

Midi Madagasikara1 partages

Hain-trano : Trano hazo sy biriky am-polony maro indray kila tetsy Anosibe

Nirehitra indray Anosibe omaly ! Trano am-polony maro, manodidina ny 30 any ho any no indray kila hotohoto omaly hariva tetsy Anosibe, teo amina faritra fantatry ny rehetra eny an-toerana amin’ny hoe “Ziona”, izay avy amina fiangonana iray eny an-toerana. An-jatony any ho any ihany koa ireo tsy manan-kialofana. Voalaza fa misy hoe mbola ankizy tavela tao anatin’ity trano ity, araka ny filazan’ireo mponina teny an-toerana saingy hatreto dia mbola tsy voamarina ny mahakasika izay. Tsy nahitàna tompon’andraikitra afaka manamarina na mandiso izany rahateo teny an-toerana hatramin’ny ora nialànay teny.

Tokony ho tamin’ny dimy ora tany ho any no nitranga ny loza, raha ny angom-baovao azo teny an-toerana hatrany. “Trano hazo iray, any ambony any (ndlr  any andrefana indrindra)  no niatombohan’ny afo. Nitatra tao anatin’ny indray mipi-maso ka izay zaka sisa nentina nanavo-tena ” hoy ny fitantaran’ity renim-pianakaviana iray, izay isan’ireo tra-boina tamin’ity loza ity. Ilay renim-pianakavina izay mbola isoritana fitaintainana mafy mahakasika ireo ambin’ireo ankohonany,  izay mbola tsy hitany. Miezaka miaro fatratra ireo ambina entana sisa avotra sy zakany ny tanany : labatra kely iray, kidoro ary sakaosy feno lamba amin’ireo mpanararaotra. Ny zaza eny an-trotrona ihany.

Misafotofoto be ihany ny resaka mandeha eny en-toerana mahakasika ny nahatonga ity trano hazo iray nirehitra voalohany ity : ankizy nilalao nampirehitra afo ny an’ny sasany, ny hafa kosa nilaza fa afo saika haninginana dia nianjera. Fa ny iraisan’ny rehetra dia hoe afon-tsaribao tsy voafehy ka nahazo ilay rindrina hazo maina ary nitatra avy eo. Nampian’ny rivotra harivariva ihany koa ka vetivety teo dia nandripaka tanteraka ireo trano am-polony maro. Sarotsarotra rahateo ihany koa ny famonoana sy ny fifehezana ny afo, eny fa na dia efa fiaraben’ny mpamonjy voina dimy  aza no tonga teny an-toerana, fotoana vitsy taorian’ny nitrangan’ny loza. Ny antony, tsy misy afa-tsy lalan-tokana iray, elakelan-trano tokony ho 50 metatra any monja no ahafahana miditra ao amin’ilay toerana. Hatramin’ny ora nialàny teny an-toerana, tokony ho tamin’ny fito ora tany ho any, dia trano maromaro no mbola mirehitra saingy efa voafehy tsy hitatra kosa ny afo.

Raha ny mikasika ireo niharam-boina kosa dia fantatra fa mpiray vodirindrina mahatsapa adidy amin’ny fiaraha-monina no mandray sy mampiantrano azy ireo hatreto.

m.L

Madaplus.info0 partages

Les réseaux sociaux très utilisés par les candidats

Dans son article du 19 Juin 2018 Social Media Watchdog Madagascar avait affirmé que les réseaux sociaux seront au rendez-vous pour les prochaines élections, et cette affirmation est totalement vraie. En effet, tous les candidats marquent leurs présences sur les réseaux sociaux.
Chacun essaie d’attirer l’attention des utilisateurs des réseaux sociaux en créant un « Buzz ». Pas plus tard qu’hier, le candidat Paul Rabary enflamme la toile avec une photo de lui en moto avec l’artiste Ramora Favori. Pour Tabera, c’est l’inverse, ce sont les mèmes qui le rendent plus présent sur les réseaux sociaux. D’ailleurs, il a affirmé qu’il supporte la démocratie et que les mèmes qui font le buzz sur Facebook sont à son avantage. En tout cas, la communication digitale joue un rôle très important actuellement.
News Mada0 partages

Ristournes minières: plus de 61 milliards d’Ariary versés par Ambatovy

La compagnie minière Ambatovy a remis officiellement le chèque symbolique de plus de 61 milliards d’ariary à la trésorerie générale de Toamasina, le 31 août dernier, correspondant à cinq années de ristournes minières.

La compagnie minière Ambatovy s’est acquittée de ses obligations, malgré la lourdeur administrative qui a retardé les procédures de paiement des ristournes de la société auprès des collectivités territoriales décentralisées (CTD) et les régions.

Plus de 61 milliards d’ariary de ristournes minières ont été versés par Ambatovy auprès de 20 communes et deux régions, situées dans les zones d’implantation de la compagnie, le 31 août dernier. Cette somme correspond aux ristournes du dernier trimestre 2012 jusqu’au deuxième trimestre 2018.

Lors de sa prise de parole à l’occasion de la remise de chèque symbolique à la trésorerie générale de Toamasina, le président de la compagnie, Stuart Macnaughton, a avancé qu’«Ambatovy se réjouit de pouvoir s’acquitter de ces ristournes, tant attendues par les CTD. Nous espérons que ces ristournes fiscales nouvelles et importantes apportent un réel développement aux communes et aux régions où Ambatovy opère».

En effet, ce paiement des ristournes minières d’Ambatovy  fait suite à la publication des textes réglementaires définissant le périmètre, la classification des communes concernées et les taux de répartition pour chaque commune. D’après ces textes, 10%  des ristournes serviront pour un fonds national de péréquation, 60% seront remis aux CTD, dont 60% à distribuer aux 20 communes concernées suivant un quote-part défini par les mêmes textes,  30% à distribuer aux deux régions et 10% à la province de Toamasina.

20 communes et deux régions concernées

Par ailleurs, les 20 communes concernées sont celles situées autour de la mine à Moramanga, le long du pipeline et autour de l’usine de Toamasina. Il s’agit des communes d’Ambohibary, Andasibe, Morarano Gara, Amboditandroho Mahatsara, Toamasina suburbaine, Ambalarondra, Ambatovola Gara, Ambinaninony, Ampasamadinika Manambolo, Ampasibe, Anivorano Est, Beforona, Fanandrana, Antsampanana, Ranomafana Est, Vohipeno Razanaka, Vohitranivona, Brickaville, commune urbaine de Toamasina et Moramanga. Les régions Alaotra Mangoro et Atsinanana sont aussi concernées.

Il est également à préciser que les 10% de ristournes minières qui doivent revenir à la province de Toamasina seront répartis entre les régions et les communes, jusqu’à la mise en place des provinces.

En outre, la compagnie minière Ambatovy a mis en place le projet Tsara Tantana dans le cadre de son Fonds d’investissement social. Ce projet est destiné à aider les CTD à entreprendre une gestion durable de ces ristournes minières par le renforcement de capacités. A ce propos, le président de la société minière de souligner que, «Ambatovy entend apporter son soutien aux communes et aux régions pour que la bonne gestion des ristournes, dans la transparence et la durabilité, soit le meilleur héritage pour les générations futures».

 

Rakoto

 

News Mada0 partages

Vitrine du Vakinankaratra: rideau sur la 21e édition

La 21e édition de la vitrine du Vakinankaratra prend fin ce jour. 171 exposants venus de plusieurs régions de l’île ont participé à cette rencontre d’envergure de trois jours, organisée dans la ville d’Antsirabe.

Outre les Petites et moyennes entreprises (PME), cette nouvelle édition a vu la participation massive des banques, des assurances et des institutions de microfinance.

La vitrine du Vakinankaratra est organisée chaque année par l’association Fiova (Fikambanan’ny orinasan’i Vakinankaratra) pour mettre en valeur les potentiels économiques de la région.

Créée en 1985, l’association Fiova regroupe aujourd’hui 150 opérateurs venus de la région, s’ils étaient au nombre de 18 au début. «Le problème de connexion entre opérateurs, mais aussi avec les investisseurs, a poussé les opérateurs de la région Vakinankaratra à créer cette association», a précisé son président, Andrianjafy Ramarojaona.

Riana R.

News Mada0 partages

HVM-manigances de coulisses: la peur panique des élections

Dans un peu plus de deux mois, le 7 novembre plus précisément, les Malgaches vont choisir leur président. Aux yeux de la population et de la communauté internationale, il s’agit d’un événement politique majeur et décisif pour Madagascar, ébranlé depuis des années par des différentes crises. Mais plus ce jour décisif approche, plus le régime au pouvoir cherche désespérément des échappatoires pour reporter, voire annuler les élections.

Décidément, le seul moyen pour le régime Rajaonarimampianina de vaincre la peur bleue des élections est de tout faire pour qu’elles ne prennent pas corps le moment convenu. En vérité, les manigances de coulissses dans le dessein de faire capoter au vrai sens du terme le processus électoral ne datent pas d’hier. A rappeler ces tentatives ratées de vouloir modeler les lois électorales à leur guise et d’invoquer les trente-six raisons d’Arlequin pour ne pas aller vers les élections anticipées, et de rester au pouvoir à défaut de démissionner en cas de force majeure.

Malgré leur début de campagne avant l’heure, des mois même avant la fixation de la  date du scrutin, sans parler de la série d’inaugurations sur fond de propagande au frais de l’Etat à l’heure actuelle, le président-candidat et le HVM vivent déjà dans la hantise d’une lourde défaite. Et même acculés au mur des élections, ils continuent encore à tirer des plans sur des comètes et du coup, le régime est en train de brûler ses dernières cartouches.

Clownerie de boycott

Après l’échec du mouvement HFI de Pety Rakotoniaina qui s’est exposé à la risée de tout le monde sur le parvis de l’hôtel de Ville en prônant la refondation de Madagascar avant la tenue des élections, voilà que les 10 candidats recalés à la présidentielle pour des motifs incontestables avancent des excuses non valables et des arguments sans valeur dans le but de renvoyer aux calendes grecques la tenue des élections. Et, ils osent même aller jusqu’à boycotter les scrutins à venir.

Il faut dire les choses poliment, mais de qui se moque-t-on ? La notion d’inclusion dans un cycle électoral implique toujours des critères d’exclusion dans les règles de l’art. A maintes reprises, la Haute cour constitutionnelle a interpellé les candidats à la présidentielle  à se référer aux textes et de bien ficeler leur dossier et de respecter la date butoir du dépôt de candidature. Mais allez voir, ces 10 candidats qui ne pèsent pas lourd dans les urnes avec un simple certificat de résidence comme dossier de référence, aboient alors que la caravane des élections passe et continue sa route jusqu’au 7 novembre.

Deba et consorts

Du report à l’annulation des élections, le régime souffle le chaud et le froid. Récemment, vendredi dernier, des candidats éligibles au nombre de 16, sous l’impulsion de l’amiral Didier Ratsiraka, ont tenu une réunion secrète à Faravohitra. Et l’objectif reste le même, mettre des bâtons dans les roues du processus électoral en vu du «report des élections», d’après le SMS du candidat Tabera Randriamanantsoa qu’il a envoyé à ces candidats manipulés.

Incontestablement, le HVM a une peur panique des élections. Cela tombe sous le sens. Et ne demandez pas pourquoi ? Quand le vin est tiré, il faut boire jusqu’à la lie.

Andry Rabeson

News Mada0 partages

Banque: MCB ouvre une agence à Toliara

Le groupe MCB (Mauritius commercial bank) étend son réseau à Madagascar avec l’ouverture d’une nouvelle agence à Toliara, et bientôt à Ambatobe. L’inauguration officielle de l’agence de la banque MCB à Toliara s’est tenue le 28 août dernier  en présence d’une quarantaine de clients et de prospects, ainsi que des autorités étatiques.

Avec l’agence de Toliara, MCB est actuellement présent dans quatre grandes villes de Madagascar, outre les cinq agences dans la capitale. La banque prévoit d’ouvrir deux autres agences, notamment à Antananarivo et à Nosy Be, avant la fin de l’année.

Présent aux Seychelles, aux Maldives et à La Réunion à travers la Banque française commerciale océan Indien (BFOI), le groupe bancaire Mauricien MCB compte parmi les leaders dans la région océan Indien actuellement. Par ailleurs, la MCB détient des bureaux de représentation en Afrique du Sud et au Kenya.

R.R. 

News Mada0 partages

Neutralité de l’état: le PM persiste et signe

En visite dans la région de la Haute Matsiatra, jeudi dernier, le Premier ministre, Christian Ntsay a réitéré ses déclarations antérieures sur la neutralité de l’administration. Il a fait savoir que son gouvernement fera de son cheval de bataille la tenue d’une élection crédible, transparente et acceptée par tous, en misant sur l’apaisement, l’ordre public et la bonne gouvernance.

«L’instauration d’un climat d’apaisement à Madagascar est une priorité et il y a lieu de continuer les efforts déjà déployés depuis mon engagement à la tête de gouvernement, non seulement en cette période électorale mais surtout pendant la vie toute entière de la nation car il y va de l’intérêt général», a déclaré le chef du gouvernement en faisant appel à la contribution de tous.

Lors de cette rencontre avec les responsables au sein des collectivités décentralisées (CTD) de la région, le Premier ministre a fait don de 20 millions d’ariary à la commune urbaine de Fianarantsoa pour rétablir l’éclairage des ruelles de la ville.

Nadia

 

News Mada0 partages

Université de Toamasina: Jacques Rabemananjara au cœur d’un colloque

Un colloque international portant sur les « Mémoire des origines et construction mémorielle : L’exemple de Jacques Rabemananjara à Madagascar » s’ouvrira à l’université de Toamasina Baradimy les 6 et 7 septembre.

Cet événement d’envergure verra la participation de 20 chercheurs issus des quatre coins du globe autour d’une série de conférences dans un lieu ouvert aux étudiants de Toamasina et à la population locale.  «Nous avons particulièrement choisi Toamasina, tout simplement parce que c’est son berceau. De cette ville, Jacques Rabemananjara a été élu maire en 1946. Par ailleurs, il n’y a jamais eu d’évènements dédiés à cet auteur à Toamasina. On s’est réjoui d’avoir monté une réelle collaboration entre différentes institutions locales et étrangères», a fait savoir Dominique Ranaivoson enseignant-chercheur à l’université de Lorraine et non moins initiatrice de la manifestation.

Ce colloque a pour but de donner de la visibilité et de l’ampleur international, non seulement à l’évènement mais également à la diffusion des travaux de recherches sur cette personnalité emblématique de la Grande île. Il y aura ainsi des chercheurs de Madagascar, de la Belgique, de l’Afrique du Sud, de la Hongrie et de l’Allemagne réunis pendant deux jours, avec en commun Jacques Rabemananjara.

Vie de la nation

Effectivement, à Madagascar comme dans les autres pays, il y a d’autres chercheurs qui y travaillent selon leur discipline respective. «Cet événement se veut être interdisciplinaire parce que l’homme en question a été actif dans des domaines aussi variés dont la littérature, la politique et la vie de la nation», a-t-elle ajouté.

En marge de ce colloque, Dominique Ranaivoson présentera à la librairie Fakra la première biographie de Jacques Rabemananjara, laquelle elle a publié en 2015. S’ensuivra une conférence thématique sur cet écrivain malgache à l’Alliance française locale. A l’issue du colloque, il y aura une déclamation de poèmes, une représentation théâtrale et une chanson en hommage à ce regretté poète.

Joachin Michaël

 

News Mada0 partages

Loza an-dranomasina: mpandeha 5 maty navadiky ny lakana

Tra-doza noho ny fisamboaravoaran’ny onjan-dranomasina, omaly maraina, ny lakana iray mampitohy an’Antsiraka, Soanierana Ivongo amin’ny Nosy Sainte-Marie. Vokany olona dimy tamin’ireo mpandeha 23 nentiny no namoy ny ainy.

Nitrangana lozam-pifamoivoizana an-dranomasina indray tany amin’ny fokontany Antsiraka kaominina Antanifotsy, distrikan’I Soanierana-Ivongo, omaly tokony ho tamin’ny 5 ora sy sasany maraina. Lakana mpanao fitaterana mampitohy Antsiraka amin’ny fokontany Loukintsy Sainte-Marie ity niharan-boina ity ary saika fianankaviana iray hamonjy lanonana   Tsaboraha ao Agnalarady nosy Ste Marie, androany asabotsy 1 Septambra avokoa ireto traboina ireto.

Raha ny angom-baovao avy any an-toerana, miisa 23  ireo mpandeha raha roa kosa ny mpanamory. Marihina fa lakana vita amin’ny hazo mirefy valo metatra ny halavany ary roa metatra ny sakany ary mandeha maotera. Vao niala 1 kilometatra fotsiny ny tora-pasika

Antsiraka, nisy onjan-dranomasina be ka nisy tamin’ireo mpandeha no raiki-tahotra sy nikoropaka tao an-dakana. Noho izay fihetsikin’ny mpandeha nikoropaka izay no nampihemotra ny mpanamory fa nihoatra ny fetra tokony  hoentiny ny olona tao anatiny. Nanapa-kevitra ny hiverin-dalana hamonjy ny tora-pasika Antsiraka izy ireo ka tamin’izany no nisy onja somary avoavo indray. Nosedrain’ ilay lankana izany ary niaraka nikoropaka  ireo mpandeha maro ka teo nisy olona dimy latsaka tany anaty ranomasina.

Niezaka ny nanatitra haingana ny 18 sisa tao an-dakana teny amorondrano aloha ny mpanamory vao niverina namonjy ireo latsaka anaty rano. Vokany, hita ny roa, raha mbola karohina kosa ny telo hafa.

Ity ranomasina any Soanierana Ivongo ity izay isehoana loza matetika. Mahery ny ranomasina, ary izay foana no nitera-doza, anisan’ny naha tra-doza ny minisitry ny mponina tamin’ny andron’ny tetezamita sy ny mpiara-miasa aminy. Misy fotoana tsy azo aleha io ranomasina io satria mahery be. Efa fantatry ny mpampiasa izany anefa matetika kanefa mbola misy tratra ihany.

Sajo s Yves S.

News Mada0 partages

Droits de l’enfant: le secteur privé a un rôle à jouer

La promotion des droits de l’enfant est une affaire de tout un chacun. Raison pour laquelle, le sujet a été examiné de près à l’occasion du Salon sur la Responsabilité sociétale des entreprises et Initiative pour le développement durable (IDD), qui se déroule hier jusqu’à ce jour à l’hôtel Carlton d’Anosy. L’Unicef, via son Représentant à Madagascar, Michel Saint-Lot, se dit être «convaincu du rôle important que peut jouer le secteur privé dans la réalisation de ces droits, à travers la mise en place des pratiques et politiques respectueuses des droits des enfants dans son milieu de travail et avec ses partenaires», a-t-il souligné.

En outre, le secteur privé va jouer un rôle moteur dans l’atteinte des Objectifs du développement durable (ODD), notamment les initiatives visant la croissance économique durable et inclusive (ODD 8), l’industrialisation durable (ODD 9), les modes de consommation et de production durable (ODD 12). Des objectifs qui auront des impacts positifs sur les ODD 1 et 2, la lutte contre la pauvreté et zéro faim, qui ciblent également les enfants.

Une responsabilité partagée

Pour l’Unicef, «la démarche de responsabilisation sociétale d’entreprise «RSE» va au-delà de l’unique responsabilité d’une entreprise, c’est une responsabilité partagée, une création de valeur commune pour assurer un développement durable et inclusif, raison pour laquelle le renforcement de capacités des ministères en charge des secteurs économiques est effectué dans ces domaines».

Ainsi, «l’Unicef fonde ses démarches de partenariat et d’appui aux acteurs clés du secteur privé à travers les Principes directeurs sur les Droits de l’enfant et les entreprises (PDEE) – principes qui les orientent dans la mise en place de politiques et de pratiques respectueuses des droits humains et principalement les droits de l’enfant», a enchaîné Michel Saint-Lot.

Sachant que dans la Grande île, presque la moitié des enfants souffrent de malnutrition chronique ou de retard de croissance. Cette problématique sera abordée ce jour lors du «talk-show» avec les jeunes entrepreneurs et les jeunes leaders de Madagascar. L’innovation par l’intégration de ces «talk-shows» renforce l’intérêt de l’Unicef dans l’accompagnement des jeunes à acquérir leur plein potentiel et à cadrer leurs pratiques, leurs politiques et leurs stratégies de développement, d’une manière durable et inclusive.

Fahranarison

News Mada0 partages

Impacts environnementaux: le ministère reçoit 30 plaintes par mois

«Une trentaine de plaintes d’ordre environnemental par mois sont reçues auprès du ministère de l’Environnement, de l’écologie et des forêts (MEEF). Des doléances issues des communautés locales avoisinant des sociétés aussi bien publiques que privées».

Telle est la déclaration faite par le secrétaire général du MEEF, Liva Hariniaina Ramiandrarivo, hier à l’hôtel Carlton d’Anosy, lors de l’ouverture du salon sur la Responsabilité sociétale de l’entreprise et Initiative pour le

développement durable (RSE/ IDD).

«Il y a des réglementations en vigueur qui doivent être respectées pour assurer la durabilité environnementale par rapport aux actions de développement économique», a souligné le SG du MEEF. Il a par la suite rappelé le décret relatif à la Mise en compatibilité des investissements avec l’environnement (Mecie), qui est une réglementation obligeant tout investissement à effectuer des études d’impacts environnementaux (EIE) afin de prévenir tout impact négatif de leurs activités.

«Le MEEF a déjà mis en place une politique environnementale pour le développement durable, qui définit les orientations stratégiques à suivre en vue de la gestion durable de l’environnement», dixit Liva Hariniaina Ramiandrarivo. «Notre porte est grandement ouverte à tous ceux qui ont besoin d’assistance technique relative aux démarches d’application de ces textes», a-t-il conclu.

Salon RSE

Sous le parrainage du ministère de l’Industrie et du développement du secteur privé et du MEEF, co-organisé par l’UR – CSR consulting et l’équipe «Buyyourway», le salon du RSE et des initiatives pour le développement durable, actuellement à sa 3e édition, se tient au Carlton Anosy jusqu’à ce jour.

A part les stands sur les expositions et ventes de produits divers, des conférences-débats sur le fil rouge de la gouvernance d’entreprise ainsi que des ateliers thématiques sur le RSE vont se tenir durant cet événement. Une opportunité d’échange sur les solutions et les innovations durables, le tout accompagné de talk-show diffusé en direct.

Sera R.

 

News Mada0 partages

Textes sur le LMD: l’accompagnement des étudiants sera renforcé

Les problèmes d’encadrement des étudiants en phase de terminer leurs études supérieures dans les universités et grandes écoles publiques sont résolus. Les propositions de nouveaux textes sur le système LMD (Licence-Master-Doctorat) définissent de nouvelles modalités régissant ce domaine. Un atelier de restitution et de validation technique en ce sens a eu lieu hier à l’hôtel Panorama Andrainarivo. Le statut du Fonds compétitif d’innovation pour l’amélioration de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique (Fiers), a également été discuté lors de cet atelier. Le but ultime de cette révision consiste à promouvoir l’employabilité des diplômés.

Ainsi a-t-on appris que «les heures d’encadrement seront augmentées. Sur les 30 heures consacrées à un crédit, 18 heures seront utilisées pour des travaux accompagnés par les enseignants, au lieu de 10 heures auparavant, tandis que les 12 heures restantes seront consacrées aux travaux personnels des étudiants», a expliqué le directeur d’appui à la reforme de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, le Pr. Andrianelison Rakotomahevitra.  En outre, «ces nouveaux textes prévoient de réviser à

la hausse l’effectif des encadreurs, en faisant recours à la compétence des professionnels qui vont grossir les rangs des enseignants encadreurs, notamment des responsables d’entreprises», a ajouté notre source.

Mis à part ces nouvelles donnes, certaines modalités de ces propositions de nouveaux textes sur le LMD entendent également favoriser la mobilité des étudiants, notamment ceux issus des universités de proximité vers les universités-mères. «L’objectif consiste à leur donner une chance de poursuivre leurs études jusqu’au Master I ou II, et pourquoi pas jusqu’à l’obtention du Doctorat, étant donné que les offres de formation de ces universités régionales se limitent au niveau Licence», a enchaîné le Pr. Andrianelison Rakotomahevitra. L’accès des étudiants en situation  de handicap aux études supérieures est également inclus dans ces nouveaux textes, qui seront présentés aux responsables étatiques d’ici un mois.

Fahranarison

 

News Mada0 partages

Alaotra: la situation sécuritaire se dégrade

La population de l’Alaotra-Mangoro subit les aléas de l’insécurité, particulièrement en cette période de récolte. Appel a été lancé aux autorités pour y faire face.

La population interpelle les autorités pour résoudre le problème qui handicape actuellement le développement socio-économique de cette zone à fortes potentialités. Le braquage de l’ancien chef de la Circonscription scolaire d’Amparafaravola – qui a élu domicile dans la localité après sa mise en position de retraite – dans la nuit du mercredi dernier a révolté la population sur la situation vécue dans la zone.

«Cet icône de la ville a été gravement blessé par les malfaiteurs après avoir été dépossédé de ses biens sans aucune intervention des forces de sécurité», ont affirmé les témoins du drame, qui se sont chargés de son évacuation vers le centre hospitalier.

«La fréquence des attaques armées dans la circonscription oblige d’ailleurs des familles à se regrouper dans des salles de classe pour dormir afin de mieux se défendre», déplorent les habitants de Manakambahiny Atsinanana.

 

Manou/Solo

News Mada0 partages

Anosibe: une vingtaine de maisons calcinées

Graves incendies dans le quartier d’Anosibe, du 4e arrondissement de la capitale, dans la soirée d’hier. Cinq maisons en dur et une vingtaine de cabanes en bois sont parties en fumée au cours du drame.

Plus d’une vingtaine de maisons d’habitation ont été la proie des flammes, hier soir, lors d’un incendie  qui a ravagé le secteur autour de l’église FJKM, du quartier peuplé d’Anosibe à Antananarivo-Renivohitra. Des témoins ont affirmé que le feu est parti d’une cabane en bois où des enfants l’ont allumé en l’absence de leurs parents. L’incendie s’est propagé à une vitesse inouïe à cause de la promiscuité des maisons en bois dans le secteur, en plus de l’action du vent qui a soufflé assez fort au moment du drame.

La violence du feu a compliqué la tâche des sapeurs-pompiers. De lourds dégâts matériels ont été enregistrés à l’heure où nous mettons sous presse.

Manou

 

News Mada0 partages

Jardin scolaire: des EPP bénéficiaires du projet « Fiantse »

Plus d’une centaine d’écoles bénéficieront du projet «Fiahiana an-tsekoly (Fiantse)», entre autres, des EPP des Cisco Tana-ville, Atsimondrano et Avaradrano. La signature de la convention de partenariat a eu lieu, hier, au ministère de l’Education nationale (Men) Anosy. Les parties prenantes pour sa mise en œuvre sont le Men, l’ONN, l’association des jeunes journalistes (AJJM) et l’association «Patrakala».

Le Programme alimentaire mondial (Pam) est en charge de l’appui à sa réalisation.

«Fiantse» est un projet qui vise une production de nourriture écologique des établissements scolaires et par la même occasion, le renforcement de leur cantine scolaire. La diversification des semis en vue du respect du code couleurs de l’alimentation ainsi que la consommation d’aliments biologiques sont particulièrement soulignées dans ce projet.

Les élèves sont ainsi sensibilisés et mobilisés sur l’importance de la création et de l’entretien d’un jardin scolaire. «A force de semer, de transplanter et d’entretenir, les élèves finiront effectivement par savoir l’importance de leur environnement naturel et feront tâche d’huile», a souligné le coordinateur national de l’ONN, Ambinintsoa Raveloharison.

Sera R.

News Mada0 partages

Jamerla Koonaction: un petit pas pour une grande cause

Ce soir, Silo, Bradih, Naday et Olo Blaky vont unir leurs voix sur les planches de Kudeta Urban Club, à l’occasion d’un concert de levée de fonds.

A l’initiative de l’association Jamerla Koonaction sise à Ampefiloha Cité, cet événement se veut être un petit pas pour une grande cause. Jamerla Koonaction  a pour mission fondatrice la promotion de la culture dans la Grande île. L’association est celle à qui l’on doit  le traditionnel événement «koz’25» qui se tient annuellement lors de la fête nationale à Ampefiloha. Les artistes membres usent de leur talent au service de l’embellissement de la ville d’Antananarivo, à travers le projet «Manara-drindrina».

«Tout au long de cette soirée se tiendra une vente aux enchères d’œuvres réalisées par des artistes aussi variés que Clipse Teean, Isaac, Rijasolo, Naty Kaly, Rina, Rado Andriamanisa et beaucoup d’autres artistes qui ont soutenu l’association depuis des années», rapporte un communiqué.

Joachin Michaël

News Mada0 partages

Pérégrinations Hebdomadaires: relents nauséabonds prélude aux hostilités

De simples voeux pieux n’ont pas suffit à exorciser de ses démons l’arène politique. Les textes législatifs qui régissent les élections, à chaque fois que s’annonce une consultation populaire d’importance, font l’objet de retouches malhabiles, fruits d’un bricolage destiné à favoriser l’équipe au pouvoir. Plus on avance plus la législation éloigne les élections d’un cadre qui leur garantit un déroulement dans le respect d’un minimum de rectitude morale et d’honnêteté intellectuelle. Si certains avaient espéré de façon candide voir les acteurs se ressaisir pour élever le niveau de la campagne, l’actualité les a rapidement rappelés à devoir regarder la réalité en face. Une semaine à peine après la clôture des dépôts de candidature, ne voilà-t-il pas le climat se détériorer à vue d’œil et à odeur de nez.

Déballages à tour de bras

Combattre l’adversaire rentre dans les règles de l’art, encore que l’on ne peut accorder la présomption d’avoir ficelé un dossier de projet sérieux à celui qui passe plus de temps à débiner les concurrents qu’à faire l’article du projet qu’il propose. Nombre de candidats à défaut d’avoir réussi à composer un projet clair pour pouvoir orchestrer autour une panoplie d’actions, pour avoir nourri de ruse leur maturité ont acquis la technique de manœuvrer des mercenaires et de salir les adversaires sans qu’eux ne montent de façon visible aux créneaux. Les conditions de pauvreté étant, la crise se prolongeant, les mercenaires ne manquent pas, même lorsque l’on ne leur confie de mission qu’à exécuter des basses œuvres.

On est enclin à penser qu’il est du devoir de chacun d’informer l’opinion à propos des malfaisances opérées par tel ou tel autre, mais quand les opérations qui consistent à déverser sans tri préalable sur la place publique les contenus de poubelles se multiplient et coïncident avec la période de campagne électorale, ça prend une tournure tellement nauséabonde, qu’il n’est pas certain que ces «crimes» profitent à l’intérêt général. Dans le fatras des délations et autres accusations sans fondement prouvé, difficile de séparer du faux le vrai. Aussi on ne peut différencier des lanceurs d’alerte qui profitent de l’opportunité pour alarmer l’opinion publique, les opportunistes qui inventent des accusations uniquement dans l’intention maligne de discréditer les concurrents dangereux. Sans doute que certaines vérités nécessitent d’être révélées au grand public, mais le moment de révélation leur ôte le mérite d’une présomption de raser gratis. On y suspecte l’acte d’esprit malfaisant d’autant que ces révélations côtoient un ramassis de délations aussi mal agencées qu’elles sont sans fondement et qu’à l’évidence inspirateurs (payeurs) et mercenaires (exécutants) n’hésitent pas à patauger dans les porcheries pour tenter de salir autrui. Si à l’approche du jour des élections devaient se tenir des débats entre candidats, auditeurs et téléspectateurs auraient le loisir de faire rapidement le tri entre ceux qui consacrent leur temps de parole uniquement à défendre leurs idées et projets respectifs avec ceux qui perdent le temps à se disperser dans des critiques plus ou moins justifiées concernant les offres des concurrents. Après tout à chacun l’usage de ce qu’il en fait de sa liberté, ainsi malgré ce qui a été convenu entre transporteurs urbains à Antananarivo il est des entrepreneurs qui ont décidé de ne pas appliquer la hausse de 100 ariary au-dessus des 400, et n’hésitent pas à l’afficher.

Pas de honte au reniement   

Naturellement les usagers applaudissent le courage de ceux qui osent afficher la «vérité des prix» alors que leur démarche se démarque de la décision de la profession. Mais qu’est-ce donc ici la vérité des prix, si ce n’est le prix que décident les opérateurs de la filière de tel ou tel produit en s’aménageant une marge de bénéfices sans que les gros entrepreneurs ne puissent dicter les montants à eux seuls et que ces prix ne fassent l’objet de subventions de L’État. L’ensemble des professionnels de cette activité ont répercuté une hausse de 100 ariary pour parvenir à équilibrer les recettes à un peu plus de la hauteur des frais de gestion afin de pouvoir ainsi dégager une marge de bénéfices. La continuité du service que ces derniers assurent en persévérant à poursuivre leurs activités à l’ancien tarif, tend à convaincre qu’à 400 ariary ils s’y retrouvent, ce qui hypothèque pour la profession de disposer d’une marge de manœuvre suffisante lorsque surviendra la prochaine nécessité d’effectuer une hausse. Désormais le public doutera des considérations avancées par les groupements de transporteurs pour justifier une hausse.

Il ne s’agit ici ni de plaider en faveur d’une hausse ni de flétrir les raisons qui ont conduit à la décision d’opérer une augmentation, mais de souligner simplement un manquement à la solidarité au sein d’une même profession comme si il n’existait aucune discipline et que les décisions se prennent de façon fantaisiste et d’une manière désordonnée jusqu’à ne lier personne. En tous domaines sur toutes les questions pareille dérive menace, le pays souffre de cette forme rampante d’anarchie. Les élections elle-mêmes sont réduites à des guéguerres que mènent sans foi ni loi les candidats, petite guéguerre contient pourtant la potentialité de virer en vraie guerre, ce qui prête aujourd’hui du grain à moudre à des prophètes de malheur qui annoncent des lendemains dramatiques à l’issue des résultats. L’absence d’une institution respectée pour avoir autorité à siffler la fin du bal des mesquins, laisse peu de chance à ce que se tienne une élection dans un climat de sérénité.

Léo Raz

 

 

News Mada0 partages

Madagascar il y a 100 ans

Circulaire au sujet de l’instruction des demandes d’achats de métaux (2)

(Suite.)

Je vous signale enfin les prescriptions de l’avis inséré au Journal Officiel du 27 juillet 1918, aux termes desquels les demandes concernant un semestre doivent vous être adressées dans les deux premiers mois du semestre qui précède, c’est-à-dire en janvier et février pour le 2e semestre de l’année, et en juillet et août pour le 1er semestre de l’année suivante.

Vous devrez les centraliser pour me les adresser simultanément.

*

* *

Je vous prie d’appeler l’attention des intéressés sur la nécessité qui s’impose à eux de se conformer à la procédure ci-dessus indiquée, toute demande qui ne serait pas visée et accompagnée des avis réglementaires étant destinée à ne recevoir aucune suite en France.

Les commandes qui vous seront adressées ne devront pas forcément porter l’indication du fournisseur, que le négociant peut avoir intérêt à ne pas divulguer. De même, je crois utile d’ajouter que si la chambre consultative de votre province croyait pouvoir se charger, avec l’agrément de tous les intéressés, de réunir les demandes des commerçants de son ressort et d’établir l’état unique préindiqué dans les formes prescrites pour chaque commande par l’avis du 27 juillet 1918 précité, je n’y verrais que des avantages. Dans ce cas, au retour de l’état approuvé par moi, vous auriez à en donner communication à la chambre consultative ; ce serait à cette assemblée qu’il appartiendrait de faire subir à chaque commande individuelle les réductions résultant de celles apportées à l’état général. Il ne vous resterait plus alors qu’à viser les commandes, après vous être assuré que leur montant total n’excède pas pour chaque métal le contingent accordé et à me les adresser.

*

* *

En même temps que vous m’adresserez ces demandes et afin de pouvoir tenir le contrôle des besoins en métaux de la Colonie et, le cas échéant, donner au Département, ou au commerce, les précisions nécessaires, je vous adresse d’autre part des imprimés que vous aurez à remplir chaque semestre, suivant les besoins formulés par les négociants de votre circonscription.

 

(À suivre.)

M. Merlin.

Journal officiel de Madagascar et dépendances

www.bibliothequemalgache.com

News Mada0 partages

Foot – poule des as: aucune équipe n’est à l’abri

Le suspense perdure dans la course au sacre national ! Après trois journées, trois équipes se tiennent dans un mouchoir de poche dont le FC Vakinankaratra qui ira défier le leader, Fosa Juniors, dans son fief ce dimanche.

Un deuxième succès dans cette poule des As mettra le FC Vakinankaratra sur les bons rails ! A trois points derrière le leader, à savoir Fosa Juniors au classement général, l’équipe d’Antsirabe est dans l’obligation de gagner le match qui l’oppose à l’équipe de Boeny.

Sauf que la mission s’annonce plus laborieuse que prévue ! Et d’un, Fosa Juniors compte bien rétablir son honneur devant son public, après son débâcle lors du quart de finale de la coupe de Madagascar, face à Cnaps Sport dans son jardin. Et de deux, bien que leader de la course au sacre, Fosa Junior a perdu trois précieux points lors de la journée précédente en concédant le nul à Antsirabe, face à son adversaire du jour.

L’heure n’est plus à la tergiversation pour Baggio et sa bande. En somme, les deux formations veulent se mettre à l’abri avant les deux dernières journées de la joute nationale.

Sur leur lancée

Largué dans la course au Graal, Elgeco Plus n’a plus rien à perdre ! Une belle occasion de relance pour Cnaps Sport. Deuxième du classement général à 1 point derrière Fosa Junior et à deux points devant FC Vakinankaratra, les Caissiers pourront tirer leur épingle du jeu en cas de victoire.

Mais encore faut-il que dans l’autre rencontre, le FC Vakinankaratra arrive à renverser Fosa Juniors devant son public.

En tout cas, que ce soit Fosa Juniors, ou Cnaps Sport ou encore FC Vakinankaratra, aucun d’entre eux n’a été battu sur son terrain depuis le début de la poule des As.

Naisa

 

News Mada0 partages

Fifanatonana politika avo lenta: misy miketrika paika maloto hanemorana ny fifidianana 

Manomboka voizina amin’izao fotoana izao ary efa nifampiketrehan’ireo mpanao politika vitsivitsy, miaraka amin’ny olon’ny fitondrana ny hanemorana ny fifidianana filoham-pirenena.  Manao paika maloto tsotra izao izy ireo ary ahina  hitondra any amin’ny korontana izany.

Fihetsiketsehana ivelany ihany ny an’ny kandidà Rajaonarimampianina amin’ny fampielezan-kevitra mialoha ny fotoana, saingy mitady ny paikady rehetra hanemorana ny fifidianana ny fitondrana, amin’izao fotoana izao. Miray lalana amin’izany ny HFI tarihin-dRakotoniaina Pety amin’ny fitakiana ny tsy tokony hanaovana fifidianana aloha. Ao ambadik’izy ireo koa anefa ny ekipan’ny fitondrana.  Mivoy izany koa ireo haino aman-jery mpanohana azy ireo mba hahatongavana amin’ny tanjona, tsy hisian’ny fifidianana amin’ny 7 novambra izao.

Tsy mandeha ho azy koa ireo kandida  miisa 10 nailiky ny HCC satria tsy nahafeno fepetra ary nametraka fitarainana teny Ambohidahy, afakomaly. Mazava anefa fa tsy nandoa ilay anto-bola 50  tapitrisa Ar izy ireo. Eo koa ny tsy fahampian’ny antontan-taratasy filatsahana. Midika ho tsy fahavonona sy tsy fahamatorana avokoa izany satria efa niandry fotoana farany izy ireo vao nanatitra ny dosie-ny. Mizotra ho any amin’ny fitakina ny hanemorana ny fifidianana koa ireto kandidà voailika ireto.

Miketrika miaraka amin’i  “Deba”

Manampy ireo, miketrika ao anatin’izany rehetra izany koa ny amiraly Ratsiraka. Namory ny  sasany amin’ireo kandidà ireo teny an-tranony teny Faravohitra, omaly ka misy enina amin’ireo kandidà efa hilatsaka, miray feo amin’ny hitakina ny hanemorana ny fifidianana. Tafakatra 16 izany izy ireo, izao : 10 ireo kandidà voalika ary enina hafa fanampiny ka anisany ny kandidàn’ny Kintana, Tabera Randriamanantsoa. Efa tafapetraka eny amin’ny filankevi-panjakana koa,  omaly ny fitakiana ny tsy tokony hanaovana ny fifidianana.

Etsy andaniny, mety amin’ny kandidà  Rajaonarimampianina izany stratejia rehetra izany satria mihemotra indray ny fotoana tokony hametrahany fialana raha tokony ho amin’ny 7 septambra izao izany.

Mazava  izany izao  fa misy miketrika fikorontanana eto amin’ny firenena ary anisan’izany na ireo efa kandidà ara-dalàna aza. Mahagaga anefa fa sady kandidà izy ireo nefa mikaon-doha amin’ny tsy  hahatanteraka ny fifidianana.

Hitondra antsika any amin’ny tsy tan-dalàna…

Tsy vitan’izany fa mitondra antsika ho any amin’ny tsy fanajana ny tany tan-dalàna izany fanemorana ny fifidianana  izany. Hitondra krizy goavana indray eto amin’ny  firenena : ny sosialy sy ny toekarena. Efa efa-taona anefa ny niandrasan’ny vahoaka izao fifidianana izao noho ny fahantrana lalina niainana teto amin’ny firenena sy ny olana samihafa nandritra ny fitondrana Rajaonarimampianina.

Araka izany, tokony hirosoana amin’ny fe-potoana voalazan’ny lalàna ny fifidianana ary harahina   avokoa ireo fepetra samihafa mifandraika amin’izany.  Anisany ny fametraham-pialan’ny filoha amin’ny herinandro… Mba hilaminan’ny firenena sy ny vahoaka.

Randria

News Mada0 partages

Fitsidiham-paritra Nentin-dRajoelina tany Tsididy sy Akadinondry ny IEM

Ny fihaonan’ny mpanorina ny IEM, Rajoelina tamin’ny vahoakan’i Tsiroanomandidy.

Nitondra ny hetahetany sy ny olana ny solontenan’ny sehatra samihafa nanoloana ny kandidà laharana faha-13.

 

News Mada0 partages

International kempo open: les Malgaches en pleins préparatifs

La Fédération malgache de kempo compte aller à l’assaut de «International Kempo Open», à l’affiche en Tunisie du 21 au 23 septembre. A ce sujet, les préparatifs s’accélèrent. Mixed martial arts (MMA), dirigé par Seinsei Parfait Rakotonindriana, concocte à l’heure actuelle des formations et stages à l’endroit des  combattants malgaches, capables de défendre l’honneur du pays sur le plateau international. Les 15 et 16 septembre, au Temple’s Artist Figthers à Itaosy, un recyclage pointu sera au menu des pratiquants.

D’après Parfait Rakotonindriana, la Fédération est fin prête et il ne reste plus qu’à attendre l’appui du ministère de tutelle. «Cela dépendra du soutien financier de la place Goulette», a souligné ce dernier. Et de conclure, «Sans cet engagement, on ne peut encore définir le nombre des tireurs malgaches à aligner».

 Miarintsoa R.

 

News Mada0 partages

Handisport: le MJS apporte son soutien

Le monde du handisport malgache ne peut rêver mieux ! Le championnat national handisport qui s’est tenu à Toliara du 26 au 30 août dernier, s’est déroulé à merveille grâce à l’appui du ministère de la Jeunesse et des sports (MJS).

En effet, les participants ont eu un souci de moins après que le MJS ait apporté sa contribution à la restauration de toutes les délégations. Et au profit du comité paralympique et des ligues, le ministère a mis la main dans la poche.

«Cela fait 30 ans que j’ai baigné dans cette discipline. Et c’est la première fois qu’un ministre est venu assister au championnat national et a marqué de sa présence la remise de trophées. C’est un bon signe», a fait remarquer le président du comité paralympique malgache, Monja Dinard.

Ainsi, toutes les conditions ont été réunies pour que les athlètes aient pu aborder la compétition de la plus belle manière. Et, la ligue d’Analamanga a grillé la politesse aux 9 autres ligues en lice en nombre de titres remportés.

Grâce à ses 3 couronnes nationales obtenues au Boccia féminin, goalball masculin et au tennis de table masculin, Analamanga devance la ligue hôte de la compétition d’un titre. En effet, Atsimo Andrefana s’est montré à la hauteur des attentes en raflant deux sacres nationaux.

Naisa

Résultats

Basket-ball sur fauteuil

Hommes : Toliara.

Dames : Fianarantsoa.

Pétanque doublette

Hommes : Vakinankaratra.

Dames : Betsiboka.

Boccia

Hommes : Atsimo-Andrefana.

Dames : Analamanga.

Goalball homme : Analamanga

Tennis de table hommes : Analamanga.

Lawn tennis sur fauteuil hommes : Betsiboka.

News Mada0 partages

AGENCE IMMOBILIERE : Gas’Immo dans l’air du temps 

Depuis des années, Gas’Immo, en tant qu’agence Immobilière malgache, a su asseoir sa notoriété à Madagascar. D’après Frankiass Rakotobe, une des cogérantes de l’agence, Gas’Immo se différencie des autres par, « Sa qualité de service basée sur la clarté des informations nécessaires à la prise de décision d’un client, son approche en négociation entre acheteur et vendeur, son respect de l’éthique…Des points qui font de Gas’Immo un des leaders de la profession».

* Quels sont vos conseils pour bien choisir son agence immobilière?

-Frankiass Rakotobe : le choix d’une agence immobilière doit être basé sur plusieurs références.  Entre autres, une agence digne de ce nom doit disposer d’un formulaire de recherche contenant en quelque sorte les critères de choix des clients et de respecter dans ce sens leur préférence. Une agence professionnelle propose également des offres de biens correspondant aux demandes aussi bien en termes de proximité, de coût et de service…Pour dire qu’il convient d’avoir une connaissance approfondie du marché, notamment les cours en vigueur. Sans tous ces critères déterminants, la confiance immobilière entre l’agence, les vendeurs et les acheteurs aurait du mal à s’établir.

* L’expérience professionnelle de plusieurs années dans le secteur compte pour devenir cogérante de Gas’Immo, comme dans votre cas…

– Sans conteste, des connaissances spécifiques et étendues du métier d’agent immobilier comptent énormément. Mon expérience personnelle auprès de plusieurs agences immobilières de la capitale a apporté un plus à Gas’Immo. On offre une formation continue relative à l’évolution du marché à nos agents commerciaux, à savoir les prospecteurs et négociateurs.

* Comment voyez-vous l’avenir de l’agence immobilière à Madagascar ?

– L’avenir de l’agence immobilière sera meilleur si la recrudescence du secteur informel est maîtrisée. Car en ce moment, force est de constater que n’importe qui sans expérience en la matière prétend au titre d’agent immobilier.

*Et cela nuit à la crédibilité des vrais professionnels…

-Les agissements anticoncurrentiels du secteur informel ternissent l’image des agences opérant dans le formel. La clientèle est devenue méfiante face à l’explosion des transactions frauduleuses  comme des faux papiers ou des faux  propriétaires…

*Les mots de la fin 

-Au vu de la recrudescence de la corruption et de l’usurpation de tout genre concernant la  vente de terrains qui sévit partout à Madagascar actuellement, nous remercions l’administration compétente de se pencher encore un peu plus sur ce fléau. Nous conseillons à toute personne désireuse d’acheter ou de louer un terrain ou une maison de s’adresser directement à une Agence immobilière. Enfin, nous remercions notre aimable clientèle pour sa confiance qu’elle accorde à notre agence. Et nous restons également à l’entière disposition de nos éventuels clients.

News Mada0 partages

Hahazo ny anjarany ny kaominina 20 sy faritra 2: nanolotra ny tamberim-bidy 61 miliara Ar ny Ambatovy

 Hanohana amin’ny fomba fitantanana ny tamberim-bidy naloany any amin’ireo vondrom-paritra itsinjaram-pahefana ny Tetikasa Ambatovy. Tanjona ny tena hitondra fampandrosoana isaky ny kaominina sy ny faritra roa mba ho lovain-jafy.

Narotsaky ny Tetikasa Ambatovy tao amin’ny biraon’ny Tahirimbolam-panjakana Toamasina, omaly 31 aogositra, ny anjara-tamberim-bidiny avy amin’ny harena an-kibon’ny tany. Mitentina 61.481.250.243 Ar izany, nanomboka ny telo volana farany, ny taona 2012 hatramin’ny enim-bolana voalohany, ny taona 2018. Hotsinjaraina amin’ny kaominina miisa 20 sy ny faritra roa (Atsinanana sy Alaotra Mangoro) io vola io.

Tena hitondra fampandrosoana

Nambaran’ny filohan’ny orinasa Tetikasa Ambatovy, i Stuart Macnaughton, fa « Mahafaly an’Ambatovy ny nahafahany nandoa ireto tamberim-bidy ireto, efa tena nandrasan’ireo

vondrombahoaka itsinjarampahefana hatry ny ela. Tokony hanampy betsaka amin’ny fampandrosoana azo tsapain-tanana sy lovain-jafy ho an’ireo Kaominina sy faritra iasan’Ambatovy ireto loharanom-bola vaovao sy goavana ireto ».

Raha ny voalazan’ny lalàna arotsaka hoan’ny Tahirimbola “Fonds national de Péréquation” (FNP) ny 10%-n’io vola maherin’ny 61 miliara Ar io. Hozaraina amin’ireo kaominina miisa 20 sy ny faritra roa kosa ny 60% ka anjaran’ny kaominina ny 60%, an’ny faritra ny 30% ary an’ny faritany ny 10%. Noho ity farany tsy mbola tafapetraka, tsinjaraina any amin’ireo kaominina sy ny faritra voalaza etsy ambony ny anjaran’ny faritany.

Hampiasaina araka ny tokony ho izy

Natsangan’Ambatovy ny tetikasa “Tsara tantana”, hanampiana sy hanamafisana ny traikefan’ny vondrom-paritra itsinjaram-pahefana amin’ny fitantanana maharitra ny tamberim-bidy avy amin’ny harena an-kibon’ny tany. Nomarihin’i Stuart Macnaughton, fa « vonona hatrany Ambatovy hanampy ireo Kaominina sy faritra mba ho lova maharitra ho an’ireo taranaka mifandimby ny fitantanana ny tamberim-bidy amin’ny fomba mangarahara».

Ireo kaominina 20:

Ambohibary, Andasibe, Morarano Gara, Amboditandroho Mahatsara, Toamasina Suburbaine, Ambalarondra, Ambatovola Gara, Ambinaninony, Ampasimadinika Manambolo, Ampasimbe, Anivorano Est, Beforona, Fanandrana, Antsampanana, Ranomafana Est, Vohipeno Razanaka, Vohitranivona, Brickaville, ary ny Kaominina renivohitra Toamasina sy Moramanga.

Njaka Andriantefiarinesy

News Mada0 partages

Tontolon’ny soradihy: andiany fahatelo ny « Festival 321 »

Anisan’ny hetsika lehibe ho fanandratana ny tontolon’ny dihy eto Madagasikara ny « Festival 321 » karakarain’ny kaompania Rary sy ny kaompania Lovatiana. Hanomboka ny alatsinainy 3 septambra izao ny andiany fahatelo. « Samihafa avokoa ny traikefa ho hita amin’ity andiany ity satria ao ny efa ela nandraisana anjara. Misy ny vao haingana. Ny avy any amin’ny faritra. Hisy vahiny avy any ivelany ihany koa », hoy i Lovatiana, omaly. Tao anatin’ny enim-bolana teo ho eo, nisy ny fanaraha-maso ny trandraka sy ny fikarohana nataon’ireto kaompania ireto. « Raha nahitana vahiny io fanaraha-maso io teo amin’ny andiany roa teo aloha, tsy nisy kosa izany tamin’ity, izahay mpikarakara niampy mpamorona efa manana traikefa no nanatanteraka izany, tamin’ity andiany faha-3 ity. Tsy manakana ny atrikasa tsy hiroso ny tsy fisian’ny vahiny eo amin’ny fanaraha-maso », hoy hatrany i Lovatiana.

Hanomboka etsy Antaninarenina (Ortana) ny seho fanokafana, ny alatsinainy izao. Ny Kaompania Lovatiana, ny Rary, ny tarika Bakomanga, Rakoto Frah Junior ary ny Dihy Miaramientana no handray anjara amin’izany. Ny tolakandro, ao amin’ny studio Kala, dihin’olon-tokana tanterahin’i Somoh Nacelle Larrisa. Ao koa i Julie Iarisoa ary fandefasana tahirintsary fanadihadiana momba ny dihy.

HaRy Razafindrakoto

News Mada0 partages

Jacques Rabemananjara: marobe ny mpikaroka vahiny liana amin’ny zava-bitany

Mpanoratra, mpanao politika sy mpitolona ho an’ny fanafahana… Fantatra tamin’ny sehatra maro i Jacques Rabemananjara. Ny tena mahavariana, ankehitriny, marobe ny mpikaroka, any ivelany any, liana amin’ny zava-bitany.

Nanasongadina izany Ranaivoson Dominique, mpampianatra mpikaroka any amin’ny Oniversiten’i Lorraine-Frantsa, mpanoratra liana manokana amin’ny tantaran’i Madagasikara sy ireo mpanoratra frankofona. Izy ny namoaka voalohany ny boky mitantara ny lalana nodiavin’i Jacques Rabemananjara.

Notsongain-dRanaivoson Dominique manokana, ohatra, ny fisiana manampahaizana ongrois, manao fikarohana manokana momba ity mpanoratra malagasy ity. Fantatra koa, ankehitriny  fa misy namana akaikin’i Jacques Rabemananjara, teratany alemà izy io, nandika ny poeziany amin’ny fiteny alemà. Ankoatra ny tandrefana, tsy vitsy koa ny mpikaroka afrikanina (Ivoarianina, Gabone, sns) nanadihady ny momba an’i Jacques Rabemananjara.

Tsy latsa-danja amin’ireo koa ny mpikaroka sy manampahaizana malagasy. Nomarihin-dRanaivoson Dominique fa sehatra samihafa, samy nahalalana ity mpanao politika malagasy ity, ny niompanan’ny fikarohan’ireo olona rehetra ireo.

Ankehitriny, mahatsapa Ranaivoson Dominique fa tokony hampahafantarina ny eto an-tanindrazana ireo karazam-pikarohana ireo ary tsara ampahatsiahivina na ampahalalana ny tanora ny mombamomba an’i Jacques Rabemananjara. Izay indrindra ny antony “Herinandro ara-kolontsaina ho an’i Jacques Rabemananjara”, tanterahina any Toamasina, ny 4 hatramin’ny 8 septambra izao.

Hisy ny fikaonan-doha hataon’ireo mpikaroka, ny 6 sy 7 septambra hoavy izao, ao amin’ny oniversiten’i Barikadimy. Heverina ny hisian’ny tetikasa goavana, hivoaka aorian’io dinika io. Ankoatra io, hisy ny famelabelarana sy fampirantiana, ao amin’ny Alliance française.

Landy R.

News Mada0 partages

Mahajanga: voasambotra i Rocky, nitifitra nahafaty olona roa

Tratran’ny polisy i Radadafara na i Rocky, tovolahy monina any Manjarisoa Mahajanga vao 23 taona, anisan’ny jiolahy mpanafika any an-toerana. “Gadra lava izy ary efa mpamerin-keloka”, hoy ny fanazavana. Anisan’ireo jiolahy nandray anjara mivantana tamin’ilay fanafihana Epicerie Miracle tao Ambalavola izy ka nahavoatifitra olona roa. Vola 7 hetsy Ar, namonoana olona roa tamin’izany. Mbola karohina ary miriaria any ny namany telo lahy miaraka amin’ilay fitaovam-piadiana namonona sy nandrahonana ireo mpivarotra. “Miantso fiara-miasa amin’ny vahoaka ny polisy ho an’izay manam-baovao mba hampita izany, hanamora ny famongorana ireo mpanao ratsy sy ny fisamborana azy ireo.  Ny laharan’ny Emmo Mahajanga: 034.92.667.53 / 032.98.888.57, afaka antsoina foana”, hoy ny fanazavana.

Amin’ny ankapobeny, milamindamina ny any an-toerana amin’izao fotoam-pialantsasatra izao. Mandehandeha manao fisafoana ny polisy na andro na alina, manao fanaraha-maso ny vahiny any an-toerana.

Yves S.

News Mada0 partages

Anosibe: nijoalajoala indray ny afo, trano ampolony kilan’ny afo

Raikitra indray ny fifanjevoana, omaly hariva teny Anosibe nandritra ny haintrano nitranga teny an-toerana. Trano hazo miisa 20 sy trano biriky lehibe eo amin’ny dimy eo ireto levon’ny afo ireto. Samy nanana ny fanazavany ny mponina teny an-toerana, tao ireo nilaza fa akoson’aratra no nitarika ny firehetana. Ny hafa kosa nilaza fa tandrevaka nataona ankizikely iray nandrehitra afo tao amin’ny trano iray no nitarika ny afo ka nampiitatra haingana ny firehetana tamin’ireo trano teo amin’ny manodidina. Lasa lavenona tao anatin’ny ora vitsy monja ny entana rehetra tao amin’ireo trano nirehitra. Nijoalajoala ny afo ary sarotra ny fifehezana satria niitatra hatrany ny afo.  Nanampy trotraka izany koa ny fitsokan’ny rivotra. Samy nanao izay ho afany tamin’ny famonjena ny entana ihany ireo niharam-boina, saingy tsy afa-nanoatra manoloana ny afo. Nisy ireo avotra, tao kosa ireo  kilan’ny afo tsy nisy noraisina intsony. Niezaka nifanome tanana namono ny afo ihany ny mponina teo amin’ny manodidina kanefa tsy nahatohitra ny herin’ny afo. Fotoana fohy taorian’izay, tonga teny an-toerana ny mpamonjy voina namono ny afo. Fianakaviana maro no indray traboina tamin’ity loza ity.

Vao tamin’ity herinandro ity no nanao tatitra momba ny trangana haintrano, nandritra izay valo volana izay ny teo anivon’ny sampana mpamonjy voina. Tandrevaka hatrany no mahatonga ny loza, raha ny fanazavan’ny mpamonjy voina.

 J.C

News Mada0 partages

Banky MCB: masoivoho vaovao any Toliara

Notokanana, ny talata 28 aogositra teo, ny masoivoho vaovaon’ny banky MCB any Toliara. Anisan’ny nasaina manokana nanatrika ny fotoana ny mpanjifa maherin’ny 40 notsongaina tamin’ny rehetra. Tanjon’ny banky MCB ny hanatonana akaiky kokoa ny mpanjifa ahafahany misitraka ny tolotra samihafa. Nanome voninahitra ity fotoan-dehibe ity ny Préfet sy ny ben’ny Tanàna ao Toliara, samy nidera sy nankasitraka izao ezaky ny MCB izao satria hitondra fampandrosoana ara-toekarena ny any an-toerana.

Miisa dimy ny mpiasa ao amin’nyMCB Toliara, ahitana ny lehiben’ny masoivoho, ny miandraikitra ny varotra, ny mpitam-bola, ny lehiben’ny fitantanam-bola, ny miandraikitra ny raharaha ankapobeny. Hita ao amin’ny lalana Rue de marché, manoloana ny tranombarotra Score ity banky ity, manana velarana 308 m2.

Miisa 10 ny masoivohony eto Madagasikara, ka eto Antananarivo ny dimy. Hisokatra tsy ho ela ny eny Ambatobe. Miisa efatra kosa ny any amin’ny renivohi-paritany teo aloha (Toamasina, Mahajanga, Antsirabe, Toliara, ary tsy ho ela ny any Nosy Be)

Njaka A.

News Mada0 partages

Nomena lanja ny mpianatra: nankatoavina ny rinjan-teny mifehy ny LMD

Nankatoavina, omaly, teny Andrainarivo ny rijan-tenin-dalàna vaovao hifehy ny fampiharana ny rafitra LMD. Nisongadina tao anatin’izany ny fanomezan-danja ny mpianatra ka napetraka ao anatiny lalàna vaovao ny fahazoan’ny mpianatra avy amin’ny oniversitem-paritra mifindra oniversite amin’ny toerana mety aminy. Amin’ny ankapobeny, mbola mijanona eo amin’ny diplaoma licence no omen’ny onivesitem-paritra ka tokony ho afaka manohy fianarana eny anivon’ny oniversite lehibe ny mpianatra raha haka ny mari-pahaizana Master I-II, araka ny fanazavan’ny tale misahana ny fanohanana ny fampianarana ambony, Rakotomahevitra Andrianelison. Nojerena manokana koa ao anatin’ny rijan-teny vaovao ny mpianatra manana fahasembanana samihafa nefa vonona hanohy fianarana ambony. Efa misy rahateo ny antontan-kevitra momba ny fikarohana ara-tsiansa sy ny fampianarana ambony ka tsy maintsy ampanarahana an’ireo ny lalàna vaovao.

Manomboka izao, didim-panjakana fa tsy lalàna intsony no mamaritra ny fampiharana ny rafitra LMD. Minisitera maromaro ankoatra ny minisiteran’ny Fampianarana ambony no miara-voakasika : ny minisiteran’ny Fitantanam-bola, ny minisiteran’ny Asam-panjakana. Nampiharina tao anatin’ny dimy taona voalohany ny rafitra LMD ary nojerena ny lesoka. Nisy ny fakan-kevitra teny anivon’ny onivesite enina ka efa naravina ho antontan-kevitra iray. Nampahafantarina niaraka amin’ny rijan-teny vaovao ny sata hifehy ny tahiry entina hampiroboroboana ny fikarohana sy ny fampianarana ambony.

Vonjy

News Mada0 partages

Nankasitrahana ny mpiasa 134: mitohy ny fametrahana ny oniversitem-paritra 

Nankasitrahana ny mpiasa 134 ao amin’ny minisiteran’ny Fampianarana ambony, ny alakamisy lasa teo, teny Fiadanana. Notolorana mari-boninahitra izy ireo, 80 mbola am-perinasa ary 54 no efa lasa nisotro ronona. Efa an-taona maro (nanomboka ny taona 2010 no ho mankaty ) no tsy nisy intsony ny fizarana mari-boninahitra tahaka izao, hoy ny minisitra  mpiahy, Rasoazananera Monique. 46% amin’ireo lehilahy avokoa ary vehivavy ny ambiny.  Telo notolorana ny Grand Officier de l’Ordre national, 40 ny commandeur nozaraina ary 61 nahazo ny Officier.

Fankasitrahana ny asa vitan’ny mpiasa no anton’ny fanomezana mari-boninahitra. Nisy ny ezaka nataon’ny mpiasa nanoloana ny tsy filaminana isan-karazany teo amin’ny tontolon’ny fampianarana ambony. Ankehitriny, tratra ny tanjona ary nandray anjara betsaka tamin’izany ny  mpiasa rehetra. Maro koa ny asa natao teo amin’ny fitantanana sy ny fandrindrana, indrindra ny rafitra LMD. Nisy ny famahana ny olana momba ny vatsim-pianaran’ny mpianatra. Asa mbola mitohy hatramin’izao ny fametrahana oniversite manakaiky ny vahoaka.  Porofon’izany, nahazo fotodrafitrasa vaovao ao Ihorombe ka vao napetraka tamin’ity herinandro ity ny vatofehizoro. Efa misy koa any Anosy, Soavinandriana, Farafangana, Ambalavao, Morondava, Fenoarivo Atsinanana, Mandritsara, Ambatondrazaka.

Vonjy A.

News Mada0 partages

Tetikasa Fiantse: hatsaraina ny zaridaina an-tsekoly

Hapetraka amin’ny  EPP 120 ny tetikasa Fiahiana an-tsekoly (Fiantse) amin’ny fametrahana zaridaina hambolena legioma sy anana na koa hazo fihinam-boa azo avadika ho sakafo, hanatsarana ny kalitaon’ny sakafo zaraina any an-dakilasy. Hisantarana ny hetsika Cisco Antananarivo Renivohitra, Avaradrano sy Atsimondrano miaraka amin’ny sekoly tsy miankina manome lanja ny vokatra misy eo an-toerana hamatsiana ny toeram-pisakafoana ao aminy. Efa nanaovana andrana ny EPP Anosibe ary nahitam-bokatra sahady. “Iray volana ka hatramin’ny telo volana dia efa misy vokatra miakatra azo atao sakafo any an-dakilasy”, hoy ny mpandrindra nasionaly ny Ofisim-pirenena misahana ny fanjarian-tsakafo, Raveloharison Ambinintsoa, omaly teny Anosy. Fantarina miaraka amin’ny fikambanana Patrakala ny toe-tany sy ny voly mety amin’izany, arakaraka ny faritra misy ny sekoly. “Voaporofo fa manampy amin’ny fitazonana ny ankizy any an-dakilasy sy manatsara ny taham-pahafahana amin’ny fanadinana CEPE ny fisian’ny sakafo any an-dakilasy… niakatra 94% ny taham-pahafahana CEPE raha 60% ny taha nasionaly”, hoy ny minisitry ny Fanabeazana, i Horace Gatien. Manohana ara-teknika ny famolavolana ny antontan-kevitra hanatsarana ny sakafo any an-dakilasy ny Fandaharanasan’ny Firenena mikambana momba ny sakafo (Pam). Hisahana amin’ny fanentanana kosa sy hampahafantatra ny tetikasa ny fikambanan’ny tanora mpanao gazety (AJJM). Ho an’ny faritra Analamanga, mpianatra 1000 no efa mikirakira ny zaridaina any an-tsekoly amin’ny tetikasa Fiantse. Noraiketina an-tsoratra, omaly, ny fiaraha-miasa eo amin’ny efatra tonta ho an’ny tetikasa.

Vonjy A.

Tia Tanindranaza0 partages

Ratsietison Jean JacquesTsy ny Malagasy no tompon’ny vola eto

Tsy nitsahatra nihena ny sandam-bolan’ny Malagasy nanomboka ny taona 1985 ary nahatratra hatramin’ny 6000% hatramin’izao.

 

Fihenan’ny sandam-bola 100% aza dia efa manapotika tanteraka ny toekarena mainka fa io tarehimarika ambony io izay antony tena mampitarazoka ny fahantrana eto Madagasikara, hoy ny nambaran’ny kandida atolotry ny Fahefa-Mividy no Ilain’ny Malagasy (FMI), Ratsietison Jean Jacques. Izany ihany koa no antony nisian’ny filaharam-bary sy ny entana hafa teto  amin’ny firenena voalohany satria ny karama tsy nihetsika kanefa tsy ampy ny vola noho ny fidinan’ny sandany. Mifanohitra tanteraka amin’ny firenen-dehibe no misy eto satria ny any tsy mampidina ny volany izany ary izy no tompon’ny volany araka ny fanazavan’ity mpahay toekarena ity. Tsy ny Malagasy no tompon’ny volany eto, hany ka tsy afaka handroso sy hivelatra mihitsy ara-toekarena. Nanome vahaolana izy ny amin’ny tokony hanoloana ny tsena be ifanakalozam-bolan’ny banky vahiny (MID) ho lasa taha-bola tsy miovaova (taux de change fixe). Izay ihany, hoy izy, no fanafody hanafaka ny firenena ny amin’ny fidangan’ny vidin’entana hafarana, ny solika ary ny entana ilaina andavanandro.

Tsirinasolo

 

Tia Tanindranaza0 partages

Jacques RabemananjaraHampahafantarina ny sanganasany

Mba hahafahan’ny taranaka faramandimby mahafantatra an’i Jacques Rabemananjara mpitolona mafana fo sy anisan’ny mpamorona ny antoko MDRM dia hampahafantarina mandritra ny andro maromaro ao Toamasina ny fiainany sy ireo boky nosoratany.

 

 

 Ny talata 4 septambra ho avy izao no hatomboka ao amin’nyLibrairie Fakra-Joffre Toamasina izany. Hikarakara ny hetsika Rtoa Dominique Ranaivoson, mpampianatra any amin’ny anjerimanontolo any Lorraine Frantsa izay marihina manokana fa nanoratra ny boky mirakitra ny fiainan’ity olomangam-pirenena ity. Manohana azy akaiky ireo manampahaizana avy atsy Afrika Atsimo, Côte d’Ivoire, Gabon, Alemana, Frantsa, Belzika, Hongrie, Angletera…hahafahana mamelona indray ny anaran’ny olo-malaza tahaka itony izay marihina fa sady mpanao politika ihany koa. Arahin-dRtoa Dominique Ranaivoson fanaovan-tsonia momba ny politikan’i Jacques Rabemananjara sy ny poezia nosoratany izay tsiahivina fa mbola arahina dinika marobe toy ny hatao ao amin’ny Alliance Française Toamasina. Fitsangantsanganana no hamaranana ny hetsika amim-pomba ofisialy. Hisy ihany koa moa ny dinika mandritra ny roa andro hatao ao amin’ny oniversiten’i Barikadimy Toamasina.

Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fitateram-bahoakaTsy hitokona indray ny taksibe

Efa samy niasa saina mafy avokoa ny rehetra manoloana ny fitokonana hataon’ireo taksibe rehetra eto an-drenivohitra manomboka ny alatsinainy izao.

Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

Lalao FUN QUIZZ Lasan-dRanaivoson Herivola ilay fiara Fiat Punto

Natolotra omaly teny Andraharo ny lokan’ireo tsara vintana tamin’ilay lalao Fun Quizz andiany faha-27 nokarakarain’ny Airtel. Ranaivoson Herivola no nahazo ny fiara kely vaovao marika Fiat Punto loka tamin’izany.

 

 

 

 Nilaza ny tale jeneralin’ny Airtel, Maixent Bekangba raha nanolotra ny fanalahidin’ny fiara fa ny fiezahana sy ny finiviana ananana, eny fa na dia amin’ny alalan’ny lalao aza dia mety hahazoana voka-tsoa tsy hampoizina. Niisa 3 tapitrisa teo ireo mpanjifa nandray anjara tamin’ity lalao Fun Quiz ity manerana ny Nosy tao anatin’ny 90 andro. Anisan’ireo tsara vintana nahazo loka Razafimandimby Lucien Anselme, Raveloarisoa Sahondra Lalao ary Rakotomalala Rija. Vata fampangatsiahana, vata fahitalavitra “écran plat 32 pouces”, miampy ventillateur no natolotra azy ireo.

Pati

 

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Miantso baranahina

Mba tsy hilazana hoe miantso fanjakan’i Baroa dia andeha atao hoe miantso baranahina tanteraka ny fihetsiky ny mpitondra sy mpanao politika eto amintsika tanteraka.

 

 Miharihary izao fa ny tenan’izy ireo ihany no fantatry ny ankamaroany dia mbola samy mihirahira hatrany fa vahoaka aho hoe vahoaka. Tanindrazana aho hoe tanindrazana ! Efa zary lamaody eto amintsika mihitsy ankehitriny ity tsy fahalalana henatra ity na dia misalotra palitao sy karavato isan’andro aza. Resahana fotsiny ny hoe tokony ho elatra telo ihany no firehana politika eto amintsika amin’izay mba mitovy amin’ny tany mandroso. Mibaribary anefa ankehitriny fa samy te ho lohany daholo na manam-pahendrena na bodo na adala. Ny mpanohitra ny fitondrana aza moa tsy tafapetraka eo anivon’ny antenimieram-pirenena ihany hatramin’izao ka aiza no hamaritana araka ny lalàm-panorenana hoe ranona an-kavia na an-kavanana na afovoany eo ? Tsikeraina teo fa mahamenatra ilay isana kandida ho filoham-pirenena miisa 46. Mbola mahamenatra toy izany ihany koa aza, hono, io 36 io. Ny mahamenatra anefa dia tsy menatra indray ireo nailika nijaingijaingy teny amin’ny HCC hanohitra ny fanapahan-kevitra, hono, fa tsy tokony hisy hailika. Na inona na inona fanapahan-kevitr’ireo ambaratongam-pitsarana teto izany tato ho ato dia saika notsipahana hatrany. Ekena tokoa fa mety nisy tsy nitombina ny sasany tamin’izy ireny saingy ny zava-misy dia tena hita fa zary kolontsaina mihitsy ilay tanana zatra mitsotra sy ilay manohitra fanapahan-kevitra rehefa tsy nahazoan’ny mpitaky tombontsoa. Miha goragora hatrany ny zava-misy eto ka aiza moa isika no tsy ho tompondakan’ny fivarotan-tanindrazana mialoha an’i Etiopia, araka ny nambaran’ilay manampahaizana iray izay !

J. Mirija

Tia Tanindranaza0 partages

Tetikasa FIahiana AN-TSEkolyMampakatra ny voka-panadinan’ny mpianatra

Nanatanteraka fanaovan-tsonia fiaraha-miasa ny fikambanan’ny Tanora Mpanao gazety Malagasy (AJJM), ny fikambanana Patrakala, ny tetikasa maneran-tany ho amin’ny sakafo (PAM) ary ny minisiteran’ny fanabeazana.

 

 Omaly zoma 31 aogositra no nampahafantarina io paikady sy programa anankiray napetraka eny anivon’ny sekoly io ho fanatsarana kokoa ny fisitrahan’ny ankizy any an-tsekoly ny sakafo misy otrikaina. Noho io sakafo misy otrikaina io dia hahomby ary hatsilo saina ny ankizy mianatra eny an-tsekoly. Mizara traikefa ny amin’ny fomba fihinanana izany sakafo izany ny PAM sy ireo fikambanana ireo. Etsy an-daniny, mijery ny zavatra azo ambolena eny amin’ilay faritry ny sekoly ny ankizy sy ny tanora mpianatra. Mikarakara ny zaridaina mamokatra sakafo sy ireo hazo fihinam-boa izy ireo ary ireo fikambanana sy ny PAM ihany no manolo-kevitra. Niakatra hatrany ny tahan’ny fahafahan’ny mpianatra nanaovan’ny PAM io tetikasa io araka ny tatitra nataon’ny minisiteran’ny fanabeazam-pirenena. Tamin’ity taona ity izao dia nisy mihitsy ny sekoly nahatratra hatrany amin’ny 94% ny taham-pahafahana raha 60% ny sehatra nasionaly. Ankoatra izay, mavitrika ny ankizy anaovana ity tetikasa ity na amin’ny fambolena izay ataony na amin’ny fianarana rantoviny.

Tsirinasolo

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fampiroboroboana ny fizahantanyNiampy matihanina miisa 550

Teny amin`ny Maining Buisness Center Ivato no nivoaka tamin`ny fomba ofisialy omaly ny andiany “TSIRI” (Tanora Sahy Iatrika ho Reharehan’ny INTH), avy ao amin’ny ivontoeram-pirenena momba ny fizahantany sy ny fandraisam-bahiny INTH Ampefiloha.

 

 Miisa 550 ireo mpianatra notolorana mari-pahaizana, sy mari-pankasitrahana. Manomboka amin’ny enim-bolana hatramin’ny telo taona ny faharetan’ny fianaran’ireo mpianatra, ka maro ireo nisafidy ny fiofanana anaty fotoana fohy, mba ahafahan’izy ireo miasa avy hatrany. Nanatrika ary nanome voninahitra ny lanonana ny Sekretera jeneralin`ny minisiteran` ny fizahantany, izay nilaza fa «tena mampandroso sy hiankinan’ny toekarena sy ny fizahantany ireo mpianatra vao nivoaka sy ny asany ary natao hiasa mafy, indrindra amin’ny fotoana fialantsasatra, satria izay no fotoana maha betsaka mpizahatany”. Nampirisika ireo mpiara-miombon’antoka ihany koa izy mba handray ireo mpianatra vao nivoaka hampitombo ny fahaizan’izy ireo. Ny talen’ny INTH, Noromanana Rabenitany, nandritra ny lahateniny dia nampirisika ireo mpianatra hazoto sy harisika amin’ny fidirana amin’ny sehatry ny asa amin’ity sehatra ity izy satria miroborobo io asa io amin’izao fotoana. Ankoatra izay, nahazo fanomezana manokana ireo mpianatra mendrika tamin`ity andiany ity. Mbola mila ezaka goavana ny fizahantany eto Madagasikara ary mbola vitsy ny mpizahatany resy lahatra kanefa maro ireo toerana misintona azy ireo tokony hohatsaraina. Mampidi-bola be io sehatra io sady maro be ny vokatra ateraky ny fizahantany ary azo tsapain-tanana, indrindra eo amin`ny lafiny toekarena. Ho an`ny nosy Maorisy manokana miisa 1 341 860 ny isan`ny mpizahatany ho tanjony amin`ity taona 2018 ity. Noho ny tsy fandraisan`andraikitra misy eto dia tsy mandroso sady tsy mitondra vokatra betsaka ho an`ny toekarena Malagasy.

Marigny A.

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Mpiasan’ny fadin-tserananaAmpiadian-dRtoa minisitry ny vola

Manoloana ny grevin’ny sendikan’ny mpiasan’ny fadin-tseranana dia nisy ny fanambarana nataon’ny minisitry ny fitantanam-bola sy ny tetibola izay nilaza fa ny mpiasa mitokona ao ihany no nanipika ny taratasin-karama (bon de caisse sy ny bulletin de solde) tamin’ny penina menamena.

 

Tsy azo kitihina sy asiana kosoka (rature) satria tsy ahazoana vola ny manao izany, hoy kosa ny mpitarika ny sendika SEMPIDO, araka ny lalàna ao amin’ny fikirakirana volam-panjakana. Tsy izahay mihitsy no hamono tena sy hanao izay fomba tsy andraisanay ny karamanay ary misy tombokasen’ny tompon’andraikitra ireo taratasy ireo, hoy ny sendika. Fampiadiana ny mpiasa no nataon’ny minisitra ary tsy mahavaha olana sady manao herim-pamoretana. Nanambara ihany koa ny filohan’ny Sendika fa mandalo ny toeran’ny minisitra fa ny mpiasa no mitoetra ka tsy tokony hanao fampitahorana sy ny fampiadiana tahaka izany. Ohatra amin’izany ny “reliquat des remises” efa tamin’ny herintaona kanefa dia hotapahana noho ny tolona sy fitakiana ny rariny. Nanambara mazava ihany koa izy ireo fa tsy misy ny valiny momba ny fifanarahana GasyNet izay efa tena tapitra ary mahagaga ny mbola antony hitazonana io orinasa io. Nilaza ny filohan’ny sendika fa hisy ny fomba hafa entina hanohizana ny tolona na dia eo hatrany aza ny ramatahora.

Tsirinasolo

 

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fikambanana AV7Tsy mila an-dRajoelina ?

Hiatrika fifidianana isika, ary hita foana ny fikambanan’ireo niharam-boina tamin’ny tifitra teo Ambohitsorohitra ny 7 febroary 2009 na AV7 hatramin’izay nisiany taorian’ny raharaha 2009, indrindra vao resaka politika.

 Hanohana an’iza amin’ity fifidianana ity izy ? Tsiahivina fa ny fampiasan-dRajoelina sy ny mpanongam-panjakana azy natao fitaovana politika teny Ambohitsorohitra nisian’ny raharaha fitifirana teny ny 7 febroary 2009 no antom-pisiany. Nahatsiaro ho natao tohatra fiakarana ka nizarazara sy nisafidy nanara-dia an-dRajaonarimampianina taty aoriana rehefa tsy noraharahian-dRajoelina taty aoriana. Tsikaritra ho nanenjika fatratra an’i Andry Rajoelina mihitsy ry Rafaramandimby Boana Jean Pierre, rehefa tsara tambitambin’ny HVM satria naiditra ho mpiasam-panjakana ireo mpikambana niara-dia taminy. Nahatsiaro ho natao anjorom-bala ka ny mpitondra tetezamita no nanan-karena fa ireo natao fitaovana politika nakana seza sy fahefana voafitaka, raha nanantena tambiny.

Toky R

Tia Tanindranaza0 partages

Andry RajoelinaFohazin’ny olona ny afera malotony

Miisa 36 ireo kandida filoham-pirenena fa i Andry Rajoelina no ratsy laza sy tototry ny fanakianana maro.

 Tsy mety voafafa ny tantara ary fohazin’ny olom-pirenena sy ny mpanao politika ny afera maloto isan-tsokajiny mahasika azy tamin’ny tetezamita, ankoatra ny fampahatsiahivana ny maha mpanongam-panjakana azy. Niisa 5 farafahakeliny ny fitoriana sy fangatahana ny hanilihana azy tsy ho anisan’ny kandida hofidiana filoha. Efa nitory azy ny Profesora Zafy Albert, izay notsiahivin’i Tabera Randriamanantsoa, andro vitsy lasa izay, fa efa tafapetrak’ity filoha ity teny amin’ny Bianco ny antontan-taratasy momba ny fanondranana harem-pirenena nataon-dRajoelina, toy ny boaderozy miaraka amin’ny porofo. Nitory azy teny amin’ny tribonaly ny HFI (Hetsika ho an’ny Fanorenana Ifotony) rehefa tsy noraisin’ny HCC ny fitoriany. Raha ny siosion-dresaka, ny 7 septambra izao ny fanadihadiana savaranonando mikasika azy io…Efa nametraka fitoriana teny amin’ny HCC ihany koa ny VOLT (Vondron’ny Olom-pirenena Leo ny Tsimatimanota) ny andron’ny 21 aogositra, saingy tsy noraharahiana angamba matoa mbola tafiditra tao anatin’ny lisitr’ireo kandida azo fidiana i Andry Rajoelina,… Toa takon’ny fifanarahana politika sy ny resaka fepetra hoe : fifidianana azon’ny rehetra andraisana anjara ny heloka samihafa. Ny kandida rehetra toa tsy mba manana olana sy tratry ny henjika samihafa, fa i Andry Rajoelina irery no malaza ratsy. Vao mainka mampiahiahy ny fisian’ny vazaha miseho vatana any anaty fitetezam-paritra ataony hoe: hanao inona aty ireny ? Misy amin’ireo Frantsay ao andamosin-dRajoelina rahateo no efa malaza ratsy any Lafrantsa, ary nisy no efa nanana olana noho ny afera maloto sy kolikoly toa an’iDavid Douillet, efa nohenjehin’ny HATVP (Haute Autorité pour la Transparence de la Vie Publique). Ny mitovitovy no miaraka araka ny fomba fitenin’ny Frantsay izay. 

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Mpomba ny kandida Solo Norbert Nosamborin’ny mpitandro ny filaminana

''Tsy ho an'ny mpanongam-panjakana ny fitondrana''.

 

Izany no voalazan`ny sorabaventy nolanjain'ny andian'olona maromaro mpanohana ny kandida natolotry ny antoko UDECMA/KMTP Solo Norbert Andriamorasata, teo alohan'ny Fitsarana avo momba ny lalàmpanorenana. Mitaky hatrany ny fanilihana an’i Andry Rajoelina tsy ho kandida izy ireo satria tsy mendrika ny hisedra safidim-bahoaka sy hitondra firenena. Marihina fa nisy olona roa niezaka nanohitra ny hetsika nanala ireo petadrindrina ireo, ka nosamborin’ny mpitandro ny filaminana avy hatrany ireo olona miisa folo nilanja soratra milaza ny hetahetany, ary nalain’ny mpitandro ny filaminana niaraka tamin’izay ihany koa ny findain’izy ireo. Maro ireo nitory an`i Andry Nirina Rajoelina toa an`i Pety Rakotoniana tao amin’ny HFI (Hetsi-bahoaka ho an’ny tena Fanovana sy fanorenana Ifotony), eo ihany koa i Andriamitosy Lalandy, ary manampy azy ireo ny fikambanana VOLT na Vondron-olo-pirenena leo ny tsy matimanota. Hifarana anio ny hetsika fanoherana ny firotsahana ho kandidà filoham-pirenena an`i Andry Rajoelina izay efa natomboka tamin`ny 30 aogositra lasa teo. Nampioson-dra ny vahoaka malagasy i Andry Nirina Rajoelina ary nitarika ny vahoaka hanongam-panjakana ny taona 2009. Tsy mila mpanongam-panjakana intsony ny vahoaka fa olom-boafidy ara-dalàna no tiany hisolotena azy. Tokana ihany ny antony manosika mafy an-dRajoelina hilatsaka hofidiana : te hamafa io maha mpanongam-panjakana azy io. Mila mamafa io etikety io izy. Ny fifidianana ihany no hany fanantenany hanadiovany tena eo anatrehan’izao tontolo izao. Noho izany, fandrebirebena saim-bahoaka daholo fotsiny ny ambiny ary poakaty sady takonana amin`ny fonony mangirana fotsiny ilay IEM.

Marigny A.

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Didier Ratsiraka Hanangana governemanta …

Misoko miadana ny famondronan-kery sy ny fampitoviana tadindokangan’ny mpanao politika hanemorana ny fifidianana. Raha ny loharanom-baovao voaray, misy amin’ireo kandida filoham-pirenena no miara-miketrika an’io.

 Voatonona amin’izany ny Amiraly Didier Ratsiraka. Tany amin’ny fandrotsahana dosie rahateo, dia efa naneho ny tsy fankasitrahana loatra ny fanatanterahana ny fifidianana ny Arema, ary tsy indray mandeha ihany koa i Deba no naneho hevitra amin’ny tokony handaminana ny firenena aloha. Resahina ihany koa ny hikitihina ity governemantan’ny fifidianana ity mba hisy solontena avokoa ireo kandida, ho taratry ny fifampatokisana sy tsy fitanilana. Totoafo tato ho ato ny fivoriana mikaton-trano eny Mangarivotra-Faravohitra eny. Nandray anjara tamin’iny ireo mpitarika ny Hetsiky ny Fanorenana Ifotony (HFI) ahitana an-dry Pety Rakotoniaina, Rainidiana,… Misy kandida ihany koa. Ny kandida ho filoha Tabera Randriamanantsoa sy Ben’ny tanànan’Ankaraobato teo aloha Guy Maxime Ralaiseheno etsy an-kilan’izay dia nandefa fitoriana any amin’ny Filankevi-panjakana mangataka ny hanafoanana ny didim-panjakana miantso ny mpifidy handatsa-bato amin’ny 7 novambra izao. Maro ny zavatra tsy mbola milamina ao anatin’ny fifidianana amin’izao fotoana, raha dinihina amin’ny fihetsiky ny mpanao politika. Manomboka ny ketriketrika sy kotrikotrika samihafa. Etsy an-daniny anefa, misy ihany koa ny zavatra tsy milamina loatra satria re fa tokony ho nandeha teny anivon’ny Filankevi-panjakana ny raharaha momba ny fanafoanana ny fanendrena ny praiminisitra sy ny tokony hanamboarana ny firafitry ny governemanta, ary ny resaka fanemorana ny fifidianana, saingy raha ny siosion-dresaka dia nodian’ny mpitsara tompon’andraikitra tsy hita ka tsy raikitra ny fotoam-pitsarana tamin’ity herinandro ity. Voalaza fa handeha hisotro ronono moa io mpitsara io.

Toky R

Tia Tanindranaza0 partages

Ady amin’ny kolikolim-pifidiananaHavoaka ny sata manokana

Ny alatsinainy 3 septambra izao no hampahafantarina etsy amin’ny foiben-toerana komitin’ny fampihavanana Malagasy na CFM ny sata manokana na “charte” mikasika ny ady atao amin’ny kolikolim-pifidianana (corruption électorale).

 

Araka ny fanazavana dia saika mpiara-manao sonia azy ity avokoa ireo sehatra miady amin’ny kolikoly, toy ny CNIDH, ny SAMIFIN, ny CSI, ny Bianco. Ao koa ny avy eo anivon’ny CFM sy ny Vaomiera mahaleotena misahana ny fifidianana na CENI. Efa be ihany moa izay rafitra miady amin’ny fahalovana sy hisorohana ny tsy fahalavorariana eto amin’ny firenena sy mandritry ny fifidianana izay. Raha ny zava-misy hatramin’izao aloha dia tsy mbola hita izay hozany fa mbola miha ratsy hatrany ny taham-panaovana kolikoly eto amintsika.

J. Mirija

Tia Tanindranaza0 partages

Camille Vital“Nomena ireo mpitandro ny filaminana ireo 4x4”

Omaly indray vao niverina heno ny feon’ny filohan’ny antoko Hiaraka Isika, Camille Vital, nandritry ny fanambarany ny fanohanana kandida filoham-pirenena iray tetsy amin’ny Panorama Andrainarivo.

 

 Nohararaotin’ny mpanao gazety nanontaniana azy ny mikasika ny niafaran’ireo fiara tsy mataho-dalana miisa 350 nogiazan’ny fitondram-panjakana tamin’ny fotoan’androny izay nambara fa an’ity jeneraly praiminisitra tao anatin’ny tetezamita farany teo ity. Tsy nisy olana iny, hoy ny tenany. Nomena ny mpitandro filaminana na zandary na miaramila sy ireo mila izany ireny ary izay koa no faniriako. Soa fa nisy an’ireny ary mahafinaritra ny maheno hoe : nahasoa ny firenena ny 4x4 an’i Camille Vital. Foto-kevitry ny Hiaraka Isika rahateo, hoy hatrany ny tenany, ny tsy misy fampandrosoana tsy misy fandriampahalemana.

J. Mirija

 

Tia Tanindranaza0 partages

Camille Vital“Nomena ireo mpitandro ny filaminana ireo 4x4”

Omaly indray vao niverina heno ny feon’ny filohan’ny antoko Hiaraka Isika, Camille Vital, nandritry ny fanambarany ny fanohanana kandida filoham-pirenena iray tetsy amin’ny Panorama Andrainarivo.

 

 Nohararaotin’ny mpanao gazety nanontaniana azy ny mikasika ny niafaran’ireo fiara tsy mataho-dalana miisa 350 nogiazan’ny fitondram-panjakana tamin’ny fotoan’androny izay nambara fa an’ity jeneraly praiminisitra tao anatin’ny tetezamita farany teo ity. Tsy nisy olana iny, hoy ny tenany. Nomena ny mpitandro filaminana na zandary na miaramila sy ireo mila izany ireny ary izay koa no faniriako. Soa fa nisy an’ireny ary mahafinaritra ny maheno hoe : nahasoa ny firenena ny 4x4 an’i Camille Vital. Foto-kevitry ny Hiaraka Isika rahateo, hoy hatrany ny tenany, ny tsy misy fampandrosoana tsy misy fandriampahalemana.

J. Mirija

 

Tia Tanindranaza0 partages

Tabera RandriamanantsoaManangam-pahavalo

Tsy marina ny filazana fa “régionaliste” aho, hoy ny filohan’ny antoko politika Kintana, Tabera Randriamanatsoa, raha nitokana ny foiben’ny fampielezan-keviny tetsy Tsaralalàna omaly.

 

 Izaho aza no tena kandida hitarika ny “Nationaliste” na Tia Tanindrazana. Kandidan’ny firaisam-pirenena fa tsy fampisaraham-bazana ny tenako ary izay miaraka amiko dia ny fianakaviambe iraisam-pirenena no fahavalony. Tsy matahotra ny ho faty amin’izany aho fa efa be no niainako tao anatin’izay 65 taona nisiako izay. Aoka izay ny fampiadian’ny fianakaviambe iraisam-pirenena antsika. Ekena fa voarohirohy amina trafika maro ny kandida sasany. Misy mpandraharaha Malagasy hafa ihany koa toy izany. Maninona no izao daholo vao henjehina kanefa ny Karana sy ny Sinoa tsy hita izay hanaovana azy ? Aminay, fanaovana Ni..Ni an-kolaka vaovao raha sanatria ka ao anatin’ny fampielezan-kevitra no hosamborina ireo kandida teo voalaza fa mpanao trafika ary tsy ekena, hoy izy.

J. Mirija

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fitetezam-paritra etsy sy eroaMitazam-potsiny ny praiminisitra Ntsay

Mihetsiketsika avokoa ankehitriny ireo kandida filoham-pirenena. Misy tamin`izy ireo no tsy nahandry tantana kanefa ny lalàna manan-kery

 

 eto amin`ny firenena dia mametra fa ny eo anivon`ny fitsarana avo momba ny lalàmpanorenana ihany no mamoaka ny fotoana hanombohan`ny fampielezan-kevitra amin`ny fifidianana filohan`ny Repoblika saingy tsy misy mahandry intsony, midadasika rahateo i Madagasikara. Efa mandeha amin`izao fotoana ny karazana fampielezan-kevitra ataon`ireo kandida ary manambitamby sy mampanantena vahoaka sahady. Tsy voafaritra ao anatin`ny lalàna mifehy ny fifidianana tokoa ny fanaovana fampielezan-kevitra mialoha ny fotoana tahak`izao. Azo antoka ve fa tsy hisy fitanilana (neutralité de l’administration) eo amin`ny governemanta Ntsay ? Voahaja tokoa ve ny fitetezam-paritra ataon’ireo kandida filoham-pirenena ireo ? Azo antenaina ve fa hitantana ny firenena ara-drariny ary hanomana sy hiara-misalahy amin’ny CENI amin’ny fanatanterahana ny fifidianana tsy mitanila sy heken’ny rehetra izay hany dingana voalohany sy manan-danja amin’ny famahana ny krizy ny fametrahana ity governemanta misy lokon’ny mpanao politika ity ? Raha ny zava-misy aloha, kely ny finoana amin`ny fanajana ny tsy fitanilana satria lasa misy loko politika. Ny praiminisitra dia manana loko politika. Ho sarotra ihany koa ny tantara satria ny minisitry ny atitany tompon’ny fikarakarana ny fifidianana dia misy an`izany loko politika izany. Hatreto, tsy misy ny fandrarana ny fitetezam-paritra ataon’izy ireny fa samy mandeha samy mitady amin’ny fanangonam-bahoaka ny kandidà sasany. Adidin’ny governemanta tarihan’i Ntsay Christian anefa ny misoroka mialoha ny fangalarana fiaingana tahaka izao. Izy rahateo no nanankinana ny fikarakarana ny fifidianana ka adidiny no mandray fepetra amin’ireo olona mpandika lalàna toy izao. Tsy tokony hananan-kavana ny fitondrana ny firenena, ary tsy hijerena tavan’olona ny fampiharana ny lalàna raha te ho tody any amin’ny fifidianana eken’ny rehetra.

 

Marigny A.

Tia Tanindranaza0 partages

ToliaraNahazo fotodrafitrasa telo sosona

Fotodrafitrasa vaovao telo sosona no vitan’ny fanjakana tao Toliara, ka natolotra ny vahoaka omaly.

 Voalohany ny lalàm-pirenena faha-9 mampitohy an’i Toliara amin’Analamisampy mirefy 107km novatsian’ny BAD-FAD na Banky Afrikanina ho an’ny Fampandrosoana vola. Ny orinasa sinoa China Road and Bridge Corporation (CRBC) kosa no nanatantereka ny asa, ka 30 volana nanomboka ny taona 2014 ny faharetany. Natolotra omaly ihany koa ny Foibem-pitantanan’ny famantarana ny toetr’andro sy ny fitaterana ho an’ny faritra Atsimo Andrefana. Tafapetraka ihany koa ny “Incubateur de projet” sampana ao amin'ny minisiteran'ny Paositra, ny fifandraisan-davitra sy ny fampivoarana ny haitao ara-kajy mirindra. Ivon-toerana natao hampiroboroboana ny tetikasa samihafa sy hanohanana ny fikarohana momba ny nomerika sy ireo sehatra samihafa mifandraika amin’izany, izay mitarika amin’ny fahafahana mamorona asa. Manomboka izao dia afaka misitraka tambajotra aterineto amin’ny alalan’ny “WIFI” maimaimpoana ny tanora ao Toliara satria nasiana izany eo amin'ny Jardin de la mer sy ny Oniversiten’i Maninday. Niara-nitokana ny zava-bita tamin’ny filoha Hery Rajaonarimampianina tany an-toerana rahateo moa ny Minisitry ny Paositra sy ny fifandraisan-davitra Maharante Jean de Dieu, izay zanaky ny faritanin’i Toliara rahateo.

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Anosibe AngarangaranaTrano maro lasa lavenona

Trano hazo manodidina ny 20 sy trano lehibe vita amin’ny biriky miisa 5 no rotidrotiky ny afo teny Anosibe Angarangarana, akaikin’ny fiangonana FJKM Ziona Famonjena omaly hariva.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Mpanao vola sandokaVoasambotry ny FIP ny roalahy

Ela nanaovana fangalapiery tamin’ny mpitandro ny filaminana fa tra-tehaka tao Ankirihiry-Avaratra ihany omaly zoma 31 aogositra ireo mpanao vola sandoka tao Toamasina.

Voasambotry ny hery vonjitaitran’ny Polisy na FIP Toamasina ny roalahy. Sady mpanao vola sandoka izy ireo no mpisoloky milaza mahay mampitombo vola. Nikasa ny mbola hitsoaka ireto olon-dratsy ireto saingy efa voatemitra polisy ka tsy afa-bela ary dia noraisim-potsiny. Ny fipoahan’ny fitaovana fanamboarana vola sandoka no voalaza fa nanamora ny fahitana azy ireo rehefa notsongoina dia hatrany. Nahitana ody gasy toy ny fonoka tao anaty harona plastika koa tany amin’izy ireo.

Nangonin’i Jean D.

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Politika

Mbola ao anatin’ny tsy fahasalamana tanteraka ankehitriny ny mpitarika ilay hetsi-bahoaka ho an’ny tena fanovana sy ny fanorenana ifotony,

 

 Pety Rakotoniaina, raha ny vaovao voaray avy eo anivon’ny HFI. Mampametram-panontaniana kosa anefa na dia eo aza izany ny antony tsy anohizan’ireo namany hafa ny hetsika.

Amin’ity herinandro ity no hamoahan’ilay mpahay olona, Toky Rakotobe, ny fehinkevitra vokatry ny fandinihany ny antony mahatonga ireo mpanao politika marobe hirodorodo hifaninana ho filoham-pirenena eto amintsika, raha ny vaovao voaray avy eo anivon’ny fikambanana Tandroharena. Andrasana moa ny vokatr’izany raha mba hitondra zavatra ho an’ireo kandida 36 isa sy ireo 10 hafa mbola midongy ho anaty lisitra ihany.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Kandida ho filoham-pirenena Tokony hanao tolotra politika vaovao

Tsy mifanaraka amin’ny zava-misy sy ilain’ny vahoaka Malagasy ny ankabeazan’ny tetikasan’ireo kandida mirotsaka ho filoham-pirenena, hoy ny mpahay toekarena Hugues Rajohnson.

Nisy ny famelabelarana nataony omaly zoma 31 aogositra teny amin’ny sekoly fandalinana Politika IEP Ampandrana. Araka ny tatitra natao tamin’ny fanadihadiana tamin’ny faritany enina nataon’ny mpianatra tao amin’ny IEP dia fantatra fa 70% no tsy manana fahatokisana amin’ny mpanao politika intsony. 60% kosa ny nilaza fa tsy afa-po tamin’ny fitondrana nisy teto Madagasikara. Nanambara ity mpampianatra toekarena ity fa tsy mifandray ny eritreritry ny Malagasy sy ny eritreritry ny olona te hitondra ny firenena. Tsy any amin’ny fotodrafitrasa tahaka ny hopitaly sy ny sekoly no ilain’ny olona, hoy izy fa ny fivelomana miainga amin’ny fiarovana tontolo iainana, ny zavamaniry ary ny biby.

Tsirinasolo

 

Tia Tanindranaza0 partages

Kitra - ASIEF AnalamangaFantatra avokoa ireo tompondaka

Voahosotra ho tompondakan’ny baolina kitra ASIEF « Association Sportive Interministérielle pour l’Entretien des Fonctionnaires »

Tia Tanindranaza0 partages

Kitra-« Poule des As » Vonona hatrany ny Elgeco Plus

Anio sabotsy 01 septambra 2018 no hotontosaina etsy amin’ny kianjan’i Mahamasina ny lalao « Poule des As » andro faha-4

Ntsoavina Evariste

 

Tia Tanindranaza0 partages

Boriborintany FahateloMikarakara Tournoi “foot à 7”- sénior

Mikarakara fifaninanana lalao baolina kitra lalaovin’olona fito ny avy ao amin’ny Boriborintany fahatelo - Antananarivo tohanan’ny orinasa Airtel.

 Misokatra ho an’ny rehetra tsy mbola manana kara-pilalaovana ho an’ny 2017 sy 2018 ny fifaninanana. Tanjona amin’izao hetsika izao, hoy ny mpikarakaraka, ny hampiraisana sy hisian’ny fifankatiavana ary ny firahalahiana eo amin’ny samy Malagasy. Anio sabotsy 01 septambara 2018 maraina no hatao ny fanokafana ny lalao etsy amin’ny Kianjan’Alarobia. Omby mifahy no loka goavana miandry ny mpandresy amin’ity fifaninanana ity.

Jean D.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Kitra-Tournoi Dandjy/3FAHanomboka ny 3 septambra ao Mahajanga

Hotontosaina any amin’ny kianja Rabemananjara Mahajanga ny 3 ka hatramin’ny zoma 7 septambra 2018 ny andiany faha-8 amin’ny « Tournoi Dandjy/3FA » natokana ho an’ny sokajy U10, U13, U15, U17, U20 ary ny sokajy vehivavy.

 

Faritra efatra no efa fantatra hatramin’izao fa hanana solontena handray anjara amin’izany dia Analamanga, Boeny, Sofia ary Betsiboka. Samy hiantoka saran-dalana mandroso sy miverina, sakafo, assurance sy kidoro hatoriany avy ireo ekipa hivahiny any Mahajanga amin’izany fa ny trano hivantanana kosa no hiantohan’ny Club Dandjy. Nambaran-dRakotonirina Philibert mpitantana ny 3Fa Avaradrano fa vao vita io “Tournoi de Vacances Dandjy/3Fa” any Mahajanga io dia efa hanomana indray ny “Tournoi de Noël 2018” sy ny “Tournoi de Pâques 2019” hotontosaina eto Antananarivo ry zareo.

 

Ntsoavina Evariste

 

 

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Hitany nampiaraka ny vadinyNandoro tena tamin’ny lasantsy ilay bandy

Tsy nino izy raha tsy nahita, saingy nony nahita dia ny famonoan-tena no fanapahan-kevitra maika noraisiny.

Tratran’ilay tovolahy niara-nisotro toaka tamin’ny rafilahiny tao anaty Bar iray tao Namahora Morondava renivohitry ny faritra Menabe ny vady andefimandriny omaly antoandro. Lasa tsy nampiasa herisetra ilay tompom-bady, saingy tsy nahatsindry fo fa nanao izay nahitany lasantsy. Nararany avy any an-tampondohany ilay solika, avy eo narehiny ny afo. Nilodaka ny afo no nahataitra ny olona ka nifamonjena nosaromana lamba nentina namonoana ny afo. Lehibe ny fahamaizana tamin’ny tapany ambony amin’ny vatany. Nentina haingana tsaboina ao amin’ny hopitalibe Namahora izy ary tany no miantsoantso an’i Jesoa hamonjy azy. Ilay ramatoa vadiny nanjavona hatramin’ny fotoana nanoratana.

Jean D.

 

Midi Madagasikara0 partages

Festival 321 : Une quarantaine de spectacles en vue

Amateurs de danse, soyez aux aguets ! Le festival 321 entame sa troisième édition. Durant six jours, danseurs, chorégraphes et passionnés se rencontreront dans pas moins de 40 spectacles un peu partout dans la Capitale. Du lundi au samedi, les studios de danse, les centres culturels et les galeries seront ouverts au public. Le rideau se lèvera lundi sur un spectacle qui se tiendra à l’Ortana Antaninarenina avec les plus grandes compagnies de danse du moment, à l’instar de Lovatiana, Rary, Bakomanga et Rakoto Frah Junior.

Il faut rappeler que le plateau 321 est un projet d’accompagnement artistique à des chorégraphes malgaches. Ce projet a été initié en 2014 par les deux compagnies de danse Rary et Lovatiana dans le dessein de promouvoir la danse contemporaine et afin de proposer aux créateurs chorégraphiques un temps de réflexion sur la matière. Le projet cible les jeunes créateurs qui ont répondu favorablement en y participant lors de la première édition. Son but est de préparer une grande plateforme pour la création chorégraphique. Il s’agit surtout d’un programme d’accompagnement chorégraphique de projets artistiques réalisés par de jeunes chorégraphes.

Zo Toniaina

Midi Madagasikara0 partages

Basket – Critérium U12 : Va pour les dernières journées

Plus que deux jours pour le critérium U12 filles et garçons organisé sur le terrain extérieur du Palais des Sports de Mahamasina. Elles sont 37 équipes venant de 11 ligues de Madagascar dont 9 équipes féminines et 28 équipes masculines à participer à ce critérium. Lors des trois premières journées, les grandes équipes se sont démarquées. Pour cette période de vacances, les jeunes basketteurs et basketteuses en herbe peuvent s’adonner pleinement à leur passion.

 

 

T.H

Résultats

Garçons

FANDREFIALA # BCM ZO (Menabe): 46 – 35.

SERASERA # ASJSMA (Sofia): 47 – 28.

MBALL (A/manga) # FFA (Vakina): 40 – 21.

TSBB (A/manga) # JCBA (A/manga): 09 – 20.

ASF (A/manga) # SEPA 67Ha: 07 – 17.

FFA (Vakina) # FANDREFIALA: 20 – 36.

J.S.B (Boeny) # EBF (H/M): 34 – 16.

FFPRO (Vakina) # DTSC (A/manga): 10 – 33.

CBBT (A/manga) # COSBAIMI: 21 – 28.

BCF (A/Imania # NBE (A/manga): 21 – 31.

BAS (Bongolav) # FBBC (A/jirofo): 32 – 17.

NBE (A/manga) # BBC FHAWS: 34 – 20.

BCM ZO (Menabe) # ZEBROSS: 36 – 16.

EBF (H/M) # FFPRO (Vakina): 28 – 19.

ASA (A/manga) # ASBM (V7V): 37 – 42.

BCSM (A/manga) # COSFA: 52 – 14.

JCBA (A/manga) # SERASERA: 32 – 16.

ASCO (Boeny) # BCSM (A/manga): 15 – 40.

COSBAIMI # J.S.B (Boeny): 26 – 23.

ASBM (V7V) # BAS (Bongolav): 24 – 45.

DTSC (A/manga) # BCNA (A/manga): 21 – 13.

FBBC (A/jirofo) # BCF (A/Imania): 32 – 29.

 

Filles

ASBM (V7V) # TSBB (A/manga): 32 – 06.

BCSM (A/manga) # ABBCM (Al/Man): 16 – 10.

ASJSMA (Sofia) # ASF (A/manga): 08 – 26.

TSBB (A/manga) # ABBCM (Al/Man): : 12 – 13.

MBALL (A/manga) # LUCADRO (A/manga): 16 – 24.

Midi Madagasikara0 partages

CFM : Quelle force contraignante pour la charte de bonne conduite ?

Une élection « garante de la stabilité » et « modèle ». C’est à quoi s’aspire le CFM (Comité du « Fampihavanana Malagasy ») pour cette élection présidentielle anticipée. En effet et nonobstant le fait que l’on ait toujours cette attitude négativiste, une charte de bonne conduite et d’éthique pour les candidats est, actuellement, en gestation au niveau de ce comité. Le but d’après son président, Maka Alphonse, c’est, d’un côté, de « garder la stabilité dans le pays » et d’ « éviter », d’un autre côté, que « les élections soient, pour la énième fois, une nouvelle source de crises, de troubles ». Au niveau de la Ceni (Commission Electorale Nationale Indépendante), un projet du genre a été initié dans le cadre de cette élection il y a deux ans, mais avorté. Dénommé « Code de bonne conduite des politiciens en période électorale », ce projet n’a pas bénéficié de l’adhésion desdits politiciens qui, pourtant, sont les premiers concernés par le processus électoral. Quoiqu’il en soit, le Cfm essaie, tant bien que mal, de faire aboutir cette charte. De surcroît, elle est armée de quelques principes directeurs, entre autres, la stabilité et la responsabilisation de tout un chacun à observer le déroulement du processus électoral, c’est-à-dire avant (maintenant), pendant et après le scrutin.

Améliorations. Après cette première étape, le Cfm se rendra auprès des 36 candidats pour présenter l’ossature de la charte. « Chacun va lire le contenu, et y apporter – dans un délai bien déterminé – les améliorations qu’il souhaite apporter », a informé Maka Alphonse, avant de poursuivre que « l’étape finale consistera en la validation de la charte à travers la signature des 36 candidats laquelle traduira leur engagement à effectuer l’élection dans la fraternité et la stabilité ». A priori, c’est une initiative louable, mais se dotera-t-elle, la charte, d’une force exécutoire ou contraignante ? Car, autrement, tous ces efforts seront vains tels les autres instruments comme la Feuille de Route et/ou les différents accords politiques divers. La liste est loin d’être exhaustive. Pour information, les membres du CFM sont, depuis avant-hier, en Afrique du Sud où ils sont invités – pour un partage et échange d’expériences – par l’organisation non-gouvernementale ITI (In Transformation Initiative), notoire dans la promotion de la paix, de la stabilité et de la démocratie.

Recueillis par Aina Bovel

Midi Madagasikara0 partages

Vitrine du Vakinankaratra 2018 : L’inclusion financière prônée par la « Paositra malagasy »

La 21e Vitrine du Vakinankaratra se tient à Antsirabe du 30 août au 1er septembre 2018.

La 21e édition de la Vitrine du Vakinankaratra s’y tient du 30 août au 1er septembre 2018.

Grande manifestation économique cette semaine à Antsirabe ! Sous le thème « Le secteur privé et ses partenaires au service du développement de la Région Vakinankaratra », cet événement annuel organisée par le FIOVA (FIvondronan’ny Orinasan’i VAkinankaratra), ou groupement des entreprises du Vakinankaratra, revêt plusieurs objectifs. « La « Paositra malagasy » s’est prononcée partenaire de cette édition 2018, car la vitrine est un baromètre du développement économique dans le Vakinankaratra où différents opérateurs des secteurs économiques, à savoir l’agriculture, l’élevage et la transformation agro-alimentaire, se regroupent. Ceci sans omettre, entre autres, ceux qui évoluent dans les domaines de l’hôtellerie et de la restauration, du secteur minier et de l’artisanat », a indiqué la «  Paositra malagasy », qui participe activement à la Vitrine économique.

Gage de proximité. Cette entité met en avant des solutions pratiques favorisant l’inclusion financière et l’essor des activités économiques, durant la manifestation. D’après les informations, ces solutions concernent les Comptes Epargne  ‘Tsinjo Lavitra’, ‘Tsinjo Avotra’ et ‘Tsinjo Fahanterana’ ; mais également les solutions de transfert d’argent national EMV, et international PosTransfer. « Nous nous engageons à être plus près de nos clients et à offrir des produits et services de qualité : transports de courriers et de marchandises assurés par des envois ponctuels et dans les meilleurs délais d’acheminement ; et des services financiers de base accessibles, sécurisés, fiables et peu onéreux », affirment les représentants de la  «  Paositra malagasy » sur les lieux. A noter que l’événement se poursuit ce jour.

Antsa R.

Midi Madagasikara0 partages

Isotry : Efa intelo nigadra ilay mpangarom-paosy voasambotra

Tovolahy iray no voasambotry ny Polisim-pirenena avy ao amin’ny boriborintany faha-4 teo amin’ny faritra Isotry iny ny alakamisy faha-30 aogositra 2018 teo noho ny resaka harom-paosy. Lehilahy iray no niharan’ity asa ratsy ity teo amin’ny manodidina ny BMH Isotry tamin’io alakamisy io tokony ho 12 ora sy sasany antoandro teo ho eo. Nanararaotra ny fahamaroan’ny olona moa ity olon-dratsy ka mody nisisika tao anaty vahoaka tao mba hanao ny asa ratsiny. Tamin’izay indrindra no nanarahany ity lehilahy iray avy ao aoriana. Mody nodoniny ilay io rehefa tonga teo akaikiny ka sady noharoniny ny paosiny. Tsikaritr’ity farany anefa izany fihetsika izany ka dia nojereny avy hatrany ny paosiny ka indro efa tsy tao intsony ny volany. Nanenjika ilay tovolahy izay mbola tsy lasa lavitra azy teo izy ka rehefa tratrany dia nosavainy ka indro mbola teny aminy ilay vola very. Taorian’izany dia nentiny teo amin’ireo polisy niasa teo amin’ny manodidina teo ilay jiolahy mba hanaovana famotorana sy fanadihadiana. Nandritra izany no nahafantarana fa efa intelo nifonja teny Antanimora ity tovolahy ity noho ny resaka harom-paosy hatrany. Nidoboka am-ponja vonjimaika moa ity lehilahy ity rehefa natolotra ny Fitsarana omaly.

T.M.

Midi Madagasikara0 partages

Décès de John Mac Cain ; hommage unanime de l’Amérique

L’hommage du peuple américain au sénateur républicain John Mac Cain montre que l’Amérique n’a pas perdu le sens des valeurs ayant fait sa grandeur. Cet homme politique qui est attaché aux valeurs les plus conservatrices de son parti a su cependant garder une certaine mesure, mais bien qu’il ait été un adversaire farouche des démocrates, il a été respecté pour son honnêteté et ses qualités d’homme d’Etat. Barrack Obama qui s’est opposé à lui lors de la campagne présidentielle de 2008 a affirmé qu’ils étaient en désaccord sur beaucoup de points, mais qu’il avait défendu des valeurs dans lesquelles toute la Nation se reconnaissait.

Décès de John Mac Cain ; hommage unanime de l’Amérique

John Mac Cain était le porte flambeau de ce parti républicain qui avait espéré voir un des siens à la Maison blanche en 2008, en 2012 et en 2016 ; il représentait ce leader charismatique pouvant remporter les suffrages de l’Amérique profonde. Ce héros de la guerre du Vietnam incarnait les valeurs conservatrices de son camp. Les espoirs de ses supporters ont été déçus par le raz de marée démocrate qui a porté Barack Obama à la maison blanche. Il espérait tenir sa revanche en 2016, mais c’est le trublion Donald Trump qui a faussé tous les pronostics. Après sa défaite aux primaires, il s’est dressé résolument contre ce dernier, mais n’a hélas pas réussi à l’empêcher de devenir le 45e président des Etats Unis. Il a continué après l’élection à s’opposer aux décisions de Trump                     qu’il considérait comme nocives pour son pays. Il était suivi d’ailleurs par la majorité de son camp,mais malgré cela, le président élu était largement soutenu par sa base. Celui qu’on considère comme l’anti-Trump n’a pas réussi à inverser la tendance. Aujourd’hui, il reçoit néanmoins l’hommage de tous ses pairs. La majorité des hommes politiques américains a salué ses qualités d’homme d’Etat. Le silence de Donald Trump auquel il, s’était opposé est cependant éloquent. .

Patrice RABE

Midi Madagasikara0 partages

Handisports – Championnats de Madagascar : Razzia des clubs d’Analamanga

L’équipe de basket de Toliara avec le ministre des Sports, Tsihoara Faratiana.

Les athlètes de la ligue d’Analamanga ont dominé les Championnats de Madagascar de handisports qui ont pris fin jeudi au Gymnase de Toliara. Tsihoara Faratiana, ministre de la Jeunesse et des Sports est venu assister aux rencontres.

Une fois de plus, les sportifs d’Analamanga ont survolé les sommets nationaux du handisport disputés à Toliara du 27 au 30 août. Trois titres sur les neuf en jeu ont été remportés par les athlètes d’Analamanga. Au boccia, un sport d’opposition de balles mixte pratiqué en fauteuil roulant, l’équipe d’Analamanga a été sacrée chez les dames, si les Tuléarois ont ravi le titre du côté des hommes. Au tournoi de table hommes, les pongistes d’Analamanga ont accédé à la première marche du podium. En goalball hommes, ce jeu de ballon réservé aux déficients visuels et aux malvoyants a été remporté par les athlètes d’Analamanga. Les basketteurs de Toliara restent égaux à eux-mêmes. Ils ont conservé leur titre national en basketball sur fauteuil roulant. Les Edgard et compagnie se sont imposés face à la formation de Betsiboka par 36 à 30, en finale. Chez les dames, la victoire finale est revenue à l’équipe de Fianarantsoa vainqueur de l’ASCU d’Analamanga par 17 à 14. Au concours de pétanque, le titre rentre à Vakinankaratra chez les hommes et à Betsiboka dans la catégorie féminine.

Le ministre avec les athlètes participants aux sommets nationaux

Grande première. Le ministre de la Jeunesse et des Sports, Tsihoara Faratiana a honoré de sa présence ce sommet national.  » Nous nous tournons vers un sport qui s’occupe de l’humain, de l’éducation et du développement. Afin que cette discipline soit aussi un modèle pour nous tous et elle peut vraiment l’être étant donné l’engouement des sportifs de handisports, leurs volontés et leurs joies de vivre » a déclaré le ministre. Le MJS a participé à la restauration des délégations en offrant du riz et le symbolique zébu de cette partie sud de l’île. Il a aussi appuyé financièrement la fédération et quelques ligues lors de ces championnats. « Cela fait 30 ans que j’ai baigné dans cette discipline, c’est la première fois qu’un ministre a assisté à notre compétition et est venu aussi pour la remise de trophées. C’est un bon signe pour nous d’avoir un ministre à nos côtés » a indiqué le président de la fédération malgache de handisport, Monja Dinard.

T.H

Midi Madagasikara0 partages

Andravoahangy : Mpangalatra môtô nanakorontana « bar »

Nampangain’ny toaka nosotroiny ireo efa-dahy sarona tetsy Andravoahangy, rehefa nanakorontana tao amin’ity trano fisotroana iray teny an-toerana. Tamin’ny fanadihadiana mantsy dia fantatra fa hay mpangalatra môtô rain-dahiny efa fanta-daza eny amin’iny faritra izy ireo.

Ao anatin’ny hetsika hampandriana fahalemana ny eto an-drenivohitra ny pôlisim-pirenena amin’izao ary tsy mitsitsy sy miezaka manao hazalambo ireo tontakely. Anisan’ny tsy mikely soroka amin’izany ireo pôlisy etsy amin’ny kaomisarian’ny boriborintany fahatelo etsy Antaninandro. Ny alarobia lasa teo dia mpangalatra môtô efa-dahy indray no sarona. Tao anaty trano fisotroana izy ireo ary nanakorontana tao amin’io toerana io rehefa mamomamo. Niantso pôlisy avy hatrany ny tompon’ny fivarotana ka nosamborina izy ireo. Nandritra ny fanadihadiana natao azy ireo sy ny fisavàna no nahitàna lakile “passe-partout” ny iray tamin’izy ireo. Rehefa nohalalinina ny famotorana dia fantatra fa saika handeha hangalarana môtô izy ireo. Tsy vitan’izany hoy ireo mpanao fanadihadiana fa efa fantatr’olona eny an-toerana izy ireo amin’ity resaka halatra môtô ity.  Nampidirina am-ponja vonjimaika moa izy ireo, miandry ny fotoam-pitsaràna azy, taorian’ny fanolorana azy ireo teny anivon’ny Fampanoavana teny Anosy.

m.L

Midi Madagasikara0 partages

Présidentielle 2018 : Manœuvre de torpillage du processus électoral

Rivo Rakotovao a fait venir Ramtane Lamamra.

A deux mois et une semaine du scrutin du 7 novembre 2018, certains candidats veulent jouer un mauvais tour.

« Les arrêts et décisions de la Haute Cour Constitutionnelle sont motivés ; ils ne sont susceptibles d’aucun recours. Ils s’imposent à tous les pouvoirs publics ainsi qu’aux autorités administratives et juridictionnelles ». Au regard de ces dispositions de l’article 120 dernier alinéa de la Constitution, la requête des 10 candidats recalés par la HCC est vouée à l’irrecevabilité. Comme l’a été la requête du « Hetsika Fanorenana Ifotony ». La demande de report des élections souhaitée par d’autres candidats admis à concourir n’a pas non plus de chance d’aboutir. Ils ne pourront même pas se désister, car « aucun retrait de candidature n’est plus admis après la date limite du dépôt des dossiers de candidature », selon l’article 13 de la loi organique relative à l’élection du président de la République.

« Mody mitapy ». Difficile de croire que des prétendants à la magistrature suprême ignorent ces dispositions constitutionnelles et légales. Ils font le « mody mitapy » de l’avis de bon nombre d’observateurs qui subodorent derrière tout ça, une manœuvre dilatoire visant à torpiller le processus électoral. On croit savoir que les candidats partisans du boycott du scrutin du 7 novembre se seraient réunis à la résidence de l’un d’entre eux vendredi dernier. En fait, ils feraient le jeu du président candidat qui veut différer la date de sa démission et continuer ainsi à user et abuser des prérogatives de puissance publique pour proroger la précampagne aux frais de l’Etat. L’objectif inavoué de ceux qui menacent de boycotter le scrutin présidentiel est de décrédibiliser les élections qu’ils ont du reste peu de chances de remporter. Il n’est pas non plus évident qu’ils obtiennent gain de cause auprès du Conseil d’Etat qui aurait été saisi d’une demande en annulation du décret portant convocation des électeurs.

Union Africaine. Parallèlement à cette manœuvre, Rivo Rakotovao a œuvré au niveau de l’Union africaine où il a rencontré le président de la Commission, Moussa Faki Mahamat. Le communiqué de l’UA en date du 30 août 2018 de rapporter qu’ « à la demande des parties malgaches, le président de la Commission a décidé de dépêcher à Madagascar son haut représentant Ramtane Lamamra, pour évaluer la situation et appuyer le processus en cours ». Force est de se demander, à quel titre Rivo Rakotovao s’est rendu à Addis-Abeba puisqu’il n’exerce pas encore « les attributions présidentielles courantes » dans la mesure où le président en exercice est toujours en poste. Le numéro Un de la Chambre haute est coutumier du fait, car il avait démissionné de la présidence du HVM bien avant l’annonce de candidature de Hery Rajaonarimampianina.

Ingérence. Cette fois-ci, il veut visiblement anticiper sur ses futures « attributions présidentielles courantes » dont l’interprétation relève du pouvoir souverain de la HCC, mais non pas de l’UA qui donne l’impression de s’attribuer un droit ou un devoir d’ingérence en encourageant les différents responsables du pays « à promouvoir une concertation continue pour que l’intérim prévu par la Constitution soit géré dans un esprit de consensus et de coopération entre toutes les institutions concernées ». Comme l’a fait remarquer le Premier ministre Ntsay Christian à Fianarantsoa, « on n’est pas toujours obligé d’attendre la communauté internationale pour opérer des réformes ».

R. O

Midi Madagasikara0 partages

A huit jours de la démission du président

Il ne reste plus qu’une semaine à l’actuel chef de l’Etat pour profiter pleinement des avantages de la fonction. Il jette se derniers feux dans la valorisation des réalisations d’un régime dont il s’estime le maître d’œuvre. Le duel d’Hery Rajaonarimampianina et d’Andry Rajoelina en matière de communication a continué de plus belle cette semaine et a quelque peu éclipsé les interventions médiatiques des autres candidats. Les descentes de Marc Ravalomanana sur le terrain, bien qu’ils aient eu un certain impact, n’ont pratiquement pas eu d’écho dans la majorité des organes de presse. Mais la bataille électorale n’en est qu’à ses débuts. D’ici au premier tour de l’élection présidentielle, beaucoup d’eau aura coulé sous les ponts et la conquête de l’opinion n’est pas jouée d’avance. Le dépôt, à Ambohidahy, d’une requête des candidats n’ayant pas reçu le quitus de la HCC reste anecdotique. La période électorale n’est pas aussi tranquille qu’on le souhaiterait puisque l’insécurité reste toujours aussi préoccupante puisque elle est toujours l’un des problèmes majeurs du moment. Cette dernière est devenue une compagne malsaine de la vie quotidienne des Malgaches qui, à défaut d’une réponse efficace des forces de l’ordre, ne savent plus à quel saint se vouer. Le Premier ministre et le gouvernement préfèrent faire profil bas sur cette question qui préoccupe au plus haut point la population.

Cette semaine qui vient de s’écouler est riche d’une actualité internationale pleine de rebondissements. Il y a d’abord le coup de tonnerre politique déclenché en France par la démission de Nicolas Hultot. Le très populaire ministre de l’Ecologie a surpris tout le monde en annonçant sa décision en direct dans une émission de radio. Il n’avait mis personne dans la confidence. Il ne pouvait plus continuer à assumer une fonction qui ne lui laissait aucune liberté d’action. L’homme s’est décidé très vite. Le président de la république et le Premier ministre ont accusé le coup et n’ont pas voulu réagir dans la précipitation. Le poste ne sera pas tout de suite pourvu.

Aux Etats Unis, en dehors des tweets controversés de Donald Trump, c’est le décès du sénateur républicain, John Mac Cain qui domine l’actualité. Ce leader charismatique, qui a été l’adversaire de Barack Obama lors de l’élection présidentielle de 2008 était un homme très respecté par son camp, mais aussi par ses adversaires démocrates. Il a croisé plusieurs fois le fer avec le locataire de la Maison blanche dont il a contesté les décisions. Il a succombé des suites d’un cancer du cerveau qui l’avait très affaibli, mais qui ne lui avait pas enlevé sa lucidité. Toute la classe politique américaine lui a rendu un hommage solennel.

A la frontière entre le Brésil et le Venezuela, les milliers de personnes cherchant à fuir la situation chaotique régnant dans leur pays sont refoulées sans ménagement par les forces armées brésiliennes. Le président vénézuélien Nicolas Maduro est en butte à l’hostilité croissante des dirigeants de tous les pays voisins et il doit faire face à des difficultés de plus en plus grandes sur le plan économique.

La vie de notre pays n’est pas encore totalement suspendue à la campagne électorale. Pour le moment, on n’est qu’aux prémices d’une bataille qui s’annonce acharnée. Le président en exercice se prépare à quitter ses fonctions. Il est à huit jours d’une échéance qui peut changer la donne.

Patrice RABE

Midi Madagasikara0 partages

Andry Rajoelina : Nouveau succès populaire à Tsiroanomandidy

Andry Rajoelina a fait le plein dans la Région Bongolava.

Le candidat « numéro 13 » à la course à la Magistrature suprême envisage d’instaurer la discipline et faire appliquer la rigueur au sein des Forces armées. Conscient de l’implication de certains éléments des Forces de l’ordre dans les attaques des « dahalo » et l’insécurité qui sévit aussi bien dans les brousses que dans les grandes villes, Andry Rajoelina prévoit des sanctions sévères. Tous ceux qui ne prennent pas à temps leurs responsabilités vont être relevés de leur fonction. C’est ce qu’a réitéré hier l’ancien président de la Transition au cours de sa rencontre avec la population de Tsiroanomandidy. En effet, son projet « Initiative pour l’Emergence de Madagascar » (IEM) prévoit d’apporter une véritable innovation dans la lutte contre l’insécurité. Outre les hélicoptères, les forces de l’ordre seront également dotées de quads et de véhicules 4×4 transporteurs de troupes capables de poursuivre les malfaiteurs même dans les zones les plus reculées. Le porte-fanion du « Tanora malaGasy Vonona » (TGV) opte aussi pour le changement de la pratique politique. L’époque des « kobaka am-bava » et des promesses non tenues est révolue. Andry Rajoelina entend mettre en place un Pacte social avec les Malgaches. « Toutes les promesses doivent être réalisées et tout ce que l’on annonce doit être fait », a-t-il réitéré hier lors de sa descente dans la Région Bongolava.

Enthousiasme. Hier, Andry Rajoelina a encore réussi un succès populaire à Tsiroanomandidy. Le « kianja maitso » était plein à craquer. Une occasion pour la population locale d’exprimer leur soutien au candidat du « Tanora malaGasy Vonona ». Même enthousiasme populaire du côté d’Ankadinondry Sakay où le « Tranom-pokonolona » était trop petit pour contenir les partisans du « Volomboasary ». Une foule immense était restée à l’extérieur. L’ex-homme fort du pays leur a promis de revenir à Ankadinondry Sakay incessamment pour un meeting en public. Mis à part l’insécurité, la population de la région Bongolava fait également face aux problèmes de délabrement des routes et le chômage. Ce jour, Andry Rajoelina se rend à Faratsiho, puis à Mahitsy.

Davis R

Midi Madagasikara0 partages

Vonoan’olona Imerintsiatosika : Nohalavaina ny fitazoamana ireo olona telo

Tsy mbola natolotra ny fampanoavana aloha omaly ary tsy mbola ato ho ato, raha araka ny loharanom-baovao akaiky ny zandary, no hotontosaina izany. Midika izany fa mbola tazomina ao amin’ny biraon’izy ireo ary tohizana ny fanadihadiana ireo olona telo izay voarohirohy ho namono sy nanolana na nandray anjara tamin’izany. Efa tokony ho nivoaka koa ny valin’ny fitiliana rà sy ranon’aina avy amin’ny fampiasana teknolojia omaly saingy mbola notazomina ho tsiambaratelon’ny fanadihadiana aloha izany. Tsy misy afa-tsy ny lehiben’ny mpanao fanadihadiana ihany rahateo no afaka manokatra ny valin’izany raha ny tokony hoizy. Miankina betsaka amin’io ny porofo izay hanohizana ny fitazomana na tsia ireo telo lahy izay nosamborina. Na izany aza ny fisian’ny akanjo mihoson-drà tao amin’ny tranon’ny iray tamin’izy ireo dia efa porofo lehibe amin’ny fahafantarana ny tompon’antoka amin’ity heloka bevava izay nanohina tanteraka ny mpanara-baovao ity. Isan’ny vaovao mba nampitsiky kely ny olona omaly ny fandrenesana fa mety hisy olona, malagasy avy any ivelany, izay handray an-tànana ny fitohizan’ny fiainan’ilay zazalahikely, akanga sisa nanamborana. Io zaza io dia nipetraka any amin’ny renibeny aloha hatreto, raha araka ny fantatra. Raha hiverenana dia sendra izy tsy tao an-trano fa naka rivotra tany amin’io bebeny io no nitranga ilay heloka bevava. Raha tsy izany dia asa angamba izay nanaovan’ireo mpamono olona azy. Raha ny fijerin’ny zandary dia tsy ho vitan’ny olona iray irery ity heloka bevava ity. Tsy olona iray no hahavita hanolana, hamono olona telo, raha ny fanazavan’izy ireo. Torak’izany koa, tsy voatery ho olona hafa no nanatontosa izao fa olona mahafantatra ihany. Ny nahatafidiran’ireo tao an-trano kanefa tsy nisy varavarana nopoirina dia midika fa mety ho nanana fanalahidy ireo na koa olom-pantatra dia novohaina. Voatery notazomina any ivelan’Imerintsiatosika izy ireo mba hialàna amin’izay mety ho fitsaram-bahoaka satria sosotra loatra ny olona manoloana ny zava-nitranga.

D.R

Midi Madagasikara0 partages

Mahajanga : Tra-tehaka i Dadafara, iray amin’ireo namono olona tamina fanafihana

Ela ny ela tra-tehek’ireo polisim-pirenena  indray i Rocky, na i Dadafara. Tovolahy vao 23 taona monja, monina eny Manjarisoa, nefa dia efa nigadra lava ary izao mbola mamerin-keloka izao indray. Iray tamin’ireo jiolahy nanao ilay fanafihana tao amin’ny fokontany Ambalavola farany teo iny izy. Vola fito hetsy no namonoana olona miisa roa be izao.

Raha tsiahivina dia ny alin’ny zoma 24 aogositra teo no niseho io tranga io. Tovolahy 4 nirongo basy izy ireo no nandrahona mpivarotra enta-madinika iray. Lasan’izy ireo ny vola, voatifitra niaraka tamin’izay teo amin’ny masony koa ny zanak’ilay mpivarotra raha iny izy nivoka handeha hijery ny zava-misy iny. Voatifitra teo amin’ny kibony koa ny na naman’ilay mpiambina raha vao nikasa hiditra tao an-trano. Ity farany moa izay voatifitra teo amin’ny kibony ka maty tsy tra-drano.

Miantso ny fiaraha-mientan’ireo vahoaka rehetra ireo polisim-pirenena amin’ny fanomezam-baovao. Telo amin’ireo jiolahy mantsy no mbola miriaria any amin’izao fotoana. Mbola any ihany koa ilay basy nanaovana fanafihana. Raha misy ireo mampiahiahy na loharanom-baovao azo ampitaina dia ireto ny laharana antsoina : 034.09.553.72 / 032.98.888.57

Tanàna mahay mandray vahiny sy milamina no nampalaza an’i Mahajanga hatramin’izay. Ankehitriny anefa, noho ny fisin’ireo jiolahy manakorontana mirongo basy etsy sy eroa ireo, dia mandry tsy lavo loha ny ankamaroan’ny mponina. Mila mitandrina na aiza na iza aleha, indrindra amin’ny toerana mangingina sy maizimaizina.

Amin’izao fotoana moa mbola ao anatin’ny fikarohana ireo andiana jiolahy tsy hita ireo ny mpitandro ny filaminana eto an-toerana. Ezahina, hoy izy, ny hamongotra sy hisambotra ireo mpanao ratsy eto amin’ity tanàna ity. Mitaky fiaraha-miasa amin’ny rehetra anefa izany amin’ny fizaram-baovao fa indrindra ny amin’ireo zava-misy eny amin’ny fiaraha-monina eny. Omaly alakamisy ihany moa dia natolotra ny fampanoavana i Rocky na i Dadafara.

Tantely Vandriam

Midi Madagasikara0 partages

Région Itasy : Fermeture de pêche à compter de ce jour

Le ministère des Ressources halieutiques et de la pêche a décidé d’instituer une fermeture de pêche dans le lac d’Itasy à compter de ce jour jusqu’au 31 octobre 2018. « Cette période coïncide avec la saison de ponte des poissons et de croissance des alevins. Le ministère de tutelle prévoit entre temps de rempoissonner le lac dans le dessein d’assurer la reproduction continue de poissons d’eau douce », a expliqué Razafimandimby Jean Chrisostophe, le directeur général des Ressources halieutiques et de la pêche. En outre, « nous allons dispenser une formation en matière de surveillance de pêche communautaire à l’endroit des groupements de pêcheurs du lundi au mercredi prochain à Ampefy », a-t-il enchaîné. Et pour éviter les risques de vols ou d’exploitations illicites durant cette période de fermeture de pêche, les groupements des pêcheurs ayant obtenu une autorisation de pêche valide, travaillent en collaboration avec les autorités locales, quant à la localisation d’un endroit servant à parquer les pirogues et les autres embarcations. Toutes les parties prenantes doivent être ainsi conscientes d’une telle décision prise par le ministère des Ressources halieutiques et de la pêche, car cela contribue à l’amélioration des revenus des pêcheurs, grâce à l’augmentation de la production de poissons d’eau douce, tant au niveau de la quantité qu’au niveau de la taille marchande.

 Navalona R.

Midi Madagasikara0 partages

Agenda culturel : CGM Analakely

La « maxi vysion » de Vy mamay en live. Un live de rap à la Vy au CGM à Analakely. Un rendez vous à ne pas rater ! Militante, féministe, Vy mamay fait partie des rappeuses engagées de Madagascar. Bien accompagnée et bien entourée, la jeune femme est toujours là et ne compte pas à jeter l’éponge. La dame de fer du rap malgache n’a pas encore dévié de sa direction. Toujours sur ses gardes, Soafara Rabemila écrit des textes teintés d’engagement. Vy fait vivre l’espoir des jeunes en général et les jeunes filles en particulier.

Dat Kotry. Du batrelaky au Jao’s Pub. Il sera là ! Le prince du « batrelaky » enflammera Jao’s pub ce soir à 21h. Une ambiance chaude à ne pas rater. Dat Kotry sera accompagné de son « kabosy fétiche » qui fait vibrer le cœur et le corps de ses spectateurs. Il mélange la musique traditionnelle et moderne. Sa voix est incomparable. Le chanteur du Sud-est saura comment faire vibrer les noctambules jusqu’au petit matin.

Momota à Antsahamanitra. Un monde merveilleux pour les tout-petits.

Qui dit vacances dit défoulement surtout pour les tout-petits. Et le plus populaire des clowns malgache est en selle. Oui, Momota et sa bande retrouveront les enfants de la Capitale au théâtre de verdure d’Antsahamanitra demain. Les joyeux lurons mettront les petits plats dans les grands, car comme le dit Momota « Cela fait deux ans que nous avons préparé ce moment et nous mettrons en valeur les chants, les danses, les effets spéciaux et des diverses surprises ». Une maison à la malgache ou « trano gasy » et un château orneront la scène. Si les personnages des contes malgaches sortiront du « trano gasy » lors de leur prestation, des figurines de dessin animé de Walt Disney sortiront du château. Pas moins de 25 personnes donneront vie au spectacle et on pourra compter sur la fée Clochette, Moumette, ou encore Obélix. Les enfants auront deux bonnes heures pour vivre dans le monde enchanté qui leur sera réservé le temps d’un après-midi.

Iss Heridiny