Les actualités Malgaches du Mardi 14 Août 2018

Modifier la date
News Mada70 partages

Ambohitsoa – Andriampamaky: fasana dimy vaky, razana miisa 60 indray nanjavona

Lasan’ny mpamaky fasana ny razana miisa 60 tamina fasana dimy ao amin’ny fokontany Ambohitsoa, kaominina Andriampamaky, distrikan’i Manjakandriana, ny asabotsy alina hifoha alahady 12 aogositra 2018 lasa teo…

 Araka ny fanazavan’ny renim-pianakaviana iray tompom-pasana, olona nandeha hivavaka vao maraina, nandalo teo akaikin’ireo fasana ireo, no nahatsikaritra fa mivoha ny varavaram-pasana iray. Taitra, noho izany, ilay olona raha nahita ny fasana nivoha ka nampilaza haingana amin’ny olona eny an-tanàna momba ity fasana nisokatra ity. Nifampilaza avy hatrany ny olona ao amin’ny fokontany ka nirohotra nihazo ny fasana. Nisy amin’ireo tompom-pasana sasany ny mipetraka aty an-dRenivohitra ka lasa nidina haingana tany an-toerana raha vao vantany naheno ity vaky fasana ity. Nohamafisin’ity renim-pianakaviana iray, nitantara, ity hatrany fa saika ireo taolan-dava (tanana sy tongotra) avokoa no tena nangalarin’izy ireo. Najanon’ireo mpangalatra ary naparitany tao am-pasana kosa ny taolan-tratra sy ny karan-doha. Niparitaka avokoa ny razana rehetra tao am-pasana ary an-kevitry ny nanam-potoana maharitra mihitsy ireo olon-dratsy nanavaka ireo taolan-dava tao am-pasana. Fantatra fa misy amin’ireo fasana sasany, razana efa ho 20 mahery indray nanjavona, raha latsak’izany kosa ny sasany. Mitotaly 60 kosa ny isan’ny razana very rehefa natambatra ny isa. Nambaran’ireo fianakaviana very razana fa tena nalain’ireo mpangalatra ireo razana manodidina ny 10 taona tany ho any fa tsy nisy nokitihin’izy ireo kosa ny razana efa tranainy be.

Nodoran’ireo mpangalatra ny tranompokonolona

Nifanindran-dalana amin’ity vaky fasana ity, nodoran’ny jiolahy koa ny tranompokonolona sy ny trano fitahirizam-bokatra ao an-toerana. Tsy vitan’izay fa lasan’ireo jiolahy hatramin’ny akoho amam-borona tany am-pisoko. Manahy ireo tompom-pasana sy ny mponina ao amin’ny fokontany fa ireo mpangalatra taolam-paty ihany ny ao ambadiky ny fahamaizan’ny tranompokonolona sy ny trano fitahirizam-bokatra mba hameriverena sy/na tsy hamantaran’ny olona ny vaky fasana ataon’ireo olon-dratsy, tamin’io alina io.

Hatreto aloha, tsy fantatra mazava izay tompon’antoka amin’ity vaky fasana nahaverezana razana marobe ity. Tonga nanao fanadihadiana teny amin’ireo fasana vaky ireo ny zandary sy nanao sakana ny toerana mety handalovan’ireo olon-dratsy, saingy tsy mbola nisy tratra ireo nahavanon-doza, hatramin’ny omaly.

J.C

Midi Madagasikara42 partages

Morombe : Zazavavy mpianatra 13 taona naolan’ny raikeliny, bevohoka efa-bolana

Noho ny filan-dratsy ara-nofo tsy voafehy ho fitadiavana fahafinaretana, dia tsy menatra ny tany ama-monina intsony ny lehilahy sasany ankehitriny, fa sahy manolana olom-pady na ny zanany vavy.

Raim-pianakaviana iray sahabo ho 35 taona eo, izay mipetraka ao Ambahikily, any amin’ny distrikan’i Morombe, no fantatra fa nanolana ny zana-badiny vavy 13 taona, ary nanao firaisana ara-nofo an-kerisetra inenina tamin’ity ankizivavy mbola mpianatry ny EPP ity. Bevohoka efa-bolana ity farany amin’izao, izay tokony hiatrika fanadinana Cepe androany. Araka ny fitantaran’ny renin’ilay zaza, dia isaky ny tsy ao an-trano izy, izay manao ny asany mitety tsena amin’ny varo-mandeha ataony, no nanaovam-badiny fomba mamoehatra an’ity menaky ny ainy. Raha ny fanazavana azo hatrany, dia norahonan-drangahy mafy hovonoina sady notambazany vola telo alina ity tovovavy kely ity, mba tsy hitantara na amin’iza na amin’iza ny zava-mihatra aminy. Gaga ny reniny raha nahita an’ity zanany vavy nalemilemy nandamaka teo am-pandriana sady mandoa lava no misambabaka fandeha, nanomboka ny asabotsy teo, ka namotompototra mafy ny manjo azy ny reniny, afak’omaly antoandro. Nitomany rakalakely sady nitantara antsipiriany tamin-dreniny ny fametavetana nataon-draikeliny azy, ka vaky am-batolampy ny nanfenina nandritra ny fito volana, ary mbola nilaza sy nanamafy ity zaza ity fa ny zoma alina teo, dia mbola nanao filan-dratsy taminy ity rainy. Nentina nanatona dokotera ilay zaza, ary voaporofon’ny mpitsabo tamin’ny fitiliana natao fa mitondra vohoka izy sady simba tanteraka ny maha vehivavy azy. Tezitra mafy ity renim-pianakaviana ity rehefa nahafantatra ny marina rehetra, ka nitory am-badiny.

Eric Manitrisa

Ino Vaovao27 partages

FIZAHANTANY : Tsy lavitra ireo mpiala sasatra ao Grand Pavois ny Cirque rouge

Misy loko maro ny tany hita eny, ary misy mampiasa amin’ny taozavatra anaovana tavoahangim-pasika. Misy zavamaniry tsy dia fahita ao, ary misy ihany koa irony atao hoe ‘cheminée de fée’. Ankoatra izay dia misy loharano vitsivitsy izay voalaza fa tena madio.

 Mandritra ny asara dia misy ranobe mandalo eo, ary rehefa tapitra izany dia lasa torapasika madio ny fandrin’ny rano, fa rano kely sisa mandalo eo. Anisany mahavariana ny mitsidika ity toerana ity indrindra amin’ny maraina vao miposa-masoandro sy ny hariva mody masoandro iny. Azo atao tsara koa anefa ny mitsidika azy io avy eny ambony, ka any amin’ny vitogaz no lalana. izany hoe eo amin’ny ‘radier’ belinta dia tsy mivily miankavanana  fa miankavia, mandalo amin’ny vitogaz iny ary mianika ilay vohitra aloha eo. Marihina anefa fa omby fiara iray ihany ny lalana saingy mety hampananosarotra raha mifanena amin’ny fiara hafa na sarety.

Vanessa

Midi Madagasikara15 partages

Détergents en poudre : Taxation immédiate des importations, réclamée par le SIM

Le président du Syndicat des Industries de Madagascar (SIM), Fredy Rajaonera.

Les producteurs locaux de détergents sont au bord de la faillite à cause des importations sauvages, d’après les faits présentés par les industriels, le 9 août dernier à la CCIA Analakely. Un Avis de mesure de sauvegarde a déjà été publié par l’ANMCC.

Cet Avis n°002-ANMCC/Av.18, tant attendu est sorti le 6 juin 2018, mais n’a jamais été appliqué, jusqu’à aujourd’hui. Le blocage se situe au sein du Ministère des Finances et du Budget, selon l’ANMCC (Autorité Nationale chargée des Mesures Correctives Commerciales). D’après les informations, un compte spécial a déjà été ouvert pour collecter les 36% supplémentaires de droits d’additifs sur les détergents en poudre. D’après la Direction Générale des Douanes, les importations de détergents en poudre sont passées de 1.823 tonnes en 2013 à 12.385 tonnes en 2017, soit un accroissement de 679% durant la période d’enquête. Sur la même période, la part des importations de détergents en poudre par rapport à la production nationale a brusquement et fortement augmenté depuis 2013, avec un rapport de 8148% en 2017. « Un préjudice grave est constaté après analyse des données, raison pour laquelle, la mesure de sauvegarde provisoire prise par l’ANMCC prend la forme de droit additionnel ad valorem de 36% sur les importations de détergents en poudre. Un taux considéré comme un minimum requis permettant à la branche de production locale de réparer leur dommage », a indiqué le président du SIM, Fredy Rajaonera.

Intérêts cachés. Avec cette forte croissance de la demande de détergents sur le marché malgache, les industriels soutiennent que les importations ne devraient en aucun cas être privilégiées par rapport aux productions locales, en termes de fiscalité. Arrêt de production, chômage technique depuis 2017, effet destructeur transversal, etc. tels sont les impacts des importations privilégiées de détergents en poudre, avancés par les entreprises productrices, lors de l’audition publique organisée par l’ANMCC, le 9 août dernier à la Chambre de Commerce et d’Industrie d’Antananarivo (CCIA) à Analakely.

Scenarii. « Avec une fabrication dans une grande usine qui a une capacité de plus de 100.000 tonnes par an, le coût de revient unitaire s’élève à 102 Ariary. Avec une petite usine à Madagascar, qui a une capacité de moins de 500 tonnes par an, ce coût est à 133 Ariary. Mais si l’on opte pour une usine d’une capacité de 35.000 tonnes par an, ce coût à Madagascar baisse à 107 Ariary. Et c’est justement ce dernier cas que nos membres veulent réaliser d’ici à quelques années. Mais pour cela, il faudrait une volonté réelle émanant de l’Etat », a soutenu le président du SIM. D’après ses propos, les impacts de cette production à grande échelle sont importants, si l’on ne cite que la création d’environ 1000 emplois, la création de valeur ajoutée, l’amélioration des ressources de l’Etat, la contribution au développement du secteur industriel, l’économie de devises en réduisant les importations et les autres potentiels d’évolution. Mais pour réaliser cette production, le SIM demande une prise de décision pour la mise en place d’un cadre incitatif du secteur des détergents, par le Gouvernement, via l’application effective de la taxe de 56% pour les produits finis, sur les quatre ans à venir. « Cela donnera une visibilité pour effectuer les investissements industriels et développer la notoriété de nos marques dans le concept « Malagasy ny antsika », de manière compétitive », a noté le président Fredy Rajaonera.

Dépendance. Jusqu’à ce jour, environ 70% des produits consommés à Madagascar sont importés, malgré les ressources en matières premières et en main d’œuvre dont dispose le pays. « Dans la ligne droite stratégique du SIM, nous préférons créer des emplois, du savoir-faire et de la valeur ajoutée manufacturière à Madagascar, au lieu d’enrichir les autres pays en important nos produits courants. Et ce, tant que nous avons la volonté, le savoir-faire et les moyens de le faire. C’est d’ailleurs le cas dans la filière des détergents poudres », a indiqué le SIM.

Antsa R.

News Mada9 partages

Fibatana fonjam-by – «Afrique 2018»: nahazo medaly volamena 5 ny Malagasy

Nanomboka ny alahady lasa teo, tatsy amin’ny kianja mitafo Youth Centre de Pointe-Jérome, atsy amin’ny Nosy Maorisy, ny fiadiana ny ho tompondakan’i Afrika, eo amin’ny fibatana fonjam-by. Tsara fanombohana ny Malagasy satria, efa nandrombaka medaly volamena dimy sy volafotsy iray, izy ireo teo amin’ny andro voalohan’ny fifaninanana.

Anisan’ireo nahazo izany, Andriantsitohaina Eric Herman, izay niambozona volamena 3, teo amin’ny sokajy latsaky ny 56 kg. Mbola nahazo volamena roa ihany koa Ravololoniaina Vania, teo amin’ny sokajy latsaky ny 63 kg, niampy medaly volafotsy iray. Ireo vokatra ireo, izay mahatafita azy mianadahy amin’ny fiadiana ny ho tompondaka eran-tany, hotanterahina any Turkmenistan, ny fiandohan’ny volana novambra ho avy izao.

Ankoatra azy ireo, mbola nisongadina ihany koa ilay Malagasy mizaka ny zom-pirenena Maorisianina, Ranaivosoa Roilya. Nahazo medaly volamena telo ihany koa ny tovovavy, tamin’ity. Anisan’ny nahazoany izany, ny teo amin’ny sokajy – 48 kg izay efa nanjakany tao anatin’ny  telo farany. Tamin’ity, nifaninanana teo amin’ny sokajy – 53 kg ihany koa izy ary mbola nampisongadina azy.

Tompondaka

News Mada6 partages

ANDRY RAJOELINA : clin d’œil aux catholiques

Le passage d’Andry Rajoelina à Antsirabe, le week-end dernier, n’est pas passé inaperçu auprès des catholiques. En effet, en préambule à sa visite dans cette localité, l’ancien président de la Transition, un natif de la ville, a assisté à une messe à Miaramasoandro Vatofotsy. A cette occasion, il a également partagé un grand repas collectif avec les nécessiteux, soutenus par les chrétiens locaux.

En outre, l’ancien homme fort de la Transition a aussi appuyé la construction de la nouvelle église Notre Dame de Lourdes Miaramasoandro. Il a  souligné lors d’une courte prise de parole qu’il va continuer de soutenir les actions des fidèles catholiques.

Le couple Andry Rajoelina est, en effet, catholique fervent. Il l’avait montré lors de l’ouverture de la célébration du 115e anniversaire de l’Ekar Notre Dame de Lourdes de Soavinandriana Itasy en avril dernier. Il avait invité à cette occasion les fidèles catholiques à «se donner la main pour construire».

C’était aussi le cas lors de la béatification de Ramose Lucien Botovasoa, le 15 avril dernier à Vohipeno, dans la région Vatovavy Fitovinany. Et dernièrement en juillet, le couple a honoré  de sa présence la première messe célébrée par le nouveau Cardinal Tsarahazana à Toamasina.

Rakoto

News Mada5 partages

PM dans l’Anosy : la sécurité et l’élection au menu

Après sa participation à la journée mondiale de la Jeunesse à Ambovombe, le Premier ministre Christian Ntsay, à la tête d’une délégation gouvernementale, a effectué un déplacement dans la région Anosy, à Taolagnaro.

A cette occasion, les membres du gouvernement ont rencontré les responsables au niveau de ladite région ainsi que la Commission électorale nationale indépendante locale  (Ceni). Au centre des discussions : les élections et la lutte contre l’insécurité.

En effet, cette localité figure parmi les régions les plus touchées par le phénomène de l’insécurité. «Il y aura une prise de décision concluante pour lutter contre les kidnappings.  Une régiment militaire sera mis en place dans les zones rouges comme à Bekily dans les zones à venir», a annoncé le Premier ministre.

Sécurisation électorale

Par ailleurs, le Premier ministre a aussi évoqué la sécurisation électorale. «Il à fait savoir que les autorités étatiques ont des lourdes responsabilités durant cette période, notamment  les responsables sécuritaires, les magistrats ainsi que tous les hauts responsables de l’Etat», ajoute la note d’information.

Lors de sa rencontre avec les responsables au niveau de la Ceni locale,  toutes les activités liées à l’opération électorale, notamment la distribution des cartes d’électeurs ou encore l’acheminement des matériels de vote ont été abordées. Il faut signaler que les préparatifs électoraux se sont déroulés sans encombre dans cette région.

Le Chef du gouvernement a aussi rappelé son crédo, à savoir des élections crédibles et dans un climat apaisé. A noter que le ministre de l’Intérieur et de la décentralisation, le ministre de la Défense nationale,  la ministre de l’Enseignement technique et de la formation professionnelle ainsi que le ministre de l’Environnement ont accompagné le Chef du gouvernement lors de ce périple.

Rakoto

News Mada5 partages

Mahajanga: nametraka Gab vaovao iray ny BMOI

Nametraka Gab vaovao ny banky BMOI any Mahajanga, ny 9 aogositra teo. Eo amin’ny Baobab City no misy ity milina vaovao ity, ahazoan’ireo mpanjifa maka vola milamina tsara amin’ny alalan’ny karatra Visa BMOI : Gold Premier, Classic Executive, Adagio sy Allegro. Miisa 26 izany izao ny Gab BMOI manerana ny Nosy sy masoivoho 19, ka ny roa amin’ireo foibe fanaovana fandraharahana.

Manakaiky kokoa hatrany ny mpanjifa ny fametrahana ireny Gab ireny, maneho ny fahavononany ny BMOI sy mampivelatra ny tambajotra maoderina arahina teknolojia  vaovao. Tsara ho fantatra fa najoro ny taona 1989 ny BMOI, banky tsy miankina voalohany eto Madagasikara, ao amin’ny vondrona BPCE. Ny BPCE faharoa, any Frantsa manana rafitra iray iraisan’ny banky dimy aty Afrika, telo any Azia. Mifantoka amin’ny raharaham-barotra, famatsiam-bola ho an’ny fanaovan-trano, fiaraha-miombon’antoka, misy ny tahirin’ireo trano fiantohana maro, sns.

R.Mathieu

News Mada5 partages

Kongresim-paritra: nihanjahanja sy kely hery ny HVM tany Antsiranana

Efa nampoizina. Nihena ny herin’ny antokoben’ny fitondrana ary zary mihanjahanja tsy nahazo olona firy tamin’ny kongresim-paritra natao tany Antsiranana ny faran’ny herinandro  teo. Efa nisintaka sy niala an-daharana tsikelikely rahateo ireo lohandohany sy olo-maventy sasany eo anivon’ny HVM, mialoha izao fifidianana izao. Tsy hita taratra any Antsiranana  intsony, ohatra, ireo minisitra mpiahy  “coach” fahita amin’ny fotoan-dehiben’ny antoko tahaka ireny. Anisan’izany ireo minisitra teo aloha maromaro to an-dry  Chabani, Rabary Paul, ny Pr Lalatiana, i Neypatraiky…

Nokaramaina 5 000 Ar

Na izany aza, tsy miova amin’ny fomba fanao politika ny mpitarika sasany mpila ranondranony nefa ho voafitaky ny ataony  ihany. Nisy ny fitaomana andiana olona, niainga tany Antsiranana II. Nizarana vola sy netsehina tamin’ny asa an-tselika 5 000 ny olona. Teo koa ny fanambazana amin’ny fitaovana madinidinika samihafa hanamaroana sy hilazana fa mpanohana ny HVM avokoa izy ireny.

Fomba fiady efa nilaozan’ny toetrandro

Tahaka izany koa ny fomba fiadin’ilay ambara fa “Voromahery” raha namory mpanao gazety  ary niantso sy nilaza fa hanohana ny filoha Rajaonarimampianina amin’ny fifidianana filoham-pirenena ho avy eo. Nizarana 5 000 Ar teny Ampefiloha ireo andian’olona sy tanora mpianatra nitehaka sy nihoby azy ireo tetsy amin’ny Carlton Anosy ny herinandro teo. Mampiasa mpikarama an’ady ary mamita-tena tanteraka eo amin’ny fanaovana politika.  Paikady efa nilaozan’ny toetrandro ny tahaka izany nefa milaza fa antoko matanjaka. Efa hita taratra izao anefa fa efa reraka sy miha osa andro aman’alina. Zara fa velona sy mitsipozipozy…Ho hita eo indray rehefa hanao kongresy eto Antananarivo ato ho ato…

Randria 

Midi Madagasikara5 partages

Limogeages en série : Les « Betsimisaraka » interpellent le Président

Comme le nom de leur ethnie l’indique, les « Betsimisaraka » sont unis et solidaires entre eux.

Fort de cet esprit d’unité et de solidarité, ils interpellent le président de la République sur le limogeage en série de natifs de la province de Toamasina. En l’occurrence, Johanita Ndahimananjara, Ylénia Randrianarisoa, Paza Didier Gérard, Narson Rafidimanana et Roland Ratsiraka qui ont été limogés tour à tour du gouvernement. Même sort pour Herisoa Razafindrakoto et Pierre Jean Feno qui ont été éjectés de leurs postes respectifs de Directeur de cabinet de la Présidence et de DG du Trésor. Et de citer aussi l’éviction de « l’unique fierté » qui leur restait de la tête d’une société d’Etat implantée à Toamasina.

Préférence régionale. Sans verser dans le tribalisme ou l’ethnicisme par rapport aux compatriotes issus des autres « Faritany », ils préconisent « la préférence provinciale ou régionale » dans la gestion des sociétés d’Etat implantées localement pour ne pas être des « tompony mangataka atiny ». Et d’expliquer que « la jeunesse Betsimisaraka se sent délaissée, ignorée, étrangère dans son propre pays, au point de perdre complètement confiance aux dirigeants ». En premier lieu, au président de la République à qui ils avaient pourtant apporté leur soutien avant de devenir « indésirables aujourd’hui ». Ils demandent au chef de l’Etat s’ils ne méritent pas de prendre part au développement du pays.

Discrimination. Ils, ce sont les membres de « la grande famille Betsimisaraka qui se sent aussi victime de discrimination dans le monde professionnel, y compris dans le secteur privé alors qu’elle regorge de femmes et d’hommes compétents, intègres et patriotes ne demandant que l’opportunité de contribuer au développement de Madagascar ». A l’instar de leurs compatriotes des autres « Faritany ». « Monsieur le Président, qu’est-ce que nous, Betsimisaraka, avons fait pour mériter un tel mépris flagrant de votre part ? », demandent-ils. En rappelant dans la foulée que « ces dernières années, nous Malagasy, originaires de la province de Toamasina, sommes inquiets et affligés du traitement que réservent votre équipe et vous-même à nos sœurs et frères ».

Unité nationale. Ils estiment qu’en sa qualité de Président de la République, ce dernier se doit de « veiller à l’unité nationale et de traiter sur le même pied d’égalité tous les Malagasy, sans distinction ni discrimination ». A cet égard, ils remercient l’ancien président de la Transition Andry Rajoelina d’avoir proposé une native de la province au poste de ministre de la Population, de la Protection sociale et de la Promotion de la Femme. « Au moins, nous avons une porte-parole au sein du gouvernement », font remarquer les représentants des Betsimisaraka qui ne veulent pas se …séparer entre eux.

Recueillis par R. O

News Mada3 partages

Raikitra ny fanadinana CEPE: Mbola misy mpianatra tsy naharay taratasy fiantsoana

Hatry ny omaly, mbola nisy ny mpianatra amin’ny sekoly sasany, indrindra ireo any amin’ny faritra, tsy naharay ny taratasy fiantsoana amin’ny fanaovana fanadinana CEPE. Nilahatra tany an-tsekoly ireo ray aman-dreny, naka izany taratasy izany vao maraina kanefa mbola tratran’ny nivezivezy fa tsy azo avy hatrany izay nilaina.

Niteraka ahiahy sy korontana eo amin’ireo ray aman-dreny izany tranga izany, omaly.  Nanazava kosa ny sekoly fa sao arian’ny ankizy ilay taratasy ka izay ny antony tsy nizarana azy mialoha ny fotoana.

Hatramin’izay anefa, iray volana mialoha ny fahazoan’ny mpianatra ny taratasy fiantsoana amin’ny fanadinam-panjakana toy izao.

Niezaka nandamina ny sain’ny zanany ireo ray aman-dreny, omaly, na eo aza ny savorovoro tsy nahazoana ny taratasy fiantsoana ara-potoana.

Manaporofo ny tandrametaka ataon’ny fanjakana amin’ny tery vaimanta hanaovana ny fanadinam-panjakana anatin’ny hamehana ny fikorontanana toy izao.

Marihina fa roa herinandro no nanomanan’ny mpianatra ny sainy hiatrika ny fanadinana. Tsy vita hatramin’ny farany ny fandaharam-pianarana. Tsy ampy ny famolavolana ireo ankizy hiatrika izany fanadinana izany.

Nezahin’ny fanjakana hifanaraka amin’izany lesoka izany ny laza adina hataon’ny mpiadina anio.

Marihina fa mahatratra 551 655 ireo mpanala fanadinana CEPE manerana ny Nosy.

Randria

Midi Madagasikara3 partages

Tabera Randriamanantsoa : Pour un dialogue avant le 21 août

Tabera Randriamanantsoa.

Les candidats commencent à se bousculer aux portillons de la HCC pour déposer leurs dossiers de candidature. « Rien ne rassure que ces élections vont se dérouler sans sérieux risques de crise postélectorale. », affirme pourtant Tabera Randriamanantsoa, président national du parti « Kintana ». Face à ces risques, ce membre du CRN (Comité pour la Réconciliation Nationale) appelle le président de la République et les dirigeants religieux du FFKM, notamment le Cardinal Désiré Tsarahazana, à prendre leurs responsabilités en organisant un dialogue politique avant le 21 août, date limite du dépôt de candidature.

Participation. « Ce n’est pas parce que nous avons peur d’affronter les élections, mais c’est pour l’intérêt supérieur de la Nation. Notre pays ne peut plus supporter une nouvelle crise politique. », précise Tabera Randriamanantsoa. Ce dernier interpelle également la communauté internationale sur l’évolution de la situation politique à Madagascar. « La communauté internationale ne doit pas se soucier que de ses intérêts. Elle doit aussi penser à ceux des 25 millions des Malgaches qui ont droit à une stabilité politique dans leur pays. », indique l’ancien ministre de la Fonction Publique qui n’exclut pas sa candidature le moment opportun.

R. Eugène

Midi Madagasikara3 partages

Election présidentielle : Plus qu’une semaine pour le dépôt de candidature

Evitant de confondre vitesse et précipitation, Marc Ravalomanana a apprécié ce week- end les belles plages de Maroantsetra.

Visiblement, la plupart des candidats attendent les derniers jours du délai légal pour déposer leurs dossiers de candidature à la HCC.

Il ne reste plus qu’une semaine pour ceux qui n’ont pas encore déposé leur dossier de candidature auprès de la Haute Cour Constitutionnelle (HCC). 14 jours sont passés, mais seulement sept candidats se sont jusqu’ici inscrits à Ambohidahy. La dernière semaine du délai imparti par le gouvernement s’annonce donc décisive, notamment sur le cas de l’ancien président Marc Ravalomanana et celui de l’actuel président de la République Hery Rajaonarimampianina. D’après des indiscrétions, les dossiers de candidature de ces deux candidats considérés comme étant parmi les grands favoris au scrutin du 07 novembre seraient déjà prêts à être déposés auprès du juge constitutionnel. Les autres candidats dont Omer Beriziky, Saraha Rabearisoa, Rolland Ratsiraka, José Vianey, Eliana Bezaza, Orlando Robimanana… sont également attendus à Ambohidahy cette semaine. Pour le candidat de l’UDCMA KMTP Solo Norbert Randriamorasata, il se rendra ce jour à Ambohidahy pour remettre ses dossiers de participation.

Inquiétudes. Bien que le délai imparti au dépôt de dossier de candidature continue de courir depuis le 1er août, bon nombre d’observateurs commencent à s’inquiéter quant à la tenue d’une élection à la date du 07 novembre. Si certains constatent une logique de crise postélectorale, d’autres estiment que le scrutin (1er tour) du 07 novembre ne pourrait même pas se tenir, vu les risques politiques qui ne sont pas à prendre à la légère. Dans les réseaux sociaux, on fait déjà croire depuis hier à des scandales judiciaires qui pourraient tout torpiller. Malgré ces scandales qui se prépareraient en coulisses, les trois grands favoris de la course poursuivent à leur façon leur contact direct avec la population. Ce week-end, l’ancien président Marc Ravalomanana était dans le district de Maroantsetra. Il a profité de cette descente pour apprécier les belles plages de ce district de la région Analanjirofo. Quant à Hery Rajaonarimampianina, il s’est rendu dans le Sud, plus particulièrement dans le district d’Ambovombe Androy, avec quelques membres du gouvernement conduits par le Premier ministre Ntsay Christian.

R. Eugène

Midi Madagasikara2 partages

Faits d’état civil : L’identifiant unique pour bientôt ?

Une série de chiffres ou encore une puce électronique implantée dans le corps d’un individu, le type d’identifiant unique que les Malgaches ne connaissent pas encore.

Une personne, un identifiant. Le ministère de l’Intérieur et de la Décentralisation (MID) se lance dans la réforme du système d’état civil et arrive à mettre un identifiant unique pour chaque citoyen malgache en serait l’aboutissement.

L’idée fait penser aux films de science-fiction où un individu est répertorié, fiché et tracé à l’aide d’un unique identifiant. Ce qui va arriver dans la Grande Île dans les dix, vingt années à venir si l’on se réfère à la réforme du système d’état civil lancé par le ministère de l’Intérieur et de la Décentralisation (MID). Le système actuel est désuet et l’une des parfaites manifestations en serait le nombre exagéré d’identifiants pour chaque citoyen malgache. Comme l’a noté Haingotiana Rasitefanoelina, secrétaire permanent auprès du comité national de coordination en charge de l’amélioration des systèmes d’enregistrement des faits d’état civil et d’établissement des statistiques d’état civil: « Nous avons trop d’identifiants. Pour les fonctionnaires par exemple, il y a déjà la carte d’identité nationale, leur numéro matricule, les numéros de carte grise ou de permis de conduire si la personne dispose de véhicule motorisé, et enfin, en tant que fonctionnaire toujours, il y a les identifiants de l’affiliation à la CNaPS ». Propos recueillis lors d’une interview effectuée en marge de la célébration de la journée africaine de l’enregistrement de l’état civil et des statistiques vitales le 10 août 2018 dernier.

Ainsi, l’existence en nombre des identifiants pour chaque Malgache serait source de divers dysfonctionnement d’ordre organisationnel et fonctionnel au sein de l’administration publique. Étant donné que chaque organisme public et/ou privé dispose d’un système d’identification pour répertorier chaque citoyen, les tracer ou encore les administrer deviendrait difficile pour les responsables étatiques. Mettre en place l’identifiant unique – qui pourrait être un numéro ou encore une puce – serait le meilleur moyen pour le ministère de l’Intérieur de mener à bien sa réforme des faits d’état civil. Une réforme qui est fort ambitieuse si l’on pense aux efforts devant être fournis par les diverses parties prenantes.

Systémique. La réforme du système d’état civil requiert la prise de responsabilité de divers organismes ministériels. Dans la mise en place de l’identifiant unique par exemple, les organismes en charge des nouvelles technologies de l’information et de la communication, de l’énergie – électricité et/ou électrification – des bâtiments et travaux publics, de la santé et de l’hygiène… sont tous concernés. Arriver à solliciter le bon vouloir des responsables de ces départements sur la nécessité de revoir le système d’état civil serait une étape importante dans la mise en œuvre de cette réforme. Sachant que le système actuel est loin d’être le meilleur au monde. Dans le «pays du moramora» il y a, en effet, des gens qui naissent et meurent sans que les services d’état civil ou sans que personne ne soit au courant. D’autres facteurs entrent également en jeu. Notamment, la conscientisation et la sensibilisation des Malgaches sur l’importance des faits d’état civil.

S’étalant sur une dizaine d’années, la mise en place de l’identifiant unique devrait d’abord passer par la mise en place d’une base de données nationale unique recueillant toutes les informations concernant chaque Malgache. Informations à caractère «personnel» qui, laissées entre de mauvaises mains pourraient engendrer des conséquences néfastes pour les concernés. La sécurisation des données s’avère être un des défis majeurs de la réforme du système d’état civil lancée par le MID. Affaire à suivre.

José Belalahy

Midi Madagasikara2 partages

Route des œufs : Un don de 200 millions de Yuan de la Chine

SE Mme YANG Xiaorong, en train de constater l’avancement des travaux hier.

Pour améliorer les conditions de vie des 30.000 habitants de la commune de Mahitsy, la République populaire de Chine va financer la construction de la « Route des œufs » à hauteur de 200 millions de Yuan, soit 30 millions de dollars.

Transport et distribution. 80% de la population de Mahitsy gagnent leur vie en élevant des poules pondeuses. Or, l’état de délabrement avancé de la route qui y mène handicape le circuit de distribution des œufs et le rendement de leur business. Suite aux sollicitations du gouvernement malgache, le gouvernement chinois a injecté 30 millions de dollars pour construire une route, longue de 19,25 km comprenant un tracé principal et cinq embranchements reliant Mahitsy, Ampanotokana et Mahazaza. A la demande de l’Etat, le gouvernement chinois consent à aider Madagascar à réaliser ce Projet : construire une route de longueur d’environ 19.25km avec un tracé principal et cinq embranchements dans les Communes de Mahitsy, Ampanotokana et Mahazaza au nord-ouest d’Antananarivo. Confié à « China Zhongmei Engineering Group » sous tutelle du ministère malgache des Travaux Publics, le projet ambitionne de booster l’essor économique de la région. Lors de la pose de la première pierre hier, SE Mme YANG Xiarong, Ambassadeur de Chine à Madagascar a déclaré : « Je suis convaincue qu’avec une collaboration active, les deux parties conjugueront leurs efforts à accomplir les travaux de bonne qualité, dans le meilleur délai, afin de servir le bien-être du peuple local. Nous sommes convaincus que Madagascar, avec son positionnement stratégique dans l’Océan Indien, sa population intelligente et dynamique, ainsi que les conditions naturelles avantageuses, aura un grand potentiel de développement et un bel avenir. En tant que pays ami et partenaire de coopération globale de Madagascar, la Chine a accompagné, accompagne et accompagnera toujours Madagascar au cours de son développement ».

Luz Razafimbelo

Ino Vaovao1 partages

HETSIKA FITAKIANA : Hakaton’ny mponina sy ny Ben’ny tanàna ny vavahadin’ny Tsingin’i Bemaraha

Maro ireo mpizahatany no tonga mitsidika ny toerana ary azo lazaina fa mampidi-bola ahafahana mampandroso ny  faritra izy io raha ny fanambaràna avy amin’ny vahoaka ao an-toerana. Manoloana ny tombontsoa azo avy  aminy anefa dia tezitra ireo mponina satria mahatsiaro ho tsy mahazo sitraka amin’ny vola miditra izy ireo. 

Milaza ny ho efa ela nandeferana ny rehetra ka mikasa ny hitroatra amin’izay manomboka izao ary hitaky ny vokatsoa tokony ho azon’ny mponina tsirairay. Araka ny angom-baovao voaray avy any an-toerana ary dia  fantatra fa «  hisy ny hetsi-bahoaka hotarihin’ny ben’ny tanàna ao an-toerana Francklin Miandrizoky ny zoma 17 aogositra ho avy izao mahakasika ny zava-misy. Hakaton’izy ireo araka izany aloha ny fidirana ao amin’ny Tsingy ka tsy ho azo alehan’ireo mpizahatany  ».  Mitaraina mafy ireto farany noho ny tsy fahazoana  ny tombontsoa amin’ny fisian’io faritra arovana io. 

Nohamafisin’izy ireo anefa fa  mahasarika  vahiny an’aliny isan-taona  ny toerana  hatramin’izay. Manampy trotraka ny tsy fandriam-pahalemana, ka mandritra ny harena ao amin’ny Faritra. Marihina moa fa ny dimampolo isanjaton’ny saram-pidirana  ao amin’ity parka ity dia  efa natokana hanaovana asa sosialy  ao amin’ny Kaominina  ka ny minisiteran’ny tontolo iainana no voalaza fa manapa-kevitra ny fampiasana ireo vola niditra.  Hatreto aloha dia mbola tsy fantatra mazava izay tena olana goavana amin’ny fitsinjarana ireo vola miditra fa dia hivoitra mandritra ny hetsika hokarakaraina mandritra io zoma io.

Tatianà R.

News Mada1 partages

BOENY : Appui à la production rizicole

 Appui à la productivité rizicole dans la région Boeny. 30 tonnes de semences de riz ont été distribuées dans 13 communes du district de Marovoay, la semaine dernière, en vue de la préparation de la prochaine campagne rizicole.

Toujours dans l’optique d’augmenter la production rizicole de la région, la Direction régionale de l’agriculture et de l’élevage de Boeny a également procédé à des travaux de réaménagement du système de drainage du périmètre agricole, long de 2 km, dans le fokontany d’Ambatomasaja, (Commune rurale Marosakoa, district  Marovoay). L’objectif est de permettre une meilleure évacuation d’eau sur 828 km2 de rizières qui bénéficient à plus de 1000 paysans et 9 Associations d’usagers de l’eau.

Avec une production rizicole de 130 000 tonnes par an, Marovoay fait partie des greniers à riz de Madagascar. La variété «vary Jeby» est la plus cultivée dans la région, à raison de 67% de la production. La récolte se fait entre juillet et septembre.

R.R.

News Mada1 partages

CENI-Régulation de la communication: une cellule spéciale à la place de l’ANRCM

A défaut d’Autorité nationale de régulation de la communication médiatisée (ANRCM), ce rôle sera assuré par la Ceni. En effet, la régulation devra débuter au lendemain de la publication officielle de la liste des candidats.

L’article 51 de la loi 2016-029 du 14 juillet 2016 portant code de la communication médiatisée stipule que, «Est instituée une autorité administrative indépendante dénommée, «Autorité nationale de régulation de la communication médiatisée» ou ANRCM.

Cet organe sera chargé de réguler l’exercice des activités de communication médiatisée. Cependant à moins d’un mois du début de la campagne électorale, sa mise en place semble remise aux calendes grecques.

Questionné sur ce sujet hier, à Antaninarenina en marge de l’atelier de renforcement des capacités des secrétaires permanents de la Ceni, le vice-président de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni), Thierry Rakotonarivo, a indiqué que, «L’ANRCM devra impérativement être mise en place avant le 26 août prochain, étant donné qu’elle devrait être opérationnelle au lendemain de la publication officielle de la liste des candidats».

Alors que jusqu’ici, c’est le silence total. L’article 240 de la loi relative au régime général des élections et des référendums stipule que, «A titre transitoire, la Commission électorale nationale indépendante exerce la plénitude des attributions qui sont conférées à toute autorité de régulation prévue par la présente loi organique, jusqu’à leur mise en place».

Anticipation

Pour sa part, «La Ceni s’y prépare déjà», a affirmé Thierry Rakotonarivo. En effet, des experts internationaux se rendront au pays bientôt pour s’occuper de l’aspect technique et «Au niveau de toutes les directions, une cellule spéciale sera mise en place pour remplacer l’ANRCM». Une disposition prise pour que la Ceni ne soit pas  prise de court au dernier moment.

En effet, «La régulation de la communication, dont les temps de parole et d’antenne, devra débuter dès le 27 août prochain», a souligné le vice-président de l’organe électoral. La Ceni aura ainsi pleine compétence sur les attributions de l’ANRCM, tant au niveau de la surveillance que des sanctions.

Pour rappel, la mise en place de cette autorité de régulation n’a pas fait l’unanimité, particulièrement au sein des médias privés. Ces derniers ont souvent dénoncé leur représentation minoritaire dans la composition de l’organe,  d’une part et les prérogatives trop importantes du ministère de la Communication, d’autre part.

Sur les 11 membres qui devaient composer l’ANRCM, 3 seulement sont issus des organes de la presse privée. Les autres postes se répartissent entre les médias publics, l’ANRCM, l’Ordre des journalistes, le Conseil supérieur de la magistrature, le ministère chargé de la Communication et des télécommunications, celui de la Culture et le ministère des Finances.

Tahina Navalona

En attendant la publication de la liste des candidats, la Ceni procède à une série d’ateliers de renforcement des capacités. Les secrétaires permanents régionaux (SPR) de l’organe électoral se sont ainsi penchés sur le thème de l’éducation civique et électorale depuis hier jusqu’à ce jour à Antaninarenina, avec la collaboration de l’Institut électoral pour une démocratie durable (Eisa). L’atelier de renforcement des capacités a vu la présence des SPR de toutes les régions de l’île.

Ino Vaovao1 partages

ZAVA-MISY - FANDATSANA SY FANAOVANA TSINONTSINONA : Tapitra fepotoam-piasana vao hametraka vatofototra any...

Izany no resaka mandeha ao Ambilobe amin’ny fahafantarana fa ho tonga ao an-toerana ny Filoha Hery Rajaonarimampianina amin’ny alakamisy 16 aogositra ho avy izao.

Fampielezan-kevitra mialoha ny fotoana no fandraisan’ny mpanara-baovao ny fanaovana izany. Tsiahivina fa anisany fampanantenana napetraky ny Filoha ankehitriny nandritra ny fampielezan-keviny nahatongavany tamin’izao toerana izao tamin’ny vahoakan’Ambilobe raha tsy hilaza afa-tsy ny faritra Sava sy Diana ny hanamboarana ireo lalam-pirenena fahadimy mampitohy an’Ambilobe sy Vohemar ary ny lalam-pirenena fahaenina mampitohy ny avy aty Antsiranana mankany Ambanja. 

Telo herinandro mialoha ny fametraham-pialany ary telo volana latsaka mialoha ny fifidianana vao hametraka ny vato fototra. Amin’ny maro dia mbola tafiditra ao anatin’ny fampanantenana feno fitaka, entina hisarihana ny fom-bahoaka indray ny mahakasika ny lalam-pirenena fahadimy. Ho tonga hampifaly ireo mpampiasa lalana no fandraisan’ny maro ny dian’ny Filoha ao Ambilobe. 

Araka ny tsilian-tsofina hatrany dia ny mahakasika ny rano fisotro madio izay efa notokanana an-taonany indray no haverina hatolotra ny vahoaka ao Ambilobe. Tsiahivina fa nitokana siniben-drano tao an-toerana ny filoha taona vitsy lasa izay, nefa mbola tsy nandeha hatramin’izao. Nihazakazahana narenina indray ilay fotodrafitrasa ka izao antomotra fifidianana izao. Ny mahavariana ny mpanara- baovao ihany koa dia volana vitsy mialoha ny fotoam-pahavaratra no sahy hametraka vato fototra hanamboarana ilay lalana ny Filoha. 

Tsy misy tsy mahafantatra fa raha ilatsahan’ny orana indray mandeha ihany io lalam-pirenena fahadimy io dia efa olana hafa indray no hiseho. Amin’ny fomba ahoana no hanamboarana lalana ao anatin’ny fotoam-pahavaratra ? Azo heverina araka izany fa tafiditra ao anatin’ny fampielezan-kevitra amin’ny fifidianana manaraka indray ny fanamboarana ny lalam-pirenena fahadimy, raha tsy tanteraka izany nandritra ny fitondrana nisy. Hita fa natao fitaovana hisarihana fom-bahoaka indray raha tsy hilaza fa te hiseho hahavita zavatra tsy tratra ny mpitondra ankehitriny. 

Mibaribary araka izany fa natao fitaovana politika amin’ny fanomanana ny fifidianana ity fanamboaran-dalana ity. Fotoana kely sisa dia nidodododo hankany Ambilobe hametraka vato fototra ny Filoha. Na ireo teboka maro maharary ny vahoaka mbola tsy voavaha tsy nahitam- bahaolana, izao indray miditra amin’ny pataloha tery. Andrasana araka izany ny fihetseham-pon’ny vahoaka amin’ny fafy lainga izay hotanterahiny ao Ambilobe amin’ny alakamisy ho avy izao.

Ny Fanoratana

Midi Madagasikara1 partages

Sambava : Fikasana hanafika olom-boafidy, tra-tehaka ny basy roa nentin’ireo olon-dratsy

Araka ny tati-baovao marim-pototra voaray, dia sarona afak’omaly ny basy roa nentin’ireo jiolahy miisa efatra voalaza fa mpikarama an’ady, izay nikasa hanafika sy nifofo ny ain’ny depiote Mamangy Norbert (Député Jack), ny harivan’ny zoma teo, tao Antohomaro, misy ny trano fonenan’ity olom-boafidy ity. Raha ny fanampim-panazavana azo, dia mbola eo am-panaovana famotorana sy manohy hatrany ny fikarohana an’ireo olon-dratsy ny mpitandro filaminana ankehitriny. Anisan’ny mampirongatra ny fanafihan-jiolahy mitam-basy sy asan-dahalo sesilany any amin’ny distrikan’i Sambava, renivohitry ny faritra Sava, ny fiparitahan’ny fitaovam-piadiana mahery vaika, nanomboka ny fiandohan’ity volana ity, ka miaina ao anaty tebiteby sy horohoro ny vahoaka, indrindra ireo tantsaha mpamboly sy manana lavanila. Raha ny loharanom-baovao marim-pototra voaray avy amin’ny tompon’andraikitra, izay tsy tononina anarana sy andraikitra eto, dia misy sasany amin’ireo mpividy lavanila mahafantatra ny tranon’ireo mpamboly manana lavanila no maniraka olon-dratsy,  vahiny avokoa ny ankamaroan’ireo dahalo mitam-basy manafika. Toy ny tranga ny faran’ny herinandro teo, tao Soavinandriana, basy telo nampiasain’ireo jiolahy nanafika, izay nahaverezana lavanila 25kg. Basy lava iray sy poleta vita gasy no nentin’ireo mpandroba naka lavanila milanja 100 kg, tao Ampohafana, kaominina ambanivohitr’i Marojala, ny asabotsy.

Eric Manitrisa

Midi Madagasikara1 partages

« Malagasy Miara-Miainga » : Un soutien de taille pour Andry Rajoelina

Le MMM roule pour Andry Rajoelina.

Conformément à l’accord politique signé au sein de l’Alliance Républicaine de Madagascar (ARMADA), le « Malagasy Miara-Miainga » (MMM) soutient la candidature d’Andry Rajoelina à l’élection présidentielle du 7 novembre. Lors d’une conférence de presse qui s’est tenue hier à Ankorondrano, Hajo Andrianainarivelo, président national du MMM a effectué une déclaration de soutien au profit du candidat du « Tanora malaGasy Vonona » (TVG). Connu et reconnu par le respect de l’éthique et de la parole donnée, l’ancien Vice-Premier ministre en charge de l’Aménagement du territoire et du Développement a décidé de soutenir le candidat présenté par sa famille politique naturelle. Selon ses dires, « Andry Rajoelina dispose de la volonté politique et remplit toutes les conditions requises pour diriger le pays et pour apporter le développement auprès des ménages malgaches. Révolutionnaire, il reflète également les mouvements populaires qui se sont succédé au pays. A entendre le numéro Un du MMM, « Andry Rajoelina est l’unique candidat disposant de tous les atouts pour satisfaire les aspirations populaires ». Par ailleurs, l’ancien président de la Transition est un candidat accessible par tous et ouvert à toutes les tendances politiques.

IEM. En effet, le « Malagasy Miara-Miainga » se dit convaincu par le projet de Société de l’ancien président de la Transition qu’est l’ « Initiative pour l’Emergence de Madagascar » (IEM). Hier, Hajo Andrianainarivelo a lancé un appel à l’endroit des partisans de la base et de toutes structures de son parti au niveau de tous les « fokontany », communes, districts et régions, ainsi que les partisans à l’étranger afin de fournir tous les efforts pour l’élection d’Andry Rajoelina à la Magistrature suprême. Avec cette nouvelle déclaration de soutien, le porte-drapeau du « Tanora malaGasy Vonona » obtient un soutien de taille. Faut-il rappeler que lors de la Présidentielle de 2013, Hajo Andrianainarivelo était arrivé à la troisième position en raflant 476.153 des suffrages exprimés, soit 10,51%. Hier, le président national du « Malagasy Miara-Miainga » s’est adressé aussi aux Pety Rakotoniaina, Harison Razafindrakoto et consorts qui œuvrent et manœuvrent pour l’annulation du scrutin du 7 novembre prochain. « Si vous n’êtes pas encore prêts pour participer à l’élection, il convient d’attendre 5 ans pour mieux se préparer », leur propose-t-il. Une véritable pique lancée à l’endroit de ces politiciens qui ne disposent ni des moyens ni du charisme pour participer à un processus électoral et qui font tout pour provoquer des troubles.

Davis R

Madaplus.info0 partages

FAKE NEWS : une vidéo qui montrerait une jeune Malgache assassinée tourne en boucle sur internet

La vidéo fait le tour sur Facebook actuellement, une jeune fille abattue comme du bétail en pleine rue. Selon les informations qui circulent, elle serait d’origine malgache. Mais ce n’est pas du tout le cas. L’histoire est réellement vraie. Mais la fille qui a été tuée n’est pas du tout Malgache.
On ignore qui est derrière cette manipulation. Quelqu’un a eu la mauvaise intention d’ajouter une voix off à l’enregistrement. La majorité des réactions des Malgaches sur les réseaux sociaux ont été hallucinantes en voyant la vidéo. Certains allaient se rendre à Behoririka pour bruler ce quartier chinois. Quelle est l’intention des gens derrière cette fausse nouvelle. Le revers des réseaux sociaux fait encore surface.
Midi Madagasikara0 partages

Course à la présidentielle : Le HVM perd le nord après le départ des ministres populaires

Les membres du parti HVM, lors du dernier Congrès à Antsiranana.

Le parti HVM mise sur l’inauguration des « zava-bita » (réalisations) des ministères pour tenter de séduire les électeurs. Une bonne stratégie qui aurait bien fonctionné, cependant, la plupart des ministres initiateurs de ces projets, non moins des coaches de régions, ont déjà quitté le navire. Des absences qui se sont fait sentir lors du dernier congrès à Diego, la semaine dernière. En effet, une grande partie de ces anciens membres de gouvernement « plus ou moins crédibles dans les régions » se sont déjà positionnés ailleurs, à l’exemple de Neypatraiky André Rakotomamonjy, très respecté dans le sud surtout dans la région Ihorombe ; Nourdine Chabani qui a le même succès à Fort-Dauphin ; ou encore Paul Rabary et Lalatiana Andriamananarivo bien appréciés dans les secteurs de l’éducation nationale et de la santé, surtout dans le monde rural.

Poids-plumes. Pour l’opinion, il ne reste plus, autour du président Hery Rajaonarimampianina, que des poids-plumes, en termes de popularité dans leurs régions de provenance respectives. Certains fervents défenseurs du régime sont même indésirables, si l’on ne cite que les quelques ministres redoublants du dernier changement de gouvernement, connus pour les prises de mesures impopulaires. Un(e) d’entre eux – dont on ne cite surtout pas le nom – est pointé(e) du doigt par le personnel dans les coulisses de son propre département, pour avoir raflé les marchés publics lancés par son Secrétariat général, en soumissionnant aux appels d’offres sous des prête-noms. En bref, même si le HVM dispose de la machine administrative pour la précampagne et probablement pour les élections, la composition de ses grands partisans constitue un désavantage. D’ailleurs, pour minimiser les impacts de cette faiblesse, l’équipe du président Hery Rajaonarimampianina a lancé la nouvelle plateforme « Voromahery », une dénomination qui rappelle curieusement le journal Voromahery lancé par le PADESM (Parti des déshérités de Madagascar) lorsqu’il s’est positionné contre le MDRM (Mouvement Démocratique de la Rénovation Malgache), après les événements de 1947.

A R.

Ino Vaovao0 partages

FANAKANAN-DALANA TANY AMIN’NY RN7 : Taksiborosy nitondra sembana notafihan’ny jiolahy

Tokony ho tamin’ny 1 ora sy sasany no nitrangan’izany araka ny angom-baovao voaray. Taksiborosy avy any Antsirabe nitondra ankizy sembana  hihazo an’i Toliara no tratry ny fanakanan-dalana tao Mandoto atsimon’Antsirabe. 

13 no isan’ireo mpandeha miaraka amin’ireo tompon’andraikitra sy ny mpiahy ireo ankizy sembana. Araka ny loharanom-baovao voaray hatrany dia handeha  hiatrika ny fifaninanana baskety ireto ankizy  ireto  ka izao tra-doza teny an-dalana izao. Voatery nijanona ilay mpamily satria tsy afaka nandroso intsony noho ny sakana nataon’ireo jiolahy.  Avy hatrany dia nanambana basy ireto farany rehefa tafiditra tao anatin’ilay fiara ka nandrahona ireo mpandeha rehetra. Vokany, lasan’ireo jiolahy ny vola sy ny finday miampy ny sakafon’ireo ankizy sembana.

Rehefa vitan’izy ireo ny asa ratsiny dia navelan’izy ireo nandeha ilay taksiborosy. Tsy nisy aina nafoy na naratra nandritra ny fanafihana.  Efa tonga omaly tolakandro any Toliara ireo mpandeha. Mirongatra tanteraka ny tsy fandriampahalemana any amin’iny lalam-pirenena fahafito iny ka tokony mba handray  ny andraikiny ireo tompon’andraikitra voakasik’izany indrindra fa amin’izao vanim-potoan’ ny fialantsasatra izao.

Dinafitia.

Ino Vaovao0 partages

FANAFIHANA TAO SAMBAVA : Raim-pianakaviana iray voatifitra, lasa ny lavanila 100 kilao

Dahalo miisa efatra nitondra basy  lava iray sy basy poleta no tonga  nanafika azy ireo  ka mbola vao teo am-pisakafoanana mihitsy no niditra ireo jiolahy. Avy hatrany moa dia  nanambana sy nikasa hamono ireto olon-dratsy ka nitaky ny lavanila rehetra. Niezaka nanohitra azy ity raim-pianakaviana saingy  tonga dia tifitra vari -raraka no setriny, taorian’izay dia mbola  nofatoran’ireo jiolahy ny  zanany roa, izay  17 sy 15 taona. 

Vokany, lasan’ireo dahalo ny lavanila maina milanja eo amin’ny 60kg, ary lavanila tsy mbola maina tsara 40kg.  Taorian’ny basy nipoaka sy tabataba izay vao nikoropaka ny rehetra  ka ny fokonolona sasany nanenjika ireo olon-dratsy ary ny sasany kosa nitondra ilay naratra namonjy tobim-pahasalamana tao Marojala. 

Noho ny halehiben’ny fahavoazana sy ny ra very be loatra  dia tsy maintsy   nalefa tany amin’ny hopitalibe Besopaka-Sambava itsy farany ka mbola eo am-pitsaboana.  Ireo jiolahy kosa dia mbola karohina fatratra hatramin’izao.

Tatianà R.

Ino Vaovao0 partages

JONO SY FIOMPIANA ANATY RANO : Nanakatona ny atrikasa ny minisitra Augustin Andriamananoro

 Ny zoma teo no natao  ny fanakatonana izany fampiofanana izany tamin’ny fomba ofisialy, ka nanatrika izany ny minisitry ny jono sy harena anaty rano Augustin Andriamananoro. Zava-dehibe, hoy izy ny fahafantarana ny harena misy eto amintsika, amin’ny alalan’ny fahafantarana ny antontanisa tena marina. Tetikasa SWIOfish2 no namatsy vola ny  atrikasa fampiofanana miaraka amin’ny ministera. 

Ny tanjona dia ny fanatsarana sy fanajariana ny sehatry ny jono, ary indrindra fanosehana ny mpanjono madinika handray anjara amin’ny fitantanana maharitra ny jono. Efa maro moa ireo mpisehatra raha ny eto Mahajanga manokana no resahina. Ankoatra ny mpanjono madinika sy nentim-paharazana dia misy koa ireo orinasa mpanjono vaventy. 

Misy koa ny fotodrafitrasa natao hanampiana azy ireo tahaka ny CDPHM izay misy fitahirizana vokatra, tunnel de congelation sy chambre froide no mbola mivarotra ranomandry ihany koa. Efa maro ihany koa ny tetikasa manampy ireo sehatra samihafa.

Vanessa

Ino Vaovao0 partages

FANADINANA CEPE 2018 : Miisa 551 655 ireo mpiadina manerana an’i Madagasikara

Miisa 551 655 eo ireo kandida hiatrika izany manerana ny Nosy ka raha ny zavatra hita hatramin’ny omaly dia  efa miomana amin’ny fiatrehana ity fanadinana ity avokoa ny tsirairay, indrindra fa ny mpianatra mba hahazoana vokatra tsara. Na ireo fitaovana sy ny efitrano handraisana ireo ankizy aza dia efa hita taratra fa efa  ela no vonona sy ara-dalàna ihany koa ary ny fotoana sisa no nandrasana. Ho an’ny ankamaroan’ireo Epp eto an-drenivohitra dia manao ezaka mafy izy ireo hanampiana ny mpianany sy tsy handisoana fanantenana ireo ray aman-dreny izay fantatra fa tena mimenomenona tokoa nandritra ireny fotoana tsy nidirana an-tsekoly ireny. 

Raha  tsiahivina kely mantsy dia vao tamin’ny 23 jolay lasa teo izay  vao niverina nampianatra avokoa ny mpampianatra rehetra saika nanerana ny Nosy. Betsaka ireo ray aman-dreny no mitaintaina mafy satria matahotra sao tsy ampy an’ireo ankizy ny fotoana namerenana ny lesona, etsy andanin’izay ny mbola nahenoana ilay siosion-dresaka fa misy ireo  laza adina navoaka antsokosoko. Na izany aza anefa dia miezaka hatrany ny rehetra mba  samy ho tony mandritra ny fanatanterahana azy  raha ny resadresaka nifanaovana tamin’ny ray aman-dreny hatry ny omaly.

Efa milamina ny fanomanana rehetra any  Mahajanga

Efa voalaza hatramin’izay fa tsy hihemotra mihitsy ny datin’ny fanadinam-panjakana na mitokona aza ny mpampianatra. Nivory tao amin’ny DREN Boeny ireo lehiben’ny fari-piadidiam-pampianarana rehetra eto amin’ny Faritra nametraka paikady hanatanterahana izany, ny faran’ny herinandro teo. Efa tonga avokoa ny laza adina ary efa vonona ny toerana handraisana ireo mpiadina. Ny fiantsoana ho an’ny mpiadina dia efa voazara avokoa. 

Toy izany koa ny an’ireo hanara-maso ny fanadinana sy hitsara ny fanadinana,  ny lehiben’ny foibem-panadinana. Manome toky ny ao amin’ny fari-piadidiam-pampianarana fa hilamina ny fanadinana satria misy ny fiaraha-miasa matotra amin’ireo mpitandro filaminana. Mirary soa ireo ankizy rehetra hiatrika izany fanadinana izany izahay eto amin’ny Gazety Ino Vaovao Faritra.

Nangonin’i Tatianà R. sy Vanessa

News Mada0 partages

Madagascar-Chine : la route des œufs est toute tracée

Une année après la signature du protocole d’accord, portant sur l’appui de l’Empire du milieu, à la construction d’une route en faveur des producteurs d’œufs à Mahitsy, reliant les villages d’Ampanotokana et Mahazaza, le projet prend forme.

La cérémonie de pose de la première pierre de «La route des œufs» a été effectuée, hier, à Mahitsy, en présence du chef de l’Etat et de l’ambassadeur de Chine à Madagascar.

En fait, suite à la signature du protocole d’accord, relative à ce projet, le 18 août 2017, entre l’Agence de coopération économique internationale (Aieco) du ministère du Commerce de la République populaire de Chine et le ministère malgache des Travaux publics, le gouvernement chinois appuiera financièrement l’Etat malgache dans la réalisation des travaux, à hauteur de 200 millions de Yuan Renminbi, soit l’équivalent de 30 millions de dollars.

Le projet est confié à China Zhongmei Engineering Group, sous la tutelle du ministère malgache des Travaux publics. Il consiste à bâtir une route bitumée de 19,25 km, avec un tracé principal et cinq embranchements dans la localité de Mahitsy, reliant Ampanotokana et Mahazaza, située à une trentaine de kilomètres au nord-ouest d’Antananarivo.

 «Pourquoi la Chine envisage-t-elle d’y construire cette route ? Cette zone compte environ 30.000 habitants dont 80% gagnent leur vie grâce à l’élevage de poules pondeuses qui couvre 40% des besoins en œufs à Madagascar. Mais à cause du mauvais état des routes, plus de 10% des œufs se cassent en cours du transport», a fait savoir Yang Xiaorong, ambassadeur de Chine à Madagascar, dans son allocution lors de cette cérémonie.

Développement économique

Connu sous le nom de «La route des œufs», Cet axe permettra d’assurer le transfert d’au moins 150.000 œufs par jour, une source de richesse pour les agriculteurs des localités bénéficiaires.

«La Chine accorde toujours une grande importance à ses relations avec Madagascar qui a sa place dans la région océan Indien. Nous sommes convaincus que Madagascar, riche de sa population intelligente et dynamique, ainsi que des conditions naturelles avantageuses, aura un grand potentiel de développement et un bel avenir. En tant que pays ami et partenaire de coopération, la Chine a accompagné, accompagne et accompagnera toujours Madagascar dans son développement», a indiqué Yang Xiaorong.

Arh.

News Mada0 partages

BMOI: un nouveau Gab à Mahajanga

Le réseau de la BMOI s’étend sur le territoire national avec la mise en place d’un Guichet automatique de banque (Gab) dans la ville de Mahajanga, le 9 août dernier. Avec ce nouveau distributeur, les clients de la BMOI à Mahajanga pourront retirer de l’argent en toute sécurité avec la gamme de carte Visa BMOI.

Désormais, la BMOI compte 26 GAB dans la Grande île, avec 19 agences dont 2 centres d’affaires. «L’installation de ce nouveau GAB renforce la volonté de la BMOI de se rapprocher encore plus de ses clients et reflète son engagement à vouloir développer un réseau bancaire moderne, innovant et technologique», indique-t-on auprès de la banque.

R.R.

News Mada0 partages

IEM : le MMM roule en faveur de Rajoelina

Le parti MMM, présidé par Hajo Andrianainarivelo a officialisé hier, à Ibis Akorondrano son soutien à la candidature d’Andry Rajoelina ainsi qu’à l’Initiative pour l’émergence de Madagascar (IEM).

Un soutien de plus à l’Initiative pour l’émergence de Madagascar (IEM). «Le MMM a décidé de soutenir la candidature d’Andry Rajoelina pour trois raisons. Primo, en tant que membre de l’Armada, nous avons opté pour un candidat unique. Secundo, après les luttes populaires qui se sont succédé dans le pays, nous avons besoin d’une personne prête à avancer vers le changement. Andry Rajoelina répond à ce profil. Et tertio, il faut également préciser qu’il a toujours été à l’écoute de tous les acteurs et dans ce cas, il pourra apporter des solutions aux problèmes du pays», a détaillé les ténors du parti

Décentralisation

 Hajo Andrianainarivelo a précisé que le leader du Mapar a écouté les propositions du MMM et en a intégré certaines dans l’IEM. «Parmi les objectifs du MMM figurent l’égalité des chances pour tous les  citoyen, l’indépendance ou encore la justice», a-t-il plaidé.

Et d’ajouter, «Nous œuvrons également pour la mise en place d’une politique décentralisée, la réforme du système social et la promotion de la femme et des jeunes dans le développement du pays».

 En tout cas, à l’instar du parti «Freedom», la formation politique dirigée par l’ancien candidat à la magistrature suprême, Hajo Andrianainarivelo, militera en faveur du fondateur de l’IEM.

«Le MMM va contribuer à faire élire Andry Rajoelina à la prochaine présidentielle. Nous appelons également tous ceux qui sont convaincus à le soutenir», a-t-il ajouté. Selon lui, «En contrepartie de notre soutien, nous espérons que toutes les attentes du peuple qui n’a cessé de lutter pour le changement, soient réalisées». A noter que, au niveau international, le MMM a récemment intégré le comité exécutif de l’International démocrate-centriste (IDC).

Rakoto

News Mada0 partages

Petanque-qualifs masters 2019 : Thierry Bezandry se relance

Dans le camp malgache, chaque semaine apporte son lot de surprises. Le week-end dernier, c’était au tour de Thierry Bezandry de faire une entrée fracassante dans le «rang sélectionnable».

La semaine débute de la plus belle des manières pour le bouliste malgache, Thierry Bezandry, alias Masaka.  En mauvaise posture au dernier classement, le vainqueur du Mondial de Millau en tête à tête de 2009 figure maintenant dans le Top 20. Et ce rang lui permet d’être sélectionné pour les Masters de pétanque de 2019.

En fait, la dernière prestation de Masaka, le week-end dernier, lors du Festival international de pétanque de Millau, lui a valu quelques points supplémentaires. En effet, évoluant en triplette avec Patrick Laur et son compatriote Mahery Ratovohary, il s’est arrêté en quart de finale à la suite de la défaite face au trio Donovan Lamberger, Chun Brun et Charles Brun par 8 à 13.

Grâce à ses 16 points obtenus jusqu’ici, Thierry Bezandry se  trouve à la 18e position d’un ranking dominé par Dylan Rocher et Henri Lacroix, tous les deux pensionnaires de l’équipe de France. Et, sa montée en puissance n’est pas favorable à l’autre Malgache du «rang sélectionnable», en l’occurrence, Christian Andriantseheno. Ce dernier occupe désormais le 25e rang avec 14 petits points.

En attendant  la suite, Lahatra Randriamanantany, dit Le Monstre, est le mieux classé des Malgaches en lice. Il se place à la 14e position grâce à ses 20 points glanés jusqu’ici.

Réveil à l’heure

En bas du tableau des Qualifs Masters 2019, quelques boulistes malgaches montrent petit à petit leurs crocs dans l’hexagone. Le parcours de Patrick Maraminirina, Heritiana Ralison, Tonitsihoarana Ulchira Alhenj Zoel est parmi  les plus marquants lors du Festival international de pétanque de Millau. La triplette a atteint la finale, mais a dû s’incliner face au redoutable trio composé de Stéphane Durand, Bruno Gire et Stéphane Robineau, par 4 à 13.

Lors de la 2e nationale de la ville d’Objat, la triplette malgache, constituée d’Andrianangaly, Andrianiaina et de Rahasintsoa, s’est inclinée en quart de finale devant la formation conduite par l’inusable Quintais. Malgré tout, le trio malgache a réussi à glaner deux points.

Naisa

News Mada0 partages

Volley : les championnats nationaux à l’horizon

A l’heure où la ligue d’ Analamanga est en passe de terminer son championnat régional, la Fédération malgache de volley-ball (FMVB) prépare son entrée en la matière. De nouvelles dates ont été prises en vue des championnats de Madagascar de la saison, en un même lieu.

D’après la vice-présidente de la fédération, Nicole Rakotondramasy, les championnats nationaux se tiendront en deux temps dans la ligue d’Atsimo Andrefana, plus précisément à Toliara. Du 8 au 13 octobre prochain, les jeunes (U16, U18, U20) ouvriront le bal. Et, les seniors prendront le relais du 12 au 20 du même mois.

Durant deux semaines, la Cité du Soleil vibrera au rythme des rencontres qui opposeront les meilleures formations nationales. Une expérience inédite pour les locaux avides de moments forts. Sous cet angle, la décentralisation du sommet national est effective. En effet, en trois éditions, Fianarantsoa, Toamasina et prochainement Toliara ont tour à tour accueilli ce grand rendez-vous du volley-ball malgache.

D’ailleurs, c’est l’unique point positif de la FMVB dans la gestion de la discipline. On ne peut pas lui enlever cela.

Naisa

Programme des demi-finales :

GNVB-JSA (A)

Cosfa-JSA (B)

News Mada0 partages

Halterophilie: Eric et Vania étincelants à Maurice

Madagascar  s’est distingué de par sa puissance lors de la journée inaugurale du championnat d’Afrique d’haltérophilie, dimanche dernier, à l’île Maurice ! Face à des adversaires issus de 19 pays du continent, deux haltérophiles malgaches ont tiré leur épingle du jeu dans leurs catégories respectives et s’offrent, par la même occasion, une place dans la liste des mondialistes africains.

Chez les hommes de -56 kg, la valeur sûre de la discipline Eric Hermann Andriatsitohaina, s’est démarqué de la concurrence en remportant trois titres continentaux. Vania Ravololoniaina n’est pas en reste chez les dames de -63 kg. En plus des deux médailles d’or accrochées à son cou, la star de la fonte malgache a également brillé en argent.

Des performances qui feront d’eux les représentants de Madagascar aux prochains mondiaux de l’haltérophilie, à Achgabat en Turkménistan, du 1 au 10 novembre.

Naisa

News Mada0 partages

Trafic de tortues: nouvelle saisie à Fianarantsoa

Un barrage routier effectué par la police au début de la semaine dernière à Fianarantsoa, a porté ses fruits.

79 pixys arachnoides oblonga ou Spider Tortoise, une espèce de tortues la plus célèbre de Madagascar, viennent d’être saisies, d’après Harilala Randriamahazo, responsable de l’ ONG «Turtle survival alliance (TSA) Madagascar». Ce qui ramène à 1 500 l’effectif, saisis depuis le mois de janvier, en sus du triste record de 10 000 tortues à Betsinjaka, du district de Toliara II.

 «Actuellement, ces tortues sont réparties dans leur milieu naturel, après avoir reçu les premiers soins d’usage à Antananarivo», a indiqué le Directeur régional de l’Environnement, de l’écologie et des forêts (Dreef) de l’Anosy.

Selon la TSA, Pixys arachnoides oblonga est une tortue endémique de Madagascar, la plus convoitée par les trafiquants. Elle fait actuellement face à un danger critique d’extension. «Cependant, 1/5 des trafics seulement sont appréhendés», déplore Harilala Randriamahazo.

Un atelier de concertation

Face à cette situation,  un atelier de concertation de tous les acteurs concernés, sous l’égide du MEEF a eu lieu à Ambovombe vendredi dernier. Renforcer  la collaboration entre les communautés de base, la coordination des actions entre tous les acteurs concernés ainsi que leur responsabilisation, ont particulièrement été soulignés.

«A l’issue de cette rencontre, j’adopterai immédiatement des mesures nécessaires pour qu’on comprenne que mon département ne prend pas à la légère ce genre de trafic. La tolérance zéro», a précisé le MEEF, Guillaume Venance Randriatefiarison.

Sera R.

News Mada0 partages

Chronique: se donner des coups de pied aux fesses pour ne éviter d’en distribuer

Il n’est plus à défendre la valeur que constitue la liberté d’expression, même si par diverses manœuvres des tendances persévèrent à vouloir  en réduire l’espace d’exercice, plus personne ne se hasarde à  ouvertement contester le principe d’en faire un droit fondamental. Parfois les paroles, faits et gestes d’autrui et particulièrement des princes qui gouvernent, par excès de manque de vertu ou par absence de rectitude en rapport à des valeurs cardinales viennent à heurter l’esprit d’un tel ou d’un tel autre, voire d’une majorité de l’opinion, au point que celui-ci ou celui-là éprouve une forte envie de lancer crûment à la face des fautifs leurs quatre vérités. La liberté d’expression y autorise. Cependant demeure en pendant la vertu d’avoir à respecter les autres autant que de prendre en compte d’autres considérations: une conscience qui sans remettre en question la liberté, d’elle-même tempère le mode d’expression.

Il en est ainsi lorsqu’une haute autorité de l’état dévie de sa charge jusqu’à commettre des actions indignes qui font scandale. Ça mérite que les gens s’en indignent, les uns à dénoncer l’acte, d’autres à pourfendre l’auteur. Jusqu’où est-il permis d’exprimer la désapprobation ? L’expression ne dispose pas t oujoursd’une liberté à une mesure égale au ressentiment éprouvé. Souvent on est appelé à perdre tout respect à l’endroit du bonhomme fut-il président ou ministre, pourtant malgré tout, un sens porté aux valeurs républicaines rappelle l’obligation de mettre des limites aux outrages eu égard à la fonction qu’occupent les vilains bonshommes.

Entre eux les candidats à la présidentielle et leurs partisans respectifs vont-ils se gendarmer à se conformer à cette discipline pour donner de la hauteur à l’élection que chacun espère gagner pour le faire « roi » respectable parce que respectueux. Une règle basique conditionne la pratique, chacun regarde dans son assiette et s’efforce à faire l’article de ce qu’il propose pour sortir le pays de l’infortune dans laquelle patauge une majorité de la population. Certes projet de société et autre programme d’action ne se vendent pas toujours sans que l’on ne les revête d’un emballage cadeau. Toutefois faute de préparation consacrée à la réflexion pour établir un diagnostic sur le mal dont souffre le pays afin de pouvoir établir une prescription harmonieuse propre à y remédier, plus d’un candidat ne parvient même pas à faire rêver le public, et ne trouve de formule autre non seulement qu’à flétrir les offres des concurrents, mais qu’à couvrir de cendres la personne des adversaires. Le ton est donné, fatalement la sérénité fout le camp. Précampagne et propagande promettent un climat orageux, le temps après résultats s’en trouve d’autant incertain.

Léo Raz

News Mada0 partages

Sécurite alimentaire: FID lance le projet « Asa Avotra Mirindra »

Pour combattre l’insécurité alimentaire et soutenir une productivité résiliente et respectueuse de l’environnement, le Fonds d’intervention pour le développement (Fid) a lancé le projet Argent contre travail productif ou «Asa Avotra Mirindra».

32 500 ménages les plus démunis et les plus vulnérables au niveau de 71 terroirs répartis dans 5 districts (Vatomandry, Antanifotsy, Isandra, Mananara et Ankazoabo) sont les bénéficiaires. Ils travaillent 5 heures par jour à raison de 4 000 Ariary par jour.

Pour chaque terroir, la durée des chantiers est de 80 jours par an. Les travaux sont divisés en deux périodes de 40 jours chacune. La première correspond à celle de la contre-saison, si la seconde coïncide avec celle de soudure qui précède la rentrée scolaire. Cela afin de permettre aux parents d’assurer la scolarisation de leurs enfants.

 «Le choix de ces districts est principalement basé sur le taux de pauvreté, l’exposition aux risques de catastrophes naturelles comme le cyclone et l’appartenance à une zone agroécologique différente les uns des autres. Cela afin de faciliter sa mise à l’échelle pour la vulgarisation de cette approche», a souligné le Fid dans son bulletin d’information de ce mois d’août.

Sera R.

News Mada0 partages

Madagascar il y a 100 ans

Monsieur Schrameck  à Tananarive

Le Gouverneur Général arriva à Tananarive samedi dernier vers 3 heures de l’après-midi. Il fut reçu à la gare par M. Berthier, Administrateur-Maire, et la Commission Municipale.

M. Berthier, en son nom et au nom de la population de Tananarive, lui exprima ses souhaits de bienvenue. M. Schrameck y répondit par quelques paroles aimables. Après cela, le Gouverneur Général se mit en marche et le cortège suivit l’avenue Fallières, la rue Colbert et l’avenue de France. Toutes les rues du parcours ainsi que la Résidence où descendit M. Schrameck étaient pavoisées et décorées. Sur le trajet, une foule énorme était venue saluer le nouveau Gouverneur Général. Les délégations étaient massées dans les jardins du Gouvernement Général. Aussitôt après eut lieu la réception suivant le protocole. Puis les colons, le général Nicole et l’Inspecteur général Fillion rendirent également visite au Gouverneur Général. Le soir, un dîner intime eut lieu à la Résidence.

Comme à Tamatave, M. Schrameck produisit une excellente impression.

La catastrophe du «Djemnah»

De L’Action :

L’Administration ne possédant pas ou ne voulant pas donner de renseignements nouveaux sur la catastrophe du Djemnah torpillé en Méditerranée, à environ 300 milles d’Alexandrie, il y a une quinzaine de jours, nous avons dû nous livrer à toutes sortes d’investigations pour arriver à faire connaître à nos lecteurs l’étendue du malheur.

C’est de Tamatave que nous est venue la lumière. Un de nos amis, toujours bien informé, nous a écrit et donné les détails qui suivent :

La torpille a frappé le bateau à l’avant. Le Djemnah a sombré en quelques minutes.

Au nombre des disparus, on compte une des trois fillettes de M. Guyon ; M. Falque, inspecteur de la garde indigène ; M. Rassakassy, sujet grec ; M. Urbain, colon aux Comores ; l’adjudant Massicard ; le sergent Lemoine ; 1 adjudant de tirailleurs et 1 adjudant infirmier dont on ignore les noms ; 15 permissionnaires, 30 infirmiers et 410 tirailleurs.

À l’hôpital d’Alexandrie ont été transportés Mmes Guyon et Nepveu et 23 tirailleurs.

L’état de Madame Guyon s’est sensiblement amélioré.

Trois tirailleurs ont succombé.

P.V.

Le Tamatave

www.bibliothequemalgache.com

News Mada0 partages

Hevitra mandalo, resaky ny mpitsimpona akotry: ao ny adi-tsaina ao ny ady ho an’ny kibo

Sahy ka nahoana izao vao samy mifampitahotra amin’ny fanambarana anaposaka ampahibemaso ny tay nafenina ? Naman’ny fitsikombakombana ny fahanginana tany aloha, nahatonga ny tsy fitenenana raha tsy efa lasa mpifaninana. Ny fanafangarona ny fifaninanana amin’ny firafesana moa dia efa manivaiva ny tanjona kendrena izay ifaninanana ny fahazona azy. Raha tsy misy fihajana ny fomba aseho ahafahana hiakatra eo amin’ny toerana tampony mitory tsy fahampina fahavononana amin’ny fanomezana hasina an’ilay andraikitra iandrandraina. Adina jiolahimboto no asehony eo am-pifaninanana dia afaka antenaina fiovana tampoka ve amin’ny fiheveran’azy hiofo ho olon-mendrika raha toa tafakatra ? Afaka andoka tena ho mamerovero ve raha maimbo avokoa no avoakan’ny vava ? Ity fifidianana ity anie dia natao ifidianan’ny vahoaka an’izay heveriny ho manja fitantanana indrindra, ny fanosoram-potaka ny mpifaninana sasany na tapitra ho voaloto daholo aza izy rehetra tsy ampy andresy lahatra mikasika ny fahadiovan’ilay tsy manan-kevitra alahatra afa-tsy ny fandotona ny hafa. Rindran-kevitra aroso momban’ny fikasana ifehezana ny fomba hitantanana ny raharaha-pirenena no ampitahina ho tsarain’ny mpifidy, izay ny fototry ny fifidianana, mandigana an’izay dia efa fametavetana ny fifidianana no fanamaivanana ny vahoaka.

Tsy afaka atao safobe mantsina na izany aza, amin’ireo mpifaninana no efa nanomana rindra entiny ho tsarain’ny mponina. Samy mandinika ny tsirairay ary samy manana ny fiheverany, ny fijery moa toy ny fitiavana ka azo lazaina hoe sora-jandina, rindra iray izao ao no mihevitra azy ho tena mahavita azy afaka ametrahana fanantenana andany koa anefa ao no milaza an’ilay izy ho paokaty resabe ambony vavahady toa fampandrina adrisa fotsiny.

Na atao hoe resy tsy miady aza ireo mpifaninana tsy ampy fiomanana, tsy afaka iverina intsony amin’ny finoana fotsiny amin’izao ny tena. Raha izany anefa inona ny dinika samy irery atao ahafahan’ny tena anavaka sy anilika ny ahi-dratsy avy

amin’ny fotsimbary. Na tsy heno ny fanaratsina sy ny endrikendrika maro karazana ary ny tena ilaina ihany ny fijerena todika amin’ny làlana niombain’ny mpifaninana tsirairay sy ny dia nataony tamin’izany, ny tody hono tsy misy fa ny natao no miverina, eo amin’ny fifidianana ny mpifidy tsirairay no mpitsara momban’izany. Andraikitra mavesatra ny fanefana an’izany, antoka mifehy ny ho avin’ny tena sy ny ho avin’ny rehetra, adidy tsy afaka amidy atao varoboba takalon’ny vary iray kapoaka, voky indray andro ramaka dimy taona. Sarotra ho an’ny olona ianjadin’ny fahantrana anefa ny fandavana fanomezana, tsy fantatry ny voky izany hoe « sitrany ahay vaza-mihetsika » ary raha samy ho matin’ny anohanana ihany dia hoe

« aleo maty rahampitso toy izay maty anio ». Sarotra ny fandidina raha mbola manjaka ny fahantrana.

Léo Raz

News Mada0 partages

Us et coutumes : une masse pour une élite

Actuellement la population ne fait pas du sport une préoccupation majeure, n’accorde à cette activité que l’intérêt d’occuper le temps libre. Du temps libre beaucoup de gens en disposent pourtant plus qu’il n’en faut. En vérité ce sont les politiques qui s’en foutent, chacun d’eux parvenu au pouvoir désire pourtant voir des succès nationaux afin de s’en faire des succès personnels. Parfois l’un ou l’autre déploie des efforts pour élever le niveau d’une équipe nationale dans telle ou telle discipline avec l’espoir de la voir gagner sa place à l’échelle internationale. Entreprise vouée à l’échec au mieux à une réussite éphémère. Comme en d’autres domaines seule une pratique de masse servant de pépinière peut alimenter la culture d’une élite. Pour donner du sérieux à un projet encore faut-il se soucier de doter la population de moyens adéquats. En matière de sport, dans le pays infrastructures basiques et structures élémentaires font défaut.

News Mada0 partages

Drones dans la RRC: renforcement de capacités des techniciens

Durant cinq jours, à l’hôtel Panorama à Andrainarivo, 60 acteurs humanitaires utilisant des drones pour la Réduction des risques des catastrophes (RRC), renforcent leur capacité en la matière. Ce jeudi, une session pratique au sens propre du terme sera au programme.

«Cette initiative du Bureau national de la gestion des risques et des catastrophes (BNGRC), qui bénéficie de l’ appui du Programme alimentaire mondial et de celui de l’Emergency télécommunication cluster, rentre dans le cadre des préparatifs de la prochaine saison cyclonique», a soulevé le directeur de la RRC au sein du BNGRC, Mamy Solange Randrianjafy.

Le BNGRC a toujours été convaincu de la valeur ajoutée acquise grâce à l’utilisation des drones dans un contexte d’urgence et/ou humanitaire. D’ après cette source, «les drones permettent non seulement d’explorer, de diagnostiquer et d’évaluer l’ampleur des dégâts sur le terrain, voire d’assister les sinistrés, mais ils offrent également la possibilité de visualiser en temps réel l’information photographique ou cartographique, même dans les zones difficiles d’accès».

En 2016, grâce à l’appui de l’Unicef, le BNGRC s’est doté de trois drones humanitaires et a pu mener plusieurs missions de survol. Et d’après les informations, dans le cadre de la collaboration avec le Pam, quatre drones plus performants seront ultérieurement remis au BNGRC pour renforcer la capacité nationale en termes de TIC pour que ce bureau puisse réagir efficacement aux risques de catastrophes.

Fahranarison

News Mada0 partages

CEPE-Jour  J : une cellule de suivi opérationnelle 24h/24

Quelque 551. 655 candidats dans tout le territoire national s’attèleront ce jour, au premier examen officiel. Les épreuves sont sous haute surveillance. En outre, un système de suivi est opérationnel pour accélérer les prises de décision, en cas d’éventuelle anomalie.

Jour «J» pour les candidats au CEPE. En dépit des quelques problèmes liés à l’obtention de convocation pour certains, qui ont finalement été résolus dans la journée d’hier, aucune anomalie majeure n’a été signalée avant le début de l’épreuve.

«Les convocations, tout comme les sujets, sont acheminés à destination, auprès des 114 Circonscriptions scolaires (Cisco)», a fait savoir un responsable du ministère de l’Education nationale (Men). Pour que les candidats puissent se concentrer sereinement aux épreuves, «la plupart des centres d’examen seront sécurisés par les forces de l’ordre. Les responsables au sein des Communes et fokontany prendront aussi leur responsabilité respective dans les zones enclavées», a ajouté notre source.

Numéro vert

En outre, une Cellule de suivi a été mise en place au sein du Men. Cette structure, opérationnelle à partir de ce jour jusqu’à la proclamation des résultats, assurera la remontée à temps des données sur le déroulement de l’examen dans les  1.833 centres. L’équipe de cette Cellule, qui intervient 24H/24, sera joignable via le numéro vert (020 30 807 86.)

«A travers cette initiative, les responsables compétentes pourront prendre les mesures adéquates en temps opportun, en cas d’éventuels problèmes», a indiqué ce responsable. A ce sujet, le Men tient à rassurer les parents et les candidats du bon déroulement des épreuves.

Après l’appel, qui aura lieu à 7h30, les candidats vont faire face de 8h à 8h30 aux épreuves d’opération, suivi de problème, des Connaissances usuels, de «Tantara» et de FFOM. L’après-midi après la pause de 11h30 à 13h30, ils s’attèleront aux épreuves de Malagasy, de Français et de Géographie.

Par rapport au choix de certains enseignants de poursuivre la grève, le Men a déjà pris les mesures nécessaires, par le biais d’une liste additionnelle ou liste «B». Dans le souci d’assurer le bon déroulement des épreuves et les corrections des feuilles de copie, certains enseignants dans quelques régions ont été sollicités à signer une lettre d’engagement, garantissant leur participation à ces travaux.

Toujours est-il que des groupes d’enseignants essaient par différents moyens de déstabiliser cet examen officiel. Ils tentent de manipuler leurs collègues à renoncer à leur engagement au dernier moment.

Fahranarison

News Mada0 partages

18 détenus mineurs vont passer le CEPE

De source auprès de la Direction régionale de l’administration pénitentiaire (Dirap) Analamanga, 18 détenus mineurs âgés de 15 à 17 ans, vont passer les examens du CEPE ce jour. 15 d’entre eux sont issus de la Maison centrale d’Antanimora si les trois autres du centre de rééducation d’Anjanamasina.

Cette opportunité s’inscrit dans le cadre de la réinsertion sociale de ces mineurs, une fois sortis de leur lieu de détention. Cela en collaboration avec le ministère de l’Education nationale (Men) ainsi que l’association Bethleem ou Bureau d’études et de travail pour l’humanisation et la libération des enfants.

A noter que ces jeunes détenus, majoritairement inculpés pour vol, bénéficient d’une éducation identique que les élèves des EPP, tout en suivant le programme scolaire édicté par le Men.

Des résultats encourageants

Un taux de réussite de 100%  a été enregistré l’année dernière au centre d’Anjanamasina et 75% pour la maison centrale d’Antanimora. «Leurs conditions sociales avant l’incarcération ont des retombées sur l’optimisation des résultats», a indiqué une responsable de l’association Bethleem. En effet, la majorité de ces mineurs sont issus de familles défavorisées, dont la condition de vie n’est plus à démontrer.

Sera R.

News Mada0 partages

Inventaire des mangroves: L’Usaid à la rescousse

Chris Milligan, directeur général par intérim de l’Usaid à Madagascar, a remis hier du matériel au Bureau national de coordination pour la réduction de la déforestation et de la dégradation des forêts (BNC-REDD), relevant du ministère de l’Environnement, de l’écologie et des forêts (MEEF).

Ces outils vont permettre de mener un inventaire des forêts de mangrove et de mesurer la séquestration du carbone à Madagascar. «Les équipes BNC-REDD les utiliseront immédiatement sur le terrain pour des travaux effectués sur plus de quatre mois», de source auprès du MEEF.

Ce don fait partie de l’appui de l’Usaid / USFS à Madagascar pour combattre le changement climatique, la déforestation et la dégradation des forêts et soutenir la conservation de la biodiversité.

Une diminution de la déforestation

Les surveillances aériennes ont montré que la déforestation des mangroves a significativement diminué, passant de 87,72 ha en décembre 2015 à 12,69 ha en décembre 2016.

«Cette diminution est due, entre autres, à la gestion des mangroves par les communautés locales, aux patrouilles de surveillances et à la règlementation de l’exploitation des mangroves», selon WWF Madagascar. En effet, la restauration des mangroves contribue à l’amélioration substantielle de la vie de ces communautés. Elle est aussi vitale  pour de nombreuses espèces comme les crabes, les crevettes et les poissons. Des ressources halieutiques qui engendrent des revenus pour les riverains dépendant essentiellement de la pêche.

Sera R.

News Mada0 partages

Ivato: un homme retrouvé mort

Le cadavre d’un homme a été retrouvé au bord de l’eau, avant-hier vers midi, dans la commune d’Ivato. L’hypothèse de meurtre serait privilégiée.

Découverte macabre avant-hier dans la commune d’Ivato. En fait, le corps sans vie d’un homme a été retrouvé au bord de l’eau par des enfants du quartier qui se baignaient dans le lac. Ces derniers ont tout de suite prévenu les gens du fokontany.

Meurtre barbare

A première vue, l’homme aurait été victime d’un meurtre. Son corps  se trouvait sur la rive, les membres inférieurs et supérieurs repliés sur son dos par une corde. Ses assaillants ont enveloppé sa tête dans un sachet en plastique. De plus, des traces de blessures ont été aperçues tout le long de son corps. Des faits qui soupçonnent sans aucun doute un homicide volontaire.

Selon les explications des riverains, venus nombreux sur les lieux, l’homme aurait été assassiné dans un autre lieu, la veille, avant d’être jeté sur la rive. Ces derniers ont  précisé qu’ils n’ont rien remarqué d’anormal dans la localité avant cette découverte macabre.

ATs.

News Mada0 partages

Atsinanana: une coordination de la filière vanille sollicitée

L’amélioration de la filière vanille demeure une priorité dans le contexte actuel, selon le député Justin Famindra, élu de Toamasina. Ce parlementaire sollicite ainsi plus d’encadrement technique au bénéfice des agriculteurs, en plus d’une bonne coordination de la campagne.

La baisse du seuil de rentabilité de la filière vanille, particulièrement pour ses acteurs de base dans la région Atsinanana, a obligé le député Justin Famindra à intervenir récemment dans le secteur. Le taux de production a nettement regressé cette année, a-t-il déploré, suite à la fréquence des passages des cyclones dans la circonscription. Il n’a pas omis de mentionner les impacts de la mauvaise coordination des périodes de campagnes,  à l’origine de la dégradation qualitative et quantitative de la production, causée par les vols de récoltes immatures.

Le ministère de tutelle est ainsi prié d’intervenir pour réguler les campagnes, en fonction du calendrier des zones de production respectives pour lutter contre ces prédateurs. Le député Justin Famindra souhaite, en outre, des sanctions exemplaires à l’endroit de tous ceux qui sont impliqués dans les vols et trafics de vanille verte pour redresser la filière.

En tant que représentant du peuple, le député a interpellé les autorités sur la chute vertigineuse du prix de la vanille, qui a baissé de plus de la moitié actuellement par rapport à l’année dernière, pour ne pas démotiver les agriculteurs.

Manou

News Mada0 partages

Environnement: Alaotra face aux désinformations

La préservation de l’environnement urge dans la région Alaotra-Mangoro. La protection du Lac Alaotra fait, actuellement, l’objet de dispositions particulières dans le district d’Ambatondrazaka.

Le préfet d’Ambatondrazaka, Daniel Rakotondrasoa, a jugé nécessaire d’effectuer des descentes sur le terrain, pour apporter plus d’informations sur la teneur de l’arrêté préfectoral n° 010/2018-PREF/AZK/ENV, fixant les mesures exceptionnelles relatives à certaines activités économiques au sein de l’aire protégée dénommée « Lac Alaotra ». Il a annoncé que des malintentionnés véhiculent des rumeurs à ce sujet, troublant l’ordre public depuis quelques semaines malgré l’adoption de cette décision, suite aux résolutions prises à l’atelier régional ayant précédé sa publication.

Il a été rappelé que les occupants des 42.000 hectares, balisés autour de la zone du lac, peuvent encore les exploiter jusqu’à nouvel ordre, contrairement aux rumeurs.

Manou/Solo

News Mada0 partages

ELECTIONS: le court métrage comme vecteur de sensibilisation

Les élections, c’est l’affaire de tous, même les cinéastes. Un concours de film court est lancé cette semaine dans l’optique de sensibiliser les citoyens sur la participation responsable aux élections.

Ce concours, ouvert aux jeunes de 15 à 25 ans, amateurs de la cinématographie, rentre dans le cadre du projet «Fifidianana andraisan’ny olompirenena andraikitra» (Fanoa). Chaque participant est tenu de réaliser un court métrage  de 7 à 12 minutes. Le thème principal véhiculé est le renforcement de la participation citoyenne aux élections.

Une cinquantaine de productions feront l’objet d’une présélection par les membres du jury.  Les auteurs des trois meilleures œuvres seront récompensés. Sous la férule des Rencontres du film court de Madagascar, ils bénéficieront d’une formation sur la réalisation et la production de film court dans la capitale, du 23 au 31 août.

Joachin Michaël

News Mada0 partages

Ambodifasina – Ivato: lehilahy hita faty nifatotra sy nosaronana selofanina

Raim-pianakaviana iray hita faty nifatotra tongotra aman-tanana teny Ambodifasina Ivato, afakomaly. Nosaronana selofanina ny lohany…

Nampihoron-koditra! Novonoina tamin’ny fomba feno habibiana ilay niharam-boina satria nofatorana ny tanany sy ny tongony, nosaronana selofanina ny lohany vao natsipy tao anaty rano. Mangana ny vantany iray manontolo ary efa mibontsina ny fatiny raha ny fahitana ny razana teny an-toerana. Mbola hita nifatotra teo amin’ny lohany ny selofanina sy ny tady namatorana azy. Ny tapany ambony amin’ny vatany, nilentika tao anaty rano. Araka ny fanazavan’ny olona eny an-toerana, ankizikely nilomano no nahita sy nahitsaka ity fatin-dehilahy ity. Hatairana ny an’ireo ankizikely raha nahita ilay fatin’olona ka nampilaza haingana amin’ny olon-dehibe ao an-tanàna. Tsy fantatra mazava aloha izay tompon’antoka amin’ity vonoan’olona ity fa ny ahiahin’ny olona, efa novonoina mialoha tany an-toeran-kafa ity lehilahy ity vao natsipy tao amin’ity renirano ity. Mbola hita teny an-kodiny anefa ny fitafiany. Ahina ho vonoan’olona tsotra ny ambadik’ity fatin’olona ity, saingy hamantarana ny marina rehetra ny fanadihadiana ataon’ny mpitandro filaminana. Nitangorona vetivety ny olona eny an-toerana raha nahita ilay fatin’olona samy nijery sy namantatra ilay raim-pianakaviana. Milaza ho tsy mahafantatra azy kosa anefa ny sasany amin’ireo olona nahita ny fatiny.

J.C

News Mada0 partages

Raindahiny amin’ny vaky trano: Jiolahy dimy indray nidoboka eny Antanimora

 Naiditra vonjimaika am-ponja rehefa avy natolotra ny fampanoavana, ny herinandro teo, ireo jiolahy raindahiny amin’ny vaky trano eny amin’ny faritra Morarano Alarobia. Voalazan’ny fampitam-baovao avy amin’ny polisy, nisehoana vaky trano teny amin’iny faritra iny, ny herinandro teo ka lasan’ireo jiolahy tamin’izany ny entana rehetra tao an-trano. Tsy tao an-trano ny tompon-trano fa nandeha namonjy lanonana ary rehefa tonga izy ireo, nahita fa nisy namaky ny varavarambe. Very tamin’izany ny ordinatera entin-tanana iray sy ny finday avolenta. Nametraka fitoriana teny amin’ny polisy avy hatrany ny tompon-trano ka nanomboka teo ny fanadihadiana. Nahitam-bokany izany satria fantatra fa havana akaikin’ny tompon-trano ihany no tompon’antoka tamin’izany. Tratra tao Morarano izy taorian’ny fikarohan’ny polisy ka nanondro ireo namany mpiara-manao asa ratsy aminy niaraka tamin’ny vehivavy iray.

J.C

News Mada0 partages

Centre mere-enfant Antohomadinika: les œuvres des enfants défavorisés exposées

A l’occasion du projet dénommé «Développement de créativité des enfants scolarisés», les œuvres des enfants membres du centre Mère-enfant Antohomadinika, seront exposées à l’Alliance française d’Antananarivo (AFT), du 17 au 31 août prochain.

Depuis le mois de janvier dernier, Michèle Rakotoson a animé des ateliers d’écriture et de dessin à l’égard des enfants âgés de 6 à 14 ans, membres du centre Mère-enfants Antohomadinika. Ainsi, à partir du 17 août prochain, leurs œuvres, dont une dizaine de textes et une vingtaine d’illustrations, seront exposées à l’AFT Andavamamba. Ces productions artistiques et littéraires sont composées de poèmes, de contes, de dessins, et même des petites histoires, dont la plupart sont inspirées de leur vie quotidienne.

L’écriture et le dessin

Les objectifs du projet sont d’éduquer les enfants à travers la culture et de stimuler leur créativité. Selon le communiqué de presse relatif à cet évènement, cette méthode leur permet de lâcher prise, de se libérer de toutes les pressions dans leur vie quotidienne. Après les ateliers, les formateurs du centre ont découvert des pépites qui méritent d’être soutenus. Et cette exposition servira de plateforme pour démontrer au grand public leur talent.

Une journée d’expression artistique

Par ailleurs, le centre proposera un grand spectacle destiné aux autres enfants qui désirent s’exprimer dans d’autres formes d’art. Ainsi, durant la journée d’expression artistique, ils seront sous les feux de projecteurs pour une prestation de danse, de chant et même de slam.

Créé en 2008, le centre œuvre pour la protection des droits des enfants. Composé actuellement de 200 mères et 450 enfants environ, il assure ainsi leur scolarité, leur nutrition et s’occupe même de leur santé.

Holy Danielle

News Mada0 partages

Arts rythmiques : Antahkarana fait école

La passion se vit et se partage. C’est dans ce dessein que Linda Volahasiniaina lance la 7e édition d’Antahkarana sous le thème de «Rencontres sur les arts rythmiques» au Centre d’éducation artistique Volahasiniaina d’Ambanidia, du 4 au 8 septembre prochain.

Au cœur de l’événement se tiendra un atelier gratuit de formation de cinq jours d’affilée pour se familiariser avec les principales bases du rythme. Un spectacle de restitution sera organisé le 8 septembre à l’occasion duquel, les apprentis musiciens auront le plaisir de mettre en pratique leurs acquis.

«De manière plus précise, Antakarana fait référence à un peuple de Madagascar, vivant dans la région d’Antsiranana au nord de l’île. Mais Antahkarana est également un chemin intérieur construit à travers l’art et principalement la musique. Introspection et imagination créatrice nous conduiront à cette science de La lumière», a fait savoir l’initiatrice du concept.

Musicothérapeute, Volahasiniaina partage sa passion immuable pour les instruments traditionnels qui caractérisent la Grande île, au sein de son centre d’éducation artistique mis sur pied depuis le mois de novembre 2009. Elle a également consacré une grande partie de son talent à cet atelier périodique de rencontres des arts rythmiques, qui connait chaque année un succès résonnant.

Joachin Michaël

News Mada0 partages

Faritra Androy: avotry ny Japoney niaraka amin’ny Firenena mikambana

Ny 12 aogositra teo, tany Ambovombe, nisy ny fifanakalozan-kevitra niarahan’ny minisiteran’ny Toekarena, ny BNGRC, ny masoivoho japoney sy ireo solontena avy amin’ny sampan’ny Firenena mikambana amin’ny fanatanterahana ny tetikasa ho fampandrosoana ny faritra Androy. Mamatsy vola izany ry zareo Japoney, 2,095 tapitrisa dolara. 

Niara-nidinika ny fitondram-panjakana, ny governemanta japoney sy ireo sampana samihafa ao amin’ny Firenena mikambana (FAO, Pam, Pnud, Unicef, Fnuap, sns). Kendrena amin’izao tetikasa izao ny sehatry ny fambolena, ny rano sy ny fahasalamam-bahoaka. Natomboka ny volana avrily 2017 io tetikasa io ary hifarana amin’ny septambra ho avy izao.

Nitondra fanovana maro any amin’ny faritra izany. 7 500 ireo mponina amin’ny tanàna 13 ao amin’ny kaominina enina, mahita rano. 93 t ny masomboly nozaraina amina fianakaviana 7 500 miampy fitaovana 14 250 fampiasa amin’ny voly, ary mbola nomena fiofanana ny mponina. Tsy natao ambanin-javatra ny fanamboaran-dalana any ambanivohitra, 90 km, ahazoan’ny rehetra mivezivezy, mivoaka ao anatin’ny fahantrana misy azy, mitady fidiram-bola. 1 367 ireo vehivavy mahita tombontsoa avy amin’izany.

Fantarina mialoha ny mety ho fisehon’ny krizy mahazo ny mponina, mahatonga azy ireo hifindra monina. Nisy ihany koa ny tetikasa madinika any anivon’ny fokontany 11, ahitana fifindra-monina betsaka, nahazoan’ny tokantrano 1 034 tombontsoa.

Maro ireo nahazo fitsaboana

Eo amin’ny lafiny fahasalamana, 74 ireo toby fitsaboana najoro, afaka nandray ankizy 149 000 latsaky ny  dimy taona ; vehivavy bevohoka 36 700 ; maherin’ny 11 000 ny fiterahana ka 315 tamin’ireo, saro-piterahana avokoa. Narahi-maso akaiky ireo ankizy latsaky ny dimy taona lavi-toerana, 30 000 izy ireo ny nahazo fitsaboana noho ny fisian’ny fiara fitsaboana miisa fito mitety ny tanàna misy azy ireo. Arahi-maso koa ny fihanaky ny aretina samihafa any amin’ny distrika efatra ao amin’ny faritra Androy.

Satria nitantana ny vola ny vahiny

Mampanahy izao ny mety tsy fisian’ny rano mandritra ny fotoam-pambolena 2018. Koa tokony hiomana handray fepetra hiatrehana izany hisorohana ny fahavoazan’ny mponina. Politika iray jeren’ny minisiteran’ny Toekarena izany any amin’ny faritra atsimo fa tsy fantatra fotsiny hoe ahoana ny fanatanterahana izany. Izao tetikasa izao, matoa nahitana fahombiazana, satria nitantana ny vola avy amin’ny Japoney ny vahiny, ireo sampana samihafa ao amin’ny Firenena mikambana.

R.Mathieu

News Mada0 partages

Fiaraha-miasa Sina-Madagasikara: natomboka ny «Lalan’ny atody» any Mahitsy

Natomboka, omaly, ny fanokafana ny asa fanamboaran-dalana mampifandray ireo tanàna any amin’ny kaominina Mahitsy, 19 km. Ampahany lehibe amin’izany ny mampifandray an’i Mahitsy, Ampanotokana sy i Mahazaza. Mamatsy vola ny asa ry zareo Sinoa, mitentina 30 tapitrisa dolara eo ho eo.

Miantoka izao asa fanamboaran-dalana izao ny Sinoa satria misy mponina 30 000 any ka ny 80 % amin’ireo, mivelona amin’ny fiompiana akoho mpanatody lava, mamatsy ny 40 % ny tinady amin’ny atody manerana ny Nosy. Noho ny faharatsian-dalana anefa, vaky ny 10 % amin’ny atody, mandritra ny fitaterana. Izay ny mahatonga an-dry zareo manao izao “Lalan’ny atody” izao, manamora ny fitaterana  azy sy  manampy ny mponina amin’ny fampandrosoana any amin’ny faritra.

Nankinina amina orinasa sinoa China Zhongmei Engineering Group ny asa, miaraka amin’ny minisiteran’ny Asa vaventy. “Mino aho fa hahavitana tsara izao asa izao ny fiaraha-miasan’ny roa tonta”, hoy ny ambasadaoro sinoa, Rtoa Yang Xiaorong. « Manome lanja hatrany ny fifandraisana eo amin’ny tany roa tonta i Sina, ary matoky izahay fa noho ny fananana vahoaka mavitrika sy ny tontolo voajanahary tsara, tombony iray lehibe ho an’i Madagasikara izany amin’ny hoaviny », hoy ihany Rtoa Yang Xiaorong.

Manampy ary hanampy an’i Madagasikara hatrany i Sina, eo koa ireo orinasa sinoa vonona ho amin’izay fiaraha-miasa izay hisian’ny tombontsoa mitovy.

R.Mathieu

News Mada0 partages

Olana amin’ny QMM: Mitaky vahaolana ny any Taolagnaro

 “Miantso ny fanjakana izahay mba hijery akaiky ny olana mahazo ny mponina mivelona amin’ny fambolena sy ny jono, andaniny, sy ny eo anivon’ny orinasa QMM, ankilany”, hoy i Tovoniaina Mahafaly, solontenan’ny mponina, nitafa tamin’ny mpanao gazety ny herinandro teo tetsy Ampefiloha. Notsiahivin’izy ireo fa voakasiky ny fitrandrahana ny tany 2 000 ha mahery, iveloman’ny mponina. Efa nahazo fanonerana avy amin’ny orinasa izy ireo, ny taona 2011, noho ny tohodrano nataon’ny QMM. Niantraika amin’ny fiharian’ny mponina izany. Teo koa ny famaritana ny tany hotrandrahina, saingy notsipahin’ny olona izany.

Efa nisy anefa ny fifanarahana tamin’ny fiarahamonim-pirenena amin’ireo mponina nisafidy ny hijanona amin’ny taniny.  “Misy amin’ireo, efa nahazo fanonerana nefa nivadika amin’ny fifanarahana  ka nahatonga ny olana niverina”, hoy ihany izy ireo. Niaiky izy ireo fa mitondra fampandrosoana iny faritra iny ny QMM. Anisan’ny vahaolana ny tokony hijerena ireo sehatrasa isan-tokony.  “Jeren’ny mpamboly ny olan’ny mpamboly. Tahaka izany koa ny an’ny mpanjono sy ny fijerena miaraka ny olan’ny tompon-tany”, hoy ihany izy.

Synèse R.

News Mada0 partages

Fiatrehana ny fifidianana: Hanohana an-dRajoelina koa ny Malagasy miara-miainga 

Manao ranolava. Notsiahivin’ny mpanorina ny antoko Malagasy miara-miainga, Andrianainarivelo Hajo, fa nisy ny fifanarahana teo amin’ireo antoko nitambatra tamin’ ny fametrahana fepetra ho an’ny olona mendrika hotohanana. Anisan’izany ny fanajana ny teny nomena. Eo koa ny tsy hanamaivanana ny tolom-bahoaka teto amin’ny firenena. “Vonona hanatanteraka ny hetahetam-bahoaka nivoaka tamin’ireny tolona ireny ny filoha Rajoelina.  Feno fahamatorana tanteraka izy ary hita fa misokatra amin’ny olona rehetra koa”, hoy izy tetsy Ankorondrano, omaly. Antony nanosika azy ireo hanohana ny mpanorina ny IEM amin’ny fifidianana ho avy izao izany.

Nahazo fandresena tanaty firaisankina

Nanteriny fa nisy ny firaisankina eo amin’ny antoko politika maromaro ka nanangana ny vovonana Armada. Niara-nifanaiky ny lehiben’antoko sy ireo birao fa hanohana kandidà tokana ihany amin’ireo fifidianana rehetra hatao. “Ao anatin’izany ny fifidianana ben’ny Tanàna, loholona ary ireo fifidianana hafa. Tsapa, nandritra izany, fa nahazo fandresena rehefa nisy ny firaisankina”, hoy ihany izy.

Ankoatra izany, nohitsiny fa nilaina teto amin’ny firenena ireny tolom-bahoaka rehetra ireny mba hanatsarana ny fitantanan-draharaham-panjakana. “Hajainay avokoa ny hetsi-bahoaka rehetra natao teto. Heverinay fa mpamadika ireo manadino ny hetahetam-bahoaka tamin’ireny ”, hoy ihany ny antoko Malagasy miara-miainga. Tambiny takin’izy ireo amin’ny kandidà Rajoelina ny hamaliana ny hetahetam-bahoaka rehefa voafidy.

Miantso ny mpikambana rehetra sy ny tsara sitrapo

Etsy andaniny, niantso avo ireo mpikamban’ny antokony manerana ny Nosy Andrianainarivelo Hajo hiray hina hampandany ny kandidà  Rajoelina. Tsy mijanona eo ihany anefa izany. “Miantso ireo olona tsara sitrapo koa izahay hifanohana hanatrarana ny tanjona”, hoy ihany izy.

Araka izany, mitombo an-dalana hatrany izany ireo fikambanana sy antoko ary vondrona politika manohana ny kandidà Rajoelina amin’izao fifidianana izao.

Synèse R.

News Mada0 partages

KMF/Cnoe : « Resy lahatra ireo  noresahina fa hatao ny fifidianana »

KMF/Cnoe : « Resy lahatra ireo  noresahina fa hatao ny fifidianana »

 Miditra an-tsehatra amin’ny  fanentanana ny mpifidy ny eo anivon’ny KMF/Cnoe amin’izao fotoana  izao. Nitatitra ny fahitan’izy ireo izany ny filoha nasionaliny, Andriamalazaray Andoniaina .

Raha ny fahitan’ny KMF/Cnoe azy, azo lazaina hoe nahomby ny paika natao. Satria resy lahatra ny amin’ny hoe tokony hatao ny fifidianana izay niseraserana, ary handray andraikitra sy anjara ry zareo”, hoy ny filoha nasionalin’ny KMF/Cnoe, Andriamalazaray Andoniaina. Manohy ary manamafy ny asany ny KMF/Cnoe, ary mitady paika hafa enti-mandresy lahatra ny mpifidy hirotsaka amin’ny fandraisana andraikitra amin’ny fifidianana.

Tsy any amin’ny hoe hirotsa-kofidina izay fandraisana anjara izay fa tena hifidy ary hanara-maso. Raha manana kandidà hotohanana, hirotsaka maimaimpoana ho delegen’izany amin’ny biraom-pifidianana. Raha tsy manana kandidà, hihainohaino sy hijerijery ny manodidina ny biraom-pifidianana ao anatin’ny sehatry ny fanaraha-maso, rehefa vita ny fandatsaham-bato nataony.

Misy tsy itoviana amin’ny teo aloha ny lalàna amin’izao…

Ao anatin’ny fampahafantarana ny lalàm-pifidianana izay tsy mitovy amin’ny teo aloha ny KMF/Cnoe amin’izao. Singanina amin’izany, ohatra: ho an’ny olona tsy mahay manao sonia, lavotondro fanondro ihany, fa tsy mety ny peta-tondro ankihibe na rantsan-tanana hafa. Tsy maintsy asiana sonian’ny mpikamban’ny biraom-pifidianana ao ambadiky ny biletà. Maty ny biletà tsy misy izay sonia izay, rehefa manisa vato.

Taloha, raha mitondra na tsy manana kara-pifidianana: mahazo mifidy rehefa manana kara-panondro ary voaporofo fa ny tena no ao anatin’ny lisitry ny mpifidy. Amin’ny lalàm-pifidianana amin’izao, tsy maintsy mpitondra karatry ny mpifidy izay handatsa-bato. Raha tsy izany, maka taratasy fanamarinana manokana manaporofo fa mpifidy izy.

Olan’ny KMF/Cnoe ny hoe: araka amin’izay fanabeazana izay avokoa ve ny olom-pirenena manerana an’i Madagasikara? Resy lahatra sy vonona handray andraikitra izay noresahiny, mahatsapa hoe samy tompon’ny firenena iaraha-manana: tsy tokony hisy tompon-trano mihono, na atao an-jorom-bala. Anentanany ny olom-pirenena mba hampita amin’ny hafa ny fandresen-dahatra natao taminy  izany.

R.Nd.

News Mada0 partages

Kandidàn’ny PLD, Rabeharisoa Saraha: « Vahaolan’ny fidinana an-dalambe ny Repoblika parlemantera…...

Nitondra ny heviny manoloana ny fiainam-pirenena ary nametraka vina hiatrehana ny fifidianana ny kandidàn’ny Paika sy lamina ho an’ny daholobe (PLD), amin’ny alalan-dRabeharisoa Saraha. “Manolotra vina manoloana ny fitakiana  fanovana  izahay. Tokony hapetraka eto amintsika ny Repoblika parlemantera. Vahaolana  hitanay tsy hiverimberenan’ny fidinana an-dalambe  izany. Mamotika ny toekarena, mampitsoaka mpizahatany sy mpampiasa vola ary miteraka fahaverezana asa ny krizy. Mitondra fitoniana amin’ny lafiny  rehetra izany Repoblika parlemantera izany.  Ipetrahan’ny demokrasia”, hoy  izy. Natsidiny fa fidin’ny depiote ny filoham-pirenena ary fidin’ny fiarahan’ny antoko sy vondrona politika  maromaro kosa  ny praiminisitra. Miaraka mampandeha ny  fampandrosoana izy ireo.

Esorina amin’ny fomba  ara-dalàna ny filoham-pirenena

Nohitsiny koa fa azo esorina amin’ny fomba  ara-dalàna ny filoha, herintaona aorian’ny fandraisany ny asany raha tsy mahomby. Azon’ny depiote soloina avy  hatrany izy, avy eo. “Ahitantsika tombony io satria foana  ary tsy hiseho intsony ny adilahy politika fanao mahazatra.  Tsy miankina amin’ny olona iray na antokon’olona intsony ny fitantanana ny firenena na  koa miandry “Mesia” isaky ny mihetsika raha mipetraka io vinanay  io”, hoy ihany ny kandidà Rabeharisoa Saraha. Momba ny eny ifotony indray,  nambarany  fa tokony hisy olona telo fidin’ny vahoaka mivantana mba hampifandanja ny fitantanana ny firenena eny amin’ny fokontany. Fidina voalohany amin’izany ny avy amin’ireo vondron’ny foko 18 hita eo anivon’ny fiaraha-monina. Ahitana taratra ny fihavanana, mihevitra ny olan’ny fiarahamonina  izany.  Eo koa ny fifidianana ny tompon-tany ho fanajana ny hasina sy ny fombany ary ny kolontsainy ary hihainoana azy. Fidina  fahatelo ny solontena avy amin’ireo mpihary madinika sy mpahay toekarena rehetra eo anivon’ny fokontany.

Sahirana eo amin’ny vola ny eny anivon’ny fokontany

Manomboka amin’ny mpanjaitra, mpanao mofo gasy na koa mpanefy vy sy ny maro samihafa izany. “Mifidy solontena avokoa ireo sokajy telo ireo…Ahalalana ny hetra izany ary akaiky vahoaka kokoa. Tsy hiandry ny volan’ny fitondrana foibe intsony izy ireo. Efa 50 taona nahazoana Fahaleovantena  isika nefa sahirana amin’ny vola eny anivon’ny fokontany… Manana mpahay toekarena eny ifotony isika, miainga amin’ny mpihary madinika, salantsalany sy vaventy amin’io.  Anjaran’ny fokontany ny mametraka sy mahita ny tokony hatao ary mitady ny hanampy…  Tsy natao hivarotan-tena amin’ny vahiny anefa izany  fa  isika no hanao ny fihariana sy ny toekarentsika eny ifotony amin’izany”, hoy ny kandidà ‘ny PLD.

Fifidianana miainga eny ifotony hatraty ambony…

Nanteriny fa ahitana ny endriky ny fiarahamonina  sy ny antoko politika io fifidianana  miainga eny ifotony io. Mandeha eny anivon’ny kaominina sy ny distrika na ny faritra izany fifidianana izany ary ahitana fa tena antoko politika tokoa, araka ny nambarany. “Hihatra avy hatrany ny fandaharanasa ary tsy hisy ny sakantsakana satria efa misy solontena niainga tany ifotony izany, ao anivon’ilay  vondrona antoko manohana  ny praiminisitra. Miteraka fifandanjana izany, na inona na  inona tsy fahombiazan’ilay filoham-pirenena…” hoy ny PLD.

Nangonin’i Synèse R. sy Fano

 

News Mada0 partages

Tsipy kanetibe – «National de Millau»: resy teo amin’ny famaranana ry Toutoune

Lavo teo amin’ny famaranana, niadiana ny «National de Milau», taranja tsipy kanetibe, ny Malagasy. Tsy nampitsanga-menatra anefa ny vokatra azon’izy ireo satria betsaka ireo kalaza resin-dry zalahy.

Tsy mbola afa-bela tamin’i Robineau aloha, hatreto, ny Malagasy, eo amin’ny tsipy kanetibe. Voaporofo indray izany, ny asabotsy lasa teo, nandritra ny fiadiana ny andiany fahatelo amin’ny « Festival international de Pétanque evenèment de Millau » (Fipem). Resin’i Robineau sy i Stéphane Durand ary i Bruno Gire, teo amin’ny famaranana, mantsy i Toutoune sy i Hery (Radoko) ary i Mamy Patrick. Niondrika, tamin’ny isa 13 no ho 4, izy telo mirahalahy. Niady sy nifanakaiky ny lalao na nitarika tamin’ny isa, 9 no ho 4, aza ry Robineau. Lesoka teo amin’ny Malagasy ny tifitra indroa tsy voan-dRadoko ka nanome vahana ireo Frantsay. Nanaovan’i Bruno Gire, “carreaux” indroa mantsy izany avy eo ka nampalalaka ny lalan’i Robineau, teo amin’ny fanampiana isa ho 13.

Na teo aza ity faharesena ity, tsy nitsanga-menatra ny Malagasy satria nandavo ny ekipan’i Dylan Roche sy ny rainy niaraka tamin’i Fabio Zeni, tamin’ny isa 13 no ho 8. Izy telo mirahalahy mianaka izay nahazo ity “National de Millau” ity, tamin’ny taon-dasa. Efa nandrombaka izany koa i Mamy Patrick, tamin’ny taona 2016.

Adin’ny samy ekipa malagasy

Nomontsanin-dry Toutoune, tamin’ny isa mavesatra 13 no ho 2, teo amin’ny lalao ampahefa-dalana, kosa ny ekipa malagasy nisy an-dRahaingoson Aina Herman sy Andrianirainy Maminirina ary i Guillaume Fernandez.

Nahatratra ekipa olon-telo miaraka lehilahy miisa 289 ny nandray anjara tamin’ity andiany fahatelo amin’ny “National de Millau” ity.

Mbola sakana ho an’ny Malagasy izany i Robineau satria ny ekipany no manakana ny lalan’ny Malagasy, any amin’ny fiadiana ny “Masters 2018”, izay hiditra amin’ny dingana fahenina, ny 22 sy ny 23 aogositra ho avy izao. Fihaonana hotanterahina ao Limoux.

Raha tsiahivina, laharana faharoa ny Malagasy, manana isa 24, taorian’ireo dingana dimy efa tontosa. Mbola mitarika ny ekipan’i Sarrio, manana isa 34. Fahatelo, ry Montoro, isa 22. Isa iray monja ny manelanelana azy ireo, amin’i Robineau. Fahadimy, ny Frantsa mahazo isa 21. Eo amin’ny laharana fahenina kosa i Loy, isa 17 ary farany ny Internationale, tsy nahazo afa-tsy isa 16.

Tompondaka

News Mada0 partages

Toetr’andro: Handrivotra sy ho maina ny andro

Ho mafy ny fitsokan’ny rivotra, anio tontolo any amin’ny tapany avaratry ny Nosy sy eto Analamanga, Antsirabe ary Taolagnaro raha ny vinavinan’ny mpamantatra ny toetry ny andro etsy Ampandrianomby.

Hanorana malefaka kosa ny any amin’ny morontsirak’i Sava sy i Maroantsetra. Ho maina ny andro amin’ny ankapobeny amin’ny faritra sisa ary anisan’izany ny eto Antananarivo.

Ho an’ny maripana, 9°C ny any Vakinankaratra ary hahatratra 34°C kosa ny any Antsohihy.

Mila miomana amin’ny fitsokan’ny rivotra mafy, araka izany, ireo mpanala fanadinana, anio. Mbola hangatsiaka ny maraina sy ny hariva ka tsy tokony hisaraka amin’ny akanjo mafana ny kilonga.

Mandritra ity herinandro ity, tsioka mitondra hamandoana avy any atsinanana somary atsimo atsinanana no handrafitra ny toetry ny andro any Atsinanana sy ny tapany avaratry ny Nosy.

Handrahona ary mety harahina orana malefaka ny ilany atsinanana sy avaratra atsinanan’i Madagasikara ka mila miomana ny amin’izany ny mponina amin’ireo faritra ireo. Ho mafy ihany koa ny fitsokan’ny rivotra, indrindra ny faritra avo. Hibaliaka ny masoandro any an-kafa.

Tsy hiova firy ny tarehimariky ny maripana ary mety hanjaka kokoa ny hafanana, mandritra ny herinandro. Manodidina ny 7°C hatramin’ny  17°C ny maraina ary 23°C hatramin’ny -34°C ny tolak’andro sy ny alina.

Tatiana A

News Mada0 partages

Bà gasy an-tsehatra: Hafanain’ny tarika efatra

Mitohy ny fampiroboroboana ny tontolon’ny bà gasy, karakarain’ny fikambanana Sehatra bà gasy. Hetsika fanaon’izy ireo isam-bolana ny « Bà gasy an-tsehatra ». Hanana ny mampiavaka azy ny amin’ity volana aogositra ity.

Hotontosaina ny alahady 26 aogositra izao, etsy amin’ny Ivontoeran’ny kolontsaina malagasy (IKM) etsy Antsahavola, ny andiany manaraka amin’ny « Bà gasy an-tsehatra ». Tarika efatra be izao no hifandimby hanafana izany. Tsy iza izy ireo fa ny Aro kanton’ny fahiny, ny Angola itokiana, ny Angola fiderana ary ny Tambatra sehatra bà gasy. Tarika samy manana ny maha izy azy ireo.

Raha tsiahivina, manamafy ny fanentanana ny rehetra ny amin’ny tokony hanomezan-danja ny maha Malagasy antsika, indrindra eo amin’ny lafiny kolontsaina, ny Sehatra bà gasy, mandritra ity taona ity. Ao anatin’izany ny fampahalalana na fampahatsiahivana ny bà gasy, raha ny mozika no resahina.

Betsaka ny tetikasan’ny fikambanana mikasika io, toy ny fanatanterahana fampisehoana maro kokoa noho ny teo aloha. Eo koa ny fidinana eny ifotony, izany hoe any amin’ny tanora sy ny ankizy, izay hoavin’ny firenena, tsy tokony hanadino ity zavakanto malagasy ity. Noho izany, misy ny « Bà gasy an-tsekoly » sy ny « Bà gasy mitety vohitra ».

Landy R.

News Mada0 partages

BNGRC: Hamafisina ny fahaizana mampiasa « drone »

Nanomboka, omaly hatramin’ny zoma izao, manatanteraka atrikasa etsy Andrainarivo ny BNGRC manamafy ny traikefa amin’ny fampiasana ny teknolojia vaovao “drone”. Tanjona ny hifehezana io fitaovana io hahafahana mampihena ny loza ateraky ny loza voajanahary eto amintsika.

Resy lahatra tanteraka amin’ny vokatra tsara entin’ny fampiasana “drone” hanaovana fitiliana akaiky ireo toerana iharam-boina ny BNGRC. Hahafahana mijery sy manao tombana avy hatrany ny filan’ny tanàna iray mitoka-monina ny fampiasana azy ireny. Hahafantarana haingana ny zava-mitranga ihany koa ka manamora ny famonjena tokony hatao mba tsy hahamafy ny fiantraikan’ny loza.

Manodidina ny 60 ireo mpandray anjara ao anatin’izany atrikasa izany. Misy ny fifampizarana traikefa eo amin’ny fampiasana ny “drone”. Eo koa ny fanamafisana ny fahaiza-manao amin’ny fandrindrana ny asa mandritra ny fiomanana amin’ny fiatrehana ny loza sy ny vonjy voina.

Ankoatra izany ny fampivelarana ny tambajotran’ireo mpiantsehatra rehetra rehefa misy ny loza voajanahary eto amin’ny firenena.

Marihina fa tamin’ny taona 2016, tamin’ny alalan’ny tohana avy amin’ny Unicef, nahazo “drone” telo ny BNGRC ary nahafahana nanao vonjy aina betsaka ny fampiasana izany. Nahafahana nandray fanapahan-kevitra haingana tao anatin’ny fotoana fohy ny fahazoana sary tamin’izany “drone” izany. Nahavita nanavotra ain’olona maro ihany koa ny zavatra hita tamin’ny alalan’ny fampiasana io fitaovana io.

Amin’izao fotoana izao, 14 ireo efa matihanina amin’ny fampiasana “drone” ary mitarika ny ekipa amin’ny fitiliana hatao.

Tatiana A

Tia Tanindranaza0 partages

Fiatrehana ny fahavaratraHohamafisina ny fampiasana Drône

Notontosaina omaly tetsy amin’ny Panorama Andrainarivo ny atrikasa Iraisampirenena ho fanamafisana ny fampiasana ireo voangorivy na « Drône »

 

 irony hiatrehana ny vanim-potoanan’ny fahavaratra eto amintsika ho amin’ity taona 2018 sy 2019 ity. Araka ny fanazavana dia misy teknisianina avy any ivelany ihany koa niara-niatrika izay asa tetsy Andrainarivo izay toa an-dry zareo avy any Roma. Ny biraom-pirenena misahana ny fitantanana ny loza sy tandindon-doza na BNGRC moa no hampiasa ireo Drône efa azo nanomboka ny taona 2016 ireo. 3 ireo Drône efa nomen’ny Unicef teo aloha ary mbola mampanantena fanampiny ihany koa ny programan’asa misahana ny fanjarian-tsakafo iraisampirenena na ny PAM. Manana ny fetrany ireo voangorivy efa eo an-tanana, hoy ny fanazavana, fa ireo vao azo kosa anefa dia mbola manana herijika matanjaka kokoa. Manafaingana asa kokoa, raha ny voambara hatrany, ny fampiasana azy ireny satria ho mora ny mahita ireo toerana ahiana hisy loza sy ny fomba famonjena ireo efa tra-doza.

 

J. Mirija

 

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Tsy fanjarian-tsakafo eto MadagasikaraZaza malagasy 1 amin’ny 2 no lasibatra

Nosokafana omaly alatsinainy 13 aogositra tetsy amin’ny Hotely Le Pave Antaninarenina ny fanombohana ny fankalazana ny herinandro nasionalin’ny fampinonoan-dreny eto Madagasikara.

 

Tsirinasolo

Tia Tanindranaza0 partages

Lalan’ny atody eny MahitsyNovatsian’ny sinoa vola 30 tapitrisa dolara

Natomboka omaly ny asa fanamboarana ny « Route des œufs » na lalan’ny atody.

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

ZES

Nankatoavin’ny HCC ihany ny lalàna momba ny ZES na ny faritra ara-toekarena manokana, lalàna izay niadivan’ny mpitolona teny amin’ny 13 mey mafy ny hanafoanana azy.

Midika ho fandresena ho an’ny Hvm ity fanapahan-kevitry ny HCC ity, hoy ny mpitarika io antoko io. Handrasana ny fankatoavan’ny filoha io lalàna io dia afaka mihatra avy hatrany. Mbola manazava ity tranga ity fa manompo ny fitondrana ny HCC.

ANTOKO DHD

Hanao fanambarana miezinezina ny antoko DHD anio. Mifandraika amin’ny raharaham-pirenena sy ny fifidianana izany. Mandeha ihany koa ny feo fa hanolotra kandidà izy ireo. Ity antoko ity dia efa mizarazara ny olona ao anatiny, betsaka ny efa niala sy niova antoko ary nivadika ho mpanohitra. Handrasana izay mety ho zava-baovao entiny indray.

FJKM KATEDRALY ANALAKELY

Tsy manaiky ny fampiatoana azy tanteraka tsy ho mpitandrina intsony ao amin’ny Fjkm Katedraly Analakely ny pastera Dina. Manohana ity mpitandrina ity ny maro amin’ireo mpivavaka ao. Nilaza izy fa ny sekta no anisan’ny manozongozona mafy azy eo amin’io andraikiny io ary tsy azony ekena izany satria irak’Andriamanitra ny maha mpitandrina azy.

TSINGIN’I BEMARAHA

Hakaton’ny mponina tanteraka ny fidirana eo anivon’ny tsingin’i Bemaraha. Izany dia noho ny hasosoran’izy ireo manoloana ny fanapahan-kevitry ny MNP ny tsy hamarotana tapakila intsony eo anoloan’ny faritra arovana fa tsy maintsy any Morondava. Raha tsiahivina dia vokatry ny fisian’ny mpiasa eo anivon’ny Mnp izay novonoin’ny jiolahy no nahatonga ilay fepetra noraisina.

CEPE ANY MANANJARY

Tsy hampanao Cepe ny mpampianatra any Mananjary raha araka ny fanambaran’izy ireo. Tsy milamina, araka izany ity fanadinam-panjakana ity manerana ny nosy. Nilaza ireo mpampianatra fa tsy afa-po tamin’ny fitakiana izay nataon’izy ireo. Anio anefa no hatao ny Cepe ary mampanahy mafy ny ray aman-dreny ny zavatra mety hitranga.

FIFAMPITIFIRANA TANY SAVA

Raikitra indray ny fifampitifirana any amin’ny faritra SAVA noho ny fisokafan’ny taom-piotazana lavanila. Toy ny nahazo ity raim-pianakaviana iray notifirin’ny jiolahy tsy nananan’izy ireo antra mba hangalarana ny lavanila 100 kilao notehiriziny tao an-trano. Miady aman’aina ny naratra ankehitriny. Nofatorana koa ny zanany roa nandiritry ny fanafihana.

Tia Tanindranaza0 partages

Fanafihana taksibrosy tamin’ny RN48 voasambotra niaraka tamin’ny ody gasy

Voasambotry ny mpitandro ny filaminana ny olona 8 ahiana ho nahavanona ny fanafihana taksibrosy tany amin’ny lalam-pirenena faha-4 (RN4 PK 160) ny alin’ny sabotsy teo.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fifaninanana manamboatra RobotTonga any Mexico omaly ireo tanora Malagasy 5 mirahalahy

Ny sabotsy lasa teo no niainga teto an-tanindrazana hihazo an’i Mexico ireo tanora Malagasy dimy mirahalahy ahitana an’i Milà, Toky, Tojo, Kevin ary Lalaina kapitenin’ny ekipa hiatrika ilay fifaninanana manamboatra Robot.

 

 Tafiditra ao anatin’ny fiatrehana ilay First Global Challenge andiany faharoa hotanterahina any an-toerana izany ka ny tanjon’izy dimy mirahalahy ireto dia ny hanandratra avo ny anaram-boninahitr’i Madagasikara amin’ny alalan’ny amboara izay hobatainy entiny mody. Raha tsiahivina dia ny 15 sy ny 16 aogositra ho avy izao no hotanterahina any  Mexico ity fifaninanana ity. Firenena 175 no handray anjara any ahitana tanora efa manampahaizana amin’ny fikirakirana teknolojia avo lenta avokoa. Ny orinasam-pifandraisana Airtel no niantoka ny ampahany amin’ny saran-dalan’izy dimy mirahalahy ireto mba hahafahana manandratra avo ny voninahitry ny firenena Malagasy, hoy ny tale jeneraliny Atoa Maixent Bekangba. Tombony lehibe ho an’ny tanora ihany koa, hoy izy ny fandraisany anjara amina zavatra avo lenta tahaka izao hahafahany mirona hatrany mankany amin’ny asa famoronana hoenti-miady amin’ny tsy fananan’asa. Marihina moa fa misy hatrany ny fifaninanana manamboatra robot tahaka izao isan-taona. Ekipa matanjaka avy amin’ny vazantany efatra no mandray anjara.

Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fanadinana CEPEHo hentitra ny fitandroana ny filaminana

Ho hentitra ny fitandroana ny fandriampahalemana amin’ny fiatrehana ny fanadinana CEPE anio talata 14 aogositra manerana ny Nosy. Raha

Pati

Tia Tanindranaza0 partages

Tany tan-dalàna inona intsony e ?

Herinandro eo sisa dia hifarana tanteraka ny fe-potoana handraisana ny antontan-taratasin’ireo kandida ho filoham-pirenena.

Hatramin’ny omaly, dia mbola nijanona ho 7 aloha ny isan’ny kandida, saingy azo antoka kosa fa hitombo ny isa ao anatin’io herinandro faramparany io. Tsy mitsoka akory ny kiririoka amin’ny fanaovana propagandy, dia efa raikitra sahady ny kilalao maloto sy ny tsy fanarahan-dalàna, saingy toa mitazam-potsiny ny rafi-panjakana tokony ho arofanina tsy hisian’ny fandikan-dalàna. Voalohany amin’izany ny Fitsarana avo momba ny lalàmpanorenana. Efa angady tsy mahatapak’ahitra intsony tokoa angamba taorian’ny didy navoaka ny andron’ny 25 mey lasa teo, izay niarovana ny filoha nolazaina sy nekena izao fa nandika lalàna, saingy tsy nisy sazy nifanandrify tamin’izany araka izay voalazan’ny lalàmpanorenana fa narovana soa aman-tsara. Atao mahagaga ve raha tsy misy mihaino sy tsy misy mpiraharaha intsony na be moraly sy mivoy izao tany tan-dalàna  e ! Katsakae ! Voanjobory e ! Kanefa izy tokony ho fitaratra amin’ny fanajana lalàna aza no lasa mpanome leson-dratsy ? Toa hararaotin’ireo efa zatra gaboraraka sady efa tsy tan-dalàna hatramin’ny nahafantarany sy nanaovany ny atao hoe politika ireny, ka na iza miteny sy manakiana azy eo, dia ny ataony ihany no ataony. Rehefa tonga ny valim-pifidianana ka tsy lany dia mazava ho azy fa hikorontana satria efa nandany vola be sy nahavita seho ivelany hoe maro vahoaka mpanohana. Asa lahy raha mba hisy kisoa ho afaka mora foana amin’ny apombo izay sakafo efa nahazatra azy, ka toy izany ny hoe ny efa zatra nanongana, nandroba, nandoro, nandrava… tsy afaka ny hanorina izany, ary efa nanana dimy taona teo fa tsy hita izay nafitsoka e !  Ny hafa koa moa toa mihenahena sy tsy afa-manoatra saingy mba ho ady fiady ho azy ihany koa ny hoe izahay nanara-dalàna e !

Toky R

Tia Tanindranaza0 partages

BORIBORINTANY FAHA-6

Ankizy mpianatra miisa 550 hanala ny fanadinana CEPE 2018 anio talata 14 aogositra avy ao amin’ny boriborintany faha-6 eny

Ambohimanarina ka nisoratra anarana teny amin’ny Fjkm Anosivavaka taorian’ny fanompoam-pivavahana ho fangataham-pitahiana ho azy ireo no notolorana fitaovana hoenti-miatrika ny fanadinana dia “trousse” iray avy misy stylos, règle, gomme ary crayon sy boky kely iray ao anatiny avy amin’ny Ben’ny tanàna Lalao Ravalomanana omaly alatsinainy 13 aogositra teny Anosisoa biraon’ny Boriborintany faha-6. Tamin’io alahady io dia efa nahazo “chocolat” tamin-dRtoa Solombavambahoaka TIM, Rasoanoromalala Horace ihany koa izy ireo.

 

ESPAGNE

Nandrombaka ny amboara voalohany ho azy tamin’ity taom-pilalaovana vaovao ity any Eoropa ny ekipan’ny Barça dia ny amboaran’ny Super Coupe Espaniola andiany faha-35 noho ny baolina faharoa tafiditr’ilay Frantsay Ousmane Dembélé milalao ao aminy teo amin’ny minitra faha-78 raha nihaona tamin’ny ekipan’i Séville izy ireo tamin’ny alahady teo.

Tia Tanindranaza0 partages

« Foot à 7 Tournoi ASTAFIM »Lasan’ny Taureau Namontana ny omby mifahy

Ny lalao famaranana ho an’ny sokajy U 20 notontosaina tamin’ny alahady 12 aogositra 2018 teny amin’ny kianja Kmfb Ankadivory kaominina Ampanefy no namarana tanteraka ny “Tournoi Foot à 7”

Tia Tanindranaza0 partages

Volley-ball AnalamangaEkipan’ny GNVB 6 be izao no hiatrika famaranana

Tontosa tetsy amin’ny kianja mitafon’i Mahamasina tamin’ny sabotsy 11 sy alahady 12 aogositra teo ireo lalao ankatoky ny famaranana rehetra amin’ny fiadiana ny ho tompondakan’ny ligin’Analamanga

Tia Tanindranaza0 partages

Basket – Tournoi Andao Hilalao 2018Etsy Mahamasina ny 11 aogositra-07 septambra

Ny lalao basket-ball Open lahy sy vavy nanasana ny fiangonana samihafa “zokiny sy zandriny” eto Antananarivo sy ny manodidina toy ny avy eny Ivato sy Sabotsy Namehana no nanombohana ny hetsika Andao Hilalao 2018 ahitana basikety,

 

volley-ball ary foot à 7 karakarain’ny Tanora Iarivo tarihan-dRaharimisa Mbolatiana Vonjiniaina miaraka amin’ny CUA « Kaominina Antananarivo-Renivohitra » tamin’ny sabotsy 11 aogositra 2018 teo tetsy amin’ny kianja ivelan’i Mahamasina. Haharitra hatramin’ny faha-7 septambra 2018 izao ity fifaninanana ity, araka ny fanazavana nomen’ity filohan’ny Tanora Iarivo ity teny Mahamasina tamin’ny sabotsy teo, ary isaky ny andro sabotsy no hanatanterahana azy nefa mety ihany ny lalao hatao zoma sy alahady arakaraka ny zava-misy. Noho ny maha andro tsy fiasana ny alarobia 15 aogositra izao dia hisy ny lalao mitotaly 8 hotanterahina amin’io andro io.  

 

Tia Tanindranaza0 partages

Sendikan’ny mpiasan’ny KraomaMangataka fihaonana maika amin’ny praiminisitra

Nanao fanambarana tetsy amin’ny SEndika KRIstianina Malagasy Behoririka ny sendika solontenan’ny mpiasa avy ao amin’ny orinasa Kraoma omaly alatsinainy 13 aogositra.

Tsirinasolo

Tia Tanindranaza0 partages

Fitoriana an-dRajoelinaHapetraka amin’ity herinandro ity

Be dia be ireo porofo hoentinay eny anivon’ny fitsarana avo momba ny lalàmpanorenana amin’ny alakamisy izao hahafahanay mitory ny filohan’ny tetezamita teo aloha, Andry Nirina Rajoelina, hoy ry zareo mpitarika ilay Hetsi-bahoaka ho an’ny Fanovana sy ny fanorenana Ifotony, tontosaina etsy Analakely.

 

J. Mirija

 

Tia Tanindranaza0 partages

Ankazomanga sy Maroarivo Betioky AtsimoMbola manantena fatratra ny Prezida Marc Ravalomanana

Mitohy foana ny fitetezam-paritra ataon’Atoa SAZALAHY Tsianihy filohan’ny Distim Atsimo Andrefana ny Faritany hiadidiany ka tany amin’ny kaominin’Ankazomanga sy Maroarivo ao amin’ny distrikan’i Betioky-Atsimo indray izy ny 08 sy 09 ary 10 aogositra 2018 lasa teo.

 

Nambaran’ny Raiamandreny tao amin’ny tanàna notsidihany fa maro ny fotodrafitrasa vitan’ny Prezida Marc Ravalomanana tamin’ny fotoana nitondrany ny firenena, nilamina ity toerana misy anay ity, hoy izy ireo,  nahazo sekoly izahay, nahazo biraon’ny kaominina, nandry fahalemana ny tanàna. Fa rehefa tsy teo amin’ny toerany intsony i Prezida Marc Ravalomanana noho ny hetraketraky ny sasany tamin’ny taona 2009 dia tsy nisy intsony ny zavatra niorina teto amin’ny kaominina sy fokontany misy anay, nandritra ny taona maro tsy nahateo azy dia nirongatra ny asan-dahalo. Koa mankasitraka ny ho firotsahan-ko fidiana ho filoham-pirenena indray an’i Prezida Marc Ravalomanana izahay ary manohana azy tanteraka satria izy irery ihany no Prezida hametrahanay ny fitokianay. Mino sy manantena izahay fa tsy manadino anay vahoaka aty amin’ny Kaominina Ambanivohitra Ankazomanga sy Maroarivo izy.

Ntsoavina Evariste

Tia Tanindranaza0 partages

Lalandy AndriamitosyMangataka ny hijeren’ny HCC ireo mpitondra nanodinkodim-bola

Tonga nanatitra taratasy fitoriana sy tolo-kevitra teny amin’ny Fitsarana avo momba ny lalàmpanorenana Ambohidahy omaly i Lalandy Andriamitosy, kandida amin’ny fifidianana ho filoham-pirenena hotontosaina ny 7 novambra ho avy izao.

 

 

 

 

  Hevitra telo lehibe no navoitrany dia ny tokony hijeren’ny HCC ny lalana nizoran’ireo mpanao politika amin’ny maha mpitarika azy ireny nefa mbola maniry  hilatsaka hofidiana. Lohalaharana ireo niteraka korontana teto amin’ny firenena ka nampahantra ny 92 %-n’ny Malagasy tahaka izao. Mety tao anatin’ireny olona ireny ihany ny fitiavan-tanindrazana saingy ireo mpanara-dia azy no tsy nitsinjo vahoaka ka  tsy tokony handray anjara ihany koa ny antoko politikany. Betsaka tamin’ireo aina nafoy vokatry ny hetraketraka nataon’ireo mpitarika ireo no tsy mitsahatra ny mitaraina amin’Andriamanitra ny fanahiny, antony tsy hahitantsika fiadanana intsony eto amin’ny tanintsika sy mampihena andro aman’alina ireo fambolena sy biby fiompy eto Madagasikara. Anisan’ny nangatahany ihany koa ny tokony hijeren’ny HCC ireo mpitondra ambony maniry ny hilatsaka hofidiana ka nanodinkodim-bola tokony hanasoavana  ny vahoaka. Tokony hanaovana fanadihadiana ny mikasika izany ka raha hahazoana porofo mazava dia foanana avy hatrany ny taratasy fangatahana filatsahan-kofidiany. Ny mikasika ireo mpitondra fivavahana indray dia nomarihiny manokana fa manelingelina ny fitondrana mijoro ny maha filoha mpanorina ny fiangonana azy ireny nefa hofidiana. Mbola mangataka ny hanemoran’ny HCC ho iray volana ny fanaterana ny antontan-taratasin’ireo kandida maniry ny hilatsaka hatrany moa i Lalandy Andriamitosy.

 

Pati

 

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Kung-fu WisaHaneho ny heriny eny Mahamasina

Ana hetsiny ny mpikambana miangaly ny haiady Kung-Fu Wisa amin’izao, izay mielipatrana manerana ny nosy satria ireo toerana heverina ho lavitr’andriana aza ahitana izany.

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Hakana volana propagandyRobaina an-kolaka ny orinasam-panjakana…

Tsy misy tohiny mandrak’androny ny mikasika ny tohin’ny raharaha fanesorana ny tale jeneralin’ny orinasam-panjakana Kraomita Malagasy Arsène Rakotoarisoa.

 

Tia Tanindranaza0 partages

HVMLasa antoko tsy misy lohany

Nangingina sy tsy hita izay akon’ny Kongresy nataon’ny antoko HVM tany Antsiranana ny 10-11 aogositra lasa teo.

 

Nambara nandritra ny fialan’i Rivo Rakotovao tsy ho filoha nasionaly ny 27 aogositra lasa teo teny amin’ny Hotely Carlton Anosy anefa, fa hisy zavatra goavana havoaka. Niandry ny rehetra amin’ny haha ofisialy ny filatsahan-kofidian’ny filoha ankehitriny Hery Rajaonarimampianina, saingy tsy niseho aloha izany. Ny heverina ho lehibe, dia ny hoe i Mohamed Rachidy no voafidy ho sekretera jeneraly nasionalin'ny antoko HVM, izy no misolo ny toeran'i Rivo Rakotovao. Tsy misy filoha nasionaly izany ity antokon’ny filoha am-perinasa ity amin’izao. Mahagaga sy mahalasa saina ihany hoe ao anatin’ny fotoan-dehibe hiatrehana ny fifidianana no tsy misy ny tena lohany, raha dinihina fa ity sekretera jeneraly ity izany no hiandraikitra sy handrindra ny antoko. Tsikaritra hatry ny ela fa toa efa mikorontana tanteraka ity antoko notarihin-dRivo Rakotovao, izay efa miandrandra mafy ny hahazo ny toeran’ny filoham-pirenena ato ho ato. Ny fandrindrana ny antoko aza anefa tsy vitany, ary maro no mihevitra, indrindra fa ireo tao anaty antoko fa ny filoha nasionaly teo aloha no tena poizina ho an’ny antoko sy ho an’ny filoha mihitsy aza. Asa izay hafitsony raha ho lasa filoha eo, fa raha ny siosion-dresaka aloha, dia mety amin’ny faramparan’ity herinandro ity no handrotsaka ny taratasy firotsahan-kofidiany.

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Virapin Ramamonjisoa“Mendrika hanohy ny asa Rajao”

Mijoro ary hijoro hiaro ny zava-bita tato anatin`ny dimy taona isika, hoy i Virapin Ramamonjisoa, anisan’ny mitarika ny vovonana Voromahery (Vovonana miaro sy manohana an’i Hery Rajaonarimampianina).

 

Mendrika ny isam-batan`olona ny manana firenena hitohizan`ny fandrosoana. Mendrika ho an`ny mpandraharaha Malagasy ny tontolo iainana ara-toekarena hisin`ny fiarovana ny fampiasam-bola, hisian’ny fifanalalozana traikefa sy ny firindran’ny fiaraha-miombon`antoka. Mendrika ho an`ny tanora Malagasy ny hahazo fampianarana maharaka ny toetrandro, ny teknolojia ary manasongadina ny soatoavina maha Malagasy,.... Mendrika ireo taranatsika ny ezaka sy ny fikelezan`aina rehetra nataon`ny filoha Hery Rajaonarimampianina natombony tao anatin`ny dimy taona izay, ka hiaro sy hanohana ireo fototry ny fampandrosoana efa mipetraka tao anatin`ny dimy taona sy hanohana ny efa fiarenan-dohan`ny toekarem-pirenena amin`izao fotoana izao isika, hoy izy. Maro ny mpanao politika Malagasy mieritreritra ny vahoaka ho marefo sy malemy saina ka mora andairan’ny lainga tsara lahatra, ka mba hanadinoana ny politika nentiny sy nitondra tamin`ity firenena ity dia tsy tahotra sy henatra no mamafy sy manome ronono an-tavy. Mampahatsiaro ny fomba fieritreretan`i Adolph Hitler ny fomba fihetsik`ireo mpanao politika sasany manoloana ny vahoaka sy mpanara-dia azy ireo satria i Hitler dia mieritreritra an`ireo mpanara-dia azy izay voadonan`ny fahalemen-tsaina izay nilaza hoe: “Ny fihetseham-po no ampiasaiko amin`ny maro fa ny saina dia atokako ho an`ny sasany ihany.” Fantapantatra ihany ny olona tiany hambara na tsy nivantana aza izy.

Toky R sy Marigny A.

Tia Tanindranaza0 partages

Depiote JaovatoManana olana amin’ny Banky

Velon-taraina ny depioten’Antalaha Laisoa Jean Pierre na Jaovato satria tsy mety miara-miasa aminy ireo banky misy eto Madagasikara, na ireo banky lehibe io na ny banky amin’ny resaka fampiasam-bola madinika.

 

 Nisy ny ahiahina famotsiam-bola ka nanadihadiana ny vadiny tamin’ny 2017, saingy efa voalaza tamin’izany fotoana fa tsy mitombina ny ahiahy satria mazava tsara daholo ny kaontim-bola. Efa nisy ihany koa, raha ny filazany ny taratasy nalefany tany amin’ny kaomisiona mpanara-maso ny banky sy ny fampiasam-bola (CSBF) sy ny Sampandraharaha miady amin’ny famotsiam-bola (SAMIFIN) nangatahany fanazavana ny amin’ny tsy hahafahany mampiasa kaonty any amin’ny banky saingy tsy nahazoam-baliny hatramin’izao. Mampalahelo ny tranga tahaka izao, hoy ny depiote Jaovato satria tsy fantatra ny antony hampifilafilana anay. Nanizingizina izy fa tsy mbola nanana olana tamin’ny resaka fandoavam-bola na famerenam-bola tamin’ny banky. “Ka inona ary no anton’izao karazana antsojay izao ?”, hoy izy. Nahitsy ny teniny nilaza fa vahiny avokoa no tompon’ireo banky lehibe eto Madagasikara, ny mpandraharaha vahiny izay tsy miasa saina amin’ny tombontsoa mety ho azon’ny mpandraharaha Malagasy no tena mahazo tombony, hoy izy. Ahoana moa no hahafahan’ny mpandraharaha Malagasy mivelatra raha toa ka iharan’ny fiangarana izy ireo ? Marihana fa anisan’ireo lohandohan’ny mpisorona ao amin’ny antoko HVM ny depiote Laisoa Jean Pierre ary nalaza be fa anisan’ny tena nanampy ny fampandaniana an’i Hery Rajaonarimampianina tany amin’iny faritr’i SAVA iny tamin’ny 2013. Mpandraharaha amin’ny resaka boaderozy no tena nahafantaran’ny maro azy mialoha ny nidirany tamin’ny politika.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Kandida zokiny indrindraHanatitra antontan-taratasy anio

Tsy nihemotra tamin’ny fanapahan-keviny ny kandida ho filoham-pirenena, Solo Norbert Andriamorasata, izay heverina ho zokiny indrindra hatreto amin’ireo kandida rehetra.

 

 82 taona, raha tsiahivina ny tenany ary mpikambana eo anivon’ny fikambanan’ireo mpanao gazety zokiolona na FJD. Ny antoko politika UDECMA moa no manolotra            azy ary anio amin’ny 11 ora raha tsy misy ny fiovana no hanaterany ny antontan-taratasy filatsahan-kofidiany ho filoham-pirenena etsy amin’ny lapan’ny fitsarana avo momba ny lalàmpanorenana na ny HCC. Mialoha izay dia ny kandidan’ny antoko PLD, Saraha Rabeharisoa no hanatitra ny anjarany.

 

J. Mirija

 

Légende : Ny kandida Solo Norbert Andriamorasata

Tia Tanindranaza0 partages

Hajo AndrianainariveloHampandany an-dRajoelina

Hanohana an’i Andry Rajoelina ny Antoko Malagasy Miara-Miainga na ny MMM Tarihin’ny filoha nasionaliny Hajo Andrianainarivelo, araka ny fanambarana ofisialy nataony omaly teny amin’ny Hotely Ibis eny Ankorondrano.

 Miantso ny rantsa-mangaikan’ny antokony hiady sy hiezaka ho amin’izany. Tapaka ary nekena io satria efa nifanarahan’ny ARMADA (Alliance Républicaine de Madagascar) izay niforona ny desambra 2014, ahitana ny Antoko Maitso, MAPAR, Avana, MMM, Hiaraka Isika fa hanolotra kandida tokana izy ireo, hoy i Hajo Andrianainarivelo. Zavatra lehibe 3 no napetraka dia ny fanajana ny teny nomena sy nifanarahan’ny mpiara-dia ao anatin’ny ARMADA, tsy tokony hohamaivanina ny tolom-bahoaka nisy hatramin’izay ka olona vonona sy afaka hanatanteraka izany no antony, ka i Andry Rajoelina dia ambaran’izy ireo fa mahafeno ny fepetra ; tsapa fa naneho fahamatorana sy nihaino sy nisokatra tamin’ny hafa i Andry Rajoelina, ka mahafeno ny fepetra hitondra an’i Madagasikara, hoy hatrany ny fanambaran’i Hajo Andrianainarivelo. Ny taona 2013 moa dia efa kandida filoha izy rehefa tsy nirotsaka Rajoelina. Resy lahatra tamin’ny tolona nataon’ny vahoaka Malagasy rehetra, ary ho anay dia ilaina ireny hahafahan’ny firenena mivoaka amin’ny fahasahiranana, hoy ny filohan’ny MMM. Ny fanaovana tsinontsinona ny ran’ny olona latsaka sy maty izay nitady ny tsaratsara no mahatonga ny famitahana ny vahoaka, hoy i Hajo Andrianainarivelo. Ny tambiny angatahin’ny MMM, dia ny hoe valio ny hetahetan’ny vahoaka tamin’ny tolona samihafa. Namaly ny hetahetam-bahoaka nolazainy ve i Andry Rajoelina sy ny tetezamitany taorian’ny 2009 ? Nandroso kokoa ve ny firenena sa nihemotra taorian’ny fanonganam-panjakana nataon’izy mianakavy ireo ? Nangoron-karena no nataony ary io iaraha-mahita io ny fampiasam-bola be mihoapampana ataon-dRajoelina. Tsy tolom-bahoaka velively no nisy teto ny 2009 fa fanonganam-panjakana, ka azo hadika avy hatrany hoe manimanina ny tongolon’i Ejipta indray izy sy ny ekipany. Nanana 5 taona tamin’ny tetezamita saingy niha nahantra hatrany ny firenena, tsy nisy ny tany tan-dalàna, ary nirarakopana ny fanondranana harem-pirenena, ny afera maloto,…. Hiezaka haka fanjakana indray izany izao hanohizana ny fanjakan-jiolahy ?

Toky R

 

 

 

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Tahan`ny mpifidyMihena isaky ny fifidianana, hoy ny CENI

Mitohy hatrany ny fampiofanana entin`ny vaomiera mahaleotena misahana ny fifidianana (CENI) mba hanatsarana hatrany ny fanomanan`i Madagasikara ny fiatrehana fifidianana atao amin`ity taona ity.

 

Nisy ny fiofanana nomen`ny teo anivon`ny CENI Madagascar sy ny EISA an`ireo rantsamangaikan`ny CENI any amin`ny faritra entina hampiakarana ny taham-pahavitrihan`ireo mpifidy hanatanteraka fifidianana ary anisan`ny nisitraka izany ireo sekretera maro samihafa eny anivon`ny renivohi-paritra itsinjaram-pahefana. Mbola ilana ezaka be ny fanentanana ho an`ny mpifidy handray anjara, hany ka mampalaina azy ireo handray anjara, hoy i Fano Rakotonirina, mpanolotsain`ny CENI, ka mampihena ny tahan`ny mpandray anjara. Tamin`ny taona 1991 no nisy taham-pandraisana anjara   hatramin`ny 65%  saingy tsy mitsahatra midina izy io. Raha tamin`ny taona 2013, hoy ity mpanolotsaina ity, betsaka no tsy nanao fandatsaham-bato ka zara raha nahatratra hatramin`ny 50% sady tsy ampy ny fampahafantarana ny olona ary ny lalàna koa tsy manery fa hoe adidy no mifidy. Notsindriny manokana fa miankina amin’ny famoahan`ny fitondram-panjakana ny didy aman-dalàna indray no ahafahana mamoaka ny lisi-pifidianana.  Efa nanao dingana ny CENI toy ny fandefasana ny taratasy teny amin`ny HCC sy teny anivon`ny fitsarana mba ahafahana mikitika ary manamboatra ny lisi-pifidianana. Ny lalàna taloha dia nilaza fa vao tonga ny fanentanana an`ireo mpifidy dia misokatra 48 ora aorian`izay ny lisi-pifidianana ary tsy mihidy raha tsy dimy andro aty aoriana. Ny lalàna vaovao kosa dia manambara fa mihidy tamin`ny 15 mey ka tsy afaka misokatra intsony raha tsy amin`ny 1er desambra, hoy hatrany ny CENI. Na eo aza anefa ny fampiofanana dia nohamafisin`ny teo anivon`ny CENI hatrany fa mbola betsaka ny fanatsarana mbola atao mba ho ao anatin’ny fangaraharahana sy ho eken`ny rehetra ny vokatra hivoaka.

Marigny A.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fifidianana filohaMisoko miadana indray ny « ni…ni »

Ny taona 2013 dia ny fianakaviambe iraisampirenena no loharanon’ny fanakanana ireo mpifanandrina politika mivantana 2 lahy, Andry Rajoelina sy Marc Ravalomanana, tsy handray anjara tamin’ny firotsahan-kofidiana ho filoham-pirenena.

 

J. Mirija

Midi Madagasikara0 partages

Infrastructures sociales : Des terrains de sport pour les étudiants d’Andranovelona

Des membres du Club Antananarivo Santatra New Century, sur un des nouveaux terrains à Andranovelona.

Dans le cadre de la semaine mondiale du service de la jeunesse célébrée mondialement du 06 au 12 août 2018, le Club Antananarivo Santatra New Century de Lions, s’est orienté vers les jeunes d’Andranovelona Ilafy pour mener leurs actions sociales. « Il s’agit de la rénovation du terrain de Basketball et d’une donation d’un terrain de Handball avec les accessoires situé dans l’enceinte du Collège d’Enseignement Général (CEG) d’Andranovelona », ont indiqué les membres de l’association. En effet, plus de 500 jeunes issus du collège et de ses alentours bénéficieront de cette action. En outre, le club a employé la main-d’œuvre locale, pour réaliser les travaux. La remise officielle de ces infrastructures s’est déroulée dans la matinée du samedi 11 août dernier, en présence des autorités locales, notamment les représentants de la Commune, du « Fokontany », des responsables du Collège, les jeunes et également des clubs filleuls du Lions Club Antananarivo Farimbona et du Léo Club Antananarivo Mitantsoa. « Cette fois, la balle est lancée pour les œuvres du Lions Club Santatra New Century pour cette année 2018-2019 », a affirmé Irina Rabemila-Rafaralahisoa, présidente du Club Antananarivo Santatra New Century.

Antsa R.

Midi Madagasikara0 partages

Election présidentielle : une course de fond

La communication est un outil essentiel d’une campagne électorale et dans ce domaine, on peut dire qu’Andry Rajoelina a pris une longueur d’avance sur ses adversaires. On sent que son équipe est parfaitement rôdée à cet exercice et elle arrive à en mettre plein la vue à la population des endroits où son candidat se trouve. On ne peut cependant pas être sûr que cela suffise pour gagner une élection présidentielle. Les Malgaches sont cependant plus avertis qu’avant et ils ne devraient se déterminer que lorsqu’un véritable débat de fond aura lieu.

Election présidentielle : une course de fond

Tous les spécialistes conviennent qu’Andry Rajoelina maîtrise parfaitement l’art de la communication et que chacune de ses apparitions publiques est un véritable show. La foule présente paraît subjuguée. Mais ce n’est pas toute la population qui est conquise. Une partie d’entre elle est même agacée devant le spectacle. Elle désire même prendre du recul et attend le développement d’arguments solides pour se déterminer. La véritable campagne électorale commencera au mois d’octobre et les autres candidats pourront eux aussi présenter leur vision du développement de Madagascar. Le pasteur Mailhol qui a rempli le coliseum samedi dernier peut aussi se targuer de drainer les foules, mais cela ne lui permet de se prévaloir d’une véritable adhésion. Dans les états-majors des candidats qui ont déposé leur candidature ou qui vont le faire cette semaine, on se prépare aussi et on peaufine des arguments qui tiendront la route. C’est à la raison et au bon sens des électeurs qu’ils vont s’adresser. Le discours devrait être bien charpenté. Les Malgaches, comme les habitants de beaucoup d’autres pays, ne veulent pas être bercés d’illusions. Ils veulent des projets concrets. Il y a encore du temps avant le premier tour de l’élection présidentielle et comme dit l’adage « qui veut aller loin  ménage sa monture ». C’est une course de fond qui est engagée.

Patrice RABE

Midi Madagasikara0 partages

Barea : Carolus annoncé en Égypte

Vrai ou faux ou est-ce une réponse à notre article comme quoi on a encore appelé Carolus Andriamanitsinoro au sein des Barea malgré le fait qu’il ne joue plus depuis plusieurs mois ?Selon Nicolas Dupuis, en effet, le jeune homme, il a tout juste… 29 ans, aurait signé dans un club égyptien dont on ne sait pas, du moins pas encore, le nom.

Le conditionnel est de rigueur, car les nouvelles le concernant parlent plutôt de son divorce avec le club saoudien de Médine. Et cela remonte à plusieurs mois.Tout le monde sait pourtant que le handicap du onze malgache se trouve dans sa ligne offensive, mais jusqu’à maintenant Nicolas Dupuis hésite à changer une équipe qui a perdu contre le… Kosovo et qui souffre, c’est une évidence, de la comparaison avec le Sénégal de Sadio Mané.

Comme le Sénégal d’Alou Cissé sort d’une Coupe du Monde 2018 assez décevante, c’est sûr qu’il va prendre tous ses matches avec le plus grand sérieux. En clair, on verra lors de ce match du 9 septembre une équipe des Lions de Teranga au grand complet. Cela suppose la présence des joueurs évoluant dans les plus grands clubs européens.Ira-t-on jusqu’à prendre des risques en alignant des joueurs qui n’ont pas la forme devant l’exigeant public de Mahamasina ? C’est toute la question…

Clément RABARY

Midi Madagasikara0 partages

« Tsingy » de Bemaraha : 54 microprojets réalisés au profit des communes riveraines

Plus de 21 000 touristes nationaux et internationaux ont visité le parc national de Bemaraha l’an dernier.

« Madagascar National Parks » (MNP) se charge de la gestion et de la conservation des 43 Aires Protégées et Réserves naturelles dans tout Madagascar. Le parc national de Bemaraha qui regorge le « Tsingy », classé patrimoine mondial, en fait partie.

Parmi les retombées économiques pour la population locale, MNP a déjà réalisé 54 microprojets au profit des communes riveraines de ce site touristique et ce, sur financement d’une partie des recettes issues des Droits d’Entrée aux Aires Protégées. « Avant 2009, les retombées financières allouées pour mettre en œuvre ces microprojets étaient de l’ordre de 50% des droits d’entrées au parc de Bemaraha payés par les touristes. Il y a avait eu entre temps des appuis des bailleurs de fonds. Mais c’était suspendu en raison de la crise qui prévalait dans le pays. Depuis 2013, le MNP a repris l’allocation de ces retombées financières d’autant plus qu’il a son autonomie financière. Par contre, le conseil d’administration présidé par le ministre en charge de l’Environnement et des Forêts, a décidé de mettre en place un plafonnement suivant le nombre de touristes visitant le parc national de Bemaraha et non plus 50% des recettes issues des Droits d’Entrée aux Aires Protégées », a expliqué Hajamihamina Rarivohelison, le directeur de Marketing et Partenariats de Madagascar National Parks.

22 microprojets. Ainsi, « s’il y a plus de 20.000 visiteurs enregistrés au parc national de Bemaraha, Les communes riveraines dont la commune de Bekopaka bénéficieront de 50 millions d’Ariary par an. Si c’est entre 10.000 et 20.000 visiteurs, leur part de recettes est fixée à 20 millions d’Ariary par an. Si le nombre de visiteurs varie entre 6.000 et 10.000 personnes, ces communes riveraines ne percevront que 10 millions d’Ariary par an. Par contre, si c’est à moins de 6.000 touristes, elles ne toucheront aucun centime », a-t-il poursuivi. En outre, le Comité d’Orientation et de Suivi des Aires Protégées composé de deux élus dont le maire de Bekopaka, des services techniques déconcentrés et des membres du comité local du parc, se charge de gérer cette part de recettes et de proposer des microprojets à financer avec. Parlant du cas de la commune rurale de Bekopaka, « celle-ci a bénéficié de 22 microprojets sur les 54 microprojets réalisés au profit de toutes les collectivités territoriales décentralisées. Parmi lesquels, on peut citer, entre autres, les constructions de centre de santé de base catégorie II, du barrage Mahanintsy dans le ‘fokontany’ de Bekopaka, du bureau du fokontany, des puits et de la piste d’accès à Andamozavaky », a enchaîné le directeur de Marketing et des Partenariats de « Madagascar National Parks ».

Mesure de sécurité. Et il tient également à préciser que l’an dernier, plus de 21.000 touristes nationaux et internationaux ont visité le parc national de Bemaraha l’an dernier. Les communes riveraines bénéficieront ainsi une part de recettes de leurs droits d’entrée fixée à 50 millions d’Ariary en vue de financer des microprojets. « Mais ce parc ne dispose pas encore d’une autonomie financière. Raison pour laquelle, il s’agit d’un appui au développement des communautés locales », d’après toujours ses explications. En outre, des activités génératrices de revenus ont été développées grâce à l’appui de la Banque mondiale. Il a évoqué que les communes riveraines de Bemaraha ont bénéficié d’un financement de l’ordre de 400.000 USD sur les 700.000 USD octroyés par cette institution de Bretton Woods. Notons que le maire de la commune de Bekopaka, Franklin Miandrizoky a dénoncé que la part des recettes issues des droits d’entrée au parc au profit des communes riveraines est de l’ordre de 50% et qu’aucune retombée n’a été enregistrée pour la population locale. Il exige ainsi une meilleure transparence sur l’utilisation de ces fonds. Il a également dénoncé que le service du MNP a été transféré à Morondava. Et c’est l’insécurité qui y règne. Il prétend ainsi mobiliser la population locale afin d’ériger un barrage vendredi. De son côté, le directeur de Marketing et des Partenariats du MNP a réagi en disant que ce service a été bel et bien délocalisé et ce, par mesure de sécurité suite à l’attaque des bandits à l’encontre de ses agents dernièrement. Leurs recettes journalières étaient en plus dérobées. « Le paiement des tickets d’entrée au parc se fait ainsi soit à Morondava, soit à Antananarivo, soit au niveau des agences de voyages ou bien par le biais des moyens de paiement électronique. Ces dispositifs seront mis en place au niveau de toutes les Aires Protégées afin de sécuriser entre temps les visiteurs », a évoqué Hajamihamina Rarivohelison.

100 millions Ar. Quant au projet de construction d’un nouveau marché qui sera installé à Bekopaka, il a déclaré qu’il n’est pas suspendu. Au contraire, « le MNP a encore négocié un financement auprès du KfW en complément de notre contribution et du plafonnement dont bénéficient les communes riveraines du parc national de Bemaraha. En effet, une telle infrastructure doit être construite suivant les normes étant donné que les Tsingy de Bemaraha sont classés patrimoine mondial. Le coût de ce projet est estimé à plus de 100 millions Ar. Des consultants vont bientôt faire une descente pour mener les études afin de le réaliser », a-t-il conclu.

Navalona R.

Midi Madagasikara0 partages

Atsimondrano : La bande des huit sème la terreur, quatre maisons attaquées en une nuit

On admet que des efforts ont été déployés par les forces de l’ordre pour rétablir la sécurité dans la Capitale et ses environs, mais cela n’empêche pas les malfaiteurs de sévir. Après Antananarivo Avaradrano , c’était au tour d’Atsimondrano de vivre la terreur causée par la présence des bandits perpétrant des attaques en série sur leur passage. Ce qui s’était passé dans le « fokontany » de Malaza dans la commune Ampitatafika et à Ambohimpamonjy dans la commune rurale d’Alatsinainy Ambazaha la nuit du 10 août permet d’affirmer que ces brigands défient réellement les gendarmes.

Cette nuit-là vers 23 heures 30, une bande de huit malfrats munis d’armes à feu et d’objets tranchants sont entrés de force dans deux maisons d’habitation de deux familles différentes à Malaza. Résultats, un père de famille dans la première maison a été blessé à la tête et au niveau de son nez. 1.550.000 ariary, un poste téléviseur à écran plat, un téléphone portable, une bague en or et une bague en argent ont été dérobés. Dans la deuxième maison, les assaillants se sont emparés d’une somme de 70.000 ariary, une carte bancaire, un poste téléviseur à écran plat et une sacoche remplie d’effets vestimentaires après avoir blessé un homme de 59 ans.

Après Malaza,  la bande a poursuivi son  périple à Ambohimpamonjy, dans la commune Alatsinainy Ambazaha. Elle a réussi à voler deux téléphones portables, une paire de tennis, un lecteur, un subwoofer et une somme de 37.000 ariary. Des gendarmes de la brigade de Fenoarivo se sont alors mis à leur poursuite. Un brigand aurait été blessé par ses comparses qui se sont trompés de cible.  Malgré tout, il a pu échapper aux gendarmes après avoir réussi à traverser le fleuve Sisaony en direction de la commune d’Ampanefy plus au Sud. En effet, aucun suspect n’est arrêté, mais un poste téléviseur a été récupéré.

T.M.

Midi Madagasikara0 partages

Insécurité sur les routes nationales : Impacts négatifs sur le tourisme

Des chamboulements, voire des annulations (de voyage) cette semaine, en raison de l’insécurité qui s’intensifie sur les routes nationales. Des bouleversements qui concernent autant les touristes nationaux que les touristes étrangers.

Violence. De Mahajanga samedi dernier, à Ranomafana à Ifanadiana, en passant par les « Tsingy » de Bemaraha, ou encore Morondava dans le sud-ouest, les actes de banditisme perpétrés contre les touristes et les véhicules de transport collectif sont de plus en plus violents, voire sanglants et meurtriers. En effet, les bandits ne se contentent plus de piller tout ce qui leur passe par la main, ils prennent aussi un malin plaisir (ou est-ce une « mesure de précaution » ?) à blesser les victimes ou leur ôter la vie. Le problème c’est que ces faits-divers devenus pour le moins banals, engendrent des conséquences socio-économiques considérables.

Réorganisation. Rien que suite à l’attaque d’une caravane de 9 voitures sur l’axe Tanà-Majunga samedi dernier, des aménagements et des réorganisations de voyage ont dû être effectués. D’autant plus que l’axe Tana-Majunga est aussi stratégique, car elle mène également vers le Nord du pays. Pour les longs voyages, les clients préfèrent ainsi prendre des dispositions pour ne voyager que le jour et opter pour des voyages « hyper sécurisés ». Citons, en guise d’exemple, un groupe de six personnes prévu effectuer un « roadtrip » Tana-Nosy-Be ont annulé leur voyage au dernier moment et ont préféré une autre période et non plus sur route, mais par avion. Pour plus de sécurité, ils ont consenti à y mettre les frais, au grand dam des opérateurs du transport collectif. Les malfaiteurs profitent en effet de la période de vacances pour sévir sur les routes nationales, car ils savent que la plupart des voyageurs gardent sur eux du liquide et des objets de valeur. N’empêche que si cette situation d’insécurité persiste, les conséquences seront désastreuses sur le tourisme et par ricochets à l’économie du pays. La lutte contre l’insécurité fait d’ailleurs partie des priorités du gouvernement Ntsay, reste à savoir s’il aura la marge de manœuvre nécessaire.

Luz Razafimbelo

Midi Madagasikara0 partages

Secteur de l’information : ADV, une nouvelle agence continentale lancée hier

Le marché de l’information se développe de plus en plus en Afrique.

Disponibles en français, anglais et arabe, les produits et services d’ADV se déclineront via un site Internet, une « newsletter » ainsi qu’une application sur les tablettes et sur les smartphones.

La société « African Daily Voice » a annoncé hier le lancement d’une nouvelle agence de presse continentale : ADV. Basée à Malabo en Guinée Equatoriale, l’entreprise multinationale, spécialisée dans les contenus et les médias, dispose d’une « newsroom » à Casablanca (Maroc) et propose un service multilingue (français, anglais, arabe). La mondialisation et la multiplication des canaux de communication ont consacré la suprématie de trois agences de presse. L’émergence de nouveaux supports n’a pas empêché une uniformisation de l’information. La révolution digitale offre l’opportunité de bâtir un groupe média global et ambitieux au service de l’Afrique. « Les réseaux d’information restent dominés dans nos pays par les médias occidentaux. Leurs récits des événements africains ne reflètent pas toujours la véritable identité de nos peuples, notre culture, notre langage. Ils ont imposé leur propre vision du monde, soucieux avant tout de préserver leurs intérêts », a déclaré Toussaint Alain, le directeur général de l’agence panafricaine ADV.Avec précisions. Celui-ci estime que cette situation n’est pas sans risque. « On ne peut plus laisser à ces seules agences le soin d’informer le public africain de ce qui se passe en Afrique et ailleurs. Les événements, leur genèse et leur évolution sont rarement présentés au monde extérieur avec objectivité et exactitude. L’image d’une Afrique misérabiliste continue de persister dans la presse occidentale », a-t-il soutenuOr, l’indépendance de l’information, la pluralité des sources et la présence sur le marché des contenus revêtent les mêmes enjeux que la lutte contre l’impérialisme et le néo-colonialisme. « Elles jouent un rôle essentiel dans le processus de libération politique, sociale, économique et culturelle de notre continent », poursuit le DG d’ADV. Portés par une vision à long terme pour l’Afrique, les fondateurs et les investisseurs du nouveau groupe de médias misent exclusivement sur des compétences africaines pour développer des contenus à double sens, fondés sur l’information pure, mais aussi sur une interaction entre les peuples et les institutions.

 Recueillis par Antsa R.

Midi Madagasikara0 partages

Kung-Fu Wisa et présidentielle 2018 : Rendez-vous au Palais des Sports le 19 août prochain

Les adeptes du Kung-Fu wisa se donnent rendez-vous au Palais des Sports Mahamasina le 19 août prochain. L’objectif étant d’unir leur force. Cette discipline aura bientôt 30 ans. En effet, Grand maître Pierre Be a créé Kung-Fu wisa le 10 octobre 1980. L’Etat a dissous cette discipline sportive le 1er août 1985 du temps de la IIe République. C’est Me Avoko Rakotoarijaona qui dirige actuellement cette discipline sportive et Victor Rakotoarisoa en est le président de la fédération. Cette rencontre au Palais des Sports sera marquée, outre le championnat de Madagascar de cet art martial ainsi qu’une démonstration de Kung Fu, il y aura également un appel à Hery Rajaonarimampianina pour briguer un second mandat.

Sagesse. Selon le communiqué, l’on attend la venue de 10.000 adeptes du Kung-Fu au Palais des Sports, dimanche prochain. Notons que la cérémonie sera placée sous la houlette du Président de la République et du ministre de la Jeunesse et des Sports Faratiana Tsihoara Eugène. Me Avoko tient également à souligner que c’est la sagesse qui a toujours prévalu au sein de cet art martial depuis qu’il a dirigé le Kung-Fu Wisa et ce, bien qu’il y ait eu des provocations à son encontre.

Recueillis par Dominique R.

Midi Madagasikara0 partages

Musique classique – Cap sur Nosy–Be ! : « Nosy–Be Symphonie » dites-vous ? Plutôt sympathique,...

Musiciens et chanteurs lyriques durant la 4e édition.

Passionnés de musique classique, cap sur l’Île aux Parfums le temps de la cinquième édition du « Nosy–Be Symphonie », ce grand rendez-vous qui perdure depuis maintenant un lustre. Sept formations et trois artistes internationaux, une bonne pléiade d’artistes qui n’aura rien à envier aux autres constitueront la programmation du 28 aout au 1er septembre. Cependant, avant de s’en aller pour Nosy-Be, les Tananariviens auront l’occasion d’avoir un avant-goût du spectacle le 23 août au Centre Akamasoa Andralanitra, le 24 aout au Colbert Antaninarenina et à l’Ikm Antsahavola le lendemain.

Cette année encore, on pourra compter sur la pianiste belge et non moins marraine du festival Elzbieta Dedek. Grande star de la musique classique, la musicienne aux doigts de velours a déjà donné des concerts un peu partout dans le monde. Son aventure artistique l’a amené loin de ses contrées pour arriver à Madagascar, et faire profiter de son talent à chaque édition du « Nosy–Be Symphonie ». Le grand public verra également la danseuse-chorégraphe Fabienne Courmond et Rudy Mathey, clarinettiste, chanteur et comédien.

Les meilleurs. Madagascar ne sera pas moins représenté car la crème de la musique classique malgache fera vibrer tout Nosy-Be. Bien sûr, les meilleurs talents malgaches seront de la partie, avec un gros travail toute l’année pour préparer ces symphonies. Il y aura entre autre « Les voix d’hommes », l’ensemble vocal Cantiamo, regroupant les grands chanteurs lyriques et les pianistes tels que Natacha Rajemison, Rahf, Fitahiana Rasendrahasina, Doria Rakotondrazaka, Julie Ratefy… Entre autres, Les cordistes de Madagascar et Les voix de Nosy–Be complèteront la programmation. Ralliant deux plaisirs à la fois, ces artistes investiront des lieux de choix comme Sarimanok, Ravintsara, Vanilla hôtel, Home Résidence, toutefois, l’apothéose restera le concert prévu au Mont Passot, profitant du coucher de soleil comme on les aime. Bref, un bon programme qui se profile à l’horizon !

Zo Toniaina

Midi Madagasikara0 partages

Football – Poule des As : Le FC Vakinankaratra sort le grand jeu

Le football du Vakinankaratra se remet sur orbite grâce à sa victoire de dimanche contre l’inamovible champion d’Analamanga. Un championnat connu pour être le plus relevé mais que Bruno et ses camarades ont humilié le temps d’un match fou.Qui aurait cru même après avoir éliminé l’Ajesaia que le FC Vakinankaratra pouvait battre Elgeco Plus et ses moyens énormes ?Les grands moyens. Mais de ce qui serait une grosse surprise pour les férus du football ne l’est pas pour les Antsirabéens qui, pour une fois, se sont offert les moyens de leurs ambitions. De grands moyens. Tout bonnement en cotisant pour que les joueurs ne manquent de rien et arborent de la tête au pied du matériel flambant neuf sans parler des primes qui vont avec.

Du jamais vu mais tout le monde a mis la main à la poche. Et on est arrivé à ce résultat qui voit le FCV comme un trouble-fête en puissance ou à défaut de se trouver dans la peau d’un favori. Fosa Juniors qui lui rend visite ce dimanche au Vélodrome aurait intérêt à s’en méfier surtout que les gens de la rue après l’exploit contre Elgeco parlent de remettre les Majungais à leur place. « Si on joue comme nous l’avons fait dimanche, il n’y a pas de raison à ce qu’on arrive à battre Fosa dans notre jardin », confie Feno, l’ancien du Elatr’i Betafo, au téléphoneEt tout compte fait, le FCV est bien capable surtout que Fosa a encore du mal à trouver un attaquant mais il a seulement su saisir sa chance devant une CNaPS Sport elle aussi handicapée par des absences dont le capitaine Ando mais aussi Kalusha.

Certes la CNaPS avait dimanche des occasions de marquer mais Eric n’était pas dans ses jours fastes et que le poteau droit de Gapa l’a sauvé de cette talonnade de Mika dans une forme étincelante.

Là aussi, il faut à la CNaPS Sport faire preuve de prudence pour espérer battre Elgeco Plus avec ses orgueils de bête blessée.Une chose est certaine, l’issue de cette dernière ligne droite de la Poule des As restera incertaine.

Clément RABARY

Midi Madagasikara0 partages

Destination Madagascar : « #TongasoaDay », un nouveau produit lancé par l’ONTM

Dans un contexte global de développement de l’interactivité grâce aux technologies de l’information et de la communication, les réseaux sociaux sont devenus des outils incontournables pour promouvoir une offre touristique ou une destination. En effet, les réseaux sociaux connaissent depuis ces dernières années une explosion de leur fréquentation. Raison pour laquelle, l’Office National du Tourisme de Madagascar (ONTM) a eu la bonne idée de mettre en avant la légendaire hospitalité malgache afin de promouvoir la destination Madagascar. Un nouveau produit « #TongasoaDay » est ainsi lancé sur ces réseaux sociaux, pour ce faire.

Cet évènement « #TongasoaDay » a débuté le 30 juillet dernier et durera jusqu’à la fin de ce mois-ci. Il consiste à inviter des amis, des connaissances ou des familles « étrangers » autour d’un bon plat bien malgache, leur faire vivre dans la bonne humeur l’hospitalité malgache, immortaliser ces instants de bonheur et les partager sur les réseaux sociaux, avec le « hashtag » « #TongasoaDay ». Pour cette première édition de « #TongasoaDay », l’ONTM s’attend à un maximum de partages.

Recueillis par Navalona R.

Midi Madagasikara0 partages

BFV-Société Générale : Le crédit « Soafeno Maika » pour la rentrée scolaire

Rentrée scolaire oblige. Les banques primaires rivalisent de créativité pour aider les familles. A l’instar de la BFV-Société Générale qui propose du 13 août au 13 octobre prochain son crédit scolaire à taux préférentiel « Soafeno Maika » déblocable en 48 heures. « Ce crédit scolaire soulagera de nombreuses familles pour qui les frais de la rentrée scolaire sont un véritable casse-tête. En effet, ce crédit à court terme, remboursable sur une durée de 3 à 10 mois maximum et pouvant atteindre 2 mois de salaire permet de couvrir les besoins en fournitures scolaires des enfants ainsi que les différents frais relatifs à la rentrée », précise-t-on, du côté de la BFV-SG. En plus du crédit « Soafeno Maika », conçu pour parer aux imprévus ou en cas d’urgence, le grand public pourra également jusqu’au 13 octobre profiter d’une promotion (taux réduit de 2 points) sur la gamme de crédits au particulier « Soafeno » ; en l’occurrence, « Soafeno Express », un prêt équipement dont le remboursement peut aller jusqu’à 60 mois, « Soafeno Auto » dédié à l’achat de voiture neuve ou d’occasion et « Soafeno Moto » pour les achats de deux- roues. Les clients déjà engagés avec un prêt en cours pourront consulter leur conseiller clientèle pour voir les possibilités. « Avec cette large gamme de crédits sur l’offre spéciale rentrée, BFV-Société Générale renforce son engagement à devenir la banque de référence auprès de sa clientèle et de ses partenaires ». Notons, par ailleurs que depuis la mise en ligne du nouveau site web, les clients BFV-Société Générale peuvent accéder au simulateur de crédit en ligne sur www.bfvsg.mg dans la rubrique « Crédits ». Après avoir choisi le type de crédit adapté à ses besoins, le client aura à choisir le montant pour lequel il souhaite un financement, indiquer la durée de remboursement et ainsi calculer les mensualités.

R.Edmond.

Midi Madagasikara0 partages

Imerintsiatosika : Tentative de brûler le palais royal d’Amboara

Vendredi 10 août vers 13 heures 30, un homme a été arrêté par la gendarmerie d’Imerintsiatosika alors qu’il était sur le point de mettre le feu au Palais royal d’Amboara, dans le « fokontany » d’Andriantsihanika, commune rurale d’Imerintsiatosika. Il était surpris avec trois litres de pétrole lampant et deux litres d’essence qu’il comptait utiliser pour commettre son forfait. La gendarmerie a pu sauver ce patrimoine marquant l’histoire de la localité ainsi que celle de Madagascar tout entier grâce à la dénonciation faite par une personne de bonne volonté qui a signalé l’existence de cette mauvaise intention. Alertés, trois gendarmes se sont précipités sur les lieux et le malfaiteur fut appréhendé. La question se pose alors sur la motivation de cet homme à commettre un tel crime. Y a-t-il un ou des commanditaires ? Laissons l’enquête y répondre.

T.M.

Midi Madagasikara0 partages

Ntsay Christian : L’insécurité à l’ordre du jour

Le Premier ministre a tenu une séance de travail avec les responsables étatiques de la région Anosy.

Le Premier ministre Ntsay Christian, entouré des membres du gouvernement, a tenu une séance de travail avec les responsables étatiques de la région Anosy, à l’hôtel de ville de Taolaganro. L’insécurité a été à l’ordre du jour. A cet effet le Premier ministre a martelé que « des dispositions seront prises concernant notamment le kidnapping ». En outre, il a souligné que « les forces de l’ordre, les magistrats et les agents de l’Etat sont astreints au bon déroulement des élections ». De son côté, le ministre de la Défense nationale a fait savoir que des régiments militaires seront mis en place dans les zones rouges du pays, et ce, pour lutter contre les activités néfastes des « Dahalo ». Il a cité, entre autres, le cas de Bekily.

Recueillis par Dominique R

Midi Madagasikara0 partages

Mahajanga : Lehilahy mpanao vola sandoka nanindrona antsy polisy am-perinasa 

Rehefa avy natolotra ny Fampanoavana tao amin’ny Fitsarana ambaratonga voalohany Mahajanga ilay lehilahy mpanao vola sandoka voasambotra, izay nanindrona antsy teo an-tokotanin’ny biraon’ny polisy Antanimasaja, ny polisy iray nisambotra azy ka namparatra mafy an’ity mpitandro filaminana teo amin’ny kibony, ny alakamisy teo, dia nadoboka am-ponja vonjy maika ao Marofoto, omaly. Mbola manaraka fitsaboana ao amin’ny hopitaliben’ Androva kosa hatramin’ izao ilay polisy naratra, ary efa tsy misy atahorana ny ainy, raha ny nambaran’ny mpitsabo mandray an-tanàna azy.

Raha tsiahivina, dia nahazo antso avy tamina olon-tsotra tsara sitra-po ny mpitandro ny filaminana, fa misy mpanao vola sandoka ao amin’ny fokontany Tsararano. Taorian’izay dia nidina avy hatrany teny an-toerana ny polisy, ka tratra teny ny roalahy niaraka tamin’ny fitaovana fanaovana vola sandoka. Nosamborina ireo olon-dratsy ary nentina avy hatrany teny amin’ny biraon’ny polisin’ny boriborintany fahatelo, nefa raha vao tafidina ny Bajaj nitondrana azy ny jiolahy iray tonga dia nanindrona antsy ny iray tamin’ireo polisy nitondra azy. Nitsoaka nandositra rangahy avy eo, saingy voasambotra ihany rehefa nifanenjehana. Tao anaty sakoroka kosa no tafaporitsaka ny namany, ka mbola karohina fatratra hatramin’izao, hoy ny polisy.

Eric Manitrisa

Midi Madagasikara0 partages

Exportation : La vanille, le nickel et le textile en tête

La vanille demeure encore et toujours une source importante de devises étrangères.

Les prix de la vanille continuent de flamber, la performance d’Ambatovy demeure favorable à l’économie et la filière textile affiche une bonne santé. 

« Les perspectives globales de croissance économique à moyen terme sont positives ». C’est ce qu’indique notamment la Banque mondiale dans sa dernière note de conjoncture économique sur Madagascar

Relance économique

Autrement dit, si les élections présidentielles se passent comme il faut et que le pays est ainsi épargné d’une nouvelle crise postélectorale, la relance économique constatée ces dernières années va se poursuivre. Cette bonne performance économique attendue en 2019 proviendra notamment des conditions météorologiques favorables qui sont de bon augure pour la production de riz et d’hydroélectricité. Selon la Banque mondiale, « l’actuel essor des prix de la vanille devrait encourager de nouveaux petits exploitants agricoles dans le secteur de la culture de la vanille, ce qui peut stimuler les revenus locaux ». Les réformes en cours visant à améliorer la connectivité des zones rurales devraient également « contribuer au développement des activités non agricoles. Les revenus secondaires ainsi générés pourraient amortir les chocs des variations de la production agricole laquelle est soumise à des conditions météorologiques changeantes ».

Enfin, le secteur tertiaire devrait continuer à être un levier de croissance, les services aux entreprises et au commerce devant suivre une tendance positive. Bref, « la croissance est projetée à 5,4 pour cent en 2019 et autour de 5,1 pour cent à moyen terme ».

Vulnérabilité

Une croissance qui sera encore tirée, en partie des exportations. Tout de même, ce secteur demeure essentiellement concentré sur trois principaux produits. En l’occurrence, la vanille, le nickel et le textile qui sont en tête du classement des produits qui rapportent le plus de devises étrangères. « Au cours des cinq dernières années, 58 pour cent en moyenne des exportations totales du pays ont été dominées par la vanille, le nickel et le textile, qui ont également été les principaux facteurs de la croissance des exportations». Mais ces produits ne sont pour autant pas des ressources durables. En effet, «cette concentration des exportations peut être une source de vulnérabilité, car une baisse inattendue de la demande ou une forte variation des prix pourrait avoir un impact significatif sur les recettes d’exportation ». Pour atténuer les risques potentiels, des mesures pourraient être prises pour diversifier les exportations et renforcer la demande intérieure. Le développement des exportations de services observé récemment est encourageant, dont par exemple les sous-traitances comme les centres d’appels et les autres activités dans le domaine des technologies de l’information et de la communication et le tourisme.

R.Edmond.

Midi Madagasikara0 partages

Robotique : Cinq jeunes Malgaches au concours mondial

Ils se prénomment Milà, Toky, Tojo, Kevin et Lalaniaina, le capitaine. Il s’agit de l’équipe malgache qui va participer à la deuxième édition du « First Global Challenge » qui se déroulera demain et après-demain à Mexico. Ces cinq jeunes prodiges feront en tout cas l’honneur du pays en participant à la phase finale de ce concours hautement technologique et d’envergure internationale. Cette formation qu’Airtel, le 3e opérateur mobile mondial, a prise sous son aile, a quitté le sol malgache samedi dernier pour se rendre au pays de l’oncle Sam, une escale obligatoire avant de rejoindre Mexico. La compétition regroupera 175 pays participants. Fidèle à ses engagements en faveur du développement numérique, Airtel Madagascar a toujours soutenu ces jeunes férus de technologie. «Nous n’avons pas hésité à mettre à la disposition de l’équipe malgache les infrastructures de connectivité. Nous sommes également heureux de contribuer aux frais de transport de ces génies pour qu’ils puissent porter haut le flambeau de Madagascar» a déclaré Maixent Bekangba, Directeur Général d’Airtel Madagascar. A noter que cette équipe est également soutenue par l’ONG Habaka. Selon Sahaza Marline, responsable de cette association, «ce concours est une merveilleuse occasion pour les jeunes du monde entier de se dépasser, de vivre la culture de l’excellence et d’apporter leur contribution à la construction du monde de demain. Airtel Madagascar, en tant qu’entreprise citoyenne et responsable, nous encourage dans notre quête : apporter une solution technologique commune aux problèmes qui minent l’humanité».

R.Edmond.

Midi Madagasikara0 partages

Art urbain : Tout est fin prêt! Rendez-vous au Coliseum demain

Clipse Teean, la graffeuse de talent parmi les intervenants.

Ça y est ! Plus que quelques heures et la grande vitrine de la culture urbaine ouvrira ses portes. Artistes, acteurs culturels et grand public se retrouveront au Coliseum Antsonjombe demain, histoire de voir, découvrir et de vivre au cœur de ce monde merveilleux. A partir de 10h, Showcase, exposition, graffitis, spectacles, tout y sera pour donner la formule parfaite d’une bonne « Urban heart ». Le grand public aura le loisir, de partir à la rencontre de ces artistes de plusieurs disciplines artistiques, mais aussi de sillonner une bonne vingtaine d’années du « rap gasy » à travers des expositions et des interventions des grosses pointures du milieu.

Visant la jeunesse, « Urban heart » s’inscrit dans le cadre de la promotion de l’art urbain dans le quotidien des citadins. L’une des raisons de la participation active des artistes de renom du moment dans chaque catégorie, dans chaque discipline. Ces frères d’arts qui forment en chœur le cœur de l’art du moment. De la musique au sport de glisse, en passant par la danse, le graffiti, ou encore le slam-poésie, de quoi faire palpiter plus d’un cœur.

Zo Toniaina

Midi Madagasikara0 partages

Andriampamaky : Fasana dimy vaky, razana 60 very taolana

Lasa avokoa ireo taolan-dava rehetra tamin’ireto razana nahatratra 60 isa tamin’ireo fasana maromaro vaky tao amin’ny fokontany Ambohitsoa, ao amin’ny kaominina Andriampamaky, distrika Manjakandriana, ny alin’ny sabotsy hifoha alahady lasa teo.

Amin’ny toe-javatra toa ity dia mazàna efa vita foana ny asa ratsy vao hitan’ireo tompom-pasana ny nanjo ireo razam-ben’izy ireo. Toy ity nitranga tao Andriampamaky ity. Raha ny zava-nisy mantsy dia olona sendra nandalo teny an-toerana, handeha hamonjy fotoam-pivavahana no nampandre haingana ireo tompom-pasana fa hoe mivoha midanadana ny fasan’izy ireo, kanefa tsy misy fianakavina handevina akory. Nampandrenesina noho  izany ihany koa ireo tompon’andraikitry ny filaminana sy ireo tompon’andraikitry ny tanana tany an-toerana mahasika ity tranga ity. Tamin’ny fidinana ifotony nataon’izy ireo no fantatra fa tsy io fasana hita nivoha io ihany no vaky teny an-toerana fa nisy efatra hafa ambiny. Rehefa nojerena lalindalina dia io hita io fa nikorontana tsy nisy namantarana azy intsony ireo razana rehetra tao am-pasana. Karan-doha maromaro sisa no miparitaka miaraka tamin’ny lamba nifonosana. Araka ny voalaza dia rehefa mety ho taolana lavalava dia lasa avokoa. Toy ny mahazatra hatrany dia tsy fantatra hatreto izay nahavanon-doza, na izay nampaniraka azy ireo hanao izao fanimbazimbana taolambalo izao. Tsy misy ihany koa izay mety olona ahiahiana ho nahavita izany. Na izany aza anefa dia efa manao izay azo atao ireo mpitandro filaminana, manatontosa ny fanadihadiana entina hikarohana ireo nahavanon-doza.

Nirongotra tokoa indray ity resaka vaky fasana ity tato ho ato izay, izay antony dia tsy fantatra. Voalaza ihany koa mantsy fa nisy fasana vaky teny amin’iny faritra Ambohimanga iny ny faran’ny herinandro lasa teo. Taolam-balo maromaro ihany koa no fantatra fa lasan’ireo olon-dratsy tamin’izany.

m.L

Midi Madagasikara0 partages

CEPE, jour J : Les candidats et leurs parents, entre angoisse et sérénité

Les potaches auront à traiter sept sujets d’examen jusqu’à la fin de la journée. (Photo d’archives)

Ce jour, 14 août, se tiennent les épreuves du CEPE (Certificat d’études primaires élémentaires) pour les 551.655 candidats – dont un benjamin de 6 ans et 36 candidats en situation de handicap : 19 sourds-muets et 17 malvoyants – répartis dans les quatre coins de la Grande Ile.

Ce premier examen officiel du calendrier des examens du ministère de l’Education nationale a finalement lieu, après quelques craintes d’une annulation ou d’un report. Si l’organisation ne présente aucun problème majeur, on ne peut pas en dire autant sur l’état d’esprit des candidats des écoles publiques touchées par la longue période de grève des enseignants. Cette grève qui a duré trois mois n’a pas permis à nombre d’établissements de terminer le programme scolaire dans de bonnes conditions. En effet, après trois mois de suspension, la reprise des cours, à moins d’un mois de l’examen, ne s’est pas toujours passée comme les élèves l’auraient souhaité. En dépit de la bonne volonté des enseignants et des élèves, les premiers comme les seconds ont dû mettre les bouchées doubles pour achever le programme. Mission impossible pour bon nombre d’établissements, lesquels ont préféré renforcer les acquis des deux premiers trimestres. « Nous avons essayé d’achever le maximum de chapitres du programme, en espérant que les sujets ont été élaborés en tenant compte des réalités », se résignent quelques enseignantes. Par réalités, elles entendent la suspension des cours pendant trois mois et la fin difficile de cette année scolaire. Les élèves, eux, sont plutôt sereins dans l’ensemble. Le stress est beaucoup plus palpable chez les parents d’élèves, craignant de voir leurs progénitures se trouver face à des sujets d’examen qui leur sont totalement étrangers, faute de les avoir traités en classe.

Du simple au double. Pour les candidats issus des écoles privées, le programme a été achevé sans problème. Ils ont eu, comme chaque année, largement le temps de réviser l’ensemble du programme scolaire et d’organiser deux ou trois CEPE blancs. Certains autres établissements privés ont même tenu une session d’examen blanc tous les mois depuis le second trimestre de l’année scolaire. Toutefois, en raison des mouvements de grève et des événements qui ont secoué l’éducation nationale, cette année, ces établissements ont également renforcé les bases des deux premiers trimestres. Quoi qu’il en soit, tous les candidats, issus du public et du privé, traitent ce jour les mêmes sujets d’examen. Au terme de la journée, les potaches auront planché sur sept matières, des « opérations » et du redoutable « problème », à l’histoire en passant par les SVT, le malagasy, le français et la géographie, en fin de journée. Avant d’être définitivement en vacances. Pour certains d’entre eux, issus des établissements publics, ils n’ont eu droit qu’à six mois de cours tandis que pour ceux issus des écoles privées, c’est au contraire une année scolaire à rallonge qui s’achèvera ce soir. Elle aura duré 12 mois !

Hanitra R.

Midi Madagasikara0 partages

Lu pour vous – La maison des orchidées de Lucinda Riley : Roman évocateur déchirant et profond

Dans son enfance, Julia Forrester a passé des moments idylliques dans la serre de Wharton Park. Un immense et magnifique domaine où son grand-père était chargé de prendre soin des orchidées. Des années plus tard, Julia est devenue une pianiste de renommée mondiale. Alors qu’elle fait face à une tragédie personnelle, la jeune femme revient sur les traces de son enfance et renoue avec Christopher, l’héritier de Wharton Park. Un journal intime, écrit dans les années 1940 par le grand-père de Julia, est découvert lors de travaux de rénovation. Quels mystères renferment ces pages ? Dans les méandres de l’histoire de deux familles ravagées par la guerre, Julia va découvrir de sombres secrets qui vont bouleverser sa vie. Les secrets de familles resurgissent toujours? Un magnifique roman qui a déjà ému deux millions de lecteurs.

Secret de famille. Beau roman construit avec le procédé du « flashback ». Une quête de la vérité menée par une jeune femme : amour, trahison, haine, sens du devoir et de l’honneur sur fond de seconde Guerre mondiale évoquée tout au long des 752 pages. L’histoire est magnifiquement touchante. On ne peut que s’attacher aux personnages sans exception. Etalée sur plusieurs générations, on entre dans l’histoire racontée par une grand-mère torturée à sa petite-fille…On découvre les secrets de cette famille et par la même, les origines de chacun. Ce sont des choses auxquelles l’on ne s’attend pas. Les apparences sont parfois trompeuses, et jusqu’au bout on est dans l’attente et de l’émotion. Les rebondissements ne manquent pas jusqu’ à la dernière minute. Cela vient de là où l’on s’y attend le moins. Et pour notre plus grand plaisir. Mêlant le passé et le présent  de façon magistrale, Lucinda Riley nous fait réellement vibrer. L’écriture est tout ce qu’il y a de plus doux, de plus explicite et de plus appropriée avec l’atmosphère que mérite ce roman. Il se dégage une telle honnêteté. On ne s’ennuie à aucun moment.

L’auteure. Née en Irlande, Lucinda Riley a écrit son premier livre à l’âge de 24 ans. Lucinda Riley est l’auteure de plusieurs romans, dont Le Domaine de l’Héritière et La rose de minuit, traduits dans vingt-six langues. Son roman La Maison de l’orchidée s’est vendu à deux millions d’exemplaires dans le monde entier. Salués à plusieurs reprises par le « New York Times », ses ouvrages viennent en tête des best-sellers dans de nombreux pays européens. Ils sont traduits dans 28 langues et publiés dans 38 pays. Elle est également l’auteure des Sept Sœurs aux éditions Charleston, et de La jeune fille sur la falaise. Lucinda Riley vit une grande partie de l’année en France, à La Croix-Valmer avec son mari et ses quatre enfants.

Maharindra

Midi Madagasikara0 partages

APEPM : Soutien au pasteur Mailhol

A l’approche de la prochaine consultation populaire, les déclarations se suivent, mais ne se ressemblent pas. Ainsi, l’association des professeurs des écoles privées de Madagascar (APEP M) a tenu une assemblée générale, hier, à l’Espace Mon Goûter. Il a été décidé, lors de cette rencontre que l’association va soutenir Mailhol André Christian Dieu Donné, plus connu sous le nom de Pasteur Mailhol à l’élection présidentielle du 7 novembre prochain.

Secteur éducationnel. La raison de ce soutien de l’APEPM en est que c’est une personne qui craint et respecte Dieu. En outre, ce fondateur de l’église Apokalipsy a plusieurs projets à son actif. Il a ainsi priorisé le secteur éducationnel, en particulier le personnel enseignant. Se penchant notamment sur l’avenir de ce dernier. L’association invite ainsi ses collègues à apporter leur soutien au candidat du GFFM.

Recueillis par Dominique R.

Midi Madagasikara0 partages

Ambodifasina Ivato : Lehilahy hita faty, nifatotra tongotra aman-tanana

Ireo ankizy sendra nilalao rano tetsy amin’ny « soute à bombes » tetsy Ivato no nahatsikaritra zavatra hafahafa voahitsak’izy ireo tao anaty rano, ny alahady tolakandro teo. Rehefa nojeren’izy ireo akaiky dia hita fa vatan’olona mifatotra, efa tsy misy aina intsony.

Hatairana tsy misy toa izany ny amin’ireo mponina teny amin’iny faritra Ambodifasina Ivato iny ny alahady teo. Lehilahy tokony ho 40 taona any ho any mantsy no hita faty tao anaty rano. Nampandrenesina avy hatrany teo ireo tompon’andraikitry ny filaminana teny an-toerana tamin’ity tranga-javatra tsy nampoizina, nanimba tanteraka ny hafalian’ireo kilonga nilalao rano teny an-toerana. Rehefa nosarihana niala tao anaty rano ny razana dia hita fa voafatotra tanteraka ny tongotra aman-tanany. Nahitàna fatotra ihany koa teo amin’ny tendany niaraka tamina harona plastika. Ary tsy vitan’izay fa mbola nisy « batterie » niara-nifatotra tamin’ilay razana, toy ny hoe tsy natao hanindriana ilay razana tsy hitsingevana. Araka ny angom-baovao azo dia ankevitry ny efa ela ihany ity razana ity no nilona rano tao. Izany hoe mety efe ho ela ihany izy no namoy ny ainy. Efa nahitàna fahasimbana tanteraka mantsy ny razana. Tsy misy hisalasalàna hoy ireo tompon’andraikitra nijery ifotony ny zava-nisy teny an-toerana fa novonoina an-kitsirano ity lehilahy ity, ary natao tamin’ny fomba feno habibiana mihitsy. Nezahin’ireo mpamono ho tsy hisy ahitàna ny razana ka io nampiarahana tamin’ny « batterie » io mba tsy hitsengavana mihitsy. Kanjo izao tsy nilaozan’ny marina tsy hipoitra izao. Hatreto dia mbola tsy fantatra ny mombamomba ity lehilahy hita faty ity. Tsy nahitàna ny mombamomba azy rahateo teny aminy, raha ny fanazavàna azo avy tamin’ireo mpanao fanadihadiana. Mazava ho azy fa tsy fantatra ihany koa izay mety ho nahavanon-doza tamin’izao raharaha vono olona mahatsiravina izao. Efa nisy kosa tetsy an-danin’izay ny fandraisana an-tanan’ireo tompon’andraikitry ny filaminana, tamin’ny alalan’ny fanokafana fanadihadiana mahakasika izany. Ao amin’ny tranom-paty ao Alakamisy moa ny razana no nentina avy eo, hanaovana fitsirihana manokana.

m.L