Les actualités à Madagascar du Lundi 24 Février 2020

Modifier la date
Midi Madagasikara25 partages

Fambolen-kazo : Nanantanteraka ny azy ireo ihany koa ireo « guide » miteny anglisy

Zana-kazo miisa 500 fototra no nambolen’ireo « guide » miteny anglisy, mpikambana ao amin’i Mega (Madagascar english speaking guides association), ny sabotsy lasa teo tetsy Ambatomirahavavy. Mankalaza ny dimy taona nijoroany tokoa ity fikambanana mpiseradia (guide touristique) ity amin’ity taona ity. Ny taona 2015 izy ireo mantsy no nijoro ara-dalàna izay ahitàna mpikambana hatrany amin’ny 52 any amin’izao, raha 30 tany am-boalohany. Hetsika maro no kasain’izy ireo tanterahana amin’izany fankalazana izany ary anisan’ny nisantarana izany ity fambolen-kazo ity. « Ny fikambanana, ankoatry ny hoe maha-mpiseradia azy izay dia tena miaro ny tontolo iainana sy ny zavaboahary, ary mandrisika ny olona amin’ny fiarovana sy fitandroana izany ». Mazava ho azy satria ireo mpizahantany tonga eto amintsika dia saika ireo zavaboahary : ny biby sy ny zava-maniry tsy dia fahita raha tsy eo amintsika no mahaliana azy ireo, ankoatry ny tantaran’ny toerana alehany. Hitohy amin’ny fanampiana ireo mpianatra any amin’iny faritra Andasibe iny ny hetsika fankalazana atao ary ho faranana amin’ny alim-pandihizana miavaka ny faramparan’ny taona eo. Ao anatin’izany anefa dia mikasa hanao fifampizarana traik’efa, fahaizana amam-pahalalàna amin’ireo « guide » naman’izy ireo hafa ny fikambanana. « Izany hoy izy ireo no atao dia mba ho fandraisana anjara amin’ny fametrahana ny tontolon’ny fizahantany amin’ny sehatra matihanina kokoa ». Marihana fa ireo mpikambana dia tsy tsy mitsahatra ny mianatra sy mivoatra hatrany amin’ny fandalinana ireo toe-tany eto amintsika, ny ala, ny biby, ny tantaran’i Madagasikara. Ary amin’izao dia fantatra fa mandalina momba ny sary sy ny vonjy voina ihany koa izy ireo.

m.L

Midi Madagasikara16 partages

Riz hybride : Mise en place d’un centre de production de semences à Madagascar

Le PDG de STOI, Tovonanahary Rabetsitonta expliquant la rentabilité du reboisement de « Paulownia », à part le riz hybride. (Photo : Yvon Ram)

La Grande île n’importera plus de semences de riz hybride en Chine qui est le propriétaire de cette technologie scientifique de pointe reconnue dans le monde.  

La culture de cette variété rizicole est maintenant développée à Madagascar grâce à la vulgarisation menée par la Société Trading de l’Océan Indien (STOI) en partenariat avec une société chinoise et le ministère de tutelle. En fait, « une superficie totale de près de 700 ha est maintenant cultivée en riz hybride dans les régions de Bongolava, Itasy, Vakinankaratra, Menabe, Atsimo Andrefana et SAVA, et ce, dans le cadre de l’agriculture contractuelle. Nous prévoyons une amélioration du rendement de productivité de l’ordre de 7 à 10 tonnes par hectare si la moyenne nationale est d’environ 2 tonnes à l’hectare. D’autant plus, nous appuyons les paysans contractants en matière d’intrants agricoles notamment l’engrais biologique « Taroka » qui est très prisé par les exploitants agricoles et la fourniture de semences, sans compter leur encadrement technique », a expliqué Tovonanahary Rabetsitonta, le Président directeur général du groupe STOI lors de la campagne de reboisement effectuée à Isahafa Lazaina samedi dernier.

Besoins de 12 millions T/an. « La récolte qui sera prévue vers les mois d’avril et mai, s’annonce bonne pour cette année. En plus, nous avons décidé de mettre en place un centre de production de semences de riz hybride à Madagascar. On n’en importera plus ainsi en Chine qui est le propriétaire de cette technologie de pointe. Ce qui permettra de réduire le prix de cet intrant au profit des paysans », a-t-il enchaîné. Notons que l’Etat a en même temps distribué près de 300 tonnes de semences de riz hybride en vue de contribuer à l’atteinte de l’autosuffisance alimentaire à Madagascar. Il faut savoir que certaines régions dans lesquelles intervient la STOI peuvent même pratiquer trois cultures rizicoles par an. « L’objectif consiste à produire en tant que grenier rizicole pour non seulement satisfaire à la demande locale mais aussi pour pouvoir exporter. En effet, les besoins en riz de l’Afrique se chiffrent actuellement à plus de 12 millions de tonnes par an. La culture rizicole devrait de ce fait contribuer à la lutte contre la pauvreté et à la prospérité de la nation si l’on y investit davantage», a soulevé cet opérateur économique.

L’unité à 60 000 ariary. Par ailleurs, il a sollicité tous les acteurs économiques à se lancer dans le reboisement de jeunes plants de variété « Paulownia ». « Nous, le personnel du groupe STOI y compris l’hôtel Havana Resort, avons mis en terre 4 000 jeunes plants de « Paulownia » à Isahafa Lazaina, afin de contribuer au projet Rakotr’Ala i Madagasikara de l’Etat. Pour ce faire, nous travaillons en collaboration avec les communautés locales qui se chargeaient de la trouaison et de l’épandage d’engrais biologique « Taroka » jusqu’au suivi de la croissance des plantes. C’est une espèce à croissance rapide qui peut être exploitable dans cinq ans. Le reboisement de cette plante constitue également une autre source de revenu non négligeable pour les ménages car l’unité se vend à 60 000 ariary. Le « Paulownia » est notamment utilisé pour la fabrication de meubles, des bois d’œuvres et des produits artisanaux », a-t-il conclu.

Navalona R.    

Midi Madagasikara13 partages

CNDV : Accompagnement des étudiants universitaires non-voyants

Ces étudiants non-voyants en poursuivant des études universitaires, font preuve d’une grande solidarité entre eux.

Six étudiants universitaires non-voyants bénéficient depuis l’an dernier des services d’un centre numérique mis en place, à leur demande, par l’ONG Mampitasoa Handicap Madagascar ou MHM.

Au Centre numérique aux déficients visuels ou CNDV, sis à Antaninandro, des étudiants, poursuivant des études supérieures, bénéficient d’appuis numériques, utiles dans leurs parcours universitaires respectifs. Un informaticien formateur assure l’encadrement des six étudiants non-voyants du centre dans l’utilisation des logiciels usuels et la recherche des données sur internet. Des soutiens qui ont eu des répercussions positives sur ces étudiants au terme de l’année 2019 dans la mesure où deux d’entre eux ont déjà pu trouver un emploi, tandis qu’un autre effectue un stage dans le cadre de son mémoire de Master 2 en sociologie ; un étudiant est admis en deuxième année de Licence en géographie et un autre effectue son stage de Licence en communication. Un seul a redoublé sa première année universitaire. « Ces étudiants non-voyants nous donnent une leçon de vie. Ils symbolisent la foi, le courage et la détermination », a affirmé Martial Rahaririaka, de l’ONG  MHM, à l’occasion de la remise de plusieurs ordinateurs portables à ces étudiants du CNDV, la semaine dernière. Une dotation fruit d’une coopération de MHM avec plusieurs partenaires pour la fourniture de laptops, de dictaphone et de machine à écrire en braille. « Les étudiants aveugles qui en bénéficient n’auraient jamais imaginé être un jour dotés, individuellement, de tels matériels… Leur courage et leur détermination méritent un tel accompagnement », ajoute Martial Rahaririaka.

Notons, par ailleurs, que toujours dans le cadre de l’accompagnement des personnes déficientes visuelles, l’ONG MHM a mis en place une classe primaire multi niveaux destinée aux enfants vulnérables en situation de handicap visuel à  l’EPP Antsahavory, dans la commune d’Antehiroka depuis 2016. Ce projet pilote peut être déployé dans tout le pays suivant une convention auprès du ministère de l’Éducation Nationale.

Hanitra R. 

Midi Madagasikara12 partages

Réformes douanières : La douane malgache citée en exemple par l’OMD à Bruxelles

Le Directeur Général des Douanes Ernest Zafivanona Lainkana est intervenu à la 19ème session de l’OMD à Bruxelles pour présenter les réformes douanières malgaches.

Les réformes douanières sont en bonne voie et vont  se renforcer avec la récente adoption  de la nouvelle stratégie pour  la période 2020-2023. Sur le plan international, la douane malgache est devenue une référence, notamment en Afrique.

Invité personnellement  par l’Organisation Mondiale des Douanes (OMD ) pour faire une présentation lors de la 19ème session du sous-comité  sur l’éthique qui s’est déroulée  la semaine dernière au siège de l’OMD à Bruxelles, le Directeur Général des Douanes, Lainkana Zafivanona Ernest a fait une brillante présentation de ces réformes qui font…écoles

Performantes

Une participation qui fait, en tout cas honneur à Madagascar qui dispose d’une des administrations douanières les plus performantes parmi les pays en développement, au point d’être citée en exemple  à plusieurs reprises  lors des réunions internationales. C’était encore le cas lors de cette réunion de Bruxelles  où le DGD malgache a  présenté  les réformes en matière d’éthique et de lutte contre la corruption engagées  ces dernières années et  qui ont porté leurs fruits et  ont  mis la douane malgache à une place de référence en Afrique. Placée sous le thème « Créer un climat de confiance à l’ère numérique », cette séance a réuni  des  représentants de 77 membres de l’OMD, des partenaires techniques et financiers, des institutions de recherche et des chercheurs. Dès le 1er jour, le 20 février,  quelques onze présentations couvrant cinq thèmes ont été suivies d’échanges, de contributions et d’orientations. Parmi les thèmes couverts ; on peut citer entre autres,  l’utilisation des nouvelles technologies pour promouvoir l’éthique, la création d’un climat de confiance avec le secteur privé, le rôle stratégique de la gestion des ressources humaines dans le renforcement de l’éthique, la gestion des interférences politiques en douane.

Avancées

Lainkana Zafivanona Ernest a eu l’occasion  de partager avec toute l’assistance, les avancées de l’administration malgache en matière d’utilisation d’analyse de données pour soutenir le développement de l’éthique et lutte contre la corruption.  L’assistance a ainsi pu découvrir les  outils de monitoring  qui ont été ou sont en train d’être développés afin de suivre en temps réel la situation du dédouanement, la performance et le niveau de professionnalisme des agents. Un autre projet assis sur l’analyse statistique, la modélisation économétrique et l’exploration de big data est également à mi-chemin. Tous ces projets implémentés à la douane malgache ont pour objectifs de soutenir le professionnalisme des agents des douanes, de minimiser les phénomènes de collusion entre les agents et les usagers, d’orienter la gestion de carrière des agents, de contribuer à diminuer le passage à la frontière et à soutenir voire augmenter le taux de pression fiscale.  Les réformes présentées par le DGD malgache ont intéressé les participants à cette session de Bruxelles,  au point pour beaucoup d’entre eux de demander une copie intégrale du document de présentation.  

Vitesse supérieure

En tout cas, les réformes douanières se poursuivent à Madagascar. Et de la plus belle manière, avec l’adoption de la nouvelle stratégie, adoptée pour la période 2020-2023, récemment présentée au grand public. Avec ce nouveau plan,  la Douane enclenche la vitesse supérieure dans l’instauration de la transparence et ainsi réduire encore plus la corruption à travers la dématérialisation et la gestion de l’utilisation des données. Notamment à  travers la demande de franchise en ligne, le système de paiement en ligne, procédures DEF/TEF en ligne, les demandes de valeurs en ligne et la vente aux enchères en ligne. Sur ce dernier point  justement, la douane malgache reconnaît qu’il y a encore actuellement quelques failles dues  surtout  à la lourdeur et la lenteur administratives. Des failles qui  peuvent ainsi être des sources  de corruption. Mais les choses sont en bonne voie puisque des dispositions seront bientôt prises pour mettre un terme à ces inconvénients.  Dans tous les cas, la participation à de tels événements, démontre la volonté  de l’administration douanière malgache  de renforcer la bonne gouvernance et la lutte contre la corruption.

R.Edmond.

Midi Madagasikara5 partages

Récital poétique : « Antsa an-tsaha » ou le scoutisme en vers et en prose

Les poètes scouts présents au Cgm/ Gz samedi.

Pour les scouts du monde entier, samedi a été un moment d’effervescence. A Madagascar, la célébration de la naissance des fondateurs du scoutisme n’est pas passée inaperçue. Chez les poètes, l’évènement a été marqué par la sortie du recueil de poèmes baptisé « Antsa an-tsaha ». Un clin d’oeil à tous ces moments passés au coeur de la nature dont une infime partie a été découverte durant le récital poétique au Cgm/Gz Analakely samedi. Sur scène, l’illustre Nalisoa J. Ravalitera,  Zo Maminirina, Tsitohery, Dafa, Ratsifa, Tana Miranty et Sunny Razakamanana. Tous portent une double casquette de scout et de poète membre du faribolana Sandratra, donnant ainsi un aperçu de l’ambiance dans ce mouvement de jeunesse mondiale.

Le recueil renferme 31 poèmes, qui traitent le microcosme du scoutisme à Madagascar.  Force est de constater que Dame nature est une source intarissable d’inspiration pour beaucoup. Une source qui offre une explosion de vers et de proses à volonté dans l’esprit et l’âme de certains écrivains qui ont la chance de partir dans les camps, aller au coeur de la société pour être des témoins de Jésus et des lumières du monde.

Zo Toniaina

Midi Madagasikara2 partages

Football- Coupe Arabe U20 : Les Barea plient bagages !

Les Barea U20 sont éliminés prématurément à la Coupe Arabe.

Au terme d’un match à  suspens, les Barea ont été battus en phase de poules par les Marocains hier par 2 buts à 1. C’est ainsi que le parcours s’est achevé pour les protégés de Menahely Ruphin à la Coupe Arabe U20 à Riyad en Arabie Saoudite, après trois rencontres dont une victoire et deux défaites. Pourtant, les Barea ont réalisé une première mi-temps parfaite (0-0) et rêvaient encore de se qualifier. Au retour des vestiaires, les Marocains ont marqué leur premier but à la 50e minute. Après quelques minutes de calvaires, l’inévitable Arnaud Randrianantenaina arrive à égaliser le score à la 77e minute. Il a signé aussi son cinquième but de ce tournoi. Au moment où les joueurs malgaches voulaient passer à la vitesse supérieure, les Marocains ont doublé la mise sur un penalty à la dernière minute du jeu. Le score final est resté de 2 buts à 1. Le Maroc et le Bahreïn sont les deux équipes qualifiées pour les quarts de finale dans le groupe B.

Manjato Razafy

Midi Madagasikara1 partages

Justice : Une transformation pour regagner la confiance du peuple

Les tribunaux et les centres de détention à Madagascar ont une très mauvaise image, vis-à-vis du grand public. Il faut mobiliser tous les efforts pour changer cette situation, selon le ministre de la Justice, Johnny Richard Andriamahefarivo, qui a effectué une visite à la Maison Centrale d’Antanimora, jeudi dernier. « Pour qu’une chose soit appréciée par le public, il faut qu’elle soit vendable, qu’elle soit de qualité et jolie à voir. De la même façon, il faut que nous offrions un service de qualité au public. Le défi que nous allons relever consiste à regagner la confiance du public, pour que la Justice à Madagascar soit vraiment juste. Cela ne peut se faire, sans combattre la corruption et le népotisme », s’est-il adressé aux agents pénitentiaires de la prison d’Antanimora. D’après le ministre, la transformation sera entreprise dans tous les tribunaux et dans tous les centres de détention de la Grande Île. Lors de la visite à Antanimora, les employés de la Maison Centrale ont déclaré qu’ils sont également prêts relever le défi.

Antsa R.

Midi Madagasikara1 partages

Chronique de Mickey : Caviar et kere, le clair-obscur du tableau de Madagascar

Est-ce faire preuve de cynisme, de mauvaise  foi et d’absence d’humanité d’accoler le  mot  caviar et avec  le terme kere. Le premier est synonyme de gastronomie de luxe, d’opulence  tandis que le second s’illustre par  la désolation de la misère avec des enfants au ventre proéminent  et  affamé et de bétail laissé pour mort faute de nourriture et d’eau ? Un brin de cynisme peut-être mais une forêt de réalisme est nécessaire  pour tenter d’expliquer le pourquoi de ces  deux phénomènes aux antipodes l’un de l’autre. Le caviar, mets  de luxe vendu à 1 euro soit 4000 ar le gramme, est déjà produit à Madagascar  et il n’est pas question, ici, de fustiger les promoteurs. Loin de là, leur projet est même louable car dans ce contexte de sinistrose  où nous vivons, ce qu’ils ont fait est comparable à élever des «  saumons dans le désert ». Créer une entreprise de 300 personnes en quelques années et arriver à vendre déjà 1 tonne de caviar n’est pas donné à tout le monde  et tout le bien qu’on leur souhaite est de se développer davantage malgré les embûches qu’ils auront sûrement devant eux, d’une part.

Dans un tableau pour mettre en valeurs les objets, il y  a  ce qu’on appelle les clairs-obscurs et l’ombre  qui prédomine dans la présentation de Madagascar , est  cette pauvreté   sur laquelle    le monde entier  nous juge.

Le  kere est  devenu malheureusement pour  le Sud  un  problème récurrent, il est devenu si banal que nous nous en accommodons, tous les ans c’est du pareil au même comme on dit. Il faut que des journalistes étrangers  viennent sonner l’alarme de temps en temps  et nous secouer   de notre torpeur, malgré ce qu’on dit, ce qu’on fait,  la plaie perdure. Pourquoi ? Et si c’était la faute de tout le monde? le Pouvoir  Central  d’abord  parce que le Sud  n’est pas d’une part un  grand obstacle politique et que d’autre part en s’appuyant sur les bailleurs de fonds, il pense que le problème ne relève pas de sa seule responsabilité ; les soi-disant édiles ,politiques plus enclins  à rester dans la capitale et ne se révèle que pour jouer les oiseaux de mauvaise augure pour ébranler  ainsi le pouvoir central , mais en fait , ils le font pour mieux garder  leurs assises politiques ; les populations locales , normalement ils devraient être les bénéficiaires  des projets de développement mais malheureusement ils sont pris dans l’engrenage  d’un système d’assistance perpétuelle. Ils n’attendent que les réunions , ateliers et autres concertations  pour tendre la main . Combien de fois les intervenants des grands projets se plaignent de n’avoir personne dans les séances de formation et que les paysans disent :”Combien vous nous donnez d’abord?” car ils savent qu’il y a des mannes financières quelque part et veulent  aussi leur part. Et les partenaires techniques et financiers? Combien y a-t-il eu de grands ou petits projets qu’ils ont financés dans le Sud et pourtant les problèmes restent les mêmes, à croire que plus on échoue ,mieux c’est, puisque on montera le même après.

Si Ferdinand de Lesseps  était là pour nous faire creuser des canaux, le tableau  serait peut-être plus clair.

M.Ranarivao

Midi Madagasikara1 partages

Coronavirus, dernier bilan : 2 467 décès sur 78 891 contaminations

Le bilan mondial de l’épidémie de coronavirus fait état de près de 80 000 cas confirmés. Au jour d’hier, 23 février 2020, ce nombre était de 78 891 cas, majoritairement en Chine continentale. L’épidémie de Covid-19 a maintenant touché 31 pays à travers le monde, outre la Chine où est apparu le coronavirus, plus précisément dans la ville de Wuhan.  Le coronavirus continue de susciter une inquiétude croissante en raison de nouveaux foyers en Europe et au Moyen-Orient. L’Iran compte maintenant 8 décès sur 43 cas et l’Italie vient de confirmer un troisième décès sur 132 cas de contamination. Pendant ce temps, le nombre de décès en Chine annoncé, hier, pour les dernières 24 heures est en léger retrait par rapport à celui communiqué la veille (97 contre 109 samedi), mais celui des nouveaux cas de contamination repartent à la hausse avec 648 cas, hier.

Iran. Face à l’évolution de l’épidémie, la Corée du Sud a proclamé l’état d’alerte maximum, hier. Six décès et 602 cas de contamination sont enregistrés dans ce pays à ce jour. L’Italie, pour sa part, vient de mettre des villes en quarantaine, après la survenue du troisième décès. En effet, dans le nord de l’Italie, 52 000 personnes ne peuvent ni entrer ni sortir, sauf dérogation particulière. Dans une partie de la Lombardie et la Vénétie, les établissements scolaires et les entreprises sont fermés, les événements sportifs et culturels sont annulés, ou reportés comme c’est le cas pour les matches de foot. En Iran, 8 décès ont été enregistrés. C’est le pays où il y a le plus grand nombre de décès, hors de la Chine. Ce pays a pris des mesures drastiques en fermant des établissements éducatifs dans 14 provinces, dont à Téhéran.

Expansion. L’inquiétude demeure sur l’expansion de l’épidémie à l’international. Le directeur général de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), Tedros Adhanom Ghebreyesus, redoute le potentiel de dissémination du Covid-19 dans les pays dont les systèmes de santé sont plus précaires. C’est le cas pour nombreux pays d’Afrique, où les systèmes de santé et les infrastructures sanitaires n’ont pas le même niveau de performance que dans d’autres pays plus avancés. Rappelons qu’à ce jour, seule l’Égypte a enregistré un cas confirmé de contamination sur le sol africain.

Recueillis par Hanitra R.

Midi Madagasikara1 partages

CNIDH : « Des changements positifs se profilent », selon Mireille Rabenoro

La CNIDH estime que des changements positifs se profilent notamment dans la conduite des affaires de l’Etat.

A Ambilobe dernièrement, le Secrétaire d’Etat à la Gendarmerie Nationale a démontré qu’il était possible de gérer des velléités de vindicte populaire autrement que par la simple répression. 

La Commission Nationale Indépendante des Droits de l’Homme (CNIDH) se déclare confiante : le leadership politique dans la conception du rôle des forces de l’ordre semble porter ses fruits dans le sens du respect des droits humains. Et selon sa présidente, Mireille Rabenoro, « des changements positifs se profilent ». Autrement dit, sur la conduite des affaires de l’Etat. Et elle de constater  que « déjà en août dernier, la CNIDH avait salué le communiqué du ministère de la Sécurité publique, qui présentait ses excuses à la famille du présumé criminel exécuté à Ampefiloha, et annonçait que le fonctionnaire de police responsable avait été présenté à la Justice et écroué à Tsiafahy. Il y a quelques semaines, à Toamasina, les policiers pourchassant des bandits qui s’enfuyaient après avoir abattu le conducteur d’un véhicule qui refusait de les aider à fuir et qui avaient blessé à l’épaule un policier, ont tiré dans les jambes des fuyards et ont pu les arrêter. La CNIDH salue le sang-froid et le savoir-faire de ces policiers ».

Gérer des velléités. Et d’enchaîner qu’à « Ambilobe dernièrement, le Secrétaire d’Etat à la Gendarmerie Nationale a démontré qu’il était possible de gérer des velléités de vindicte populaire autrement que par la simple répression. Autant de faits qui traduisent la volonté des forces de sécurité d’agir efficacement dans le respect des droits humains ». Notons que sur le plan interne, la CNIDH est maintenant plus solidement établie, ayant bénéficié pendant deux ans de l’expérience de l’administration de sa secrétaire exécutive, repartie sur de nouveaux fronts.

Recueillis par Dominique R.

Midi Madagasikara1 partages

Coronavirus : le risque d’épidémie est sérieux

L’avertissement lancé par de nombreux spécialistes est aujourd’hui amplement vérifié. Le directeur de l’OMS le confirme. On va au devant d’une véritable pandémie et l’Afrique est particulièrement vulnérable. Les chiffres parlent d’eux-mêmes :  25 pays sont touchés, il y a 2367 décès parmi les 78891 cas de contaminations. Il n’est donc plus question aujourd’hui de se cantonner dans un attentisme prudent. Il y a péril en la demeure. On doit maintenant se préparer à affronter  cette épreuve avec courage et détermination.

Coronavirus : le risque d’épidémie est sérieux

La Chine est le pays le plus touché. Malgré les mesures drastiques que ses dirigeants ont prises, la  propagation du coronavirus ne s’est pas arrêtée. On est maintenant en face d’une épidémie qui touche de nombreux pays . Le  week-end dernier, l’Italie ou plus précisément la région de la Lombardie a connu les affres de la mise en quarantaine dans plusieurs localités  avec des barrages de force de l’ordre extrêmement rigoureux. Le périmètre contrôlé  est assez vaste et ceux qui s’y trouvent se soumettent pour le moment de bonne grâce à ce confinement. Cependant, vue de l’extérieur, la situation  inquiète. Les précautions prises sont nécessaires, mais elles peuvent ne pas être suffisantes. En Afrique, un seul cas de contamination a été signalé, mais la prudence est de rigueur car les moyens de contrôle ne  sont pas suffisants. L’OMS ne cache d’ailleurs pas son inquiétude et prévient que l’épidémie peut  faire des millions de victimes  sur notre continent. Des milliers de kits sanitaires ont déjà été envoyés,mais cela ne pourra pas empêcher la propagation du virus, la vigilance  des autorités sanitaires pouvant se relâcher.  A Madagascar , on suit l’évolution de la situation avec une crainte certaine. Tout est fait pour détecter les cas douteux. Tous les navires suspects sont refoulés. Les contrôles sur les passagers venant de l’extérieur  sont d’une extrême rigueur.  Cela semble suffisant jusqu’à présent, mais on ne peut jurer de rien et  il faut se préparer au pire.

Patrice RABE

Midi Madagasikara1 partages

Mouvement Rohy : Pour le dessaisissement du Tribunal Ihosy de l’affaire Thomas Razafindremaka

Les Organisations de la société civile OSC réunies autour du mouvement ROHY et de la PFNOSCM (Plate-forme des Organisations de la Société civile de Madagascar) ont adressé une lettre auprès du  Premier Président de  la Cour Suprême pour le dessaisissement du Tribunal Ihosy de l’affaire Thomas Razafindremaka, au profit du TPI Antananarivo. A titre de rappel, le prévenu qui est le Président de l’Association GTZ à Ihosy, défenseur des Droits Humains a été arrêté à Ihosy le 16 février dernier et y est sous mandat de dépôt actuellement. Toujours est-il qu’il n’a cessé de dénoncer de nombreux faits de corruption et de d’abus de pouvoir contre certains éléments du personnel judiciaire et de la Gendarmerie Nationale depuis bien des années dans sa région et les régions environnantes (Ihorombe, Anosy, …).

Recueillis par Dominique R.

Madaplus.info0 partages

Madagascar : La police intervient à Tsaralalàna, lieu de prostitution

Les prostituées qui se trouvent dans la ville d’Antananarivo, généralement localisées à Tsaralalana, ont reçu une visite de la police sur les lieux. La police raconte que ce sont les plaintes de certaines personnes sur les bruits que font ces femmes la nuit, ainsi sur l’ampleur que prenne la prostitution, qui leur ont poussé à effectuer une investigation.
Sur les lieux, des femmes de toutes catégories ont été trouvées, allant des enfants dans les environs de 13 ans jusqu’aux femmes enceintes, au point d’accoucher. Plus de vingtaine d’entre elles ont été embarquées pour n’être relâchées que le lendemain matin. La police a expliqué que le fait de se montrer dénudée en public n’est pas conforme à la culture malgache et qu’il serait raisonnable de ne pas s’exposer comme tel en exerçant ce genre de métier.
Madaplus.info0 partages

Madagascar : L'affaire Tahisy Randrianarivelo toujours en cours

Bien que les polémiques sur les réseaux sociaux, concernant la jeune fille morte lors de son accouchement, Tahisy Randrianarivelo, se soient atténuées, l'affaire autour de son décès n'a pas encore été élucidée. Dernièrement, dans une interview sur une chaîne de télévision locale, la famille de la jeune fille a fait une nouvelle déclaration, dans laquelle elle confirme que la mort de la jeune fille n'a pas été une mort naturelle.
La famille a précisé que leur première déclaration était fausse, et que cela a été due à la pression. Comme la police a pris l'affaire en charge, le conjoint de Tahisy, Fana Randrianarivelo a été urgemment arrêté, soupçonné d'avoir été acteur de violence conjugale, en attendant de nouvelles preuves.
Tia Tanindranaza0 partages

NOSY BE HELL VILLEZAZA 10 TAONA SAIKA HALAINA AN-KERINY

Zazalahy 10 taona no nokasain'ny tovolahy 16 taona ho alaina an-keriny saingy tratran'ny fokonolona tao Belazalaza, fkt Dar-Es-Salam Cr Djamandjar dist Nosy be Hell-ville, ny alin'ny 21 febroary 2020.

 Nandray ny raharaha malaky ny Tobim-paritry ny Zandarimaria any an-toerana hikarohana ny antony sy handraisana ny fepetra hisorohana ny fahatezeran'ireo fokonolona nahita ity zazalahikely voafatotra. Lasa manomboka manao asa ratsy avokoa ireo ny zaza tsy ampy taona tato ho ato. Tsy vao ela no nisy mpanao sinto mahery, tsy ampy taona, naboridan` ny olona tetsy Mahamasina. Tetsy Ambondrona ihany koa dia nisy zaza tsy ampy taona tratran` ny mpitandro filaminana vao azy nanao sinto mahery ihany koa. Ny zoma lasa teo, nahitàna zaza tsy ampy taona tamin` ireo mpivaro-tena nandritra ny fanadiovana ny lalan` I Tsaralalàna.  Tsy voalohany no nisy ireo zaza tsy amy taona tratran`ny polisy manendaka sy mangalatra. Sarotra ny hanafoana azy ireny, satria voasambotra, voatazona amam-bola, miverina manao asa ratsy indray.

Marigny A.

Tia Tanindranaza0 partages

Trano lehibe iray ao Ambodivoanjo-IvandryMivarina any amin’ny mpifanila vodirindrina ny rano malotony

Mibosesika any an-tanànan’ny mpifanila vodirindrina aminy ny rano maloto avy amin’ny tanàna lehibe iray ahitana tranobe misy rihana maromaro ahofa eny Ambodivoanjo-Ivandry.

 

Toy ny paompy vaky, mifantsitsitra eny anelakelaky ny rindrim-bato amin’ny tamboho ny rano miloko fotsy mamoaka fofona maimbo arahina fotaka mena ka mando lava sy feno lomotra vokatr’izany ny rindrina, hoy Atoa Rabesoa mivady raha nitantara ny fahoriany tamin’ny mpanao gazety. Lasa mihorohoro andro aman’alina izy ireo ndrao hihotsaka fanindroany any amin’ny tanànany indray io rindrina mampisaraka azy ireo sy ireto mpifanila vodirindrina aminy ireto. Efa efa-taona izay no niainan’izy ireo izany satria efa nianjera mihitsy ilay tamboho ary efa niakatra fitsarana in-droa ny raharaha. Nakana teknisianina teny amin’ny tribonaly ny raharaha ary efa nivoaka ny didy tamin’ny taona 2018 fa tokony hanamboatra ny simba ny tompon’ity tranobe mifanila vodirindrina ity. Ankoatra izay, didin’ny lalàna hanamboatra ny fantsona fanarian-drano ao aminy tsy hivoaka aty aminay izy ireo, hoy hatrany Atoa Rabesoa.

Vita amin’ny ampahany ny fanamboarana 

Tafatsangana ny tamboho nianjera, nandalotra ny elakelaky ny rarivato izy ireo saingy mbola miverina mibosesika amin’ny rindrina hatrany ny rano hatramin’izao. Araka izany, tsy mbola vita ny fanamboarana ny fantsona manary ny rano maloto nodidin’ny lalàna fa tokony hamboarina. Manoloana io trangan-javatra io mihitsy no hanaovan’ireto olona lasibatra ireto antso avo amin’ny tompon’andraikitra fa toa mihainohaino fotsiny tsy mitady vahaolana amin’izy tokony hanariany maloto avy ao aminy ny tompon’ilay tranobe mifanila vodirindrina taminy. Efa nampatsiahy azy ireo hatrany anefa izy mivady ireto, araka ny nambarany. Vao ny alatsianainy 17 febroary teo no nandefa taratasy tany amin’ilay « architecte » tompon’andraikitra amin’izany saingy tsy misy valiny. Ny zava-misy mantsy dia orana kely mirotsaka dia efa niteraka rano be mibosesika marobe teny anelanelan’ny rindrina indray, kanefa ao anaty vanim-potoanan’ny fahavaratra isika ka manahy mafy amin’ny loza mety hitranga izy ireo sy ny mpanofa trano ao aminy, ankoatra ny loto sy fofona mivoaka. Raha nanontaniana mikasika io raharaha io moa ny tompon’andraikitra tao amin’ilay trano lehibe mifanolo-bodirindrina amin’izy ireo, dia nanambara fa ny mpisolovava ny tompon-trano no afaka mitondra fanazavana mikasika izany.  

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fanoheran’ny olona ny orinasa Tozzy GreenAhiana ny fifandonana ao Ambatolahy Ihorombe

Nanao fivoriam-be ny vahoaka tao amin’ny kaominina Ambatolahy, any amin’ny faritra Ihorombe ny faran’ny herinandro teo.

Manohitra hatrany ny fanomezana tany hampiasain’ny orinasa Tozzy Green ny vahoaka any an-toerana, ka tsy havelan’izy ireo hiasa ity orinasa ity. Naka mpitandro filaminana kosa etsy an-kilany ny orinasa hanakana ny vahoaka tsy hanohintohina azy ireo. Na inona na inona ataon-dreo dia tsy homenay ny tany, ka noho izany dia manao antso avo amin’ny fitondram-panjakana, fa tena tsy mety amin’ny filan’ny vahoaka madinika ny Tozzy Green, hoy ny antso avo. Matoa anefa ity orinasa ity afaka niasa dia nisy ny fifanarahana tamin’ny fanjakana. Tsy nisy ve izany ny fierana sy ny fakana ny hevitry ny vahoaka ? Sa kosa tsy tsapan’ny olona ny tamberina avy amin’ity orinasa ity amin’ny fiainana ara-tsosialin’ny vahoaka eo an-toerana ? Tsy vao izao anefa ny orinasa no nijoro sy niasa, fa efa hatry ny ela no niasa, saingy misy ny fifanolanana amin’izao. Ahiana ny fifandonana mafy, raha tsy misy ny fidirana an-tsehatry ny fanjakana mijery sy mandamina ifotony ny raharaha.

Toky R

Tia Tanindranaza0 partages

Herisetra amin’ny fikirakirana internetNy 84%-n’ny tanora Malagasy no efa lasibatra

Ny 84%-n’ireo tanora mampiasa internet nanaovan’ny fikambanana ONG Youth First fanadihadiana dia nanambara fa efa niharan’ny herisetra avokoa.

 

Nanambara ny fikambanana tamin’ny faran’ny herinandro teo tetsy amin’ny foibeny Marohoho Tsimbazaza fa  tokony hisy ezaka matotra ho fiarovana ny tanora mahakasika izany. Zava-doza ny zatra-mitranga ankehitriny, hoy izy ireo satria efa mahatratra 2 600 000 ny isan’ireo mpikirakira internet eto Madagasikara ka ny 54% amin’ireo dia tanora avokoa. Hisy ny hetsika lehibe mitondra ny lohateny hoe “Safer Internet Day” hotanterahina ny 29 febroary ho avy izao hampahafantarana ireo tanora ny fiarovantena manoloana ny herisetra anaty tambajotra aterineto. Noho izany ihany koa no nanaovan’izy ireo antso amin’ireo tompon’andraikitra mba handray fepetra mahakasika izany satria tena misy ary manjaka ny herisetra mahazo ireo tanora na dia efa misy aza ny lalàna n° 2014-006 sy 2019-031 mahakasika ny cybercriminalité. Ankoatr’izay dia namolavola ny fandaharan’asa SAHY izay maharitra 3 taona ny fikambanana ONG Youth First mba tsy hitera-doza fa ho tombony amin’ny tanora ny fampiasana ny internet. Mikasika ny fihaonana amin’ny 29 febroary dia hisy ny famelabelaran-kevitra, ny fampirantiana ara-tsary sy ny fampahafantarana ireo karazana herisetra tahaka ny cyberharcèlement, ny piratage, ny fanalam-baraka (diffamation), ny fanapariahana vaovao tsy marina (fake-news) sy ny sisa. Mazava ho azy fa hisy ihany koa ny vahaolana hatolotra mifandraika amin’ireo karazana herisetra rehetra misy ireo amin’io fotoana io. Ankoatra ny fikambanana ONG Youth First dia manampy amin’ny fanatanterahana ity hetsika “Safer Internet Day” ity ny Vondrona Iraisam-pirenena miaro ny ankizy sy ny zony (UNICEF) sy ny GIZ.

Tsirinasolo

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Vola ho an’ny tany an-dalam-pandrosoanaManjaka ny fanodinkodinana, hoy ny Banky Iraisam-pirenena

Rariny raha mbola matroka hatrany ny tarehimarika ara-toekaren’ireo firenena mahantra sy an-dalam-pandrosoana tahaka an’i Madagasikara.

Tsirinasolo

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Jeneraly Ravalomanana mivadyNanome mari-pankasitrahana ireo zanaka zandary mendrika

Notoloran’ny Sekreteram-panjakana miadidy ny Zandarimariam-pirenena Jeneraly Richard Ravalomanana mivady mari-pakasitrahana ireo zanaka zandary mendrika tamin’ireo fanadinana ara-panjakàna

 

Tia Tanindranaza0 partages

VEHIVAVY MANANA FAHASEMBANANAMbola ailiky ny fiarahamonina hatrany

Maro amin’ireo vehivavy manana fahasembanana no mbola ailiky ny fiarahamonina hatreto, indrindra fa eo amin’ny resaka asa.

Tsaraina hatrany mantsy izy ireny fa tsy mahavita ny vitan’ny olona manana vatana ara-dalàna na dia marobe aza ireo manampahaizana sy manana ny maha izy azy. Manoloana io tranga io dia nanatanteraka atrikasa tany Mahajanga ny faran’ny herinandro teo ny fikambanam-behivavy AFHAM ( Association des Femmes Handicapées de Madagascar) notarihin’ny filoha nasionaliny Razafinjato Fela. Nambaran’ity farany fa mitovy amin’ny olon-drehetra ihany ny olona manana fahasembanana. Miezaka hatrany ny AFHAM manome fiofanana azy ireny. Ho an’i Mahajanga manokana dia mahatratra 54 ireo vehivavy manana fahasembanana mpikambana ao amin’izy ireo izay tohanany. Miantso ny rehetra araka izany ny AFHAM mba hifanome tanana amin’izy ireo, hisian’ny fiaraha-monina mirindra sy hampandrosoana ny firenena.

Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

ZAIMAIKA ANALAKELYNihotsaka ny tafo

Nihotsaka, entana maro no simba Nihotsaka ny tafon-tranon’ny zaimaika, toerana fivarotana sakafo masaka etsy Analakely.

 

Ny zoma teo no nitrangan’izany tokony ho tamin’ny 09 alina tany ho any, raha araka ny loharanom-baovao azo avy amin’ny pôlisim-pirenena. Rehefa nidina teny an-toerana nijery ny zava-misy ny mpitandro ny filaminana dia tsy nisy ny naratra. Tsy nisy ihany koa ny aina nafoy saingy maro ireo entana simba. Raha tsiahivina kely dia anisan’ny tsena tranainy indrindra eto an-drenivohitra ny tsenan’ny zaimaika, izay tantanan’ny kaominina Antananarivo renivohitra. Manofa avokoa ireo mpivarotra 60 isa mampiasa azy ary samy miezaka manatsara araka izay vitany. Raha araka ny loharanom-baovao tokoa mantsy dia mbola tsy nisy mihitsy hatramin’izay ny fanavaozana ity tsenan’ny zaimaika ity, antony iray nampihotsaka ny tafony. Tsiahivina moa fa tsenan’ny vary mitsangana na jajirika no fiantso ity tsena ity tany aloha.

 Pati sy J. mirija

 

Tia Tanindranaza0 partages

Vary 106 taonina nodorana sy nalevinaNisy nangady sy nivarotra indray

Ahiana hitera-doza any amin’ny distrikan’i Vohémar ilay vary efa lany daty ana orinasa iray tany Antsanimalo nalevina tao anaty lavaka ary nodorana.

Nisy nangady tao anatin’ilay lavaka indray mantsy izy ireo ary naparitany teny an-tsena. Raha araka ny vaovao azo anefa dia mahatratra 4 kaontenera, milanja 106 taonina io vary lany daty io ka efa niparitaka teny an-tsena ny 50 %. Misy poizina anefa ireo vary ireo ary mety hahafaty tampoka raha tsy mitandrina ny mponina. Manoloana izany dia nisy ny fanentanana natao tamin’ireo mponina ao Vohémar ny faran’ny herinandro teo. Ny hany mampanahy kely dia ny mety ho fisiana fianakaviana efa nahandro sy nihinana ity vary misy poizina ity. Hatramin’ny fotoana nanoratanay anefa aloha dia tsy mbola nisy ny vaovao ratsy. Tao amin’ny faritra Ampondra no nitrangany, raha tsiahivina.

Pati

Tia Tanindranaza0 partages

Fanafihana mitam-piadiana Nandriaka ny ra, lasa ny vola 14 tapitrisa Ar

Nandriaka ny ra teny Malaza Andoharanofotsy. Vola hakana entana moa no nalainy.

Fiara iray handeha haka entana no notafihina jiolahy maromaro. Moto scooter  3 mitondra olona 2 avy izy ireo no nanao ny fanafihana, raha ny fanazavana vonjimaika. Raha araka ny loharanom-baovao azo dia nosakanan’ireo jiolahy teo afovoan’ny arabe ilay fiara. Notifiriny avy eo ny kodiarany ary nalainy tany amin’ilay Ramatoa saika hividy entana ilay vola 14 tapitrisa Ar. Notakiany tany amin’ilay mpamily taorian’izay ny fanalahidin’ilay fiara saingy tsy nanaiky ity farany. Avy hatrany dia notifirin’ireo jiolahy ihany koa ny tendakelin’ity mpamily ity, antony nampandriaka ny ra teny an-toerana. Na izany aza tsy maty ity farany fa efa nahazo ny fitsaboana sahaza azy. Nitsoaka ireo jiolahy rehefa vita ny nataony. Minitra vitsy taorian’izay dia tonga nandray an-tanana ny zava-misy ny mpitandro ny filaminana. Tokony ho mailo ny rehetra manoloana ny trangan-javatra tahaka izao, indrindra fa ireo mitondra volabe. Raha ny fanadihadiana dia efa malaza eny amin’ny manodidina an’i Tanjombato sy Andoharanofotsy iny ny andian-jiolahy antsoina hoe « bande des 5 ». Latsaka ary hita teo amin’ny toerana nisehoan’ny fanafihana ny “douille” an’ny bala izay nitifirana ireo lasibatra izay ahiana ho balana mpitandro ny filaminana. Ny fanadihadiana anefa no hamaritra sy tokony hamoaka ny marina miainga amin’ny fanadihadiana ny laharana misoratra eo amin’ilay “douille” ka mivoaka ho azy eo ny marina sy ny tena fiavian’ny bala na tena ana mpitandro filaminana tokoa na avy any an-kafa mihitsy. Maro ny fitaovam-piadiana miparitaka eto amintsika, ary tena raitra dia raitra ny eny am-pelatanan’ny jiolahy. Toa maneho fa misy ary henjana ny trafikana fitaovam-piadiana eto Madagasikara.

Toky R sy Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

ENTONA FANDREHITRA Niaka-bidy hatrany amin’ny 11 %

Misy fiantraikany amin’ny toekarena eran-tany ny fiparitahan’ilay otrik’aretina coronavirus any Sina.

Ho antsika eto Madagasikara manokana dia marobe ireo tsena mpivarotra entana Sinoa no efa nikatona toy ny etsy Behoririka. Niakatra ihany koa ny vidin’ny etona fandrehitra na ny gaz. Any ivelany mantsy no hafarana izy ireny raha tonga eto Madagasikara vao hatao anaty tavoahangy. Noho izay tsy hahafahan’ny entana avy any Sina miditra eto amintsika izay dia niakatra ihany koa ny vidin’ny gaz. Hatrany amin’ny 11 % izany fiakarana izany ka nampitaraina ny tokantrano maro. Teo an-danin’izay anefa dia efa teo am-piketrehana ny hivarotra etona fandrehitra an-tsinjarany ho an’ny tsirairay ireo mpivarotra izany ka 3.000 Ar no kasainy hamarotana izany, tetikasa efa natomboka tany Mahajanga. Tanjona ny hahafahana mampihena ny tahan’ny fandripahana ny ala eto amintsika amin’ny alalan’ny fampiasana saribao. Ny 95 %-n’ny tokantrano Malagasy mantsy no mbola mampiasa saribao hatreto, ka tsy maintsy hitadiavam-bahaolana izany.

Pati

Tia Tanindranaza0 partages

Fibodoana tanin`olona any ToliaraTompon’andraikitra tamin`ny FAT voarohirohy

Miverina indray ilay raharaha hala-tany izay mahavoarohirohy tompon’andraikitra ambony iray tamin`ny tetezamita.

Antontan-taratasy sy sonia hosoka no nampiasainy nentina nilazana fa azy ny tany. Tany iray natao antoka tamin`ny banky (hypothèque) tany Toliara no niantombohan`ilay resaka. Afa-trosa (levee) ny taona 1999 ka nahazo ny taratasy ara-dalàna ireo tompon-tany. Efa niakatra fitsarana io raharaha io ka resy ilay tompon’andraki-panjakana ambony noho izy tsy manana antontan-taratasy mazava. Nalefa ihany koa teny anivon`ny BIANCO ny raharaha satria feno hosoka sady anjakan`ny  kolikoly ny taratasy rehetra nampiasaina : sonia hosoka, taratasy hosoka miaraka amin`ny firaisan-tsikombakomban`ny mpiasan`ny  fananan-tany ao Toliara. Amin`izao fotoana izao na dia mbola mandeha eny anivon`ny fitsarana ny raharaha dia milaza ny an-kilany fa azy ny tany. Ho fantatra mialohan`ny 26 febroary izao ny momba izany na dia efa resy teny amin`ny fitsarana ambaratongo voalohany aza ilay tompon’andraiktra ambony. Efa mampiely feo sahady izy fa rehefa mivoaka ny didy dia handresy izy. Misy hatrany ny fanaovana ramatahora amin`ireo mpiambina ilay tany. Milaza tsy hanaiky izay didy hivoaka kosa ireo tena tompon'ny tany. Marihana fa efa tamin`ny taona 1956 no namidin`ny tompony io tany io fa ny volana jolay 2018 ity olona ity vao nilaza fa azy. Tsara ny manamarika fa ny vadin-tany any Toliara dia tsy nisy sahy niditra amin`ity raharaha ity noho ny fandrahonana nahazo azy ireo fa voatery naka vadin-tany avy aty Antananarivo.

Ao amin`ny fehezan-dalàna famaizana na “code penale » dia faux et usage de faux no ilazana ny fanaovana ny hosoka. Ny sazy ho an`ny halatra sonian`olona dia mety mampigadra enim-bolana hatramin`ny roa taona. Miankina amin`ny vesatry ny raharaha fa mampigadra hatramin`ny dimy taona mihitsy.

 

 

Marigny A.

Tia Tanindranaza0 partages

Orinasa misehatra amin’ny voatabia any NizeriaMahatratra 20 tapitrisa dolara ny fampiasam-bola

Miha mahazo aina ny toekarena nizeriana amin’izao fotoana izao. Tamin’ny taona 2018 dia efa navotan’ny sehatra harena ankibon’ny tany izany izay nampiakatra ho 6,5% ny harinkarena faoben’ny fireneny. Nisy vokany lehibe mantsy ny ezaka manokana natao tamin’ny fitrandrahana ireo harena ankibon’ny tany sasantsasany izay tsy mbola notrandrahana nandritra ny fotoana maharitra. Ankehitriny dia misy indray ny fampiasana ny ozinina misehatra amin’ny voatabia any an-toerana. Ity farany izay lehibe indrindra manerana an’i Afrika ary tafakatra hatrany amin’ny 20 tapitrisa dolara ny fampiasam-bola atao ao. 5 taona no nananganana ny orinasa ary ny groupe Dangote no tompon’antoka amin’izany. Any Avaratr’i Nizeria no misy ity ozinina mpanangona sy mpanodina ny vokatra voatabia ity. Niara-niasa tanteraka tamin’ny sinoa ny firenena nizeriana ary afaka nanangona hatrany amin’ny 22 miliara dolara ka ny ampahany amin’izany no izao hanaovana fandraharahana amin’ny fividianana voatabia amin’ny alalan’ny ozinina Aliko Dangote izao. Tanjona ny hampiroboroboana ny orinasa any an-toerana mba hiteraka asa avy hatrany ho an’ny tambanivohitra ary indrindra hamerana ny fifindra-monina. Ankoatr’izay dia tombony hatrany ny fitrosan’i Nizeria tamin’ny sinoa tamin’ny sehatra hafa satria mazava tsara ny fepetran’ny fitrosana natao. Ny singa mamaritra ny trosa (ratio de l’endettement) any an-toerana ihany koa dia tena mbola ambany. Ny fifehezana ny toerana malalaka ifanakalozan’ny kaontinanta afrikana (zone de libre échange continental na ZLEC) sisa no mila anaovan’i Nizeria ezaka. Raha ny eto Madagasikara dia tokony hisy ny fiarovana mafy ny orinasa Malagasy tahaka ny any an-toerana amin’ny alalan’ny fandraisan’andraikitry ny fanjakana mba hampakatra ny fahaiza-manao. Tsara alain-tahaka ary mila misintona lesona hatrany ny firenena Malagasy, indrindra ny amin’ny fandraharahana sy ny fampiasam-bola tahaka izao izay tokony hanainga haingana ny toekarena.

Tsirinasolo

 

Tia Tanindranaza0 partages

CoronavirusManomboka betsaka ny sitrana any Sina

Manomboka mihasitrana ny olona any Sina manoloana ny coronavirus. Efa tafakatra eo amin’ny 1800 ny isan’ny olona sitrana ka nivoaka ny hopitaly.

 Ny zoma teo dia betsaka ny isan’ny olona sitrana noho ny isan’ny olona vao tratran’ny coronavirus. Midika izany fa mety hihena ato ho ato ny fihanaky ny aretina. Mahafinaritra izany ary manomboka misy tsirim-panantenana ny fiatrehana ny coronavirus. Mandeha hatrany ny fikarohana ny fanafody fanafana, izay irariana mba ho hita soa aman-tsara satria anisan’ny aretina mampikolay an’izao tontolo izao fa tsy i Sina irery izy io izay niteraka fatiantoka ara-toekarena goavana.

Toky R

 

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

VAROTRA SY FANJIFANA

Nandainga avokoa ny fandajàna marobe izay nanaovana fitsirihana tampoka tao amin’ny tsena Bazary-Kely ao Toamasina.

 Ireo mpivarotra hazan-drano no tena voamarika fa mangala-danja ary tonga hatramin’ny fahefan’ny kilao izany. Nogiazana ireo fitaovana ary nampitandremana kosa ny mpivarotra izay voakasika. Misy hatramin’ny vatomizana no efa namboarina natao mavesatra kokoa mba hanamora ny halatra.OLONA NOTSATOTSATOHANA ANTSY

Notsatohana antsy teo imasom-bahoaka ary tamin’ny andro tsena ny mpiasan’ny kaominina izay nanome baiko fandaminana ny mpivarotra. Izany habibiana izany no niseho tao amin’ny tsenan’Ambongamarina-Amparafaravola. Soa fa voasambotry ny olona avy hatrany ilay mpivarotra nahavanon-doza. Saika teo ihany dia vita ny aminy fa mba haingana dia tonga ny mpitandro ny filaminana tao an-toerana.LALANA POTIKA SAHADY

 Potika efa hatramin’ny 40% sahady ireo lalana izay vao nandaniana volabe. Efa mitaraina tanteraka ny mpampiasa lalana eto an-drenivohitra satria feno lavaka izay aleha ary indrindra koa tsy ho ary vita tsianjery avokoa satria betsaka loatra. Mipetraka hatrany ny fanontaniana hoe mba iza loatra ny injenera nanatontosa ireo fotodrafitrasa izay potika isaky ny mandeha ireo. Mba misy fitiavan-tanidrazana ve ? Efa fantatra ihany fa fidiram-bolan’ny sy kiantranoantranon’ny mpanankarena eto an-tanàna ny fanaovan-dalana.RAHARAHA ÎLES EPARSES

Mihizingizina fatratra ireo mpiaro ny Nosy manodidina fa ataon’ny Frantsay saribakoly fotsiny ny Malagasy momba ny fifampiresahana ny famerenana ireo nosy ireo. Efa manana tetikasa goavana momba ny « îles éparses » ireo Frantsay ka tsy hamela mora ny fanomezana azy ireo ho an’ny Malagasy hoy i Arlette Ramaroson, mpahay lalàna iraisam-pirenena. Mila manova stratejia hitakiana ny fitondrana raha te hahazo ireo satria raha tsy izany dia very maina ny ezaka izay natao.

Tia Tanindranaza0 partages

VAROTRA SY FANJIFANA

Nandainga avokoa ny fandajàna marobe izay nanaovana fitsirihana tampoka tao amin’ny tsena Bazary-Kely ao Toamasina.

 Ireo mpivarotra hazan-drano no tena voamarika fa mangala-danja ary tonga hatramin’ny fahefan’ny kilao izany. Nogiazana ireo fitaovana ary nampitandremana kosa ny mpivarotra izay voakasika. Misy hatramin’ny vatomizana no efa namboarina natao mavesatra kokoa mba hanamora ny halatra.OLONA NOTSATOTSATOHANA ANTSY

Notsatohana antsy teo imasom-bahoaka ary tamin’ny andro tsena ny mpiasan’ny kaominina izay nanome baiko fandaminana ny mpivarotra. Izany habibiana izany no niseho tao amin’ny tsenan’Ambongamarina-Amparafaravola. Soa fa voasambotry ny olona avy hatrany ilay mpivarotra nahavanon-doza. Saika teo ihany dia vita ny aminy fa mba haingana dia tonga ny mpitandro ny filaminana tao an-toerana.LALANA POTIKA SAHADY

 Potika efa hatramin’ny 40% sahady ireo lalana izay vao nandaniana volabe. Efa mitaraina tanteraka ny mpampiasa lalana eto an-drenivohitra satria feno lavaka izay aleha ary indrindra koa tsy ho ary vita tsianjery avokoa satria betsaka loatra. Mipetraka hatrany ny fanontaniana hoe mba iza loatra ny injenera nanatontosa ireo fotodrafitrasa izay potika isaky ny mandeha ireo. Mba misy fitiavan-tanidrazana ve ? Efa fantatra ihany fa fidiram-bolan’ny sy kiantranoantranon’ny mpanankarena eto an-tanàna ny fanaovan-dalana.RAHARAHA ÎLES EPARSES

Mihizingizina fatratra ireo mpiaro ny Nosy manodidina fa ataon’ny Frantsay saribakoly fotsiny ny Malagasy momba ny fifampiresahana ny famerenana ireo nosy ireo. Efa manana tetikasa goavana momba ny « îles éparses » ireo Frantsay ka tsy hamela mora ny fanomezana azy ireo ho an’ny Malagasy hoy i Arlette Ramaroson, mpahay lalàna iraisam-pirenena. Mila manova stratejia hitakiana ny fitondrana raha te hahazo ireo satria raha tsy izany dia very maina ny ezaka izay natao.

Tia Tanindranaza0 partages

Fitaterana an’habakabakaVita ny 90%-n’ny asa eny Ivato

Nijery ny fandrosoan'ny asa fanamboarana ny seranam-piaramanidina vaovao eny Ivato ny minisitry ny fitaterana sy ny fizahantany ary ny famantarana ny toetrandro

 

Tia Tanindranaza0 partages

Lalam-pirenena RN1 BisKamiao roa tra-tehaka nitondra hazo voarara

Kamiao roa no saron’ny zandary tamin’ny lalam-pirenena voalohany Bis (RN1 bis) nitondra hazo voarara ny alin’ny 18 febroary 2020.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Tratry ny ady an-kafetsena?

Tsy hita be ihany ny raharaham-pirenentsika amin’izao fotoana izao. Toa mba misy tsirim-panantenana ihany satria misy ny fampanantenana volabe, raha tsy hilaza afatsy ny an’ny Frantsay.

 

Toa domina tapany handoa erany anefa isika. Sanatria tratry ny ady an-kafetsena indray ve isika ka tapenana amin’ny 240 tapitrisa dolara ny vavan’ny mpitondra, dia hangina tsy hiteny? Tsy hitaky ny nosintsika, izay fanamby sy velirano tamin’ny vahoaka? Tsy vao izao isika no tratran’ny ady an-kafetsena. Hararaotiny amin’ny fahalemena, dia roboka tokoa. Tena mifanaraka amin’ny sandan’ny harentsika nositrahany sy mbola sitrahany ve iny sa mbola trosa hamatorany antsika indray? Asa re fa hatreto aloha I Madagasikara, dia mbola tany mpitangirika fanampiana etsy sy eroa. Asa rahoviana no ho tanteraka ny tenin’ny Filohantsika, fa isika indray no hampindrana an’I Kaomoro. Fa tena ny Malagasy tokoa ve aloha no nisitraka ireo volabe nifanaovana sonia tetsy sy teroa. Ny serasera no nipoapoaka hatramin’izay amin’ny fitokisan’ny firenena izatsy na izaroa, eken’ny mpamatsy vola, manampy antsika izao tontolo izao,… Asa izay hiafaran’ity firenentsika ity, fa dia miha sahirana andro aman’alina. Ny vahoaka sarotra entina. Ny mpitondra tsy mahalala izay laharampahamehana. Asa izao ve sanatria ilay hoe ny firenena manana vahoaka maditra dia mahazo mpitondra adala? Miakatra hatrany ny maripana politika ankehitriny, ka dia andrasana izay hiseho atsy ho atsy. Haneho ny heviny hitondra kihana mivaivay ny antoko HVM ho an’ny anio. Hamory ireo lohandohan’ny mpisorona ao aminy ihany koa ny antoko TIM ny alarobia izao. Miandry izay ho akony indray aloha ny rehetra e!

Toky R

Tia Tanindranaza0 partages

Rugby Commission Section Tanà-villeTsy tontosa ny famaranana sokajy D-2

Tsy tontosa ny lalao famaranana sokajy D-2 hoan’ny Commission STVR “Section Tanà-Ville Rugby” saika notanterahina tetsy amin’ny

Tia Tanindranaza0 partages

Volley-ball - Championnat des Clubs de la Cavb Zône 7Tompondaka lefitra ny STEF’AUTO sy GNVB

Nifarana tamin’ny sabotsy 22 febroary 2020 tetsy amin’ny Lapan’ny fanatanjahanena Mahamasina ny fifaninanana Volley-ball 26e

Ntsoavina Evariste

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Orange Pro-League andro faha-13Nomontsanin’ny Jet Mada 9-1 tao an-jaridainany ny Club M

Tanteraka tamin’ny an-tsakany sy an-davany avokoa ireo lalao rehetra tafiditra amin’ny andro faha-13 eo amin’ny fifaninanana baolina kitra “Orange Pro-League Malagasy”

 

Toy izao indray izany ny filaharana vonjimaika misy an’ireo ekipa mandray anjara amin’ity fifaninanana ity taorianan’io andro faha-13 io 

 

Ntsoavina Evariste

Ny As Jet Mada Itasy

Tia Tanindranaza0 partages

Coupe Arabe U20 2020Tapitra ny dian’ny Barea

Nifarana omaly alahady 23 febroary tany amin’ny kianja Faisal Bin Fahad any Arabie Saoudite ny dian’ny Barea U20 miatrika ny fifaninanana “Coupe Arabe U 20 2020” eo amin’ny sehatry ny baolina kitra.

Tia Tanindranaza0 partages

Baiboly Masina KatolikaAn-dalana ny fanatsarana

Tanatin’ny herinandro ary nifarana ny sabotsy teo ny famerenana ny fijerena ny dikan-tenin’ny Baiboly Katolika.

 

4 taona lasa izay no efa nisy hatrany ny asa nivondronana ny amin’ny fanatsarana sy fanovana ireo dikan-teny mba hanaraka ny toetrandro kanefa tsy mivaona ny hevitra. Tanjona hatrany ny hampiasana sy hikirakiran’ny kristianina ny Tenin’Andriamanitra amin’ny alalan’ny fanamorana ny famakiana ny Baiboly. Ny fivondronamben’ny Eveka eto Madagasikara miampy ireo Pretra sy Relijiozy no miantsoroka mijery indray ny dikan-teny Katolika. Tsiahivina fa efa tamin’ny taona 1938 ny dikan-teny voalohany, ny taona 1971 no nanotana, ny taona 1982 no nanotana vaovao ary ny taona 2003  no nisy ny dikan-teny farany izay ampiasaina tamin’ny Baiboly manga mandrak’ankehitriny. Rariny raha misy indray ny fandinihana ho fanatsarana ny dikan-teny satria misy fivoarana ny teny, hoy ireo tompon’andraikitra. Eo ihany koa ny fidiran’ireo voambolana vaovao ary horaketina amin’ny Baiboly ireo naoty fanazavana eny ambany miampy ireo fanehoana isan-karazany mba ho mora azon’ny mpamaky ny Soratra Masina. Na izany aza tsy maintsy tazomina araka izay azo atao ny votoatin-teny sy hevitra na amin’ny Testamenta Taloha na amin’ny Testamenta vaovao, hoy hatrany ireo tompon’andraikitra. Isaky ny 10 na 15 taona no tokony hisy ny fanatsarana tahaka izao ka afaka 5 taona izany dia ho vita soamantsara ny fanavaozana ny Baiboly Masina Katolika. Ekipa maro be no mifandrimbona amin’izany ary misy mihitsy ireo avy any ampitan-dranomasina miampy ireo mpahay teny Malagasy miezaka mafy amin’ity asa masina ity.

Tsirinasolo

 

Tia Tanindranaza0 partages

Kere any Atsimon’ny NosyAndrasana ny vahaolana maharitra

Nitsidika ny kaominina Maroalomainty sy Maroalompoty, distrikan’Ambovombe sy kaominina Sampona, distrikan'Amboasary Atsimo,

 

Tia Tanindranaza0 partages

Raharaha Îles EparsesTena ho sarotra ny raharaha

Nambaran’ny gazety Frantsay Le Monde fa nampitombo ny fanampiany an’i Madagasikara i Lafrantsa, saingy tsy hamerina velively ny Iles Eparses.

 

 Io ilay valopy 240 tapitrisa Euros, izay fanampiana ny antsasany, ary trosa arahina zana-bola ny antsasany. Tao anatin’ny fihaonana mikaton-trano nandritra ny fahatongavan’ny lehiben’ny diplomasia Frantsay Jean Yves Le Drian teto Madagasikara, dia efa nilaza ity farany, fa tsy mandefitra amin’ny fiandrianany izany i Frantsa fa misokatra hatrany kosa amin’ny fiaraha-miasa toy ny amin’ny sehatry ny jono sy ny fiarovana ny tontolo iainana na koa ny fandriampahalemana i Lafrantsa. Midika io fa ny fiaraha-mitantana izany no mety azo eritreretina kokoa, kanefa mbola midingin-drambo aza i Lafrantsa. Maniry ny hampiharana ny fanapahan-kevitry ny ONU tamin’ny taona 1979 ny fanjakana Malagasy, saingy tsy afa-manoatra hatreto. Asa izay ambaran’ny Filoha rehefa tonga ny 26 jona satria mialoha izay ny fampanantenana hivoahan’ny fehin-kevitra. Etsy an-kilany, nofoanan’i Lafrantsa kosa ny fahazoan-dalana hitrandraka solika ataon’ny orinasa Amerikanina Marex Petroleum ao amin’ny Nosy Juan de Nova, ary efa nampahafantarina an’io minisitry ny Transition écologique Frantsay Elisabeth Borne sy ny minisitry ny toekarena Bruno Le Maire. Noho ny famadihana ho « Réserve naturelle » no anton’io.

Fanampiana sa fananararaotana ?

Etsy an-kilany, miezaka mitazona ny toerany eto Madagasikara ny Frantsay. Tena manana tombontsoa betsaka harovany eto izy amin’ny alalan’ireo orinasany goavana sy matanjaka. Toa nohararaotina ny fitondrana Malagasy, izay manana olana hatrany tamin’ny resaka famatsiam-bola, saingy tsy dia nahita vahaolana. Ny kiana mahazo ny mpitondra mirarakompana satria tsy arakaraka ny fampanantenana ny zava-misy noho ny tsy fananam-bola. Efa nanao pi-maso tamin’ny Rosianina, toa mitady lalana any amin’ny sinoa,… dia iny ny frantsay fa nirotsaka an-tsehatra, toa tonga tsy nantsoina tampoka nitondra vahaolana ara-bola. Ny AFD anefa no tena hitantana an’io, raha ny fahitana ireo mpandraharaha Frantsay ao anatin’ny MEDEF ihany no nanakiana ny fandriampahalemana ara-pandraharahana eto, ka tsy dia nisy vokany ny fitsidihan’izy ireo teto ny oktobra 2019.

Toky R

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fihainoana ny hetahetam-bahoakaHatsangana ny birao isam-bohitra any Arivonimamo

Hanangana birao isam-bohitra ny ben’ny tanànan’Arivonimamo mba handraisana ny hetahetan’ireo vahoaka eny anivon’ny fokontany.

 

Tia Tanindranaza0 partages

RADO RAMPARAOELINATokony hatao mangaraharaha ny fitantanana ny CLD

Ny 80 %-n’ny vola azo avy amin’ny CLD ho an’ny distrikan’Antananarivo Atsimondrano dia fantatra fa haompana amin’ny resaka fanabeazana avokoa hahafahana mampihena ny tahan’ireo ankizy tsy tafiditra an-tsekoly.

 Ankoatra ny fanamboarana sy fananganana sekoly vaovao dia hisy ihany koa ny famatsiana fitaovana toy ny dabilio. Anisan’ny hahazo tombony manokana amin’izany ny kaominina Ampitatafika. Ho an’ny Ben’ny tanana Rado Ramparaoelina dia anisan’ny hetahetany sy hangatahiny ny hanaovana mangarahara ny fitantanana ny CLD mba hisy fiantraikany amin’ny fiainam-bahoaka izany. Na izany aza dia anisan’ny efa tafiditra ao anatin’ny tetikasany ny hanamboatra lalana hatrany amin’ny 9 km sy hanampy efitrano amina sekoly ambaratonga fototra maromaro ao an-toerana. Hiroso amin’ny fanatsarana ny fomba fiasa eo anivon’ny kaominina ihany koa ny tenany ka ankoatra ny fametrahana camera isaky ny efitrano mba hahitana sy hitarafana ny fomba fiasan’ny tsirairay dia hisy ihany koa ny fametrahana fitaovana hisian’ny mangaraharaha tanteraka.

Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

Tandrevaka nahafaty an’i Alain BoutreTsy hamelanay ireo mpitsabo, hoy ireo mpanakanto

Nanao fanambarana ny sabotsy teo ny solontenan’ireo mpanakanto, nahitana an’i Mamy Gotso, notronin’i Tsiliva,

 izay sady solombavambahoaka, sy i Ta Tence, manoloana ny raharaha nahafatesan’ny mpanakanto mpandrindra feo, Alain Boutre, tao amin’ny hopitaly Befelatanana. Manana porofo izahay, hoy i Mamy Gotso fa nisy tandrevaka nataon’ny mpitsabo tao. Manana raki-peona dokotera miteny zavatra tsy mety hoe « alefaso any amin’ny morgue amin’izay » ary misy vavolombelona marobe. Raha vao tsy misy, hoy izy, ny fepetra raisina amin’ireo hopitalim-panjakana mpamonovono olona ireo, indrindra fa io Befelantanana io, amin’ny herinandro ambony dia hahita ireo fa hirodorodo ho eny amin’ny prezidansy eny izahay. Tsy lalaovina ny ain’olombelona fa hopitalim-panjakana io fa tsy an’ny babanareo amin-dreninareo, hoy hatrany ity mpanakanto ity. Tsy maty ilay olona vao mikoropaka hoe hay mpanakanto manana ny hajany be eran’i Madagasikara. Hahita raharaha ireo dokotera fa hampihinaninay an’ireo ny fatin’i Alain, hoy izy, raha tsy misy ny sazy omena an’ireo. Hataonay ampamoaka ho ren’izao tontolo izao ny olana misy ao amin’io hopitaly Befelantanana io. Tsy vao izao no nisiana olana momba ny tontolon’ny fitsaboana eto Madagasikara. Vao tsy ela ny raharaha Tahisy, izay nampidoboka am-ponja ny sakaizany sy ny mpitsabo iray. Ho an’ny Hopitaly HJRA etsy Ampefiloha, dia misy mpitsabo miisa 3 anaovan’ny Bianco fanadihadiana. Io fa vaky ihany koa ny raharaha Alain Boutre. Tsy ny mpitsabo rehetra akory no manao tsirambina sy tandrevaka fa matoa misy ny zavatra toy izao, dia misy tokony hohatsaraina. Tsy vitsy rahateo ny fitarainana mandeha, saingy mety olon-tsotra no lasibatra hatramin’izay, dia tsy afa-manoatra, fa ny niseho tato ho ato kosa dia olobe eto amin’ny tany sy fanjakana, toy ny vadin’ny filoham-pirenena, depiote, mpanakanto,… no mijoro.

J. Mirija sy Toky R

Tia Tanindranaza0 partages

Tabera RandriamanantsoaMarary mafy

Marary mafy i Tabera Randriamanantsoa amin’izao fotoana izao, raha ny fampahafantarana sy ny antso avo ataon’ny fianakaviany.

 

Toky R

Midi Madagasikara0 partages

Fisolokiana teny Mamory Ivato : Saika nodoran’ny olona ny tranon’ireo olon-dratsy

Fitoriana mahatratra hatrany amin’ny roan-jato any hatreto no voarain’ny polisy mahakasika ilay raharaha fisolokiana nataona teratany maorisianina sy ny namany teny Mamory Ivato. Nisy sasany tamin’ireo lasibatra aza no tsy nitory, fa nanapa-kevitra avy hatrany ny handeha hanao fitsaram-bahoaka tamin’ny alàlan’ny fikasàna handoro ny tranon’ireo olona voalaza, fa naman’ity teratany vahiny ity, raha tsy tafaverina ny vola lasan’ireto farany. Niditra an-tsehatra avy hatrany ny polisy ka tsy tontosa hatramin’ny farany izany fikasana izany. Olona telo tao amin’ilay trano kosa no nosamborina avy hatrany. Vehivavy ny roa ary lehilahy ny iray.

« Raha tsiahivina, dia nisy teratany maorisianina voasambotry ny polisy ny herinandro lasa teo noho ny fisolokiana olona amin’ny resaka fandefasana mpiasa ho any Maorisy sy milaza ho mpiasa ao amin’ny Minisiteran’ny Raharaham-bahiny. Mbola nitohy ny fitoriana mahakasika azy ary maro ny olona milaza fa mbola misy mpiara-miasa aminy teratany malagasy  miriaria any » hoy ny fampitam-baovao azo avy tamin’ny polisim-pirenena. Taorian’io, dia nanao ranolava nametraka fitoriana teny anivon’ny mpitandro filaminana avokoa ireo olona lasibatra. « Miisa hatrany amin’ny 200 hatreto no nametraka fitoriana mahakasika ity raharaha ity » raha ny voalazan’ny loharanom-baovao hatrany. Ny zoma lasa teo ireto farany no natolotra teny anivon’ny Fampanoavana ary nadoboka am-ponja vonjimaika eny Antanimora izy ireo, miandry ny fotoam-pitsarana azy ireo. Marihana, fa efa nidoboka am-ponja ihany koa ilay teratany vahiny voalaza fa atidoha nikotrika ity fisolokiana avo lenta ity, talohan’izao.

m.L

Midi Madagasikara0 partages

Volley-ball- Zone 7 : TGV vainqueur, GNVB qualifiée !

Le titre change de main chez les hommes. La gendarmerie nationale volleyball, triple championne de l’Océan Indien a échoué en finale de la Coupe des clubs champions CAVB Zone 7, face au Tampon Gecko Volley (TGV) de La Réunion. Le meilleur club de la Grande Ile est toutefois qualifié pour les Championnats d’Afrique de volley-ball.

Une terrible illusion. La finale de la 26e édition de la Coupe des clubs champions de la Confédération africaine de volley-ball Zone 7 (CCZ7) a été conclue par une double défaite de l’équipe malgache, ce samedi au Palais des Sports Mahamasina quasi-plein. Chez les hommes, la  GNVB a perdu son titre au tie-break face au Tampon Gecko Volley (TGV) de La Réunion. Alors que les gendarmes ont frappé fort d’entrée en s’imposant au premier set par 25-22. Lors de la deuxième manche, la bande à Tsiory a connu un léger relâchement et n’a pas eu de résistance, ce qui a permis à l’équipe visiteuse de gagner la partie (25-17). Dominés dans le deuxième set, les gendarmes ont été remarquables par la suite dans tous les secteurs du jeu. Ainsi que dans une salle surchauffée par le public, ils ont laminé le TGV à la troisième manche (28-26), même si le score a été serré au départ. Le coach réunionnais, Fabrice Laroque n’avait  pas le choix que de trouver une meilleure alternative d’entamer un quatrième set pour sortir du danger. Cependant, son équipe était devenue très forte en service, tandis que les Malgaches étaient dans l’embarras total, puisque la troupe à Anicet a commis beaucoup de fautes et a manqué de détermination. Cela a permis au camp adverse de s’offrir un tie-break, en remportant le quatrième set (25-19). Les Nicolas, Jonathan et  consorts ont poursuivi leur lancée dans le cinquième set avec un départ de 4-1. Mais malgré les efforts fournis pour rattraper le score après le deuxième temps mort (10-14), la GNVB a craqué dans le money-time (15-11), laissant aux Réunionnais engrangés leur premier titre après des années d’absence. « Nos adversaires étaient de bons  stratèges et ils ont de longueur d’avance sur la réalisation d’un bon service. Tandis que nous avions rencontré souvent une défaillance au niveau de la réception et du bloc. Nos joueurs ont aussi rencontré un problème majeur qu’on n’avait pas eu le temps de le corriger. En plus, il y a le numéro 7, Maxime, qui a pu exploiter à fond son talent pour recueillir des points », a fait savoir le coach, Thierry Ranaivoson.Toujours le meilleur club de l’océan Indien. « J’ai craint énormément  cette équipe malgache mais, je suis heureux d’avoir remporté cette victoire. Techniquement, les gendarmes ont progressé, mais il y a encore une petite lacune sur le fond du jeu. Ils nous dominent physiquement, mais nous avions plus de stratégies de  fond du jeu. Aujourd’hui, on est arrivé à varier nos techniques et on a su s’adapter un peu plus que  les Malgaches  », a poursuivi le coach du TGV. Cependant, l’équipe malgache est qualifiée pour les Championnats d’Afrique, puisque La Réunion ne faisait pas partie de la Confédération africaine. Le TGV  est juste un invité du tournoi.

On ne peut dire autant pour les dames. Quatre Bornes de l’île Maurice a conservé ses biens en s’imposant face à l’équipe de Stef’Auto par trois sets à 0 (21/25 ; 16/25 ; 17-25). Les protégées de Gildas Razafindalana n’ont pas réalisé un grand match qu’au premier set. La fatigue avait persisté par la suite chez les Eliema et compagnie. Lors des deux derniers sets, les Mauriciennes n’ont montré aucune pitié et ont voulu gagner à tout prix le match.Pour rappel que cette version 2020 a vu la participation des six îles de l’océan Indien, à savoir,  les Seychelles,  les Comores, Madagascar, Maurice, Mayotte et La Réunion. Ces deux dernières avaient fait un come-back après des années d’absence. Rideau donc pour cette 26e  édition de la coupe des clubs champions de la Confédération africaine de volley-ball Zone 7.Pourtant, c’est un grand succès pour la fédération malgache de volley-ball en termes d’organisation. Mais il y aura encore du chemin à faire pour que le volley-ball retrouve toute sa plénitude et puisse régner dans l’océan Indien.

Manjato Razafy

Midi Madagasikara0 partages

Ikalamavony : Dahalo raindahiny, maty voatifitry ny zandary

Rehefa ela nampihorohoro sy nampijaly vahoaka. Dahalo raindahiny iray mitam-basy, antsoina hoe : « Tsaravita » no maty voatifitry ny Zandary tany Ikalamavony, afak’omaly, raha tafatsoaka nandritra ny fifanjevoana kosa ireo namany, izay mbola karohina fatratra atao hazalambo hatramin’izao. Araka ny fampitam-baovao, taorian’ny fifandonana nisy teo amin’ny dahalo sy ny mpitandro filaminana nandritra ny « opération » fampandrian-tany, dia omby  zato no latsaka ny zoma teo. Napetraka any amin’ny Fokontany Samolahy, Kaominina ambanivohitra Soatanana, Distrikan’ Isandra ireo omby, ka omena ny tompony izay manana taratasy, ary manaraka rindran-damina ny fakana ny omby. Ny olana, araka ny fanazavana azo hatrany, dia misy omby iray manana tompony efatra. Mitohy ny fampandrian-tany.

Eric Manitrisa

Midi Madagasikara0 partages

Antohomadinika : Mpanendaka efa inefatra nigadra, voasambotra indray

Efa nivonona ny hanantanteraka ny asa ratsiny indray ireo mpanendaka roalahy no tra-tehaky ny polisy avy ao amin’ny kaomisarian’ny boriborintany fahefatra, teny amin’iny faritra Antohomadinika, omaly. Ny iray tamin’izy ireo efa tsy zoviana amin’ireo mpitandro filaminana intsony satria efa inefatra izy no voasambotra sy nigadra noho izay resaka fanenandahana izay kanefa dia izao tratra izao indray, niaraka tamin’ny namany.

Ao anatin’ilay fomba fiasa vaovao napatrekany ny Ministeran’ny filaminam-bahoaka, dia misy ireo polisy manao fisafoana any anaty elakelan-trano lavitra any. Tao anatin’izay fisafoana izay indrindra no nahatsikaritra tovolahy roa nijorojoro tanaty elakelan-trano izy ireo, mihazo ny tetezan-dRamanandraibe iny, teny Antohomadinika. Tsy vitan’ny mijorojoro sy manao fihetsika mampiahiahy izy ireo fa mampiseho tsara ny zava-maranitra eny an-tanany. Vao nanatona anefa ireo mpitandro filaminana dia vaky nandositra ireto farany ary raikitra teo ny fifanenjehana. « Nanano ny sarotra ny fanenjehana satria misampana maromaro ilay lalan-kely saingy tratra ihany ireto roalahy ireto » hoy ny tati-baovao azo. Nentina nihazo ny birao avy hatrany moa izy roalahy ireto mba hanaovana famotorana ary fantatra fa atolotra ny Fampanoavana indray ato ho ato.

m.L

Midi Madagasikara0 partages

Plaine d’Antananarivo : Menace de danger de crue

Le niveau de l’Ikopa commence à monter.

C’est une vigilance jaune, signifiant une menace de danger, qu’indique le bulletin d’annonce des crues établi, hier, à 17h par l’Autorité pour la protection contre les inondations de la plaine d’Antananarivo ou APIPA. 

Menace de danger. L’APIPA place, depuis hier en fin d’après-midi, la plaine d’Antananarivo traversée par la rivière Sisaony, sous vigilance jaune, indiquant une menace de danger de crue. Depuis vendredi dernier et durant le week-end, les pluies abondantes qui s’abattent sur Antananarivo ont fait craindre une montée des eaux dans et autour de la capitale. La hausse du niveau d’eau est désormais confirmée par les données relevées dans les stations d’observation. En effet, à l’échelle d’Antelomita, le niveau de l’Ikopa est de 1,60 m. Le niveau monte et continuera de monter durant les douze prochaines heures. Cette même tendance est retrouvée à l’échelle d’Ambohimanambola et à l’échelle de Bevomanga. A la station d’Ambohimanambola, l’Ikopa affiche un niveau de 2,15 m, tandis qu’à celle de Bevomanga, le niveau de l’Ikopa est de 2,75 m. Le niveau monte et montera encore durant les douze prochaines heures, mais il faut savoir que la côte de vigilance de menace de danger (jaune) à cette station est de 4,00 m. Les communes concernées par cette vigilance jaune sont celles de Tsiafahy, Bongatsara, Antanety, Ampahitrosy, Soalandy, Ampanefy, Soavina, Anosizato Andrefana, Ampitatafika, Ambavahaditokana, Fenoarivo, Itaosy, Ambohitrimanjaka, Fiadanana et Ampangabe.

Sisaony et Mamba. Quant à la rivière Sisaony, à l’échelle d’Andramasina, le niveau est de 1,65 m. On observe ici une baisse du niveau de l’eau, mais son évolution dépendra de la pluviométrie, indique le bulletin d’annonce des crues de l’APIPA. À l’échelle d’Ampitatafika, le niveau de la Sisaony est de 3,00 m. Le niveau monte et montera également durant les douze heures à venir. La côte de vigilance de menace de danger (jaune) de 2,50 m est maintenant dépassée de 0,5m. Signalons que la côte de vigilance rouge (danger déclaré) à cette station est de 4,00 m. Et enfin, la rivière Mamba, à l’échelle d’Ambohidroa, affiche un niveau de 1,82 m. Ici également, le niveau monte. Rappelons qu’en matière de crues, on distingue deux principaux niveaux de vigilance, à savoir le niveau 1, vigilance jaune, signifiant menace de danger et le niveau 2, vigilance rouge, indiquant un danger déclaré.

Hanitra R.

Midi Madagasikara0 partages

KRAOMA : Un plan de redressement en vue

Le ministre de tutelle remettant directement les dons aux employés de la KRAOMA.

La société d’Etat, Kraomita Malagasy (KRAOMA) a rencontré des difficultés depuis ces trois dernières années. Les dettes de l’entreprise s’élèvent actuellement à plus de 101 milliards Ar sans compter les pertes se chiffrant à plus de 39 milliards Ar. Face à cet état de fait, le ministre des Mines et des Ressources Stratégiques, Fidiniavo Ravokatra, a évoqué qu’un plan de redressement de la KRAOMA est en vue. « La contribution de toutes les parties prenantes, la confiance mutuelle entre les dirigeants et les employés et la transparence, sont également de mise », a-t-il souligné lors de la remise de dons au profit du personnel de cette société d’Etat, la semaine dernière à Brieville. Il s’agit notamment d’une aide d’urgence promise par le ministre de tutelle, composée de 25 tonnes de riz, de 500 litres d’huile, de bougies et de savons.  Si les dirigeants actuels de la KRAOMA ont avancé qu’une solution de redressement de l’entreprise est désormais trouvée après avoir identifié les sources de blocage, les employés, de leur côté, réclament que l’Etat doit en même temps se pencher notamment sur l’amélioration de la gestion des ressources humaines et logistique. 

Navalona R.

Midi Madagasikara0 partages

Boxe : Pas de JO pour Madagascar

Les deux combattants malgaches qui étaient en lice à Dakar rentrent les mains vides. Marco Jérôme Andrianarivelo et Marie Madeleine ont tenté de décrocher leurs tickets pour les jeux olympiques mais ils ont échoué dès leur premier combat. Engagé chez les hommes moins de 57 kg, le tireur d’Atsinanana a été battu par un Congolais. Marie Madeleine, de sa part, a perdu son combat face à une Algérienne. La prochaine sortie internationale pour les Malgaches sera le Championnat du Monde qui se déroulera en France. D’ailleurs, plusieurs combats internationaux sont dans le viseur de la Fédération malgache de boxe.

Manjato Razafy

Midi Madagasikara0 partages

Musique tropicale : Taa-tense a mis le feu au “Bonara Be”

Entre Taa-tense et son public, la communion était à son comble.

“The show must go on!” Malgré la perte récente de son arrangeur, Taa-tense, en tout professionnalisme a assuré comme il se devait vendredi.

Soutenue par ses proches, la chanteuse a emmené son public au gré de ses titres aussi rythmés qu’entraînants. Comme toujours, l’ambiance était à son comble au “Bonara Be” 67 ha.  Mettant plein la vue, avec ses danseurs, Taa-tense et son équipe au complet ont particulièrement marqué les esprits. Strass et paillettes à volonté, elle a su retenir les regards sur elle. Avec des chorégraphies à en perdre le souffle, très physiques et bien exécutées.

Entre les morceaux très festifs jusqu’aux titres des plus romantiques, tout le monde se laisse envahir par l’adrénaline de la soirée endiablée. Partie dans un élan sans borne, toute la salle a rendu hommage à Alain Boutre en chantant en chœur « Mbola tiako » qui porte la griffe du défunt arrangeur. Cet homme qui avait la recette secrète de toutes les ballades de Taa-tense. Dans toute cette atmosphère mélancolique passagère, les spectateurs n’hésitent pas à chanter à tue-tête devant le micro que Taa-tense tend à certains spectateurs.

De même, elle a également invité certaines convives à se déhancher sur scène, par ailleurs, elles s’en sont donné à cœur joie sur le rythme des titres comme « Andra ino eky niany » et « Zah love ». Un moment convivial durant laquelle la communion était à son comble.

Zo Toniaina

Midi Madagasikara0 partages

Judo – Championnat Vétéran : Luc Rasoanaivo reste égal à lui-même

Le championnat de Madagascar de judo vétéran a été couplé avec la célébration du Kagami Biraki à Mahamasina. L’ambassadeur du Japon, Higuchi Yoshihiro a honoré de sa présence cette fête traditionnelle japonaise.

Il ne compte pas encore lâcher prise. Luc Rasoanaivo Razafy du Judo club Saint-Michel engagé chez les moins de 81 kg a remporté le titre national devant Pierrot Ramaromitsonjolala du club Hakudokan au Championnat de Madagascar vétéran disputé à la salle du Petit Palais à Mahamasina. Un sommet national qui a réuni près de 12 judokas dans quatre catégories. Chez les moins de 66 kg, ils étaient six judokas à prétendre au titre. Mamy Dongoza du club Hakudokan a survolé cette catégorie en s’imposant face à Heriniaina Vestalys de l’ESCA. Les médailles de bronze ont été remportées par Andry Christian du SCT et de Harinaivo Hajaniaina de Hakudokan. Toujours en moins de 66 kg, Lova Ratafika de l’USC a battu Marc Rabary du NJA. Et en moins de 90 kg, le titre est revenu à Andry Ralambo du Saint-Michel aux dépens de Lala Rivomanantsoa de Hakudokan. C’est le club d’Amparibe qui est rentré avec deux médailles d’or et une médaille respectivement pour Hakudokan et l’US Cheminots. Ce championnat national réservé aux vétérans a servi d’ouverture de saison pour la fédération malgache de judo. Saisissant cette occasion, le Kagami Biraki a été célébré samedi toujours à Mahamasina en présence de l’ambassadeur du Japon à Madagascar, Higuchi Yoshihiro, de Rosa Rakotozafy, directeur général des Sports représentant le ministre de la Jeunesse et des Sports, Tinoka Roberto, des membres au sein de la fédération malgache de judo, des différents clubs de la capitale et la grande famille du judo malgache. « Le ministère est là et réitère son soutien pour le judo. L’ambassade du Japon a contribué au développement du sport à Madagascar notamment le judo. Que les liens et la collaboration entre les deux entités se poursuivent et se pérennisent dans l’atteinte des objectifs fixés par le chef d’Etat de faire du sport un élément essentiel pour rehausser la fierté nationale » a souligné Rosa Rakotozafy dans son discours. 

Echange sportif. Célébré depuis 2010 par le club Hakudokan, en 2017, le Kagami Biraki est devenu un  programme de la FMJ co-organisé avec Hakudokan. Le judo est l’une des disciplines qui a reçu une attention particulière de l’Ambassade.  7 volontaires du JICA pour le judo ont été déjà venus au pays pour assister la fédération dans l’éducation et la promotion de cet art martial japonais. « Cette fête marque non seulement la cérémonie de vœux mais aussi une occasion de retrouvailles de façon conviviale entre amis autour de tatami. Le judo est un art martial japonais qui s’est beaucoup développé dans le monde et qui s’est largement répandu sur le territoire malgache. Madagascar a participé aux derniers championnats du monde au Japon en 2019. Le gouvernement du Japon attache une grande importance aux échanges sportifs avec Madagascar dans le cadre de la préparation des Jeux Olympiques et Paralympiques de Tokyo 2020. 7 judokas et un entraîneur étaient partis au Japon en 2018 pour un stage. Siteny Thierry a reçu le certificat d’honneur du ministre des Affaires étrangères du Japon l’année dernière pour ses actions dans la promotion de cette discipline. Le Japon a le plus grand plaisir d’accueillir les Jeux  Olympiques et Paralympiques et espère que Madagascar sera bien représenté. Les échanges sportifs nippo-malgaches vont s’élargir dans d’autres disciplines » a déclaré Higuchi Yoshihiro. 

T.H

Midi Madagasikara0 partages

Malaza-Andoharanofotsy : Un véhicule convoyeur de fonds attaqué, 14 millions d’ariary dérobés

Un chauffeur blessé par balle. 14 millions d’ariary dérobés. Tel est le bilan d’une attaque contre une un fourgon convoyeur de fonds à Malaza, dans la commune rurale d’Ankaraobato, du côté d’Andoharanofotsy, samedi. L’acte a été commis vers 7 heures 30. Ayant cinq personnes à bord, ce véhicule était en route pour effectuer le versement de cette somme dans la ville. Les malfaiteurs auraient été déjà informés de la mission et le trajet de ce véhicule. Selon la déposition du propriétaire du véhicule auprès de la police chargée de l’enquête, deux individus montés sur une moto ont intercepté le fourgon quand celui-ci était obligé de rouler au ralenti pour passer par un casseur de vitesse. Tout d’un coup, l’un d’entre eux a tiré sur le chauffeur qui a reçu une balle au niveau de sa nuque. Surpris, ses compagnons ont été alors obligés de suivre les ordres de leurs agresseurs. Ces derniers qui n’ont fait que réclamer l’argent à verser avant de prendre la fuite. Les malfaiteurs sont déjà partis quand des passants se sont intervenus pour porter secours au blessé et l’évacuer d’urgence à l’hôpital Joseph Ravoahangy-Andrianavalona Ampefiloha tout en alertant les forces de l’ordre. L’affaire se trouve actuellement entre les mains de la brigade criminelle de la Police nationale à Anosy. Hier, l’état de santé du chauffeur n’était plus à craindre malgré la gravité de sa blessure. Quoiqu’il en soit, cette attaque en plein rue prouve que l’insécurité reprend de l’ampleur dans la capitale et ses environs.

T.M.

Midi Madagasikara0 partages

Nosy Be : Tovolahy 16 taona naka an-keriny zazalahy kely 10 taona

Mivadika ny tany, ary tsy mifidy taona intsony ankehitriny ny asa ratsy. Tovolahy iray vao 16 taona monja no naka an-keriny zazalahy kely 10 taona tao Belazalaza, Fokontany Dar-Es-Salam, Kaominina Djamandjar, Distrikan’i Nosy Be Hell-ville, ny alin’ny zoma teo. Tsy lasa lavitra anefa ity mpanao « kidnapping » ity dia voasambotry ny Fokonolona, ary avotra soa aman-tsara ilay zazalahy kely, izay voafatotra. Rehefa tra-tehaka ity mpaka an-keriny, dia niharan’ny hatezeran’ny Fokonolona avy hatrany, saingy niditra an-tsehatra nalaky ny Tobim-paritry ny Zandarimaria any an-toerana, ary nandray fepetra haingana nisorohana ny fihoaram-pefy (fitsaram-bahoaka), hoy ny vaovao voaray. Aorian’ny fanadihadiana lalina, hatolotra ny Fampanaovana ity tovolahy azo sambo-belona naka an-keriny zazalahy kely 10 taona ity.

Eric Manitrisa

Midi Madagasikara0 partages

Musique classique : Coup de maître pour La Polifonica di Tana à l’IKM

Le collectif a effectué une belle prestation vendredi dernier

La Polifonica di Tana est constituée de jeunes choristes d’Antananarivo. Elle a organisé, le vendredi 21 février 2020, un concert consacré aux chants lyriques Italiens à l’ « Ivon’ny Kolontsaina Malagasy (I.K.M.) ». Le collectif a fait  vibrer les murs de ce centre culturel avec sa voix harmonieuse. La salle était pleine à craquer malgré la pluie.

Un événement magique ! C’est le moins que l’on puisse dire. Les spectateurs ont été subjugués par le talent des choristes qui ont fait corps avec l’orchestre le « Cordis de Madagascar » : Va pensiero, Una furtiva lagrima, La donna è mobile, O mio babbino caro,Con te partiro’, Per amore, Funiculi funicula, O Sole mio, Nessun dorma, Libiamo ne’ lieti calici…  « Cela me fait chaud au cœur que la musique classique italienne puisse remplir une salle comme celle-là » a déclaré le Dr Rakotobe Andriamaro A. Président d’honneur de la Polifonica di Tana.  Les mélodies ont été jouées avec justesse.

L’ensemble est dirigé par Andriantsoavina Mamisoa et Rakotoarisoa Tanjona. Ce dernier aura l’occasion de représenter Madagascar au Concours International de Chant lyrique à Sienne (Italie) les 3,4 et 5 avril 2020.

Sidérée, la Ministre de la Communication et de la Culture, Lalatiana Andriatongarivo Rakotondrazafy qui était présente a pris la parole. Elle a noté que «  le spectacle a été simplement sublime » et que d’autres initiatives similaires sont à encourager selon le programme même du Président de la République.

Son Excellence, le Dr Michele FRANCHI, Consul Honoraire d’Italie, ne savait plus contenir ses émotions en trouvant que « des Malgaches  pouvaient interpréter ces œuvres avec sa langue maternelle ». Il a offert un million d’ariary pour la Polifonica di Tana en guise de reconnaissance.

Iss Heridiny 

Midi Madagasikara0 partages

Taekwondo-Qualification JO Sahontra et Steve éliminés d’entrée !

Les deux athlètes malgaches avec le directeur sportif de la fédération malgache de taekwondo.

Le podium continental est encore trop difficile pour nos taekwondoïstes. Madagascar a été présenté par deux combattants au tournoi de la qualification olympique africaine qui s’est tenu  à Rabat ce week-end. Cependant, ils n’ont pas fait long feu à la compétition et étaient éliminés d’entrée hier. Engagée chez les dames moins de 57 kg, l’expatriée Sahondra Rakotoanosy a été battue par la Sénégalaise sur le score de 21 à 1. Quant à Steve Harivony Rakotobe, il s’est incliné face à un Nigérian par 35 à 5 chez les hommes moins de 68kg.

 « Cette expérience en senior avec des combattants au top niveau mondial portera ses fruits. Nos combattants sont encore des juniors, ils étaient surclassés. Il n’y a pas de défaite quand on a tout donné, c’est juste un apprentissage » a fait savoir le chef de la délégation. 

Manjato Razafy

Midi Madagasikara0 partages

Ambodifilao : Nirodana ny tafon’ny « Zaimaika », tsy nisy aina nafoy

Efa somary antitra ihany raha io fotodrafitrasa nampalaza ny varimitsangana etsy Ambodifilao io, fantatry ny rehetra amin’ny anarana hoe « Zaimaika ». Ny alin’ny zoma hifoha sabotsy lasa teo, dia nirodana vokatry ny ora-mikija ny tafon’izany trano izany. Voalaza, fa tsy nisy ny olona naratra na namoy ny ainy tamin’izany. Na izany aza anefa potika tanteraka ity trano nanana ny lazany ity.

Ora-mikija. Na dia ekana aza fa ao anaty fahavaratra tanteraka isika izao, somary tampoka tamin’ireo mponina teto an-dRenivohitra sy ny manodidina ilay ora-mikija ny alin’ny zoma lasa teo iny. Somary niatoato kely izy avy eo nitohy nandritra ny alina. Ny maraina, hatairana avokoa ny an’ireo rehetra nandalo teny amin’iny faritra Ambodifilao iny, fa « nirodana » ilay trano fisakafoana. Rehefa tena nojerena anefa, dia tsy ny vatan-trano akory no nirodana fa tsy nahazaka intsony ny vesatry ny tafo ireo hazo tao anatiny, izay efa rodan’ny fotoana sy ny nokikisan’ny setroka aman-taonany maro. Vokany potika avokoa ireo talatalana sy « vitrine » fivarotana sakafo tao anatin’io trano io. Mazava ho azy moa, alina ny andro ka tsy nisy mpivarotra na mpanjifa intsony tao. Tonga avy hatrany teny an-toerana raha vao nahare ny loza ireo mpamonjy voina. Hita teny an-toerana ny maraina ihany koa ireo teo anivon’ny polisim-pirenena sy ny polisy monisipaly niezaka niaro ny manodidina, ny amin’ny mety hisian’ny fanararaotana samihafa. Marihana, fa mpivarotra sakafo masaka am-polony maro no mivelona ao anatin’io trano io, ary mponina an-drenivohitra an’arivony any isan’andro no misakafo ao. Efa nandray fepetra manokana mahakasika izay ny teo anivon’ny kaominina Antananarivo Renivohitra.

m.L

Midi Madagasikara0 partages

Fetin’ny fahalaovantena : Hiavaka ny fankalazana amin’ity taona ity

Hanetriketrika ny fanakalazana ny faha-60 taona niverenan’ny fahaleovantenan’i Madagasikara sy ny faha-60 taona nijoroan’ny Tafika Malagasy. Ireo hetsika rehetra ho fankalazana izany, dia haompana tanteraka amin’ny vinam-pampandrosoana an’i Madagasikara avokoa. Fa ny lehibe indrindra, dia ny fifaninanana ampanaovin’ny komitim-pirenena nanankinana ny fankalazana ity fety ity; izay eo ambany fiahian’ny ministeran’ny Fiarovam-pirenena. Tsy inona izany, fa ny famoronana ny  « tara-kevitra » sy ny » sary faneva » (logo) ho an’io fety io. Hifarana amin’ny 28 Febroary izao ity fifaninanana ity, ka hiantsoana izay manana talenta rehetra, tsy hanavahana sarangan’olona. Maimaimpoana ny fandraisana anjara ary loka goavana no homena izay voalohany. Toy izao ny fepetra tsy maintsy arahina. Ny tara-kevitra dia andalana roa ihany farafahabetsany ka atao amin’ny teny Malagasy ofisialy. Ny sary famantarana kosa, dia tsy maintsy loko telo no ampiasaina ankoatry ny fotsy sy ny mainty. Efa azo jerena eny amin’ny Ministeran’ny Fiarovam-pirenena ihany koa,  hoy ny Jeneraly Guerson Randrianantoandro, filohan’ny komity mpanomana ny fankalazana, andinindininy rehetra mikasika izany.

T.M.

Midi Madagasikara0 partages

Nouvelle offre de couverture santé : Distribution des cartes d’adhésion par la CNaPS et l’AFAFI

Pour permettre aux adhérents à la Caisse nationale de prévoyance sociale (CNaPS) de bénéficier d’une couverture de santé abordable, la caisse a signé une convention de partenariat avec  la mutuelle de santé AFAFI au mois d’août 2019. A travers cette collaboration, les deux entités ont développé une nouvelle offre de couverture santé qui sera proposée à toutes les personnes inscrites à la CNaPS dans tout Madagascar. Une campagne de sensibilisation a ainsi été menée par le Centre d’écoute et d’orientation de la CNaPS durant les mois précédents dans le but de faire connaître cette nouvelle offre. Et vendredi dernier, les 150 personnes inscrites à ce programme ont pu obtenir leurs cartes d’adhésion dans les bureaux de la CNaPS à 67 ha.

Selon les explications du Directeur général de la CNaPS, Mamy Rakotondraibe, cette couverture sera vulgarisée sur l’ensemble du pays mais le projet pilote sera d’abord appliqué à Antananarivo sur une durée d’un an. Et par ailleurs, lors de cette première distribution de cartes, l’équipe de l’AFAFI a dispensé une séance d’informations aux adhérents dans le but de leur présenter leurs droits ainsi que les différentes offres proposées dans ce programme.

Anja RANDRIAMAHEFA

Midi Madagasikara0 partages

Aides d’urgence dans le Sud : Andry Rajoelina occupe le terrain

Andry Rajoelina, des aides d’urgence dans le Sud.

Le numéro Un d’Iavoloha persiste et signe sur la nécessité d’apporter des solutions durables et pérennes aux « kere » qui frappent le Sud depuis des décennies.

« C’est dans les moments difficiles que l’on connaît les vrais amis ». C’est ce qu’a martelé le président Andry Rajoelina tout au long de sa descente dans la partie Sud de la Grande Île. Conformément à la décision qu’il a prise mercredi dernier au cours du Conseil des ministres, le Chef de l’Etat a visité durant le week-end, les communes et districts des régions Androy, Anosy et Atsimo Andrefana touchées par la sécheresse. Une véritable occupation de terrain du Chef de l’Etat afin d’apporter des aides d’urgence à la population du Sud. Il a percé le fin fond du pays pour aller aux contacts des victimes du « kere », et aller à leur chevet. 

Une foule immense. Son périple de samedi a débuté à Amboasary Sud, dans la Commune de Sampona et a été clôturé au Faux Cap, dans le District de Tsihombe, en passant par Maroalipoty et Maroalimainty, dans le District d’Ambovombe Androy. Hier, Andry Rajoelina a poursuivi son déplacement dans le District de Beloha, Commune Kopoky, à Ankaranabo, District de Bekily, dans l’Androka, “Fokontany” Ankalangasa, District d’Ampanihy, et à Tameantsoa, District de Betioky Sud. Lors de son arrivée dans la capitale de la Région Atsimo Andrefana, à Toliara hier, le Chef de l’Etat a été accueilli par une foule immense. Apparemment, sa cote de popularité reste intacte dans la partie Sud de la Grande Île. 

Aux contacts de la population. Une ferveur humaine a été constatée. « Hetsika vonjy aina ». Telle est l’appellation de cette tournée présidentielle dans le Sud. En effet, apporter des aides d’urgence et venir aux contacts de la population locale pour leur soutenir en ce moment difficile. C’était notamment l’objectif de la descente. Le numéro Un d’Iavoloha persiste et signe sur la nécessité d’apporter des solutions durables et pérennes aux « kere » qui frappent le Sud depuis des décennies. Mais en attendant, des solutions d’urgence ont été apportées. Andry Rajoelina a lancé la distribution de produits de première nécessité, entre autres, du riz, du sucre, de l’huile alimentaire et des légumes secs. Les populations des communes visitées ont également eu droit à des repas chauds, ainsi que des compléments alimentaires pour les enfants. Par ailleurs, un système de suivi va être mis en place pour contrôler leur croissance. Depuis une semaine, des camions-citernes assurent gratuitement l’approvisionnement en eau des communes de Sampona, Maroalimainty et de Maroalimpoty, ainsi que des six autres communes environnantes. Cette initiative se poursuivra pour les quatre mois à venir, c’est-à-dire jusqu’au mois de juin. 

Soutien financier. Le Président Andry Rajoelina a tenu à préciser qu’à terme, des points de captage du pipeline seront mis en place afin d’approvisionner en eau les communes des régions touchées par la sécheresse. Des points de forages seront également construits où des techniques d’ultrafiltration et de désalinisation d’eau y seront appliquées. Dans le cadre du projet « Fiavota », plusieurs milliers de ménages vont bénéficier d’un soutien financier chaque mois pendant les quatre prochains mois. Durant cette tournée, le président Andry Rajoelina a été accompagné par la Représentante de la Banque mondiale, Marie- Chantal Uwanyiligira, le Représentant du Programme Alimentaire Mondiale, Moumini Ouedraogo et l’Ambassadeur de l’Union européenne Giovanni Di Girolamo. Ces partenaires techniques et financiers contribuent pleinement à ce « Hetsika vonjy aina ». La Banque mondiale a débloqué cinq millions d’euros pour appuyer le relèvement des ménages touchés par la sécheresse. A noter aussi la participation active de la Direction des Affaires Sociales et Politiques de la Présidence, l’Association FITIA de la Première Dame Mialy Rajoelina, ainsi que les ministères de la Population, de l’Eau.

Davis R