Les actualités Malgaches du Lundi 01 Avril 2019

Modifier la date
Midi Madagasikara46 partages

Innovation sur l’immobilier : Le préfabriqué «BuyBox», lancé par Rand à Madagascar 

Maison témoin «BuyBox» de Rand à Iavoloha.

Le préfabriqué est une tendance dans les pays développés comme les Etats-Unis, selon les représentants de Rand. Cette société travaille avec une entreprise locale, pour formuler une solution de nouvelle génération, dans le secteur de l’immobilier.

Une maison, un bureau, un entrepôt, une villa, un appartement de luxe, etc. tout peut se faire avec «BuyBox», suivant les besoins et l’imagination de chacun, selon Hoby Randriambololona, gérant de la société Rand. Samedi dernier, celle-ci a présenté sa maison témoin à Iavoloha, pour montrer aux médias, de quoi a l’air la solution «BuyBox». « Il s’agit d’un modèle très simple, un bureau meublé pour deux personnes. Il comprend deux tables de bureau, deux chaises de Service, deux chaises visiteurs, deux armoires de rangement, une étagère et d’autres équipements. Ce modèle témoin a d’ailleurs été simplifié, pour montrer aux gens que tout peut se faire avec «BuyBox». Le premier box offre une superficie de 14,4m², et on peut par la suite, ajouter des modules de 11m² carré chacun. En d’autres termes, tout peut se faire très vite avec de l’imagination et de la créativité, car ce modèle est modulable et personnalisable, suivant les besoins des clients », a-t-il expliqué.

Durable. Certes, lorsqu’on parle de préfabriqué, le délai de construction est un avantage évident. Mais les promoteurs de «BuyBox» ont également cité plusieurs avantages offerts par cette solution. D’après les explications, le box a une propriété ignifuge respectant la norme ISO, et bénéficie d’une isolation thermique. «’BuyBox’est transportable et facile à installer. Les pièces proviennent de l’Allemagne. Sa qualité du box est donc assurée, tout comme sa robustesse et sa résistance aux cyclones appuyée par les structures de sécurité que nous mettons en place », a affirmé Hoby Randriambololona.

Reproduction exacte. Lors de la présentation, la société Rand a exposé le modèle 3D du box témoin à Iavoloha. Les promoteurs du projet ont soutenu qu’avec cette solution, les modèles réalisés sont fidèles aux modèles demandés par les clients. « Cependant, pour l’installation, nous devons faire une étude du terrain d’implantation. «BuyBox» doit être installé sur des plots ou sur un dallage. Comme il s’agit de solution sur mesure, le devis de chaque projet dépend de tous ces paramètres. Mais nous pouvons dire qu’elle convient aux jeunes qui voudraient avoir leurs propres maisons ou leurs propres bureaux, tout comme à ceux qui ont des projets les plus ambitieux. C’est pour cela qu’elle est sur mesure », ont expliqué les responsables auprès de Rand. Bref, «BuyBox» risque de gagner du terrain, très vite, sur le marché de l’immobilier.

Antsa R.

Midi Madagasikara34 partages

Football – D1 : Fc Zanakala et Fosa Juniors assurent

Fosa Juniors triomphe à domicile.

La première journée du championnat national D1 s’est disputée hier, dans les quatre sites de compétition. Fosa Junior et Zanakala FC sortent la tête haute.

Deux équipes émergent du lot lors de la première journée du sommet national D1. A Mahajanga, la championne de Boeny, Fosa Juniors FC s’impose sur le score de 2 buts à zéro face à 3FB de Toliara. Après un match assez équilibré lors de la première période où les deux équipes ont quitté le terrain à la pause sur un score nul et vierge, les locaux ont passé aux choses sérieuses à la reprise. Après plusieurs tentatives, Fetra arrive à faire trembler le filet adverse à la 85e mn. Quatre minutes plus tard, Radokely inscrit le second but pour Fosa Junior. Et c’est sur ce score de 2 buts à 0 que les locaux remportent ce premier match de la nouvelle formule de compétition du championnat de Madagascar. A Fianarantsoa, Zanakala FC le champion de la ligue de Haute-Matsiatra a démarré sous les chapeaux de roues. Les fianarois ont étrillé les gars du FCA Ilakaka sur le score de 2 buts à 0. A Mahamasina, le duel tant attendu entre le tenant du titre, CNaPS Sports et AS Adema s’est soldé sur un match nul et vierge. Le représentant d’Analamanga tenu en échec par les Caissiers à domicile, devra batailler dur au match retour.

Résultats

FCA Ilalaka – Zanakala FC : 0-2

Fosa junior – 3FB : 2- 0

Adema 0- CNaPS Sports 0

Ajesaia 0- AS Jet Mada 0

T.H

Midi Madagasikara12 partages

Gouvernement : La nomination des gouverneurs régionaux dans l’incertitude

La situation est au ralenti après l’abrogation de la nomination des 22 Chefs de région, il y a un mois déjà.

Le pouvoir d’Andry Rajoelina a procédé lors du Conseil des Ministres du 20 février 2019 au limogeage de tous les 22 chefs de région nommés par le régime HVM. Depuis ce limogeage, des intérimaires sont chargés d’expédier les affaires courantes à la tête des 22 régions de l’île, des secrétaires généraux de région pour certaines, et des directeurs de l’Administration Générale et territoriale pour d’autres. Un mois après, la nomination des gouverneurs régionaux maintes fois annoncée au début de son mandat par le président de la République Andry Rajoelina reste dans l’incertitude. Si l’on s’en tient aux explications du juriste Honoré Rakotomanana, la nomination des gouverneurs régionaux passe préalablement par la révision de la Constitution. Car en son article 154, la Constitution de la Quatrième République prévoit que la fonction exécutive au niveau d’une région est exercée par le Chef de région. Autrement dit, il est inimaginable que la nomination des gouverneurs régionaux passe avant un référendum constitutionnel. Or, force est de reconnaître que la tenue de ce référendum constitutionnel ne figure pas dans l’agenda électoral du nouveau pouvoir.

Représentants de l’Etat. En se conformant à l’esprit et à la lettre de l’article 154 de la Constitution, un gouverneur régional sera le chef d’une collectivité territoriale décentralisée qui est la région. Il devra donc être une personnalité élue « au suffrage universel ». Et si l’on scrute bien l’intention présidentielle, c’est à ce titre qu’il veut nommer les gouverneurs régionaux. Le président de la République n’a eu d’ailleurs sans cesse de déclarer que les futurs gouverneurs auront pour principale mission de mettre en œuvre et de piloter toutes les actions de développement économique et social de leurs régions. Par contre, une autre option pourrait être envisagée, c’est de faire des futurs gouverneurs des représentants de l’Etat au niveau des régions. Dans ce cas, leur principale attribution consiste à exercer le contrôle de légalité sur les actes des Collectivités territoriales décentralisées. A l’allure où vont les choses, cette option semble impossible car l’article 7 de la loi n° 2014-021 relative à la Représentation de l’Etat dispose que « le Préfet représente l’Etat au niveau de la région ». Actuellement, le nouveau régime procède au remplacement des préfets nommés par le régime HVM. Il est difficile d’imaginer que les préfets nouvellement nommés seront limogés dans deux ou trois mois.

R. Eugène

Midi Madagasikara6 partages

67 ha : Deux faux militaires arrêtés pour avoir offensé des policiers

Poursuivis pour usurpation de fonction, deux hommes ont été arrêtés par la police dans le quartier des 67ha la nuit du vendredi 28 mars vers 21 heures 30. Ces deux individus auraient voulu rester dans le bar où ils ont trinqué cette nuit-là, alors que celui-ci a déjà fermé ses portes. Des policiers qui étaient en patrouille dans la localité ont alors tenté de les remettre à la raison en leur priant de rentrer chez eux car, en rappelant que l’heure d’ouverture d’un bar est jusqu’à 21 heures. Ayant entendu cette explication de la police, ils se sont déplacés à un autre endroit pour continuer de boire. Poursuivant leur ronde, les policiers les ont de nouveau croisés sur le lieu. C’était en ce moment qu’une altercation a eu lieu entre les deux parties quand les hommes de la loi ont averti ces récalcitrants. Ils ont offensé les policiers en disant qu’ils sont des militaires. En effet, ils ne se sont pas soumis aux ordres des policiers en civil tout en menaçant d’aller appeler des éléments de renfort si nécessaire. Les policiers les ont alors arrêtés pour être interrogés. L’enquête a alors révélé que ces deux hommes ne sont pas des militaires mais ils ont seulement effectué deux ans de formations dans l’Armée. Ils travaillent comme agent de sécurité auprès d’une agence d’une banque primaire à Antanimena.

T.M.

Midi Madagasikara5 partages

Ambositra – Hetsika Tanamaro : Namaly ny antso ny fikambanana vehivavy 08 marsa tamin’ny fametrahana a...

Toy ny renivohitrin’ny faritra rehetra sy ny tanan-dehibe rehetra manerana ny Nosy, dia namaly ny antso nataon’ny ministera ny serasera sy ny kolontsaina ny fikambanana vehivavy 08 marsa eto Ambositra sy ny vokovokomena amin’ny fandraisana anjara feno amin’ny hetsika “Tanamaro”.

Hetsika izay mifantoka indrindra tamin’ny fanadiovana an’I Antamponivinany, toerana an’isany sangany eto an-drenivohitrin’I Amoron’I Mania. Noho izy misy ny ankamaroan’ny sampandraharaham-panjakana sy toerana fialam-boly ihany koa ho fanatsarana ny tontolo iainana ihany

Ho an’ny fikambanana vehivavy 08 marsa manokana, dia napetraka ihany koa ny ady fototra fanorenana ny “WC public”, arakin’ny programan’asa napetrakin’ I Fonendrazana Haingo Elisette, filohan’ny fikambanana vehivavy 08 marsa Ambositra. Marihina etoana fa angady sy vy nahitana izao hetsika izao dia avy amin’ny filohan’ny 08 marsa mivady. Izany no natao ho fandraisana anjara maharitra amin’ny fanatsarana ny tontolo iainana. Arakin’ny fampanantenana napetrakin’ny filoha ny 08 marsa, dia mbola hitohy ny asa ho fanatsarana ny mpiara-belona.

Tonga nanotrona izao hetsika izao, ireo manampahefana eto an-toerana sy ireo olona liam-pivoarana tsara sitrapo.

Anastase

Midi Madagasikara4 partages

Ampasampito : Vazaha nandratra mpitondra taxi

Efa saika niharan’ny hatezeram-bahoaka ity rangahy lehibe iray, terantany vahiny, nandratra mpitondra taxi sy nanimba fiara tetsy Ampasampito ny sabotsy teo, raha tsy niditra an-tsehatra haingana ireo mpitandro filaminana.

Raha ny zava-nitranga teny an-toerana, dia nisy fiarakaretsaka nosakanana lehilahy lehibe iray, teratany vahiny, tampoka teo amin’ny arabe, fa hoe hiampita ity farany. Tsy nanampo tanteraka izany ny mpamily saingy na izany aza dia tafajanona ara-potoana ihany, ary tsy nahakasika akory ilay vazaha, hoy ny angom-baovao. Nimenomenona be anefa ity farany ary niafara hatramin’ny fandakàna mafy ilay fiara izany, izay nahampempo ity farany. Nivoaka avy hatrany ny mpamily, handeha hifanazava amin’ity mpanimba fananan’olona saika namoaka zava-maranitra ilay vazaha ary nandratra ilay mpamily. Teo imasom-bahoaka izany rehetra izany no nitranga, ka nahatezitra ny rehetra, izay saika hirohatra hamono ilay nandratra. Saingy nitsoaka anefa ity farany, ary nialokaloka tanaty fivarotam-panafody iray teny an-toerana. Teo no tonga ny zandary avy etsy amin’ny borigadin’i Tana Renivohitra, izay nitondra avy hatrany ity teratany vahiny tsy nahay niaina ity, nentina nanaovana fanadihadiana. Ilay mpitondra taxi kosa dia nentina notsaboina. Raha ny fanazavàna azo avy amin’ireo mpitandro filaminana dia olona tsy dia salama saina loatra ilay vazaha ary manampy trotraka izany ny fahanterany. Araka izany, na dia tsy maintsy notazomina tetsy Betongolo aza ity vazaha nandratra olona ity, dia nisy ihany ny fifampiraharahana teo amin’ireo mpitory sy ity teratany vahiny ity.

m.L

Midi Madagasikara4 partages

« Grande marche pour les forêts » à Madagascar : Eveil progressif de la conscience collective pour la ...

( Crédit photo WWF) : Des messages percutants et « ludiques » sur le réchauffement climatique et la protection de l’environnement.

La « Grande marche pour les forêts », mouvement global, a été également organisée et célébrée samedi dernier à Madagascar, par près de 8000 personnes (dans toute l’île, donnée chiffrée recueillie auprès du WWF). Vu l’ampleur que le mouvement gagne au fils des années, nous pouvons parler d’un éveil progressif de la conscience collective.

Cependant, le même écho ne se fait pas forcément sentir au niveau des politiques environnementales du pays, pour ne pas dire des leaders politiques. Toutefois si nous partons du principe que le « vrai pouvoir » appartient au peuple, tel que John Lennon, leader des Beatles et icône culturelle et politique mondiale, le scandait il y a plus de 48 ans de cela dans « Power to the people », – dont les paroles n’ont pas pris hélas une ride depuis- cela n’est pas impossible. L’intérêt de mouvement de ce genre est d’ailleurs d’arriver au long terme- et c’est possible- d’influencer les leaders politiques et opérateurs économiques, assez pour impacter sur les politiques environnementales et/ou climatiques du pays ; notamment en termes d’application des lois en vigueur et des financements alloués à la protection de l’environnement et l’adaptation, atténuation des effets du changement climatique. En effet, que nous l’admettions ou nous, nous vivons désormais avec les effets du changement climatique tous les jours, et ils impactent sur les aspects des principaux domaines de notre vie : santé (ex : pollution atmosphérique et flambée épidémique, etc…), alimentation (insécurité alimentaire accrue due aux catastrophes naturelles de plus en plus intenses telles que les sécheresses, les cyclones et tempêtes tropicales, etc.), etc.

8000 personnes. Si nous nous référons aux données du WWF, plus de 8000 personnes ont participé à la marche dans tout Madagascar. Les participations les plus massives ont été recensées : dans l’Analamanga avec Antananarivo (du Stade municipal de Mahamasina jusqu’au parvis de l’Hôtel de Ville d’Analakely) avec plus de 4.000 personnes issues de 115 associations dont huit écoles et dans l’Atsimo-Andrefana avec 4.000 personnes également. Les autres régions n’ont pas été en reste, avec toutefois des participants moins nombreux mais tout aussi motivés : La SAVA avec Andapa, Antsiranana avec Ambilobe, Le Boeny avec Maintirano où 600 personnes ont rejoint le mouvement. L’un des points encourageants et à souligner de cette année également, même si c’était déjà plus ou moins le cas lors des éditions précédentes : une participation plus conséquente des entreprises du secteur privé, dont les employés semblaient très enthousiastes. Quand nous savons que le capitalisme et l’industrialisation massive et pétrolière, ainsi que la course à la création de valeurs financières à outrance font partie des principales causes du changement climatique et de la dégradation de l’environnement, voir que certaines entreprises commencent à en prendre conscience et à chercher, tant bien que mal, des moyens de limiter la casse, sont positifs. Pour ceux qui se demandent encore de la pertinence de la marche pour les forêts à Madagascar, il suffit entre autres, de se rappeler que la Grande île détient le record mondial en déforestation massive. Autre point positif à retenir, pour conclure et en revenir à l’éveil de la conscience collective, celle des jeunes adultes qui commencent à initier leurs enfants dès leur jeune âge à l’éducation environnementale et de la nécessité d’agir à son échelle, pour l’intérêt public. Des petites familles venues ensemble avec leurs jeunes enfants à la marche pour le climat hier, il y en avait beaucoup. « Nos enfants hériteront en effet de la planète que nous leur laisserons, autant les impliquer dès maintenant à sa protection », disait un père de famille présent à la marche hier, avec sa progéniture.

Luz Razafimbelo

 

 

 

 

Midi Madagasikara4 partages

JIRAMA : Hausse continue de la production d’électricité

La centrale thermique de la Jirama à Ankazobe vient d’être dotée de deux nouveaux groupes électrogènes de 200KW et de 90KW, soit un total de 290KW supplémentaires pour améliorer sa capacité de production. Avec ces nouveaux générateurs, la production de cette centrale atteindra désormais 360KW, ce qui est largement suffisant pour résoudre le problème de délestage dans cette zone, les besoins en heure de pointe étant à 185KW. C’est ce qu’a expliqué Richard Rakotoarisoa, chef secteur de la Jirama locale pour la ville d’Ankazobe, lors de l’installation de ces générateurs, samedi dernier. Ces installations devraient commencer à être opérationnelles depuis hier, selon les explications. A noter qu’Ankazobe vient de vivre plus de deux jours de « black out » la semaine dernière, suite à des pannes des groupes électrogènes disponibles à ce moment. D’après le maire de la commune urbaine d’Ankazobe, Percy Razafimandimby, le retour à la normale de l’approvisionnement en électricité dans sa ville est un salut, non seulement pour la population mais surtout pour les Très Petites Entreprises (TPE) œuvrant dans l’Aviculture ou dans la Rizerie dont les activités ont été dans l’impasse, faute de l’absence de l’électricité.

Y mettre fin. Selon la JIRAMA, Ankazobe n’est pas la seule localité en cours d’éradication du délestage, avec les efforts menés par la société d’Etat avec son ministère de tutelle. « A la fin de l’année 2018, la JIRAMA a pu acquérir 65 groupes électrogènes. 35 de ces générateurs sont déjà arrivés dans le pays et les 30 restants sont attendus cette année. Une partie des générateurs qui sont déjà arrivés ont déjà été acheminés à destination comme à Amboasary Atsimo, Ambovombe Androy, Ampanefena, Ambatondrazaka, Morondava, Ihosy, Maintirano, Vangaindrano, Bealanana, Mahabo, Morombe, Tsiroanomandidy, Miandrivazo, Antalaha et Ankazobe. D’autres sont en attente de dédouanement », ont expliqué les responsables. Notons que 60 sur les 115 villes approvisionnés en électricité par la JIRAMA subissent du délestage, avec des fréquences multiples pour 27 villes, appelées techniquement « Centres critiques ». Ces chiffres seront en baisse, si l’on se réfère à la tendance actuelle.

Antsa R.

Midi Madagasikara3 partages

Chine Railways : Appui à la commune d’Andoharanofotsy

«China Railways» a prêté main forte à la Commune d’Andoharanofotsy.

«China Railways» figure parmi les entreprises chinoises de travaux publics qui participent à des travaux d’infrastructures structurantes pour le développement de Madagascar

«China Railways» est aussi une entreprise socialement responsable s’impliquant dans le développement des communautés riveraines de ses sites d’intervention.

Toliara

C’est le cas notamment à Toliara où «China Railways» dispose d’un certain nombre de chantiers de réhabilitation de routes nationales. Ses interventions sociales prennent notamment la forme de dotation de matériels scolaires des écoles primaires de la région ou d’amélioration des infrastructures de ces établissements. «China Railways» aide également les communes concernées par ses sites de travaux dans leurs tâches quotidiennes de gestion communale, et même pour des travaux d’infrastructures. C’est justement dans ce même esprit d’entraide et de solidarité que cette entreprise chinoise vient en aide à des communes d’Antananarivo où elle dispose également des chantiers de réhabilitation routière. Jeudi dernier, la commune d’Andoharanofotsy a justement bénéficié d’une aide «China Railways».

Bien intégrée

Suite à une discussion avec les responsables communaux, cette dernière a mis à la disposition de la commune en question, deux camions pour la collecte des ordures. Notamment dans les Fokontany d’Andoharanofotsy, de Belambanana et de Mahabo. « Nous sommes fiers de collaborer avec la commune d’Andoharanofotsy pour le bien-être de la population », a déclaré un responsable de «China Railways». Pour le moment, il s’agit d’une intervention ponctuelle et limitée dans le temps, mais «China Railways» est ouverte à toute autre forme de coopération. A noter que «China Railways» est une entreprise déjà bien intégrée dans le secteur des travaux publics à Madagascar où elle est présente depuis 15 ans. Actuellement, elle est en charge de la réhabilitation de la RN1 depuis Anosy jusqu’à Ampitatafika, et une autre portion allant d’Ampasika jusqu’à Itaosy, Cité des Assureurs.

58e rang

China Railway Construction Corporation Limited (CRCC) est l’un des groupes les plus puissants et les plus importants en Chine et dans le monde entier. Au classement « Fortune Magazine » de l’année 2018, CRCC se classe au 58e rang sur les 500 plus grandes entreprises mondiales, au 3e sur les 250 plus grands entrepreneurs du monde, et au 14e dans le « Top 500 Chinese Entreprises » en 2017. « China Railway » 18Th Bureau Group (CR18G) installée à la fin de l’année 2004 à Madagascar, fait partie du groupe de base CRCC. Elle compte plus de 200 lots d’équipements pour les travaux routiers. Elle avait entrepris et réalisé 15 projets routiers sur la RN1 (MAINTIRANO-MORAFENOBE), la RN8 (MAINTIRANO- ANTSALOVA),la RN34(MIANDRIVAZO- Malaimbandy), la RN9(TOLIARA-Analamisampy)et le pont de Befandriana.

R.Edmond.

Midi Madagasikara2 partages

Investiture de Macky Sall : Andry Rajoelina bénéficie d’un accueil triomphal au Sénégal

Accueil triomphal pour le président Andry Rajoelina au Sénégal.

Le président Andry Rajoelina enclenche une véritable offensive diplomatique. Pour la seconde fois en l’espace de deux semaines, le Chef de l’État est l’invité d’honneur à la célébration de la fête de l’indépendance de deux pays partenaires de la Grande Ile en matière de développement.

Depuis hier, il est en visite officielle au Sénégal. Le numéro Un d’Iavoloha, accompagné pour cette visite par son épouse Mialy Rajoelina, assistera à deux cérémonies officielles marquant l’histoire de ce pays. Il s’agit de la cérémonie d’investiture de SEM Macky Sall qui aura lieu demain à la salle des expositions de Diamniadio, et la célébration du 59è anniversaire de l’indépendance du Sénégal qui se déroulera jeudi prochain. En tout cas, Madagascar est à l’honneur. Une telle considération constitue une grande première dans l’histoire des deux pays, même si le lien d’amitié entre Madagascar et le Sénégal date depuis l’obtention de l’indépendance. Le président Andry Rajoelina a foulé le sol sénégalais hier en fin d’après-midi. Le président sénégalais Macky Sall a fait le déplacement à l’aéroport Léopold Sédar Senghor pour accueillir son homologue malgache. Haie d’honneur et accueil protocolaire ont été réservés au président Rajoelina. Les membres de la diaspora malgache au Sénégal étaient également venus nombreux en arborant des banderoles et tee-shirts à l’effigie du « Miaraka Amin’i Prezida Andry Rajoelina » pour exprimer leur soutien au Chef de l’État. Un accueil triomphal pour Andry Rajoelina dont bon nombre d’observateurs considèrent désormais comme un géant d’Afrique.

Invité d’honneur. Il convient de noter que lors de la célébration de la fête de l’indépendance du Sénégal le 4 avril prochain, Andry Rajoelina sera le seul invité d’honneur du président Macky Sall et du peuple sénégalais. Faut-il rappeler que le locataire d’Iavoloha et son homologue sénégalais entretiennent un lien d’amitié très proche. Avant même les élections présidentielles de décembre, Andry Rajoelina qui était encore candidat à l’époque, a visité le Sénégal pour s’imprégner du Plan Sénégal Émergent dont Macky Sall a initié durant son premier mandat. En effet, les deux hommes partagent les mêmes ambitions, les mêmes idéaux et les mêmes valeurs en termes de politique de développement. Le numéro Un malgache ambitionne tout comme son homologue sénégalais de rattraper le retard de développement de Madagascar en un temps record. D’où la similarité entre les projets de société très ambitieux des deux pays. Nul n’ignore d’ailleurs que Macky Sall figure parmi les grands leaders africains.

Visite officielle. Il est notamment connu et reconnu comme étant un bâtisseur incontestable qui a permis une avancée considérable dans le processus d’émergence du Sénégal. Le second mandat que le peuple sénégalais lui accorde permettra au Sénégal d’assurer la continuité des plans d’actions déjà en place. Grâce à la réussite de son modèle et stratégie de développement, le Sénégal figure parmi les pays émergents du continent Africain. Il se distingue par sa croissance durable et représente un exemple à suivre pour notre pays. C’est pourquoi, cette visite officielle du couple présidentiel. L’objectif étant de renforcer les liens de coopération bilatérale à travers le partage d’expérience et la mise en place de projets structurants. Ce séjour en terre sénégalais sera également marqué par de nombreuses rencontres bilatérales avec des investisseurs et des leaders politiques.

Davis R

Midi Madagasikara2 partages

Dedess : Le parolier d’Anivorano-Nord est bel et bien en vie et en bonne santé

Suite aux rumeurs qui ont circulé il y a deux jours à propos d’Ernest Bezara alias Dedess, le chanteur rassure ses fans qu’il est en bonne santé. « Ne vous inquiétez pas. Je suis vivant et je me sens bien», a-t-il confirmé avec un ton calme lors d’une conversation téléphonique hier.

Actuellement, le chanteur est à Anivorano-Nord, une commune rurale située à 75 km de la ville de Diego-Suarez. C’est d’ailleurs là que Dedess puise son inspiration.

En effet, le début de cette année, Il a créé un groupe MLF ou Malagasy Leo Fahantrana. Composé de poètes et musiciens, MLF réunit des artistes talentueux.

Cet auteur-compositeur de renom prépare également un nouvel album composé de six chansons. Le titre n’est pas encore dévoilé, mais le chanteur affirme que les textes seront percutants. Ernest Bezara ne tournera pas sa veste. « Dans cet album, je dénonce l’injustice, l’inégalité », a-t-il relevé.

La situation géopolitique, la pauvreté à Madagascar, tout est résumé dans la musique de ce chanteur de 68 ans. Il ne compte pas renoncer. Rock, Blues, « Salegy », il compose tout. Malakilaky, Ny aty, Samia mamisavisa, les chansons de Dedess ont conscientisé bon nombre de Malgaches.

A part la musique, Dedess s’intéresse beaucoup à l’agriculture. Le chanteur est avant tout un cultivateur.

Iss Heridiny

Midi Madagasikara1 partages

Centre d’entraînement : Tennis Performance Madagascar ouvre ses portes

Le centre sera opérationnel à partir de demain.

Les jeunes joueuses et joueurs ne seront plus obligés d’aller à l’étranger pour s’adonner à fond à leur passion. TPM veut devenir la référence dans la région Océan Indien.

Le centre d’entraînement de tennis de haut niveau, Tennis Performance Madagascar ouvrira ses portes demain 2 avril à Ambatoroka. Ce centre dispose de deux terrains en terre battue au sein d’un site sécurisé et verdoyant. Le lieu permettra aux futurs pensionnaires de mieux s’entraîner dans un environnement sain, calme, relativement isolé et à l’abri des regards. « Cela fait six ans que j’ai concocté ce projet. Pour moi, c’est un rêve qui est devenue une réalité », a souligné, Lala Razanamasy lors de la présentation du lancement de ce centre samedi à Ambatoroka. L’initiateur du projet bénéficie de plus de 30 ans d’expériences dans la petite balle jaune à l’étranger. Pour ce début, l’initiateur du projet vise déjà grand en se plaçant comme le centre novateur du pays et même de la région Océan Indien. Comme son nom l’indique, le TPM se focalise sur la performance de ses futurs pensionnaires. Et pour ce faire, une équipe dirigée par Lala Razanamasy, manager du lieu dispensera aux pensionnaires des entraînements techniques et biomécaniques, physiques tout en assurant la préparation mentale, le suivi diététique et médical. Comme on est à l’heure de la technologie, des analyses biomécaniques seront effectuées par le centre pour chaque joueur et joueuse. « Tous les détails seront travaillés ici pour ne citer que le cordage d’une raquette, la tenue vestimentaire, la semelle basket et entres autres», continue, Lala Razanamasy. En plus de cela, des tournées internationales seront au programme. « Le staff technique de TPM élabore avec chaque joueur un programme sur une certaine période afin de déterminer précisément le calendrier des tournois à effectuer tout en veillant à ce que les types de tournois soient en adéquation avec les objectifs établis. Il faut 10 ans pour la formation et l’encadrement d’un joueur avant d’entrer sur le haut-niveau », conclut le manager. Afin de faciliter les stages des pensionnaires à l’étranger, des partenariats seront noués avec des clubs français et européens. Une des attentes des jeunes joueurs et joueuses est d’évoluer sur la scène internationale. Grace à ses partenaires et son réseau à l’international, TPM pourra orienter ses pensionnaires sur la voie du sport universitaire aux Etats-Unis en intégrant des universités américaines à travers les bourses. Matio et Mahery Raoily sont les premiers pensionnaires du TPM. Pour l’heure, quatre coachs assurent l’encadrement des pensionnaires dont Ando Rasolomalala.

T.H

Midi Madagasikara1 partages

Rugby – Top 6 Océan Indien : Une finale FTM-COSFA 

Domination. Les deux représentants malgaches sont tous qualifiés pour la finale du TOP 6 Océan Indien. Une finale qui se déroulera le 14 avril à domicile opposant Cosfa à FTM. Ce sera un remake de la finale du Championnat de Madagascar durant laquelle, les militaires ont gagné. Hier, les gars de Manjakaray se sont imposés sur fil par six à cinq contre Etang Salé de la Réunion. Pourtant à la pause, les Réunionnais évoluant à domicile, ont mené au score par 5 à 0. A la reprise, les Malgaches se sont réveillés et arrivent à dépasser leurs adversaires. Une victoire très importante pour Manjakaray synonyme d’une qualification pour le derby final. Au stade d’Alarobia, Cosfa était tout seulement en promenade de santé face à RC Saint-Pierre. C’est sur le score large de 72 à 34 que les champions de Madagascar se qualifient pour la finale. Dès l’entame de la rencontre, les Rija et consorts ont mené par 26 longueurs d’avance, (41 à 15). Les militaires qui ont fixé comme objectif régional sont sur la bonne voie. Cette double qualification malgache témoigne de la hausse du niveau du rugby malgache selon le président du M.R, Marcel Rakotomalala. A quelques mois des Jeux des Iles, ces sacres des équipes malgaches devant les Réunionnais s’annoncent encourageantes.

T.H

Midi Madagasikara1 partages

Ambositra- Fanamarihana  ny 29 marsa : Nahatsiaro ireo maherifo maty tamin’ny tolona 1947 ny vahoaka

Toy ny faritra 22 manerana ny Nosy, dia tsy latsa-danja tamin’ny fahatsiarovana ireo maherifo maty tamin’ny tolona 29 marsa 1947 ny vahoaka eto amin’ny faritra Amoron’i Mania. Nisy araka izany ny fanamarihana natao tamin’ny tsangambato natokana ho an’ireo maherifo ao Andrefantsena-Ambositra tamin’ny fametrahana fehezam-boninkazo sy fanomezam-boninahitra nataon’ny zandarimariam-pirenena..

Hetsika natrehan’ireo manam-pahefana sivily sy miramila, notarihin’ny lehiben’ny faritra Amoron’i Mania vonjimaika. Tsikaritra ihany koa ireo kandida solombavambahoaka vitsivitsy tonga nandray anjara tamin’izao hetsika izao, ka anisan’izany ny kandida David  Exedy, natolotry ny Isika rehetra miaraka amin’i Andry Rajoelina ho an’ny distrikan ‘Ambositra.

Anastase

Midi Madagasikara1 partages

Tsaratanàna : Trois bandits réputés dangereux et kidnappeurs abattus par la gendarmerie

L’opération de pacification menée par la gendarmerie dans le district de Tsaratanàna est sur la bonne voie. La collaboration avec les membres du « fokonolona » est désormais au beau fixe. Ces derniers qui n’ont plus peur de dénoncer les malfaiteurs dans la société. C’était à travers des renseignements fournis par les habitants qui ont permis aux forces de l’ordre, de mettre hors d’état de nuire ces trois bandits ou dahalo réputés dangereux en matière de vol de bœufs et de kidnapping dans ce district. Informés de la présence des deux « dahalo » réputés d’être des kidnappeurs, des gendarmes se sont rendus à Andriamena, dans le district de Tsaratanàna la nuit du 27 mars 2019. Au moment de leur arrestation, les suspects ont tenté de prendre la fuite malgré les sommations répétées à haute voix par les éléments en opération. Puisque les fugitifs ont refusé d’obtempérer à ces injonctions, les gendarmes ont dû recourir à l’usage de leurs armes à feu ? Ayant reçu des balles dans les corps, ils ont succombé à leurs blessures. Appelé Darisy et réputé grand voleur de bœufs et pratiquant d’attaque à main armée, le troisième a été abattu le 30 mars 2019, à Ampisira, CR Keliloha, district de Tsaratanàna. Des éléments de la FIGN et de la compagnie de la gendarmerie de Tsaratanàna ont dû tirer sur lui quand il a tenté de s’échapper par la fenêtre lors de son arrestation. Selon l’information émanant de la gendarmerie, des sommations ont été lancées à son endroit pour l’obliger de se rendre mais en vain. Après le constat d’usage dans un cas pareil, le corps a été remis à sa famille.

T.M.

Madaplus.info0 partages

Madagascar : Un centre Commercial démoli pour construction illicite.

Suite à des avertissements incessants des responsables étatiques au niveau de la Commune Urbaine d’Antananarivo et du Ministère de l’intérieur, un bâtiment a été démoli. Cela s’est fait en la présence des éléments de force de l’ordre et des représentants de la CUA jeudi dernier.
En effet, ces deux entités ont publié chacune une note empêchant la construction d’un bâtiment à usage commercial à Behoririka. Face à cela, le propriétaire n’a présenté aucune réaction et a commencé les travaux. Il aurait ainsi usé de dossiers illégaux pour débuter et opérer à la construction du bâtiment. Le 28 Mars 2019, les locataires ont affirmé que cette démolition se fait de manière illégale. Selon encore ces derniers, ils n’ont été aucunement notifiés d’un avertissement.
Madagate0 partages

Père Dominique Razakarivao. L’Omerta de l’ECAR sur un secret de Polichinelle

Siège de la Nonciature, Ivandry, le 27 mars 2019. Jeannot Ramambazafy, caméra au poing, posant la question de savoir QUAND le sujet à propos du Père Dominique sera-t-il abordé, pour éclairer l’opinion publique malagasy ? De gauche à droite: Mgr Odon Razanakolona, Mgr le Cardinal Tsarahazana Désiré, le Nonce apostolique Paolo Rocco Gualtieri, Mgr Fabien Raharilamboniaina

Du 21 au 24 février 2019, le Pape François a réuni, au Vatican, tous les présidents des épiscopats mondiaux pour apporter des réponses aux affaires de pédophilie dans l’église. Il s’agissait pour les dirigeants de l’Église catholique de « s’immerger pendant quatre jours, à Rome, dans une séance sans précédent d’introspection sur la dissimulation, par la hiérarchie qu’ils représentent, de la pédocriminalité dans les rangs du clergé. Et, bien sûr, sur les moyens de l’éradiquer » (Le Monde).

Concernant Madagascar, personne ne sait qui y a assisté au nom de l’ECAR (Église catholique romaine à Madagascar). Le mercredi 27 mars 2019, la Nonciature a convié les médias malagasy pour un point de presse. D’emblée, au début de cette rencontre, il a été signalé- pour ne pas parler d’interdiction- qu’il n’y aurait aucune réponse à toutes questions qui ne concernerait pas la visite du Pape François, du 6 au 10 septembre 2019. Sans vouloir passer pour un malappris vis-à-vis du Vatican, et n’étant plus au temps de l’Inquisition, j’ai tout de même posé la question de savoir QUAND le sujet à propos du père Dominique Razakarivao sera-t-il (enfin) abordé, pour éclairer l’opinion publique malagasy ? Réponse systématique : cela se fera en temps voulu. Oui, MAIS QUAND ? L’Omerta (mot sicilien pour traduire « la loi du silence ») semble bien s’être installée au sein de l’ECAR.

Lors de cette réunion sans précédent au Vatican, pourtant, voici la position sans fard du Cardinal Reinhard Marx, Archevêque de Munich et Freising : «Au lieu des coupables, ce sont les victimes qui ont été réprimandées et on leur a imposé le silence. Des procédures et des processus établis pour poursuivre les délits ont été délibérément non respectés, plutôt rayés et ignorés. Les droits des victimes ont été, de fait, foulés aux pieds et laissés aux caprices de personnes individuelles. Le "secret pontifical", souvent mis en avant par l’Église pour ne pas communiquer, n'a aucune justification convaincante, face à des cas d'abus sexuels ».

Pour faire comprendre à la Nonciature de Madagascar, et à toute l’ECAR entière, que le Pape François et au courant et en connaissance de cause, à propos du Père Dominique, qui doit répondre de ces actes, ci-après la publication de trois lettres prouvant notre volonté d’éradiquer l’impunité face à la pédophilie dans la Grande île. Ce sont nos enfants, nos sœurs, nos frères sans défense qui sont les victimes de crimes effectués sous le couvert de l’église catholique. Jusqu’à quand restera-t-elle complice à Madagascar ? Car, ailleurs, les coupables ont payé. Ainsi du Cardinal australien, George Pell, condamné pour pédophilie par le tribunal de Melbourne, à six ans de prison, avec une peine minimum de trois ans et huit mois. Ainsi aussi du Cardinal américain, Théodore McCarrick, accusé d’abus sexuels, et que le pape François a rendu à l'état laïc… Jusqu’à quand donc allons-nous cesser de nous complaire dans l’hypocrisie si le Pape lui-même sévit, qui connaît aussi le nom de l’auteur de ces trois lettres ?

Jeannot Ramambazafy

*****************

J. T.

37540 Saint-Cyr-sur-Loire

Saint-Cyr-sur-Loire le 20 mai 2018

A Sa Sainteté Pape François

Le Vatican

Objet: signalement de faits graves à Antsirabe/Madagascar

Très Saint Père,

Depuis le début de votre pontificat, vous avez mis constamment l'accent sur la défense des faibles et des démunis. Vous menez aussi une lutte courageuse contre les abus sexuels dont se rendent coupables certains religieux.

Ce dont je vais vous parler concerne des jeunes filles et des femmes qui sont ou ont été victimes des agissements d'un prêtre à Antsirabe.

Je fais partie d'une association, Solidarité Madagascar Touraine (SMT), qui expédie du matériel par conteneur à Madagascar depuis de nombreuses années et dont près de 300 adhérents parrainent des enfants scolarisés à Antsahasoa/Antsirabe et dans d'autres établissements du secteur.

Le prêtre référent de SMT, depuis 17 ans, se nomme Dominique Razakarivao. Il est membrede la Congrégation Notre-Dame de la Salette.

En novembre 2017, j'ai été alertée par des personnes de confiance, laïcs et religieux, qui m'ont signalé que de nombreuses jeunes filles majeures et mineures, des femmes aussi, avaient subi des viols et des abus sexuels de la part de ce prêtre que je connais depuis 15 ans.

Nous savons tous la difficulté pour les victimes de témoigner pour dénoncer de tels actes; c'est vrai en France, mais encore plus à Madagascar où tout ce qui touche à la sexualité est tabou.

Une des victimes a osé le faire de manière claire et précise; d'abord oralement, puis par écrit. Vous trouverez son récit en pièce jointe. D'autres, parce qu'elles ont peur ou honte, ne peuvent encore franchir le pas de l'aveu.

Je sais que les instances religieuses ont été alertées au plus haut niveau, que ces agissements sont connus et qu'il est prévu que le Père Dominique soit déplacé. Or, il est toujours là, faisant régner à Antsahasoa un climat très pesant.

Et puis, le muter dans un autre lieu, n'est-ce pas porter ailleurs le malheur?

Ce comportement est ancien, dure depuis de nombreuses années avec les conséquences que l'on connaît: des vies brisées et des naissances qui plongent des jeunes femmes et leurs familles dans des situations de grande détresse matérielle et morale.

Le Père Dominique vend également à son profit une grande partie du matériel acheminé par conteneur, environ 80 m3 chaque année. Des vélos, des fournitures pour les établissements scolaires, des ordinateurs, des vêtements, du mobilier etc. donnés par les adhérents de l'association et qui doivent normalement être fournis gratuitement aux écoles et à la population; ce n'est pas le cas.

En plus de l'enrichissement personnel, l'argent récolté sert aussi de moyen de pression pour faire taire les familles ou obtenir le classement des affaires par des fonctionnaires peu scrupuleux.

Avec un groupe d'amies, membres comme moi de l'association et parrainant des enfants, nous avons déposé une plainte contre le Père Dominique auprès du Procureur de la République Française, au Tribunal de Tours, la ville où nous habitons.

Nous nous tournons vers vous pour que l’Église, en tant qu'Institution, prenne les mesures qui s'imposent face à des actes d'une extrême gravité. Il faut que les jeunes filles et femmes soient reconnues comme victimes et que le responsable en réponde devant la justice car il s'agit de crimes relevant du pénal.

Un avocat, au vu des documents que nous lui avons présentés, nous a dit que nous taire nous rendrait complices; nous ne le voulons pas et espérons que l’Église ne le sera pas.

Nous espérons que vous accorderez toute votre attention à notre courrier et vous adressons, très Saint Père, nos très respectueuses salutations.

J. T.

******************

J. T.

37540 Saint-Cyr-sur-Loire

Saint-Cyr-sur-Loire le 20 mai 2018

A Monseigneur Luc Crépy

Evêché du Puy

2, place du For

43000 Le Puy-en-Velay

Objet: signalement de faits graves à Antsirabe/Madagascar

Monseigneur,

Le documentaire auquel vous avez récemment participé nous a vivement intéressés, il révèle la volonté de l’Église de briser le silence sur les pratiques déviantes de certains religieux.

Ce dont je vais vous parler concerne des jeunes filles et des femmes qui sont ou ont été victimes des agissements d'un prêtre à Antsirabe.

Je fais partie d'une association, Solidarité Madagascar Touraine (SMT), qui expédie du matériel par conteneur à Madagascar depuis de nombreuses années et dont près de 300 adhérents parrainent des enfants scolarisés à Antsahasoa/Antsirabe et dans d'autres établissements du secteur.

Le prêtre référent de SMT, depuis 17 ans, se nomme Dominique Razakarivao. Il est membrede la Congrégation deNotre-Dame de la Salette.

En novembre 2017, j'ai été alertée par des personnes de confiance, laïcs et religieux, qui m'ont signalé que de nombreuses jeunes filles majeures et mineures, des femmes aussi, avaient subi des viols et des abus sexuels de la part de ce prêtre que je connais depuis 15 ans.

Nous savons tous la difficulté pour les victimes de témoigner pour dénoncer de tels actes; c'est vrai en France, mais encore plus à Madagascar où tout ce qui touche à la sexualité est tabou.

Une des victimes a osé le faire de manière claire et précise; d'abord oralement, puis par écrit. D'autres, parce qu'elles ont peur ou honte, ne peuvent encore franchir le pas de l'aveu.

Je sais que les instances religieuses ont été alertées au plus haut niveau, que ces agissements sont connus et qu'il est prévu que le Père Dominique soit déplacé. Or, il est toujours là, faisant régner à Antsahasoa un climat très pesant.

Et puis, le muter dans un autre lieu, n'est-ce pas porter ailleurs le malheur?

Ce comportement est ancien, dure depuis de nombreuses années avec les conséquences que l'on connaît: des vies brisées et des naissances qui plongent des jeunes femmes et leurs familles dans des situations de grande détresse matérielle et morale.

Le Père Dominique vend également à son profit une grande partie du matériel acheminé par conteneur, environ 80 m3 chaque année. Des vélos, des fournitures pour les établissements scolaires, des ordinateurs, des vêtements, du mobilier etc. donnés par les adhérents de l'association et qui doivent normalement être fournis gratuitement aux écoles et à la population; ce n'est pas le cas.

En plus de l'enrichissement personnel, l'argent récolté sert aussi de moyen de pression pour faire taire les familles ou obtenir le classement des affaires par des fonctionnaires peu scrupuleux.

Avec un groupe d'amies, membres comme moi de l'association et parrainant des enfants, nous avons déposé une plainte contre le Père Dominique auprès du Procureur de la République Française, au Tribunal de Tours, la ville où nous habitons.

Nous nous tournons vers vous pour que l’Église, en tant qu'Institution, prenne les mesures qui s'imposent face à des actes d'une extrême gravité. Il faut que les jeunes filles et femmes soient reconnues comme victimes et que le responsable en réponde devant la justice car il s'agit de crimes relevant du pénal.

Un avocat, au vu des documents que nous lui avons présentés, nous a dit que nous taire nous rendrait complices; nous ne le voulons pas et espérons que l’Église ne le sera pas.

Recevez, Monseigneur, l'expression de mes salutations très respectueuses.

J. T.

******************

J. T.

37540 Saint-Cyr-sur-Loire

AuPère Supérieur Général de l'Ordre de Notre-Dame de la Salette

Objet: signalement de faits graves à Antsirabe / Madagascar

Mon Père,

Ce dont je vais vous parler concerne des jeunes filles et des femmes qui sont ou ont été victimes des agissements d'un prêtre à Antsirabe.

Je fais partie d'une association, Solidarité Madagascar Touraine (SMT), qui expédie du matériel par conteneur à Madagascar depuis de nombreuses années et dont près de 300 adhérents parrainent des enfants scolarisés à Antsahasoa/Antsirabe et dans d'autres établissements du secteur.

Le prêtre référent de SMT, depuis 17 ans, se nomme Dominique Razakarivao. En novembre 2017, j'ai été alertée par des personnes de confiance, laïcs et religieux, qui m'ont signalé que de nombreuses jeunes filles majeures et mineures, des femmes aussi, avaient subi des viols et des abus sexuels de la part de ce prêtre que je connais depuis 15 ans.

Nous savons tous la difficulté pour les victimes de témoigner pour dénoncer de tels actes; c'est vrai en France, mais encore plus à Madagascar où tout ce qui touche à la sexualité est tabou. Une des victimes a osé le faire de manière claire et précise; d'abord oralement, puis par écrit. D'autres, parce qu'elles ont peur ou honte, ne peuvent encore franchir le pas de l'aveu.

Je sais que les instances religieuses ont été alertées au plus haut niveau, que ces agissements sont connus et qu'il est prévu que le Père Dominique soit déplacé. Or, il est toujours là, faisant régner à Antsahasoa un climat très pesant.

Et puis, le muter dans un autre secteur, n'est-ce pas porter ailleurs le malheur ?

Ce comportement est ancien, dure depuis de nombreuses années avec les conséquences que l'on connaît: des vies brisées et des naissances qui plongent des jeunes femmes et leurs familles dans des situations de grande détresse matérielle et morale.

Le Père Dominique vend également à son profit une grande partie du matériel acheminé par conteneur, environ 80 m3 chaque année. Des vélos, des fournitures pour les établissements scolaires, des ordinateurs, des vêtements, du mobilier etc. donnés par les adhérents de l'association et qui doivent normalement être fournis gratuitement aux écoles et à la population; ce n'est pas le cas.

En plus de l'enrichissement personnel, l'argent récolté sert aussi de moyen de pression pour faire taire les familles ou obtenir le classement des affaires par des fonctionnaires peu scrupuleux.

Avec un groupe d'amies, membres comme moi de l'association et parrainant des enfants, nous avons déposé une plainte contre le Père Dominique auprès du Procureur de la République Française, au Tribunal de Tours, la ville où nous habitons.

Nous nous tournons vers vous pour que l’Église, en tant qu'Institution, prenne les mesures qui s'imposent face à des actes d'une extrême gravité. Il faut que les jeunes filles et femmes soient reconnues comme victimes et que le responsable en réponde devant la justice car il s'agit de crimes relevant du pénal.

Un avocat, au vu des documents que nous lui avons présentés, nous a dit que nous taire nous rendrait complices; nous ne le voulons pas et espérons que l’Église ne le sera pas.

Recevez, mon Père, l'expression de nos salutations très respectueuses.

J.T., le 20 mai 2018

Dossier également publié dans « La Gazette de la Grande île » du lundi 1er avril 2019

Tia Tanindranaza0 partages

Fenitra momba ny harena ankibon’ny tanyMbola mila ezaka i Madagasikara

Nisy ny fanatontosana atrikasa fampiofanana momba ny fenitra EITI sy fanolorana ny tatitry ny tomban'ezaka ho an'ny taona 2017 teny amin'ny Mining Business Center, Mamory Ivato ny alakamisy lasa teo.

 

Marigny A.

Tia Tanindranaza0 partages

Ligin’ny volley-ball AnalamangaNosokafana omaly ny taom-pilalaovana 2019

Nosokafana omaly alahady 31 martsa 2019 tamin’ny fomba ofisialy tetsy amin’ny kianja mitafon’Ankorondrano ny taom-pilalaovana 2019 ho an’ny ligin’ny taranja volley-ball eto Analamanga ka ny filohany,

Tia Tanindranaza0 partages

Vehivavy Malagasy niasa tany KoweitMisy voadaroka, voaolana, lasa marary saina…

Nigadona an-tanindrazana ny sabotsy folakandro lasa teo teny amin’ny seranam-piaramanidina eny Ivato ireo vehivavy Malagasy niasa tany

Koweit niharan’ny antsojay sy ny fampijaliana nataon’ny mpampiasa azy tany an-toerana. 46 mirahavavy izy ireo no tonga soa aman-tsara, andiany voalohany raha mbola misy 76 mirahavavy ireo tavela any an-toerana. Raha araka ny fantatra dia ny 12 tamin’ireo 46 isa ireo no nanana olana ara-pahasalamana, ny roa bevohoka, ny iray naolana nandritra ny fotoana nanagadrana azy raha naolana tompon’andraikitra iray eo anivon’ny agence de placement nandefa azy kosa ny iray. Ny telo manana olana any amin’ny saina ( état depressif), ny dimy manana olana any amin’ny taovam-pisefoana… Avy hatrany dia nozahana ara-pahasalamana avokoa mantsy izy ireo raha vao tonga teto an-tanindrazana. Nambaran’izy ireo fa tena mafy ny olana nosedrainy tany Koweit ka nahatonga azy hitaraina tamin’ny filoham-pirenena. Misy amin’ireo mpampiasa mantsy no manao maloto ao an-trano ka tsy maintsy fafana. Tsy matory andro aman’alina ihany koa ireo mpiasa Malagasy fa miasa hatrany ka misy ireo tsindrona zava-mahadomelina mihitsy. Olana rahateo ny tsy fisian’ny masoivoho Malagasy miasa any an-toerana sy ny tsy fitovian’ny fomba fitenenana ka miteraka disadisa eo amin’ny roa tonta. Tamin’ny alalan’ny facebook sy agence de placement tsy ara-dalàna moa no nahafahan’izy ireo nivoaka ny tanindrazana. Alefa hody any amin’ny fianakaviany hatrany izy ireo ary hojeren’ny filoha ankehitriny ny asa tokony homena azy hivelomany.

 Pati

Tia Tanindranaza0 partages

Fivalanan-dranoAzo havadika ho angovo hanampiana ny herinaratra

Efa azo havadika ho angovo azo havaozina entina hanampiana ny famatsiana herinaratra eto amintsika ny fivalanan-drano na ny pipy ankehitriny.

 Amin’ny ankapobeny tokoa mantsy dia mbola vao ny 40 %-n’ny Malagasy mahery no voavatsin’ny orinasa jirama herinaratra eto amintsika ka ireo renivohi-paritany no lohalaharana amin’izany. Nahitana vahaolana mifandraika amin’izany ireo mpianatry ny sekoly ambony ISPM eny Antsobolo taona fahatelo raha tao amin’ny taona faharoa no nanaovan’izy ireo ny fikarohana. Vonona izy ireo ny hiara-kiasa amin’ireo karazana orinasa hifanohana aminy ho fanampiana ny mpiray tanindrazana. Tsiahivina moa fa namoaka mpianatra 400 latsaka indray ity sekoly ambony iray ity, andro vitsy lasa izay. Misalotra ny anarana Mahatsangy izy ireo, notolorana ny mari-pahaizana licence, nahavita fianaran’asa teny anivon’ny orinasa avokoa. Raha araka ny fanazavan-dRazafindrahety Aimée, tompon’andraikitra ara-bola eo anivon’ity sekoly ambony iray ity moa dia misy amin’ireo ankizy mpianatra ireo no efa  miasa raha misy ihany koa ireo mbola hanohy ny fianarany.

Pati

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Ora iray ho an’ny tanyNisongadina ny fiarovana ny tontolo iainana

Hetsika fanao isaky ny faran’ny volana martsa ny fankalazana ny ora iray ho an’ny tany ho fiarovana ny tontolo iainana.

 Fankalazana nakotrokotroka no nentina nanamarihana izany teto an-drenivohitra, nokarakaraina fikambanana miisa 20 mivondrona ao anatin’ny tambajotra iray mamiko ny tany. Ankoatra ny fanentanana tany an-tsekoly sy teny anivon’ny fiarahamonina dia mbola nanao diabe niainga teny Mahamasina nihazo ny parvis hotel Analakely izy ireo ny sabotsy teo miantso ny rehetra mba handray anjara amin’ny fiarovana ny tontolo iainana noho ny fahasimbany. Narahina fampahafantarana ny asan’ireo fikambanana izay nanangana tranoheva teny amin’ny parvis hotel izany nofaranana tamin’ilay fifaninanana momba ny fiarovana ny tontolo iainana nampanaovina ireo ankizy sy tanora 51 mianadahy. Ny dimy tamin’ireo no tafakatra tamin’ny dingana famaranana namolavola tetikasa momba ny fiarovana ny tontolo iainana raha iray kosa no nivoaka ho mpandresy. Raha araka ny fantatra dia io tanora iray no ho lasa masoivohon’ny WWF amin’ity taona ity sady handray anjara amin’ireo hetsika momba ny fiarovana ny tontolo iainana hatao any ivelany. Nisy ny sabotsy hariva teo ny famonoana jiro nandritra ny ora iray nanomboka tamin’ny 8 ora 30 ka hatramin’ny 9 ora sy sasany alina nentina nanamarihana izany.

Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

Kidnapping sy famonoana kandidan’ny IRDMisy tsy mazava ny raharaha

Naiditra am-ponja vonjimaika avokoa ireo voarohirohy tamin’ny raharaha Bonjean, raha ny fampitam-baovaon’ny mpanao gazety any Mahajanga.

Tia Tanindranaza0 partages

Manandriana -Amoron’i ManiaLany tanteraka ny omby, sahirana ny mponina

Misedra olana goavana ireo mponina any Manandriana, Faritra Amoron’i Mania, toerana niavian’Itompokolahy Manandafy Rakotoniriana amin’izao.

 

 Raha ny fanazavan-dRajaonarivelo Dieudonné, filohan’ny FIkambanana TErak’i MAnandriagna (FITEMA) dia lany tanteraka ny omby any an-toerana vokatry ny firongatry ny asan-dahalo. Lasa miasa tany amin’ny tanana ny mponina rehefa eny an-tsaha. Tsy manana zezika hambolena intsony ihany koa, ny lalana koa efa ratsy rahateo. Anisan’ny lasibatra ity filohan’ny filohan’ny FITEMA ity raha ny fanazavany. Omby 60 isa no indray noraofin’ny dahalo tao am-bala indray mandeha monja. Na izany aza dia tsy misy intsony ireo dahalo manafika amin’ny antoandro fa amin’ny alina sisa. Miezaka ny fikambanana tarihiny mametraka ireo DAS hivondronana miaramila miambina manerana ireo kaominina 10 mandrafitra ny distrika, izay efa 12 ankehitriny. Tsiahivina fa anisan’ny asa goavana notanterahin’ny fikambanana nandritra ny fisian’ny aretina pesta farany teo ny fanafarana dokotera avy any Frantsa nitsabo maimaimpoana ka olona an’arivony no nahazo tombontsoa. Nifampiarahaba nahatratra ny taona ireo mpikambana miisa 50.000 ny faran’ny herinandro teo.

Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

Hetsika mifamatotra amin’ny toekarenaMila mazava ny tohiny

Iaraha-mahita fa mbola mamaka lalina ny kolikoly eto Madagasikara. Eo amin’ny tsena-barom-panjakana ohatra dia tsy mangarahara fa kitranoantrano hatrany no manjaka ary ireo akamakama ihany no mahazo ny tsena na misy aza fampafahantarana ho an’ny daholobe (appel d’offre).

 Fa mitàna ny sain’ny maro ankehitriny ny tohin’ny hetsika ataon’ny ministera tompon’andraikitra taorian’ireny fanamarinana nahatrarana vokatra tsy ara-dalàna teny Tanjombato ireny. Raha ny tokony ho izy mantsy dia tokony efa nakatona mihitsy iny orinasa izay saika nanapoizina ny Malagasy iny. Mbola mahaliana ny Malagasy ihany koa ny tohin’ny raharaha tany Antsirabe izay nisian’ny sakafo lany daty kanefa tsy naharenesam-baovao intsony ny tohiny. Nisy ihany koa ny fanamarinana natao vao tsy ela akory tany Toamasina saingy tsy fantatra mazava  ny votoatiny amin’izao fotoana izao. Ny resaka famarotana ny  harem-pirenena tahaka ny andramena moa dia tsy nahitana mangirana intsony fa natao nadilo sofina tamin’ireo nolazaina ho fositra vitsivitsy fotsiny ny Malagasy kanefa maro no mbola miriaria an-kasahiana eny rehetra eny. Miandry ny fahaiza-manaon’ny governemanta hatrany ny vahoaka indrindra ny fitantanana ny raharaham-pirenena miaraka amin’ireo hetsika ara-toekarena izay efa natomboka. Ambetintenin’ny filoha ankehitriny ihany koa moa ny hoe fandraisan’andraikitra haingana manoloana ireo tranga sahala amin’izany rehetra izany izay tsy tsara sady manimba toekarena. Mila fandraisan’andraikitra haingana ny Malagasy ndrao dia ho very sahady ny fitokisana napetrany.    

Tsirinasolo

 

Tia Tanindranaza0 partages

Vono olona feno habibianaNy akanjony no namadika ilay jiolahy

Efa maty eritreritra tanteraka ny olona sasany amin’izao fotoana izao.

Tia Tanindranaza0 partages

Izay tany aleha rehetra

Efa hatrany amin’ny fampielezankevitra mialoha ny fotoana no nahenoana an’izany teny hoe « hojereko manokana ianareo eto an’Anona… », « eto no hanaovantsika ho izao an’i Madagasikara… ».

 

 Iny indray izany izao dia hoe Moramanga no hanaingana ny fampandrosoana. Fampanantenana izao. Izay tany aleha rehetra. Saingy hatreto aloha izany ny rehetra dia mbola samy mametra-panontaniana hoe aiza ? Aiza ny bainga voavadika mikasika ireo voambara tao anaty praograma ? Fa angaha moa tsy hoe efa dodona indray ny vahoaka ? Ekena fa mbola misy 40 andro vao ho feno ilay 100 andro tsy hitsikerana saingy tsy azon’ny olom-pirenena atao, raha mbola mahatsiaro ho tompon’andraikitra koa anefa ny mampaneno lakolosy rehefa sanatria tazany ho mitady hizotra any amin’ny kizo ny fireneny. Anisan’ny nanakianana fatratra ny mpifaninana politika voalohany amin’ny filoham-pirenena ankehitriny efa hatramin’ny 10 taona lasa ka hatramin’izao ny hoe miantehitra lava amin’ny mpamatsy vola. Fony mbola ben’ny tanàna aza moa ny filohan’ny HAT teo aloha dia fatra-pilaza fa nandova trosa ny kaominina novantaniny. Bokan-trosan’ny teo aloha, hono, ny firenena avy eo. Samy mahalala sy afaka mandinika anefa ny mpanara-baovao sy ny olom-pirenena tsirairay hoe hatraiza ary izany izao ny vita tamin’ny fanatanterahana ilay teny manan-tantaran’ny filoha ankehitriny hoe “hovitaintsika ao anatin’ny 5 taona ny fampandrosoana tsy efa tao anatin’ny 58 taona”. Efa afaka ary ve izany ireo trosa nolazaina fa nangeja ary mora ve no nanala azy ireny ? Tsy manana sehatra iraisam-pirenena maneritery azy intsony tokoa ary ve izany ny fitondrana ankehitriny sa vao mainka aza ireo firenena mba niantehitra amintsika teo aloha no manjary hiankinantsika loha indray ankehitriny ? Vao tsy ela akory isika no nanao fifanarahana miteraka resabe mandrak’ankehitriny amin’ny firenena rahavavy etsy akaiky kely etsy. Andro vitsy koa moa izay no nahatsiarovana ny tolo-panafahana nataon’ireo razambe tamin’ny 47. Nandeha indray ny fampanantenan’ny filoham-pirenena hanampiana ireo rehetra mbola tsy tontosa akory teo. Fahafahana ara-tsakafo sy toekarena ary kolontsaina, hono, no tanjona. Hitondra ho amin’izany ve ny tetikasa tranobe mijoalajoala izay mbola Ambatobevohoka koa hatramin’izao ? Hitondra ho amin’izany ve ny fanenjehana ireo mpandraharaha Malagasy sy mpiaro ny tanin’ny Malagasy ? Hitondra ho amin’izany ve ny fanitarana ny fampihavanam-pirenena ? Samy mamaly ny rehetra.

J. Mirija

 

Tia Tanindranaza0 partages

Tsipy kanetibe olon-3 miarakaFantatra ireo ekipa 16 voalohany hiatrika ny Grande Finale

Fantatra omaly alahady 31 martsa 2019 tetsy amin’ny kianjan’ny Ans Ampefiloha ireo ekipa 16 voalohany tafita hiatrika ny “Grande Finale 2019” amin’ny fiadiana ny ho tompondakan’i Madagasikara amin’ny

Tia Tanindranaza0 partages

Thb Champions League 2019Nirava ady sahala ny CNaPS Sport sy As Adema omaly

Nirava ady sahala 0-0 ny CNaPS Sport Itasy sy ny As Adema Analamanga omaly alahady 31 martsa 2019 teo amin’ny dingana faharoa andro voalohan’ny fifaninanana baolina kitra “Champions League Malagasy 2019” dingana faharoa.

Tia Tanindranaza0 partages

“In-Soccer Inter-Institut” andiany voalohanyNy mpianatry ny DEGS no tompondaka

Nifarana omaly alahady 31 martsa 2019 tetsy amin’ny kianjan’i Mahamasina ny andiany voalohany tamin’ilay hetsika In-Soccer andiany voalohany nokarakarain’ny fikambanana JSE “Jeunes Sport Events tarihan’Andriamisa Vania.

Tia Tanindranaza0 partages

Famatsiana herinaratraNahazo milina vaovao Ankazobe

Faritra maro no niharan`ny delestazy mahery vaika no efa notolorana vahaolana haingana nomena milina mpamokatra vaovao.

Misy no efa nahazo toa an`Antalaha, izay nahazo milina mpamokatra miisa efatra. Nisy ihany koa fampidirana milina vaovao any Sambava sy Farafangana ary Ankazobe ka hovinavinaina hihodina tamin`ny faran`ny herinandro lasa teo.  Ho an`ny distrikan`Ankazobe manokana dia nikatso avokoa ny fiveloman`ireo mpandraharaha mandinika vokatry ny fahatapahan-jiro nisesisesy tao anatin` ny volana vitsivitsy. Manginy fotsiny ny firongatry ny fandriampahalemana ateraky ny tsy fisian` ny hazavana. Olana fahatapahan-jiro noho ny fahanteran`ny milina famatsian-jiro izay matetika simba no antony, hoy ny teo anivon`ny JIRAMA. Nandefa milina miisa roa, manana hery 200 kW sy 90 kW, izay hamaha ny filàna herinaratra ny fitondram-panjakana tamin`ny alalan`ireo mpiara-miombon`antoka ara-teknika sy ara-bola amin`ny fanatanterahana ny fanamby hanomezana hazavana isan-tokantrano sy ny ady amin`ny tsy fandriampahalemana. Nanomboka ny alakamisy 28 martsa lasa teo dia niala tamin`ilay hoe “Black out” ka niditra amin`ilay “delestage tournant” ny ao an-toerana taorian`ny fanamboarana ny milina.  Araka ny vinavina, ny milina manana hery 90 KW dia hanomboka hamokatra amin'ny alahady raha ny iray hafa kosa, mitaky andro vitsivitsy, fa tsy mihoatra ny herinandro manaraka. Taorian'ny fanamboarana nataon'ny teknisianina dia naverina tamin'ny laoniny ny herinaratra. Ny antony dia ny iray amin'ireo gropy roa, miaraka amin'ny tanjaka 120 KW kanefa namokatra 45 KW fotsiny ary ny 25 KW hafa. Izany dia mahatratra 70 KW kanefa mila hery eo amin`ny 185 KW, izany hoe misy banga 115 kW. Miampy ireo fitaovana vaovao miisa roa ireo, dia hamokatra herinaratra eo amin`ny 360 kw ny tobim-pamatsiana herinaratra ao Ankazobe ka hovahana ny olan`ny delestazy. Tsy Ankazobe ihany no hisitraka fitaovana fa hiparitaka amin`ireo distrika miisa 23, izay isan`ny tena lasibatry ny fahatapahan-jiro,  ny “groupe electrogène” miisa 35 izay efa tonga eto Madagasikara, toa an`Amboasary Atsimo, Ambovombe Androy, Ampanefena, Ambatondrazaka, Morondava, Ihosy, Maintirano, Vangaindrano, Bealanana, Mahabo, Morombe, Tsiroanomandidy, Miandrivazo, Antalaha ary Ankazobe. Ankoatra ireo  milina miisa 30 ihany koa no ho tonga amin`ity taona 2019 ity.

 

Marigny A.

Tia Tanindranaza0 partages

Fiaramanidin’ny Air MauritiusSaika niharan-doza 15 minitra niaingana

Taorian’ny lozam-piaramanidina mahatsiravina nahazo ny Boeing 737 Max an’ny Kaompania Ethiopian Airlines nahafatesana olona 157 ny 10 martsa teo, dia ny an’ny Air Mauritius indray no nisy fahavoazana ny sabotsy teo, saingy tsy nitera-doza aloha.

 Nanana olana ara-teknika mantsy ny sidina MK042 an’ny Kaompania Maorisianina Air Maurtius ny alin’ny sabotsy (23h 28) teo, raha niainga avy tao amin’ny seranam-piaramanidin’i Sir Seewoosagur Ramgoolam (SSR) hihazo an’i Heathrow any Londres-Angletera. Voatery nanaja ny fepetra rehetra tsy maintsy niverenana haingana tao Maorisy ny mpanamory, ary voasoroka ny loza nahiana hitranga. Tsy nisy zavatra simba na olona naratra nandritra ny fidinana tsy maintsy natao taorian’ny fisidinan’ny fiaramanidina manodidina ny 15 minitra sy tsy maintsy nihodinana haingana, ary tsy maintsy nihodinkodina 45 minitra ambany dia ambany (1800m miala ny tany) izy io, mba nahafaha-nanary sy nandoro ny solika (kérosène) izay mavesatra, raha ny nambaran’ny gazety Maorisianina iray. Tsara ny manamarika fa anisan’ny sidina ana habakabaka nomen’ny fanjakana Malagasy alalana hisidina malalaka eto ny Air Maritius, taorian’ny fitsidihana nataon’i Andry Rajoelina tany an-toerana tapa-bolana lasa izay. Marina fa zava-dehibe ny fifaninanana fa maro ihany koa ny mihevitra fa miteraka fahapotehan’ny kaompania Malagasy na miankina amin’ny fanjakana na tsia ny fanomezana tombondahiny ity kaompania vahiny ity. Misy kaompanian’ny mpandraharaha Malagasy rahateo eto tsikaritra fa toa tratry ny fahirano noho ny mety ho tsy fitovian-kevitra ara-politika.

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Misahotaka ny fitsarana sy fanjakanaHosamborina indray i Haja Kidnapping…

Raha tsy misy ny fiovana, dia hisy rahampitso fanapahan-kevitra lehibe horaisina manoloana ny raharaha famotsorana an’i Manantena Hajanirina Dina,

 

 ilay lehilahy voarohirohy noho ny fakana an-keriny teratany, karana navotsotry ny fitsarana ambony tany Toamasina. Raha hiverenana kely ny tantara, efa voarohirohy ho naka an-keriny ny karana antsoina hoe Shane Kourjee izy ny taona 2016, saingy nahazo fahafahana. Mbola voasambotra tao Antsirabe indray izy ny volana desambra 2018 teo noho ny raharaha fakana an-keriny an’i Arman Kamis tany Toamasina 21 novambra 2018. Nahazo fahafahana vonjimaika avy amin’ny Fitsarana tao Toamasina indray ny tenany. Didy tsy azo hivalozana no nivoaka tamin’io, ka naman’ny afaka izany izy, raha io no halalinina. Raha ny fanazavana ara-pitsarana tsotsotra, nambara fa ara-dalàna ny famotsorana satria tsy tratra ambodiomby ity olona voarohirohy ity, ka izay nahazo fahafahana vonjimaika ny alatsinainy 25 martsa lasa teo. Naato tamin’ny asany anefa 3 andro taorian’izay ireo mpitsara miisa 4 nanome fahafahana vonjimaika azy. Nidina ifotony tany Toamasina ny minisitry ny fitsarana tamin’iny herinandro nivalona iny, ka andrasana izay hiseho. Hampikorontana ny fitsarana sy ny fanjakana ity raharaha ity. Voizina ny hoe fanjakana tan-dalàna saingy io ny zava-miseho. Matoa nisy ny fandraisana fanapahan-kevitra nampiato ireo mpitsara dia mety ahiana ho tsy mifanaraka amin’ny tokony ho izy ny didy navoaka nanome fahafahana vonjimaika. Nisy kolikoly avo lenta ve tao ka namotsorana ity olona voarohirohy ity ? Sa kosa ny mpitsara mihitsy no efa miray tendro amin’ny mpanao “kidnapping” ? Asa aloha izay hiafaran’ireo mpitsara na hoesorina amin’ny toerany na hisy sazy hafa hahazo azy ireo na ho afa-bela ao anatin’ny raharaha. Raha toa ka misy ny sazy ho azy ireo, dia midika fa tsy mifanaraka amin’ny tokony ho izy ny didy. Hiverenana hosamborina ary ve i Manantena Hajanirina Dina sa ahoana ? Tsara ny manamarika fa kandida depiote lisitra faharoa any Ifanadiana izy, izay ahiana ho nisy ny sonia hosoka tamin’ny anarany satria mbola notazonina tany am-ponja izy tamin’ny fikarakarana dosie, izay misy amin’ireo 14 no tsy maintsy mila fanamarinan’ny tompony. Lisitra tsy miankina no irotsahany, fa raha ny nahafantarana azy, dia tao anatin’ny MAPAR. Raha ny fikaroham-baovao aza, dia toa manana rohim-pihavanana amina minisitra teo aloha. Asa aloha izay ho tohin’ity raharaha ity izay hahafahan’ny rehetra mandinika tsara hoe tena misy tokoa ve ny tany tan-dalàna eto ?

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Tsy miankina milatsaka depioteTohina tolona io, hoy Andoniaina Yani Andrianasolo

Anisan’ireo kandida ho depiote tsy miankina amina antoko na vondrona politika hilatsaka ao amin’ny distrikan’Ambohidratrimo ihany koa ny mpikamban’ny VTTM tarihin’ny filohany, Arlette Ramaroson i Andoniaina Yani Andrianasolo.

 Manoloana ireo tsikera marobe mikasika ny fidiran’ireo tsy manana antoko ao amin’ny antenimieram-pirenena dia nilaza ny tenany fa tohina tolona iray efa natao taona maro no antony hilatsahan’ny tsy miankina. Vaindohan-draharahanay ny ady amin’ny kolikoly sy fananantany, hoy hatrany ny tenany. Mila aparitaka amin’ny solombavambahoaka namana ny fahamarinana ary maneho amin’ny vahoaka izahay fa ity ilay ady apetrakay. Toy io resaka fananantany io, anisan’ny lasibatra ny faritra Ambohitrimanjaka satria olana goavana tokony hovahana ao ny tsy fahamarinan-toeran’ny taratasin’ireo vahoaka.

J. Mirija

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Propagandy an-kolakaMampatsiahy ny lalàna ny HCC

Nampatsiahy ireo daty voatondron`ny lalàna hanombohana ny fampielezan-kevitra mifandray amin`ny fifidianana solombavambahoaka ny teo anivon`ny fitsarana avo momba ny lalàmpanorenana (HCC).

 Manomboka ny 6 mey ary hifarana amin`ny 25 mey misasakalina ny fampielezan-kevitra ataon`ireo kandidà depiote. Araka ny fanambarana,  voararan`ny lalàna ny fampiasana fitaovana fampielezan-kevitra amin`ny fifidianana izay voafaritra ao amin`ny and. 92 ao anatin`ny lalàna mifehy ny fifidianana solombavambahoaka sy fitsapan-kevi-bahoaka. Efa misy kandidà mandika izany lalàna izany, hoy ny fampitam-baovao. Tsy tokony hisy izay kandidà mihoatra an`izay fe-potoana efa napetraka mialoha ny fanokafana ofisialy. Voafaritra ao anatin`izany fa voasokajy ho fampielezan-kevitra rehefa doka amin`ny haino aman-jery na am-bava na an-tsoratra mikasika ny kandidà iray. Tsy vitsy amin`ireo kandidà no efa nandika izay lalàna izay tamin`ny alalan`ny fandoavam-bola amin`ny fandefasana fanentanana dokambarotra amina fahitalavitra tsy miankina. Torak`izany koa ny amin`ireo pejy voalohany ireo gazety an-tsoratra maneho ny sary sy ny laharan`ny kandidà iray. Nanambara ny HCC fa ireo haino aman-jery dia manana adidy amin`izay fampiharana lalàna izay ary heverina ho firaisana tsikombakomba amin`ny fandikana ny lalàna mifehy ny fifidianana. Miantso ny kandidà rehetra ampitsahatra izany HCC mandra-pahatonga ny fotoan’ny fampielezan-kevitra. Kandidà mikasa handrafitra ny fahefana mpanao lalàna ny kandidà solombavambahoaka ka tokony haneho fitondran-tena fakana tahaka manoloana ny fiorenana amin`ny lalàna sy fanajana ny fitsipika manan-kery, hoy hatrany ny fanamarihana nataon`ny HCC.

Marigny A.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Ramboasalama EmilienEfa nanompo, ary mbola hanompo tanindrazana

Natolotra tamin’ny fomba ofisialy teny amin’ny Espace Mahatazana eny Fort Voiron ny sabotsy 30 martsa lasa teo ny kandidan’ny TIMK25 ao amin’ny Boriborintany faha-4,

 

 izay tarihin’ny kolonely Ramboasalama Emilien. Nahazo tsodrano tamin’ny filoha mpanorina ny antoko dia i Marc Ravalomanana izy ireo. Izy no notendren'ny TIM K25 rehefa vita ny sivana. Tsotra ny hafatro, mila mitazona ny maha izy antsika isika, mila mitazona ny maha izy azy ny antokontsika, ary mijoro hatramin'ny farany amin'ny foto-kevitra nijoroana hatrizay sy miasa miaraka hanatanterahana ny tanjona fitsinjovana ny vahoaka sy fampandrosoana ny firenena fa tsy miara-miasa izany hoe miasa aloha vao miaraka, raha ny nambaran’i Marc Ravalomanana tamin’izao nanolorana an-dRamboasalama Emilien sy ny mpiray lisitra aminy. Laharam-pahamehana 3 lehibe ho anay ny ady amin’ny tsy fandriampahalemana, fijerena ny lafiny fananan-tany sy ny resaka fananganan-tranon’ny olona, ary ny resaka sosialim-bahoaka, hoy kosa ny kandida Ramboasalama Emilien, izay laharana faha-4 ao amin’ny bileta tokana. Efa vonona ny kandida sy ny ekipany, araka ny hoe “ho an’ny tanindrazana”, teny fanevan’ny miaramila mpanompo firenena amin’ny maha miaramila azy izay 38 taona nilomanosana tao, raha ny nambarany. Ny andro kely sisa iainana dia hatokana ho an’ny fanasoavana an’Antananarivo, indrindra ny boriborintany faha-4, hoy hatrany ny kandida Ramboasalama Emilien izay naneho fa tsy handraraka ilo mby an-doha, fa hanao izay tratra amin’ny fanasoavana ny tanindrazana. Efa nanompo ary mbola hanompo tanindrazana

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Tsy fitanilana amin’ny antokom-pivavahanaLasa adihevitra indray ny fihetsiky ny Filoha

Resabe teto amin’ny tany sy ny fanjakana ny fanilihana ny resa-pivavahana sy finoana nandritra ny fianianan’ny filoha ankehitriny ny 19 janoary 2019.

 

 Navoitra tamin’izany ny fanajana ny fisarahan’ny fitantanana ny raharaham-panjakana amin’ny resa-pivavahana na ny « laicité de l’Etat ». Gaga sy talanjona indray ny rehetra fa nifanohitra tamin’io ny zava-niseho  teny Anatirova nisian’ny fotoam-pivavahana nisaraisan’ny lohandohan’ny mpisorona eto amin’ny firenena notarihin-dRajoelina ny 27 janoary 2019, nilazany fa zava-dehibe loatra ny hanankinana amin'Andriamanitra ny fiainam-pirenena. Ny zavatra rehetra dia hankinintsika amin'ny Finoana..., Sambatra isika manana an'i Jesoa Kristy amin'izany. Samy hafa ny fomba firesaka tao anatin’ireo toe-javatra roa ireo. Ny zavatra anankiray manitikitika ny sain’ny olona sasany dia ny hahatongavan’ny Papa François eto amintsika amin’ny volana septambra. Tsy izay no olana satria miandrandra mafy izany ny mpino kristianina katolika, ary maro ihany koa ny liana. Tsy misy tokony hahaseriny an-dRajoelina amin’ny fidokafana sy fikarakarana manokana, raha tena manaja ny tsy fiandanian’ny fitantanana ny raharaham-panjakana sy ny fivavahana tokoa izy. Ao anatin’ny finoana katolika izy fa raha mihevitra ny tenany ho filohan’ny Malagasy rehetra izay tsy katolika ihany fa misandrahaka amina antokom-pinoana sy antokom-pivavahana samihafa, dia mitandrina bebe kokoa. Tena marina sy tsy azo lavina, fa reharehan’ny firenentsika ny mampiantrano ny Papa, izay sady filoham-panjakan’i Vatican saingy mitady ho lasa fitaovana politika hireharehan’ny filohantsika izany ankehitriny.

Toky R

 

 

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

TIMK25 AvaradranoHahazo depiote roa no fanamby

Nisy ny toromarika nomena teo anatrehan’ny tsy fitovian-kevitra nampifanolana ireo lohandohan’ny mpisorona ao anatin’ny Antoko Tiako I Madagasikara Avaradrano

 

 tamin’ny fandrotsahana kandida depiote, ka nidina ifotony nifampiresaka tamin’ireo lohandohan’ny mpisorona Atoa Ramboavelo Andrianantenaina Jocelyn Willy, izay « chief of staff » eo anivon’ny Antoko TIM. Tsy nisy olana ny lohalisitra izay Atoa Randriambolaina Gerry, fa ny lisitra faharoa sy ny mpisolo toerana kosa no nisy fiovana taorian’ny didin’ny fitsarana avo momba ny lalàmpanorenana na ny HCC dia ny « Arrêt n°21-HCC/AR » nivoaka ny 22 martsa 2019, izay nanapaka fa lisitra voalohany ao Avaradrano Randriambolaina Gerry, ary lisitra faharoa manaraka azy kosa Andrianatsifonantsara Haja. Mpisolo toerana kosa Rakotondrasoa Georges sy Rasoamanandraibe Nomena. Anarana hafa no teo amin’ny lisitra faharoa sy ny mpisolo toerana teo aloha. Somary nampisy olana izany saingy tonga tamin’ilay fomba fiteny hoe ny hisavorovoroan-kilantoana izahay tety Avaradrano, fa efa milamina tanteraka, hoy Atoa Andrianantsifonantsara Haja. Nisy moa ny fihaonana sy fifanomezam-baovao natao tao amin’ny Akanintsoa Ankadikely Ilafy ny tolakandron’ny sabotsy teo nanazavana fa miravona ny karazana tsy fitovian-kevitra ary iray tsy mivaky ny ekipa. Tao anatin’izany rahateo no niditra mivantana tamin’ny antso an-tariby ny kandida lohalisitra Randriambolaina Gerry fa betsaka ny zavatra nifamahofaho teo aloha fa efa nisy ny fifampiresahana satria ny tanjona dia iray dia ny hibatana ny fandresena, ka hiaraha-manao ny hetsika rehetra manomboka izao. Manamafy ny heriny ny TIMK25 Avaradrano, ka ny hanao pao-droa no tanjona.

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Andry RajoelinaNy olony ihany no hisompatra azy…

Tsy araka ny hafainganam-pandehan`ny lamasinina TGV ny fandehan`ny fanendrena mpiasam-panjakana ambony toy ny sekretera jeneraly, tale jeneraly, tale maro samihafa.

 Toa mandeha miadana  toy ny sokatra. Inona no antony ? Raha tsiahivina, ny fanendrena ny praiminisitra sy ireo mpikambana nandritra ny governemanta dia vetivety satria ny ampitson`ny fianianan`ny filoha vaovao izany dia vita. Mifanohitra amin`izay anefa ny fanendrena an`ireo mpiasam-panjakana ambony ka manaratsy ny endriky ny fitondrana. Amin`izao, maro ireo minisitera no tsy mandeha amin`izay laoniny ny fampandehanan-draharaha anatiny, noho ny tsy fisian`ny mpitantana mazava. Ankoatra izay dia eo ny fampiatoana ireo mpiasam-panjakana tsy raikitra (ECD) izay tsy mbola nisitraka ny karamany nanomboka ny volana janoary 2019. Araka ny loharanom-baovao voaray, olon-kafa mihitsy no mitantana ny firenena ary izy ireo no mitsinjara ireo mpiasam-panjakana ambony ho fanomanana sahady ny fametrahana olona ho kandidà filoham-pirenena afaka dimy taona. Izy ireo, noho izany, no mametraka ny olony manerana ny minisitera. Raha toa manolotra anarana 5 na 6 ho mpiasam-panjakana ambony ny minisitra iray dia tsy tanteraka izany. Amin`ny ankapobeny, iray ihany no voatazona fa ny sisa dia io olona mikasa hirotsaka hofidiana amin`ny fifidianana filoham-pirenena manaraka io no manendry azy. Ny loza, hoy hatrany ity loharanom-baovao ity dia misy anarana efa voadinika sy ekena mandritra ny filankevitry ny minisitra saingy tsy voarakitra ao anatin`ny fampitam-baovao ofisialy. Olana iray ihany koa, misy kandidà sasany te hiditra ho mpiasam-panjakana ambony, fantatra amin`ny fahaiza-manaony sady mahafehy ny fitantanana asam-panjakana dia voailika tsotra izao. Raha anontaniana ny anton`ny fandavana dia tsy misy fanazavana azo. Raha izao aloha no mitohy dia tsy hisy asa vanona eo anivon`ny minisitera ary hizaka izany ny vahoaka Malagasy. Tsiahivina hatrany fa tsirihina isaky ny enim-bolana ny asa vitan`ny minisitra tsirairay avy. Sarotra inoana anefa raha hisy tatitra ho vita. Tatitra momba ny inona moa no ataon`ny minisitra iray raha sady tsy tafapetraka ny ekipany no tsy mahazo famatsiam-bola hiasana ny minisitera tantanany ? Raha izao aloha no mitohy ho maro no ho diso fanantenana amin`i Andry Rajoelina. Efa misy manomana sahady izany fa haka ny toerany afaka dimy taona.

Marigny A.

Ino Vaovao0 partages

NAMAKIA : Nisy nanafika ny « assistant parlementaire » an’ny solombavambahoaka teo aloha

Raha izy avy nanao asa sosialy tamin’ny beantitra amin’ny anaran’ny TGV ka handeha hody iny no efa nisy niandry. Ny 29 marsa teo moa dia nizara vary tamin’ ny beantitra izy ireo tao Namakia. Nisy fisotrosotroana sy korana ihany koa ho an’ireo samy mpikambana ao amin’ny Tgv Mapar, teo amin’ny tokotany malalaky ny Môny Misôma, taorian’ny kabary nataony.  

Tsy nilaza tamin’ny namany izy nandeha nody tamin’ny valo ora alina teo. Izy manokatra vavahady no nisy olona nanafika sy nanatsatoka antsy avy hatrany. Tsy hitany ilay olona namely azy. Tafiditra tao an-tranony ihany izy ka ny fianakaviany no nampandre haingana ny namany sy ny manam-pahefana. Ho azy ireo dia misy ambadika politika ity raharaha ity. 

Tsy zakan’ny olona sasany ny fihetsiketsehana ataon’ny Tgv Mapar, hoy ireo mpiara-dia amin’ity depiote ity sy ireo vahoaka. Tena nahafinaritra ny raiamandreny ao an-tanàna ny hetsika nataony, hoy ireo namany. Efa tsaboina ao amin’ny hopitaliben’Androva ity naratra ity ary efa tsy atahorana ny ainy.

Vanessa

Ino Vaovao0 partages

FANDEFASANA MPIASA ANY IVELANY : Tra-tehaka ireo mpanondrana olona an-tsokosoko

Olona telo, raim-pianakaviana iray sy ny vadiny ary vehivavy iray namany mivondrona ao anatina tambajotra mpanondran’olona an-tsokosoko mankany Arabie Saoudite sy Oman no vosambotra. Ny faran’ny herinandro lasa teo iny no nahatratrarana azy ireo.

Tovovavy roa avy any Andapa no nampanantenaina fa halefa any Arabie Saoudite hiasa. Araka ny fitantaran’izy ireo dia nakana vola mitentina roa tapitrisa Ariary isany avy izy ireo. Tsara lamina ny resaka sy ny fitaka natao azy ireo, lazaina fa halefa avy hatrany ary rehefa tonga any Arabie Saoudite dia hanana asa tsara sady tsara karama. Tsy araka ny nampanantenaina anefa ny zava-niseho. 

Niainga avy any Andapa izy roa vavy ary najanona teto Antananarivo. Nolazain’ilay nitonona ho mpikarakara fa eto an-drenivohitra no iandrasana ny fiaingan’izy ireo mankany Arabie Saoudite. Niandry efa am-bolana maro anefa izy roa vavy mbola tsy lasa ihany. Voalaza fa mahita olana hambara hatrany ilay vehivavy nandray an-tanana ny fandefasana azy ireo. 

Very an-javony ny volabe

Tsy vitan’izay fa rehefa naharitra ilay fiandrasana dia noroahina tao amin’ilay trano nivantanany teto Antananarivo izy roa vavy. Vokany, very an-javony ny volabe nalaina tamin’izy ireo izay nolazaina fa hikarakarana ny taratasy handehanany mankany ivelany. Tsy nipetra-potsiny ireo lasibatra nanoloana ny trangan-javatra nihatra tamin’izy ireo fa nametraka fitoriana tao amin’ny rantsan’ny polisim-pirenena miandraikitra ny fanadihadiana manokana sy ny ady amin’ny hosoka na ny “Service central d’enquête spécialisée et de lutte contre la fraude documentaire” eo anivon’ny Minisiteran’ny filaminam-bahoaka. 

Avy hatrany dia nandeha ny fanadihadiana rehetra. Nataon’ny polisy hazalambo ilay ramatoa tompon’antoka tamin’ity raharaha fanondranan’olona an-tsokosoko ity. Rehefa nandeha ny fikarohana teny amin’ny trano fonenany etsy Ampefiloha-Ambodirano no nahatratrarana azy. Tratra niaraka taminy ihany koa ilay rangahy vadiny, izy ireo izay fantatra fa miray tsikombakomba amin’ny fanaovana ity asa ratsy ity. Rehefa natao ny fakana am-bavany azy mivady ireto dia nambarany fa manangona ankizy sy mikarakara ny pasipaoron’izy ireo fotsiny no ataony fa misy vehivavy namany hafa miandraikitra ny fanondranana. 

Ny vela-pandrika indray no noentina nikarohana ity vehivavy ka teny amin’ny faritra 67ha iny indray no nahasamborana an’ilay vehivavy mpandefa ankizy any Arabie Saoudite. Ity farany izay niaiky fa asa fivelomany ny manondrana olona hiasa mankany Arabie Saoudite ary efa hatramin’ny taona 2016 no nanaovany izany. Marihina fa voararan’ny lalàna ny fandefasana ny vehivavy Malagasy hiasa any ivelany indrindra any amin’ireo tany arabo tsy manaja ny zon’olombelona. Enjehin’ny lalàna ary iharan’ny sazy henjana izay tratra manao izany.

Avotra Isaorana

Ino Vaovao0 partages

FAMONOANA KANDIDA DEPIOTE TAO TSARATANANA : Nidoboka am-ponja ireo voarohirohy

Mbola mitohy ny famotorana ankehitriny satria nametraka fitoriana ny havan’ny maty. Tsiahivina moa fa ny 10 marsa teo no nisy naka an-keriny i Bozon izay anisan’ireo  kandida solombavambahoaka ao amin’ny distrikan’i Tsaratanàna. 

Nisy ny fanarahan-dia ary intelo miantaona no nifanehitra tamin’ny mpaka an-keriny ireo mpitandro filaminana saingy tsy votsotra mihitsy i Bozon ary dia ny vatana mangatsiakany moa sisa hitan’ny fokonolona. Misy kandida solombavambahoaka hafa voarohirohy amin’ity raharaha ity. Misy mpampianatra ihany koa voarohirohy, ary misy lehiben’ny dahalo iray maty. 

Mbola karohina anefa ny lehiben’ireo mpaka an-keriny hatramin’izao, izay tsy mety tratra mihitsy. Manaraka ity raharaha ity akaiky ireo mpanara-maso ny fiainam-pirenena. Toy izay koa ny vahoakan’i Tsaratanàna satria efa zary fanaon’ireo olon-dratsy ny mangalatra olona sy mitaky vola. Manjaka tanteraka ny fakana olona an-keriny any amin’ity distrika ity ary tato anatin’ny roa taona dia efa mahatratra an-jatony ireo efa nalaina an-keriny. Misy ny tafaverina soa aman-tsara any amin’ny fianakaviany. 

Misy kosa ireo nafoin’ny fianakaviana toy ity kandida solombavambahoaka izay efa nitazona andraikitra maro teo amin’ny firenena ity ka anisan’izany ny sampan-draharaham-paritry ny fampianarana ao Betsiboka sy ny tale kabinetran’ny kolontsaina. Ahiana ho misy ambadika politika ihany koa ity raharaha ity ka malina ireo mpanao fanadihadiana. Ho hita eo ihany ny tohiny.

Vanessa   

Ino Vaovao0 partages

FIFIDIANANA SOLOMBAVAMBAHOAKA : Biletà tokana miisa 67 000 voatonta hanofanana mpifidy

Miisa 67 000 izy ireo izay hampiofanana ny olom-pirenena. Avy hatrany dia tsinjaraina amin’ny fiarahamonim-pirenena ireo biletà tokana ireo hanoroana lalana ireo mpifidy mahakasika ny fampiasaina ny biletà tokana amin’ny andron’ny latsa-bato. Araka ny fanazavana noentin’ny filoha lefitry ny Vaomieram-pirenena mahaleo tena misahana ny fifidianana (Céni), Rakotonarivo Thierry anefa dia tsy ny fiarahamonim-pirenena rehetra no homena ireo biletà tokana ireo fa ireo izay misahana ny fanabeazana ny olom-pirenena momba ny fifidianana irery ihany, ary ireo izay nahazo fankatoavana avy amin’ny Céni fa mahazo misahana izany andraikitra izany.

 “Ireo biletà tokana ireo dia hanaovana fampiofanana ny mpifidy  sy fampianarana azy ireo. Ireo dia hozaraina amin’ny fiarahamonim-pirenena izay misahana ny fanabeazana sy fampianarana mahakasika ny fifidianana ary izay nahazo fankatoavana sy fanekena avy amin’ny Céni”, hoy ny fanazavany. Sokajy voalohany tamin’ireo natonta ihany ireto tonga ireo fa andrasana afaka andro vitsy ihany koa ny fahatongavan’ny sokajy faharoa. Ity farany dia hozaraina amin’ireo kandidà nilatsa-kofidiana sy ireo mpanohana azy. Mazava ho azy fa hampiasaina mandritra ny andron’ny fampielezan-kevitra anentanany ny vahoaka. 

Mahatratra 101 250 ny isan’izy ireo ary 125 isany avy ny anjaran’ny kandidà tsirairay avy manerana ny nosy. Fantatra fa azon’ireo kandidà tsara ny manao dika mitovy an’ ity biletà tokana miankina amin’izay isa tadiavin’izy ireo ity. Raha tsy misy ny fiovana dia amin’ny faha-3 ny volana mey ho avy izao kosa no ho tonga ny sokajy fahatelo amin’ny biletà tokana. Ity sokajy ity ilay ampiasaina mandritra ny andron’ny latsa-bato ka ny Céni irery ihany no mandray an-tanana azy sy ny fomba hoentina hanapariahana izany manerana ny Nosy. Miisa 3 700 000 ny isan’izy ireo. Araka ny fanazavana voaray hatrany dia hisy ny fampiofanana omena ireo delegen’ny Kandidà sy ireo solontenan’ny Céni eny anivon’ ny Faritra sy ny Distrika. Izany no atao dia mba hahatanteraka ny fifidianana ao anatin’ny filaminana.

Nitombo ny isan’ny biraom-pifidianana

Nahitana fiakarany ny isan’ireo birao fandatsaham-bato  amin’ny fifidianana solombavambahoaka raha oharina tamin’ny fifidianana Filoham-pirenena. Antony, raha ny fanazavana, dia noho ny fiakaran’ny tahan’ny mpifidy voasoratra anarana anaty lisitra. Mahatratra 25 365 ny isan’ireo biraom-pifidianana manerana ny nosy amin’ny 27 mey, daty hanatanterahana ny fifidianana Depiote manerana ny Nosy. Araka ny fanazavana hatrany dia tsy nisy akory ny fanokafana birao vaovao fa fanasarahana no natao. Mipetraka hatrany ny lalàna iraisain’ny rehetra toy ny hopitaly, fiangonana, tobin’ny mpitandro filaminana dia tsy azo anaovana fandatsaham-bato. Fantatra fa mbola mety hisy fiovany io isan’ny birao fandatsaham-bato io raha misy ny antony tsy azo anoharana.

Avotra Isaorana

Ino Vaovao0 partages

FARITRA DIANA : Voatendry ho talem-paritry ny Fanabeazana sy ny fampianarana tekenika i Boudi Serdos

Izy araka izany no hisolo toerana ny talem-paritry ny Fanabeazana teo aloha Jao Arsène sy ny an’ny fampianarana teknika Samuel.

Tsy mora ny andraikitra miandry an’ity talem-paritra vaovao ity, ka mitaky fiaraha-miasa amin’ny olona manana traikefa araka asa. Marihina fa manana mari-pahaizana DEA amin’ny « physique nucléaire » ny lehilahy ary nanaraka fiofanana maro ara-teknika sy pedagojika.

A.Lepêcheur

Ino Vaovao0 partages

FANDRAHARAHANA ARA-BOLA : Hampidirina ao anaty fandaharam-pianarana ny fahaiza-mitantana

Efa nisokatra, omaly izany ary mbola hitohy mandritra ity herinandro ity. Tanjona amin’izao atrikasa izao moa ny fampidirana ny fandraharahana ara-bola ho ao anatin’ny teti-pivoarana ho an’ny fanabeazana eto Madagasikara (PSE) raha ny nambaran’ny mpandrindra Nasionalin’ny fandraharahana ara-bola tsy manavaka avy ao amin’ny Minisiteran’ ny Vola sy ny toekarena. “Tokony manomboka hatramin’ny fahazazan’ny ankizy mihitsy ny fahaizany mitsitsy satria rehefa beazina amin’ny fitsitsiana ny ankizy dia tsy lanilany foana ny vola”, hoy ity farany nanasongadina ny maha zava-dehibe ity tetikasa ity.   

Anisan’ireo laharam-pahamehana ao anatin’ireo paikadim-pirenena ihany koa amin’izao fotoana izao ny fanomezana io  fandraharahana ara-bola ho an’ny olona rehetra io  ka izany indrindra no niantsoana ity tetikasa ity hoe : “Fandraharahana ara-bola tsy manavaka.” Nohamafisin-dramatoa Tiana Raparany fa efa an-dalana amin’izao ny fifampidinihana eo amin’ny minisitera roa tonta, dia ny minisiteran’ny Vola sy ny toekarena sy ny minisiteran’ny Fanabeazam-pirenena amin’ny fitadiavana fomba ampidirana ny tetikasa ho ao anatin’ny teti-pivoarana ho an’ny fanabeazana eto Madagasikara ka ampirisihina ny mpampianatra hametraka sy hanatsidika sahady ny maha zava-dehibe izany amin’ireo mpianatra rehetra beaziny na any amin’ny kilasy ambaratonga voalohany izany na ny ambaratonga faharoa no ho miakatra.

Raha ny tarehimarika nivoaka tamin’ny taona 2016 mantsy dia mbola ambany dia ambany io tahan’ny fandraharahana ara-bola io satria ny Malagasy mihoatra ny 18 taona dia tsy misy afa- tsy 29 isan-jato  monja no mba misitraka io fandraharahana ara-bola io ary ny 41 isan-jaton’ny Malagasy aza dia tsy mahazo izany mihitsy noho ny tsy fisian’ny politikam-panjakana matanjaka nanome lanja ny fandraharahana ara-bola.

Ny Ami

Ino Vaovao0 partages

ASA SOA ATAON’I NANTENAINA : Ankizy 1 200 indray no hahazo kopia maimaim-poana

Raha tsiahivina, ny alakamisy 21 febroary lasa teo, dia anjaran’ny faritra Tanambao Fahadimy sy Ankirihiry ary ireo mpianatra tsy mbola manana kopia ao amin’ny Epp Todivelona Raphael indray no nanatanterahana Fitsarana mitety vohitra ( jugement supplétif) ho fahazoana kopia maimaim-poana.

Ny sabotsy 30 marsa, nifampitaona tao amin’ny Epp Todivelona Raphael indray i Nantenaina sy ireo ray aman-drenin-jaza mila kopia. Natao tamin’io fotoana io ny fizarana ny didim-pitsarana tamin’ilay Fitsarana mitety vohitra natao ny 21 febroary. Ankizy manodidina ny 1 200 eo ho eo ireto nahazo didim-pitsarana ahafahana mahazo kopia ireto. Iny didim-pitsarana iny no entina eny amin’ny mpiandraikitra ny sora-piankohanana ao amin’ny Kaominina Toamasina ambonivohitra ahafahana misitraka kopia vaovao.

Raha atambatra, hatramin’ ny taon-dasa ka hatramin’izao, dia efa manodidina ny 5 000 eo ho eo ireo ankizy tsy manana kopia nahazo kopia vokatry ny hetsika kopia ataon’i Nantenaina.

Ity mpanakanto ity izay miara-miasa amin’ny Fitsarana ao Toamasina sy ny Kaominina amin’ny fanatanterahana ny hetsika. Zava-dehibe izao hetsika ara-tsosialy ataon’i Nantenaina izao satria ny kopia no lakile ahafahan’ny ankizy manokatra ny ho aviny.

Tsapa nandritra izao hetsika izao fa na dia tanàn-dehibe faharoa eto Madagasikara aza i Toamasina ary lazaina fa renivohitra ara-toekarena dia mbola maro ny zaza sy olon-dehibe tsy misy kopia.

Kamy

Ino Vaovao0 partages

HETSIKA « TAGNAMARO » : Nifanome tanana nanadio ny mpitandro filaminana sy mpandraharahan’ny fonja

Ny alatsinainy 1 avrily teo kosa, dia nisy ny hetsika Tagnamaro mitambatra nanehoan’izy ireo fa olom-pirenena manana adidy amin’ny fahadiovan’ny tanànan’i Toamasina izy ireo.

Ny marainan’ny alatsinainy 1 avrily io, dia nisafidy nanadio ny araben’ny fahaleovantena hatreny amin’ny Hopitaly Be ny mpitandro filaminana sy ny mpandraharahan’ ny fonja tao an-drenivohitry ny foko Betsimisaraka.

Nanambara ny lehiben’izy ireo fa ezahina hitohy ny hetsika fa tsy hijanona eo. Izy ireo izay nankasitraka ny fitondram-panjakana tamin’ ny famoronana ilay hetsika Tagnamaro, andron’ny olom-pirenena. Ho an’ny zandary, dia manomboka anio 2 avrily ilay hetsika herinandron’ny fandriam-pahalemana ao Toamasina. Nilaza tsy hitsitsy amin’ireo jiolahy ny zandary. Hetsika izay mifanindra an-dalana amin’ny andron’ny zandarimariam-pirenena.

Ny Village touristique no nanehoana ny « Hetsika Tagnamaro » teto Mahajanga

Teny amin’ny Soma beach, Village touristique no nifampitaona ho an’ny andron’ny olom-pirenena ny teto Mahajanga. Maro dia maro ny nanoina ny antso, niara-nanadio ity fananana iombonana ity. Isaky ny sabotsy faran’ny volana no anaovana azy io. Sady fialamboly no fanadiovana, hoy ny depiote teo aloha Lalao Rahantanirina. Tazana teny ny sefo fokontany, lehiben’ny orinasa, mpiasam-panjakana, olon-tsotra, mpitandro filaminana notarihin’ny prefen’i Mahajanga.

Mbola manentana ny rehetra ny prefe handray anjara amin’ny hetsika fikojakojana sy fiarovana ny fananana iombonana, mba samy hahatsiaro tena ho tompony. Hanombohana ny fiovan’ny toetsaina izy io, hoy ny fanazavany. Fomba fisainana, fomba fijery no samy ovaina amin’izany. Fanombohana ihany ny natao ny sabotsy teo fa fifampitaizan’ny olom-pirenena, ifampitaizana, hambolena ny kolontsaina tompon’andraikitra sy fandraisana andraikitra. Samy manao any amin’ny misy azy any avy na toeram-ponenana , na toeram-piasana na toeram-pitsangantsanganana fa ny tanjona dia mba samy hikolokolo sy hikajy ireny fananana iombonana ireny.  Nandray anjara tamin’ny Hetsika koa ny mpitandro filaminana mpampandry tany any Tsaratanàna

Anisan’ireo nandray anjara  tamin’ny hetsika Tagnamaro ao amin’ny distrikan’i Tsaratanàna ireo mpitandro filaminana nampandry tany any amin’izao fotoana izao.  Ny lehiben’ny distrika no nitarika azy ireo nanadio ny lalana sy nanamboatra ny kianja filalaovam-baolin’ny mpianatra ao an-tampon-tanàna. Na polisy na zandary na miaramila dia samy nandray anjara daholo tamin’ity hetsiky ny olom-pirenena ity.  Betsaka ihany koa ny skoto sy olon-tsotra nanatevin-daharana azy ireo.

Kamy sy Vanessa

Ino Vaovao0 partages

FIKAMBANANA “MAFAMI” : Miantso fandraisana andraikitra ho an’ny tombontsoam-pirenena

Amin’ny maha fikambanana ivondronan’ny manam-pahaizana sy avara-pianarana azy ity dia isan’ny antom-pijoroany ihany koa ny fijerena ny olana sedrain’ny olom-pirenena eny anivon’ny fiarahamonina fa indrindra ireo voafonja.

Raha ny nambaran’izy ireo dia mananika ny 70 isan-jaton’ireo voafonja eto Madagasikara amin’izao no notanana vonjimaika eny am-ponja nefa tsy mbola voatsara akory. Isan’ireo voatana vonjimaika any am-ponja, ohatra, ny filoha mpitantana ity fikambanana ity teo aloha, izay notsipihin’izy ireo fa tsy mbola notsaraina akory. 

Mety haharatsy endrika ny firenena malagasy eo amin’ny fanajana sy fampanajana ny tany tan-dalàna ary indrindra ny fanajana ny zon’olombelona, hoy hatrany ny mpikambana ao amin’ny Mafami  ny fitarazohana mateti-pitranga toy izany ka angatahina ny fitondram-panjakana mba hijery akaiky ny mahakasika ireo voafonja vonjimaika tsy mbola nandalo fitsarana ireo.   

Ny Ami

Midi Madagasikara0 partages

Concert : Samoëla, la fête était au rendez-vous

Samoëla est apprécié par la nouvelle génération.

Dès 14 heures, une foule immense se dirigeait vers le terrain de Foot de l’Esca Antanimena. Couples, parents avec leurs enfants, des groupes d’adolescents sont venus voir le concert de leur chanteur préféré.

Figure majeure du « vazo miteny » depuis près de 20 ans, Samoëla ne cesse de se renouveler et de surprendre. Il a prouvé hier à l’Esca Antanimena qu’il reste toujours le grand manitou.

Samoëla a séduit son public. Après quelques minutes de concentration, le chanteur fait son entrée à 15 heures 20 minutes. Les mains en l’air, le public acclame son arrivée.

Avec une scène bien décorée et une bonne sonorité, il a mis ses fans aux anges. Il a fait sauter ses inconditionnels dans tous les sens. Bref, l’artiste a enflammé le petit stade de l’Esca.

Rien n’a changé alors, dans sa manière d’aligner les rimes tintées d’ironie et d’humour. Samoëla n’a pas tellement changé malgré l’âge. Il n’a rien à envier aux autres. Sur scène, il est le plus puissant.

« Zara revy », comme le titre l’indique, il a partagé avec ses fans un moment de bonheur. Le chanteur a chanté ses morceaux depuis 1997 jusqu’à son dernier album « radion’Ambanivolo ». La joie est marquée sur le visage de l’assistance.

Le public chantait avec lui jusqu’au coucher du soleil. Sexy girl, « amour’nao », et autres sont interprétées. Pour immortaliser le moment, une séance de selfie a été réservée pour les fans.

Samoëla, idole des jeunes. « Je suis fan de Samoëla depuis que j’étais petit», a affirmé Tody un jeune homme de 22 ans. Plus de 20 ans de carrière, Samoëla est apprécié par la nouvelle génération.

Par ailleurs, le chanteur est considéré comme un grand frère pour les jeunes malgaches. Son œuvre est un message pour la jeunesse malgache. Ses textes relatent des faits réels à Madagascar.

Iss Heridiny

Midi Madagasikara0 partages

« Asia Enjoy Madagascar » : De nombreux pays au rendez-vous

Salon « Asia Enjoy Madagascar » au Parc des Expositions Forello Tanjombato.

La 4e édition du salon « Asia Enjoy Madagascar » se tient du 30 mars au 7 avril 2019. Des expositions commerciales et culturelles sont au rendez-vous, avec la participation de plusieurs pays d’Asie, ainsi que des îles de l’Océan Indien. Pour les organisateurs, cette manifestation multisectorielle ambitionne d’être un véritable levier de croissance commerciale. « La Grande Ile se trouvant incontestablement aux confins d’une nouvelle voie commerciale en devenir, souhaite être partie prenante d’une diplomatie économique opérationnelle avec cette partie du Sud-Est de l’Asie et de l’Asie Continentale, en conjuguant le pragmatisme asiatique avec les besoins et potentialités exceptionnelles de Madagascar, et ses extensions possibles sur les marchés du Sud-ouest de l’Océan Indien, de la SADC et du COMESA. Cette manifestation économique devrait constituer une convergence économique et commerciale gagnant-gagnant », ont-ils soutenu. A noter qu’outre les expositions, des rencontres B to B, B to C et G to B sont également au programme durant les neuf jours ouvrables de l’événement. Par ailleurs, une exposition sur l’histoire du 29 mars 1947 à Madagascar se tient dans le cadre du salon.

Antsa R.

Midi Madagasikara0 partages

Lycée teknika eto Toamasina : Telo volana tsy nandray tambin-karama ireo mpampianatra « vacataires »

Miakatra ny feo eo anivon’ireo mpampianatra eo anivon’ny lycée teknika eto Toamasina ankehitriny, ny antony raharaha ny fanazavana azy dia misy karazany roa. Eo ny tsy mbola nandraisan’izy ireo ny tambin-karamany tamin’ny fanomanana sy fitsarana ny fanadinana teknika ny taona lasa iny, raha efa nahazo ny azy ny amin’ny sehatra fampianarana hafa; ny faharoa dia ny tsy mbola nahazoana ny tambin-karaman’ireo mpampianatra “vacataires” avy amin’ny fanjakana, ity farany dia efa mahatratra telo volana no tsy nandraisan’ireo izany. Manao antso avo amin’ny minisiterany fanabeazam-pirenena izay misahana ny fampianarana teknika ihany koa izy ireo vokatra izany, satria raim-pianakaviana sy renim-pianakaviana mamelom-bady aman-janaka avokoa izy ireo nefa izao tsy mahazo ny anjara volany avy amin’ny fanjakana izao. Raha ny fantatra dia 117 ireo mpampianatra sy mpanabe manodina ny sekoly eto Toamasina, ka ny 54 amin’ireo dia “vacataires” avokoa izay tsy mbola nahazo ny anjara volany ireo, nefa isan’ny manana andraikitra goavana eo anivon’ny lycée teknika sy fampihodinana ny fampianarana ao ireto mpampianatra sy mpanabe ireto. hatreto aloha dia mbola fangatahana sy fitarainana no ataon’ireto mpampianatra ireto, saingy raha misy ny be marenina mety hitranga vao hiroso amin’ny fampitsaharana ny asa izy ireo raha izay no tapaky ny be sy ny maro ao aminy.

Malala Didier

Midi Madagasikara0 partages

Natation – Vive l’avenir : COSRA remporte 4 trophées

Ne dérogeant pas à la règle, la 9e édition de la compétition de natation « Vive l’Avenir », organisée par le Club de Natation de l’Association Sportive de Saint-Michel Amparibe, à la Piscine de l’Académie Nationale des Sports, le week-end dernier a vu l’émergence et la confirmation de jeunes talents. Sur la liste des meilleurs nageurs et nageuses avec comme son nom l’indique vive l’avenir, le club COSRA d’Antsirabe a raflé quatre trophées contre deux pour Saint-Michel et un respectivement pour CRJS et Managing. Pour cette édition, la compétition a connu une légère baisse en termes de participation. Lors de la 5e édition, c’était un record de participation avec près de 316 participants et le week-end dernier, ils étaient 260 à partager leurs joutes à la piscine de l’ANS. « La ligue de Mahajanga à travers le club de Saint-Gabriel n’a pas envoyé de représentant car la majorité des nageurs sont en classe d’examen », a expliqué le président de Saint-Michel Natation, Mick Raveloson. Un fait marquant de cette édition est que pour la première fois, le club du 3FANS a pris part au tournoi. « C’était une réussite totale surtout vu le délai qu’on l’a préparé. On remercie les sponsors qui nous ont fait confiance et surtout le recteur de Saint-Michel qui a honoré de sa présence la compétition », a souligné le président du club. Comme son nom l’indique, les meilleurs nageurs et nageuses dans les différentes catégories ont été primés. Au moment où nous nous mettons sous presse, les nombres de record et de nouvelles performances attendent encore la validation de la direction technique nationale. En 2020, Vive l’Avenir va célébrer ses 10 ans et pour ce faire, le club prévoit de régionaliser la compétition en invitant les clubs de la région Océan Indien.

Liste des meilleurs nageurs et nageuses

 

Catégorie avenir

Dames: Andrianarisoa Hannah (COSRA)

Hommes: Nathan Rakoto Davida (St Michel Club Natation)

 

Catégorie Poussine: 

Dames: Sarobidy Andriamiharantsoa (COSRA)

Hommes : Tanteliniaina Rabarison (CRJS)

 

Catégorie Benjamine:

Dames: Andrianaivo Ony Mbolasoa (COSRA)

Hommes: Mathieu Andriampenomanana (Managing)

 

Catégorie Minime et plus

Dames: IdealyTendrinavalona(COSRA)

Hommes: John Rakotomavo ( St Michel Club Natation)

T.H

 

 

Midi Madagasikara0 partages

Chronique de Mickey : 29 mars 1947, la patate chaude

Les célébrations ou commémorations sont toujours réductrices du vrai sens de l’objet du souvenir. Les bousculades des évènements les confinent souvent en une journée. Les dates marquantes dans l’histoire du monde ou d’un pays bénéficient heureusement du sacrosaint « jour férié et payé ». Ainsi, l’insurrection ou évènement de 1947-1948 à Madagascar est devenue commémoration du 29 mars 1947. 72 ans c’est loin et tout près dans l’histoire d’un pays pourtant, loin, parce que la loi de proximité pousse de plus en plus la question dans les oubliettes du passé, et que la génération présente s’en préoccupe de moins en moins voire ignore même (certains même osent dire qu’ils regrettent le temps béni des colonies). Mais proche, puisque beaucoup de questions demeurent sans réponses partagées et restent d’actualité. Ainsi, qui a appuyé sur le détonateur des massacres qui ont fait plusieurs dizaines de milliers de victimes ? Même sur le chiffre exact, des divergences restent pendantes. Quel est le rôle du MDRM ou les rôles des leaders de ce mouvement en ces temps-là ? La littérature abonde mais, même, sous le label de la neutralité, les historiens ne sont pas encore unanimes dans les aboutissements de leurs recherches de la vérité puisque, les charges émotives pèsent encore selon les chapelles idéologiques de leurs producteurs. Dans la conscience populaire, les termes « patriotes » « rebelles » sont encore prononcés sans mesurer leurs portées politiques. Dominique Ranaivoson dans sa biographie de Jacques Rabemananjara parue aux Editions SEPIA et TSIPIKA en janvier de cette année 1919, dans une grande partie de son livre, nous remet sur la table ces « énigmes » de notre histoire.

« URGENT-Prière de diffuser et afficher texte : Ordre impératif est donné à toutes les sections, à tous les membres MDRM, de garder calme et sang froid absolus devant les manœuvres et les provocations de toutes natures destinées à susciter des troubles au sein de la population malgache et à saboter la politique pacifique de MDRM ». Le fameux télégramme envoyé dans toute l’île le 27 mars est signé par les trois députés (Raseta est à Paris) , Ravoahangy et Rabemananjara. A-t-il pour objet de disculper le mouvement, alors que le pays est déjà en état d’ébullition au vu des provocations réciproques entre les militants du MDRM et l’administration coloniale ? Ou bien Raseta ou Ravoahangy en disciples d’Ho chi Min leur grand mentor et de sa stratégie du harcèlement – reculade appliquée au Vietnam, ont voulu faire la même chose à Madagascar. Toujours est-il que ce jour correspond à la veille du Fandroana , une fête ancestrale malgache censée exalter « la communion entre les héritiers de la terre » donc symbolique. Ou, comment l’administration coloniale a pu connaître avec certitude la date exacte de l’insurrection ? Qui a vendu la mèche ou qui a appuyé sur le détonateur ? Le télégramme est-il un stratagème du lancement du début de la rébellion. Ou bien comme atteste la thèse quasi officielle que c’est l’œuvre du JINY et du PANAMA des sociétés secrètes et activistes derrière Raseta et de Ravoahangy. Ces trois députés ont effectué des aveux de suite à leurs arrestations et se sont à la limite, rejetés les responsabilités. Est-ce sous l’effet de la torture ? En tout cas, l’issue de leur procès voudrait qu’elle illustre les différents degrés d’implication.

M. Ranarivao

 

 

 

 

 

 

 

Midi Madagasikara0 partages

Législatives – Tana IV : Ramboasalama reçoit la bénédiction de Ravalo

Marc Ravalomanana donne son « Tso-drano » au candidat Ramboasalama Emilien et ses-co-listiers.

Le candidat du TIM-K 25 aux Législatives de Tana IV et ses co-listiers ont reçu la bénédiction de Marc Ravalomanana. C’était samedi dernier à l’espace Mahatazana en présence des nombreux militants TIM du IVe Arrondissement de la Capitale. Dans cette course vers l’Assemblée nationale, la liste présidée par Ramboasalama Emilien bénéficie du soutien d’autres entités politiques. Dans son discours, le chef de file de la plateforme TIM-K 25 a donné des consignes sur la conduite à tenir et le comportement d’un digne « solombavam-bahoaka ». « Les députés du TIM-K 25 vont rétablir la confiance des malgaches envers les députés et l’Assemblée nationale. », a-t-il martelé. Pour sa part, le candidat Ramboasalama Emilien a déclaré qu’il sera le député de toute la population de Tana IV, et non seulement de ceux qui voteront pour lui. « Quand je serai élu, je ferai primer l’intérêt général sur les intérêts particuliers. », a-t-il rassuré.

Ouverture. Dans cette course à Tsimbazaza, Ramboasalama Emilien se positionne en candidat d’ouverture. « La liste que je préside reste ouverte à toute collaboration et à toutes propositions. », a-t-il affirmé. Ayant été présent samedi dernier à l’Espace Mahatazana, Marc Ravalomanana a prévenu qu’il serait difficile pour un candidat qui se présente en son nom personnel d’exercer fidèlement et honnêtement à l’Assemblée nationale son contrôle sur l’action du gouvernement. « S’il est élu, il sera difficile pour lui de rester fidèle à sa propre conviction politique. », a-t-il laissé entendre. A noter que le président national du TIM effectue actuellement des descentes au niveau des districts où la plateforme TIM-K 25 présente des candidats aux Législatives du 27 mai. Une occasion pour lui non seulement de présenter les candidats de la plateforme, mais aussi et surtout d’expliquer la position du parti TIM face aux prochaines élections.

Recueillis par R. Eugène

Midi Madagasikara0 partages

Assainissement nécessaire du secteur foncier

La nouvelle de la démolition de l’immeuble en construction devant l’EPP de Behoririka a fait grand bruit. Après le scandale de la vente du jardin d’Antaninarenina, qui a été dénoncé à juste titre, c’est un nouvel abus auquel on a mis fin. Cette décision des autorités est à saluer car elle montre qu’il n’y aura plus de mansuétude pour les contrevenants. Maintenant, , l’opinion attend de voir les pouvoirs publics continuer à sévir contre tous ceux qui agissent dans l’illégalité      .

Assainissement nécessaire du secteur foncier

Les autorités disent vouloir mettre fin à tous les abus qui ont eu lieu ces dernières années et qui défigurent Antananarivo. Certains promoteurs ont obtenu des passe- droit et ont construit sans respecter les règles du plan d’urbanisme. Tout cela a été autorisé par des responsables peu scrupuleux. Le scandale a été étouffé durant toutes ces années, mais aujourd’hui, la nouvelle administration dit vouloir remettre dans l’ordre dans tout cela. On a vu la réaction vigoureuse contre la vente du jardin d’Antaninarenina, puis l’arrêt de certains remblayages, et le week-end dernier, il y a eu la démolition spectaculaire de l’immeuble à Behoririka. Le contrevenant n’avait pas obtempéré malgré les arrêtés de la CUA et du ministère de l’Aménagement du territoire. On parle aussi de démolition d’habitations ne répondant pas aux normes de construction sur les hauteurs d’Antananarivo. On ne peut que se réjouir de cette volonté de faire respecter les règles. Néanmoins, on attend une suite à toutes les déclarations qui ont été faites. C’est un travail d’assainissement gigantesque qui doit être mené dans le domaine foncier. Le travail a été commencé et il ne doit pas souffrir des pressions politiques qui pourraient perturber les actions à mener. Les recommandations faites par les autorités au plus haut sommet de l’Etat sur la bonne gouvernance ne doivent pas rester lettre morte.

Patrice RABE.

Midi Madagasikara0 partages

Musée de la Photographie : Michel Pain a partagé son amour pour l’aviation

Michel Pain

Passionnés d’aviation, ou passionnés d’histoire, élèves pilotes ou simples curieux sont venus apprendre un peu plus sur l’épopée de l’aviation à Madagascar, grâce à la rencontre avec Michel Pain, ancien pilote privé.

Lors du cinquième rendez-vous mensuel du Café-histoire qui s’est tenu au Musée de la Photo, samedi dernier. L’intervenant, Michel Pain, a su captiver son auditoire en partageant sa passion pour l’aviation. Dès l’âge de 14-15 ans, ce dernier a commencé à piloter, et ne s’est arrêté qu’à ses 70 ans, avec près de 800 heures de vol, dont 40 sur bimoteurs. Michel Pain a hérité de son père une collection de photographies d’antan, qu’il ne cesse de compléter et d’enrichir. Il est l’un des premiers contributeurs privés à la constitution du fonds photographique du Musée de la Photo.

Michel Pain a narré, l’histoire des ailes malgaches, qui, selon lui, a commencé en 1855. Cette année-là, le Père Finaz a fait survoler sur le ciel de Mahamasina, à la grande stupéfaction des Tananariviens, une montgolfière, qu’il a lui-même confectionnée. Ce n’est que 40 ans plus tard qu’un autre appareil, le dirigeable L’éclaireur, vole sur le ciel de l’île Sainte-Marie en direction du Cap Est. Il continue son exposé en affirmant que l’histoire de l’aviation malgache commence huit ans seulement après la naissance du premier avion en Europe. En 1911, Jean Raoult parvient à faire décoller d’Androhibe, un plus lourd que l’air, avec son avion Blériot XI “Antoinette”.

Cet ancien pilote privé a également relaté les débuts d’Air Madagascar, en 1947, avec l’homme d’affaires Roger Gallois, et son père l’avocat Gabriel Pain. Rachetée par l’État malgache dans les années 1960, cette compagnie privée devient nationale.

Le prochain Café-histoire aura lieu le 13 avril 2019, avec le collectionneur Luc Monteret. Ce dernier parlera de l’histoire de la monnaie à Madagascar. Les amateurs d’histoire auront sûrement leur part.

Recueilli par Iss Heridiny

Midi Madagasikara0 partages

Politique : Bàbà Rakotoarisoa, candidat à la Mairie d’Antananarivo

C’est officiel ! Rakotoarisoa Alban dit Bàbà veut « faire le ménage » au sein de la Commune Urbaine d’Antananarivo (CUA) durant les quatre prochaines années, en se portant candidat à la Mairie de la capitale avec son projet « Antananarivo maha-te honina ». L’annonce a été faite, d’urbi et d’orbi, samedi dernier, au siège social du parti APM (Antoko Politika Madio) à Amboditsiry, par le directeur de campagne, Rajaonarison Albertos. « Il y a quatre ans, l’APM fut né. Il y a deux ans, Rakotoarisoa Alban ambitionnait d’être Maire de Tana si le parti donnait son aval. Après réflexions et négociations entre les membres, nous donnons officiellement notre feu vert à Rakotoarisoa Alban d’être le candidat du parti APM à la Mairie de la capitale », partage-t-il. Mais le combat ne s’arrête pas là même si le Komba (Komity Manohana an’i Bàbà) ou le comité de soutien de Bàbà est confiant. Le parti demande le maximum d’appuis de la part de ceux qui partagent la vision, les idéaux et les valeurs du parti, en l’occurrence, la redevabilité, la vérité, l’intérêt du pays, l’humilité ou encore la transparence.

Contre-pouvoir. Par ailleurs, lors de son discours, Rakotoarisoa Alban a officialisé la position du parti par rapport au nouveau régime. « L’APM n’est pas un parti de l’opposition mais nous nous positionnons comme étant un contre-pouvoir », a-t-il déclaré. Peut-être une décision qui ne correspond pas forcément à l’essence d’un parti, mais plutôt à celle de la société civile. Et d’ailleurs, la question lui a été posée lors d’une interview. « Effectivement, les partis, la société civile et les citoyens ont leurs missions respectives. Mais à Madagascar, celles de la société civile ne sont pas claires, et nous l’appuyons dans cette mesure. Et avec cette position, l’APM n’aura pas peur de critiquer ce qui ne va pas. Nous n’allons pas vendre notre âme et le cas échéant, nous apprécions les efforts de l’Etat », précise Rakotoarisoa Alban.

Un seul mandat. La journée du 30 mars, outre l’annonce de sa candidature, a été également une occasion pour Rakotoarisoa Alban de rappeler deux autres points essentiels. « Je n’effectuerai qu’un seul mandat quand je serai élu, et je ne serai pas candidat à la présidentielle de 2023 », souligne-t-il. Pourquoi un seul mandat ? « Parce que nous voulons démontrer qu’avec beaucoup de volonté, nous arrivons à changer les choses, et c’est aussi une manière de prouver que les mandats ou les postes ne sont pas éternels », a-t-il mis en exergue. Enfin, Rakotoarisoa Alban n’a pas oublié d’indiquer que quand il sera (élu) Maire de la capitale, la rigueur sera au rendez-vous et les ordres ne seront point des recommandations. Néanmoins, et au préalable, le modus operandi sera le « teny hierana ».

Recueillis par Aina Bovel

Midi Madagasikara0 partages

Centre Felana Maintso Ambohibao-Morondava : Les 56 orphelins gâtés par itel Mobile Madagascar

Comme à l’accoutumé, la branche « Itel Mobile à Madagascar » œuvre dans des actions sociales.

Le samedi 30 mars dernier était une journée marquante pour les enfants du Centre Felana Maintso situé à Morondava Ambohibao-Antehiroka. Orphelins et enfants en marge de la société ont eu la joie aux lèvres durant cette journée suite au passage d’une équipe de la branche de la société « itel Mobile » à Madagascar. S’inscrivant dans le cadre de la politique de responsabilité sociétale d’entreprise de celle-ci, la visite consistait à alléger les difficultés quotidiennes du centre Felana Maintso dans la continuité de ses actions. Mais surtout à donner une journée récréative et de joie aux 56 enfants qui y sont pris en charge. Des dons de sacs de riz, de cartons de savons, d’huile et de fournitures scolaires ont été effectués durant des animations et des jeux éducatifs concoctés par l’équipe. Une façon ludique et originale pour cette dernière de remettre les dons aux bénéficiaires. Il conviendrait de noter que le Centre Felana Maintso fait partie des nombreuses institutions de prise en charge des enfants orphelins et en marge de la société de Madagascar. Les 22 années de services du centre l’ont permis d’élargir ses domaines d’interventions. Ainsi, un dispensaire et des sages-femmes sont mis en place pour prendre en charge des mères en difficultés et des fille-mères. Construit en 1997 et géré actuellement par Olga Lillie Ramaromandray, l’institut fonctionne essentiellement grâce à des dons et appuis de la part de bienfaiteurs comme la société itel Mobile Madagascar.

José Belalahy

Midi Madagasikara0 partages

Sampam-pitsarana eto Toamasina : Samy manana ny heviny momba ireo mpitsara 5 naaton’ny Fitsarana ambony

Herinandro aty aoriana ny fampiatoana ireo mpitsara dimy, teo anivon’ny fitsarana ambony; izay mpikambana eo anivon’ny mpitsara manokana  mpandinika ny fanomezana famotsorana vonjimaika na ny fandavana izany, noho ilay “raharaha Haja”; dia samy manana ny filazany sy ny heviny ny mpitsara eo anivon’ny sampam-pitsarana eto Toamasina. Ao ireo mpitsara milaza, fa izao no vokatry ny tsy fananan’ny fitsarana fahaleovan-tena, satria ny mpitsara mandray baiko avy any ambony indray no voasazy, fa tsy ny mpanome ny baiko amin’ny alalan’ny antso an-telefaonina. Misy kosa anefa ireo milaza, fa mila miasa malalaka amin’ny lalàna misy sy ny zon’olombelona efa neken’ny fanjakana Malagasy ny mpitsara, fa raha tsy izany dia misy tombo sy hala ny fampiharana ny lalàna manan-kery sy ny lalàna fakan-tahaka misy eto amintsika. Araka ny angom-baovao voaray, dia misy amin’ireo mpitsara eo anivon’ny fitsarana ambony naato amin’ny asany eo am-piandrasana ny fiakarana fitsaran’ny fitsipi-pifehezana eo anivon’ny filan-kevitra ambonin’ny mpitsara, izay ny filoham-pirenena sy ny minisitry ny fitsarana no filohany, dia eo am-piandrasana ny fotoam-pisotroan-drononony afaka volana vitsy; eo koa ireo mpitsara vao avy niatrika izany fitsipi-pifehezana izany farany teo, noho ny didy sy fampiharana ny lalàna navoakany ihany koa. Hatreto aloha tsy mbola naneho ny heviny ny syndikan’ny mpitsara, fa mbola manao fanadihadiana momba ny raharaha. Ao anatin’izay anefa dia nihena ho dimy indray izany ireo mpitsara efa tsy ampy eo anivon’ny fitsarana ambony amin’ny fikirakirana ireo antontan-taratasin’ady, nefa raha ny vaovao, dia tokony ho efa handeha ny volana may ho avy izao ny fitsarana momba ny heloka be vava sy ny fitsarana manokana momba ny halatra omby eo anivon’ny fitsarana ambony. Ankoatra izay, dia fantatra ihany koa izao, fa efa in-4 nangataka fahafahana vonjmaika teo anivon’ny fitsarana ny “raharaha Ambodiazinina” izay nahafaty polisy telo lahy voalaza fa nanao iraka manokana tany amin’ity fokontany ity, izay tafiditra amin’ny antontan-taratasy “mainty” eo anivon’ny fitsarana sy arahan’ny minisitera maso akaiky ny fivoarany.

Malala Didier

Midi Madagasikara0 partages

Fampihorohorona amin’ny finday : Lehilahy iray nosamborina teny Ambohimahitsy

Fandrahonana ho faty sy fangatahana onitra volabe amin’ny alalan’ny finday. Vesatra azo hiampangana ity lehilahy iray nosamborin’ny pôlisy tetsy Ambohimahitsy ny faran’ny herinandro teo.

Ny hazo avo hono alan-drivotra, hoy ny fitenenana izay. Azo hampiharina ara-bakiteny tokoa ity oham-pitenenana ity raha ity tranga iray tetsy Ambohimahitsy ity no jerena. Rehefa nahalala mantsy ity lehilahy ity fa manambola ireto fianakaviana, izay tsy iza fa havany akaiky ihany dia nataony izay fomba rehefa hangalany vola tany amin’izy ireo, eny fa na dia tonga hatrany amin’ny fampihorohorona aza sy fandrahonana ho faty aza.

Araka ny fampitam-baovao azo avy amin’ireo pôlisy misahana ny heloka bevava tokoa mantsy dia nisy renim-pianakaviana iray tonga tao amin’izy ireo nametraka fitarainana noho ny hafatra amin’ny finday azony, izay mampanahy, tokoa satria dia miankina amin’ny ain’ny zanany.  « Nitaky vola an-tapitrisany maro amin’ny finday ary mandrahona ny hamono ny zanany  ny lehilahy iray raha toa ka tsy manome io vola io ilay ramtoa »  hoy ny vaovao. Taorian’io dia nandray an-tanana avy hatrany ny raharaha ireo pôlisy ary tsy ela dia voasambotra tetsy Ambohimahitsy ity lehilahy ity. Mbola tratra tao aminy aza, hoy ny fampitam-baovao ny « puce » fandefasany hafatra amin’ilay ramatoa.  « Rehefa nohadihadiana ity lehilahy ity dia fantany fa manam-bola ireto fianakaviana ireto ary mba te hahazo vola ihany ko izy izay tsy iza moa ireto olona nagantahiny vola ireto fa fianakaviana akaiky aminy ihany. Rehefa nosavaina ihany koa ny tranony dia mbola nahitana karazana karam-panondro sy taratasy fahazoana mamily fiarakodia maro izay hosoka avokoa. Ireo taratasy ireo izay ampiasainy amin’ny fanaovana hosoka. Niaiky ny heloka vita ny izy ary natolotra ny fampanoavana ny sabotsy ». Tamin’ny fanadihadiana azy moa dia niaiky ny heloka vitany ingahirainy, izay raha ny fahitàna ireo zavatra hita tao aminy dia mety efa rain-dahiny tanteraka amin’ny resaka fampihorohorona. Ny sabotsy teo izy no natolotra ny Fampanoavana ary nadoboka am-ponja vonjimaika, miandry ny fotoam-pitsaràna azy.

m.L

Midi Madagasikara0 partages

JET Mada ramène le nul de Tsiroanomandidy

JET Mada affiche une formation assez solide pour espérer aller le plus loin possible dans cette ligue des champions D1

Pour un match hors de ses bases, JET Mada a rempli son contrat en contraignant au partage des points l’Ajesaia dans son antre de Tsiroanomandidy et devant le plus chauvin public.

C’est dire que la tâche de JET Mada n’était pas facile car l’Ajesaia a entamé la rencontre pied au plancher comme si sa vie en dépendait.

Prudent, JET Mada laissa passer l’orage avant de tenter sa chance mais, ni Tsito ni Carlos ne parvinrent à tromper le gardien Manda. Ce n’était pas faute d’avoir essayé dit cette tête de Carlos (44e) qu’il a trop croisé.

L’Ajesaia aurait aussi pu marquer par le petit Clark qui parvenait à semer la défense adverse mais il s’emmêla les pinceaux lors de son face-à-face avec le grand gardien du JET, Joma dont le talent ne se dément pas mais dont on ignore pourquoi il n’est appelé en équipe nationale après avoir été la doublure de Leda lors du dernier Cosafa Cup à Polokwane en Afrique du Sud .

Autant le dire talent, les deux formations ont montré une réelle volonté de gagner cette première journée mais l’enjeu est tel qu’aucun des deux clubs n’a su imposer son jeu.

Finalement, c’est JET Mada qui gagne au change car ramener un score de parité reste toujours une bonne opération. À charge pour le coach Careca de récupérer ses blessés pour retrouver cette panache qui fait partie de la culture du JET.

Clément RABARY 

 

 

 

 

Madagate0 partages

Dakar. Le Président Andry Rajoelina accueilli par le Président réélu Macky Sall

Dakar, aéroport international Léopold Sedar Senghor, dimanche 31 mars 2019, 16h34, heure locale. Après l’atterrissage de l’aéronef ayant à son bord, le Président de Madagascar, Andry Rajoelina, une délégation sénégalaise, dirigée par le Président réélu, Macky Sall, est venu l’accueillir au pied de la passerelle.

*************************

*************************

Il s’agit, pour le président malagasy, d’une seconde visite d’État, après celle à l’île Maurice (du 10 au 13 mars 2019). Cette visite étatique à Dakar entre dans le cadre de la prestation de serment et l’investiture de M. Sall, le 2 mars 2019 (il a été réélu au premier tour, le 24 février dernier), et à l’occasion de la célébration des 59 ans de l’Indépendance du Sénégal, le 4 avril. Voici, sans plus attendre et sans commentaires, l’album photo de l’arrivée du Président Andry Rajoelina.

Jeannot Ramambazafy – Photos : Harilala Randrianarison à Dakar